Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT) - Page 2
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT) Dim 22 Sep - 14:16



love is composed of a single soul inhabiting two bodies.
(ron pope) ▽ A drop in the ocean, a change in the weather. I was praying that you and me might end up together, it's like wishing for rain as i stand in the desert. But I'm holding you closer than most, cause you are my heaven.
J'espérais sans doute que parler de mon cauchemar m'en exorcise, et m'en débarrasse sur le long terme. Dans le fond, je savais pertinemment que je ne l'oublierai pas de si tôt, voir même pas du tout, et ce n'était pas tant ce que je voulais. Après tout, ce cauchemar, aussi horrible fut-il, nous avait emmenés jusque là, et c'était tout ce que je voulais. Bien sûr, j'aurais préféré que cela se passe d'une autre manière, que je n'ai pas à passer par là, mais à présent que c'était fait, je ne pouvais que m'en estimer heureuse. Mais en discuter avec Gaylwen, sans chercher à trop entrer dans les détails non plus, me soulageait d'un poids, me retirait cette épine du pied. Et puis, je connaissais le jeune homme mieux que personne, comme cela se vérifiait, je me doutais qu'il ferait tout pour détendre l'atmosphère. Je ne pourrais pas oublier tout cela, mais au moins, Gaylwen était au courant, et c'était ... Libérateur. Oui, c'était le bon mot pour décrire tout cela. Un peu comme cela l'était de pouvoir enfin me laisser aller Gaylwen et ne plus penser à mettre de côté mes sentiments. Tout cela n'avait plus sa place entre nous à présent, nous étions passé à autre chose. Enfin, toute cette froideur était du passé, et n'appartenait plus à notre quotidien. Tout cela me paraissait trop beau pour être vrai et en même temps, je voulais y croire. De toutes mes forces.

Après tout, en faisant des efforts, nous ne pouvions que réussir à combiner à la fois notre volonté d'avancer à deux, main dans la main, et aussi cette nécessité de survivre. Tout portait à croire que rien ne serait simple, et que cela ne ferait pas diminuer les risques de nous faire attraper par ces putains de rôdeurs. Mais en même temps ... cela ne changeait pas grand chose, sauf que nous avions la possibilité d'être heureux. Ou en tout cas, plus heureux que ces derniers temps. Nous avancions ensemble. Gaylwen pouvait compter sur moi en toutes circonstances, et inversement. Cela n'était pas spécialement nouveau, mais il y avait quelque chose en plus entre nous. Quelque chose qui nous aiderait à continuer, à garder la tête froide et à ne plus faire que penser aux côtés négatifs de cette vie. Enfin, la chance nous souriait. Je lui souris, me voulant sans doute un peu réconfortante. Il n'y avait rien que je puisse faire pour qu'il ne songe plus à ce cauchemar qu'il avait fait lui aussi, mais je pouvais être là pour lui. C'était d'ailleurs exactement ce qu'il mettait en pratique en tentant ainsi de dévier notre conversation sur des sujets plus légers. Bon, apparemment, il voulait avant tout connaître la fin de mon rêve. Je baissai un instant les yeux, puis plantai de nouveau mon regard dans le sien. Je pris une profonde inspiration, et me décidai enfin à me lancer. « Tu es mort après m'avoir fait promettre de continuer coûte que coûte. », expliquai-je rapidement.

Je ne voulais pas plus entrer dans les détails. Enfin, non, ce n'était pas tant cela, j'omettait juste de parler de certaines choses. « Et comment c'est fini le tien ? », lui demandai-je finalement. J'étais curieuse, moi aussi. Peut-être aurait-il mieux fallu que je garde cette question pour moi, mais l'envie de savoir était plus forte que tout. Heureusement, Gaylwen ne s'attarda pas trop longtemps sur le sujet, ce qui me soulagea plus que de raison. Je rigolai légèrement quand il me parla de son oncle qui, sans vouloir offenser qui que ce soit, avait l'air complètement cinglé. « Parano mais intelligent. », dis-je en souriant, amusée. Aaaah merci oncle à Gaylwen, il pouvait très bien nous être utile. A cette pensée, je haussai un sourcil, curieuse de savoir si tout cela pouvait réellement nous servir. « Tu crois qu'on aura la chance de trouver quelque chose là-bas ? », le questionnai-je alors, sans cesser de caresser distraitement sa joue, puis sa nuque. A présent que je pouvais me permettre cela, je ne voulais aucunement m'arrêter. Sauf peut-être quand il nous faudrait retourner à la dure réalité de notre monde ...
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT) Dim 22 Sep - 21:11


    Love is composed of a single soul inhabiting two bodies.


    Mort en lui ayant fait promettre de continuer. Ça lui ressemblait. Il osa légèrement les épaules « ça me ressemble » Mais il préférait éviter que cela arrive et ne vienne troubler leur quiétude. Ils avançaient bien tout les deux et pour le moment ça n'allait pas si mal, tout ça aurait pu être bien pire. Son cauchemar a lui était un peu plus morbide, au moins dans celui de Sam, il y avait du positif, un de des deux survivait. Dans le sien, c'était un peu plus sombre vu qu'il se terminait par la mort des deux héros, pas vraiment super comme fin. Il passait sa langue sur ses lèvres jouant avec l'idée de lui dire oui ou non la vérité. Gayl venait de lui promettre de s'ouvrir, il n'allait pas commencer à se recroqueviller sur lui même. De toute façon, ce n'était qu'un rêve, rien de tout cela n'était vraiment arrivé. « La vie sans toi étant trop dur, je me suis tirer une balle dans la tête, seul moyen de ne pas me transformer à mon tour , et puis comme ça au moins j'étais sur de mourir » Oué, il avait tout pensé même à la meilleure façon de se tuer. Il ne savait pas si le geste serait aussi facile dans la réalité que dans le rêve, mais de toute façon, il n'avait pas envie de savoir. Sam était avec lui, la mort les poursuivait déjà assez pour qu'ils s'en rajoutent. Il avait peur que cette révélation est un effet plus dévastateur que positif sur Sam... mais au moins il lui avait dit la vérité. Preuve apparente de son envie de commencer une histoire basée sur quelque chose de stable et non crée de mensonges. « Je me suis réveillé juste après » Oui, le suicide avait bien entendu marqué la fin de son cauchemar et heureusement parce qu'il n'aurait pas pu continuer comme ça très longtemps. Impossible même, il aurait peut être même fini par faire une crise cardiaque...

    « Intelligent ? Tu l'as jamais vu parler d'invasion extraterrestre ou de la fin du monde, il était flippant. Lors de l'invasion, il a du faire parti des seules personnes heureuses des événements. Au moins, il s'était pas gouré sur toute la ligne » Y avait au moins un truc de vrai, le monde avait changé de manière radicale. Pas d’extraterrestre, mais des zombies... Peut être qu'il était encore en vie, mais cette idée ne l'enchantait pas tellement... Si son oncle était resté seul c'était pour une bonne raison, il était un peu instable. Ça l'avait pas empêcher de décocher un job de taille chez Google .
    « Je pense qu'on pourrait trouver des trucs pas mal, en espérant qu'il est encore son camping car » Oué il adorait ça, c'était un genre de fanatique des maisons à roues... et une maison avec des roues c'était peut être pas plus mal pour avancer un peu plus loin . La ils prenaient pas mal de temps à trouver un logement. Un camping car réglait le problème, sauf qu'il risquait de devoir pousser quelques voitures pour se frayer un passage. De toute façon, il n'y était pas. Rien ne disait que Gayl soit encore en mesure de trouver la maison de son oncle et encore moins qu'il trouve des trucs intéressant. « Vu ou on en est, on peut tenter le coup » Ils n'avaient pas grand chose à perdre.

    Fallait vraiment qu'il se lève, parce que si elle continuait comme ça, il n'y arriverait jamais et ils allaient finir par mourir d'amour, mauvaise idée, on vit pas d'amour et d'eau fraîche. « Je suis sûre qu'on trouvera des trucs, peu de personne connaissait l'existence de son abri, si ce n'est ma mère »
    Oué, car oncle bob préférait protéger toute intrusion dans sa demeure... Le monde extérieur le terrorisait. D'ailleurs c'était de chez lui qui travaillait, de son pc. Le truc c'est qu'il avait finalement toujours été sympa... Quoique terrifiant. Pour Gayl le choix n'était finalement pas le plus facile. Partir chez son oncle, c'était un peu renoué avec son passé. Chose qu'il n'avait pas fait depuis …. depuis la mort de ses parents. Ses lèvres attrapèrent tendrement celle de la jolie brune avant de se décoller à mesure que Gayl se retrouvait sur ses pieds. « Faut se lever, belle aux bois dormants » ajouta t'il avec un sourire amusé tout en lui tendant ses sous vêtements avec un léger rictus aux coins des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT) Lun 23 Sep - 20:52



love is composed of a single soul inhabiting two bodies.
(ron pope) ▽ A drop in the ocean, a change in the weather. I was praying that you and me might end up together, it's like wishing for rain as i stand in the desert. But I'm holding you closer than most, cause you are my heaven.
Discuter de mon cauchemar, et lui avouer la majorité de ce qui s'y était passé semblait me libérer d'un poids, au final. J'avais eu des réticences au départ et puis ... cela s'avérait finalement être une bonne chose de me confesser, et de ne pas tout garder pour moi. Pourtant, penser que, même dans mon subconscient, j'ai pu me faire à l'idée de le laisser partir et de continuer notre voyage - même si c'était pour notre enfant à venir - me donnait la nausée. Je n'étais pas certaine d'être capable d'autant de forces psychologiques dans la réalité, si une telle situation venait un jour à se produire. Je grognai contre son cou en entendant sa réponse. Oh, oui cela lui ressemblait. Etait-ce pour autant une bonne chose ? A mes yeux, pas du tout. Néanmoins, je ne cherchais pas à répliquer, bien décidée à mettre tout cela dans un coin de ma tête et à ne pas lancer un débat sans fin. Nous étions aussi têtus l'un que l'autre et il était hors de question de nous prendre la tête. Pas maintenant, alors que tout se passait si bien. De toute façon, ce qui m'intéressait le plus, c'était le cauchemar de Gaylwen. Pour que cela l'ait ainsi fait revenir sur ses positions, cela avait dû être terrible, et j'avais eu raison de penser ainsi. Je grimaçai en entendant son explication. Je n'aurais peut-être pas dû demander, finalement ...

« Aujourd'hui est une belle journée. Tu as de la chance, je ne lancerai pas de débat à ce sujet. », grommelai-je avant de planter mon regard dans le sien. Rien que de penser à Gaylwen qui se tirait une balle dans la tête, j'en frissonnai ... J'évitai néanmoins de songer à cela trop longtemps, sinon je ne le laissai définitivement plus sortir de ce lit, et enchaînai sur le sujet suivant. Son oncle. Un chouette type, j'en étais certaine, quoi qu'un peu flippant quand même. Je me posai tout un tas de questions à son propos, et notamment pourquoi Gaylwen ne nous avait jamais parlés de qui que ce soit ayant appartenu à sa famille, mais je décidai de garder tout cela pour moi. Il m'en parlerait en temps voulu, et s'il le souhaitait. Je n'avais pas à le forcer à quoi que ce soit. J'écoutai donc attentivement la description de cet homme qui avait été l'une des rares personnes à se douter que quelque chose de grave ne tarderait pas à survenir dans le monde. Oh oui, il semblait avoir été complètement fou mais tant que son abri pouvait nous être utile, je n'allais pas m'en plaindre. Ne restait plus qu'à retrouver tout cela, ce qui ne serait sans doute pas une mince affaire. « Oui, le mieux à faire est sans doute de tenter notre chance. », acquiesçai-je finalement. De toute façon, qu'avions-nous à perdre, hein ? Hormis du temps et de l'essence, bien sûr.

« Et si, en effet, il y avait quelque chose d'intéressant ... Alors nous n'aurons plus qu'à remercier cette fabuleuse personne qu'était ton oncle. », dis-je sur un ton amusé en souriant grandement. C'était bien la première fois que Gaylwen me parlait de quelqu'un qui avait un jour appartenu à sa vie. Je ne savais pas du tout pourquoi il en avait finalement été rayé, mais c'était déjà beaucoup. Surtout venant de Gaylwen le mystérieux au possible. Sans rechigner, je répondis au baiser du jeune homme, et grognai de frustration quand il se mit debout, à côté du lit. Je passai une main dans mes cheveux, sans doute dans l'espoir fou de remettre un peu d'ordre là-dedans, et rigolai quand il me nargua avec mes sous-vêtements. Je me rapprochai de lui, les attrapai avant de les enfiler bien plus rapidement que nécessaire. Je me positionnai face à Gaylwen, posai pour la énième fois mes lèvres sur les siennes, puis reculai. « Dommage qu'on ne puisse pas rester au lit toute la journée, j'suis crevée. », me lamentai-je en faisant une moue faussement triste. Je ne tardai pas à éclater de rire, incapable de rester sérieux bien longtemps, et attrapai finalement mon jean que je mis tant bien que mal. « Alors dis-moi tout, c'est quoi le programme d'aujourd'hui ? » Après tout, il allait bien falloir nous remettre à la tâche ...
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT) Lun 23 Sep - 21:53


    Love is composed of a single soul inhabiting two bodies.


    Le coup du suicide avait fait son effet, il l'avait vu à son regard mais elle était assez intelligente pour ne pas rester sur le sujet. C'était assez délicat, même Gayl en avait conscience et préférant éviter de s'attarder sur cet acte. Mais une partie de lui refusait de le ranger, il était toujours présent à son esprit. Etait il assez fou pour se tuer ? Le suicide était il le dernier acte pour lequel il aurait assez de courage ? Rien que l'idée le faisait frisonner, non il n'avait pas envie de mourir et pas envie de se tuer, pas pour le moment du moins. Ce cauchemar avait laissé des traces mais pas assez pour nous empêcher de continuer. D'une certaine manière il lui avait permis de remettre les points sur les I, pour qu'il redevienne plus attentif au monde qui les entourait. Pour le moment, leur avancé était assez facile, ce cauchemar était venu à point nommé pour lui prouver qu'il risquait sa vie à chaque seconde et que dans cette histoire sa vie n'était pas la seule qui était mise en jeu.

    Gayl n'avait aucune envie de se rendre chez son oncle, mais vu ou ils en étaient, c'était sûrement la meilleure des idées. Aucun des deux ne connaissaient vraiment le coin . Gayl était déjà passé par là pour se rendre chez son oncle, mais ça s'arrêtait là. Il était bien incapable de trouver un endroit capable de les accueillir. Ils devaient trouver des vivres, c'était ce qui leur manquait. Impossible pour eux de continuer comme ça et la planque de son oncle semblait être la meilleure des solutions. Si celle ci échouait, ils allaient devoir trouvé autre chose et Gayl n'en avait pas du tout envie. Surtout qu'il ne savait tout bonnement pas ou il devait chercher. Hormis ses réticences à se rendre chez son oncle représentait la meilleure de leurs options et ils ne pouvaient pas passer à côté. Surtout qu'au vue de la personnalité de son oncle, s'il y avait bien capable de survivre à une apocalypse et de bien y survivre, c'était lui... Vu tout les films catastrophes qu'il bouffait, il était sûrement une des personnes le mieux renseigné sur le phénomène zombie. Enfin ça c'était une supposition car il fallait déjà qu'il soit en vie et ça c'était pas sur.  Le pire c'est qu'il ne savait pas vraiment ce qu'il préférait... Mort ? Peut être... ça faciliterait les choses. « Faut déjà espérer qu'il soit pas envie, si c'est le cas il est bien capable de nous tirer comme des lapins » Il n'avait pas vu son oncle depuis des années... et vu comme il était totalement parano, il risquait d'être limite dangereux. « Avec un peu de chance, il tirera pas sur son neveu...enfin faudrait déjà qu'il me reconnaisse » Gayl était finalement assez amusé de la situation. Sa famille... c'était toute une histoire et malgré ce qu'il aimait se dire, elle lui manquait atrocement. Qu'importe ce qui l'avait opposé à ses parents, désormais ils n'étaient plus là et il y pensait tout les jours.

    Elle le rendait totalement fou, il répondit à ses lèvres avec un plaisir ardant et fut légèrement désabusé de devoir se contenter de ça pour attaquer une journée qui allait une fois de plus réservée son lot de surprise. « Moi aussi, surtout quand tu y es » ajouta t'il d'une voix charmeuse. Car oui, il y avait beaucoup plus d'intérêt à dormir avec elle que sans elle. Et d'ailleurs ça risquait de ne plus arriver... Autant dormir tout les deux ça leur éviterait d'avoir froid -Excuse bidon-
    Un sourire se dessina sur ses lèvres, qu'est qu'il aimait la voir rire ! Il ne s'en lasserait pas, il aimait la voir heureuse tout simplement. « On devrait pouvoir y être dans une heure ou deux, il doit être environ midi, en partant maintenant ça nous laisse le temps d'y arriver et de fouiller avant qu'il fasse trop sombre » Oui car désormais, il se devait de penser à tout même à des trucs qui avant lui aurait semblé incongru. « Et puis... » dit il tout en passant son bras autour de sa taille « Tu m'as affamé faut vraiment que je mange » ajouta t'il avant de se décoller d'elle avec  regrets . « On y va ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT) Mer 25 Sep - 11:20



love is composed of a single soul inhabiting two bodies.
(ron pope) ▽ A drop in the ocean, a change in the weather. I was praying that you and me might end up together, it's like wishing for rain as i stand in the desert. But I'm holding you closer than most, cause you are my heaven.
Gaylwen me parla de la fin de son cauchemar et cela eut le don de me mettre dans tous mes états. Après ma mort, il s'était donc tué ... Cette idée avait fait son chemin dans mon esprit, et je savais que je n'étais pas prête de l'oublier. C'était beaucoup trop grave, beaucoup trop horrible pour que j'oublie tout simplement cette information. Cela me donnait encore plus de raisons pour ne pas me faire mordre comme une débutante. Non, je ne pouvais accepter que Gaylwen sacrifie sa vie parce que la mienne venait de se terminer. Bien sûr, cela n'avait été qu'un cauchemar, mais je le savais capable de réagir ainsi. C'était tellement ... Du Gaylwen tout craché que je n'aurais pas pu imaginer les choses autrement. Cela ne m'empêchait pas de me faire frissonner en imaginant qu'il avait réellement mis fin à sa vie parce que la mienne venait de se terminer. Puisque je savais parfaitement que c'était un sujet fragile et très bancal, je n'en parlais pas plus que cela. Jusqu'à maintenant, la journée avait été parfaite, alors autant ne pas la gâcher avec cela. De toute façon, je me savais parfaitement incapable de faire changer d'avis Gaylwen sur quoi que ce soit, et encore moins sur un sujet aussi grave. Il fallait juste que je fasse comme si je ne savais rien, même si intérieurement, c'était tout autre chose. Autant me concentrer sur des sujets plus légers pour l'instant, comme sur ce fameux oncle, dont me parlait Gaylwen pour la toute première fois.

Il n'avait jamais été du genre à se confier, et j'étais heureuse de voir qu'il le faisait, ne serait-ce qu'un peu. C'était vraiment ... plaisant de voir qu'il se laissait enfin aller. En plus de cela, il me faisait rire, avec ce personnage complètement décalé que semblait avoir été - ou être - ce membre de sa famille. Peut-être allait-il nous être utile, au final. De toute façon, nous n'avions pas tout un tas d'options qui se présentaient à nous, alors autant tenter le tout pour le tout en allant voir ce que son fameux abri donnait. Qui sait ? peut-être aurions-nous l'incroyable chance de trouver de quoi tenir sur une longue durée ? Il ne fallait pas trop rêver, bien sûr, mais mieux valait continuer à espérer pour tenir le coup. « Hmpf ... Il n'est pas très rassurant, ton oncle. », grommelai-je en le regardant, un léger sourire flottant sur mes lèvres. Je n'avais pas très envie qu'il ait en effet, l'idée de nous tirer dessus mais en même temps, j'avais la très désagréable impression que nous n'avions pas d'autres choix. Rester là n'était pas dans nos projets les plus intelligents. « Espérons que tout se passe bien alors ... », soufflai-je finalement, vaincue. Oh oui, c'était là notre seule option si nous voulions survivre. Tout comme il nous fallait maintenant nous tirer de ce lit ...

C'était, sans aucun doute, le moment que j'appréhendai le plus. M'éloigner de Gaylwen, ne serait-ce que pour quelques secondes ou minutes, était très compliqué, surtout maintenant. M'enfin, je n'avais guère le choix, je me levai donc à mon tour, et me rhabillai rapidement avant de vite retrouver Gaylwen, qui me manquait déjà atrocement. Bon sang, que c'était niais. Bien trop tôt à mon goût, le jeune homme s'écarta de moi. Oh oui, il était grand temps que nous fassions quelque chose, mais ce n'était pas l'envie de me planquer avec lui dans cette chambre pour toujours qui manquait. Je grognai quand il s'écarta et attrapai finalement sa main pour limiter l'éloignement au strict minimum. « Allons-y alors. », lâchai-je, encore une fois vaincue. Heureusement que Gaylwen était là pour me ramener à la réalité parce que si tout cela ne dépendait que de moi, nous ne nous serions jamais extirpés de ce lit. « Il ne nous reste plus grand chose à manger par contre, quelques fruits, tout au plus. », avouai-je en posant mon regard sur lui. Les stocks n'avaient de cesse de diminuer, et toujours à une vitesse affolante. Nous n'avions plus qu'à espérer que la planque de son oncle soit vraiment un bon plan ...
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT)

Revenir en haut Aller en bas

Love is composed of a single soul inhabiting two bodies - SAM (HOT)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-