Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 )
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 ) Jeu 17 Oct - 18:23





Ezeckiel et Joy
Inséparable jusqu'au bout


Je ne savais pas du tout quel jour on était, j'étais complètement perdu dans le temps, avec tout ce qui se passait. Combien de fois j'avais envie de me réveiller pour me dire que nous n'était qu'un simple cauchemar, que mon frère serait rentré à la maison pour me faire une surprise. Mais non d'un coup je me réveillais en sursaut encore une fois, j'avais le souffle coupé, je me retrouvais dans un coin de la forêt avec un petit groupe. Je regardais le ciel en essayant de me rappeler des souvenirs de mon frère, il me manquait tellement. Au bout de quelques minutes je finissais par me réveiller et regarder ma montre et là je voyais la date à laquel on était, je soupirais en me mettant sur le ventre, je fermais les yeux pour essayer de me reposer, mais je n'y arrivais pas. Il était minuit passé et c'était bientôt notre anniversaire, dans quelques jours, on était le 17 avril et nous on était née le 24 avril, un anniversaire qu'on ne passerait pas ensemble et le premier qu'on ne fera plus avec ma mère. Je fermais les yeux en sentant une larme couler sur mon visage. Il me manquait tellement, j'avais besoin de mon frère, il avait toujours su me soutenir et j'avais encore plus besoin de lui maintenant, mais je me retrouvais seule sans lui. Enfin si, il y a avaient d'autres personnes avec moi, mais aucun ne pouvait remplacer mon frère.

Je finissais par me lever, je ne pouvais pas rester allonger à ne rien faire comme ça, j'avais besoin de prendre l'air et de penser à autre chose surtout. Je disais à une personne réveillée que j'allais marcher un peu, il faisait encore noir, mais j'allais faire attention. De toute façon je n'avais pas envie de dire ce qui se passait dans ma tête. Je faisais partie de ce groupe, mais je ne me méfiais plus, je ne voulais plus m'accrocher aux personnes avec qui j'étais. C'était comme ça, je n'en pouvais plus de souffrir à chaque fois que j'en voyais un mourir sous mes yeux. Je prenais mon pull en mettant la capuche sur ma tête, je sentais le vent qui se levait et j'avoue il faisait froid. Je marchais dans la forêt sans trop savoir où j'allais et je ne me rendais même pas compte que je m'éloignais un peu de trop, j'aurais dû faire attention, je ne connaissais pas la forêt comme ma poche. Mais je pensais trop à mon frère qui me manquait et je ne faisais pas attention à ce qui se déroulait autour de moi.

Mais d'un coup je sursautais alors que j'entendais un grognement autour de moi ou plusieurs, je ne savais pas du tout quoi faire, je ne voyais rien surtout. Je savais pourtant qu'ils étaient là, autour de moi et d'un coup j'en voyais un venir vers moi en courant, je reculais tout de suite en essayant de lui tirer dessus, mais je n'arrivais pas à bien viser. Je me mettais à courir, j'avais tellement peur alors qu'il allait bien plus vite que moi, je sentais mon coeur battre tellement vite. J'essayais de créer de la distance entre ce rôdeur et moi mais ce n'étais pas facile, il voulait me bouffer je le voyais bien et surtout je l'entendais dans ces grognements. J'essayais encore une fois de lui tirer dessus pour le ralentir, mais toujours par la tête. Et alors que je ne regardais pas devant moi, je ne faisais pas attention à cette petite colline et je tombais de quelques mètres mais il me rattrapait. Je me relevais tout de suite, il y avait de la lumière au loin, surement une ville, peut-être un magasin, je ne savais pas quoi faire. Je me levais tout de suite pour courir vers cette lumière, mais il y en avait un autre qui venait sur le côté, je me mettais à courir en essayant de courir. Je ne savais pas du tout où me rendre et encore moins quoi faire.




BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 ) Dim 20 Oct - 21:43

[quote="Joy Linvingston"]




Ezeckiel et Joy
Inséparable jusqu'au bout


[Désolée pour le retard ]

La nuit s'était installée dans la literie. Ils étaient tous endormis, même Aileen qui dormait profondément dans le lit qui se trouvait pile en face de mien. Il m'arrivait souvent de l'observer, même si elle n'avait jamais du le remarquer. La voir paisible me permettait de trouver une certaine sérénité pendant les quelques minutes qui suivaient. Hélas cela prenait rapidement fin. Soit elle se réveillait, soit elle se tournait, soit la réalité me ramenait doucement sur terre. Jetant un coup à ma montre, je remarquais qu'il était aux alentours de 8h du matin, le jour devait être en train de se lever. Le matin a toujours été ma période préférée dans la journée... Pesant le pour et le contre pendant quelques secondes je finis par me décider. Je peux partir quelques minutes, juste histoire de faire un tour, ramener un lapin ou un piaf, tout simplement sorti de là. J'ai beau apprécier ce groupe, j'apprécie tout autant l'extérieur et déteste cet enfermement constant. C'est donc avec délicatesse que je sors du lit. Une fois mon arc en mains, mon couteau et mon revolver, je prends la porte de sortie. Ce qui me gène le plus, c'est de laisser Aileen derrière mais si je la réveille, elle risque bien de me dissuader de tenter une petite virée tout seul dehors.... Sauf que je ne résiste plus à l'appel de dame nature, je veux voir de la lumière, de la vraie lumière, pas cette lumière artificielle qui nous fait mal aux yeux et qui me prend la tête.

Quel bonheur de profiter de ce début d’ensoleillement. Le parking est vide, si ce n'est quelques rôdeurs dont je viens à bout rapidement à l'aide de flèches que je m'empresse de récupérer. Je n'ai jamais été très économe mais désormais c'est un peu un gage de survie. Rapidement elle retrouve leur place habituelle dans mon carquois tandis que je m'élance dans la grande rue principale.
Chaque pas amène son lot de découverte auxquelles je n'ai pas prêté attention lors de mon arrivée. Tout rappel la sombre vue que vous sommes en train de mener. Partout des traces de désolation... Rien ne donne envie de penser à un renouveau. L'hiver est bien là, le froid se fait ressentir mais rien de bien difficile à supporter, après tout, on est en Floride. Et pourtant les arbres commencent à perdre leurs feuilles, le paysage change peu à peu. Et je ne sais pas si j'aurais la chance de passer l'hiver pour voir le printemps. Quoique en me connaissant ça serait obligatoirement le cas...

Mon avancée m'amène près d'une forêt... seul endroit ou je peux trouver des proies. Quelques lapins ont d'ailleurs pris la poudre d'escampette quand ils m'ont vue arrivé. Fuyez pauvres fous avant que je vous ai tous. Quoique... Je suis pas non plus un chasseur aguerri... Surtout pour ce qui est du petit gibier. Aussi loin que je m'en rappelle j'ai toujours aimé la forêt, ma sœur aussi d'ailleurs. Mais je crois que d'une certaine manière, elle a toujours plus aimé la ville que moi. Je me suis toujours bien vu vivre dans une grande ferme, enfin après mes années de services... Enfin maintenant c'était un peu utopie. Perdu dans mes pensées mon attention fut attiré par un bruit. Non loin de l'endroit ou je me trouvais, une femme était en train de tenter de fuir un rôdeur. Elle avait de la chance celle là. Ni une ni deux je bandais mon arc avant d'abattre le zombie qui s'écroula au sol dans un bruit sourd. « Hé !!! » Rien ne me disait qu'elle avait eu l’occasion de me voir, difficile en effet de faire attention à ce qui nous entoure quand on essaie de sauver notre peau des dents acérés de rôdeurs. Si elle continue comme ça, elle risque de ne pas passer la matinée.. et j'ai pas vraiment envie de lui courir après.



BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 ) Dim 20 Oct - 22:33

Spoiler:
 





Ezeckiel et Joy
Inséparable jusqu'au bout


Fuir encore et encore, je n'en pouvais plus de fuir, de dormir dans des endroits différents à chaque fois et surtout d'avoir toujours peur. Je n'arrivais plus à retrouver la joie de vivre et surtout me sentir au calme et sereine. Dans un endroit comme celui-ci c'est totalement impossible. Tu fais un pas quelque part et tu redoutes qu'un rôdeur se trouve là pour te manger. Tu survis pour chercher à boire et de la nourriture et surtout un endroit pour dormir. Il n'y a presque plus de vie sur cette terre, je suis dans ce petit groupe et tous les jours j'ai peur qu'un d'eux ne meure et doit ensuite le tuer pour qu'il ne se transforme pas, je n'arrive même pas à tuer un rôdeur, enfin j'ai beaucoup de mal. Je les revois encore humains ou je me dis qu'ils ont déjà été comme nous, juste humain qui cherchait surement à vivre et à se défendre et maintenant ils sont là à vouloir nous tuer. Tout avait changé, fini d'aller au travail et de voir des petits bébés. Non maintenant j'étais avec gens que je ne connaissais presque pas, j'avoue je n'arrivais plus à ressentir des sentiments, autant d'amour que d'amitié, je me méfiais de trop.

En tout cas marchez-me faisais du bien, surtout quand je voyais le temps changer comme ça, les feuilles qui tombaient j'adorais ça. Combien de fois je restais en forêt contre un arbre, au moins c'était calme, je pouvais sentir le vent sur mon visage ce qui faisait beaucoup de bien, mais c'était avant. Maintenant je ne pouvais plus m'allonger sur le sol à réfléchir et à regarder le ciel comme avant. Non, aujourd'hui on devait faire attention à tout, au moindre bruit, c'était impossible de rester plus de cinq minutes sur le sol. Et là pour moi je n'avais pas réussi à rester bien longtemps dans la forêt, en quelques minutes j'étais poursuivi par les rôdeurs, enfin je n'avais pas compté combien il y en avait. Je me mettais à courir le plus vite possible. Mais quand on y réfléchit, à quoi bon courir, pour aller où ? Je ne connais pas cette forêt et encore moins le chemin que j'étais en train de prendre. J'allais me faire tuer j'en étais persuadé et rien que d'y pensait me faisais encore plus peur. Je ne pouvais pas mourir sans l'avoir revu une dernière fois. Pendant que je courrais je n'arrêtais pas de penser à lui et je sentais quelques larmes couler sur mes joues.

Jusqu'à entendre un bruit, celui d'un arc et le rôdeur tombé au sol. Je faisais un sursaut en m'arrêtant d'un coup. Je tournais autour de moi pour savoir d'où venait cette flèche et tout de suite je tenais mon arme en main, bon je n'étais pas doué avec, mais pas grave, je pouvais au moins essayer de me défendre. J'avais cru entendre une voix aussi, mais quand on est seul, on a toujours l'impression d'entendre des voix. Donc je m'arrêtais alors que j'avais faits quelques mètres, je tremblais de partout. Je me dirigeais donc vers la voix en le cherchant, j'avais peur qu'on me tue à mon tour, ce monde était tellement étrange et là je le voyais en face de moi, je n'en revenais pas, ce n'était pas possible. Je reculais d'un pas alors que j'avais toujours mon visage cacher par ma capuche.

-Ezeckiel?

Je continuais de reculer sous le choc, qu'est-ce qu'il faisait là? J'étais tellement surprise que je ne faisais pas attention au rôdeur derrière moi, je faisais un sursaut en entendant son grognement et un cri en m'éloignant tout de suite. Je prenais mon arme en essayant de lui tirer dessus plusieurs fois.




BY .TITANIUMWAY



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 ) Ven 25 Oct - 11:33





Ezeckiel et Joy
Inséparable jusqu'au bout

Sortir tout seul au levé du jour était imprudent. Je le savais mais mon besoin de m'évader était trop fort pour que je puisse rester à l'intérieur du centre commercial encore une journée entière. Difficile d'en parler aux autres, ils recherchaient tellement la sécurité que sortir représentait pour eux comme une mort assurée. Pour moi, c'était différent, peut être parce que j'avais toujours aimé mettre ma vie en danger. Quoiqu'en y réfléchissant bien on était aussi en danger à l'intérieure de cette boite, ce qui m'énervait c'était finalement que la plupart des membres du groupe se croyaient en sécurité. En fait j'avais l'impression d'être plus en sécurité dehors. Pour le moment aucun rôdeur ne semblait décider à venir mettre fin à ma petite balade matinale. La seule chose que j'espérais c'est qu'Aileen ne se réveille pas avant mon retour mais quelque chose me disais que je rêvais un peu trop. La laisser seule dans le groupe n'était pas la meilleure idée du siècle, ce qu'il m'inquiétait le plus c'était qu'elle se mette à paniquer mais elle avait fait pas mal de progrès ces derniers temps. Pour ma part, j'aurais sûrement été moins égoïste en restant dans mon lit bien sagement mais je n'avais jamais été comme ça et ça n'allait pas changé. J'allais y retourner, aucune envie de partir encore moins sans elle mais pour le moment j'avais besoin de sortir de ce notre boite.

La désolation était devenue monnaie courante. Outre les zombies, on devait aussi se méfier de notre propre espèce.La sécurité était un mot qui n'avait désormais plus aucun sens, si ce n'est un sens erroné. La sécurité n'existait tout simplement plus. Un jour peut être aurions nous la chance de pouvoir nous dire qu'on est réellement en sécurité mais c'était pas encore à l'ordre du jour. Bon cette petite virée pouvait aussi me servir de terrain de chasse. Encore fallait il que je trouve des proies. Et pour le moment c'était assez déprimant. Quelques lapins mais rien de très intéressant, ils étaient petits, et ne suffirait pas à nourrir le groupe. Poser des pièges... j'allais revenir poser des pièges ce qui serait bien plus efficace que de leur faire la chasse avec un arc et des flèches. Surtout que c'était pas le genre de truc qu'on pouvait gaspiller.

En fait j'aurais sûrement préféré tomber sur un cerfs ou un sanglier que sur une femme poursuivit par des rôdeurs. A chaque fois je me posais la même question, comment avaient ils fait pour survivre en se défendant de cette manière. Courir était une chose mais elle semblait peu à l'aise sur ses jambes ce qui pouvaient poser pas mal de problème et de toute manière fuir ne servait à rien. Soit on les affrontait, soit on crevait c'était la règle de base dans ce monde. Tuer ou se faire tuer, règle basique qui a toujours exister dans ce bas monde et aujourd'hui elle a plus d'importance que jamais. La proie s'arrêta et sembla sérieusement paumé. Qu'est qu'elle foutait là toute seule. Je jetais un coup d’œil averti aux horizons cherchant une quelconque présence humaine. Si ça se trouve, c'était un piège et j'étais tombé en plein dedans. Mais rien ne pu vraiment confirmer mes craintes. Ce fut sa voix qui m'interpella de nouveau. Une fois que bien sur j'aurais pu reconnaître entre mille. Pas vraiment le temps de m'y attarder cependant vu qu'un rôdeur était derrière elle. A tirer comme ça sans le tuer , elle allait nous faire repérer. Je m'occupais du rôdeur qui alla goutter la douceur du sol. « Joy?! » Il ne me fallu que quelques secondes pour me trouver à sa hauteur et lui enlever sa capuche, oublier toute notion de sécurité. Autant dire que son visage me laissa sans voix, car oui il s'agissait bien de ma sœur, de ma jumelle. Je m'étais tellement investi pour la retrouver que tout ça me semblait étrange, voir irréel...



BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 ) Ven 25 Oct - 12:59







Ezeckiel et Joy
Inséparable jusqu'au bout


Je me sentais mal à l'aise dans mon groupe, pas à ma place du tout. Cela ne faisait pas longtemps que j'étais venu les rejoindre et je n'avais aucune confiance en eux. De toute façon dans ce monde maintenant, on devait se méfier de tous, à la fois des zombies ce qui était un peu normal, car eux ils ne pensaient qu'à une seule chose, nous bouffer, mais aussi faire attention aux gens avec qui nous entoure. Eh oui, même si on pense que former un groupe peut nous protéger est totalement faux. La race humaine est comme ça, chacun pour soi si un homme peut se protéger en blessant un autre pour laisser le temps de s'enfuir, il le fera et je le savais bien. Je l'avais déjà vu une fois, un homme pousser un plus jeune vers les zombies, je ne comprenais pas comment les personnes pouvaient faire ça, je sais c'est pour sauver leur vie, mais c'est une chose que je ne cautionne pas du tout, je ne supporte pas ce genre de réaction. Donc oui, maintenant je reste dans mon coin, je ne fais pas de bruit, ne dit presque rien sur ma vie et surtout je reste sur mes gardes. Le soir je n'ose même pas dormir beaucoup, parfois que quelques heures, comme 3 heures, le plus souvent j'étais réveillé à cause d'un cauchemar, mais ensuite je me réveillais pour veiller sur moi-même directement. Je faisais attention à chaque bruit qui pouvait se dérouler autour de moi, à tout moment le groupe pouvait décider de partir, quand on est trop nombreux, on prend trop de risque, surtout à cause du bruit.

Et c'est pour ça que souvent je décidais de partir dans mon coin pour marcher un peu et pourquoi ne pas repérer un autre groupe, enfin je me méfiais quand même. Là j'avais surtout besoin de me vider la tête, ne plus penser à ce cauchemar. Mais quand je me retrouve toute seule, je ne pensais qu'à une seule chose, mon frère encore et encore, il me manquait tellement. Mais mes pensées étaient interrompu par un zombie qui venait s'en prendre à moi et encore une fois je cherchais à fuir, je ne suis pas doué pour la face à face, cela me rappelle trop de mauvais souvenirs. Je ne suis vraiment pas doué pour tuer des zombies, je n'arrive pas à garder mon calme. Mais je ne suis pas toute seule, une autre personne est là pour me défendre tout de suite ce qui me stop dans ma course, qui a bien pu faire ça et surtout d'où ça peut venir.

Au bout de quelques secondes je venais voir son visage, il était bien en face de moi, c'était lui, en vie et qui venait de me sauver, j'en avais le souffle coupé. Je finissais par dire son prénom, je n'en revenais pas, mais les retrouvailles étaient dérangées par un autre zombie qui arrivait derrière moi ce qui me faisais peur tout de suite. Je me retournais en essayant de me défendre, je ne pensais pas tout de suite aux conséquences, c'est souvent ce qu'on me reprochait, je ne savais pas rester discrète quand je cherchais à me défendre et Eze venait une nouvelle fois m'aider. Je me retournais vers lui pour le regarder, il était toujours là devant moi, je ne bougeais plus, entre la peur et la surprise de le retrouver. Il venait tout de suite à ma hauteur pour enlever ma capuche, je le voyais encirer de plus près, je n'étais pas en train de rêver. Je venais sauter dans ses bras, mes bras autour de son cou et ma tête enfui dans son cou. Il était vraiment là, bien en face de moi, je n'en revenais pas. Il était bien en vie. J'en avais les larmes aux yeux et j'en sentais une couler sur ma joue.

-Je savais que tu étais encore en vie....Je le savais....

Je serrais toujours mes bras autour de lui, je ne faisais même plus attention à ce qui se passait autour de nous, je restais contre lui tellement que j'étais heureuse, je ne voulais plus me séparer de lui, j'avais tellement peur de me réveiller d'un rêve. J'avais l'impression de sentir un poids en moins en moi, il était bien là, en vie.




BY .TITANIUMWAY



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 ) Lun 4 Nov - 21:58

Ezeckiel L. Linvingston a écrit:




Ezeckiel et Joy
Inséparable jusqu'au bout
Je n'avais jamais perdu espoir de la retrouver. Quelque part en moi j'avais toujours eu la certitude qu'elle était encore en vie, toujours là quelque part. La question était tout simplement de réussir à la retrouver. Alors j'avais cherché dans les groupes que j'avais croisé, mais rien, pas un signe de sa présence et c'était pas faute d'avoir essayer. Je connaissais ma sœur, elle aurait été incapable de s'en sortir toute seule, ça ne lui ressemblait pas. Sa survie dépendait donc d'un groupe grand ou petit mais d'un groupe tout de même. Pendant tout ce temps j'avais avancé en écoutant les dires des survivants que j'avais trouvé. En rencontrant Aileen, mes recherches ont été moins intensifs, même si l'idée de la retrouver ne m'a jamais abandonné.  Et voilà qu'elle arrivait devant moi, comme un cadeau de noël mais en mieux. Le sentiment était étrange et doucereux. J'avais une folle envie de lui demander ce qui s'était passé, ce qu'elle avait vécu, comment elle allait. Mais ça je pouvais le garder pour plus tard, pour le moment le plus important c'était de profiter de nos retrouvailles en évitant de nous faire bouffer. N'oublions pas qu'elle était poursuivie par des rôdeurs. Rien ne nous indiquait qu'on était en sécurité. En fait j'en doutais fort et je préférais éviter de me retrouver entouré de rôdeurs affamés. Ce qui m'inquiétait c'était de la voir toute seule... Rien que l'idée de la savoir seule dans ce monde m'énervait. D'ailleurs je m'énervais pas mal depuis quelques temps... Sûrement à cause de l'enfermement. Cependant malgré toutes mes inquiétudes, certaines choses passaient en premier. En particulier son état de santé et malgré une certaine maigreur apparente, elle semblait aller parfaitement bien.

Je répondais instinctivement à son étreinte. Ce contact m'avait manqué, énormément manqué, si bien que je la serais excessivement fort avant de réagir et de dé-serrer mon étreinte pour lui laisser un peu d'air. « J'ai toujours su qu'on se retrouverait » ça pouvait tout simplement pas être autrement, en tout cas c'est ce que j'avais toujours cru ou du moins espérer. Ma main passa rapidement sur la joue de la jolie brune pour essuyer les larmes qui avaient coulé le long de ses joues. « Pleure pas, sinon je vais m'y mettre et ça va mal finir » rajoutais je d'un ton amusé. Comme quoi je reprenais rapidement du poil de la bête.

Je me détachais doucement d'elle de façon raisonnable, juste pour avoir un meilleur point de vue sur ce qui nous entourait. C'était comme ça que ça marcher maintenant mais pour survivre il fallait s'assurer de notre sécurité. Et pour le moment c'était pas vraiment ça. Quelques bruits de grognements se firent entendre mais ils étaient encore hors de vue. Je ramassais ma flèche qui était planté dans une tête et la ranger rapidement dans mon carquois avant d'attraper la main de Joy. « Viens faut qu'on bouge... »

Je venais de la retrouver et la dernière chose que je voulais c'était de la perdre de nouveau. Plus on s'éloigner des rôdeurs et plus on était en sécurité. « Qu'est qui s'est passé après que je sois parti ? » Je m'étais toujours posé la question. Lorsque j'avais été appelé pour ma mission, notre état n'était pas encore envahi, c'était arrivé plus tard, pendant que j'étais en service, ce qui m'avait bien évidemment empêcher de revenir pour les trouver. Une autre question me brulait les lèvres, qu'étais devenu notre mère ? Mais quelque chose me disait que la réponse ne me plairait pas, elle ne se serait jamais éloigné de notre mère...



BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 )

Revenir en haut Aller en bas

Inséparable jusqu'au bout...(Eze <3 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-