« Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

« Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Ven 22 Nov - 19:41


    And in that moment i swear we were infinite.


    Il avait refusé avec son tact légendaire qu'elle détestait. Il lui avait dit non et avait énuméré sagement tous les risques qu'elle encourrait, alors qu'elle les connaissait déjà par cœur et que lui répétait ne faisait que l'énerver. Elle qui voulait courir, sentir le danger affoler son cœur, et peut-être même tuer quelques zombies, venait de voir ses rêves s'écrouler avec un mot de la bouche de l'homme qu'elle détestait le plus au monde. Et pendant tous ce temps, elle avait regardé le mur, allongée dans un lit qui semblait lui appartenir à présent. Un lit qui n'était pas aussi confortable que celui dans lequel elle dormait avant. Quand son père était en vie. Serrant ses doigts autours de son arc, Elise avait passé une bonne heure la nuit dernière a confectionner diverse flèche avec plusieurs matériaux. L'adolescente aux cheveux de blé tint son arc avec fermeté, avant d'attraper son carquois qu'elle balança dans son dos.

    Elle parcoure un petit bout de chemin vers la ferme qu'elle aime tant. Elle y a elle-même posé une couverture parce qu'elle y passait souvent ces après-midi. Mais aujourd'hui, elle y pose ses affaires pour une toute autre raison que vaincre l'ennui.  Elle veut oublier jusqu'à l'existence de Naël, oh, Elise était depuis toujours une petite fille capricieuse, mais Naël lui refusant ainsi une activité qui aurait pu le refaire monter dans son estime était une première, et elle n'appréciait pas beaucoup. Plaçant la cible devant elle, sur un tas de paille de l'étable, Elise recula de plusieurs pas avant d'amer son arc. La respiration lente, le souffle court, elle sembla très concentrée, et c'était le cas. Difficile de dire quand elle est et quand elle mime.

    Tout aurait pu bien se placer si un bruit de pas ne s'était pas fait entendre. Tournant les talons pour viser l'entrée, elle doutait fortement d'être en danger ici, et maudit sa naïveté. Cette étable était un peu plus loin du bâtiment du bâtiment "à vivre", mais elle aurait pourtant pensé être en sécurité ainsi. Il faut croire que ce n'était pas le cas car les bruits s'intensifiaient. Seuls deux bruits régnaient. La respiration lente d'Elise, et une autre, plus saccadé comme si il ou elle avait couru. Et c'est seulement en croisant les pupilles rassurantes de Naël qu'Elise se détendit. Baissant la garde, elle posa la flèche e l'arc sur un tas de paille et croisa les bras sur sa poitrine.

    J'aurais pu faire une crise cardiaque, murmura-t-elle en soufflant, et j'te juste que je serais revenu te hanter. Zombie ou pas.


Dernière édition par Elise E. Bloodfield le Lun 25 Nov - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2679

× Points de vie : :
85

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Dim 24 Nov - 21:36



ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir.
(fight club) ▽ C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.
Parler avec Elise n'était pas de tout repos. En fait, j'étais constamment en galère quand il s'agissait de lui adresser la parole, de lui donner quelques conseils, ou même de lui interdire certains trucs. Je savais parfaitement que ce n'était pas mon rôle, que je n'étais pas son père - oh non, loin de là même, et elle se chargeait bien de me le montrer - mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Cela faisait plusieurs semaines déjà que je la connaissais et bizarrement, je m'étais attachée à elle avec le temps. C'était quelque chose de totalement nouveau pour moi. J'avais toujours été un solitaire dans l'âme, à parcourir les routes bien avant que tout cela commence et elle ... elle était arrivée brusquement, et elle changeait toute la donne. Bordel, mais j'avais tué son père devant elle ! Ce n'était qu'une gamine, et je lui avais ôté l'être à qui elle tenait le plus dans ce bas monde sans aucune considération, comme à mon habitude. Au départ, je ne comprenais pas trop. Mais à force de rester avec elle et surtout, de voir tous ces visages tristes, détruits par la perte de leurs proches, j'avais commencé à saisir le truc. Oui, son père n'était plus qu'un rôdeur quand je l'avais tué mais il restait son père. Et je lui avais fracassé le crâne sous les yeux de sa fille, même pas majeure. C'était complètement bizarre mais ... Je ressentais du regret. Pour la toute première fois de ma vie.

C'était peut-être pour cela, dans un sens, que je faisais en sorte de me tenir aussi éloignée que possible d'elle. Bon, c'était peut-être aussi parce que sa froideur et l'agressivité avec laquelle elle me parlait la majeure partie du temps me foutait les nerfs. Mais j'étais également très effrayé par ces toutes nouvelles choses que je ressentais. Comment allais-je faire si je m'attachais plus encore à elle ? C'était trop tard apparemment. A peine étais-je de retour dans la zone après quelques heures passées à l'extérieur, et je m'inquiétais déjà de ne pas la voir dans son lit, ou en tout cas, dans le coin. Où était-elle passée ? En sachant que je lui avais refusé de m'accompagner dehors, j'avais de quoi m'inquiéter ... Non ? C'est en courant que je pris la direction de la ferme dans laquelle elle trouvait souvent refuge. Elle était à l'extérieur de la zone, sans en être complètement isolée. Je m'empressai donc de m'y rendre, en sachant qu'il y avait quand même un sacré bout de chemin à parcourir et ne pris pas même la peine de frapper avant d'entrer. Je soupirai de soulagement en la voyant, face à moi, bel et bien vivante. Et même en pleine forme. « Merde, et moi, tu crois que j'ai pas frôlé l'arrêt cardiaque en voyant que tu n'étais plus à la zone ? », lâchai-je brusquement, brutalement, avec toute ma délicatesse légendaire. En même temps, elle m'avait épuisée, à me faire courir de la sorte.
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Lun 25 Nov - 19:51


    And in that moment i swear we were infinite.


    Merde, et moi, tu crois que j'ai pas frôlé l'arrêt cardiaque en voyant que tu n'étais plus à la zone ?

    Elise soupira et sembla aussi odieuse qu'à l'accoutumée. Un sourire sarcastique se posa sur ses lèvres. Et c'est avec son tact tout aussi légendaire (et aucune ironie dans ces quelques mots !) qu’elle répondit, de sa voix fluette, douce et angélique, en totale contraste avec la signification de sa phrase.

    Je m'entraînais ... Imagine donc que tu sois un rôdeur. Il faudrait que je t'explose la cervelle, ces mots s'extirpèrent de sa bouche avec une certaine hargne, mais je ne suis pas comme ça. J'opterais sans doute pour quelque chose de plus original.

    Elle passa une main dans sa cheveux de blés et fit volte-face pour viser sa cible, l'arc dans ses mains. C'est en soufflant légèrement qu'elle lâcha la flèche qui rejoint sans grand problème le centre. Ceci fait Elise posa l'arc et vint s'allonger sur une couverture, tapotant la place à côté d'elle pour que l'assassin de son père vienne la rejoindre. Une fois qu'elle l'eut forcé un minimum à s'allonger, Elise posa sa tête sur son torse et regarda le plafond de cette grange. On aurait pu croire à un moment de totale complicité si Elise ne semblait pas si loin. Elle pensait immanquablement à son père, qui l'avait quitté dans de sordides circonstances. Elle enviait tellement le temps de l'insouciance ou elle proférait des menaces à des arbres, et qu'elle écrsait des escargots. Et non pas aujourd'hui, ou elle menaçait Naël, et ou elel écrasait des zombies dès qu'elle le pouvait. Car à chaque tête décapitée, il faut l'avouer, Elise ressentait ce bonheur amer qu'on appelle le bonheur de la vengeance. le feu bleu fait de glace qui vous détruit de l'intérieur. Mais rien ne pouvait la détruire si ce n'est ce virus.

    Tu penses qu'on va s'en sortir ? Je veux dire ... Tu penses qu'un de nous tous va s'en sortir ?

    Elise tourna ses grands yeux vers ce qui s'apparentaient à la seule personne possédant un minimum d'autorité sur elle. Un minimum était déjà quelque chose après tout. Sa voix changeait suivant sa réflexion, et celle-ci était d'un froid glacial. Elise n'était pas une grande optimiste, mais depuis la disparition de son père, cela n'avait fait que se dégrader.
    Elise était comme ça. Expressive dans ses mouvements (tels que l'invitation faite plutôt à Naël pour l'inciter à la rejoindre) puis, juste après, d'une insensibilité naturelle (le son de cette phrase était d'un froid glacial, et pourtant, aucune once de mensonge ou de peur ne semblait s'infiltrer dans ses propos macabres.)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2679

× Points de vie : :
85

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Mer 27 Nov - 15:23



ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir.
(fight club) ▽ C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.
Ce n'était pas la première fois qu'Elise me faisait ce genre de frayeur. Je ne savais même pas si elle s'en rendait réellement compte, en fait. Mais à chaque fois c'était pareil : j'avais peur de la retrouver transformée, ou en passe de l'être. Pourquoi ne voulait-elle pas comprendre cela ? Je réussissais maintenant à peu près à comprendre pourquoi elle m'en voulait à ce point, mais était-ce vraiment une raison pour me faire la misère comme cela ? Elle finirait sans doute par avoir ma peau. « Je m'entraînais ... Imagine donc que tu sois un rôdeur. Il faudrait que je t'explose la cervelle, mais je ne suis pas comme ça. J'opterais sans doute pour quelque chose de plus original. », dit-il d'une voix douce, presque menaçante. Bordel, elle devenait presque pire que moi. Bizarrement, je me mis à rire, imaginant parfaitement la situation. Elle croyait vraiment qu'elle serait capable de m'abattre si je revenais en rôdeur pour la bouffer ? Non parce que j'avais quand même de sérieux doutes à ce propos. Elle était inoffensive, Elise, qu'elle le veuille ou non. « Au moins, tu sais te défendre. », répondis-je en haussant les épaules, faussement désintéressé. Elle n'avait pas besoin de savoir qu'elle faisait flipper, à parler comme ça. Et puis ... je savais que, dans le fond, elle n'en pensait pas un traître mot. Elle devait juste essayer de se venger, là aussi, ce n'était pas possible autrement.

Sans rien dire, je l'observai tirer à l'arc, et me retins de siffler, impressionné, quand sa flèche alla se loger au plein centre de la cible. Bon. Ok. Elle s'en sortait quand même plutôt pas mal, voir même pas mal du tout. Mais est-ce qu'il en serait de même face à un rôdeur ? Je n'en étais pas certain. Ce n'était pas du tout la même sensation qui vous prenait aux tripes, pas du tous les mêmes émotions qui vous passaient par la tête. Et je refusais qu'elle vive cela, elle était encore beaucoup trop jeune. Non sans rechigner, je la rejoignis sur le lit, et tentai - en vain, elle avait quand même de la force et je ne voulais pas lui faire mal, la bougre ! - de résister, avant de céder, et de m'allonger à ses côtés. Je déposai maladroitement une main dans ses cheveux, alors qu'elle semblait déjà se perdre dans la contemplation du plafond ... sans intérêt aucun, pourtant. « Evidemment qu'on va s'en sortir ... Quelle question. », répondis-je sur un ton amusé, comme à mon accoutumée. Je ne pouvais pas accepter qu'elle se laisse autant aller dans son pessimisme borné. J'étais tout l'inverse d'elle, et pourtant, elle réussissait à rester telle quelle. « Si tu veux, demain, tu pourras m'accompagner au centre commercial. Tu tueras pas de rôdeurs, mais tu pourras choisir ce qui te plaît. », ajoutai-je, presque aussitôt, dans le but évident de changer de conversation. Tout mais pas le "on va tous mouriiiiir". Ce n'était vraiment pas mon genre.
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Sam 7 Déc - 14:16


    And in that moment i swear we were infinite.


    Elise faisait souvent ce genre de chose : Partir. Pendant des heures. Quitter tout le monde, Naël y compris, et partir. Cette grange était son seul lieu de répit dans ce monde de fou. Oui, les zombies pourraient sans doute l’atteindre ici, mais elle n’en avait rien à faire. Elle saturait, et elle avait besoin de respirer un peu. Bien sûr qu’Elise savait qu’il avait peur, peur de la voir devenir zombie, peur de la perdre.  Et la cynique enfant aimait cette idée de l’histoire. Le voir ainsi lui donnait confiance. Plus il avait peur, moins elle se sentait seule. A défaut de se sentir entourée, en tout cas. Ce qu’il n’arrivait pas à croire par contre, c’est les facultés de destruction de la petite Elise. Ainsi, elle paraissait totalement inoffensive, mais en condition d’attaque, elle pouvait aisément sortir les griffes. Voir votre paternel se faire exploser la cervelle, ça vous endurci, soyez-en sûrs.
    Après s’être entraînée une bonne partie de son enfance à l’arc, cette arme légère était devenue son atout de prédilection. Et c’est sans doute pour ceci qu’elle en avait un avec un E gravé dessus. Son père avait tout prévu. Arme, nourriture, tout pour leur survie. Si cette crise cardiaque n’était pas survenue, elle serait encore en train de jouer aux cartes avec son paternel en attendant l’heure de dormir, dans sa maison. Une maison ou aucun zombie n’avait réussi à rentrer, et il avait fallu la mort de celui qu’elle aimait le plus au monde, pour qu’elle l’abandonne. Après avoir posé l’arc, elle vint s’allonger avec Naël, et posa sa tête contre son torse. Un silence légèrement pesant, qu’elle ne manqua pas de briser, elle et son pessimisme naturel.

    « Evidemment qu'on va s'en sortir ... Quelle question. »

    Elise leva les yeux au ciel, ou au moins, le fit assez franchement pour qu’il voie son exaspération. Il était normal qu’elle pose la question.

    → « Si tu veux, demain, tu pourras m'accompagner au centre commercial. Tu tueras pas de rôdeurs, mais tu pourras choisir ce qui te plaît. »

    Dieu merci ! Elle allait enfin sortir d’ici, et pouvoir piquer des choses dans le centre commercial.

    « Enfin ! Ce serait super. »

    Rares étaient les fois où elle faisait preuve de sincérité, ou elle n’utilisait pas cet exécrable ton méprisant, cynique.
    Elle était réellement heureuse. Cela faisait si longtemps quelle n'avait pas vu le vrai monde. Pas si longtemps que ça, mais les heures semblaient être devenues des siècles. Elle n'en pouvait plus. Elle s'était perdue en chemin et rien n'irait plus tant qu'elle ne se serait pas retrouvé. Mentalement, elle se perdait littéralement dans l'immensité de son esprit, et physiquement, elle était si fatiguée de courir après une cause qu'elle savait perdue. Toussant légèrement, elle se glissa un peu plus dans les bras de Naël, les yeux rivés sur le plafond, ou elle voyait une infinité de chose que seule une enfant pourrait imaginer. Et si ... Et si on lui retirait ça aussi ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2679

× Points de vie : :
85

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Sam 14 Déc - 16:38



ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir.
(fight club) ▽ C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.
J'avais passé ma vie entière -à quelques détails près- à errer dans ma voiture, sans but ni destinée particulière. Tout ce que je voulais, c'était vivre du mieux que je le pouvais et ce, sans me soucier de qui que ce soit d'autre. Il n'y avait rien ni personne qui pouvait m'atteindre, ou me connaître totalement. Mon seul objectif était de continuer à avancer, et de bosser dans divers bars, quand j'avais besoin d'un peu d'argent. Je ne me voyais pas le moins du monde m'installer dans une ville en particulière, dans une maison préalablement achetée grâce à un crédit, avec une femme avec qui me construire une famille. Oh non, j'avais toujours été persuadée que tout cela n'était pas pour moi. Pire encore, je ne me voyais vraiment pas avoir des gosses, des mioches plus encombrants qu'autre chose, et bruyants, par-dessus le marché. Finalement, j'avais eu de la chance de vivre ainsi, quand je voyais comment les quelques survivants avaient du mal à se faire à cette vie de nomade. Moi, cela ne me dérangeait pas du tout. Bien au contraire, même. J'adorais cela, même si les rôdeurs étaient, sans aucun doute, de trop. J'avais néanmoins su y trouver mon "bonheur", et ce n'était pas quelque chose que je détestais au plus haut point. De manière générale, je m'étais fait à ce nouveau monde, même s'il apportait aussi son long d'ennuis, de problèmes. Je ne pouvais clairement pas dire qu'Elise était un problème, elle était juste une tornade arrivée de je-ne-sais-trop où. Je serais parfaitement incapable de dire ce qu'elle représentait pour moi et, de toute façon, je préférais ne pas m'interroger à ce sujet-là.

Je me contentais d'être là pour elle au maximum, de lui apporter de quoi s'amuser un peu, de quoi lire et manger. Et je la protégeais, bien sûr. En l'empêchant de sortir dans la nature par elle-même, ou même avec moi. Elle était trop jeune, bien trop jeune pour vivre tout cela, et elle avait déjà vu son père se faire achever devant elle, inutile d'en rajouter. Cela me tuait de me rendre compte de cela, mais j'étais vraiment attaché à elle et la dernière chose que je voulais, c'était la voir se transformer en l'un de ces putains de zombies. C'était étrange de voir comme la situation et mon caractère avaient évolué en un rien de temps. Mais là encore, je ne voulais pas y penser plus que nécessaire, par peur de tout ce que je pourrais découvrir et / ou comprendre. « Enfin ! Ce serait super. », lâcha-t-elle, me faisant lever les yeux au ciel. Bon sang, elle n'avait plus rien à voir avec la Elise des débuts. Pire encore, elle n'avait rien en commun avec les gens de son âge. Elle n'était pas censée vouloir aller dehors, alors qu'elle pouvait se faire bouffer à tout moment ... Enfin, mieux valait que je ne dise rien sur le sujet, où elle allait me piquer une crise ... Comme souvent. « ça te fera pas de mal de sortir un peu. Par contre, t'auras juste un couteau au cas où, ne crois pas que tu pourras t'éclater à tuer des zombies avec ton arc. », la prévins-je aussitôt, estimant qu'il était plus que nécessaire de le faire. Je la connaissais suffisamment, à présent ... « Mais tu pourras prendre tout ce que tu veux dans le centre commercial ... », ajoutai-je presque aussitôt, histoire de l'amadouer et d'achever de la convaincre. Ave Elise, il fallait toujours user de toutes les stratégies possibles et imaginables.
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Mer 18 Déc - 15:43


    And in that moment i swear we were infinite.


    Sa vie n'avait pas été très longue. Une enfance au milieu des arbres, sans voir réellement la population.  Elle était indifférente, et Naël ne le savait peut-être pas, mais ce vide, ce trou béant au niveau de son poitrine, elle avait besoin de le combler. La douleur, l'adrénaline, l'action. Elle ne voyait que ça qui puisse la tirer de ce masque.  Et lui, il ne voyait que les inconvénients. Il en devenait étouffant. De toute façon, elle le détestait. Il avait tué son père, et elle lui en voudrait pour toujours, point, à la ligne. Il leva les yeux au ciel en l'entendant, et elle-même baissa le regard.

    « ça te fera pas de mal de sortir un peu. Par contre, t'auras juste un couteau au cas où, ne crois pas que tu pourras t'éclater à tuer des zombies avec ton arc. »

    Elle se redressa et le regarda, la bouche grande ouverte.

    « Mais tu pourras prendre tout ce que tu veux dans le centre commercial ... »

     Elise soupira, et laisse son poing tomber mollement sur le torse de son aîné. Naël était bon à ce jeu, certes, mais Elise n'était pas naïve. Comme si elle n'avait pas remarqué qu'il essayait de l'amadouer comme une gamine. Cependant, Elise ne dit rien, en hocha tranquillement de la tête avant de demander d'une voix détaché.

    « On pourra ramener du fil ? J'en ai plus, et j'aimerais me faire un nouvel arc et d'autres flèches. »

    Elise vint se relever, regardant sa petite robe bleu à point rouge. Il est vrai qu'elle n'avait plus grand chose à mettre, car ses seules tenues rentraient dans un sac de randonnée. Cette robe avait été utilisé lors de sa première sortie avec on ne sait quel garçon. Sa mère y avait viellé, même si il faut dire qu'Elise n'avait pas été très fan de l'idée. Un peu courte, un peu vieille pour la grande jeune fille. Elise vint s'avancer vers la cible pour récupérer sa flèche. Et la posa avec son "carquois" avant de regarder Naël.

    « Tu sais, on passera pas notre vie ici. Je suis sûre qu'il y a des gens, seuls, qui veulent de l'aide. C'est à nous de les aider ... »

    En fait, les autres, Elise s'en fichait réellement, elle ne souhaitait revoir que sa petite soeur, soeur qu'elle n'avait pas vu depuis si longtemps.

    « Tu sais, j'espère qu'il y aura des gâteaux là-bas. J'ai tellement envie d'en manger... On en prendra plein ! »

    Elle restait une gamine au fond, une enfant et une adulte, une adolescente qui ne sait pas trop dans quel monde elle est.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2679

× Points de vie : :
85

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël. Jeu 26 Déc - 15:56



ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir.
(fight club) ▽ C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.
Je n'étais sans doute pas très bien placé pour essayer de donner des ordres à qui que ce soit, mais quand cela concernait Elise, je ne pouvais pas faire les choses autrement. Aussi étrange que cela puisse paraître, je voulais la protéger. Alors, certes, elle me détestait, mais ce n'était pas pour autant que j'allais lâcher l'affaire. La preuve, je venais tout juste de la retrouver et je lui disais déjà clairement qu'elle n'allait pas pouvoir chasser de rôdeurs comme elle semblait vouloir le faire. Tuer des zombies était presque devenu un jeu pour moi, mais je ne pouvais pas accepter que ce soit également son cas. Elle était trop jeune, beaucoup trop jeune pour cela, et elle ne pouvait pas perdre le peu d'innocence qui lui restait de cette façon. Elle vivait déjà dans un monde horrible, il n'était pas nécessaire d'en rajouter. « On pourra ramener du fil ? J'en ai plus, et j'aimerais me faire un nouvel arc et d'autres flèches. », me demanda-t-elle, sans plus s'attarder sur le "pas d'armes pour toi, petite". Tant mieux, je n'avais pas envie de me prendre la tête pour l'instant, et encore moins avec elle. Je me contentai de hocher la tête, ne trouvant rien à redire sur cela. De toute façon, tout était maintenant clair : elle n'allait pas chasser de rôdeurs. La laisser récupérer ce dont elle avait besoin pour son arc ne m'engageait à rien.

Quand elle se leva, avant de s'éloigner de quelque pas, je me redressai dans le lit, m'y asseyant. C'était nettement plus confortable ... Et beaucoup moins gênant pour le coincé des sentiments que j'étais. Mais bref, peu importait. « Tu sais, on passera pas notre vie ici. Je suis sûre qu'il y a des gens, seuls, qui veulent de l'aide. C'est à nous de les aider ... », lança-t-elle, alors que je faisais mine de réfléchir. Sérieusement ? Elle croyait vraiment que nous devions prendre la responsabilité de chaque putain de personnes sur cette Terre ? Je l'observai une longue minute, essayant de comprendre si elle pensait vraiment ce qu'elle venait de dire. C'était plutôt parce qu'elle voulait tuer des zombies, ouais. « Tu sais, j'espère qu'il y aura des gâteaux là-bas. J'ai tellement envie d'en manger... On en prendra plein ! », ajouta-t-elle tandis que j'étais toujours dans mes pensées. Je souris, plus que content de retrouver l'ado dans son comportement. Elle le perdait de plus en plus, j'espérais surtout gagner un peu de temps avec cette histoire de gâteaux et de shopping libre pour elle ... « Je ne pense pas que ce soit à nous de les aider, non. On est en sécurité ici, et c'est très bien comme cela. Mais oui, tu pourras prendre vraiment tout ce que tu veux dans le magasin. », répondis-je à la jeune fille, en essayant de ne pas paraître trop autoritaire. Elle détestait cela, ce que je pouvais parfaitement comprendre. « En fait, si tu préfères, on peut même y aller aujourd'hui ? Si on part maintenant, on devrait être rentrés avant le coucher du soleil. », proposais-je, désireux de ne pas trop perdre le contrôle. Avec elle, je n'étais jamais sûr de rien, de toute façon ...
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: « Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël.

Revenir en haut Aller en bas

« Ne jamais sous estimer la capacité des autres à vous décevoir. » ♠ Elise and Naël.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-