les morts-vivants c'est nous. ◢ ( Sam )
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

les morts-vivants c'est nous. ◢ ( Sam )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: les morts-vivants c'est nous. ◢ ( Sam ) Ven 29 Nov - 2:56


SAM & BENJAMIN
Les morts-vivants c'est nous.

C'était quoi le plus difficile ? Se coucher en se disant que demain serait une journée semblable à celle-ci ou se lever ou pensant qu'elle serait probablement pire ? Certainement se lever, car hormis l'espoir de survivre une journée de plus dans cet enfer et en plus sans réelles perspectives d'avenirs n'avait absolument rien de motivant. Mais le militaire avait des responsabilités sur la zone 51, il ne pouvait pas se permettre de rester au lit, à rêvasser à un monde meilleur et à se souvenir ô combien sa vie d'époux et de père lui manquait. Il quitta son lit pour rejoindre la douche et laisser l'eau froide le réveiller, ne s'éternisant pas. Il s'habilla rapidement, treillis militaire, tee-shirt vert et rangers. Le sergent avait gardé ses habitudes vestimentaires alors qu'au final, l'armée n'était plus ... Plus rien n'était exactement. Mais l'uniforme avait un côté réconfortant pour certains survivants, la raison principale étant qu'il ne lui restait pas de vêtements de civile. Il prit un sac à dos, où dedans reposait des objets qu'il avait trouvé lors de son raid dans les alentours de la zone.  Bien qu'il ne laissait rien transparaître, il était vraiment fatigué, toujours endeuillé par la perte de son épouse et la disparation de sa fille. Il n'était plus enclin à l'optimisme comme avant mais par moment, il aimait imaginer sa fille franchir l'enceinte de la zone, en bonne santé. Il quitta le bâtiment pour rejoindre l'extérieur, préférant sauter le déjeuner pour se mettre tout de suite au travail. Il devait réparer une vieille jeep qui n'arrivait plus à démarrer. Il avait des compétences en mécanique alors si ça pouvait aider ... Le ciel était clair, l'astre solaire brillait de mille-feu tout en donnant de ses rayons de la chaleur. Heureusement que la zone 51 ne se trouvait pas en Alaska et dans le nord du pays ... Une fois devant la voiture, il rangea le sac sur la banquette arrière, ouvrant ensuite le capot pour chercher d'où venait la panne. Tout était encrassé par le sable - l'inconvénient des zones désertiques - Il poussa un soupir et commença à nettoyer tout en réfléchissant à quoi aurait été sa vie si il n'avait pas quitter Atlanta. Il serait sans doute mort ou à vagabonder dans la Georgie, à survivre difficilement ... Il espérait voir débarquer d'autres survivants, la zone étant sécurisé et capable d’accueillir plus de personnes. Il sortit un instant la tête du moteur pour boire un peu d'eau. Malgré l'heure matinale, il crevait déjà de chaud et son tee-shirt en témoignait. Enfin c'est pas comme-ci il cherchait à plaire ou à être séduisant, il en avait strictement rien à foutre. Il regarda un instant autour de lui, puis replongea la tête dans les organes de la voiture.

Les minutes passaient et il ne trouvait pas vraiment la problème sur cette voiture ... Des bruits de pas le fit sursauter, se cognant alors la tête sur la capot relevé tout en poussant un juron assez audible. « Putain ! »  beugla le sergent alors qu'il se retournait, faisant face à la jeune femme, tout en touchant son front endoloris. Il esquissa un léger sourire désolé pour le vilain mot sortit de sa bouche. « Excuse-moi Sam ! Tu vas bien ? »  Il était très soucieux de l'état de santé de la belle, après tout elle attendait un bébé et elle méritait une attention particulière. Il referma le capot de cette maudite jeep et essuya ensuite ses mains pleines de cambouis sur un torchon déjà bien usagé. Benjamin c'était un peu l'homme à tout faire ici, on le voyait jamais chômer et toujours prêt à rendre service. S'occuper l'aidait à ne pas penser ... « Tu tombes plutôt bien j'ai des trucs pour toi. » Il attrapa le sac à dos, l'ouvrant pour en sortir des objets lié à sa grossesse.« J'ai trouvé du lait en poudre, des biberons ainsi que des compléments alimentaires pour ta grossesse, tu verras au centre médical. Mais le meilleur attends (...) Tadam ! » Il sortit alors un ours en peluche, à faire craquer le plus insensible des mecs ! Il regardait le jouet avec amusement. Mine de rien, il avait faillis y rester à cause des rôdeurs mais il avait été hors de question de repartir sans cet ours. Il espérait l'a faire sourire et qu'elle soit contente.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: les morts-vivants c'est nous. ◢ ( Sam ) Lun 6 Jan - 21:40



les morts-vivants c'est nous.
(red) ▽ I tried to walk together but the night was growing dark, thought you were beside me, but I reached and you were gone. Sometimes I hear you calling from some lost and distant shore. I hear you crying softly for the way it was before.
L'arrivée à la zone n'avait pas été simple moi. Devoir m'éloigner de Gaylwen - ne serait-ce que pour quelques minutes - avait une véritable épreuve. Une de celles que je ne serais sans doute même pas capable de décrire avec précision. Et depuis, les choses s'étaient considérablement améliorées. Venir ici était finalement la meilleure chose que nous aurions pu faire. La maison de Bob nous offrait peut-être énormément de confort et de sécurité, mais ce n'était pas suffisant. Ou tout du moins, plus. L'arrivée de ce bébé allait tout changer. Et, à vrai dire, ces changements avaient déjà commencé. Nous étions bien mieux ici que chez Bob, ou même que sur les routes. Autant dire que le chemin jusqu'ici avait été ... Chaotique. Mais maintenant, nous étions là, et c'était tout ce qui comptait. Et puis, même si cela me paraissait impensable il y a quelque mois, me retrouver seule de temps à autre ne pouvait pas me faire de mal. Voir d'autres personnes aussi, m'étaient carrément bénéfiques. Bien sûr, j'étais toujours aussi follement amoureuse de Gaylwen, plus, même, qu'il n'était possible de le dire, mais c'était ... Différent. Le voyage jusqu'ici n'avait pas été de tout repos, et la vie ici nous permettait enfin de souffler. Chacun à notre façon, mais toujours ensemble au final. Je ne pouvais pas me passer complètement de lui, mais je parvenais tout de même à me faire à l'idée qu'il bossait de son côté. Et puis, ça me faisait plaisir de le voir s'ouvrir peu à peu aux autres.

Je savais à quel point il avait du mal à se lier aux autres, ne serait-ce que parce que je l'avais vécu et vu en direct, et ce n'était qu'en étant totalement immiscé dans le truc qu'il allait s'améliorer. Heureusement pour moi, il n'était jamais envoyé à l'extérieur. Il m'avait même avouée avoir fait en sorte que cela n'arrive pas, pour pouvoir rester dans la zone, et ne pas me faire frôler la crise cardiaque à chaque fois qu'il sortait. C'était très largement mieux ainsi parce que maintenant, au moins, je pouvais me promener un peu partout, sans avoir à me faire de souci. Et rencontrer de nouvelles personnes me faisait un bien fou. Par-dessus le marché, tout le monde - ou presque - était aux petits soins pour moi. Je n'avais vraiment à m'inquiéter de rien, ou en tout cas de presque rien. Les cauchemars étaient toujours là, mais très atténués. Au moins, je n'avais plus à entendre les rôdeurs de manière constante. Nous étions en sécurité ... Bientôt tous les trois. Je ne pouvais rien espérer de plus. Je profitais donc pleinement de tous ces moments de liberté pour me balader un peu partout dans la zone, et voir du monde. Gaylwen était occupé de son côté, de toute façon. C'est de cette manière que je finis par atterrir juste derrière Benjamin, un gars très actif de la zone, mais aussi très sympathique. Il semblait m'avoir pris sous son aile, et ce n'était certainement pas moi qui allais rechigner.

« Putain ! » Lâcha-t-il, sans doute en entendant mes bruits de pas. Je grimaçai légèrement. Merde, il avait du se faire mal. « Mince, désolée ! » Dis-je aussitôt, sincère. « Excuse-moi Sam ! Tu vas bien ? » Demanda-t-il. Après Gaylwen bien sûr, il était définitivement celui qui cherchait toujours à savoir comment j'allais, et qui s'inquiétait de ma santé très souvent. Machinalement, je posais ma main sur mon ventre. Le bébé ne faisait pas le moindre mouvement pour l'instant, mais cela arrivait assez souvent. Je n'avais pas de quoi m'en faire, et ce n'était pas le moment pour ça de toute façon. « Je vais très bien, merci ! » Répondis-je, un sourire planté sur mes lèvres. C'était plaisant de se sentir entourée comme ça, surtout dans une situation comme la nôtre, et dans un monde comme celui-là. « Oh merci, c'est trop gentil ! » M'exclamai-je en le voyant fouiller dans son sac presque aussi tôt, sincèrement émue. Le voir sortir tous ces trucs ... pour moi me comblait déjà de joie mais alors ... L'ours en peluche, c'était la goutte de trop. Les larmes jaillirent presque instantanément, et ce n'était pourtant pas faute d'avoir tenté de les retenir. « Désolée ... Les hormones ! » Réussis-je à dire, non sans difficultés. J'essuyai mes yeux, pour ne pas paraître plus cruche encore, et attrapai le nounours. « Merci beaucoup, Benjamin, c'est vraiment ... Beaucoup. Merci. » Si cela ne tenait qu'à moi, je l'aurais sans doute pris dans mes bras pour le remercier, mais je préférais éviter. Il était désormais impossible de prévoir les réactions des gens ...
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

les morts-vivants c'est nous. ◢ ( Sam )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-