everybody deserves a second chance | ft Leona.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

everybody deserves a second chance | ft Leona.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1299

× Points de vie : :
58

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: everybody deserves a second chance | ft Leona. Mar 28 Jan - 13:45



everybody deserves a second chance.
(coldplay) ▽ Nobody said it was easy. It's such a shame for us to part. Nobody said it was easy, no one ever said it would be this hard. Oh take me back to the start.
Je regarde autour de moi, et fais rapidement mon choix. Tout cela n'est pas nouveau pour moi, bien au contraire. Cela fait maintenant plus d'un an que je suis dans cette zone, tout est devenu une routine. Une routine qui se répète inlassablement, et qui ne me laisse pas le moindre répit. Il est hors de question, pour moi, que je reste dans cette foutue zone une seconde de plus. Comme très souvent, j'ai besoin de sortir un peu, d'aller voir à l'extérieur si le monde a changé, si ma famille est revenue, si ... Si tout est redevenu comme avant. Je sais que ce n'est pas le cas. Je sais que je me fais des illusions, et que tout ce que je vais voir, c'est le monde encore et toujours anéanti. Mais je ne peux pas attendre une minute de plus, il faut que je prenne l'air, que je m'éloigne de tous ces gens que je côtoie quotidiennement. Et puis, il y a aussi tous ceux que je ne connaissais pas il y a encore quelques mois. Il y a eu beaucoup trop de nouveaux, beaucoup trop d'arrivants en même temps. Je n'en peux tout simplement plus. J'ai l'impression de devenir complètement fou, enfermé là-dedans avec tous ces gens. Mais ne le suis-je pas déjà ? Je ne suis pas certain d'avoir encore le contrôle de chacune de mes pensées, mais je ne me fais pas de soucis à ce propos. Pour ça, rien de plus simple : je n'y pense pas. Je me contente de "vivre ma vie".

Je me lève chaque matin et je fais tout ce que j'ai à faire dans la zone. Généralement, je ne tiens que quelques jours. Il me faut toujours quelque chose de nouveau, et pour ça, il faut que je sorte de ce bordel. Je ne peux pas me défaire de l'idée que tuer des rôdeurs est la meilleure chose que je puisse faire. De cette façon, j'ai l'impression de me venger ... Un peu. Je m'agit, je me bats, je fracasse des crânes ... Je me défoule. Evidemment, en même temps je fais en sorte de ramener de quoi bouffer, vêtir et de quoi faire tenir autant de gens que possible. Parce qu'on est maintenant beaucoup trop nombreux dans ce foutu endroit. Si j'avais une autre solution, ça ferait, sans l'ombre d'un doute, bien longtemps que j'aurais baissé les bras, et été trouvé un autre lieu de vie. Mais c'est comme ça, le monde est trop pourri pour que j'ose m'y aventurer sur une longue durée. Je préfère sortir occasionnellement, laisser sortir toute la rage que je contiens en moi, avant de rentrer au bercail pour jouer les gentils flics repentis. Si seulement ... Aujourd'hui fait partie de ces jours où je n'arrive plus à faire semblant. Je sens la rage tout brûler, frapper, sur son passage, en moi, et je suis sur le point de craquer. Je le sais, je le sens. J'attrape donc un couteau de boucher que je fourre derrière la ceinture de mon pantalon, ma bonne vieille arme que je glisse dans le holster attaché à mon pantalon. Je n'ai plus qu'à me tirer de là. Vite.

Je fais un signe de la tête à mon compère, à quelques mètres de là, et monte à bord de la première voiture qui me tombe sous le coude. Je n'ai pas de temps à perdre, et je ne veux même pas me forcer à sourire à ce type. Pas aujourd'hui. J'exaspère peut-être les gens avec mon côté très, très lunatique, mais j'en ai strictement rien à foutre. L'essentiel, c'est que je suis pas une putain de poule mouillée qui se cache derrière de fausses obligations pour rester à l'intérieur de la zone même. Moi, j'en peux plus. J'ai besoin de sortir, alors je le fais. C'est aussi simple que ça. Je démarre et ne me prive pas pour dépasser les anciennes limitations de vitesse. En même temps, c'est pas comme si je risquais de croiser une autre voiture dans l'immédiat. Je peux donc sans souci tirer un trait sur l'ancien mec que j'ai un jour été et pleinement profité de la situation pour relâcher mes nerfs. Je roule de longues minutes. Une heure, peut-être. Je finis par arrêter la voiture dans un grand coup de frein, et m'en extirpe, un marteau à la main. La vitesse ne me suffit pas, il me faut plus comme ... Des rôdeurs. Oui, c'est ça. Il faut que je tue des rôdeurs, et je me sentirais mieux ... Un peu ... Pour un temps. Je me positionne devant la première maison que j'ai aperçu en débarquant dans cette rue, et ouvre la porte, déjà entrouverte. Avec le marteau, je donne quelques coups sur le bois de la porte, pour attirer les éventuels rôdeurs ... Que dis-je, il y aura forcément des rôdeurs. Il y a intérêt, tout du moins.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

everybody deserves a second chance | ft Leona.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-