this is survival of the fittest | ft Antonie
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

this is survival of the fittest | ft Antonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2679

× Points de vie : :
85

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: this is survival of the fittest | ft Antonie Ven 31 Jan - 21:08



this is survival of the fittest.
(red) ▽ I tried to walk together but the night was growing dark, thought you were beside me, but I reached and you were gone. Sometimes I hear you calling from some lost and distant shore. I hear you crying softly for the way it was before.
Je jette un dernier regard derrière moi, en direction de mes "camarades", et soupire, avant de tourner les talons. Bordel, qu'est-ce que je regrette d'avoir accepté cette sortie. Autant, j'adore être à l'extérieur, loin de la zone 51 et de toutes ses limites, et tout ça, autant je ne supporte pas de sortir ... avec d'autres gens. La solitude me manque. Et puis ... Merde, Elise est pas là, et je ne sais pas comment elle va. Normalement, et si elle n'a pas encore fait une connerie, elle est là-bas, en sécurité. Mais je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter à son sujet, de me demander comment elle va, si ... Merde ! Je suis pas censé m'inquiéter pour qui que ce soit. Naël ne s'inquiète pour personne d'autre que lui-même. C'est toujours le cas, de toute façon. Je me fiche d'Elise. Ouais, qui espères-tu convaincre, là ? Je me retiens difficilement d'insulter la petite voix qui fait rage dans mon cerveau, et me stoppe net quand une voix plus qu'agaçante me hèle. « Hey, tu vas où ? On est censés rester ensemble, pas s'éparpiller ! » Me hurle-t-il à moitié. Bordel, mais il veut rameuter tous les rôdeurs du quartier, ou quoi ? Je lève les yeux au ciel, me tourne dans sa direction et lui jette un regard noir. Je ne suis pas d'humeur à tuer un zombie, alors encore moins pour recevoir des autres d'un gamin de 20 ans. Maximum.

« ça sert à rien de rester en troupeau. On perd en discrétion, et en efficacité. Si je suis pas revenue d'ici deux heures, n'hésitez pas à partir sans moi, je reviendrais à pieds. » Je réponds, complètement las. Sans attendre de réponse de l'autre con, je m'éloigne, mon nunchaku en main. Bon sang, qu'il est insupportable ... Et foutrement con. Je ne voulais pas venir ici avec eux, à la base, mais on ne m'a pas vraiment laissé le choix. Je sais qu'il faut participer au maintien de la zone, mais pourquoi suis-je obligé de sortir avec ces ... Gens ? Même Faith n'est pas là. Evidemment, je déconnais, je sais que je serais revenu très rapidement, et qu'ils n'auront pas à partir sans moi. Dans le pire des cas, de toute façon, il ne sera pas bien difficile de prendre une voiture abandonnée là, d'y mettre le peu d'essence que je réussirais à trouver pour ensuite retourner à la zone. Je la retrouverais, quoi qu'il arrive. Je pourrais même faire le trajet en vélo, tiens. J'arrive rapidement devant une petite supérette. Elle pourrait presque passer pour un décor de film d'action, avec ses vitrines cassées, tout le contenu des rayons étalés à même le sol et les traces de sang à quelques endroits.

Je pose la main sur ma hanche pour m'assurer que mon arme est toujours bien là. Enfin, "mon" arme, c'est vite dit ... Ce n'est rien d'autre qu'un flingue que l'on m'a gentiment prêté, spécialement pour cette excursion. C'est bien la première fois depuis le début de l'invasion mais : j'ai hâte d'être retourné auprès des autres. Pas parce que ça me fera plaisir de voir leurs têtes de déterrés, juste parce que je veux m'assurer qu'Elise va bien. Parce que s'il lui est arrivé quelque chose ... Oh bordel, non. Je préfère ne même pas y penser. Je n'aurais sans doute pas dû m'attacher autant à elle mais ... C'est fait, alors autant faire en sorte qu'elle tienne le coup, et qu'elle ne fasse aucune connerie risquée. Je dois la protéger. Tout spécialement après ce que j'ai fait à son père, même s'il était déjà mort. Un bruit me fait sursauter, bien que je sois autant que possible sur mes gardes. Je sors mon arme, la braque devant moi et essaye d'apercevoir quelque chose ... n'importe quoi. « Y a quelqu'un ? » je demande d'une voix suffisamment forte. Pour qu'un survivant m'entende, ou pour qu'un zombie se manifeste. Autant en finir le plus vite possible.
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

this is survival of the fittest | ft Antonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-