i'm not afraid to take a stand | Tybalt
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

i'm not afraid to take a stand | Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Lun 28 Avr - 22:34



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
Les jours passent et se ressemblent tous. Je n'arrive pas à trouver quelque chose à m'accrocher, hormis la chasse aux zombies qui semblent le seul moyen pour m'occuper l'esprit ... Ou exercer une certaine vengeance. Ils ne sont pour rien dans tout cela, et n'ont, sans aucun doute, pas demandé à devenir ce qu'ils sont, mais les tuer me procure un soulagement sans nom. J'ai l'impression de ne plus penser du tout à ma femme et mes filles pendant ces courts instants. Malheureusement, cela ne dure jamais, et la dure réalité du monde actuel refait très rapidement surface. Je n'ai plus personne, comme la majeure partie des survivants. Mais, à vrai dire, je ne m'intéresse à personne d'autre. J'ai juste cet impétueux désir d'enfoncer des couteaux dans les crânes, à toute heure du jour comme de la nuit, même si je me contente d'y aller en journée. Impossible de sortir de là en plein milieu de la nuit, de toute façon. Je me suis fait à la zone, et j'y trouve un certain réconfort supplémentaire. Même si je reste à peu près tout le temps dans mon coin, les gens ici ne m'ont pas l'air trop faibles, trop pleurnicheurs et fainéants. Heureusement. Je suis assez souvent à l'intérieur, pour m'éviter de faire des conneries dont je me sais pertinemment capable. Je n'ai plus rien, mais ce n'est pas pour autant que je dois baisser les bras et abandonner tout espoir. Un jour ou l'autre, peut-être, je réussirai à redevenir un tant soit peu celui que j'ai un jour été. Mais pour l'instant, ce n'est pas le cas.

Parce que je n'en ai pas la moindre envie. Parce que je n'arrive pas à me sortir de la tête ma femme, ni même mes filles, que j'ai vues mourir sous mes yeux sans pouvoir rien faire. J'essaye de ne pas y penser la plupart du temps, mais il est bien difficile de ne pas revoir leurs visages souriant, dans le meilleur des cas, et leurs derniers moments dans le pire. Si ces souvenirs sont, bien évidemment, les plus horribles que j'ais, je n'en oublie pas le reste de ma famille. Mes parents, mes frères et soeurs ... Tout cela est du passé, j'essaye de tirer un trait sur mon ancienne vie. Je ne les reverrai sans doute jamais, je me suis fait une raison, aussi douloureux cela soit-il. J'aurais bien aimé les revoir au moins une dernière fois, mais la vie ne m'en a pas laissé la possibilité. Alors, je continue à vivre ma vie, tant bien que mal. Et j'erre dans la zone, la plupart du temps, un peu comme je le fais maintenant. Ce matin, je n'étais pas d'humeur à sortir tuer des rôdeurs alors j'ai erré toute la matinée dans la zone, en évitant les personnes vivants et en ignorant ceux qui osent me parler. Heureusement pour moi, ils se font rares. Mes pas me guident jusqu'à l'entrée de la zone, où je vais enfin pouvoir obtenir de quoi sortir, et c'est là que je me stoppe net. Mon regard sur une silhouette qui me paraît atrocement familière, à quelques mètres de moi. De taille moyenne, de longs cheveux bruns parfaitement caractéristiques, et le visage qui ne tarde plus à se tourner dans ma direction. Bordel. ça ne peut pas être possible. ça ne peut pas être réel. Tybalt ne peut pas être réellement vivant, n'est-ce pas ?
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 4 Mai - 11:40



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Un refuge. Nous avions trouvé un refuge. Un endroit sécurisé où vivre ne semblait pas impossible. C'était ce dont nous manquions cruellement. Ce que nous recherchions avec tant d'ardeur depuis une éternité, sans exagérer. J'étais surpris. Sonné par ça. Je ne pensais pas que tout ça était encore possible. j'étais persuadé que nous allions juste tout crever comme des merdes en plein milieu de nulle part. J'en étais même arrivé à croire qu'on allait finir par tous se bouffer les uns les autres. Bon, on ne vaudrait pas mieux que ces zombies. Alors c'était évidemment oublier avant même d'en avoir réellement l'envie. D'un côté, peu de chance pour que l'envie arrive. Je me voyais mal manger un être humain. Dès que bouffer des bestioles que j'avais d'abord vu courir, pleines de vie, sous mes yeux, ça m'était difficile. Alors un humain ... Même si je ne le côtoyais pas avant de le bouffer. Merci, mais non merci. Bref, la question ne se posait même plus. Puisqu'apparemment, nous avions bel et bien trouvé un refuge. Nous n'étions là que depuis la veille au soir alors je ne savais pas encore, du tout, ce que ça valait. Mais j'étais quand même un peu rassuré. Victoria dormait dans l'infirmerie, où elle avait été transportée suite à son petit malaise. C'est que sa grossesse l'épuisait beaucoup. Et que le manque de nourriture commençait sérieusement à se faire ressentir ,depuis quelques semaines. Sans compter que nous avions du faire face à de grandes émotions en trouvant cette zone.

    Elle était persuadée que c'était réel. Et moi, je n'avais eus de cesse de vouloir lui faire entendre raison sur le fait qu'il y avait peu de chance pour que ça le soit. J'avais agis en véritable idiot, je le savais maintenant. Mais je craignais tellement qu'elle se fasse de faux espoirs et soit carrément détruite en apprenant qu'elle s'était fait de vains espoirs. Mais non. Finalement. Elle avait eut raison. Et même si je continuais encore un peu de me méfier des lieux et des gens qui y vivaient, je tentais de croire que ce n'était pas un piège du tout. Mais j'avais besoin de me faire une idée par moi même. Alors au petit matin, pendant que Victoria dormait toujours et retrouvait ainsi des forces, je quittai silencieusement l'infirmerie. Je ne doutais pas trop qu'elle était en sécurité ici. Mais je ne comptais pas partir bien loin de toute façon. Je serais revenu sur le champ si elle m'appelait ou quoi. A peine eus-je fais quelques pas dans les couloirs de ces lieux, que je me retrouvai planté au milieu de groupes de personnes ou de personnes seules, qui se déplaçaient ça et là. Ils parlaient, souriaient ... Ils avaient l'air bien. Et ils étaient propres. Rasés de près pour les hommes. Les cheveux propres pour les femmes. Contrairement à moi qui avais encore tout l'air du type qui venait tout juste de retrouver la civilisation. Pas rasé depuis des semaines, les cheveux sales et emmêlés, les fringues tâchées et écorchées. Certains s'en rendirent compte d'ailleurs et m'offrirent des sourires bienveillants, apparemment bien conscients du fait que je venais tout juste de débarquer. Je les suivais du regard, quand une personne parmi toutes celles ci, attira mon attention. Leandro. Mais non. N'importe quoi. Ils étaient tous morts. TOUS. Mais ce type là bas ... Il ressemblait vraiment à mon frère. Leandro. "Leandro..." Murmura-je d'une voix à peine audible. Toujours pas certain. Et pas capable de risquer quelques pas dans sa direction.


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Jeu 8 Mai - 13:13



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
Difficile de rester serein et calme dans de telles conditions. Pourtant, la zone est l'endroit rêvé pour tout survivant qui se respecte. Pour moi aussi, d'ailleurs. Quoi que j'en pense et quoi que j'en dise. Enfin, je ne parle pas beaucoup et généralement, ça vaut mieux. Parce que je ne suis pas le type le plus sympathique qui soit. Plus maintenant, en tout cas. Parce qu'à une époque, j'ai été un mec bien sous tout rapport, toujours prêt à aider son prochain, etc. J'ai toujours cette ombre de moi-même qui me suit, et qui est sans doute enfoui quelque part dans un coin de ma tête. Mais ça s'arrête là. Parce que je préfère maintenant penser à ma gueule avant tout, ou ne plus penser à rien du tout. Si j'en viens à crever demain, je me doute que peu de personnes ici me pleureront, voire personne du tout en fait, et je n'en serais que libéré. J'ai toujours cet instinct de survie qui me guide et m'empêche de me faire tuer depuis que tout ça est arrivé. Mais pour autant, ça ne m'empêche pas de faire le con et de risquer ma vie plus que nécessaire. En même temps, mon choix est vite fait entre me défouler contre des rôdeurs dehors et traîner ici pour avoir à faire face aux larmes de ceux qui ont perdus des proches. En bref, tout ça pour dire que je ne suis plus sociable du tout. Et même là, au milieu de tous ces gens qui me lancent des regards de pitié, ou de peur pour certains, je ne prête attention à aucun de ces visages, ne m'attarde sur rien ni personne. Je n'en ai pas le temps, pas l'envie surtout.

Pourtant, je me fige quand j'ai l'impression de voir un fantôme. Là, devant moi, il y a un type qui ressemble foutrement à Tybalt, mon frère cadet. Son portrait craché. Je mets une longue minute avant de réagir, et de comprendre que non, ce n'est pas un sosie. Tout, chez cet homme, me fait penser à Tybalt. Jusqu'à ses mimiques et sa réaction tout aussi surprise que la mienne. Sans prêter attention aux personnes autour de moi, le regard fixé sur Tybalt, je fonce vers lui. Je bouscule un ou deux survivants sur mon chemin mais ne prête pas le moindre intérêt à leur offuscation. Je me fiche pas mal de ce qu'ils peuvent penser de moi, ce n'est pas nouveau. Avec la brusquerie qui est désormais caractéristique de celui que je suis, je le prends dans mes bras et le serre à l'en étouffer. Pas très viril, et sans doute pas très représentatif du Leandro que je laisse paraître, mais sincèrement, c'est la dernière de mes préoccupations. Tybalt est bel et bien vivant, et c'est tout ce qui m'importe. Depuis le départ, ou presque, je suis persuadée que chacun de mes proches est mort, et je viens d'avoir la confirmation que ce n'est pas tout à fait le cas. J'ai perdu ma femme, mes deux filles, mais un de mes frères semble avoir survécu. J'ai, certes, eu le temps de voir dans quel état pitoyable il est, mais ça non plus, ça n'a pas d'importance. « Putain ... t'es vivant ... » Je dis, estomaqué, et n'en revenant toujours pas. Je suis même certain que je ne m'en remettrais pas de sitôt.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 18 Mai - 16:10



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Je ne me faisais plus le moindre espoir depuis belle lurette. J'étais intimement convaincu que tous mes proches sans exception, étaient maintenant morts et sans doute devenus de ces rôdeurs. Heureusement que j'avais rencontré Victoria par la suite et que les choses entre nous se passaient aussi bien. Sans quoi, j'aurais sans doute perdu la foi et l'envie de me battre, depuis des lustres. Mais pour Vic, je tâchais de garder bonne figure et d'avoir l'air heureux de vivre. Et je l'étais quand même un peu, puisque je partageais ma vie avec elle. Mais on ne pouvait pas non plus dire que c'était le grand bonheur. Parce que j'avais quand même perdu tous mes proches et que c'était une chose de laquelle on ne pouvait décemment pas se relever. Jamais. Surtout pas en sachant que j'avais toujours eus une famille incroyablement soudée. Contrairement à beaucoup de familles, on ne se voyait pas uniquement pour les fêtes de fin d'année. Même s'il était compliqué de réunir vraiment tout ce beau monde en même temps, on tentait de le faire trois à quatre fois par an. Et entre temps, on passait se voir les uns et les autres, pour ne jamais perdre le contact plus de deux mois de suite.

    Bref, ils me manquaient tous, tellement ... Et c'était sans doute parce que j'étais en train d'avoir une pensée pour eux, que je cru voir l'un de mes frères. Là, dans mon champ de vision à quelques mètres de moi à peine. Mais c'était impossible. Ca ne pouvait pas vraiment être lui, pas vrai ? Il était mort. Comme tous les autres. Enfin ... normalement ... Mais à le voir fendre la foule sans hésiter une seconde à pousser les gens sur son passage, je compris que je ne nageais pas en plein rêve et que c'était bel et bien lui qui était en train de me foncer droit dessus. Quand ses bras se refermèrent autour de moi, je n'eus au départ aucune réaction, tant j'étais choqué et littéralement sur le cul par cette soudaine apparition. Ce ne fut qu'à sa voix que j'eus un léger sourire nerveux et que j'enroulai à mon tour mes bras autour de lui pour le serrer contre moi avec force. Enfin, vu l'état physique dans lequel j'étais actuellement, je ne devais pas le serrer bien fort. J'en avais quand même l'impression ! « Et toi aussi apparemment ! » Lâchai-je sur un ton qui se voulait amusé et bourré d'humour. Mais j'étais tellement choqué, que ça avait juste l'air d'être de la surprise de ma part. Je ne voulais pas lui demander s'il était seul. J'étais terrifié par la réponse qu'il pourrait me donner ...


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 25 Mai - 1:10



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
Le temps est passé plus vite que je ne l'avais imaginé. En fait, je ne fais plus attention à grand chose. Il n'y a plus rien pour accaparer mon attention, et rien non plus pour me motiver à quoi que ce soit. Seul le dégommage de zombies m'intéresse un minimum, parce que c'est la seule chose qui me permet de me défouler. De cette manière, j'évacue toute ma rage, et toute ma haine. Parce que, plus que qui que ce soit, je hais les rôdeurs. Dans le fond, je sais parfaitement qu'ils n'ont pas demandé à devenir ce qu'ils sont. Mais cela ne m'empêche pas d'avoir cette furieuse envie de tous les tuer un par un. Toujours est-il que, le temps passant, mes pensées n'ont pas cessé de se tourner vers ma famille. J'ai beau essayer de ne pas m'attarder sur des souvenirs trop douloureux, il est impossible de tout stopper. Ma femme et mes filles me manquent atrocement, bien sûr. Mais ce n'est pas tout. J'ai toujours été très proche de ma famille dans son intégralité : mes parents, mes frères et soeurs. Aujourd'hui, je n'ai plus personne. Et, forcément, cela se fait ressentir. J'ai perdu bien des habitudes que j'avais auparavant, et je suis quasi certain de ne jamais les retrouver. Tout comme j'imaginais ne pas revoir un jour un membre de ma famille. Et pourtant, cette journée m'aura contredit sur ce point ...

Tybalt est bel et bien là. Devant moi, en pleine forme. Enfin, tout est relatif. Il est sale, semble de tout juste arriver dans la zone, mais il est vivant. Et c'est tout ce qui compte, tout ce que je peux retenir. Pendant une, voire deux, longues minutes, je le serre contre moi, ivre de bonheur. Je ne m'attendais pas à ça le moins du monde et, maintenant qu'il est là, cela me semble toujours complètement surréel. Je ne fais pas vraiment attention à ce qu'il me dit, trop perdu que je suis. Néanmoins, je finis par reculer, sans réellement le lâcher, un sourire plus ou moins sincère aux lèvres. Je n'ai pas souri depuis trop longtemps pour que ce soit complètement de gaieté de coeur. Je ne m'imaginais pas le retrouver ici et maintenant, en plus de ça, ce qui m'empêche d'être ... Naturel ? « Tu es arrivé aujourd'hui ? Tu étais seul ? » Je le questionne, curieux. En fait, je ne sais pas s'il se doute de quelque chose mais ... Je n'ai pas franchement hâte de le laisser partir. J'aurais trop peur de le perdre définitivement. Et puis, je viens juste de le retrouver, ce n'est pas pour le laisser filer dans l'immédiat. Il aura pourtant sans doute besoin d'un peu de temps à lui. Surtout s'il vient tout juste d'entrer dans la zone.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Ven 30 Mai - 20:08



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Sur la liste des choses auxquelles je ne m'attendais vraiment plus, il y avait celle qui consistait à revoir l'un de mes proches. Depuis le temps, j'étais totalement persuadé qu'ils étaient tous morts. Mais voilà que je découvrais, ce jour là, qu'il n'en était rien du tout. Que je n'étais pas aussi seul que je le pensais. D'un côté, vu comme ma famille était composée de personnes fortes, je ne devrais pas être autant surpris de voir qu'il y avait au moins un survivant ! Certes, ce n'était qu'une personne. Mais c'était toujours mieux que rien, non ? Toutefois, je n'allais pas tenter le diable en lui demandant ce qu'il en était de sa petite famille à lui. J'étais à peu près certain qu'il ne restait véritablement que lui. Heureusement que je m'étais fais à l'idée depuis le temps. Ainsi, ça m'évitait d'être de nouveau brisé en réalisant une chose pareille. Pour le moment, je n'étais que joie et soulagement, de réaliser que je n'étais pas aussi seul que ce que j'avais d'abord imaginé. Ca faisait un bien fou que de se rendre compte de ça ! Une joie telle, que je ne pouvais vraiment plus penser à quoi que ce soit d'autre. Enfin quand même à Victoria. Puisque je pensais sans cesse à elle ! J'avais d'ailleurs hâte de les présenter l'un à l'autre. Oui, j'étais bien en train de penser à ça ...

    « Tu es arrivé aujourd'hui ? Tu étais seul ? » Je pris le temps de l'observer un peu plus attentivement, songeant alors qu'il n'avait pas l'air trop mal en point. Pas du tout même. Sans doute qu'il était ici depuis bien longtemps, contrairement à moi qui venais à peine de découvrir la zone. S'il était là depuis belle lurette, c'était donc la preuve dont j'avais besoin pour envisager l'idée que, oui, les lieux étaient sécurisés et on pouvait faire confiance à ceux qui avaient eut l'idée de foutre un camp de survivants dans cette zone 51. « Oui j'viens d'arriver. J'suis dans un groupe mais on était partis en expé' avec Vic. En chemin elle m'a demandé de trouver cette zone et voilà. » Répondis-je assez précipitamment. « Va falloir qu'on retourne chercher le reste du groupe. Mais pour l'instant je pense surtout à Vic. Elle est enceinte et je ne veux pas prendre le moindre risque. » Ajoutai-je toujours aussi rapidement, sans vraiment me demander s'il allait se questionner à son sujet. Se demander qui était cette Vic et de qui elle pouvait bien être enceinte. Il faut dire que depuis le temps, j'avais un peu perdu le fil de ma propre vie. Je ne savais moi même plus avec exactitude où j'en étais et qui savait ou ne savait pas. Puisque je pensais être seul ...


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 1 Juin - 15:34



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
Je crois que je n'ai pas encore totalement réalisé ce qui vient de se passer. Depuis le début de l'épidémie, j'ai perdu beaucoup de choses. Du concret, mais aussi d'autres trucs plus complexes, qui ne s'acquièrent qu'avec le temps, et qui peuvent disparaître du jour au lendemain sans que l'on ait le temps de s'en rendre compte. Par là, j'entends que je ne suis plus l'homme que j'ai jadis été. La mort de ma famille, la disparition de mes proches. Tout ça a eu un impact inimaginable sur ma personne. Je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas-là, et que ça concerne tous les survivants ici présent. Mais je ne suis plus le type qui va venir en aide aux autres dès qu'il en a la possibilité. Tout ça, c'est du passé. Un passé peut-être pas si révolu que ça. Alors que je ne m'étais pas préparé à une telle éventualité, je dois me faire à l'idée que Tybalt est en vie. Oh non, je n'ai jamais imaginé telle possibilité. Il faut dire que l'apocalypse n'a épargné personne. J'ai beau être dans la zone depuis le début, ou presque, des horreurs, j'en ai vues. Et je suis plus que content que mon frère est réussi à venir jusqu'ici. Il est indemne, c'est tout ce qui compte, tout ce à quoi je veux penser.

« Vic ? » Je demande, partagé entre la joie de le savoir accompagné, et la tristesse. Être enceinte dans un monde pareil, c'est ... Légèrement atroce. Mais je ne doute pas que Tybalt saura prendre soin d'elle. Il n'a d'ailleurs pas l'air blessé, ce qui est incontestablement un plus. Il est assez fort pour s'en sortir, alors il doit bien être capable de prendre soin de quelqu'un d'autre. Voire de deux personnes en plus, réflexion faite. Je suis, malgré tout, bien placé pour savoir que rien n'est acquis, dans ce monde. Tout peut nous être pris sans qu'on ait le temps de dire "ouf". Tout peut disparaître dans un nuage de fumée sans qu'on ait pu lever le petit doigt. « Y a pas mal de gens qui sont arrivés ces derniers jours. Peut-être que ton groupe en fait partie ? » Je propose, en jetant un regard autour de moi. Comme si je pouvais reconnaître qui que ce soit. Comme si je pouvais deviner de quel groupe il s'agit. « On a fait passer un message à la radio, qui a rameuté pas mal de monde. C'est la folie, mais tu devrais réussir à trouver ta place. Faut juste s'adapter. » Je dis ça comme si c'était une chose facile et naturelle. Mais ça ne l'est pas, j'en suis l'exemple vivant. Je n'ai, certes, pas fait de grands efforts pour réussir à m'intégrer, mais il y a trop de monde pour, de toute façon, connaître tout le monde.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Lun 9 Juin - 18:33



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Jamais, depuis le début, je ne m'étais permis d'imaginer que mes proches puissent être en vie. Ou même rien que l'un d'eux. Pour moi, c'était tout bonnement impossible. Et je préférais, de toute façon, ne surtout pas me faire de faux espoirs. Ils seraient alors destructeurs pour moi. Or, je refusais de souffrir pareillement, en finissant par comprendre qu'il n'y avait vraiment plus aucun espoir pour aucun d'eux. Mieux valait que je me fasse à cette idée dès le départ. C'était ce qui était arrivé. Et ça rendait les retrouvailles avec mon frère, encore plus dingues et grandioses. Ainsi, je lui mentionnai vaguement Victoria, peu conscient du fait qu'il ne savait même pas de qui il s'agissait. J'étais trop tourmenté et perturbé par nos retrouvailles, pour penser à ce léger "détail". « Ouais Vic' ... Enfin Victoria. On s'est rencontrés dans ce groupe y'a un moment maintenant. Et ... Voilà... Je pense que sans elle je serais devenu fou. » Avouai-je sans préciser toutefois, les idées bien sombres que j'avais pu avoir. J'avais cessé de compter le nombre de fois où j'avais assez sérieusement envisagé de mettre fin à mes jours, pour arrêter cette horreur. L'horreur de ma vie. La tournure que tout ça était fatalement en train de prendre. Donc en effet, c'était grâce à Victoria si j'étais encore debout et n'était pas devenu tout à fait taré.

    je lui mentionnai donc mon groupe. Il allait falloir qu'on retourne les chercher. Ou si ce n'était pas nous, nous allions devoir leur dire où ils se trouvaient exactement, pour qu'ils retournent les chercher. Sans doute préféreraient-ils cela. Puisqu'on ne pouvait pas dire que nous pétions encore tout à fait la forme, Victoria et moi même. Il serait donc bien plus sage et plus prudent, de prendre le temps de nous reposer avant d'envisager l'idée de sortir à nouveau. « Non je ne pense pas. Ceux qui sont restés derrière, sont les plus faibles. Ils ne prendraient pas le risque de les faire se déplacer sans être tout à fait certain d'avoir un lieu sûr où se réfugier. » Lui soufflai-je doucement, avant de me redresser pour observer encore une fois les alentours et les gens qui peuplaient cette zone. J'avais toujours besoin d'être bien rassuré sur les lieux. Et ce, malgré les paroles de mon frère. D'être certain que tout ce beau monde ne risquerait jamais rien dans cette zone. je me sentais un peu responsable d'eux. « T'es vraiment certain qu'on ne risque rien ici ? C'est que j'ai refusé de leur donner la situation de notre groupe pour l'instant. je voulais pas prendre de risque... »  Lui appris-je juste assez bas pour que lui seul puisse m'entendre. j'étais peut-être trop méfiant. Mais au vu de la vie actuelle, il le fallait ...


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Lun 16 Juin - 15:50



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
C'est complètement dingue. A tel point que je n'arrive pas encore à y croire. ça viendra, je n'en doute pas. Mais il faut que je m'habitue à l'idée. Je ne me suis jamais posée de questions sur ça. J'ai vu ma femme et mes enfants mourir sous mes yeux, et je me suis dit qu'il en avait été de même pour le reste de ma famille. Il faut maintenant que j'assimile le fait que ce n'est pas le cas. Il est bel et bien là. En chair et en os. Je me contente de hocher la tête à l'explication de Tybalt. Je suis content pour lui. Sincèrement. Mais je ne peux pas m'empêcher de ressentir un pincement au cœur. Il a trouvé quelqu'un, moi je les ai perdus. Il a réussit à la maintenir en sécurité. Ce n'est pas le moment de penser à ça, cela dit. Je chasse donc toutes ces idées de ma tête et me concentre sur Tybalt, sur nos retrouvailles inattendues. Mon frère me parle ensuite du reste de son groupe, resté derrière. Je n'ose pas lui dire que c'est une très mauvaise idée de sortir de là. Je viens tout juste de le retrouver, je ne veux pas le perdre encore. Alors, s'il insiste pour aller lui-même les chercher, j'en ferais de même. Je ne participe jamais aux expéditions qui consiste à rameuter des survivants. Qui voudrait me suivre, sérieusement ? Je suis devenu terrifiant avec le temps. Mais je peux faire un effort pour Tybalt.

Bon, il semble évident qu'il va falloir aller les chercher, de toute façon. Tybalt ne peut pas y aller dans l'immédiat, et je pense qu'il s'en doute. Il ne prendra pas de risques inconsidérés pour cette Victoria, non ? Je l'observe sous toutes les coutures. Cela fait si longtemps que je n'ai pas pu le voir. J'ai l'impression qu'il a pris dix ans d'un coup, ce qui n'est pas franchement étonnant dans les conditions actuelles. Ce que je remarque le plus, c'est son inquiétude. Elle apparaît sur chacun des traits de son visage, et même dans chacun de ses mouvements. La suite de ses paroles confirme ma théorie. Plus par réflexe qu'autre chose, je regarde autour de moi. Je comprends qu'il s'inquiète et se méfie de la sorte. Il est difficile de faire confiance au premier venu dans un monde comme celui-là. Et tous les gérants de la zone ne sont pas très rassurants, ni même souriants. « J'en suis certain. » Ils ne sont peut-être pas tous très accueillants, mais sont sérieux, et décidés à garder cet endroit en sécurité. Je grimace légèrement en le regardant de nouveau, sans même en avoir conscience. Ma phrase suivante n'est pas des plus plaisantes à prononcer, parce qu'elle sous-entend beaucoup trop de choses que Tybalt ne sait pas. « Je suis là depuis le début, ou presque. Ils ne laissent rien au hasard, et font attention à ce que les gens ramènent avec eux. Ils prennent toutes les mesures de sécurité qu'ils estiment nécessaires. J'observe de loin, mais il n'y a généralement pas de problèmes. Les gens ne sont pas tous très confiants, mais ils sont surtout reconnaissants. » Autant lui en dire le plus possible si ça peut le rassurer et lui permettre de se détendre.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 29 Juin - 12:37



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Tant de mois étaient passés depuis le début de l'épidémie, que j'avais du me faire une raison et en conclure que, oui, tous mes proches étaient morts. Autant mes parents que mes frères et soeurs. Et puis tous les autres également, par la même occasion. Ca n'avait pas été simple du tout d'accepter la chose. Je ne l'avais même jamais tout à fait accepté. Je m'étais contenté de m'habituer à leur absence à tous, même si ça m'avait bel et bien détruit. J'aurais nettement préféré les avoir encore tous à mes côtés. Mais ça, c'était l'évidence même. Et je ne doutais pas que tout le monde aurait eut le même souhait et l'avait encore maintenant. Malheureusement, on ne choisissait pas. On ne choisissait rien du tout. On se contentait de subir sans pouvoir faire autrement ou autre chose. Heureusement que, depuis, j'avais rencontré l'amour. Ca m'avait au moins permit de m'échapper un peu de tous ces malheurs et de penser un tant soit peu à autre chose. C'était toujours mieux que rien me semblait-il. Et puis dans le fond, ça m'avait permit de retrouver un peu le sourire en ressentant un début de bonheur. C'était même un bonheur fou depuis que nous avions trouvé cette zone elle et moi. Même si je continuais de me méfier encore un peu. Après tout, on n'était pas ici depuis assez de temps pour pouvoir s'être déjà fait une idée des lieux et des gens qui peuplaient cette zone.

    Toutefois, le fait que mon frère était ici et semblait bien connaître les environs, changeait radicalement la donne. Ca signifiait qu'on ne devait pas courir de réel danger. Sans quoi, il m'aurait déjà mit en garde. Du moins, j'osais sérieusement l'espérer. Mais dans le fond, il n'y avait pas de quoi douter. Pas de quoi douter de lui, tout simplement. Je voulais bien croire qu'il avait du beaucoup changer depuis le début de l'épidémie, je ne pouvais aucunement penser que ce serait au point de me faire courir le moindre danger, à moi qui étais son petit frère. Il n'y avait aucune raison pour qu'il soit devenu un monstre quelconque. J'avais une confiance aveugle en lui. Et je ne voyais aucune raison de changer cela. Je fis part de mes doutes à mon frère, concernant la zone. Je fronçai quelque peu les sourcils à ses paroles, pas trop certain de savoir comment je devais prendre tout ça. « Qu'est-ce que tu veux dire par là ? » Demandai-je doucement avant d'observer les environs, avec un léger froncement de sourcils. « Ecoute ... Si jamais je donne l'emplacement de mon groupe ... Pourras-tu être du voyage pour t'assurer qu'aucun mal ne leur sera fait ? » Demandai-je finalement.


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Mar 1 Juil - 14:01



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
Les gens sont, et resteront certainement, quelque peu méfiants. Plus d'un an s'est écoulé depuis le début de l'épidémie. Forcément, ça change les caractères, les mœurs, et ça repousse les limites au-delà de l'imaginable. Beaucoup sont capables d'horreurs, et profitent de ce que les rôdeurs leur "offrent" - à savoir de la discrétion et une trop grande liberté - pour faire ce que bon leur semble. C'est atroce, et c'est pourquoi la zone est aussi bondée de monde. Les gens se rendent compte qu'ils n'ont pas le choix. Ce n'est pas le meilleur endroit qui soit, mais ils ont une chance de reprendre une vie à peu près normale, d'arrêter de courir les routes, à la recherche d'un confort qu'ils ne trouveront pas. Je suis là, moi aussi, pour la sécurité que les lieux offrent. Je ne parle à personne, ou presque, mais je m'en contente largement. Tout ce qui m'intéresse, c'est de pouvoir passer une nuit à peu près complète, sans avoir à être sur le pied de guerre à tout moment. Je n'ai pas beaucoup vécu dehors, et je m'en satisfais pleinement. Quand je vois arriver de nouvelles personnes, je me rends compte à quel point ce doit être compliqué. Avancer sans arrêt, la peur au ventre. Devoir se contenter de peu, et se méfier de tout. Tybalt lui-même semble en avoir souffert, surtout si sa femme - amie, compagne, peu importe - est enceinte.

J'essaye de le rassurer comme je peux, mais j'ai depuis longtemps perdu cette habitude. Alors, je suis un peu nul, un peu gauche. Je hausse les épaules à sa question, pas franchement certain de savoir comment m'y prendre. Il a besoin de savoir qu'il est en sécurité ici, pas que je lui rappelle que nul endroit est sûr à 100% désormais. « Bah tu sais, ils se méfient autant que toi. Mais vous êtes en sécurité ici, fais-moi confiance. » J'embellie un peu la chose parce que Tybalt n'a pas besoin de plus d'inquiétude. Et puis, il doit bien savoir que le risque zéro n'existe pas ... Ou plus. « Pas de problème, j'en serais. » Cela ne me donnera pas forcément l'occasion de me défouler, mais si ça peut le rassurer ... Je le ferais. Inutile de lui dire que je risque de les faire fuir plus qu'autre chose. J'aurais juste besoin de faire beaucoup d'efforts pour ne pas complètement les effrayer. « Et ne t'en fais pas pour ta ... Enfin, la fille. Ils ont une infirmerie ici, et pas mal de matériel. Ils prendront soin d'elle. » Je le rassure tant bien que mal. Il n'a pas besoin de s'en faire, je suis sûr que tout se passera bien pour elle. Enfin, je l'espère. C'est déjà pas mal, non ?
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 6 Juil - 16:00



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    J'avais toujours un peu de mal à faire confiance aux gens qui se trouvaient dans cette zone. Mais maintenant que j'avais mon frère en face de moi et qu'il semblait vivre ici depuis un bout de temps maintenant, ça commençait quand même à aller mieux. J'étais de plus en plus rassuré et confiant finalement. Toutefois, ce n'était pas encore trop ça non plus. Il ne fallait pas me demander de faire une confiance aveugle, en quelques heures à peine. Mais avec un peu de chance, ça allait quand même aller à force. Juste une question de temps, désormais, avant que tout ne s'arrange ... Enfin j'osais sérieusement l'espérer. Mais du temps, on en avait à revendre. Ce n'était pas comme si, de toute façon, on avait mille autres options et mille autres choses à faire à côté. S'intégrer à cette communauté était notre seule chance de survivre. Enfin c'était là ce que je pensais de plus en plus sérieusement désormais. Maintenant qu'on avait enfin trouvé cette foutue zone. Je ne doutais pas que Victoria serait du même avis que moi. Une fois qu'elle aurait pleinement retrouvé ses esprits, vu notre arrivée pour le moins fracassante. Et je voulais croire que ça n'allait plus trop tarder maintenant !

    « Merci ... » Murmurai-je doucement avec un sourire ravi, quand il me confirma qu'il serait de l'expédition, quand plusieurs personnes fileraient retrouver mon groupe et le ramener ici. Pour le moment, en dehors de Victoria, il était la seule personne au sein de la zone, en laquelle j'avais une confiance pire qu'aveugle. C'était donc tout naturel pour moi, de vouloir qu'il soit de la partie. Ainsi, je ne doutais pas qu'aucun mal ne serait fait à mes nouveaux proches. Enfin j'espérais de toutes mes forces que mon frère n'était pas devenu un enfoiré avide de mort et de sang quand même. Mais j'avais un peu de mal à croire un truc pareil. Même si je ne pouvais nier que les gens changeaient terriblement depuis le début de l'épidémie. Ce qui était plus ou moins normal, selon mon point de vue. Pas pardonnable le moins du monde. Mais normal, oui. Logique devrais-je plutôt dire. « Ouais ça je m'en suis rendu compte. Elle y est là. Elle a fait un petit malaise quand on est arrivés. » Lui appris-je doucement. Ouais et depuis, elle y était pour s'y reposer. Logique avec le manque de bouffe et tout ça et en sachant qu'elle était enceinte !


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Lun 7 Juil - 22:05



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
La zone continue à en méfier plus d'un. Je vois bien, de loin, l'inquiétude sur les traits des personnes qui défilent ici. Certains sont confiants, et ne se méfient, finalement, pas de grand chose. Mais d'autres ont besoin d'être rassurés et pris en mains. J'arrive à les comprendre. Si j'avais encore ma femme et mes filles, je serais certainement comme eux. A ne pas vouloir dormir sur mes deux oreilles, et à ne faire confiance à personne d'autre que moi-même pour veiller sur leur sécurité. C'est normal, c'est l'être humain qui est ainsi fait. Et c'est notre instinct de survie qui nous pousse à être ainsi. Et puis ... Il y a tant d'horreurs qui se passent, là dehors, qu'il ne peut pas en être autrement. Au final, ce serait plus inquiétant que personne ne se méfie. Cela signifierait peut-être même la fin proche de l'humanité. C'est ce qui nous tient en vie. Enfin, moi je suis un cas à part. Parce que, en réalité, la seule chose qui me maintient en vie c'est ma détermination à vivre dans ce monde quoi qu'il arrive, et quoi qu'il m'en coûte. Et puis, maintenant, j'ai retrouvé mon frère. Alors, ça rajoute un nouveau facteur. C'est toujours aussi bizarre, de me dire qu'il est bel et bien là. Qu'il va bien. Je finirais bien par y croire totalement ... Pour l'heure, je ne peux qu'essayer de l'aider, comme je le peux.

Je hoche la tête en seule réponse à son remerciement. C'est le moins que je puisse faire, non ? Et puis, c'est un peu mon truc, aussi. Je suis dans la zone depuis le début ou presque,et c'est ce que je fais généralement : sortir. Certes, ce n'est jamais (ou très rarement) pour ramener des gens, mais pour Tybalt, je suis prêt à faire une exception. Je n'irais pas là-bas seul, parce que j'imagine difficilement les survivants faire confiance à un type comme moi. Mais je serais là-bas. Pour veiller à ce que tout se passe bien, et à ce qu'aucun mal ne soit fait à qui que ce soit. Pour Tybalt, bien sûr. Mais même, il y aura peut-être des enfants, des familles, alors tout doit bien se passer. Eux aussi méritent d'être en sécurité ici. « Tout va bien pour elle ? » Je fronce les sourcils, légèrement soucieux. Je ne me préoccupe pas des gens présents ici de manière générale, mais je peux bien faire exception. Encore une fois, pour Tybalt. C'est quand même sa ... Conjointe. Et c'est son enfant qu'elle porte, mon futur neveu (ou ma future nièce). Il est donc normal que je me soucie de sa santé. De leur santé. « Tu dois avoir faim d'ailleurs, non ? » Combien de temps est-ce que ça fait qu'il est sur la route ? Il n'était peut-être pas à côté de la zone. Il faut qu'il reprenne des forces rapidement, et qu'il profite du confort de la zone. Cela achèvera peut-être de le convaincre qu'il est en sécurité ici.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Lun 14 Juil - 15:17



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Le fait est que même si j'étais heureux de me trouver dans cette zone, en parfaite sécurité -au moins en apparence- il était encore trop tôt à mon goût pour que je puisse tout à fait me réjouir et sauter de joie. Je ne faisais pas encore confiance en qui que ce soit et continuais plutôt de me méfier d'absolument tout le monde. Et ce, pour la simple et bonne raison que je ne les connaissais pas encore et ignorais absolument tout d'eux. Peut-être qu'ils bouffaient les nouveaux pour pouvoir survivre, à défaut d'avoir trouvé de la viande sur des bestioles dernièrement après tout, qui sait ? Moi, je ne savais pas en tout cas. Et je continuais donc de me méfier et il en demeurerait sans doute ainsi encore bien longtemps. Même si j'étais déjà un tant soit peu plus rassuré par la présence de mon cher grand frère, dans les parages. Ca rendait la zone 51 bien moins effrayante pour moi dans le fond. Ce qui était plutôt une très bonne chose. parce qu'avec Victoria, nous avions vraiment besoin d'un endroit sécurisé où poursuivre notre vie. Vu qu'elle était enceinte, il était tout simplement hors de question de courir plus longtemps.

    J'eus un faible sourire quand mon frère me demanda si tout allait bien pour Vic, sans avoir à citer son prénom pour que je devine qu'il parlait d'elle. C'était tellement étrange de trouver quelqu'un qui s'en faisait encore un tant soit peu pour les autres, tant le monde était devenu un sanglant 'chacun pour sa gueule'. « Oui, ça va ... Etrangement, sa grossesse elle même se passe plutôt bien, malgré la fatigue et le manque de nourriture ... » Lui appris-je avec un léger sourire, plus ravi que je ne voulais bien le montrer encore. Fallait dire que ma Victoria, c'était une sacré dure à cuire quand même ! Et le fait est que je n'en n'étais pas peu fier ! Elle était forte et courageuse. Et le truc totalement dingue dans tout ça, c'était qu'elle m'appartenait ! Enfin façon de parler, bien sûr. Elle n'était foutrement pas un objet. Quoi que ... Ouais, non, bien sûr que non ! « Oh on a eut à manger à l'infirmerie. Enfin pas des masses non plus ... Et comme Victoria a été malade, je dois avouer que ça m'a ... un peu coupé l'appétit. » Avouais-je avec un bien mince sourire à la mention des nausées destructrices de ma petite amie.


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Mer 16 Juil - 16:03



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
L'inquiétude de Tybalt est palpable, et parfaitement compréhensible. Il vient tout juste d'arriver et si sa copine est enceinte, il est normal qu'il soit soucieux. C'est même un facteur encore plus stressant. Avant, déjà, ça l'était, mais dans un monde comme celui-là, c'est forcément décuplé. Les soins se font rares, à l'image des médecins et de tout ce qui nous semble nécessaire pour qu'une grossesse se passe bien. Pourtant, je suis sûr qu'il a fait le bon choix. C'est ici que tout se passe, maintenant. Et c'est aussi ici qu'il pourra trouver de l'aide, et des personnes capables de la dénommée Victoria ... Bizarrement, je ne saute pas de joie à l'idée d'être prochainement oncle. Je reste stoïque, machinal. Un peu comme je le suis avec tout le monde, depuis mon arrivée ici. La seule chose que je garde en tête, c'est que Tybalt est vivant. Et ça, c'est pour le moins inattendu. Bordel, mon frère est vivant. Il a une copine enceinte, et je n'arrive même pas à être heureux pour lui. Enfin, si, je le suis, dans un sens. Mais pas de la même manière que je l'aurais été, dans d'autres circonstances.

Il faut dire que c'est risqué, et Tybalt le sait aussi bien que moi. Je hoche la tête à sa réponse, bien conscient de tout ça. La faim et la fatigue sont des facteurs risqués dans une grossesse. Mais je pense que l'on ne peut que difficilement s'attendre à mieux. Le fait même qu'elle soit enceinte est très dangereux. C'est pourquoi, j'estime que leur arrivée dans la zone est une aubaine. Ils ne peuvent pas le nier, même si Tybalt est encore très méfiant. Ici, ils auront de quoi manger, de quoi boire, et ils pourront même prendre des douches chaudes ! Tout ça est exceptionnel, personne ne peut le nier. « Il faudra que tu te réhabitues à manger presque normalement, alors. » Je souris faiblement, dans un mouvement à peine perceptible. Mouvement qui s'arrête presque aussitôt, tandis que je reprends un visage sérieux, morne. Le seul que j'affiche depuis quelques mois déjà. « Je te le dis sincèrement, tu n'aurais pas pu espérer mieux. Ici, vous aurez tout : de l'eau chaude, de quoi boire et manger. Et, normalement, vous aurez même une pièce bien à vous ... Victoria étant enceinte. » Tybalt a besoin d'être rassuré, alors autant essayer de le faire jusqu'au bout. Tant de confort ne peut que lui montrer les aspects positifs de cet endroit, non ?
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Sam 19 Juil - 14:22



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    J'étais toujours un peu perdu dans tout ce qui était en train d'arriver et avais toujours un peu de mal à croire que tout ça puisse être réel. Et pourtant, j'avais bien l'impression que ça l'était. Et puisque mon frère était là et m'assurait que tout était réel et bien sécurisé comme il se devait, je pouvais le croire. Il ne me mentirait pas sur un truc pareil. Du moins, j'osais l'espérer. Dans le fond, je ne pouvais pas être tout à fait certain du fait que l'épidémie ne l'ait pas changé du tout au tout. Mais quand même, j'étais son petit frère. Alors en toute logique, il devrait quand même être encore une personne de confiance pour moi, à l'heure d'aujourd'hui. Je voulais vraiment y croire et cesser de m'inquiéter pour un oui ou pour un non, comme je le faisais depuis l'instant même où nous avions mis le pied dans cette zone, Victoria et moi. Mais calmer une méfiance qui datait de pas mal de mois, ce n'était vraiment pas aussi simple que ça. C'était même sacrément compliqué à la vérité. Il allait donc très certainement me falloir encore un peu de temps. Et pas mal de preuves, par le même coup !

    « Ouais ... Ca doit quand même être plus facile de s'habituer à manger normalement, que l'inverse ... » Remarquai-je avec un sourire pour le moins amusé. C'était même une certitude qu'il était plus aisé de se remettre à manger, que d'arriver à un moment où n'était que trop privé de nourriture. Enfin de toute façon ce n'était pas encore tout à fait à l'ordre du jour. Pour l'instant, j'avais l'estomac beaucoup trop noué pour pouvoir avaler quoi que ce soit de plus. C'était sans doute ce qu'il entendait par "reprendre l'habitude" en fin de compte. Ce que je pouvais parfaitement comprendre. « Je veux bien te croire ... Mais je pense que je vais quand même avoir besoin d'un peu de temps pour réaliser tout à fait tout ça et accepter d'y croire enfin ... » Avouai-je avec un semi sourire. Je ne m'inquiétais pas de savoir si oui ou non ça n'allait pas le vexer. Et ce, pour la simple et bonne raison qu'il était mon frère et ne pourrait donc que comprendre ma crainte, dans le fond. En tout cas, j'osais sérieusement l'espérer. « Tu es là depuis combien de temps, toi ? » Lui demandai-je ensuite.


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Lun 21 Juil - 14:37



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
J'arrive à peine à croire que je suis réellement en train de m'inquiétude pour la santé de Tybalt. Je veux dire, cela ne concerne que sa faim, et le fait qu'il refuse de manger. Il est en vie, et c'est tout ce qui est censé compter. Pourtant, j'ai l'impression de trop vite considérer les choses comme acquises. Elles ne le sont pas. Elles ne le sont jamais. On ne sait pas ce qui peut nous tomber dessus du jour au lendemain, sans que l'on s'y soit préparé au préalable. Tybalt n'est pas en sécurité. Je ne suis pas en sécurité. Personne ici ne l'est totalement. Bien sûr, la zone est un endroit sûr, et censé nous permettre de nous poser malgré les rôdeurs qui courent toujours là, dehors. Mais le risque zéro n'existe plus. Tout le monde le sait parfaitement. Certains arrivent juste à se voiler la face. Je ne dors pas plus de quelques heures par nuit, les bons jours. Et là, j'ai la sensation qu'un léger poids s'est ôté de mes épaules. Je ne suis pas pour autant totalement remis de mes émotions, et je ne suis pas tiré d'affaire pour autant. Mais je me sens un peu mieux. C'est un petit plus qui peut tout changer.

Tybalt, de son côté, semble encore avoir du chemin à faire. Il n'est pas mal en point, mais il s'inquiète trop. Je suppose que c'est normal, après avoir passé des mois à courir, et à fuir sans arrêt. Le repos n'existe pas, dehors. Il est quasi impossible de se poser tout de suite, comme si tout allait pour le mieux soudainement. Cela n'est pas le cas. Il a besoin de tout, tout comme sa petite amie. Cela ne sera pas simple, mais je sais qu'il y arrivera. Il le faut. Un léger sourire s'affiche sur mes lèvres, avant de disparaître aussi sec. Non, rien n'est simple. « Tu y arriveras, j'en suis sûr. » Là aussi, il vaut mieux que cela se passe ainsi. Vivre dehors est loin d'être la bonne solution. C'est prendre des risques inutiles, et sa petite amie enceinte, Tybalt a beaucoup plus de chance de maintenir toute sa petite famille envie. A la mention de mon arrivée ici, je me raidis un peu plus encore, si c'est possible. Je hausse les épaules, faisant mine de rien. Je sais que Tybalt n'est pas dupe, mais j'excelle dans le domaine, maintenant. Avec un peu de chance, il ne cherchera pas à approfondir la chose. Surtout que mon visage et ma solitude ne présagent rien de bon quant à ce qu'il a pu m'arriver. « Depuis le début ... à peu près. » Mon regard divague à droite et à gauche, n'importe où du moment que cela m'évite de regarder dans sa direction. De laisser mes émotions me trahir. « Du coup, on me considère un peu comme un fondateur. C'est mon côté flic qui les influence, je crois bien. » Et ce n'est pas pour me plaire. La gestion, ce n'est pas mon truc. Plus, tout du moins.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Sam 26 Juil - 16:08



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Pourra-t-on vraiment, un jour, trouver un endroit qui soit totalement sûr, sans aucune foutue hésitation d'aucune sorte que ce soit ? Malheureusement, je ne peux en être certain à deux cent pour cent. Soit, j'ai vachement envie de croire en ce que me disait mon frère. Surtout que j'avais toujours eus une confiance aveugle en lui. Ce qui était, somme toute, plus que logique. Il était quand même mon frère. Et ça, ce n'était pas rien ! En tout cas, j'espérais que ma confiance pouvait encore perdurer désormais, malgré la vie terrible que nous étions forcés de vivre les uns et les autres. Sait-on jamais. J'ignorais à quel point cette fin du monde, pouvait faire changer les gens. Mon frère, même s'il était fort de caractère, pouvait bien avoir dérivé vers des choses que je ne soupçonnerais même pas. « Ouais, peut-être. » Répondis-je avec un bien faible sourire. Difficile de me réjouir pour l'instant. Il était bien trop tôt pour ça, clairement. Mais je voulais croire que ça allait finir par arriver quand même. Mieux valait garder espoir. Enfin ça c'était ce qu'aurait dit l'ancien Tybalt. Le grand optimiste, qui souriait toujours à la vie quoi qu'il arrive. Maintenant, c'était ... Un peu différent !

    Je fini par interroger Leandro, pour savoir depuis combien de temps il était ici. j'étais curieux de savoir, surtout, jusqu'où il connaissait les gens qui se trouvaient là. Mais sa réaction me fit froncer les sourcils. Ce n'était pas très bon signe, quand même, qu'il ait une telle réaction du corps. Quelque chose d'horrible lui était arrivé. En même temps, je n'en doutais. J'imaginais que sa propre petite famille n'avait pas pu survivre à cette invasion. Comme je m'étais fais à l'idée que tout le monde était proche, je n'étais pas surpris. J'eus évidemment un pincement au coeur ... mais il fallait continuer. C'était ce que je tentais de faire depuis tout ce temps. « Et c'est un problème ? » Demandai-je doucement, pas trop certain d'avoir ou non le droit de l'interroger sur tout ça. Parce qu'il avait quand même bien l'air de regretter le fait qu'on le considérait comme étant l'un des fondateurs de cette zone. Les horreurs que j'imaginais pour lui, étaient sans doute encore un peu trop loin de la vérité. Mais surtout, j'étais en train de me demander jusqu'à quel point il avait bien pu changer. Parce que je ne doutais pas qu'il n'était plus du tout le même ...


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Mar 29 Juil - 16:32



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
S'habituer à ces lieux n'est pas simple, j'en ai conscience. J'ai, moi-même, toujours du mal à m'adapter, et à me conformer aux différentes règles qui règnent ici. Après, je ne peux pas dire l'inverse : je suis bien ici. La sécurité, le confort. Tout ça, c'est primordial. Et si je n'ai pas eu le temps de vivre à l'extérieur, et de voir tout ça selon un certain point de vue, je sais que ce n'est pas simple. J'ai vu beaucoup de gens défiler ici. Des gens perdre l'esprit. Se battre pour un rien. Et s'attaquer à d'autres personnes sans véritable raison. Alors, oui, je sais à peu près ce que cela donne, de survivre là-bas. De courir sans arrêt pour sa survie, sans savoir de quoi le lendemain sera fait. Sans même avoir de bouffe, dans la plupart des cas. J'y vais, parfois, et je sais à quel point c'est dangereux. J'y vais par besoin. Le besoin de prendre une grande bouffée d'air frais et, surtout, de me défouler. Les rôdeurs ne me font pas peur, mais j'arrive à me mettre à la place des autres. C'est risqué. Tout l'est, à présent. C'est pourquoi, je fixe longuement Tybalt, à la recherche du moindre signe pouvant m'indiquer qu'il a perdu l'esprit.

Mais rien. Il est plus ou moins en pleine forme, et avec une femme enceinte qui plus est ! Je me promets de le bombarder de questions une fois que je l'aurais vu de mes propres yeux manger. Là, il est maigre comme un clou, et pâle à en faire flipper plus d'un. Je hausse les épaules à sa question, pas certain de vraiment savoir quoi lui dire. Je prends le temps d'y réfléchir, conscient qu'il attend une réponse. Finalement, je hausse les épaules, en jetant un bref regard autour de moi. « Pas vraiment. » Je ne sais pas quoi dire d'autre, en fait. Que je suis complètement cinglé ? Que je fais peur aux trois quarts des personnes présentes ici ? Bah, inutile. Il le découvrira bien assez tôt, de toute façon. « J'ai juste pas très envie d'avoir des responsabilités. Je préfère rester en retrait, tu vois ? » Non, je ne veux définitivement pas être le leader. Et je pense que l'on peux comprendre ce point de vue. C'est une trop lourde charge, quelque chose que je suis incapable de supporter. Il ne manquerait plus que ça, tiens ! « Et toi, ça se passait bien avec ton groupe ? » Cela m'intrigue vraiment, mais c'est aussi une très "subtile" manière de changer de sujet. Oui, très très subtile. Espérons que cela fonctionne correctement.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 3 Aoû - 14:33



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    C'était étrange cette impression que j'avais devant mon frère. La sensation de le retrouver et, en même temps, d'être en train de faire face à un parfait inconnu. D'un côté, c'était tout à fait normal qu'il ait changé plus que de raison. Tout le monde avait clairement changé depuis le début de l'épidémie. a la vérité, ça s'appelait plutôt une évolution. Et il était préférable de passer par là si on souhaitait pouvoir survivre le plus longtemps possible dans ce monde de brutes. Ce n'était pas en demeurant tout gentillet, que l'on risquait de pouvoir se défendre face aux rôdeurs et même face aux humains agressifs et dangereux. C'était un fait indéniable et il fallait apprendre à composer avec ! Donc, d'un côté, j'étais tout de même un minimum heureux de pouvoir constater de mes propres yeux, que mon frère était devenu froid comme la glace. Au moins ne risquait-il pas de trop souffrir. Le côté très négatif de la chose, c'est que je me doutais de la raison de tels changements chez lui. Pour sûr, il avait du énormément perdre. A commencer par sa petite famille. Et franchement, y penser me faisait bien trop de mal pour que je continue de m'attarder sur ce point !

    Toutefois, je ne pensais pas que tous ces changements chez mon frère, iraient jusqu'à lui couper l'envie d'avoir de trop grandes responsabilités. Bizarre de la part d'un ancien flic quand même, non ? Moi je trouvais en tout cas, oui. « Depuis quand préfères-tu rester en retrait, dans ce genre de situation ? » Ne pus-je finalement pas m'empêcher de lui demander. j'étais franchement trop surpris par tous les changements qui semblaient avoir opérés en lui, pour pouvoir demeurer la bouche close avec toutes ces folles annonces. Même si j'espérais quand même qu'il n'allait pas trop mal le prendre. Je ne pensais vraiment pas à mal du tout en l'interrogeant de la sorte ! J'étais vraiment juste très curieux. Et surpris, puisque je retrouvais un frère tout à fait différent de celui que j'avais toujours connu. Forcément, il y avait tout de même de quoi être surpris ! Comme s'il était désireux de changer de sujet au plus vite, il m'interrogea sur mon propre groupe. Je répondis d'abord par un bref haussement d'épaules. « Oui très bien. De notre côté y'avait pas de leadeur ni rien. Juste les personnes les plus actives du groupe, qui formaient un peu les responsables. » Lui indiquai-je avec un nouvel haussement d'épaules. Et pour ma part, je n'avais pas tenu à en faire parti.


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Lun 4 Aoû - 18:46



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
C'est étrange, de retrouver Tybalt après autant de temps. En fait, je ne m'y attendais plus du tout. Jusque-là, j'évitais généralement d'y penser, de ne pas m'attarder sur les souvenirs de mon ancienne. C'était, et c'est toujours, trop douloureux. J'ai préféré m'enfermer dans ma bulle de violence et de vengeance. Je préfère me lever chaque matin en pensant "rôdeurs", et me coucher le soir avec les mêmes pensées. Aussi étrange que cela puisse paraître, ils ne m'effraient pas. Ils me donnent juste envie de gerber, envie de leur arracher leur tête et de débarrasser les Etats-Unis de leur présence. Enfin, le plus possible, je sais que je ne peux pas faire des miracles. Je sais aussi que j'ai perdu beaucoup de mon ancienne personnalité. Penser aux autres ne m'intéresse plus du tout, alors que c'était en quelque sorte mon métier autrefois. Je suppose que c'est normal. Que, dans un sens, tout le monde a évolué. Pour le meilleur, et parfois pour le pire. Je dirais que je me positionne plus dans la seconde catégorie. Elle est plus appropriée à la personne que je suis devenu. Un grand solitaire bourru, pas capable de faire la conversation aux nouveaux venus. Excepté mon frère, bien sûr. Mais ça, c'est tout à fait normal.

Alors, forcément, l'étonnement de mon frère ne me choque pas. C'est normal, qu'il soit déboussolé par tous ces changements. Je n'ai pas encore eu l'occasion de le voir à l'oeuvre, mais je ne doute pas qu'il en va de même de son côté. C'est juste ... Plus visible de mon côté. Je hausse les épaules, pas vraiment certain de savoir quoi lui répondre. Dire que tout cela était simple, à l'époque. « C'est beaucoup trop de responsabilité. Et puis, ça va peut-être paraître égoïste, mais je pense qu'il faut avant tout veiller à sa propre survie. » Voilà ce que je suis devenu. Un type à peine conscient des gens qui l'entourent. Un type tout juste bon à sortir, tuer des rôdeurs, et revenir avec quelques vivres pour sauver les apparences. Rien de plus, rien de moins. Mais l'arrivée de Tybalt remet un peu tout en question. Parce que si j'ai à choisir, je préférerais le sauver lui, plutôt que moi. Encore plus maintenant que je sais que sa petite amie est enceinte. J'ai l'impression de me retrouver, en quelque sorte, et avec des limites tout de même. « Je vois. L'essentiel c'est que vous ayez tenu jusqu'ici. » Je lui jette un nouveau regard, curieux à mon tour. « Et Victoria, tu l'as rencontré quand ? » Ma question est surtout destinée à découvrir s'il a passé beaucoup de temps seul. Mais j'ai aussi envie de savoir ce par quoi il est passé, depuis le début. Pendant que moi je me la coulais douce dans la zone, persuadé d'avoir perdu toute ma famille.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Ven 15 Aoû - 12:43



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    Tous les souvenirs que je gardais de mon frère, semblaient ne plus être à l'ordre du jour. Il n'était plus le même, c'était évident. Mais je ne pensais vraiment pas qu'il aurait pu changer à ce point. C'était pourtant bien le cas. Il était un autre. Totalement un autre. Et je doutais de pouvoir un jour retrouver celui qu'il avait jadis été. Est-ce que ça me désolait ? En un sens, oui. Et c'était tout à fait normal. Parce que je venais de le retrouver en même temps je réalisais que ce n'était pas tout à fait le cas. Vu qu'il ne serait jamais plus le même. C'était un peu comme de rencontrer un parfait étranger en réalité. De faire la connaissance ... D'un monstre. Parce qu'il me semblait que c'était bien ce qu'il était devenu, malheureusement. Il était évident qu'une part de moi allait pleurer encore son frère foutrement perdu. Mais l'autre part, bien plus rationnelle, ne pouvait finalement que se réjouir du fait que de la sorte, il ne risquait plus de souffrir autant que par le passé. Il était fort et froid. Il ne devrait donc pas trop souffrir du sort de tout à chacun. Même du mien, sans doute ...

    Même si je trouvais normale son évolution, je ne pouvais m'empêcher de lui poser tout de même quelques questions. Depuis quand se souciait-il si peu du sort des autres ? Sa réponse ne me surpris pas véritablement en fin de compte. Raison pour laquelle je hochai positivement la tête. Oui, de nos jours, il valait quand même mieux se soucier de notre propre survie, avant de s'en faire pour celle des autres. C'était sans aucun doute la meilleure façon de survivre le plus longtemps possible, dans un tel contexte ! J'en étai conscient et je l'acceptais, même si c'était tout bonnement horrible. « Non c'est vrai, tu as raison ... » Confirmai-je finalement. Même si pour ma part, je m'en faisais autant pour la survie de Vic, que pour la mienne. Mais c'était sans doute égoïste aussi, dans le fond. Puisque sans elle je ne serais plus rien ni personne. Je serais perdu. Mort sans doute aussi ... Je hochai encore une fois la tête à ses dires, avant qu'il ne me pose une question qui me fit un tant soit peu réfléchir. « Quasiment dès le début. Je venais de regagner Los Angeles pour tenter de voir si ... Nos proches étaient encore là ... J'y ai surtout trouvé un groupe de trois personnes avec qui je suis reparti. Pendant notre voyage le groupe s'est agrandit et voilà ... Maintenant nous sommes là ... »


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 17 Aoû - 18:21



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
C'est très étrange, de passer des mois et des mois à penser sa famille intégralement morte, emportée par la virulence de ce virus et ... De se retrouver face à l'un d'entre eux. Forcément, cela change tout pour moi. Bien sûr, ce n'est pas ce qui va me ramener ma femme. Ni même mes filles. Mais c'est un soulagement indescriptible. Une joie incommensurable, que de retrouver ce frère trop longtemps porté disparu. Je l'ai cru mort, comme tous les autres. J'ai fait mon deuil de lui, ainsi que de tous mes autres frères, de mes parents, de tous. J'ai même très - trop, peut-être - souvent évité d'y penser. De retourner en arrière, en repensant à cette famille perdue. Le choc n'en est que plus grand, et plus difficilement acceptable. J'ai l'impression d'être face à un fantôme. C'est même presque comme si j'attendais le moment où il disparaîtra de nouveau, où son visage sera remplacé par celui d'un autre. Comme si j'avais imaginé tout ça. Comme s'il n'avait réellement pas survécu à l'apocalypse. Mais non. Je suis là, debout face à lui, à discuter tranquillement avec lui. C'est étrange. Bien sûr, je suis soulagé. Heureux, même. Mais cela ne change pas toutes les pertes auxquelles j'ai dû faire face. Auxquelles lui-même à dû être confronté. Il faut juste ... Que je m'adapte à sa présence dans la zone. Il me faudra du temps, aucun doute là-dessus.

Je réponds aussi sincèrement que possible à Tybalt. Il s'agit de mon frère, alors je sais que je peux tout lui dire. Sans restriction, aucune. De toute façon, je sais parfaitement que je ne suis pas le seul à penser de la sorte. Aucun survivant n'osera dire le contraire, pour sûr. Je ne suis donc pas très étonné de voir Tybalt hocher la tête, donc être en accord avec moi. Ma mâchoire se serre instantanément quand j'entends les paroles de Tybalt. Je sais que son but n'est pas du tout de me blesser. Mais je me dis que si j'avais attendu un tant soit peu, j'aurais pu le croiser. Et, finalement, partir avec lui. Je n'ai pas autant changé parce que j'ai perdu ma femme et mes filles dans des conditions atroces. Mais aussi, et surtout, parce que je me suis retrouvé seul au monde. Persuadé de n'avoir plus rien, ni personne. La zone n'a été qu'un moyen, pour moi, de ne pas crever là, dehors. Je ne sais pas ce que je serais devenu, si j'avais dû errer pendant tous ces mois, telle une âme en peine. « Heureusement que tu as tout de suite trouvé des personnes. » Je dis, aussi serein que possible. Et puis, la question me brûlant les lèvres à présent, je décide de me lancer une bonne fois pour toute. Pendant qu'on y est ... « Et ... Tu n'as pas trouvé ce qui était venu chercher, là-bas ? » Notre famille, s'entend. Comme si, maintenant que je sais Tybalt en vie, j'imaginais tout possible. C'est insensé pourtant, et je le sais très bien.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Dim 31 Aoû - 0:28



    LEANDRO & TYBALT

    i'm not afraid to take a stand.


    C'était vraiment étrange, tout de même, de s'être habitué et fais à l'idée de la mort d'une personne, pour aujourd'hui se retrouver face à cette personne. Enfin c'était le cas pour toute ma famille et je ne venais de retrouver que l'un de mes frères. Mais quand même, c'était totalement dingue. Et il allait maintenant être difficile de ne pas espérer croiser d'autres membres de notre famille. Il fallait garder cette idée en tête. Histoire de ne pas tomber de trop haut. Sait-on jamais si on finissait par croiser l'un d'eux en zombie. Mais cette idée était vraiment trop déplaisante pour que je la garde en tête, clairement. Alors je tentais de ne plus trop y penser. C'était bien mieux. Il fallait surtout que je me concentre sur ces improbables retrouvailles avec mon frère aîné. Ces retrouvailles qui me rendaient vraiment très heureux ! De toute façon pour l'instant, j'étais bien incapable de penser à quoi que ce soit d'autre. Il faudrait être totalement dingue pour trouver la force de penser à autre chose qu'à ça. Surtout aussi rapidement après avoir eut droit à une si folle et si parfaite surprise. J'avais plutôt intérêt de m'en réjouir de toutes mes forces ! On avait si peu l'occasion de se réjouir de quoi que ce soit désormais ...

    Alors que la conversation se poursuivait un peu, je lui appris que j'avais rencontré les premiers membres de mon groupe actuel, quand j'avais voulu retrouver ma famille, à Los Angeles. Aborder ce sujet là était quand même assez compliqué et j'étais pour le moins gêné d'en faire mention. Mais il le fallait bien. Il avait largement le droit d'en savoir plus, de savoir par quoi j'étais passé et comment, depuis le début de l'épidémie et tout ça. « En effet ... Je ne sais pas si je m'en serais sorti autrement ... » Répondis-je doucement avec un bien faible sourire. Je mis un petit moment avant de comprendre le sens de sa question. Et puis quand ce fut le cas, je fronçai un peu les sourcils et grimaçai. Il espérait sans doute m'entendre dire que j'avais retrouvé certains de nos proches. Quitte à lui annoncer qu'ils étaient des rôdeurs. Ce serait au moins définitif comme sentence. Malheureusement, je n'avais trouvé personne. « Non ... tout était ... Vide et sans dessus dessous... » Lui avouai-je doucement avant de détourner le regard. « Y'a un endroit où on peut manger ici ? Je commence à avoir faim ... »


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1248

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt Mar 2 Sep - 16:10



i'm not afraid to take a stand.
(eminem) ▽ Everybody come take my hand, we'll walk this road together, through the storm whatever weather, cold or warm. Just let you know that, you're not alone, holla if you feel that you've been down the same road.
Dans le fond, je ne sais pas ce qui est le pire. Savoir tous nos proches morts ? Ou bien vivre dans l'ignorance ? Ignorance qui, inévitablement, amène à espérer sans savoir. Jusque-là, j'évitais tout simplement d'y penser, de prendre le risque de garder un espoir fou, voire même complètement insensé. C'est peut-être ce qui m'a permis de ne pas sombrer. Mais maintenant que j'ai vu que Tybalt était bel et bien en vie, les choses changent en un instant. Comme si toutes les possibilités s'offraient à moi, désormais. Alors, la question qui me brûle les lèvres finit par les franchir. Je la regrette presque instantanément. Parce que je ne suis toujours pas certain d'avoir résolu cette question essentielle. Ne vais-je pas être encore plus désarmée d'apprendre qu'ils sont définitivement morts ? Ne vais-je pas voir tout mon monde s'écrouler encore une fois ? Mais c'est trop tard pour penser à tout ça ; la question est déjà posée. Et, très vite, la réponse de Tybalt arrive, mettant ainsi fin à mon dilemme intérieur. Ma mâchoire se contracte sans que je puisse le contrôler. Sans même que j'en ai vraiment conscience, à vrai dire. Ma réponse ne viendra jamais, tout simplement parce que je ne sais pas quoi dire. Parce qu'il n'y a rien à ajouter, en fait. A quoi bon s'attarder sur ceux qui ne sont plus ? C'est une mauvaise idée, de rester enfermé dans le passé. J'en suis l'exemple vivant.

Finalement, sa question est le bienvenu. Elle nous permet de changer de sujet brutalement, et je suis quasi certain que c'est exactement ce qu'il cherchait. Qui ne voudrait pas penser à autre chose dans de telles circonstances, hein ? Je hoche la tête, avant de me décider à répondre. Je n'ai presque plus l'habitude de parler, c'est incroyable ... Hors, il faudra bien que je fasse des efforts avec Tybalt. On vient de se retrouver, inutile de préciser que je ne veux pas que les choses tournent au vinaigre. « Bien sûr, suis-moi. » Sans plus attendre, je tourne les talons et me faufile jusqu'au réfectoire. Bien sûr, je m'assure que Tybalt est bien à côté de moi. Et, sur le chemin, j'en profite pour lui donner quelques informations supplémentaires. « Tu pourras amener un plateau à Victoria, si tu leur demandes. » Elle est enceinte, elle a besoin de manger. Et même avec toute la bonne volonté du monde, je suis sûr que Tybalt ne peut pas faire de miracles, dehors. « A moins qu'il ne lui ait déjà donné de quoi manger, en fait. » J'avoue, je ne sais pas trop comment ça se passe à l'arrivée des nouveaux. C'était un petit peu plus souple, avant. Mais avec le monde qu'il y a maintenant, c'est plus que nécessaire de faire tout un tas d'examens, et de vérifications d'usage. Je guide donc Tybalt jusqu'au self, où il pourra manger. Peut-être pas à sa faim, mais beaucoup plus que ces derniers mois ; c'est certain.
(c) AMIANTE



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
I can't get these memories out of my mind, and some kind of madness has started to evolve. And I, I tried so hard to let you go, but some kind of madness is swallowing me whole.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: i'm not afraid to take a stand | Tybalt

Revenir en haut Aller en bas

i'm not afraid to take a stand | Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-