I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ] Dim 18 Mai - 18:18


Isaac Hastings & Eléna R. Wayne
Le jour où nous cesserons d’aider notre prochain, à ce moment nous aurons perdu notre humanité. ₪


Cela faisait maintenant environ trois mois qu'Eléna se tenait debout, dans cette zone 51. La vie prenait une allure d'enfermement. C'était comme si les êtres humains, les survivants, devenaient les pions d'une réalité tirée des films d'horreur.. La jeune femme ne s'y faisait toujours pas. Après tout, c'était assez difficile de croire en ce chaos. D'habitude et aux yeux de la jeune survivante, les zombies prenaient vie derrière un écran de cinéma. Pas autre part. Mais le destin en avait décidé autrement. Elle ne savait pas réellement qu'elle en était la cause, mais ces monstres étaient bel et bien là. Qu'elle y croit ou non, il fallait qu'elle s'y fasse. Son monde de princesse, là où tout lui souriait, là où, encore, sa famille était réunie.. C'était fini. Terriblement fini. Depuis cette invasion, sa vie tournait au cauchemar, comme pour la plupart des autres survivants. Qui pouvait aimer cette situation ? Un psychopathe adorant la vue du sang ? Ou un geek aimant cette réalité comparable à celles de ses jeux vidéos ?

Eléna n'avait plus aucune pensée. Ou du moins, très peu. D'un caractère de battante, elle n'a jamais baissé les bras. Pourtant, tout la mène à le faire. Mais elle ne sait comment, un espoir, un petit brin d'espoir, la force à rester en vie. Une vie qu'elle ne mérite pas, qu'elle hait du plus profond de son âme. Depuis la mort de son petit frère Tommy, Eléna ère comme une âme en peine. Son cœur est vide de sentiments. Seule une place pour la culpabilité est présente. Oui, elle s'en veut. Devoir tuer l'un de ses proches, et surtout, son petit frère âgé de 5 ans est certainement un acte des plus traumatisant. Mais elle n'avait pas eu le choix. Ou du moins, elle se le faisait croire... Son instinct de survie ayant pris le dessus, Eléna venait de donner une réelle mort à Tommy. Sa vie était un enfer. Elle ne trouvait plus le sommeil. En tout cas, dès qu'elle le trouvait, celui-ci était pris en otage par des cauchemars incessants. Elle ne tenait plus. Alors, sa seule solution fut de s'empêcher de dormir..

Aux yeux des autres, Eléna devait faire bonne figure. Elle ne voulait pas être prise comme cible et ne pas avoir le droit de sortir lors des expéditions. Elle en avait besoin. Elle en ressentait le besoin. Son brin d'espoir la poussait à faire partie de ces groupes qui avaient le droit de sortir à l'extérieur pour faire des recherches. D'autres survivants. Ses parents, sa meilleure amie. Pleins d'autres. Elle voulait continuer à y croire.. Alors, pour y arriver, la jeune femme mettait toutes les chances de son côté. Son âme de battante ne la quittait pas dans ces moments là. Eléna avait un objectif, elle devait le réussir.

Comme chaque matin, dès qu'une expédition ou un boulot précis ne lui était pas imposé, la jeune survivante se dirigeait à la salle de sport. Eléna savait manier les armes, son père militaire, lui avait appris " en cas de danger ". Au fond d'elle, elle ne le remercierait jamais assez. Sans le savoir, il venait de lui être d'une très grande aide.
La jeune rousse, une fois prête, et après avoir mangé, s'installa, tranquillement face au punchingball. Elle manquait affreusement de force, il fallait la développer et le plus rapidement possible. Eléna voulait et devait gagner en endurance. Elle tenait la distance, mais il lui en fallait toujours plus. Elle n'avait aucune limite. Pour elle, peu importe de quoi on parle, on pouvait toujours aller plus loin. Dépasser ses limites, encore et encore. C'était certainement de la paranoïa ou simplement un moyen de trouver une raison de rester, elle ne savait pas réellement. A ses yeux, sa place était aux côtés de son petit frère. Pas ici. Pourquoi ne partait-elle pas ? Pour deux bonnes raisons. La première se prénomme Isaac Hastings. La deuxième, dans cette zone 51, elle avait de quoi réussir son objectif et pouvoir aider. C'était la dernière chose à laquelle elle servait à présent.


Enfilant ses gants de boxe, Eléna abaissa ses paupières afin de faire le vide dans sa tête. Chaque matin, chaque journée, chaque soir, elle ruminait. Sa tête était un vrai brouillon, un art jamais terminé. Elle ne savait plus quoi faire. Tous les jours, elle se levait avec un esprit embrouillé. Tout ce qu'elle espérait, c'est qu'un jour, ne serait-ce qu'un simple jour, le brouillard qui s'était formé devant ses yeux, devant son esprit, parte et laisse place à une vision plus éclaircie. A un éclat de soleil...

Une frappe... Deux frappes... Eléna enchainait les coups. Peut être n'avait-elle pas la bonne position, peut être ne tenait-elle pas assez bien sa défense. Mais elle apprenait seule. Ce n'était pas une préférence, la jeune survivante n'osait pas demander de l'aide. Les gens avaient mieux à penser plutôt que de venir l'aider à se battre. Pour trouver le courage, la rage de vaincre, Eléna pensait à plusieurs choses : la première fois où elle avait vu un mort vivant dévorer avec appétit une jeune femme au sol, son petit frère mordu par l'un d'eux, avoir dû le tuer afin de survivre, aucune nouvelle de ses proches, un brin d'espoir restant... C'était toujours les mêmes choses. Comme une vieille cassette qu'on se repasser sans cesse..

Sans s'en rendre compte, Eléna mettait plus d'impulsion et de force dans ses frappes. Elle se laissait porter, guider, n'ayant plus aucun contrôle sur son corps.. Sauf que celui-ci, au fil que les minutes passaient, lâcha prise. Une mauvaise frappe, et Eléna sentit son bras craquer. Se stoppant net, la jeune survivante se pinça les lèvres, avant de se pencher et de se plier en deux, debout. Fermant les yeux, elle inspira et expira plusieurs fois afin de se calmer. " Punaise mais tu n'es qu'une pauvre idiote ! " Laissant le jour revenir, Eléna se mit à voir les étoiles, alors, sans attendre une seule seconde, elle se laissa tomber au sol, détachant ses gants, et commença à maintenir son bras du mieux qu'elle pouvait.



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ] Lun 19 Mai - 17:44

« I don't want to survive, I want to live a life rainbow  »
Eléna & Isaac


Un souffle court, les jambes lourdes, les mollets douloureux, Isaac était épuisé, il venait de courir pendant au moins une heure. Ca l'aidait. Et depuis qu'il était ici, il se sentait suffisamment en sécurité pour se permettre de courir de la sorte. Ca lui faisait un bien fou et ce n'était certainement pas lui qui se serait mis à en faire toute une histoire. A quoi bon d'ailleurs, ça n'aurait pas servi à grand chose, de toute manière. Disons que ça l'aidait à se détendre et au moins, comme ça, il ne pensait à rien. C'était tout aussi plaisant que le reste, de toute manière. Il n'allait pas dire que la zone 51 était la plus belle chose qui ait pu arriver dans sa vie, c'était même tout le contraire, d'ailleurs. Bien sûr qu'être continuellement entouré, ça n'avait rien de simple, rien de supportable, non plus, mais disons qu'il avait toujours fait de son mieux pour que les choses s'arrangent, ne serait qu'un peu, quoi. Et que cela soit simple ou pas, il faisait ce qu'il pouvait. Au final, le réel problème d'une situation comme celle-là, c'était qu'il n'allait pas pouvoir faire tout ce qu'il voulait, il n'allait clairement pas pouvoir prendre les décisions qui le faisait couler mais ça, dans le fond, ce n'était pas plus mal. C'était, d'ailleurs, sans doute ce qu'il avait de mieux à faire, s'il ne voulait pas s'écrouler comme un abruti.

Quand il vit Eléna, un peu plus loin, il se contenta de sourire, il ne fit pas grand chose de plus, de toute façon, elle avait un peu l'air occupée. Dans le fond, ce qu'il avait réellement retrouvé, en venant ici, c'était un semblant de vie sociale et c'était sans doute ça qui, justement, s'avérait êtreleplus important, au milieu de tout ce bordel. Bien sûr qu'il était préférable pour lui de ne pas trop y penser, de ne surtout pas se prendre la tête avec des broutilles pareilles, mais ça ne voulait pas non plus dire que c'était aussi simple qu'on aurait pu le vouloir, de toute façon. Et c'était toujours comme ça. Il avait rencontré des personnes, et il avait rencontré quelqu'un comme elle. Il se sentait bien et il se sentait entouré. Devait-on, du coup, le lui reprocher ? Il ne pouvait pas le croire, il en était incapable.

Lorsqu'elle s'écroula, il ne comprit pas tout de suite, et se mit aussitôt à courir dans sa direction, histoire de voir si elle n'avait pas besoin d'un coup de main, besoin d'aide ou quelque chose. Surtout qu'elle lui donnait l'impression de s'être fait mal, ou quelque chose. Et elle était tombée sans s'être encore relevée. Ca n'avait rien de simple, de toute manière. Il fallait juste qu'elle se décide à se remuer les fesses. Point barre.

 « Eléna, ça va ?! », lui demanda-t-il une fois à sa hauteur. Ne remarquant pas son bras, tout de suite.

Mais quand il le réalisa, il ne sut pas vraiment ce qu'il pouvait faire. Il se mit à crier, histoire de demandé un peu d'aide autour d'eux. Ce n'était pas évident mais c'était sans doute la meilleure chose à faire pour qu'on puisse lui donner un coup de main. La personne qui vînt, sans doute un médecin, ou quelqu'un s'en rapprochant, ne tarda pas à se remuer les fesses pour soigner la jeune femme au mieux. Ce ne fut pas aussi bien que l'on aurait pu le prévoir, mais ce fut un assez bon début, et une fois la jeune femme avec le bras en écharpe, il lui fut conseillé de se ménager au moins quelques semaines. Elle eut même le luxe d'avoir une boîte de médicaments anti-douleur, ce qui n'avait pas souvent, puisqu'ils en manquaient.

 « Comment t'as fait ? », lui demanda-t-il une fois qu'ils furent à nouveau tous les deux ?


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ] Lun 19 Mai - 21:39


Isaac Hastings & Eléna R. Wayne
Le jour où nous cesserons d’aider notre prochain, à ce moment nous aurons perdu notre humanité. ₪


--> <--



Et si tout ça n'avait aucun sens ? Et si, au final, se battre était une cause perdue ? Eléna en avait marre de ne jamais rien savoir. Ce n'était pas elle. Cela ne lui ressemblait pas. D'habitude, elle faisait attention à tout, elle analysait tout. Elle savait pertinemment ce qui pouvait arriver dans telle ou telle situation. Mais à présent, plus rien. Son esprit ne voulait plus fonctionner. Pourtant, cela faisait maintenant trois mois que la jeune femme se trouvait dans cette zone 51. Cela faisait plus d'un an que l'invasion avait commencé. Depuis tout ce temps, la jeune survivante aurait dû retrouver ses facultés. Ou peut être pas ... La réalité dépassait certainement son intellectuel. Des enquêtes coriaces et traumatisantes, elle en avait vu de toutes les couleurs, mais au jour d'aujourd'hui, elle se sentait dépassée par les évènements....

Vous savez, Eléna prenait à chaque fois la même comparaison. C'était comme si son corps était au-dessus de l'eau, faisant face à la réalité, mais son esprit restait prisonnier des profondeurs. Sous l'eau. N'arrivant pas à remonter à la surface.. Cela l'effrayait au plus haut point. Elle se sentait vulnérable. Sa force, sa ténacité et son courage ne lui avaient jamais fait défaut. Mais aujourd'hui et depuis l'invasion, tout était différent. Eléna devait se créer une nouvelle vie. Elle devait tout recommencer depuis le début... Sans famille. Son brin d'espoir restait accroché à elle, même si de jour en jour celui-ci, commençait peu à peu à s'effacer.. Souvent, la jeune survivante se demandait ce qu'elle deviendrait une fois cet espoir réduit à néant. Elle le savait pertinemment. C'était ce qui la maintenait en vie. Ne pas savoir... Il restait toujours un certain doute sur la survie de ses parents, de sa meilleure amie. Bien entendu, ici, dans la zone 51, Eléna avait réussi à se tisser des liens. Elle en était même heureuse et fière. Dès qu'elle avait passé cette limite, elle ne savait pas pourquoi, elle avait angoissé de devoir tout refaire. De rencontrer de nouvelles têtes, de devoir construire des relations... Son petit quotidien, au final, elle l'aimait bien...

Toujours avec son bras maintenu dans sa main, la jeune femme ne remarqua pas les premières secondes la venue d'Isaac. La douleur lui tirait au niveau de l'épaule, se laissant descendre tout doucement le long de son bras. Une chaleur s'était formée en l'espace de quelques instants, irradiant de son épaule et de son bras, vers son cou et son dos. Elle ne savait pas réellement ce qu'elle avait bien pu se faire, certainement un étirement. Après tout, Eléna se donnait trop. La fatigue se faisait peut être ressentir. Son corps était, certainement, à la limite de crier " STOP " avec les warnings de sortie. Mais elle ne l'écoutait pas. Jamais. Se reposer, même deux jours, à ses yeux, c'était une perte. Une perte de temps, une perte de pouvoir s'entrainer, une perte de pouvoir s'améliorer et sortir lors des expéditions. Elle ne voulait plus d'aide. Elle voulait juste être indépendante. C'était un rêve, un objectif qu'elle s'était fixée en rentrant dans cette zone 51. Etre dépendante de quelqu'un était son pire cauchemar. Et pourtant, c'était ce qui lui arrivait, la plupart du temps... Isaac, Lenny, Leandro, Alistaire, Sam... En eux, elle avait su trouver une béquille, un soutien. Sans eux, Eléna ne serait certainement plus là, depuis bien longtemps..

« Eléna, ça va ?! ». Une voix qu'Eléna pourrait reconnaitre parmi des centaines. Isaac Hastings avait assisté à la scène. Sans réellement vouloir l'admettre, elle s'en voulait d'avoir paru si faible durant cet instant. Elle, qui de base, essayait de lui redonnait de l'espoir, de lui montrer le meilleur dans ce malheur... C'était raté. Elle paraissait d'une stupidité. Même elle n'arrivait pas à tenir... « Hum. Oui oui ça va. Ne t'en fais pas, c'est rien du tout, j'en suis sûr ! ». Sauf que le jeune homme en avait décidé autrement, puisqu'une tierce personne s'approcha d'eux. Un médecin. Non, elle ne voulait pas qu'on l'examine. Non, elle ne voulait pas être considérée comme une blessée..
Faisant la jeune femme obéissante, Eléna laissa le médecin lui mettre le bras en écharpe, lui donner une boite d'anti-douleur. Quant à son conseil de se ménager pendant quelques semaines, la jeune survivante voulut lui rire au nez, mais elle se retint, trouvant cet acte puéril et mal approprié.


Le regardant alors partir, la jeune femme se tourna vers Isaac avant de lui donner une tape sur l'épaule. Rien de bien méchant bien entendu. « Non mais pourquoi tu l'as appelé ?! Maintenant, il va certainement aller dire que je ne vais pas pouvoir aller en expédition pendant quelques temps... » Eléna ne lui en voulait pas. Bien au contraire. Elle savait très bien qu'il avait agi de cette manière pour l'aider. Au fond, elle n'arrivait jamais à lui en vouloir. Ou alors, cela ne durait que quelques minutes... Déposant son regard sur le jeune homme, Eléna s'approcha de lui avant de passer son bras valide autour de son cou et de lui donner l'étreinte qu'elle avait l'habitude de lui donner. Elle avait toujours besoin de contact avec lui.. Toujours une petite attention. Peu importe laquelle, elle était obligée. « T'as intérêt à me supporter, parce que généralement quand j'ai mal, je suis invivable ! »

Se séparant de lui à contre coeur, Eléna marqua un temps d'arrêt sur la boite que venait de lui donner le médecin. La douleur était belle et bien présente, mais de là à prendre des anti-douleur... C'était peut être trop. Des personnes en avaient réellement besoin. Pourquoi la lui donner alors que ce genre de médicaments étaient assez rares ? ... « Tu connais quelqu'un qui en aurait largement plus besoin que moi ? Je n'ai pas réellement envie de me droguer aux médicaments.. ». Toujours à râler ? Oh ça c'est l'une des passions d'Eléna Wayne. Il ne se passait pas une seule journée sans qu'elle ne râle pas au moins deux ou trois fois. La jeune femme l'accepte et le déclare fièrement être une chieuse de première. « Et sinon mon petit Isaac, comment vas-tu ? T'as dernière expédition avec hum ... Naël et... Je sais plus comment elle s'appelle.. Ca c'est bien passé ?. » Un sentiment de jalousie ? Pas vraiment ... Eléna voulait juste passer plus de temps avec lui, est-ce si terrible que ça ?



mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ] Dim 25 Mai - 18:57

« I don't want to survive, I want to live a life rainbow  »
Eléna & Isaac


Il était clair que lorsque l'on se blessait dans la zone 51, tout semblait s'écrouler sur nous, le monde entier, semblait nous tomber dessus, également. Parce qu'en définitif, pour se vider la tête, il nous fallait des activités, il fallait que l'on ait quelque chose à faire et si on nous le retirait, ça ne pouvait clairement pas aller en s'arrangeant. Isaac le savait, de ce qu'il pouvait voir chez les autres. Pour sa part, disons que ses activités n'étaient pas bien nombreuses, de base, alors ce n'était certainement pas lui qui allait en faire toute une histoire. Ca n'aurait pas réellement eu de sens, de toute façon, et puis bon, à quoi bon continuer de se plaindre, à nouveau, et sur autre chose. Certes, ce n'était pas le top, de se retrouver bloqué et de ne pas pouvoir faire quoi que ce soit. Mais c'était ce qui arrivait, lorsque l'on se faisait mal, il n'y avait pas d'autres conditions possible. Et là, pour le coup, Eléna avait tout simplement trop forcé. C'était donc de sa faute, et.. Elle ne pouvait pas se plaindre ou en tout cas, pas vraiment. En tout cas, elle aurait beau dire ce qu'elle voudrait, ça ne pouvait pas n'être que rien, ou pas grave. Il voyait bien l'angle étrange que son bras prenait et c'était déjà bien assez pour lui, pour qu'il demande de l'aide, pour qu'il aille voir des gens, ce genre de chose quoi. En tout cas, quand il lui vînt en aide et qu'il dérangea quelqu'un, il ne la trouva pas franchement cool dans son comportement. Il voulait l'aider, cette nana aussi et si elle n'était pas contente, elle n'aurait eu qu'à faire un peu plus attention à elle. Pour le coup, elle le décevait, mais il se garda bien de lui en faire peur. A quoi bon de toute façon.

 « Et alors ? Tu veux que je m'excuse, je ne le ferais pas. Si t'es blessée, tu ne devrais pas aller en mission parce que ça pourrait coûter la vie à quelqu'un. », lâcha-t-il d'un ton froid. Il se moquait de ce qu'elle pouvait dire.

Quand elle l'entoura, il eut presque un mouvement de recul, mais il se garda de bouger, pour ne pas la blesser. Parce que ça ne se faisait pas, non ? Disons que c'était la douleur qui la faisait agir comme ça, ce n'était donc pas à lui de lui en vouloir. Mais.. C'était déplacé, malgré tout. Si elle partait en mission avec son bras mal soigné, elle ne pourrait pas forcément aider ses coéquipiers. Ce qui pouvait coûter la vie à quelqu'un.

 « Je suis ton ami, bien sûr que je vais te supporter. Je ne crois pas partir en expédition aujourd'hui », dit-il, ou en tout cas, Naël ne lui avait rien dit.

Pour ce qu'il en était des médicaments, si on les lui avait donné, ce n'était sans doute pas pour rien. Isaac n'était pas du genre à se plaindre, ou en tout cas, il gardait toujours tout pour lui alors.. Oui, il commençait à être légèrement à cran.

 « Si elle t'en a donné, c'est que tu en as besoin aussi. Ne les prends pas si tu ne les veux pas, mais si ça se trouve, cette nuit, tu les voudras. Alors pour le moment, garde les. Elle ne t'a pas dit de te droguer, mais de les prendre si tuas vraiment mal », ajouta-t-il, en levant les yeux.

Pour ce qu'il en était de ses expéditions, Isaac avait beau être un cas à part, il les savourait toutes. C'était un de ces moments qu'il n'aurait échangé avec personne. Il avait alors l'occasion de regarder comment Naël se comporter, de faire en fonction et d'essayer de s'améliorer aussi. Et à côté de ça, il y avait Skylar et disons qu'il avait vraiment besoin d'elle. Chaque jour, à chaque seconde. Il avait besoin d'elle parce qu'il l'aimait. Enfin.. C'était en tout cas ce que les signaux qu'il émettait lui prouver. Il n'était pas sûr que ce monde ait de la place pour des sentiments comme ça, alors il se taisait mais.. Bordel.

 « Elle s'appelle Skylar. On a été dans un centre commercial pour nous chercher de nouveaux vêtements, il n'y a pas eu trop de problèmes. Et toi ? Tu as fait quoi la dernière fois que tu es sorti de la zone ? »


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ] Dim 29 Juin - 16:06

Isaac Hastings ₰ Eléna R. Wayne


I don't want to survive... I want to live a life rainbow..
Le jour où nous cesserons d’aider notre prochain, à ce moment nous aurons perdu notre humanité. ₪ ▲



--> <--




Elena vivait pour se battre. Cette blessure qui allait la freiner l'énerver. Mais au fond, ce n'était autre que sa faute. Depuis son arrivée dans la zone 51, la jeune femme en voulait toujours plus. Elle n'arrivait pas à se contenter du minimum. A ses yeux, elle ne voulait s'imposer de limite mais ce qu'elle oubliait, souvent, c'était que son corps, lui, en avait. En voilà la preuve... Bien entendu, ce n'était pas une blessure des plus graves, mais elle était quand même là et il fallait la soigner. Oui, la jeune survivante s'en voulait. De ne pas écouter les gens, de n'en faire qu'à sa tête. Ce qui devait arriver, arriva... Son corps lui imposa sa souffrance, son épuisement. Maintenant, c'était à elle de prendre la décision... L'écouter, ou continuer ?

« Et si je ne pars pas en expédition je suis censée faire quoi ? Lire ? Tu me connais tu sais très bien que je ne peux pas rester en place ... Ils ont besoin d'aide en cuisine ou ... Par pitié dis moi au moins que j'ai le droit d'aider à l'intérieur de la zone, sinon c'est fichu, je vais faire une crise d'allergie à la léthargie ! » Elena implorait Isaac du regard. Ce n'était pas son habitude de ne... rien faire.

La jeune femme essayait de se passer en boucle les choses à faire dans la zone. Elle ne pouvait pas aider pour entrainer les plus jeunes ou même ceux qui en avaient besoin. A quoi cela allait-il servir qu'elle reste le coté pour expliquer sans pouvoir montrer ? Autant ne rien faire... Son petit train de vie venait de changer en l'espace de quelques chose. Certes, ce n'était pas la fin du monde puisqu'elle était déjà présente avec les zombies, mais pour Elena, elle se sentait à présent inutile. Se mordillant doucement la lèvre, elle inspira un grand coup avant de regarder droit devant-elle.

« Au pire, tant pis, je deviendrai folle alliée et tu sera obligé de t'occuper de moi jusqu'à la fin de tes jours ! », la jeune femme émit un petit sourire en coin. Certes, c'était une vraie tête de mule, mais elle venait de comprendre que son corps avait besoin de repos. Son esprit non.

La jeune survivante regardait la boite de médicaments dans sa main avant d'émettre un simple oui de la tête. Après tout, il avait raison. Si elle en avait besoin, tant mieux, si ce n'était pas le cas, elle les ramènerait et fin de l'histoire. Mais sans le dire à voix haute, Elena connaissait déjà la réponse. Elle ne voulait pas priver quelqu'un d'antidouleurs, qui lui en aurait vraiment besoin. Pas comme elle avec sa simple blessure à l'épaule.
Voulant changer de sujet, Elena prit la décision de parler des expéditions. Si elle n'allait pas pouvoir y participer, au moins elle pourrait se consoler en demandant aux gens qui l'entouraient de lui raconter les leurs. Elle savait très bien qu'Isaac ne serait pas contre !

« Ha oui Skylar ! C'est un prénom assez étrange mais plutôt sympas ! La dernière fois que je suis sortie avec un petit groupe, on est allé voir s'il n'y avait pas des survivants dans les habitations à côté. Et comme toute sortie, le combat était présent. C'était plutôt cool en plus ! » Elena émit un petit sourire, repensant au faites que pour le moment, les expéditions allaient se faire rare, voir, nulle.. « Dis moi Isaac... Au vu de mon épaule, les expéditions je peux oublier... Mais du coup, est-ce que cela te gênerait de me raconter les tiennes dans les moindres détails ? Histoire que je les imagine comme si j'y étais... Au moins, dans mes pensées, je ne pourrai porter préjudice à personnes ... »

La jeune femme baissa doucement les yeux vers le sol. Sans qu'on ne lui dise, Elena avait compris que son attitude avait été immature. Laissant s''échapper un soupir, la jeune survivante partit en direction d'un banc afin de s'y asseoir. Déposant une de ses petites mains sur son épaule, elle se mit à la masser lentement, espérant que cela puisse lui faire passer la douleur.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ] Mar 1 Juil - 21:49


I don't want to survive.. I want to live a life rainbow
Certes, quand on se trouvait dans cette zone, on réalisait bien vite que les activités étaient vraiment peu nombreuses. Quand on était privé d'expédition, on pouvait péter un plomb, surtout quand on était son contraire, qu'on avait besoin de partir à l'aventure ou ce genre de chose. Mais les choses, de son point de vu, n'étaient absolument pas simples et que cela puisse paraître l'être, ça ne changeait rien. Bordel, pourquoi est-ce que c'était si difficile à comprendre hein ? En fin de compte, n'avait-il donc pas le droit de faire sa vie ? Les choses étaient juste comme elles étaient. Point barre. Mais bordel, Isaac ne pouvait pas non plus comprendre que quelqu'un pouvait être aussi insupportable que ça, c'était vraiment n'importe quoi, toute cette histoire. Et bordel, pourquoi est-ce qu'elle ne comprenait pas qu'il y avait un temps pour tout ? Le jeune homme voulait vraiment qu'elle comprenne qu'il fallait qu'elle arrête de se poser en victime. Elle s'était blessée, toute seule, c'était donc à elle de faire attention quoi. Qu'elle ne se mette pas non plus à se prendre pour une martyr, puisque c'était comme ça qu'elle voulait voir les choses. Lui, il l'adorait, mais si elle n'était pas foutue de comprendre, et bien.. Il l'avait peut être surestimé quoi. Il ne voulait pas lui faire peur, il ne voulait pas non plus la blesser quoi. Disons que oui, parfois, il se trouvait être sacrément maladroit dans ses paroles, ce n'était pas ce qu'il voulait, bien sûr, mais parfois, on ne pouvait pas s'en empêcher quoi..

 « Ecoute Elena, je sais que c'est difficile pour toi. Mais faut que tu comprennes que j'y peux rien. Si tu t'es pété le bras, je.. Je ne peux pas y faire grand chose. En dehors de la zone, tu pourrais être un danger. Ici bah.. Je suppose que tu pourras filer un coup de main oui ! Mais j'en sais rien. », lâcha-t-il d'un ton peut être un peu trop dur.

Et puis bon, la situation n'était pas non plus inchangeable, pour l'heure, les choses allaient être un peu compliquée, oui, peut être, mais avec le temps, cela finirait quand même par s'arranger, ne serait-ce qu'un peu. Oui, peut être qu'elle avait du mal à le comprendre, peut être que ça pouvait sembler être si incroyable ou si.. Etrange aussi mais bordel, il n'y pouvait rien !! Il faudrait un peu de temps pour qu'elle aille mieux, mais que cela lui plaise ou pas, les choses étaient comme ça.

Lorsqu'elle parla de la possibilité pour elle de devenir folle alliée, l'idée le traversa de prendre la fuite. Ca pouvait peut être paraître dingue mais c'était bel et bien l'idée qui semblait être la plus évidente pour le moment. Cela n'avait absolument rien d'évident, bien sûr, mais il avait l'impression qu'il serait préférable pour elle de se barrer, ou quelque chose de ce genre. Ca n'avait absolument rien de simple, en tout cas.

 « Ecoutes, je ne trouve vraiment pas ça drôle.. ».

Il détourna le regard, il avait envie de hurler ou en tout cas, de prendre le large, bien que cela ne soit pas possible, là tout de suite. Il n'y avait absolument rien d'autre à en dire et il allait réellement falloir que les choses s'arrangent, ne serait-ce qu'un peu. Que cela soit simple ou pas, en fin de compte. En tout cas, lorsqu'elle eut l'intelligence de changer de sujet, il ne s'en priva pas. Il était hors de question pour lui de se prendre la tête pour des banalités de ce genre, cela n'aurait pas eu le moindre sens, et... oui, il préférait ne pas avoir à y réfléchir. Après tout, s'ils continuaient sur cette voie, il était évident qu'ils allaient uniquement finir par se prendre la tête. Donc oui, il valait mieux éviter, de toute évidence.

 « Bien sûr que je peux faire ça. Je ne suis pas forcément le mieux placé, par contre. Tu sais que je ne tue pas de zombie. Ma version sera toujours la plus chiante. ».

Et ça, il ne pouvait pas le nier. Mais au moins, elle semblait accepter de capituler et elle arrêtait enfin de péter un plomb à cause du fait qu'elle soit bloqué, à cause de ce qu'elle avait fait quoi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ]

Revenir en haut Aller en bas

I don't want to survive... I want to live a life rainbow ₪ [ ft. Isaac Hastings ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-