[Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Jeu 5 Juin - 22:48

Alistair s'était levé du mauvais pied ce matin-là. C'était un fait assez rare pour être souligné car en général, il était d'une égalité d'humeur qui suscitait admiration ou exaspération chez ses pairs, c'était selon. Il y avait ceux qui l'applaudissaient de ne pas paniquer en situation de crise – ce qui était faux. Alistair paniquait, mais intérieurement le plus souvent. Et il y avait ceux qui le trouvaient trop mou et voulaient lui mettre des pains pour le faire réagir. En général d'ailleurs, plus on lui secouait le cocotier, plus il se refermait comme une huître.  

Bref, il était mal gratté, et la seule raison qui pouvait être susceptible de lui faire perdre son calme de moine zen, c'était ce qui était lié à son travail. Il se corrigea mentalement : il n'avait plus vraiment de « travail », le terme de « fonction » était plus correct. Cette dernière était de le mettre devant tout ce qui était mécanique et non fonctionnel, et que ça remarche quand il repartait. Alistair avait toujours été pointilleux sur le plan professionnel mais l'Apocalypse avait empiré les choses. Ses talents pour la mécanique lui avaient permis de survivre, en le valorisant auprès de petits groupes afin de se faire accepter. Il s'y était accroché, parce que ça avait du sens, parce que ça lui permettait de se sentir utile et pas complètement passif. Alistair gérait assez mal ses émotions et les choses qui avaient de l'importance pour lui. Résultat, quand ça n'allait pas comme il voulait, il perdait vite pied et cela l'effrayait.

En l’occurrence, on avait pris une clé de douze dans sa boîte à outils. Alistair avait du mal à accepter que ce n'était pas vraiment sa boîte à outils, juste celle de la communauté que l'on avait mis à sa disposition. Donc, dans l'absolu, tout le monde pouvait se servir dedans à condition de remettre tout en ordre après. Or voilà, c'était peut-être irrationnel mais Alistair était un brin possessif avec ses outils et cela le stressait de les imaginer se promener n'importe où dans ses mains inconnues. En plus, il rangeait toujours tout avec un soin presque maniaque et évidemment, les indélicats mettaient tout sens dessus dessous – ou ne comprenaient pas sa logique de rangement au choix, mais quoi qu'il en soit cela allait finir par le rendre chèvre.

La disparition de sa clé de douze n'était donc pas étrangère à l'accès de mauvaise humeur dont il était victime ce matin-là. Il s'était assis par terre, avait vidé la caisse et replaçait tout soigneusement. Il avait espéré que cela l'aiderait à se calmer, mais constatait plutôt que sa frustration était montée d'un cran car le rangement ne faisait que souligner le grand vide en forme de clé de douze qui l'obsédait tant.

- Ha, t'es là ! Je te cherchai.

Alistair leva les yeux vers la porte de l'atelier. Appuyée contre le mur, une grande fille osseuse lui adressa un large sourire qui permettait de noter qu'il lui manquait une molaire.

- Gwen, salua-t-il en se mettant debout. Un problème ?

- Non, on a juste besoin de toi pour réparer une bagnole. C'est assez urgent alors attrape tes jouets et en route.

Alistair se contenta d'acquiescer et de ramasser sa caisse à outils avant de la suivre. Il ne disait jamais non à un peu d'occupation, surtout quand cela concernait les voitures. Cela restait ce qu'il préférait réparer car après tout, il avait travaillé dans un garage avant l'Apocalypse. Il pondérait parfois sur le fait qu'un jour, après avoir fini de siphonner tous les réservoirs du pays, on serait à court d'essence et on perdrait l'usage des véhicules. C'était typiquement le genre de réflexion à même de lui provoquer des piqûres d'angoisse.

Gwen le mena dans un des garages et désigna d'un geste du pouce la voiture à retaper. Elle avait l'air relativement indemne, bien que sale et plus de première jeunesse.

- Le soucis ?

- Ca avait l'air d'aller jusqu'à ce qu'on essaye de la démarrer et qu'on y arrive plus. Enfin, je connais pas les détails, on m'a juste dit d'aller te chercher.

Elle ponctua son désintérêt pour la chose d'un petit geste de la main.

- Apparemment, ils en ont besoin le plus vite possible. Donc au boulot mec.

Alistair n'avait pas besoin qu'on lui dise deux fois. Il posa la caisse à outils par terre et monta à la place du conducteur, cherchant le mécanisme d'ouverture du capot.

- Au fait ! lança Gwen d'une fois forte, continuant de marcher vers la sortie à reculons, y a Joshua qui va pas tarder. C'est un peu urgent et vous irez plus vite à deux. Bon courage !

Elle pivota sur ses talons et le laissa sans qu'il eut l'occasion de protester. Il resta un instant coi, les deux mains crispées sur le volant, avant de lâcher un juron plutôt ordurier. Il se mordit aussitôt la lèvre, essayant de retrouver un semblant de calme. D'accord, il détestait bosser avec quelqu'un, mais ce n'était pas une raison pour en chier une pendule. Si ça se trouve, ça se passerait très bien cette fois. Un peu d'optimisme ne faisait pas de mal, en tout cas. Mais merde quand même, sale journée. Il souffla et tira sur une manette. Le capot s’entrouvrit avec un claquement sec.

Il ressortit de la voiture, exposa le moteur et s'y pencha, oubliant aussitôt le monde extérieur et même l'arrivée probable de Joshua.

- Alors ma belle, qu'est-ce qui t'arrive, marmonna-t-il entre ses dents.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Mer 11 Juin - 23:01



fix it ali et wreck it josh
Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.
La plupart du temps, j'essaye de sortir, pour récupérer des vivres et pour vérifier la sécurité des lieux. Mais c'est surtout à l'intérieur de la zone que l'on a besoin de moi. Après tout, beaucoup de gens se portent volontaire pour sortir, et faire les "tâches ingrates". Comme quoi, bon nombre de survivants font preuve de courage. C'est assez étonnant, mais finalement pas tant que ça, quand on y réfléchit. Après tout, nous avons tous déjà vécu à l'extérieur, et sommes même habitués aux rôdeurs et à leurs tueries inévitables. Il est devenu plus facile pour beaucoup d'être en compagnie de zombies plutôt que de survies. Inévitablement, énormément de choses ont changé. A commencer par les personnes elles-mêmes, et leurs manières de voir et d'envisager cette vie. Je fais partie de ceux qui n'arrivent pas à se mêler aux autres. Qui ne cherchent même pas à le faire, à vrai dire. Mes antidépresseurs m'aident, certes, beaucoup à me surpasser et à aller vers les survivants, mais je ne vais jamais plus loin. J'en suis tout simplement incapable. Du coup, je suis vraiment content de pouvoir mettre à profit mes connaissances en matière de mécanique. C'est là que l'on a le plus besoin de moi, parce que nos voitures nous sont précieuses pour notre survie, et que rares sont les mécaniciens encore en vie. Forcément, il faut que je partage ce que je sais, et que je mette tout ça en oeuvre pour réussir à maintenir en vie ce qui nous reste. Ce n'est pas toujours simple, parfois impossible, mais je suis aussi ravi de ce semblant de normalité. Dans ces moments-là, j'ai l'impression que le monde n'a pas viré au grand n'importe quoi.

Je préfère tout de même largement être dehors, à chasser des rôdeurs, et à chercher des anti-dépresseurs pour combler mes stocks. Mais je n'ai pas toujours le choix. Et pas non plus toujours envie de sortir. Ce jour-là fait partie de ceux où je reste dans la zone. Là, c'est plus par obligation que par choix. Je ne veux pas attirer trop l'attention sur moi en sortant constamment, et je n'ai pas l'intention de me faire "démasquer". Il est, en plus de ça, tout à fait normal que je donne un coup de main dans la zone. On m'offre un minimum de confort et beaucoup de sécurité. Je ne peux pas rester à rien faire, ou à vaquer à mes occupations. Tout le monde doit donner un coup de main. J'ai la chance d'en connaître un rayon sur les voitures, alors autant utiliser mon savoir. Je vais jusqu'au garage que l'on m'a indiqué, en saluant d'un signe de tête les quelques personnes que je croise sur mon chemin. Je ne connais véritablement personne, mais à force de voir les mêmes têtes chaque jour, une routine s'installe. C'est presque comme un retour en arrière, en fait. Presque. Parce qu'il y a toujours les rôdeurs, les souvenirs douloureux de tout ce qu'ils ont apporté avec eux, et même emporté. Bref, je me rends à l'endroit indiqué, et aperçois immédiatement Alistair. Je ne serais donc pas seul à bosser sur cette voiture. Dans le fond, ça ne me dérange pas tant que ça. Je ne suis pas une personne très sociable, mais je ne suis pas non plus trop solitaire, asociale et tout ça. Vivre ici m'y oblige, de toute façon.

Je dépose le sac duquel je ne me sépare jamais dans un coin du garage et remonte les manches de mon tee-shirt. Je m'approche de l'endroit où se trouve déjà Alistair, et jette un coup d'oeil rapide sous le capot. « Alors qu'est-ce qu'ils nous ont encore fait ? » Je demande à voix basse, peu désireux de brusquer Alistair. J'ai cru comprendre que le travail en groupe, ce n'est pas trop son truc. J'évite donc généralement d'être trop cash avec lui, voire même de lui parler tout court. Mais là, il va falloir que l'on bosse ensemble. Sur une seule voiture. Je me doute que ce ne sera pas de tout repos, mais je veux aussi faire en sorte que ça se passe bien. Nous sommes là pour aider cette pauvre voiture en difficultés, pas pour nous prendre la tête sur des détails. « Il faudra penser à leur dire de faire un peu plus attention à ce qu'ils font de nos voitures. » Je tente de plaisanter, de détendre l'atmosphère. ça va se compliquer sous peu, comme je m'en doute, alors autant partir sur de bonnes bases. ça n'a jamais vraiment bien commencé ... Mais peut-être que ça peut s'améliorer ? L'espoir fait vivre, paraît-il. Même si, dans le fond, je n'espère pas grand chose. Je ne me suis pas fait d'amis ici, et je n'ai pas l'intention de faire en sorte que les choses changent. Ce n'est pas mon genre. Être seul ou en tout cas, pas trop entourés au quotidien, m'intéresse plus. Beaucoup plus.
(c) AMIANTE


(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Dim 29 Juin - 22:45

Alistair était occupé à passer en revue les différents composants du moteur quand Joshua eut l'air de se matérialiser littéralement à côté de lui. Comme il était concentré, il ne l'avait pas entendu arriver. En plus, il lui avait parlé à voix basse, bien qu'ils soient tous les deux seuls. Alistair lui glissa un regard de côté mais ne se décala pas pour lui faire de la place.

- J'en sais rien, pour le moment.

Son ton un peu rêche était plus ou moins involontaire. Il ne voulait pas être désagréable envers Joshua, du moins pas consciemment. Il n'avait rien contre son collègue, c'était juste que bosser avec les autres le stressait énormément. Déjà qu'en temps normal, il peinait à avoir confiance en son propre travail, alors celui des autres n'en parlons pas. Il était tout simplement incapable de déléguer les tâches, il fallait qu'il fasse tout lui-même. Il avait conscient d'être trop autoritaire et que cela le rendait désagréable, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Avant, quand il était encore nomade, il avait toujours été le seul mécanicien des groupes où il se trouvait, ce qui était logique car il avait toujours voyagé en comité très réduit. A présent, il lui fallait réapprendre à travailler en équipe, ce qui lui était extrêmement difficile. Et Joshua en faisait les frais. Comme il était plus jeune que lui, Alistair le considérait comme moins capable, ce qui n'était pas forcément vrai d'ailleurs ; encore une fois, il avait dû mal à maîtriser cet aspect de sa personnalité.

La phrase d'introduction prononcée à mi-voix ainsi que la tentative de plaisanterie montrait que Joshua se méfiait de la réaction d'Alistair et tentait de le prendre dans le sens du poil. Bien que comprenant la démarche, cela ne fit que renforcer la mauvaise humeur de son aîné. Il aurait préférer cuver son mécontentement dans son coin ; tout se serait beaucoup mieux passé s'il avait pu s'agacer sur ce moteur en jurant tout seul jusqu'à ce qu'il se calme. La montée de stress provoquée par la présence de Joshua ne faisait, au contraire, qu'envenimer la situation.

Alistair prit énormément sur lui et décida d'accorder à Joshua le mérite d'essayer de partir sur de bonnes bases. En conséquence, il fit l'effort de l'imiter.

- Ouais, enfin si c'était le cas on se retrouverait au chômage.

La phrase, presque aboyée sur un ton sec, faisait tomber sa tentative d'humour complètement à plat. Alistair en était mortifié. Il était vraiment nul quand il s'agissait des relations sociales…

Plutôt que de continuer à s'enfoncer, il se concentra de nouveau sur le moteur. Il y avait quelque chose dans le filtre à air, et même si ce n'était sans doute pas ça le cœur du problème, ça ne coûtait rien de l'enlever.

- Tu peux me passer ma clé de douze, s'il te plaît ?

A peine eut-il prononcé ces paroles qu'il se figea d'horreur.

- Merde ! C'est vrai ! On m'a pris ma clé de douze !

On aurait capturé son premier-né qu'il n'aurait pas eu l'air plus abattu. Evidemment, c'était justement de cette clé dont il avait besoin ! Il le savait, c'était une sale journée.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Mar 1 Juil - 14:53



fix it ali et wreck it josh
Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.
J'ai en horreur le travail en équipe. ça a toujours été comme ça, même si c'était beaucoup moins ... violent, disons, à l'époque. A présent, je donnerais tout pour pouvoir me retrouver seul avec une voiture en mauvaise état. Avant, ce n'était rien de plus qu'un boulot. Un boulot que j'appréciais, bien sûr, mais ça s'arrêtait là. Quand ma journée était terminée, je ne me faisais pas prier pour remballer mes affaires et rentrer chez moi. A présent, les choses sont différentes. Quand je ne suis pas dehors à la recherche d'anti-dépresseurs ou de trucs utiles pour la zone, je suis dans la garage. J'espérais avant tout pouvoir être dans une solitude des plus plaisantes, en venant ici. Mais ce n'est pas le cas. Alistair est souvent là, lui aussi. Et c'est la guerre froide. Silencieuse, discrète. Il ne m'aime pas, et je lui rends assez bien. Il m'arrive, malgré tout, de tenter le tout pour le tout. Si l'on doit travailler ensemble assez régulièrement, autant que cela se fasse plus ou moins dans la bonne humeur, non ? ça ne fonctionne pas, visiblement. Alistair ne me fait pas la moindre place pour que je puisse, moi aussi, regarder le moteur de cette pauvre voiture, et ne semble pas avoir l'intention de se décaler à un moment ou un autre. Je fronce les sourcils, mais garde le silence. Ce n'est pas le moment de s'énerver ou d'empirer les choses, hum. La phrase d'Alistair sonne comme une plaisanterie ratée. Je ne sais pas vraiment si c'est le cas - et ça m'étonnerait beaucoup, d'ailleurs -, mais elle a au moins le mérite de me faire défroncer les sourcils. Juste un peu.

« Au chômage, hein ? » Je marmonne, ne parle pas fort. Pour ne pas l'énerver, ou pour ne pas m'énerver moi-même, va savoir. Toujours est-il que je ne suis pas sûr qu'il ait pu m'entendre ... Et c'est peut-être mieux ainsi. Il n'est pas nécessaire qu'il se mette à imaginer que je me fous de sa gueule. Il ne manquerait plus que ça, tiens. Je contourne Alistair, et vais m'installer de l'autre côté de la voiture, là où je peux avoir un minimum de visibilité sur le mécanisme. Je ne peux pas plus m'en approcher, mais disons que c'est déjà pas trop mal pour un début. J'ose espérer que la prochaine fois, on ne nous demandera pas de nous mettre à deux sur la même voiture. ça ne fonctionne pas comme ça, il faut se rendre à l'évidence. Nous ne sommes pas faits pour le boulot d'équipe, il est grand temps qu'ils s'en rendent tous compte, histoire de nous éviter bien des situations gênantes. « Merde, qu'est-ce qu'ils en ont foutu ? » Question purement rhétorique. Je me retiens de lui dire que, non, je ne lui ai pas pris. Il doit bien le penser quelque part, non ? Ok, mauvaise foi. Je regarde autour de moi, mais tout ce que je vois, c'est la caisse à outils. Censée être pleine, mais sans clé de douze, pourtant. « Tu peux essayer avec une autre, peut-être que ça marchera en insistant. » Je fouille quelques instants dans la caisse et en ressors une autre clé. Elle est un peu plus petite, mais ça devrait faire l'affaire en forçant un peu. Enfin, je pense.
(c) AMIANTE


(c) AMIANTE




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Mar 22 Juil - 0:16

Alistair s'en serait mangé la barbe. Sur le coup, il en avait oublié qu'avant son arrivée dans la Zone, il s'était montré capable de bricoler bien pire que cela en étant largement moins outillé. Seulement voilà, l'idée qu'on ait fouillé dans ses affaires – encore une fois, c'était exagéré – pour lui piquer ladite clé alors qu'il en avait besoin le rendait dingue. Son niveau de stressé monta en flèche. Il contempla Joshua, attendant qu'il propose une solution miracle. Il ne le soupçonna pas une seule fois du larcin ; entre mécanos, il y avait un code de conduite tacite, du genre « tu ne voleras point la clé de douze de ton collègue ». Du moins, c'était ainsi que lui imaginait les choses.

Il laissa échapper un bref rire où perçait une légère note d'hystérie.

- Ouais, on n'a qu'à combiner la clé de cinq et celle de sept voir ce que cela donne !

Un silence gênant suivit cette horrible tentative d'ironie produite par l'esprit d'Alistair qui décidément réagissait mal sous adrénaline. Il contempla le filtre à air avec un air extrêmement navré. Il n'était vraiment pas dans son assiette aujourd'hui.

Joshua fouilla dans la caisse à outils et revint avec une clé légèrement plus petite. Ce n'était pas l'idéal, mais à moins d'aller ratisser la Zone dans l'espoir, assez mince, de retrouver la clé manquante, ils n'avaient pas vraiment d'autre option. Surtout que Gwen avait insisté sur le caractère assez urgent de la réparation.

- Merci, fit-il en prenant la clé.

Il se contorsionna pour atteindre le filtre à air, ne se souciant pas de repeindre sa chemise avec du cambouis. Il dut forcer un peu pour emboiter l'écrou avec la clé, mais réussit néanmoins ;  ceci dit, il n'aurait pas pu glisser un cheveu entre les deux morceaux de métal.

Une fois le filtre à air démonté, il en retira un morceau de caillou qui s'était logé là on ne sait comment. C'était tout ce qu'il y avait de visible, mais coincé sous le capot et à moitié étalé sur le moteur, il ne bénéficiait pas de la meilleure visibilité. A contrecœur, il passa le filtre à air à Joshua. En pleine lumière, lui devrait pouvoir y voir plus clair.

- Tu peux vérifier qu'il ne reste rien ?

Cela ne devait pas être très agréable pour Joshua d'être consigné au rôle d'observateur pendant que lui faisait tout le boulot. Voilà pourquoi Alistair n'avait aucune envie de le remplacer et ne comptait pas céder le terrain. Peut-être qu'en lui donnant deux-trois trucs à faire de cet acabit, il ne se sentirait pas trop exclu et ils pourraient continuer ainsi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Mar 22 Juil - 23:19



fix it ali et wreck it josh
Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.
Je souris bêtement face à la réplique d'Alistair, pas certain du tout de savoir comment la prendre. J'ai un peu de mal à comprendre les gens de manière générale, mais avec lui, c'est pire. Parce qu'il ne m'apprécie guère, parce qu'on est forcés de travailler ensemble, et pour bien d'autres raisons aussi, je suppose. Du coup, je n'arrive vraiment pas à décider si oui ou non, c'était de l'ironie. Et, si oui ou non, il se fout de ma gueule. Sans doute la première option est-elle la meilleure. Si bien que je décide de ne garder que celle-là, histoire de ne pas alourdir encore un peu plus l'atmosphère, déjà bien électrique. Je laisse Alistair se pencher et utiliser la clé - plus petite - à sa manière. Il a l'air décidé à faire les choses de lui-même, loin de moi l'idée de le contrarier. Et puis s'ils nous ont mis à deux sur cette tâche, c'est bien qu'il doit y avoir plusieurs trucs à bricoler, non ? A moins que ce ne soit juste "parce que c'est une caisse très importante, souvent utilisée, et qui doit partir dans quelques jours". Peut-être un peu les deux. Toujours est-il que je me sens un peu con, planté derrière lui, à attendre d'avoir son verdict. La clé fonctionnera-t-elle ? Ou bien va-t-il falloir que l'on parte à la recherche de la clé ... Ensemble ?

Je soupire carrément mais discrètement - du moins, je l'espère - de soulagement quand il se redresse, pour me donner le filtre à air. Cela a bel et bien fonctionné. Un miracle. Espérons que les réparations soient mineures et que nous n'ayons pas besoin de supporter la présence l'un de l'autre plus longtemps que nécessaire. Même si j'ai de sérieux doutes à ce sujet. Je me retiens de siffler entre mes dents quand Alistair se permet de me donner un ordre, et serre la mâchoire. Il est plus vieux, plus d'expérience, bla bla. Et, surtout, je n'ai pas envie de me prendre la tête. Pas envie de m'énerver. Cela ne sert à rien, à part nous attirer des ennuis. Et puis, nous sommes bien capables de nous maîtriser un peu, non ? Même si, pour ça, il faut que je ferme ma gueule et que j'accepte de faire le sale boulot. Je farfouille un peu le filtre à air, mais ne mets pas bien longtemps avant de comprendre qu'il n'y a rien d'autre coincé là-dedans. « Rien. » Je repose la filtre à air pas bien loin d'Alistair, pour qu'il puisse la remettre en place. Enfin, il ne le fera peut-être pas tout de suite, le temps de vérifier que tout est OK autour. « Je me demande vraiment pourquoi ils nous ont mis à deux sur ça. » Je grommelle entre mes dents, passablement agacé. Voire énervé, en fait. Et puis, bon, que les choses soient claires, la question la plus approprié serait sans doute : "Pourquoi nous ont-il mis tous les deux précisément sur une seule et même voiture ?". Souhaitent-ils une nouvelle apocalypse ou un truc du genre ? Parce que, vraiment, j'ai l'impression que c'est perdu d'avance. Nous ne sommes pas faits pour nous entendre, et encore moins pour travailler en duo.
(c) AMIANTE


(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Dim 27 Juil - 22:47

Alistair récupéra le filtre à air, ne pouvant s'empêcher d'y jeter un dernier coup d’œil avant de le remettre en place. L'absence de luminosité là où il se trouvait l'empêchait d'y voir quoi que ce soit de toute façon. Il replaça la pièce, essayant de se calmer et de prendre un peu de recul. Sans grand résultat, d'ailleurs. L'idée de céder le terrain et de ne pas couvrir l'intégralité de la tâche était trop dure à appréhender pour lui. Quand Joshua fit une remarque sur l'inutilité de les faire travailler tous les deux, il ne put qu'approuver. Alistair était nul en travail d'équipe, et même s'il n'était pas dans la Zone depuis longtemps, les autres auraient dû finir par s'en rendre compte. Il aurait certainement été aussi rapide à travailler tout seul. Ils devaient s'imaginer qu'ils se répartiraient les tâches. Mais voilà, c'était Alistair. Il était entièrement fautif dans l'histoire, à ne pas être capable de gérer son stress ; l'épidémie l'avait rendu vraiment trop angoissé. C'était quelque chose qu'il allait devoir réapprendre, et ce n'était certainement pas en forçant la collaboration avec Joshua, qui semblait moyennement l'apprécier – ce qui pouvait être compréhensible – qu'ils allaient arriver à améliorer la situation.

Une fois le filtre à air en place, Alistair s'occupa de revisser les écrous. C'était laborieux, compte-tenu du fait que la clé était trop petite et qu'il devait forcer pour l'adapter. Un peu trop, même ; au dernier tour de clé, celle-ci refusa se s'extraire du boulon. Alistair, dont la patience pourtant légendaire avait été mise à rude épreuve dans les derniers instants, eut le mauvais réflexe de forcer un peu violemment dessus. Résultat, au lieu de se désincarcérer, la clé plia pour former un bel angle à 90°. Et était toujours coincée à mort.

Alistair lâcha tout, les yeux écarquillés.

- … Oh putain.

Il resta quelques secondes sans rien faire, avant de refaire une tentative d'extraction, sans succès, à part plier la clé un peu plus. Il avait merdé, pour le coup. Certes, il n'était pas complètement fautif dans l'histoire, la clé n'était pas adaptée ; mais il aurait dû ne pas s'en servir, chercher la bonne, bref n'importe quoi d'autre.

Après un dernier essai aussi désespéré qu'avorté, il fut contraint d'appeler à l'aide. Ce qu'il ne fit pas de gaieté de cœur, incapable d'appréhender la réaction de Joshua et n'étant certainement pas prêt à se faire rabrouer par son junior. En attendant, il se décala un peu à regret afin que l'autre ait une meilleure vue sur le désastre, et se mordit l'intérieur de la joue.

- Tu peux pas, euh, m'aider ?

Ca venait vraiment du fond du cœur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Mar 29 Juil - 16:07



fix it ali et wreck it josh
Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.
L'épidémie a changé les gens. Et, l'espace d'un instant, je me demande comment était Alistair, avant. Parce qu'il n'a pas l'air de prendre vraiment bien les choses, et encore moins d'aimer sortir. Il préfère rester dans sa bulle, avec les voitures. Je suppose que chacun d'entre nous a sa manière de réagir face à l'épidémie. Alors, je l'accepte. Je ne cherche pas à insister, ni même à m'incruster plus que ça. Il veut faire les choses seul ? Et bien seul. La prochaine fois, je ferais juste en sorte de m'assurer avant de ne pas avoir de compagnie. Le travail d'équipe, ce n'est définitivement pas mon truc. Et il semblerait qu'il en aille de même pour Alistair. Je reste donc derrière lui, loin de la voiture, mais proche du filtre à air. J'examine ce dernier en long, en large, et en travers, mais dois bien vite me rendre à l'évidence : je n'ai à rien à faire avec. Il est quasi propre, et il n'y a rien dedans. Cela ne m'empêche pas de continuer à le fixer, comme s'il pouvait brusquement me livrer tous ses secrets. Seul le juron poussé par Alistair, et le bruit de métal qui l'a précédé réussit à m'extirper de mes pensées. Je me mets sur la pointe des pieds en silence, et jette un regard par-dessus l'épaule de mon "compagnon de jeu". Ah bah merde. Je pince les lèvres en voyant l'état de la clé, me retenant de dire quelque chose que je regretterais ensuite.

Parce que je sais très bien que si j'avais été à sa place, la clé ne serait pas dans un meilleur état. Ce n'est pas censé fonctionné ainsi, il fallait bien qu'elle lâche à un moment ou un autre. Et puis, je sais aussi qu'il n'apprécierait pas grandement - voire pas du tout - que je me permette de lui faire une remarque. Alors, je me tais, et je me repositionne comme auparavant, mine de rien. L'air bougon, Alistair s'acharne quelques minutes supplémentaires. Et finis par s'avouer vaincu. Complètement surpris, je le vois d'abord s'écarter, avant de me demander de l'aide. Genre ... Vraiment. Je mets plusieurs secondes avant de pleinement saisir et réaliser la situation, et tout autant pour me mettre en mouvement. « Bien sûr. » Je me contente de répondre cela parce que je sais que si je me le permets, je vais me moquer d'Alistair. Au moins un peu. Et je préfère éviter déclencher sa colère. Après tout, on est pas encore près d'en avoir fini avec cette foutue voiture, il va donc falloir que l'on se supporte mutuellement encore un peu. Je me penche sur la voiture quelques minutes, le temps d'observer tout ça. Et puis, je retourne à la caisse à outils, et en sors une pince qui me permettra - normalement - d'extirper la foutue clé de son écrou. « Tu peux le faire ? C'est un peu loin pour moi. » Et puis, ça me permettra, par la même occasion, de ne pas m'attirer un peu plus encore les foudres d'Alistair. Espérons juste que cela fonctionne parce que si tel n'est pas le cas, ma patience va très sérieusement finir par m'abandonner. Et je deviens complètement exécrable, dans ces moments-là.
(c) AMIANTE


(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Lun 25 Aoû - 22:53

Alistair regarda Joshua, se demandant si celui-ci va se permettre une remarque sarcastique. Cela ne l'étonnerait guère ; après tout, son collègue a merdé et il ne porte pas l'autre mécanicien dans son cœur. Il mit quelques secondes à répondre, comme s'il pesait le pour et le contre, avant de finalement acquiescer, parfaitement neutre. Alistair en fut intérieurement soulagé, certain que la situation aurait dégénéré si Joshua s'était moqué. Déjà qu'il avait l'impression qu'ils marchaient sur la corde raide en ce moment, prêts à se sauter à la gorge à la moindre occasion… Même si Alistair devait reconnaître que son collègue avait l'air de faire des efforts pour se montrer correct et garder son sang-froid malgré l'inimité que l'autre lui inspirait et le côté ridicule de la situation – obligé de perdre son temps à rester planté là parce qu'Alistair ne voulait pas dégager le terrain… Il fallait l'admettre, Joshua se maîtrisait à la perfection.

Il lui apporta une pince, lui laissant ensuite le soin de réparer sa boulette. Alistair s'en servit comme d'un levier, et après cinq bonnes minutes de lutte acharnée, parvint à désincarcérer cette foutue clé. Victoire !

- Victoire ! dit-il, faisant écho à sa conscience.

Il posa la clé par terre et du talon, essaya de l'aplatir et de lui faire quitter le méchant angle dans lequel elle était pliée. Sans trop de succès d'ailleurs, mais il abandonna rapidement, vu que ce n'était pas le cœur du problème. Il remit la clé dans la caisse, se disant qu'il s'en occuperait plus tard. En attendant, il avait une voiture à réparer.

Il considéra la situation. Il voulait se débarrasser de cette corvée le plus vite possible, et aurait parié gros que Joshua était dans le même état d'esprit. Cela ne l'enchantait guère, mais il allait devoir faire un effort, mettre de côté ses angoisses et ses manies, et faire de son mieux pour coopérer. Il n'y avait que comme ça qu'ils s'en sortiraient rapidement. Et là, maintenant, Alistair n'avait qu'une envie : finir, se barrer, et passer quelques temps dans un coin se remettre de ses émotions. Rien ne l'empêcherait de venir réviser la voiture en douce plus tard pour s'assurer que tout avait été parfaitement fait. Joshua n'en saurait rien, lui-même serait rassuré et tout le monde serait content.

- On va essayer de s'organiser, dit-il d'une voix qui se voulait ferme. Tu vas tester les commandes derrière le volant voir si ce n'est pas un problème électronique, et moi je vais continuer d'inspecter le moteur.

Il ne voulait pas sonner trop directif, mais avait échoué. Tant pis. Espérons que Joshua soit d'accord avec ce plan et ne se mette pas à argumenter. Vu son étonnante docilité, Alistair espérait bien qu'il continuerait de prendre sur lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Lun 1 Sep - 18:39



fix it ali et wreck it josh
Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.
C'est le calme avant la tempête, en quelque sorte. Je n'ai jamais vraiment apprécié Alistair - et inversement, de toute évidence - mais j'essaye toujours de rester calme et serein en sa présence. J'intériorise. Parce que ça ne sert à rien de péter une durite, de laisser les choses réellement s'envenimer. Jusque-là, on a toujours réussi à trouver un ... terrain d'entente, disons. Dans le sens où nous évitons de nous marcher sur les pieds. Là, on ne nous a guère laissé le choix. Et si, pour le satisfaire, il faut que je reste en retrait et laisse Alistair tout faire, ça ne me pose pas de soucis. Merci les anti-dépresseurs. Sans eux, je lui aurais sans doute déjà sauté à la gorge. Mais ce n'est pas le cas, et heureusement. Nous serons amené à nous revoir, et peut-être même à retravailler ensemble, autant que cela se fasse avec autant de calme que possible. De manière très étonnante compte tenu des circonstances, je suis soulagé quand, enfin, Alistair parvient à son but. La clé est enfin débloquée et ne nous gênera plus pour l'instant. Elle n'est plus en très bon état, mais franchement, on s'en fiche là, maintenant. Pour une fois, Alistair semble sur la même longueur d'onde que moi. Il est soulagé, et ne se prive pas pour le montrer. Je souris vaguement. Sourire qui disparaît bien vite quand Alistair prend les choses en main. Je fais des efforts pour que les choses restent calmes - pour une fois que c'est moi qui les fait ... - et il casse tout avec quelques paroles.

Ma mâchoire se serre instinctivement, à l'image d'un de mes poings, dans mon dos. Ne pas s'énerver. C'est trop tard pour ça, bien sûr. Mais je garde espoir de conserver mon calme. C'est mieux que rien. Et je n'ai aucune envie de m'emporter et de frapper Alistair, dans un élan de fureur. Alors, je ferme ma gueule. Ma propre docilité me donne envie de gerber mais, en même temps, c'est mieux comme ça. Il faut que je m'en convainque. Il donne les ordres, et je les exécute. Croyez-le ou non mais c'est la dernière fois que j'accepte de bosser avec lui. La prochaine, je viendrais ; mais uniquement pour lui dire de se démerder tout seul. Il a l'air de très bien gérer. Il a juste besoin de quelqu'un pour lui amener tel ou tel truc, et faire toutes les tâches ingrates. Pour la forme, je lève les yeux au ciel et m'exécute sans plus tarder. Autant ne rien dire, et finir au plus vite, plutôt que de s'éterniser des heures. Silencieux, je m'installe derrière le volant, et tâte à droite et à gauche. Les commandes ont l'air de fonctionner normalement. Je recommence une deuxième fois, appuie sur les pédales pour m'assurer que tout est OK. Et puis, je me rends à l'évidence : ça ne vient pas de là. Si ça se trouve, il suffit de resserrer un ou deux trucs vers le moteurs, et ce sera réglé. Espérons. Je retourne auprès d'Alistair, conscient de ne pas pouvoir faire grand chose dans la voiture. Avec Alistair non plus, d'ailleurs. « Ça vient donc bien de là. T'as trouvé quelque chose ? » Pitié, dis que tu as réparé ce qu'il fallait (par chance, bien sûr) et que ça marche enfin.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Mar 9 Sep - 22:50

Alistair avait repris un peu de poil de la bête, après le fiasco de la clé. Remis de ses émotions, il était prêt à en découdre avec le moteur, plier le job en deux deux et se barrer dans un coin tranquille. Sa soudaine motivation le conduisit à se concentrer avec tant de force sur son travail qu'il ne remarqua pas du tout la montée en pression de Joshua, pas plus que son roulement d'yeux qui trahissait son agacement. Alistair avait déjà la tête dans le moteur et ne s'était même pas soucié de vérifier sur Joshua suivait bien ses directives ; dans son esprit, cela coulait de source, car il était certain que l'autre avait autant envie que lui de se débarrasser de la corvée, et avait donc intérêt à se montrer compliant plutôt que de faire obstruction. Cela ne lui vint même pas à l'idée qu'il ait pu froisser Joshua.

Pendant que ce dernier allait s'occuper du côté conducteur, Alistair se pencha de nouveau sur le moteur. Il passa en revue chacun des éléments pouvant être responsable de la panne, évaluant leur état avec soin avant de passer au suivant. Il était tellement concentré qu'il en oublia complètement la présence de Joshua et sursauta violemment quand ce dernier surgit à côté de lui pour lui annoncer que tout était normal de son côté. Il manqua de se cogner dans le capot et se redressa maladroitement, essayant de retrouver une contenance. Décidément, il s'était beaucoup donné en spectacle aujourd'hui. Il s'essuya le front, ne s’apercevant pas qu'il y laissait une trace de cambouis.

- Rien pour l'instant, je ne comprends pas ce qui se passe.

Il se figea soudain.

- A moins que...

Il replongea sur le moteur, pris d'une inspiration soudaine.

- Ça vient peut-être de là.

Il se redressa brutalement, plongea vers ses outils, et revint trafiquer ce qu'il estimait être un faux contact.

- Est-ce que tu peux aller démarrer voir si ça marche s'il te plaît ?

Il était tellement excité à l'idée d'avoir trouvé le cœur du problème qu'il ne se rendit même pas compte que pour une fois, il avait mis les formes dans sa requête. Plus qu'à prier pour que ça soit bien ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Dim 14 Sep - 14:03



fix it ali et wreck it josh
Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.
Faire preuve de sang-froid n'est pas dans mes habitudes. Mais alors, pas du tout. C'est donc un miracle si j'ai réussi à suivre les directives d'Alistair sans chercher à me rebeller. Je ne suis plus un adolescent en manque d'adrénaline, et en recherche constante de conflit. Tout ce que je veux, c'est finir le boulot et me barrer de là sans plus tarder. Si on nous a mis à deux là-dessus, ce n'est peut-être pas pour rien. Mais j'ai l'impression qu'on s'est bien foutu de notre gueule : nul besoin d'être deux sur une voiture qui ne fonctionne pas. Certes, ça aura été bien plus rapide comme ça. Mais j'aurais très bien pu m'en sortir seul, et je suis sûre qu'Alistair aussi. Enfin bref, rapidement, je retourne auprès du jeune homme qui s'affaire toujours dans le capot de la voiture. Peut-être un peu trop parce qu'il est surpris d'entendre ma voix aussi près. Sans doute était-il trop concentré sur ses recherches ... Enfin, qu'importe. Je me retiens de lui faire remarquer la présence de cambouis sur son front, et me contente de lui demander s'il a trouvé ce qui clochait avec cette putain de caisse. Evidemment, la réponse est négative. Un grognement incontrôlé s'échappe de mes lèvres. Vais-je donc devoir passer l'après-midi avec Alistair ? Il semblerait ...

A moins que, comme il le dit si bien, il ait finalement une idée de génie. Ce qui, par miracle, finit par arriver. Il a trouvé ! Il a trouvé ! Il a trouvé ! Je me retiens de hurler de joie, conscient que tout se joue maintenant. Et puis, j'ai tenu jusque-là ... Inutile de froisser Alistair une fois que nous touchons au but. Sans doute devrons-nous retravailler ensemble à l'avenir, mais je garde espoir que cela n'arrivera pas ... Ou, au moins, que très rarement. J'opine du chef quand il me demande d'aller vérifier si sa trouvaille a fonctionné ou non, et m'exécute. Encore une fois, j'ai l'air d'un bon petit toutou, mais c'est tout ce que j'ai pour faire passer ça plus vite. En plus de ça, Alistair a, cette fois, fait l'effort d'être poli et courtois. Nul besoin de dire que cela relève du miracle pur et simple ! Je ne peux pas passer à côté de ça. De nouveau, je m'installe derrière le moteur et démarre la voiture, doigts de pied croisé. Je soupire franchement de soulagement quand je vois que ça fonctionne correctement. Oh, bordel ! « Bien joué ! » Je n'ai pas pu le retenir, celui-là, sur le chemin qui me ramène à ses côtés. Mais qu'importe, je suis trop content pour me contenir : je vais pouvoir me casser de là. Ou, au moins, m'éloigner d'Alistair. « Y a plus qu'à nettoyer un peu, et tout ranger. » Par chance, ni Alistair ni moi ne sommes des bordéliques. Ainsi, il n'y a que quelques clés à remettre dans la caisse, et le tour est joué. « Tu veux que j'aille prévenir Gwen que tout est OK ou tu t'en charges ? » La réponse m'importe peu, j'ai juste envie de partir de là au plus vite. Alors, je me dépêche de passer un coup rapide sur une clé salie, avant de la balancer dans la caisse. Vite, vite, vite.
(c) AMIANTE




Spoiler:
 


Dernière édition par Joshua M. Fitzgerald le Dim 23 Nov - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Mar 18 Nov - 22:29

Une fois encore Joshua s'exécuta sans protester. Alistair se doutait que sa compliance n'était pas de gaîté de cœur, mais surtout pour préserver la paix dans les ménages. Bien qu'il n'appréciait le jeune homme qu'avec une grande modération, il lui en était quand même gré de faciliter le boulot et de faire en sorte qu'ils en aient vite fini. En d'autres circonstances, Alistair se doutait que Joshua l'aurait envoyé bouler, et sans doute se maîtriser devait lui demander une montagne de sang-froid. Très bien, chacun faisait des efforts comme ça ; Alistair de son côté s'efforçait de ne pas sombrer dans l'obsession compulsive de tout revérifier, ce qui aurait été sans doute la goutte d'eau faisant déborder le vase.

Joshua s'installa au volant pendant que son collègue s'installait sans trop y croire. Il n'en pouvait plus d'en finir, mais avec sa poisse, il commençait à y croire moyen. Aussi quand le moteur démarra avec un ronflement aux accents de triomphe, il ne put s'empêcher de bondir sur place de manière aussi peu digne que victorieuse.

- YES ! YES YES ! Enfin je veux dire, ça marche. Cool.

Il se racla la gorge, essayant de remettre sa dignité en un seul morceau, sachant que c'était probablement mission impossible. Tant pis. Il était trop content d'avoir résolu le problème. Il allait pouvoir mettre fin à cette épreuve.

Quand Joshua se proposa d'aller prévenir Gwen, Alistair sauta sur l'occasion.

- Vas-y, je reste un peu pour ranger.

Comme ça, ça lui donnerait l'occasion de faire un dernier tour pour tout revérifier, sans que Joshua ne soit là pour s'en rendre compte. Tout le monde y était gagnant. Il commença à ranger ses affaires, mais son collègue de fortune était aussi ordonné que lui, aussi cela ne lui prendrait sans doute guère de temps. Il ralentit ses mouvements, pour justifier le fait de rester après le départ de Joshua.

- Bon, ben à plus alors...

S'il y avait un Dieu sur cette Terre – ce dont il doutait sérieusement – qu'il fasse qu'il n'y ait jamais de prochaine fois...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Dim 23 Nov - 17:13



fix it ali et wreck it josh
Gardez vos amis près de vous, mais gardez vos ennemis encore plus près.
Je ne peux empêcher un large sourire d'étirer mes lèvres en entendant le moteur ronronner de nouveau. Bien, très bien. Cela nous évitera de nous sauter dessus d'une seconde à l'autre, ce qui aurait inévitablement finit par arriver. Quelle idée de nous fourrer ensemble, franchement ? N'ont-ils pas encore remarqué que l'on ne peut pas se piffrer ? Enfin, je suppose que ça n'a plus grand intérêt : la voiture fonctionne de nouveau. Je hoche la tête face à la réponse d'Alistair. Tant mieux, j'ai pas franchement envie de tout ranger, et encore moins de procéder à une nouvelle vérification. Tout ça, c'est la partie du job que j'aime le moins. Et puis, soyons francs, je suis sûr que cela soulage Alistair autant que moi : on va prendre chacun une route différente. Et ça, c'est un soulagement infini. Je ne perds pas de temps, je sors presque aussitôt de la bagnole, et retourne auprès d'Alistair, dans l'unique but de récupérer ma veste, abandonnée sur le côté un peu plus tôt. En une minute après, je l'ai enfilé, pour être -enfin- prêt à me casser de là.

Alistair semble occupé, mais je ne me soucie pas de ce qu'il fait. Il doit être en train de ranger - mais quoi ? -, comme il me l'a dit. « Ouais ! » Mon ton ne trompe sans doute personne - et certainement pas Alistair - : j'ai juste hâte de me casser de là. Aussi, je ne perds pas plus de temps et tourne les talons. Direction, les bâtiments de la zone. Je ne devrais pas mettre trop longtemps avant de trouver Gwen, du moins je l'espère... De toute façon, ce n'est pas comme si j'avais réellement besoin de la mettre au courant de quoi que ce soit ; elle le découvrira d'elle-même tôt ou tard, ou arrivera ici à temps pour y trouver Alistair. Mais c'était une manière comme une autre de trouver une excuse. Ce que je voulais par-dessus tout, c'était m'éloigner d'Alistair et cette tension constante qui règne entre nous. Je n'irais pas jusqu'à dire que je le déteste mais ouais, clairement, je préfère être aussi loin que possible de lui. Cela nous évite bien des problèmes ... En espérant que ce soit possible à l'avenir, et que l'on ne nous obligera plus à bosser ensemble comme aujourd'hui. L'espoir fait vivre, dit-on, alors je croise les doigts.
(c) AMIANTE




RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21395

× Points de vie : :
388

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh Jeu 10 Déc - 12:07

RP archivé suite à la suppression de Joshua. coeurrose

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh

Revenir en haut Aller en bas

[Joshua] Fix It Ali et Wreck It Josh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-