[flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Jeu 10 Juil - 18:35




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH




« - Donc … Tu recommences ? Lâche Fred d'un ton accusateur, tout en scrutant Noah. Ses petits yeux plissés le jaugent, et le blond sent déjà l'agacement gonfler ses veines.
- Nan ! Juste un tour autour de la zone, les vivres manquent, Frederick. Et puis, si tu voulais pas venir, et bah fallait pas !
- C'est bon, ça, ça va ! Je disais ça comme ça. L'apostrophe le nain en levant ses bras, le dépassant pour continuer son chemin. N'empêche que je te comprends pas, t'as retrouvé ta femme, et tu joues encore les petits soldats pour eux. Tu veux mon avis ? T'es encore trop sympa pour ton bien, et moi aussi. Dire que je te suis dans cette merde, Campbell !
Auregan n'est pas sa femme, ils ne sont pas mariés. Mais l’ex-commandant tait ce détail. De toute façon, elle est à lui. Ca revient au même. D'un haussement d'épaules, le grand blond qui vire plus au brun roux depuis l'arrivée de l'hiver réajuste la bandoulière de son sac, tout en scrutant les arbres.
- Les macchabées rôdent pas mal hors des sentiers, constate le petit homme à côté de lui, qui s'appuie contre un tronc d'arbre. J'ai trouvé quelques systèmes de pièges, au cas ou.

Inutile pour lui de se tourner pour le regarder, Noah sait parfaitement où il veut en venir.

- Fred, c'est qu'un tour pour une putain de journée. On retourne à la zone juste après.
- Si tu le dis ! Qu'il lâche au tac au tac, tout en faisant mine de fixer l'horizon.
Encore une fois, inutile de relever.
- Et il est où Peter ?! Ca va faire deux minutes qu'on l'entend plus, bordel. C'est pas normal.
- Parti pisser. Balance Clarice qui apparaît dans son dos, Noah ne l'avait même pas entendue approcher.

L'ex-militaire lui jette un coup d'oeil, marmonnant une parole inaudible avant de cracher par terre, et de traîner ses Rangers sur le tapis poussiéreux rongé d'épines et de feuilles mortes, tout en tirant sur le col de son t-shirt. Sa tenue verte est tellement semblable à celles qu'il portait à l'armée, qu'il a l'impression d'y être. Mais ça n'a rien avoir avec les missions qu'il effectuait par le passé. Loin de là. Ici, il s'agit de ramener de la bouffe, ou de trouver des survivants sur un périmètre de dix kilomètres autour de la zone 51. Et bien entendu, c'est sa tronche qui s'y colle. Merci Fawkes. Tout en sortant son colt, le blond compte silencieusement les balles logées dans la chambre de métal. Il doit en utiliser le moins possible, le tout étant destiné à la protection de la zone et ses survivants. Mais quand même, c'est quoi ce pistolet de gonzesse ? Sans le poids lourd d'un automatique, Noah a l'impression d'être à poil. Connerie.

Cot.

Toutes les têtes se redressent en chœur, tandis que Noah fronce les sourcils.

- … Vous avez entendu ?
- On aurait dit … Commence Clarice, cherchant la source de ce son qui dénote dans ce décors, avant d'être coupée par un nouveau craquettement.
- … Un poulet ! S’exclame Noah. Y a un putain de poulet !

Qui dit poulet, dit bouffe. Et surtout, de la viande.

- Non mais tu déconnes, là ? Lâche Fred en se redressant, c'est Peter qui fait le con, c'est tout !

Cot cot cot ! Non, ça, ce n'est pas Peter. Noah se redresse aussitôt, se penchant et cherchant à identifier l'emplacement du volatile. Comment un poulet a fait pour survivre dans un tel foutoir ? Soudain, le survivant songe à toutes les possibilités. Et s'il y a des humains bien vivants pas loin d'ici, qui parviennent à cultiver leurs propres vivres ? La zone manque cruellement de produits à base de pâtures. Mais déjà, et surtout poussé par un instinct absolument stupide, Noah se précipite hors du sentier, ignorant les éclats des voix de ses camarades.  

Sa silhouette s'élance déjà entre les troncs, jusqu'à ce qu'il avise sa nouvelle proie.
Qui galope déjà en battant des ailes.



_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Mer 16 Juil - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Lun 14 Juil - 15:53



    NOAH & TYBALT

    What the hell, a chicken ?


    Si on voulait bouffer, il fallait chasser. Pour chasser, il fallait des armes, de la patience, un bons sens de l'orientation et être observateur. Un tas de qualités que peu de membres de notre groupe avaient. Finalement, je dirais même que nous étions aussi peu nombreux que les doigts d'une seule main. C'était assez flippant à bien y regarder, vu le nombre de survivants que nous étions dans le groupe. Enfin, heureusement qu'il y en avait quand même d'autres qui, à défaut de savoir chasser, étaient quand même capable de monter la garde ou de partir en expédition dans les villes que nous n'avions pas encore explorées, tout autour de la forêt dans laquelle nous avions trouvé refuge. Bref, pour en revenir à la chasse ... Vu que nous étions peu nombreux à maîtriser "cet art" là, il fallait qu'on se disperse ou que l'on n'y aille pas en groupe. Sait-on jamais, si un crevait ... Il fallait quand même que les autres soient saufs, pour assurer la survie du groupe, un peu plus longtemps encore. C'était une vision des choses que certains pourraient trouver étrange. Ou pas. En fait, on s'en fichait tous pas mal. Et puis nous étions peut-être les derniers survivants sur terre, alors bon ... Pourquoi perdrait-on notre temps à nous poser mille questions de ce genre ? Plutôt continuer de survivre tant bien que mal, et à notre façon ! Ce n'était pas comme si on avait beaucoup d'autres choix que celui là, en même temps. Lutter ou se faire bouffer. Tu parles d'un choix !

    Par contre, à force de chasser tout seul comme ça, j'en arrivais à avoir quelques hallucinations auditives et même visuelles parfois. Ainsi, à un moment, j'eus la certitude d'avoir entendu un caquètement. Ce qui était ... Complètement idiot. Une poule !? Et puis quoi encore !? Bientôt j'allais trouver un adorable paresseux dans un arbre aussi, non ? Ou un caniche, tiens. Non mais franchement. Je perdais sévèrement la tête là. Je n'étais pourtant pas si affamé que ça, pour une fois. J'avais mangé la veille au soir ! Autant dire que j'avais l'estomac bien remplit encore. Ironie quand tu nous tiens ... Mais contre toute attente, le caquètement se fit encore entendre ! Et plus proche de moi cette fois ci. Plus de doute, il y avait un putain de poulet dans les parages. Et cette bestiole là, il était hors de question de la perdre ! J'allais la ramener au campement, coûte que coûte. Dans un premier temps, je m'accroupis pour tenter d'apercevoir la bête. Ce fut bientôt chose faite. Et ce coup ci, je refusais de perdre une seconde de plus. Je m'élançai assez soudainement. Beaucoup trop soudainement. Je n'avais pas fais trois pas entre les arbres, que je percutais quelqu'un de plein fouet. Avec une telle violence, que je fus projeté en arrière et tombai sur les fesses. Mais désormais doté de bons réflexes, je me remis aussitôt sur pieds, et dégainai mon arme que je pointai en direction ... Du type que je venais de percuter. Merde mais il était ... Apparemment vivant. Pas en décomposition en tout cas. "T'es qui toi, putain !?"

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Mer 16 Juil - 11:11




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH




C'est une course folle contre l'emplumé, mais une course qu'il veut absolument gagner. Du poulet, putain de bordel de merde ! Noah court comme un dératé, pourchasser une aussi petite et lente bestiole n'a rien de potentiellement compliqué. Néanmoins,  les branches, les arbres, et l'appréhension de tomber sur un mort-vivant entravent ses gestes et son efficacité. Il a seulement le temps d'aviser de sa vision périphérique l'ombre d'une silhouette filant à toute allure, sans avoir le temps de réagir. C'est pourtant pas aussi rapide, un morbac' ! Et BAM. Ca le percute de plein fouet. Il aura fallu seulement une fraction de secondes avant l'impacte, et Noah tombe le cul en avant sur le tapis d'épines et de racines dans un râle de douleur et d'injures. Fait chier ! Ses azures s'élèvent déjà vers le coupable, avant qu'il n'avise un grand barbu à la crinière filiforme. C'est quoi ça ? Noah se redresse, jumelant les gestes de son vis-à-vis qui clairement, n'a rien d'un rôdeur. Les deux hommes sortent en chœur leurs armes, et un déclic explose tel une harmonie mortelle dans l'espace verdoyant. Ce sanctuaire de feuillages et de troncs pourrait à n'importe quel moment être sa nouvelle tombe. Comme une route, une voiture, un camping car. N'importe quoi. Ce détail-là, l'ex-militaire ne l'oublie jamais. Sauf que maintenant, il sait que sa mort anéantirait au moins une ou deux personnes dans ce monde. Il est pas près de crever maintenant, et surtout pas de la main d'un vivant. L'homme doit faire un bon vingt centimètres de moins que lui, mais n'est pas moins énergique et sur le qui vive. D'expérience, Noah sait reconnaître les civils du reste. Et sait aussi qu'ils peuvent se montrer plus dangereux encore qu'un homme ou une femme formée dans le but de se défendre. Agent, militaire … Celui-là n'en est pas. A sa manière de tenir son arme, on devine que ce n'est ni naturel, ni inné.

Pensée ironique qui lui fait froncer les sourcils, qu'est-ce qui est naturel dans ce putain de merdier ? L'autre s'insurge et l'apostrophe aussitôt, et c'est au tac-au-tac qu'il lâche :

«- Le mec qui va t'faire un deuxième trou de balle s'il loupe ce putain de poulet par ta faute !

Merde, on peut pas chasser la volaille tranquille sans se faire agresser ? Au passage, Noah a l'impression d'avoir déjà vu ce mec quelque part. Mais ce n'est pas franchement sa priorité, pour le moment. Tandis que les deux ours bipèdes se reluquent en chiens de faïence, le volatile est déjà en train de se pavaner comme un petit roi. Sa petite tête va et vient tandis que ses pattes l'amènent on ne sait où. Il semble avoir déjà oublié que deux carnivores affamés veulent le déplumer. Qu'est-ce que c'est con quand même …  Du coin de l’œil, arme toujours pointée vers l'intrus à bout de bras, Noah tourne ses azures vers deux prunelles qui pourraient êtres leurs jumelles, avant de regagner sa contemplation vers la bestiole. Y va quand même pas tirer sur ce mec pour un poulet, si ? Non. Ta gueule, Noah. Réfléchis.

- Ok … T'as l'air … Tout à fait charmant, Lance Noah, un sourire goguenard aux lèvres. Le ton rieur, les prunelles pétillantes. Tout y est. Noah le trou du cul est de retour.  Mais j'ai vu ce poulet le premier … Et j'ai tout une troupe armée jusqu'aux dents avec moi. Des mecs d'élite.  Qu'il prétend comme un sale perfide. En espérant que Fred ne se pointe pas … Si ce gars voit un Nain armé se pointer, il risque clairement de se foutre de sa gueule. En revanche, sa vision de Clarice reste un mystère. Qui sait comment peut réagir un homme face à une femme ? Quand il repense à la réaction de Peter en la voyant la première fois … En parlant de Peter, où il est ce con ?!

Pour en revenir à la poule, c'est pas un kinder bueno, il partagera pas ! Et le dit Poulet est en train de se carapater. Ne manquerait plus qu'une horde de zombacs, et ce serait la catastrophe. Question tout à fait superficielle, mais Noah se demande alors soudainement s'il s'agit vraiment d'un poulet. Mais l'idée de lâcher l'autre du regard pour une analyse plus poussée est tout simplement inenvisageable.

C'est donc en attendant sagement, qu'il vrille ses azures javellisées dans celles de ...

Putain de merde !

- Pâris Spinelli ?! » S'exclame Noah, soudain choqué de voir un mec dont il avait un CD dans son Pick-up.

Il y a donc un poulet, espèce devenue rare,  et une Rock Star dans une forêt après une catastrophe humanitaire et apocalyptique.
Alors là, c'est la meilleure.




_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Sam 19 Juil - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Sam 19 Juil - 15:07



    NOAH & TYBALT

    What the hell, a chicken ?


    C'était pas tous les jours qu'on faisait la rencontre d'une poule, en pleine forêt. Et par poule, j'entendais bien le truc sur deux pattes et avec un bec, qui faisait cot cot. Ce n'était aucunement une façon de parler d'une nana. Enfin dans une autre vie, si. Mais pas là. Là, c'était une véritable poule que je venais d'apercevoir entre les arbres. Et celle là, impossible de la rater. Il était devenu trop difficile de trouver de la viande désormais, pour laisser filer une occasion pareille. ce que je n'avais pas du tout prévu par contre, c'était que je ne serais pas le seul à me lancer comme ça, tête baissée, sans réfléchir. Une poule, putain ! Ca faisait combien de temps que je n'avais pas bouffé un putain de morceau de poulet !? Une éternité, pour sûr ! Alors non, je n'allais pas le laisser à ce maigrichon sur pattes qui me faisait face. "Terrifiant ! J't'assure, si j'avais de l'eau dans le ventre, je me serais pissé dessus !" Lâchai-je froidement, sans le quitter du regard ni baisser mon arme. Pas moyen que je lui laisse MON poulet. Je grinçai des dents quand il reprit la parole, cette fois ci sur un ton tout à fait ironique. Bon. Et si on jouait à qui tirera sur l'autre, le premier ? Non pas que notre charmante rencontre me tapait sur le système ... Mais un peu quand même ! Ce type se prenait pour qui ? Bon, soit, sans doute un ancien militaire. Et quand bien même ? J'étais supposé accepter de lui laisser un putain de poulet, sous prétexte qu'il avait peut-être jadis occupé une telle place dans notre monde ? Fuck him ! Fuck. Fuck et re-fuck ! Ce poulet était à moi et je ne l'allais pas le lui laisser. Qu'il crève la dalle. Je m'en foutais royalement.

    "Ah ouais et qu'est-ce qui t'fait croire que t'as vu ce poulet avant au juste, hein ? T'as une preuve quelque part ?" Demandai-je sur un ton agacé, sans pour autant baisser ma vigilance. Non. Rien à foutre, je ne comptais pas le lui laisser. Il pouvait toujours courir pour ça ! "Rien à foutre de ton armée. Tu crois m'impressionner ? Moi j'ai tout un groupe de gens tout à fait normaux, à nourrir. leur vie vaut autant que celle de tes petits copains." Crachai-je avec une once de colère qui commençait à pointer le bout de son nez. Sans déconner, il pensait que c'était juste pour le plaisir que je voulais ce poulet, moi aussi, ou quoi ? Ils n'avaient qu'à se bouffer entre eux tiens. N'empêche qu'il allait bien falloir qu'on se décide à un moment ou à un autre. Il ne semblait pas vouloir lâcher prise. Et moi ... Moi ? Non mais même pas en rêve quoi ! Oh putain et voilà qu'il me reconnaissait maintenant. Bon ou mauvais signe ? Tout dépendait de s'il aimait ou non ce que je faisais à l'époque. Avec un peu de chance, c'était un fan et il allait me laisser ce poulet à la con. Ouais c'est ça ouais. Putain, bien sûr que non j'étais pas naïf pour un sou. Avec la faim et tout ça, on se foutait de savoir qui était qui. "C'est Tybalt aujourd'hui." Répondis-je seulement. J'avais une furieuse envie de détourner le regard pour tenter d'apercevoir le poulet et savoir où il était maintenant. Mais aucune chance pour que je risque un truc pareil. Ce type aurait alors l'occasion de m'en flanquer une pour se tirer à la poursuite de MA viande fraîche. "Et je compte bien repartir avec ce poulet à la con ..."



HJ 1 : t'y étais presque. En fait, c'était Pâris Spinelli Arrow

HJ 2 : 20 cm de moins ? VINGT ? Sans déconner, t'as cru que Jared faisait 1m67 ?

HJ 3 : non rien *sort*
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Mar 22 Juil - 10:59




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH




Doit-on préciser que la gueule que tire Campbell à cet instant est des plus comiques ? C'est la bouche de travers, sourcils froncés et la tête penchée que la grande tige observe le drôle de spécimen qui s’excite le tire bouchon devant son faciès halluciné. Euh … Ok. Noah reprend contenance, flingue toujours en main. Il ne peut tout de même pas dire qu'il n'imaginait pas le chanteur ainsi. Personne n'est plus que le vague reflet de ce qu'il était avant. Tout ça, c'est des conneries. En vérité, il n'a que le premier album de ce gars, dont la tête du chanteur figure sur la pochette. Voilà pourquoi il l'a reconnu, et autant dire que la coupe blonde à ras a laissé place à la tenue de l'homme des cavernes. Visage rongé par une barbe épaisse, et bouille rageuse entourée d'une crinière d'amazone. Depuis combien de temps est-il là, à vagabonder dans la forêt ? C'est dans un silence rare et soupçonneux que Noah écoute le nouvellement 'Tybalt', l'injurier. Et, le blond doit admettre qu'il faut laisser sa fierté de côté et se souvenir de sa mission première : Ramener des survivants. Et justement, il en a un devant lui. Un homme sûrement affamé, effrayé, en colère et prêt à lui tirer une balle dans le crâne pour un précieux morceau de volaille. Et pour son petit groupe de survivants.

« - Ok … Tybalt donc, fait lentement Noah, tout en levant la cross de son arme, canon au ciel. Très bien, tu peux repartir avec ce poulet … Tout comme moi. Commence-t-il, volontairement évasif pour tenter d'intriguer celui qui mène le jeu à présent. Et non, je te propose pas de le couper en deux. Regarde, je range mon flingue, d'accord ?

Son sourire caustique et sa gueule de couillon désertent ses traits, et c'est avec prudence et lenteur que Noah baisse le bras pour ranger son flingue, tout en surveillant toujours la bidoche sur pattes qui se balance en rythme pas loin des deux hommes. Dans leurs dos, la voix impromptue de la jeune black qui l'accompagne brise la bulle à présent silencieuse :

- Noah ? Tout va bien ?

L'ex-militaire se fige sur place, observant le canon du flingue de Tybalt, puis la volaille, avant de lâcher d'un ton audible, mais le plus bas possible par crainte d'alerter des macchabés :

- Chht ! Je vais l'avoir, reste où tu es ! Ment-il, prunelles azures plongées dans celle du brun à quelques pas de lui. Puis de reprendre d'un ton de ténor, le plus apaisant possible : Ecoute … On est tous complètement à la ramasse, ok ? Mais si tu ranges ce flingue, je peux te montrer un truc. Réfléchis un peu, la situation est absurde aux premiers abords, mais si cette bestiole est une femelle ? C'est pas possible pour un machin comme ça de survivre autant de temps sans se faire bouffer. Il s'est sûrement échappé d'une ferme pleine de survivants. Mais je compte pas fouiller et risquer ma peau et celles de mes hommes. Les rations sont faibles, je n'ai pas un groupe à nourrir, mais une zone entière … Un poulet, pour tout ça, c'est ridicule. Mais si ce truc nous pond des œufs, on aura une ressource. Autant pour nous tous, que pour ton groupe. Je suis pas là pour chasser, mais pour trouver des survivants … Explique Noah en se redressant légèrement, n'effectuant aucun geste brusque. Ses deux mains levées à plat devant lui, l'homme compte bien sur cette espèce de plénitude qu'il a toujours dégagé pour apaiser le survivant. Ce n'est pas lui qui le prétend, mais les gens qui le fréquentent. D'après leurs dires, Noah a toujours l'air d'un type fiable, voir apaisant.

Mais dans ce monde, il pourrait très bien être le pire des pièges, et il en a conscience. Comment peut-il seulement convaincre cet homme de suivre un inconnu qui vient de le menacer ? Surtout face et pour une denrée rare.  

- On peut procéder comme tu l'entends, je conçois parfaitement que tu puisses te méfier  et … Penser à un piège quelconque. Si tu me crois pas, prends simplement ce foutu poulet et fais demi-tour. Mais garde bien en tête qu'à une dizaine de mètres seulement de là, y a une putain de forteresse planquée prête à protéger et préserver ton groupe du manque qui les accable, là, tout de suite. Et si tu me crois pas, regarde-moi bien ... Mes vêtements sont propres, j'ai pris une douche ce matin à l'eau chaude, et je me suis même rasé. Avec un putain de vrai rasoir, bordel. On a une infirmerie, des lits, et des chercheurs qui s'acharnent chaque jour pour rétablir l'ordre et éradiquer ce putain de virus. »

Bah voilà, y a plus qu'à attendre. Noah tourne ses azures dans ses globes, observant l'étendue d'arbres qui les entourent. Pourvu qu'il n'y est pas un putain de rôdeur dans le coin. Noah n'a jamais filé cette information à n'importe qui, mais il doute clairement d'avoir affaire un psychopathe.

Les psychopathes, il a croisé leurs regards chaque jour en guerre, et bien après durant sa traversée en enfer à la recherche d'Auregan et de survivants. Ce gars là lui semble sympa, derrière sa carapace de bête farouche.




_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Sam 26 Juil - 15:45



    NOAH & TYBALT

    What the hell, a chicken ?


    Je n'irais pas jusqu'à dire que la survie de tout un groupe de survivants, dépendait de moi. Mais quelque part, c'était quand même un peu le cas. Et ça l'était tant, que je ne comptais pas abandonner ce poulet à ce type, juste aussi facilement que ça. Nous avions tous autant faim les uns que les autres, je n'en doutais pas un seul instant. Mais sous quel prétexte devrais-je lui laisser cet animal là très précisément ? Il n'y avait aucune preuve pour démontrer que c'était bien lui qui l'avait vu le premier. Et puis merde je l'emmerdais moi ! Arme toujours au poing, je plissai les paupières et lui lançai un regard suspicieux, quand il émit l'idée que nous partions tous les deux avec le poulet. Mais c'était quoi encore ce bordel au juste, hein ? Il déconnait pas vrai ? Il avait un gros bug du cerveau là ! Je voyais pas d'autre solution que couper ce poulet, pour pouvoir repartir tous les deux avec. Alors c'était quoi, encore, son idée lumineuse ? Contrairement à lui, je ne baissai pas mon arme, continuant de le viser sans ciller, sans avoir l'air effrayé. Juste tout à fait prêt à faire une bien belle connerie qui consisterait à flanquer une balle entre ses deux yeux. Je ne quittai pas l'homme de mon viseur, même quand une voix se fit entendre un peu plus loin. Je n'allais pas me laisser déconcentrer par quoi que ce soit. Et le fait qu'il ne soit bel et bien pas seul, ne m'inquiétait pas le moins du monde. Par contre son "je vais l'avoir "je ne savais trop comment le prendre. J'osais espérer pour lui qu'il parlait du poulet. Et encore, non, ça ne me plaisait pas du tout. parce que même ce foutu poulet il ne l'aurait pas ! J'en avais décidé ainsi. Et il faudrait me tuer avant.

    Quand il reprit enfin la parole, je tâchais de l'écouter avec attention. Même si j'étais toujours aussi tendu et aussi peu amène à lui faire une confiance aveugle. Déjà en temps normal je me méfiais assez facilement de tout le monde. Mais depuis l'épidémie, c'était évidemment pire que tout. Pire que jamais. Et je doutais que cela puisse aller en s'arrangeant. "Ah ouais tu recherches des survivants, toi ? C'est marrant parce que t'avais plutôt l'air de me voir déjà mort, dès les premières minutes." Lui fis-je remarquer sur un ton tout à fait ironique. Non mais il se payait sérieusement ma gueule. J'en étais presque certain. Presque, seulement. Parce que force était de constater qu'il disait vrai concernant la propreté de ses vêtements et la netteté de son rasage. Ca se voyait qu'il était propre et entretenu. Or, ce n'était pas le luxe qu'on pouvait se payer quand on vivait à la dure, comme c'était mon cas et celui de tout mon groupe qui m'entourait. En pleine forêt, on trouvait rarement le temps de se poser pour se laver correctement, se couper les cheveux et même se raser. C'était même pire que rare en fin de compte. Mais on s'y faisait avec le temps. Et puis ce n'était pas comme si l'apparence de tout un chacun avait encore la moindre réelle importance. "Tu m'prends pour un con ? Tu prétendais vivre entouré de militaires armés jusqu'aux dents." Lui rappelai-je d'un ton sec. Faudrait savoir à la fin. Qu'il fasse un peu le point et se recentre pour ensuite me débiter une histoire qui tenait la route pour de vrai.


Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Mar 29 Juil - 10:15




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH




Et comme il s'en doutait, le type ne le croit pas. Il reste sur ses gardes, pointe son flingue dans sa direction et serre les dents, ses prunelles javellisées lui jetant des éclairs. Noah sait qu'il a agit en premier lieu avec une certaine sauvagerie, mais après tout, la civilisation n'a jamais été son domaine d'expertise. A force de vivre à et pour l'armée, le grand blond est devenu du genre sauvage et difficile à garder en cage. Mais pire encore, ce monde là, lui a fait perdre ses vieux réflexes en matière de d'auditeur. Il savait mieux s'y prendre face à un type armé, par le passé. A présent, l'adrénaline et l'instinct de survie son plus forts que jamais. Il n'aurait jamais cru ça possible, surtout lorsqu'on se retrouve dans un champ de bataille, à deux doigts de se faire canarder de partout. Les morts sont lents, mais sont aussi la preuve irréfutable que quoi qu'il advienne, ils n'auront jamais le dessus.

« - T'as dégainé ton flingue … Se contente de répondre l'ex-militaire en haussant les épaules, bras ballants contre ses hanches. Et cette fois, il ne débite pas de conneries éhontées pour chercher la petite bête. Il doit bien admettre que ce mec a été à quelques secondes près plus réactif que lui. Mais contrairement à lui, Noah a l'air totalement blasé. La zone le ramollie peut-être un peu trop, et l'idée lui tire une grimace.

Mais, à sa deuxième réplique, le survivant hausse un sourcil.

- Parce que tu crois que les deux ne vont pas de paire ? Lâche Noah, un rire sans joie s'extirpant de ses babines fines. Bien-sûr qu'on a des militaires. J'en été un aussi, on a besoin de protection. Là-dedans, on a des civiles qui ne savent pas tenir une arme et qui sont là depuis le début. Conteste-t-il, avant de tourner ses iris remuant dans ses orbites, pour aviser le volatile. Tu devrais te décider, ce truc est en train de se faire la malle. Ajoute le blond en pointant lestement la bestiole à plumes du doigt.

Puis de l'observer à nouveau.

- Je suppose que dans ton groupe aussi, certains ne savent pas comment se servir d'une arme, je me trompe ? Fait-il d'une voix calme, dont la rigidité de ses épaules trahit une légère tension. Si je m'exc- »

Mais, tandis que Noah tente de convaincre le brun de le suivre, un craquement dans son dos l'alerte. Le blond cesse son monologue et son corps se fige plus encore. Sa main se porte automatiquement à l'arme nichée dans le pli de son pantalon. Sourcils froncés au-dessus de ses myosotis, Noah serre les dents, cherchant le responsable d'un regard prudent. Tirer risque de faire fuir le volatile, et il ne plaisante pas, lorsqu'il songe que cette bestiole pourrait fournir des vivres sur le long terme. Une raison sous la forme de plumes et de chair tendre pour remonter le moral des survivants de la zone. C'est fou, tout ne tient plus à rien à présent. Tout comme lorsqu'il tombe sur un paquet de clopes à moitié vide, de quoi le faire sauter de joie. Mais, Noah sait parfaitement qu'il n'hésitera pas à massacrer le moindre rôdeur pour sauver sa peau. Même celle de ce type qu'il ne connaît pas. Le résident recule alors, son menton avisant les alentours, sans plus un regard ni pour l'humain, ni pour l'animal.



_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Dim 3 Aoû - 14:53



    NOAH & TYBALT

    What the hell, a chicken ?


    Ouais, j'étais celui qui avait dégainé le flingue en tout premier. En même temps, j'avais été pas mal surpris par l'arrivée soudaine du gars. Alors forcément, j'avais juste réagis par pur réflexe. On ne pouvait me reprocher ça quand même, si ? D'autant plus que je n'avais même pas tiré de toute façon. "Parce qu'être trop prudent vaut mieux que n'pas l'être assez." Commentai-je froidement. D'ailleurs, je n'avais toujours pas baissé mon arme. Et qu'il ne s'attende pas à ce que je le fasse pour ses beaux yeux. Ce n'était pas aussi simple que ça ! Je préférais me montrer encore et toujours aussi prudent ! Et tant pis si ça me revenait en pleine gueule. Au moins je n'aurais aucun regret et pas l'impression de n'avoir pas tout essayé. En attendant, je ne savais toujours pas ce que j'étais supposé faire moi. Je ne pouvais pas prendre la décision pour tout le monde non plus ! Je n'étais pas même un leadeur de mon groupe. Donc pas à moi de décider quoi faire. Je n'avais donc plus qu'à regagner notre campement et en toucher deux mots au reste du groupe. Mais pour ça, je ne comptais pas y retourner sans ce foutu poulet !

    "On sait tous faire ça. On a apprit ensemble. Même les gamins." Indiquai-je à l'homme. Il nous prenait tous pour des empotés ou quoi ? Bien sûr qu'on savait tous tirer avec une arme. C'était le premier truc à apprendre dans un tel contexte. Il était stupide ou quoi ? Enfin soit, si vraiment ils vivaient tous joyeusement dans une zone super protégée et tout ça, il n'y avait sans doute pas besoin de savoir utiliser une arme à feu. Pas besoin de se défendre ni de tuer du zombaque, quand on pouvait compter sur des militaires et tout ce bordel. "Parce que vous n'avez pas prit la peine de l'apprendre à vos citoyens, vous ?" Demandai-je, cette fois ci avec ironie. Ce n'était pas que je voulais me foutre de sa gueule hein. Mais franchement, lui qui tenait à tout prix, apparemment, à nous faire venir dans sa zone ... Je me figeai à mon tour, quand un bruit se fit entendre non loin de nous. Un rôdeur ? Des rôdeurs ? Ou simple survivant dangereux ou non ? Mais il était pas accompagné de plusieurs potes lui ? "Y'a plus vos p'tits copains pour surveiller vos arrières ?"


Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Ven 8 Aoû - 13:54




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH




L'interrogation du type interloque Noah. Certes, pour une bande de survivants lâchés en pleine nature, beaucoup doivent savoir se servir d'une arme. Néanmoins, il en a déjà vu refuser catégoriquement de porter un flingue durant des mois. Convaincre Lucy d’apprendre avait été une tâche compliquée, le forçant à user de toute la patience dont il était capable. Non, il ne prend par ces survivants pour des gamins incapables, Noah ne fait que se référer à sa propre expérience. Et qui plus est, la zone regorge d'individus civils inaptes à manier une arme à feu. A sa question, il hausse les épaules. Noah a été absent durant une année entière.

« - J'sais pas, j'étais trop occupé à chercher des survivants. Se contente-t-il de répondre, avant de brusquement reprendre sa garde. Quelque chose remue dans les broussailles, et c'est main plaquée contre le manche de son colt, que Noah avise les feuilles d'un vert pâle, presque malade.

- Ils sont sur le sent… Mais Noah n'a pas le temps de finir sa phrase que, déjà, la masse claudicante d'un mort surgit des buissons. Merde !

Cot cot cot ! Le machin à plumes est déjà en train de trépigner sur le sol tapissé d'épines, dans une tentative désespérée de se faire la malle. Mais Noah bondit déjà, agrippant la bestiole par les plumes d'une main ferme, se baissant pour esquiver les mains d'un cadavre ambulant. Tout va trop vite, et ils sont déjà trois. Porter un coup de feu serait stupide et dangereux, et le blond opte pour la lame fichée dan sa botte, se détournant pour planter l'artefact mortel entre deux yeux morts. Mouvements vifs, muscles bandés, faciès rageur. Toute trace affable disparaît des traits de l'ancien militaire, tandis qu'il pivote sur ses talons. Mais, déjà, l'un des morts – un quatrième cette fois – se précipite sur lui, tandis que le jeune homme avise le grand brun occupé à se débattre. C'est un concert de râles macabres. Une cacophonie infernale.

- Eh, Tybalt ! Le hèle-t-il, sentant l'air provoqué par le battement de plumes entre ses mains. Attrape !

Et de lancer comme une vulgaire balle de chair le poulet roulé en boule, avant de se détourner pour planter l'une de ses bottes dans la poitrine d'une morte à la crinière cendrée. Il n'a pas le temps de s'assurer si l'ancien chanteur a eu le temps d'attraper la bestiole, qu'il pivote à nouveau sur le côté, sentant la sueur ourlée le long de son échine. Une horde. L'air siffle entre ses dents serrées, tandis que le grand blond se précipite vers le survivant.

- On doit se tirer, y sont trop nombreux ! »

Ce n'est pas un ordre, c'est une demande. Noah n'a aucune envie de laisser le pauvre bougre ici, mais ne peut résolument pas risquer sa peau et celles des autres. Parfois, fuir est un acte bien plus courageux et raisonnable que de foncer dans le tas. Il réfléchira aux conséquences et aux procédures plus tard. Pour le moment, une dizaine de mort-vivants semblent pressés de passer à table.




_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Ven 15 Aoû - 13:15



    NOAH & TYBALT

    What the hell, a chicken ?


    Je ne comprenais même pas les interrogations de ce type en fait. Il avait l'air d'être vraiment surprit d'apprendre que tout le monde dans mon groupe, savait utiliser une arme à feu. C'était pourtant devenu vraiment essentiel. Si l'on souhaitait survivre, il y avait tout intérêt à savoir utiliser ça et viser dans la tronche d'un rôdeur quand même. Alors oui, de notre côté, tout le monde savait faire. N'en déplaise à ce type qui avait vraiment l'air de tomber des nues. J'en conclus donc sans hésitation, que de son côté, ils n'avaient pas prit la peine d'apprendre ça à tous leurs citoyens. Voilà qui n'était pas prudent du tout selon moi. Et vraiment très idiot ! Je soupirai à sa réponse. En fait ils comptaient tous sur une poignée d'hommes habitués à tout ça, pour leur petite survie. Je ne trouvais pas ça raisonnable le moins du monde. M'enfin d'un côté je m'en foutais pas mal. Ca ne me regardait pas du tout. Et moi je savais me défendre. C'était là l'essentiel selon moi. Du coup, quand des bruits se firent entendre autour de nous, je n'eus pas plus peur que ça. J'étais habitué à affronter rôdeurs et survivants. Alors il en fallait plus pour m'effrayer. Enfin ça c'était dans l'hypothèse où ils n'étaient pas trop en surnombre non plus. Que je puisse quand même me défendre un minimum face à eux quoi. Mon but n'était pas de crever comme un crétin, ça non ! Et j'étais bien conscient du fait que tirer avec une arme n'était pas prudent du tout. Ca en rameuterait bien d'autres.

    Raison pour laquelle je n'eus aucunement le réflexe de tirer, quand un mort débarqua dans la scène. Dans le même temps, l'autre type sautait sur la poule pour l'attraper. A quoi il jouait ce crétin au juste, hein !? Il ne pensait qu'à cette foutue boule de plumes dans un moment pareil ? Mais je n'avais pas vraiment le temps de m'attarder sur la question. Les rôdeurs commençaient à être trop nombreux autour de nous. Et j'étais la proie de certains d'entre eux. Et comme je n'étais pas décidé à me laisser bouffer aujourd'hui, je tentais d'en descendre le plus possible. J'aurais pu continuer ainsi si l'autre survivant n'avait pas pensé judicieux de lui balancer la poule qu'il attrapa au vol, par pur réflexe. Mais d'autres rôdeurs se ramenaient déjà. Beaucoup trop de rôdeurs. Trop pour deux hommes seulement. Tybalt en était parfaitement conscient. A tel point, qu'il n'eut pas la moindre hésitation quand l'autre gueula qu'il fallait se tirer. Oui il le fallait. Et le plus vite serait le mieux, à moins de vouloir les rejoindre dans les rangs de bouffeurs de chaire. Tybalt prit la suite du blond, sans se poser la moindre question et sans chercher à partir en sens inverse. Parce que d'un côté il y avait le blond et ses potes, et de l'autre les rôdeurs. Alors forcément, le choix était vite fait.


Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Lun 18 Aoû - 14:32




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH




C'est une course folle pour survivre. C'est tout ce qui compte. Ses pieds foulent le tapis de terre, d'épines et d’écorces sèches, avant qu'il ne risque un coup d’œil en arrière. A son grand soulagement, Tylbalt est juste derrière. Qu'ils soient partis d'un mauvais pied ne lui pose aucun soucis. Une vie et une vie. Il en a tué, des gens, mais jamais de bon cœur. Et qu'on le croit ou non, malgré son air enjoué, malgré son laxisme, Noah n'oubliera jamais. Non, il n'oubliera jamais les vies qu'il a volé.

«  - Par-là ! Qu'il lâche d'un ton essoufflé, sans ranger son couteau et vérifiant partout autour de lui. La sueur coule sur son front, et l'ex-militaire sent que malgré les efforts qu'il a fait en revenant à la zone, l'exercice physique devra être sérieusement de mise. Les entraînements acharnés de l'armée étaient éreintants, mais primordiaux.

- Noah ?! Noah ! La voix de Fred explose dans l'air, l'obligeant à bondir sur place avant de se retrouver face à face avec lui. Le petit homme est en sueur, le faciès baigné d'une hémoglobine noir. Bon sang, t'es là et … Ce dernier se fige, avisant derrière lui avant de demander précipitamment : C'est qui ça ?

- Pas le temps, rappel-t-il en regardant derrière eux. Derrière un buisson, quelques mains rongées apparaissent. Il est avec nous, son groupe est sûrement pas loin de là, t'as le pick-up ? Et Peter ? Et -


- ON EST LA ! Beugle une voix dans son dos, et le blond ne se tourne même pas pour vérifier.  

Si Fred est de petite taille, il ne fait aucun doute en le voyant qu'il n'a pas besoin d'aide pour se défendre, ni coller une balle entre deux yeux. Et Noah espère sincèrement que ce Tylbalt n'aura aucun préjugé sur un civil nain, couvert de chair morte et à la démarche boiteuse. Certains - Dont Peter, pour changer - avaient essayés, et ils n'avaient pas du tout aimé le résultat. Quant à Clarice et Peter, les deux individus avaient clairement l'allure de militaires expérimentés. L'un l'est réellement, l'autre … Et bien, un jour, Noah découvrira ce qu'était la jeune femme avant d'être une survivante. Un jour, peut-être.

- Ok, on grimpe dans le Pick-up, ces fumiers sont juste derrière, je sais pas combien ils sont mais je commence à avoir peur pour la zone. Ils sont pile dans la mauvaise direction.

Et tandis que le petit groupe se dépêche de regagner le pick-up au trot, Fred aux devants, le nain lâche par-dessus son épaule :

- Je m'inquiète pas pour ça, ils passeront jamais nos portes, et on a des gardes armés … C'est pour le groupe de ce type que je m'inquiète. Parvient-il à lâcher entre deux respirations, avant de regagner la voiture, joint par la grande noire et Peter.

Il a raison, si le groupe de Tybalt se trouve non loin d'ici, il y a de nombreux risques pour les survivants. Tout en fulminant, Noah serre des dents et essuie rapidement une traînée souillant sa pommette. Puis de tourner les talons pour fixer l'ancien chanteur de ses deux prunelles opales.

- Ils sont loin ? Les morts sont lents mais progressent vite en groupe. Avec le pick-up, on peut avoir de l'avance et prévenir tout le monde pour évacuer. Si ton groupe est dans le secteur, ils vont forcément croiser la meute de macchabées … 

En espérant qu'ils possèdent leurs propres véhicules. Sinon, il sera difficile d'aviser. Ici, ils sont sur le sentier. Derrière les arbres, les grondement rauques de gorges asséchées leur parviennent aux oreilles. C'est un bourdonnement morbide, impossible pour lui de s'y accommoder, Comme toujours, Noah retient un frisson en les entendant. Le petit groupe reste alors près du véhicule, sur le départ et près à partir. Le message est clair, ils partiront avec ou sans lui. Le choix lui appartient. Pourtant, Noah prie de toutes ses forces pour qu'il accepte. L'idée de laisser un groupe entier d'individus dans le besoin lui fait froid dans le dos. Comment pourrait-il seulement vivre avec ça plus tard ? Même si ses trois compagnons refuseront de laisser filer, Noah sait qu'il risquera fortement de tout faire pour convaincre Tybalt. Pourtant, il ne doute pas qu'il prendra la bonne décision. Après tout, il s'agit de la vie de ceux avec qui il a parcouru un sacré bout de chemin, non ? La Zone est sûrement la meilleure chemin, pour le moment.

- Vous serez pas obligés de rester, si ça vous convient pas. » Qu'il ajoute, comme pour achever de le convaincre.

Tout en priant pour qu'il lise la sincérité dans son regard.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Sam 30 Aoû - 23:06



    NOAH & TYBALT

    What the hell, a chicken ?


    J'ignorais totalement pourquoi je faisais ça. Pourquoi je suivais ce type au juste ? A croire que c'était la seule chose logique à faire. Alors que, bordel, c'était totalement stupide et insensé ! Je ne le connaissais pas ce mec moi. Pour un peu qu'il soit en réalité un cannibale et donc sur le point de me bouffer ! Bordel ! C'était pas con ça comme ... Ah merde l'un de ses potes rappliquait là. Je me retrouvai bientôt au milieu d'un petit groupe. Vraiment petit le groupe. Mais quand même, j'étais en infériorité numérique -non sans déc !?-. Le nain là, je doutais fortement qu'il soit militaire. Il ne m'avait pas parlé d'un groupe exclusivement fait de militaires ? Putain c'était la preuve qu'il était juste un menteur ce type là. Par contre, les deux autres avaient bien l'air d'en être. Je finis quand même par les suivre en direction de leur véhicule, quand j'entendis les bouffeurs rappliquer dans notre dos. Il valait mieux ne pas trop traîner ici à moins de vouloir se faire dévorer, c'était certain. Mais alors que nous arrivions à hauteur de leur pick up, le nain reprit la parole. Mon groupe. Mon groupe. Mon ... Victoria !! Je m'arrêtai net, lançant un regard alarmé en direction de la horde. Ils étaient trop nombreux. Prit par surprise, mon groupe avait peu de chance de s'en sortir intact.

    "L'endroit où se trouve notre campement, n'est pas accessible en voiture.On s'est enfoncés entre les arbres et on n'a pas de véhicule." Lâchai-je en bout de souffle en tâchant quand même de bien articuler pour qu'il puisse bien saisir mes paroles. Je soufflai un coup et regardai encore une fois en direction de la horde. Il n'y avait plus une minute à perdre. Ce n'était une question que de très peu de temps avant qu'ils ne nous rejoignent. "Et si vous partiez de votre côté pour les entraîner ailleurs, et moi je rejoins mon groupe à pieds ?" Tentai-je en reposant mes prunelles yeux sur le type en face de moi. Je ne voyais pas cinquante autres solutions de toute façon. Puisque je ne comptais certainement pas les suivre sans Victoria. Le reste du groupe aussi, soit. Mais Victoria était évidemment ma priorité. Or, il y avait peu de chance pour qu'elle survive à une horde de telle envergure. Aussi forte et aussi battante soit-elle. Il fallait se rendre à l'évidence. "Et je ne vais pas la...Les laisser." Rectifiai-je en cours de phrase. Je ne voulais pas non plus passer pour le type qui se foutait royalement de tous les autres. Mais bon dans l'esprit c'était quand même un peu ça, je ne pouvais pas dire le contraire. La seule personne qui comptait pour moi, c'était Victoria.


Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Ven 5 Sep - 14:11




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH


La panique les gagne tous, mais Tybalt est sûrement celui qui montre le plus de signes d'inquiétudes encore. Son groupe est en danger, et il semble le comprendre. Pourtant, dans l'intonation de sa voix et le choix de ses mots, le chevelu cafouille et se reprend. La ? Noah n'a pas rêvé. Il a bien évoqué une seule personne, au départ. S'il souligne ce lapsus, c'est bien parce qu'il comprend tout à fait. Et si ça avait été Auregan ? Le blond reste coincé entre son groupe et l'ancien chanteur, tournant le menton vers les uns, puis vers l'autre. Jusqu'à ce son regard croise celui de Fred.

«  - … Non, Noah, t'y pense même pas ! Rugit le Nain en s'approchant de lui, lui empoignant le bras avec une force étonnante, pour sa petite taille.

Piqué à vif, Le blond se dégage avec force.

- Son idée est loin d'être stupide ! Prostète-t-il en s'écartant du nain.

Derrière lui, Clarice semble soudain comprendre. La grande black fronce les sourcils, serrant son arme tout en le scrutant.

- Auregan va te tuer … Prévient-elle sagement, d'un ton sourd et lourd de sous-entendus.

- Sortez-le du coffre. L'odeur va les attirer. Se contente de répliquer le leader en vérifiant les cartouches de son flingue.

- Eh ! Je suis pas d'accord là, Noah ! Proteste Clarice en s'approchant de lui. Tu veux qu'on prenne le risque de perdre nos vivres pour un groupe entier ?!

Dans leurs dos, des craquements et des gémissements rauques alertent Noah, qui serre les dents. Il n'a plus rien à voir avec l'homme jovial et compatissant des jours classiques.

- Sors-moi ce putain de macchabée, Clarice !

La femme et le nain se regardent un moment, semblant hésiter longuement.

- Je le laisse pas se démerder tout seul, ok ? Proteste Noah en jetant un coup d'oeil à Tybalt. On parle d'un groupe entier, bordel ! Tant pis pour le gibier, ce sera l'appât pour la meute. Fred, t'es un vrai tacticien, ok ? Je sais que tu vas y arriver. Fais un piège, comme tu l'as toujours fait ! Je vais avec lui pour alerter le groupe et je reviens avant la tombée de la nuit, dites rien aux autres si vous arrivez avant nous. Y a un pont pas loin, Fred. Arrange-toi pour faire tomber la meute, fais exploser le pont, je sais pas, n'importe quoi. Mais fais ton job, et moi je fais le miens.

Les secondes défilent, et l'ancien militaire s'impatiente. Dans ce genre de situation, il déteste qu'on le contredise. Il déteste de ne plus posséder son grade de commandant qui lui permettait de se faire obéir dans la seconde. Peter semble ne rien avoir remarqué, planqué dans le pick-up, et c'est tant mieux. Il aurait voulu le suivre.

- … Rhâ, tu fais chier Campbell ! Beugle la noire en se détournant, ouvrant le coffre avec force pour en extirper la carcasse encore chaude d'un cerf. Je te jure que si on revient complètement bredouille … Commence-t-elle, avant de se détourner. Mais les deux hommes sont déjà partis.

-----

L'autre court vite, sûrement trop inquiet pour s'attarder davantage. Et Noah le comprend, lui ne fait que suivre. Son flingue en main, leurs pas pressés les éloignant de la meute. Et comme toujours, il angoisse. Il angoisse pour ses proches qui plus loin prennent un gros risque, par sa faute et sous ses ordres. Une situation à laquelle il ne peut pas s'habituer. Il n'y arrivera sûrement jamais. Au dessus des arbres, une rafale de balle provoquant un tintamarre explosent. Ses trois compagnons sont déjà en train d'attirer la meute.



_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Mer 17 Sep - 22:05



    NOAH & TYBALT

    What the hell, a chicken ?


    Pour quelle raison, au juste, étais-je là à perdre encore plus de temps, au lieu de courir à travers la forêt pour rejoindre Victoria qui courait un grave danger ? Soit, pas tant que ça en réalité, vu qu'elle savait parfaitement bien se défendre. Presque trop. A tel point, que j'étais parfois frustré de ne pas pouvoir jouer à l'homme fort en étant celui qui la protégerait de tout et tout le monde. Mais d'un côté, c'était une bonne chose. Ainsi, elle ne dépendait pas totalement de moi. Et je n'avais pas à veiller constamment sur ses fesses non plus. Ce qui était bien. Chacun veillait sur sa propre pomme et c'était parfait. Comme ça, on courait un peu moins le risque de faire une connerie qui pourrait bien nous coûter la peau. Je finis par émettre une idée pas si stupide que ça. Mais j'ignorais s'ils allaient ou non écouter un mec comme moi. Un civile parmi tant d'autres et qui, pour le moment, ne pensait qu'à la survie d'un être cher. le seul encore en vie. Le seul à vraiment compter depuis le début de l'épidémie. On ne pouvait clairement pas me demander de l'abandonner derrière moi, sans chercher à la retrouver ...

    Ainsi, je ne fus même pas capable d'attendre une minute de plus pour savoir ce que les autres décidaient. Il fallait que je me dépêche. Et finalement, je n'étais qu'à quelques mètres de la jeep, quand des coups de feu commencèrent à se faire entendre. De toute évidence, ils suivaient mon idée. Comme je savais que l'autre me suivait. Mais de loin, vu la vitesse à laquelle j'avais décampé. Ce n'était en rien pour le fuir. Pour l'instant, je ne pensais pas avoir de réelle raison de le fuir. Il fallait à tout prix que je me tire et retrouve Vic. C'était tout ce à quoi je parvenais à penser. A tel point, que sans que je ne m'en rende compte le moins du monde, je venais de disparaître du champ de vision du gars, en traversant les arbres comme si j'avais le feu aux fesses. C'était presque ça en même temps. Vic. Vic. Vic. Vic. C'était le seul diminutif qui me passait en tête, en boucle, depuis de longues minutes maintenant. Vic. Vic. Vic. Vic. Penser à elle me poussait à aller toujours plus vite. Encore plus. Toujours plus.




HJ : vraiment mauvais, désolée ...
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6099

× Points de vie : :
22

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH. Mar 23 Sep - 0:22




WHAT THE HELL, A CHICKEN ?
TYBALT&NOAH


Sa respiration dans les tympans, Noah court comme un dératé. Son palpitant bat à tout rompre dans sa poitrine, et le sentiment d'urgence fait danser l'adrénaline dans ses veines. L'impulsion l'aide à courir plus vite mais, à sa grande stupeur, l'autre type file plus vite encore. Les bruits de grognements gutturaux des gorges raclées s'estompent petit à petit, tout comme les bruits de feux. Bientôt, seuls les respirations saccadées des deux hommes, les bruissements de feuilles mortes sous leurs pieds, ou de brindilles écrasées brisent le silence. Son arme en main, Noah jette un coup d’œil par-dessus son épaule, avisant l'espace verdoyant. Aucun mort n'est à leurs trousses. Pour ne pas trébucher, l'ex-militaire tourne le menton pour regarder devant lui.

N'y voyant plus Tybalt.

Les troncs continuent de le surplomber de toute leur hauteur, et pour la première fois depuis l'arrivée des rôdeurs, un silence de plomb s’empare de l'espace. Angoissant et étouffant. Noah s'humecte les lèvres, crachant une goulée d'air tout en tournant en rond. Ses lèvres hurlent le nom du concerné, mais seul le silence lui répond. Le silence, le vent et le bruissement des feuilles. Il lui faut un moment pour admettre l’impensable.

Il a disparu.

Emporté par la course ou non, par le désire de se débarrasser de lui, Noah n'en sait strictement rien. Tout ce qu'il sait, c'est que l'ancien chanteur vient de lui filer entre les doigts. L'angoisse continue de ronger le grand blond, qui passe une main dans sa crinière emmêlée sur son crâne. Il tourne en rond, fait les cents pas, et lâche un cri de frustration.

Il faudra presque trois heures à Noah, pour tenter de retrouve le camp sans succès, puis rentrer bredouille à la zone.

FIN DU SUJET


_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH.

Revenir en haut Aller en bas

[flashafter] WHAT THE HELL, A CHICKEN ? • TYBALT&NOAH.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-