I can't breath (Ft Joshua)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

I can't breath (Ft Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: I can't breath (Ft Joshua) Mer 30 Juil - 21:50



Joan & Joshua
I Can't Breath
Ma situation était vraiment désespéré, du moins pour ma petite personne, en effet, j'étais à cours de mon traitement depuis trois jours et l’environnement n'était pas vraiment favorable pour moi, pour éviter de faire des crises d'asthme, je vivais donc avec le peur au ventre, enfin, encore plus que d'habitude, d'avoir une crise et d'être incapable de la faire passer. Je me voyais déjà allonger au bord de la route, incapable de trouver mon souffle et entendant les rôdeurs arriver. Rien que d'y penser je sentais ma gorge se serrer et l'air devenir moins fluide dans mes poumons. Je devais alors tout faire pour me détendre, ce qui était difficile quand on errait dans le désert avec juste de quoi boire et manger, sous un soleil de plomb et avec l'idée en tête que cette journée sera peut être votre dernière sur terre. J'étais à environs 5 kilomètres d'un village et je me dirigeais droit dessus. Ma serpe bien serrer dans ma main gauche, j'essayais de trouver toute les bonnes raisons que je m'étais listé pour ne pas faire demi-tour. Si je trouvais le courage de rentrer dans le village puis d'entrer dans la pharmacie, alors j'avais une infime chance de pouvoir trouver ce dont j'avais besoin et peut être même plus encore. Je marchais d'un bon pas, le soleil tapait fort et je sentais la peau de mes épaules qui rougissaient surement au soleil, de l'écran total pourrait aussi être une bonne raison d'entrer dans cette pharmacie. La ville pointa finalement le bout de son nez, les rues étaient vides, les lieux très calmes et malgré mes efforts le bruit de mes pas résonnaient entre les maisons. La pharmacie se trouva bientôt devant moi, j'étais arrivée à mon but et pourtant j'étais incapable de bouger, incapable de prendre la décision de rester ou de partir.

Je changeais d'avis un bon millier de fois, faisant même parfois demi-tour avant de revenir rapidement sur mes pas. Bref, j'allais finir par me retrouver encerclé de rôdeurs à hésiter ainsi, je devais me diriger vers la porte et entrer, affronter les monstres et ensuite me servir, j'en étais capable, je pouvais le faire, je ... je me stoppais net, mon cœur bondis dans ma poitrine quand je remarquais que tout à mon hésitation, je n'avais pas vu que quelqu'un, un humain s'était diriger vers la porte de la pharmacie et semblait bien décider à y entrer. J'hésitais un instant, cela pouvait être un psychopathe, un violeur où tout autre chose pourtant, il n'avait pas peur, il pouvait me faire entrer et m'aider à trouver ce dont j'avais besoin. Alors que cela faisait au moins 20 min que je n'arrivais pas à prendre une décision sur mon entrée dans la pharmacie, il me fallut moins de 10 secondes pour décider de héler cet inconnu. Hé ! Toi ! Je déglutis difficilement quand il se retourna vers moi.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I can't breath (Ft Joshua) Lun 11 Aoû - 22:27



I can't breath
(christopher mc candless) † j'ai lu quelque part que l'important dans la vie n'est pas nécessairement d'être fort, mais de se sentir fort.
Sans arrêt les mêmes gestes qui se répètent. Les mêmes mots. J'ai l'impression de devenir fou, dans la zone. Voire même d'être un lion en cage, pas libre de ses mouvements. Au final, les règles ne sont pas très strictes. Mais il y a toujours quelque chose, quelqu'un, pour me rappeler que je ne suis pas à ma place. Je ne suis pas fait pour la vie en communauté. Pourtant, je n'ai que peu de choix : m'adapter ou partir. Survivre ou crever. Je ne choisis pas ; je prends les deux. Pour Elizabeth, et toutes ces personnes que j'ai appris à apprécier avec le temps, je ne peux pas partir. Pour moi, aussi, de manière égoïste. Je sais me débrouiller dehors, mais je ne m'en sortirai pas exceptionnellement bien, je le sais. Survivre seul est loin d'être aussi aisé qu'on l'imagine. Ça ne m'empêche pas le moins du monde de sortir assez régulièrement. Pour prendre l'air, pour voir d'autres choses, mais aussi pour essayer de trouver des médicaments. Le manque est, pour l'instant, encore aux abonnés absent. Mes stocks dureront encore quelques semaines, mais je ne peux pas me permettre de me retrouver à court. Mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit. Alors, fréquemment - presque tous les soirs -, je sors. Je pars à l'aventure, dans une ville voisine, ou une autre un peu plus loin. Très - trop ? - souvent, je rentre bredouille. Du moins, au niveau des anti-dépresseurs, parce que je fais toujours en sorte de ramener un peu de bouffe, ou quelque chose pour noyer le poisson.

C'est ce qui me permet de passer plus ou moins inaperçu dans le zone. Je suis un fantôme, qui ne traîne que rarement dans les endroits trop bondés. Je préfère être dehors que devoir parler avec de parfaits inconnus, encore trop chamboulés par l'épidémie qui a ravagé nos vies. Aujourd'hui, je suis parti à l'aube à bord d'une des voitures mise à notre disposition, bien décidé à trouver des anti-dépresseurs. J'ai besoin de renflouer mes stocks avant de me retrouver à sec. Après une matinée plus qu'inutile, je prends la direction d'un autre village. Il est beaucoup plus loin, celui-là, mais j'ai le pressentiment que ça ne peut pas être une catastrophe aussi. De toute façon, j'ai tout le reste de la journée devant moi. Je me dirige tout de suite vers une pharmacie. La première sur laquelle je tombe, et peut-être même la seule vue la taille du village. J'attrape ma machette sur le côté passager, ainsi qu'un fusil à pompe. Juste au cas où. Et puis, je m'extirpe de la voiture, et après un bref regard autour de moi, je me plante devant la pharmacie. En plein examen de l'intérieur de la boutique, je n'entends pas les bruits de pas derrière moi. Sans doute parce qu'ils sont humains et, donc, pas accompagnés de râles et grognements. D'un bond, je me retourne, mon fusil à pompe d'ores et déjà levé en direction de l'inconnue. Quand je comprends que j'ai bel et bien à faire à une fille, je baisse mon arme. Inutile de la faire flipper. « T'es seule ? Armée ? » Je préfère la questionner tout de suite, plutôt que de me faire surprendre après. Je ne prends pas de risques inutiles.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21975

× Points de vie : :
425

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I can't breath (Ft Joshua) Sam 17 Jan - 17:17

RP archivé.

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I can't breath (Ft Joshua)

Revenir en haut Aller en bas

I can't breath (Ft Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-