Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Ven 29 Aoû - 23:07

Maybe tomorrow we'll find our way
Il devait être environs huit heures du matin, Tybalt et moi avions été réveillés aux aurores par la lumière du soleil et avions décidé de nous mettre en route en direction de la zone 51. Nous n’avions pas de GPS et sur ce coup là je faisais entièrement confiance à Ty’, s’il y avait bien une chose sur laquelle j’étais véritablement nulle c’était l’orientation ! Bon je savais tout de même retrouver mon chemin quand je m’éloignais du camp pour aller chasser, mais de là à être capable de servir de carte pour trouver un endroit bien précis, je n’y étais pas encore. Je n’étais pas non plus particulièrement emballée par l’idée d’aller trouver la zone 51, non pas que l’idée de trouver un coin calme et sécurité me rebutait, bien loin de là, juste … J’avais du mal à croire qu’il existait vraiment un havre de paix dans tout ce cauchemar. C’était tellement dur à imaginer que quelque part non loin de là il y avait des gens qui vivaient en paix, sans plus véritablement se soucier des zombies, ou du moins, beaucoup moins que si ils devaient survivre seuls dans les bois. J’ignorais également si je parviendrais à m’intégrer si jamais on trouvait cette fameuse zone, étant donné que je n’étais vraiment pas du genre douée pour vivre en société apocalyptique. Sauf s’il y avait un bar… Là je pourrais faire des bonnes boissons. C’était assez angoissant en fait, peut-être accepteraient-ils Tybalt et pas moi ? lui, il était certain que tout le monde allait l’aimer je ne doutais pas de ça.


On aurait pu croire que nous étions en pleine balade amoureuse comme ça, ma main fermement agrippée à celle de Tybalt. Depuis que nous nous étions réellement avoués nos sentiments je tentais de me montrer plus démonstrative avec lui, en lui prenant la main par exemple, ou en essayant simplement de ne plus laisser s’installer de distance entre nous. Je n’étais pas très douée lorsqu’il s’agissait d’agir comme un couple, mais je tentais à ma manière de faire des efforts et j’espérais juste qu’il le voyait. Pour tuer le temps dans ses longues « promenades » parfois trop silencieuses j’avais heureusement une arme redoutable : un Ipod que j’avais dégoté dans une maison fouillée quelques nous auparavant. Par chance, il était totalement chargé quand je l’avais trouvé et la batterie ne se vidait pas très rapidement ainsi je pouvais me permettre d’écouter de temps en temps un peu de musique chose qui étrangement pouvait faire un bien fou. Cela faisait combien de temps que je n’avais pas fredonné un air que j’aimais bien ? Une éternité. Mes écouteurs dans les oreilles j’avançais en bougeant légèrement la tête de gauche à droite au rythme de la musique. Ces derniers temps j’en écoutais surtout une en particuliers que j’aimais énormément et, retirant l’un de mes écouteurs je me tournais vers Tybalt pour le lui mettre dans l’oreille, un sourire moqueur aux lèvres. « Tu vois Ty’, ça c’est de la bonne musique ! » Lui lançais je en sachant très bien qu’il comprendrait la pique. Ce n’était pas parce qu’on était ensemble que je n’allais pas continuer à le casser sur sa musique, je n’étais pas non plus devenu un ange !
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Sam 30 Aoû - 20:33



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Je voulais toujours croire en l'existence de cette zone 51. Enfin, je savais qu'elle existait bel et bien. Maintenant, restait à voir si elle était vraiment sécurisée et tout le bazar. Je ne voulais pas qu'on se fasse avoir dans un piège par exemple. Je m'en voudrais terriblement si c'en était un et que j'entraînais la femme que j'aimais ,dans ce traquenard stupide. Je le regretterais beaucoup plus vis à vis d'elle, que pour moi. Mais ça, c'était évident. Question de sentiments immenses et des plus sincères. Je l'aimais alors forcément, j'aurais toujours tendance à la faire passer avant ma propre petite personne. Mais je devais tâcher de ne pas trop lui en faire part, sans quoi, elle pourrait bien me remettre à ma place bien comme il le fallait. Même si nous étions davantage comme un couple désormais et que nous nous étions avoués nos sentiments, je préférais continuer d'être le plus prudent possible, pour ne surtout pas faire de grosse connerie. Ce serait trop dommage de tout foutre en l'air par ma propre bêtise. Je n'y tenais vraiment pas ! Et puis notre relation était vraiment trop parfaite telle qu'elle l'était, pour que je lui avoue quoi que ce soit de plus que le fait que j'étais sacrément amoureux d'elle. D'autant plus qu'il y avait intérêt que ça continue de fonctionner toujours aussi bien, vu que nous n'avions personne d'autre que nous même. Nous continuions d'évoluer simplement à deux et pour ma part ce choix me convenait parfaitement. Je m'étais habitué à n'avoir qu'elle et j'aimais ça !

    Bon les silences prenaient parfois un peu trop de place. C'est qu'on avait pas forcément envie de causer tous les deux quand on marchait. Il fallait être sur le qui-vive de façon constante. Et puis de quoi pouvions-nous parler de toute façon ? Ce n'était pas comme si on avait des vies qui se chamboulaient constamment et dans lesquelles il arrivait toujours un petit quelque chose. D'autant plus que nous passions énormément de temps ensemble tous les deux. Alors forcément, on savait tout de l'autre et il n'y avait tout simplement rien d'autre à ajouter. Mais de temps en temps, comme c'était le cas ce jour là, Victoria écoutait de la musique dans son I Pod. Personnellement, je ne tentais pas d'en écouter. Je préférais m'en détacher complètement. Sauf que ce coup ci, elle me flanqua un écouteur dans l'oreille pour me vanner. Sauf que je blêmis un peu en reconnaissant la chanson. C'était "seulement" l'un de mes plus gros succès.  Je parvins quand même à me dérider malgré tout, en songeant qu'elle venait sans le vouloir, de me faire l'un des plus beaux compliments qui soit, de sa part ! « Vic ... je ne sais vraiment pas comment je dois prendre le fait que tu ne sois même pas capable de reconnaître ma voix ... » Soufflai-je l'air de rien en lui adressant un regard attendu. Avant de lui rendre son écouteur et m'éloigner d'elle en sifflotant doucement, bien heureux de ma réponse et de pouvoir lui couper ainsi le sifflet.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Sam 30 Aoû - 21:16

Maybe tomorrow we'll find our way
J’ignorais vraiment ce qui nous attendait au bout du chemin, soit une zone sécurisée comme Tybalt l’espérait, soit rien comme je m’y préparais mentalement. Pourtant j’avançais toujours car au fond, nous n’avions plus que ça à faire. Où aller si ce n’était pour suivre notre intuition ? Trouver une cabane, passer une nuit, reprendre la route et espérer trouver un nouveau gîte pour la nuit ? J’étais bien épuisée de tout ça alors soit on trouvait cette fameuse zone soit tant pis, on trouverait sans doute un petit coin qui nous permettrait de nous établir un campement définitif. J’ignorais encore si à deux nous serions capables de survivre si l’on s’installait quelque part où s’il nous faudrait peut-être chercher d’autres survivants même si l’idée de rester que lui et moi me plaisait mieux. Contrairement à lui j’étais pas mal casanière, bien plus asociale alors qu’il était beaucoup plus à l’aise que moi parmi les autres survivants. Durant le chemin nous gardions souvent le silence et pourtant ce n’tait pas non plus faute d’en être arrivés à un point de notre relation où nous n’avions plus rien à nous raconter, au contraire ! Nous avions tout notre passé à partager l’un avec l’autre sauf qu’en parler comme ça, tout en restant aux aguets c’était vraiment pas le top. On préférait généralement attendre que la nuit tombe et qu’on se blottisse l’un contre l’autre, la nuit étant beaucoup plus propice aux confidences.

Pour l’instant, je trouvais de quoi m’occuper en allumant le petit Ipod que j’avais trouvé et en écoutant en boucle une chanson que j’avais beaucoup aimé sans vraiment savoir qui c’était. Je ne regardais même pas les noms des chanteurs, me contentant de faire avance ou retour pour économiser la batterie de l’appareil. Cette fois-ci, je décidais de faire partager mes goûts musicaux avec Ty’, car quand même, il avait été un chanteur mondialement connu ! Et pourtant la musique était souvent la dernière chose dont on parlait tous les deux, ce que j’avais toujours trouvé étrange. Enfin, si on mettait de côté le fait que je le vannais sur son groupe à chaque fois, bien sûr. Pour une fois alors, en le forçant un peu je lui mettais l’écouteur dans l’oreille en le vannant gentiment, une nouvelle fois. Sauf que voilà, je ne m’attendais pas à ce qu’en fait celle qui se retrouve le souffle coupé ce soir moi. Sur le coup, je ne compris pas tout de suite ce qu’il venait de dire, comment ça je ne reconnaissais pas sa voix ? Mais c’était pas lui qui …. Allumant l’ipod pour voir le nom, je restais environs dix secondes comme… Une conne !  « Ta voix… » Répétais je alors en réalisant que j’avais passé mon temps à le vanner quand même et que là j’me retrouvais à juste totalement adorer l’une de ses chansons. Je savais qu’en plus ça devait bien l’amuser ! « Je la reconnais pas parce que c’est modifié par ordinateur ! C’pas ta vraie voix ! » J’étais d’une mauvaise absolue il fallait quand même le reconnaître. « Et prouve que c’est toi qui chante, allez j’écoute ! »
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Jeu 4 Sep - 20:27



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Le silence était loin d'être notre ennemi. A la vérité, il était même plutôt en notre faveur puisqu'il évitait que nous ne nous fassions remarquer à tout bout de champ, par les rôdeurs qui pourraient éventuellement se trouver dans les parages. Il y avait quand même peu de chance pour que nous soyons pleinement seuls dans cette forêt. Il devait bien y avoir deux trois zombies qui stagnaient dans les environs, sans trouver de chaire fraîche à se mettre sous la dent. Mais je ne m'en inquiétais pas outre mesure. Parce qu'avec Vic, nous savions parfaitement nous défendre. Et que nous étions assez aux aguets pour ne manquer aucun bruit si jamais quelque chose bougeait près de nous. Si une branche craquait, il y avait fort à parier pour que nous soyons déjà prêt à tomber sur le truc ou la personne, armes aux points. Nous étions parfaitement à même de nous défendre chacun de notre côté. Sans même prendre le risque de trop s'en faire pour l'autre et, du coup, de risquer sa propre vie. C'était l'avantage de ne dépendre de vraiment personne. Ainsi, on évitait les risques insensés pour les autres. On pouvait ne penser qu'à soit. Quoi que dans notre cas c'était penser à l'autre par le même coup. Si je crevais, elle ne survivrait sans doute pas bien longtemps toute seule. Et inversement. Donc, il fallait que chacun veille sur ses propres fesses. Et ainsi tout allait bien !

    Finalement, après de longues minutes de marche silencieuse, Victoria elle même vint interrompre ce moment de quiétude pour me faire écouter la musique qui passait actuellement dans son i pod. Je ricanai dans ma barbe en réalisant que c'était bien beau de me vanner sur ma musique, si c'était pour l'aimer plus que de raison à côté de ça. Ce qu'elle pouvait être bête parfois ! Mais je trouvais cela adorable. De sa part en tout cas. « Oui, ma voix. » Répétai-je pour la taquiner ouvertement, en levant même les yeux au ciel. Histoire de bien lui faire comprendre comme j'étais amusé devant le fait qu'elle n'ait même pas été capable de reconnaître ma voix. Mais têtue comme elle l'était, elle mentionna le fait qu'elle avait été modifiée et tout ça. Je pilai net en m'arrêtant de marcher, pour pivoter sur moi même, lui faire face et ainsi lui lancer un regard franchement outré. Non mais n'importe quoi ! « Tout ça pour avoir le dernier mot ! Excuse moi de te détromper, mais ma voix a rarement été modifiée pour les enregistrements ! » Insistai-je, piqué au vif et presque vexé. Je croisai les bras sur mon torse pour lui lancer un regard sévère. « Je n'ai rien à prouver. Si tu n'es pas capable de reconnaître ma voix, c'est pas mon problème ! »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 8 Sep - 21:46

Maybe tomorrow we'll find our way
C’était en étant prête à le suivre pour poursuivre ce qui me semblait être une chimère que je me rendais compte à quel point je pouvais aimer Tybalt. Si j’avais été seule, sans doute que j’aurais préféré me trouver un coin sécurisé ou m’installer plutôt que de courir après une soit-disante zone sécurité ou tout le monde pourrait vivre de façon pratiquement normale ! Tout était pourtant bien différent maintenant, si l’envie de trouver cette zone pouvait le rendre heureux et bien je le suivais, même si pour ma part j’étais quand même pas mal sceptique ! Une partie de moi espérait bien sûr que ce soit vrai et qu’on allait pouvoir enfin une chance d’être en paix quelques temps mais mon côté un peu trop réaliste reprenait bien vite le dessus, malheureusement. Pour l’instant, nous étions surtout coincés dans ces foutus bois, prêts à sauter sur le premier rôdeur qui pointerait le bout de son nez. Si certains passaient leur temps à se surveiller les arrières mutuellement, Tybalt et moi avions une toute autre méthode de défense, et elle était très simple : se sauver soi-même, c’était sauver l’autre. Même si je ne le lui montrais pas, mes sentiments pour lui étaient très forts. Parfois en marchant je le fixais de dos, imaginant alors qu’un rôdeur ne me le vole définitivement et cette simple pensée me faisait frissonner, c’était généralement dans ces moments là que je me rapprochais pour attraper sa main, sans qu’il ne comprenne forcément le pourquoi de la chose.

Et parfois quand je ne m’imaginais pas les pires scènes dans ma tête, j’écoutais la musique de mon petit ipod que j’avais trouvé. L’idéal serait sans doute de trouver un chargeur solaire pour me permettre de le recharger à l’infini, surtout que depuis quelques temps maintenant j’écoutais en boucle la même chanson. Oui mais voilà, jamais il ne m’était venu à l’idée de regarder qui en était le chanteur pour la simple et bonne raison que de toute façon, c’était pas comme si je pouvais aller me prendre une place de concert maintenant ! Ainsi, j’étais réellement sur le cul quand Tybalt m’annonçait que c’était tout simplement l’une de ses chansons à lui. Moi qui passait pas mal de mon temps à lui répéter que jamais je ne pourrais aimer l’une d’entre elles, voilà que j’avais passé des heures à me la repasser sans cesse ! Oh ça devait bien le faire rire oui, mais c’était sans compter sur ma mauvaise foi habituelle. Je manquais de peu de me cogner à lui tant il s’arrêta de marcher d’une façon brusque pour se retourner vers moi. Visiblement, supposer que sa voix était modifiée était un sacrilège ! « Oh pardon de ne pas être l’une de tes groupies capable de reconnaître ta voix en moins d’un millième de seconde » Grondais je en fronçant les sourcils alors que son regard se faisait sévère. Oui mais bon, j’étais bien loin d’être le genre à baisser les yeux devant ce genre de regard, et ça il le savait parfaitement ! « Et si je chantais tu reconnaitrais la mienne peut-être ?! » Rétorquais je en haussant un sourcil. Franchement, j’écoutais tellement peu ses chansons à lui que je n’avais jamais vraiment retenu le son de sa voix. Par contre quand il parlait là oui, je pouvais le reconnaître entre mille. « Tu devrais être content que j’en apprécie une déjà ! »
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mar 9 Sep - 21:53



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Quand je voyais Victoria se plonger dans les musiques de ce I Pod qu'elle avait trouvé quelques temps plus tôt, je ne me posais pas du tout la question de savoir ce qu'elle écoutait au juste. Je ne savais pas quel artiste passait dans ses écouteurs, ni même si elle écoutait une chanson plus que les autres, ou non. Ce n'était pas vraiment que je m'en foutais et que ses goûts en la matière ne m'intéressaient pas. Simplement, je préférais me tenir aussi éloigné que possible, de la musique. Elle me rappelait beaucoup trop de choses. Et au final, ce n'était pas forcément du positif. Vu que ça me déprimait plus qu'autre chose, quand on y réfléchissait bien. Je n'étais même pas certain qu'elle soit tout à fait consciente de cela, vu qu'elle venait de me demander de chanter pour lui prouver que j'étais bien l'interprète de la chanson qu'elle venait de me faire écouter. Tout ça pour ne pas reconnaître qu'elle avait un peu abusé de ne pas reconnaître ma voix. Jusque là, je trouvais ça plus marrant que vraiment vexant. ca pouvait arriver. Et puis en effet, une voix pouvait tellement changer entre le fait de parler, et le fait de chanter. Non, vraiment, je ne lui en voulais pas. Mais ça pourrait bien changer au vu de ses mots suivants.

    Je serrai les dents et me remis finalement en marche sans lui accorder un regard de plus. Je ne répondis pas non plus à sa question, continuant de m'éloigner à pas rapide. Il était rare que je m'énerve, vraiment. Mais la musique était toujours le point sensible. Celui sur lequel il était vraiment aisé de me titiller. Parce que ça me ramenait à un passé qui était mort et enterré à l'heure d'aujourd'hui. Ce que j'étais bien obligé de regretter vu comme j'étais heureux à cette époque là. Je m'arrêtai encore une fois à sa dernière remarque, pour lui faire face et lui lancer un regard noir. « Tu comptes vraiment jouer à la connasse encore longtemps ? » Demandai-je sur un ton franchement sec, sans pouvoir m'en empêcher. « Tu es en train d'écouter l'une de mes chansons. Voilà. Fin de l'histoire. » Ajoutai-je toujours sur le même ton. Avant de me détourner encore une fois d'elle et reprendre mon avancée rapide. Ma réaction était sans nulle doute excessive. Complètement disproportionnée. Mais c'était plus fort que moi. Par moment je ne supportais pas ses plaisanteries qui concernaient mon ancien métier. Mon ancienne vie. Qu'elle n'aime pas ce que je faisais, c'était une chose. Mais qu'elle me rabâche ça et ne soit ensuite pas capable d'assumer le fait qu'elle aimait bien l'une de mes chansons, ça avait le don ... De m'irriter, dirons-nous.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mer 10 Sep - 21:58

Maybe tomorrow we'll find our way
J’avais trouvé ça étrange que Tybalt ne cherche pas à m’emprunter l’ipod de temps en temps, surtout que lorsque je l’avais trouvé je m’étais dit en premier lieu que cela pourrait pas mal lui paire mais visiblement je m’étais trompée. Je n’étais pas du genre fine psychologue et n’allais pas chercher trop loin la raison, mais je me doutais bien que cela devait quand même avoir un lien avec une certaine nostalgie de son passé de chanteur qu’il pouvait ressentir. On parlait tellement peu musique -sans quand je me moquais de lui- que j’étais parfois presque sur le point d’oublier quel métier il exerçait avant. En apprenant que je venais juste d’écouter l’un de ses morceaux, ma réaction avait été pas mal vive tout de même car j’étais énormément surprise. J’avais toujours refusé catégoriquement de laisser la moindre chanson à sa musique et pourtant là, je m’étonnais à en apprécier une plus que de raison. Ce qui aurait pu être une bonne nouvelle était pourtant sur le point d’être le sujet principale d’une de nos énièmes disputes, un peu comme quand avant on ne pouvait pas trop se supporter. Il aurait pu se contenter de se moquer gentiment de moi, de rire de ma mauvaise foi absolue et reprendre sa route en se disant qu’il avait quand même réussi à me faire apprécier l’une de ses musiques mais non, il s’était brusquement braqué et face à quelqu’un comme moi, c’était pas ça qui pouvait calmer les choses.

En entendant le mot connasse je fronçais les sourcils tout en serrant brusquement le point. Il était sérieux là de s’emporter comme ça pour une simple connerie de chanson ? Une chose était certaine, je ne risquais plus de l’écouter de la même manière en tout cas. L’envie que j’avais de le gifler me démangeait pas mal mais pourtant je parvenais à lui résister. « La connasse elle t’emmerde, si tu t’es levé du mauvais pied ce matin, c’est pas ma faute. » Répondais je d’un ton glacial, tout comme mon regard d’ailleurs. Je retirais le dernier écouteur de mes oreilles avant de fourrer mon ipod dans ma poche. J’aurais très bien pu me contenter de lui jeter en pleine tête pour me détendre un peu mais je ne voulais pas me priver de lui juste sous le coup de l’énervement. Surtout que j’étais presque sûre que Tybalt serait capable d’avancer sans même le ramasser alors bon. Je me remettais en marche en ignorant sa dernière phrase parce que j’étais vraiment putain de vexée. Il aurait franchement pu être content de voir que je pouvais quand même aimer l’une de ses chansons mais non, il avait réagit d’une manière franchement exagérée et vu mon sale caractère je n’étais pas du genre à tenter de calmer les choses. Au contraire sans l’attendre une seule seconde, je reprenais mon chemin en l’ignorant, faisant exprès de marcher beaucoup plus vite qu’au départ pour instaurer une certaine distance entre nous. Par chance, je n’entendais pas de bruits suspects malgré le fait qu’on avait parlé pas mal fort, de toute manière le premier rôdeur qui se pointerait risquerait fortement de se prendre ma colère en pleine face et de ne pas survivre plus de trois secondes.
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Jeu 11 Sep - 20:36



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Peut-être que Victoria n'aurait pas du me faire écouter cette chanson qu'elle écoutait en boucle et qui n'était autre que l'un de mes plus grands succès. Peut-être qu'elle n'aurait pas du en profiter pour se payer encore une fois ma tronche sur ce sujet pourtant bien sensible pour moi. Mais jamais ô grand jamais, je n'aurais du l'insulter en retour. Soit, je ne la traitait pas clairement de connasse, mais disais qu'elle se comportait comme telle. Ce qui, en soit, revenait tout à fait au même. Et pourtant, j'étais encore trop agacé pour revenir sur mes paroles. Au lieu de m'excuser ou autre, je m'éloignai rapidement d'elle, désireux d'instaurer une certaine distance physique entre elle et moi. Ce qui était assez con vu que nous n'étions plus que tous les deux désormais et qu'il serait donc préférable d'éviter ce genre de scène horrible. Je trouvai quand même le courage de serrer les dents pour ne rien lui répondre, quand elle s'énerva à son tour, me balança quelques paroles et s'éloigna à pas rapides. Les minutes défilèrent ainsi, durant lesquelles je tentais quand même de garder un oeil sur elle pour qu'elle ne me distance pas de trop, sans pour autant chercher à la rattraper. Ce serait inutile vu notre état de nerf à tous les deux et je le savais bien.

    Mais après de longues minutes, je songeai que cette situation ne pouvait quand même pas s'éterniser. On vivait dans l'idée que l'on pourrait être séparés à tout moment. Or, ce serait d'autant plus con si ça arrivait alors qu'on était en mauvais termes tout de même. En tout cas, moi, je refusais de prendre un tel risque ! « Vic ... » Finis-je par soupirer en trottinant un peu pour la rattraper. Une fois à sa hauteur, je m'emparai de sa main pour la faire se retourner et m'emparai également de son autre main pour m'assurer qu'elle ne me filerait pas une gifle ou autre coup de ce genre. Bon je n'étais pas à l'abris d'un coup de pied. Mais elle ne ferait quand même pas une chose pareille, si !? « Je suis désolé pour le connasse. J'aurais pas du. » Soupirai-je en penchant un peu la tête de côté et en plongeant mon regard dans le sien, avec le grand espoir que ça l'aiderait à me pardonner un tant soit peu mon petit écart de langage. Ce n'était pourtant pas dans mes habitudes de me laisser emporter et encore moins de dire le moindre gros mot. Surtout à son encontre ! J'espérais qu'elle en était consciente.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Jeu 11 Sep - 21:05

Maybe tomorrow we'll find our way
Nous ne nous étions jamais véritablement disputés Tybalt et moi, plusieurs fois on s’était un peu chamaillé mais jamais rien comme maintenant. Sauf que là tout était différent, déjà nous n’étions plus que deux personnes dans un groupe de survivants mais un nouveau couple seul. C’était déjà déstabilisant pour moi de me retrouver en couple étant donné que je n’étais vraiment pas douée pour ça, mais en plus me retrouver à me disputer avec Tybalt, c’était vraiment pas facile. Je n’avais pas envie de le perdre et en même temps j’avais envie de le laisser comme une merde dans son coin seul, même si au fond, rien ne me donnait envie de véritablement l’abandonner. Juste, j’étais dans ma colère et valait mieux éviter de m’approcher de trop près en fait. On avait beau se connaître énormément sur pas mal de points, quand il s’agissait de dispute il nous était encore impossible de prévoir les réactions de l’autre. Pour le moment on avait juste la même envie : s’éloigner et marcher seul. C’était sans doute très bête car on risquait rapidement de se perdre de vue bêtement, sans compter le danger que cela pouvait représenter !

Ce qui était encore plus stupide était sans doute le fait que nous avions failli avoir le coeur brisé quand on avait cru que j’allais mourir et que maintenant qu’on avait survécut à ça, on se disputait comme des gosses alors qu’à tout instant, on pouvait disparaître. Et si jamais je devais le perdre après une dispute, sans doute que cela me hanterait jusqu’à la fin de ma vie ! J’avais cette idée qui me tournait en tête depuis plusieurs minutes maintenant et pourtant ma putain de fierté m’empêchait de revenir vers lui. C’était encore une chose bien bête ça, mais à croire que je ne pouvais pas être parfaite. J’étais encore très en colère quand il m’attrapa la main pour me forcer à me retourner et heureusement qu’il eut le réflexe de m’attraper l’autre, sinon j’aurais cherché à le repousser. Je secouais le main de gauche à droite mais il maintenait bien la prise ! Je détestais simplement l’idée de ne pas être libre de mes mouvements et pourtant je plantais mon regard furieux dans le sien pour l’écouter parler. Plissant les yeux je finis par soupirer en cessant de bouger les mains. Lui avait su mettre sa fierté de côté pour venir s’excuser, bon en même temps il faisait même bien de le faire ! « T’aurais pu te contenter de te moquer et finalement glisser que t’étais content que j’en aime une ! » Grommelais je encore un peu en colère. Après tout, il pouvait être content que la femme qu’il aimait change finalement d’avis sur au moins une de ses chansons non ? C’était pas rien en plus vu mon caractère ! Je tentais de faire descendre ma colère doucement, cessant définitivement de remuer des mains avant de souffler. « Lâche-moi les mains… En dehors du sexe je déteste qu’on me maintienne prisonnière. »
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Jeu 11 Sep - 22:01



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Je n'aimais vraiment pas du tout l'idée que nous demeurions dans une atmosphère aussi tendue tous les deux. je n'aimais pas ça du tout. Pourtant, il me fallut un bon moment avant de me décider à prendre sur moi pour laisser ma fierté de côté et rattraper Victoria pour tenter d'arranger les choses. Soit, je ne doutais pas qu'elle n'allait pas me sauter au cou en pleurant et me répétant combien elle m'aimait. Mais j'espérais quand même qu'on parviendrait à mettre cette petite histoire stupide, dans un coin de notre tête, pour passer à autre chose. Selon moi, c'était vraiment trop stupide de perdre notre précieux temps à se prendre la tête ainsi. Et tant pis si je prenais le risque de recevoir un coup de sa part. C'était un risque que je prenais quand même. Parce qu'elle le méritait amplement malgré tout. Et que notre relation en valait largement la peine également. La question ne se posait même pas ! « Vic, on va pas revenir là dessus ... » Soupirai-je doucement, pour toute réponse, devant sa nouvelle remarque. Est-ce qu'elle ne pouvait vraiment pas s'en empêcher ? Il fallait croire que non. Et c'était pour le moins frustrant. J'aurais préféré qu'elle n'en rajoute pas vu le pas incroyable que je venais tout juste de faire vers elle !

    Je fis la moue quand elle me demanda ensuite de libérer ses mains. Malheureusement pour elle, c'était pire encore si elle m'en faisait la demande. En fait, elle ne devrait même pas stresser à ce point, juste parce que je lui tenais les mains. Ce n'était pas non plus comme si je l'avais ligotée à un arbre, merde ! « Victoria, tu sais que je pourrais prendre ça comme un manque de confiance, total ? Je ne suis pas n'importe qui. Pas que je sache en tout cas ... » Lui rappelai-je d'une voix la plus douce et la plus calme possible, sans la quitter un seul instant du regard. « Embrasse moi et je te libère ... » Ajoutai-je ensuite, l'air de rien. C'était davantage une façon de m'assurer que notre petite dispute était vraiment passée ou non. Si vraiment elle ne m'en voulait plus ou plus trop, elle m'embrasserait sans hésiter et pas non plus comme une sauvageonne. Logique, non ? En tout cas ça l'était dans mon esprit. Et si elle ne le faisait pas comme je l'espérais ... Eh bien tant pis pour elle ,sans doute que je la garderais captive quelques minutes de plus voilà tout !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Jeu 11 Sep - 22:36

Maybe tomorrow we'll find our way
J’avais beaucoup de mal à comprendre pourquoi il n’aimait pas parler de musique, que ce soit la sienne ou bien celle des autres. J’avais du mal à me mettre à sa place et tenter de savoir ce qu’il pouvait penser de tout ça, j’avais déjà bien trop de difficulté à comprendre ce que je pouvais ressentir moi-même, alors imaginer pour les autres c’était vraiment infaisable ! J’essayais pourtant, et la seule idée qui me venait était que cela était du au fait qu’avec la fin du monde et toute cette merde, il devait avoir du mal à repenser à tout ça. En même temps, s’il était du genre à vouloir chanter et jouer de la guitare tout le temps cela ne nous aiderait pas du tout à survivre avec tout le bruit qu’il ferait ! Il ne parlait jamais de ça, sauf quand je lançais le sujet et cela tournait court, il n’avait pas évoqué un seul souvenir de concert ou quoique ce soit et au fond de moi je trouvais quand même ça louche, comme si cela pouvait cacher une blessure assez profonde. Sauf que je me sentais bien incapable de pouvoir l’aider à en guérir alors je restais moi aussi silencieuse à ce sujet jusqu’à aujourd’hui ou bien évidement, douée comme j’étais j’avais fini par faire exploser une dispute entre nous. C’était totalement débile vu notre situation et notre besoin totalement vital l’un de l’autre que de se disputer et s’éloigner. Je ne pouvais pas vivre trop longtemps séparée de lui, je détestais ça ! « J’aime pas ne pas comprendre… » Soufflais je alors en haussant lentement les épaules en signe de résignation. Je ne pouvais pas le forcer à me dire qu’une partie de lui, même infime, était heureuse que j’écoute l’un de ses morceaux s’il n’en avait pas envie après tout. J’osais juste espérer qu’un jour il soit heureux que la femme qu’il aime soit au moins capable de supporter l’une de ses chansons alors qu’auparavant il était hors de question que de tenter de m’en faire écouter une !

J’avais pas mal de difficulté à sentir ses mains retenir les miennes de cette façon, pourtant je savais très bien qu’il n’allait pas tenter de me faire du mal ou quoique ce soit, juste que je n’étais pas véritablement du genre à me laisser dominer. Ca et le fait que je me sentais bien démunie maintenant que je ne pouvais plus vraiment les bouger. il l’avait aussitôt ressenti et me fit remarquer que je pouvais avoir confiance même s’il me tenait les mains. A sa remarque je soupirais, il savait parfaitement que j’avais confiance en lui et que je pouvais remettre ma vie entre ses mains les yeux fermés. A sa façon de parler, j’avais l’impression qu’il tentait de me convaincre que même si un rôdeur me sautait dans le dos et qu’il maintenait mes mains prisonnière, je pouvais rester totalement détendue car il serait là pour moi. Il était pas un peu en train de me faire la leçon la en fait ? Si, un peu. Et sans doute parlait-il aussi le plus doucement possible pour tenter de me rassurer. A cet instant, j’avais l’impression d’être un chiot apeuré qu’il tentait d’éduquer. Ce fut moi qui détourna le regard en soupirant, je n’aimais vraiment pas ne pas être libre de mes mouvements. «Mais non j’ai confiance… allez lâche… » demandais je d’une voix presque suppliante, juste avant d’ouvrir des yeux ronds à sa demande. Un baiser ? Mais c’est qu’il se mettait au chantage maintenant celui-là ! Je n’étais plus vraiment colère contre lui de toute manière, et l’embrasser je n’étais jamais contre. « Bon ça, je sais faire ! » Soufflais je en m’approchant pour prendre ses lèvres quelques secondes avant de reculer mon visage du sien et de regarder mes mains toujours prisonnières comme pour lui dire que j’avais rempli ma part du marché.
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Sam 13 Sep - 14:40



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    J'avais tout de même un peu de mal à comprendre comment nous avions fait pour en arriver là. Mais ce qui était fait, était fait. On ne pouvait décemment pas revenir en arrière de toute façon. Alors poursuivre notre marche ne serait pas une mauvaise chose. Mais d'abord, tenter d'arrondir les angles et arranger les choses entre nous. Je ne supportais pas l'idée qu'on reste ainsi en froid tous les deux. D'autant plus qu'avec notre vie actuelle, on courait sans cesse le risque d'être séparés l'un de l'autre tout de même. Alors il fallait se montrer sérieux et mature. Raison pour laquelle je venais de la rattraper. Mais elle semblait vouloir remettre à tout prix le sujet sur le tapis. Ce que je ne parvenais vraiment pas du tout à comprendre. Ne pouvait-on vraiment pas passer à autre chose !? « Mais ... Qu'est-ce qu'il y a que tu ne comprends pas ? » Demandai-je sur un ton incertain. Parce que je sentais que ça allait encore être pour ma gueule et qu'il y avait bien un truc qu'elle gardait en travers de la gorge. Maintenant, restait à savoir quoi. mais je n'avais pas le moindre doute quant au fait que ça devait concerner notre petite dispute et donc, directement, la musique.

    Je fus finalement surpris quand elle mentionna le fait que je la maintenais captive. Au départ, ça n'avait été que pour l'empêcher de me flanquer une gifle, parce que j'étais certain que c'était l'envie qui lui passerait rapidement par la tête vu qu'on venait tout juste de se disputer et que la colère ne devait pas encore l'avoir quitté. je grimaçai quand elle insista sur le fait qu'elle avait confiance, avant de m'ordonner franchement de la lâcher. Bizarrement, elle ne me donnait pas totalement l'impression d'être en confiance. Et pour le coup, je devais bien admettre que je ne savais pas trop comment le prendre. Sans doute que ce n'était en rien méchant de sa part. Mais quand même, y'avait comme un doute pour le coup. Quand même, elle concéda à m'offrir un baiser. Sur le coup, j'en fus tout heureux. Mais bien vite, incroyablement frustré. Une seconde et demi. C'était bien le temps qu'avait duré ce baiser, sans déconner. Je l'observais maintenant à travers mes paupières plissées. Je n'étais pas certain que cela soit une preuve du fait qu'il n'y avait plus de souci entre nous pour le moment. Mais sans doute que j'allais devoir faire avec. « Okay ... » Me contentai-je donc de soupirer faiblement, avant de libérer ses mains et me détourner d'elle pour reprendre la marche.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 14 Sep - 18:48

Maybe tomorrow we'll find our way
Je n’étais pas réellement du style rancunière. J’étais totalement boudeuse ça oui c’était certain, quand quelque chose ne me plaisait pas j’étais capable de faire la tête pendant des heures mais je pardonnais facilement quand on revenait vers moi. Peut-être que je ne redevenais pas tout de suite très démonstrative -déjà que je ne l’étais pas de base- mais je savais passer outre et oublier les petites disputes. Seulement dans certains cas comme celui-ci, j’avais besoin de comprendre les choses pour pouvoir oublier et là justement, quelque chose me titillait : le manque d’enthousiasme de Tybalt pour la musique et le fait que je sois en train d’en écouter l’une des siennes. Je l’avais plutôt imaginé me lancer un regard triomphant et fier et au lieu de ça, il était resté assez impassible. « Je comprends pas pourquoi tu n’es pas fier que j’aime l’une de tes musiques. » Parce qu’au fond, il pouvait l’être franchement non ? Moi qui l’avais toujours ennuyé avec ça ! «Et pourquoi en fait t’as l’air de détester la musique maintenant. » Peut-être que le terme était un peu trop fort mais bon, je n’étais pas forcément la plus douée avec les mots et ça il le savait bien !

Finalement les mains liées par les siennes je me sentais mal à l’aise. Je savais parfaitement qu’il n’allait pas me faire de mal et de toute façon s’il osait, il se prendrait un bon coup de pied ! Mais ça, c’était bien loin de me traverser l’esprit, au pire il pourrait m’embrasser de force et ça c’était pas si désagréable en soi ! J’acceptais donc son petit marché et déposais un rapide baiser sur ses lèvres, pressée d’être libérée. De toute manière si je l’embrassais langoureusement je savais très bien comment ça risquait de finir : on serait tous les deux frustrés ! En l’entendant soupirer je haussais les sourcils en ayant l’impression d’avoir devant moi … Une fille pas contente. J’étais donc en fait l’homme qui refusait de faire des bisous, c’était un peu ça non ? Je poussais un petit soupir en levant les yeux au ciel tandis qu’il reprenait son chemin devant moi. De cette façon là j’avais quand même une belle vue sur ses fesses et je n’allais pas m’en plaindre ! Mais bon, je savais qu’il devait être quand même un peu frustrée, c’était peut-être pas marrant pour lui parfois mon caractère, mais il aimait ça non ? Je soupirais une nouvelle fois avant de trottiner doucement pour le rattraper et allais glisser ma main dans la sienne pour refermer mes doigts autour des siens. Ce n’était pas un baiser mais bon, j’étais quand même revenue pour lui prouver que je ne lui en voulais vraiment plus. « J’te ferais plus de bisous si on trouve cette putain de zone… » soufflais je en lui lançant un petit regard avant de soupirer de nouveau. Je n’avais pas compté depuis combien de jours on marchait en direction de cette fichue zone mais bon sang, je commençais sincèrement à en avoir marre au point que je pensais un peu plus chaque jour que ce n’était qu’une vaste arnaque.
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 15 Sep - 18:55



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    J'avais la sensation que Victoria ne parviendrait pas à passer outre notre petite brouille de rien du tout, tant que je n'aurais pas expliqué quelques petits points. Lesquels ? Je l'ignorais encore totalement. Tout du moins, je ne comprenais pas vraiment. Raison pour laquelle je finis par l'interroger. Mon but étant bien de calmer et arranger les choses entre nous. Je ne supporterais ps qu'un froid polaire s'installe entre nous. Ce serait du gâchis et une sacré perte de temps dans notre relation qui s'avérait pourtant tellement magique depuis quelques temps. Depuis que nous étions officiellement ensemble. Voir même encore avant en fait ! A partir du moment où nous avions commencé à coucher ensemble tous les deux, tout avait changé du tout au tout ! Je baissai un peu les yeux quand elle mentionna le fait que je n'étais pas fier de voir qu'elle aimait l'une de mes chansons. Soit. Difficile à expliquer tout ça. Comme c'était compliqué d'expliquer pourquoi je me tenais à ce point éloigné de la musique désormais. « Je ne déteste pas la musique Victoria. C'est juste que ... » Je retrouvai le silence et soupirai doucement avant de froncer les sourcils et réfléchir à comment lui expliquer les choses. C'était déjà compliqué de me comprendre moi même. Alors l'expliquer à quelqu'un !

    « La musique, c'était toute ma vie. J'avais ma famille, soit. Mais ... C'était pas pareil. Ca faisait partie intégrante de moi. C'était ma vie, ma personnalité, moi. Je vivais musique. Je respirais musique. Je rêvais musique ! Toute ma vie tournait autour de ça. » tentai-je de lui expliquer en la regardant avec sérieux. « Mais maintenant je ne peux plus .C'est ... C'est trop dur. Une simple harmonie me ramène à ce passé perdu. Et y penser est trop douloureux. C'est comme si une part de moi était déjà morte. Et vouloir la réveiller fait trop mal. » Soupirai-je finalement d'une traite, sur un ton presque las. J'ignorais si c'était clair. J'étais même presque certain que ça ne l'était pas du tout. Mais il allait bien falloir qu'elle s'en contente. Comme moi j'allais devoir me contenter de son micro et trop bref baiser. Je me détournai bientôt d'elle pour reprendre mon avancée, soulagé de la sentir me rattraper et glisser une main dans la mienne quand même. C'était une preuve qu'elle ne m'en voulait déjà plus pour ma réaction un peu trop sèche d'un peu plus tôt. Enfin j'espérais qu'elle ne se forçait pas pour me calmer moi. « Mouais ... Il m'faudra plus que ça quand même ! » Marmonnai-je sur un ton incroyablement boudeur.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 15 Sep - 20:03

Maybe tomorrow we'll find our way
Je pouvais passer très facilement sur des choses qui m’avaient énervées si jamais je n’y accordais pas une grande importance mais au contraire, je pouvais très facilement bloquer sur quelque chose si je n’en comprenais pas la logique. Dans ce cas précis il s’agissait du fait que Tybalt donnait l’impression de ne plus supporter la moindre musique alors que dans sa vie d’avant il était quand même chanteur ! Et le connaissant quand même pas mal maintenant je me doutais bien qu’il n’avait pas fais ça pour les paillettes et les filles. C’était peut-être bête de bloquer sur quelque chose comme ça mais j’étais ainsi et on ne pourrait pas me changer de sitôt. Loin de me montrer agressive, j’adoptais une attitude neutre en attendant tout simplement qu’il m’explique le pourquoi du comment. Je restais silencieuse tout le long de ses explications, déjà parce que cela devait être dur pour lui d’en parler et également parce que je réfléchissais à plein régime pour tenter de comprendre totalement ce qu’il me disait. Après un silence je passais une main dans mes cheveux avant de soupirer. « Mais Ty’, des millions d’hommes sont morts mais pas la musique… C’est pas comme si elle avait disparu de notre monde. » Soufflais je en sachant que bien sûr, contrairement à avant il ne pourrait pas vivre que de ça, étant donné que notre premier objectif était déjà de survivre. « Certes tu ne peux plus en vivre, mais tu peux éviter de t’en priver.. » C’était sans doute pas pareil que de faire des tournées mondiales mais bon, je n’étais pas persuadée que se priver de toute musique était bénéfique pour lui. Au contraire s’il était de ces musiciens véritablement passionnés qui se foutent de jouer devant mille ou une personne, se priver de musique était de l’ordre du suicide.

Je n’avais même pas envie de me moquer de lui tant je voyais que ce sujet le touchait sincèrement. Ce n’était vraiment pas le moment de le taquiner là-dessus parce que pour le coup cela le blesserait et je ne le voulais vraiment pas. Etrangement, j’étais persuadée que la musique ne pourrait que nous faire du bien dans ce genre de moments. Se poser avec une guitare et juste tout oublier, ce serait sans doute la perfection. Oui mais voilà, qui disait bruit disait rôdeurs et ça ce n’était pas vraiment une bonne idée. Au pire chantonner doucement c’était possible, bien que moins fun. Si jamais on trouvait cette fameuse zone 51 alors oui peut-être que là ce serait bien plus possible ! Ca et faire des tonnes de bêtises dans une chambre insonorisée, comme je le lui promettais justement à cet instant après avoir attrapé sa main. « Bon si tu préfères je te ferais des pipes d’enfer et on baisera comme des chiens… » Soufflais je en haussant les sourcils d’un air tout à fait naturel en affichant un petit sourire amusé. J’avais essayé d’être polie et mignonne et visiblement il n’avait pas apprécié et boudait, alors autant lui dire clairement les choses non ?
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mar 16 Sep - 21:21



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    C'était vraiment difficile d'expliquer mon point de vu à Victoria. Surtout en sachant que j'avais moi même du mal à comprendre mes propres réactions. Avec ça, comment lui expliquer quoi que ce soit ? Evidemment, même avec mes tentatives d'explication, elle ne comprenait pas vraiment ce que je tentais de lui dire. Le contraire m'aurait étonné en même temps ! « Peu importe les gens Vic ... Ce que je dis, c'est que la part de moi qui vivait musique et avait besoin de sa dose le plus souvent possible, est morte. » Et pourtant, parmi mes bagages, il y avait toujours ma guitare acoustique, soit dit en passant. Un détail qui avait longtemps tapé sur le système de notre groupe. Puisque selon eux je perdais en place et en énergie à vouloir à tout prix me la trimbaler. C'était stupide de la garder alors que je n'en jouerais certainement jamais plus. J'en étais bien conscient ... Et pourtant, je ne parvenais pas à m'en délester. Stupide homme que j'étais. J'étais faible, voilà tout. Faible. Enfin, en parler ne servait à rien de mon côté. Ca ne changerait rien à la situation et au fait que j'étais beaucoup trop sensible à ce sujet. Vic semblait d'ailleurs s'en rendre compte puisque pour l'instant elle se gardait bien du moindre commentaire désobligeant !

    Nous finîmes par reprendre notre marche après qu'elle soit parvenue à me frustrer plus que de raison, en ne m'accordant qu'un tout petit baiser de rien du tout. Frustré, oui. Mais je faisais quand même avec. Ce n'était pas comme si j'avais d'autre choix de toute façon. Heureusement, elle parvint à me faire penser à autre chose qu'à cette frustration, en me faisant une bien belle promesse. J'écarquillai les yeux et lui lançai un regard franchement choqué. Encore un peu et j'allais rentrer droit dans un arbre si je continuais ainsi. « Victoria, c'est pas le moment de m'exciter ! » Marmonnai-je, un peu boudeur. Et en même temps, j'étais soulagé de pouvoir ainsi constater qu'elle ne devait vraiment plus m'en vouloir pour en arriver à me faire de telles promesses. En plus de toujours me tenir la main, soit dit en passant ! « T'as vraiment intérêt de tenir ta promesse ... » Ajoutai-je en resserrant ma main autour de la sienne. Plus qu'intérêt même ! Mais d'un côté, je ne doutais pas du tout de ça. Parce qu'on avait beaucoup de temps à rattraper d'ailleurs. Et puis c'était sans compter sur le fait qu'enfin, on allait pouvoir faire tout le bruit qu'on voulait !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mar 16 Sep - 22:11

Maybe tomorrow we'll find our way
J’avais véritablement du mal à concevoir que la partie de Ty qui aimait la musique plus que tout ait pu sincèrement disparaître d’un coup depuis l’épidémie. Non, c’était bien trop impossible à mes yeux, surtout que quand même il se trimballait sans cesse avec sa guitare, c’était bien qu’il restait un petit quelque chose ! « Elle est peut-être juste en veille le temps que l’on trouve un endroit tranquille.. » murmurais je doucement comme pour ne pas le brusquer ou le braquer d’un coup. Non j’avais vraiment trop de mal à imaginer cette partie de lui disparue à jamais, parce que dans ce cas là il n’accorderait pas à sa guitare une attention si particulière, comme si si il la perdait, il perdait justement définitivement ce qui le rattachait à la musique. De nombreuses personnes dans le groupe lui en avait voulu pour ça mais pour ma part je n’avais jamais émis d’avis là dessus. Déjà parce que la première chose que j’avais pensé que si il la portait lui et qu’il n’embêtait personne avec ou ne risquait pas de jouer et d’attirer les rôdeurs, ça ne me faisait rien qu’il l’ait. Mais maintenant que je le connaissais je savais que c’était quelque chose de réellement important pour lui.

Doucement, j’essayais de lui prouver que je ne lui en voulais sincèrement plus. L’histoire était pour moi du passé maintenant, c’était assez loin pour quoi je pense à autre chose. Main dans la main je promettais alors quelque chose de romantique qui ne sembla pas assez pour monsieur ! Soit, j’optais alors pour quelque chose de bien plus sexuel et cru et là, je sentis que je touchais un point sensible. Je ne pu m’empêcher de rire devant sa tête profondément choquée. Levant les yeux au ciel, je soufflais doucement. « Prends pas ton air de prude, tu sais que je ne fais pas dans le romantique ! » J’étais bien plus vulgaire qu’un homme parfois, alors franchement il était vraiment choqué ? Non à mon avis ce qui l’agaçait le plus c’était que je ne puisse pas tenir mes promesses dès maintenant et il fallait avouer que moi aussi ça me frustrait pas mal ! « Oh mais si, je maintiens la flamme du désir dans notre couple de cette manière. » Argumentais je en lui lançant un petit clin d’oeil avant d’aller déposer un petit baiser dans son cou. Soit je n’étais pas du tout démonstrative, soit comme maintenant j’étais prise d’envie de l’être, le pauvre je devais sincèrement le faire tourner en bourrique parfois. « Oh toi déjà tiens la tienne de me trouver cette zone, ensuite ne t’en fais pas pour moi je compte bien tenir cette promesse, plusieurs fois de suite même. » Soufflais je les yeux brillants et un sourire immense sur les lèvres à cette simple pensée.
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 21 Sep - 23:15



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Parler de ma passion pour la musique, qui représentait carrément ma vie d'avant en fait, était assez compliqué en fait. C'était un sujet tellement sensible pour moi, que je pouvais bien me braquer à tout instant. Pour preuve, je venais quand même de m'emporter assez stupidement contre Victoria qui n'avait pourtant rien fait pour mériter cela. Je le regrettais déjà d'ailleurs. Mais Vic le savait. C'était tout ce qui comptait. Je ricanai un peu à ses mots. Elle avait le don de me faire rire quand même. Et ce, même quand je n'étais pas forcément d'humeur pour ça. Comme c'était justement le cas en cet instant pourtant. « En veille, hein ? Tu crois qu'il y a un bouton à actionner pour la remettre en marche ? » Lui demandai-je d'une voix taquine. Ce n'était pas si bête que ça toutefois. Peut-être même qu'elle avait raison et que ça finirait par revenir. Quand je me sentirais de nouveau mieux dans ma tête et tout ça. Enfin on verrait bien le moment venu. Pour le moment, je ne pouvais tout simplement pas l'envisager. Même si ça pouvait sembler assez bizarre en sachant que je me trimbalais toujours avec ma guitare, comme si je pensais que l'envie d'en jouer finirait par revenir.

    Alors que nous reprenions notre marche, main dans la main, elle eut le don de me lâcher un truc qui me cloua un peu sur place. Regard choqué posé sur elle, j'avais beaucoup de mal à en croire mes oreilles. Mais bon sang, c'était surtout parce qu'elle venait de bien m'exciter là ! Et le pire, c'est qu'elle en était parfaitement consciente bien entendu ! « Je crois que ça me surprendra toujours ... » Soufflai-je doucement en prenant sur moi pour ne pas lui sauter dessus sur le champ. Ce n'était franchement ni le lieu ni le moment pour ça. Même y penser était super frustrant et carrément douloureux ! Ne pas faire ça, surtout pas ! Je marmonnai ma frustration dans ma barbe en lui lançant un regard peu amène. Mais ne fis rien de plus. Je n'avais pas intérêt de toute façon ! « Crois moi, quand on aura enfin eut un repas chaud et vraiment correct, je compte bien t'enfermer dans une chambre pendant deux jours et deux nuits, pour profiter de ton corps jusqu'à n'en plus pouvoir ! » Assurai-je en veillant à ne pas la regarder. Histoire de ne pas perdre définitivement les pédales.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 21 Sep - 23:31

Maybe tomorrow we'll find our way
Son envie de jouer de la musique reviendrait un jour j’en étais certaine. Peut-être pas tout de suite dans la minute non, il faudrait sans doute du temps, mais j’avais du mal à concevoir que cette envie ait totalement disparut. Ou alors c’était qu’il n’était pas si passionné que ça et ça, j’avais véritablement du mal à le concevoir. Je lui fis remarquer en me montrant cette fois-ci totalement sérieuse. J’avais souvent rit et dis du mal de sa passion mais là c’était tout autre chose, on parlait de quelque chose qui le touchait profondément, d’une blessure qu’il avait en lui et loin de moi l’idée de venir enfoncer d’avantage le couteau dans la plaie. Alors qu’il répondait d’un ton taquin, je gardais pour ma part tout mon sérieux tandis que je répondais en le regardant. « Oui, je le pense vraiment Ty’. Faut juste trouver le bouton… » Soufflais je un peu pensive en me demandant bien ce qui pourrait lui redonner l’envie. Sans doute une vie un peu moins compliquée ou jouer ne serait pas une façon de jouer notre arrêt de mort, une vie somme toute normale en fait. Ce n’était pas pour maintenant ça, enfin sauf si on finissait par trouver cette fameuse zone 51. Pour la première fois j’eus réellement l’impression d’avoir un but à atteindre non pas pour moi mais pour lui. Si je suivais ma logique, la zone 51 était un peu la réponse à tous nos problèmes et peut-être même ce qui permettrait à Tybalt de jouer de nouveau et donc d’être heureux. C’était sans doute cette connerie d’amour qui me donnait tant envie que son bonheur soit plus fort, mais cela me donnait maintenant un peu une raison d’être aussi, un but à atteindre.

Mais pour le moment nous n’y étions pas encore et si il y avait qu’une chose qu’on pouvait faire, c’était de rêver de toutes les possibilités qu’on aurait une fois là bas. Comme par exemple, toutes les cochonneries que nous pourrions nous faire si nous avions notre propre chambre à nous. « si tu préfères te trouver une petite blonde toute sage et prude qui ne dit jamais de gros mots je t’en prie mon amour, vas-y… » Répondis je en tendant même la main vers l’horizon pour l’inviter à y aller. Bon bien sûr s’il y allait vraiment je lui casserais la gueule c’était un fait, et j’espérais qu’il le savait ça quand même. Brusquement je me figeais net, me stoppant réellement dans ma lancée pour lui lancer un regard terriblement noir. Il avait quand même pas osé me mettre ce genre d’images dans la tête, si ? Salaud, c’était vraiment dégueulasse de sa part de me faire ça et il allait me le payer. M’avançant vers lui je le poussais plusieurs fois de suite jusqu’à un arbre pour le mettre contre, laissant ma main glisser son torse à son pantalon avec une lenteur extrême. « Quand on aura ce repas chaud et notre chambre crois-moi ce n’est pas deux jours mais deux semaines entières que je vais t’épuiser … » Murmurais je d’une voix brûlante même si évidemment, c’était par pure vengeance. Bon, c’était à double tranchant parce que j’étais loin d’être insensible mais tant pis, il payait le prix !
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Ven 26 Sep - 19:42



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Contrairement à Victoria, j'avais tout de même un peu de mal à imaginer que ma passion et mon envie de jouer de la musique, soit simplement en mode veilleuse en moi. Je partais plutôt du principe très sombre et très triste, que tout ça était malheureusement mort. Oh j'osais bien sûr espérer qu'il n'en était rien. Mais je préférais ne pas me faire trop de faux espoirs contrairement à elle qui s'en donnait à coeur joie pour le coup ! Mais ne craignait-elle pas de se faire du mal de la sorte ? Moi j'avais peur pour elle en tout cas. Enfin un peu quoi. En même temps, je l'aimais plus que je ne m'aimais moi, la plupart du temps. Alors forcément ... « Depuis quand c'est toi la plus optimiste, de nous deux, hein ? » Finis-je par lui demander en affichant un sourire pour le moins amusé. Non mais franchement, c'était du jamais vu. D'ordinaire, il fallait que je tente vraiment tout pour lui faire entendre raison et lui faire voir les choses sous un meilleur angle. Alors que de son côté, elle avait prit pour habitude de voir le pire dans toutes les situations et chez toutes les personnes. On se complétait dans le fond ...

    En peu de temps, nous parvînmes à nous prouver à nous même, que la seule chose à laquelle on pensait, c'était le sexe. Bon quand même pas, non. Entre nous ce n'était pas juste une affaire de sexe ! Mais quand on pensait confort et tout ça, on ne pouvait s'empêcher de ramener les choses à ça. En même temps, la frustration était constante vu nos conditions de vie actuelle. Parce qu'on devait toujours se limiter dans les bruits et autres que nous faisions. Ce qui était assez horrible pour nous tout de même ! « Tu sais que c'était mon genre de femme ça, avant ? » Demandai-je avec naturel et sérieux.! « Mais c'était avant de rencontrer une brune volcanique, vulgaire et vachement portée sur le cul. » Ajoutai-je avec un léger ricanement. En même temps, j'étais fou d'elle. Alors j'acceptais tout venant d'elle. Même les choses qui pourraient taper sur le système de plus d'une personne. Nous en étions encore à jouer avec le feu, quand elle prit l'initiative de me pousser jusqu'à ma plaquer contre un arbre. Mon coeur s'emballa de suite et je me figeai, bouche légèrement entrouverte. Merde à quoi elle jouait encore !? « Fais pas ça ... Fais pas ça ... Fais pas ça ... » Répétais-je inlassablement, maintenant en fermant fort les yeux. Elle allait me tuer là. « Oh ... Putain. Vite qu'on la trouve cette zone ! » Marmonnai-je en rouvrant les yeux pour lui lancer un regard enflammé.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Sam 27 Sep - 22:46

Maybe tomorrow we'll find our way
Qu’il y croit ou pas, j’étais certaine qu’un jour la passion de Tybalt se réveillerait et reprendrait de nouveau sa place première. Bon peut-être pas trop non plus parce que je n’étais pas femme à partager mon homme avec quelqu’un ou quelque chose d’autre !Et même si la musique était importante, j’avais pas non plus envie de lui céder trop vite ma place dans le coeur de Tybalt. Sa réponse eut pourtant le don de me clouer le bec pendant quelques secondes parce qu’en fait il n’avait pas tord, pour une fois c’était bien moi qui de nous deux faisait preuve d’optimisme. C’était vraiment quelque chose de rare car au contraire j’étais plutôt du genre à voir les choses en noir et imaginer les pires scénarios. « C’est à cause de la mauvaise influence que tu as sur moi ça. » Soufflais je en faisant mine de prendre un petit air agacé. Je ne l’étais en rien bien évidemment, je faisais juste semblant. C’était quand même marrant de voir comment il pouvait influer sur moi en si peu de temps, à croire qu’un jour il parviendrait à me faire redevenir optimiste comme avant, enfin, je doutais quand même un peu de ça encore. Il n’était pas magicien non plus.

Pour l’instant l’optimisme était encore bien loin de ma petite personne tout simplement parce que nous étions encore et toujours dans cette atroce forêt qui commençait sincèrement à me rendre dingue. J’avais l’impression que nous allions être bloqués là toute notre vie, comme si il n’y avait pas de sortie et encore moins de zone 51. D’ailleurs quand nous parlions de cette fameuse zone étrangement la première chose à laquelle on pensait ce n’était pas la nourriture ou bien la sécurité mais tout simplement le fait que nous pourrions coucher ensemble comme des bêtes sans avoir plus à s’inquiéter des rôdeurs. On était quand même sacrément tarés, personne ne penserait à ça en premier lieux j’en étais certaine, mais nous c’était limite si c’était pas le seul avantage que l’on y trouvait. Bref, la conversation commençait sérieusement à me frustrer car là c’était vraiment pas possible qu’on se jette l’un sur l’autre. Le pire était sans doute Tybalt qui prenait un malin plaisir à me chercher. Sauf que voilà il me connaissait, et je ne risquais pas de le laisser me frustrer sans réagir et me venger. Je le poussais contre un arbre en laissant ma main glisser le long de son corps de façon aguicheuse, un petit sourire sadique sur mes lèvres alors qu’il me suppliait presque de cesser mes gestes. Glissant ma bouche à son oreille, je mordillais doucement la peau de son cou avant de souffler. « Cela t’apprendra à me frustrer, vilain . » Murmurais je avant de reculer ma tête et de rire à sa phrase. « C’est toi le GPS monsieur, à toi de nous la trouver. »
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 28 Sep - 15:53



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Pour une fois que Victoria se montrait optimiste et moi tout à fait le contraire, c'était bel et bien à montrer du doigt. Je ne m'en privai donc pas et le lui fis remarquer, sans l'ombre d'une hésitation. Bon et puis si ça pouvait me permettre de lui faire un tant soit peu oublier notre sujet de conversation premier, je ne m'en plaindrais vraiment pas ! Tout au contraire même, parce que la musique était et resterait sans aucun doute encore longtemps, un sujet très sensible pour moi. Trop pour que je l'aborde avec Vic. Je ricanai doucement quand elle me fit remarquer que c'était bel et bien à cause de moi que, soudainement, elle se mettait à être aussi positive. Il ne fallait quand même pas abuser. Bon, soit, ce n'était sans doute pas faux du tout. « A cause de moi !? Je dirais plutôt, grâce à moi ! Parce que grâce à moi, tu deviens une femme meilleure, chaque jour un peu plus. Je te perfectionne ! Et bientôt, tu seras une version parfaite de Victoria ! » Assurai-je sur un ton faussement véhément. Parce que le but était bien, encore une fois, de la taquiner. Je ne voulais pas d'une autre version d'elle. Je la voulais elle telle qu'elle était vraiment. Parce que c'était bien ainsi que je l'aimais !

    Et je l'aimais également vulgaire et provocatrice sur le plan sexuel. Juste, ça avait souvent tendance à me frustrer pas mal. Comme c'était justement le cas en cet instant. Je me retrouvais bloqué par son corps et ses mains joueuses, contre un arbre. Ce qui avait le don de me rendre dingue. J'étais à deux doigts de la plaquer contre ce tronc en retour, pour la prendre. Un peu comme notre toute première fois par exemple. Sauf que là, c'était tout sauf une bonne idée. Aucun campement dans les environs. Pas de groupe pour veiller, sans le savoir, sur nos arrières. Alors non, ce n'était pas une bonne idée du tout ! Elle faisait ça uniquement pour me rendre complètement dingue. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça fonctionnait du tonnerre ! « Mais ça c'est ... Vraiment une horrible vengeance ! » Lui fis-je remarquer en grimaçant quelque peu. C'était encore peu dire en vérité. Vraiment très horrible. Insupportable même ! « Je veux bien la chercher ... Mais faut vraiment que t'arrêtes d'envoyer ces ondes hyper sexuelles qui me hurlent de te plaquer contre un arbre pour te prendre comme une bête. » Assurai-je avec sérieux. Avant de m'extirper de son "étreinte" au plus vite. Je m'éloignai même le plus rapidement possible pour ne pas trop lui laisser le temps de réagir. « D'ailleurs, je pense qu'on y est presque ! »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 29 Sep - 21:23

Maybe tomorrow we'll find our way
C’était vrai que cela devait faire bizarre de m’entendre être si optimiste alors que j’étais loin de l’être d’habitude, à croire que Tybalt avait quand même une certaine influence sur moi qu’il le veuille ou non. Et que je le veuille ou non d’ailleurs ! Surtout que je l’étais à propos de quelque chose qui ne me concernait pas vraiment, enfin la musique c’était quand même la passion première de Tybalt et lui était désormais mon compagnon de route et de vie alors d’une certaine manière maintenant cela me concernait. Bref, j’étais moi même étonnée de mes paroles mais ce n’était pas pour autant que je ne pensais pas ce que je disais ! J’étais persuadée qu’un jour -pas trop proche certes- je trouverai Tybal assis en tailleur dans un coin en train de laisser ses doigts courir sur les cordes de sa guitare. « Une version parfaite de Victoria ? Parce que t’espère me modeler comme tu en as envie pour avoir une poupée parfaite ? » Demandais je en haussant un sourcil à ses mots. Bon, je le taquinais quand même pas mal parce que je savais qu’il ne le voulait pas, mais quand même si je ne le connaissais pas autant, j’aurais pu croire que c’était ce qu’il voulait ! Et là il pouvait toujours rêver ! Il devait me prendre tel quel pour pas du tout !

J’avais quand même du mal à croire qu’il n’était pas un minimum attiré par les femmes comme moi en général mais pourtant il venait à peine de m’affirmer que le genre de fille bête et pudique était
totalement le sien avant cette apocalypse. J’avais énormément du mal l’imaginer avec une file de ce genre parce que franchement il n’était pas con comme gars ! Alors comment pouvait-il supporter ce genre de nana ? Non là pour le coup, je ne comprenais pas du tout sa logique ! Je ne comprenais tellement pas que je préférais ne même pas répondre, limite si je n’étais pas en état de choc en fait ! Finalement, je préférais me venger en laissant mes mains se balader sur son corps jusqu’au moment où il me supplia presque d’arrêter. Bon, parfait, il avait eut sa punition je n’allais pas faire durer la torture plus longtemps parce qu’au fond, s’en était une pour moi aussi! « Et toi tu as eut des paroles horriblement frustrantes, alors ça t’apprendra ! » Répliquais je avant d’ouvrir grands les yeux à ses mots. Il se foutait de moi, c’était ça en fait ? « Mais tu fais exprès de me mettre ce genre d’images en tête ou quoi ? Là j’ai l’image de toi en train de me plaquer contre un arbre et m’arracher mes vêtements ! Et tu dis que je suis horrible ? Mais t’es fou ! » M’indignais je en croisant les bras comme une petite fille pas contente. Au fond ni l’un ni l’autre n’était vraiment fautif, c’était juste ce monde de merde qui nous empêchait de laisser libre court à nos envies. « Oui, si on considère qu’elle existe bien sûr… » Murmurais je plus pour moi que pour lui répondre vraiment. J’y pouvais rien, ce lieu me semblait encore bien trop beau pour être vrai.
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Ven 3 Oct - 17:02



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Nous avions quand même pas mal d'influence l'un sur l'autre, tous les deux. Je la rendais un peu plus comme moi sans le vouloir et elle en faisait de même en retour. Finalement, je ne savais pas du tout ce qui était le mieux. Ce n'était pas comme si c'était volontaire après tout ! C'était juste une certaine influence du au fait que nous étions tout le temps ensemble finalement. Par contre, je plaisantais quand j'émettais l'idée d'avoir une version parfaite d'elle. Parce que c'était telle qu'elle était véritablement, que je l'aimais. C'était évident d'ailleurs, puisque je l'avais rencontré ainsi et qu'elle n'avait jamais tout à fait changé. Et j'espérais qu'elle ne changerait jamais. Pas complètement tout du moins. Parce qu'il fallait bien évoluer. On était obligé de ça ! « Ben oui. Tu pensais quand même pas que j'allais réussir à te supporter longtemps telle que tu es là ... Si ? » Fis-je mine de lui répondre. Mais je montrais quand même bien par mon regard et mon léger sourire, que je plaisantais. Sait-on jamais, si elle prenait mes paroles au pied de la lettre et s'en vexait sérieusement ! Voir, était blessée. Voilà bien une chose que je ne supporterais pas du tout !

    comme à notre bonne habitude, nous ne pûmes éternellement nous retenir de nous provoquer l'un et l'autre. Sexuellement, on était généralement assez frustrés vu qu'on ne pouvait malheureusement pas se permettre de coucher ensemble aussi souvent qu'on le voudrait. Pour ça, encore faudrait-il trouver un endroit un tant soit peu sécurisé ! « Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles ! » répliquai-je sur un ton faussement outré, comme si je ne comprenais vraiment pas du tout de quoi elle pouvait bien parler. Alors que je n'avais pas encore la mémoire si courte, bien sûr ! Je ris plus qu'autre chose, quand elle réagit au quart de tour à mon ultime provocation. Ca lui apprendrait à me plaquer ainsi contre un arbre pour juste me frustrer comme pas permis ! « Comme notre première fois ... Tu te rappelles ? » Demandai-je l'air de rien. Y'avait intérêt qu'elle s'en rappelle, ça ouais ! Ne manquerait plus qu'elle ait oublié ce moment super torride et bestiale, tiens ... Je me contentai de soupirer de frustration quand elle émit encore une fois le doute que cette zone puisse véritablement exister. J'étais sûr de moi pour le coup. Je voulais y croire. Je le voulais de toutes mes forces ! Mais je ne pouvais pas lui assurer qu'elle existait, malgré tout. Je gardais donc le silence tandis que nous continuions d'avancer. Encore et encore. Marcher était devenue une habitude. Un besoin vital. Ce fut de façon subite que je m'arrêtai et l'attrapai par le bras pour la faire s'arrêter. « Vic ? A quel point je suis ton héro ? » Demandai-je à voix basse et pour la taquiner, avant de lui faire signe de regarder au loin devant nous. Vraiment au loin. On pouvait apercevoir plusieurs longs bâtiments assez plats.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Sam 4 Oct - 21:33

Maybe tomorrow we'll find our way
Tybalt et moi avions toujours eut l’habitude de nous taquiner que ce soit avant d’être en couple ou après, ce n’était pas quelque chose que nous avions perdu avec le temps. Si certes avant c’était parfois des mots blessants qui sortaient de ma bouche, désormais quand je lui disais quelque chose qui pouvait être interprété comme méchant, c’était uniquement dans le but de blaguer. Comme maintenant quand lui me disait en gros qu’il n’allait pas se contenter de la Victoria que j’étais. Evidemment qu’il ne s’était pas mis avec moi en espérant me faire changer pour me modeler en la femme parfaite dont il rêvait et même si c’était le cas il pouvait bien aller se faire voir, je n’étais pas prête de changer ! A la limite faire quelques efforts sur certains points de mon caractère qui pouvaient l’agacer parfois oui, mais changer radicalement non ! « Beh ouais ! Après tout je me contente bien de toi ! » Rétorquais je en lui lançant un petit sourire mesquin. Il savait parfaitement que je n’allais pas plier et continuer de lui répondre ! Tout comme d’abord il savait -je l’espérais en tout cas - que je ne me « contentais » pas juste de lui mais que le Tybalt qu’il était me comblait.

Et même lorsque comme depuis quelques minutes désormais il commençait sérieusement à me chercher à parler de sexe et de certains de nos ébats plutôt musclés, je le supportais ! bon par contre j’avais du mal vraiment à me retenir de lui sauter dessus mais je supportais quand même ses blagues. Parce que je savais très bien que bientôt je pourrais lui faire payer tout ça et que ce serait à mon tour de rire ! « Ben voyons! » Soufflais je en levant les yeux au ciel. Il pouvait faire l’innocent autant qu’il voulait il savait parfaitement qu’il avait commencé à jouer avec le feu en commençant à me parler de ce que l’on pourrait faire quand on trouverait cette fameuse zone 51. En l’entendant évoquer notre toute première fois, tout mon corps sembla se réveiller brusquement. Lui même était le premier à s’en rappeler d’ailleurs et n’était pas contre l’idée de recommencer d’ici très peu de temps, voire même maintenant si c’était possible ! « Oh, vaguement… » Murmurais je en prenant l’air de celle qui ne s’en rappelait pas du tout. Pure vengeance bien sûr car c’était totalement faux ! La discussion s’arrêta alors quand il évoqua de nouveau la zone de sécurité et que je fis une nouvelle fois part de mes doutes. Je savais bien que de nous deux c’était bien lui qui était persuadé que cette zone existait tandis que je me contentais de tout simplement le suivre pour le soutenir. On marchait encore et toujours parce que de toute manière, si l’on cessait de marcher nous étions mort. Et si nous trouvions cette zone tant mieux bien que je n’avais pas de grands espoirs. Ce fut au moment où mes pensées divaguaient à droite et à gauche que Tybalt m’attrapa par le bras pour me faire stopper et me poser une question que je ne compris pas tout de suite, du moins jusqu’à ce que mon regard ne se pose au loin devant nous. La zone 51 ? « Tu seras mon héros si cette zone est encore habitée par des êtres vivants et si elle est vraiment sûre… » Murmurais je encore un peu sceptique même si néanmoins, j’en venais à mon tour à espérer qu’elle le soit réellement parce que sinon, ce serait une véritable déception. « Allons voir ! »
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt

Revenir en haut Aller en bas

Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-