Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt - Page 2
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 5 Oct - 21:24



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    D'un point de vue extérieur, sans doute que nos vacheries devaient passer vraiment pour méchante. Il faut dire qu'à certains moments, on n'y allait vraiment pas de main morte. Mais ça restait de simples plaisanteries. Que seuls nous pouvions comprendre sans doute. Mais c'était le plus important me semblait-il ! En tout cas, on ne se faisait pas prier pour poursuivre sur cette voie là. Ainsi, je faisais mine de vouloir une autre Victoria. Bien plus parfaite que l'actuelle. Alors que la vérité était évidemment toute autre ! C'était elle que je voulais. Juste elle ! « La différence, c'est que moi je suis déjà parfait ! » Répondis-je avec sérieux et naturel. L'avantage, c'est qu'elle savait sans mal que je plaisantais même à ce sujet. Parce que je n'étais pas parfait le moins du monde. Et que, franchement, je le vivais très bien ! Comme je vivais bien le fait d'être amoureux d'elle, avec ses imperfections également. J'aimais tout d'elle. Même son sale caractère, sans aucune hésitation ! Et tout ça n'avait strictement rien à voir avec le fait qu'il ne restait plus grand choix en matière de femme, désormais. Je l'aimais comme je l'aurais aimé même si on s'était croisés à une époque où il y avait encore beaucoup de gens autour de nous et tout ça. C'était elle que je voulais et pas une autre.

    Après s'être encore chamaillés un moment, mais cette fois plus sur le sujet du sexe qu'autre chose, nous parvînmes enfin à reprendre notre marche. J'ignorais volontairement le fait qu'elle faisait mine de ne pas se rappeler de notre toute première fois à tous les deux. parce que je n'avais pas le moindre doute sur le fait qu'elle était encore et toujours en train de me faire marcher. Je la connaissais assez pour savoir ça. Pour sûr qu'elle s'en rappelait. Tout comme moi d'ailleurs. Et je ne serais pas contre l'idée de remettre ça au plus vite ... Mais il fallait vraiment qu'on trouve cette zone. Alors nous reprîmes la route sans plus tarder. En apercevant finalement ce qui semblait être la zone, je la fis s'arrêter. A sa réponse, je grommelai dans ma barbe. « J'ai dis que je la trouverais et je l'ai trouvé. Pour le reste ... » Marmonnai-je sur un ton quelque peu boudeur. Mais je ne voulais pas me mettre le moindre doute en tête. On y allait et on verrait bien une fois sur place ! Je glissai donc cette fois ma main dans la sienne, avant de reprendre notre marche. Je demeurais aux aguets, pour le cas où des rôdeurs nous couperaient la route. Mais rien ... Jusqu'à ce qu'on atteigne enfin un très haut grillage. Que je longeai en compagnie de Victoria, jusqu'à apercevoir plusieurs voitures de l'autre côté, près de ce qui semblait être un portail. « On y va ? » Demandai-je en affichant, pour la première fois depuis longtemps, un air hésitant. Est-ce qu'on se jetait dans la gueule du loup ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 6 Oct - 21:24

Maybe tomorrow we'll find our way
Je levais les yeux au ciel à la réponse de mon homme. Il était parfait, lui ? Ce qu’il pouvait sortir comme bêtises parfois. Heureusement qu’il n’était pas parfait, ce genre d’hommes ne m’attiraient pas du tout ! Sans compter que si il était réellement parfait, sans doute que je me sentirais très mal à ses côtés, moi qui était tellement bourrée de défauts aussi gros les uns que les autres ! Par chance, l’une de ses qualités était sans nul doute son sens de l’humour qui était assez similaire au mien, ainsi je comprenais parfaitement qu’il était en plein délire et non pas sérieux lorsqu’il disait qu’il ne possédait aucun défaut. Un homme parfait, mais bien sûr ! « Ah mais que suis-je sotte, j’avais oublié que je sortais avec l’homme parfait ! Quelle chance de t’avoir trouvé en pleine fin du monde ! » Une fois de plus je me moquais gentiment de lui en levant mes yeux au ciel. S’il y avait bien une chose qui était vrai dans ce que je venais de dire c’est que j’avais quand même pas mal de chance de l’avoir rencontré durant la fin du monde. Qui pouvait se vanter d’avoir rencontré l’amour durant cette période de merde hein ? Pas grand monde j’en étais certaine et pourtant ça m’était tombé dessus comme ça, d’un coup. Sans Tybalt d’ailleurs j’aurais sans doute beaucoup moins l’envie d’avancer, tandis qu’à ses côtés, c’était totalement différent. Il était cette main qui me poussait gentiment dans le dos quand je commençais un peu à ralentir, tout comme il était cette petite voix qui me rappelait que peut-être quelque part devant nous se trouvait une zone sécurisée qui nous tendait les bras.


D’ailleurs, peu de temps après nos conversations grivoises Tybalt me fit m’arrêter pour me montrer au loin, très loin devant nous des bâtiments assez bas qui commençaient à se dessiner. Avait-on réellement trouvé la zone 51 ? Il semblait bien que oui, mais était-ce ce havre de paix que l’on pensait ? Cela était encore à voir. « Pour le reste c’est quitte ou double. » On pouvait soit tout gagner, soit se retrouver bien déprimés à l’idée de devoir tout recommencer à zéro, parce que oui même si je la jouais sceptique, j’espérais quand même la trouver, cette sécurité de merde ! Je soupirais en reprenant ma marche, restant fixée sur les bâtiments qui petit à petit commençaient à se faire cep lus en plus imposants au fur et à mesure que l’on avançait. Une fois devant un immense grillage je me retournais vers Tybalt pour le regarder à sa question. Nous n’avions pas trente six solutions, maintenant que nous étions devant notre objectif autant foncer. « Allons-y » Murmurais- je sans pouvoir m’empêcher d’aller chercher sa main pour la refermer dans la mienne. Comme dit plus tôt c’était quitte ou double : soit l’on trouvait en effet des survivants, soit l’on se retrouvait dans un immense piège remplis de rôdeurs et là, même si nous étions très forts en combat nous avions très peu de chance de nous en sortir vivants. Serrant une nouvelle fois la main de Tybalt je soupirais en tentant de chasser cette idée, je n’avais aucune envie d’avoir raison pour une fois. « On reste ensemble hein ? » Soufflais je.
 

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mar 7 Oct - 20:26



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Notre couple, d'un point de vu externe, devait vraiment avoir l'air bizarre par moment. Parce qu'on passait notre temps à se charrier l'un et l'autre et que ça pourrait parfois passer pour de véritables vacheries. Alors qu'on ne faisait en réalité que se taquiner. Je savais qu'elle en était consciente. Comme elle devait se douter que je le savais aussi. Bref, rien de bizarre entre nous. Tout était parfaitement normal, qu'on se le dise. Et franchement, de mon côté, tout ça me rendait tout à fait heureux. J'aimais cette étrange et folle complicité entre nous. Et pour rien au monde je n'en changerais ! « En même temps, il semble évident que l'homme parfait sait comment survivre dans un monde comme celui ci ! » Lui fis-je remarquer sur un ton faussement vantard. Là encore, elle était quand même supposée se douter que je ne faisais que plaisanter. Encore et toujours. Il était rare que je me prenne au sérieux quand le danger semblait être mit entre parenthèse. Bon ok, le danger était toujours là, omniprésent. Mais quand même, ce n'était pas une raison pour tirer constamment la gueule ! Quoi qu'il en soit, le sérieux reprit vite sa place puisque je venais d'apercevoir ce que je pensais être la zone 51 tant recherchée !

    Nous ne perdîmes pas de temps et filâmes rapidement dans cette direction. Si c'était vraiment ça, il nous fallait la rejoindre au plus vite. Désormais, ça passait ou ça cassait. J'en étais bien conscient. Mais ne rien tenter serait idiot. Heureusement, nous n'eûmes pas des kilomètres de marche à faire avant de trouver enfin un portail derrière lequel se trouvaient des véhicules. Je resserrai ma main autour de la sienne alors qu'on s'en approchait toujours plus. « Impossible que je te laisse t'éloigner de moi. » Lui répondis-je sans aucune hésitation, avant de m'arrêter devant le portail derrière lequel finirent par s'approcher trois types armés jusqu'aux dents. « Vous êtes blessés ? » Demanda sèchement l'un d'eux. Par là, sans doute fallait-il comprendre "vous avez été mordus ?" « Non. On est en parfaite santé ! » Répondis-je sur le même ton, en écartant un peu mes bras de mon corps pour qu'ils puissent plus ou moins le constater par eux mêmes. Ils parlèrent entre eux avant de hocher la tête et ouvrir ensemble le portail. Je lançai un bref coup d'oeil en direction de Vic, avant de soupirer et avancer dans leur direction. « On va vous emmener dans le bâtiment où se situe l'infirmerie, pour quelques examens. » Je me contentai d'un bref hochement de tête. Et instinctivement, tirai un peu sur Victoria pour l'attirer contre moi, signe qu'on ne nous séparerait pas. L'homme ne fit pas de commentaire mais nous fit signe de monter à bord de l'une des voitures. Je lançai un regard interrogateur en direction de Vic.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mar 7 Oct - 21:54

Maybe tomorrow we'll find our way
[color=#6C417A] Je l’aimais ainsi, je l’aimais insolent et moqueur comme il pouvait être tout comme il savait parfaitement se montrer doux et compréhensif. Et si au fond cela pouvait sembler étrange pour certaines personnes, pour ma part je m’en fichais royalement parce qu’en fait, il n’y avait plus personne pour nous juger désormais. Le monde était mort et franchement, même si il y avait encore du monde pour donner son avis sur notre couple, cela me passerait bien au-dessus. Je n’étais pas du tout du genre à porter de l’attention à ce qu’on pouvait dire sur mon couple, fin du monde ou pas. J’étais bien pour l’instant comme je l’étais avec Tybalt, même s’il parfois il sortait des bêtises plus grosses que lui. « Non, l’homme parfait aurait trouvé la soutien à cette merde et aurait fais en sorte que sa copine n’ait pas à retenir ses gémissements quand ils couchent ensemble. » Et bim, voilà, ça j’espérais bien que ça lui clouerait le bec pendant quelques secondes. Non mais oh, homme parfait tu parles ! Bon d’accord il l’était à sa manière, un peu étrange et à la mienne aussi, avec toutes ses petites imperfections comme moi j’avais les miennes.

Et finalement ce qu’il m’avait promis était petit à petit en train d’arriver, devant nous les bâtiments de ce qui semblait être la zone 51 apparaissaient. Il ne nous fallut pas beaucoup de temps pour nous retrouver devant des immenses grillages et finalement se demander ce que nous allions faire. Il n’y avait pas 36 solutions maintenant que nous étions arrivés à ce point là il n’était pas question de faire demi-tour ! On était bien trop près du but. Je serrais ma main dans la sienne en lui faisant me répéter que nous allions rester ensemble. Il était absolument hors de question que l’on se retrouve séparés même pour deux minutes, on ignorait tout des personnes de l’autre côté et je n’avais aucune confiance en eux. Aussi gentils et souriants qu’ils pourraient se montrer ce n’était pas ça qui allait me faire baisser ma garde. A peine le temps de prendre une décision que trois hommes armée arrivèrent devant nous en nous demandant si on était blessés. Je passais outre ma blessure au bras -qui nous avait fais une belle frayeur- parce qu’elle commençait à bien cicatriser et de tout manière, je me doutais bien que par cette question les hommes en face de nous parlaient surtout de morsure de rôdeurs.  Je secouais la tête en réponse tout en leur laissant libre vue sur mon corps juste histoire de vérifier à l’oeil. Les laissant parler entre eux, je restais collée à Tybalt alors que peu de temps après ils nous firent signe d’entrer dans une voiture après avoir ouvert le grillage. Mon regard rejoignant celui de Tybalt je hochais la tête de haut en bas. « On a plus rien à perdre.. » murmurais je tout bas en commençant alors à m’avancer vers la voiture pour monter dedans. Piège ou pas, on fonçait tête baissée.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 13 Oct - 19:52



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Je ne savais même pas comment on avait pu en arriver à parler de nos défauts et notre soit disant perfection respective. Nous n'étions pas parfaits le moins du monde, ça me semblait être tout à fait évident ! Et d'ailleurs, c'était encore heureux ! On s'ennuierait terriblement sinon ! Quoi qu'il en soit, on était bien en train de plaisanter là dessus, de façon tout à fait naturelle. Et sa réponse me coupa le sifflet durant un bon moment ,en effet. Elle visait tout à fait juste. Presque trop à mon goût en fait. « L'homme parfait n'est pas non plus un surhomme tu sais. » Marmonnai-je, presque boudeur, alors qu'elle avait tout de même tenté de me faire taire en ayant une telle répartie. Le genre à laquelle je ne m'attendais vraiment pas du tout, pour sûr ! Nos conversations prirent tout naturellement fin, quand nous arrivâmes dans un endroit qui nous offrait une vue parfaite sur ce que je pensais vraiment être la zone 51. Si ce n'était pas ça, alors je risquais d'être sacrément déçu. Mais ça y ressemblait quand même vachement, quand bien même je n'avais pour ainsi dire jamais pu la voir de mes propres yeux. J'imaginais que si elle existait vraiment, c'était à cela qu'elle devait ressembler.

    Main toujours fermement serrée autour de la sienne, je hochai positivement la tête à ses dires. Et ce fut donc ensemble que nous gagnâmes l'une des voitures pour monter à bord. Les hommes parlèrent encore un peu entre eux et un seul nous rejoignit. Ce qui avait quand même quelque chose de rassurant. Nous n'étions pas considérés comme dangereux, de toute évidence. Je récupérai la main de Vic dans l'une des miennes et enroulai mon bras libre autour de ses épaules. Difficile de savoir si je tentais de la rassurer elle, ou si c'était moi que je voulais rassurer. Sans doute les deux à la fois en vérité ! En tout cas, le trajet ne dura qu'une toute petite minute et l'homme nous fit signe de descendre à sa suite. Ce que nous fîmes évidemment sans rechigner. Bientôt, on se retrouva devant un petit bâtiment. Mais nous n'eûmes pas le temps de réagir, qu'on devait y entrer. « Laissez vos armes ici. Vous n'en aurez pas besoin. » Je me figeai en lui lançant un regard peu amène. « J'aime autant qu'on les garde ... » Lui répondis-je froidement. Après un bref affrontement du regard, il soupira et haussa les épaules. Déjà, deux autres hommes venaient prendre la relève. Je n'entendis guère ce qu'ils se disaient mais je vis leurs regards chercher nos armes. Ils hochèrent la tête. Le premier homme s'en alla, sans doute pour regagner le portail. L'un des autres nous rejoignit. « On va vous emmener à l'infirmerie pour s'assurer que tout va bien. Puisque vous semblez vouloir garder nos armes, il vous faudra accepter que l'un de nous reste dans l'infirmerie. Vous comprendrez que, nous aussi, nous tenions à protéger les notres ... » Je hochai positivement la tête sans prendre la peine de parler, avant de suivre l'homme, le second se plaçant dans notre dos.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mar 14 Oct - 21:19

Maybe tomorrow we'll find our way
Tybalt n’était pas un surhomme et je le savais parfaitement bien que parfois il avait tout d’un véritable héros ! Ils suffisait de voir comment il pouvait se battre contre les rôdeurs et de nombreuses fois me sauver la vie pour comprendre qu’à sa manière il savait être un héros ! Bon, j’étais peut-être aussi un peu aveuglée par les sentiments que je pouvais éprouver pour lui mais je savais que je n’exagérais pas du tout ce que je pouvais penser. « L’homme parfait pour l’instant, c’est toi… » Murmurais je en me radoucissant alors subitement et en affichant un petit sourire… Niais. Oui totalement niais en fait ! C’était l’effet qu’il savait me faire maintenant : me faire passer de la blague à la tendresse en l’espace de deux secondes, c’était encore plus honorable surtout quand on savait que je n’étais pas du genre romantique du tout ! Mais bon, si c’était pour lui je ne pouvais pas me retenir et je n’en avais aucune envie d’ailleurs ! Depuis que j’avais failli le perdre une fois en manquant de mourir, je n’avais plus aucune envie de me retenir de lui dire ce que je pouvais penser à chaque instant.

Rapidement, nous fûmes arrivés à la fameuse zone 51 et tout aussi vite, on se retrouva entourés d’être humains. Je n’étais pas pour autant rassurée et laissais même la parole à Tybalt, me contentant de lancer des regards furtifs de tous les côtés. J’eus même un peu sourire amusé tandis que l’un d’entre eux nous demanda de nous défaire de nos armes : il pouvait rêver celui là ! Ce n’était pas parce qu’ils étaient humains que j’allais avoir une totale confiance en eux au point de laisser tomber les armes ! Je fus ravie d’entendre Tybalt être du même avis que moi ! Sauf que je n’eus pas le temps de me réjouir très longtemps car deux autres hommes nous avaient déjà rejoins ! Je n’étais pas vraiment rassurée car tout d’un coup nous nous retrouvions en minorité face à deux mais je restais tout de même calme : si on arrivait à tuer des zombies, on pouvait bien se défendre contre des hommes, surtout qu’on était toujours armés. J’écoutais néanmoins ce qu’ils disaient et si je m’en tenais à leurs propos ils avaient l’air parfaitement honnêtes et corrects, sauf que je n’étais pas du tout du genre à croire les autres sur parole surtout depuis la fin du monde. « L’infirmerie, et puis après ? » Demandais je alors en prenant soudainement la parole sans qu’on ne s’y attende vraiment. Je n’allais pas rester plantée comme une potiche ! Je voulais savoir où nous mettions les pieds après tout ! J’avançais néanmoins en direction de l’infirmerie, autant ne pas faire trop vite la forte tête parce que si cette zone était réellement ce qu’elle était, on était quand même tombés au paradis. « Ty’, qu’est-ce que tu en penses ? » murmurais je alors tout bas pour que seul lui puisse entendre mes mots.


(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 20 Oct - 21:02



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Victoria savait si bien souffler le chaud et le froid, que parfois je me perdais un peu dans tout ça et ne savais plus vraiment ce que j'étais supposé comprendre. Mais ça ne me dérangeait pas outre mesure. Je n'allais pas me plaindre du fait qu'elle savait encore me surprendre et être là où je ne l'attendais pas après tout. Je dirais presque que ça mettait un peu de piquant dans notre couple. Soit, on ne pouvait pas non plus dire qu'on avait super besoin de ça. Une invasion de zombies à échelle mondiale, il me semblait que c'était suffisant pour mettre un peu de piquant supplémentaire dans une relation comme la notre. Relation tout court en fait. « Fais attention, on va finir par croire que t'es amoureuse de moi ! » La taquinai-je en la regardant de façon tout à fait attendrie. Soit, parfois on savait très bien se montrer super niais tous les deux. Mais on ne pouvait pas dire qu'on n'y était pour grand chose. Parce qu'en soit, c'était bien ça l'amour, non ? En fait, je n'étais sûr de rien. Puisqu'un amour pareil, je n'avais jamais connu avant elle. Et la connaissant, je pensais qu'il en allait de même pour elle !

    Toujours aussi soudés et incapables de se détacher l'un de l'autre, nous rejoignîmes ce qui semblait vraiment être la zone 51. Nous nous tenions fermement par la main. Je refusais de la laisser filer. Je refusais que nous soyons séparés. Et ça, ils pouvaient déjà le comprendre sans mal. Quand Victoria prit la parole, les hommes posèrent les yeux sur elle. D'instinct, je serrai plus vivement sa main. « Après on tentera de vous trouver une chambre. Vous êtes ensemble non ? Il doit bien rester encore quelques chambres. » A sa question, je m'étais contenté de hocher positivement la tête, sans le quitter du regard. Sait-on jamais, s'il espérait une réponse négative de notre part. Mais non, même pas en rêve ! Nous suivions les hommes, quand Victoria s'adressa à moi à voix très basse, pour que je sois bien le seul à l'entendre. Je fis un peu la grimace, en continuant de regarder droit devant moi. « Je sais pas ... J'ai envie d'y croire ... Mais ça semble trop beau pour être vrai ... » Avouai-je à voix basse. Enfin, ils s’arrêtèrent devant une porte qu'ils poussèrent. L'un d'eux entra et nous fit signe d'en faire de même. Ce que je fis donc en tirant doucement Vic avec moi. L'intérieur faisait bel et bien infirmerie. Sur un lit, un type semblait dormir et sur un autre, un gosse qui se faisait soigner une petite plaie au genoux. L'infirmière leva la tête vers nous, nous offrit un sourire, termina les soins et se leva pour venir à notre rencontre. « Des nouveaux ! Vous pouvez venir ensemble, je veux juste vérifier que vous n'êtes ni malades, ni blessés. » Et sans attendre de réponse de notre part, elle fila en direction d'une porte qui donnait sur une autre petite salle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Lun 20 Oct - 21:42

Maybe tomorrow we'll find our way
Je reconnaissais désormais volontiers que parfois j’étais assez difficile à suivre, sortant quand il s’agissait de mon comportement à propos de ma relation amoureuse. Je pouvais passer d’un air boudeur à la fille niaise en trente secondes et si autant quelques temps auparavant cela m’aurait rendu dingue de colère, maintenant je m’en contrefichais et j’en étais presque fière ! Oui, à croire que de risquer de mourir et perdre l’être qu’on aimait pour de bon pouvait bien vous changer une personne ! Ca et sans doute aussi le fait d’aimer un homme comme Tybalt, pour qui j’étais prête quand même à faire quelques efforts. « Zuut ça devait rester secret ! Maintenant tu vas le savoir toi aussi ! » Plaisantais je en faisant mine de prendre un air ennuyé de ça. C’était nouveau ça aussi le fait que je pouvais me permettre de blaguer à tout va alors qu’autour de nous, le monde s’écroulait. C’était sans doute grâce à Tybalt aussi ça, en fait quand j’y réfléchissais bien je lui devais pas mal de chose à celui là !

Je lui devais notamment notre peut-être future sécurité totale dans cette fameuse zone 51 mais comme j’étais du genre méfiante, je préférais lui demander son avis sur ces gens. C’était incroyable mais ils me semblaient tellement accueillants que cela semblait louche. Au fil des mois j’avais entendu des histoires sur des survivants cannibales prêts à tout pour pouvoir trouver de nouveaux hommes à manger, alors peut-être que ceux de la zone 51 se faisaient juste gentils pour pouvoir mieux nous avoir ! Ou peut-être tout simplement voulaient-ils nous prendre nos armes pour se débarrasser de nous et les garder pour eux ensuite ! Et nous manger en prime. Enfin bref, autant dire que je n’étais pas encore prête à leur faire totalement confiance. Je prenais donc la parole, m’attirant les regards des autres hommes de la pièce. Prenant mon air le plus hautain possible, je leur lançais silencieusement un « et oui messieurs, les femmes parlent aussi ! » sans pour autant ouvrir la bouche, fallait pas non plus qu’on se fasse virer à coups de pieds aux fesses par ma faute si cette zone était vraiment sécurisée ! Si je n’avais pas été aussi méfiante, sans doute me serais je mise à rire en entendant l’évocation d’une chambre pour Ty’ et moi vu tout ce qu’on avait pu dire là dessus lui et moi plus tôt. Là, je me contentais simplement d’échanger un petit regard complice avec lui avant de reprendre mon sérieux et de lui demander ce qu’il pensait de ces gens. Tout comme moi, il semblait dubitatif. « Je ne leur donnerai pas mes armes Ty’, c’est hors de question. Ils ont l’air trop… Gentils. » Bon ma logique pouvait sembler étrange comme ça mais je savais que lui au moins me comprendrait. Je le suivais par la suite dans l’infirmerie, regardant autour de moi, mes yeux se posant sur l’enfant en train de se faire guérir. Un enfant… Je n’en avais pas vu depuis… La mort de ma soeur en fait. Inconsciemment je serrais un peu plus fort la main de Tybalt. Un lieu comme celui là, c’était juste tout ce que j’avais rêvé pour ma petite soeur avant qu’elle ne meurt et je regrettais réellement qu’elle ne soit pas avec nous en cet instant.  Aux paroles de la femme je hochais simplement la tête, un peu anxieuse étant donné la blessure que j’avais sur le bras. J’avais été la première à croire que j’avais été mordue mais par chance elle avait commencé à cicatriser et ils ne risquaient pas de penser ça eux aussi, enfin j’espérais. « Allons-y… » murmurais je à Ty’, de toute manière nous n’avions rien d’autre de mieux à faire.


(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Sam 25 Oct - 15:05



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    L'une des très nombreuses choses que j'aimais chez Victoria, c'était le fait qu'elle savait encore terriblement bien me surprendre. C'était fou à quel point elle pouvait lâcher certaines choses parfois, qui me laissaient littéralement pantois. J'adorais tout ça d'ailleurs. J'adorais quand elle faisait ou disait un truc qui me faisait écarquiller les yeux ou éclater de rire. Donc ce coup ci, c'était à peu près pareil. Elle venait de sacrément me surprendre en passant de la boudeuse à la niaise, en quelques secondes à peine. Je la taquinais là dessus d'ailleurs. Et évidemment, elle me répondit sur le même ton sans se faire prier. « Moi je m'en étais déjà rendu compte. Je t'ai trop observé pour ne pas te connaître par coeur. » Lui répondis-je, tout sourire. Bon ok, je devais bien avouer qu'avant qu'elle ne me dise m'aimer, je ne m'étais jamais douté d'une chose pareille. Ca semblait tellement improbable de la part d'une femme de son genre. D'autant plus qu'avant, elle semblait surtout me détester, plus qu'autre chose. Donc forcément, j'avais été surpris d'apprendre qu'en réalité elle était amoureuse de moi. Encore une fois, ce n'était pas sans rappeler sa manie si plaisante, qu'elle avait de me surprendre !

    Bientôt, nous fûmes enfin dans cette fameuse zone 51. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça se présentait trop bien pour être tout à fait vrai. En tout cas, c'était l'impression que j'en avais. Et je connaissais assez Vic pour savoir qu'elle pensait comme moi. Même si l'espace d'une seconde ou deux, elle fut plus perturbée par l'idée d'une chambre rien que pour tous les deux. Ce que je pouvais comprendre. Je répondis à son regard complice, par un petit sourire. Avant qu'elle ne redevienne tout à fait sérieuse. « Je sais Vic. Je pense pareil. » Lui répondis-je à voix basse, juste quelques secondes avant que nous n'arrivions du côté de l'infirmerie. Quand nous croisâmes un enfant en train de se faire soigner, je sentis la main de Vic se resserrer autour de la mienne. Je ne fis pas de commentaire, pas certain de comprendre la raison de son geste. Je n'eus de toute façon pas le temps de réagir, puisque nous fûmes entraînés du côté d'une autre pièce. Une fois là, le regard de l'infirmière vola de nos armes au type qui nous suivait de près et refusait de quitter la petite pièce. Elle soupira et tira un rideau pour que Vic et moi puissions avoir un minimum d'intimité. « Je vais simplement vous demander de retirer vos hauts. » Soupira-t-elle. Au moins, elle était consciente du fait que nous refuserions de nous ajouter de la vulnérabilité en se foutant carrément en sous vêtements.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 26 Oct - 13:10

Maybe tomorrow we'll find our way
J’étais toujours la première à me moquer des femmes qui pouvaient changer de caractère parce qu’elles étaient soudainement amoureuses et pourtant je me rendais compte que.. C’était un peu mon cas. Enfin , oui et non, en vérité c’était simplement que depuis cette merde d’épidémie, mon caractère s’était énormément voire même trop endurcis et qu’avec Tybalt, je me laissais un peu plus aller. Cela m’étonnait moi même en fait ! Par exemple il n’y avait qu’avec lui que je pouvais me laisser aller à déconner comme je le faisais alors qu’avant, j’étais plutôt toujours concentrée sur les environs prête à me défendre contre les rôdeurs. Il me détendait et il pouvait le voir de lui même ! « En même temps on est que deux, et en de surcroit en couple, si tu me connaissais pas un minimum ce serait inquiétant. » Rétorquais je en m’autorisant même un petit rire. Petit, car bientôt notre petite discussion fut interrompue par une découverte plus qu’intéressante.

Même si la zone 51 était censée être un endroit assez confortable et sécurisant, j’étais bien loin de me sentir saine et sauve en cet instant, c’était même tout le contraire à vrai dire : je me sentais vulnérable, entourée de trop de gens pour pouvoir bien me défendre. Et même si j’étais avec Tybalt, ils étaient quand même nombreux et on avait peu de chances à m’en sortir. Alors je restais près de lui, main serrée dans la sienne tandis que l’on se retrouvait à l’infirmerie.Même si la femme en face de nous semblait assez polie, je me méfiais tout de même, c’était dans ma nature. Tout semblait absolument logique, comme le fait de vouloir nous examiner et tout ça et pourtant, cela semblait trop beau pour que je puisse me détendre une seconde. En entendant l’infirmière nous demander de retirer nos hauts, je serrais donc les dents pour deux raisons ; la première, c’était que me foutre à poil comme ça devant une inconnue même pour une vérification c’était risqué ! Il faudrait rester sans défense pendant quelques secondes et c’était bien assez pour se faire avoir. La deuxième raison était plus… Bête, j’avais tout simplement pas envie que Tybalt n’expose ses muscles et son corps parfait à une inconnue qui allait baver dessus ! Bon c’était puérile de penser à ça dans de telles circonstances c’est sûr ! Je lançais un regard à Tybalt avant de hausser les épaules, de toute manière nous n’avions pas le choix, ils risquaient de nous foutre à la porte si jamais on refusait trop de choses, déjà qu’on ne voulait pas lâcher nos armes ! Lâchant sa main, j’attrapais mon débardeur que je retirais rapidement avant de me retourner vers Tybalt et de murmurer très bas. « Allez, fais la baver. »


(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 26 Oct - 21:31



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Je fis mine d'être super surpris, quand Victoria me fit remarquer que nous n'étions que deux et que, par dessus le marché, nous étions en couple. Yeux grands ouverts et bouche légèrement entrouvertes, je la regardais comme si je la voyais là pour la toute première fois. « Oh mon Dieu c'est pas vrai ? Je ne m'étais rendu compte d'aucun de ces deux faits ! » Répondis-je vivement, en gardant toujours cet air tout à fait stupide sur le visage. Si je me foutais de sa gueule ? Non, vraiment pas du tout. Je ne faisais que la taquiner, pour de vrai. Et j'étais certain qu'elle était consciente de ça. Puisqu'elle me connaissait aussi bien que moi je la connaissais. Assez pour qu'on puisse se permettre ce genre de taquinerie donc. Mais les taquineries en tous genres finirent par s'épuiser pour de bon, quand nous arrivâmes enfin à destination. Dans la zone, un climat de sécurité pesait. Et pourtant, je n'étais pas encore tout à fait à l'aise et bien certain de pouvoir faire pleinement confiance à tous les gens qui se trouvaient ici. Une part de moi le voulait vraiment. Mais une autre, bien plus méfiante, préférait rester sur ses gardes.

    Dire qu'avant j'étais quelqu'un d'optimiste et confiant. Désormais, je préférais trop me méfier que pas assez.  Ca m'éviterait d'être trop pris par surprise, sans doute. Mais malgré tout ça, je suivis jusqu'en direction de l'infirmerie, en compagnie de la femme que j'aimais. Et quand l'infirmière nous demanda de retirer nos hauts, je lançai un regard à Vic qui haussa les épaules. A sa réponse, j'eus un petit rire. Je devais bien avouer que j'étais soulagé du rideau qui avait été tiré autour de nous. Parce que je n'aurais pas du tout supporté que le type qui surveillait toujours, puisse poser les yeux sur ma petite amie. « Que veux-tu qu'elle ait à faire d'un maigrelet ? » Répliquai-je avec un sourire amusé. Soit, si j'avais perdu du poids, je devais quand même dire que toutes les épreuves traversées avaient permit de dessiner davantage les muscles de mon corps. Et à vrai dire, il en allait de même pour Vic. Quoi qu'il en soit, je ne me souciais pas du regard de l'autre sur moi et retirai donc à mon tour mon tee shirt. En effet, vraiment maigrelet. Parce que mon pantalon, sans ceinture, tombait bien bas sur mes hanches, laissant apparaître mon sous-vêtement. Rien à  voir avec un effet de style dans ma tenue. L'infirmière revint bien vite à nous et nous étudia brièvement du regard. Celui ci s'arrêta sur le bras de Vic. « Vous avez correctement nettoyé cette plaie ? »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 26 Oct - 21:47

Maybe tomorrow we'll find our way
Je levais les yeux au ciel devant la bêtise énorme que venait de sortir Tybalt. Non mais sérieusement, heureusement que je savais qu’il blaguait parce que dans un autre cas il se serait pris une belle gifle. Mais bon, je l’aimais sans doute aussi pour son humour parfois douteux, aussi étrange que le mien en fait ! « Et bien tu te coucheras moins con ce soir mon chéri » Répondis je en lui faisant un immense sourire, bien fière de ma répartie avant de finalement redevenir totalement sérieuse quand nous fûmes arrivés dans la fameuse zone 51. Pour l’instant cela ressemblait beaucoup plus à un quand militaire qu’autre chose étant donné la façon qu’ils avaient de nous parler. Je ne pouvais pas leur en vouloir, ils ne nous connaissaient pas du tout ! Nous pouvions être des fous furieux venus dans l’espoir de faire éclater toute leur petite organisation, ou même des contaminés qui feraient foirer leur havre de paix.

C’est pour ça que, sans trop broncher j’acceptais de les suivre mais sans pour autant accepter de me séparer de Tybalt, ça c’était bien hors de question ! Rapidement, il fut question de retirer nos hauts, ce qui était bien mieux que de devoir se déshabiller entièrement et donc, devoir se retrouver sans armes. Une chose était sûre, j’aurais refusé net et nous aurions risqué de nous faire foutre dehors, ce qui n’était pas forcément la meilleure des choses pour nous vu le climat actuel à l’extérieur. J’acceptais quand même de me mettre torse nu, de toute manière avec le peu de nourriture, je ne risquais pas de faire fantasmer grand monde. Bon si, une personne au moins mais je savais que Tybalt n’était quand même pas obsédé au point de me prendre là de suite devant l’infirmière. Infirmière qui, malgré la maigreur de Ty’, semblait tout de même apprécier ses muscles parfaitement dessinés au fil du temps. « La même chose que je te fais moi. » Répondis je du tac au tac toujours aussi bas pour que bien sûr, la demoiselle en question ne puisse rien entendre à notre échange. Je laissais le regard de l’infirmière courir sur nos corps en tentant de ne pas trop m’agacer du fait qu’elle reluquait quand même pas mal Ty, autant mettre ça sur le compte de la prudence, non ? Il fallait bien vérifier que nous n’étions pas blessés, ce que je pouvais une fois de plus comprendre. Et évidement comme je l’avais prévu, elle remarqua aussitôt ma plaie sur le bras qui, il fallait l’avouer, ressemblait bien trop à une morsure de rôdeur pour ne pas avoir de doute. Ty’ et moi avions été les premiers à penser que j’étais foutue quand nous l’avions vu. A la question de la femme, je me retenais réellement de lever les yeux au ciel. Bien nettoyer une blessure était devenu un luxe dans notre monde, l’avait elle oublié à force d’être enfermée ici ? « Malheureusement j’avais laissé tout mon kit d’infirmière modèle à la maison, alors je me suis contentée de la désinfecter à l’alcool pur. » Rétorquais je avec un brin d’ironie dans la voix. C’était la bouteille que j’avais trouvé avec l’ipod dans une maison abandonnée, où j’avais d’ailleurs trouvé une survivante. « Et ce n’est pas une morsure de rôdeur. » Rajoutais je aussitôt histoire d’ôter tout doute à la demoiselle, bien que je me doutais qu’elle ne risquait pas de me croire sur parole.


(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Mar 28 Oct - 21:57



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    Si on passait vraiment tout notre temps à s'envoyer des vannes en tous genres tous les deux, c'était sans doute en grande partie à cause du fait qu'il fallait bien qu'on passe le temps. Et si c'était en se vannant, alors pourquoi pas !? Le but n'était pas de se blesser ni rien, pour sûr. Mais bien de faire rire l'autre, d'une façon ou d'une autre. C'était tout à fait clair. Je ricanai d'ailleurs de façon instantanée, à sa réponse. « Heureusement que tu es là, pour m'inonder de ta lumière, mon amour ! » Lui répondis-je sur un ton tout à fait mielleux. Heureusement que nous n'étions sérieusement pas ainsi tous les deux; Il y aurait vraiment de quoi s'inquiéter sur notre santé mentale sinon. Mais non, tout allait bien. Nous n'avions pas encore à ce point chuté. Et Dieu merci ! Nous étions encore assez lucides pour prendre de bonnes décisions. Mais avant tout, prendre le temps de les réfléchir ces décisions là ! Pour preuve, nous venions de décider ensemble, de tenter notre chance du côté de la zone 51. Et nous étions bien d'accord, de toute évidence, sur le fait qu'il fallait continuer à se méfier des gens dans le coin !

    Mais même si on se méfiait surtout pour notre vie, Victoria trouva encore le temps d'éprouver une pointe de jalousie, à l'idée que je me mette torse nu devant l'infirmière. Ce qui eut le don de bien m'amuser pour le coup ! J'eus un bref rire à sa réponse. Soit. Mais ce n'était pas pareil. Elle, elle était amoureuse de moi. Alors c'était normal que le fait que j'ai tant perdu de poids, ne la dérange pas. Ce n'était pas que le physique qui comptait. D'ailleurs, je devais bien admettre que moi aussi je me foutais de ses kilos perdus. Pour preuve, je ne pu m'empêcher de la zieuter quand elle ôta son haut. J'étais totalement inconscient du regard de l'infirmière. J'étais beaucoup trop occupé à regarder ma copine pour voir autre chose. De toute façon, l'attention de la femme elle même, fini par se porter totalement sur Vic, quand elle vit la plaie en train de cicatriser sur son bras. Je retins à grande peine un léger rire, à la réponse de ma petite amie. Ca avait au moins le mérite d'être clair et direct ! « Si c'était une morsure, vous seriez déjà un zombie à l'heure qu'il est. » Fit-elle remarquer d'une voix toujours aussi neutre et calme. Elle semblait imperméable à l'ironie de Vic. Ou elle le faisait croire ? Aucune idée. « Très bien, vous pouvez vous rhabiller. » Cette fois ci, je vis parfaitement son regard voler en direction de mon torse, sans raison apparente. Et regard qui me mit plus mal à l'aise qu'autre chose, puisque je me hâtai de renfiler mon tee-shirt. « Y'a-t-il quelque chose dont vous souhaitiez me parler ? Que ce soit sur votre santé, ou autre chose? » Pour ma part, je hochai négativement la tête.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Dim 2 Nov - 19:54

Maybe tomorrow we'll find our way
Lâcher les vannes en se taquinant l’un et l’autre c’était sans doute le meilleur moyen de se sentir un peu mieux dans ce monde de merde. Par chance, j’avais la personne la plus apte à me suivre dans mes délires et autant dire que parfois on partait quand même assez loin ! Du moment qu’on gardait toujours un oeil sur la route pour vérifier qu’aucun rôdeur n’en profite pour nous sauter dessus, rien ne nous empêchait de décompresser un peu ! Et dans tout ça, ça me permettait même parfois de faire la mignonne et glisser des choses que je ne lui dirais peut-être pas en temps normal. Comme les petits surnoms amoureux par exemple, alors que généralement je me contentais de l’appeler par son prénom ou son diminutif. « Mais je suis bien heureuse que tu prennes conscience que c’est grâce à moi que tu t’instruits mon ange ! » Répondis je en continuant dans notre délire, oui y’avait pas à dire on pouvait être sacrément cons parfois, j’étais même sûre que même les rôdeurs se foutraient de notre gueule s’ils nous voyaient de loin.


Une fois dans la zone par contre l’ambiance n’était pas des plus hilarante, au contraire en fait c’était plutôt tendu et bon il fallait l’avouer, c’était en grande partie de notre faute à Ty’ et moi. Nous étions méfiants envers les autres humains face à nous et au fond nous avions parfaitement raison. Eux aussi pouvaient l’être en fait, parce que nous étions des étrangers armés qui refusions de nous séparer de nos armes. Bref, pour l’instant on se montrait quand même assez coopératifs il fallait l’avouer, au point de se mettre torses nus devant eux même si je trouvais que l’infirmière passait plus de temps à reluquer Ty’ qu’à vraiment l’examiner. Et tandis que cette dernière vérifiait ma blessure je ne pu m’empêcher de lever les yeux au ciel à sa remarque, comme si je ne savais pas ça tiens ! Je préférais cependant retenir plusieurs vannes plutôt que de la vexer, et pourtant j’avais grandement envie de lui faire remarquer que je m’étais doutée que j’aurais fini en rôdeur et pas en bisounours si j’avais vraiment été mordue. Finalement, tout semblait aller chez nous et elle nous proposa de nous rhabiller. Non sans un regard plus qu’entendu sur le torse de mon homme, chose qui eut le don de m’agacer grandement. Je serrais les mâchoires en enfilant mon haut et me retournais vers elle alors qu’elle reprenait la parole. Voyant Ty’ secouer la tête négativement, je la regardais de nouveau en haussant les épaules avant d’ouvrir la bouche. « Qu’est-ce qui va se passer maintenant ? » demandais je alors parce que franchement… On ne le savait pas !


(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Jeu 13 Nov - 19:15



    VICTORIA & TYBALT

    Maybe tomorrow we'll find our way.


    L'une des nombreuses choses que j'appréciais dans ma relation avec Victoria, c'est le fait que nous savions vraiment déconner tous les deux. Un rien était prétexte à rire et j'adorais ça. Plus encore quand je voyais comme le monde était vraiment devenu merdique. C'était heureux que l'on se soit rencontrés tous les deux. Sans elle, il était certain que je n'en serais pas là à l'heure d'aujourd'hui. Peut-être même que je me serais finalement fiché une balle dans le crâne. Parce que si je supportais tout ça, c'était bien parce que nous étions deux. Et que j'étais amoureux fou d'elle. Elle était vraiment devenue tout pour moi. Et pas uniquement parce que les choix n'étaient pas multiples. Loin de là ! J'étais vraiment heureux de partager les joies comme les malheurs, avec elle. Ainsi fus-je sacrément soulagé quand nous découvrîmes la zone 51 ensemble. Dans laquelle nous nous rendîmes sans perdre plus de temps. Nous en avions déjà bien assez perdu comme cela. Et une fois sur place, je fus de plus en plus surpris au fur et à mesure de nos découvertes. Parce le moins que l'on puisse dire, c'est que tout ça avait l'air réel. Du genre, vraiment réel. Je ne m'attendais pas à tant, pourtant j'étais bien optimiste de base !

    Bon malgré tout ça, je me méfiais encore et toujours. Je savais très bien qu'on ne pouvait pas accorder trop aisément notre confiance à qui que ce soit. Je gardais donc nos armes à portée de main, alors que nous devions retirer nos hauts une fois dans l'infirmerie, pour être examinée par la femme dans sa blouse blanche. C'était pour le bien de tout le monde et pas uniquement le notre, j'en étais bien conscient. Parce qu'on pourrait bien se pointer ici en étant malade ou, pire, en ayant une morsure qu'on tenterait de leur cacher. Il était donc tout à fait normal qu'ils se méfient tous à ce point. « Maintenant, quelqu'un va vous emmener au réfectoire pour que vous mangiez quelque chose. Vous semblez en avoir grand besoin ! » Commenta-t-elle en affichant un sourire toujours aussi sympathique. Enfin je supposais qu'il l'était ! Peut-être que c'était totalement faux et de la manipulation de sa part ? Malheureusement, nous allions avoir besoin de temps pour pouvoir nous faire pleinement une idée à ce sujet. Et au sujet de beaucoup d'autres choses encore. « Ensuite une chambre vous sera attribuée. » Annonça-t-elle enfin.



HJ : désolée pour le temps de rép :/
& du coup avec tous les événements de la version, faudrait qu'on passe au rp suivant, non ? '-'
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21395

× Points de vie : :
388

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt Ven 10 Avr - 13:50

RP déplacé suite à la suppression de Victoria. coeurrose

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt

Revenir en haut Aller en bas

Maybe tomorrow we'll find our way - Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-