LENNY & SNOW ▲ i like you
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

LENNY & SNOW ▲ i like you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: LENNY & SNOW ▲ i like you Jeu 30 Oct - 15:40

Dans le monde dans lequel nous sommes aujourd'hui le hic c'est quand étant trop gentil on peux y laisser notre peau. Je trouverai ça dommage, que quelqu'un de bien y laisse sa peau pour rien.
i like you.
Je me suis rendue à l'extérieur, enfin pas au sens d'à l'extérieur de la zone. J'étais toujours à l'intérieur de la Zone 51, seulement j'étais dans mon petit coin reculé, situé tout juste derrière un bâtiment, que je m'étais créé ; un petit endroit pour s'entraîner. J'étais heureuse en quelques sortes que ce site ai servit afin d'expériences militaires puisqu'il y avait encore quelques objets et dispositifs assez intéressants pour s'entraîner, j'y avait installer des mannequins avec des poteau de bois que j'avais fixer au sol. J'avais réussi à trouver 3 mannequins en plastiques, torse et tête, en parcourant le bâtiment militaire qui avait été presque entièrement détruit. J'y avais aussi installer quelques cibles en bois pour le tir à l'arc et un long mur avec des cannes de conserves ou des bouteilles vides pour le tir. Quelques uns de mes apprentis, les gens de la zone qui souhaitaient que je les entraînent, connaissait ce petit endroit. J'aimais y être seule pour me défoulé ou pour  pratiquer diverses techniques pour éviter de me faire chopper par les rôdeurs ou même y créé de nouveaux pièges pour installer autours de la zone.  Non seulement ça évacuait mon stress, mais ça me rendait plus forte et favorisait ma survie. Je pris mon pistolet de calibre 22 et je me plaça loin derrière un mannequin. Je voulais pratiquer la technique de viser la boîte de conserve sans que la balle touche à un cheveux du mannequin. Je me plaçai de dos au mur pour me retourner d'un seul coup et tira en tentant d'éviter le visage du mannequin. C'était presque réussi, mais je crois qu'il aurait perdu une oreille. Je retournai dans le bâtiment et pris un sniper pour voir si l'expérience serait plus facile. Je me rendis de nouveau derrière le mur, j'entendais quelqu'un m'appeler au loin, puis tant pis il pouvait attendre quelques secondes. J'enleva une brique au mur, y mis le bout de mon sniper, attendit quelques instant de bien avoir la boîte de conserve dans la mire et...

Lenny se tenu quelques secondes à la place de mon mannequin, pour que je le vois j'imagine, ce fut la pire idée de sa vie ; quelques secondes avant que je le remarque le coup était partis. C'est avec horreur que je le remarquai, tout c'était fait si vite je n'avais même pas eu le temps de crier. Je regardai devant moi avec peur mais constata que ce fut avec brio que mon expérience fut réussie et que j'avais seulement toucher la boîte de conserve. Si seulement le pire serait arrivé, je ne m'en aurait jamais remise!

«Tu es fou bordel Lenny! Qu'est-ce que tu a bien pu penser j'aurais bien pu te faire éclater la cervelle sans même le vouloir ! »

Les larmes aux yeux je me levai de ma petite cachette et alla porter mon sniper à sa place, a mon retour il se tenait toujours au même endroit. Je lui souriai faiblement, je ne suis jamais capable d'être fâcher contre lui.

« Je suis désolée Lenny... J'ai seulement eu très peur..»

J'espérait que tout ça ne l'avais pas trop secoué, l'important dans l'histoire était que nous étions tout deux en vie non? Je me demandais ce qu'il y avait de si important pour qu'il se mette dans ma mire ainsi, ici c'était mon petit coin à moi donc forcément il voulait me parler.

« Alors qu'elle est la raison de ta venue ici? » 
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Dim 16 Nov - 20:04



   
I like you,
   
ft. snow & lenny.

   


   Allongé sur sa couchette dans le petit espace investi par sa famille, Lenny observait le plafond. Les deux mains sous la tête, les jambes croisées et les orteils en éventail, un sourire idiot étiré entre ses deux oreilles, il songeait à une jeune femme. Brune, svelte, un sourire lumineux, des yeux ouverts sur le monde, et des mains faites pour le tir à l'arc. Ca tombait bien, Snow était une archère. Elle était aussi inatteignable. Mais ce n'était pas un détail pareil qui allait mettre fin à la détermination du brun ; au contraire, cela excitait son sens de la compétition et du jeu, présent dans son caractère et amplifié par sa maladie. Elle savait peut-être tirer à l'arc, mais c'était également le cas de Skylar, et malgré la résistance de la jeune fille, Lenny était parvenu, à sa manière, à brisé la carapace qu'elle s'obstinait à lui offrir. Elle savait peut-être tirer à l'arc, mais lui savait sauter à deux mètres de hauteurs et se battre au sabre contre zombies et vivants. Elle savait peut-être tirer à l'arc, mais saurait-elle lui résister ?
Le jeune homme sauta sur ses pieds prestement, un sourire idiot collé au visage. Il parcourut rapidement les couloirs de la Zone 51 qu'il connaissait par cœur à force de les explorer avec Isaac et se dirigea vers l'extérieur, sachant très bien où trouver Snow. Il n'y avait aucun événement important prévu qui aurait demandé sa présence dans les pièces de vie de la Zone, il n'y avait pas non plus de retours d'expédition attendu avant la fin de la journée, et elle n'avait pas organisé un de ses cours de tir à l'arc auxuquels il était décidé à participer à l'avenir. Elle était donc forcément en train de s'entrainer dans son espace personnel, un terrain d'entrainement à diverses formes d'art offensif qu'elle avait aménagé et où elle passait l'essentiel de son temps libre. Il y fut bientôt et appela son nom pour signaler sa présence comme pour attirer son attention : « Snow ? » S'avançant avec précaution à l'intérieur de l'espace il répéta, un peu plus fort : « Snooow? » Constatant l'absence de réponse, il fronça les sourcils. S'était-il trompé ? Elle ne semblait pas être là, et cela le perturbait un peu. Il était sur de lui en se rendant dans cet endroit. Au moment où il allait faire demi-tour et partir à sa recherche ailleurs dans la Zone 51, un coup de feu retentit, suivit du fracas d'une boîte de conserve qui chutait de la tête du mannequin sur lequel elle était posée. Effectuant un demi-tour sur lui-même, Lenny sourit bêtement. Tout son visage s'illumina. Il avait donc visé juste.
Les mains dans les poches, il s'approcha de la source du tir et appela une nouvelle fois : « Snow ? » Cette fois, il était plus proche d'elle et il était sur qu'elle avait entendu, pourtant aucune réponse ne lui parvint et la silhouette de l'archère n'apparut pas de derrière le mur de briques. Il hésitait entre deux attitudes : devait-il être vexé qu'elle ne prenne pas la peine de s'intéresser à lui, ou bien admiratif de la concentration dont elle faisait preuve et à laquelle il n'osait même pas prétendre, lui qui ressemblait par bien des aspects à un hyper-actif ? Il opta pour la seconde option, surement influencé par le charme de la demoiselle et l'emprise qu'elle avait sur lui depuis qu'il l'avait croisée dans l'infirmerie. Il repéra rapidement le mannequin qui servait de cible dans l'exercice présent de la brune et se dépécha d'y prendre place, prenant garde à ne pas dépasser de la silhouette, et se baissa également de manière à ne pas être touché si elle visait la tête. De ce qu'il avait vu, elle ne cherchait pas à toucher le corps du mannequin et il ne risquait donc rien à cet endroit. Il avait suffisament confiance en ses capacités de visée. Le coup parti et, comme prévu, ne l'effleura même pas, mais la voix de Snow résonna immédiatement, réprobatrice et angoissée à la fois. Il ne put s'empêcher de rire. Il la laissa s'approcher et sourit quand elle lui expliqua qu'elle avait seulement eu peur pour lui. Etrangement, il était content d'entendre cela. « Je savais que je risquais rien, » répondit-il avec un clin d'oeil. Elle lui demanda alors pourquoi il était venu la trouver de cette manière, se mettant en danger de mort ou de blessure grave sans en avoir vraiment conscience. Lenny enfouit ses mains dans son pantalon et baissa les yeux avant de les relever vers Snow. Il n'avait pas vraiment réfléchi au sujet, il était venu parce qu'il en avait eu envie... Mais il savait qu'il ne pouvait pas vraiment répondre cela. « Je, j'me d'mandais si tu pouvais m'apprendre à tirer à l'arc. J'veux dire, je sais que tu fais des cours et tout mais... comme je suis pas un super bon élève, j'pensais que tout seul ça irait plus vite, » grommela-t-il en ravalant sa fierté. Elle valait bien l'effort.

   

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Sam 22 Nov - 17:36

Dans le monde dans lequel nous sommes aujourd'hui le hic c'est quand étant trop gentil on peux y laisser notre peau. Je trouverai ça dommage, que quelqu'un de bien y laisse sa peau pour rien.
i like you.
Je perçu la nervosité dans la voix de Lenny et mon coeur commença à s'emballer. Je me sentais si mal d'avoir pu même l'effleurer que la culpabilité me prenait toute entière, surtout de lui avoir parlé comme ça sur le coup de la peur et de la colère subite de Lenny qui aurait pu se mettre en danger. Je détestais lorsqu'il se mettait en danger, puis c'était peut-être la raison pour laquelle je faisais exprès d'être dans les même missions et sorties que lui. Il avait ses forces, mais le fait de penser qu'il pourrait se transformer en rôdeur me rendait folle. Plusieurs indécis de la Zone me laisse complètement indifférente à l'idée qu'il ne réapparaissent plus jamais, mais l'idée de Lenny impuissant perdant son côté humain me détruisait. Il était l'un des derniers à avoir un côté humain, à ne pas laisser ses pulsions de violence et de vengeance prendre possession de lui. Il est toujours rester doux, calme et gentil, toujours prêt à aider. J'ai toujours cru que c'était l'attitude à adopter en temps de survie, je l'admirais même pour ça. J'aurais aimée être moins impulsive et violente, plus sereine, j'aurais aimée être capable de contrôler mes émotions moi aussi. D'être aussi humaine que Lenny, d'avoir de l'empathie. Seulement la peur me contrôlait beaucoup plus souvent que ma raison, et je n'étais pas fière de toutes ces décisions qui m'avaient été imposées jusqu'à maintenant. J'essayais de tout faire pour que la Zone se tienne, ce qui m'empêchait souvent d'avoir l'attitude dont j'ai toujours souhaitée. C'était déchirant puisque notre communauté était si fragile, je savais que la Zone ne durerait pas éternellement même si je l'aurais tant désirée.

À l'entendre dire qu'il savait qu'il ne risquait rien, je m'étais approchée de lui. J'aimais profondément  voir toute la confiance qu'il avait envers moi, mais cela me rendait morte de peur de gaffer, ne serait-ce qu'une seconde et de tout foutre en l'air. J'aurais pu viser à côté, j'aurais pu le toucher. Il aurait pu être blessé pendant un bon moment et si sa plaie se serait infectée je me l'aurais jamais pardonnée.

« Tu.. Tu m'as prise par surprise. J'ai eu très peur. »

Je ne savais pas quoi dire d'autre, je ne voulais pas brisée cette confiance malgré tout car depuis l'épidémie, la confiance est devenue quelque chose de très rare, aussi rare que de tomber sur de l'or dans le temps où le monde était constitué de capitalisme pure et dur. Je m'étais promis que je ferai tout ce qui serait en mon pouvoir pour conserver cette confiance, que je ne laisserai pas la peur prendre contrôle de moi pour une fois.

« Bien sûr ! De toute façon c'est plutôt calme aujourd'hui, ça ne veux pas dire que ce temps libre ne sert à rien. Puis peut-être que ça t'aidera, en temps de crise. »

Je le regardai dans les yeux puis ne pu m'empêché de sourire, il était si mignon en me demandant timidement de lui donner des leçons que je ne pouvais pas dire non. De toute façon ça me faisait plaisir de passer du temps avec lui.

« Et tu es un bon élève! Tu m'écoute et tu t'améliore de plus en plus, personne n'est née avec un arc   dans les mains, c'est un sport peu usuel, il est devenu utile depuis l'épidémie parce que c'est silencieux. »

Je me dirigea vers le mur de brique et retourna auprès de lui quelques secondes plus tard, puis lui lança subitement un arc afin de tester ses réflexes. Je m'approcha de lui, doucement. J'ai eu l'envie subite de lui faire une confidence, même si je n'étais pas très douée pour m'exprimer pour ce genre de truc et que je savais que je le regretterais par après.

« Je comptait en personnaliser un pour toi, un arc, mais je n'ai pas eu le temps encore. Je voyais que c'était quelque chose qui semblait te passionner donc... »

Je rougis légèrement, ça avait été un peu difficile à dire, il est rare que je consacre mon temps pour une petite attention pour quelqu'un d'autre, j'avais tendance à me dire que je n'avais pas le temps pour ce genre de choses. Même si je ne voulais pas me l'avouer, elles sont importantes ses petites attentions, elles nous rappelle que nous sommes humains malgré tout, puis on ne sait jamais combien de temps il nous reste. Donc j'aimais mieux faire part de cette attention au cas où je n'aurais jamais l'occasion de la faire.  Je tenta de changer l'atmosphère en débutant la leçon.

« Alors, prêt ? »
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Lun 8 Déc - 17:40



   
I like you,
   
ft. snow & lenny.

   


   Il lui sourit et haussa les épaules, ne réalisant réellement pas le danger auquel il venait de se confronter en se plaçant devant ce mannequin. Il trouvait cela mignon qu'elle soit ainsi effrayée, il voulait la prendre dans ses bras et affirmer en riant que ce n'était rien, en tout cas rien de grave ni d'important. Avec n'importe qui d'autre, Lenny l'aurait probablement fait, d'ailleurs. Mais Snow l'impressionait et, pour une raison qu'il ne parvenait pas à identifier, il cherchait toujours en sa présence à faire bonne figure, à se comporter mieux, à paraître normal. S'il n'évoquait pas sa maladie de lui-même, il ne la cachait pas non plus ; mais tant qu'elle pouvait l'ignorer, il préférait que cela reste ainsi, même si dans un coin de son esprit il réalisait qu'en tant que Fondatrice de la Zone, elle devait surement déjà être au courant. Il l'assura donc de sa confiance en elle par des mots plutôt que par des gestes, et enfonça ses mains dans ses poches lorsqu'elle asséna à nouveau qu'elle avait simplement réagi par peur. Elle était décidément bien trop adorable pour qu'il n'ait pas envie à chaque instant de la caliner. Pour éviter que cette pulsion grandisse encore et devienne incontrolable, le jeune homme prit la première occasion pour changer radicalement de sujet, et l'ambiance de tension qui régnait entre eux.
Son sourire s'élargit lorsqu'elle accepta de lui donner une leçon privée de tir à l'arc. « Oui, c'est pratique pour la distance, alors qu'avec mon sabre je dois nécessairement être dans du corps-à-corps, » souligna-t-il quand elle mentionna un temps de crise, une expression qui paraissait incongrue désormais, tant le monde entier était en crise. Le mot avait radicalement changé de sens depuis le début de l'épidémie et maintenant, il signifiait littéralement « être entouré d'une armée de mort-vivant » pour la plupart des gens encore en vie et en pleine maitrise de leur raison. Etre confronté à des situations impliquant la vie et la mort au quotidien rendait relativiste quant à ce qui constituait une urgence. Snow tenta alors de le rassurer à propos de ses capacités d'archer et il se renfrogna, rentrant la tête dans les épaules en bougonnant vaguement. Il ne faisait pas seulement référence aux quelques cours qu'il avait suivi depuis son arrivée ici ; dans son souvenir, brulait l'image d'un instituteur qui secouait la tête d'un air las et découragé face au gamin qui ne parvenait pas à tirer inlassablement des flèches dans un cerle immobile pendant une heure. Mister Chandler avait été très clair : il n'arriverait pas à tirer à l'arc s'il ne parvenait pas à se concentrer pour s'entrainer. Mais Lenny avait toujours eu un problème avec ça et Mister Chandler avait fini par lacher l'affaire, malgré les protestations des parents Aguirre.
Cela étant, il n'était plus le même petit garçon qu'à l'époque où sa mère avait tenté de l'aider en lui mettant un arc dans les mains pour la première fois. Il avait réussi à apprendre à se battre comme un samouraï. Il avait apprit à être discret pour ne pas attirer les rodeurs. Il avait apprit à vivre avec son hypomanie. Et Snow n'était pas Mister Chandler. Il observa un moment son visage tandis qu'elle revenait vers lui, son petit sourire en coin, ses yeux bruns, son nez droit, ce petit tressaillement dans ses traits... Un simple indice que le garçon avait fini par repérer à force de la regarder avec autant d'intensité. Il attrappa de justesse l'arme qu'elle venait de lancer dans sa direction et afficha une expression clairement amusée. « Ah ouais ? » lança-t-il, d'un air de défi. Elle voulait jouer à ça ? Il allait bander son arc et viser vers elle pour rigoler lorsqu'elle reprit la parole avec un air bien plus sérieux. Son ton était inhabituel, mal à l'aise, fragile ; Lenny fronça les sourcils avant de s'avancer vers elle d'un pas, retenant une fois de plus son envie de la bercer entre ses grandes pattes. Baissant les yeux il répondit simplement, « Merci, » réellement touché par ce qu'elle venait de lui avouer. ]« Je, j'adorerais le voir... quand, quand tu voudras, je veux dire, » ajouta-t-il en se mordant la lèvre inférieur, sans plus savoir où se mettre.
Il releva les yeux lorsque la voix de la jeune femme résonna à ses oreilles, claire et franche, comme il la connaissait. Il déglutit et arbora un sourire vacillant : « Prêt ! » Il ne voulait pas laisser de trouble s'installer entre eux, mais il ne pouvait s'empêcher de ressentir... quelque chose, il ne savait pas quoi, ne parvenant pas à identifier ce qu'il se passait dans son torse. Il se contenta donc de prendre position face à la cible après avoir attrappé une flèche, attendant les instructions de Snow.


HJ, je suis vraaaiment désolée pour le délai de réponse cache    

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Mar 23 Déc - 19:18

Dans le monde dans lequel nous sommes aujourd'hui le hic c'est quand étant trop gentil on peux y laisser notre peau. Je trouverai ça dommage, que quelqu'un de bien y laisse sa peau pour rien.
i like you.
La nervosité de Lenny avait toujours fait son charme. Il semblait si doux et attentionné, dans un monde sans pitié et bourré d'agressivité. En réalité, être en compagnie de Lenny m'offrait un soulagement, une sorte de pause de la fin du monde, au sens figuré. Le hic, c'est que je savais que j'aurai à me battre avec lui un jour ou l'autre, contre des rôdeurs ou d'autres survivants. J'avais peur qu'il ne soit pas prêt pour ce genre de chose, je savais qu'il avait la volonté de survivre mais j'avais surtout peur que sa gentillesse et sa compassion prenne le dessus, et qu'il meurt. Oui, j'avais peur que Lenny perde la vie et c'était plutôt rare que je m'attachais à quelqu'un. Il était prêt pour l'entrainement, en fait il était toujours prêt pour aider et c'était encore quelque chose que j'appréciais beaucoup.

« Très bien alors commençons! »

Je tourna autours de lui en m'attendant à ce qu'il ait une meilleure posture comme je lui avais montrer un peu machinalement la dernière fois. Je crois que le message n'avait pas passer puisqu'il n'était pas du tout en mode protection, du coup sur un champ de bataille il tomberait comme une mouche. Je riais en le prenant par les épaules, face à moi, en le baissant légèrement pour essayer de le mettre sur ses gardes. Il n'avais pas l'air de comprendre ce que je faisais ce qui me fis éclater de rire avant qu'une idée de génie me traversa l'esprit.

« Je sais ce que l'on vas travailler, Lenny! »

Je lui donna un petit coup dans le dos qui le fit sursauté, ce qui me fit rire de plus belle avant que je me rende derrière le mur de brique. Je pris un fusil assez spécial, le seul qui ne représentait aucun danger puisqu'il contenait des balles de peinture. Je revint près de lui et lui sourit.

« Tu vois ça? C'est un fusil à peinture. On vas travailler ton mode de défense, parce que si tu es en présence d'autres survivants qui veulent ta mort, parce que je t'assure que ça arrive plus que tu peux l'imaginer à l'extérieur de ses murs, tu es cuit. »

Je continuais de lui sourire bêtement en rechargeant mon fusil de balles de peinture. La situation m'amusait beaucoup je dois avouer. J'eu même l'idée d'en faire un petite compétition.

« Alors si une balle de peinture te touche, c'est que tu n'es pas sur la bonne vois et on te trouvera une conséquence quelconque mais si tu réussi à toutes les esquivés, j'aurai la conséquence. Ça te vas?  On pourra même échangés les rôles par après si tu veux pratiquer ton tir.»

Fière de mon petit concept je vint près de Lenny avec un petit sourire de gamine qui venait de recevoir sa maison de poupée. J'espérais qu'il aimerait ma proposition. 
made by pandora.

Désoler pour la mini réponse  I love you

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Jeu 22 Jan - 2:27



   
I like you,
   
ft. snow & lenny.

   


Lenny secoua la tête pour chasser le trouble qui s'était insinué en lui pendant quelques secondes et releva son regard brun vers Snow avec un sourire. La situation prenait un tour inattendu, mais comme il l'avait instigué ainsi, il devait continuer à prétendre qu'il était venu pour cela et donc se montrer prêt à suivre un entrainement avec la jeune femme. Il n'allait certes pas s'en plaindre : il adorait passer du temps avec elle, et si en plus il apprenait de nouvelles choses, il en était ravi. De plus, il savait qu'elle était plus à l'aise dans son domaine que pour maintenir une conversation futile. Elle se mit à tourner autour de lui et il la suivit du regard, l'arc au bout de son bras bringuebalant le long de son corps, sans comprendre ce qu'elle attendait de lui. Visiblement, cela l'amusait beaucoup. Il fronça les sourcils en se demandant s'il s'agissait d'un rituel animal de la femelle pour se rapprocher du mâle mais rejetta rapidement cette hypothèse lorsqu'il se souvint qu'ils étaient des êtres dotés de raison et non pas des paons ou des félins. Il se laissa faire lorsqu'elle le mit dans une position plus défensive que... juste être debout, en fait, et il la rejoignit dans son rire. Mais il se souvenait qu'elle lui avait déjà montré cela la dernière fois, aussi s'efforça-t-il de maintenir son corps dans la position dont il se souvenait, le poids réparti entre ses deux piliers, les jambes pliées pour amortir les potentiels chocs, les bras relevés et tous deux posés sur l'arc, bien qu'encore détendus. « C'est mieux là, non ? » lança-t-il avec un sourire fier et elle hocha la tête, amusée, avant de lui proposer un nouvel exercice comme si elle venait d'avoir une véritable lumière. Il se redressa, une expression comblée sur le visage et s'avança vers elle comme pour montrer son intérêt pour ce qu'elle allait lui exposer.
Il la laissa pourtant s'éloigner en comprenant qu'elle allait chercher du matériel pour réaliser son idée, et lorsqu'elle revint il fixa le fusil, un air d'incompréhension collé au visage. Il lui faisait trop confiance pour penser qu'elle veuille réellement lui tirer dessus, mais il ne comprenait pas où elle voulait en venir. Il préférait largement apprendre à tirer à l'arc qu'à l'arme à feu, bruyante et beaucoup trop mécanique à son goût. C'était comme si le sang ainsi versé lui semblait plus grave que celui qu'il faisait couler par de précises coupures réalisées avec le métal d'une tête de flèche ou d'une lame de sabre. « Oh, d'accord, » souffla-t-il lorsqu'elle expliqua l'utilité de l'outil, et il soupira comme s'il était soulagé pour son explication. Aussi concentré qu'il le pouvait, il suivit chaque instruction de la brune en hochant de la tête à chaque nouvelle information. C'est vrai qu'il était beaucoup plus dans l'offensive que dans la défense en général, et il avait reçu quelques mauvais coups à cause de cela. Ses sourcils se soulevèrent dans une expression d'étonnement lorsqu'elle proposa de faire un jeu de leur entrainement. Apparemment, elle voulait vraiment jouer à cela. Un sourire joueur étira les lèvres du mexicain, qui s'exclama : « Oooh, c'est parti ! » Aussitôt il s'éloigna de plusieurs pas de Snow, ne retenant cependant pas un rire de s'échapper de sa gorge. « Attend toi à souffrir, je suis impitoyable quand il s'agit de gage ! » rajouta-t-il en souriant, avant de lancer un clin d'oeil à la fondatrice. Cependant, il savait qu'elle était une excellente tireuse, aussi devrait-il user de ruse pour parvenir à ses fins. Il se mit également à penser à ce qu'il lui demanderait de faire s'il gagnait, en se jetant derrière un mannequin pour se protéger de la première balle de peinture qui s'écrasa à quelques centimètres de lui. Il avait eut chaud. Il jeta un œil derrière sa planque. Il devait bouger, car il suffisait qu'elle fasse deux pas et il serait en plein dans sa visée. Il jeta un regard à gauche, puis à droite, et choisit finalement de rejoindre l'établis où étaient rangées d'autres armes dont il distinguait les canons. Il inspira profondément avant de se lancer dans une course effrenée pour y parvenir avant que Snow ne tire.

HJ, je suis désolée pour le délai à nouveau, tu as peut-être remarqué que j'ai été assez peu active ces derniers temps à cause de mes examens, mais ça y est c'est fini, je devrais être plus rapide maintenant. désolée désolée désolée cache    

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Jeu 26 Fév - 15:47

Dans le monde dans lequel nous sommes aujourd'hui le hic c'est quand étant trop gentil on peux y laisser notre peau. Je trouverai ça dommage, que quelqu'un de bien y laisse sa peau pour rien.
i like you.
Je lui souriais. Sans même s'en rendre compte, il était si charmant. Timide, mais fort, c'est ce qu'il est et sera toujours. J'imagine que c'est pour cela que j'aurai toujours un faible pour Lenny et que je ne pourrai jamais le nier, parce que lorsque je plonge mes yeux dans les siens, j'ai l'impression de me retrouver, d'être enfin à la maison. Certains disent que lorsque l'on se prend réellement d'affection pour quelqu'un, on se sent chez soi dans ses bras. Je n'ai jamais réellement eu la chance de ressentir ce que ça fait d'être dans ses bras, mais en voyant son regard je pouvais déjà sentir que nous avions une complicité que je n'aurai nul part ailleurs sur terre. Alors nous étions là, les deux, encore avec des conversations qui ne voulaient rien dire mais qui me charmaient tellement. J'aurais pu parler de rien pendant des heures avec lui et ça m'aurait suffit, mais je ne voulait pas qu'il le sache. Je me disais, et si ce n'était pas réciproque? Si j'avais cru en une si belle complicité mais qui en réalité n'était pas fondée? Je refusais de croire que cela pouvait arrivé et je préférais me bander les yeux dans de stupides conversations que de me faire rejeter, d'être vulnérable.

Je me sortis de mes pensées pour pouvoir mieux me concentré sur l'entraînement, ce que je savais faire de mieux. Puis j'excellais dans l'entraînement beaucoup plus que dans mes histoires de coeur, vous pouvez me croire! Lorsque je lui expliquai le fonctionnement de notre petit jeu d'esquive, Lenny me donna son accord. Une autre chose que j'aimais bien chez lui, il n'étais pas du genre à s'obstiner, il était prêt à faire beaucoup d'efforts pour les gens qui l'entoure et pour lui-même, c'est le genre de personne que j'apprécie puisque ce sont celles qui deviennent les plus fortes, donc les plus susceptibles de survivre. Il me fit son grand sourire qui faisait fondre mon coeur à chaque fois, avant de déclaré le début de notre petit jeu. Je me mis derrière le mur de brique et mis des petites balles de peinture dans mon arme, il en restait suffisamment pour jouer à ce petit jeu bien longtemps, personne n'était intéresser par les balles de peintures. Je le visai puis sourit.

« Allons-y! J'espère que tu es prêt et aussi impitoyable que tu le prétend, petit ninja! »

Je riais puis tira en direction du mannequin derrière lequel il s'était planqué, je le ratai de quelques centimètres à peine. Il n'était pas mauvais du tout, finalement! Il allait de mannequin en mannequin jusqu'à ce qu'il se trouve dans une impasse, puisqu'une longue distance entre le dernier mannequin sur la droite de séparait soit d'un gros canon ou d'un petit mur de brique avec des bouteilles sur le dessus, un peu plus à l'avant. Je souris, j'était sûr qu'il choisirait le canon puisque c'était l'option la plus sécuritaire. Puis il se lança, je l'avais directement dans ma mire.

«J'espère que tu es prêt pour ta conséquence, Lenny ! »

Puis j'appuyai sur la gâchette mais rien ne sortis. J'avais oublier de charger de nouveau! Il fallait dire que ces chargeurs étaient carrément différents de vrai armes. Puis je pouffai de rire en chargeant mon arme, j'avais eu un élan de confiance et j'étais celle qui avait eu un flagrant manque d'attention. Bien joué Lenny, d'avoir été plus perspicace que moi!

« Oh merde! Mon chargeur était vide... »

Je riais de plus belle même incontrôlablement, au point que je n'étais plus capable de viser comme je vise si bien habituellement. Ça me faisais chaud au coeur, ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas eu autant de plaisir et lâché tout ce stress qui me suivait constamment.
made by pandora.

C'est moi qui est désolée pour ce délais de la mort! Cela ne se reproduira plus PROMIS ♥

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Mer 18 Mar - 10:43



   
I like you,
   
ft. snow & lenny.

   


« Petit ninja ? » répéta-t-il, amusé, comme un écho à la voix chantante de Snow. Lenny aimait bien ce surnom. Il pouvait tout à fait se voir, masqué, parcourir les rues ensoleillées d'une petite ville japonaise, des pétales de fleurs dégoulinant des cerisiers, inondant le chemin sous ses pieds agiles et vifs. Un sourire d'enfant faisait écho à celui de la jeune femme sur son visage, et une joie infantile le prit tandis qu'il courait vers l'abri le plus proche en tentant d'abord vainement d'étouffer son rire. Son gloussement s'arrêta net lorsqu'un jet de peinture passa à quelques centimètres de son bras ; il suivit la balle de peinture du regard et l'observa s'écraser sur le mannequin, comme au ralenti, tandis que la couleur s'étalait violemment sur le bois abimé. Le regard rond, Lenny releva les yeux vers celle qu'il considérait désormais comme son adverse – dans le jeu – et la fixa quelques secondes avec étonnement, avant qu'un sourire malicieux ne s'empare de ses lèvres. « Ah ouais ? Ah ouais ?! » murmura-t-il plus pour lui-même que pour la jolie brune qui ne devait pas l'entendre de là où elle se tenait. Alors seulement il commença à prendre leur jeu au sérieux. Son visage gardait la trace du plaisir qu'il prenait à être en compagnie de l'archère, mais le fond de ses yeux ne tremblaient plus d'une drôle de façon. La stabilité qui remplaçait le rire indiquait sa concentration. Il se mordit la lèvre inférieure en observant rapidement le placement de Snow pour calculer la trajectoire la plus sure et se lança à l'assaut d'un abri dès qu'elle cessa de tirer à la chaine. Sa respiration était hachée et le temps lui sembla se suspendre un instant. Il jeta un coup d'oeil en arrière quand la brune lui lança une réplique sarcastique et pleine d'assurance ; ses pieds pédalèrent dans le vide quand il essaya d'accélérer. Un rictus dessinait ses lèvres, il voulait gagner et contraindre la Fondatrice à se ridiculiser, ou tirer avantage d'une manière ou d'une autre de la tournure inattendue de cette rencontre. Il pouvait facilement négocier quelques faveurs, des cigarettes pour Maggie ou une plus grande pièce pour sa famille, mais s'il parvenait à zigzaguer à travers la pluie de balles de peinture que Snow déversait sur lui depuis tout à l'heure, il comptait faire de sa vengeance quelque chose de plus personnel que cela.
Et il fut derrière l'abri. Hébété, il regarda autour de lui pendant de longues secondes sans comprendre. Il vérifia même sur ses vêtements de fortune, si une tache colorée ne venait pas égayé l'uniformité morne de sa tenue. Ca n'était pas logique. Se redressant, Lenny posa les yeux sur Snow qui rigolait en s'insultant elle-même d'avoir oublié de recharger son fusil. Il se joignit à son grand éclat de rire en la rejoignant dans l'espace ouvert. Son regard rieur ne quittait pas le joli visage de la survivante, qu'il avait rarement trouvé aussi belle. Il la trouvait toujours belle. Ses boucles brunes encadraient doucement ses traits fins, ses yeux brillaient d'une intensité qui l'attirait irrémédiablement, la courbe de ses lèvres et le rond de ses joues : il la trouvait simplement belle, quand elle n'y faisait pas attention, quand elle était concentrée sur ce que Leandro lui disait, quand elle observait, le menton haut, la grande salle de la Zone pendant les repas. Mais, détendue et riante, elle dégageait une aura lumineuse qui réhaussait le tableau d'une couleur resplendissante et rendait son image encore plus adorable. Il voulait se souvenir d'elle ainsi, pour toujours. Se ravisant, le regard fuyant, il tenta de calmer son reste de rire et se racla la gorge : « Alors, prête pour ton châtiment ? Une erreur de bleue, ça mérite un gage terrible. » Il fit les gros yeux et mima un monstre en mettant ses mains, crispées artificiellement, au dessus de ses épaules. Il se rapprocha d'elle en quelques pas, réfléchissant à la sentence, rougissant sous l'assaut des idées déplacées qui lui venaient, avant de se satisfaire d'un simple : « Fais dire à Leandro le mot 'galipettes' à la prochaine assemblée générale. » Sa voix était incertaine et il rajouta un peu plus fort, pour se donner bonne conscience : « On commence doucement... Et puis on sait tous les deux que tu m'aurais touché si la balle avait été disponible. » Il esquissa un petit sourire pour cacher au tréfond de son esprit les envies qu'il ressentait de toucher la peau laiteuse de Snow.  

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21067

× Points de vie : :
153

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you Ven 29 Mai - 14:12

RP archivé suite à la suppression de Snow. puppy

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: LENNY & SNOW ▲ i like you

Revenir en haut Aller en bas

LENNY & SNOW ▲ i like you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-