i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mer 12 Nov - 1:16



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Un bruit sourd, une explosion, puis le néant. Auregan n'a pas eu le temps de comprendre ce qui venait d'arriver, ni même de faire le moindre mouvement. Que s'est-il passé, au juste ? Non sans de grandes difficultés, elle réussit à ouvrir un œil. Puis le second. Autour d'elle, c'est le chaos le plus total. La poussière la fait tousser, et c'est la première chose qu'elle est capable de prendre en compte. Juste avant que ses yeux ne balayent l'espace du regard. Il n'y a rien. Il fait sombre. Et quand elle essaye de bouger son pied pour s'extirper de là et y voir plus clair, elle se rend compte qu'elle ne le peut pas. Elle glisse ses deux mains - un peu douloureuses mais plutôt fonctionnelles - le long de sa jambe, pour rencontrer une matière lisse mais dure. En tâtant un peu, elle arrive à comprendre que c'est fort probablement un morceau du préfabriqué. Une large plaque de métal qui était autrefois ... Au-dessus de sa tête. Dire que quelques heures plus tôt, elle faisait tranquillement la fête avec Noah et les autres. Mais seul Noah comptait à ce moment-là. Et il n'y a qu'à lui qu'elle peut penser là, maintenant, tout de suite. La respiration sifflante et un peu trop rapide, Auregan repose sa tête en arrière, sur le sol. Elle essaye d'évaluer sa situation, les dégâts aussi, aussi bien autour d'elle que sur elle. Visiblement, quelque chose ne tourne pas. Et visiblement encore, le centre médical n'est plus. Elle ne sait pas du tout ce qu'il s'est passé, mais il faut à tout prix qu'elle sorte de là. Qu'elle trouve un moyen d'en apprendre plus.

Auregan prend sur elle. Elle ne peut pas se laisser aller maintenant, il faut qu'elle réfléchisse. Et vite. Mais un bruit la faire cesser de bouger de manière immédiate et brusque. Un grognement. Un putain de grognement. Elle tend l'oreille, penche la tête au maximum pour réussir à voir sous la - semble-t-il - plaque de métal à moitié effondrée sur elle. Tout ce qu'elle voit, ce sont des pieds ... En très mauvais état. La manière dont ils avancent n'augure rien de bon, Auregan en est sûre. Elle ne peut pas attendre sa bouche avec ses mains, alors elle se contente de pincer les lèvres pour retenir un hurlement. Ils doivent déjà pouvoir la sentir, hors de question qu'ils l'entendent en plus de ça. Putain, elle n'a même pas la moindre idée de l'heure qu'il peut être. Elle a, semble-t-il, été inconsciente pendant un moment. Mais combien de temps ? Impossible de le savoir ! Dans son malheur, Auregan a de la chance : aucun rôdeur ne peut l'atteindre, là où elle est ... pour l'instant. Toujours est-il que deux choix s'offrent à elle : tenter de soulever la plaque pour sortir de là et affronter les rôdeurs - elle ne sait même pas combien ils sont ! - alors qu'elle ne sait même pas si sa jambe est en état de la porter, ou bien rester là ... Et crever de faim. Putain. Elle le sait, elle le sent : elle est à deux doigts de céder à la panique. Putain, elle est coincée et vraisemblablement entourée de rôdeurs !
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.


Dernière édition par Auregan B. Heathcliff le Ven 20 Fév - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Dim 16 Nov - 12:40


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
«  - On est plutôt bien ici, faut avouer …

Une toute petite phrase … Une minuscule lexie lâchée dans l'air infesté de nicotine. Noah tire sur sa cigarette, échange un regard avec Peter, profite de la brise …

Blackout.

Tout a déraillé … Les dernières paroles de son ami tournent encore et encore dans sa caboche. Ses oreilles sont en sourdine. Tout a explosé. Il ne comprend pas, Noah ne sait pas ce qui est arrivé. Il n'entend plus rien d'autre que les grognements gutturaux, les coups de fusil et les cris de douleur ou de fureur. Bientôt remplacés par les battements sourds de son palpitant frappant dans ses esgourdes. Ses iris, elles, ne voient plus que l'immeuble fumant et asservi en face de lui. L'infirmerie. Auregan y est. Quelques minutes avant lui, après leur petite soirée dans le réfectoire. Il avait promis de la rejoindre rapidement après une dernière clope ...

- Auregan …

Sa voix résonne autour de lui, pourtant, lui n'entend rien.  La panique fourmille dans ses veines, ondulant et lui arrachant un spams, ouvrant ses pores et libérant ses phéromones. Il a un goût de sang sur la bouche, son cœur palpite jusqu'à faire remonter sa bile. Noah crève de trouille. Il n'a plus eu autant peur depuis l'incident avec Lucy. Lucy … Fred, Peter, Clarice. C'est un cauchemar, un véritable cauchemar. Un claquement lui arrache un sursaut, et Noah sent la pluie s'abattre sur lui.  Les goûtes d'eau roulent sur ses cils, s'écrasant sur le goudron abîmé. La longue patte du blond fonce droit vers sa Rangers, tirant une lame qu'il retourne immédiatement dans le crâne d'un macchabé dans un grondement de rage. Il est obligé de se redresser, s'appuyant sur son pied gauche pour éviter de forcer sur le droit. Son genou lui fait un mal de chien, et l'ancien militaire trébuche avant de se précipiter vers l'immeuble détruit. Boitant rapidement, sa lame ensanglantée s’égouttant au sol.

- Au-Auregan … Qu'il balbutie d'une voix hachée, crachant l'eau s’engouffrant entre ses lippes.

Merde. Merde. Merde. La pluie peut jouer en sa faveur : L'eau va masquer son odeur. Noah étudie rapidement les dégâts. Environs cinq rôdeurs traînent et se débattent pour s’engouffrer par l'entrée béante et décharnée du bâtiment.  L'adrénaline lui donne des ailes, et le soldat reprend les commandes. Noah se jette aussitôt par le trou infesté, se jetant sur l'un des cadavres ambulant pour y planter sa lame. Les éclats de sang parviennent à lutter contre les goûtes d'eau, barbouillant son épiderme et les tissus de ses vêtements. Deux, puis trois, puis cinq. Ils tombent tous un à un tandis que l'homme s'engouffre dans l'infirmerie, la mine sombre et les prunelles rageuses. Il s'entend hurler le nom de sa compagne, cherchant son corps dans les décombres.  Jusqu'à distinguer deux jambes sous une plaque. Effondrée du sol.

Sur Auregan.

- Non … Non, non non non !

La panique vibre dans son timbre, alors que Noah se jette à terre.

- Aurie ? Aurie, je suis là, tout va bien … S'exclame Noah en se courbant, tentant d'aviser le visage de la rouquine à travers les décombres. Je vais te sortir de là … Tu peux sentir tes jambes ?

Le grand blond se redresse, agrippant les bords de la planche, tirant de toute ses forces en arrière. Poussant ses muscles au-delà de leurs limites. La rage et la trouille agissent alors à sa place, et le survivant parvient à décaler le pan du plafond, le repoussant dans un grondement sourd. Sa respiration se fait plus lourde, tandis que le blond se précipite vers Auregan.

- Viens là … Souffle Noah en l'agrippant doucement par la taille, l'aidant à se relever avant de lui tendre une arme. Prends-ça … On va devoir traverser et sortir d'ici.Ca grouille de rôdeurs à l'extérieur, mais la pluie va légèrement masquer notre odeur. On va devoir rester silencieux autant que possible.

Le blond regarde longuement la jeune femme dans les yeux, plus rassuré que jamais de la savoir en vie. Mais ils n'ont pas terminé. Ils ne sont plus en sécurité.

C'est terminé.
Oui, il étaient bien.



FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mar 18 Nov - 23:08



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Le pire, pour Auregan, c'est qu'elle est dans l'incertitude la plus totale. Elle ne sait pas ce qu'il s'est passé. Elle ne sait pas à quel point tout ça est grave. Et elle ne sait pas non plus si c'est répandu dans la zone. Et Noah ? Où est-il ? Elle veut sortir de là, aller le retrouver. Mais c'est impossible, la plaque l'empêche de faire le moindre mouvement, et les rôdeurs qui se trouvent à quelques pas de là sont menaçant. Elle prie pour qu'ils ne viennent pas dans sa direction, tout en sachant très bien que c'est utopique. Ce qu'elle sait, en tout cas, c'est qu'elle doit faire un choix assez rapide. Mais pour l'instant, il faut qu'elle souffle, qu'elle fasse disparaître toute trace de stress. En étant angoissée, elle risque de faire tout et n'importe quoi, mais surtout n'importe quoi. La chance semble pourtant lui sourire enfin, sans qu'elle ait besoin de quoi que ce soit. La voix de Noah lui parvient aux oreilles, telle une mélodie digne d'un film. « Noah ... » Marmonne-t-elle tant bien que mal, la poitrine oppressée par toutes les émotions qui lui sont tombées dessus - un peu comme la plaque qui s'est décrochée du plafond, assez ironiquement -. Elle réussit à esquisser un sourire, clairement soulagée de savoir Noah en vie. Et en assez bonne santé pour la rejoindre ici. C'est pour le moins encourageant !

Sa seule présence la ramène à la vie, lui permet de respirer ... à peu près correctement. « Ouais, je crois. » Tu crois ? C'est qu'elle n'a pas encore pu vérifier quoi que ce soit. Le soulagement est intense quand, enfin, elle se sent libérée. Noah vient de réussir à retirer la plaque sans dommages et elle en serait sans doute encore plus heureuse, si elle ne savait pas pertinemment que ce n'est que le début du cauchemar. Le pire reste encore à venir. La zone vient de s'écrouler sous leurs yeux, et ils sont loin d'être tirés d'affaire. Avec l'aide de Noah, Auregan réussit à se lever. Sa cheville lui fait quelque peu mal, mais sans plus. Elle doit avoir une petite entorse, rien de bien grave donc. Mais elle sait aussi que l'adrénaline du moment, sans oublier la peur, peuvent faire effet d'anesthésiant. Néanmoins, elle est capable de marcher seule, et c'est tout ce qui compte. « Où est-ce qu'on va aller ? Les autres bâtiments ont été touchés ? » Ce n'est peut-être pas le moment de poser toutes ces questions, mais elle doit être fixée au plus vite. Pour savoir vers quel endroit se diriger, et aussi pour en apprendre plus sur ce qui vient de se passer. Ses doigts se resserrent un peu plus encore autour de l'arme, alors que son regard balaye l'espace du regard.

Le centre médical n'est plus ce qu'il était. Sur la gauche, un camion en piteux état, qui a littéralement défoncé un des murs. Derrière le volant, un rôdeur, qui n'en était sans aucun doute pas un, il y a encore quelques heures. Elle détourne le regard, soudainement nauséeuse. Qui a fait ça ? Et surtout pour quelle foutue raison ? Elle n'a pas approché de rôdeurs depuis un certain temps, c'est pourquoi elle s'élance aussi rapidement que possible vers l'avant, sa main dans celle de Noah. Elle pourra le libérer à tout moment mais pour l'instant, aucun zombie ne fait gaffe à eux. Comme il l'a si justement souligné, ils doivent se faire silencieux. Mais ils doivent aussi, et surtout, se barrer de là au plus vite. Les rôdeurs sont cons, certes, mais la bouffe a une nette tendance à les exciter et les guider sur les chemins les plus tortueux. Une fois à l'extérieur, Auregan constate sans réelle surprise les dégâts. Une grosse partie du grillage est partie avec la camionnette, l'entrée principale de la zone ne ressemblent plus à rien. Et la plupart des gardes sont morts. Bouffés par des rôdeurs, ou en train de l'être. La vue est insupportable, si bien qu'Auregan ne s'y attarde pas trop longtemps. Ils doivent juste trouvés un endroit sûr, et s'y rendre. Le bâtiment à quelques mètres de là, peut-être ? Il n'a pas l'air touché, et s'ils ont encore une chance de s'en sortir, ce ne peut être que là-bas ...
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Ven 21 Nov - 11:40


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
L'adrénaline noie les veines du blond, qui inspire et expire longuement avec difficulté. Ses tympans continuent d'être bouchés, l'empêchant de percevoir concrètement les sons autour d'eux. Silhouette légèrement courbée et menton baissé, l'ancien militaire avise longuement les débris et les dégâts causés par l'explosion. Il ne souvient vraiment de rien. Si ce n'est cette soudaine pluie de feu, suivie d'une chute brutale et mal anticipée sur son genou. La question d'Auregan le prend un peu au dépourvu, tandis que les grognements gutturaux progressent derrière les pans de murs brisés. Les opales claires de l'ancien militaire avisent alors l'énorme camion encastré à travers la plaque de ciment. La fumée s'insinue jusqu'à ses poumons, lui arrachant une toux sèche. La pluie qui ondule et brouille l'infirmerie fait grésiller quelques câbles alimentés, menaçant de tout faire exploser d'une minute à l'autre.

« - Hum … Je sais pas, avoue le grand blond, restant à proximité d'Auregan, un bras enroulé autour de sa taille. J'ai pas eu le temps de comprendre quoi que ce soit, soupire-t-il en avançant un pied devant l'autre, claudiquant toujours. Faut qu'on se sorte d'ici au plus vite, tout va cramer. Presse Noah en jetant un énième coup d’œil derrière lui.

Le chauffeur continue de gigoter et de claquer des dents derrière son volant, coincé entre le siège et le coussin d'Airbag. Inutile de gaspiller une balle ou leur énergie pour ce rôdeur immobilisé. Dès qu'ils sortent de l'infirmerie, la pluie s'abat sur leurs corps ankylosés, et le grand blond observe Auregan avant de tourner ses prunelles vers l'immeuble qui semble attirer son regard. Dans un coin de sa caboche, le survivant songe aux autres. Ils doivent les retrouver, mais pour le moment, la situation d'urgence et le nombre inquiétant de cadavres les contraints à agir pour survivre.

- Ouais, celui-là semble en bon état. Mais on va avoir un problème … Souffle Noah d'une voix hachée près de son oreille, peu désireux de se mettre à hurler. Y a de plus en plus de rôdeurs dans le coin.

Les azures pales du survivant étudient longuement les dégâts, puis l'allée menant jusqu'au bâtiment. Plusieurs morts claudiquent en rond, tandis que certains parviennent à se jeter sur des survivants affaiblis. Griffes décharnées en avant, les râles explosent jusqu'à leur tympans. Les mains décomposées fouillent les corps, tirent les chairs et viennent empiffrer les mâchoires osseuses et infestées de pourriture.  Un cocktail de grondements macabres et d'hurlements de douleur. Le goudron autrefois noir est à présent moucheté de pourpre, liquide vermeille ondulant jusqu'à leurs semelles bousillées par le temps. Encore parfaitement visibles sous certains projecteurs aveuglant leurs iris fatiguées.

- Ok … Par derrière, c'est mort. Constate le grans blond en tournant les yeux vers une marrée de rôdeurs alertés par les bruits d'explosions. Les cadavres ambulants s'entassent, tentant de déjouer les pièges des décombres et des grillages bousillés. S’accrochant parfois aux fers, ou laissant des morceaux de chairs putrides derrière eux. Va falloir foncer dans le tas jusqu'à la porte de l'immeuble, t'es prête ? Demande Noah en se détournant de la scène macabre pour aviser la rouquine aux filets assombris par l'eau.

L'angoisse lui noue l'estomac, mais l'ancien militaire l'ignore. A contre-cœur, ce dernier se détache de sa compagne pour agripper son arme avec force. La pluie semble refuser d'atténuer son assaut humide, et dents serrées, Noah fonce alors dans le tas.


FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Lun 24 Nov - 0:33



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
La situation a échappé à leur contrôle, ce n'est pas bien difficile de s'en rendre compte. Auregan ne sachant pas réellement comment agir, s'en remet totalement à Noah. C'est lui qui a survécu dehors pendant tout ce temps après tout, n'est-ce pas ? De son côté, elle s'est contentée de rester terrée dans la zone, peu désireuse d'affronter de nouveau les rôdeurs. C'est une chance qu'elle a eu, elle en est consciente. Mais pour ce soir, celle-ci semble l'avoir complètement abandonné. Elle va devoir agir aux côtés de Noah, quoi qu'il arrive. C'est l'essentiel, non ? Qu'il soit là, avec elle. Sa voix parvient à ses oreilles, mais elle est trop distraite pour y répondre. Trop occupée à regarder partout autour d'elle comme si une solution miracle pouvait apparaître tout à coup. Ce n'est pas le cas, bien sûr. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Si elle est prête ? Absolument pas. Mais elle ne le sera jamais, alors autant se lancer maintenant. Plutôt que de donner une réponse claire à Noah, elle tourne la tête dans sa direction, et opine du chef. De toute façon, aucun autre choix ne s'offre à eux. Il n'y a que ce bâtiment qui pourrait, éventuellement, leur offrir un minimum de sécurité. A l'image de Noah, Auregan s'élance en avant. Elle ne veut pas regarder autour d'elle. Pas ajouter des images aux bruits qui lui paraissent déjà assez atroces ainsi. Ce sont surtout les cris de quelques survivants apeurés qui lui parviennent aux oreilles. La pluie masque le reste et, avec un peu de chance, masquera leur odeur. Pas de chance, elle est obligée de frôler certains d'entre eux pour passer entre. Du coup, en une minute à peine, ils se sont tous les deux fait repérer.

Le reste n'a plus guère d'importance. Sa jambe ne la fait pas souffrir. Tout ce à quoi elle peut penser, c'est l'arme, autour de laquelle ses doigts sont fermement enroulés. Et la peur panique qui l'a gagné depuis de trop nombreuses minutes déjà. Elle se sent sur le point d'imploser, mais la brûlure au niveau de ses poumons n'a pas d'importance : ils doivent sortir de là. Ensemble. Tout semble plutôt bien se passer, aucun rôdeur n'ayant réellement essayé de la morte, mais Auregan fait l'erreur de jeter un coup d’œil par-dessus son épaule pour s'assurer que Noah est bien là. Il n'en faut pas plus pour que la situation échappe à son contrôle. La mâchoire d'un rôdeur claque à quelques millimètres de son bras droit. Son instinct de survie la pousse à lever son arme, et à tirer au niveau de sa joue. La forte détonation n'est pas couverte par le bruit de la pluie qui s'abat toujours sur cette scène misérable. Et des rôdeurs, grognant, se tournent vers eux. « Merde. » Marmonne-t-elle sans vraiment réfléchir. Sans réfléchir, elle attrape la main de Noah et s'élance de nouveau en avant, beaucoup plus rapidement. Ils n'ont pas de temps à perdre. Plus maintenant. Sa main ne lâche celle de Noah que dans le but d'ouvrir la porte, une fois celle-ci atteinte. Elle ne prend pas le temps d'y songer longtemps, ni même de regarder en arrière : elle pénètre dans le bâtiment, et claque la porte une fois que Noah l'a franchit à son tour. Un rôdeur s'écrase presque aussitôt contre celle-ci. C'était moins une. Toujours dos à Noah, Auregan laisse s'abattre son front sur la porte, à bout de souffle. Il lui faudra bien quelques minutes, pour se remettre de ses émotions. Voire un peu plus, en fait.
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mar 2 Déc - 15:11


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
La porte est à portée de mains, pourtant, les obstacles entre eux et le bâtiment sont nombreux. Le feu lèche le bitume ou les corps de morts inertes. Certains traînent leurs carcasses jusqu'à leurs chevilles, mais les mouvements des deux survivants sont trop rapides, trop vifs et précis. Malgré leurs blessures, l'adrénaline fait le reste. Armes en poings, Noah explose quelques cervelles, bruits de feu à peine masqués par le torrent de pluie.  Ses azures se détournent, et le survivant surveille Auregan une seconde de trop. Un bras s'accroche à lui, et prit par l'effet de surprise, Noah perd l'équilibre jusqu'à trébucher, mort acharné claquant des dents et tentant de se repaître de sa chair. L'ancien militaire gigote, lâche des râles de protestation et des exclamations inaudibles, glissant sa main droite jusqu'au crâne du rôdeur pour y planter une lame souillée d'hémoglobine noire. D'autres tentent d'en profiter, jusqu'à ce qu'Auregan intervienne. La respiration saccadée, le géant blond repousse le corps inerte sur le côté, se relevant tout en s’éraflant les paumes sur le bitume. Il a peine le temps de souffler qu'un autre arrive, ses mâchoires claquant près de son bras, le coup de feu part automatiquement, venant éclater la joue du cadavre. Et Noah se détourne alors, juste à temps pour voir arriver une nouvelle meute de rôdeurs, et entendre Auregan jurer.

«  - Fait chier ! Siffle Noah en se redressant, suivant directement sa compagne jusqu'à l'intérieur de l'immeuble. La rousse n'a pas attendu pour lui agripper la main et l'entraîner dans le pauvre refuge.

Barricader les portes s'avère plus demandant que prévu, quelques mains noircies viennent s'interposer entre la chambranle et le battant, pattes décharnées gigotant et griffant l'air. Les deux rescapés s'acharnent en chœur sur le battant de bois, et Noah agite sa lame aux reflets vermeilles pour découper le membre mort d'un coup sec. La pluie et l'avancement de décomposition rendent la manœuvre plus aisée, et c'est en un claquement sourd que le barrage se forme, protégeant le couple aux nombreuses ecchymoses. Le souffle coupé, Noah se précipite vers le premier meuble qu'il avise, le poussant et grinçant des dents tout en laissant ses pieds glisser au sol.

- Auregan … Aide moi à pousser ce meuble … Souffle le blond en s'appuyant contre le bois. Son palpitant menace d'exploser, preuve qu'il a certainement bien trop pris racine durant les mois passés dans la zone.

Mais il continue de pousser de toute ses forces, s'appuyant un maximum sur la jambe valide pour bloquer l'issue fragile. Lorsqu'ils parviennent enfin à repousser le meuble devant l'entrée, les jambes lourdes de l'ancien militaire lâchent, le laissant glisser le long du bois jusqu'au sol. Cul ancré contre le marbre et peau luisant d'eau de pluie, Noah renifle longuement jusqu'à relever les yeux vers la rouquine.

- … Tu vas bien ? » Demande-t-il d'un ton inquiet en la scrutant longuement, détaillant sa silhouette à la recherche de la moindre trace, l'idée qu'elle puisse avoir été mordue lui est insupportable.

L'idée de vérifier l'état de sa jambe ne lui effleure même pas l'esprit.

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Sam 13 Déc - 11:23



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Le chemin jusqu'au bâtiment apparemment intact ne se fait pas sans encombres. A plusieurs reprises, les rôdeurs tentent de prendre le pas sur leur situation, et les repèrent. Heureusement, ils réussissent finalement à atteindre la porte bénite, qui est leur seule chance de survie. Auregan n'attend pas quinze ans avant de s'infiltrer dedans, Noah sur ses traces. Dans la panique, elle met quelques secondes avant de se rendre compte que Noah a besoin d'un coup de main, et qu'il faut à tout prix trouver un moyen de bloquer la porte. S'ils ne le font pas rapidement, ils risquent de mourir. Et de tuer toutes les personnes présentes dans dans cet endroit. Elle s'élance en avant, la cheville déjà beaucoup plus douloureuse. Mais ce n'est pas le moment de s'arrêter sur ça, ce n'est qu'un détail futile à côté de ce qui les attend s'ils n'agissent pas rapidement. De son épaule, elle imite Noah et pousse sur le bois du meuble. Elle a d'abord l'impression désagréable de ne servir à rien dans la manœuvre, mais le bois finit par se déplacer sous la pression. Le crissement sur le sol est désagréable mais encore une fois, ce n'est rien à côté des grognements gutturaux des rôdeurs, à quelques centimètres de là. Finalement, ce sont les deux survivants qui l'emportent. De sa main, Auregan s'appuie contre le bois du meuble, pour soulager le poids sur sa cheville et ainsi éviter d'empirer sa blessure, dont elle ne connaît même pas la gravité. Même si ce ne doit pas être grand chose. « Ça va. » Lâche-t-elle, avant de s'asseoir à son tour, aux côtés de Noah, en évitant tant bien que mal de prendre appui sur sa cheville douloureuse.

A tous les coups, elle doit avoir une foulure, voire une entorse dans le meilleur des cas. Ce n'est pas le moment, donc, de s'attarder sur ça, alors que Noah semble beaucoup plus souffrir. Elle tourne la tête dans sa direction. « Qu'est-ce que tu t'es fait à la jambe ? » Demande-t-elle le souffle court. Elle n'a plus l'habitude comme autrefois de jouer sur son endurance. Cela lui fait tout drôle, tout à coup. Un retour brutal et douloureux sur Terre : oui, les rôdeurs sont toujours bien là. Et en plus grand nombre qu'eux, pauvres survivants qui se pensaient en sécurité dans la zone. Elle lâche un profond soupir pour ne pas se laisser gagner par la panique et la lassitude, et se déplace pour être à côté de la jambe de Noah. Elle ne peut pas y voir grand chose pour l'instant : son pantalon fait rempart. Et elle n'a pas assez de forces pour l'arracher d'elle-même. « Pa... Passe-moi ton couteau, s'il te plaît. » Elle tend sa main tremblante dans sa direction, les yeux dans le vague. Oh non, elle n'est pas prête de s'en remettre. Et pourtant, il faut qu'elle fasse vite, qu'elle agisse et qu'elle s'assure que tout va bien pour Noah. De toute façon, il n'y a qu'en étant dans l'action qu'elle cessera de penser 1) à la douleur et 2) à tout ce qu'ils viennent tous de perdre en quelques minutes.
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Dim 28 Déc - 7:55



Boom !

Mais bordel, y’a moyen d’avoir la paix environ cinq minutes dans cet endroit qu’on dit de rêve ?

Déjà, j’étais en pétard. On venait tout juste de me dire que je n’avais pas fait mes tâches afin de contribuer au vivre ensemble de la communauté, et ce, en pleine fête. Plus je restais, plus j’avais la sale impression que cette zone ressemblait davantage à une parodie de secte de jeu vidéo plutôt qu’à une réelle zone sécurisée.

Autant dire que ça m’avait saoulée. J’étais sortie, d’ailleurs. Trop de gens au même endroit, ça me rendait malade. Ouais, j’étais un peu de mauvais poil depuis mon réveil. Les gens ici m’énervaient. Aucun danger. Règles. Les Rôdeurs n’entreront jamais. Règles. T’es qui ? Règles. Non, pas de teinture, c’est inutile. Règles. Le Wifi ? Tu rêve. Règles. Noah ? Auregan. Règles. J’ai parlé des nombreux règlements dictatoriaux de l’endroit ?

… Ah ouais, Noah. Et bien… Depuis notre arrivée, il a retrouvé sa femme. Il passe donc beaucoup de temps avec elle. C’est normal, vous me direz. Il l’a épousé, et ce n’est probablement pas simplement pour son –superbe- corps. Mais… Je sais pas. J’ai pas l’habitude de le partager, et ça me fait bizarre de ne plus être… Disons sa priorité, même si je n’aime pas cette formulation. Je donne un coup de pied boudeur dans un caillou, m’appuyant au mur d’un bâtiment.

BOOM.

Ptain, je me savais pas aussi forte.

Je déconne. Ça m’arrive, quand je panique. En moins de deux, la Zone Imprenable, la sécurité absolu, le Refuge, appelez ça comme vous voulez… C’est devenu un conte pour enfant, et ça appartient désormais au domaine des légendes anciennes et révolues. Les flammes dévorent l’infirmerie, le grillage est démoli, un camion vient de s’encastrer dans un mur et les Rôdeurs, attirés par le bruit, accourent. Pourquoi tout me semble si… grand ?

Ah. Parce que je suis sur le dos. C’est une raison comme une autre. Ma tête bourdonne et me lance, et j’entends déjà les survivants hurler et paniquer. Je me sens… Bizarre. Comme dans un autre monde. L’adrénaline coule déjà dans mes veines, et, alors que je me redresse difficilement, je vois la silhouette de mon géant blond fétiche se lancer vers le bâtiment en proie aux flammes. Auregan. Elle y est probablement. Je devrais allez l’aider. Je devrais accourir, lui porter secours, à ce grand suicidaire un peu con. Lui sauver les miches, une fois de plus. Mais je n’y arrive pas.

La vérité, c’est que je suis terrifiée. Je tremble de tous mes membres, et mes prunelles ne peuvent que se poser sur ces zombards qui affluent. Je n’ai même pas remarqué la pluie qui me trempe désormais jusqu’aux os.  Je sens mon souffle s’accélérer – je ne parviens toujours pas à l’entendre – et je suis prête à parier qu’eux aussi. Je ne croyais jamais dire cela. Mais ça fait trop longtemps que je n’ai pas eu à faire à ces saloperies.

Du coup, lorsque le premier cri d’agonie me parvient, la vérité me frappe. Nous sommes foutus. Sans compter que je suis désarmée. Tout est à l’entrepôt, et je me dis – ironiquement – que je n’aurais aucune utilité à un petit poignard si jamais on devait se faire attaquer. Je n’avais jamais réalisé que cela pouvait vraiment se produire. Une fille passe soudainement devant moi… avant d’être attrapée par un Rôdeur plus rapide que les autres. C’en était fini d’elle. Les dents du mort s’enfoncent dans sa chair, et vu le peu de distance qui nous sépare, je suis la prochaine sur sa liste. Je ne peux que reculer d’un pas, me demandant un instant quel était ce son horrible qui me vrillait les tympans avant de réaliser qu’il s’agissait du son de ma propre voix, de mon hurlement.

Je ne sais pas trop comment j’ai fait pour me retrouver dans le bâtiment auquel j’étais accoudée, mais comme Peter et Frederick sont à mes côtés, je ne peux que présumer qu’ils m’y ont trainé, probablement après avoir tué ce bâtard. Comme quoi, l’état de choc ne me va plus, depuis l’épisode du perçage de bide. Je suis accroupie dans un coin, le regard un peu dans les vapes, tremblante de partout.  Noah. Je dois l’aider. Il le faut. Si je venais à le perdre…

Je réussis à me lever, mollement. Un peu d’eau rougie de sang barbouille ma joue, mais ce n’est pas le miens. Je n’ai mal nulle part, sinon au crâne. J’ai eu de la chance, et ne suis pas blessée. Je dois venir en aide à ceux qui n’ont pas eu le même privilège. Même en n’étant pas armée. C’est le bras de Fred qui me bloque et me force à demeurer sagement dans mon coin qui me ramène à la réalité. Je fous quoi, là ?

Finalement, ils entrent en trombe. Les autres rescapés – soit uniquement Peter et Fred, pour l’instant – les aide à refermer la porte et à bouger ce meuble, et Noah et Auregan s’écroulent devant celui-ci. Ils sont mal en point. Ça pue. Je finis par secouer la tête vivement pour me ressaisir, avant de fixer mes prunelles sur mon frère de cœur.

« Ça va, le moche ? Ta jambe a connu de meilleurs jours… » Nah, l’humour me va pas dans des situations pareilles. Je dois être encore plus blanche que d’habitude, avec tout ce bordel. Et je tremble toujours de manière incontrôlable. Saleté de corps incapable de quoi que ce soit. « Je déteste avoir à demander ça, mais… » Je plantai de nouveau mon regard dans le siens. Je devais encore me fier à lui. Pour changer. « Qu’est-ce qu’on fout, maintenant ? Vous êtes en état de marcher ? »

Beaucoup de gens manquent à l’appel. Néanmoins, ce n’est probablement pas la meilleure des idées de partir à leur recherche. Pourtant… Est-ce qu'on a vraiment le choix ?

Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Jeu 1 Jan - 13:22


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
Putain de bordel de merde.  Noah a beau tenter de reprendre son souffle et de rassembler ses idées, il sait que c'est la fin. Les dégâts causés sont irréversibles, le carnage qui s’abat sur eux est le point de non retour. La zone est foutue. Le blond pince les lèvres tout en tentant de se redresser,  sans pour autant parvenir à se concentrer sur ce qui l'entoure. Auregan semble elle aussi en mauvais état, et c'est tout ce que l'ancien militaire peut contempler pour le moment. La rouquine elle, semble s'attarder longuement sur le trou béant de son genou avant de l'interroger.

«  - Hein ? Demande le géant, grimaçant et recrachant ses poumons. Avant de baisser les yeux vers l'énorme tâche sanglante. C'est rien !

C'est sans compter sur cette tête de mule qui lui demande sa lame.

- Eh, c'est le seul pantalon que j'ai ! Se rétracte Noah, la mine défaite en voyant sa compagne lui piquer son couteau de chasse. Il s'en fout du pantalon, il estime simplement pouvoir passer en dernier. Contrairement à la jeune femme qui elle, semble décidée à ne pas l'écouter.

Tout est arrivé si vite, qu'il n'a pas eu le temps d'inspecter les lieux, ni de voir les têtes présentes à l'intérieur du bâtiment. Ils semblent être dans le Hall de l'immeuble d'anciens bureaux. Fred est dans un coin à fixer le mur. Peter, lui, reste debout et tendu, les fixant d'un œil sombre. Chose bien rare chez son ancien camarade. C'est loin d'être bon signe, c'est que lui aussi sait qu'ils sont foutus. Puis une petite bouille rousse arrive vers eux, et l'ancien militaire laisse échapper un soupire de soulagement discret. Lucy. Auregan est déjà en train de lui arracher sa lame pour s'affairer alors que sa sœur de cœur s'enquiert de leurs états. Et Noah grimace en sentant le froid de la lame contre sa peau.

- Ca va … Et vous ? Pas de morsures ? Pas de blessures ? Vous avez vérifié ? Demande mécaniquement le blond, ses vieux réflexes prenant le dessus. Ils se réjouira plus tard de les voir en vie et en sécurité, pour le moment, ils ont un gros problème.

- … J'ai pas trouvé Clarice, lâche finalement Peter, l’œil plus noir que jamais.

Fred continue de contempler le mur, tandis que Peter tourne les talons pour se diriger vers les marches. Les rouages de l'esprit du nain se dessinent presque au-dessus de sa caboche. La fumée risque de lui sortir des oreilles d'un instant à l'autre.

- Je vais inspecter les lieux. Voir ce qu'on a pour tenir la nuit au moins. Décide finalement Peter.

- Je viens avec toi, lâche aussitôt Fred en bondissant sur ses petites jambes pour le rejoindre, sûrement tout aussi inquiet que son ami.

Noah n'a rien dit, pourtant, sa cervelle commence à fumer et les veines de son cou palpitent sur son épiderme. Et s'il est arrivé quelque chose à Clarice ? Et si quelque part, dehors, la grande noire est coincée, prise au piège, ou pire ? Le blond devient presque aussi pâle que Lucy. Pendant ce temps, son genou à présent découvert laisse voir l'énorme plaie béante rongée jusqu'à l'os. Ca laissera une nouvelle cicatrice. Chouette, il en fait collection.

- Vous voyez, une égratignure. Minimise Noah en observant Auregan, puis Lucy. Il va sûrement se faire tuer, autant par l'une que par l'autre, mais il s'en fout. Et vous ? Qu'il redemande en tentant de se redresser, tout en observant attentivement les deux femmes.  Auregan, ta jambe était coincée, on doit s'assurer que tout va bien avant de rejoindre les autres. Peter a sûrement déjà bouclé les issues. »

Il n'a de cesse de jacasser ou énumérer des plans à tout va, uniquement pour éviter de penser aux cris dans leurs dos. Comme toujours, Noah laisse les mots traverser ses lippes et son regard valser dans son nouvel environnement. Derrière les murs, les rôdeurs continuent d'émettre leurs râles gutturaux et de se cogner à la porte barricadée.

Le fait est qu'ils ne peuvent pas faire grand chose pour le moment.

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Lun 5 Jan - 0:22



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Noah a beau tenter de minimiser sa blessure, Auregan n'est pas dupe : elle n'est pas sans gravité. Oh non, certainement pas ! De toute façon elle ne lui laisse pas le choix, elle doit faire quelque chose. Peut-être pas ici, mais maintenant. Il faut au moins qu'elle puisse regarder tout ça de plus près. Sans le tissu pour la déranger. « Rien à foutre de ton pantalon. » Il ne peut pas être sérieux, quand même ? Enfin, sans attendre son accord, elle lui prend le couteau et déchire le précieux tissu. C'est son seul pantalon ? Et bien, elle est sûre de pouvoir en trouver dans les dortoirs. Sans compter qu'il y aura beaucoup de monde aux abonnés absents et pas leurs affaires ... Oh, que c'est morbide dis comme ça. Peter, Fred et ... Lucy débarquent. Auregan ne peut pas s'empêcher de soupirer de soulagement en les voyant débarquer. Elle n'est pas nécessairement proche d'eux, mais Noah si ; il est donc logique qu'elle soit contente de les savoir en vie et en sécurité. Et puis, Lucy est attachante et pleine de vie, ce serait une terrible perte. Auregan lui sourit, avant de reporter toute son attention sur la plaie de Noah. Noah qui ne cesse de minimiser les faits, d'ailleurs. De toute façon, elle ne peut rien faire ici. Elle n'a rien d'autre qu'un couteau, et ce n'est certainement pas avec ça qu'elle va lui être d'une quelconque aide ! Aussi, elle s'adosse de nouveau à la porte, et laisse tomber le couteau sur le sol. Ils n'ont plus d'infirmerie, et pas grand chose ici, mais il faudra qu'elle trouve quelque chose pour désinfecter sa blessure, et la bander tant qu'à faire. « Tout va bien, j'peux marcher. » Auregan tourne brièvement la tête en direction de Noah et lève la main pour lui flanquer une petite tape à l'arrière du crâne. Une égratignure, vraiment ? Elle plisse les yeux pour bien lui signifier qu'elle ne le laissera pas continuer à prétendre que tout va bien dans le meilleur des mondes. Ce n'est pas le cas.

A l'aide de la porte et du mur juste à côté d'elle, Auregan se redresse. Bon, elle a un peu mal à la jambe, mais ce n'est probablement rien de grave. Ce n'est sans doute qu'une entorse sans grande importance. De nouveau Auregan se tourne vers Lucy. « Je ne pense pas qu'on puisse faire grand chose dehors ... » Admet-elle. Ce n'est pas tant parce qu'elle n'a pas envie - même si elle sait qu'elle ne serait pas d'une grande utilité compte tenu de ces mois passés ici, enfermée dans son infirmerie - mais ils sont réellement impuissants. Tout ce qu'ils peuvent faire, c'est attendre. Et empêcher Noah de courir partout à la recherche de survivants alors que son genou ne lui permettra pas. « Ils sont partout. » Ajoute-t-elle, sans savoir si Lucy a eu l'occasion d'assister à ce spectacle désolant. Était-elle déjà à l'intérieur ou vient-elle tout juste de rentrer comme eux ? « Lucy, tu veux bien m'aider à le trimballer jusqu'au réfectoire ? Avec un peu de chance y aura encore un peu d'alcool pour désinfecter son genou. » Elle a parfaitement conscience de parler de Noah comme si l'objet même de la discussion n'était pas là. Mais ça lui apprendra à 1) jouer les héros en venant la chercher dans une infirmerie à moitié en flammes et pleine de rôdeurs, et à 2) prétendre que sa blessure est sans intérêt. En fait, il mériterait des gifles. Plein de gifles. Peut-être que ça lui remettrait les idées en place, qui sait ? En attendant, ils n'ont pas de temps à perdre. Ils ne savent pas ce qui les attend dans les minutes à venir, tout est devenu si imprévisible d'un coup ...
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mer 4 Fév - 10:39


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
Bingo. Il en était sûr. La rouquine refuse d'abdiquer et de lâcher prise. Une douleur dans le flanc gauche le fait grimacer, la chute a peut-être été plus vive qu'il ne le pensait, et ses azures fixent la pièce, allant d'Auregan à Lucy. C'est … Embarrassant. Des trois, c'est lui qui semble être dans le plus mauvais état, et avec le peu de soin dont ils disposent, sa jambe risque d'être un énorme handicap pour des semaines, voir des mois. Malgré lui, l'ancien militaire tente de minimiser les faits, appuyant difficilement ses pattes longues au sol pour redresser sa silhouette ankylosée. Son Jean est déchiré, des bouts de tissus mouchetés de vermeille jonchant à présent le sol. Merde. Il en a vu des pires, mais la douleur lui file la gerbe. Noah inspire et expire, évitant soigneusement de s'attarder sur la blessure. Peter et Fred sont toujours aux étages, et à en juger par le silence de plomb, ils ne doivent pas être bien nombreux à airer dans ce bâtiment. Combien y-a-t-il de survivants ? Pire encore, combien y a-t-il de victimes ? …

Dans le dos, derrière les murs, le chaos règne encore en maître. Les cris s'imposent à leurs esgourdes déjà fragiles. Malgré lui, le grand blond peut largement visualiser les scènes. Auregan tente tant bien que mal de cesser les saignements de son genou, tandis que les couleurs du survivant commencent doucement à plier bagages. Il est aussi pâle qu'un linge.

«  - J'vais bien … Marmonne pourtant la tête de pioche d'une voix rauque, tandis que sa compagne tente tant bien que mal de le soulever en quémandent l'aide de Lucy.

On peut pas être aussi mal juste pour un genou, si ?

Faut croire que oui. Quel con. Peut-être qu'il a perdu plus de sang qu'il ne le pensait. Mais le reste, ce n'est que le contre-coup de l'adrénaline rechutant, la fatigue accumulée, et l'effet de la douleur. Il a vu largement pire et tiendra sans défaillir.

- Y m'faut … Juste du désinfectant, n'importe quoi.On a sûrement des bouteilles d'alcool qui traînent dans le coin , assure Noah, maladroitement tenue par les deux petits bouts de femmes. Dos courbé, l'une de ses boucles retombent contre ses prunelles, tandis que ses iris étudient l'endroit.

- Faut grimper à l'étage, vous allez vraiment réussir à me soulever ? Demande-t-il sans les offenser, mais plus par inquiétude. Aurie … Ton genou … Attends les gars. Tente de protester le survivant en se tenant sur sa jambe valide.

Il a perdu trop de sang. Si elles n'avaient pas insisté, cet imbécile heureux serait sûrement dans un état plus lamentable encore.

- Lucy, va chercher Peter, s'il-te-plaît.  Demande-t-il ensuite en se tournant vers sa frangine de cœur, tout en allant s'appuyer contre le mur des escaliers.

La tapisserie est vraiment moche.

Noah s'appuie contre les marches, son visage à hauteur du ventre d'Auregan, sans lui laisser le temps de protester, le blond se penche vers l'infirmière pour enrouler le pan de son pantalon jusqu'à son genou et vérifier de lui-même l'état de ce dernier.

- Tu peux arrêter de gigoter ?» S'agace Noah, l'inquiétude trahissant son timbre. Je t'ai déjà perdue une fois, ça m'a suffit. Qu'il songe ensuite en effleurant doucement son genou blessé.

Des mots qu'il ne dit pas, qu'il n'arrive jamais à prononcer. Des mots qu'il regretterait de pas avoir prononcés s'il lui arrive quoi que ce soit. Un jour, il y pensera, vraiment. Mais pour le moment, il a plus important à régler. Quand tout se calmera, il pensera à sortir ces putains de violons.

FICHE PAR SWAN.

_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Mar 10 Fév - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Sam 7 Fév - 20:11



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Le mince sentiment de sécurité qui existait encore au sein de la zone a cédé. Le confort a laissé place à l'horreur. Encore. Auregan ne réalise pas encore tout à fait, c'est l'adrénaline qui l'empêche d'y voir clair. Nul doute que l’atterrissage n'en sera que plus douloureux. Mais pour l'instant, la santé de Noah l'inquiète. Dans ces conditions de vie, aucune blessure n'est anodine elle est bien placée pour le savoir. Et celle de Noah n'est définitivement pas ridicule. Elle est même importante, et il paraît évident qu'il a besoin de soin. Son entêtement l'agace bien plus qu'elle ne le montre ; ce n'est pas le moment de lancer une dispute, elle le sait bien. En revanche, il est hors de question qu'elle le laisse rester dans le déni. Ils doivent le désinfecter, et vite. Ensuite, elle pourra mieux l'examiner et faire un point sur son état de santé. Pour cela, encore faut-il qu'ils puissent accéder à de l'alcool. Ils ont à peine le temps de faire quelques pas en direction des escaliers que Noah joue de nouveau les désintéressés. « Putain, Noah. » Marmonne-t-elle entre sa mâchoire serrée. C'est ce qui l'empêche de lui en foutre une pour de bon, il semble avoir besoin de reprendre ses esprits pourtant. Elle le laisse néanmoins faire sans broncher, consciente qu'il faudra aussi qu'elle s'inquiète de sa propre blessure. Mais elle, peut marcher sans avoir besoin d'aide ce qui n'est pas le cas de Noah. C'est beaucoup moins grave, le médecin qu'elle est le sait pertinemment. Au départ réticente à l'idée de le laisser l'ausculter ici et maintenant, le ton employé par le militaire la pousse à ne plus faire le moindre mouvement. Bien que toujours inquiète à son sujet, elle se radoucit tout à coup. Lui aussi s'inquiète, c'est légitime.

Elle soupire, le laisse effleurer et observer son genou. Une grimace de douleur déforme brièvement ses traits mais elle se reprend bien vite : ce n'est pas en lui laissant comprendre qu'elle a bel et bien mal qu'elle réussira à obtenir de lui ce qu'elle veut. A savoir du temps sur sa blessure à lui. « Noah, s'il te plaît. » Se penchant quelque peu en avant, elle déplie son pantalon de sorte à recouvrir sa jambe. « Je t'assure que je vais bien. Et qu'on regardera ça de plus près quand tu m'auras laissé m'occuper de toi. Si tu ne veux pas qu'on fasse ça, on restera plantés là comme les deux butés qu'on est. Alors ? » Sa question est purement rhétorique bien sûr : elle ne lui laisse clairement pas le choix. Et le monde semble être de son côté pour l'instant, Peter arrive bientôt à leur hauteur, les traits tirés. Son apparente inquiétude est inhabituelle mais tout à fait légitime. Il semble soulagé de voir Noah en bonne santé mais ne lui accorde pas le moindre sourire, sans doute trop chamboulé par les événements qui viennent de se produire. « Faut l'emmener en haut que je puisse désinfecter son genou et vérifier que tout est OK. » Le briefe-t-elle rapidement. Pas la peine d'en dire trop : il comprendra. Et d'ailleurs, il se contente d'un hochement de tête pour lui répondre. Sans plus de cérémonie, Auregan passe le bras de Noah sur son épaule et monte les premiers escaliers, aussitôt suivie par Noah et son second support : Peter. La montée est laborieuse mais efficace grâce à l'aide de l'autre militaire. A la porte du réfectoire, il marmonne quelque chose - Auregan croit entendre Clarice entre ses paroles vides de sens - et se tire. « Bien. Assieds-toi j'vais chercher une bouteille. » Tâchant de ne pas prêter attention au désordre ambiant et aux restes de la soirée avortée, Auregan s'aventure de l'autre côté de la pièce où elle trouve, avec soulagement, une bouteille d'alcool. Ça fera l'affaire./div>
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mar 10 Fév - 10:14


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
L'espèce de ... Tête de mule. Noah inspire et expire, évitant son regard tout en se focalisant sur son genou. Elle a l'air de bien se porter, mais il sait ce qu'il a vu. Elle était coincée sous les pans de mur, paralysée et tétanisée. Il voit encore la peur dans son regard, la preuve même qu'elle n'a jamais été habituée à l'invasion. A l'abris derrière les murs de la zone. Il pensait que c'était mieux, aujourd'hui, Noah doute. Rien que d'y repenser, le blond a envie de gerber. Ses azures se troublent, tandis que ses pattes commencent à trembler. Pas de peur, pas de douleur, mais de rage. Il a encore été à deux doigts de la perdre, et parce qu'il a été parfaitement inconscient et stupide. Auregan, elle, s'entête encore à contester. Peut-être moins, lorsqu'elle perçoit l'angoisse dans son timbre. La rousse comprend et se radoucie, avant de tenter une autre manœuvre. Rassurer l'ancien militaire, pour qu'il lâche ne serait-ce qu'un peu l'affaire. Et son argument et bon. Elle a raison, s'il se vide de son sang, il ne pourra pas l'aider. Et Vice versa. Avec un soupire, le survivant opine du chef d'un air las. Passant une main dans ses cheveux avant d'aviser un mouvement du coin de l’œil. Entre un pot de plantes vertes et l’intersection du mur, Peter revient. A son regard, il comprend. Clarice n'est pas là. L'inquiétude le ronge davantage, et c'est en pinçant les lèvres qu'il laisse Auregan demander l'aide qu'il ne veut pas quémander. Ca l'emmerde. Les deux survivants l'agrippent, bras dessus, bras dessous et sa compagne ouvre la marche. Noah peine à monter les escaliers et bute parfois, tout en se raccrochant plus à Peter qu'à Auregan. Elle a beau être solide, il est loin d'être aussi léger qu'il en a l'air. Plus de muscles que de graisse conditionnés dans un mètre quatre-vingt-sept. Ca pèse.

La fatigue et la douleur n'arrangent pas non plus. A l'étage, Peter s'aide du coude pour pousser la porte, avant d'aider l'infirmière à poser le blessé là où ils le peuvent. Pour le moment, aucun rôdeur. Mais avec l'expérience, ils savent parfaitement que tout est possible. A en juger par la pièce, c'est le réfectoire. Auregan lui indique de prendre une place, avant d'aller chercher de quoi le soigner. Pourtant, Noah ne crache pas un mot. Rares sont les moments où le jeune homme se montre silencieux, ou sa mine se fait sombre et son regard absent. Et encore moins avec elle. L'a-t-elle déjà vu dans cet état ? Sûrement, une fois, il y a des années. Alors qu'ils partaient en mission. Clarice a disparu. Noah s'en fait plus Auregan que pour lui, et toute la zone est totalement saccagée. L'espoir retombe lamentablement et Noah est étourdi. Trop de choses surviennent, trop d'amertumes refoulées lui reviennent. Combien de temps cette merde va-t-elle durer ? Vont-ils seulement s'en tirer un jour ? Y a-t-il seulement un remède ? Noah avait des projets, pour la première de sa vie, avec Auregan. Des projets avortés. Ca n'arrivera jamais. La seule femme à avoir enfin calmé Noah se tient juste ici, et ils sont sûrement condamnés. Vingt ans de service militaire. Tout ça pour quoi ? Non, Noah n'est pas d'humeur à parler, il n'y a rien à dire. Il laisse simplement Auregan revenir pour se charger de sa plaie. Elle est dégueulasse. Il voit parfaitement le petit bout d'os sous la chair décortiquée. Un grognement lui échappe alors que l'alcool lèche sa plaie, se mélangeant au sang et allant se disperser le long de ses jambes, jusqu'à ses cuisses, puis ses Rangers.

Les goûtes teintées de rouge s'écrasent au sol.

Mais il ne dit rien, toujours pas.
FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mer 11 Fév - 23:35



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Le silence de la pièce est saisissant. Presque trop. Auregan tâche de l'ignorer tant bien que mal, d'oublier l'espace d'un instant l'horreur dans laquelle la zone est désormais plongée. Elle se précipite de l'autre côté de la pièce, son regard tombant rapidement sur une bouteille d'alcool laissée là. Vestige d'une soirée trop vite avortée. Les rôdeurs ont une fois de plus frappé mais Auregan avait presque oublié à quel point c'était ... terrifiant. Rapide et inattendu, aussi. Si elle a passé quelques semaines, au début de l'épidémie, seule et en extérieur, il y a bien longtemps qu'elle a oublié tous ses vieux réflexes. La peur la prend désormais aux tripes. Et elle se sait tout bonnement incapable de se débrouiller en solitaire comme aux premiers jours. Ses réflexes ne sont plus, la sécurité des lieux l'a ramollie. L'a même transformée en une survivante à peine capable de se défendre. Oh, elle tuera des rôdeurs si c'est nécessaire. Mais elle ne peut pas pour autant dire qu'elle est habituée à la survie. Au contraire, tout cela la terrifie. Rapidement, sans doute un peu trop pour sa jambe un peu plus douloureuse maintenant que l'adrénaline a plus ou moins disparu, elle retourne auprès de Noah. Qui ne bouge pas. Elle croise brièvement son regard vide, éteint. Elle ressent un pincement au cœur en constatant l'état dans lequel il se retrouve ; il n'est pas seulement blessé physiquement, mais psychiquement aussi. Cela se lit sur chacun de ses traits, difficile de passer à côté. Auregan tire une chaise abandonnée sur le côté et, après l'avoir placée face à Noah, s'y installe, la bouteille en main. Elle retire sa veste et d'un mouvement vif, en arrache la doublure. Tant pis si les vêtements se font rares, elle pourra certainement en retrouver d'ici l'hiver. En attendant, elle doit soigner la plaie de Noah avec les moyens du bord ; autrement dit pas grand chose. De manière rapide et efficace, elle imbibe le tissu d'une bonne dose d'alcool ; autant ne pas faire dans l'économie.

Ce qui compte avant tout, c'est la santé de Noah. Elle est prête à beaucoup pour s'assurer qu'il est soigné correctement et que, surtout, rien n'est laissé au hasard. Si cela ne lui semble pas être une tâche trop ardue, il n'en va pas de même pour son mental qui semble en avoir pris pour son grade. « Dis quelque chose, s'il te plaît. » Son ton presque suppliant l'aurait fait frissonner dans d'autres circonstances, elle qui déteste tant mettre en avant ses émotions et besoins. Mais en l'occurrence, il s'agit de Noah et rien n'est en trop pour lui. Sans compter qu'elle se sent vraiment mal à l'aise dans cette situation, le silence pesant jouant sur son moral. Elle risque un regard dans sa direction mais ne s'y attarde pas trop non plus ; elle a du boulot. Sans attendre son avis et sans même le prévenir, elle plaque le morceau de sa veste imbibé d'alcool sur sa blessure. Elle voudrait avoir la possibilité d'être plus précautionneuse et délicate mais ce n'est plus une question de choix à ce niveau-là. Et elle sait, de toute façon, que Noah en a vécu des bien pires. Combien de fois a-t-il failli y laisser sa peau, hein ? Sans doute vaut-il mieux ne pas compter. « Ce n'est pas en te repliant sur toi-même que ça va marcher. On va retrouver Clarice et on va trouver une solution. » Sa voix a beau être forte et pleine de conviction, Auregan doute elle-même de ses propos. Elle ne veut surtout pas lâcher prise et admettre qu'ils sont dans une sacrée merde ; ils trouveront bien une solution à un moment ou un autre. Il faut juste ruser et surtout ne pas perdre sa volonté ou son optimiste. Ils doivent rester soudés avant toute chose.
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mar 17 Fév - 10:13


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
Se murer dans le silence n'est sûrement pas la bonne solution. D'ailleurs, c'est une méthode qu'il abhorre en général et évite d'utiliser. Ce n'est pas une coutume chez Noah, ce n'est pas une habitude et certainement pas fait pour agacer ou angoisser Auregan. Noah a juste épuisé ses réserves et ressent le besoin de taire les mots qui ne peuvent plus surgir. Qui ne peuvent plus franchir le rempart de ses lèvres fines. Il laisse la jeune femme s'occuper de sa blessure extérieur, tandis que lui tait celles moins visibles. Ce qu'il ne dit jamais, ne montre jamais. La bulle explose presque, et c'est phalanges blanchies et serrées sur le bord du meuble qu'il avise le vide. Il aurait envie de tout saccager autour de lui, tout détruire pour mieux extérioriser. Frapper dans de la cervelle de macchabées et hurler comme un dément.

Mais Auregan est là, il ne veut pas la laisser le voir flancher. Tout sauf ça, la honte serait accablante et le couvrirait de la tête aux pieds. Si elle reste une femme forte, elle n'est pas moins affaiblie par ce rythme de vie trop sécurisant qu'est – était – la zone 51. Lui non plus, d'ailleurs. S'ils n'ont pas perdu leurs réflexes, la sécurité a ramollie leur endurance. Au fond de lui, Noah ignore si elle supporterait de le voir péter les plombs. De voir celui qui était hors de la zone. Alors il ne dit rien, faisant passer la tension de ses muscles pour une réaction secondaire à celle provoquée par l'effluve d'alcool sur sa plaie béante. Une belle putain de promesse de faire de lui un bel handicapé pour les semaines à venir.

« - Ca va. Réplique le blond d'une voix rauque, un peu trop rapidement.

Réponse trop sèche. Noah s'en veut immédiatement. Et c'est en se raclant la gorge qu'il reprend.

- Je suis juste sonné, mais on va arranger ça. Va … Falloir nettoyer la zone une fois qu'on sera reposés et tenter de barrer le passage. Bon, on a plus d'infirmerie mais …

Et c'est quoi ça ? Du dénie ? Ils savent autant l'un que l'autre que la zone est foutue, contaminée, souillée. Le survivant pince les lèvres, détournant le menton pour tenter de cacher le trouble dans ses azures. Non, ça ne va pas s'arranger, et il bien là le problème. Une nouvelle vie de fuite et de peur va prendre place à ces quelques petits mois de repos. Et, pire encore, sans Clarice.

- On va la retrouver. Qu'il affirme en inspirant un coup, baissant le menton vers Auregan, toujours sans la regarder. On doit la retrouver. C'est con, mais les blagues débiles de Peter risqueraient de bien trop me manquer, sinon.  Qu'il ajoute en tentant un pauvre sourire.

Détourner le sujet sur d'autres, une stratégie comme une autre. Mais Auregan le connaît, elle est loin d'être dupe. Qu'en est-il de l'ancienne infirmière, qui termine de le soigner sans dire un seul mot ? Qu'est-ce qu'elle pense, elle ? Le blond lève enfin ses mirettes pales vers sa compagne, pour tenter de percer sa carapace à jour. Mais il la connait, au fond, il n'a pas besoin de demander. Le blond lâche un soupire, avant de se détendre un peu.

- Viens là ... » Qu'il l'invite, un bras ouvert pour la prendre contre lui.

Elle est vivante, et c'est bien la seule chose qui rassure Noah.

FICHE PAR SWAN.

_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Ven 20 Fév - 14:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Ven 20 Fév - 13:57



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Auregan ne peut pas faire mieux. Elle n'a rien à sa portée pour l'aider sans lui causer un tant soit peu de douleur. Elle n'a rien à sa portée pour être plus douce. Elle doit donc se débrouiller avec ce qu'elle a, c'est-à-dire pas grand chose. De toute façon, elle a été habituée à des conditions bien pires que celles-là. Tout comme Noah, Clarice, Peter et, tout bien considéré, toutes les personnes encore vivantes dans ce putain de bâtiment. Être dans l'armée, c'était quelque chose. Mais devoir faire face à des milliards de rôdeurs affamés, c'est autre chose. Beaucoup de choses sont infectées, tout est potentiellement dangereuses. Pas cet alcool, qu'elle verse sans scrupule sur la plaie de Noah et qu'elle étale tant bien que mal avec un bout de tissu. Elle n'a pas grand chose mais elle a cela, et c'est déjà pas mal. Et, surtout, elle a Noah. Même s'il semble ailleurs - ce qui est logique - il est là. Vivant. Peut-être pas en excellente santé, mais vivant. C'est le plus important. Mais maintenant, elle veut tenter de panser les plaies moins visibles, celles qui se trouvent sous la surface, celles qu'il n'a pas nécessairement envie d'étaler. Pas même devant elle. C'est à peine si Auregan remarque son ton sec. Enfin, si, elle le remarque, mais elle ne s'en soucie pas plus que ça. Ce n'est pas nécessaire, elle sait qu'il est encore sous le choc et mal vis-à-vis de Clarice et de Peter. Ce qu'il finit par lui confirmer. « Tu vas surtout devoir te reposer. » Fait-elle l'air de rien, le regard fixé sur la plaie qu'elle a sous les yeux. Même nettoyée, elle n'ai pas très belle à voir, il lui faudra des jours, voire des semaines, avant que tout rentre dans l'ordre. Et il faudrait vraiment lui trouver des cachets pour contrer la douleur ou il risque de morfler.

Auregan souffle un bon coup. Elle sait qu'elle ne peut rien faire de plus, mais elle déteste ce sentiment d'impuissance qui la tenaille de part en part. Il est très difficile pour elle de lâcher prise, spécialement dans de telles conditions. Et spécifiquement quand il s'agit de Noah. Elle se relève, constate sans difficultés aucune qu'il évite toujours son regard. Il n'est pas du genre à montrer ses faiblesses, ça elle l'a bien compris. Et depuis longtemps. Et ça n'a jamais été facile pour elle de le faire. Sans compter qu'elle ne sait pas quoi dire pour le rassurer ou faire diminuer la tension qui semble peser sur les épaules de l'ancien militaire. En tant que médecin, elle devait parfois faire face à des cas comme celui-là, à l'infirmerie. Et elle était toujours démunie, mais pas autant que maintenant. Parce qu'il s'agit de Noah et que ce n'est pas un survivant lambda à ses yeux. Difficile de trouver les bons mots. Difficile de ne pas flancher à son tour. Auregan préfère s'armer de patience et attendre que les choses se tassent, ou que Noah ne daigne tourner la tête dans sa direction. Il finit par céder, lui, vaincu. Et elle ne se fait pas prier pour se laisser aller contre lui, un bras enroulé autour de sa taille, l'autre dans son dos et sa tête posée au creux de son cou. Elle ne sait, certes, pas quoi dire pour l'aider, mais elle peut déjà être là pour lui, ce sera un bon point de départ. « Faudra aussi fouiller les affaires de tout le monde pour récupérer tout ce qu'ils avaient le droit de garder sur eux. On pourra peut-être essayer de reconstruire quelque chose avec un peu de patience. » Le croit-elle seulement ? Difficile à dire ; elle-même ne le sait pas. Mais avec Noah, elle peut déjà chercher des solutions, ils aviseront en temps et en heure. Quand la tension sera un peu redescendue là, en bas.
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Lun 23 Fév - 10:36


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
Son regard inquiet lui attire déjà des remords. Elle ne lui en veut même pas, au contraire. Les yeux d'Auregan sont sages, concilient et inquiets. Elle a déjà trop de soucis comme ça, et Noah a soudain le sentiment de négliger sa compagne, celle qu'il considère malgré tout comme sa ... Femme. Ils ne sont pas mariés, mais il refuse catégoriquement de la laisser partir. C'est tout comme, il n'a eu besoin de prononcer aucuns vœux pour la protéger comme la prunelle de ses yeux, même plus encore. Lui-même pourrait péter un plomb sans Auregan, et c'est avec horreur qu'il réalise qu'elle est certainement son dernier rempart, son bouclier contre la folie. Oh, bien-sûr, Lucy est là, tout comme les autres, mais s'il a survécu et gardé l'espoir jusqu'ici, c'est uniquement pour elle. Cette rousse aux prunelles opales. Et son regard bienveillant malgré tout. Le calme à l'état pur. Un caractère qui l'a toujours impressionné chez elle. Il se souvient même avoir été frappé par cette apparence de marbre alors qu'ils devaient tirer un blessé du terrain. Noah avait débarqué, en sang et encore énervé par l'adrénaline, pour plaquer le pauvre homme sur la table improvisée d'un camion d'urgence. Ses mains tremblaient à peine, et l'avait sauvé. Exactement comme elle l'a fait avec Lucy, malgré la situation, malgré ses faibles moyens pour y parvenir. Un vrai rock. S'il est lui aussi de nature calme, Auregan elle, ne semble pas le réaliser. Ne pas avoir conscience de ce qu'elle est.

« - On va tous se reposer, qu'il acquiesce en opinant du chef, avant de la prendre contre lui.

Pas un bruit dans le réfectoire, ici, les murs couvrent le vacarme dehors. Ne rien pouvoir faire et se planquer comme un lâche lui file la gerbe, mais foncer avec sa jambe blessée serait du suicide pur et dur, et il ne sauverait personne ainsi, au contraire. Auregan viendrait le chercher en enfer pour lui refaire son portrait avant de le jeter à nouveau. Rien que pour lui apprendre 'à vivre'.

- Ouais ... Mais on sort à peine d'une fête et Peter était pas mal torché. On avait pas grand chose sur nous ... Qu'il soupire en jetant un coup d’œil vers la porte, son pouce tournant machinalement sur l'épaule de l’infirmière.  Par contre, y a forcément des trucs dans ce bâtiments là.

C'est nerveux qu'il continue d'aviser la porte. Ils doivent faire vite, on ne sait jamais. Et le but ici et de s'en tirer vivant pour mieux partir à l'attaque ensuite.

- Au moins, on a de la nourriture.  Qu'il ajoute avec optimiste en se tournant vers les cuisines. Mais ta couchette improvisée va me manquer. »

Nouveau sourire. Il n'atteint pas son regard, mais difficile d'être sincèrement joyeux dans une telle situation. Il ne le fait pas pour lui, il le fait pour elle, pour eux. Le blond se redresse alors sur ses pieds, d'abord sur la jambe valide, puis sur les deux. Penchant son buste pour venir déposer un baiser sur le front de la rouquine, avant d'aller en direction du self. Il doit faire quelque chose, même s'il a besoin de claudiquer ou de ramper pour y aller. L'ancien militaire file déjà pour faire le compte de la nourriture restante, tout en croisant les doigts pour voir arriver le plus de survivants possibles.

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mer 25 Fév - 23:48



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Noah sait bien qu'il doit se reposer, hein ? Ce n'est pas en s'agitant dans tous les sens et en sautant sur sa jambe blessée qu'il aidera qui que ce soit. Au contraire, il ne fera qu'empirer l'état de son genoux qui n'est déjà pas très joli à voir. Sa blessure n'est pas anodine, surtout dans les conditions dans lesquelles ils se retrouvent tous à présent. Car, comme le souligne si justement Noah d'un ton nerveux, ils n'ont pas grand chose dans ce bâtiment. De la nourriture, de l'alcool, des chaises, les douches, les affaires de tous ceux qui vivaient par ici et quelques chambres. Mais tout cela n'est pas vraiment le plus utile ... Il leur faudrait plus d'eau, des armes aussi. Les fondateurs, en refusant de laisser les survivants porter couteaux et flingues sur eux ont peut-être causé leur mort sans le savoir ... Comment sortir d'ici avec une arme ou deux qui traînent de ci et de là ? Cela risque d'être fort difficile. Voire impossible. Ils doivent se poser, y réfléchir sérieusement avant de passer à l'action. Ils ne peuvent pas faire ça aveuglément, ils ne peuvent pas sortir alors qu'une horde de rôdeurs au nombre indéfinissable les attend dehors. Auregan se blottit contre Noah, l'adrénaline redescendant peu à peu, sa tension chutant à une vitesse vertigineuse. Elle est soulagée d'être là, contre lui. Elle est soulagée qu'ils aillent tous les deux bien aussi. Et qu'ils soient toujours ensemble. Mais ses pensées se tournent inévitablement vers toutes les pertes qu'ils ont subies ce soir : des fondateurs, des enfants, des femmes, des hommes. A combien montent ces chiffres ? Inutile de compter, ce serait sans doute trop désolant. Et il ne fait aucun doute que personne n'a besoin de ça. Pas maintenant. Pas tout de suite.

Il leur faut souffler, prendre le temps de reprendre leurs esprits. Ensuite, ils aviseront. « On trouvera une solution. On tiendra en attendant de trouver une meilleure option. » Si une meilleure option survient un jour ... Auregan n'est pas la personne la plus pessimiste qui soit mais il lui est difficile de trouver quelque chose de positif dans cette situation - si ce n'est que Noah est toujours là à ses côtés, bien sûr -. Seulement, elle le doit ; il n'est pas difficile de comprendre que le militaire est touché par les récents événements. Bien plus qu'il ne veut bien lui montrer. Et, d'ailleurs, c'est d'autant plus facile à deviner qu'il refuse tout bonnement de rester à un même endroit sans sauter sur ses pieds. Il est inconscient ou quoi ? Un soupir agacé s'échappe des lèvres d'Auregan, incontrôlable. Trente minutes, voire une heure, d'inactivité, c'est trop lui demander ? Elle le rejoint sans plus attendre, consciente de ne pas pouvoir, de toute façon, dire grand chose pour le rassurer ou l'arrêter. Il est têtu comme une mule, elle le sait bien. « Tu ne peux pas te poser deux minutes, hein ? On a rien à craindre ici pour l'instant. A moins qu'un type à l'intérieur pète les plombs mais j'suis prête à parier que Leandro a la situation en main en bas. » C'est bien son genre, tiens. « Tu veux faire l'inventaire, c'est ça ? Faudra tout regrouper et garder dans une pièce surveillée, sait-on jamais. » Les gens seraient prêts à beaucoup pour avoir de la bouffe en réserve en ces temps de pénurie. Mais ils doivent veiller à ce que ce soit équitablement réparti et que personne ne soit pas laissé pour compte ; un semblant de normalité et de non-anarchie ne pourra faire de mal à personne. Auregan s'active elle aussi. Noah est trop têtu pour s'arrêter, très bien. Mais elle ne le laissera pas faire ça tout seul, qu'il le veuille ou non.
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Ven 27 Fév - 18:37


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
 Noah triture tous les aliments pour faire l'inventaire. Peu de viandes, quelques légumes ... Dans le frigo, il ne reste pas grand chose. Et c'est avec dépit que sa main rageuse va jeter un carton vide. La petite fête de ce soir était un extra qu'ils pensaient pouvoir se permettre. Pour remonter le moral des gens, à présent, ça risque de leur coûter très cher.  Ce n'est pas avec ça qu'ils risquent d'avancer ou de nourrir les survivants. Le poids de sa jambe douloureuse est aussi pesant que le poids des responsabilités. Il ne peut pas rester à rien faire, il ne peut pas garder les yeux fermés. Noah connaît la zone depuis ses débuts, et a eu l'occasion de voir défiler des tas de survivants.  Au fond, l'ancien militaire se sent aussi responsable que les fondateurs eux-même. Il n'en est pas, il n'en aura jamais la prétention ni l'ambition. Il n'y a, de toute façon, plus de fondations. Rapidement, Auregan le rejoint, aussi entêtée qu'agacée.

« - Hmm ... On a besoin de ça pour tenir, on peut au moins le faire ... Réplique Noah d'un ton las.

La douleur lance dans sa jambe, jusqu'à déclencher un mal de tête l'usant jusqu'à l'épuisement. Malgré lui, le blond s'appuie à la table tout en fouillant dans un carton pleins de fruits.

- Y a à peine de quoi tenir ici ... Y a sûrement une chambre froide avec de la viande. Mais on va devoir restreindre les rations.  Un soupire, et le blond vient passer ses mains sur son visage. Tout en soupirant, ils sont vraiment dans une belle merde. Tu crois qu'on va être tranquille un jour ? ...

Il ne sait même pas pourquoi il lui demande ça, la question est stupide et la réponse est évidente. Bien sûr que non. Le survivant tourne la tête vers sa compagne, tout en l'observant avec attention. Un petit sourire naissant sur ses lippes fines alors qu'il se redresse.

- Au moins, t'es là toi.

Hors de la cuisine, des bruis de pas interrompt le couple, alors que la voix énervée de Peter explose, suivit d'un claquement de portes puis de la voix implorante de Lucy. Sourcils froncés, Noah échange un regard avec Auregan, avant de se diriger vers la pièce jonchées de tables vides et usés.

- JE LA LAISSERAI PAS ! TU M'ENTENDS ?! Beugle Peter, que Noah voit pointer un doigt rageur sur le torse de Fred. Lucy entre deux, bouille blafard et désespérée.

Merde. Il le savait, le silence pesant de Peter n'avait rien de bon. Il n'a jamais été du genre à fermer sa gueule et encore moins à subir une situation, surtout si elle le bouffe.

- Et tu crois que c'est ce qu'on veut ?! S'énerve le nain en levant les bras au ciel. Putain, tu t'écoutes gamin ?! Tu vas foncer et te faire tuer ? On veut tous les récupérer ! TOUS !

- Eh ! Tente le blond en claudiquant vers eux, grimaçant sans se soucier de la douleur. Il y a plus urgent à régler. Pet' ... Bordel !

- Arrêtez ! S'interpose Lucy, les larmes aux yeux et la voix tremblante, alors que Fred tente de pousser Peter loin de la sortie.

Et c'est avec stupéfaction que Noah avise le bras de son meilleur ami, qui tout en rejetant les mains de Frederick, repousse Lucy. La petite rousse trébuche, manquant de tomber avant que le blond ne l'intercepte. Mais il ne s'arrête pas, la remettant sur pieds avant de foncer vers Peter, épaules et mains en avant. Une colère sourde et familière s’empare du militaire, et le blond chope son ancien camarade de guerre par le col avant de le plaquer contre le mur.

- CALME TOI, PUTAIN ! Qu'il beugle avec force, les yeux fous de rage. Il sait que Peter veut récupérer Clarice, qu'il ne supportera pas de rester enfermé ici. Il comprend, imaginer Auregan loin de lui le met dans un état indescriptible. Mais la vision de sa petite protégée malmenée sans raisons et par l'absence de contrôle d'un militaire pourtant expérimenté le rend complètement fou, et c'est les prunelles surprises et effrayées que ce dernier observe son meilleur ami.

Jamais encore il n'avait levé la main sur lui, ni fait acte de violence. Pas Noah, pas ce type posé et toujours prêt à régler les conflits sans même hausser le ton. Alors que les deux frères d'arme se jaugent, rageurs et troublés, la question qu'il a posé plus tôt à Auregan le frappe. Vont-ils seulement s'en sortir ?

Le regard du grand brun va de Noah aux silhouettes dans son dos, avant qu'il ne lâche un murmure :

- ... Lucy ... J'suis désolé ... Je ...

Noah n'attend pas sa réponse pour le lâcher, se décollant de lui et du mur pour aller boiter jusqu'au centre de la pièce.

- Rassemblez vos affaires et  bouclé les portes, on dort ici cette nuit et on verra si on a des survivants plus tard ! Si on sort maintenant, on est tous morts. MORTS, pigé ?! »

Qu'il braille en se tournant vers eux, la moue rageuse et les poings serrés.
Combien de temps lui faudra-t-il lui-même, avant d'exploser ?

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mer 4 Mar - 22:08



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Auregan lève discrètement - ou pas - les yeux au ciel mais n'ajoute rien. Noah a besoin d'être en mouvement, elle le sait, elle s'en rend compte. Elle l'a connu dans des situations extrêmes et, au final, peu de choses ont changé. Ils sont toujours dans l'urgence, dans la pénurie. Mais cela concerne aussi la bouffe, ce qui n'était pas le cas lorsqu'ils faisaient encore partie de l'Armée. Alors, oui, elle comprend. Elle ne peut pas lui en vouloir, il est nerveux, agacé. Révolté, aussi. Et triste, parce que Clarice n'est nul part dans le bâtiment et que Peter risque de péter un plomb s'ils ne la retrouvent pas vite. Auregan tâche de se rendre utile et dépose sur le comptoir les quelques trucs qu'elle trouve à droite et à gauche. Un peu de bouffe, elle trouve même une bouteille d'eau. Mais c'est loin d'être suffisant ... ils ont besoin de plus, de beaucoup plus ! La question de Noah la laisse pantoise, elle est tout juste capable de hausser les épaules. Dans le fond, elle est aussi perdue que lui. Elle ne veut pas le montrer parce qu'il a assez à faire avec sa propre tension mais c'est bien là : elle a peur. Elle ne sait pas de quoi leur futur est fait. Mais comme Noah le souligne si justement, ils sont là. Tous les deux. Vivants. C'est tout ce qui compte. A partir du moment où ils sont ensemble, il n'y a pas raison pour que les choses se passent mal. Sans Noah, son monde ne tournerait plus rond c'est sûr. Alors, elle sourit, soulagée par cette constatation. L'espace d'un instant, elle s'enferme dans une bulle de confort, où elle n'a plus à se soucier des autres. Parce qu'ils sont tous les deux. C'est égoïste, mais c'est comme ça.

Et puis, le monde réel refait surface. Les ramène brutalement à la réalité. Auregan se lance à la suite de Noah. Cette voix, elle la reconnaît sans trop de difficulté : c'est Peter. Qui est en train de péter un câble. La suite des événements lui donne raison, le militaire est littéralement en train d'exploser. Auregan assiste de loin à la scène, consciente de ne pas pouvoir faire grand chose. Elle a beau tous les apprécier, elle n'est pas aussi proche d'eux que peut l'être Noah. Ce qui est logique, étant donné tout ce qu'ils ont traversé ensemble. La situation ne tarde pas à dégénérer et, pendant que Noah tâche de remettre les idées en place à son pote, Auregan se cale aux côtés de Lucy. Bien décidée à faire rempart si cela s'avère nécessaire. Mais il n'est pas trop difficile de deviner que Peter ne cherche pas à lui faire de mal. Il est juste ... Bouleversée par les derniers événements, la disparition de Clarice en tête de liste. Auregan rassure tant bien que mal Lucy, qui a vraiment l'air en état de choc. Putain, ils ne peuvent pas se disperser comme ça et espérer s'en tirer vivants. Peter réussit à se maîtriser un tant soit peu avec l'aide ... musclée de Noah. Heureusement. Ils ne doivent pas se désolidariser ... bien au contraire ! Ils ont besoin les uns des autres et ce n'est pas en se cognant dessus qu'ils parviendront à un quelconque résultat. Et puis, Noah a raison : ils ont besoin de se reposer avant tout. Tout est encore trop récent. Agir sur un coup de tête serait stupide et suicidaire. La zone va mal, certes, mais quelques personnes tiennent encore debout là-dedans, c'est à eux qu'il faut songer en priorité.

Auregan reste neutre dans cette situation. Elle ne veut pas intervenir, elle n'a pas sa place. Elle ne veut pas non plus s'en prendre à Peter alors qu'il est juste déboussolé. Ce n'est pas de sa faute. C'est même tout à fait légitime de réagir ainsi. N'aurait-elle pas cherché elle-même à sortir si Noah n'était pas dans le bâtiment ? N'a-t-il pas justement fait ça en ne la voyant pas à l'intérieur de celui-ci ? Impossible de lui en vouloir, Clarice compte énormément pour lui. « Bien. Maintenant allez vous reposer, on réfléchira à tout ça demain. A tête reposée. » Auregan lance un sourire à Lucy et s'écarte d'elle. Noah a beau tout garder pour lui, elle sent qu'il est sur le point d'exploser. Elle ne l'a jamais vu aussi énervé et tendu. Et cela n'augure forcément rien de bon. Ils ne peuvent pas se permettre de se disperser ni même de se laisser submerger par les émotions. Il faut qu'il se reprenne, qu'il prenne une profonde inspiration et dorme quelques heures. Ce ne sera pas facile mais c'est primordial. Pour tout et tous. « Noah, calme-toi. » Elle s'arrête à sa hauteur et attrape sa main. Un contact ne suffira pas, elle le sait mais c'est un bon point de départ. « Je sais que tu préférerais faire quelque chose mais on ne peut pas s'occuper de tout ça maintenant. Alors, allons dormir et on verra tout ça demain, d'accord ? Ça n'aidera personne si tu perds le contrôle. » Dit-elle à voix basse, alors que Peter quitte les lieux. Lucy et Fred sont toujours dans le coin, en pleine discussion. Auregan n'a pas nécessairement envie de les faire paniquer eux aussi en les laissant comprendre à quel point Noah est au bord du gouffre. Ils n'ont pas besoin de ça. Personne n'a besoin de ça.
(c) AMIANTE



_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6322

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
FRIMELDA ( Avatar ) - SWAN ( + Signature + gifs signature ) - TUMBLR ( Gif profil )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Jeu 12 Mar - 21:30


 i can't figure out why i'm alone and freezing.
Le contrôle, il le connaît. Noah en a toujours eu. Etre maître de lui-même est primordiale, pour savoir diriger et affliger les autres de son autorité. Une autorité dont il ne veut pas, mais qu'il a toujours exercée au nom de la survie. Pour eux, uniquement pour les garder en vie … Ses pieds l'écartent du groupe tandis qu'il inspire et expire, la rage au ventre. C'est tout en se frictionnant les mains, gestes nerveux automatiques, qu'il pose son cul sur une table du fond, prunelles rivées dans le vide. C'est à peine s'il entend la voix d'Auregan dans son dos, ou les murmures échangés entre Fred et Lucy. Il n'entend plus Peter, mais est pour le moment bien trop instable pour s'en inquiéter. Ils parleront plus tard, ce n'est pas la première fois qu'ils s'engueulent. Mais la première fois qu'ils le font en tant qu'amis, et non en soldats. Bientôt, le blond entend des mouvements dans son dos, jusqu'à ce que la voix d'Auregan puis un contacte rompent sa bulle. Le jeune homme lève les yeux, admirant les prunelles claires de la rouquine, avant de lui adresser un maigre sourire.

« - Je sais … Murmure-t-il en réponse, prunelles troubles. Mais aucun de nous ne doit commencer à faire de mal à qui que ce soit. Si on entre en désaccord dans notre propre groupe … Je suis avec eux depuis le début, tu comprends ? C'est nous avant la zone … Ca l'a toujours été au fond.

Noah était sortit de la zone sous les ordres de Fawkes, mais était revenu bien plus indépendant qu'il ne le pensait. Et aujourd'hui, il s'en rend compte. La grande patte du blond vient presser celle de sa compagne, pour lui faire comprendre qu'il l'implique bien entendu dans ce groupe-là. Après tout, c'est pour elle qu'il avait stupidement repoussé l'expédition, alors qu'il aurait pu la retrouver plus tôt, partager plus de temps avec elle avant que tout n'explose ...

- Aurie, s'il arrive quoi que ce soit … Je vous protégerai tous. Avant les habitants de la zone. Continue l'ancien militaire, le ton ferme. Si je dois faire des sacrifices pour vous, j'hésiterai pas.

Elle n'a jamais vu Noah durant l'invasion, elle ne l'a vu qu'avant, et à l'intérieur de la zone. Pas l'homme parfois transformé par la rage de survivre.

- Je tuerai pour vous … Qu'il ajoute d'une voix plus basse. A peine audible, avant de se redresser pour déposer un baiser sur ses lèvres. Allons dormir … »

Il n'a rien d'autre à ajouter, Auregan est prévenue. Elle sait que bientôt, elle risque de voir une facette encore inconnue de l'homme avec qui elle a tant partagé.

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY) Mar 17 Mar - 12:11



i can't figure out why i'm alone and freezing.
(ben cocks) ▽ Oh,you can't hear me cry. See my dreams all die. From where you're standing. On your own. It's so quiet here. And I feel so cold.
Auregan n'est pas certaine de savoir comment agir et que dire. Cette situation est on ne peut plus inhabituelle. Le petit groupe ne s'est vraisemblablement jamais pris la tête, Peter semble prêt à exploser à tout moment et Noah lui-même est en train de perdre les pédales. Auregan ne l'a jamais vu dans un état pareil. Elle n'a jamais eu à assister à une telle scène. Peter et Noah se sont toujours merveilleusement bien entendus et lorsqu'il y avait un peu de tension, ils étaient les deux premiers à rire et détendre l'atmosphère. C'est bizarre. Et bien plus terrifiant que tout le reste. S'il n'y a plus cette harmonie et complicité entre eux, comment peuvent-ils tenir bon ? Tout part en vrille, bordel. Auregan s'efforce de ne rien montrer, de garder une expression neutre. Noah n'a pas besoin qu'elle se laisse dépasser par les événements elle aussi. Ses paroles, pourtant, achèvent de mettre à mal sa neutralité apparente. Ce qu'il dit, elle le pense aussi. Bien sûr. A choisir entre un parfait inconnu et Noah, le choix est vite fait. Mais elle n'y avait jamais songé, ne s'était jamais posée la question à vrai dire. Noah, lui, n'hésite pas à lui balancer comme si c'était normal. Enfin, ça l'est. Il le dit plus comme s'il y avait déjà mûrement réfléchit.

Auregan reste stoïque, parfaitement immobile. Que doit-elle lui dire ? Qu'il ne doit pas faire ça ? Non, ce serait mentir. Bien sûr que c'est logique, dit comme ça. Mais ça n'en reste pas moins terrifiant. Et surtout, ça lui ramène en pleine gueule la réalité de ce nouveau monde. Auregan ouvre la bouche plusieurs fois, prête à rétorquer. Mais, incapable de trouver quoi que ce soit d'intelligent à dire, elle préfère se taire. Il n'y a rien à ajouter ; il a tout dit. Et puis, il est fatigué. Il est aussi possible qu'il revienne sur ses propos demain, ou en tout cas qu'il les atténue un peu. Là, il est sur les nerfs. La zone vient de tomber, Clarice a disparu, bon nombre d'autres survivants sont morts, il est blessé. Et maintenant, Peter perd les pédales. C'est logique. Noah n'est pas un sur-homme, lui aussi a ses limites. C'est juste la première fois qu'Auregan a l'occasion - pas vraiment une bonne - de les voir. Elle se contente de hocher la tête, et attrape sa main. Les dortoirs sont dans ce bâtiment, une chance. Mais elle n'a jamais eu à dormir ici, ce sera une première. Du moment qu'elle est avec Noah, de toute façon, elle est prête à tout accepter à ce niveau-là.
(c) AMIANTE




RP TERMINEEE

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY)

Revenir en haut Aller en bas

i can't figure out why i'm alone and freezing (NOAH & LUCY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-