[FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Jeu 15 Jan - 13:53



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Une nouvelle fois, Naël est obligé de passer toute sa journée dans la zone. Une nouvelle fois, Nirvana s'est barrée aussi loin que possible de lui en comprenant qu'il allait bien rester dans les parages pour les heures à venir. Du coup, Naël n'a rien à faire. Il ne peut même pas aller emmerder Faith comme il aime si bien le faire : elle est sortie depuis la veille. Et elle ne rentrera que le lendemain, s'il a bien tout compris. C'est donc grognon et la mine renfrognée qu'il passe sa matinée. Histoire de ne pas tourner en rond ou se tourner les pouces, il se propose pour faire un tour de la zone. Mais cela ne lui prend pas assez de temps à son goût. En une heure tout au plus -quoi qu'il n'a plus de réelle notion du temps avec cette merde-, c'est fait. Il a vérifié chacune des barrières pour s'assurer qu'il n'y a pas la moindre brèche. Booon, bah y a plus qu'à trouver autre chose à faire. Retour à la case départ. Toujours aussi étrangement silencieux -y a de quoi en être étonné venant de lui-, il se faufile entre les bâtiments et pénètre à l'intérieur de la réserve quelques minutes plus tard. Il n'y va pas souvent, pour ne pas dire jamais, mais puisqu'il a du temps à perdre, hein ... En fait, il ne s'y rend pas parce qu'il n'en a pas l'utilité. Quand il a besoin, ou envie, de quelque chose, il prend sa caisse et va se le chercher. Point. Y a pas de "tiens, j'vais aller chercher un livre pour bouquiner un peu avant de dormir". Non, certainement pas. Il n'a pas besoin de ça pour s'endormir et n'a, de toute façon, jamais été un grand lecteur de base.

Le tour du bâtiment est vite fait, ce qui agace prodigieusement Naël. Bon sang, mais finira-t-il par trouver quelque chose d'intéressant à faire pour s'occuper ? Il semblerait que non. Il se demande vraiment comme font pour supporter cette situation ceux qui y restent en continue. Lui adore foncer dans un tas de rôdeurs, ou avoir la sensation d'être vraiment utile en tranchant une tête. Dans le coin, c'est la torture. Enfin, cela vient peut-être du fait qu'il a toujours été un type libre et vivant sans contraintes : sans famille, sans amitié stable, sans toi, même. Du coup, c'est difficile pour lui d'accepter l'idée qu'il est maintenant coincé ici et qu'il ne peut même pas sortir comme il le veut quand il le veut. Merde, hein. Demain, il ne leur laissera pas le choix : il a besoin de sortir de là. C'est vital. Mais pour l'instant, il doit se contenter de ce qu'il a. Et pour faire passer le temps plus vite, il ne trouve rien de mieux à faire qu'emprunter un MP3 justement présent dans la réserve. Il leur rendra de toute façon, il préfère largement tous les CDS qu'il a dans sa voiture. Il doit juste faire avec les moyens du bord pour l'instant, et autant dire qu'il a pas trente possibilités qui s'offrent à lui. Il indique son emprunt sur le formulaire, signe rapidement. Même ça c'est surveillé, bordel ... C'est nécessaire, mais Naël déteste tout de même cette sensation. Sans plus attendre, il s'aventure dans un coin de la zone, à l'extérieur parce qu'il a besoin de respirer de l'air frais. Le pire, pour lui, serait d'aller s'enfermer là-bas, sérieux. Plutôt que d'en arriver à de tels extrêmes, Naël lance la première chanson du répertoire et est plutôt satisfait du résultat : c'est une musique de Calvin Harris qui se lance, Blame. Naël ferme les yeux, laisse son imagination le transporter dans une dimension où il n'est pas coincé dans un endroit comme la zone, et commence à bouger en rythme. Une danse un peu bizarre, plus ridicule qu'autre chose mais qui lui fait un bien fou. En dix secondes top chrono, il a oublié tous ses problèmes et est totalement obnubilé par la musique qu'il a mis à fond.
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Mar 20 Jan - 5:51


 Yooo, can we dance ?
C'est nul. Carrément nul. Auregan l'a viré comme un mal propre de l'infirmerie. Il avait envie de s'amuser un peu, sur la table. Pourquoi il a été privé de sa copine ? Pour un connard ne sachant pas faire la différence entre un putain de trou, et son pied. Oui, ce con s'est cassé l'orteil avec une pioche. Il a loupé une partie de jambes en l'air pour un orteil.

Le blasphème.

Et il est là, comme un con, à arracher des bruns d'herbe, en mâchouillant une autre au passage. Son pull rongé au col large, lui grattant la peau à force d'être lavé et relavé. Trop petit. Trop gris. Trop trop. Pas de patrouilles, depuis qu'il est revenu seul et dans un sale état, une certaine rousse lui en veut légèrement. Mais c'était quand même pas sa faute si un poulet s'était retrouvé entre lui et une rock star mondialement connu !  Un poulet vivant, merde ! La meute de zombies qui avait suivie, encore moins. Mais non.

Ah, les femmes. Sérieux.

Une clope. Il lui faut une clope. Le grand blond agite ses pattes longilignes jusqu'à sa poche arrière, cherchant à tâtons son paquet presque à sec.

Non, totalement à sec.

«  - Mmeeeeeeeeeeeeeeeeeerde ! Jure le survivant, bientôt plus tant que ça, en jetant son paquet d'un mouvement rageur.

Non. Faut pas poluer. C'est mal. La couche d'ozone, tout ça tout ça.
Ah, Ah, Ah, Trop drôle.

Une clope.
Une clope.
Il veut une clope.
Non, plus. Pas d'Auregan, deux clopes, même trois.

Faut compenser.
TOUT CA POUR UN PUTAIN D'ORTEIL.

Il est tellement furieux, frustré, blessé dans orgueil de mâle, que ses longues jambes le soulèvent jusqu'à la réserve. Sans un regard de glace vers l'infirmerie. Il déteste les orteils, c'est officiel. Demi-tour, on revient choper le paquet échoué comme une merde dans les graviers. Maintenant, il a de la poussière tout partout, c'est malin. Le con. Ses doigts époussettent tant bien que mal, ses lèvres soufflent dans le paquet, et un nuage vient lui piquer le nez et gratter sa gorge. La quinte de toux ne tarde pas, et c'est en tournant les talons que Noah jure à nouveau dans toutes les langues qu'il connaît. Les jurons les plus drôles sont ceux en Arabe. Ses pas l'amènent rapidement jusqu'à la dite caverne d’Ali-baba.

Clopes.
ALCOOL.
Clopes.


Tête de poupée ?

- Ooo-kééé … Lâche lentement le Campbell avec un coup d’œil en biais vers le 'gardien'. Non. Y veut pas savoir. Euh, mec, je prends ça. Balance le blond sans lui laisser le temps de répondre ou de protester, tout en agrippant cigarettes et bouteille de Whisky.

Il ramène la plupart des trucs présents ici. Il a le droit à un extra. Laissez un homme tout seul, sans occupation et les mains libres, et vous verrez les dégâts. C'est jamais bon, ni pour vous, ni pour l'humanité. Regardez les zombies à l'extérieur, vous verrez bien. Sûrement une grosse connerie d'un scientifique qui se faisait trop chier. Et voilà où ça les mène tous maintenant. Noah se dirige droit vers l'extérieur, là où les plantations de légumes prospèrent, causant entre racines. Qu'est-ce que ça doit faire d'être une plante ? Restez là toute la journée, à se faire dorer la pilule … Oh, C'est pour ça qu'on nomme certaine femmes des plantes vertes. Tout s'explique !

- Héhéhéhéhéhé.

Et voilà qu'il rigole tout seul, une clope au bec, et une bouteille dans l'autre main. Il a l'air malin. Arrêt sur image. Le bâton de nicotine tourne entre ses lèvres pincées, avant de finir entre ses doigts, tandis que ses azures observent … Un truc de malade. Un type, dansant tout seul au milieu du potager. Enfin, 'danser' n'est peut-être pas le mot. Mais, le truc, c'est que ce mec a l'air de drôlement s'éclater. Noah veut savoir ce qu'il écoute pour en devenir aussi frivole. Il tire une nouvelle bouffée de nicotine, une nouvelle gorgée de Whisky, et approche tout doucement du fou brun qui frétille dans un déhanché hilarant. Et il reste là, planté. A attendre que le dit mec qu'il ne connait pas se retourne. Un sourcil haussé, un bout de babine étirée en coin, les cheveux en bataille, la clope au coin des lèvres et son putain de pull qui gratte.

Il a hâte de voir sa gueule en réalisant qu'il a un spectateur.


FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Dim 25 Jan - 9:38



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Naël n'a pas pour habitude de se soucier de ce que l'on pense de lui. Autrefois, il vivait dans sa voiture, et se fichait pas mal des regards ahuris qu'on lui servait quand il venait à l'avouer. C'était un choix, alors. Il aurait très bien pu trouver un job, et se poser pour de bon. Mais pourquoi faire ? La routine, ça n'a jamais été son truc. Le voyage, la liberté, en revanche ... Pour rien au monde il n'aurait changé de vie. Et aujourd'hui, il se retrouve coincé dans cette foutue zone. Autant dire que c'est loin d'être une habitude, et que ça lui fait tout drôle de devoir se soumettre à de véritables règles. Mais c'est toujours pareil : il n'a peur de rien, ni de personne. Et pas même du ridicule. C'est pourquoi il se met à danser - à se dandiner, plutôt - au beau milieu de la zone sans se soucier du reste du monde. Il se fiche que des survivants passe dans le coin. Il se fiche qu'on le voit en train de faire un truc aussi ... Ridicule. Parce que, oui, sa danse est ridicule. C'est même pas certain qu'on puisse qualifier cela de ... Danse. Totalement à fond dans son truc, Naël n'entend pas les bruits de pas, pas plus qu'il ne voit la silhouette désormais posté à quelques mètres de lui. Une minute ou deux plus tard, alors que les dernières notes de la chanson se font entendre, en revanche, il se retourne ... et voit ce type. Il a bien déjà dû le croiser une fois ou deux dans la zone, mais il ne sait rien de lui. Faut dire qu'il ne cherche pas à en savoir trop sur ses compatriotes, qui finiront par crever de toute façon. Et puis, il a déjà bien assez à faire avec Nirvana, Faith, Isaac et même Skylar, tiens ! Plutôt que de se sentir honteux de quoi que ce soir, Naël sourit largement en regardant celui-dont-il-ne-connaît-pas-le-nom. Il retire un premier écouteur, puis le second, les laissant pendouiller au niveau de son torse. Il hausse les épaules, l'air de rien, avant de lâcher : « C'est de la bonne musique ! » Le pire étant sans doute qu'il le pense sincèrement, et qu'il ne se sent vraiment pas mal à l'aise face à cette situation.

Bien au contraire, il prend rapidement ses marques et avance de quelques pas jusqu'à se retrouver face à lui. Là, il avise la bouteille, puis de nouveau la tête du type, et ainsi de suite. A plusieurs reprises, il fait des allers-retours de cette façon. Jusqu'à se décider à prendre les devants. Il tend la main et prend - gentiment, bien sûr, ce n'est pas toujours une brute - la bouteille de whisky coincée entre les doigts de son visiteur du moment. « Désolé, j'ai soif. » Qu'il dit, tout à fait innocemment, avant d'ouvrir la bouteille pour boire quelques longues gorgées. Le whisky lui brûle la gorge désagréablement, mais la chaleur se répand ensuite jusque dans sa tête, le faisant se sentir un peu mieux encore. C'est qu'il ne fait pas chaud ces temps-ci, au contraire, de la buée se forme dans l'air à chaque respiration qu'ils prennent tous deux. Rien de mieux que de l'alcool - aussi fort, de préférence - pour dissiper un tant soit peu les effets du froid. Une fois ses méfaits accomplis, il referme la bouteille et la tend au gars. « Bon choix, bon choix. » Il va sans doute passer pour le type le plus louche, et fou, de la Terre, mais il s'en contre-fout. Déjà parce que ce ne sera pas une grande nouveauté. Et ensuite parce que ... Ben parce qu'il s'agit de Naël, celui qui ne se sent pas concerné par grand chose quand il s'agit de son amour propre. Conscient de ne toujours pas connaître le nom du type qui vient de le voir faire des mouvements étranges au rythme d'une musique qu'il était le seul à entendre, il se décide à reprendre la parole. « Au fait moi c'est Naël. » Sourire éclatant, main tendu en direction du survivant, du Naël tout craché : désinvolte, et à l'aise en toute circonstance. S'il était face à Fawkes, face à un des plus grands dirigeants de la zone, ou même face au militaire le plus impassible qui soit, il agirait de la même façon. Pourquoi pas, après tout ?
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Jeu 29 Jan - 15:51


 Yooo, can we dance ?


Et il attend. L'autre continue de frétiller, sa gestuelle légèrement désordonnée tirant un sourire à Noah. En fait, ses lèvres fines tremblent, trahissant son envie d'éclater de rire. Mais, c'est sérieux qu'il reprend un mine neutre, alors que l'autre fait volte face vers lui. S'il s'arrête en pleine danse, il n'en a pas l'air gêné pour autant. Maintenant que le blond voit sa tronche de face, il sait qu'il l'a déjà croisé.  Où, ça, c'est la question. Mais les visages passent et défilent chaque jour ici, et celui là ne l'a pas marqué. Etrange, il l'aurait pas oublié. Noah hausse les épaules alors qu'il défend l'honneur de ce qui sort de ses écouteurs. L'ancien militaire ne reconnaît pas les notes d'ici. Ses oreilles ne perçoivent qu'un son crachotant rejeté d'écouteurs de basse qualité, et sûrement plus en très bon état. Mais c'est largement mieux que rien. Une aubaine, dans ce monde.

« - Si ça te fais cet effet là … Ca doit, Le raille-t-il gentiment, alors que le brun s'approche de lui pour tendre la main vers sa bouteille. Fais-toi plaisir, qu'il acquiesce en lui tendant même la bouteille, tout en attrapant sa cigarette .

Il semble approuver le choix de liqueur, et en avale une longue gorgée avant de la lui tendre. Clope coincée entre ses phalanges, le géant attrape le tronc de verre pour porter le goulot à ses lippes. Boire après quelqu'un, lorsqu'on est un ancien militaire, ne lui pose pas vraiment de problèmes. En tant que survivants, encore moins. Pas de chichi.

Le brun se présente alors, lui tendant une main amicale, tout comme le sourire presque aussi large que la tête qu'il affiche. Il a l'air sympa, décontracté, et capable d'être un bon compagnon de beuverie. Parfait.

- Noah ! Qu'il répond en lui rendant une bonne poigne ferme.

Vieux réflexe, ceux qui ne s'y attendent pas ont tendance à se faire broyer. Mais celui là semble du genre solide et casse cou.

- Tu fumes ? Demande-t-il ensuite, tout en montrant son paquet de l'autre main. Généralement, il conserve ses précieux bâtons de nicotine pour lui seul. Mais il s'emmerde, et  faire de nouvelles connaissances alors qu'il n'a rien à faire aujourd'hui, lui semble une tout aussi bonne idée.

- T'écoutes quoi ? Fait Noah avec curiosité en pointant les écouteurs du doigt, tout en crevant d'envie de les lui emprunter. T'as trouvé ça dans la réserve ? » Continue-t-il, la curiosité trahissant son timbre.

Autour d'eux, il n'y a personne. Si ce n'est un champ presque à vide en cette saison encore froide, et quelques rôdeurs traînants leurs carcasses derrières les épais grillages de fer. Il n'a pas envie de les voir. Pas aujourd'hui, c'est sa journée de pause. Oui, parfois, il s'en accorde une ou deux au milieu d'une semaine éprouvante. Risquer sa peau tous les jours n'a rien d'une partie de plaisir, encore moins depuis que sa compagne semble en pétard contre lui, depuis la dernière affaire.
FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Sam 31 Jan - 10:26



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Nullement gêné, Naël sourit grandement à son visiteur. En fait, il se fiche pas mal de ce qu'on pense de lui ; du moment qu'il s'éclate. On ne peut pas en dire de même de tous les habitants de la zone, hein. Un rire amusé s'échappe de ses lèvres face à la remarque du type, et à son air on ne peut plus sympathique. Il accepte de lui prêter sa bouteille, Naël ne se prive donc pas pour en boire une longue gorgée, qui lui fait un bien fou. Bon, ça le brûle aussi au passage, mais qui s'en soucie ? Naël écumait les routes autrefois et même s'il est dangereux de boire au volant, il ne se gênait pas pour se bourrer la gueule dans les bars dans lesquels il était de passage. Ça le connaît, tout ça. « Enchanté. » Dit-il, légèrement sarcastique. C'est que ce n'est pas trop son truc les formules de politesse dans le genre. Et puis, des survivants, on en croise de partout ici, et il est persuadé d'avoir déjà vu la tête de ce Noah quelque peu. Sa poigne ferme confirme ce qu'il pensait déjà : ce doit être un militaire. Ou un ancien militaire, compte tenu de la situation. On pourrait presque dire que chaque personne l'est devenu, à présent. Les yeux de Naël s'ouvrent grandement quand il les pose sur un paquet pratiquement rempli de clopes. Des clopes, bon sang ! Il hoche la tête lentement, comme un enfant pris par surprise. Putain, oui ! Ça fait combien de temps qu'il n'en a pas vu déjà ? Oh, trop longtemps. Faudra qu'il pense à visiter la réserve d'un bureau de tabac, un jour, il finira bien par trouver quelque chose d'intéressant !

C'est sans se faire prier que Naël prend une cigarette ; pas de chichi. Et, de toute façon, il n'a honte de rien. « Merci, tu vas devenir officiellement mon dieu bientôt. » D'abord l'alcool, maintenant le tabac ; y a pas à dire, ce mec a la classe. C'est tout sourire que Naël répond à ses questions, bah oui il lui doit bien ça ! « Une chanson de Calvin machin-chose. Ecoute toi-même ! » Il lui tend un écouteur, un air débile peint sur le visage. Il ne s'en sépare jamais, de celui-là. Chacun sa propre compagne, hein ? « Ouep, il traînait alors je l'ai emprunté. La batterie est presque pleine. » Ce qui est un avantage sans nom étant donné qu'ils n'ont plus vraiment de quoi recharger portables, mp3, et compagnie. Quelle galère ! L'expression curieuse de Noah le fait rire mais Naël n'en oublie pas pour autant la clope qu'il tient entre ses doigts. Oh ça non, impossible ! Il la glisse entre ses lèvres et sort une boîte d'allumettes de sa poche - oui, il se balade toujours avec une boîte d'allumettes sur lui et alors ? -. Il en profite pour allumer le tout rapidement et jette un regard interrogateur à Noah, l'air de dire : t'en as besoin peut-être ? Sa tâche accomplie, Naël range le tout et prend une première taffe de la clope. Qu'il savoure pleinement, yeux fermés. Putain que c'est bon. Meilleur que tout - ce qui n'est pas bien difficile par les temps qui courent - ! « Pour ça et l'alcool, je t'offre le mp3. » Lâche-t-il finalement, les yeux brillant. Retrouver doublement la sensation de brûlure au niveau de sa gorge lui procure une joie sans nom - il n'aurait pas pu espérer mieux, en fait.
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Mer 4 Fév - 7:36


 Yooo, can we dance ?
Les présentations sont rapides, presque passées à la trappe. Ce n'est plus inscrit dans les mœurs, après tout depuis deux ans, généralement, on vous demande votre identité en vous pointant une arme entre les deux yeux. Ca change, et c'est loin d'être devenue une habitude. Mais Noah sait encore s'y prendre, contrairement à beaucoup de personnes, il n'est pas devenu complètement sauvage. Pas encore … Les prunelles du gars qui s'appelle Naël s'illuminent dès qu'il pose ses yeux sur le paquet de clopes. Et sa tirade lui tire un éclat de rire amusé.  

« - T'as du bol, j'suis pas un païen, pas d'offrandes pour moi, raille Noah en prenant une nouvelle gorgée, puis une nouvelle bouffée de cigarette. Il est encore un peu trop tôt pour parler d'adoration entre eux.

Le brun en face de lui en fait autant, allumant sa cigarette à l'aide d’allumettes. Malgré lui, un sourire se dessine au coin de ses lippes alors que l'autre lui propose le paquet. Noah décline, montrant sa cigarette allumée et le briquet métallique coincé sous le jean desa poche.

Contrairement a ce qu'il a dis plus tôt, Naël lui détaille la musique passée dans le lecture et lui offre le MP3.

- Hein ? Hey, nan nan ! Proteste Noah en secouant sa main devant lui. L'un des écouteurs dans la main. Le blond hausse un sourcil, percevant le son d'une autre musique. Oasis.

- … Putain, y a du Oasis dans ton truc ! Qu'il jubile presque, yeux écarquillés. Depuis combien de temps n'a-t-il plus écouté de la vraie musique ? Ok, je te propose un deal ! Fait finalement Noah en tirant une nouvelle bouffée de nicotine, allant prend appuie contre le mur. On se le partage. Je trouve souvent des clopes, c'est pas facile, et mes paquets sont souvent à sec. Mais ça peut faire l'affaire. Je t'en file une ou deux de temps et temps, et en échange, tu me prêtes le MP3 ?

Le blond préfère ça, plutôt que de lui prendre un truc aussi difficile à se dégoter. Il l'a dit, il n'est pas un dieu Païen. Le matérialisme, c'est pas son truc. Mais difficile de cracher sur le moindre petit objet capable d’égayer leurs journées chiantes à crever. Puis, une autre musique passe.

Du Michael Jackson.

- Tu sais faire le moonwalk ? Demande soudain Noah en levant les yeux, un énorme sourire couillon sur les lèvres. …

Et ni plus ni moins d’exécuter la manœuvre en glissant sur l'asphalte pour finir par une petite pirouette. Il a rien perdu, faut croire. Il lui maque juste un chapeau, et au blond de reprendre, comme si de rien était :

- Quand j'y pense, je crois que j'ai vu des enceintes traîner quelque part. Se souvient Noah d'un seul coup. Elles prenaient la poussière dans un bureau, mais impossible de les utiliser. Mais maintenant … Conclut Noah en observant le fil des écouteurs, un sourire conspirateur aux lèvres. Je trouve qu'on s'emmerde vraiment ici, pas toi ? » Demande Noah en observant à nouveau Naël.

Fawkes va le tuer. Et il n'est probablement pas le seul.

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Dim 8 Fév - 8:47



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Un léger rire secoue les épaules de Naël ; heureusement qu'il ne veut pas d'offrandes, il ne pourrait pas lui refiler grand chose. A part une main de rôdeur, franchement il ne voit pas ... A moins que ... Sans avoir besoin d'y réfléchir longuement, Naël propose à Noah le MP3. En fait, il lui donne sans vraiment lui demander son avis. Mais il trouve à redire, et ne l'accepte pas aussi facilement. Pourtant, ça vient du cœur - si tant est que cela soit envisageable chez l'insensible qu'est Naël -. D'abord réticent, Noah montre bien vite beaucoup d'intérêt à ce petite chose entre ses grandes mains. Faut dire que ce n'est pas tous les jours que l'on tombe sur un truc du genre ... qui fonctionne et qui a encore de la batterie. Un sourire idiot planté aux lèvres, Naël regarde le survivant observer avidement ce petit objet autrefois insignifiant et tout ce qu'il y a de plus naturel. « Je propose plutôt que tu gardes le MP3 et que j'te l'emprunte de temps en temps - quand j'ai envie de danser et de me donner en spectacle -. Le lecteur CD de ma voiture fait amplement l'affaire. » Et comment ! Il a une multitudes d'albums et de singles, récoltés au fur et au mesure de ses péripéties. Et même de sa vie d'avant, il garde des AC/DC, Police, Nirvana et compagnie. Tout ce qu'il aime. Ce n'est pas sur ce genre d'objets que les survivants jettent leur dévolu en général, il lui en reste donc beaucoup. Une chance ! Enfin bref, cela va de soit : Naël ne peut pas refuser quelques clopes. Il lui arrive d'en trouver mais c'est extrêmement rare, la plupart des bureaux de tabac ayant déjà été saccagés et vidés de leur contenu.

Le blond qui lui fait face a toujours un écouteur sur l'une de ses oreilles et Naël devine sans trop de mal la chanson qu'il entend ; Michael Jackson hein. Hochant la tête en signe de négation, le gamin observe néanmoins son comparse du moment mettre en place sa manœuvre. Il ne peut retenir une moue impressionnée face à son effort mis en oeuvre ; c'est qu'il gère le petit. Noah passe vite à autre chose et ... Naël aussi. Il faut dire que, de son côté, c'est dans ses habitudes de sauter d'un sujet à un autre, parfois qui sont sans rapport. Là, c'est surtout parce que les paroles du blond le mette dans un état d'excitation fort avancé. Les yeux brillants, un sourire béat aux lèvres, il observe le type. [color=brown]« Sérieuuuux ? On a qu'à les récupérer et les brancher au MP3. Ça devrait nous tenir occupés. »[/colo] Peut-être que des gens s'ajouteront à eux et se lanceront dans une danse endiablée en leur compagnie ; histoire d'éviter un peu l'ennui et la monotonie des lieux. En tout cas, Naël l'espère. Pas de temps à perdre ! Il faut maintenant mettre la main sur ces enceintes ; il en fait une affaire personnelle. « Tu te rappelles où il était ce bureau ? Dans l'infirmerie ? Dans le bâtiment principal ? Dis-moi, dis-moi, dis-moi. » Il ne peut s'empêcher de se comporter comme le gamin qu'il est, tant pis. Noah saura à quoi s'en tenir, au moins. En attendant sa réponse, Naël essaye de se maintenir en place - ce qui est loin d'être chose aisée, croyez-le - en continuant à fumer la cigarette généreusement offerte par son tout nouveau pote. Ils vont pouvoir mettre de la musique super fort, si c'est pas génial !
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Mar 10 Fév - 5:35


 Yooo, can we dance ?
Il l'aime bien lui. Il est désinhibé sans même avoir besoin de boire. Noah était toujours comme ça, quand il n'enfilait pas le costume de commandant. Aujourd'hui encore, pour oublier, pour ne pas sombrer, Noah craque parfois et à tendance à jouer les gamins perturbateurs. Au fond, les gens râlent pour la forme, et sont bien heureux d'avoir des cas comme eux, des gens sur qui compter pour oublier la monotonie macabre, le désespoir qui souille leurs cervelles et font d'eux des êtres aussi morts que ceux qui rôdent dehors. Donc, oui. L'ancien militaire aime bien ce mec. Et son enthousiasme le pousse à l'apprécier un peu plus encore, surtout lorsqu'il jubile et s’extasie à l'idée de faire péter le caisson des enceintes. Il rejette tout de même sa proposition, et Noah abdique finalement.

« - Ok ok, ça marche  ! Qu'il fait mine de soupirer, un sourire venant tout de même ronger le coin de ses babines fines.

Deux vraies têtes d'anges aux sourires diaboliques. Cette fois, c'est sûr, ils sont tous foutus avec deux cas comme eux. L'apocalypse ? C'est pour les tapettes. Et il ne peut pas retenir un éclat de rire alors que Naël fait le gamin, vibrant sur place et crachant la même lexie à la suite sans respirer. Ce type est fou.

- Super ! On fait ça, commence Noah en retirant les écouteurs pour ranger le MP3. C'était pas n'importe quoi, des Bose. Cette marque te fait péter les tympans et t'oublie immédiatement que t'as les pieds sur terre. On pourra pas pousser le caisson trop fort à cause des rôdeurs, mais y a moyen d'obtenir un truc pas trop dégueux pour faire passer le temps.

Mode comando. Le militaire entre en jeu. Pour faire une connerie, mais tout de même. Puis, doucement, son sourire s'efface. Il a oublié un détail important, très très important.

- Eh merde. Qu'il lâche, stoppant net sa main dans sa poche arrière. Avant de se tourner vers Naël. Une petite grimace, et il lâche la vilaine bombe : Je viens de me souvenir ...

Suspense.

- Les enceintes ...

Roulement de tambours.

- ... Sont dans le bureau de Fawlkes. Avant de s'armer d'un sourire diabolique. Mais j'ai une idée.

Aussitôt, Noah lève son bras pour fixer sa montre. C'est un miracle que ce truc tienne encore. 16 heures. L'heure de la sieste de Fawkes. Parfait.

- Ca te dis une mission d'infiltration ? »


FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Ven 13 Fév - 20:23



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
PUTAIN. Naël n'y connaît rien en marques d'enceintes mais il sait à quoi servent ces trucs ; il n'a pas non plus vécu sur une autre planète ces dernières années. Et puis, y a plus moyen de faire la fine bouche ou de jouer les gros emmerdeurs. Une enceinte reste une enceinte, quelle que soit sa marque et la diffusion importante - ou non - des sons. Ils ont les moyens de les faire fonctionner au beau milieu de l'apocalypse, c'est tout ce qui compte. Avant tout parce que c'est un miracle, faut le dire. Naël sourit face à l'évidente exaltation de son compère du moment ; lui aussi a l'air déterminé à venir à bout de cette mission. Tant mieux, ils ont vraiment tous besoin de ça pour se détendre un peu ; sont tous coincés dans cette zone. Les yeux de Naël s'ouvrent un peu plus grand encore quand il ne peut que subir le suspens insoutenable maintenu par le type. QUOI ? C'est plus possible ? Un sentiment de soulagement intense s'empare de lui, en revanche, quand il finit par mettre fin à tout cela. Non mais, faudrait quand même pas que son cœur le lâche maintenant, pauvre de lui ! « Naël Warrens pour vous servir. » Qu'il lâche, sourire extatique aux lèvres.

Putain que c'est bon de pouvoir revivre un peu. Naël a du mal à se faire à la vie ici mais tous ces petits instants - bien que rares et toujours éphémères - lui permettent de se vider un peu la tête. Et d'oublier un instant les lieux dans lesquels il se trouve. Cette mission promet d'être géniale ! Faudra juste faire gaffe à ne pas se faire chopper par Fawkes, il a tendance à s'exciter pour un rien celui-là. « On besoin de noms de codes et tout ça ? » Demande-t-il, mi-sérieux, mi-blagueur. Bah quoi ? Faut bien trouver du plaisir là où il ne devrait pas y en avoir. Et son futur partenaire de crime semble beaucoup plus ... Habitué à ce type de mission que lui. Naël sait juste se servir merveilleusement bien d'un nunchaku. Pas de quoi éveiller les foules ou lui permettre de s'infiltrer discrètement dans le bureau d'un type légèrement cinglé sur les bords ... L'idiot tire une énième taffe sur la clope, d'ores et déjà désespérément terminée. Il ne veut pas fumer le filtre, simple question de principe qu'il devrait pourtant avoir oublié de bel lurette. Quitte à mourir de quelque chose, hein ... Pourtant, il jette la cigarette à ses pieds, puis l'écrase du bout de celui-ci. Il se frotte ensuite les mains l'une contre l'autre, le regard posé sur Noah. « J'crois que tu connais mieux que moi son bureau et son emplacement alors j'compte sur toi pour nous guider. » Et, sans plus attendre de réponse, Naël tourne les talons et prend la direction du premier bâtiment qui se présente à lui ; en croisant les doigts pour que ce soit le bon. Manquerait plus qu'ils aillent dans le mauvais bureau, tiens !
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Ven 20 Fév - 5:57


 Yooo, can we dance ?
Pour sûr que Fawkes va les trucider une fois qu'il aura tout découvert, s'il ne se réveille pas pendant leur mission suicide. Mais en vérité, Noah s'en fout. Il a trop besoin de lui vivant pour le mettre au pilori en place publique. Qui oserait gaspiller des légumes, même plus frais, pour lui peindre la face ? C'est donc sûr de son coup, que Noah rend un sourire presque carnassier, voir comploteur, à Naël.

« - Opération Smaug, nom de code : Arkenstone !

Pas compliqué de deviner qui et qui, et qui est quoi. La comparaison lui plaît, Fawkes est tel le dragon qui dort dans sa tanière, à l’exception qu'il ne veille pas sur une grotte pleine d'or, mais sur ses vieilles revues porno planquées au fond de son placard. Tapies dans l'ombre des fonds de tiroirs, tandis qu'il pense sincèrement être le seul possesseur de ce secret dégueulasse. La prochaine fois que Noah cherche des clopes, ce sera partout, mais sûrement pas dans son bureau. Trois semaines à se débarrasser des images mentales insoutenables.

Attendez ... Eh merde.

- Bon, c'est 'simple' - Et de mimer des guillemets avec ses doigts - Fawkes a le sommeil lourd, mais y a de grandes chances pour que les dites enceintes soient juste derrière lui. Il a tendance à caler son siège contre le meuble, ça, ce sera moins facile. Je lui demanderai bien une fois qu'il est réveillé, mais le souci, c'est ... Qu'il me connait trop bien.

Et peut-être bien qu'il refusera de se faire taper sur les doigts si jamais Morrisson désapprouve complètement l'idée. C'est pas qu'il est ... Ronchon et carrément bizarre, ce mec, mais un peu quand même. Fawkes, à côté, c'est de la rigolade. Rapidement, et tout en prenant un air trop innocent pour être crédible, Noah papillonne des cils en souriant comme un benêt face à trois jolies poulettes. Mais ça, uniquement pour avoir l'air innocent du type qui se balade avec son pote. Pas celui de l'abruti prêt à faire une connerie grosse comme lui. Mignonnes, mais tellement peu à côté d'Auregan. Bien-sûr qu'il est fidèle à 100%. Le blond roule des yeux alors que les nanas partent en gloussant, ventant les fesses de l'un et les yeux de l'autre, ou l'inverse. Ou peut-être même les deux, il en sait rien.

Jusqu'à se planter devant la fameuse porte.

- Prêt ? Tu me couvres ? Chuchote Noah en regardant partout autour d'eux, avant d'ouvrir silencieusement la porte.

Un bruit de cochon qui couine lui fait tirer une superbe grimace, alors que ses mirettes dépassent du pan de la porte. Fawkes est complètement avachit sur son siège, dossier appuyé contre le meuble. Et comme il s'y attendait, les enceintes luisent derrière sa tête, le narguant tout en lui filant l'eau à la bouche. Maintenant qu'elles peuvent être utiles, elles risquent de devenir sa nouvelle obsession futile.

- Arkenstone en vue ... Smaug est dans sa tanière. » Murmure Noah en tournant la tête vers Naël, toujours collé à la porte.
FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Lun 23 Fév - 17:21



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Naël sait que ce qu'ils s'apprêtent à faire est complètement fou. Suicidaire, même. Mais il s'en contre-fout, il acquiesce aux paroles de Noah - qui s'y connaît vachement mieux que lui - et s'élance à sa suite. Il ne le connaissait pas il y a encore quelques minutes et voilà qu'il devient, en quelques minutes à peine, le gars avec qui il va faire une grosse connerie. Bon, ça va encore, ils ne devraient pas mettre la vie de qui que ce soit en danger - si ce n'est la leur -. Seulement, Fawkes est un ronchon. Un emmerdeur de première. Et nul doute qu'il sera très fâché en découvrant leur 'blague'. Mais Naël s'en fout ; qu'on le vire de la zone, il en sera le premier satisfait. En attendant, il passe un bon moment avec son tout nouveau pote ... Le reste n'a pas d'importance. Pas même les trois donzelles que Noah séduit de quelques gestes habiles et parfaitement maîtrisés. En fait, le gamin les ignore : il ne parvient pas à penser à autre chose que leur plan démentiel. Faudra pas faire n'importe quoi. Quand Naël a enfin l'occasion de voir à quoi ressemble la pièce et ce qu'ils vont devoir affronter pour parvenir à leur but, il ouvre grand la bouche. Ah ouais, ils sont plutôt dans la merde. Même si Fawkes a un sommeil lourd, il sera compliqué de ne pas faire de bruit. Il a bien vite oublié toutes ses appréhensions, lorsque Noah fait une référence on ne peut plus intéressante.

C'est tout à fait représentatif de leur situation, en fait. Il suffit de ça pour que Naël reprenne confiance en ses capacités - en leurs capacités -. Aussitôt, il tourne la tête en direction de son complice, un sourire crétin aux lèvres. « Thorin est dans la place. Protège mes arrières, elfe. » Ouais, il a bien une tête d'elfe ! Naël trouve que ça lui va bien mais il ne rechignera pas s'il postule à un autre titre : ce serait tout à fait acceptable et compréhensible. Plutôt que de laisser trop de temps s'écouler inutilement, le gamin prend les devants et s'avance jusqu'au lit. Bien sûr, il est trop occupé à regarder la tête de Smaug pour faire attention au reste et il se prend vaguement les pieds dans celui du lit. Presque affolé - mais ce serait quand même bien mal connaître Thorin le brave -, il vérifie si cela a eu un quelconque impact sur leur victime. Pas la moindre, Fawkes dort toujours. En accompagnant le tout d'un soupir de soulagement, Naël lève les pouces en direction de l'elfe qui lui tient compagnie, un sourire victorieux aux lèvres. Crétin. Il n'en oublie pas son objectif principal et, bientôt, il se penche en avant pour tenter de récupérer une enceinte. Il ne pourra pas prendre les deux, il fait donc signe à Noah de le rejoindre. C'est maintenant ou jamais : nul doute qu'un survivant, peu importe s'il s'agit de Fawkes et son sommeil profond, finit toujours par sentir qu'une autre personne est proche. Et inutile de dire que sa vengeance serait terrible s'il les découvrait là tous les deux.
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Ven 27 Fév - 10:27


 Yooo, can we dance ?
L'autre ronfle comme un petit vieux tandis que les deux énergumènes louchent sur sa silhouette avachie. Ils risquent de se faire prendre, mais tous les deux montrent un détachement presque enfantin. La situation les amuse comme des gosses prêts à faire exploser des ballons d'eau sur la tête du proviseur. Naël s'avance déjà à l'intérieur du bureau, tout en l'affligeant d'un titre qui fait grimacer l'ancien militaire.

« - Les elfes, c'est pas mon style !

Mais, en vérité, qui s'en soucie vraiment ? Avec un sourire, Noah observe son nouveau camarade qui manque de trébucher lamentablement, avant de se ressaisir. Souffles coupés, les deux imbéciles se jettent des regards craintifs.

Nouveau bruit de cochon.

Le Fawkes marmonne dans sa barbe, une histoire de canard coincé sous un rhinocéros rose. Noah retient un rire nerveux, sa main devant se figer entre ses dents pour étouffer un rire compulsif. Le brun continue son chemin jusqu'au meuble, à quelques centimètres des enceintes ...

Et de la tête de Fawkes.

Tout doucement, le blond entre à son tour, avant de rejoindre son acolyte sur la pointe des pieds. Ses pas rythmés par les soubresauts nasaux du fondateur. Ca lui tire une grimace, et c'est tout en essayant de ne pas trébucher, rire ou se cogner à un meuble que Noah se positionne à l'opposée de Naël. Les fils sont emmêlés, empêchant les deux hommes de prendre l'objet de leur convoitise. Tout en grimaçant de nouveau, Noah lève un doigt pour faire signe à Naël d'empoigner les fils tout comme lui.

- Gnhh ... Qu'il grogne, avant de se heurter à une résistance. La prise est coincée entre le bord du meuble et le mur.

Un nouveau ronflement lui arrache un léger soubresaut des mains, et le blond doit se hisser sur les pieds pour aller débloquer la prise.  

- GnMantartinesanscroûtes ... » Qu'il baragouine, le vieux.

A nouveau, ses dents viennent mordre ses lèvres pour empêcher un fou rire. Sa peau habituellement halée vire au rouge, alors que les larmes lui montent aux yeux. Si seulement il pouvait filmer toute la scène ! Ses azures remontent vers le brun, alors qu'il hoche la tête pour lui faire signe de l'imiter. Un pas sur le côté, les fils au-dessus du crâne de Fawkes tandis que chacun tient une enceinte, et lentement , Noah doit contourner le bureau, pour lentement se diriger vers Naël.

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Mar 3 Mar - 18:52



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Naël entend à peine la remarque de son comparse à propos du surnom dont il l'a affublé. Quelle importance ? Il peut choisir celui qu'il désire, c'est pas un soucis. Il a une tête d'elfe, c'est tout. Pour qu'il puisse faire entendre sa voix et ses envies, il faudra néanmoins qu'ils se sortent vivants de cette impasse. Cela promet de ne pas être chose aisée ; Fawkes est du genre teigneux. A coup sûr, il sera hors de lui s'il venait à découvrir leur présence dans son espace. Surtout que ce qu'ils s'apprêtent à faire est loin d'être plaisant pour un maniaque du contrôle comme lui. Y a pas mort d'homme, n'exagérons rien. Enfin ... pas encore. Il suffirait que Fawkes le fou ouvre un œil, et il y aurait deux cadavres de plus sur sa conscience. Quoi que, il en aurait sans doute rien à foutre en fait. Enfin, Naël aussi s'en bat les steaks ; la réaction de Fawkes lui importe peu. L'essentiel, à ses yeux, est qu'il puisse trouver le temps de mettre en route ses enceintes, liées au MP3 que Noah a toujours. Peu importe le temps que cela durera tant qu'ils ont quelques secondes rien qu'à eux pour écouter de la musique puissance à un volume relativement élevé.

Noah entre à son tour dans la pièce et se place à Naël. Celui-ci est en état de concentration extrême. C'est inhabituel mais il n'a pas la moindre envie de rire. Il est totalement focalisé sur sa - leur - tâche et prêt à tout pour sortir de là sans casse. C'est pourquoi, il imite Noah et soulève les fils de sorte à les faire passer au-dessus de la tête de Fawkes, toujours profondément endormi. Il baragouine on ne sait trop quoi dans sa barbe, ce qui semble sur le point de causer leur fin : encore un peu et Noah ne pourra plus contenir le rire apparemment coincé dans sa gorge. Ses joues rougies prouvent à quel point son hilarité est sur le point de s'exprimer. Sans plus attendre, Naël prend les devants et avance en direction de la porte, l'enceinte bien coincé entre ses longs doigts. Mieux vaut se tirer de là avant que Noah ne réveille le fondateur de part son rire tonitruant. Ce serait con d'en être arrivé là pour finir avec ... un tel résultat ! Enfin, les deux imbéciles sortent de la pièce et Naël se permet de lâcher un soupir de soulagement. « Ce fut laborieux ! Tu connais mieux le coin que moi. Ou est-ce qu'on peut finaliser nos méfaits ? » Demande-t-il, tout sourire, et toute trace d'anxiété ou d'appréhension envolée de son expression. Mission Swaug accomplie !
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Mar 10 Mar - 6:37


 Yooo, can we dance ?
Noah a déjà oublié les titres absurdes qu'ils se donnent, pour se focaliser sur les enceintes. Et surtout pas sur la dégaine ridicule de Fawkes, dont les lèvres frémissent au rythme de ses ronflements saccadés. Son envie de rire est à son apogée, tandis qu'il se décalent jusqu'à la sortie. Mais il ne peut pas se permettre d'éclater ici. Autant dire qu'il n'a jamais été très discret en la matière, plus le genre ... Grande gueule. Le blond se mord la lèvre avec force, tout en fixant Naël. Il lui demande la suite des opérations et il va se faire un plaisir de mener la barque. C'est un honneur de faire cette connerie avec un homme aussi cinglé. Enfin quelqu'un qui n'a pas peur d'aller de l'avant et d'oublier un peu le drame qui les entoure. Noah en a besoin, voir Auregan soigner des blessés à longueur de journée va le rendre fou. Le survivant ne veut pas ignorer ni nier ce qui arrive, mais simplement penser à autre chose, ne pas sombrer dans la pure folie.

Enfin, pas la mauvaise. Mais la bonne folie, comme ce qu'ils font là, oui.

« - Ouais, suis moi ! Répond l'intéressé en bifurquant sur la droite, longeant un couloir souvent déserté par les résidents. La dernière chose dont il a besoin, maintenant, c'est de croiser Léandro.

Noah marche vite, une enceinte sous les bras alors que Naël tient l'autre. Les deux reliées par des fils si longs qu'une distance raisonnable entre eux est possible. Même s'il veut améliorer la vie dans le refuge, Noah n'est pas stupide. Ils ne doivent pas alerter les rôdeurs en dehors de la zone. Les barrières et les murs les protègent, mais avoir une horde aux portes ne rassurerait certainement pas les habitants et pour être honnête, lui non plus.

- On a un bâtiment insonorisé pas loin de l'infirmerie, en fait on pourrait même s'autoriser une petite fête un soir avec certains restes, si ça marche ! C'est le réfectoire, y a personne à cette heure là.  Continue Noah, souriant de toutes ses dents blanches. Ca pourrait être génial. On a ramené des tas de cochonneries encore bonne jusqu'à décembre, avec mon groupe. »

 L'idée lui plaît bien. De quoi remonter le moral à chacun et oublier un instant les tracas quotidiens, bien plus importants que ceux du passé. Avant, les gens ruminaient sur leurs petites personnes, se torturaient les méninges sur un crédit, sur les absences répétées d'un conjoins ou sur les clopes trouvées dans les poches de leurs gosses. Ou encore, râlaient dans le dos de leurs connards de patron.

Et Noah donnerait cher pour retrouver tout ça.  


FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Sam 14 Mar - 20:05



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
La situation est franchement ridicule mais Naël ne s'en soucie pas. De toute façon, ils ne croisent pas une seule personne sur leur chemin ; ce qui s'avère être une chance inouïe. Pas que Naël est inquiet de l'éventuelle remontrance que l'on pourrait leur faire, mais bien parce que c'est ce qui va leur permettre d'aller ... au bout des choses. Et de ne pas être obligé de faire demi-tour pour ramener ces foutus enceintes à côté du Fawkes sauvage endormi. L'idiot s'autorise un petit rire, une fois qu'ils sont à distance raisonnable de la pièce qu'il vienne de quitter. Ce fut compliqué de ne pas se laisser aller plus tôt, alors qu'ils pouvaient encore être entendus et démasqués. Naël reste à proximité de Noah mais pas trop non plus ; les fils sont assez longs pour leur permettre. Il marche vite, histoire de ne pas se faire semer non plus, un sourire crétin collé au visage. « Tu crois que c'est possible de les décoincer ? Nan parce que la plupart ... Enfin, tu vois quoi. » C'est un fondateur, il ne va quand même pas traiter tous les habitants de la zone de coincés du cul mais ... L'idée est là. Et il ne fait nul doute que Noah comprendra son sous-entendu. « Ça pourrait être cool en tout cas ! »

Les deux complices arrivent bientôt au niveau du réfectoire. Quelques personnes traînent dans le coin mais Naël ne s'en soucie toujours pas. « On met ça où ? Derrière la cafét' ? » Demande-t-il, désignant d'un mouvement du menton le long - plus que large - comptoir sur lequel se trouvent plateaux et couverts. Derrière, histoire que personne n'abîme les p'tits bijoux. Et aussi, en fait, parce que c'est la solution la plus exploitable à l'heure actuelle. « Si y a de la bouffe et de l'alcool, j'me propose sans problème pour la préparation et l'installation de tout ça. » Lance-t-il, mi-sérieux, mi-blagueur. Qui pourrait dire non à une petite soirée ? La plupart des gens de la zone ont grand besoin de se détendre. Suffit de regarder leurs expressions incrédules et blasées. A croire qu'ils n'ont jamais vu d'enceintes ! Faut remédier à leurs têtes d'enterrement au plus vite. Les pauvres ! « On fait ça quand ? » Presque aussitôt, il se met à sautiller sur ses pieds tel le gamin qu'il est et a toujours été. Maintenant que Noah a mis ce sujet sur le tapis, Naël ne pourra plus songer à quoi que ce soit d'autre. C'est malin !
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Lun 23 Mar - 12:10


 Yooo, can we dance ?


C'était une idée en l'air. Un truc juste comme ça, balancé à chaud et sous le coup d'un grand enthousiasme difficile à contenir. Et c'est partagé, alors qu'ils se dirigent vers les comptoirs du self, sous quelques regards intrigués de retardataires ou petits gourmands en fin d'après-midi ensoleillée. Le blond ne sait pas si l'idée sur le long terme pourrait être exploitable, mais elle lui plaît assez bien. Beaucoup de survivants seraient heureux de profiter d'un moment presque normal, un retour à l'ancienne. Pittoresque, mais apprécié. Lorsqu'on a plus rien, on prend conscience de tout. Lui avait déjà le bonheur de le voir bien avant, ce qui n'était pas le cas de tout le monde pourtant. Il aurait aimé que les gens en prennent conscience sans avoir besoin de souffrir autant, mais voit-il tout cela par les yeux d'un ex-militaire ? Affronter la misère toute sa vie l'a-t-il rendu moins 'capricieux' ?

Le voilà qui tergiverse encore, Noah secoue la tête pour se rappeler que ça ne va pas faire avancer le schmilblick, de philosopher sur les états d'esprit de chacun. Mais au fond, il sait que ça pourrait marcher et avoir l'effet positif désiré. Il ne peut pas être que le militaire chevronné et droit qu'on attend. Il n'y a pas que des corps à sauver, mais aussi des esprits. Et ce Naël en est la preuve vivante. Le survivant avise avec un sourire le jeune homme surexcité et empressé. Il s'y voit déjà et s'imagine aux commandes, un vrai maestro de la bouteille. L'image le touche un peu, Noah doit se l'avouer sans honte. Sa dernière action vient d'avoir pour effet d’égayer un seul survivant, il imagine que ce qu'ils projettent de faire pourrait influencer une plus grande partie de la zone.

«  - Ok ok, Thorin. Ricane le blond, avisant son nouveau pote de galère qui commence déjà à vibrer sur place.

L'autre fait des petits bonds en le fixant avec ses mirettes de biche bouffés d'espoir. C'est qu'il a l'air d'y tenir à l'idée que Noah a planté dans son crâne. Pour un peu qu'il s'en voudra sacrément si on la lui refuse. Mais le jeune homme lui adresser un dernier sourire, avant d'entreposer les enceintes près des prises poussiéreuses.

- Je vais leur en parler, tu seras le premier au courant si ça se fait. Ca marche ? Propose-t-il en trifouillant les fils pour trouver la prise avant de l’emboîter, et de se redresser pour prendre le MP3 dans sa poche. Ok, c'est le moment de vérité ! » Lâche l'ancien militaire, moue machiavélique plaquée sur sa face de comploteur. Tout s’emboîte et concorde, il a même le petit point lumineux sur les enceintes et les titres qui défilent sur la babiole dépassée depuis plusieurs années.

Très vite, un vacarme strident envahit la pièce, tirant des cris de surprise aux personnes présentes. Noah se dépatouille avec les touches avec une grimace désolée, baisse le son et sourit à nouveau lorsque la voix de Bob Marley surgît clairement dans l'enceinte pour animer les visages surpris de tout le monde. Le titre lui arrache un rire joyeux, alors que Bob chante avec entrain l'air de « Bad boys ».

FICHE PAR SWAN.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2633

× Points de vie : :
64

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Lun 30 Mar - 18:09



yooo, can we dance ?
Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
Naël est tout guilleret à l'idée qu'une telle soirée puisse être organisée au sein de la zone. Quand il n'a pas l'occasion de sortir, il se fait franchement chier. Et il en a plus qu'assez de voir des têtes de dépressif à longueur de journée. Ils devraient plutôt profiter de la chance qu'ils ont d'être en sécurité, non ? Et bien, ce n'est pas le cas de la plupart d'entre eux. Ils jouent les coincés. Gardent des tête d'enterrement. Ne sortent pas au-delà d'une certaine heure. Alors qu'ils sont entourés par des PUTAINS DE GRILLAGES. Naël est un optimiste de nature mais il est aussi réaliste ; il doute que tout cela puisse durer éternellement. Il y aura toujours quelque chose, quelqu'un, pour se mettre en travers de leur route. Mais JUSTEMENT. C'est bien pour cette raison qu'il faut en profiter à fond et ne pas se poser de questions. Il hoche la tête vigoureusement. A de multiples reprises. Impossible de ne pas le voir : son entrain montre toute son excitation à cette idée. Pas sûr que cela se fasse, mais gardons espoir. Et espérons qu'il y ait assez d'alcool pour satisfaire Naël. Lui qui, autrefois, passait le plus clair de ses soirées dans des bars, à boire comme un trou et à savourer chaque verre bu. Ils n'en sont plus là mais un éphémère retour à la normale ne pourra faire de mal à personne. Des personnes comme Faith et Nirvana en ont même grand besoin ... La concentration de Naël est bien vite déviée, et toutes ses pensées se focalisent sur le dit-moment de vérité. C'est le moment ou jamais. Il s'immobilise, le regard braqué sur Noah qui met tout sa en place.

S'il n'attendait pas cela depuis de très nombreuses minutes, il ne fait aucun doute qu'il aurait sursauté lui aussi. Le bruit assourdissant qui s'échappe des enceintes est rapidement amoindrie par les réflexes de Noah. Oh oh, y a des chances que cela ait réveillé Fawkes. Espérons que non. En attendant, Naël est trop heureux de voir que tout cela a bel et bien fonctionné. Pile comme ils le voulaient. Et la musique de Bob Marley étant bien lancée, Naël marmonne quelques unes des paroles. Les seules qu'il connaisse, soit "Bad boys, bad boys, whatcha gonna do when they caome for you ?". C'est déjà pas mal, mais y a pas de quoi faire un tube non plus. « Et ben, y avait vraiment que de la bonne musique sur ce MP3. » Il lâche un rire, puis se penche légèrement en avant pour appuyer sur le bouton "chanson suivante" sur le dit-Mp3 toujours dans les mains de Noah. Ce sont les premières notes de Paint it black qui se lancent. Décidément, ça rigole pas ! « Bon, à ton avis, Fawkes mettra combien de temps avant de débarquer ici ? » Il se tourne vers Noah, un sourire goguenard aux lèvres. Il peut venir ici dans la seconde, ce n'est pas Naël que cela dérangera ou mettra mal à l'aise. Ah ça, non. Lui, est vraiment très fier de leur petite aventure. Ils auront été braves jusqu'au bout, et assez insistants pour parvenir à leur but. Mission accomplie !
(c) AMIANTE



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono) Mer 8 Avr - 19:07


 Yooo, can we dance ?


C’est plus fort que lui, le blond balance la tête de gauche à droite, tout en marmonnant les paroles. Il est dingue de cette musique, il lui arrivait même de la mettre à fond dans son 4x4 durant ses sorties, au grand agacement de Peter. Bien avant toute cette merde. Il est d’accord avec Naël, le proprio de ce MP3 était un bon. Homme ou femme. Il ou elle ce serait bien entendu avec eux. Il n’en doute pas, même si Noah ne connaît pas encore ce gus à la trogne joviale et l’air hyperactif. Le prochain son lui tire un énorme sourire, alors que les rares survivants présents semblent apprécier la nouvelle animation.

« - Ouais, il ou elle, répond finalement Noah en souriant.

Manque plus que la bière et le steak/frites. Son autre question lui tire en revanche une grimace amusée, Fawkes va devenir dingue et le poursuivre dans tout le bâtiment avant de se calmer, l’idée de se faire courser par un gros poilu furibond ne lui plaît pas spécialement. Il préfère largement que ça soit Auregan qui s’en charge. Mais il n’a pas vraiment le choix.

- On a un peu de temps devant nous, le rassure Noah en éteignant finalement le MP3. Histoire de ne pas trop tenter le diable, et de ranger précieusement les enceintes dans un coin du meuble. Là où personne ne pense jamais à regarder, avant de fourrer l’objet du délit dans sa poche arrière.

C’était sans compter sur la rapidité hallucinante de Fawkes. Cet enfoiré a des petites jambes mais court diablement vite. Un claquement de portes dans le self le force à tourner le menton, et voir la tronche furibonde du sauvage. Pour un peu que de la fumée sortirait de ses narines.

- CAMPBELL !

- Eh merde ! Lance le blond, un sourire dans son timbre, Bon, heureux de t’avoir rencontré, Naël. Fait-il en se tournant vers lui. Maintenant, on se sépare ! A plus, mec. »

Une pirouette, un salut bref de la main et le blond file déjà par-dessus le comptoir pour se carapater hors de la pièce par une fenêtre ouverte. Heureusement qu’ils sont au rez-de-chaussée, il aurait eu l’air drôlement malin, il voit déjà la tête d’Aurie s’il était arrivé avec les genoux pétés avec pour seule explication : ‘ Salut chérie, j’ai sauté du réfectoire pour échapper à un gorille à l’ouïe hypersensible, t’aurais pas un fauteuil et toute une vie de loyaux services à m’offrir ? ‘

Il aurait été définitivement mort.
Mais étrangement, fuir un fondateur de zone pour survivants en plein apocalypse zombiesque ne l'a jamais autant enjoué.


FICHE PAR SWAN.


FIN DU SUJET

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono)

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] yooo, can we dance ? (Nono)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-