I care more about her than I care about me. [FLASHBACK]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

I care more about her than I care about me. [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: I care more about her than I care about me. [FLASHBACK] Dim 22 Mar - 18:27


   
Ethan & Grace

   
I care more about her than I care about me.
   

La pénombre engloutissait la plupart des bâtiments. Les quelques rues visibles ne l’étaient que par intermittence, nasillarde luminosité s’échappant d’un néon capricieux. Un grondement sourd troubla le pesant silence qui régnait au sein d’un appartement non loin de là. Une poignée de doigts calleux s’agrippaient fermement au tissu crasseux d’une chemise sombre. La faim, cruel sentiment dont découlait de douloureuses crampes intestinales, harcelait le survivant épuisé. Seule la respiration régulière émanant d’un corps profondément endormis à ses côtés lui permettait de ne pas sombrer définitivement au creux d’une douce et apaisante folie. Son visage s’était recouvert d’une fine pellicule de sueur à la suite d’un énième cauchemar à la funeste destinée. Son membre tremblant étala le liquide iodé en accompagnant ce geste d’un soupir, las de cette situation inconfortablement habituelle. Un son métallique résonna. Son cœur rata un battement. Bien que la possible menace soit extérieure, elle en restait toutefois potentiellement dangereuse. A pas de loup – non sans avoir intérieurement pesté contre le grincement du lit – le jeune homme s’engagea dans la noirceur, uniquement guidé par les rayons lunaires filtrant au travers des épais rideaux. Pour plus de sécurité, les deux protagonistes avaient investis le salon uniquement ainsi, malgré l’absence de lumière, il connaissait suffisamment bien la pièce pour y circuler sans mal. Et surtout, sans bruit. D’une main, il écarta les rideaux. Son ouïe aiguisée à l’affût du moindre son. Son regard cherchait avec frénésie, fouillait minutieusement les environs. Le souffle coupé. Rien. Aucun mouvement. Instantanément, l’ensemble de ses muscles se relâchèrent. Imbécile. Pensa-t-il en secouant négativement la tête, prit d’une soudaine lassitude qu’il ne connaissait que trop bien. Avec peu d’entrain, il consentit à ranger précautionneusement l’arme à feu sous son oreiller – sa cachette initiale - pour finalement se recoucher en espérant vainement une accalmie côté pensées macabres. Morphée recueillit alors en son sein l’endoloris asiatique, sombrant en une semi inconscience sans rêves…

Lentement, un bras fit son apparition sortant de son antre chaleureux pour affronter le froid matinale. Machinalement, il tâtonna l’emplacement ayant conservé la forme d’un corps qui ne s’y trouvait plus. Quelques indisciplinées mèches noires dissimulaient habilement ses yeux endormis qui peinaient à rester ouverts plus d’une ou deux secondes. Où était-elle encore passée ? L’hypothèse d’un départ de la jeune femme fit gonfler nerveusement sa veine temporale tandis qu’il s’échappait de l’étreinte de leur couette conjugale. Son bas de jogging retombait sur ses hanches amaigries, un frisson parcourut la peau nue de son torse et une quinte de toux apaisa le rythme cardiaque de l’asiatique. Nonchalamment, son épaule prit appuie contre le chambranle de la porte d’une salle de bain immaculée. Main droite en poche, l’autre fouillait distraitement dans sa crinière, portant un tendre regard sur celle qui observait le reflet que lui renvoyait la surface réfléchissante. L’image d’un affable japonais au sourire enfantin fit alors son apparition dans le champ de vision de cette dernière. L’absence de proximité le rendait nerveux, il réduisit ainsi le mètre qui les séparait à néant pour glisser ses bras autour d’elle appuyant son menton sur l’épaule de sa bien-aimée. « Peu importe ce que tu peux bien voir dans ce miroir, tu restes la plus jolie fille de cette galaxie ! » Son sourire outrageusement niais avait pour but de confirmer ses propos. Avant même qu’elle ne puisse avoir l’idée de le contredire – chose qu’elle aimait tout particulièrement faire en temps normal – Ethan haussa les épaules en déclarant sarcastiquement… « Et, cette fois-ci, pas de théorie fumeuse sur le nombre de femme, les pourcentages et tout le tralala. Parce que même les pourcentages me donneraient raison ! » Argumenta-t-il avec sérieux, sans pour autant se départir de cet éclat de malice qui faisait toujours briller ses prunelles sombres. Garder son humour n’était pas chose aisée par les temps qui courraient mais c’était une manière pour lui de dédramatiser la situation tout en ne perdant pas de vue celui qu’il avait toujours été…

La famine était un mal auquel le couple n’aurait jamais cru avoir à faire. Les nausées continuelles. Les étourdissements à répétition. Et cette désagréable sensation qu’un trou béant ornait à présent leur estomac respectif. Cependant, le sujet d’un possible départ vers une contrée plus favorable à la survie restait épineux. La peur de l’inconnue mais également, et surtout, celle de mourir s’avérait tenace. Cherchant vainement les bons mots, Ethan mettait au point un argumentaire valable… « Il ne nous reste plus beaucoup d’eau et ça fait déjà trois jours qu’on a pas mangé quoique ce soit de solide… Ce n’est pas une vie de rester cloitré ici Grace. On devrait peut être commencer à envisager sérieusement de sortir d’ici. Pour de bon. » Son sérieux n’avait d’égal que sa douceur, n’ayant nullement l’intention de brusquer la jeune femme. Forte, elle l’était. Certainement même plus que lui. Tout comme elle s’était révélée courageuse. Et tout ce qu’il voulait, c’était pouvoir lui offrir un toit digne de ce nom au-dessus de la tête, des vivres pour éviter les sorties… Sans doute était-ce trop demander en ce monde… Toutefois, ce n’était pas en restant ici qu’ils le découvriraient.

   
Code by Fremione.

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I care more about her than I care about me. [FLASHBACK] Lun 23 Mar - 11:12


   
Ethan & Grace

   
I care more about her than I care about me.
   

L'épuisement, la faim et le désespoir avait donné une bien triste allure à l'australienne qui, la veille, s'était couchée plus faible que jamais. La seule chose qui lui permettait d'avancer était bel et bien Ethan. Jamais lorsqu'elle l'aperçut la première fois, elle aurait cru en arriver là à ses côtés. Elle puisait sa force en lui et admirait la faculté qu'il avait de la faire sourire dans une période aussi sombre. Grace semblait si paisible dans son sommeil qu'on avait du mal à distinguer sa respiration. La vérité était que la jeune femme était tombée profondément dans les bras de Morphée et que son sommeil ne s'était pas fait aussi lourd depuis des nuits. Mais l'épuisement avait pris le dessus. Allongée sur le flanc, elle ne remarqua même pas les mouvements de sa moitié et lorsqu'elle se réveilla, elle fut satisfaite de voir qu'Ethan dormait à points fermés. D'un geste affectif, elle vint caresser sa chevelure ébène, écartant les fines mèches qui lui barrait le visage. Ses phalanges glissèrent ensuite sur sa joue tandis que ses lèvres vinrent déposer un baiser contre son front. Elle ne put s'empêcher de penser que comme ça, il avait l'air d'un grand adolescent. Ce qu'il était d'ailleurs dans ses actes et ses paroles. Et c'était ce qui faisait son charme.

L'australienne s'était redresser. D'un geste particulièrement lent, elle s'étira en silence. Son regard océan se perdit dans le salon de leur refuge d'infortune. Le soleil passant à travers les rideaux opaques donnait une atmosphère étrange à cette pièce. Un soupir traversa la barrière de ses lèvres avant que la chirurgienne consente à se lever de son lit. Doucement, elle s'approcha de la fenêtre. Elle ouvrit un peu les rideaux pour apprécier les rayons du soleil qui tapait sur son visage à travers la vitre. Les rues en bas étaient vides et c'était plutôt bon signe. L'Australie lui manquait affreusement, tout comme sa famille. Qu'étaient-ils devenus ? En secouant négativement la tête, Grace tenta de ne plus y penser. Car à chaque fois qu'elle le faisait, elle avait l'impression que son coeur n'était plus qu'un trou béant. Elle porta de nouveau un regard sur Ethan dont la vision la fit sourire. Puis elle disparut dans la salle de bain. Le reflet qui lui renvoya le miroir la fit grimacer. Elle ne ressemblait à rien. Un sursaut la fit se retourner vers sa moitié qui venait d’apparaître derrière elle. Pour toute réponse, la brune fit une moue boudeuse. Ses mains se glissèrent ensuite sur les avants bras de l'asiatique tandis qu'elle affrontait de nouveau leur reflet. « Je préfère nettement ce reflet là. » annonça-t-elle dans un sourire. Elle se rendit compte à quel point sa moitié faisait sa force. Ces deux là se complétaient à merveille, il n'y avait aucun doute là dessus. Et finalement, Ethan aborda un sujet épineux : leur fuite. La brune se pinça les lèvres, son sourire avait disparu. Elle baissa un instant les yeux. Ethan avait raison. Grace le savait parfaitement. Bien que cet appartement représente la sécurité, la jeune femme n'en pouvait plus de rester ici. Elle était affamée et d'ailleurs, son visage creusé en était une preuve. Alors après quelques secondes de silence, elle hocha doucement la tête, croisant le regard de son bien aimé à travers le miroir. « Je sais... Je n'en peux plus de rester ici, je meurs de faim. Je pense qu'on devrait chercher un autre endroit oui. En profiter pendant que les rues sont vides. » soupira-t-elle du bout des lèvres. Elle ne semblait pas convaincue ni enchantée mais elle restait lucide. L'australienne avait toujours été quelqu'un de rationnel et l'épidémie ne changerait en rien ce fait.

Deux heures plus tard, les amants étaient prêts à quitter les lieux. Ils avaient pris le soin de rassembler toutes leurs affaires et avait emporté quelques choses utiles. Des médicaments, des compresses, lampe torches et couvertures. Leur sac respectifs pesaient des tonnes mais cela était pour la bonne cause. Grace inspecta les lieux une dernière fois avant de refermer à tout jamais, la porte de cet appartement. Une fois dehors, le soleil eut le dont d'éblouir la jeune femme qui se cacha les yeux de sa main droite. « Ethan, il faudrait trouver une voiture. Je pense qu'on aurait des chances du côté de la rue commerciale. Je crois qu'elle n'est qu'à deux blocs d'ici. » proposa Grace. Elle semblait véritablement à bout de force et n'aurait pu marcher indéfiniment, surtout avec tout ça sur le dos. En regardant aux alentours, elle put constater que les rues semblaient sûre. Bien sûr, il y avait deux trois rôdeurs qui erraient au loin, mais rien de très menaçant pour eux. La brune s'approcha de sa moitié et vint glisser sa main dans la sienne. « Je ne vais pas pouvoir tenir très longtemps, j'espère qu'on trouvera vite ce qu'on cherche. » avoua-t-elle. Elle était parfaitement consciente qu'ils étaient tous les deux dans le même état pitoyable, alors comme pour l'encourager, elle lui colla un baiser sur la joue. La tendresse était bien une chose qui rendait cette apocalypse plus supportable.




   
Code by Fremione.

   
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21395

× Points de vie : :
388

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I care more about her than I care about me. [FLASHBACK] Ven 29 Mai - 14:09

RP archivé suite à la suppression de Grace & d'Ethan.

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I care more about her than I care about me. [FLASHBACK]

Revenir en haut Aller en bas

I care more about her than I care about me. [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-