[FLASHBACK] I'll never forgive you
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK] I'll never forgive you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2619

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK] I'll never forgive you Ven 10 Avr - 17:19


I'll never forgive u
"Survivants. Survivantes. Si quelqu'un m'entend. Sachez que tout n'est pas perBRRRRRRpppppSHHHH. La zone 51, dans le Nevada, abrite un camp de survivants. Je répète. La zone PRRRRRSHHHhhhhhh. Survivants.  SurviPRRRSHHhhhhh. PRRrsshhh ... tout n'est pas perdu. La zone 51, dans le Nevada, abrite un camp de survivants. Je répète ..."

Ce message semblait sortir tout droit d'un conte de fées. Ils étaient quatre à l'avoir entendu de leurs propres oreilles, c'était donc vrai. Sa tête ne lui jouait pas un mauvais tour cette fois-ci, il existait réellement un endroit sécurisé ou vivre en paix. Le sujet de la soirée était tout trouvé, chacun ; ou presque ; avait donné son avis sur ce fameux message et bien vite, la décision fut unanime parmi les survivants, du moins c'était la vision des choses selon Luke. Le couple qui les avait rejoint semblait également bien décidé à si rendre, au grand soulagement du garçon. Le départ était donc annoncé pour l'aube. Allongé sur une couchette improvisée, Luke n'arrivait pas à trouver le sommeil. Trop excité à l'idée du voyage qu'ils allaient entreprendre le lendemain même, ou peut-être du fait qu'il allait peut-être retrouver ses frères, eux aussi ayant pu entendre ce message. En un claquement de doigt la fatigue semblait s'être envolée pour ne laisser place qu'à la joie et à l’espoir. Attrapant son unique BD, il commença à la bouquiner silencieusement, ne tardant pas à gribouiller un dessin dans un coin vierge d'une page tout lançant quelques regards à Vince accompagné de nombreux gloussements mielleux.
***
"C'est l'heure ! Tous en voiture !" Sortant à toute vitesse de la maison le sourire aux lèvres et les cernes sous les yeux, il ouvra énergiquement la portière arrière de la voiture qu'ils avaient récupéré la veille pour y lancer son énorme sac à dos. "Où est Vince ? Il n'a pas encore mis ses affaires ?" Tournant légèrement sur lui-même pour inspecter les environs, il s'inquiéta quelques secondes avant de le repérer à plusieurs mètres de leur position. Attrapant le dessin qu'il avait magnifiquement exécuté non sans difficulté, il courut dans sa direction ne tardant pas à lui secouer énergiquement sous le nez comme s'il s'agissait là de la plus grande oeuvre d'art jamais exécutée à ce jour. Il se devait de lui montrer l'oeuvre de toute une nuit avant qu'ils ne partent tous. "Vince regarde ça ! J'aurais pu te le montrer dans la voiture je sais... Mais c'était trop long d'attendre !" A vrai dire, il avait déjà du se faire violence durant la nuit pour ne pas aller le réveiller juste pour lui montrer. Vince pouvait donc se considérer comme un homme chanceux. "Alors, qu'est-ce que tu en penses ?" ajouta-t-il fièrement les deux poings sur les hanches et le torse légèrement bombé. "Franchement, je trouve que c'est assez ressemblant !". Jamais il n'aurait imaginé se mettre dans un tel état pour un simple gribouillis, mais sa réponse lui tenait tant à cœur... "Et j'ai pas vu tes affaires dans la voiture. Tu veux que je les apporte pour toi ?" Les yeux remplis d'étoiles, rien n'aurait pu le rendre malheureux aujourd'hui, pas après les événements récents. Tout allait comme sur des roulettes et Luke était au summum de sa forme, malgré la petite nuit qu'il venait de passer.

HRP : Je ferai plus long pour la suite, c'était vraiment histoire de poser la base.
Et pour te faire une idée du dessin... coquin  string
Spoiler:
 
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you Sam 11 Avr - 18:20


"Survivants. Survivantes. Si quelqu'un m'entend. Sachez que tout n'est pas perBRRRRRRpppppSHHHH. La zone 51, dans le Nevada, abrite un camp de survivants. Je répète. La zone PRRRRRSHHHhhhhhh. Survivants.  SurviPRRRSHHhhhhh. PRRrsshhh ... tout n'est pas perdu. La zone 51, dans le Nevada, abrite un camp de survivants. Je répète ..."

Voilà le message que nous avions entendus Luke, le couple d'inconnus et moi-même. Je n'y crois absolument pas à ce genre d'endroits, pour moi il n'y a aucun endroit où la sécurité règne, peut-être provisoirement, mais sans plus. Ça fait maintenant un petit moment maintenant que je fais la route avec le jeune Luke que j'ai sauvé in-extremis, je l'ai pris avec moi pour une seule et bonne raison. Laquelle ? Parce qu'il représente un moyen de rédemption étant donné que la mort de ma femme et ma fille est de ma faute. Je ne l'utilise pas, non, ce n'est pas mon genre, tout ce que je veux c'est le garder en vie. Quand je l'ai trouvé il était seul, impossible de la laisser aux mains des rôdeurs, j'ai un cœur et malgré qu'il représente parfaitement un roc, je reste humain. Faire le baby-sitter ? Non, je ne vois pas les choses comme ça, pour preuve je lui apprends certaines bases de la survie et je m'assure qu'il est en sécurité, rien de plus, je ne suis pas son père, je suis qu'un inconnu l'ayant prit sous son aile. Moi qui me suis juré de ne plus m'attacher à quelqu'un, de continuer ma route en tant que solitaire...tout tombe à l'eau.

La nuit a porté conseil et j'ai pu réfléchir, la conclusion est que le résultat ne sera pas positif, je ne le sens pas. Comment réagira Luke ? Voilà ce que je me posai comme question. D'après les probabilités, il risque fort de mal réagir, heureusement je sais déjà quoi dire. Je n'ai pas dormi de la nuit et tôt le matin, déjà les voix des autres me parvinrent aux oreilles. C'est seulement au moment où je vis Luke courir vers moi avec énergie que je compris qu'il était temps de lui faire face. Le pire dans tout ça et le plus ironique c'est que c'est qu'un gosse et qu'il fait pas loin de 20 cm de moins que moi et pourtant je suis assez stressé intérieurement. Je baissa les yeux vers son dessin quand il commença à me l'agiter sous le nez. Un léger et faible sourire s'afficha au coin de mes lèvres, je n'étais pas d'humeur à laisser ma joie prendre le dessus, déjà qu'elle n'était pas vraiment présente depuis un moment, c'est pas maintenant que ça allait se manifester. " Hormis le fait que tu te prend pour un bodybuildeur, je le trouve pas mal. Une petite touche d'humour à ma façon, je suis pas le plus compétente pour ça, je fais simplement de mon mieux, même si des fois ça laisse à désirer j'en suis conscient. Tout ce qui m'importai sur le moment, c'est de le voir aussi joyeux intérieurement qu'extérieurement et son sourire était une victoire en soi pour moi. Moi qui ai échoué sur de nombreuses choses, j'ai au moins réussi à le faire sourire et le garder en vie jusque là, du moins depuis que nous sommes tout les deux sur la route.

Je lança un rapide coup d'oeil vers le couple à coté de la voiture plus loin avant de répondre à Luke, assez direct. " Il faut qu'on en parle." Par où commencer ? Par quoi ? Assez délicate comme situation. Je ravala ma salive avant de soupirer. " Ce n'est pas une bonne idée." Je resterai campé sur mes positions, quoi qu'il arrive. J'ai peur, peur d'aller dans un groupe, ce n'est pas pour moi, je suis un solitaire et j'aimerai vraiment que Luke ne se fie qu'à lui et ne mette pas sa vie entre les mains des autres, c'est comme ça qu'il réussira à survivre dans ce monde. Enfin, je dis ça, mais jusque là c'est moi qui ai sa vie entre mes mains.



©Jay
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2619

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you Sam 11 Avr - 20:37


I'll never forgive u

Même si Luke était davantage satisfait par son mince sourire que sa réponse, il n'allait pas se mentir à lui même : il ne s'attendait pas à le voir lui faire une danse de la victoire ou autres réactions abracadabrantes, juste pour le féliciter. Non pas du tout. Et il allait se contenter de cette réponse pour le moment. Rares étaient les fois où il avait vu Vince souriant et détendu. Après mûre réflexion, il ne l'avait jamais vu de la sorte... Il y avait toujours "quelque chose" qui n'allait pas. Que ce soit important ou superficiel, il trouvait toujours le moyen de se miner le moral, de leur miner le moral. Mais Luke ne lui en voulait pas, c'était comme ça qu'il l'aimait. Car oui, Luke l'aimait énormément. Mais aujourd'hui, il n'allait pas le laisser tout gâcher. Luke se l'était promis. Rapidement, les choses prirent une tournure bien plus étrange, plus sérieuse, plus adulte...? Il pouvait sentir la tension émaner de Vince sans pour autant en cerner son origine. Il n'y avait nul rôdeur dans les environs, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, bref. Tout allait bien dans le meilleur des mondes ! Mais une fois encore, pas pour Vince. Fronçant légèrement les sourcils tout en pliant son dessin avec précaution ; avant de le fourrer dans la poche avant de Vince ; il plongea son regard dans le sien, prêt à boire la moindre de ses paroles avec la plus grande attention. Que voulait-il dire par : "ce n'était pas une bonne idée ?". Le fait de porter ses affaires dans la voiture ? Non, ça ne devait sûrement pas être ça, il ne se serait pas mis dans un tel état pour si peu...

Restant un moment silencieux, les bras croisés et le regard fuyant vers les deux silhouettes qui les attendaient à côté la voiture, il essayait de comprendre ce qui se passait dans la tête de Vince. Plissant légèrement les yeux comme si cela allait l'aider à mieux cerner la situation, il releva son visage pour replonger son regard dans le sien, ajoutant dans un murmure quasi inaudible :« Tu leur fais pas confiance ? C'est vrai qu'on ne sait pas grand-chose sur eux...». Il en était maintenant persuadé, c'était d'eux qu'il voulait parler. Mais pourquoi passait-il par quatre chemins pour lui faire comprendre ? Ils en avaient vu d'autres, des survivants peu recommandables. Il lui avait fallu un certain temps, mais à présent c'était clair et net : « J'ai compris. Je vais aller chercher mes affaires... ». Décroisant ses bras pour réajuster son chapeau, il renchérit d'un ton déterminé, qui aurait pu en surprendre plus d'un de la part d'un petit bout d'un mètre soixante-cinq à peine : « On ira nous-même à cette zone. Par nos propres moyens. On a pas besoin de prendre le risque de voyager avec eux. » Cela était toutefois...Légèrement triste à admettre pour Luke. Car il ne le pensait pas vraiment, il disait juste cela en essayant de se mettre à la place de Vince, la façon dont lui voyait les choses. Il était plus grand, plus âgé et indéniablement plus expérimenté que lui. Ce qu'il disait était donc forcément juste. Perdant complètement son sourire, il finit par lâcher un long et lourd soupire, vidant entièrement ses poumons comme pour repartir sur une base seine. Le message radio lui était monté à la tête, il n'aurait pas dû s'exciter autant, il le savait... Pourtant il avait voulu y croire. Croire que les choses pouvaient s'arranger. « Ils ont l'air faibles. Ils ne nous apporteront que des soucis de toute manière ». Lançant un nouveau regard au couple qui leur faisait de se dépêcher, il se contenta de leur répondre d'un petit mouvement de main : « Comment on s'y prend pour leur annoncer ? ».
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you Dim 12 Avr - 21:31


Luke n'a pas totalement tord au final, je ne fais pas confiance en ce couple, mais en qui ai-je confiance au fond ? Personne malheureusement. C'est mal je l'admet, mais c'est ainsi que je vis depuis le début de l'épidémie et je ne m'en plains pas, au moins ça me fait un souci en moins. Bon, avec l'arrivée de Luke c'est un peu différent, j'ai un gosse avec moi et l'abandonner n'est pas dans mes projets, pas maintenant, pas après le chemin que nous avons fait ensemble. Je mentirai si je dirai que mon intention n'était pas de le laisser à un moment donné depuis notre rencontre. Car oui, au début l'idée de le laisser seul m'a traversé l'esprit, m'encombrer d'un poids en plus n'était pas envisageable, pourtant la raison a prit le dessus sur le survivant solitaire que je suis devenu. Ne vous fiez pas à cette apparence, je ne demeure tout de même pas enclin à rejoindre un groupe ou quoi que ce soit du genre. Cette fameuse "Zone 51" en fait partie, mais ça Luke ne le sait pas encore. Je continuai de fixer le fameux couple tout en écoutant d'une oreille Luke qui exprima son opinion...son véritable opinion ? Ou simplement le reflet de mes pensées ? Peu importe, il fallait qu'il se le dise, on ne peut faire confiance à personne désormais.

Le plus difficile est qu'il continuait à croire que nous allons y aller ensemble, alors que je n'ai aucunement l'intention d'y aller. Un abandon ? On pouvait voir ça ainsi, mais fallait-il encore lui expliquer la raison. Parce qu'aussi silencieux ai-je été sur mon passé, j'ai comme l'étrange sensation que je devrai déballer certaines choses. Une situation que je déteste au plus haut point. " C'est pas qu'ils sont faibles, mais ils sont trop aveuglés par ce que le message diffusé sur la radio a annoncé pour se rendre compte du danger qui leur feront face." Pessimiste ? Non réaliste et j'essayai par la même occasion de faire comprendre à Luke la situation. C'est un message, rien de plus. Je soupira tout en dépassant Luke, prenant le chemin du couple attendant devant la voiture. " Je me charge de l"annonce". Bien vite je me retrouva face à eux et je ne perdis pas un seul instant pour leur dire. " Nous ne viendrons pas avec vous, j'ai encore deux ou trois choses à faire avec Luke, on vous rejoindra là-haut, ok ? QU'ils le veuillent ou non, l'issue sera la même. Je n'attendis pas qu'ils répondent que je pris déjà les affaires de Luke. Je referma le coffre avant de venir serrer la main du couple, leur souhaitant bonne chance au passage.

Un demi-tour rapide et je vins rejoindre Luke, lui passant son sac. " C'est bon." Le moteur de la voiture se mit à rugir avant qu'elle ne file sur la route déserte de la petite ville. Un souci en moins. Le regard absent en direction de l'horizon, c'est d'un ton ferme que j'ordonna. " Avançons." Une petite marche s'imposa afin de trouver un autre véhicule, ça ne devrait pas être bien compliqué, il devait bien y avoir un garage dans le coin, non ? Durant le trajet, je pris l'initiative de mettre un terme au silence, reprenant de plus belle, m’intéressant un peu plus au jeune homme, à sa vie passé, question d'en savoir plus sur son caractère, sur lui, une analyse bien plus profonde pour un meilleur discours d'adieu vu que je ne changerai pas d'avis, c'est formel. " Alors dis-moi Luke, tu as encore de la famille à quelque part ? Des proches ?"



©Jay
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2619

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you Lun 13 Avr - 18:42


I'll never forgive u
Aveuglé par le message radio, Luke l'avait été aussi. Il le savait très bien, mais entendre Vince en parler pour le couple le mis extrêmement mal à l'aise. En fait, il sentait que cette remarque était là pour le faire réagir et il ne pu s'empêcher de baisser la tête, couvert de honte. Le voyait-il comme le couple ? Était-il un poids mort pour lui malgré tous les efforts qu'il avait fourni pour ne jamais l'être ? Cette question lui brûlait les lèvres, mais il ne préféra pas la lui poser. Luke avait peur, peur de ce qu'il allait lui répondre, car au fond de lui-même il savait très bien qu'un enfant était toujours un poids, aussi courageux soit-il. Et cela, il pouvait le certifier ayant dû protéger ses deux petits-frères durant les premiers mois de l'invasion. Le visage toujours légèrement penché, il n'avait pas pu s'empêcher de lever légèrement les yeux au ciel suite à sa remarque. L'agacement, la frustration, le fait de recevoir des reproches. Car oui, c'est ainsi qu'il voyait les choses, Vince lui reprochait de ne pas être aussi parano que lui. Ne se décalant pas d'un pouce pour le laisser passer, il se contenta de lâcher un léger « ok. » avant que Vince n'aille annoncer au couple la séparation.

Quelques minutes plus tard, Luke avait pu récupérer son sac avec non-nonchalance et était près à repartir. Sur un ton ferme, Vince ouvrit la marche suivi de près par Luke et ses pieds traînants. Il ne voulait pas lui parler, il savait pertinemment que s'il le faisait, le sujet serait encore une fois la sécurité, les gens méchants autour d'eux, le lama unijambiste qui pourrait venir le tuer dans son sommeil, BREF. Il ne souhaitait pas se prendre la tête avec lui pour le moment et pour cela, la meilleure chose à faire était juste de ne pas parler. Comment avait-il pu croire que les choses allaient pouvoir s'arranger aussi facilement ? Luke avait été stupide... Le début du voyage se passa donc sans aucun encombre. Ils marchaient à bon rythme toujours à la recherche d'un véhicule quelconque, ayant cédé leur seul moyen de transport au couple. Luke avait bien son skate, mais cela ne conviendrait pas vraiment à Vince, même si le fait de l'imaginer sur sa petite planche à roulettes lui vola un mince sourire.

" Alors dis-moi Luke, tu as encore de la famille quelque part ? Des proches ?" 
Par pitié, mais quel était donc ce ton qu'il utilisait pour s'adresser à lui ? A ses yeux il avait quoi, 10ans ? Lui lançant un petit regard en coin, il se dégagea rapidement la gorge avant de prendre une grande inspiration, comme pour faire retomber la tension. « A part toi tu veux dire ? Personne. J'ai bien croisé deux ou trois survivants sympathiques mais... » Resserrant ses points sur les bretelles de son sac à dos, il se coupa dans sa phrase, voyant l'énorme erreur qu'il venait de commettre. Vince allait encore lui reprocher d'avoir fait confiance à des gens autres que lui ? Relevant doucement la tête, il plissa légèrement les yeux avant d'ajouter en fixant l'horizon comme son compagnon avait l'habitude de le faire quand il s'adressait à lui. Il devait changer de sujet, pourquoi ne pas dire ce qu'il avait sur le cœur, une bonne fois pour toutes ? «... Tu n'es pas obligé de me parler comme si j'avais 10ans tu sais, Vince. Je suis un grand garçon maintenant. ». Car oui, il en avait marre d'être pris pour sa petite chose fragile. Luke n'était pas fragile. Il était fort et il le savait. Pourquoi était-il le seul à se voir ainsi ? Pourquoi fallait-il que même les personnes qu'il appréciait finissaient par lui donner ce statut dégradant "d'enfant à protéger". Luke n'était plus un enfant, pas après tout ce qu'il avait dû traverser. Seuls les...Abrutis pouvaient voir les choses de cette façon. « Et toi ? » se contenta-t-il d'ajouter fermement pour essayer de briser le malaise qu'il avait créé avec une seule phrase. C'est vrai qu'il ne savait pas grand-chose de lui. Mis à part le fait qu'il soit trop calme et trop asociale bien sûr.
FICHE PAR SWAN.

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you Lun 13 Avr - 20:19


La séparation avec le couple s'est fait sans encombre et c'est tout ce dont j'avais envie, pas besoin de parlementer des heures pour un sujet déjà clos. Et d'un coté, je ne les reverrais probablement plus jamais, donc à quoi bon. Bref, ceci fait, nous pouvions continuer notre chemin à la quête d'un garage pouvant abriter une voiture pourquoi pas encore en état de marche avec un peu de chance. Il devait bien y en avoir un, non ? C'est la moindre des choses dans une petite ville comme celle-ci, je verrai mal un voyageur tomber en panne et se mettre à marcher des kilomètres pour avoir de l'essence ou pour voir un simple garagiste. Optimiste de ce coté-là, il me fallait l’être d'autant plus sur le chemin menant à la fameuse Zone 51 si elle existait bien. Peut-être que l'endroit existait, que c'était sur, mais ça sera sans moi, chose que Luke ne sait pas encore. Ce que je comptai faire, c'est de le mener à la zone et de lui avouer le fond de mes pensées. Pourquoi attendre alors que je pourrai tout lui dire sur le tas ? Pour la simple et bonne raison qu'il y croyait à fond à cet endroit et lui dire tout ça maintenant pourrait foutre le boxon, et ce n'est pas vraiment le moment. Donc autant passer à un autre sujet, aussi simple soit-il. La réponse de mon compagnon de route ne me surpris guère, il n'avait personne d'autre, comme je le pensai depuis le début, après tout s'il avait quelqu'un il m'en aurait fait part directement ou même indirectement.

La suite par contre me laissa un peu sur le cul. Le prendre pour un gamin ? Ironique comme demande qu'il est un gamin officiellement, mais je ne le considère pas comme tel. " Tu te méprend sur mes pensées. Je te considère pas comme un gosse, t'es bien plus fort et intelligent que ça." Certes il avait encore quelques réactions digne d'un gamin, mais il n'en demeurait pas ainsi lorsqu'il était face au danger, face à l'action. J'ai même été surpris la première fois que je l'ai vu comme ça. J'ai pris le pli au fil du temps. " C'est juste que..." Je me stoppa dans mes paroles, mes pensées reprenant le dessus bien plus vite que je ne l'aurai pensé. Une petite pointe de tristesse se fit ressentir au fond de moi alors que je me stoppa également dans mon avancée, je posa mes mains sur mes hanches, prenant un petit moment pour réfléchir. "....oublie, je te vois pas comme un gamin sache-le." Non, il ne devait pas le savoir, ce n'était pas un problème que je pouvais partager et même si j'apprécie Luke, ce n'était pas approprié. Personne ne connait mon passé, ceux que j'ai perdu, pourquoi ça changerait maintenant ?

" Il doit bien y avoir un foutu... Surprise totale. Je ne m’attendais pas à en voir un aussi vite, mais la façade d'un garage pointa le bout de son toit au loin. L'état extérieur était bien entendu assez déplorable, mais c'est qu'un détail sans importance, le principal est qu'on touchait notre but. Un rôdeur s'incrusta dans le paysage, marchant sans but précis en faisant des allers-retours en tournant en rond. D'un geste vif je pris le couteau à ma ceinture, le tendant assez rapidement à Luke. " A toi de jouer." Avoir une batte de Baseball c'est bien beau, mais ça ne tient pas aussi longtemps qu'un couteau et le couteau a de nombreux avantages que la batte ne possède pas, donc autant savoir utiliser toutes sortes d'armes pour se défendre. " Un coup puissant dans le genoux et tu le finis avec un coup dans la nuque." Je jeta un rapide regard vers Luke tout en lui faisant signe de commencer, qu'il me prouve que je n'avais pas tord à son sujet, qu'il était au-dessus du stade de "Gamin".





©Jay
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2619

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you Lun 13 Avr - 22:09


I'll never forgive u
Vince pouvait dire tout ce qu'il voulait, Luke avait compris l'idée générale. Hochant simplement la tête devant ses pseudos-excuses, il pouvait tout de même voir que quelque chose le travaillait. Si sa mauvaise foi ne l'obligeait pas à n'en faire qu'à sa tête de mule, il lui aurait sans doute demandé ce qui n'allait pas. Mais une fois encore, Vince se braqua, changeant rapidement de sujet, pour cette fois-ci le mettre à l'épreuve. Pourquoi avait-il fallut que Luke l'ouvre...Pourquoi n'arrivait-il pas tout simplement à accepter son âge, accepter le fait qu'il soit réellement un enfant. Cela l'aurait bien arrangé sur le coup... De plus il ne voyait pas en quoi tuer un rôdeur sous ses yeux allait lui montrer sa "maturité", bien au contraire. « Je n'ai rien à prouver » répondit-il d'un ton froid pour y cacher une légère crainte, ne souhaitant tout simplement pas s'approcher de cette chose. Luke n'aimait pas en tuer, il ne trouvait pas ça défoulant ou même excitant comme pour certains des survivants, tout chez eux le répugnait. Qu'ils étaient humains avant lui passait bien au-dessus de la tête. Ils avaient été faibles et ils en payaient à présent le prix fort. A ses yeux il ne s'agissait qu'un ramassis de viande faisandée sur pattes. Mais refuser le couteau signifiait admettre qu'il était immature et ça, c'était hors de question.

« Je sais ce que j'ai à faire, merci. » dit-il sèchement, attrapant rapidement le couteau pour ne pas lui laisser le temps de voir sa main tremblante. Il laissa tomber son sac sur le sol avant de s'approcher du rôdeur en question d'un pas lent, mais déterminé. Tout en avançant, il ne manqua pas d'observer les horizons pour s'assurer qu'aucun autre de ses amis n'allaient se joindre à la fête. Si Luke n'aurait aucun soucis avec un seul d'entre eux, un en plus lui compliquerait énormément la tâche...* Ok. C'est bon. C'est du faux sang Luke, c'est du faux sang. Comme celui que maman utilisait...* Voyant déjà le rôdeur tendre les bras dans la direction, il sentit l'adrénaline monter en flèche, lui donnant une grosse bouffée de chaleur. Il était trop tard pour faire machine arrière et demander à Vince de le faire à sa place. Non, il n'avait pas besoin de lui, il l'avait déjà fait des dizaines de fois. Un de plus, un de moins quelle différence cela faisait-il ? Accélérant grandement le bas, il se baissa rapidement pour éviter de lui faire un câlin mortel tout en profitant de son passage pour attraper l'une de ses chevilles avant de la tirer d'un coup sec, faisant basculer le rôdeur avec violence sur le sol. Si la première étape était une totale réussite, il ne fallait pas pour autant baisser sa garde. Le plus dur était encore à venir. Lui sautant littéralement sur le dos pour y placer sèchement son genou entre ses deux omoplates, il se pressa d'écraser avec son pied l'un de ses coudes pour réduire ses mouvements au maximum. Sans une once d'hésitation il enfonça profondément le couteau de Vince dans l'arrière de son crâne à l'aide de ses deux mains. Le visage blême, il resta un moment immobile, le souffle rapide et ses joues se gonflant légèrement à chaque expiration qu'il faisait. Si le fait de tuer ces choses ne le dérangeait pas, le sang lui, il n'arrivait pas à s'y faire. Qu'il pouvait détester ce liquide noirâtre tout frais sorti d'une cavité qu'il n'aurait, ô grand Dieu, jamais dû ouvrir. Retirant le couteau pour venir essuyer la lame sur le corps à présent inerte de ce monstre, il lui fallut toutefois quelques secondes avant de se relever totalement, l'adrénaline ayant emportée toutes ses forces.

Sans attendre plus longtemps, il tendit le couteau à Vince, récupérant son sac sans ajouter mot. Qu'ils récupèrent donc cette putin de voiture et qu'ils quittent cette ville pourrie le plus rapidement possible. Il n'y avait pas à dire, tuer un rôdeur avait le don de lui miner le moral. De le renfermer sur lui-même, lui rappelant la mort de ses proches et la folie de la plupart des survivants... Si la journée avait pourtant bien commencé, la suite ne l'enchantait guère. « Impossible de le fuir hein... » murmura t-il en s'approchant un peu plus du garage. « Le quotidien finit toujours par nous rattraper... J'espère que j'ai bien passé ton épreuve.»
FICHE PAR SWAN.

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21941

× Points de vie : :
404

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you Ven 29 Mai - 15:21

RP archivé suite à la suppression de Vince. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] I'll never forgive you

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] I'll never forgive you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-