[FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac}
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Ven 8 Mai - 18:20



What if this reason disappears ?

Feat. Naël







POV externe :

Quelques secondes s'étaient écoulées seulement et pourtant il lui avait fallut des heures pour s'en remettre. Voir des sortes de monstres psychopathes et cannibales dévorer ses amis, c'était le genre de choses qui arrivaient à troubler Isaac, et à lui faire du mal également. Dans cette histoire-là, il avait été le seul à en sortir vivant, pour la seconde fois. Il était même en train de regretter d'avoir tapé avec sa hache, de ne pas avoir essayé de jouer dans la discrétion, et il avait de quoi après les avoir vu se faire sauter dessus par des rôdeurs et se faire dévorer. Alors que lui avait simplement était couvert par l'odeur de mort de l'un des rôdeurs qui avait été abattu, par l'odeur de décomposition de son sang. Plus rien ne bougeait à cet endroit, ce qui suffit à Isaac pour repousser le cadavre de sur lui. Si on lui avait dit quelques années auparavant que son meilleur ami avait raison, qu'il y aurait réellement l'apocalypse qu'il prétendait qu'il y aurait, il se serait probablement moqué ouvertement. Mais maintenant, il se rendait compte d'à quel point la beauté du monde dans lequel il vivait auparavant l'avait rendu naïf. Retirant la hache de sa jambe où elle avait trouvé logement en l'ouvrant assez considérablement, Isaac se mordait les lèvres pour s'empêcher de faire trop de bruit et d'attirer l'attention des rôdeurs. Survivre dehors, au milieu de cannibales, à dix-neuf ans. C'était improbable, comme situation.

Se relevant, le jeune homme regardait le sang au sol. Ils étaient partis, les quatre. Il se rendit compte alors que eux aussi, ils étaient devenus comme ceux qui les avait attaqués. Et à vrai dire, il commençait seulement à comprendre que ce n'était probablement pas un monde pour lui, c'était beaucoup trop violent et dur pour lui. Ses mains et son corps en sang ne faisait que lui confirmer ce qu'il pensait, il était dans un état plus que pitoyable, c'était presque misérable et triste de le voir comme ça. Mais il fallait quand même voir le "bon" côté des choses : il était en vie. Ou du moins pour l'instant. Se baissant pour récupérer sa hache, Isaac se décida à s'éloigner de cet endroit qu'il trouvait plus malheureux qu'autre chose. Il venait quand même d'y perdre les personnes qu'il qualifiait comme sa famille, et ça lui faisait plus mal au cœur qu'il aurait même pu le penser. Jonathan avait été le professeur qu'il avait probablement le plus haït lors de ses cours, Selena avait été la fille qui l'agaçait le plus, Kader était celui qui avait joué les connards arrogants et il n'avait jamais prêté attention à Stevens qui ne parlait jamais, à personne, en cours. Ou peut-être bien qu'il dormait, mais ça n'avait pas été la première chose qu'Isaac avait demandé à Stevens lorsqu'il avait du fuir avec eux. Et puis s'il l'avait fait, il était conscient que ça aurait été étrange – même si après tout Isaac était un peu étrange.

Il avait commencé à marcher assez doucement, supportant assez mal le poids désagréablement lourd de sa hache et la douleur presque brûlante de la coupure au niveau de sa jambe qui continuait d'ailleurs encore à saigner. Dire qu'il marchait était d'ailleurs un euphémisme, il boitait plus qu'autre chose, tellement que sa démarche ressemblait à celle des rôdeurs. En se tournant, il ne voyait même plus l'ombre de la pharmacie. Il ne savait pas combien de temps il avait pu marcher mais ce qui était sûr était que ses forces le lâchaient et que la fatigue prenait le dessus sur son désir de rester éveillé et de rester en vie, surtout. Ne regardant pas devant lui, il finit par tomber assez lourdement. Sa hache avait fait un bruit monstre et il en était d'autant plus conscient. Seulement, il était réellement à bout de force et il n'avait pas non plus le courage de se battre. Il était à ce moment en train d'espérer qu'aucun rôdeur ne l'ai entendu, ou alors qu'un dieu vivant vienne le sortir de cet enfer, qu'on vienne l'aider tout simplement, parce qu'il en pouvait plus. Au bout de quelques minutes histoire de se confirmer à lui-même qu'il n'y avait personne, il s'appuyait sur ses mains en posant le regard sur le sol. Déjà qu'il avait eu du mal à marcher, en supportant seulement le poids de son corps sur une de ses jambes, il doutait vraiment de réussir à se relever en posant tout son poids sur ses mains. Et c'était pour lui peu probable qu'il réussisse à survivre encore.


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Jeu 14 Mai - 23:41

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Y a pas à dire, Skylar est sympathique. Quand elle veut. Quand Naël n'a pas à rester avec elle à longueur de journée. Elle n'est pas méchante, mais juste un peu chiante quand elle s'y met. En même temps, Naël n'est pas fait, à la base, pour vivre en communauté. Certes, ils ne sont que deux, c'est loin d'être une communauté. Mais il n'est pas fait pour vivre en groupe tout groupe. Tout ça, ça ne lui ressemble pas. Non, lui, il traîne seul. Il vagabonde seul. Il vit dans sa voiture, tel un nomade. Il tourne à droite quand il a envie de tourner à droite, il fait demi-tour quand il en a envie. Bref, voyager avec la jeune femme n'est pas toujours une partie de plaisir mais pour rien au monde il ne reviendrait en arrière. Pour la simple et bonne raison que c'est plus sûr. Skylar sait ce qu'elle fait, elle ne prend pas de risques inutiles et elle se débrouille plutôt bien dans pas mal de situations. Au final, ils se complètent et ça c'est pratique. Naël, c'est plus le rigolo qui se prend pas mal de vent parce qu'elle ne se force pas toujours à rire à ses blagues - quelle infamie ! - alors que Skylar reste sérieuse la quasi totalité du temps. Au moins, y a pas à dire : il est rare qu'ils s'ennuient. Mais aujourd'hui encore, Naël prend la peine de s'éloigner un peu, d'aller respirer de son côté. Il en a besoin et quelque chose lui dit que Skylar aussi. C'est comme ça, ils sont deux solitaires de base, quasiment forcés de se côtoyer et de voyager ensemble pour ne pas crever.

La moitié de son katana dans sa poche, l'autre qui pend, frappant sa cuisse au rythme de ses pas, il avance sans but précis. Certes, il cherche de quoi bouffer et satisfaire leurs besoins rudimentaires mais c'est surtout pour être un peu seul qu'il est là. Skylar est avec la voiture et doit, elle aussi, vaquer à ses propres occupations. Ils ont régulièrement besoin de ce genre de pause - au moins une fois par jour en fait - et Naël en profite toujours pour respirer un peu d'air frais et se satisfaire d'un silence pas toujours complet. Là, par exemple, il entend des grognements. Aucun qui se rapproche de lui cela dit, les rôdeurs qui en sont à l'origine doivent être coincés dans une maison à proximité. Naël aime bien les tuer mais là, il n'en a pas le temps ... parce qu'il aperçoit une silhouette en face de lui. Silhouette couverte de sang mais qui n'a rien d'un rôdeur. Sa démarche est un peu suspecte, certes, mais son instinct lui souffle qu'il n'a pas à faire à un zombie. Il reste tout de même méfiant, car il est conscient de ne pas pouvoir faire confiance au premier venu. Malheureusement, c'est comme ça que ça marche maintenant. Et puis, il pourrait bien se tromper sur toute la ligne et bel et bien se trouve face à un de ces morts qui marchent. Yeux plissés, Naël continue d'avance jusqu'à se trouver à une distance raisonnable de cette personne, si tant est que cela en soit réellement une -.

Il s'arrête là, sa machette bien en main. S'il le faut, il n'hésitera pas à l'utiliser. Mais cela se fera en dernier recours si réellement il s'avère que ce type - ou cette chose, il n'a toujours pas déterminé cela - est un danger potentiel. Pour l'instant, il reste sur ses gardes mais assez détendu pour ne pas l'effrayer au cas où. « Hey mec, ça va ? » Peut-être pas la question la plus intelligente qui soit - parce que s'il s'agit bel et bien d'un survivant il est dans un sacré état - mais c'est du Naël tout craché. Et, avant toute chose, il a besoin de s'assurer qu'il n'a pas à faire à l'un de ces putains de macchabées. Ce serait con de survivre pendant tout ce temps et, finalement, de se faire avoir de manière aussi stupide. C'est pas le genre de la maison de toute façon. Naël hausse les sourcils, mais fait en sorte de garder un air neutre. S'il se montre trop menaçant et qu'il a bien en face de lui un mec en pleine forme - enfin, façon de parler -, il risque d'attiser sa méfiance. Et ce n'est pas non plus ce qu'il cherche. Alors, étrangement, Naël réussit à trouver un juste milieu dans tout ça. Ni trop laxiste, ni trop tendu, ni trop menaçant. En même temps, le mec a l'air d'avoir vraiment besoin d'aide : il est blessé, couvert de sang et a l'air franchement paumé. Si le jeune homme peut lui être d'une quelconque utilité, ce sera avec plaisir ; il a du temps devant lui de toute façon.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.



Dernière édition par Naël S. Warrens le Ven 12 Juin - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Ven 15 Mai - 1:02



What if this reason disappears ?

Feat. Naël







POV externe :

En entendant cette voix, Isaac avait mit un bout de temps avant de comprendre qu'il s'adressait à lui, un bout de temps également avant de se dire que ce n'était pas une hallucination, qu'il ne rêvait pas et qu'il y avait bien quelqu'un avec lui. En se redressant avec le peu de force qu'il avait, il finit par poser sa main sur sa hache avant de la lever devant lui, restant assit au sol en observant la personne devant lui. Il l'observait de haut en bas, pendant un moment qui pouvait au final être assez gênant. Il soufflait doucement, il se rendait compte que la personne en face de lui était dans un bien meilleur état physique, mental aussi il pensait, sauf si lui aussi venait de voir ses amis mourir sans qu'il ne puisse rien faire. Baissant finalement de nouveau sa hache, Isaac baissait légèrement le regard avant de lâcher un sourire légèrement sarcastique. « Bien sûr, ça va super, mes amis viennent de crever sous mes yeux et je suis en train de me vider de mon sang, mais c'est la plus belle journée de ma vie sinon. »

Il n'avait pas pensé au fait que le garçon en face de lui puisse se méfier du fait qu'il soit bien humain, en réalité il n'avait même pas songé lui-même au fait qu'en le voyant on aurait pu penser qu'il se soit fait mordre. Il n'avait pas non plus pensé à ce qu'il aurait fait, s'il avait été mordu, est-ce qu'il aurait quand même essayé d'avancer en sachant que ça le tuerait ou bien il aurait fait autrement ? Dans tout les cas, il savait que si Jonathan avait entendu ses pensées, il lui aurait dit que s'il se faisait mordre il devrait se tuer lui-même. Par honneur, et surtout pour ne pas devenir les personnes qu'ils combattaient. Chasser ceux qui nous chassent, c'était assez clair dans sa tête. Finissant par se relever totalement malgré la douleur qu'il ressentait dans sa jambe, il finit par reculer d'un pas en serrant le manche de sa hache dans sa main. « Si tu compte me tuer, je tiens à ce que tu sache que je sais me servir d'une hache, même en étant blessé, fatigué... Et même si j'espère que tu veuilles pas me tuer, parce que j'ai clairement besoin d'aide. »

Il avait soufflé assez doucement après ses mots, s'appuyant sur sa jambe droite qui elle n'était pas blessée. Il espérait que l'homme en face de lui ne soit pas cruel au point de vouloir abattre un adolescent, et encore moins vu l'état dans lequel il se trouvait. Ses habits, son visage, ses mains, il était entièrement recouvert de ce sang devenu presque noir, mais aussi du sien qui était beaucoup plus rouge et vif que le reste et qui recouvrait le bas de son pantalon du côté gauche. Il finit par baisser le regard vers cet endroit-là, justement, en sachant qu'on pouvait assez facilement douter de comment il s'était blessé. Morsure, griffure, tout ce qui pouvait le transformer en un de ces zombies cannibales et assoiffés de sang. Dans une autre situation, Isaac aurait pu en rire étant donné qu'avant il était du genre à s'enfermer dans sa chambre avec Maxime, pour se mettre sur sa console et lancer un jeu post-apocalyptique de zombies où il essayait d'en tuer un maximum. C'était en partie grâce à ça qu'il savait : il faut viser la tête. Cependant, il était toujours stressé et ne le faisait jamais.

Relevant le regard vers l'homme en face de lui, il finit par secouer doucement la tête avant de relâcher l'emprise qu'il avait sur sa hache. Il ne savait pas réellement ce qu'il devait faire ou dire. Ne faire confiance à personne, c'est ce que Jonathan lui avait demandé. Mais à vrai dire, il était si désespéré qu'il aurait même pu faire confiance à un assassin d'autres survivants sur le coup. Se baissant pour poser son arme, le jeune garçon reculait d'un pas ensuite avant de lever les mains calmement, parlant plus doucement. « Me tue pas.. S'il te plaît. J'ai pas été mordu, j'ai... Mon groupe, on a attiré des rôdeurs sans faire exprès, ils sont... J'ai que dix-neuf ans, j'veux pas mourir maintenant. » Le fait qu'il soit totalement effrayé faisait qu'il n'arrivait pas à faire une seule phrase correcte et entière, il était juste mort de peur et était intérieurement en train de prier pour que la personne juste en face de lui puisse faire preuve de compassion, un minimum. « Je m'appelle Isaac... Promis, j'ai pas été mordu, j'me suis blessé avec.. Ma hache. »


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Mer 20 Mai - 13:45

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Bon, le type a l'air bien vivace c'est déjà un bon point de départ : il n'est pas en train de crever sous les yeux de Naël. Ce dernier ne peut empêcher les commissures de ses lèvres de se lever en un sourire amusé. Pourtant, ce que vient de lui dire ce jeune homme n'a rien de drôle pour le commun des mortels. Il a perdu des personnes auxquelles il tenait ou, en tout cas, des personnes avec qui il traînait. Pour Naël, ça n'a rien d'extravagant. Parce que, à ses yeux, seule compte sa propre survie. A quoi bon s'alourdir de sempiternels sentiments envers autrui ? Lui traîne avec Skylar mais avant tout parce qu'elle lui permet de tromper l'ennui. Et elle lui permet aussi de bien rigoler, elle s'énerve si facilement que c'en est déroutant. D'une certaine façon, ouais, il doit bien tenir à elle. S'imaginer la voir disparaître ou se faire tuer ? Il ne l'imagine même pas. Ce n'est pas possible, pas concevable. Il ne sait pas comment il réagirait si un tel truc venait à se produire mais de là à être dans un état comme la personne qui est assis là, à quelques pas de lui ... Non, probablement pas. Ce n'est pas son genre. « Tu sais te servir d'une hache, ok, mais tu as déjà essayé de la soulever plus haut que ta tête dans un état pareil ? Pas sûr que tu puisses m'atteindre ... M'enfin, si tu veux y croire, soit. » C'est bien son genre, ça, de jouer aux crétins dans un moment pareil. Et ce n'est pas fini. « Ouuh j'ai peur, je ne t'approcherai pas, tu risquerais de me tuer. » Lâche-t-il sur un ton qu'il veut dramatique avant d'éclater de rire. Crétiiin ! Il se ressaisit rapidement, conscient que ce n'est pas très gentil de se moquer de quelqu'un qui est visiblement dans un sale état, aussi psychologiquement que physiquement. Et puis, bon, il a quand même l'air d'avoir besoin de son aide. Naël est un idiot, mais ce n'est pas non plus un connard : il ne le laissera pas là dans un tel état et ne l'achèvera pas non plus. Ah ça non ! « C'est bon j'vais pas te tuer, relax. »

Tant qu'il ne fait pas le moindre mouvement suspect, Naël n'a aucune raison de s'en prendre à lui. Et, en effet, il a l'air très jeune. Dix-neuf ans. C'est vraiment trop jeune pour crever. Mais s'il se trompe et qu'il a bel et bien été mordu, personne ne pourra plus rien pour lui. « Du coup, si je déduis bien, t'es tout seul là ? » Naël a le sentiment de déjà connaître la réponse mais mieux vaut pour lui poser la question. Sait-on jamais. Il est stupide sur bien des points mais pas en ce qui concerne sa survie. Il ne veut pas se faire attaquer par derrière alors que, dans un élan de bonté aussi brusque qu'inattendu, il vient en aide à une âme en peine. A cette pensée, il jette un vague regard autour d'eux. Pas de survivants, pas de rôdeurs. Mais pour combien de temps ? Tout en restant vigilant, Naël pose sa hache sur le sol. Il espère ne pas faire de connerie en agissant de la sorte mais y a quelque chose, chez ce mec, qui lui dit qu'il n'a pas besoin de se méfier de lui outre-mesure. En même temps, Naël n'est pas très difficile à ce niveau-là : il accorde relativement vite sa confiance. En l'occurrence, ce gars n'a que dix-neuf ans et il est visiblement très mal en point. Hors de question que Naël se tire de là sans rien tenter. « Bon tu me laisses jeter un coup d'oeil ? » Il n'attend pas vraiment sa réponse et avance de quelques pas, les mains désormais libres pour regarder sa blessure. Il est loin d'avoir des connaissances en médecine et ce genre de conneries mais après des mois de survie, il commence à obtenir certains mécanismes. Naël ne jette qu'un rapide coup d’œil à la jambe du type, peu désireux de s'attarder là-dessus plus que nécessaire. Faut pas trop lui en demander non plus ! « J'pense que c'est superficiel. T'as pas de désinfectant ou de l'alcool sur toi, je suppose ? » Et c'est sans doute très bien supposé, puisqu'il vient de tout perdre semble-t-il. Si cela concerne ses amis, cela doit aussi prendre en compte toute sorte de victuailles, n'est-ce pas ?

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.



Dernière édition par Naël S. Warrens le Ven 12 Juin - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Ven 29 Mai - 22:08



What if this reason disappears ?

Feat. Naël







POV externe :

Le gars en face de lui ne lui plaisait pas à cent pourcent, il avait réellement l'air d'un de ces types qui se foutaient de la gueule des gens qui étaient dans un sale état, et à vrai dire Isaac aurait été capable de tout lui dire clairement s'il s'était rendu compte qu'il avait assez de force. Et il s'était pourtant rendu compte que ce n'était pas le cas en essayant de soulever sa hache lorsqu'il lui avait demandé s'il pourrait le faire dans cet état. Et la réponse était que absolument pas, il n'arrivait pas à la tenir juste quelques secondes soulevée tant il était épuisé. Le fait qu'il lui dise qu'il n'allait pas le tuer le soulagea automatiquement, il hochait alors la tête avant de baisser de nouveau un peu plus son arme.

Quand il lui demandait s'il était seul, Isaac ne put pas s'empêcher de rire simplement nerveusement pour finalement secouer la tête. « Non, je suis pas seul tu vois pas ? J'ai beaucoup de monde avec moi, actuellement, hein ? » Il avait levé les mains en prononçant ces mots, pour lui montrer le « beaucoup de monde » dont il parlait : absolument personne. En observant le garçon poser sa hache, Isaac comprit qu'il pouvait faire de même et se baissait légèrement pour poser le poids qu'il tenait en plus depuis avant. Il hochait doucement la tête à sa question, pensant finalement au fait qu'il pouvait avoir d'autres armes sur lui et que lui venait de poser son seul moyen de défense. Cependant, il n'eut pas à se baisser pour la récupérer qu'il entendit de nouveau la voix du jeune homme. Quelque part, parler à quelqu'un de vivant le soulageait. « J'ai plus rien.. Et si j'avais pu sauver quelque chose, ça aurait été mes amis, pas du désinfectant ou de l'alcool.. »

Il avait soupiré suite à ses mots, posant son regard sur ses mains avant de les passer sur son visage, se recoiffant finalement rapidement. Il ne faisait même plus attention, il savait qu'il avait encore les mains salies du sang des rôdeurs mais c'était loin de lui faire quoi que ce soit, il s'en foutait complètement. « On avait prit toutes nos affaires.. Dans la voiture avec laquelle on est venu mais.. Mais je sais plus à combien de temps c'est, à pied. C'était Jonathan qui avait les clés et.. Il est mort, je crois. J'suis pas sûr, il s'est relevé après et il est parti. Comme les autres, et moi j'ai pas bougé parce que... J'avais peur, et mal aussi juste à cause de ça. » Il baissait le regard vers sa jambe avant de se baisser pour récupérer sa hache.

Sur le coup, oui, Isaac était complètement désespéré, il avait besoin de quelqu'un et il était prêt à demander de l'aide à chacune des personnes qu'il croisait, même si ça lui coûtait la vie finalement. Il ne voulait pas rester seul, il avait beaucoup trop peur pour ça et se sentait plus fort en étant avec quelqu'un. « Si.. S'ils sont transformés en ces choses.. Je sais pas si je pourrais même juste essayer de les tuer moi-même. Ils sont comme ma famille et.. Et j'ai personne, j'ai plus personne. Et ça me fait peur d'être seul. » Il posait ses mains sur ses propres joues en baissant la tête, essuyant les larmes qu'il avait aux yeux. Avant de s'approcher légèrement de lui, même s'il avait quand même mal à la jambe. « Est-ce que.. Tu peux m'aider ? »


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Ven 12 Juin - 13:53

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Est-ce normal que, dans une situation pareille, Naël ait envie de rire ? Sans doute pas, non. Mais plus rien ne doit être étonnant, venant de lui. Le petit pourrait bien être sur le point de crever qu'il ne le devinerait même pas. Enfin, si, peut-être qu'il le ferait à un moment ou un autre. Mais, pour l'instant, il cherche à en savoir plus sur sa blessure, sur la manière dont ça lui est arrivé et surtout sur comment il a pu arriver jusque-là. Il semble avoir marché mais vu l'état dans lequel il se trouve, il ne pourra plus faire beaucoup d'efforts avant de clamser pour de bon. Faut réfléchir à une solution, et vite. Naël ne laissera pas ce gamin mourir dans son coin. Il doit tenter quelque chose, peu importe à quel point il peut agir en crétin parfois. « Alors il va falloir qu'on aille jusqu'à ma voiture. Mais pour y arriver, va falloir qu'on marche un moment. Tu t'en penses capable ? » Naël pourrait, éventuellement, lui offrir un appui mais il ne veut pas le brusquer, lui qui a l'air si méfiant et mal en point. Ce n'est pas seulement sur le plan physique qu'il l'est - bien que sa blessure à la jambe semble être un sérieux handicap - mais aussi, et surtout, sur le plan mental. Il a l'air en état de choc. Naël n'y connaît pas grand chose, pour ne pas dire rien du tout, les états d'âme d'autrui ne font généralement pas partie des choses qui le tracassent. Lui ne se tracasse de rien, alors bon. Mais il le voit bien, il a l'air dans un mauvais état, et encore mal en point vis à vis de ce qui lui est arrivé, quoi que ce soit.

Naël pince les lèvres, réfléchit un instant. Il va falloir qu'il attende d'avoir obtenu une réponse du jeune homme pour trouver une idée brillante. Le tirer de là ne sera pas une mince affaire, c'est sûr et certain. Et le ramener jusqu'à la voiture non plus. Sans compter que Skylar est peut-être partie en vadrouille avec, il ne sait trop où. « Le problème, c'est que je ne suis pas seul, moi et que la voiture n'est peut-être plus au même endroit. » Inutile de préciser avec combien de personnes il est, il préfère éviter d'agir comme un crétin de première. Il a l'air complètement inoffensif, mais la confiance se mérite et pour l'instant, ce n'est pas encore tout à fait ça. Mais qu'il soit rassuré, Naël a tendance à vite cerner les gens, selon son point de vue en tout cas. Il sent que, pour Skyar, ce sera beaucoup plus long. Elle risque de lui faire la vie dure, le pauvre. Naël se décide enfin à filer un réel coup de main au gars, il se relève et lui tend la main pour l'aider à se relever. Ce sera déjà ça de fait. Ils ont encore du pain sur la planche, il va falloir désinfecter sa plaie et s'assurer qu'il n'est pas déjà trop tard pour lui. Oh, et il faudrait peut-être le débarrasser de tout ce sang aussi. Mais l'accès aux douches n'est plus assez facile qu'auparavant. M'enfin, une chose à la fois. « Moi c'est Naël au fait. » Lance-t-il , l'invitant à en faire de même de son côté. Quitte à faire un bout de chemin ensemble, autant connaître le prénom l'un de l'autre, n'est-ce pas ? Ce sera plus simple pour tout un tas de choses.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Mar 14 Juil - 11:20



What if this reason disappears ?

Feat. Naël







POV externe :

Qu'il n'ait plus aucune force était une chose, qu'il se rende compte qu'il était à moitié handicapé par sa jambe en était une autre, et il s'en était seulement rendu compte en essayant de bouger un peu plus. Bien sûr que oui, ça lui faisait mal. Horriblement mal, même, mais depuis le temps qu'il marchait il avait réussi à s'y habituer légèrement. Mais trop peu pour pouvoir dire qu'il ne ressentait plus aucune douleur dans la jambe, et dans ce cas-là ça aurait été inquiétant. À la question du gars, Isaac hochait négativement la tête par automatisme. Il n'avait aucune confiance en lui et il était certain qu'il ne tiendrait pas trois mètres. « Je sais pas, je pense pas. J'marche depuis un bon moment déjà, et... Et j'ai mal. » Il essayait de lui montrer du mieux qu'il pouvait qu'il était inoffensif, parce qu'il l'était en réalité. Oui, ça pouvait avoir l'air con mais il était inoffensif. Après ce qu'il venait de voir et le choc qu'il avait, il aurait même hésité à tuer une mouche s'il avait du.

Cependant la suite de ses mots le perturbèrent plus qu'autre chose. Il était avec d'autre personnes ? Et si ces autres personnes refusaient qu'Isaac les rejoigne juste le temps qu'il aille un peu mieux ? C'était quelque chose à penser, et il était le premier à vouloir savoir ce qui se passerait dans ce cas-là. Parce qu'il s'inquiétait, même s'il savait qu'il allait pas tenir encore longtemps avec sa blessure, il ne tenait pas à se prendre une balle dans la tête en arrivant dans un camps qui n'était pas le sien. « Mais.. Tes amis voudront bien que tu me ramène ? Je tiens pas spécialement à me faire tuer. » Encore, il avait prononcé ces mots sur un ton qu'il voulait sarcastique même si ce n'était pas réellement sarcastique et que c'était réellement ce qu'il pensait. Il se demandait ce qu'il lui passait réellement par la tête pour faire confiance au premier inconnu qui passait, mais dans tout les cas il était mort. S'il le croyait et que ses amis eux le tuait ou alors qu'il le manipulait juste pour le tuer lui-même, il était mort. S'il ne le croyait pas, les rôdeurs ou sa blessure allaient s'occuper de finir le travail qui était déjà bien commencé.

Quand il l'entendit lui donner son nom, Isaac finit par reprendre correctement le manche de sa hache dans sa main, s'approchant légèrement du jeune homme. « Je m'appelle Isaac.. Mais je crois que je l'ai déjà dit. » Il l'avait déjà dit, oui, après il avait beaucoup parlé donc peut-être que le jeune homme ne s'en rappelait pas, et dans ce cas-là il aurait absolument compris qu'il ne s'en soit pas souvenu directement. C'était rare en plus de ça, qu'il parle autant. Ou du moins, avec des personnes qu'il ne connaissait pas. Il n'avait jamais beaucoup parlé à son groupe, le seul qui l'avait déjà entendu déverser ce genre de flots de paroles était Maxime. Mais ça, c'était bien avant. Avant que tout commence, avant qu'il se transforme en ce monstre et qu'il dévore Lydia sous ses yeux.


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Jeu 16 Juil - 1:00

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Pour toute réponse à la réponse floue d'Isaac, Naël hoche la tête. S'il comprend bien, il va falloir qu'il le soutienne. Ce n'est pas un problème en soit mais il n'a pas mangé depuis un moment et il espère que ses forces ne l'abandonneront pas en cours de route. Ce serait bête, hein ? Qu'ils se retrouvent tous les deux dans l'incapacité totale de continuer à avancer ... Enfin, ce n'est pas le genre de Naël de partir défaitiste alors il va se contenter de garder ça pour lui. Dans un coin de sa tête. Loin, très loin de lui. D'eux. De toute façon, il est costaud Naël. Et sa fierté l'empêchera de dire quoi que ce soit qui pourrait aller dans le sens inverse de cette affirmation. Et puis quoi encore ? « Oh ... t'inquiète pas. » Un sourire amusé étire les lèvres de Naël alors qu'il songe à la réaction qu'aura Skylar en voyant débarquer ce pauvre garçon ... Il est couvert de sang et il se doute que, à sa place, la jeune fille l'aurait sans doute pris pour un rôdeur. Ceci étant, elle l'aurait tué sans prendre la peine de faire des vérifications plus poussées. Mais s'il le voit arriver avec Naël ça devrait le faire, hein ? L'idée d'emmerder Skylar le réjouit au plus haut point ... mais d'abord, il faut rassurer Isaac. S'il refuse finalement de venir avec eux, il finira par crever car incapable de se soigner correctement ou, pire, de fuir un ou deux rôdeurs. Triste sort. « Elle est inoffensive. » Lance-t-il, ironique au possible. Cela s'entend dans sa voix, à coup sûr. Mais si Naël accorde sa confiance aux paroles d'Isaac, il faut que celui-ci en fasse de même de son côté.

Naël est une personne de confiance. Il a beau être un gamin, un irresponsable, un enfoiré de première et tout, et tout - Skylar le confirmerait sans doute -, il n'en reste pas moins une personne de confiance. Et là, ce gamin a besoin d'aide. Alors, il va lui prêter main forte. « Bon, c'est pas tout ça mais on a de la route. Et tu risques de nous ralentir alors ... C'est parti ! » Il a l'air un peu trop joyeux mais il s'en fout. Il ne va quand même pas refréner son caractère facile et sa bonne humeur constante parce qu'il risque de froisser sa susceptibilité. C'est pas son genre, de toute façon. Naël, c'est soit on s'adapte à lui soit ... et bien soit on ne le supporte pas. C'est l'un ou l'autre. Pas les deux. Oh ça non. « Et ouais, tu l'avais déjà dit. Mais c'est pas grave, au moins on est sûr que j'le retiendrai, ton prénom. » Il se moque un peu mais s'il doit faire un bout de chemin avec lui ... va falloir qu'il s'y habitue. Et vite. Ne pas avoir de se prendre quelques remarques par-ci par-là surtout sinon c'est la fin. « T'as plus rien sur toi alors ? Pas d'autre arme ? De bouffe ? D'eau ? » Naël ne veut pas avoir l'air de chercher à lui voler quoi que ce soit mais c'est important de lui poser ces questions n'empêche. On ne sait jamais à qui on a à faire hein ? Et puis, il le dit sur un ton si détaché que cela ne peut pas paraître suspect. A moins d'être vraiment, vraiment parano.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Sam 15 Aoû - 2:26

What if this
reason disappears
feat. Naël Warrens

Isaac l'avait vut, le sourire qu'avait fait Naël en lui disant de ne pas s'inquiéter. Et en réalité, ce geste-là le faisait s'inquiéter plus qu'autre chose. Mais il essayait cependant de ne pas trop le montrer, passant ses mains sur son visage avant de les retirer, regardant attentivement le garçon devant lui. « J'ai tendance à m'inquiéter quand on me dit de pas le faire. » Il avait haussé les sourcils en entendant la suite de ses mots et le ton ironique qu'il avait prit pour désigner son amie d'inoffensive, une deuxième chose qui inquiétait encore le jeune homme. Se mordant finalement les lèvres pour ensuite hocher la tête, il soupirait en essayant de calmer. « Ok, c'est pas rassurant.. J'espère que si elle décide d'être offensive elle sera pas trop sadique et qu'elle m’achèvera d'un seul coup. » Il avait observé le jeune homme, s'approchant légèrement en l'entendant dire qu'ils avaient de la route. Et qu'il allait le ralentir, mais ça Isaac le savait déjà. Il se ralentissait déjà lui-même qui avait pour habitude pourtant de courir de partout, et il fallait le faire pour l'arrêter parce que même blessé, habituellement, il continuait de bouger encore et encore. Mais là, rien. C'était comme si sa blessure le paralysait, parce qu'il avait beau vouloir bouger, Isaac, mais la douleur lui faisait tellement mal qu'il n'y arrivait pas. Soulevant finalement sa hache pour suivre Naël, il finissait par se stopper en relâchant la hache qui devenait beaucoup trop lourde pour lui. Il lui restait suffisamment de forces pour se porter lui-même, mais sa hache était lourde et il n'arrivait plus à la tenir. Il était tant absorbé par le fait qu'il n'arrivait plus à la soulever qu'il n'avait pas entendu la légère moquerie du gars, comme si ses pensées avaient absorbés ses mots pour ne pas tenter de les intégrer dans son organisme. Cependant à ses questions, il relevait le visage avant d'attraper le manche de la hache en essayant de la tirer en même temps qu'il avançait. « J'ai plus rien, c'était tout dans la voiture. Et j'ai pas les clés, c'est Jonathan qui les a et.. Il s'est un peu fait mordre, bouffer ou je sais pas trop quoi. Donc maintenant que j'y pense ça doit pas faire trop longtemps que je suis partit de l'endroit où il y avait la voiture, sinon je serais mort de faim depuis un petit moment. » S'arrêtant, il soupirait avant de relâcher la hache de nouveau, s'approchant de Naël avant de lui taper doucement sur l'épaule, s'appuyant légèrement sur lui pour tenir debout avant de se remettre correctement sur ses jambes. « Par contre.. C'est lourd. Tu peux m'aider pour la porter ? J'suis déjà pas mal lourd sur mes jambes. »
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Jeu 20 Aoû - 13:34

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Rassurer les gens, Naël ne sait pas faire. Il est à peine de capable de se canaliser lui-même, comment pourrait-il se pencher sur le cas des autres ? Impossible. Il n'a pas toutes les notions les plus élémentaires. Sur bien des points, c'est un crétin qui ne sait pas comment agir et réagir dans telle ou telle situation. Est-ce si compliqué à comprendre et à accepter ? Probablement pas. Skylar l'a fait, elle. Elle sait maintenant à qui elle a à faire, et elle sait aussi comment se comporter avec lui pour ne pas l'emmerder. Sur ça, ils s'entendent très bien. Ils sont tous les deux plutôt du genre à la fermer pendant de longues heures. Bon Naël est quand même un peu plus ... expansif et excentrique qu'elle. Mais cela ne représente pas un problème insurmontable. « Compte sur elle ! » Preuve, une fois de plus, que Naël n'est pas bien doué dans les relations avec les autres. Il est plus inquiétant qu'autre chose à lui dire des trucs comme ça. Mais lui, tout à ce quoi il pense c'est qu'il dit la vérité. Personne ne fait confiance aux menteurs, hein ? « D'accord, donc t'as plus rien. Et, en effet, je pense que ça fait pas bien longtemps que tu te balades tout seul sinon tu te serais vidé de ton sang plus tôt. Tu t'en rappelles pas ? » C'est bizarre, tout ça. Naël ne parvient pas non plus à se dire qu'il doit se méfier d'Isaac - qui le ferait ? - mais, de manière logique, il s'interroge.

Et plutôt que de se poser mille et une questions sans les partager, c'est à Isaac qu'il les pose. Il n'y a que lui qui puisse lui répondre en même temps. Mais s'il ne se rappelle de rien, il ne pourra pas lui être d'une grande aide. « Ouais si tu veux. C'est mieux que de te porter toi. » Un sourire ironique, et crétin, aux lèvres, Naël attrape la hache d'Isaac. Celui-ci devrait réussir à marcher jusqu'à la voiture maintenant qu'il n'a plus ce poids à supporter. L'épaule de Naël est solide, mais il n'est pas certain de pouvoir lui être d'une grande aide. Pas sur le long terme, en tout cas. Si les massacres de zombies lui ont permis de se muscler un peu plus, il n'en reste pas mins sous-nourri et pas assez reposé. Ses forces, elles, lui font souvent défaut. Rien de plus logique que ça. « Sois rassuré, on n'est plus trop loin. Tu dois crever la dalle, nan ? » Naël suppose que tout le monde a faim pratiquement en permanence. Mais Isaac doit être particulièrement affamé ... S'il n'a plus rien sur lui, c'est qu'elle n'a pas bouffé depuis qu'il s'est infligé cette blessure. Et s'il ne se rappelle pas de ça, on ne peut qu'imaginer le pire. Peut-être que sa mémoire est en train de lui faire défaut à cause des conditions pitoyables dans lesquelles il vit ? Va savoir ce qui se passe là-dedans ...

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Dim 23 Aoû - 14:04

What if this
reason disappears
feat. Naël Warrens

Quand Naël avait dit qu'il se serait vidé de son sang, Isaac avait eu comme simple réflexe d'ouvrir la bouche quelques secondes pour finalement lever les yeux et la refermer. Il le surprenait plus qu'autre chose en réalité, il se disait que toutes personnes se seraient arrangées pour le rassurer, mais pas lui. Non, non, lui il lui disait seulement que si ça faisait longtemps qu'il marchait, il se serait déjà vidé de son sang en marchant. « Ouais, j'avais pas vu ça comme ça. T'as un don pour rassurer les gens ou comment ça se passe ? » Il avait dit ça sur un ton pour les plus sarcastiques, parce que sur le coup il pensait bien l'inverse : Naël était loin d'être rassurant. Mais cependant, Isaac arrivait à avoir assez confiance en lui pour le suivre. Dans tout les cas, il savait qu'il allait finir par mourir. Alors pourquoi ne pas le croire ? Il était pourtant assez croyant pour se dire que tout finirait par s'arrêter, tout redeviendrait normal. Ou alors, il se réveillerait dans son lit, après un cauchemar assez affreux. Il irait voir dans le salon, et il y verrait sa famille. Lydia serait en vie, Maxime également, et il arrêterait peut-être de se moquer du fait qu'il pense qu'une apocalypse soit proche : parce que si ce qu'il vivait là était réel, Maxime avait eu raison. Quand il lui avait prit la hache, Isaac finit par sortir de ses pensées et fronçait les sourcils. « Me porter ? T'y arriverais pas, j'suis trop lourd. » Il avait suivit Naël encore un peu avant de l'entendre encore parler. Décidément, ce type parlait beaucoup. Mais si Isaac ne se retenait pas, il aurait pu être pire que lui. Il aurait pu lui raconter toute sa vie de A à Z à tel point qu'il aurait probablement fini par vouloir le tuer pour qu'il s'arrête de parler. C'était pas qu'il aimait bien raconter sa vie, Isaac. Il aimait juste beaucoup parler, ce qui n'était pas un bon point dans le monde où ils vivaient avec des zombards dégueulasses qui foncent sur leur cible dès qu'ils les sentent ou les entendent respirer. Parce que soyons d'accord, un zombard ça respire pas. Finalement, Isaac hochait la tête pour ensuite soupirer. « Ouais. Mais tant que j'y pense pas ça va. Jusque là je pensais juste.. Pitié, qu'il pleuve pas, qu'on sente pas mon odeur et l'odeur de mon sang. Que je me fasse pas bouffer par ces trucs. » Après avoir prononcé ces mots, il avait baissé le regard sur sa blessure pour finalement détourner le regard. Il était pas habitué à être blessé aussi profondément et il fallait le dire : ça lui donnait envie de vomir. « Mon meilleur ami m'avait dit qu'il y aurait une apocalypse. J'aurais peut-être du le croire. » Il ne savait pas pourquoi il s'était senti obligé de dire ça à Naël, comme si ça pouvait faire reculer les choses de le dire à voix haute, comme si ça avait mit le temps en sens inverse et comme si ça allait changer quoi que ce soit. Mais ce n'était pas le cas, et il s'en rendait assez compte.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Mar 25 Aoû - 20:09

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

En effet, Naël agit naturellement, comme s'il connaissait Isaac depuis des années. Mais qui va lui reprocher ça ? Au moins, il ne se comporte pas comme un crétin coincé ou un survivant très méfiant. Enfin, en restant réaliste, Naël admet que son comportement ne plaît pas à tout le monde. Peut-être est-ce le cas d'Isaac, mais il ne le montre pas quoi qu'il en soit. Il lui fait juste remarqué un point sur un ton sarcastique. Loin de déranger Naël, cela le fait sourire plus qu'autre chose. Il hausse les épaules, amusé. « Ouais, je crois bien. On me le dit souvent en tout cas. » Là, il ne ment pas et n'accentue rien non plus. On lui a, en effet, maintes et maintes fois fait remarquer ce point. Loin de le pousser à changer, il est resté le même. Et il ne compte pas faire de cadeau à qui que ce soit ! Lui, modifier son comportement pour faire plaisir à autrui ? Non, vraiment pas son genre. Et tant pis si ça ne plaît pas, Naël s'en contre-fout. Que les autres s'adaptent à lui ou se tiennent loin de lui, tiens. Le sourire du crétin s'envole instantanément quand l'autre lui fait remarquer qu'il est trop lourd pour lui. Lui, trop lourd ? Ce doit être une blague ou un truc du genre, hein ? Non parce que là, c'est franchement hilarant. Si Naël a un humour pourri, ce petit Isaac a un potentiel certain. Peut-être qu'il pourra lui apprendre deux - trois trucs ? Non ? Dommage, Naël va être obligé de continuer sur sa lancée. Même avec lui.

« Tu rigoles j'espère ? Tu dois peser 30 kilos tout mouillé ! » Dit-il sur un ton léger après l'avoir regardé de biais. Il se re-concentre vite sur la route mais contrairement à certaines personnes il est capable de faire deux choses en même temps. Alors, forcément, il ne perd pas le Nord et n'oublie pas où ils en sont dans leur discussion hautement passionnante. « T'es vivant, c'est l'essentiel. » Blessé aussi, mais rien d'irréparable. Finalement, il aura beau dire tout ce qu'il veut, Isaac a quand même eu de la chance de tomber sur lui. Il aurait tout aussi bien pu croiser la route d'un survivant peu scrupuleux qui aurait fait ses poches avant de l'achever. Mais Naël n'est pas comme ça ... dans le fond, peut-être qu'Isaac aurait été d'autant plus chanceux s'il était tombé sur un mauvais gars. C'est que Naël, quand il veut donc à peu près tout le temps, il est chiant. Très, trop. Skylar lui fait assez remarquer comme ça. « Comment il avait deviné ça lui ? » Naël hausse les sourcils, incrédule. Il ne fait pas preuve de délicatesse mais c'est une simple question d'habitude. Là, en l'occurrence, il ne prend pas le temps de peser ses mots - il ne le fait jamais en même temps - : il est trop étonné. Il ne savait pas que qui que ce soit avait prévu que tout ça arriverait. « Les Mayas l'avaient prédit. » Dit-il d'une voix forte, exagérément fataliste. Et puis il explose de rire, parce qu'il est comme ça Naël : rien ne le dérange, rien ne l'atteint. En théorie, en tout cas.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Mar 25 Aoû - 23:11

What if this
reason disappears
feat. Naël Warrens

Le fait que le jeune homme à ses côtés soit aussi naturel troublait Isaac. Il se demandait comment est-ce qu'il pouvait l'être autant alors qu'il ne le connaissait pas, et Isaac se demandait également comment ça se faisait qu'il prenne déjà ce garçon comme modèle alors qu'il venait à peine de le rencontrer. Il était reconnaissant, oui, il allait le dire haut et fort même : il était reconnaissant qu'il l'aide, même s'il avait encore beaucoup de mal à se dire que c'était bien réel ce qu'il se passait là. La réponse qu'il lui donnait ne l'étonnait pourtant pas et le jeune homme hochait simplement la tête. « Je suppose que c'est un compliment comme les autres. Moi on me dit souvent que je suis un gamin. En même temps j'ai que dix-neuf ans donc c'est pas totalement faux. » Isaac avait simplement haussé les épaules suite à ses propres mots. Mais quelques secondes après, en l'entendant parler de son poids à lui, il put pas s'empêcher de tirer une mine choquée et de tourner le regard vers lui. Il entendait ça un peu comme pour lui dire qu'il était faible, et il avait pas totalement tord en même temps parce qu'il l'était, mais ça l'étonnait qu'il puisse savoir ça en le rencontrant à peine. « Trente kilos ? Tu déconnes. Alors vas-y, si je suis léger, porte-moi ? » Il avait prit un ton de défi dans sa voix, comme s'il doutait réellement du fait qu'il allait ou non le faire. Quelqu'un de censé ne l'aurait pas porté, mais rien ne lui disait que Naël était censé. Pour preuve, il prenait un garçon qu'il ne connaissait pas avec lui et qui pour plus avouait qu'il n'avait aucune idée de si son groupe était ou non réellement mort. C'était insensé, mais Isaac osait espérait que Naël ne le soit pas à ce point-là. En l'entendant parler de Maxime, Isaac n'avait pas pu réprimer un sourire et hochait finalement la tête. Il avait raison, en réalité, c'était à cause des mayas et des croyances que Maxime avait eu raison, parce qu'il n'avait pas eu un don de voyance du jour au lendemain. « En quelques sortes. Il croyait en Dieu, Satan, l'apocalypse, l'arche de Noé et toutes ces conneries. S'il était encore là il aurait la preuve qu'il existe pas son putain de dieu. Ou alors c'est un sociopathe invétéré habillé en blanc et bien posé dans ses nuages qui s'amuse à balancer des zombards sur ses études de cas appelés des êtres humains. D'un autre point de vue, c'est vrai que ça aurait pu être marrant à voir. Mais j'étais pas sérieux quand je disais que je voulais entrer dans le mode zombie de Call Of Duty. » Isaac s'était confié aussi facilement en quelques secondes au jeune homme, simplement parce qu'il en ressentait le besoin. C'était vrai, auparavant il disait souvent vouloir activer un mode zombie sur terre, parce qu'il était certain de survivre étant donné que son jeu lui avait beaucoup appris. Mais il n'avait jamais souhaité ça sérieusement, maintenant il comprenait qu'il avait eu raison de se dire qu'il survivrait, parce qu'il le faisait : il survivait, mais cette fois ce n'était pas comme devant son jeu, parce qu'il était effrayé.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Sam 29 Aoû - 18:37

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Ouais, on lui faisait souvent remarquer qu'il n'était pas le type le plus doué qui soit pour rassurer les gens. En même temps, il n'a pas besoin de qui que ce soit pour qu'on lui dise ça : il était déjà au courant. Bien avant tout le monde, d'ailleurs. Il a un petit problème à ce niveau-là mais il ne fera rien pour changer, qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas : il s'en tape. Et, soit dit en passant, il s'en tape d'autant plus que c'est la fin du monde. Faut se réveiller, y a d'autres préoccupations à avoir. En même temps, Naël est celui qui ne peut pas parler de sujets sérieux. Il préfère plaisanter, bavarder sur des choses et d'autres, beaucoup trop d'ailleurs. Mais on ne peut plus rien pour lui : il est irrécupérable. « Dix-neuf ans ? Putain, je t'en aurais donné seize. » Il ajoute à ses paroles un petit sourire forcé, histoire de bien montrer qu'il plaisante. Non, quand même pas seize ans ... Mais sans doute n'aurait-il pas dit dix-neuf ans. Dix-huit, tout au plus. Enfin, quelle importance, hein ? D'ici quelques années, il aura peut-être oublié son propre anniversaire, le pauvre ... s'il n'est pas mort d'ici là. « Tu me cherches toi, non ? Attends qu'on soit à la voiture et on verra si je peux te porter. » Il ne le fera pas avant, il ne se sent pas vraiment en sécurité et faire ça en pleine rue alors qu'un survivant ou un rôdeur pourrait passer par là ... Merci mais non merci. Il est peut-être très - trop - souvent inconscient des risques mais pas là. Il ne prendra pas sa chance sur ce coup-là.

Mais il le teste vraiment, par contre. Le défi qu'il vient de lui lancer n'est pas passé dans l'oreille d'un sourd : Naël n'oubliera pas. Il n'est pas comme ça. Il n'oubliera pas et ... il le relèvera ! Plutôt crever que de le laisser gagner sur ce point. Son orgueil est un défaut un peu trop important mais ça non plus, il n'a pas l'intention de le changer. Il est bien comme il est, tant pis si ça ne plaît pas. D'ailleurs, sa franchise fait partie de ces défauts que beaucoup détestent et que Naël ne manie pas franchement à la perfection. « Tu sais que tu parles beaucoup quand tu veux ? Sois je déteins sur toi - ce qui ne m'étonnerait pas - soit tu commences à te libérer un peu. J'imagine que c'est une bonne chose. » Il imagine bien. Isaac se libérant, Naël a encore moins besoin de prendre des pincettes, non pas que ça le gêne d'habitude. « Il croyait en Dieu, hein ? Amusant, amusant. » Pour sûr que ça l'est ! Si Dieu existait vraiment, il aurait un sacré sens de l'humour, vous ne trouvez pas ? Enfin, Naël n'est pas le plus à plaindre, tout ça, ça le dérange moins que certaines personnes. Que Skylar, par exemple. Et Isaac aussi visiblement. Mais le pauvre vient de traverser deux-trois trucs pas cool, sans doute est-ce normal qu'il soit encore un peu sous le choc et tout ça. Quelques minutes plus tard, Naël aperçoit enfin la voiture. Vide, bien sûr. Skylar rentrera un peu plus tard, d'ici là faudra que Naël ait préparé son discours pour la calmer d'entrée. Avant de laisser Isaac franchir les derniers mètres, Naël se place devant lui et, l'air déterminé, pose ses mains sur sa taille pour le soulever à bout de bras. A bout de bras ... regrettable idée. Il réussit à le soulever, et heureusement, mais doit le reposer aussitôt. Ouais, non, il ne le portera pas jusqu'à la voiture. « Tu caches bien ton jeu, t'es plus lourd que je le pensais ! » C'est vrai, il a l'air tout maigrichon et en fait ... Bah, s'il était dans un groupe jusque-là c'est peut-être normal. Sans doute avait-il de quoi se nourrir. Mais la voiture est là, Naël ne compte pas attendre quinze ans avant d'y aller alors il se remet en marche, comme si tout ça était déjà derrière eux.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Dim 30 Aoû - 14:23

What if this
reason disappears
feat. Naël Warrens

Isaac avait une habitude assez énervante qui était de toujours croire à la lettre ce qu'on lui disait, quand ça ne parlait pas d'un grand homme barbu qui vivait dans les nuages et qui avait un foudre comme seule arme, parce que Dieu, Zeus, Allah ou quelque soit son foutu nom : là Isaac était presque sûr et certain qu'il était probablement pas là, ou alors il était là et il avait prit des vacances et Satan avait décidé de tout détruit comme un bel enfoiré. Donc quand il avait dit qu'il lui aurait donné seize ans, eh bah Isaac l'avait cru. « Seize ans ? Si j'avais encore seize ans j'aurais peut-être encore la mentalité. Et je serais déjà mort. Quand j'avais seize ans j'étais dans une période de gros con gothique qui aimait juste trop les vampires, les loup-garous et les zombies et qui voulait devenir l'un d'eux. Parce que tu vois les zombies c'est classe hein. Parce que ça bouffe des cerveaux et ça fait GREWAH. » Il avait rapproché ses mains de son visage en prononçant le dernier mot, montrant ses dents comme pour imiter un zombie, et sur le coup ça montrait bien la maturité inexistante du jeune homme qui s'amusait tout simplement à imiter – très mal d'ailleurs – un zombie. Quand il lui avait dit qu'il allait essayer de le porter quand ils seraient arrivés à la voiture, Isaac n'avait pas pu s'empêcher de sourire. Bizarrement, il imaginait que Naël n'allait pas y arriver. Ou alors il allait peut-être y arriver et finir par le lâcher, parce qu'Isaac savait lui-même qu'il était assez lourd, c'était Jonathan qui lui avait répété plusieurs fois. C'était vrai, parce que la plupart du temps Isaac était beaucoup trop fatigué pour marcher et Jonathan le portait, en même temps celui-ci avait l'air beaucoup plus baraqué que Naël et il avait déjà, lui, du mal à le porter. Alors Naël ? Il allait se casser le pauvre. Après avoir lâché son petit monologue, Isaac s'attendait un peu à l'entendre dire qu'il parlait beaucoup. Il pouvait dire la même chose sur lui, en même temps. Mais il répondit pas immédiatement, seulement quand il parlait de nouveau de Maxime. « J'me suis souvent pris des heures de retenue en cours parce que je faisais que parler, donc.. Crois moi, tu déteins pas sur moi. » Il disait la pure et simple vérité, parce que lorsqu'il était en cours auparavant il passait son temps à parler à Maxime, surtout pendant les cours d'arts dramatiques avec son professeur qui avait été Jonathan. « Ouais, il y croyait dur comme fer. Jusqu'au jour où il s'est changé en zombard et qu'il a décidé de bouffer ma copine. Je sais même pas s'il a été abattu ou si elle l'a été et... C'est probablement la seule chose qui me tient en vie, j'ai pas envie de mourir en sachant qu'ils sont encore dans un supplice pareil, c'est inhumain de les laisser vivre comme ça. » Il parlait de ça comme si tout était totalement normal, mais Jonathan lui avait apprit à ne plus pleurer pour Maxime ou pour Lydia, même s'il avait encore des sentiments pour cette dernière. Et il savait que, déjà qu'il avait du mal à buter un zombard quand il essayait de lui bouffer les jambes, s'il la voyait se pointer devant lui il ne pourrait rien faire. Dans tout les cas, il savait qu'elle était morte, il ne savait juste pas si elle avait eu la chance d'être abattue ou non. Il savait qu'elle n'était plus humaine, parce qu'il se rappelait de tout le sang qu'il y avait eu quand il l'avait entendue lui demander de l'aide, quand il avait vu Maxime la bouffer. « Je crois que voir sa copine se faire transformer en zombie par son meilleur ami c'est le truc le plus horrible qui soit. Ou alors voir son père bouffer sa mère avec l'aide de sa sœur, ou alors se faire foncer dessus par son père zombie ou même être la personne qui fait buter un par un chacun de ses amis de son groupe. Tout ces gens ils m'avaient comme seul lien et ils sont tous morts, c'est... Cool. » Pour une fois, Isaac essayait de parler un minimum sérieusement. Il n'allait pas pleurer cette fois pourtant, il voulait juste se confier un peu à quelqu'un, parce qu'il n'était pas certain de survivre et il savait que tout ce qu'il avait sur le cœur finirait par le tuer au bout d'un moment, parce qu'il se sentait déjà trop faible, voir trop sensible. En sentant Naël le soulever, Isaac ouvrit grand les yeux jusqu'au moment où il sentit de nouveau le sol sous ses pieds. Il fronçait les sourcils à ses mots avant de rire, le suivant quand il se remit à marcher. « Fais pas comme si je t'avais pas prévenu non plus. »
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Ven 4 Sep - 15:19

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Mais c'est qu'il parle beaucoup le petit, finalement. Naël ne s'était pas attendu à ça. De premier abord, il a juste l'air ... ben, d'un adolescent. Et la description qu'il vient de faire de sa petite personne à seize ans ne l'étonne pas plus que ça. Il n'est plus dans cette phase, hein ? Naël ne parierait pas là-dessus. Enfin, il ne parierait pas là-dessus s'il devait se faire une opinion du garçon uniquement à l'aide de son physique. Parce qu'il a tout à fait la tête du geek de base qui adore les zombies, vampires, et toutes autres créatures fantastiques. Heureusement pour lui que ce n'est plus le cas. Mais en même temps, on se le demande : qui pourrait aimer ces rôdeurs ? Ils essayent de tous les buter, sérieusement ! « Oh oui, c'est vachement classe. Surtout quand il s'est presque intégralement fait bouffer. Quand il lui manque un membre. Ou quand sa mâchoire pendouille. » Bah quoi ? Toutes ces horreurs sont bien réelles, et Isaac doit le savoir. Cela fait un bout de temps déjà que l'épidémie s'est déclenchée, il ne peut qu'être au courant de cela. Naël aurait presque pu avoir peur face à l'imitation d'Isaac. Pas parce que sa grimace est terrifiant, mais parce que lui l'est. Tout simplement. Naël ne souligne pas ce manque de maturité flagrant, il aurait très bien pu être à sa place. S'il avait eu l'occasion de dire tout ça à sa place, il aurait lui aussi accompagné ce beau discours d'une grimace adorable. Un peu comme celle d'Isaac. C'est drôle plus qu'autre chose, faut le prendre comme ça. C'est ce que fait Naël, en tout cas. Peu de choses le choquent. Enfin, ceci étant dit, il faut quand même avouer que venant d'Isaac ... ça fait quelque chose. Naël ne le connaît pas vraiment mais il pensait avoir deviné que c'était un type ... normal, bien sous tout rapport, un adolescent comme beaucoup d'autres en somme. Découvrir que ce n'est pas tout à fait le cas est un peu choquant, quand même. Mais il s'en remettra. En fait, il s'en est d'ores et déjà remis. Les deux survivants poursuivent leur route, bavardent comme s'ils étaient dans une cour d'école, comme si tout était absolument normal.

Et, inévitablement, Naël finit par faire une remarque sur le fait qu'Isaac parle beaucoup, tout à coup. « Me voilà rassuré ! » Non en fait, pas du tout. Dans les faits, il s'en ... tape. Oui, vraiment. C'est cruel à dire, très moche, pas sympathique du tout, mais c'est comme ça. C'est Naël. Et il ne changera pour rien au monde ! Lui, au moins, ne se prend pas la tête comme Isaac qui vient justement de lui parler de "toutes ces horreurs" qu'il a vécues, dernièrement. Son meilleur ami qui a bouffé sa petite amie. Son père et sa sœur qui ont bouffé sa mère. Tous ses potes qui se sont faits bouffer par sa faute. Il ne pleure pas mais il a l'air ému, le petit. C'est logique, non ? C'est un de ces trucs que Naël ne comprendra sans doute jamais... de la nostalgie, voilà, c'est ça. « Tu vois petit, c'est pour ça que je suis toujours parti du principe qu'on est toujours mieux seul ! » Seul, Naël l'a été toute sa vie. Et ça ne l'a jamais dérangé. Ça ne l'a jamais perturbé plus que ça. L'épidémie semble vouloir l'obliger à changer la donne mais il n'en reste pas moins seul et pas attaché à qui que ce soit. Si, demain, Skylar décide de partir de son côté, il n'en fera pas toute une histoire. Elle fait bien ce qu'elle veut. Il est avec elle pour le côté pratique des choses surtout. Il ne s'attache pas, au moins il n'a pas à se plaindre parce qu'un type a buté une personne à laquelle il tenait. « Ouais tu m'avais prévenu mais fais pas trop le malin, j'y arriverai ! » Faudrait qu'Isaac perde encore un peu de poids. Ou que Naël retrouve des forces en mangeant à sa faim. Mais pour manger à sa faim, il a besoin de beaucoup, beaucoup de bouffe ... Ils sont mal partis. « Un régime te ferait pas de mal en tout cas. » Il lui lance un sourire éclatant, tout fier de sa blague - pourtant nulle à chier, ne nous mentons pas -. Naël. « Ou fais du sport. Du jogging, du vélo. Trouve quelque chose. » Comme s'il ne courait pas assez comme ça ces temps-ci, hein !

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Dim 6 Sep - 17:24

What if this
reason disappears
feat. Naël Warrens

Quand Naël avait parlé des zombies, Isaac l'avait regardé quelques secondes avant de se figer, comme s'il réfléchissait. Mais pour se figer, il s'était réellement figé : net. Il s'était arrêté, il avait garder la bouche à moitié ouverte comme s'il allait parlé et avait gardé sa main en l'air. Avant de finalement la baisser et de refermer la bouche en avançant un peu plus rapidement pour rattraper Naël. Là, il avait réussit à lui faire fermer sa gueule d'un seul coup et c'était assez rare que ça arrive, donc il pouvait savourer sa victoire. « Très naturaliste comme détails, tu pourrais presque défoncer Zola et ses descriptions de noyade à ce rythme là, merci. » Il avait lâché cette phrase sur le ton du sarcasme, en réalité il n'avait pas pensé qu'il ferait un rapprochement avec les zombies qu'il voyait maintenant, dans leur réalité beaucoup trop compliquée pour lui. Lâchant un léger soupir, il ne se laissa pourtant pas faire taire très longtemps et répliquait presque aussitôt, de nouveau, à ce qu'il avait dit. « Je parle pas de ce genre de zombies là, mais tu sais ceux qu'on voit dans les jeux-vi...Déos.. Sauf si t'es trop vieux pour ça, dans ce cas-là j'comprendrais que tu vois pas de quoi je parle. J'te parle de ceux qui sortent de la terre et qui ont seulement la trace dégueulasse du cercueil sur les joues et qui sont tellement beaux qu'on pourrait croire qu'ils sont vivants et qu'ils viennent de se lever, mais quand ils te mordent tu te rends compte que ouais, putain ils sont biens morts et vivants à la fois, tu vois ou pas du tout ? » Il avait accompagné son petit discours d'une mine très sérieuse comme s'il était en train de débattre d'un sujet de politique avec ses parents, auparavant. D'ailleurs, avant, il débattait souvent sur la politique avec ses parents, même s'il en avait complètement rien à foutre de ce qui allait se passer politiquement parlant, lui ce qui l'intéressait c'était uniquement le quatrième art ainsi que le sixième art, la musique et le théâtre. D'ailleurs, le fait qu'il puisse avoir fait du théâtre faisait de lui un très bon acteur, c'était pour ça qu'il comptait pas en parler à Naël pour pas qu'il se méfie. « Après on a p't'être pas la même façon de penser, j'ai que dix-neuf ans et toi.. Ouais bon, tu dois pas être beaucoup plus vieux en fait, t'as quel âge ? Ving-cinq ? Mais t'es plus vieux quand même quoi. » Oui, Isaac parlait souvent pour rien dire mais à force Naël allait s'y habituer. Quoi que, s'habituer à quelqu'un d'aussi immature c'était assez compliqué. Quand il lui dit que c'était mieux d'être seul, Isaac put pas s'empêcher de secouer la tête. « J'ai été une seule fois seul. Au final regarde mon état, j'crois pas qu'être seul ça me réussisse trop bien. Sauf si c'est le premier qui crève qui gagne, alors là je peux gagner mais genre... Un milliard de fois. » C'était une façon à lui de lui dire qu'il était en quelques sortes reconnaissant qu'il l'aide, actuellement, et qu'il ne le laisse pas crever et pourrir au milieu de la route où ils s'étaient croisés. Ses mots sur son poids le firent presque immédiatement s'arrêter, il croisa les bras pour finalement reprendre sa route. « Arrête, j'ai grave perdu du poids depuis que ça a commencé. Genre si ça continue comme ça d'ici deux mois même Apollon il sera jaloux de moi quoi. »
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Mar 8 Sep - 17:02

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Naël fait fit du silence soudain d'Isaac. Il ne remarque même pas que celui-ci s'est arrêté, abasourdi. Cela ne dure quelques secondes de toute façon, raison de plus pour qu'il ne se rende compte de rien. Il a décrit les rôdeurs comme il en a vu certains. Ce n'est jamais flatteur, jamais beau à voir. A quoi bon jouer les poètes ? Il est impossible d'en faire une description qui soit agréable à écouter et à imaginer. Même Zola se serait cassé une dent s'il s'était essayé à un tel exercice. De même pour Shakespeare. « Merci, merci. J'accepte et apprécie le compliment. » C'en était un, hein ? Même si ce n'était pas le but, Naël le prend bien. Il prend toujours tout bien, en même temps. Ce n'est pas difficile de lui faire plaisir, mais quasi impossible de lui plomber le moral. A-t-il déjà été malheureux ? Désœuvré ? Mal à l'aise ? Il n'en est plus certain tout à coup. En revanche, il a déjà été abasourdi, un peu comme Isaac quelques instants plus tôt. Et ce moment précis ne fait pas exception à la règle. C'est les sourcils froncés qu'il se tourne en direction de son tout nouveau compagnon de route. « Tu parles pas de vampires là plutôt ? » Bah quoi ? « Je vais être franc avec toi ... Je sors un peu d'une autre planète. Je n'ai jamais joué à des jeux vidéos, pas comme les tiens en tout cas. » Loin d'en être embarrassé, Naël en est plutôt fier. Il a parcouru les Etats-Unis après tout, a vécu bon nombre d'aventures en tout genre et s'est toujours éclaté comme un fou. Mais plus devant un plateau de shooters que devant une télé.

« VINGT-CINQ ANS ? » Naël ne peut contenir son cri. Il risque d'ameuter tous les rôdeurs du coin à cette allure-là mais ils ne cherchent pas à chuchoter ou à être extrêmement discrets depuis tout à l'heure ... Franchement, ils se seraient déjà faits attaquer s'il y avait un zombie dans le coin. Et, quoi qu'il en soit, Naël n'est pas le genre de personne à faire attention à tout ça. Il sait se défendre face aux rôdeurs alors il ne voit pas trop l'intérêt de faire profil bas. Pas tout le temps, en tout cas. « Woaaaw ! J'aime qu'on me rajeunisse comme ça, tiens. J'ai trente ans. » Il bombe le torse, donne un rapide coup de poing dessus, fait le fanfaron en somme. Il n'y a pas de quoi en être super fier et Naël le sait mais il s'en tape. Quand il peut plaisanter ou jouer aux gamins il n'hésite pas. D'ailleurs, son âge mental doit frôler au moins les vingt ans de moins que son âge réel. « Ta future maigreur t'aidera à survivre. Même seul, j'en suis sûr. » C'est que c'est pratique d'être petit et pas très gros, non ? Il peut se faufiler un peu partout, sous les jambes des rôdeurs, sous les plus petits abris. Il peut passer par des trappes inaccessibles pour le commun des mortels. De la chance, il en a on va pas se mentir ! « Bientôt, je suis sûr que les zombies ne voudront plus de toi et t'ignoreront ... Y aura plus rien à manger. » Vaut mieux en plaisanter, non ? Naël, lui, ça le fait rire. Et il n'hésite pas à le montrer ! De plus bel, il sourit et se moque d'Isaac. Mais le jeune homme n'a pas l'air de mal le prendre. Ça n'aurait pas arrêté Naël si ça avait été l'inverse de toute façon, hein ...

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Sam 3 Oct - 14:19


what if this reason disappears
Le fait que Naël prenne la comparaison avec Zola comme un compliment fit sourire Isaac. Il devait le prendre comme un compliment, dans tout les cas. Ou du moins, venant d'Isaac. Isaac n'était pas vraiment quelqu'un qui lisait beaucoup, mais il avait du lire chacun des livres de Zola au moins une dizaine de fois. C'était pas le naturalisme flagrant des livres qui lui plaisait mais le type d'écriture, simplement. Alors Isaac avait haussé les épaules et avait sourit. « C'est bien que tu le prenne comme un compliment. Et vu que Zola est l'écrivain que je préfère, il faut que tu le prenne en compliment. Venant de moi. » En écoutant la suite des mots de Naël, il n'avait cependant pas pu s'empêcher de rire. De vampires ? Non, Isaac n'avait jamais aimé les vampires et en réalité, la sortie de films dans le genre de Twilight n'avait pas amélioré son amour pour cette race. Haussant les épaules, il regardait le jeune homme avant de froncer les sourcils. « J'ai dis vampire ? J'aime pas les vampires. Ils sont blancs comme des poulets, ils ont des dents comme des tigres de sabre et en plus d'après Twilight ils brillent au soleil, vas me chercher la logique là-dedans. » Penchant ensuite la tête, s'étirant en même temps, Isaac finit par hocher négativement la tête. « Non, je te parle des zombies d'une BD qui s'appelle... iZombie justement. C'est une nana qui s'est transformée en zombie et elle est médecin légiste pour bouffer ce qu'elle a besoin. Et elle est belle, c'est le pire, genre si on pouvait avoir des zombies comme ça ici tu peux être sûr que tout les hommes s'raient des zombards tellement ils seraient en chien sur elles. » En entendant Naël crier, Isaac n'avait pas pu s'empêcher de sursauter. Il avait crié fort ce con, et Isaac était du genre à se faire surprendre très facilement. Même si on lui disait qu'on allait lui faire peur puis qu'on lui faisait bouh, il était capable d'avoir peur. Alors il l'avait regardé, arquant un sourcil sans réellement comprendre la réaction du jeune homme. Ce fut que quand il lui dit son réel âge qu'il comprit. Eh bah, il faisait plus jeune que trente ans dans tout les cas. « T'es plus jeune que mon prof d'arts dramatiques, donc t'es jeune. Et tu fais pas ton âge, t'es au courant quand même ? » Croisant les bras aux mots de Naël, il haussait les épaules avant de souffler. « Ils veulent déjà plus de moi. Quand je suis sorti du massacre qu'ils ont fait, y'en a deux, trois ou quatre ou je sais même pas combien qui sont passé devant moi sans faire attention à moi. » Il finit par regarder le sang de zombie qu'il avait sur tout le corps, et qui puait clairement d'ailleurs, avant de hausser les épaules. « C'est peut-être le fait que j'pue clairement qui fait qu'ils me sentent pas.. »
omegaea
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Jeu 8 Oct - 11:58

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Mouais, Naël accepte le compliment comme il vient. A ce niveau-là, il n'est pas très difficile, pas difficile du tout même. Il n'aime pas l'idée de se prendre la tête, alors les choses ne vont pas changer maintenant. Certainement pas. Ce Isaac est drôle, bien qu'un peu ... étrange. Il parle de Zola, puis de jeux vidéos. Et il se fout de sa gueule sans se soucier des conséquences. Lui, ça ne le dérange pas. Mais pour Skylar, il n'est pas sûr de pouvoir en dire autant. Comment réagira-t-elle en le voyant ? Heureusement pour eux, elle n'est pas encore à la voiture, alors ils ne le découvriront pas tout de suite. Espérons qu'elle ne fasse pas une crise de nerfs ou un truc dans le genre. Rien de pire qu'une Skylar enragée pour faire profil bas quand des rôdeurs traînent dans le coin. « iZombie ... ? Un zombie médecin légiste ? » Bah dis donc, c'est ... bizarre tout ça. Naël ne regrette pas de n'avoir jamais connu cette BD. Franchement, ce scénario ne tient pas la route ? « Si c'est ton délire, je peux essayer de te trouver un zombie qui tienne la route. » Il hausse les sourcils, dégoûté. Il ne l'est pas souvent mais là franchement, y a de quoi l'être. Bien sûr, il se doute qu'Isaac ne fait pas d'amalgame entre cette BD et ce zombie encore presque humain et les zombies auxquels ils ont droit, eux. Et heureusement, d'ailleurs. Sinon, Naël n'accepterait pas que ce petit passe une seconde de plus avec lui. Quoi qu'il aime pouvoir se foutre de sa gueule, et il a l'impression de s'y être déjà habitué, ce serait con de tout foutre en l'air aussi vite. « Enfin bref, j'adore les BDs, si je trouve un exemplaire de iZombie un jour, je tenterai l'expérience. » De toute façon, il a du temps à revendre. Passer ses journées sur la route, c'est une chose, mais il faut aussi savoir se détendre. Tuer des rôdeurs, ce n'est pas de tout repos. Tout comme survivre au milieu de cette apocalypse morbide au possible. « Et ouais, j'sais que je fais jeune. Encore un peu et on me donnerait presque ton âge. » Presque, faut pas abuser non plus. Ils ont quand même pas mal d'années d'écart, c'est marqué sur leur visage et tout. Naël fronce le nez quand Isaac parle de sa puanteur. C'est vrai que maintenant qu'il le dit ... « J'dois avoir des vêtements propres dans le coffre, viens. » Sans vraiment attendre de réponse, l'amateur de combat au nunchaku se dirige vers le-dit coffre qu'il ouvre avec une facilité déconcertante. Dedans, quelques boîtes de conserve, deux packs de petites bouteille d'eau et ... des sacs en plastique contenant des vêtements. « Regarde si y a quelque chose qui t'intéresse ... et quelque chose à ta taille. Tu peux y aller, c'est tout juste sorti du centre commercial. Ou tombé du camion, vois ça comme tu veux. » Oui, encore une fois, Naël se moque de la taille d'Isaac. Mais c'est surtout de sa maigreur affligeante qu'il se moque. Il lui faudra sans aucun doute une ceinture pour espérer que son jean ne tombe pas à ses chevilles.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Lun 26 Oct - 10:01


what if this reason disappears
Trouver un zombie qui tienne la route ? Et puis quoi encore ? Il espérait sur le coup que c'était bien de l'ironie, mais dans le doute il préférait lui répondre, bien que pas directement. Finalement, et déjà, Isaac commençait à apprécier Naël. Il était gentil, sur ça il en avait déjà pas de doutes, et en plus de ça c'était plutôt simple de lui parler. Même malgré leur différence d'âge, et ça ça lui plaisait. Il avait plus l'impression de retourner avec ses amis de son université, et même pas d'être face à un survivant pendant la fin du monde. « Vas-y, essayons d'trouver un zombard qui tienne la route. J'suis sûr que je peux m'habituer à son odeur de cadavre et à son haleine qui tuerait une moufette. » Si Naël avait cherché quelqu'un pour faire une battle de sarcasme, il était certainement bien tombé avec Isaac qui y était totalement adepte. Il était peut-être du genre à se dire qu'un peu d'humour n'allait pas les tuer, dans ce monde de barjos. Ne pas les tuer, au fond peut-être même que c'était le fait qu'il fasse de l'humour qui allait le mener à la mort. Un peu trop sarcastique avec quelqu'un qui prenait tout au premier degré et PAN. Plus d'Isaac. Cette pensée lui fit plisser le nez, il espérait pas crever d'une façon aussi conne quand même. C'était carrément pas une mort ça, c'était une blague même. Quand il lui avait parlé de nouveau de son âge, Isaac avait haussé les sourcils. Lui donner son âge ? Alors, ça c'était une blague quand même, Isaac lui aurait jamais, jamais donné dix-neuf ans et pourtant il était du genre à toujours croire les gens plus jeune qu'ils ne l'étaient. Sauf son ancienne professeur de chimie, qui avait dans la trentaine alors que lui il lui en donnait la cinquantaine. Mais c'était pas de sa faute à Isaac, elle était ridée et en plus elle était moche alors il fallait dire, quand même. « Bien sûr. On peut aussi facilement te donner mon âge que te dire si un rôdeur était quelqu'un d'beau ou d'moche à a base. » Sarcasme, encore une fois. Mais Isaac ne cherchait pas à le blesser là, pour le coup. Il cherchait jamais à blesser qui que ce soit dans le fond. Quand il s'approchait du coffre, Isaac finissait par le suivre et se décida à regarder dans les sacs, comme il lui avait dit. Il se gênait pas trop vu qu'il lui avait dit de le faire. En observant la voiture, il se rendit même assez rapidement compte que Naël était mieux organisé que Jonathan. Ou presque aussi bien organisé. Mais en même temps, Jonathan avait été accompagné de trois adolescents. Selena, Kader, Stevens. Cette simple pensée eu le don de lui monter les larmes aux yeux, larmes qu'il essuyait presque immédiatement. Il venait de les voir mourir, alors il avait peut-être au fond le droit de pleurer ? « Vu le monde dans lequel on est, j'pense que si nos habits nous plaisent ou pas c'est le dernier des problèmes. » Sa voix était totalement brisée, parce que même s'il avait sous ses yeux une vision pas si horrible que ça, il continuait de les voir mourir, encore et encore. Et il revoyait encore même son père et sa sœur, et leurs regards totalement vides. C'est probablement cette pensée qui avait finit par faire couler les larmes sur les joues d'Isaac, probablement. Ou alors c'était peut-être celle de n'avoir rien fait, de n'avoir rien pu faire. 
omegaea
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2543

× Points de vie : :
73

× Copyright : :
© hedgekey (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Mar 3 Nov - 10:06

 
What if this reason disappears ft. Isaac
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Finalement, le petit Isaac est plutôt drôle. Il n'hésite pas à user de sarcasmes et à répondre à ses plaisanteries. Pour Naël, c'est une première. Skylar est plutôt hilarante dans son genre ... mais vraiment dans son genre. Et elle ne parvient que très rarement à trouver drôle ses blagues, ce qu'il ne comprend pas le moins du monde soit dit en passant. Avec Isaac, il sent qu'il va bien s'amuser. Ne reste plus qu'à convaincre Skylar de ne pas le tuer tout de suite. Ce serait bête, vraiment. « Non, non, non et non. Je n'accepterai pas ça pour toi, Isaac. Il faut que tu aies de plus hautes espérances, quand même. » Un zombie pour compagne ? Beurk. Même Naël n'y a jamais pensé. Cela ne lui a jamais traversé l'esprit et on peut comprendre pourquoi. Franchement, faut être timbré pour avoir une idée pareille. Heureusement qu'Isaac a l'air de plaisanter - l'inverse serait surprenant - ou Naël pourrait bien essayer de lui laver la bouche avec du détergent. Ou de le virer ici et tout de suite pour ne pas avoir à se sentir dégoûté à chaque fois qu'il posera les yeux sur lui. Enfin, la question ne se pose parce qu'il plaisante bel et bien. Ouf. « Ne sois pas si sarcastique, ça ne te sied pas au teint. » Quoi qu'il n'a pas la moindre foutue idée de son teint puisqu'il est toujours couvert de sang. Rôdeur ou être humain ? Le sien ou celui d'un autre ? C'est difficile à dire et il faudrait sans doute y faire quelque chose ... Isaac pourrait bien avoir survécu à tout cela pour rien, le cas échéant. Naël a donc brusquement l'idée de lui venir en aide à ce propos, de faire quelque chose. Il ouvre le coffre, l'invite à se servir dans les vêtements récoltés ces dernières semaines. Sur cela, et à cet instant précis, il veut bien être prêteur. Ne manquerait plus qu'il le laisse comme ça et qu'il aille salir toute sa voiture ! Naël ne saurait l'accepter. Et, en plus de cela, il ne peut le laisser dans un tel état ou Skylar risque bien de le buter. Si elle le voit comme ça, elle ne réfléchira sans doute pas et pensera aussitôt à un rôdeur venu les bouffer. Avec lequel Naël taperait la discussion, notez-le bien. Ça pourrait être drôle ... mais il n'est pas assez con - pas tout à fait, tout du moins - pour tenter l'expérience qui pourrait s'avérer catastrophique. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. « Certes mais tu t'imagines te faire bouffer parce que ton pantalon est tombé sur tes chevilles avant que tu ne puisses courir ? » Ce serait vraiment con, comme façon de crever. Tiens, cela pourrait aussi être très drôle pour d'éventuels spectateurs ... Mais si Naël est un crétin sur bien des points, il ne l'est pas assez pour laisser des gens crever pour son simple plaisir. Non, il n'en est pas encore là. Et heureusement pour Isaac. « Et je crois qu'on n'a malheureusement pas de ceinture ... » Ce qui aurait pu être très utile à Isaac, vraiment maigrichon. « Au pire, prends ce que tu veux et on retournera faire des petites emplettes sitôt que Skylar sera là. » Elle ne devrait plus trop tarder, d'ailleurs.

 
code par SWAN - gifs tumblr

Spoiler:
 

_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21380

× Points de vie : :
347

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac} Dim 3 Jan - 17:36

RP archivé suite à la suppression d'Isaac. coeurrose

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac}

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] What if this reason disappears ? ▬ {Naël & Isaac}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-