DowN thE roAd lOst ...(flashback)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

DowN thE roAd lOst ...(flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: DowN thE roAd lOst ...(flashback) Lun 18 Mai - 22:19



main down the road lost ...


Nous avions eu beaucoup de chance, nous avions réussi à passer Las Vegas sans trop de mal. Les carcasses automobiles encombrant la route ralentissaient beaucoup notre progression mais nous continuions à avancer tant bien que mal. Fallait bien que ça s’arrête !... La voiture nous lâche, enfin à vrai dire ce n’est pas le véhicule le problème mais tout simplement le manque de carburant… Pfff et le reste du groupe ressemble plus à des morts que des vivants, je ne peux pas les entraîner avec moi, ils sont bien trop fatigués. Je leur propose de se reposer trois quatre heures pendant que je verrais si je trouve de l’essence. Je prends un bidon, un tuyau pour siphonner et mon arbalète. Pour rester optimiste, il fait frais limite froid donc c’est moins éprouvant pour marcher. Je vérifie les alentours avant de les quitter, la zone me parait vide d’infectés même les oiseaux se font entendre. Je regarde la petite swatch que j’ai récupéré à Dallas… merde ça fait presque deux heures que je suis partie, je n’ai trouvé qu’une douzaine d’épaves et peu d’essence. Le retour est bien moins long mais je reste vigilante. Je m’approche de l’endroit où j’ai laissé le groupe et m’arrête net. Un frisson me parcoure l’échine, quelque chose cloche. Je pose le bidon et utilise le viseur de mon arme pour examiner les environs. Le groupe est environ à cinq ou six cents mètres. Les oiseaux pépient encore, ça voudrait dire qu’il n’y a pas de rôdeurs, pourtant j’ai toujours cette sale impression ! Des humains ? Vu la configuration des lieux, je n’ai que deux options : le petit sous-bois aux abords de la route ou la colline à l’opposé même si cette dernière me parait trop exposée pour une attaque.

Je m’enfonce discrètement parmi les arbres, mes compagnons ne m’ont pas aperçus, il est probable que nos ennemis non plus ! À moins que ce soit ma paranoïa qui me joue des tours ? J’ai rapidement la réponse à cette interrogation. Hélas je tombe bientôt sur des traces de pas, je suis la piste. Je finis par m’approcher à pas de loup vers la bordure de la route. Un corps allongé bien dissimulé, il observe avec son arme mes partenaires de voyage. Je ne sais pas depuis combien de temps il peut être là mais il a l’air de bien savoir se cacher même son sac est légèrement masqué par des feuilles. Malgré un examen détaillé je ne vois nulle autre trace, ce qui ne me rassure pas du tout. Mais bon qu’il soit seul ou pas, je ne peux le laisser là et puis je dois rejoindre les miens. Je m’avance silencieusement et ordonne calmement.

- Debout mains en vues ! Et avance vers le groupe

Tu retournes la tête surpris… ben ça au moins c’est rassurant, je n’ai pas perdu mes compétences de chasseuse. Tu te lèves et te diriges lentement vers mes compagnons qui ne feignent pas leur étonnement et leur frayeur à ton apparition. Je leur demande de récupérer ton arme et ton sac. Tu coopères en t’asseyant à ma demande, je ne suis pas rassurée pour autant. Ton sac est fouillé, il n’y a rien dedans qui laisse à penser que tu sois dangereux mais plutôt un solitaire. Je ne baisse pas ma garde mais les autres commencent à protester trouvant mon comportement déplacé. Je prends ton arme, extrais la cartouche et te la tends toujours sur le qui-vive.

- es-tu seul ? Pourquoi tu nous espionnais ?

Je reste froide, au vu de ta taille, tu n’aurais pas grand mal à me maîtriser si je manquais d’assurance et de vivacité. Mes camarades eux veulent plutôt savoir qui tu es et où tu vas, ils te racontent même que l’on se rend à la zone 51. Bande d’inconscients, on ne te connait pas comment peuvent-ils être si confiants ? Et si c’était eux qui avaient raison ? Je baisse mon arbalète. Après tout je ne suis pas leur chef, juste leur garde temporaire. Je capitule mais je reste attentive à tes mouvements.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: DowN thE roAd lOst ...(flashback) Mer 17 Juin - 23:32


Down the road lost...
Je ne comptais pas revenir sur mon idée qui était de ne plus être en groupe. Non, c'était bien trop difficile à surmonter quand un des membres du groupe venaient à disparaître, c'était trop douloureux...Je venais d'en faire encore la terrible expérience avec Kiara. Bon, c'était encore autre chose, je ne la considérais pas comme un groupe on va dire. Mais dans le principe, être plusieurs était toujours compliqué bien que des fois nécessaire pour survivre. Du moins c'est ce que j'avais pu voir pour quelques situations mais moi, j'arrivais à faire sans, donc je continuerais de l'être sauf si je devais vraiment entrer dans un groupe pour survivre car oui au final...nous ne faisions que survivre et qu'importe les méthodes, il fallait tout faire pour y parvenir. Est-ce que j'avais encore l'espoir de me dire que je reverrais le doux confort d’antan ? Non, pas trop.

Je m'étais pas mal accoutumé à la vie que je menais depuis ces quelque temps. Je vivais au jour le jour et c'est vrai que je me rendais compte que la vie était bien différente de celle que nous avions avant tout ça, nous revenions aux sources et surtout la technologie ne nous aidais pas pour vivre, elle nous coinçait plutôt dans une sacrée spirale. Bon, je dois dire que venant de moi, c'était pathétique car on m'enlevait ma console, auparavant, je me serais tiré une balle.. Mais il faut dire que là, pour l'heure, j'avais l'impression de jouer dans un jeu grandeur nature, constamment. Je me voyais comme mes héros de jeux, qui survivaient chaque jour. Oui, j'étais un vrai gamin dans ma tête mais c'est ce qui arrivait à me faire tenir encore debout...Sinon je serais déjà mort dans la solitude, dans la culpabilité et surtout le désespoir. On faisait comme on pouvait pour survivre oui. Chacun avait des méthodes bien différentes, la preuve en image.

Je ne pensais pas me faire attraper aussi bêtement, c'est vrai que je ne faisais pas fière mine assis sur ma roche, avec toi qui me tenais en ligne de mire. Sur ce coup, j'avais fais le con car t'aurais pu être un rôdeur et je serais mort, à l'heure actuelle où tu me parlais. Mais je pense que j'aurais bien plus vite entendu un rôdeur qui ne cherchait pas vraiment la discrétion mais plus à me bouffer tout crus. Je ne pipe donc aucun mot, même après tes questions, fin du moins pas tout de suite. J'étais pas quelqu'un de très bavard et je ne voyais pas en quoi cela te regardait de savoir tout ça.
« Je suis ici depuis longtemps, je me méfiais, c'est tout. »

Bien évidemment que non que ma mission était pas de tuer des survivants, bien au contraire. Je ferrais mon possible pour que l'humanité encore debout puisse survivre et pas l'inverse comme certain semblait le faire. Je ne pris pas aussi la peine de te répondre que j'étais seul, tu semblais bien capable de le remarquer non ? Alors voilà.
Oh oui, tu me paraissais super méfiante comme femme, même carrément flippante dans le genre. C'est vrai que n'importe qui me paraissais froid ayant côtoyer Kiara qui était hyper expressive. Elle me manquait vraiment. Comme quoi on appréciait les choses encore plus une fois qu'on ne l'avait plus... mais je ferrais mon possible pour la retrouver.

«Vous faites quoi par ici ? C'est assez dangereux surtout avec ce qui c'est passé récemment » me risquais-je donc à demander, laissant ma curiosité parlée sur ce coup.
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: DowN thE roAd lOst ...(flashback) Mar 23 Juin - 22:13



main down the road lost ...



«Vous faites quoi par ici ? C'est assez dangereux surtout avec ce qui s’est passé récemment » demandes-tu calmement

Le reste du groupe a l’air de vouloir sympathiser avec toi, tu leur inspire confiance pour je ne sais quelle raison. Je préfère garder un brin de méfiance cependant je t’accorde le bénéfice du doute et je te rends tes cartouches. Tu fais plus amples connaissance avec les autres qui contrairement à toi sont plus loquaces. Je remplis le véhicule avec les quelques litres d’essence que j’ai pu récolter. Nous allumons un feu et te proposons de manger avec nous. J’entends toujours les oiseaux mais après avoir grignoté un petit peu je décide d’effectuer un petit tour entre les véhicules abandonnés. Je déteste rester sur place et inactive. Mes compagnons ont récupéré un peu en se reposant tout l’après- midi cependant une vraie nuit voir plus ne pourrait que leur être bénéfique. Je t’observe un moment à défaut d’être bavard tu sembles les écouter et ça a l’air de leur faire du bien.

Les petits bois alentour ont l’air toujours aussi calme. Je bouge quelques voitures pour nous libérer la route. Je place notre véhicule prêt à partir et nous trouvons une autre voiture pour la placer pas loin. Nous avons de quoi dormir dans la nuit. Je déplie la carte sur le capot et t’invite à m’aider. Tu es à pied et dans le coin depuis plus longtemps que nous. Nous avions trouvé des indications presque tout le long de notre parcours mais depuis cinq kilomètres environ plus rien. Le Nevada est un bien trop grand état pour en faire tout le tour. Je mise plus sur nos déductions. Je regarde les alentours il y a encore deux ou trois heures de jours.

- Pourrais-tu me montrer les points d’observation les plus hauts ? Je voudrais voir s’il y a danger à rester ici cette nuit, je demande à voix basse.

Je te laisse réfléchir à ma proposition tandis que je me change en m’habillant plus chaudement. Je pose mon sac dans la voiture ne prenant que mes armes. Puis je retourne dans le groupe pour organiser notre nuit. Répartir les gens dans les voitures. Nous avons récupéré les couvertures et autres tissu tenant chaud dans les divers véhicules croisés. Éteindre correctement le feu, le feu peut attirer les rôdeurs. Je suggère quelques précautions comme mettre des cartons aux vitres des autos pour les isoler au mieux. Je réalise tout à coup que si mes compagnons connaissent surement ton nom ce n’est pas mon cas.

- Au fait je m’appelle Déborah et toi ? Si ça te convient nous dormirons dans cette voiture, il y a assez de couvertures pour que tu en prennes. Partant pour une patrouille ? Je te questionne avec plus de courtoisie que les heures précédentes.

Je continue parfois à te jauger quelques instants parfois mais j’ai baissé ma garde. Je finis par plus être intriguée par toi qu’effrayée. Tu dois avoir à peine trois ou quatre années de moins que moi et tu survis seul ! Je ne compte pas rester avec le groupe mais je me demande quelle sera mon endurance face à la solitude ? Est-ce que j’y arriverais après tout je n’ai jamais été vraiment seule. Je finis par te demander depuis combien de temps tu es seul ? et si tu penses chercher ton amie dans la zone ?… Je réfléchis déjà à mon planning pour repartir vers Buffalo.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: DowN thE roAd lOst ...(flashback) Mar 14 Juil - 0:31


Down the road lost...
J'étais moi-même assez méfiant au début. Comment ne pas l'être avec ce que j'avais vécu, il y a quelques mois de cela, avec ces hommes qui avaient surgi de nul part pour me kidnapper ma bien-aimée et surtout me fracasser le crâne. J'aurais drôlement pu en mourir, je le savais. J'étais presque certain qu'ils l'avaient fait exprès pour que je meurs, vidé de mon sang ou que l'odeur attire j'en sais trop rien. En tout cas, ils n'avaient pas voulu de moi et je ne comprenais pas vraiment. Bon ok, je ne donnerais pas faim à un cannibale vue le peu de graisse que j'avais sur moi, mince comme j'étais. Mais Kiara n'était guère plus épaisse que moi mais bon...Elle était une fille, une femme. Une très belle femme. Alors dieu sais que je serrais des dents en imaginant les pires scénarios dans ma petite tête de gamins. Oh ça, si cela venait à arriver, on pouvait être sûr que je viendrais les chercher ces sales types et que je les trouerais jusqu'à la dernière parcelle de peau pour avoir posé les pattes sur celle que j'aime. Mais pour le moment, j'étais assez mal placé pour le savoir puisqu'elle était...je ne sais où. Dans un sens, j'espérais que vous pourriez me renseigner, sait-on jamais quoi.

Je voyais bien que tu me regardais d'un drôle d'air, je te comprenais dans un sens. Un gamin qui était armé jusqu'aux dents pouvait porter au doute, cela méritait que l'on garde un œil dessus et j'aurais fais pareil si j'étais dans la situation inverse et si j'avais des gens encore à protégé. Je te remercie d'un bref sourire en coins quand tu me rends mes si précieuses cartouches, tout en les replaçant convenablement dans l'arme et sur ma ceinture. J'écoute un peu parler ces gens qui semblaient bien aimables, étant quand même content même si je ne l'avouais pas , d'avoir un peu de compagnies. La solitude commençait sacrément à me peser, je ne saurais même plus dire combien de temps maintenant. Alors que je rangeais les affaires que tu avais pas mal mis en bordel dans mon sac pour fouiller si je n'étais pas un dangereux cannibale ou je ne sais quoi, je lève mes yeux émeraude en te voyant donc étaler cette carte de la région et me demander les points d'observations les plus hauts pour pouvoir bien observer la région. Je m'approche donc en te pointant quelques endroits :

« Ces trois points-là. C'est les mieux. Mais l'un d'eux est habité par un petit groupe de nomades, qui ne sont pas forcément amicaux. » Dis-je doucement, gardant un timbre de voix assez léger et presque douce, n'étant pas quelqu'un de forcément bavard de base et surtout de calme. Fin...Avec les gens car j'étais assez nerveux comme gars dans le fond. Cela pourrait se voir qu'une fois qu'on me connaissait vraiment en somme. Je tourne légèrement mon visage à ta seconde question avant donc de répondre :
« Peter. Et c'est gentil, mais fallait pas s'embêter pour moi, vraiment.. » Cela me gênais un peu quand même qu'on prenne soin de moi entre guillemets. Limite cela me faisais mal au cœur de voir les gens autour de moi être aussi précautionneux et attentionnés... Moi, je n'avais pas été assez comme ça...Et j'avais perdu tout ceux que j'aimais. Un petit soupire s'échappe alors d'entre mes lèvres, acceptant cependant volontiers de te suivre pour faire un tour. On semblait quand même les mieux placés pour défendre le groupe, il semblait. Je me mets donc à te suivre, avant de te questionner un peu :

« Vous alliez où comme ça ? Tu n'as pas l'air proche de ces gens, ce n'est pas de ta famille je suppose ? » Dis-je en venant à tuer un rôdeur qui passait par là, d'un simple coup de poignard vif et rapide. Je n'aimais pas le corps-à-corps, Kiara avait toujours couvert mes arrières mais je devais faire seul maintenant...
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: DowN thE roAd lOst ...(flashback) Lun 20 Juil - 12:29



main down the road lost ...



Après nous être assurés que les autres survivants sont installés dans une voiture et le feux est éteint correctement. Je range correctement mes affaires dans un autre véhicule et je prends juste mes armes et mon sac avec le strict minimum. Je n’aime pas laisser mes affaires ainsi mais je ne compte pas aller trop loin. J’observe de nouveau la carte un moment et la laisse au reste du groupe. Je te demande si tu es prêt et nous partons observer les environs. La nuit tombe vite à cette époque mais la lune nous éclaire. Nous en profitons pour éviter d’allumer nos torches. Tu te déplaces plutôt avec agilité et silence. Amusée je me demande comment tu as pu te laisser avoir plus tôt par moi.

Nous avons fait un tour dans la zone proche et nous grimpons vers un des points d’observation. J’utilise mon viseur pour voir au loin quand tu brises le silence entre nous.

« Vous alliez où comme ça ? Tu n'as pas l'air proche de ces gens, ce n'est pas de ta famille je suppose ? » chuchotes tu

Je ferme les yeux un instant. Je n’ai qu’une envie c’est de ne pas répondre d’un autre coté tu cherches juste à être aimable. Je soupire légèrement.

« J’ai tué mon frère il y a six ou sept mois… eux ce sont juste les personnes avec qui nous avons passé l’hiver de l’an dernier » dis-je un peu sèchement

Evoquer ce souvenir ne m’aide pas à être agréable mais être associable ne sert en rien. Ton aide peut être précieuse en cas d’attaque puis tu n’es en rien responsable de ce qui m’est arrivée. Je me rends soudain compte que mon attitude risque plus de m’attirer des ennemis que des alliés. Si je rencontrais quelqu’un d’aussi froid, je crois que je le laisserais se demmerder tout seul. Il va vraiment falloir que je me calme à l’avenir. Je me reprends un peu, je te fais un pale sourire d’excuse.

« Excuse-moi le sujet est encore un point sensible » dis-je d’un ton plus avenant

Je te raconte que nous étions l’hiver dernier dans une ferme en Georgie quand un couple de survivants, nous avaient appris qu’une zone protégée et viable existait dans le Nevada. Pour nos hôtes c’était une sorte d’El Dorado. Mon frère a proposé que nous les escortions, Je crois qu’il voulait voir aussi si des membres de notre famille pouvaient s’y être réfugiés. Lorsqu’il est mort j’avais promis de les aider jusque la zone. Je m’acquittais de cette parole et je comptais repartir à l’est vers Buffalo et le Canada.

Je reste convaincue que mon salut est dans le Nord-Est. Je ne sais pas trop si mon raisonnement est juste mais les rodeurs semblent préférer le Sud. J’espérais que si les miens avaient survécu, ils aient pu remonter dans le Nord. Et s’ils n’avaient pas réussi, je préfère ne pas y penser. On dit que l’espoir fait vivre. Je ne sais pas si c’est toujours le cas mais il est vrai que pour moi, seul l’espoir de les revoir me donnait envie de survivre.

« Et toi c’est quoi ton histoire ? enfin si tu veux… tu n’es pas obligé de répondre » Dis je amusée par ma dernière phrase.


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21941

× Points de vie : :
404

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DowN thE roAd lOst ...(flashback) Dim 23 Aoû - 10:56

RP archivé suite à la suppression de Peter. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: DowN thE roAd lOst ...(flashback)

Revenir en haut Aller en bas

DowN thE roAd lOst ...(flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-