♠ bAd EncouNteR ♠
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

♠ bAd EncouNteR ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: ♠ bAd EncouNteR ♠ Sam 13 Juin - 21:44



Twisted Evil Bad encounter


Mai 2013, nous galérons sans véhicule. Les gens sont de plus en plus instables. Evidement comme pour toute anarchie, nous avons assistés impuissants à la délinquance. Vols de véhicule, pillage de magasin divers, vols des humains entre eux, blessures corporelles et même plus parfois. Le pire du moins je le crois ce sont les malades ou plutôt ce qui se passent quand les gens malades mordent ou griffent quelqu’un de sain. En un laps de temps très court, la personne devient contaminée et se jette à son tour sur un être vivant. David et Junior ont l’air blasé mais moi c’est une autre histoire. Je pense que je n’ai jamais autant vomi, ça m’écœure à chaque fois. Je serais surement déjà dans les crocs d’une de ces horreurs s’ils ne me protégeaient pas. Je tourne et retourne le glock que mon père m’a confié avant de se sacrifier… et combien de Finley sont encore en vie ? De toute façon, ça ne doit pas être possible, c’est un cauchemar… je vais finir par me réveiller, non ?
J’ai à peine 22 ans, ce n’est pas une vie, ça ! On me tire par le poignet, j’émerge. On me tapote les joues. Et j’entends une voix familière.

- allez debout petit démon, reviens nous… on doit partir… allez on se réveille. Faut que tu émerges !

David est penché au-dessus de moi, il me sourit et me parle gentiment. J’ai l’impression qu’il parle à une simple d’esprit. Eh mais c’est à moi qu’il cause ! Je suis où ? Ah ben non, ce n’est pas un cauchemar… j’ai mal au crane ! On me donne à boire… du whisky dès le réveil ? M’en fous, je bois, je me lève et suis toujours dans ce putain de cauchemar.

- on ne pourra pas continuer comme ça, faut qu’elle soit sobre, elle n’oubliera pas !

C’est junior qui chuchote à notre frère mais je les entends ! Alors c’est vrai, il est mort ! Alors c’est vrai, il y a des monstres dehors ! Hum… ça aussi c’est peut-être vrai, il faut que je sorte de mon état d’ébriété, si ce n’est pas un cauchemar, je vais être un boulet pour eux et je risque de les faire tuer. Mon esprit fuse de toute part… Déb reprend toi…

- ça va aller, dis-je en marmonnant… ils se disputent. Ça ira !

J’ai élevé la voix, ils se retournent tous les deux surpris… ça fait combien de temps que je suis dans mon univers, que je mets des œillères à la réalité ? Je leur demande et ils hésitent à répondre… des mois… des mois! qu’ils me trimbalent dans cet état de démence ! Comment ont ils tenu le coup ? Ça va aller, je vais être forte, je vais me reprendre.




Juin 2013, Jacksonville, j’en ai marre. Les véhicules nous lâchent les uns après les autres ou les routes sont trop encombrées ! Du coup on marche souvent, il va nous falloir des années pour rejoindre Buffalo. La ville que nous traversons est plutôt grande, j’en profite pour dévaliser les magasins de sport pour récupérer des flèches… Certes y a un peu de trop d’errants mais on s’en sort pas trop mal. Un bruit de moteur attire notre attention… hum ça ce ne sont pas des morts-vivants aux dernières nouvelles ils ne conduisent pas par contre ce raffut va les attirer et merde ! Les rôdeurs sortent des bâtiments, magasins et autres appâtés par le bruit. Je me mets en position, un paquet de pointes à mes pieds. Je blinde mon esprit, ça devient des cibles mouvantes. Des poupées de chiffons géantes qui marchent titubantes vêtues de haillons disparates. Les corps tombent, perdent équilibre avec des bruits mats. Des êtres sans âmes ils chutent lamentablement, disloquant parfois leurs membres flasques. Ça y est j’ai des haut le cœur… continuer à viser. Des hommes se mêlent au combat à notre grande surprise, surement les bruits de moteurs. Rester concentrée sur le vrai danger : les bouffeurs de chairs ! Le combat parait interminable mais la rue finit par être vidée ou plutôt pleine de ces immondices odorantes. Tandis que mes frangins saluent le petit groupe qui nous est venu en aide, je récupère mes munitions. J’observe l’échange de politesse d’un œil distrait en continuant ma cueillette de flèches. Ils sont plus nombreux que nous et surtout véhiculés ! Trois voitures apparemment même si pour le moment on a vu que cinq hommes. On propose de leur donner une partie de ce que l’on a pu récupérer contre quelques kilomètres en voiture, ils longent la cote ça ne peut que nous rapprocher de notre objectif.


Dernière édition par Deborah Finley le Jeu 25 Juin - 0:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: ♠ bAd EncouNteR ♠ Sam 13 Juin - 23:26


BAD ENCOUNTER
 « Nate, Ted, prenez les par derrière. Y sont peut-être plus que trois. Et on va pas les laisser nous baiser sous leurs airs de gentils petites merdes innocentes. Si vous voyez un truc louche, vous savez quoi faire. » Et c'était reparti pour un tour. Décidément, Nathaniel détestait ce type au plus haut point, un jour il le tuera et lui apprendra pas la même occasion qu'il ne fallait pas trop le prendre pour un con. Avait-il la tête d'un pion ? Pas vraiment, si quelqu'un devait diriger ce groupe de bras cassés, c'était bien lui. Mais son avis sur la question ne semblait pas vraiment être partagé par les autres membres du groupe qui soutenait pour la plupart Robert. Le moment d'agir n'était pas encore arrivé... Nathaniel devait prendre sur lui et obéir à ce connard à la gueule enfoncée encore une fois. Attrapant son fusil à pompe qui se trouvait à ses pieds, il lança un petit regard en coin à Robert qui se voulait menaçant, avant de détourner le regard vers les trois nouveaux survivants. « Preum's sur la blondinette » ricana grassement Ted en sautant du pickup suivi de près par Nathaniel qui rechargeait son fusil à pompes avec plus de détermination qu'il n'en fallait réellement. Cela faisait bien quatre jours qu'ils n'avaient pas croisé d'autres survivants et il fallait bien l'avouer : ça lui manquait. Ce n'était pas que les gars de son groupe étaient inintéressant, mais disons juste... Qu'il ne s'agissait pas, pour la plupart de grosses flèches, si vous voyez ce que je veux dire. Une fois sur la terre ferme, les deux hommes se dirigèrent avec rapidité dans une petite ruelle adjacente dans le but de les contourner sans attirer l'attention sur eux. Du peu qu'il avait vu, il s'agissait d'un petit groupe soudé dont trois étaient merveilleusement bien exposés au milieu de la route. Niveau intelligence, ça ne volait pas très haut chez eux non plus. Il était impossible de les rater. Très sincèrement, Nathaniel espérait trouver un mec ou deux planqués derrière ces bâtiments, ou un sniper peut-être... Mais ça semblait bien mal parti pour s'amuser. « Encore des cons. » rigola Nathaniel en dégainant son couteau papillon prêt à fendre de la chair, putréfiée ou non. Il voulait juste se défouler un peu, qu'y avait-il de mal à cela ?

« J'espère qu'ils ont plus de matos que les derniers ». Les zombards étaient du genre timide dans le coin, mais ils n'étaient pas seuls pour autant. Heureusement, Ted était loin d'être un poids. Il n'était certes pas très malin mais, taper dans la tête, ça c'était dans ses cordes. Aussi, leur progression fut rapide, silencieuse et sans encombre. « Clair, je me ferais bien un paquet de chips barbecue »Souffla Ted en retirant son marteau de la tête d'un rôdeur au sol. S'engouffrant rapidement dans une nouvelle ruelle qui menait tout droit dans le dos du petit groupe, Nathaniel tomba nez à nez avec un puant. Sa réaction fut la plus naturelle au monde, l'attrapant par le col il vint le balancer sans ménagement sur Ted qui bascula presque instantanément en arrière. Nathaniel avait préféré s'en débarrasser avant que celui-ci ne le morde : « Tiens, bouffe ça plutôt ! Ahah ». Le spectacle fut des plus navrants et des plus amusants à la fois. Tandis que Nathaniel essuyait son couteau papillon sur son jean, il observait Ted se débattre au sol avec le rôdeur sur lui. Saisit d'un franc fou rire, il fut rapidement accompagné d'un petit applaudissement quand celui-ci finit ENFIN par tuer son agresseur. « Fils de..J'vais t..BORDEL NATH » « ça va, fais pas ta vieille femme, j'étais juste derrière toi. On bouge, voyons comment ça se passe avant d'agir. » dit-il de sa voix enjouée avant de s'accroupir et de se cacher derrière une benne à ordures qui donnait sur la route principale. Il devait bien l'admettre, ces trois là se défendaient pas trop mal, ils feraient de bons atouts pour le groupe et Robert semblait également l'avoir compris. Finalement, ils n'allaient pas en venir aux mains avec eux. « Ok les gars ! » Hurla Robert en levant l'une de ses mains pour leur faire comprendre de sortir de là. Légèrement déçu par la tournure des choses, Nathaniel tourna des yeux avant de se relever en lâchant un soupire agacé. « Tout ça...Pour rien ! BORDEL ! » « Vois le bon côté des choses, on va peut-être pouvoir baiser ce soir.» Renchérit Nathaniel en passant la bandoulière de son fusil à pompe par-dessus l'un de ses bras. En parlant de la blondinette, c'était elle la plus proche de leur position, aussi il aurait été malpolis de ne pas aller la saluer en premier. « Ted, ramène toi par là ! » Hurla de nouveau Robert à l'encontre du compagnon de misère de Nathaniel. Décidément, ce mec ne pouvait pas rester plus de trente secondes sans casser les burnes des autres. M'enfin, il s'en branlait, c'était Ted qui allait en prendre pour son grade et pas lui, donc tout allait dans le meilleur des mondes. En plus, il avait la petite blonde rien que pour lui, autant en profiter.

S'approchant d'un pas dansant de la demoiselle en question, il joua quelques secondes avec son couteau papillon, le faisant danser entre ses doigts à une vitesse soutenue avant de le claquer sèchement en creux de sa paume pour captiver son attention. « Impressionnant »Sifflât-il dans le vide sans vraiment savoir s'il se complimentait lui-même ou bien cette magnifique arbalète qu'il venait tout juste de remarquer. Il avait toujours adoré les armes à distances, surtout les arcs et les arbalètes, il trouvait cela beaucoup plus honorable que les armes à feux. Plus discret également et cela lui rappelait de merveilleux moments de chasse qu'il avait pu partager avec son père. Cet enfoiré. Tant de nostalgie. « Je peux ? » Demandât-il un sourire aux lèvres tout en tendant l'une de ses mains dans sa direction. Sa demande avait été très clair et même si cela pouvait sembler être une "question", ça n'en était pas vraiment une. Nathaniel ne lui donnait pas réellement le choix. Il voulait utiliser son arbalète pour voir s'il avait toujours gardé la main. Il ne comptait pas la dépouiller de ses biens oh non. Mais en tant que futurs compagnons de route, autant commencer tout de suite à partager leurs richesses. « Vous vous défendez plutôt pas mal.»continuât-il toujours la main tendue dans  sa direction. « Contre les rôdeurs du moins. » ajoutât-il d'un ton bien plus discret et sifflant.
FICHE PAR SWAN.


Dernière édition par Nathaniel White le Dim 14 Juin - 23:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: ♠ bAd EncouNteR ♠ Dim 14 Juin - 19:44



Twisted Evil Bad encounter



- Impressionnant, dit celui qui est resté vers moi

Il joue avec son couteau avec la dextérité d’une majorette avec son bâton… en légèrement plus viril limite Bad boy. Je lève à peine les yeux et ne dit rien. Je ne sais pas trop s’il s’adresse à lui-même ou à moi. Je ne suis pas sure de les apprécier, leur petit côté loubard me met mal à l’aise mais les frangins essayent de sympathiser avec ce qui a l’air d’être leur chef. Un type un peu gras et surtout qui a l’air fort en gueule, un certain Robert. Celui qui les a rejoints se prénomme Ted, un grand échalas qui semble avoir deux pieds gauche. Il me lance parfois des regards qui ne laissent aucun doute sur ses intentions… pauvre type. Celui qui est à mes côtés m’intrigue bien plus, un certain Nat. Il semble différents des autres, je ne sais pas comment ce groupe s’est formé mais il ne semble pas sortir du même moule. Il continue avec son couteau, je sens ses yeux braqués sur moi, cherche-t-il à m’impressionner ? Il me jauge peut être ? Je ramasse une autre flèche. Il me reste quelques corps plus loin, il me suit et sa voix m’arrête net.

- Je peux ? Me demande-t-il souriant Vous vous défendez plutôt pas mal. continue-t-il toujours la main tendue dans ma direction. Contre les rôdeurs du moins. ajoute-il dans un murmure

Je le fixe et pose l’arbalète dans sa main tendue. Je déteste lui confier mon jouet mais il semble que avec ou sans mon accord il l’aurait touché, autant y mettre de la bonne volonté. Je récupère une pointe sur un corps, l’essuie sur le bas de mon pantalon et lui tends. Sa dernière réplique me reste en travers de la gorge, contre les rôdeurs du moins, je t’en foutrais bien une ! Maîtriser un mec quelquesoit sa taille je sais faire, je suis même plutôt agile pour les menotter… par contre je ne sais pas si je pourrais abattre un humain, l’idée même me dérange ! Il manipule mon jouet de carbone plusieurs minutes puis il me la rend. Je le récupère avec un soupir de soulagement. Je regarde la ruelle, il y a un magasin de sport plus loin.

Je me retourne et fait un signe à l’un de mes frères. Il hoche la tête et discute avec le chef. Le fameux Robert gueule un truc à l’attention de Nath et ce dernier m’emboîte le pas tandis que l’autre nous rejoint. Putain je n’ai pas besoin de chaperon ! J’avance avec ma prudence habituelle, arme en main, toute concentrée par mon objectif. Le magasin semble vide, j’écoute attentivement si des bruits suspects indiquent d’éventuels errants. Les deux gars rentrent sans attendre, sans précaution… ça promets, des fous furieux ! Nous récupérons tout ce qu’on peut, des cartouches, des flèches et de la bouffe protéinée. La boutique est fouillée et vidée en quinze minutes. En ressortant deux infectés nous attendent, Nath se précipite et les élimine gaiement et promptement. Il ne tue pas par nécessité mais plaisir, ils ne sont pas nets. Nous rejoignons le reste du groupe et je monte avec mes frères à l’arrière du pick up. J’ai le droit à deux trois réflexions salaces sur lesquelles je ne réagis pas.

Nous arrivons au pied d’un hôtel, bonne idée de squat, au moins ça ne manque pas de lit. Nous sommes présentés au reste du groupe. Tandis qu’un groupe fouillait la ville, l’autre nettoyait l’établissement. Ils ont au moins un minimum d’organisation. Je gagne les cuisines pour y donner un coup de main. Je n’ai pas prononcé un mot depuis qu’on les a rejoints. Ils doivent me prendre pour une muette mais personne n’a rien demandé. Sur un piano de cuisine traîne une bouteille de bourbon, j’en prends une rasade ! Ted apporte diverses vivres et tente une plaisanterie, je lève les yeux au ciel et examine les vivres. Il y a de quoi faire un repas chaud. Je teste les fours, ils fonctionnent. Il passe dans mon dos et refais une tentative de plaisanterie qui tombe dans le vide comme la première. Deux autres types rentrent dans la cuisine et commencent à parler. Je les écoutes distraitement en sélectionnant certains composants. Je me penche pour allumer un four, je sens une main se balader sur ma croupe. Je me retourne vivement, choppe le poignet intruse et en donnant un coup de le genou, je positionne l’homme à terre. Ses copains se marrent et le battant de la porte s’ouvre sur le reste du groupe.

- Deb relâche le de suite m’ordonne David avec un ton impérieux
- Repose une main sur moi et je peux te juger qu’il ne t’en restera même pas une pour te branler, je libère ma victime obéissant à mon frère.

Je reste sur le qui-vive prête à répliquer à une réaction belliqueuse mais à part les moqueries de ses compagnons, il n’y a aucune réaction. L’incident amuse plus qu’il ne tend l’atmosphère.



Dernière édition par Deborah Finley le Jeu 25 Juin - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: ♠ bAd EncouNteR ♠ Dim 14 Juin - 23:20


BAD ENCOUNTER
La fille était mignonne, il ne pouvait le nier et elle ne semblait pas aussi timide qu'elle en avait l'air. En fait, s'il devait la comparer à quelque chose, ça serait sûrement une lionne mise en cage, attendant sagement qu'on vienne frapper à ses barreaux. Et Nathaniel se ferait un plaisir de tenir le bâton. A quoi bon se comporter comme des gens civilisés quand la civilisation elle-même et ses règles n'existaient plus ? C'était se mentir à sois-même. Et cette fille, semblait complètement perdue. Lorsqu'elle lui tendit son arbalète, il fut agréablement surpris, ou pas en fait. Qu'aurait-il fait si elle ne lui avait pas donné ? Il l'aurait frappé... ? Sans doute, autant annoncer la couleur dès le début comme on le dit si bien. Rengainant son couteau à sa ceinture, il venu saisir l'arbalète avant de l'inspecter minutieusement. Son usure montrait bien qu'elle avait traversée de nombreuses choses et cela bien avant l'épidémie. Cette fille était donc une vraie de vraie, pas une nana qui s'était improvisée chasseuse au coin d'une rue. Elle savait s'en servir et il faudra donc la garder à l’œil. Nathaniel ne tenait pas plus que ça à finir avec une flèche dans le cul. « Elle est un peu lourde...  Non ? Tu dois aimer les gros calibres. » Finit-il par avouer dans un petit rire avant de la lui retendre, profitant alors d'avoir les deux mains libre pour s'emparer à son tour d'un carreau toujours agréablement planté dans le crâne d'un rôdeur. « Cassé » Dit-il en caressant le carreau fissuré avant de finir de le sectionner d'un coup sec à l'aide de ses deux mains. « On a pas mal de munitions. Tu pourras en choper quelques unes. Je suppose, oui. Puis le magasin ne semble pas si vide que ça, avec un peu de chance... T'en trouveras. » Elle ne semblait pas très bavarde, il allait aussi devoir arranger ça ? D'un soupire, il continuât de suivre la jeune femme qui ne semblait pas vouloir lui adresser la parole. « J'sens qu'on va s'éclater » Hurlât-il ironiquement en ressortant son couteau papillon pour se remettre à jouer avec.  Les deux autres gars de son groupe semblaient taper la discute avec le gros et le lourd Robert. C'est bien, plus ils l'occupaient, moins il lui cassait les burnes. Enfin c'était avant que celui-ci ne lui gueule de nouveau un ordre à la tronche : accompagner la dame à la limite oui, mais pourquoi rameter l'autre con de Ted ? Levant violemment un doigt dans sa direction pour lui faire comprendre sa joie, il agrémenta cette délicate attention d'un : « J't'emmerde Robert ! J'ai pas besoin d'une baby-sitter ! ». Parlait-il en son nom ou en celui de la blonde, telle était la question, dans les deux cas, ça lui prodigua un bien fou.

Le magasin fut rapidement fouillé, il ne restait pas grand chose, mais suffisamment pour qu'ils ne repartent pas totalement bredouille. Nathaniel avait même trouvé un jeu de fléchette. Par--fait. Voilà qui allait enfin animer ses soirées. Une fois tout le bordel sous le bras et quelques insultes balancées à l'égard de Ted, le petit groupe sorti du magasin. Sur leur route, deux malheureux rôdeurs qui semblaient plus faire une partie de « un deux trois soleil » qu'autre chose. Plaquant son précieux jeu de fléchette sur le torse de Ted, il dégainât énergiquement son couteau papillon : « ton paquet de chips barbecue si j'touche l’œil gauche ! » ricanât-il à l'encontre de Ted qui lâcha un soupire. Avant même qu'il n'ait eu le temps de défendre le pauvre sort de son paquet de chips, Nathaniel lança avec force son couteau papillon qui vola à toute allure pour se planter dans le cou de la femme à moitié décomposée qui se dressait devant eux. « Salope ! » sifflât-il entre ses dents serrées avant de dégainer sa machette de combat. Elle s'était bien foutue de sa gueule cette conne ! S'approchant d'un pas lourd vers les deux zombies, il ne tarda pas à les décapiter d'un coup sec et précis. Il perfora ensuite leur boite crânienne, avant de récupérer son précieux couteau papillon souillé de leur sang. « Tu vises aussi bien qu'ma grand-mère. Et elle a plus de bras ! » Ted Ted Ted... Il n'en ratait jamais une pour montrer qu'il en avait une plus grosse que les autres celui-là. Surtout vu qu'il était en charmante compagnie. Sauf qu'il oubliait une chose... A ce petit jeu là, Nathaniel était le plus fort. Se retournant vivement pour lui coller une jolie droite dans son œil gauche, il rattrapa rapidement son jeu de fléchette avant que celui-ci ne s'écrase sur le sol. Ted quant à lui, n'eut pas la chance d'être rattrapé par quelqu'un. « J'ai pas précisé de quel œil je parlais. Et tu peux crever pour avoir de la pommade, t'as oublié qui était l'infirmière sexy du groupe ? Tu ferais mieux de tenir ta bite en laisse avant que je te la coupe. » Le laissant reprendre ses esprits seul sur le sol, il sortit du magasin en même temps que la bonde.
***
Le retour en compagnie de leur nouveaux compagnons fut des plus ennuyeux. Nathaniel les trouvaient... Chiants. Tous vivaient encore dans leur petit monde de bisounours. Avec leurs règles et leurs principes à la con qui avait le don de donner la gerbe à Nathaniel. Bien heureusement, le reste de leur groupe avait monté le camp près de leur position actuelle. Une quinzaine de minute et ils étaient tous de nouveau libre de se mouvoir comme bon leur semblait. Il ne supportait plus d'être dans la même caisse que ces cons. Il avait hâte de pouvoir essayer son nouveau jeu, dans un coin tranquille et si possible avec une bière. Bon, il est vrai que là il en demandait trop, il se consolerait donc avec une cigarette pliée et repliée en quatre qui traînait au fond de sa poche. Un hôtel... Faut dire qu'ils avaient le goût du luxe ces petits là, écrasant sa cigarette sur le bord de la fenêtre, il se rendit d'un pas mou dans la cuisine et là... Autant dire que c'était la fête foraine. La plupart étaient présent à observer la blondinette préparer la soupe. « Ouah... Si on m'avait prévenu que c'était orgie ce soir... » murmurât-il en arquant un sourcil devant un tel spectacle. A quoi pensaient-ils sérieusement ? Ted avait été le premier à vouloir passer dessus, ils allaient donc devoir attendre leur tour. Ça ne servait à rien de rester là ; à la regarder comme un morceau de viande. Rôdant parmi les maigres réserves à la recherche des barres protéinées qu'ils avaient trouvé dans le magasin, il ignorait absolument tout ce qui se passait autour. Il avait perdu absolument tout intérêt pour cette fille, elle ne parlait pas et donc était inintéressante à ses yeux. Un choque attira tout de fois son attention et à sa non grande surprise, il s'agissait de " Deb " et Ted. Certes, le fait de le voir au sol lui fit froncer les sourcils, sans compter l’intervention de David, l'un des nouveaux mecs du groupe. Ouvrant l'emballage de sa barre protéinée, il venu s'appuyer contre l'un des comptoirs de la cuisine pour d'observer le spectacle qu'on lui offrait gracieusement. Ce David savait comment parler aux femmes, il n'y avait rien à redire là-dessus. « Bien dressée » rigolât-il la bouche légèrement pleine en voyant Deb lâcher Ted sous les ordres du garçon. Mais elle n'en avait pas terminé ! Non, loin de là ! « Merde... !! » s’esclaffât-il après sa charmante réplique, le moins que l'on pouvait dire était qu'elle avait du répondant. Nathaniel n'en pouvait plus, la larme à l’œil il se redressa du comptoir pour observer la scène de plus près. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas autant rigolé, finalement peut-être n'était-elle pas si vide que ça. Tandis que les gars rigolaient du pauvre Ted qui s'était fait maîtriser par une nana blonde plus petite que lui, Nathaniel lui eu un peu pitié du malheureux. Aussi, il s'approcha de lui pour lui plaquer le reste de sa barre contre la poitrine «  Aller Teddie, une journée de merde en plus. T'es plus à ça près. Cadeau. Joli l’œil, ça fait une forme de cœur. » lui marmonnât-il à l'oreille avant de l'aider à se relever. L’incident fut clos aussi rapidement qu'il avait commencé.

Tentant sa chance à son tour en s'approchant doucement de la tigresse, en prenant bien soin de lever les mains en signe de paix, il eu un léger sourire en coin. « Puis-je vous proposer un verre ? Du Whisky ? C'est tout ce qu'on a. Mais, vu l'odeur que tu dégages, t'as l'air d'apprécier ça. » Il l'avait remarqué depuis le début, l'odeur de sa sueur et de sa crasse quotidienne n'avait pas réussi à exterminer tous les résidus d'alcool qui traînait sur elle. Nathaniel avait l'odorat d'un chien renifleur d'alcool, cela avait ses avantages comme ses inconvénients. Attrapant la bouteille avant de la claquer sur le comptoir, il se pencha légèrement vers elle avant de lui glisser de façon peu discrète « A moins que tu préfères rester ici à faire la cuisine comme la petite femme parfaite, qui n'aurait aucun mal à se trouver un mari pour la nuit ? » Tout était dit. A rester là au milieu de tous ces types en rut, ça allait finir par mal tourner, pour elle bien sûr. Nathaniel n'était certes pas très différent des autres, lui aussi ne dirait pas non à une petite partie de jambe en l'air, mais disons... Qu'il ne comptait pas la forcer, le viol ? Très peu pour lui, il n'était pas aussi détestable que ça. « J'ai même des fléchettes, si tu te sens de taille contre moi, l'archère. » Il se retourna ensuite vers David qui semblait s'accoutumer plutôt bien aux coutumes locales :  « Et toi, ça te tente ? » 

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: ♠ bAd EncouNteR ♠ Jeu 25 Juin - 0:21



Twisted Evil Bad encounter



Son regard allait d’un homme à l’autre, elle restait sur le qui-vive, prête à bondir. Junior était resté dans l’encadrement du battant, elle le regarda un instant  se rassura. David s’était rapproché, calme et maitre de lui comme à son habitude. Il lui fit un signe et elle se retourna vers les fourneaux. Les rires continuaient mais sa victime fut aidé par un de ses compagnons et se releva. Elle avait entendu son prénom lorsque leur chef lui avait ordonné de l’accompagner. Nath, il se dirigea vers elle, mains levées comme si elle pointait une arme sur lui. Il souriait, elle ne se sentait pas très à l’aise mais elle savait pertinemment que sa démonstration de force ne calmerait pas les ardeurs masculines de ce groupe bien longtemps.

« Puis-je vous proposer un verre ? Du Whisky ? C'est tout ce qu'on a. Mais, vu l'odeur que tu dégages, t'as l'air d'apprécier ça. »

Elle ne répondit pas continuant la préparation du repas. Elle avait l’habitude des grandes tablées et d’aider en cuisine pour faire à manger pour une bonne douzaine de personnes. S’occuper quelques minutes la calma, l’opération avait dû prendre moins de cinq minutes. Elle leva son regard vers Nath, il tenait une bouteille de whisky, un red label black. Elle esquissa un sourire amusé, les gens avaient dû prendre bouffe, bières bon marché mais avaient laissé les bonnes bouteilles de bourbon et de whiskeys comme celui-ci. Il se pencha vers elle.

« A moins que tu préfères rester ici à faire la cuisine comme la petite femme parfaite, qui n'aurait aucun mal à se trouver un mari pour la nuit ? »

Elle le fixa le défiant son regard bleu et lui chuchota regardant le reste du groupe maintenant occupé à d’autres choses

- je doute qu’un seul d’entre vous puisse jouer un rôle de mari une nuit entière.

Elle sentit un regard désapprobateur dans son dos ponctué d’un « Déb’ »

- mais on peut commencer par un verre et tu peux toujours essayer de me battre aux fléchettes, finit elle par dire avec un sourire un peu forcé

De toute façon, elle ne devait pas rester en bas parmi ces mecs trop longtemps, elle savait que ça ne pourrait que dégénérer surtout avec la boisson. Elle le suivit à l’étage avec ses deux frères. Le chef leur avait dit de prendre une chambre où ils voulaient. Ils choisirent une grande chambre avec deux lits près de celle de leur hôte. Junior récupéra leurs sacs et armes pour aller se reposer dans la chambre. La nuit était tombée. Déborah et David suivirent Nath dans une pièce. Elle le jaugeât un moment. Il était plus mince et plus grand que ses compagnons. Les autres ressemblaient plus à des piliers de bar, celui-ci était différent, elle lui demanda comment il les avait rencontré et depuis combien de temps ils étaient ensemble. David lui raconta que son frère et lui avaient rencontrés la gamine cinq mois plus tôt aux prises avec des rodeurs et tous les trois avaient décidé de faire un bout de chemin ensemble. Elle ne le contredit pas, il est vrai que ces derniers mois les avaient transformés quelques peu. Les jumeaux avaient toujours un air de ressemblance mais ils avaient vieilli par rapport à elle. Leurs traits de famille s’étaient effacés au fil des combats, des soucis et du manque de nourriture. David ne souhaitait pas que ce groupe sache les liens familiaux qui les unissaient. Elle ne chercha pas, il avait toujours fait au mieux pour leur survie.

Elle avait été à bonne école entourée de frères, cousins, copains, elle jouait aux fléchettes depuis petite. Non qu’elle fut imbattable mais elle était plutôt adroite et douée. Elle prit une gorgée de whisky. Elle prit une pointe, la soupesa, se positionna à environ deux mètres quarante de la cible et planta la première fléchette dans le bull eyes pour annoncer la couleur. Elle se retourna contente de sa prestation avec un sourire taquin. L’espace d’un instant le jeu lui avait fait oublier la réalité dans laquelle ils devaient survivre. Elle reprit une gorgée et s’excusa.

- Je vais prendre une douche je reviens, ok ?

Sans attendre de réponse, elle sortit de la chambre et se rendit dans la sienne. Junior était allongé sur un lit et il somnolait. Elle sourit et aussi discrètement possible pris son sac. Ils avaient trouvé une friperie avant de rencontrer le groupe. Déborah n’avait pas résisté à l’appel de nouvelles fringues qui plus est propres. Elle trouva serviettes et de quoi se laver sans trop chercher. Les survivants n’avaient pas dû explorer l’hôtel entier ou alors tout comme ils avaient laissé du bon whisky, ils avaient laissé produit d’hygiène. Elle tourna le robinet, une délicieuse eau chaude s’écoula. Elle se lava rapidement, shampooinant soigneusement ses cheveux puis fit couler de l’eau pour prendre un bain. Qui sait quand elle aurait de nouveau l’occasion de se détendre dans un bain chaud plein de mousse parfumée ? L’occasion était bien trop tentante. Elle entoura une serviette autour d’elle et commença à sécher ses cheveux. Elle plongea sa main dans la baignoire, la température était parfaite.

Tout semblait augurer un plaisant moment d’oubli, sauf ce bruit agaçant. Une fenêtre devait être ouverte et claquait. Agacée Deborah ouvrit la porte de jonction vers une autre chambre, elle ne fut pas assez rapide. La source du bruit n’était pas une fenêtre mal fermée mais un bouffeur. Ou plutôt une, au vu de son uniforme il s’agissait d’une gouvernante, ses vêtements sales étaient peu déchirés. Des survivants avaient dû la coincer dans cette chambre pour se protéger. De toute évidence, leur nouveau groupe manquait de compétences concernant le nettoyage ! Présentement pour éviter les dents de l’infectée Déborah recula jusque la baignoire. Elle chercha désespérément du regard un objet pour se défendre, il n’y avait rien. La mâchoire s’approcha dangereusement, elle prit la serviette pour s’abriter. Acculée contre le lavabo, elle repoussa avec autant de force qu’elle put le cadavre. Le corps se tomba dans la baignoire mais elle perdit équilibre brisant le miroir dans sa chute à grand fracas de bruit. Une vive douleur naquit dans son épaule, un gros éclat de verre s’y était enfoncé. Tandis qu’elle tentait de se relever, une main décharnée sortit de dessous la mousse. Et là tout se passa très vite, Junior réveillé par le bris de glace entra éradiquant immédiatement le danger. Il eut juste le temps d’aider sa sœur, à se mettre debout et enfiler lingerie et pantalon lorsque David débarqua avec d’autres alertés par le bruit. Une serviette évita que le sang ne coule plus mais il fallait retirer l’éclat de verre.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21380

× Points de vie : :
347

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ♠ bAd EncouNteR ♠ Jeu 10 Déc - 10:59

RP archivé suite à la suppression de Deborah. coeurrose

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: ♠ bAd EncouNteR ♠

Revenir en haut Aller en bas

♠ bAd EncouNteR ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-