Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee] Lun 13 Juil - 22:10

Le martèlement de mes bottes sur le sol était le seul bruit distinct au sein de la casse complètement vide en dehors de deux personnes, le regard dépité et dépourvu de gaieté. Et tout ça parce qu'ils avaient les mains attachées dans le dos à cause d'un malheureux et inconscient geste stupide digne d'un gosse de primaire. Mais que voulez-vous, en ces temps dur il est difficile de faire ce qu'une personne normale pourrait faire. Du coup, pour remémorer l'acte impardonnable de ces derniers...ils avaient voulu me piller. Me piller moi ? Prendre mes biens ? Mais où allions-nous ? Deux hommes âgés à peu près d'une vingtaine d'années se prenant pour je sais pas...Robin des bois ? A la seule différence que je ne suis pas riche. Enfin bref, contre toute attente, j'ai attrapé ces deux pillards et c'est avec une humeur plutôt joyeux malgré tout que j'ai pris soin de les placer sur le parking de la casse, entre plusieurs voitures, pas besoin de salir le trottoir. Le plus amusant dans cette situation était le fait que j'ai beau les examiner depuis le capot d'une voiture, ils avaient l'air complètement différent, moins confiant, moins grande gueule...ils avaient pas vraiment le choix d'un coté, mais bon. Mon arme de poing en main, d'une manière nonchalante je pointa le canon vers l'un comme vers l'autre à tour de rôle à plusieurs reprises.

" Vous savez ce qui est pire que la mort ? L'attente. Je pourrais en finir tout de suite et éviter de vous faire attendre, mais ça serait moins jouissif, t'es pas d'accord avec moi ?"

Demandai-je bien évidemment à l'un des pilleurs qui visiblement n'était pas du genre à trop parler, préférant opter pour le silence comme une petite mauviette qui se fait une coulante. Juste l'image est dégueulasse. Je ravala difficilement ma salive en y pensant, essayant de faire passer cette mauvaise pensées assez rapidement, mais pour ma plus grande surprise la voix de l'un d'eux me parvint finalement aux oreilles.

" Pourquoi s'en prendre à nous ? Nous avions faim, on ne savait pas où aller...Ecoutez, on n'est désolé, vraiment, mais laissez nous partir je vous en supplie."
" Tu as faim, hein ?"

Je descendis de mon capot et me dirigea sans plus attendre vers le jeune homme réagissant comme une femme face à la mort. Pauvre de lui, se conduire comme un homme...ou un macho est temporaire visiblement. Afin de se retrouver à sa hauteur, je me baissa légèrement pour le regarder droit dans les yeux tout en posant ma main sur son épaule.

" Tu vois, je te croyais un peu plus courageux et viril que ça. Enfin, je comprend que tu ais peur et tu as raison, ça peut arriver à tout le monde....mais comment tu veux survivre ?....Tu sais quoi, je t'aime bien et je vais te donner à manger."

Je pris mon couteau à ma ceinture, pris fermement la main du jeune homme et lui coupa le doigt d'un coup vif, le sang gicla sur le sol, la douleur se faisant ressentir suite aux cris de ce dernier. Je lui boucha la voie oral pour éviter qu'il n'alerte le voisinage, mon réflexe étant assez rapide, il y a peu de chance qu'il ait avertit qui que ce soit.

" Ferme ta gueule......ta gueule....ferme ta putain de gueule."

Lui murmurai-je d'une voix assez évocatrice de mon exaspération face à son comportement. Le doigt coupé du jeune homme en main, je l'enfonça dans sa bouche avec force avant de lui bloquer à nouveau la bouche, l'obligeant à marcher comme une feuille de salade. Son collègue, trop écœuré et peureux sur le coup n'ajouta plus rien, pour éviter de subir le même sort. Quelques secondes me suffirent à regarder le jeune en train de manger son doigt pour finalement l'abattre en lui tranchant la gorge. Je me recula vivement tout en écartant les bras pour éviter de recevoir trop de sang.

" Whoooo !!!! C'était moins une, encore un peu et je me tachai les fringues."

Il en avait de la réserve ce con. Ce ne fut pas assez, du coin de l’œil je vis l'autre pillard tentant de s'enfuir. Haussant les sourcils, je le fixa de là où j'étais. Il comptait allez où comme ça ?

" Moi qui voulait le garder pour une meilleure occasion."

Je faisais bien entendu allusion au piège que j'ai mis en place plutôt dans l'espoir de voir une tripotée de zombies finir en-dessous, ben non, c'était un vivant. Le pillard en fuite n'a pas pris en compte qu'il venait d'actionner un fil retenant une voiture en hauteur, un fil qui se coupa à son contact et qui fit tomber la voiture en plein sur lui, l'écrasant complètement, de nombreux morceaux de son corps éclaboussèrent le sol. Bon, c'était mieux que rien, au moins ça a servit à quelque chose. Voulant voir le résultat de plus près, je me dirigea jusqu'à la scène et aussi dégoûtant était-ce, je ne ressentis pas vraiment le dégoût, plutôt la déception, déception de ne pas l’avoir fini moi-même. Déposant mes deux mains sur mes hanches, je baissa légèrement le regard.

" Amen !!!!"

C'était ironique bien sur, je comptai le tuer également, je l'ai fait, mais pas directement....dommage, mais au moins c'est fait.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee] Mar 14 Juil - 0:19

Toujours réfléchir avant d'agir
fernando et maggie

Elle avait suivi ce qu'elle savait être un duo durant quelques heures. Aucun visage ne lui était apparu mais les silhouettes lointaines lui laissait espérer que Lenny fusse l'une des deux. Elle les avait alors suivi, plus efficacement et discrètement, les perdant souvent de vue, couvrant sans le vouloir leurs arrières, se débarrassant de cadavres ambulants. Ça n'avait pas grand chose d'organisé. Mais à vrai dire, elle ne savait pas vraiment où elle se trouvait si ce n'était "au Nevada". Suffisamment vague pour qu'elle ait de la marge avant de trouver sa famille dans ce vaste État, en supposant qu'ils y soient toujours. Elle s'aventurait quelque peu au hasard, sans plan, espérant toujours tomber sur un visage ami. Et pour le coup, même l'un de ceux de la zone 51 ferait l'affaire. Peut-être en saurait-il plus qu'elle et la renseignerait. L'espoir fait vivre, n'était-ce pas ce qu'on disait ? Dans son cas, ça prenait tout son sens.

Tout en marchant, suivant les traces laissées ou bien la route que le duo s'évertuait à suivre bien sagement, elle réalisa soudainement qu'il y avait maintenant quelques temps qu'elle ne les avait pas vu. Maggie s'était pourtant rapidement rendue compte qu'ils étaient loin d'être de grands marcheurs et qu'elle les rejoignait sans mal avant de leur laisser un temps d'avance. Elle avait pour le coup, une idée bien précise de la façon de les aborder et ce n'était certainement pas alors qu'ils craignaient voir surgir un rôdeur, c'était un coup à se prendre une balle perdue et sincèrement, elle préférait éviter pour en connaître déjà les effets. Elle attendait donc à ce qu'ils se posent au moins un instant avant de s'annoncer, plus ou moins. Mais bien sûr, pour ça, encore fallait-il les retrouver. Mécontente de perdre sa seule piste du moment, elle décida de s'éloigner un peu de la route, espérant les rattraper en les contournant. S'ils avaient véritablement disparu, il lui faudrait sans doute repenser son pseudo plan d'action et ne plus suivre des vivants suffisamment longtemps pour connaître leurs habitudes. Les attaquer de front. Elle préférait pourtant éviter la confrontation mais c'était un moyen bien plus rapide pour continuer ses recherches.

Pensant soudain à la nuit qui tomberait dans quelques heures et à son manque flagrant de vivres et d'eau, elle faillit rebrousser chemin lorsqu'elle entendit un hurlement. Bref mais bien vrai. Devait-elle intervenir ? Elle imaginait bien le duo aux prises avec une bande de rôdeurs. Mais Lenny était peut-être l'un d'eux, avançant lentement, pénétrant dans cette casse aux recoins coupe-gorge, elle pria pour ne pas regretter sa décision. Des voix lui firent cesser tout mouvement et elle resta un moment cachée derrière une voiture à la peinture rouge écaillée, observant ce qui se jouait. Le duo. Maintenant trio. Elle n'eut pas le temps d'intervenir que l'un d'eux tua l'autre sans sourciller. Une telle désinvolture. Autant dans le geste que dans les paroles. Et ça ne la choqua même pas. Dans cet univers presque dépourvu d'humanité, il fallait s'attendre à des comportements pareils. Mais si ça ne la choquait pas, il n'en restait pas moins que ce genre de choses lui donnait des envies de meurtres qu'elle n'avait plus à réprimer. Un monstre. L'était-il devenu avant ou après l'épidémie ne revêtait plus grande importance. Elle bougea légèrement en espérant voir le visage du tortionnaire et s'étonna d'y voir un visage pas totalement inconnu. Elle y réfléchit. Trop longtemps. Suffisamment longtemps pour que l'autre garçon subisse un sort peu enviable. La colère muée en dégoût et en colère. Martinez. Ça lui était revenu comme un nom prononcé au hasard d'une conversation. Un monstre notoire bien avant tout ça.

Regrettait-elle de ne pas être intervenue pour aider les deux jeunes hommes ? Pas vraiment. Peut-être un peu. Ils n'étaient pas Lenny au moins ça. Mais elle aurait pu au moins sauver le second ou tenter de l'aider. Mais elle avait été figé en reconnaissant le visage du meurtrier et devant l'horreur de ce qu'il semblait s'amuser à faire. Pas choquée, juste figée. Ça ne dura pas encore longtemps et elle se déplaça, visible entre deux voitures. Il était de dos et elle sortit son arme. Il la dégoûtait suffisamment pour qu'elle lui tire dessus alors qu'il était de dos. Elle retira la sécurité en avançant.

- Je n'aurai pas mieux dit.

Amen. Parce qu'elle avait l'occasion de réparer une erreur de la nature, de s'en débarrasser ou simplement parce qu'elle s'apprêtait à tuer.

- Il n'y pas suffisamment de monstres sur cette Terre, il faut en plus, que je tombe sur vous ...

Et après ça, peut-être prendra-t-elle le temps d'enterrer ou au moins cacher ce qu'il restait des deux jeunes. Ça fera toujours ça de moins pour les zombies. Peut-être également à vérifier que le premier était bien mort. Les morts ayant une fâcheuse tendance à revenir à la vie quand on ne leur ratatinait pas le cerveau.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee] Mar 14 Juil - 9:09

Trop rapide à mon gout, voilà comment s'est terminé cet entretien avec les deux pillards. D'un autre coté ça allait me permettre de passer à autre chose, de me focaliser sur un autre objectif bien plus intéressant qui sont les ressources. Ça manque cruellement de vivres dans les alentours et c'est une situation assez fâcheuse, il ne me reste plus qu'une seule boite de conserve et une gourde à moitié vide, j'irai pas bien loin avec ça. Le regard absent braqué sur le corps éclaté du second pillard, je soupira discrètement avant de finalement tourner les talons pour prendre la direction de la sortie de la casse. Niveau voiture je n'en avais pas besoin, ça ne fera qu'alerter les zombies, autant rester le plus discret possible, il n'y a rien de mieux. D'ailleurs, qu'aurait pensé Diego en voyant ça ? Hmmm....encore une réaction de lopette, heureusement qu'il n'est plus de ce monde je vous l'accorde. C'est un homme pour les survivants, les purs et durs, un peu comme moi sans vantardise. En y regardant bien il y a deux catégories, les dominants et les soumis, on peut voir ça comme ça oui. C'est malheureux à dire, mais si tu n'as pas les compétences requises, t'es mort...il suffit de voir les deux pillards. A part faire des mauvais choix ils ne savaient probablement pas grand chose, la maturité n'avait probablement pas atteint un niveau très haut vu leur jeune age.

Quelques secondes de marchent suffirent à me faire stopper mon avancée, non pas comme ça pour un rien, mais bien parce qu'une voix se mit à retentir en face de moi à quelques mètres de ma position. Stupéfait je vis une femme aux yeux légèrement bridés. Hein ? C'était qui ça ? La mère des deux jeunes ? Non, trop jeune pour ça, à part si c'est une petit coquine....enfin c'était. Elle était armée, ne rien tenté d'idiot était le mot d'ordre à cet instant.

" Il y avait aussi....Dommage. Ce qui à mon avis aurait été un peu plus approprié à leur situation."

Mais ce n'était bien entendu que mon avis, peu de gens le partage. Restant immobile malgré le fait que j'étais détendu au vu du flingue de la jeune femme.

" Moi un monstre ? Là vous êtes blessante. Vous parlez de ça ?"

Je désigna d'un léger signe de la tête la position des deux pillards afin de savoir si elle faisait allusion à ça ? Si tel était le cas, alors elle était là depuis le début, me regardant les tuer. Et ne me dites pas qu'elle est choquée ? Elle a du en voir des choses...enfin normalement.

" De la légitime défense, on n'a essayé de me piquer mes provisions, vous pensiez quand même pas que j'allais laisser faire ça. On n'est pas tous aussi idiot que ça vous savez ? Il est vrai que j'ai été un peu fort, j'aurai pu faire en sorte de moins salir le sol, mais c'était plus fort que moi."

Mon regard aussi amusé soit-il concordait surement bien avec la moue légèrement contrarié qui concluait mes paroles, oui, je regrettai d'avoir répandu un peu trop de sang sur le sol, ça salissait grandement cette casse qui avait l'air pas mal à première vue. De nombreuses pièces de voitures, plusieurs voitures et j'en passe, maintenant ça me donnait plus trop envie de traîner dans cet endroit. Néanmoins, malgré tout ça une question me trotta dans la tête, une question que je lui posa sans plus attendre.

" Dites-moi une chose. On se connait ? Je veux pas paraître impoli, mais si ça avait été le cas je pense pas que je vous aurai oublié. J'ai toujours aimé les jaunes si vous voyez ce que je veux dire."

Ben quoi ? Elle était surement du genre asiatique, non ? Enfin dans la zone là, donc je n'ai pas dit une connerie ? Allez, qu'elle nous fasse un petit sourire et qu'elle baisse son arme, j'ai horreur de rester planter comme un poteau, il faut que je bouge et vite avant que je vienne également l'attacher pour qu'elle évite de me menacer de sa foutue arme de poing.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee] Mar 14 Juil - 17:18

Toujours réfléchir avant d'agir
fernando et maggie

Martinez. Historique de l'homme tout ce qu'il y avait de plus criminel. Un psychopathe au moins. L'affaire remontait à longtemps et d'autres fous étaient passés après lui mais son visage avait fini par lui rappeler le monstre qu'il avait été et qu'il était toujours. Ce qui était plutôt alarmant dans ce monde-ci. L'espèce humaine quasiment éteinte et ce fou trouvait le moyen d'accélérer le processus. Évidemment, s'il s'agissait de sauver sa propre vie, la chose était excusable, du moins s'en persuadait-elle mais il était plus que certain que Martinez n'avait vu là qu'un moyen de se divertir. C'était horrible. Encore aujourd'hui, elle se demandait ce qui façonnait des hommes pareils, comment il était possible d'être si vil. Ridicule dans ce monde apocalyptique ? Pas tant que ça. Les intentions des rôdeurs étaient claires, il n'y avait que celles des vivants dont il fallait se méfier. Le propre de l'homme. Elle avait déjà entendu dire au hasard d'une rencontre que c'était pour cela qu'ils payaient tous actuellement, pour tout le mal fait. Mais étrangement, Maggie se trouvait hermétique à cette pensée. C'était simplement l'univers craignait à présent. Aucune explication annexe. Aucune explication valable non plus quant à la folie dans le crâne de Martinez. Bordel. Il avait tué ces deux jeunes sans même une once d'hésitation. Encore que ce n'était pas le pire. Le pire était le sourire ou la satisfaction qui émanait de lui. Comme s'il avait accompli une noble tâche. Comme si ces jeunes avaient pu le mériter. De ce qu'elle en savait pour les avoir suivi, ils n'étaient pas de grandes menaces. Un peu faibles et de meilleurs coureurs que tueurs de zombies. Mais soit, c'était une manière comme une autre de survivre. Le type les en avait privé sans hésiter. Et pour quoi ? Elle doutait que ce soit pour ce qu'ils avaient en leur possession, ils n'avaient pas grand chose et leurs armes étaient ridiculement faites main. Pour le plaisir ... Ce n'était pourtant pas les cibles qui manquaient dans ce monde. Les rôdeurs étaient parfaits dans le rôle. Prendre les survivants lui paraissait toujours aussi ... humain. A croire que le monde entier perdait de son humanité au fil du temps. Bien qu'avec Martinez, ça date sans doute de bien plus tôt. Dégoût.

Elle aurait pu le faire taire dans l'instant. Lui ôter la vie était facile. Encore plus quand il désigna les jeunes avec désinvolture et qu'elle fit un pas de plus dans sa direction. Plus près, plus de précision. Le tir semblait facile.  

- Taisez-vous. Ils essayaient juste de survivre et au moins vous tuer aurait eu un sens. C'était justifiable. Pas comme toute cette mise en scène.

Elle se rappela soudain pourquoi elle se méfiait tant des autres survivants. Parce que beaucoup trop étaient comme lui et se découvraient un plaisir non dissimulable à tuer les autres. Et par là, elle entendait les humains. Pour ce qui était des zombies, c'était encore différent et elle se serait facilement jointe à une petite partie d'extermination de masse. Elle devrait tirer pendant qu'elle avait l'autorité sur la situation. Elle n'avait pas besoin d'explications. Aucune ne justifiait cela de toute façon.

Et il s'inquiétait pour le sang répandu. C'était tout bonnement infecte. Du dégoût encore une fois. Lui tirer une balle, interrompre sa phrase avant qu'il ne l'achève. Elle ne s'écouta absolument pas et trouvera étrangement agréable d'avoir un avantage que lui n'avait pas. Elle le connaissait. Peut-être pas autant que les enquêteurs chargés de l'affaire à l'époque mais suffisamment pour savoir à qui elle avait affaire, pour savoir quel esprit dérangé il était. Un vague sourire mauvais toujours emprunt de dégoût où elle raffermit la prise sur le beretta comme une menace s'il continuait sur cette voie.

- Quant à moi, j'ai toujours détesté les meurtriers psychopathes. Vous connaître aurait été une perte massive de temps. Ça, ça en indique suffisamment sur vous. Fit-elle en désignant ce qu'il restait du pauvre jeune homme sous la voiture. Aux dernières nouvelles, c'était la camisole de force pour vous. Vous ne pouviez pas crever au fond de cette prison.

Clairement, elle perdait son avantage de seconde en seconde. Peu de monde encore vivant pouvait témoigner du passé de Martinez, peu de monde s'y intéressait d'ailleurs. Peu de monde en dehors des flics et des curieux morbides. Qu'elle appuie pensa-t-elle à nouveau. Tirer et se débarrasser d'un monstre. Au lieu de ça, elle sortit un couteau dont elle était équipée pour rejoindre l'emplacement où gisait le premier des deux jeunes, gardant le fou dans son champ de vision et sa ligne de mire. Elle détestait faire ça. Sur un innocent qui plus est, du moins jusqu'à preuve du contraire. Mais elle enfonça l'arme dans le crâne du jeune sèchement avant de reporter son dégoût et son semblant de haine sur le seul autre être vivant du coin.

- Il ne méritait vraiment pas ça ...

Elle essuya le couteau sur son pantalon avant de le ranger à l'instinct, le regard braqué sur Martinez en quête du moindre mouvement agressif qui lui vaudrait une balle entre les deux yeux.

- Vous faisiez quoi ici ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee] Mar 14 Juil - 19:37

Qu'elle était menaçante la jeune asiatique, je faisais dans mon froc. Je rigole, c'était un peu exagéré, ça me rappelait les instants passés avec les flics quand ils me pointaient de leurs armes en m'emmenant en prison. Jamais, jamais ils n'ont essayés de comprendre mon point de vu. Enfin, ils ont rapidement déduit que j'étais un esprit torturé et avec une envie croissante pour le sang. C'est faux, c'est totalement faux. Ce que je suis, je le dois à ceux qui m'ont mené la vie dure depuis mon plus jeune age, ceux qui ont osés me rabaisser comme une merde, des vivants. Une réponse à ça ? Il n'y en avait pas, la seule réponse est que c'était une vengeance tout à fait compréhensible selon moi. Et voilà encore une personne prenant tout ça comme un acte de folie. Je ne lui en voulais pas, mais simplement parce qu'elle avait une belle gueule. S'avançant un peu plus vers moi, elle pensait probablement que je reculerai en voyant le danger devenant de plus en plus imminent, mais non, je lui tenais tête en la fixant dans les yeux, sans un mot pour la simple et bonne raison que je réfléchissais à comment renverser la tendance et lui faire payer d'une façon assez soft ses menaces. Voir un flingue braqué vers moi avec des menaces pour conclure tout ça, ça me mettait en rogne et valait mieux pas me foutre dans cet état.

" Mise en scène ? A la base ça servait à piéger des zombies, mais bon, le destin en a décidé autrement. On essaye tous de survivre, mais faire les mauvais choix voilà où ça mène et vous devriez prendre ce conseil pour vous."

Je lui adressa bien entendu un petit clin d’œil pour finir ma phrase, un clin d’œil assez arrogant pour le coup. Je me rendais pas compte sur le moment qu'elle était probablement à deux doigt de tirer sur la gâchette, serait-ce une bonne chose ? Oui et non. D'un coté ça m'éviterai de voir des abrutis dans son genre ainsi que ceux des deux pillards et d'un autre ça serait dommage vu que je ne pourrai plus admirer ce que le monde a à offrir. La terre est tellement accueillante avec plusieurs merveilles au quatre coins du globe, ça a le mérite de continuer à vivre. D'ailleurs, le comportement de cette dernière commençait sérieusement à me taper sur le système alors qu'au loin, des zombies faisaient leur approche. Des zombies ? Hmmm...surement à cause de la voiture ayant écrasé le jeune. Détourner son attention, voilà ce qu'il me fallait pour qu'ils puissent s'approcher tranquillement d'elle, ils étaient silencieux, voilà l'avantage. Les critiques fusèrent à mon égard, ce qui me laissait indifférent à l'extérieur, mais c'était une tout autre histoire intérieurement. Je pris sur moi en me voyant déjà dans quelques minutes. La voir se faire bouffer était une chose tellement jouissive à imaginer. Tout en la suivant du regard planter son couteau sur le crane du jeune que j'ai égorgé, je garda un œil sur les trois zombies en approche, de plus en plus près.

" Ce que je faisais ? La question est-elle nécessaire ?...Cette case n'est pas un endroit vraiment intéressant, mais elle m'a servit pour la nuit, malheureusement je vais devoir trouver un autre endroit vu que vous venez de gâcher mon moment."

Quelques secondes et les trois zombies seraient vraiment aux cotés de la jeune femme.

" Et vous ? A part ramener votre petit cul là où vous n’êtes pas censé être."

L'énerver était un bon moyen de détourner complètement son attention sur moi et non sur les zombies derrière.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22590

× Points de vie : :
172

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee] Ven 21 Aoû - 11:24

RP archivé suite à la suppression de Fernando. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee]

Revenir en haut Aller en bas

Toujours réfléchir avant d'agir [Maggie Lee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-