[FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1126

× Points de vie : :
29

× Copyright : :
© moony (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando) Mer 15 Juil - 11:47

 
Quest of freedom ft. Fernando
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

L'Oklahoma. C'est la première fois qu'Alliyah met les pieds dans cet Etat. Elle n'a plus le choix : elle n'a aucune envie d'aller dans le Colorado. Et pas assez d'essence pour aller traîner dans des Etats plus lointains. Pour l'instant, en tout cas. Elle prévoit de rassembler pas mal d'affaires avant d'aller ailleurs ... Loin d'ici. Plus à l'Ouest, sans aucun doute. Peut-être un peu plus au Nord. Elle n'en sait rien, en fait. Elle erre sans but concret, elle ne cherche pas à songer au lendemain. Elle ne cherche pas non plus à trouver des personnes avec qui faire la route. Les premiers mois, elle les a passés dans l'appartement de son père avant qu'elle ne se libère de son joug de la pire des façons. A présent, elle jouit de toute sa liberté avec un plaisir inouï et impossible à refréner. Enfin, elle a l'impression de revivre. C'est assez paradoxal lorsque l'on sait le sort qu'a subit l'humanité mais Alliyah est comme ça. Elle n'a jamais supporté le gouvernement dans sa globalité, n'a jamais su vivre en société. Alors tout ça, ça ne peut qu'être bénéfique pour elle. Enfin, elle est libre de tout mouvement. Enfin, elle n'est plus entravée par des lois qui lui empoissonnent l'existence plus qu'autre chose. Mieux, elle n'a plus à se soucier de sa mère, de son père, de ses sœurs. Elle ne sait pas où ils sont, probablement morts en fait, et elle n'est pas certaine de vouloir en apprendre plus. Elle est bien, là où elle est, seule. Elle n'a de comptes à rendre à personne, pas d'obligations. Elle vit sa vie comme bon lui semble à l'exception près que les rôdeurs la partagent avec elle, à présent. Ça, c'est un véritable inconvénient. Elle ne déteste pas l'idée d'ôter la vie à ces ... choses mais elle n'en reste pas moins constamment tendue et sur ses gardes.

La dernière chose qu'elle désire, c'est de se faire mordre. Vous imaginez un peu ? Devenir un de ces trucs sans état d'âmes, sans sentiments, sans aucune volonté si ce n'est celle de bouffer les survivants qui traînent encore à droite et à gauche. Non, vraiment, ce n'est pas pour elle. Elle est trop bien, baignant dans sa liberté. S'il lui prend l'envie d'aller à New-York, elle peut tenter sa chance. Si demain elle rêve de monter au toit du plus haut immeuble du coin, elle peut se le permettre. Bref, aucune entrave sur sa route, rien qu'une immense étendue de possibilités. Bien sûr, les rôdeurs sont un problème. Et le manque de nourriture et de munitions également. Elle a bien une arme de poing, volée à son père avant de quitter son appartement mais ce n'est pas suffisant. Alors, elle s'est munie d'une petite collection d'armes blanches ... un couteau de cuisine, un couteau-suisse et, surtout, une machette. Cette arme, elle l'a trouvée une semaine en arrière dans une armurerie. Elle avait déjà été pillée et vidée de fond en comble mais il restait au moins cela et Alliyah ne peut plus s'en passer à présent. Elle la manie à la perfection. La jeune femme constate sans grand étonnement qu'il ne lui reste plus beaucoup d'essence alors elle gare la voiture sur le bas-côté de la route. Quelques minutes plus tôt, elle a vu le panneau annonçant qu'elle venait d'entrer à Bartlesville, une ville relativement grande mais elle n'a plus trop le choix : sa voiture ne lui permettra pas d'aller plus loin. Il va falloir qu'elle se ravitaille ici. D'abord, de la bouffe et de l'eau et ensuite seulement de l'essence. Peut-être qu'elle en trouvera dans une de ces voitures abandonnées, qui sait ? Enfin, elle repère sans mal une supérette et s'y dirige d'un pas assuré. Bien sûr, elle jette de fréquents regards autour d'elle ... ce serait bête de se faire surprendre comme une novice. Aucun rôdeur dans le coin, c'est assez bizarre mais Alliyah ne s'en soucie pas plus que ça. Ce serait tout aussi bête de se monter la tête pour rien et de ne pas tenter sa chance. Alors, délicatement, elle pousse la porte du magasin et donne quelques coups contre la porte du bout de sa machette. Au moins, si un zombie est là, il ne tardera pas à débarquer vers elle. Et s'il s'agit d'un survivant, et bien ... elle avisera.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Father did you miss me? I've been locked up a while.
The world is so unpredictable. Things happen suddenly, unexpectedly. We want to feel we are in control of our own existence. In some ways we are, in some ways we're not. We are ruled by the forces of chance and coincidence.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando) Mer 15 Juil - 16:29


 Quest of freedom


" Hooooollllllaaaaaaaa !!!!"

Je siffla un coup de façon à attirer un quelconque zombie se trouvant dans la supérette. Il faut manger et cet endroit est le premier qui m'est tombé sous la main, une chose à ne pas négliger. Au bout de quelques secondes l'un d'eux pointa le bout de son nez, l'uniforme de la supérette sur lui et vu la tronche qu'il a, ou du moins devait avoir, il était surement le propriétaire, bien, je n'ai pas besoin de chercher comme ça. Sourire au coin, j'entra finalement à l'intérieur, laissant la porte se refermer pour ensuite me diriger vers ce dernier. Une fois assez proche je lui explosa le crane avec un coup de crosse assez violent, ouvrant une faille sur son crane qui laissa du sang gicler sur l'étagère se trouvant juste à coté. Rapide et efficace, je le fixa tomber à la renverse comme une crêpe.

" Pete, hein...je fais le tour, bouge pas je reviens."

Il ne me répondra pas, mais ça me faisait passer le temps de parler à un mort, c'est toujours mieux que de plonger dans un silence exaspérant et presque oppressant, j'aime quand ça bouge. Du coup, je fis un tour rapide entre les rangées pour me chercher quelque chose à manger. Il y avait quelques boites de conserves encore pleine, mais plus de la moitié a été dévalisé, ce qui est assez contraignant de mon point de vu. Autant ne pas faire le difficile, je pris une boite de conserve contenant des morceaux d'abricots et pris le chemin du comptoir tout à gauche de la supérette, là je serai tranquille le temps de manger, et puis de faire une pause plus que méritée. A première vue il n'y avait personne, plus aucun zombies, du moins c'est ce que je pensai avant de voir la porte arrière bloquée par une barre de fer, si ça c'était pas un signe, alors j'étais complètement à l'ouest. Des zombies, voilà ce qui se trouvait derrière, mais elle était bloquée, donc pour le coup je n'ai rien à craindre. Mon ascension se termina une fois assis sur la chaise, les pieds sur le comptoir, le dos affalé bien au fond du dossier. J'ouvris la boite avec mon couteau avant de piocher un morceau d'abricot que j'apporta à ma bouche pour en savourer pleinement la saveur.

" Hmmm..les choses simples sont les meilleures comme on dit."

Les choses simples se compliquèrent au moment où je vis une femme venir vers la supérette, seule avec sa machette en main. Si elle cherchait à s'approvisionner, elle était au bon endroit, mais par contre valait mieux qu'elle ne soit une mauvaise personne, parce que sinon c'est une balle dans la tête qui l'accueillera. Pour ma part je n'étais pas inquiet, à première vue elle n'avait pas l'air menaçante.

" Il n'y a aucun rôdeur si c'est ce que tu veux savoir...enfin au sens figuré."

Parce que ceux dans la réserve, ils étaient bien là. Mais bon, ils étaient enfermés, donc cool. Toujours les pieds sur le comptoir, détendu, j’attendais de voir la jeune femme en face afin de pouvoir la jauger et de voir ce que je ferai d'elle.
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1126

× Points de vie : :
29

× Copyright : :
© moony (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando) Jeu 16 Juil - 17:55

 
Quest of freedom ft. Fernando
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Pas de doute là-dessus : c'est de bouffe qu'Alliyah a besoin en priorité. Elle va finir par faire un malaise et c'est exactement ce qu'elle doit éviter. Parce que ça ne s'arrêterait pas là, et qu'elle se ferait sans doute bouffer en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Pas l'idéal, donc. Elle donne quelques coups dans la porte et s'apprête à attendre quelques secondes qu'un quelconque bruit se fasse entendre. Au moins, comme ça, elle est fixée et elle sait si elle peut prendre le risque d'aller à l'intérieur ou s'il faut qu'elle reste sur ses gardes. Ce à quoi elle ne s'était pas vraiment attendue, par contre, c'est que quelqu'un signifie sa présence sur un ton calme. Hein ? Ce doit être l'un des premiers survivants qu'elle croise depuis le début de ... tout ça. Un miracle qu'elle ne savoure pas à sa juste valeur. Au contraire, Alliyah évite les survivants. Elle sait qu'il serait plus sûr pour elle de se fondre dans la masse et de rejoindre un groupe mais elle n'en a aucune envie. Elle ne veut plus avoir à prétendre. En revanche, elle est soulagée de voir qu'il n'est pas menaçant. Il aurait pu, d'ores et déjà, la buter. Et cette conviction se renforce lorsqu'elle entre dans la supérette et le voit, tranquillement installé. Il est en train de manger et elle repère sans mal son arme à feu. S'il a des balles, il aurait en effet pu la buter sans état d'âme. Enfin, ce n'est pas ce qui va empêcher la jeune femme de rester méfiante. Sait-on jamais, hein ?

« Je sais l'utiliser, hein ? » Du bout du doigt, elle tapote la lame de sa manchette en lui jetant un regard entendu. Elle n'a pas croisé beaucoup de survivants mais elle se doute de ce dont ils sont capables. Elle-même serait prête à beaucoup pour s'en tirer vivante ... même si, pour cela, elle doit manipuler quelqu'un. Ou sacrifier quelqu'un. En l'occurrence, ce type n'a pas l'air bien méchant. Bon, il y a quand même quelque chose, dans son regard et dans son expression, qui la pousse à se méfier. Mais c'est logique, non ? Elle ne fait confiance à personne, c'est plus simple comme ça. Plus sûr surtout. « Pas de rôdeurs, alors ? D'autres survivants à signaler ? » Histoire qu'elle sache et qu'elle ne soit pas surprise par une attaque soudaine. Elle s'attend à tout, vraiment. Mais pour lui montrer qu'elle n'a aucunement l'intention de s'en prendre à lui - il gagnerait, de toute façon -, elle range la machette dans une poche de son sac qu'elle tient sur une épaule seulement. Sa manche est toujours à portée de main mais elle ne serait probablement pas assez rapide s'il décidait de récupérer son arme à feu. Quoi qu'il arrive, elle part perdante, alors ... Et elle a trop faim pour se poser plus de questions. « Je cherche juste de la bouffe et à boire, pas les ennuis, OK ? » Au moins, ça a le mérite d'être clair. Elle n'a plus qu'à espérer qu'elle n'est pas en train de faire la plus grosse connerie de toute sa vie.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Father did you miss me? I've been locked up a while.
The world is so unpredictable. Things happen suddenly, unexpectedly. We want to feel we are in control of our own existence. In some ways we are, in some ways we're not. We are ruled by the forces of chance and coincidence.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando) Jeu 16 Juil - 21:36


 Quest of freedom


Un silence perturbé par une voix féminine, voilà qui pourrait être fâcheux, mais ce ne fut pas le cas pour l'unique raison que c'est une femme. J'ai toujours préféré la présence d'une femme que celle d'un homme, peut-être parce que je suis attiré par elles, oue ça doit être ça. Mais là n'était pas le sujet, c'est donc gentillement et bienveillant que je rassura l'inconnue sur le fait qu'il n'y avait aucun rôdeur déambulant entre les rayons. Allait-elle me croire ? Oui ? Non ? Peut-être ? Contre toute attente ce fut un oui à la rapidité à laquelle elle s'est présentée devant moi, machette en main. Quand je dis que j'aime les femmes, si je voudrai, un coup rapide pour dégainer mon arme et PAN !!! sur le genoux. Heureusement, l'idée ne m'a pas traversée l'esprit, mais seulement parce qu'elle ne représentait aucun danger immédiat. C'est avec un léger sourire au coin que j'accueilli sa remarque. Une moue légèrement innocente se fit voir sur mon visage.

" No souci Senorita."

Un léger clin d’œil pour la route afin de la persuader de se détendre, relax, pas besoin d'aller dans l’extrême.

" Aucun survivant à part moi. Concernant les rôdeurs comme je te l'ai dit, au sens figuré il n'y en a pas, mais au sens propre il y en a derrière cette porte.

Je lui indiqua de la tete la porte un peu plus loin, celle menant à la réserve.

" Mais rien à craindre, elle tient bon. Dans le pire des cas, tu pourras te défouler s'ils venaient à se barrer, une bonne taillade de membres."

Je laissa un bref et discret rictus s'échapper de mes lèvres en imaginant la scène. Cette jeune femme découpant les zombies grâce à sa machette, baignant dans le sang. Ça ressemble presque à une version trash du carwash. Oh je déraille.....mais j'aime ça, j'adore même.

" Pourquoi, j'ai une tête à vouloir chercher la merde aux gens ? Quand même pas...aux zombies oui, mais pas aux vivants, c'est pas trop mon délire. D'ailleurs, je te conseille d'aller à la troisième rangée en partant de la gauche, ces abricots sont...incroyable."

Et pour accompagner mes paroles, j'avala un nouveau morceau d'abricot tout en continuant à admirer la supérette et de réfléchir à comment aborder la chose qui est cette fameuse situation à laquelle je ne m’attendais pas pour le coup. Bon, concentrons-nous pour attirer un minimum de confiance de la part de la jeune femme, une allié pourrait être utile par la suite. Et puis il y a un détail que j'ai rapidement pris en compte à son sujet. Elle est armée d'une machette seulement à première vue, ce qui signifie qu'elle sait la manier, donc qu'elle joue sur la discrétion, sa discrétion et mon imagination débordante pour la "violence" ou la création selon le point de vu de la personne, un bon duo.

" Et toi, tu voyage seule ?"

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1126

× Points de vie : :
29

× Copyright : :
© moony (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando) Ven 17 Juil - 17:35

 
Quest of freedom ft. Fernando
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Il est logique qu'Alliyah reste sur ses gardes. Parce que les humains ne sont pas les êtres plus fiables qui soient. La jeune femme n'a jamais été capable de s'intégrer réellement dans la société. A l'école, elle se bagarrait sans arrêt, que ce soit avec des gens de son âge ou des plus vieux, des filles comme des garçons. Si elle essaye d'être courtoise dans ce cas précis, c'est uniquement parce que c'est sa vie qui est en jeu. La dernière chose qu'elle désire, c'est de se recevoir une balle sitôt qu'elle sera en face de lui. Enfin, ce n'est pas encore le cas alors qu'elle est à l'intérieur ... Tant mieux. Elle peut un tant soit peu baisser sa vigilance surtout qu'elle sait maintenant qu'il est seul. Pas d'autre survivant, et pas d'autre rôdeur ... Hormis derrière cette porte. Dommage, la réserve doit être pleine de vivres. A moins que tout n'ait été saccagé ? On ne peut pas savoir dans quel état tout ça se trouve ... Enfin, tant qu'elle trouve de quoi manger dans le magasin même, elle s'en fout complètement. « Très bien. » Conclut-elle d'une voix ferme, juste avant de ranger sa machette. C'est le moment où, à son tour, elle fait un pas vers la 'paix'. Elle n'a aucune envie de se prendre une balle, elle ne veut rien d'autre que manger un peu. Ce n'est pas trop demandé quand même ?

Lui a l'air d'être de son avis. Tant mieux. Au moins, elle ne craint rien... Même si elle reste sur ses gardes. On sait jamais, hein ? Un sourire ironique étire les lèvres de la jeune femme lorsqu'il pose une question. Rhétorique puisqu'il y répond de lui-même en un rien de temps. S'il a une tête à chercher les emmerdes ? Sincèrement ? Si elle s'écoutait, elle l'aurait très certainement coupé pour lui faire savoir que 1) oui, il a quand même une tête à en chercher, et 2) on ne peut plus croire quoi que ce soit et qui que ce soit. Et encore moins son instinct. Alors, ce n'est pas de visu qu'elle va se faire une idée concrète de qui il est. C'est un bon point de départ, mais ce n'est pas suffisant pour être certaine qu'il ne va pas tenter de la buter, ou pire. « Des abricots ?! » Comment lui faire oublier tout ce à quoi elle vient de penser ? Comment lui faire oublier le danger potentiel ? Et bien, lui parler de bouffe, et de bonne bouffe tant qu'à faire ! Sans prendre la peine de le remercier - franchement, ces banalités n'ont plus grand intérêt -, Alliyah prend la direction indiquée. Et, effectivement, elle trouve une boîte identique à celle qu'il avait. Elle retourne par là-bas, s'installe à quelques mètres de lui sur ce qui était autrefois une caisse. Distance de sécurité élémentaire. Elle pose son sac à côté d'elle et ouvre la porte d'un geste habile. « Ouais toute seule. C'est plus sûr. » Et comment ! Au moins, elle n'a pas d'emmerdes avec qui que ce soit. « Tu viens d'où comme ça ? »

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Father did you miss me? I've been locked up a while.
The world is so unpredictable. Things happen suddenly, unexpectedly. We want to feel we are in control of our own existence. In some ways we are, in some ways we're not. We are ruled by the forces of chance and coincidence.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21102

× Points de vie : :
171

× Copyright : :
© shiya (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando) Ven 21 Aoû - 12:22

RP archivé suite à la suppression de Fernando. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando)

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] quest of freedom (ft Fernando)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-