[FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Ven 14 Aoû - 23:43




Show me mercy. Can someone rescue me.Maebh & Luke
<3
« Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. »
C'était un jour sans pour Maebh. Un jour où elle se sentait plutôt mélancolique. Le manque de sa famille se faisait ressentir atrocement. Et contrairement à d'habitude, elle préférait s'isoler. D'habitude elle fait le contraire surtout dans un moment pareil, pour éviter de penser à ses parents. Mais là la jeune brune n'avait juste pas envie, surtout que Luke se trouvait dans les parages et franchement, aujourd'hui elle préférait éviter de se confronter à lui. En plus, elle n'avait aucune idée de si se devait encore être à elle d'aller vers lui une nouvelle fois... Surtout, que la première fois la situation avait bien dégénéré et maintenant c'était limite s'ils n'étaient pas revenus au point de départ. Ne serait-ce pas pire même ?

La brune soupira en chassant ces mauvaises pensées et se leva pour se diriger vers l'extérieur du bâtiment afin de se retrouver un peu seule. Il faisait chaud mais l'air était tout à fait supportable grâce aux rares légères bourrasques de vent qui agitaient les cheveux de la jeune femme. Finalement, elle réussit à se trouver un petit coin où se poser. Une fois assise, elle plongea sa main dans la poche de son jean pour en sortir un bout de papier qu'elle déplia. Une photo. La seule photo de famille et aussi le dernier souvenir d'eux qui lui restait de ses parents. Ah, comment cela avait été fastidieux de la prendre cette photo. En y repensant, un sourire se dessina sur les lèvres de Maebh alors qu'un de ses doigts passait lentement sur la photo.

- Non non non, je ne fais pas de photos avec vous, je n'ai pas le temps ! Je dois surveiller la dinde.
- Mais mamaaaaan, la dinde elle ne va pas s'enfuir. Elle est dans le four puis avec tout ce que tu lui as mis dans le ventre, elle ne risque pas de partir loin. En plus, elle est morte ! Alleeeeez !

La mère finit par obtempérer. Personne ne pouvait résister à la petite Maebh, à son regard de chien battu et son merveilleux sourire dispensé de quelques dents. Malheureusement, la jeune anglaise avait beau avoir envie de prendre cette photo, elle ne cessait de se gesticuler comme un asticot. Il manquait quelque chose. Son chat ! Elle veut qu'il soit sur la photo de famille !

- Figaroooooo !
- Je n'ai jamais compris pourquoi elle a appelée son chat Figaro alors que c'est une femelle...
- Parce que je voulais qu'elle s'appelle comme le chat dans Pinnocchio et que ça se fait pas qu'il y ait des noms réservés qu'aux garçons !
- Bon c'est bon tout le monde est prêt ?!
- OUIIIIIIIIII


La photo était parfaite... Si on ne s'attardait pas sur la tête de la petite Maebh... Au moment du flash le chat avait déguerpi des bras de cette dernière, en lui laissant une belle griffure sur la joue. Son visage imprimé sur le papier avait une expression inégalable, une moue dessinée sur ses lèvres partagée entre le faux sourire et la grimace et les larmes naissantes dans ses yeux. Étrangement, c'était sa photo préférée. Imparfaite, mais parfaite dans un sens.

L'adolescente posa deux secondes la photo par terre afin de s'attacher les cheveux pour avoir moins chaud. Cependant, ce fut les deux secondes de trop. Sous ses yeux et sans qu'elle n'ait le temps de réagir, le bout de papier s'envola, virevoltant dans les airs avant d'atterrir plus loin derrière les grillages.

- Oh mon Dieu, non...

Elle était affolée. Une seule option s'offrait à elle. S'approchant un peu plus du grillage, Maebh observa les alentours. Aucun rôdeurs dans les parages ou du moins aucun dans son champ de vision. Peut être bien qu'elle aurait assez de temps pour faire le tour afin de sortir et récupérer sa photo avant que des rôdeurs ne se précipitent sur elle. C'était faisable. L'idée ne l'enchantait guère, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Faisant rapidement le tour, elle se retrouva devant la grande porte qui permettait d'accéder à l'extérieur de la zone 51. Sauf qu'évidemment, des gardes surveillaient les allers et venus et Maebh n'avait pas du tout le profil de quelqu'un qui partirait en excursion toute seule. Elle devait mentir, trouver une alternative. Pas sûre qu'ils la prendraient au sérieux si elle leur racontait la vraie raison. C'était complètement idiot de risquer sa vie pour un bout de papier. Elle en avait totalement conscience, mais ça ne suffisait pas à la faire reculer. Elle aurait pu également demander à quelqu'un d'aller chercher la photo pour elle, quelqu'un qui savait très bien comment réagir face à des rôdeurs, mais elle ne voulait pas. Pour une fois, il fallait qu'elle se débrouille toute seule.

- Auregan m'a envoyé chercher de l'acanthe, elle a un blessé et elle a absolument besoin de cette plante qui pousse pas loin. C'est vraiment pressé...

Son mensonge fonctionna, mais elle n'était pas vraiment fière de mentir ainsi et surtout en mêlant une autre personne qui n'a rien demandé. Normalement Auregan ne devrait pas avoir vent de cela, en tout cas Maebh l'espérait. Une fois dehors, son couteau de cuisine à la main, elle se dirigea prudemment vers l'endroit où elle avait aperçue la photo atterrir. Rapidement, l'objet tant désiré apparu dans son champ de vision, elle s'y précipita, un peu trop car elle trébucha brutalement. Voulant se relever sans vraiment y arriver, elle se rendit compte que son pied était coincé entre les racines d'un arbre. La panique l'envahit surtout que son couteau semblait inutiles contre ces racines. Il lui faudrait au moins ne serait-ce qu'une heure à couper non-stop pour qu'elle réussisse à libérer son pied. Sa première pensée fut d'appeler à l'aide mais à la vue d'un rôdeur elle se ravisa. Si elle criait, il y avait de grandes chances qu'elle ameute tous les rôdeurs du quartier. Déjà avec un zombie elle n'était pas très certaine d'avoir une chance, surtout dans cette position mais avec plusieurs c'était sûr qu'elle ne s'en sortirait pas.

© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar

En ligne

#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Lun 17 Aoû - 2:22

Le titre est trop long, tu déconnes
Maebh A. Prescott
&
Luke Harrison


 

 



 

 

Mon doigt dans ton nez, ma langue dans ton œil. Cesse donc de m'briser les burnes, sinon je te lèche comme une prune. Ça sera même pas la peine de venir t’apitoyer, c'est comme si t'étais déjà enterrée.  Δ C'est la vie maggle... C'est la vie.

Cela faisait bien une bonne grosse semaine que Luke n'avait pas eu affaire à la folie furieuse de l'anglaise Prescott. Il fallait dire qu'il l'a fuyait comme la peste. A la moindre esquisse de la couleur de ses cheveux à l'horizon, il n'hésitait pas rebrousser chemin plutôt que d'avoir à l'affronter dans un nouveau face à face explosif. Ils s'étaient séparés de façon si violente qu'il ne voyait pas vraiment comment revenir vers elle. Ou même s'il devait revenir vers elle... Maebh devait sûrement avoir la gerbe rien qu'en entendant son prénom et il ne pouvait pas réellement le lui reprocher au vu des saloperies qu'il lui avait craché au visage. Devait-il encore s'excuser ? Non... Il en avait marre de s'excuser pour quelque chose dont il ignorait tout. Il en était donc réduit à se cacher derrière des bâtiments ou des barils d'eau pour éviter de se faire repérer et avec du recul, il trouvait son comportement complètement ridicule et immature. Mais cela ne l’empêchait pas de recommencer à chaque fois qu'il l’apercevait au loin. Incorrigible, il l'avait toujours été. Stupide, il venait de le découvrir. Mais la jeune brune n'était pas non plus le centre du monde, Luke avait peur de tomber nez à nez avec elle certes, mais cela ne l'empêchait pas de circuler à sa guise dans la zone. Aidant plus que jamais aux corvées, il avait finit par à se faire une petite place au sein des autres survivants de son âge et même si son adaptation avait été compliqué, sa persévérance avait finalement portée ses fruits.

Un genou à terre, il aidait cette fois-ci le vieux doyen de la zone à s'occuper du potager grillé par la chaleur, plus excitant il n'y avait pas. Si cultiver des patates était vraisemblablement à la portée du premier con venu, faire pousser des tomates relevait de l'art. « Retire des feuilles » qu'il lui disait « Sinon elles ne grossiront jamais ! ». Luke voulait bien en retirer, mais lesquelles de feuilles ? Il apprenait plutôt vite, encore fallait-il lui répéter longtemps les choses. Alors autant vous dire qu'à la vu du visage blême de l'homme qui s'occupait du potager, Luke sentit qu'il avait fait une énorme connerie. Il avait pourtant bien suivit ses conseils : enlever quelques feuilles. Certes un peu au pif au départ mais... Il avait juste soudainement été atteint du syndrome de « toujours plus »... Oui. Il avait retiré absolument toutes les feuilles des pieds de tomates. Il n'en restait plus qu'une ou deux qui ne payaient pas grande mine et qui semblaient se battre en duel pour savoir laquelle des deux allait tomber avant l'autre. « Elles peuvent bien respirer maintenant... Faut voir le bon côté des choses ? » Un sourire mal assuré ne lui épargna malheureusement pas le coup de pied au cul qui faisait toujours plaisir. Congédié du potager et ce, jusqu'à la fin de ses jours il en était convaincu, il marchait doucement les épaules lourds de regret en direction de la réserve d'outils un peu plus en recul du reste de la zone... C'était dommage, il avait bien aimé planter des petites graines, cela avait un côté zen et nature qui lui permettait de décompresser par ces temps troublés. Il préférait de loin griller dehors en compagnie des légumes que patauger dans de l'eau froide à longueur de journée avec les vêtements sale des survivants de la zone. Une fois de plus, Luke avait merdé et en beauté.
***
C'est là qu'il l’aperçu, cette forme étrange et peu gracieuse qui gigotait de l'autre côté de la clôture. Encore un zombie qui s'était aventuré à ses risques et périls aux abords de la zone... Ces choses étaient-elles stupides au point de ne jamais retenir la leçon.. ? A cette simple vision, Luke regrettait déjà son petit potager verdoyant. Seulement ce zombie semblait étrange... S'approchant un peu plus du spécimen tout en plissant les yeux, il cru d'abord à une hallucination. Il n'arrêtait pas de penser à Maebh ces derniers jours, une véritable obsession, mais de là à y penser au point de coller son visage sur un zombie en décomposition...? « T'es glauque Luke... Sérieux. » Quelques mots et il passait son chemin. C'était du moins ce qu'il comptait faire s'il n'avait pris le temps de regarder une nouvelle fois ; et de plus près ; la scène. Il n'était pas en train de rêver ou de se faire des films pseudo érotique chelou. Non, il s'agissait bien de Maebh allongée sur le sol et luttant contre... Une racine ? Une pierre ? Quelque chose qui l'empêchait de se mouvoir à sa guise. Il lui avait fallut du temps pour y croire, mais une fois accepté, il couru jusqu'à la clôture pour lancer des regards horrifiés tout autour de lui. Des tas de questions fusaient alors dans l'esprit : que faisait-elle dehors ? Pourquoi était-elle au sol ? Comment était-elle sortie ? Pourquoi était-elle seule ? Était-elle blessée ? A cela, il n'eut aucune réponse.

Les clôtures étaient hautes, mais pas insurmontables. Raisons pour lesquelles du barbelé trônait délicieusement au dessus, empêchant quiconque de vouloir se faire la mal de cette manière là. Luke n'était armé que d'un malheureux transplantoir aussi l'idée de couper quelques mailles du grillage disparu immédiatement de son esprit. Les bâtiments quand à eux étaient bien trop éloignés de la clôture pour espérer sauter au dessus. Il risquait juste de se viander méchant sur les barbelés pour qu'au bout du compte Maebh se fasse bouffer et que lui finisse unijambiste... Avant de se faire bouffer à son tour. Non, sauter d'un toit était la dernière des conneries à ne pas faire. Luke aurait pu aller chercher un adulte pour pouvoir sortir de la zone, sa fierté personnelle ayant disparue depuis bien longtemps, mais depuis le temps qu'il en cherchait un d'adulte responsable, c'était pas maintenant et en moins de deux minutes que celui-ci allait tomber du ciel comme par magie. De plus, il ignorait pourquoi et comment Maebh avait fait pour sortir seule. Peut-être avait-elle dû désobéir à une règle de la zone.. Et dans ce cas là, aller chercher des gens risquait de la mettre encore plus en danger. Si l'un des deux devait se faire éjecter de la zone pour en avoir ignoré les règles, il fallait clairement mieux que ce soit Luke. Armé de son petit transplantoir merdique à souhait, il ne voyait plus qu'une seule solution, malgré le fait qu'elle ne lui plaisait pas : passer par dessous. « Putin. Alors non mais là, je rêve ! Sérieux Maebh ? » Jurât-il entre ses dents serrées avant de se mettre à creuser énergiquement au pied de la clôture, jetant quelques regards anxieux dans son dos comme pour s'assurer que personne n'avait eu la merveilleuse idée de vouloir le prendre la main dans le sac.

Jonglant de son regard vif entre la zone, Maebh, son zombie et son passage de taupe qui prenait peu à peu forme, il n'arrivait toujours pas à croire ce qu'il était en train de faire. Si on le choppait, il était mort, tout simplement. Mais il ne réfléchissait pas plus que ça aux conséquences de son acte, le zombie rôdant de plus en plus près de Maebh et n'allant plus tarder à la repérer à l'odeur, il fallait qu'il se bouge et vite. Si sa propre connerie pouvait la sauver, ça en valait la peine. Mais qui sait, peut-être parviendrait-elle d'elle-même à s'en débarrasser ? Luke était déjà surpris de son self-control. Lui qui pensait qu'elle était du genre à crier en cas de situation désespérée... Il se trompait. Elle lui avait dit qu'elle en avait dans le crâne et Luke n'en doutait à présent plus du tout. M'enfin, si on mettait de côté le fait qu'elle avait quand même réussi à se planter en beauté hors de la zone pour il ne savait quelles raisons. Luke n'osait pas lui parler, de peur que sa voix ne porte trop loin et n'attire encore plus vite le zombie sur elle. Il aurait tellement aimé lui dire de dégager de là, par tous les moyens possibles... Il ne supporterait pas de la voir se faire mordre face à lui, totalement impuissant derrière cette clôture. C'était tout bonnement impossible et cela n'arriverait pas, il s'en faisait la promesse. Il ne l'abandonnerait pas. Après tout, il l'aimait. Un peu et à sa manière.
© Gasmask



_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Dim 20 Sep - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Jeu 27 Aoû - 0:42




Show me mercy. Can someone rescue me.Maebh & Luke
<3
« Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. »
Plus le temps passait et plus elle se demandait si cette photo valait vraiment le coup, qu'elle risque sa vie ainsi. Ce serait vraiment idiot de se faire dévorer juste pour un petit bout de papier. Mais en même temps c'était tout ce qu'il lui restait de sa famille. Et sans cette photographie elle avait peur de les oublier. D'oublier le visage de ses proches au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Les humains oubliaient si facilement... Maebh craignait de se réveiller un matin et de ne plus se rappeler du visage de sa mère ou de son père. Que tous les détails dont elle se souvenait jusqu'à présent ne laissent place qu'à de simples silhouettes. Finalement, si, cette photo en valait la peine. Elle valait tout l'or du monde à ses yeux. Mais si elle pouvait éviter de payer cher les conséquences de ses propres actes, cela l'arrangerait vraiment. La brune avait vraiment merdé dans sa façon de faire. En plus d'avoir désobéit à l'unique règle qu'elle pensait ne jamais enfreindre, elle avait menti. Valait mieux que tout ceci ne se sache pas, elle n'avait aucune idée des risques que cela pouvait engendrer si cela se savait et elle n'avait pas vraiment envie de le découvrir.  

Tout en continuant d'agiter frénétiquement la lame de son couteau contre la racine, son regard quittant deux secondes le rôdeur, dévia rapidement sur sa gauche vers la zone où elle surprenait Luke. Cependant, cette diversion lui coûta une coupure. Voilà ce qui arrivait quand elle ne faisait pas attention à ce qu'elle faisait. Puis quelle idée de mettre un short, franchement... Maebh laissa échapper un juron alors qu'elle remarquait en même temps que le rôdeur avait fini par la repérer. Le contraire aurait été trop beau, évidemment... Son cœur tambourinait dans sa poitrine. Ses gestes se faisaient beaucoup moins précis. De la précipitation, trop de précipitation. Peut-être qu'elle avait réussi à rester calme jusqu'à présent mais à présent que l'adolescente voyait le zombie s'avancer vers elle, elle paniquait. Agitant nerveusement son pied droit dans l'espoir de le décoincer de par sa force ou par l'adrénaline, elle se rendit très vite compte qu'elle l'enfonçait plus qu'autre chose. Mais elle ne pouvait pas baisser les bras. Pas alors que Luke était là. La brune ne voulait pas se faire mordre devant lui, elle ne voulait en aucun cas qu'il ait cela sur la conscience.

Cette simple pensée, suffit à lui redonner ne serait ce qu'un peu de courage. Assez pour faire le vide dans sa tête, assez pour réfléchir aux solutions qui se présentaient à elle. Une idée surgit dans son esprit, pas sûre qu'elle fonctionne mais ça valait le coup d'essayer. Une fois que la chose était assez près d'elle, elle lui fit un croche-pieds pour que celle-ci se retrouve à terre. Comme Maebh l'avait prévu la créature tenta de l'attraper avec ses bras alors avec son couteau elle planta la lame dans la paume du rôdeur, clouant sa main au sol. Elle ne put s'empêcher de grimacer face à son geste. Elle détestait cela, une telle violence lui avait demandé un effort énorme. Malheureusement, ceci n'était pas suffisant. Parce que le zombie même avec qu'une seule main disponible continuait de ramper vers elle. La brune avait beau la faire reculer à l'aide de divers coups de pieds mais le rôdeur revenait à la charge encore et toujours. Malheureusement, Maebh se fatiguait à force d'user le même pied, ses coups se faisaient moins brutales, plus lents. Mais la jeune femme n'en démordait pas, elle continuait. Qu'est ce qu'elle pouvait faire d'autre ? L'anglaise n'osait même pas jeter un regard en direction de Luke. Elle avait trop peur. Cette panique tirant sur les traits de son joli visage, elle ne voulait pas que ce soit la dernière image qu'il garde d'elle. Maebh était totalement terrifiée. La seule barrière entre le zombie et sa chair, était sa chaussure. S'il arrivait à l'attraper, c'était mort. D'ailleurs, c'est ce qui arriva. La main de la créature finit par se refermer sur sa converse tandis que sa mâchoire s'approchait dangereusement de la jambe de la brune alors que cette dernière se mit à crier...

© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar

En ligne

#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Sam 12 Sep - 5:27

Le titre est trop long, tu déconnes
Maebh A. Prescott
&
Luke Harrison


 

 



 

 

Mon doigt dans ton nez, ma langue dans ton œil. Cesse donc de m'briser les burnes, sinon je te lèche comme une prune. Ça sera même pas la peine de venir t’apitoyer, c'est comme si t'étais déjà enterrée.  Δ C'est la vie maggle... C'est la vie.

C'était une vraie chance que ces derniers jours eurent été quelque peu pluvieux, rendant ainsi la terre suffisamment meuble et tendre pour être travaillée rapidement et efficacement, malgré le petit transplantoir merdique à souhait dont il disposait pour faire son œuvre. C'était comme tendre un tube de colle bon marché et une ficelle à quelqu'un en lui demandant de créer un hélicoptère, c'était tout simplement im-po-ssible. Mais Luke ne chômait pas, si bien qu'au bout de quelques minutes à peine, son trou de taupe commençait à prendre forme. En fait, il creusait si énergiquement depuis le début qu'il avait eu le temps de se faire des ampoules dans les mains, de se les exploser et de se refaire des ampoules dans ses ampoules explosées. Ampouleception. Autant dire que ses mains ne ressemblaient plus à grand chose à l'heure qu'il était et lui faisait en plus de cela un mal de chien terrible. « Putin de bordel de merde. » Jura-t-il d'un seul trait entre ses dents serrées. « J'vais la buter sérieux... Non Luke : tu vas buter le zombie et après tu la butes. Dans cette ordre là, c'est mieux... Ouais c'est bien ça, comme plan. » se maugréa-t-il faiblement à lui-même tout en penchant très légèrement la tête sous l'énervement et la douleur montante de ses mains. Dire qu'il en avait ras le cul aura été un doux euphémisme devant la tournure chaotique de la situation actuelle. Il allait manquer de temps, c'était évident : le zombie avait déjà repéré Maebh, que lui n'était même au milieu de l'avancé de son chantier. Il allait devoir forcer le passage pour arriver à temps, une chance pour lui qu'il ne soit pas encore bien gros... Finalement avoir 14ans pouvait avoir des avantages... Maigres et peu classieux certes, mais des avantages quand même ! Retirant maladroitement ses chaussures puis sa ceinture d'un geste sec, il creusa encore quelques coups pour dégager la sortie de son trou de l'autre côté du grillage et s'accorder bonne conscience avant de lancer un dernier regard vers Maebh, qui était en train de donner des coups de pieds dans le crâne du zombie. A la vue de ce bordel, il n'hésita pas une seconde de plus avant de se glisser sous le grillage, après avoir pris soin de passer son transplantoir de l'autre côté. Il fallait y aller maintenant, une minute de plus et qui sait ce qui arriverait à Maebh. Putin... Et s'il arrivait trop tard ? Et si elle était déjà mordue ? Et s'il arrivait au moment où il la mordait... ? Luke ne préférait pas y penser, car il ne savait pas comment réagir face à... « Ça ».

Le trou n'était pas bien gros... Sa tête avait réussi à passer d'une façon totalement obscure pour lui qui n'y croyait pas une seule seconde, mais son buste ne semblait pas vouloir coopérer aussi facilement. Luke avait beau vider toute l'air de ses poumons pour réduire au maximum le volume de sa cage thoracique, rien n'y faisait : ça ne passait pas. Putin de merde que ça ne passera pas... Il allait rester coincé là, comme le dernier des cons à attendre que le zombie en finisse avec Maebh, avant de venir le bouffer à son tour. Si la panique qui le submergeait à ce moment précis n’arrangeait clairement pas les choses, il dût se faire violence intérieurement pour garder son sang-froid et reprendre la situation en main. Chacune de ses respirations lui provoquaient une vive douleur dans la poitrine, sa cage thoracique étant toujours aussi compressée sous la barrière de la zone. C'est centimètre après centimètre qu'il finit par s'y extirper totalement, lâchant alors un long et sifflant soupire de satisfaction. Mais l'heure n'était pas au soulagement, bien au contraire. Un regard en arrière avait suffit à Luke de voir que la situation s'était accélérée du côté de la brune. Le zombie était à présent sur elle et tentait avec acharnement de goûter un morceau de son mollet qui semblait bien savoureux à ses yeux. Autant dire que lorsqu’elle se mit à crier, Luke ne mit pas plus de quelques secondes à passer le reste de son corps par le trou. Il était hors de la zone et si cela aurait pu le faire jouir intérieurement, il ne resta pas là à savourer sa petite victoire personnelle.

Non. C'est armé de son transplantoir qu'il s'élança vers Maebh, bien décidé à introduire comme il se devait les présentations entre monsieur le transplantoir et madame la tête du zombie. Frapper le danger de toutes ses forces, de quoi le repousser totalement de la jambe de la brune et ainsi l'écarter une bonne fois pour toute d'une mort assurée, voilà son objectif. Avec l'élan, le choc fut bien plus violent qu'il ne l'aurait cru si bien que certaines dents terminèrent leur course impromptue sur le t-shirt et short de Maebh. Ou peut-être cela venait-il du fait qu'il ne s'était jamais autant énervé et défoulé sur un zombie ? Peut-être. Luke n'avait rien de spécial contre ces choses. Il ne les considérait plus comme « humaines » depuis bien longtemps et n'avait donc aucun mal à les tuer mais, ne prenait aucun plaisir à le faire contrairement à certains survivants qu'il avait pu croiser durant son périple. Le coup fut donc brutal et cassant. Il ne s'agissait que d'un bruit sourd accompagné d'un craquement sec et pourtant Luke n'en avait pas assez. Il voulait être sûr de sa mort. Le savoir incapable de lever ne serait-ce qu'une main, aussi décomposée soit-elle, contre Maebh. C'est alors qu'il se mit à planter à plusieurs reprises son transplantoir dans le crâne mou de ce zombie sans éprouver une once de remord ou de dégoût. Ce zombie qui était alors passé du statut d'agresseur à celui de victime potentielle en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Si le son spongieux qui se dégageait de ses coups à répétition n'avait rien d'alléchant, la vision que Luke offrait à Maebh ne devait pas être de tout repos non plus. Mais dans le feu de l'action, il n'y pensait guère. Tout ce qu'il voulait c'était le tuer, le rendre totalement inoffensif et s'il ne voulait pas s'arrêter de cogner, c'était également parce qu'il avait peur de se retourner vers Maebh et se rendre compte qu'elle avait été mordue. En fait, même lui demander si elle allait bien lui faisait peur. Mais il ne pouvait pas continuer de planter son transplantoir dans la bouillie de zombie qui lui servait autrefois de cerveau. Non... Pour quoi allait-il passer aux yeux de l'anglaise ? D'un psychopathe ? D'un sadique ? D'un fou ? Il n'était rien de tout ça. Tout du moins, il l'espérait.

Lâchant finalement son arme, il trouva la force nécessaire en lui pour se retourner vers Maebh. Il s’accroupit au niveau de sa jambe puis hésita quelques secondes à poser ses mains sur celle-ci, voyant bien que son pied était bloqué entres des racines. « Il...Il t'as mordu ? Est-ce que ça va ? » Hasarda-t-il la gorgé complètement nouée et le regard fuyant à moitié désespéré, s'imaginant déjà le pire des scénarios possible : lui, tuant Maebh d'un coup de transplantoir dans la tête. Ne sachant pas quoi dire de plus, il se contenta de baisser la tête quelques instants, comme pour essayer de se calmer. Il voulait lui crier dessus, lui demander ce qu'elle foutait là toute seule. Mais cette fois-ci, son inquiétude était bien plus forte que la colère. Remarquant alors la coupure sur sa jambe, il n'eut aucun mal à deviner l'origine de celle-ci : son couteau. Sans nul doute en essayant de se dégager de là, les griffures d'un zombie ne donnant pas quelque chose d'aussi net et profond. « Il a touché à ta blessure ? » Retirant sa chemise pour venir entourer solidement sa plaie afin d'éviter tout contact extérieur qui risquerait de l'infecter, il faisait en sorte d'éviter soigneusement ses regards. L'adrénaline quant à elle n'étant toujours pas totalement retombée.

© Gasmask



_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Dim 27 Sep - 15:23




Show me mercy. Can someone rescue me.Maebh & Luke
<3
« Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. »
Les battements de son cœur semblaient résonner à l'intérieur de son crane. Le temps semblait s'être ralentit, comme si elle était une simple spectatrice de son propre sort. Cette tête décomposée qui s'approchait de sa chair tant convoitée sans qu'elle ne puisse rien faire, juste un cri réussissait à s'échapper de ses lèvres. Son cœur battait tellement fort que Maebh se demandait si elle n'allait plutôt pas crever d'une crise cardiaque plutôt que d'une morsure. Si c'était à choisir elle préférait la première option, au moins c'est plus rapide. Elle ne voulait en aucun cas se faire mordre, elle n'avait aucune envie de se voir condamner, de contraindre quelqu'un de la tuer. Non, si elle se faisait mordre, elle se plantera elle-même une balle dans le crane. Mais pourquoi pensait-elle à des solutions si radicale alors qu'on pouvait 'tout simplement' lui couper la jambe pour qu'elle y survive ?  Pour qu'elle devienne encore plus inutile ? Pour qu'elle puisse encore moins courir ? Non merci...

Maebh n'avait tellement pas foi en ses chances de survie, qu'elle n'avait pas du tout pensée à la possibilité que Luke parvienne jusqu'à elle, à temps. Et pourtant c'est ce qu'il arriva. Le rôdeur n'eut pas le temps de poser sa mâchoire contre sa peau qu'il se retrouvait hors d'état de nuire, ses dents dans la brutalité du coup atterrissant sur ses vêtements. Et ceci suffisait à donner la nausée à la jeune brune. Elle ne se sentait vraiment pas bien. Cependant, tout n'allait pas en s'arrangeant. Le zombie avait beau être hors d'état de nuire, Luke semblait s'acharner contre ce dernier. L'anglaise ne pouvait pas supporter un tel spectacle alors elle tournait la tête bien que le son, loin d'être alléchant, parvenait encore jusqu'à ses oreilles.

- Luke...

Un murmure, une supplication. Elle ne parvenait même pas à le regarder. Tout ça, c'était trop pour elle. Même si cette créature était à deux doigts de la bouffer, elle n'arrivait pas à se dire que cet acharnement était tout à fait justifié. Heureusement, Luke finit par s’arrêter mais ce n'est pas pour autant que Maebh relevait directement la tête vers lui. Non, son regard était toujours détourné tout comme celui du brun qui fuyait lui aussi le sien. Alors que ce dernier l'interrogeait, la jeune anglaise restait silencieuse, se renfermant sur elle-même, tellement elle culpabilisait sur ce qu'il venait de se passer. Puis elle-même ne savait pas vraiment si elle allait bien ou pas. D'un côté, oui elle allait bien du fait qu'elle n'avait pas été mordue et qu'elle n'était pas morte, mais d'un autre côté, non elle n'allait pas bien du tout. Et surtout, elle s'en voulait d'inquiéter ainsi le garçon et ceci ne s’améliora pas quand elle trouva enfin le courage de relever les yeux vers lui. Le fuyant regard de Luke, la poussa à prendre la parole, à s'excuser de ses propres conneries.

- Je suis désolée, je suis désolée, je suis désolée... Je suis trop conne, je ne suis qu'une idiote ! Je suis désolée...

Elle cachait son visage entre ses mains. Elle aurait tant voulu prendre les jambes à son cou, mais elle ne pouvait pas. Cette foutue racine, l'obligeant à rester là pleine de culpabilité devant Luke, l'obligeant à lui faire face. Mais elle n'en avait pas le courage et elle trouvait que comme solution de couvrir son visage de ses mains. De plus, elle redoutait l'instant où il lui demandera qu'est ce qu'elle foutait là au dehors. Car il allait le faire évidemment et il allait aussi très certainement la tuer quand il comprendra sa raison. Déjà qu'ils ne s'étaient pas quittés en bon terme l'autre jour, là ça allait être pire et c'était encore de sa faute. Et cette fois-ci à cent pour cent. Le problème avec Maebh, c'est qu'elle a beau avoir une certaine intelligence, cependant l'adolescente réfléchit plus souvent avec son cœur qu'avec sa tête. Ce qui fait que lorsque la photo s'est retrouvée de l'autre côté du grillage, il n'y avait pas d'autre solution pour elle que d'aller la chercher même si sa logique savait que ce n'était pas une très bonne idée. Comme l'autre fois avec Luke où elle avait conscience au fond d'elle qu'elle aurait dû le laisser tout seul dès le départ quand il le lui avait fait comprendre, mais pourtant elle ne l'avait pas fait et était restée dans l'espoir d'arranger la situation un minimum, ce qui n'avait pas marché évidemment.

© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar

En ligne

#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Mer 30 Sep - 23:08

Le titre est trop long, tu déconnes
Maebh A. Prescott
&
Luke Harrison


 

 



 

 

Mon doigt dans ton nez, ma langue dans ton œil. Cesse donc de m'briser les burnes, sinon je te lèche comme une prune. Ça sera même pas la peine de venir t’apitoyer, c'est comme si t'étais déjà enterrée.  Δ C'est la vie maggle... C'est la vie.

Il ne l'avait pas entendu murmurer son nom, supplier même. Car s'il l'avait vu, entendu et compris, il se serait immédiatement calmé, voyant bien l'état dans lequel cela la mettait. Il s'en voulait terriblement, mais ça avait été plus fort que lui. Il voulait le tuer et il se devait de le faire... Il ne pouvait tout simplement pas faire d'erreur, pas alors que cela s'était joué à quelques secondes à peine. Elle n'avait pas répondu à ses questions et cela l'inquiétait au plus haut point. Sans attendre plus longtemps, il s'était mis à inspecter de lui-même les moindres parcelles de son corps qui était selon-lui exposée au danger, recherchant alors une quelconque trace de morsure. Mais rien... Il ne trouva absolument rien... Dieu merci. Seulement, les choses n'allaient pas en s'arrangeant pour l'anglaise. Elle n'allait pas bien et cela le força à la regarder. Elle était là, à ses côtés toujours allongée sur le sol, les mains sur son visage, un pied toujours bloqué et un flot d'excuses s'échappant sans aucune raison valable de ses lèvres. Luke ne savait plus quoi faire... Il ne l'avait pourtant pas engueulé... Pas encore du moins, alors pourquoi s'excusait-elle au juste ? Avait-elle aussi peur de lui ? Avait-elle aussi peur de le décevoir ? Non... Ça devait être autre chose, mais quoi ? D'un léger revers de la main, il retira les derniers restes de zombie qui avait terminé leurs routes sur les vêtements de la brune, à son plus grand malaise. C'était en voyant Maebh dans cette faiblesse extrême qu'il comprit que cette fois ci, il était allé trop loin. Totalement alarmé par l'état de choc qu'elle était en train de traverser juste sous ses yeux, sa première réaction fut de jeter quelques regards anxieux tout autour d'eux. S'assurant qu'aucun rôdeur n'était caché à proximité. Il aurait été stupide que Luke se fasse prendre par surprise après tous ses efforts pour la rejoindre et la mettre en sécurité.

Luke ne savait pas vraiment quoi faire ou quoi dire pour la rassurer. En fait, c'était la première fois qu'il était confronté à ce genre de situation, aussi hésitât-il plusieurs secondes avant d'essayer de la calmer. « Maebh... » Comment-ça t-il doucement tandis qu'elle continuait de s'excuser et de se traiter d'idiote. Ses paroles ne semblaient pas l'atteindre, fallait-il parler plus fort au risque de remuer le couteau dans la plaie ? Lui hurler dessus à ce moment précis était la dernière chose qu'il voulait faire et pourtant, il ne voyait pas d'autres façons pour qu'elle le remarque, pour qu'elle accepte de le regarder et qu'elle cesse de se rabaisser ainsi. « Maebh ! » Haussât-il d'un ton sec, posant ses mains sur ses poignets, la forçant alors à découvrir son visage. « C'est bon. Là, regarde-moi... Hey... C'est bon... On décoince ton pied et tu rentres dans la zone. C'est fini... C'est fini, ok ? Désolé pour... Ça.» Marmonna-t-il maladroitement avant de relâcher doucement ses poignets, se sentant mal de la forcer ainsi à sortir de sa bulle. Mais il ne pouvait pas la laisser dans cet état là... Ce n'était pas le bon moment pour elle de lui claquer dans les doigts, vraiment pas. Il récupéra son couteau, le jugeant plus utile en sa possession que dans celle de Maebh. Peut-être qu'avec ça, il parviendrait à entailler suffisamment la racine pour permettre à son pied de s'y extirper ? L'affaire ne semblait pas gagnée d’avance. Elle avait tellement forcé sur sa cheville que celle-ci ne payait plus bonne mine, Luke espérait qu'elle ne se soit pas blessée inutilement en voulant à tout prix se dégager de là. En fait, voir la brune aussi mal en point l'attristait terriblement : « Maebh... » souffla-t-il désespérément alors qu'il observait plus en détail l'état de sa cheville totalement meurtrie.

Sans la chaussure, cela sera peut-être plus aisé de la sortir de ce putin de piège à cons. C'était du moins la première solution que Luke s'empressa d'exécuter. De ses doigts valides, il se mit à défaire ses lacets, silencieusement. L'espace pour négocier les boucles étant restreint, autant dire que Luke rencontrait d'énormes difficultés à défaire un simple nœud... De quoi faire monter un peu plus sa frustration, mais à force de persévérance il parvint à détendre les attaches. « Essaye doucement là pour voir ? » lui demandât-il toujours une main sous sa cheville prêt à la soutenir pour favoriser le dégagement. Luke avait certes un tas de questions, mais même s'il était salop et direct à ses heures perdues, il avait toujours eu le sens des priorités et ici, sa priorité était de mettre Maebh à l’abri. Ils auraient alors tout le temps de parler une fois cela fait...
© Gasmask



_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Dim 29 Nov - 19:49




Show me mercy. Can someone rescue me.Maebh & Luke
<3
« Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. »

Les questions de Luke n'étaient plus que des murmures lointains dans son cerveau, tels de faibles échos. Elle s'enfonçait dans l'obscurité de son esprit, des pensées sombres prenant possession de ce dernier. Tant d'imprudences commis. A quoi elle pensait bon sang ? Enfreindre ainsi les règles de la zone pour se jeter comme ça dans la gueule du loup... Pire ! Pousser aussi Luke à les enfreindre aussi... Tout cela ne lui ressemblait pas du tout. Ce n'était qu'après coup, qu'elle se rendait compte de l'énormité de son/ses erreur(s) et des conséquences que cela pourrait avoir sur eux. Est-ce qu'elle risque d'être renvoyé de la zone à cause de cela ? Est-ce qu'il risque d'être renvoyé de la zone lui aussi ? Se rendant compte de tous ces facteurs, elle se confondait en excuses, se rabaissait sans même plus écouter Luke.

Maebh n'osait même pas imaginer si elle arriverait à survivre dehors si elle était expulsée de la zone. Elle n'était pas faite pour l'extérieur. Personnellement, depuis le début, elle n'a jamais cru en ses propres chances de survie même s'il lui est arrivée d'affirmer le contraire. Pourtant, jusqu'ici on peut dire qu'elle s'en est plutôt bien sortie. Mais elle ne se revoyait pas en mode survivante, en mode nomade, toujours aux aguets, jamais au même endroit. Elle ne le supporterait pas, pas après avoir vécu dans cette zone. La jeune anglaise avait peur de se retrouver à nouveau à l'extérieur et ce qu'elle venait de vivre alimentait d'autant plus cette crainte.

La brune ne se souvenait plus de qui elle avait entendue en parler mais c'était vrai, rester dans cette zone les ramollissaient tous, d'un côté. En sortant pour aller chercher sa photo, elle ne s'était pas vraiment rendu compte du réel danger auquel elle se présentait, elle avait comme oublié le comportement à adopter. Et désormais, elle s'en mordait les doigts, elle avait honte de son imprudence, tellement qu'elle se cachait le visage derrière ses mains. Cependant, Maebh fut contrainte de sortir de sa bulle, Luke l'y obligeant en posant ses doigts sur ses poignets. Un retour à la réalité forcée. Son regard se retrouvant dans celui du garçon, mais aussitôt elle l'abaissait, remuant légèrement sa tête de haut en bas face à ses paroles.

- Je suis désolée...

Elle s'excusait une nouvelle fois lorsque Luke souffla son nom, enfonçant sa tête dans ses épaules. Seulement des excuses semblaient vouloir sortir de sa bouche. Elle savait qu'elle avait fait une putain d'erreur, l'état de sa cheville suffisait pour en témoigner. Oui ce n'était pas beau à voir mais franchement Maebh n'était pas d'humeur à se plaindre et ce n'était pas son genre non plus.

Maebh tenta de bouger sa cheville pour se dégager lorsque Luke lui demanda. C'était douloureux, mais elle força tout de même, grimaçant discrètement. A force de persévérance et avec l'aide du brun, elle réussit à extirper son pied, enfin.

- Merc..i...

L'anglaise dut s'interrompre quelques secondes, car en se mettant debout, elle se rendit compte qu'elle ne pouvait pas s'appuyer trop sur l'une de ses chevilles. Bravo Maebh, de pire en pire... Plus jamais, elle ne sortira de la zone, plu jamais elle enfreindra les règles. Si elles étaient là, c'était bien pour une raison et elle en avait bien la preuve. Cependant, ne voulant pas inquiéter encore plus Luke, elle esquissa un léger sourire.

- C'est bon, on peut rentrer. Je vais bien..

Elle n'aimait pas mentir et pourtant ce n'était pas la première fois qu'elle mentait pour assurer qu'elle allait bien. Maebh elle était comme ça, elle préférait se préoccuper des autres, plutôt qu'on se préoccupe d'elle.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar

En ligne

#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Mer 30 Déc - 22:18

Le titre est trop long, tu déconnes
Maebh A. Prescott
&
Luke Harrison


 

 



 

 

Mon doigt dans ton nez, ma langue dans ton œil. Cesse donc de m'briser les burnes, sinon je te lèche comme une prune. Ça sera même pas la peine de venir t’apitoyer, c'est comme si t'étais déjà enterrée.  Δ C'est la vie maggle... C'est la vie.

Finalement son pied avait réussi à se dégager de là. Il était en piteux état et allait sans doute demander plusieurs jours de repos pour retrouver sa beauté (et sa fonctionnalité) d'antan, mais il fallait voir le bon côté des choses : Maebh était saine et sauve. Amochée certes, mais en vie et en un seul morceau. Luke n'en demandait pas plus. « Attention. » lâcha-t-il précipitamment dans un murmure en la voyant se redresser difficilement. Ses mains étaient prêtes à la rattraper si elle venait à perdre l'équilibre pour quelconques raisons. La voir tanguer ainsi n'était pas bon signe pour la suite.

L'adrénaline totalement retombée, l'inquiétude de Luke commença doucement à se remplacer par de la colère. En aucun cas il n'était responsable de Maebh, elle était plus grande qui lui et agissait comme bon elle le voulait, mais il n'allait pas se retenir de lui dire ce que lui, petit adolescent pré-pubère sans importance à ses yeux, pensait de son acte qu'il jugeait de complètement... Irréfléchi et stupide. « Un peu qu'on va rentrer oui ! Sauf si tu attends quelqu'un d'autre ? » renchérit-il sur le ton le plus sarcastique et agacé qu'il était capable de produire. Quelle bonne idée avait-elle encore eu, de sortir ainsi seule... Il n'en revenait toujours pas. « Tu peux marcher t'es sûre... ? Je peux pas te raccompagner jusqu'à la porte... Tu vas devoir y aller toute seule. Mais bon... T'es suffisamment grande pour y arriver sans l'aide d'un gamin.  » D'un petit regard en arrière, il lui fit lui comprendre qu'il ne pouvait pas laisser le trou qu'il venait de faire sans surveillance. Même si celui-ci était minuscule et qu'un zombie ne parviendrait sans doute pas à le franchir en un seul morceau, il serait tout de même embêtant qu'un tronc de zombie se balade librement dans la zone. Pire que d'être expulsé tous les deux sur le champ, des gens risqueraient de mourir à cause de, d'une... « Qu'est-ce que tu foutais dehors d'ailleurs ? ». Soudainement, le brun fronça les sourcils pour plonger son regard polaire et accusateur dans celui de l'anglaise. Elle devait avoir ses raisons et Luke était curieux de les entendre. Mais l'heure n'était pas à la discussion et cela, il s'en rendit compte très rapidement en croyant entendre un nouveau râlement gras. « Bon non, tu sais quoi ? Rentre... Rentre et on en reparle à l'intérieur ok ? Ça sert à rien de rester là. On se retrouve à l'intérieur. Ok ? » Si Luke se répétait, ce n'était pas dans l'optique de se foutre d'elle ou quoi, il voulait juste être sûre qu'elle comprenait bien ce qu'elle devait faire. Après le choc qu'elle venait de traverser qui savait réellement ce qui était en train de se passer dans sa tête ? Son sourire sonnait faux, comme les propos qu'elle tenait. Dans une situation comme celle-ci, personne n'aurait eu l'envie de sourire. Fred peut-être, mais ce fou furieux n'était pas là, Dieu merci.

« Tiens, reprends le. » Attrapant le frêle poignet de la brune pour y poser fermement le couteau qu'il avait récupéré précédemment, il venu refermer les doigts de Maebh sur le manche. Inquiet il l'était et si cela ne tenait qu'à lui, il l'aurait accompagné jusqu'au portail. Mais allait-il vraiment courir le risque de laisser le trou sans surveillance... ? Observant successivement les deux options qui se proposait à lui, il resta un moment silencieux, perplexe. Savoir Maebh en sécurité était plus important que de savoir son passage de fortune sans surveillance. Après tout, si Luke la laissait partir seule et blessée et qu'un zombie l'attaquait. Serait-elle en mesure de se défendre, de le tuer ? Bien sûr que non, elle n'était même plus en mesure de courir... Rester ici à reboucher le trou, reviendrait à rendre inutile tout ce pourquoi il l'avait justement fait. « ...Je vais te raccompagner au moins jusqu'à l'angle là-bas... » Cela était sans doute le meilleur compris qu'il pouvait faire. Ramassant son transplantoir couvert de sang, il venu l’essuyer rapidement contre son jean avant de se retourner vers Maebh. « T'as besoin d'aide pour marcher ? » Cette fois-ci, son ton était plus calme, plus empathique. Malgré ses pseudos reproches, Luke appréciait réellement Maebh, même s'il était peut-être dur pour l'anglaise de le concevoir. Il ne lui pardonnait pas le fait de l'avoir... Rejeté. Non, cette rancune était toujours bien présente en lui, mais il arrivait à en faire abstraction pour le moment...
© Gasmask



_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke Lun 11 Jan - 4:28




Show me mercy. Can someone rescue me.Maebh & Luke
<3
« Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. »
Maebh se mordit la lèvre et en percevant l'agacement de Luke, le léger sourire qu'elle arborait disparut aussitôt. Le retour allait vraiment être… joyeux… Et cela allait encore être de sa faute, car encore une fois, elle n'avait pas réfléchi avant d'agir. Et cette fois-ci cela engendrait des conséquences plus importantes que des querelles d'adolescents et plutôt sérieuses. Luke devait vraiment la prendre pour une gamine. Et n'était-ce pas ce qu'elle était finalement ? Une gamine qui ne se rendait pas compte du réel danger du monde extérieur. C'était comme si leur relation était en quelque sorte revenue au point de départ. Mais que pouvait-elle y faire ? Rien sinon laisser le temps apaiser les tensions. Elle ne pouvait pas tout résoudre, elle l'avait bien compris. A chaque fois, qu'elle essayait cela finissait toujours par empirer d'une façon ou d'une autre

- Oui, je peux marcher.

Et elle n'avait pas trop le choix. A part en marchant comment pourrait-elle rentrer ? Ce n'était pas Luke qui allait la porter… Certes, elle avait mal, mais la douleur ça se surmonte. Il était plus important que le brun aille surveiller le trou que de l'accompagner dans le but de s'assurer qu'elle rentre dans la zone saine et sauve. Elle n'allait quand même pas se faire bouffer en cours de route sinon c'est que le destin s'acharnerait vraiment sur elle.

La question fatidique finit par franchir les lèvres de Luke. Croisant son regard, elle baissa immédiatement ses yeux au sol, agitant ses doigts nerveusement. A son grand soulagement, le supplice s'arrêta alors qu'il décidait qu'ils reparleraient de tout ça, une fois rentré. Elle n'était pas pressée, mais alors pas du tout.

- Ok.

Elle n'osait même pas se retourner pour chercher d'où venait le râle qu'ils venaient d'entendre. Si la jeune anglaise apercevait un nouveau rôdeur maintenant, elle ne pourrait pas contenir ses tremblements. Et ce serait complètement mort pour faire croire à Luke, qu'elle allait parfaitement bien. Déjà qu'il ne semblait pas vraiment y croire…Comment pouvait-elle réussir à faire croire quoi que ce soit dans l'état où elle était ?

Redevenue silencieuse et ne réagissant pas vraiment, comme si son esprit voulait s'échapper ailleurs, elle se laissa faire lorsqu'il glissa son couteau dans sa paume. Ceci servait-il vraiment à quelque chose ? Elle n'était même pas capable de se défendre correctement… Tout ce qu'elle savait faire, c'était de se blesser. Les anciennes paroles prononcées par Luke par le passé, lui revinrent en mémoire « tu n'es qu'un poids. Pour les autres comme pour toi-même. » peut-être que finalement c'était vrai. Peut-être que depuis le début il avait eu raison sur son compte. Et le fait qu'il veuille la raccompagner quitte à laisser le trou sans surveillance quelques instants, suffisait à appuyer ses pensées. Ce n'est que seulement lorsque Luke lui demanda si elle avait besoin d'aide, qu'elle se décida d'ouvrir à nouveau sa bouche, remontant lentement ses yeux vers les siens.

- Non. Je peux me débrouiller toute seule. Et je peux rentrer toute seule aussi. Va surveiller le trou, s'il te plait. Je ne veux pas risquer la sécurité de toute la zone, juste pour mon bien-être personnel. J'ai causé assez de problèmes comme ça…

Sans même lui laisser le temps de répondre, elle tourna des talons quelque peu fébrilement, mais se força à adopter une allure rapide pour pouvoir rentrer le plus rapidement à l'intérieur de la zone. Elle tremblait de tout son long sous l'intense douleur que cela engendrait et quelques larmes coulèrent sur ses joues, mais elle les essaya rapidement. Manquerait plus qu'elle pleure, tiens. Il fallait qu'elle évite que ses yeux ne s'embuent de risque de tomber sur un rôdeur sans s'en apercevoir et aussi parce qu'elle devra faire bonne figure devant les gardes placés au niveau de la porte. Il ne fallait qu'ils ne se doutent de rien, de ce qui s'est passé là au-dehors.

- Alors, tu reviens les mains vides ?

Quoi ? Ah oui… La plante. L'excuse qu'elle avait donné pour pouvoir sortir. Merde, elle n'y pensait plus avec tout ça. Voilà qu'elle allait se décrédibiliser, ils allaient se rendre compte qu'elle avait menti.

- Je ne l'ai pas trouvée. Soit elle ne pousse plus dans les parages, soit ben je l'ai loupée…

Avec un regard quelque peu méfiant, ils la laissèrent passer sans lui poser plus de questions et elle dû faire un effort surhumain pour adopter une démarche normal jusqu'à ce qu'ils ne s'occupent plus d'elle. Il ne lui restait désormais plus qu'à aller rejoindre Luke. Elle aurait pu directement rentrer dans le bâtiment et l'esquiver afin de ne pas avoir à répondre à sa question, mais ça ne se ferait pas. Il l'avait sauvé et méritait donc de savoir pourquoi. Ouais, non, il allait la tuer. Il allait la réprimander et encore le mot était faible, pour l'avoir sauvé juste pour un bout de papier.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK]Life is not a song, sweetling. Someday you may learn that, to your sorrow. | ft. Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-