Des babioles, des petites choses
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Des babioles, des petites choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Des babioles, des petites choses Dim 16 Aoû - 0:41

Des babioles, des petites choses
Alixen C. Manning
&
Hazel V. Graves


 

 



 

 

Mon doigt dans ton nez, ma langue dans ton œil. Cesse donc de m'briser les burnes, sinon je te lèche comme une prune. Ça sera même pas la peine de venir t’apitoyer, c'est comme si t'étais déjà enterrée.  Δ C'est la vie maggle... C'est la vie.

Fallait-il s'aventurer au-delà de ces murs ou bien attendre sagement que les choses se calment à l'extérieur. Telle était la question qui planait depuis plusieurs heures déjà sur le groupe des survivants et les avis sur la question étaient partagés. Certains sans doute plus sage que la moyenne, jugeaient trop dangereux de ressortir si rapidement, craignant sans doute de retomber sur leurs tortionnaires assoiffés de chair humaine. Tandis que d'autres, plus téméraires, pensaient qu'il était vital pour le reste du groupe d'aller à la recherche de vivres aussi rares soient-elles. Luke lui, se positionnait bien évidemment du côté des volontaires pour cette expédition suicide, étant impensable pour le brun de rester là les bras croisés en attendant leur retour. Nombreux étaient les rescapés à penser comme lui, aussi n'était-il pas seul sur le pied de départ pour chercher de la nourriture et des armes. Contrairement à certains qui ne pouvaient toujours pas bouger plus que le nécessaire à cause de blessures graves, Luke n'avait pas été aussi amoché qu'eux lors de leur fuite effrénée à travers les bois. Même si son visage avait eu du mal à retrouver une certaine harmonie à cause de son nez cassé, il fallait bien avouer que dans cette affaire, il s'en était tiré comme un chef. Et puis son visage en avait vu d'autres des vertes et des pas mûres. Luke se souviendra toujours de la tête qu'il avait arborée la semaine suivant la rencontre explosive de Fredricksen. Tout bonnement méconnaissable pendant plusieurs jours, tant les coups qu'on lui avait infligés avait été violent. Transformant sa vulgaire couverture de nuit trouée de toutes parts en un solide poncho, il ne tardât pas à sortir à son tour de la petite cabane qui leur servait de refuge précaire depuis plusieurs jours.

Le voilà donc parti pour une mission de ravitaillement. Bouarf. Il n'y avait pas à dire, cela sonnait bien trop pompeux à ses oreilles et pour être franc, il sortait davantage pour prendre l'air que pour rendre service aux autres survivants tout grelottant recroquevillés dans leur couverture. Il avait été suffisamment enfermé à son goût et maintenant qu'il jouissait de la liberté, ce n'était sûrement pas pour se barricader de nouveau dans une cabane moisie qui puait le pessimisme à plein nez. Dans l'explosion de la zone, il avait tout perdu, tout ce qu'il avait si durement récolté durant ces deux longues dernières années. Il lui fallait donc tout recommencer à zéro, une nouvelle fois. Un tournevis ne serait donc pas du luxe pour ré-attaquer le dégommage de zombards, cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas eu besoin de se défendre contre ces non-choses, qu'il en venait même à se demander s'il était toujours capable de les tuer... Mais une chose était sûre, la réponse viendrait d'elle-même et en temps voulu. Le visage fermé, il suivait le mouvement du groupe quelque peut en retrait, toujours aux côtés d'Alix et d'Hazel.

Autant, Luke était soulagé d'être avec Alix. Autant, la présence d'Hazel le dérangeait au plus haut point. Était-ce réellement une sage décision qu'elle se joigne à eux ? N'était-ce pas trop dangereux ? Contrairement à Alix, Luke ne savait pas si elle était capable de se défendre contre quoi que ce soit. En fait, il n'avait pas vraiment eu l'idée de parler de ce genre de choses avec elle avant que... Et bien avant que tout cela ne s'enchaîne à une vitesse épouvantable. Peut-être devrait-il prendre le temps d'en parler un peu plus avec elle, même si s'adresser à Hazel comme si de rien était ; alors qu'il lui avait éperdument menti au sujet d'Aidan ; le rendait anxieux. En fait la présence toute entière d'Hazel le mettait mal à l'aise. A la suite d'un regard discret jeté à la volée en direction d'Hazel, il vint se tourner doucement vers Alix : « Putin. J'me les pèle. » Finit-il par lancer d'un seul souffle, croisant rapidement les bras autour de son torse bien à l'abri sous son poncho de fortune. « Et j'ai l'impression d'avoir soixante-dix ans avec ces conneries. Mes genoux coincent et mon dos craque. Bonjour la galère...» Toujours à l'affût du moindre bâtiment qui pourrait contenir mille et une merveille, il n'osait pas trop s'attarder sur la blonde. Au moins avec Alix le courant passait naturellement, même si parfois l'engueulade restait le meilleur moyen pour eux de s'échanger leur amour respectif. Il se forçait donc de garder une attitude banale, pour ne pas éveiller les soupçons. « Vous tenez le coup ? Parce que je pense qu'on est bon pour une bonne grosse marche là... » Une inspiration, salvatrice et exaltante. Malgré sa fatigue et ses rhumatismes, pouvoir ainsi se balader en plein air lui faisait réellement le plus grand bien. C'était incroyable à quel point il n'avait pas su se rendre compte de la joie que cela pouvait-être de gambader librement dehors. Bien sûr et vu leurs maigres moyens de défense, se limitant pour la plupart à des planches et morceaux de tuyaux, il ne fallait mieux pas trop jouer les touristes. Mais rien qu'avec une pierre, Luke se sentait armée. Il savait qu'il exploserait le premier type, vivant ou non, qui s'attaquerait à lui ou à sa liberté.
© Gasmask



_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Des babioles, des petites choses Jeu 27 Aoû - 21:26


Des babioles, des petites choses
Hazel s’apprêtait à vérifier qu’elle était suffisamment équipée pour cette sortie avant de se souvenir que de toute façon, ses possessions étaient maigres. Depuis sa fuite du camp des cannibales avec une bonne partie de l’ancien groupe de la zone 51 et de quelques autres malheureux, la blonde n’avait guère eut le temps de se rééquiper complètement et encore moins de récupérer ce que ces tarés lui avaient pris. Et en cet hiver glacial, elle regrettait amèrement la présence de sa machette et de sa grosse couverture en laine… Même son épais pull noir et ses chaussures de marche trop grande rembourrées avec une paire de chaussettes n’avaient pu l’empêcher de prendre un vilain coup de froid. Elle grogna : à moins que la chance ne soit de son côté (et elle lui avait plutôt fait défaut ces derniers temps, l’emmerdeuse), cette saleté risquait d’empirer pour finir par la clouer au lit.
Or, Hazel était très loin de se permettre le luxe d’être clouée au lit.
C’est donc ce qui l’avait décidé à participer à cette mission ravitaillement, afin de trouver de quoi la soigner elle et les quelques autres qu’elle avait vu tousser dans la cabane où ils avaient élu domicile. Ça, et aussi le fait qu’elle en avait marre de se morfondre en pensant qu’avec la destruction de la zone 51, ses chances de retrouver Oliver étaient désormais proches du néant. Un soupir s’échappa de ses lèvres, il était vraiment tant qu’elle occupe son esprit à autre chose.
Finalement, après avoir attaché ses cheveux en une queue de cheval haute, la blonde coinça son couteau dans sa ceinture puis sortit rejoindre les autres.

*

Rapidement, le silence s’installa dans le petit groupe. L’ambiance était morose depuis quelques temps et le manque de ressources, alimentaires et autre, se faisait lourdement ressentir sur le moral. Et même si cette escapade avait redonné un peu d’espoir chez certains, il était clair qu’une petite majorité était loin de partager cet avis : beaucoup craignaient encore la présence des cannibales dans les bois, ce qu’Hazel comprenait parfaitement (après tout, hein, ces fous furieux auraient fini par tous les bouffer en steak ou en brochette s’ils n’avaient pas réussi à s’échapper). Aussi, celle-ci décida d’adopter la même attitude, se murant dans un silence religieux que seuls ses reniflements venaient briser. Elle était d’ailleurs quasiment sûre que cela finirait par agacer Alixen et elle ne put retenir le large sourire venant éclairer son visage à cette pensée. Peut-être que sa camarade adorée (notez l’ironie) finirait par laisser échapper quelque chose qui viendrait confirmer les doutes de la blonde à son sujet. Et alors enfin Luke se rendrait compte qu’il y avait un truc vraiment pas net chez elle.
Mais bon, vu qu’ils semblaient quand même plutôt bien s’entendre à travers toutes leurs engueulades, c’était mal barré.

Par ailleurs, Hazel avait un peu de mal à comprendre son vieil ami ces derniers temps. Ils avaient pas mal parlé pendant leur captivité et c’était d’ailleurs de lui qu’elle avait appris pour la zone 51, mais plus les jours passaient et plus ils s’embrouillaient pour des histoires stupides avant de se réconcilier dans la journée. Mais en même temps, il n’était pas tout seul dans cette histoire et la blonde se savait irritable depuis quelques semaines, la faute à ce foutu froid venu tout droit de l’antarctique ainsi qu’au manque de sommeil et de nourriture ; aussi se dit-elle qu’il en allait de même pour Luke. Boah, ils finiraient bien par aller mieux, même si l’Anglaise n’avait pas manqué de remarquer qu’ils ne s’étaient pas adressés la parole depuis le matin même.

Hazel s’apprêta à rompre le silence, le trouvant tout à coup plus pesant qu’autre chose. Et tant pis si cela finissait par attirer quelques rôdeurs, ils étaient assez nombreux pour s’en sortir sans problèmes et s’entraîner un peu ne leur ferait pas de mal.

C’était effrayant qu’elle puisse penser cela, après réflexion. Les zombaques, c’est dangereux à tout moment et dans n’importe quelle situation Hazel. Oliver le lui avait pourtant assez répété pour que cela soit marqué au fer rouge dans son crâne. Tu te ramollis ma vieille, se sermonna-t-elle intérieurement avant de fourguer ses mains congelées au plus profond des poches de son sweat.

La voix de Luke finit par retentir, mais il sembla plus s’adresser à Alixen qu’à la blonde. Celle-ci se renfrogna : c’était elle où ils en étaient rendus à s’éviter sans aucune raison ? Du moins, elle, elle n’en voyait pas… Mais Hazel n’allait pas laisser ses doutes entraver au bon déroulement de cette mission et malgré son humeur plus que morose, elle décida de prendre part à cette conversation, que cela plaise à ses deux interlocuteurs ou non. « Au moins, ça à le mérite de nous changer du je-reste-planqué-en-attendant-que-ça-passe. Je sais pas vous, mais ça commençait un peu à me peser. » Parce que oui, l’Anglaise avait beau se montrer compréhensive envers ceux qui craignaient de sortir, elle était loin de partager leur avis et au final, elle se rendait compte que prendre un peu l’air lui faisait du bien. Même si comme Luke vient de le dire, on se les pèle sévère.

« Sinon, vous avez prévu de chercher un truc en particulier ? » lança-t-elle un peu au hasard avant de jeter un coup d’œil dans leur direction. C’était pas vraiment brillant comme question mais elle était un peu curieuse d’entendre leur réponse, histoire de voir si ils étaient venu avec un but précis comme elle ou pour s’aérer le crâne – …aussi comme elle d’ailleurs. Mais elle devait bien avouer que la réponse d’Alixen l’intéressait un peu plus car Hazel n’avait pas l’impression que le bien du groupe l’intéresse grandement. Qu’est-ce que cette folle furieuse était donc venue faire ? Ou chercher ? Peut-être rien en particulier, peut-être qu’Hazel se trompait complètement sur son compte… ou peut-être pas.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1212

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Des babioles, des petites choses Mer 2 Sep - 0:22

   
Des babioles, des petites choses Luke, Hazel & Alixen
Allait-elle y aller ? La question ne se posait même pas. Évidemment que oui. Elle en avait plus qu'assez de rester coincés avec toutes ces personnes. On se croirait dans un vrai clapier ! Il fallait qu'elle se dégourdisse les jambes, qu'elle participe à la mission ravitaillement. Prête à prendre le risque de recroiser ces foutus cannibales pour ne serait-ce quelques heures en dehors de cette cabane de malheur. La seule raison de sa participation est purement individualiste. Seulement animé par sa seule envie de reprendre au plus rapidement son chemin loin de tous ces gens et pour ceci elle devait se ravitailler. Mais tout cela, la brune avait prit le soin de le garder pour elle. Après tout chacun avait ses raisons. Comme certains avaient pour seul but d'aller chercher de quoi soigner les personnes qui se voyaient obliger de rester, trop faibles pour mener une telle expédition. Alixen n'en voyait pas trop l'utilité car ces derniers allaient surement y passer, l'hiver aura surement raison d'eux. Pourquoi dépenser de l'énergie pour ces derniers ? Puis il ne fallait pas se leurrer, déjà que cela va être difficile de trouver des armes et de la nourriture alors des médicaments... N'en parlons pas ! La seule valeur sûre restait les bienfait de certaines plantes, mais encore fallait-il les connaitre. La brune les connaissaient grâce à sa mère, avant qu'elle l'abandonne elle et son père, il arrivait aux deux de soigner avec les moyens du bord, quelques fidèles de la paroisse qui ne pouvaient se permettre de se payer un médecin. Seulement, ces connaissances, elle ne les partageait point. Pas qu'elle soit égoïste, enfin si un peu, mais c'est surtout parce qu'elle veut garder une certaine once de tranquillité.

Aussitôt l'expédition annoncée, aussitôt les volontaires étaient prêts. Ce n'était pas comme si, ils avaient le luxe de disposer d'une multitude d'affaires à remporter. Justement, non et c'était bien pour cela que cette mission devait être entreprise. Aussi dangereuse soit-elle, ils en avaient besoin. Puis, ils n'avaient pas grand-chose à perdre... Enfin, c'est comme ça que la jeune femme le voyait. Elle avait toujours vu les choses ainsi depuis la mort de son père. Un point de vue qui pouvait s'avérer dangereux. Ne dit-ont pas qu'une personne devient dangereuse quand celle-ci n'a plus rien à perdre ?

Alix appréciait le silence qui se découlait au sein du groupe. L'absence de discussion ne la mettait pas mal à l'aise, bien au contraire. Ils avaient tous besoin de ce calme, que ce soit pour s'aérer l'esprit comme il se doit ou bien pouvoir être à l'affût du moindre bruit suspect. Cependant, un son intempestif ne cessait de violer ce silence, les reniflements incessants d'Hazel... Reniflements qui commençaient fortement à agacer Alixen qui pourtant, en ces circonstances gardait un calme incroyable. Cependant, elle ne put retenir un ultime soupir à l'entente d'un énième. Heureusement, Luke vint la distraire en entamant la discussion. Bon, c'était plus des plaintes qu'autre chose, mais au moins ses paroles même futiles avaient le don de couvrir les reniflements d'une certaine personne...

- Soutiens ta jeunesse, papy.

Un léger sourire espiègle vint se loger sur ses lèvres. Alixen se doutait bien que tout le monde devait se les cailler grave et sentir leurs membres endoloris. Mais apparemment il n'y avait que le brun pour se plaindre tout haut. Ensuite, vint le tour de la blonde de s'exprimer, finalement le silence lui allait mieux. Autant pour la brune dès le début ça la faisait vraiment chier de rester planquer sans rien faire, même mal au point, autant dire que pour d'autre ça prend un peu plus de temps apparemment... C'est vrai que c'est tellement plus simple de se terrer comme des lapins... Cependant, la question posée par Hazel finit par l'achever et elle ne put s'empêcher d'y répondre avec sarcasme.

- De la pizza ! Non mais je te jure, quelle question... On ne va pas à Disneyland. Évidemment qu'on a au moins une petite idée de qu'est ce qu'on est venu chercher...

La jeune brune roula des yeux, c'était limite si elle ne se retournait pas vers la blonde. Du moins si ce n'était peut-être pas le cas de certains, ça l'était au moins pour la grande majorité du groupe. "Risquer sa vie" juste pour faire le mouton ou elle ne savait quelle autre raison hormis le fait d'être venu pour chercher quelque chose, c'était vraiment con. Des armes, de la nourriture, des médicaments, des vêtements chauds... Tout le monde avait besoin de tout. Surtout une arme et de la nourriture en ce qui concernait la brune, le reste n'était que bonus. Si elle pouvait se débusquer au moins une faucille, ce serait parfait. Bien que le pied de biche qu'elle avait en sa possession n'était pas si mal que cela, en comparaison des armes que certaines personnes devaient se coltiner...
   

Nombre de mots/citation
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


- " . ' - " . ' -" . ' - " . ' -
you can beat me black and blue
every wound will shape me
every scar will build m y t h r o n e
- " . ' - " . ' -" . ' - " . ' -

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler de ce vaccin.

× Âge du perso : :
Vingt-six ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie avec ce con de Dwight.

× Avant, j'étais : :
Entraîneuse de boxe, parfois moi-même sur le ring.

× Messages : :
1330

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
MYERS. (signature), SWAN (avatar)

× Avatar : :
Emilia Clarke.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Des babioles, des petites choses Mar 10 Nov - 18:19

Rp archivé suite à la suppression d'Hazel. coeurrose

_________________

_- -_
I HATE YOU SO MUCH & I THINK
MY HEART DIDN'T GET THE MEMO
WE ARE LIKE SUN AND RAIN
I wanna fight but I can't contend
Every time I run, I keep on falling
I keep on  f a l l i n g  on  y o u



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Des babioles, des petites choses

Revenir en haut Aller en bas

Des babioles, des petites choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-