[Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] - Page 2
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Mar 17 Mai - 23:41

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen
Après toutes ces années passées à repousser les gens, à ne montrer aucun signe d’affection et se forger une grande carapace, Alixen avait oublié à quel point un câlin pouvait être agréable. Cette douce chaleur qui l’enveloppait… Finalement, elle aurait pu rester dans les bras de Luke bien plus longtemps que quelques minutes. Comment en était-elle venue à avoir autant besoin de quelqu’un ? Comment avait-il réussit à se frayer dans sa carapace ? À lui faire autant d’effet ? Rien que le fait de sentir ses doigts caresser sa chevelure et son souffle contre sa peau suffisait à la faire frissonner.

- Il y’a bien une chose que j’aime…

Des paroles pas très fortes mais pourtant tout à fait audibles, qui se sont échappées de ses lèvres, malgré elle, sans qu'elle s'en rende compte, son regard s'étant posé dans celui de Luke, presque inconsciemment. La fièvre parlait pour elle, révélait ses sentiments enfouies tout au fond d'elle. Elle détourna son regard de celui de Luke, lorsqu'elle se rendit compte de ses propres paroles, de cette déclaration silencieuse, implicite. Alix vit l'initiative du brun d'aller chercher des couvertures, comme une bénédiction. Alors qu'à son départ, elle aurait pu très bien se poser milles et une questions que ce qu'elle venait de dire, à peine avait-elle fermer les yeux quelques secondes, qu'elle s'endormit instantanément sous la fatigue et la maladie. Elle n'avait même pas eu le temps de redouter la possibilité de refaire un cauchemar. Cependant, Luke ne tarda pas trop, ce qui donna le temps à la jeune brune de ni rêver, ni faire de cauchemars. Le seul fait, d'entendre qu'on s'approchait d'elle suffit à la faire émerger mais elle fut tout de suite rassurée en entendant la voix de Luke alors qu'elle relevait tant bien que mal ses paupières lourdes de fatigue.

- Merci…

Ce devait bien être le premier merci, en elle ne savait même plus combien de temps. Et ça faisait vraiment bizarre de le prononcer, presque difficile. Faut croire que la fièvre facilitait tout… C'était largement mieux avec ces deux couvertures en plus. Alors que ses paupières se refermaient lentement. Luke se remit à parler. Cependant, elle ne comprit pas tout de suite. C'était t-elle endormie quelques secondes sans s'en rendre compte, au point t'avoir manqué toute une phrase et n'en avoir perçu qu'un seul mot ? Et sans qu'elle ne s'y attende Luke commença à parler de sa famille et mine de rien cela l'aida à chasser le sommeil. C'était maintenant qu'il parlait de cela, qu'elle se rendait compte qu'elle ne savait quasi rien sur le brun, de sa vie d'avant. Et pourtant, ils en avaient passé du temps ensemble…

- Je n'ai pas de frères ou de soeurs… Et je sais que pas beaucoup de gens disent ça, mais j'en suis vraiment heureuse. J'aurais fini par les perdre eux-aussi, d'une manière ou d'une autre…

C'était comme si toutes les personnes envers qui elle démontrait de l'affection étaient condamnées à disparaître. Sa mère… Puis son père… Les deux seules personnes à qui elle avait dit « je t'aime ». Parfois, dans ses moments de faiblesse, elle se demandait si ce n'était finalement pas elle qui causait tout ça… Mais cette peur de perdre, faisait, elle, partit de son quotidien. C'est cette peur qui a forgée la personne qu'elle était maintenant. Cette peur qui la poussait à rejeter tout le monde. Elle ne voulait plus souffrir, quittes à faire souffrir les autres. Afin de continuer dans sa lancée, Alix prit une grande inspiration.

- Mon père… Mon père a été tué par des survivants au début de l'épidémie… Juste pour de la bouffe… Alors que depuis le début de tout ça, il n'a fait qu'aider tout le monde… SI tu savais, le nombre de survivants qu'il a aidé, qu'il a accueilli au sein de sa paroisse… Il leur donnait même à chacun au moins une boite de conserve ou un petit quelque chose à leur départ… On a même soignés certains… Malheureusement, il est arrivé un moment où il nous restait presque plus rien, juste de quoi tenir quelques semaines tout au plus. Il avait tenu tête à ces deux hommes, il voulait garder ce qui restait, pour moi, pour me nourrir… Ils n'ont rien voulu savoir… Alors… Alors… Ils ont tiré… Et moi, je n'ai même pas empêchée tout ça… J'étais trop effrayée, trop conne, trop faible… Si j'avais été comme maintenant, j'aurais pu le sauver ! Il était tout ce qui me restait… Je n'ai même pas été foutue de le sauver, putain…

Elle prit sa tête brûlante entre ses mains alors que ses larmes coulaient. Elle s'en voulait tellement d'avoir été si faible. C'était bien la première fois qu'elle racontait cette histoire à quelqu'un et cela s'était avéré vraiment difficile. Se retenir, de façon à ne pas éclater en sanglots en plein milieu de l'histoire, même tout cours mais elle avait fini par craquer, c'était évident. Toute cette culpabilité révélée… L'histoire du comment, pourquoi elle était ce qu'elle était, maintenant. Cet indice aussi qui allait permettre de faire comprendre à Luke qu'elle était loin d'être la personne qu'elle était maintenant, avant.

Sa mère… Sa mère… Elle en avait même pas parlée. Elle en valait même pas la peine, qu'on évoque son nom. Cela fait depuis bien longtemps, qu'elle avait cessé d'exister aux yeux d'Alixen. Dire que quand elle était petite, elle croyait que c'était à cause d'elle qu'elle était partie… Parce qu'elle avait fait une bêtise, quelque chose de mal… La petite Alix avait même demandé à son père si c'était parce qu'elle avait tachée sa robe que sa mère était partie… Que des conneries ! Quelqu'un qui abandonne son enfant de l'âge de six ans, sans même un au revoir alors, ne vaut même pas la peine qu'on repense à elle.
   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Mer 25 Mai - 3:16



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am The Leftovers

Il y avait bien une chose qu'elle aimait... Il s'agissait là de ses propres mots et pas d'une invention abracadabrante de Luke. A la simple audition de cette sincère confession, Luke sentit son cœur se serrer dans sa poitrine, ratant plusieurs battements sous l'effet de la surprise. Égoïstement, il espérait intérieurement qu'elle parle bien de lui et non pas d'une autre personne de son entourage. Luke voulait être cette chose qu'elle aimait tant mais, cela semblait si improbable à ses yeux qu'il préférait se murer dans un profond silence. Pourtant, il n'avait pas su l’ignorer, ce regard qu'ils s'étaient échangés à la suite de ces paroles. Ce contact visuel qui ne pouvait que le conforter dans ses suppositions... Mais non, Luke s'était contenté de resserrer légèrement son emprise autour de son corps brûlant avant de la libérer une bonne fois pour toute. Bien sûr, il aurait pu lui avouer à nouveau qu'il l'aimait, comme il avait tenté de le faire avant de s'endormir. Au lieu de ça, il l'abandonna dans un coin de la cabane. Préférant fuir cette idée folle qui lui galopait dans la tête depuis de nombreuses secondes. Des couvertures c'était tout ce qu'il était parti cherché et c'était exactement ce qu'il étendait à présent sur le corps de la brune allongé à ses côtés. Luke allait de surprise en surprise avec son amie de longue date, car voilà que la principale concernée se mettait à le remercier pour une raison qu'il ignorait totalement. Terme qu'il croyait absent du vocabulaire d'Alixen mais qui pourtant... Venait de le prononcer, faiblement. Cette Alix, il ne la reconnaissait pas, il la découvrait. C'était comme s'adresser à une nouvelle personne et si Luke appréciait déjà énormément l'Alix survivante, il pouvait d'ores et déjà sentir son cœur fondre petit à petit pour cette nouvelle version d'Alix. « De rien... » S'était-il contenté d'ajouter un sourire bienveillant sur les lèvres. C'était la moindre des choses après tous les risques qu'elle avait pris pour lui...

Vérifiant précautionneusement que le tissu humide de son front était encore légèrement imbibé d'eau, Luke venu le retourner d'un mouvement lent pour apporter un maximum de fraîcheur sur le front d'Alix. Du revers de sa main, il profita de ce même mouvement pour laisser glisser ses doigts du long de sa tempe jusqu'à ses pommettes. A son tour, il l'écoutait s'ouvrir à lui, se délectant silencieusement de ses dires tel un mets rare qu'on lui aurait déposé sous le nez. Luke ne voulait pas l'interrompre, aussi la laissa-t-il s'exprimer librement, remontant par moment la couverture qui trônait sur ses propres épaules nues. A la façon dont Alixen parlait de son père, le décrivait dans son histoire tragique, Luke comprit très rapidement qu'il s'agissait du parent qu'elle chérissait le plus, qu'elle considérait comme l'égal d'un héros. Il pouvait sans aucune peine ressentir sa tristesse, être atteint par l'état dans lequel parler de son passé la mettait. Être au courant de cet événement était à la fois bouleversant et touchant, car Luke se sentait suffisamment digne de confiance pour partager cette souffrance qui l'empêchait de trouver le repos qu'elle méritait tant. « Je suis tellement désolé Alix... » Commença-t-il avec lenteur, cherchant encore les bons mots pour panser au mieux cette plaie béante qu'elle exhibait juste sous ses yeux. Attrapant la couverture de ses épaules pour en faire une boule moelleuse, Luke venu la poser à côté de la tête d'Alixen et sans ajouter mot, pris la liberté de rejoindre maladroitement la brune sous cette montage de couettes qui recouvraient son corps frêle et malade. La voir pleurer était insoutenable, où peut-être était-ce le fait de la voir si vulnérable. Après tout, jamais Luke ne l'aurait imaginé aussi émotive et prendre conscience de cette souffrance qu'elle gardait en elle le faisait se sentir comme le roi des abrutis. Celui qui n'avait strictement rien compris depuis le début ou l'aveugle qui préférait se berner d'illusions plutôt que de devoir affronter réalité. « Tu devrais pas te blâmer pour les actes de ces connards... Tu étais jeune. On, est jeune... On part de base avec un handicap certain face à ces pourritures et ça... Ils le savent pertinemment et en profitent. Ces enculés sans foi ni loi... Ceux qui ont tué mon frère aîné... Ne me craignaient pas non plus. Ils ont pris sa vie comme l'on prendrait celle d'un rôdeur lambda. Sans se soucier du mal que ça apporterait... » Tout en parlant de sa voix calme au timbre vide, Luke venu encadrer le visage de la brune de ses deux mains, attirant son regard dans le sien avant d'essuyer tendrement quelques unes de ses larmes à l'aide de ses pouces. Laissant son corps se rapprocher de celui d'Alixen, il retira sans mouvement brusque le tissu qui lui servait à refroidir son front. Immobile, Luke resta ainsi un court instant à l'observer, un léger sourire triste habillant ses lèvres. « ...J'étais faible. Je le suis encore aujourd'hui. Ce qui n'est pas ton cas. Tu as ce qu'il faut pour survivre Alix. Tu as la mentalité, le courage, la technique... Je suis convaincu que les choses auraient été différentes, si tu avais été celle que tu es aujourd'hui, autrefois... Tu es tellement forte Alix... Tu ne t'en rends peut-être pas compte. Mais... Les tuer, ne t'aurais peut-être rien apporté. Tu penses peut-être le contraire, sans doute même, mais pour avoir finalement tué les meurtriers de mon frère. Je peux te dire que ça ne m'a apporté aucun repos, aucun soulagement. Au contraire. Je me suis senti exactement comme eux... Sale. Détestable. Même si j'ai continué à mal agir par la suite. C'était tellement plus simple...» Avouer le fait d'avoir tuer des survivants était toujours délicat pour le garçon qui voyait cela comme une aberration. A vrai dire, il évitait un maximum d'en faire part aux gens. Tant la honte le rongeait. D'un nouveau soupire, il remonta son regard fuyant dans les yeux d'Alixen, espérant peut-être y trouver une réponse. « Je ferai tout mon possible pour que tout se passe bien... Pour que tu n'aies plus à encaisser ça de nouveau... Je t'aime. Je t'aime tellement Alix. » Un murmure, pourtant si énergique et débordant de conviction. Ses mains encadraient toujours le visage de la brune, incapable de s'y décrocher tant l'angoisse le pétrifiait. Luke n'avait pas osé la regarder jusqu'au bout, préférant de loin détourner le regard quelques instants plutôt que d'assumer entièrement ses dernières paroles.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Jeu 26 Mai - 2:09

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen
Tous ses souvenirs, tout ce qu'elle lui confiait.. Plus particulièrement, la mort de son père. Tout lui revenait à nouveau à l'esprit au fur et à mesure qu'elle se livrait au brun. Elle n'avait pas pu retenir ses larmes. Ses larmes qu'elles avaient retenues depuis si longtemps.. Trop longtemps… Et pouvoir le raconter à quelqu'un, l'alléger un peu, quelque part… Rien que le fait qu'il se soit rapproché en la rejoignant sous la couverture, la fit sentir légèrement mieux. Sa présence réconfortante avait ses petits effets sur elle. Pour la première fois depuis si longtemps Alixen n'était pas toute seule, à porter ce lourd fardeau. Pendant des années, Alixen s'était murée dans sa souffrance et en versant le sang. Majoritairement celui des rôdeurs, mais aussi celui des deux assassins de son père. Et ça, elle se mit à hésiter à le lui révéler face à ses paroles. Luke aussi avait perdu quelqu'un, à lui aussi on lui avait retiré quelqu'un qu'il aimait, de force. Lui aussi avait succombé à ce désir de vengeance. Mais contrairement à elle, lui semblait le regretter. Ils avaient tous deux vécus une expérience semblable mais ne les géraient pas de la même manière. Quoi qu'il en soit, elle appréciait elle aussi, en apprendre un peu plus sur Luke. Et rien que le fait qu'il avait vécu la même chose d'elle, ne faisait que la rapprocher un peu plus de lui. Il semblait la comprendre, il savait ce que c'était. Continué à mal agir… C'était exactement ce qu'elle faisait. Comme il le disait si bien, c'était plus simple. Il était tellement plus facile de vivre en ce nouveau monde en agissant comme le premier des connards. C'était tellement facile de se laisser aller dans ce sens. Ne faire comme si on ne ressentait plus rien, qu'on en avait rien à foutre des autres.

Elle se mordit les lèvres quelques instants tentant de discerner dans les yeux du brun qui faisait passer délicatement ses pouces sur ses joues afin de lui essayer quelques larmes, si elle pouvait lui confier une telle chose sans qu'il ne change d'avis sur elle. Mais le seul fait qu'il l'a réconforte, qu'il la tire de nouveau vers le haut, en lui disant ô combien, elle n'était pas faible, que c'était faux, ne faisait que la réconforter sur l'idée qu'elle pouvait tout lui dire. De toute manière, il savait très bien comment elle était. Mais peut-être pas jusqu'où elle était capable d'aller… Quoi qu'il en soit Alix avait commencé par se confier, alors autant aller jusqu'au bout…

- Je les ai tués, Luke… J'ai fini par me relever… J'ai brûlé l'église avec le corps de mon père à l'intérieur, ça c'était une connerie… Je ne sais pas ce qui m'a pris… Puis… Je les ai pourchassés. J'ai fini par retrouver leurs traces et je les ai tués. Et je ne le regrette pas Luke. Si c'était à refaire, je le referais sans hésiter…

Brûler le corps de son père était sûrement la seule chose qu'elle regrettait. Il n'avait pas mérité cela. Qu'il ne reste plus rien de lui, comme ça… Alixen aurait dû l'enterrer ou un truc du genre. D'accord, elle n'était plus croyante à l'instant même où son père à laissé échapper son dernier souffle. Cependant son père, lui, avait toujours été un fervent croyant. Il aurait voulu être enterré et non être brûlé. Être brûlé était sûrement la chose qu'il aurait voulu le moins. Et la raison n'était pas difficile à deviner.

L'attention de la brune fut de nouveau reportée sur Luke lorsque ce dernier repris la parole. Cette déclaration…. Ces mots… Il était impossible pour elle d'y être insensible. Elle repensa à la nuit dernière lorsqu'il avait tenté de le lui déclarer alors qu'elle avait fait semblant de s'être assoupie. Mais là elle était bien obligée d'y faire face. Bizarrement, ça ne la dérangeait pas, elle ne voulait pas fuir, du moins pas pour l'instant. Sa déclaration n'avait rien à voir avec celle de la veille. Il était plus sûr. D'un je crois, c'est passé à une confirmation. À cette constatation, son coeur recommença à faire des siennes et à battre de plus en plus rapidement.

- Je…

Elle avait du mal à les prononcer, ces mots. Les déclarations d'amour n'avaient jamais été son truc. Et jamais elle n'aurait songé à ne serait-ce penser à les prononcer. À s'attacher comme ça à quelqu'un, à ce point. Elle ne saurait quand ou comment c'était arrivé. Cela faisait maintenant quelques années qu'ils se connaissaient. Leurs chemins avaient été séparés jusqu'à ce qu'ils se retrouvent de nouveau. Les circonstances n'avaient pas été des plus favorables, ils étaient même carrément dans la merde et l'était encore un petit peu mais ils avaient fini par s'en sortir. Alix laissa remonter sa main vers la nuque du brun, de sorte d'exercer une légère pression pour qu'il rapproche son visage un peu plus vers le sien. Elle commença par frôler les lèvres du jeune homme, puis ferma les yeux et posa son front contre le sien, toujours laissant son souffle parcourir délicieusement les lèvres de Luke.

- Je t’aime aussi, Luke...

Ses lèvres étaient tremblantes, sous sa déclaration son coeur se mit à battre plus fort encore. Jamais elle n’aurait pensé l’avoue tout haut et pourtant elle l’avait fait. Elle finit par rouvrir ses yeux quelques secondes, osant plonger de nouveau ses yeux dans ceux du brun. Un échange silencieux qui finit par lui faire monter de nouveau le rouge aux joues, déjà rosies par la fièvre. Son regard finit par dériver sur les lèvres du brun et elle finit par poser ses lèvres sur les siennes.
   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Lun 13 Juin - 2:01



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am The Leftovers

Elle avait tué et ne regrettait rien...

« Oh... » C'était-il contenté de lâcher dans une petite expiration, sans réellement savoir quoi dire de plus après la seconde confession de la brune. Pourtant, il ne pouvait pas se permettre de laisser le silence s’installer entre eux, ni même laisser croire à Alixen que quelque chose clochait ou le dérangeait. Car ce n'était pas le cas. Malheureusement, il eut cette fameuse seconde d'hésitation qui risquait de ne pas passer inaperçue. Tournant légèrement la tête vers la principale concernée, Luke lâcha soudainement un petit rire nerveux qu'il ne réussi tout simplement pas à contenir. Il avait beau essayer de se mordre la lèvre inférieure pour s'empêcher de rigoler plus longtemps que cela n'amoindrissait en rien cette angoisse poignante qui lui retournait les boyaux. « Désolé... » s'empressa-t-il d'ajouter afin d'éviter qu'elle ne se vexe devant sa réaction pour le moins inapproprié à la situation. Pourquoi rigolait-il dans un moment aussi cruciale que celui-ci ? Il n'en ratait jamais une... « C'est juste... Que j'me sens un peu con là. Après la pseudo leçon de vie que je viens de te faire. Ouais. Plus j'y repense et plus c'était complètement stupide de ma part. Désolé, vraiment... Puis en y repensant bien... » Détachant son regard de celui d'Alixen pour venir fixer le plafond, Luke laissa sa phrase en suspend avant de remuer doucement la tête, haussant légèrement les épaules, comme résigné par ce qu'il s’apprêtait à dire : « J'crois... Je crois que j'regretterais encore plus de pas l'avoir fait et de les savoir encore en vie quelque part. » Marquant une légère pause le temps de prendre une nouvelle inspiration, Luke retourna la tête vers elle : « Donc... Je comprends parfaitement. T'as raison, encore une fois... Et là tu dois te dire que t'as le mec le plus indécis de l'univers juste à côté de toi. Et en soit, c'est pas faux mais, je pense... Non. Je sais, que je le referais aussi sans hésiter s'il le fallait... » Son acte l'avait hanté durant de longues années, mais grâce à cela, Luke n'était plus pourchassé par le fantôme d'Aidan. Car toute sa colère était tournée vers ces hommes qu'il avait tué. Il ignorait si cela était mieux ou pire... Mais dans les deux cas, grâce à son acte de vengeance Luke avait pu devenir le survivant qu'il était aujourd'hui. Alors oui, il n'hésiterait pas refroidir une autre personne... « Surtout si ça m'permet de sauver une personne qui m'est chère... » lui avait-il susurré tendrement à l'oreille avant de reporter son regard dans le sien, essuyant les dernières larmes qui hydrataient encore les joues rosées d'Alixen du bout de ses doigts. Par là, il sous-entendait bien évidement la brune. Après tout, il s'agissait aujourd'hui de la dernière personne qui comptait énormément à ses yeux. Toutes les autres ayant disparu, ou encore péri lors de l'attaque de la zone 51. Pour elle, il tuerait n'importe qui et ça le terrifiait légèrement. « J'aurais jamais dû partir pour la zone, pas sans toi. J'aurais dû t'écouter, j'aurais dû voir le piège, j'aurais dû... Faire mieux, tout simplement. Je suis tellement heureux qu'on se soit retrouvé Lix. » Ses mains encadraient en douceur son visage tandis que son regard lui, se perdait dans ses opales chatoyantes. Sa sincérité, il voulait qu'elle puisse la voir dans son regard conquis. Luke avait tellement à lui dire, pourtant il avait la mauvaise impression de trop en dire. Il n'arrivait plus à s'arrêter de parler, sans doute à cause de cette anxiété qui continuait de grandir en lui.

Finalement, il lui avoua. Qu'il l'aimait... Et si son cœur n'arrivait déjà plus à suivre ce flot d'émotions qui le submergeait lors de leurs simples contacts visuels, Luke se sentit tressaillir de bonheur lorsqu'elle le prononça à son tour. Il n'en fallait pas plus pour lui couper toute envie de déblatérer sur sa vie. Une bouffée de chaleur survenue, bien vite accompagnée de cette sensation d’étouffement qui l'obligea à prendre une nouvelle petite inspiration frémissante. Luke ferma à son tour les yeux, savourant du mieux possible cet instant qu'Alixen lui offrait, même si la sentir si proche de lui sans pour autant avoir l'autorisation de capturer ses lèvres le faisait froncer des sourcils sous la frustration qu'il en tirait. « Je t'aime... » se répéta-t-il dans un faible murmure plus mécanique que jamais. Bien heureusement la torture ne fut que de courte durée car bien vite abrégée par la brune qui l'attira à elle pour laisser leurs lèvres se rencontrer en douceur. D'un petit regard vers le ciel, Luke laissa un sourire mielleux étirer ses lèvres à la suite de ce tendre baiser, se surprenant lui-même à remercier un Dieu dont il n'avait jamais voulu concevoir l'existence avant cet instant précis. C'est en remerciant silencieusement ce Dieu ce qu'il repensa à ce qu'elle lui avait dit un peu plus tôt, notamment... « Tu as parlé d'une paroisse... ? Du coup... J'veux dire... Enfin on peut ? Genre... » Les mots lui manquaient et à cause de cela, ses phrases n'en étaient que plus confuses. « Je veux dire, s'embrasser. C'est pas un soucis ? » murmura-t-il faiblement comme si une présence quelconque risquait de les prendre la main dans le sac. A vrai dire, Luke ne savait même plus s'il était en train d'y croire ou s'il se perdait lui-même dans sa comédie stupide. Tout ce qu'il voulait, c'était changer les idées d'Alixen, lui éviter de broyer du noir plus longtemps à cause de lui et sa curiosité mal placée. En apprendre plus sur elle était agréable, mais la voir pleurer amoindrissait toute son envie d'en apprendre davantage sur son parcours. Luke ne voulait pas la blesser par ses propos et si parler du passé était quelque chose de douloureux, alors il n'y ferait plus allusion, car cela n'était pas nécessaire. Luke l'aimait elle. Quoi qu'elle ait pu faire. Il s'en fichait royalement. «...Non parce que je m'en voudrais de te détourner du droit chemin. Même si... J'avoue que c'est quand même un peu mal engagé là... Après... J'vais pas te mentir mais, l'idée me déplaît pas totalement non plus. » Murmura-t-il avec amusement en laissant son nez caresser celui d'Alixen, tout en prenant garde à ne pas laisser leurs lèvres se rencontrer à nouveau au risque de braver cet interdit qu'il venait tout juste de souligner du doigt. « Tu veux boire un peu ? Ou manger un truc ? Dormir quelques heures ? » S'inquiéta-t-il soudainement en repensant à l'état dans lequel la brune se trouvait depuis son réveil, déposant alors l'une de ses mains sur le front encore brûlant d'Alixen.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Mar 14 Juin - 21:30

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen
Son silence quelque peu soudain était légèrement pesant pour Alixen. Que pensait-il de sa confession ? Que se tramait-il dans sa tête ? Allait-il la regarder différemment puis partir sans se retourner ? Avec tout ce que Luke avait dit juste avant, il y avait de quoi la faire douter. Mais pourquoi se préoccupait-elle tant de ce qu'il pensait d'elle ? Il n'y avait pas si longtemps que ça, elle en aurait rien eu à faire. Pas qu'elle s'en foutait de lui, non elle l'avait toujours apprécié, dès leur première rencontre. Ce n'était pas pour rien qu'il fut le premier à qui elle avait proposé de faire route avec. Et elle ne l'avait jamais regretté. Certes, il y'a eu des engueulades, beaucoup même, mais le reste n'avait été qu'amusement et complicité. Le nouveau monde qui s'était dressé devant eux était devenu un réel terrain de jeux pour ces gamins, retrouvés du jour au lendemain, livrés à eux-mêmes.

Le léger rire parvenu aux oreilles d'Alixen, la tira de ses pensées. Elle fronça les sourcils d'incompréhension. Pourquoi riait-il ? Elle avait manqué quelque chose ou bien ? La brune n'avait aucune de comment elle était censée prendre cette réaction… Rigolait-il parce qu'il ne la prenait pas au sérieux ? Avant même qu'elle puisse se vexer, les explications sortirent d'elles-mêmes de sa bouche. Il riait donc de lui… Trouvant idiot les paroles qu'il lui avaient balancées un peu plus tôt.

- Je pense que tu voulais juste me consoler, c'est tout… C'était maladroit mais, c'est partit d'une bonne intention et c'est tout ce qui compte.

Un faible sourire traversa ses lèvres. Son esprit n'était que brouillard. Ce flot de paroles, ces indécisions ne faisaient qu'amocher encore plus son cerveau déjà bien attaqué par la fièvre. Luke était souvent compliqué à comprendre, à suivre. Toujours à s'emmêler les pinceaux et laisser les autres dans une totale incompréhension. Mais c'était bien comme ça qu'elle l'aimait. Il était unique.

Il était prêt à tuer pour elle… Du moins, c'est ce qu'elle avait compris par son regard et de la façon dont il le lui avait susurré à l'oreille. Son coeur ne fit que battre plus rapidement, sous cet aveu. Personne ne lui avait jamais dit ça encore et elle, elle était tellement prête à faire la même chose pour lui. Cependant, lorsque Luke aborda le sujet de la zone, elle se refroidit légèrement. Elle l'avait tellement mal pris, qu'il parte pour cette zone. Qu'il gâche tout, qu'il la laisse pour aller habiter avec des personnes qu'il ne connaissait pas. Mais franchement, Alix n'avait pas du tout envie de déblatérer sur ce sujet. Ce n'était pas le moment… Elle n'avait pas envie de tout gâcher et n'était pas du tout d'humeur à ça. Le seul fait de sentir de sentir ses doigts sur ses joues, l'aidait à se focaliser sur ça. À ne pas laisser la rancune l'envahir. Son simple contact suffisait à la canaliser et ce sentiment amer s'envolait au fur et à mesure qu'elle se perdait dans la profondeur de ses yeux.

- Moi aussi, je suis heureuse que l'on se soit retrouvés.

Ce fut le seul point qu'elle souleva. Heureusement, qu'il avait été là. Bien qu'elle n'ait fait que lui faire cadeau de son caractère fort sympathique… L'humeur de merde qu'elle avait eu dans ces cages… Si elle n'avait pas retrouvé Luke là-bas, sûrement qu'elle aurait finit par faire une connerie. Agir imprudemment qui l'aurait faite atterrir six pieds sous terre… La brune avait bien envie de lui demander ce qui s'était passé là-bas, mais le seul fait qu'il lui ait dit, qu'il aurait dû l'écouter, ne faisait que lui prouver qu'elle avait vu juste sur cette fameuse zone. Ce soit-disant endroit sécurisé. Une telle chose ne pouvait pas exister dans ce nouveau monde, du moins pas pour longtemps. Parmi les captifs, Alix en avait entendu parler de cette zone. Ils étaient nombreux à y être passé. Sans doute, qu'ils avaient discutés de la fin de cette zone. Mais franchement, la brune accordait tellement peu d'importance à ces personnes, qu'elle n'avait même pas pris la peine de les écouter. Qu'est ce qu'elle pouvait en avoir à faire de leurs petites personnes ?

Luke finit par lui avouer à nouveau qu'il l'aimait. Et cette fois Alix, ne comptait pas l'ignorer. Elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas nier toutes ces émotions qui la traversaient en sa présence, quand il l'embrassait ou pire quand il la touchait.. Elle l'aimait aussi. La brune eut du mal à l'avouer à voix haute, mais ce n'était pas pour autant que ses sentiments n'étaient pas autant fort que ceux de Luke. Jamais, elle n'aurait cru les prononcer une nouvelle fois et à quelqu'un qui ne faisait pas partit de sa famille. La première fois qu'elle prononçait ces trois mots dans le sens amoureusement. C'est lorsque Luke prononce ces mots une deuxième fois, qu'elle se décida de capturer ses lèvres. Cette bouffée de chaleur que lui envoyait ces mots prononcés, l'obligeait à combler cette envie de l'embrasser.

- J'ai l'air d'être une bonne soeur, Luke ? Je ne crois plus en tout ça… Donc… On peut faire tout ce que tu veux.

Si ces paroles avaient d'abord été prononcées d'un ton amusé, elle ne se rendait pas compte de l'impact réel qu'elles pouvaient avoir. Impossible à dire si c'était son innocence dans ce domaine-là ou bien dans son incapacité actuelle à réfléchir, ou bien les deux qui faisaient, qu'elle n'avait aucune idée de comment sa dernière phrase pouvait être interprétée. C’est horrible comment elle avait l’impression d’être deux de tension, son cerveau fonctionnant au ralentit. Cependant, cela ne l’empêcha pas de continuer ce petit flirt que Luke avait commencé avec elle.

- Comment ça se passe, si j'ai déjà quitté le droit chemin depuis longtemps ? Quoi que… À ce niveau-là, j'y suis toujours… Enfin, je filais bien droit et là il commence à devenir légèrement savonneux. Donc monsieur Harrison vous êtes bien partit pour détourner la puritaine que je suis.

Un léger rire s'échappa de ses lèvres mais qui s'éteignit bien vite face à ce soudain rapprochement. Ses lèvres s'entrouvrirent automatiquement, tels des aimants qui ne demandaient à retrouver celles de Luke et que cette distance soit détruite. Le souffle court, elle ferma les yeux quelques instants afin de lutter contre cette frustration certaine, laissant son nez effleurer délicieusement celui du brun. Alix finit par ouvrir de nouveau les yeux, les plongeant à nouveau dans ceux de Luke. Elle posa sa main sur le haut de son torse nu avant de la remonter doucement et se mettre à caresser de son pouce le côté de son cou alors que Luke venait tout juste de reprendre la parole.

- Je te veux juste toi, c'est tout…

C'est vrai que depuis qu'elle s'était réveillée, elle ne demandait qu'une chose : dormir. Mais là… Il lui avait enlevé toute envie de le faire. Alixen voulait juste rester éveillée à ces côtés. Seule la fatigue perdurait, elle n'avait ni faim, ni soif, bien que cela faisait maintenant plusieurs heures que rien n'avait traversé sa gorge et pourtant, elle n'éprouvait aucun appétit. Sans doute la fièvre. Cette même fièvre qui avait le don de la plonger dans cette délicieuse torpeur alors que la brune s'était mise à enlacer le brun, une nouvelle fois. Se permettant de déposer un baiser dans le creux de son épaule. Elle ferma les yeux, profitant de l'instant présent. Sa respiration se faisant de plus en plus profonde, son esprit étant dans cet étrange état entre le sommeil et l'éveil. C'était tellement reposant.. Elle ne voulait plus quitter ses bras.

- Ça va je ne te chauffe pas trop ? Enfin… T'as pas trop chaud à cause de moi ?

Heureusement, que son visage était toujours enfouie dans le cou de Luke. Elle ne pouvait pas être plus rouge. Sa fièvre lui embrouillait tellement le cerveau, qu'elle commençait à avoir cette même particularité de Luke, c'est-à-dire s'emmêler les pinceaux. La brune soupira légèrement. Tout ce qu'elle avait voulu demander, c'était si sa peau brûlante ne le dérangeait pas. La pauvre, il devait mourir de chaud entre se retrouver enfoui sous toutes ces couvertures, pour rester à ses côtés et de rester ainsi emprisonner dans ses bras contre son corps brûlant. Cependant, ce n’était pas parce qu’elle faisait cette constatation, qu’elle se détachait de lui. Non, elle restait là où elle était et ne se reculera pas tant qu’il ne lui demandera pas.
   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Mer 15 Juin - 13:17



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am The Leftovers

Finalement son rire angoissé ne fût pas si mal interprété que ça par la brune. Sans doute avait-il réussi à réagir assez vite, ou peut-être avait-il tout simplement trouvé les bons mots pour exprimer son malaise et ainsi se faire pardonner son manque de tact. Dans tous les cas, les choses restèrent à leurs places, au plus grand soulagement de Luke qui accueilli la réponse d'Alixen d'un petit sourire apaisé. « Merci de ta sincère compréhension... J'essayerai d'être moins... Maladroit à l'avenir. » Murmura-t-il en sachant pertinemment qu'il ne parviendrait jamais à tenir cette pseudo-promesse. Il avait beau se forcer à bien faire, les choses finissaient toujours par lui échapper d'une façon ou d'une autre. Il lui était tout simplement impossible de gérer une situation de crise quelle qu'elle soit, même s'il s’efforçait de laisser croire aux autres le contraire. D'ailleurs depuis peu, Luke se rendait compte que les gens apportaient de plus en plus d’importance à ce qu'il disait. Plus que lorsqu'il n'était qu'un simple survivant lambda ou encore à l'époque de la zone 51... Il ignorait pourquoi un tel virement de comportement s'était opéré au sein de la cage dans laquelle il avait été enfermé avec une poignée de survivants, mais les faits étaient là : Luke se sentait de plus en plus concerné par la sécurité des gens qui l'entouraient. Plongeant son regard dans celui d'Alixen pour l'observer en silence, Luke laissait son esprit vagabonder, se questionnant simplement sur la sécurité de la brune. S'il était réellement capable de lui apporter cette protection qu'il lui avait pourtant promis. Il l'ignorait, mais espérait être en mesure de tenir sa parole.

Ce baiser échangé, Luke pouvait très clairement le ressentir comme la préface d'une longue histoire qui débutait entre eux. Même s'ils se connaissaient depuis de nombreuses années maintenant, les choses prenaient un nouveau tournant. Ils venaient de tourner une page, passer un cap que Luke n'aurait jamais pensé emprunter avec Alixen, car il ne la voyait que comme la bonne copine de survie qu'elle avait toujours été à ses yeux. Mais aujourd'hui... Elle représentait tellement plus et les mots ne seraient jamais assez forts et nombreux pour lui dire. Tout ce que Luke arriverait à lui avouer ne serait qu'une parcelle de vérité quant à l'amour qu'il lui portait réellement. Alixen dans ses bras, contre lui, lui faisait ressentir tout un tas de choses qu'il n'avait jamais eu la chance de connaître. Luke se sentait complet en sa présence. Finalement il l'avait trouvé, cette 'moitié' comme certaines personnes le disaient si bien. Pour Luke qui s'était toujours éperdument moqué de ces amoureux transi, la chose était assez délicate à accepter, mais il ne pouvait renier ce qui était en train de se produire entre eux. Il ne pouvait tout simplement plus mentir sur les sentiments qu'il éprouvait... Alixen, c'était exactement ce qui lui manquait. Personne d'autre qu'elle ne pouvait prétendre à une place aussi importante dans son cœur. Quand elle lui demanda si elle ressemblait réellement à une bonne sœur, Luke fit mine de réfléchir quelques instants, l'observant faussement de haut en bas tout en se contentant de lâcher un léger : « hmm... » en guise de réflexion avant de reporter son regard dans le sien : «... Je me risquerais même à dire que t'étais assez bonne dans ce rôle ouais, pour avoir réussi à berner un nombre incalculable de gens... C'est vrai quoi, ils y ont tous cru à cette histoire de frère et sœur en détresse... C'était... Bien à ça que tu pensais ? » Luke entrait dans son jeu, tout du moins essayait... S'arrêtant soudainement à la dernière phrase d'Alixen, Luke eu une nouvelle seconde d'hésitation durant laquelle il ne parvient même pas à décrocher son regard du sien, comme s'il espérait y trouver une réponse sans même avoir à poser la fameuse question qui lui brûlait les lèvres. Il avait beau essayé de détourner sa phrase que l’enchaînement de celles d'Alixen laissaient sous-entendre tout un tas de choses... « On fait surtout... Ce que tu as envie de faire toi. » s'était-il contenté de répondre à demi-voix après avoir détourné brièvement le regard, sentant une bouffée de chaleur émerger de son cœur pour enflammer ses joues. Voyant bien qu'Alixen avait prononcé cette phrase en toute innocence, Luke se sentait d'autant plus mal d'avoir répondu une chose aussi... Sérieuse ? D'un sourire maladroit et transpirant l'anxiété, Luke laissa ses doigts glisser le long de la joue d'Alixen, terminant leur course tremblotante au niveau de sa tempe encore légèrement humide. « Pas... Ce que j'ai envie moi. Parce que tout ce que je veux, c'est que tu ailles mieux. » Oui. Luke ne voulait rien d'autre que son bonheur, sa santé et sa sécurité. Rien de plus que cela... Pourtant... Alixen ne s'arrêta pas à son premier sous-entendu. Le faisait-elle exprès ou non ? Luke ne parvenait pas à le savoir et cela le mettait terriblement mal à l'aise. S'agissait-il d'une possible proposition, ou était-ce la fièvre qui s'exprimait à sa place ? Et que voulait-elle dire par 'j'ai déjà quitté le droit chemin depuis longtemps' ? L'avait-elle... Déjà fait ? Parlaient-ils au moins de la même chose ? Ou était-ce juste Luke et ses idées mal tournées qui comprenait ce qu'il désirait entendre et non ce qu'Alixen voulait réellement lui dire ? « De q-que.. Quoi ? Savonneux ? » Se contenta-t-il de soulever dans cette nouvelle phrase qu'elle venait de prononcer et qui l'avait extirpé assez violemment de ses réflexions. « N-Non... Loin de moi l'idée d'essayer de te... Dévergonder... ? » Se défendait-il comme il le pouvait devant ces propos inattendus. Luke était perdu et pourtant arborait toujours ce même sourire envoûté, observant avec un certain amusement Alix s'exprimer aussi librement. L'entendre rire était tout simplement une bénédiction pour Luke qui malgré, ces éclats de rire, s'inquiétait de plus en plus de l'état de son amie.

A nouveau, ils se rapprochèrent. Réduisant encore une fois cette distance dite 'de sécurité' qui leur assuraient pourtant à tout deux de ne pas commettre un acte qu'ils regretteraient par la suite. Les yeux clos et les lèvres tremblantes, il l'écoutait d'une oreille attentive. Frémissant au contact de sa main sur son torse, tressaillant de plaisir à la prononciation de sa phrase, vibrant devant les caresses de sa main se long de son cou et sentant son cœur rater plusieurs battements à la suite de ce baiser déposé dans le creux de son épaule. Luke restait silencieux, immobile, pétrifié, comme paralysé par tous ces gestes attentionnés que la brune lui portait. Tout ce qu'elle voulait, c'était lui. Ces mots, Luke ne les avait pas encore une fois fabulé. Ils étaient réels... Rouvrant doucement les yeux pour ancré son regard sur le visage d'Alix, Luke resta un peu plus longtemps muré dans ce silence, ne parvenant pas à se décider sur la réponse qu'il s’apprêtait à lui donner. Avec lenteur, il laissa sa main rejoindre celle d'Alixen toujours postée à son cou, réalisant à quel point la température de leur deux corps était différente. Inquiet, Luke l'était plus que jamais. « J'ai... Envie de toi aussi. Lix... » Un faible murmure qui avait eu dû mal à s’échapper de ses lèvres, mais qui prenait toute son ampleur une fois prononcé. Quitte à laisser transparaître quelques sous-entendus, Luke se permis d'en faire autant. Se disant que dans le pire des cas, Alixen passerait complètement à côté de celui-ci.

Il est vrai que depuis quelques minutes, la peau de Luke ne semblait plus être mordue par ce froid qui lui donnait autrefois la chair de poule et comme elle le disait si bien, avoir un radiateur humain collé à lui devait bien y être pour quelque chose. Malgré tout, Luke appréciait la chaleur qui se dégageait de la brune, de plus il pouvait encore sentir la fraîcheur émaner de ses propres mains. Il n'y avait donc pas à s’inquiéter, Luke nageait en plein bonheur et ce à tous les niveaux. « Tu... Me chauffes bien oui... Mais non. Non... Ça va... Je... Vais m'en sortir. » Eut-il du mal à articuler les dents légèrement crispées. Luke avait beau se forcer à rire de cette situation pour le moins inhabituelle, cela n’arrangerait en rien l'état anxiété dans lequel elle le plongeait peu à peu. Il n'y avait pas à dire, Alixen lui faisait vivre de véritable ascenseur émotionnel digne de l'Enfer lui-même. «... Je m'occupe de rafraîchir tes 'ardeurs'... Ne t'inquiète pas. » Lâcha-t-il sur le même ton de la plaisanterie, la gorge toujours resserrée, commençant à se poser de sérieuses questions quant à la nature de leur conversation. Qu'était-il le plus sage de faire à présent... ? Luke ne pouvait et ne voulait pas la laisser seule, mais rester à ses côtés alors que la fièvre la faisait agir différemment, était-ce la bonne chose à faire...?

« Repose toi... » Lui murmura-t-il tout simplement, l'englobant doucement de ses bras après avoir pris la décision silencieuse de rester. Jamais Luke ne s'était senti aussi bien qu'en cet instant et il ne voulait en rien briser ce moment de tendresse qu'ils partageaient jalousement à l'écart des autres. « Quand tu en auras envie, essaie de boire un peu, ok ? Ça te fera du bien. Faut pas que tu te déshydrates totalement. » Tirant doucement sur les couvertures afin de les replacer correctement sur eux, Luke laissa sa main se faufiler à l'arrière de la tête d'Alix. Caressant avec bienveillance sa longue chevelure brune.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Lun 20 Juin - 4:00

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen
- Est-ce seulement possible ?

Un léger sourire en coin s'afficha sur ses lèvres. Luke était maladroit, s'en était ainsi, ça faisait partit de lui… Alors un Luke moins maladroit, Alixen avait du mal à y croire. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle ne demandait qu'à voir car elle l'aimait bien comme il était déjà. Elle ne demandait pas à le changer. Si la brune était restée la même alors pourquoi demanderait-elle à ce que Luke change, lui ? Il avait déjà changé… Entre la période où ils avaient fait route ensemble et maintenant quelque chose avait changé chez lui. Elle ne savait pas si c'était la zone 51 ou le fait de s'être fait capturé qui en était la cause… Si d'abord Alix n'appréciait pas vraiment ce changement, elle commençait à s'y faire.

Et cela elle le prouvait en l'embrassant après lui avoir à son tour avoué ses sentiments. Une chose qu'elle ne pensait jamais faire. Tout comme elle ne pensait jamais ressentir ce genre de choses. Alixen s'était prohibée de tous sentiments affectueux et pourtant avec Luke elle y avait plongée la tête la première. Elle ne l'avait pas vu venir, elle n'avait pas pu s'y préparer et y faire face pour ne pas s'y enchaîner jusqu'au cou. C'était peine perdue, elle était déjà bien mordue. Une chose qui ne l'effrayait pas du tout durant le moment présent, bien au contraire. Elle en profitait. C'était comme se trouver dans une bulle de bonheur où ils n'étaient que tous les deux. Tout le reste importait peu à ses yeux. Elle ne voyait que lui. La jeune adolescente en était venu un point où elle s'en foutait carrément si quelqu'un les surprenait dans les bras l'un de l'autre.

- Hm… Non.. Mais oui… Enfin… La base n'est pas là mais tu es arrivé au résultat…

Des paroles plus que confuse qui démontrait bien l'état dans lequel elle était. Elle fronça quelque peu les sourcils ayant du mal elle aussi à tenter de comprendre ce qu'elle venait de dire elle-même. Si elle-même elle avait du mal à décortiquer ses propres paroles, est-ce que Luke arrivera t-il à y voir plus clair ? Cette histoire de frère et soeur… Ils avaient bernés tous deux tellement de survivants, comme il le disait si bien… Ils étaient plutôt bons dans leurs rôles respectifs. Enfin… La relation qu'ils entretenaient désormais, n'avait plus rien de fraternel…

Un sourire se dessina sur les lèvres d'Alixen au fur et à mesure que les doigts de Luke parcouraient sa joue, se délectant des frissons qui s'en suivaient. La brune n'avait pas l'habitude que l'on soit si attentionnée avec elle. Qu'il fasse passer toutes les envies de l'adolescente avant les siens, ne se préoccupant que de son bien-être. Luke était une perle rare qui avait réussi à voir à travers elle. À briser sa carapace. C'était le seul à qui elle s'était livrée comme ça, qu'elle se laissait aller. Même si la fièvre jouait beaucoup aussi. Mais pas que, car si une autre personne s'était retrouvée devant Alixen à ce moment-là, elle ne se serait pas comportée comme ça non plus. Avec toute autre personne que Luke, elle se serait braquée et l'aurait envoyé chié. La brune n'acceptait que, que ce soit uniquement Luke qui l'a voie comme ça, dans cet état.

- Ce n’est pourtant pas ce que tu affirmais il y a quelques minutes…

Alix retrouva son sourire en coin à la suite de cette phrase. Luke avait l’air troublé, sans qu’elle n’arrive à comprendre pourquoi. Sa phrase mentionnant la pente savonneuse qu’elle empruntait désormais était-elle complexe à discerner ? Pourtant pour elle, elle était on ne peux plus claire. Cependant, ayant conscience qu’il serait difficile pour elle de lui expliquer autrement, elle ne releva pas. Pourtant, la phrase qu’il en suivit, elle n’avait pas pu y échapper. C’était bien lui qui lui avait avoué il y a quelques secondes que l’idée de la détourner du droit chemin ne lui déplaisait pas tant que ça…

Il avait envie d’elle… À ces mots, Alix sentit le rouge monter à ses joues déjà colorées, une bouffée de chaleur l’envahissant. Avec un sourire conquis, de sa main libre, elle caressa lentement les lèvres si tentantes de Luke de ses doigts. Son regard jusqu’à présent plongé dans celui du brun descendait vers ses lèvres, traçant le même chemin que ses doigts.

Alixen avait conscience qu’elle était brulante et que par conséquent elle devait donner chaud à Luke. Bien qu’elle ressentait la fraicheur de sa main contre la sienne. Un contraste important qui ne la dérangeait pas plus que ça ne dérangeait le brun. Un léger sourire traversa ses lèvres face aux paroles de son ami. Si il arrivait à s’en sortir tout allait pour le mieux alors. Elle s’en voudrait de l’étouffer avec toute sa chaleur.

- Tant mieux…

Elle se pressa un peu plus contre lui, riant quelque peu de nouveau à sa réplique. Elle était légèrement gênée il fallait avouer. La brune ne faisait pas du tout exprès d’utiliser des termes qui pourraient avoir leur double sens et pourtant Luke, lui, les captait directement. Alixen tourna légèrement sa tête de gauche à droite lorsqu’il lui conseilla de se reposer. Elle ne voulait pas, elle n’en avait pas envie et surtout elle n’en éprouvait pas le besoin.

- Tu ne te rends pas compte, à quel point c'est déjà reposant d'être ainsi dans tes bras…

C'était comme être dans le meilleur endroit qu'il soit. Gardant les yeux fermés tandis que Luke caressait ses cheveux, elle ne pouvait être mieux. Cependant, elle finit par se détacher légèrement de leur étreinte pour pouvoir le regarder dans les yeux.

- Tu sais… J'ai tellement eu peur que tu y passes la nuit dernière… Je ne sais pas ce que j'aurais fait avec toi n'étant plus à mes cotés, n'étant plus de ce monde… Je n'aurais pas pu le supporter, Luke…

Tout en avouant tout cela Alixen, laissa courir lentement ses doigts le long du bras de Luke jusqu'à les laisser finir leur chemin à l'intérieur de la paume du brun et entrecroisa ses doigts avec les siens.
   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Sam 9 Juil - 21:37



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am

         
           
             
             

Non, ce n'était en effet pas possible que Luke soit moins maladroit. L'entendre de la bouche d'Alixen - même sous la forme d'une question - le frustrait légèrement mais, devait bien admettre que pour le coup, elle avait raison de se moquer de son insouciance. « Aller... Je te laisse cette victoire. » avait-il donc soupiré faiblement, ressentant quelque chose comme de la gêne et de la docilité dans le fond de ses propos. De son sourire en coin qu'elle afficha, Luke avait bien compris qu'elle appréciait avoir raison, aussi ne se permit-il pas de lui arracher cette douce satisfaction de le voir ainsi se vexer – faussement – de la sorte. Encadrant doucement de son pouce et de son index le menton de la brune, Luke laissa son visage se rapprocher du sien. Autorisant son nez encore légèrement enflé de leur fuite glisser le long de sa joue avec câlinerie. Tout comme lui un peu plus tôt, Alixen s'emmêlait dans ses propres paroles. Et si cela avait pour but d'aider le brun à y voir plus clair, c'était un echec. Cela ne l'aidait pas le moins du monde, mais cette phrase qui l'avait laissé perplexe un peu plus tôt, il avait abandonné l'idée de la comprendre quoi qu'il arrive. Aussi ne répondit-il pas aux explications pour le moins confuses de la principale concernée. Il mettait cela sur la fatigue commune, ainsi que sur la fièvre qui avait des effets assez parlant sur Alixen. Dans ce petit carré d'intimité et de douceur qu'ils partageaient jalousement, Luke aurait pu retomber dans le sommeil. Ses paupières s’alourdissaient à chaque nouvelle seconde qui s'écoulait et même si la nuit aux côtés d'Alix lui avait permis d'éliminer la majeure partie des parasites qui avait failli lui coûter la vie la veille, Luke restait fatigué.

Ce n'est que lorsque les sous-entendus arrièrent que ses yeux retrouvaient leur vivacité d'antan. A l’affût du moindre signe, Luke laissa un sourire à nouveau gêné habiller ses lèvres. C'est vrai, il se contredisait, sur beaucoup de points même. Dire ne pas vouloir la dévergonder, pour finalement affirmer l'inverse deux minutes plus tard. Tout ça, il en était désolé, mais réfléchir dans ses conditions, à ses côtés, au contact de sa chair, c'était devenu quelque chose compliqué à gérer. Trop d'informations fusaient dans son esprit embrouillé, trop d'envies... Et cette envie nouvelle avait finit par s'extérioriser dans un soupire, un nouveau murmure que se faufila jusqu'au creux de l'oreille d'Alixen espérant y trouver son auditoire. Durant plusieurs longues secondes, Luke sentit son corps valser entre deux émotions, la peur et l'impatiente. Il s'attendait à une quelconque réponse de sa part, un mot, une indication. Mais rien. Rien de tout ce qu'il espérait ne se produisit, seules les caresses furent alors sa réponse. Luke ne comprenait pas réellement ce qu'elle voulait lui faire passer comme message, se contentant alors de la poursuivre de son regard interrogateur en attente de plus d'explications. Seulement, Alixen ne semblait pas disposer à révéler plus de choses, fermant la parenthèse en se rapprochant un peu plus de lui. Accompagnant ces mouvements pour l'englober de ses bras et trouver une nouvelle position dont le confort serait le plus optimal possible, Luke laissa à son tour filer un rire sincère. « Et tu n'imagines pas à quel point c'est agréable de t'avoir dans mes bras... » ajouta-t-il d'une voix suave comme pour compléter la phrase d'Alixen.

Il avait pu le sentir à nouveau s'approcher, cet engourdissement dû à la fatigue qui le rattrapait malgré ses efforts pour ne pas le laisser s'installer à nouveau dans son être scindé en lambeaux par le temps. Mais bien trop vite à son goût, Alixen se détacha de son corps, provoquant immédiatement en lui une sensation de vide qui l’effraya au plus haut point. Elle ne s'était décollée de lui que de quelques centimètres à peine, pourtant Luke le vivait comme un écart de plusieurs mètres, si ce n'était plus. Retirant sa main de ses cheveux pour la laisser se redresser comme elle le souhaitait, le brun rouvrit les yeux, inquiet. Inquiétude qui n'avait pas lieu d'être compte tenu de la révélation qu'elle lui faisait à nouveau... Ces paroles firent vibrer son cœur et d'un nouveau sourire conquis, venu caresser son doux visage du bout de ses doigts. Il se redressa alors à son tour, resserrant cet écart qu'elle avait instauré involontairement entre eux et qui le faisait déjà souffrir le martyr. « Mais grâce à toi, je vais bien... Et je t'en serai à tout jamais reconnaissant. Si j'avais compris 'ça' un peu plus tôt... Les choses auraient été sensiblement différentes. Mais à défaut de pouvoir remonter dans le temps pour réparer mes erreurs, je peux au moins te promettre qu'à partir de maintenant, je serai là. Je ne comptes pas partir et tu n'arriveras pas à te débarrasser de moi aussi facilement. Je suis plus costaud que j'en ai l'air. » rigola-t-il faiblement avant de retomber dans ce ton si sincère et amoureux sous lequel il s'adressait à elle. Leurs doigts s'entrecroisèrent dans une nouvelle caresse, dans une nouvelle tentative de d'apprivoisement s'aboutissant sur un nouveau succès total. « Je t'aime, tellement, Alixen. » répéta-t-il d'une voix tremblante de maladresse et secouée par ce flot d'émotions de plus en plus fort et difficile à contenir. « Tu es absolument tout ce qu'il me reste. Je sais aussi que maintenant, je ne pourrai pas continuer sans toi non plus. Tu es la dernière chose précieuse que je possède... La toute dernière, Alix... » finit-il sur un sourire triste voilant ses lèvres fébriles. Luke ne voulait pas lui faire peur en lui avouant tout ça. Il voulait juste lui dire, qu'elle le sache et que si elle venait un jour à lui reprocher quelque chose, qu'il ne s'agisse pas de son manque de sincérité envers elle. D'un nouvel élan de tendresse, Luke venu capturer ses lèvres rosées dans un baiser lent et sucré, profitant à nouveau de cette proximité pour l'attirer un peu plus à lui.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Jeu 14 Juil - 1:06

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen
Un sourire victorieux se dessina sur les lèvres d'Alix lorsque Luke lui donna raison. Oui, elle appréciait avoir raison, il est vrai. Qui n'appréciait pas franchement ? Et à chaque victoire, son petit présent, non ? C'est ce qui arriva, ou du moins, elle voyait le geste de Luke comme une récompense. En voyant son visage se rapprocher ainsi di sien. Alix ferma automatiquement les yeux, s'attendant à un baiser. Un baiser qui n'arriva pas à sa plus grande frustration. À la place, elle sentit le nez de Luke parcourir le long de sa joue. De légers frissons vinrent picoter sa peau tandis qu'elle caressa lentement la joue du brun.

Ses mots s'emmêlaient, s'embrouillaient, formant un flot de paroles informe dans lequel elle ne parvenait plus à faire d'ordre. La fièvre avait de plus en plus d'effet sur Alixen et cela se voyait ou s'entendait plutôt. La confusion dans ses paroles reflétant parfaitement l'état de ses pensées. Et la brune se sentait de plus en plus troublée au fur et à mesure de leurs échanges. Cette fois-ci la maladie n'avait rien à voir là-dedans. Juste les paroles de Luke qui la déconcertaient au point qu'elle n'arrivait à y répondre que par des gestes ne sachant que dire, quoi répondre. Tout ça, c'était nouveau pour elle. Ces émotions, ces désirs soudains… Cette envie de rester près de lui, le plus proche possible. Sentir ses bras autour d'elle c'était tout ce qu'elle demandait. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle apprit que ce sentiment était partagé.

Cette chaleur qu'elle ressentait en étant à son contact, elle en devenait accro. Pourtant, cela ne l'empêcha pas de se reculer légèrement pour lui avouer quelque chose. Avouer tout ce qu'elle avait ressentit face à la possibilité de le perdre. Lui faire part de l'importance qu'il avait désormais pour elle. Le genre d'aveu qu'elle n'avait jamais fait à quelqu'un. Et surtout pas depuis qu'elle était comme ça. Puis à qui aurait-elle pu bien avouer de telles choses ? Qui à part Luke ? Il était le seul à la faire frissonner ainsi par de simples caresses. Le seul à faire accélérer son coeur à ce point.

- C'est vrai que je suis tellement expressive que t'aurais pu le comprendre Luke, quand même… Non, je pense qu'il aurait été impossible de comprendre « ça » plus tôt que maintenant. Même moi je ne m'en étais pas rendue compte. Je me voilais la face pour tout te dire… Enfin… Surtout, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Et t'inquiètes pas que je sais à quel point tu es costaud, Luke.

Alixen lui adressa un sourire amusé. Si ses premières paroles étaient purement sarcastiques, les suivantes étaient tout à fait sérieuses. La brune avait beau s'amuser de sa dernière phrase, elle n'en pensait pas moins. Elle avait eu la preuve de nombreuses fois que Luke n'était pas un faible. Puis, Alix ne serait jamais tombée amoureuse de quelqu'un de faible, ça c'était certain. Car oui, elle était amoureuse de Luke. Rien qu'à voir comment son coeur s'emballait dans sa cage thoracique lorsque le brun avoua une nouvelle fois ô combien il l'aimait. Elle était totalement conquise par ces mots qui sortaient de sa bouche. Tout comme lui, elle était également l'unique chose qui lui restait. Tout son amour réservée à elle seule, toute son attention aussi. L'unique chose précieuse qu'il possédait… Ce dernier terme, l'interpella. Mais avant que l'adolescent n'ait le temps de faire une quelconque réflexion, elle vit son visage se rapprocher, son souffle tiède courant le long de sa peau. La brune frissonna lorsque les lèvres du brun retrouvèrent enfin les siennes, à sa grande satisfaction. Elle le lui rendit avec légèreté avant de s'en séparer de quelques millimètres juste le temps de caler quelques mots.

- Tu me possèdes ?

Un chuchotement de par son souffle court, la cause de toutes ces émotions qui la traversaient. De son coeur qui battait à mille à l'heure. Un sourire en coin habillait ses lèvres. Après tout, elle n'était qu'une adolescente comme les autres qui flirtait avec le garçon dont elle était amoureuse, même si elle était loin d'être experte en la matière. La brune attrapa de nouveau ses lèvres auxquelles elle n'était pas capable de résiste plus longtemps, sans même lui laisser le temps pour le moment de lui répondre. D'abord, légèrement hésitante, son baiser se fit plus passionné que les précédents, son corps s'approchant plus du sien pour mieux profiter de cet instant. Une de ses mains remonta jusqu'à sa nuque avant de venir se blottir dans les cheveux de Luke.
   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Dim 17 Juil - 1:26



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am

         
           
             
             

« Ou alors... Peut-être bien que je l'avais compris depuis le début, mais que comme ça ne me suffisait pas de simplement le savoir, et bien... Je n'ai rien dit pour t'obliger à l'avouer à haute voix ? » Taquin, il ripostait à son sarcasme d'une voix douce et amusé, détachant distinctement chacun de ses mots pour laisser en suspens certaines parties de ses phrases et une fois de plus, venu caresser sa joue de son pouce. Quand elle ajouta à quel point elle savait ô combien il était du genre costaud, Luke fit mine de perdre son assurance, d'être faussement atteint par ses propos avant de laisser à nouveau un sourire encore plus large que le précédent étirer ses lèvres jusqu'à ses oreilles. « Un vrai bonhomme. Peut-être même plus que toi, parfois. » Une nouvelle raillerie venue briser le sérieux de leur ancienne conversation. Il ne parvenait même plus à savoir combien de fois il avait pu lui faire ce genre de remarque. De douter ainsi ouvertement de sa féminité qu'elle n'avait – au final – qu’éperdument caché aux yeux de tous pour mieux se préserver elle. Jusqu'à aujourd'hui du moins, où il pouvait à présent la voir telle qu'elle était réellement, resplendissante. Son regard s'était déposé sur la principale concernée, détaillant avec affection les traits si fins de son visage, en silence, juste un court instant à pouvoir la regarder de son regard conquis et chamboulé. Puis à nouveau, leurs lèvres entrèrent en contact, comme pour clore cette parenthèse et ces chamailleries sans conséquences.

Depuis le début, Luke ne prenait aucune initiative particulière tant les lèvres d'Alixen le rendaient docile. Il ne voulait rien de plus que ce qu'elle lui offrait déjà en ce moment même : son attention, son amour... Les battements de son cœur devenaient violents, chaotiques même, menaçant à chaque nouveau martèlement de tout rompre sur son passage tant l'intervalle entre ces palpitations devenait de plus en plus courte. Pourquoi se mettait-il dans un état pareil pour un simple baiser, pourquoi son corps réagissait de la sorte ? Luke perdait totalement pied dans cet océan d’émotions. A la seconde où le baiser pris fin momentanément, ses pouvons se remplirent inconsciemment d'une inspiration tremblante et secouée par ce qu'ils venaient d'échanger. Aucun des deux ne semblaient vouloir se retirer de l'autre, mettre de l'écart entre leur deux corps fébriles. Ils avaient juste besoin de quelques secondes de complicités silencieuses pour apprécier pleinement cet instant, les yeux clos, les lèvres entrouvertes. Le souffle tiède d'Alixen qui se mêlait au sien dans un tourbillon de chaleur le rendait accro et son chuchotement, ou devrait-on dire le simple timbre de sa voix, le fit frisonner. Avant même qu'il ne puisse y répondre, leurs lèvres s'approchèrent à nouveau tels des aimants qui seraient impossible de séparer. Si dans un premier temps leur échange débordait de bienveillance et d'une pointe de maladresse, petit à petit et à la suite de leurs réponses respectives pour prolonger ce doux baiser volupté, il devenait plus assuré, peut-être même un peu plus intime qu'il ne l'était déjà.

Cette phrase, 's'il la possédait'... L'avoir entendu soulever ce dernier point l'empêchait de rester en place, ses propres lèvres ne parvenant plus à se contenter de danser contre celles de la brune. Il voulait répondre à ces caresses délicates, mais également lui dire ce qu'il en pensait et sourire, respirer, puis l'embrasser à nouveau, encore et encore. Alors il se dégagea de son emprise, entremêlant un peu plus leurs doigts et laissant glisser la main de sa joue jusque dans son cou. « Totalement... Jusque que dans les moindres recoins. » avait-il finalement réussi à prononcer d'une voix suave et légèrement essoufflée. Plongeant son regard polaire dans celui d'Alixen, il resta une nouvelle fois silencieux avant d'autoriser ses lèvres à tomber dans le creux de son cou, qu'il encadrait déjà de l'une de ses mains protectrices : « Tu n'es rien qu'à moi... » lui susurra-t-il tendrement à l'oreille de manière à la mettre dans la confidence. En voilà des paroles bien égoïstes et conservatrices qui s'étaient échappées de ses lèvres d'un souffle court, leur donnant une légèreté peu légitime. Mais c'était si vrai... Elle était à lui, tout comme lui était à présent à elle. Son cœur, il lui offrait sans réfléchir, sans s'inquiéter de ce que la suite des événements pouvait lui réserver. Il s'en fichait royalement, car pour l'heure rien n'avait plus d'importance à ses yeux si ce n'était qu'elle, Alixen. Il pouvait le sentir comme quelque chose de vivant en lui, cet entichement grandissant à son égard. Plus les minutes à ses côtés se succédaient et plus ce besoin irrésistible d'y rester niché devenait important. De ses baisers auxquels elle répondait, un creux se créait. Alixen grattait en douceur la surface de son cœur pour se frayer un passage en son centre. Se trouver une place, qui au final lui était sans doute déjà réservée depuis bien longtemps. Un précipice vertigineux qu'elle comblait instantanément par sa simple présence... © 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Dim 17 Juil - 3:35

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen

- Quel plan diabolique monsieur Harrison.

À son tour, elle employait un ton amusée. Mais peu à peu, une question commença à s'insinuer dans son esprit. Depuis quand avait-il réellement des sentiments pour elle ? Ou du moins depuis quand en avait-il conscience ? Remontaient-ils juste au moment où il avait failli y passer ? Ou plus tôt encore ? Alixen n'en avait aucune idée. Comment le pourrait-elle ? Elle-même ne savait même pas à quand remontait les siens. L'adolescente savait juste que tout lui était apparue comme une évidence lorsqu'il avait posé ses lèvres sur les siennes pour la toute première fois. Ces sentiments, ces frissons qui avaient pris possession d'elle, l'empêchant de dénier tout ce qu'elle avait ressentit, l'empêchant de se voiler la face.

- Et ça t'arrive donc souvent de tomber amoureux de bonhommes ? Devrais-je m'en inquiéter ?

Si elle avait d'abord adopté un ton moqueur pour riposter à son tour ses paroles, elle adopta pour un air faussement sérieux concernant sa dernière question. Elle ne se laissait pas faire et ça Luke, le savait bien. Il savait qu'elle ne manquait jamais de ressources pour ré-attaquer lors des railleries de ce dernier. Ils avaient tellement l'habitude de se lancer mutuellement des piques. Des piques qui restaient toujours bons enfants. Une manière de se taquiner. Des taquineries qui prenaient un tout autre tournant désormais.

Une ambiance légère qui changea au moment même où leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau. Des baisers doucereux qui avaient le don d'affoler le coeur d'Alixen. De la parcourir de dix mille frissons. Et pourtant, elle l'interrompit pour soulever une chose qui l'avait interpellée. Pourtant, elle ne laissa même pas le temps à Luke de lui répondre, qu'elle reposait ses lèvres sur les siennes. Ne supportant pas de rester éloignée de celles-ci. Eprouvant ce besoin d'exprimer tout ce qu'elle ressentait par ses baisers. Tout ce qui ne pouvait être exprimés par de simples mots. Ce fut le tour de Luke de mettre fin à leurs baisers, voulant à son tour lui répondre. Une réponse qui la fit frissonner. De par ses mots qu'il employait ou bien de sa voix. Ses yeux se fermèrent instantanément lorsqu'elle sentit les lèvres de Luke contre la peau de son cou. Une douceur chaleur l'envahit et elle lâcha un soupir d'aise. Ignorant complètement comment un baiser dans le cou pouvait lui provoquer une telle réaction.

- Je le suis…

Elle était comme hypnotisée par Luke. Se soumettant complètement à lui, à ses mots. Un comportement qui contrastait avec son attitude habituellement incendiaire. Ses yeux s’ancrèrent dans ceux du brun avant de se blottir à nouveau complètement dans ses bras, sentant la fatigue s’insinuer de plus en plus en elle. Alix voudrait combattre cette fatigue pour pouvoir profiter encore d’instants aussi intimes avec Luke. Cependant, elle en avait pas la force. Le sommeil venait pour l’assommer, la plongeant lentement dans une profonde torpeur. Elle se sentait si bien dans la chaleur réconfortante des bras du brun. Tellement bien, qu’il ne lui fallut pas bien longtemps pour s’endormir.
   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Mar 26 Juil - 20:27



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am

         
           
             
             

Monsieur Harrison. A ce simple titre, Luke lâcha un petit rire nerveux, ne sachant toujours pas s'il s'agissait d'un gloussement de l'ordre de la joie, de la gêne, du sarcasme ou de la nostalgie. Sans doute un peu des quatre... Sa famille lui manquait, horriblement et entendre à toutes ces reprises consécutives son nom de famille lui rappelait à quel point ils pouvaient tous être loin de lui aujourd'hui. Enlaçant un peu plus Alixen contre lui dans un léger soupire, il ressentait soudainement ce besoin d'être proche d'une personne qu'il aimait. Ne plus être seul. Car la solitude restait encore à ce jour sa plus grande peur. Plus encore que les rôdeurs et leurs morsures mortelles... Son heure arriverait bien un jour, il en avait bien conscience, tout ce qu'il espérait c'était que des gens seraient là pour le voir tomber. Égoïste, pourtant le brun se refusait de crever dans un coin sombre à l’abri des regards. Sa vie n'avait été que solitude, il ne voulait pas que sa mort en soit de même. Inconsciemment, Luke avait décroché de la conversation dès lors que son nom de famille avait été prononcé. Ce n'est que lorsqu'elle le taquina de nouveau qu'il retomba sur terre, portant son regard confus et interrogateur dans les émeraudes chatoyantes de son amie. Les sourcils froncés, il réfléchissait silencieusement aux mots à employer pour ne pas répondre complètement à côté de la plaque. Continuant de frôler du bout de ses doigts la douce peau de ses frêles épaules, dans de petits mouvements circulaires, Luke laissa un second soupire amusé soulager ses poumons : « Hum... S'ils ont d'aussi beaux yeux verts et une longue chevelure brune comme celle-ci... » murmura-t-il avec délicatesse en laissant sa main glisser le long de crinière presque noire corbeau d'Alixen : « Alors oui. Tu as du soucis à te faire. » Un sourire réconfortant habilla ses lèvres le temps d'une petite seconde, contrastant à merveille avec les propos qu'il venait de lui tenir. Vraiment, elle n'avait pas de soucis à se faire à ce niveau là. Depuis la zone 51 Luke avait certes, des facilités pour se lier aux gens mais, de là à s'attacher aussi fortement qu'il ne l'était avec elle ? Aucun risque là dessus. Personne ne parviendrait à la déloger de cette place.

Elle n'était qu'à lui... Il l'avait dit et Alixen l'avait confirmé. A son tour secoué d'un délicieux frisson d'extase, Luke laissa son regard amoureux pénétrer en douceur celui de la brune, pour mieux en explorer les sinuosités de son esprit. Il était effrayant de voir à quel point il était possible de s'enticher de la sorte d'une personne. Tout était allé si vite que Luke n'arrivait pas encore à se faire à l'idée qu'ils étaient ensemble. Du moins... C'était ainsi qu'il voyait la chose, peut-être se fourvoyait-il mais, n'ayant pas le temps d'ajouter quoi que ce soit d'autre, Luke garda le silence. Embrassant à nouveau ses lèvres d'un sourire conquis avant de la laisser se blottir contre lui.
***
« Alixen? » lui susurra-t-il faiblement à l'oreille pour ne pas rendre son réveil plus difficile qu'il ne le serait habituellement en temps de grippe. Il caressa ensuite sa joue du revers de la main, gardant son regard à la fois inquiet et bienveillant sur son visage encore endormie. Ce n'était qu'en la voyant ainsi, qu'il se demandait comment une telle chose avait pu lui arriver, à lui. D'être aimé, par quelqu'un comme elle. Cela semblait totalement surréaliste. Peut-être était-ce dû aux conditions déplorable de survie... ? Sans doute. Après tout, les jeunes ne courraient plus les rues à présent. Peut-être s'était-elle contentée de l'aimer lui, car au final rien de mieux ne s'était présentée à elle depuis des années. Une bien triste pensée, qui lui fit détourner là tête un instant, portant son intérêt sur les autres survivants qui peuplaient cette cabane miteuse. Tous ces gens, n'avaient pas à se préoccuper de leurs affaires et pourtant nombreux se permettaient de jeter quelques regards curieux dans leur direction. Chose qui apportait d'avantages d'inquiétudes à Luke, sachant pertinemment qu'Alixen ne souhaiterait pas être ainsi observée, jugée. Elle tenait à sa réputation et cela, Luke le comprenait très bien. La dernière chose que le brun voulait, c'était lui apporter du tort par sa simple présence. C'est pour cette raison qu'il se recula légèrement, prenant place à côté d'elle pour simplement venir déposer l'une de ses mains fraîche sur son front, inspectant soigneusement sa fièvre le temps qu'elle s'extirpe complètement des bras de Morphée. Une fois les yeux mi-ouverts, Luke ne tarda pas à rapprocher de leur couchette de fortune un sac à dos. Sac, qu'il venait tout juste de s'approprier à la suite d'une sortie à laquelle il avait participé durant le lourd sommeil réparateur de la brune. Expédition, durant laquelle Luke s'était également blessé et possédait à présent un bandage précaire ; qui devait sans doute s'agir d'un morceau de t-shirt déchiré à la va vite ; fermement enroulé autour de son avant bras droit. « J'ai quelque chose pour toi. » ajouta-t-il faiblement en fouillant le contenu du sac d'une main agitée avant d'en sortir une sorte de... Licorne ? Rose ? Porte clé ? Il ne savait pas vraiment, mais sur le coup avait trouvé ça cool. Disons juste... Qu'en la voyant, ses pensées s'étaient directement retournées vers Alixen, pour une raison qui lui était totalement obscure. Voilà, pourquoi il s'en été emparé et voilà pourquoi il arborait un sourire niais en tendant la peluche dans le creux de sa paume en direction d'Alixen : « Ça doit faire bien longtemps que tu n'as pas eu de cadeaux de Noël hum ? Regarde comme elle est choute. » dit-il d'un ton totalement concerné en posant doucement la petite peluche sur la couverture qui servait de matelas à la brune. « Comment tu te sens ? J'ai trouvé quelques trucs qui pourront nous être utile. Plus qu'une peluche, si j'ose dire. » Continua-t-il dans sa lancée en désignant de l'une de ses mains le sac qu'il avait fouillé un peu plus tôt. Il ne contenait rien d’extravagant, mais c'était tout de même un bon début. Depuis leur captivité, leurs ressources étaient maigres, pour ne pas dire totalement inexistantes. Il fallait donc bien recommencer quelque part...
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Dim 21 Aoû - 22:45

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen

- N'empêche que je veillerai au grain.

Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres, bien que ses propos étaient sérieux. Alix n'avait vraiment pas envie que quelqu'un d'autre se retrouve à sa place, à l'instant même. Que quelqu'un d'autre qu'elle se fasse caresser les cheveux de la main de Luke ou se fasse prodiguer de telles caresses qu'elle aimait tant. Non, pas moyen. Et le fait que le brun lui confie qu'elle n'était qu'à lui, la réconfortait sur ce point. Après un dernier baiser, l'adolescente pu s'endormir l'esprit tranquille dans les bras de celui à qui elle tenait le plus.

**

- Hm...

Alixen fronça les sourcils lorsqu'elle sentit qu'on tentait de la réveiller. Elle voulu ignorer cette voix et retrouver sa tranquilité dans un sommeil profond. Cependant, maintenant que cette voix s'était insinuée à l'intérieur de son esprit, impossible de l'ignorer. À contre coeur, la brune ouvrit peu à peu les yeux, émergeant difficilement. À peine eut-elle remarqué Luke à ses côtés de son regard plissé, ce dernier lui confia qu'il avait quelque chose pour elle, ce à quoi elle haussa un sourcil. Si en entendant ces paroles, ses pensées se tournaient uniquement envers de possible médicaments, elle se trompait complètement. Comment aurait-ele pu songer un seul instant qu'il parlait d'un cadeau ? Pour elle ? Comme il l'avait si bien supposé, elle n'en avait pas eu depuis longtemps.

- Oh... Merci, Luke...

La vérité était qu'elle ne savait pas comment réagir face à ce présent. Elle l'avait remercié d'une petite voix comme si elle avait encore du mal à croire que ce cadeau lui était réellement destiné. L'adolescente l'avait observé longuement avant d'oser la prendre entre ses doigts. Elle était vraiment magnifique. Une licorne rose pouvait sembler tout ce qu'il y avait de plus niais mais elle l'aimait. Un cadeau qui signifiait énormément pour Alixen. La brune posa son autre main sur celle de Luke qui l'avait déposé et la serra doucement en le gratifiant d'un sourire. Ce présent qu'il lui avait fait, elle comptait bien le garder précieusement.

- Je meurs de faim et de soif.

La jeune adolescente bougonna légèrement. A vrai dire sa gorge était totalement sèche. Une sensation désagréable en plus du fait, qu'elle avait l'impression qu'elle n'avait pas mangé depuis des jours. Peut-être bien qu'elle aurait dû saisir l'occasion lorsque Luke lui avait demandé la dernière fois si elle avait besoin de quelque chose... Alix se serait sans doute senti mieux si elle l'avait fait car là elle avait l'impression que toute énergie l'avait abandonné même si elle se sentait bien mieux qu'avant, c'est certain. Alors que son regard remonta vers Luke, un détail l'interpella. Son bras ou plus précisément une sorte de bandage sur son avant-bras.

- Tu t'es blessé ?

Alixen fronça les sourcils, une certaine inquiétude se lisant sur son visage. Comment avait-il pu se blesser ? Puis la licorne... Comment ? Il était partit en expédition. Une chose qui pouvait sembler évidente au moment-même où il lui avait donné cette peluche et surtout elle avait mis du temps à arriver à cette conclusion dû à son long sommeil. D'ailleurs combien de temps avait-elle pu dormir. Elle n'en avait aucune idée et pourtant en y réfléchissant tout portait à dire qu'elle avait dormit longtemps. Peu à peu avant de s'endormir un groupe venait déjà de partir en expédition et il n'y en avait pas plus d'une par jour, ce genre de chose prenant toute une journée voir plus. Alix était légèrement perdue mais même plongé dans ses pensées, elle n'en oublia pas Luke. Se redressant soudainement pour pouvoir d'un peu plus près, la blessure du brun, elle fut prise d'un vertige.

   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Lun 29 Aoû - 23:05



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am

         
           
             
             

Le réveil fut vraisemblablement une rude épreuve. Luke avait pu le remarquer sans trop d'effort à l'expression de mécontentement qui avait voilé quelques instants la mine fatiguée de son amie. Intérieurement, il se sentait bien égoïste d'avoir ainsi insisté pour la voir ouvrir les yeux. Malgré tout, il cacha son regret derrière un sourire, léger, bienveillant, pour l’accueillir du mieux qu'il le pouvait dans l'horreur qu'était devenue la réalité. Si un simple sourire aussi douloureux soit-il pouvait lui faire oublier la situation précaire dans laquelle ils se trouvaient depuis plusieurs semaines, alors il s'agirait d'une maigre - mais galvanisante - compensation. D'un échange discret et à l'abri des regards, une licorne glissa de sa main pour trouver refuge au creux de la paume d'Alixen. Il ne savait pas réellement si ce présent lui faisait plaisir tant sa réaction avait été modérée, pourtant, la caresse de sa main contre la sienne lui redonna du baume au cœur. Il ne demandait rien de plus que ça : l'observer sourire, la savoir heureuse. Même s'il ne s’agissait que d'un moment éphémère, il en avait bien conscience. Prenant place à côté d'elle de manière un peu plus stable, il attira le sac contre lui dans lequel claquait quelques objets suspects qu'il avait pu récolter lors la sortie. Rien de bien extravagant si vous voulez tout savoir, mais de quoi survivre quelques jours de plus, ce qui était plutôt encourageant mine de rien. « Il n'y a pas de quoi. » fut sa simple réponse, étouffée dans un soupire de soulagement. Il l'observait alors de nouveau, la tête légèrement penchée, le regard à la fois conquis et perdu dans une seconde réflexion la concernant. Se remémorant certains épisodes des nuits précédentes, craignant que la maladie n'ait provoqué pas mal de tout ceci et qu'une fois rétablie, tout soit différent. Ou plutôt, que leur relation redevienne ce qu'elle avait toujours été, une bonne amitié. Souhaitait-il alors qu'elle reste ainsi convalescente jusqu'à la fin de ses jours ? Non... Ou... Peut-être que si. Il n'en savait rien... Il voulait juste, que ça perdure. Car quelque chose en lui avait changé, un détail qui à présent risquait de lui coûter cher, mais dont il ne pouvait qu'être satisfait. Qu'il pouvait l'aimer... « Tiens. » dit-il d'un ton précipité, comme extirpé violemment de ses rêveries, pour répondre à ses légères plaintes concernant sa déshydratation. « Je vais aller te chercher quelque chose à manger. On a trouvé quelques trucs intéressants. » rajouta-t-il en lançant un coup d’œil distrait par dessus son épaule comme pour désigner le groupe de survivants un peu plus loin qui s'occupait déjà de faire l'inventaire de leur piètre réserve. Débouchant d'un petit mouvement sec la bouteille d'eau totalement cabossée qui se trouvait dans son sac, il lui tendit avec précaution avant de lui confier le bouchon de sa deuxième main.

A peine Alixen le questionna sur le bandage qui entourait son bras que le feu de sa blessure se réveilla soudainement, lui arrachant par la même occasion une légère grimace. « Oh... Ça... » Un soupire désolé fila de ses lèvres pour se perdre dans le coin de la pièce qu'ils occupaient, laissant sous-entendre le pire compte tenu du monde dans lequel ils survivaient. Tout naturellement, elle s'approcha de lui pour inspecter d'elle-même la plaie de manière consciencieuse et avant même qu'il n'eut le temps de réagir, un vertige absorba ses forces restantes. L'attrapant aussi rapidement qu'il le pouvait pour l'empêcher de se blesser, il sentit son cœur se serrer face à la faiblesse passagère d'Alixen. Il la força à se rallonger, en douceur, minimisant ses gestes brusques pour ainsi éviter de la secouer plus qu'elle ne l'était déjà. Sa fièvre ne semblait vouloir s’atténuer, ce qui était réellement préoccupant. Il reprit la bouteille entre ses mains, pour lui permettre à s'hydrater un minimum, ne sachant pas quoi faire de plus pour l'aider à se rétablir. Cette sensation d'impuissance le faisait grincer des dents. Des médicaments, c'était indéniablement ce qu'il lui fallait, mais c'était malheureusement devenue une ressource rare. L'état dans lequel elle se trouvait aujourd'hui, il ne fallait pas se leurrer, c'était entièrement de sa faute, à lui. Baissant le regard et fuyant par la même occasion celui d'Alixen, il caressa doucement la joue de la brune avant de reprendre, d'un ton plus calme mais qui trahissait toujours son inquiétude. « Il faut... Que tu te reposes. On en parlera plus tard, au calme... Mais avant je vais aller te chercher un truc à manger et je reviens, ok ? » Sans attendre sa réponse, il déposa un baiser furtif dans le coin de sa tempe puis s'éclipsa, laissant le suspense faire son effet. Encore une fois, c'était terriblement égoïste et immature, mais bon dieu qu'il pouvait apprécier la voir aussi inquiète pour lui. Alors qu'il n'y avait que quelques jours de ça, la seule chose qu'il recevait de sa part pouvait se résumer à : des coups de tête en tout genre.

Une boite de conserve de raviolis froids déjà entamée, c’est tout ce qu'il avait réussi à dégoter et... C'était tout bonnement royal, pour un repas du soir. Nul doute qu'ils se feraient un véritable festin à eux deux, de quoi se péter le bide pour les jours à venir. S'approchant de nouveau d'Alixen, il reprit place à ses côtés et d'un air grave, encadra son bandage de sa main opposée, sans savoir quoi ajouter de plus. «... Je suis désolé Lix. C'est... Arrivé trop vite. » Que pouvait-il dire de plus pour rendre tout ceci un peu plus réel ? Un peu plus intéressant ? Luke ne ressentait pas le besoin de lui dire à voix haute qu'il avait été mordu, d'une part car il ne voulait pas lui mentir, et ne la laisserait pas l'insulter de menteur par la suite. Mais, voulait tout de même lui laisser croire qu'une telle chose était arrivée, curieux. Stupidement, et honteusement, curieux.© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Lun 26 Sep - 1:01

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen

C'était limite si Alixen ne s'était pas jeté sur la bouteille d'eau que Luke venait de lui tendre. Elle avait tellement soif, qu'elle en but presque la moitié avant d'ôter la bouteille de ses lèvres afin de pouvoir poser sa question au brun. Fermant la bouteille avec le bouchon, son regard inquisiteur se plongea dans celui du jeune homme. Sa réponse ne la satisfaisant pas, la brune se redressa afin d'inspecter d'elle-même la blessure afin de se rassurer des pensées sombres qui commençaient à apparaitre à l'intérieur de son esprit. Cependant, elle était encore faible ce qui fait qu'un malaise ne tarda pas à s'emparer d'elle. Une faiblesse qui la faisait grincer des dents tandis qu'elle laissait Luke l'allonger. Elle détestait ça, vraiment. Cependant, elle se laissait faire, même lorsque l'adolescent l'aida à s'hydrater une nouvelle fois. Mais bientôt ce fut ses paroles qui commencèrent à l'inquiéter davantage. En parler plus tard, au calme ? Qu'est-ce que ça voulait dire ? Ça ne pouvait que présager quelque chose de mauvais.

- Luke…

Un murmure plaintif. Le seul mot qu'elle put prononcer avant qu'il ne s'éclipse. Un murmure que peut-être n'avait-il pas entendu s'étant déjà levé pour partir chercher à manger. Alixen n'avait plus faim, elle voulait juste qu'il reste là et lui explique dès maintenant ce qu'il s'était passé et surtout ce qu'il avait. Attendre qu'il revienne, n'était que torture. Elle ne cessait de triturer entre ses doigts la licorne que lui avait offerte le brun. Et si il lui avait offert cette peluche uniquement pour qu'elle ait quelque chose de lui avant que le pire n'arrive ? L'adolescente du souffler un coup pour calmer ses esprits. Pourquoi envisageait-elle le pire alors qu'il ne lui avait encore rien dit ? Cela ne lui ressemblait tellement pas de s'inquiéter tant et surtout alors que rien ne lui avait été encore dévoilé. Juste des suppositions à partir des paroles imprécises de Luke. Elle secoua la tête. Alix tu dérailles complètement. C'est de Luke dont il s'agit, il est capable de se faire mal en ouvrant uniquement un paquet de gâteau. Cependant, au retour de Luke elle ne fut pas plus rassurée. Bien au contraire. Ses nouvelles paroles, la brune les pris pour une affirmation à ses pensées. Il avait été mordu. Elle en était certaine.

- Non. Pas toi… Non…

Ses yeux s'humidifièrent immédiatement. Elle ne voulait pas le perdre lui aussi. Ce serait trop cruel… Pour une fois qu'elle s'était laissée attacher à quelqu'un. Pour une fois, qu'elle aimait quelqu'un de nouveau. C'est bien ce qu'Alixen pensait. Chaque personne qu'elle aimait, finissait par disparaitre. Sa mère, son père et maintenant Luke… C'était le destin qui s'acharnait contre elle. Avec toutes les personnes qu'elle avait repoussés, la seule qu'elle avait laissé entrer dans son coeur allait disparaitre à son tour. Le problème c'était peut-être elle, en fin de compte. Elle était un putain de chat noir. Elle n'avait pas le droit d'aimer une personne sous peine que celle-ci meure. Condamner à errer seule sans jamais laisser personne entrer dans sa vie. Condamner à rester odieuse envers les autres pour que personne ne puisse s'attacher à elle. Le bonheur, elle ne disposait pas les droits d'y gouter.

- C’est de ma faute… J’aurais dû m’en douter que ça finirait comme ça. Ça se finit toujours comme ça… À chaque fois que j’aime quelqu’un. Ma mère, mon père puis maintenant toi. Je finis tous par les perdre. Je suis désolée… Pardonne-moi…

Alixen pleurait vraiment cette fois, à chaudes larmes. Seconde fois, en quelques jours seulement alors que ça faisait des années qu'elle n'avait pas pleuré réellement. Elle l'avait déjà fait plusieurs fois mais cela n'avait été que de la comédie afin de manipuler les survivants. Mais ces derniers jours, c'était bien pour de vrai. La fièvre sans doute car jamais elle ne se laissait autant aller. Jamais elle ne laissait autant parler ses sentiments. Et encore moins se rendre coupable d'une chose pour laquelle elle n'était aucunement fautive. Pour couronner le tout, elle avait mentionné sa mère, chose qu'elle ne faisait jamais non plus. C'était un sujet assez tabou pour elle. Mais elle n'avait pas dit grand chose non plus. Alix avait juste dévoilé avoir perdu sa mère également. Chose qui pouvait vouloir tout dire comme cela ne pouvait rien dire. Ce terme sous-entendrait surement plus qu'elle était morte mais ce n'était pas le cas ou du moins Alix n'en savait fichtrement rien. Tout ce qu'elle savait c'est que sa mère l'avait abandonné lorsqu'elle était petite. Mais l'abandon était bien pire que la mort. Alixen lui en voulait tant… Mais à y réfléchir devait-elle lui en vouloir ? Si cela se trouve sa mère avait eu raison de l'abandonner pour son propre bien, pour garantir sa propre survie. Après tout la brune attirait la mort sur son passage.

   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Sam 8 Oct - 0:19



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am

Il avait été stupide. Stupide de la laisser imaginer le pire. Assit à côté d'elle, spectateur de sa tristesse, il ne comprenait même plus pourquoi il avait voulu jouer à ce petit jeu enfantin. Pour se prouver quelque chose ? A lui-même ? La seule chose qu'il avait réussi à démontrer aujourd'hui n'était autre que son immaturité n'avait aucune limite. Son cœur se resserra devant l'état d'Alixen et les regrets s'insinuèrent dans chacune de ses veines tel un poison. Il était responsable de ce qui était en train de se produire et ne savait plus comment tout arrêter, comment lui dire qu'il ne s'agissait que d'une blague de mauvais goût. Il était impossible de lui avouer aussi explicitement la chose au risque de s'attirer ses foudres. Ou qui sait, peut-être même que par cette simple comédie, Luke était en train de perdre une certaine parcelle de la confiance qu'elle lui portait... ? « Lix... » Un soupire désolé, teinté de culpabilité s'échappa de ses lèvres alors qu'il se penchait un peu plus vers elle, ne remarquant qu'à cet instant la licorne qu'il venait de lui offrir. D'une main délicate il caressa sa joue, attrapant dans son mouvement l'une de ses larmes chaudes. De son autre main, il reposa la boite de conserve sur le sol. Se nourrir était passé en second plan, il devait d'abord corriger son erreur et faire en sorte que les peines de son amie s'allègent. Même s'il était la principale cause de ses sanglots et de ses inquiétudes. Par sa faute, elle se dénigrait à nouveau, s'accusant de la mort de ses proches, de son père, de sa mère... De lui-même. Luke se maudissait. « Arrête... Ne dis pas ça, tu n'as rien fait de mal. Tout va bien. Regarde... » murmura-t-il de sa voix suave et toujours aussi tendre, reportant sa main sur son bandage de fortune pour le défaire précautionneusement et ainsi laisser à l'air libre une plaie. Rien de comparable à une morsure et même si cela n'était pas spécialement beau à voir, sa vie n'était pas mise en danger. Il s'en remettrait sans l'ombre d'un doute, comme toujours. « Mes vaccins contre le tétanos ne sont plus à jour, mais je vais m'en tirer. Alors ne t'inquiète pas. Ne t'inquiète plus. On a connu bien pire, non ? » Un sourire faussement joyeux habilla son visage épuisé. Lèvres tirées à contre cœur pour tenter d'atténuer les larmes d'Alixen.

D'un regard en arrière, il s'assura que personne ne les observait. L'épuisement dans lequel se trouvait la brune était des plus inquiétants et permettre aux autres survivants de la voir ainsi pourrait lui porter préjudice par la suite. Luke se devait de préserver sa réputation. Tout comme il se devait de s'assurer du bon rétablissement d'Alixen. Se glissant pour la seconde fois sous les innombrables couettes qui réchauffaient son corps amaigrit par le temps, Luke l'encadra graduellement dans ses bras. Protecteur, bienveillant, soucieux... Ses iris d'un bleu semblable à celui d'un saphir délavé se plongèrent dans ceux d'Alixen. « Je t'aime aussi Lix. Tu n'as rien à te faire pardonner. Je ne vais nulle part sans toi, tu entends ? Je suis là et je resterai là. Excuses-moi de t'avoir inquiété. Je ne voulais pas... Mais ne pleure plus. Chaque goutte d'eau est si précieuse de nos jours... Tu le sais. » D'un baiser sur son front, il conclut ses propos, prenant la liberté de dégager son doux visage de quelques mèches collées par la fièvre. Elle faisait battre son cœur comme personne n'avait pu le faire depuis des années. Elle capturait son attention d'un simple sourire... Luke ne pouvait se mentir plus longtemps. Il en était éperdument amoureux, sans savoir comment, ni pourquoi. Les faits étaient là : il ne pourrait se passer de sa présence. Plus jamais. « Tu veux bien manger un peu ? Tu as faim ? » Lui susurra-t-il à l'oreille sans chercher à la brusquer. S'alimenter l'aiderait à luter contre la maladie, mais rien ne pressait. L'avantage d'être ainsi cloîtré entre les quatre murs d'une cabane miteuse était sans doute qu'ils avaient tout leurs temps... Tout le temps qu'il fallait pour rester enfermé dans cette intimité bienfaisante, qui rendait Luke accro aux douceurs qu'elle apportait.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Sam 8 Oct - 4:45

 
Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen

Comment avait-elle pu penser une seule seconde que cette fois-ci ce serait différent ? Qu'elle pouvait se permettre une petite pause dans toutes ses mesquineries, de toute cette haine qu'elle ressentait envers toutes ces personnes ? Avec tout le mal qu'elle avait fait, avait-elle vraiment le droit à l'amour ? Cet amour qu'Alixen ne pensait jamais ressentir. Elle avait fermé son coeur à tellement de personnes, qu'elle avait cru être immunisé de ce genre de sentiment. Et pourtant non. Luke avait réussi à se frayer son petit chemin dans son coeur de glace. À croire qu'il l'avait totalement fait fondre, si on se fiait à l'état dans lequel elle venait de se mettre en croyant fortement à cette possibilité qu'il aurait été mordu et qu'elle le perdra. Jamais, la brune n'aurait pensé ressentir un tel désarroi pour quelqu'un de nouveau. C'était comme si son monde s'effondrait de nouveau. Elle était tellement mal, qu'elle ne l'entendait même pas prononcé son nom. Et même lorsque Luke, lui caressa la joue et captura l'une de ses larmes, elle ne releva pas la tête vers lui. Ces gestes qui, il y a quelques minutes suffisaient à éveiller de simples frissons, n'étaient plus que torture. Bientôt, il ne pourra plus la toucher ainsi… Tout cela c'était de sa faute… Alors qu'Alix se confiait sur sa culpabilité à Luke, ce dernier finit enfin par attirer son attention en lui disant de regarder.

Une chose qui sembla tout à fait absurde à Alix. Pourquoi voulait-il qu'elle regarde ? Elle n'avait pas du tout envie de regarder la morsure qui causera la perte de Luke. Pourtant, elle finit par le faire et ce qu'elle découvrait la laissait stupéfaite. Mais… Ce n'était pas une morsure… Son visage exprimait clairement l'incompréhension. Tout ça, pour ça ? Luke ne cessait de parler et pourtant elle ne l'écoutait plus. Son sang commençait à bouillonner à l'intérieur de son crâne. Tout ça pour ça ?! Il lui avait fait croire que le pire lui était arrivé et pourtant rien de tel n'était arrivé. Il en avait fait des tonnes pour cette simple plaie ? Le brun continuait à lui parler, à raconter des conneries comme toujours et Alixen quant à elle continuait à être étrangement silencieuse. Elle était censée réagir comment ? Elle se sentait tellement misérable de s'être mise dans un tel état pour rien finalement. À quoi Luke pensait aussi, en agissant de la sorte avec elle ? Ses paroles… Ses agissements… L'attitude qu'il avait adopté quand elle lui avait demandé pour son bandage, tout avait laissé porté à croire qu'il s'était fait mordre. S'était-il rendu compte de ça au moins ? L'avait-il fait exprès ou bien il en avait fait des tonnes comme par son habitude ? L'adolescente se sentait tellement conne… Finalement, ce fut la dernière question de Luke qui la sortit de sa torpeur. Une question plutôt anodine mais qui la fit sortir de ses gonds. S'en était trop, ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase.

- J’en ai rien à foutre de tes raviolis à la con ! Tu ne te rends pas compte à quel point je me sens conne ? J’ai tellement eu peur, j’ai tellement cru que j’allais te perdre !  Je croyais que tu t’étais fait mordre alors que non pas du tout ! C’est rien ! C’est rien, putain ! Putain, t’es tellement con ! Je te déteste, je te déteste !

Et au fur et à mesure de ses paroles, Alix se mit à abattre ses poings sur le torse de Luke. L'adolescente ressentait ce besoin violent de tout extérioriser. Cet ascenseur émotionnel qu'il venait de lui faire vivre… Pourtant, bien qu'elle lui ait répété qu'elle le détestait, bien qu'elle se soit mise à le frapper, elle fit quelque chose qui contredisait tout cela. Alixen cessa soudainement d'abattre ses poings sur son torse et pris le visage de Luke de ses deux mains. Puis, elle l'embrassa désespérément. Ce geste prouvant à quel point ses sentiments envers Luke étaient forts. Trop fort pour son propre bien. Elle pouvait le détester autant qu'elle le voulait, ses sentiments envers lui étaient beaucoup plus forts et ce quoi qu'il fasse et quoi qu'elle fasse. Puis, quelque part, c'était un éternel cercle vicieux. En y réfléchissant bien, c'était l'amour qu'elle lui portait qui l'a amené à le détester, en cet instant. Parce que c'était seulement parce qu'elle aimait, qu'elle avait eu une telle réaction. Si cette scène se serait passé alors qu'ils n'étaient encore que de simples amis, elle n'aurait jamais réagi comme ça à la possible perte de Luke. Alix lui aurait juste dit qu'il a été imprudent de se laisser avoir et que maintenant cela n'était plus son problème et elle serait partie tout simplement. Et comme il aurait été son ami, juste avant de partir, elle lui aurait accordé le service de le tuer pour ne pas qu'il devienne comme ces créatures. Mais ça se serait arrêté à ça, elle n'aurait pas pleuré. Elle n'aurait jamais réagit comme elle venait de le faire.

   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Sam 8 Oct - 15:44



TENDRE NUITÉE, JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am

La plaie à présent découverte, Luke pu constater un éclair de changement dans son regard clair. Pour dire vrai, il n'y avait pas prêté grande attention. Se disant qu'elle devait être rassurée d'apprendre qu'il ne s’agissait pas d'une morsure de zombie et le silence qu'elle portait ne lui donnait aucune autre piste viable. Alors tout irait bien... C'est pour cette raison qu'il continua sur sa lancée. Croisant les doigts pour que ses mots l'atteignent d'une quelconque façon, positivement de préférence. Pourtant elle ne le regardait plus, elle ne réagissait plus... Pourquoi ? Pourquoi cette sensation d'abandon ? Et plus les secondes s’écoulaient, plus l’inquiétude encombrait sa gorge d'une boule d'angoisse. Inquiet, il l'observait. Attendant une réponse. S'imaginant sa réaction mais, jamais sans parvenir à mettre le doigt dessus. Il ne pouvait se douter de ce qui allait suivre. A ce soudain retournement de situation. A cette colère qui s'abattit contre son torse. Les coups n'étaient pas bien puissants et pourtant ils martelaient sa poitrine avec violence. Ses mots étaient encore plus crus que ces gestes. Elle le détestait. Tout ce qu'il avait cherché à faire en jouant cette comédie puérile, était de l'entendre dire qu'elle l'aimait. Rien de plus. Il avait été maladroit, c'était une évidence, mais méritait-il une telle punition ? Tout ce qu'il récoltait n'était que reproches et accusations. Il était con, elle le détestait et qui sait, peut-être même qu'elle regrettait de s'être attachée, de s'être ouverte à lui. Les lèvres serrées par l'émotion, il retint difficilement ses propres larmes. Les rôles s'échangèrent et alors qu'elle s'exprimait enfin, Luke lui restait silencieux. Incapable de répondre quoi que ce soit. Par sa colère et son incompréhension elle l'avait désarmé. Par ses mots elle l'avait meurtri. Et par son baiser humide, elle l'avait égaré. Définitivement.

Docilement, il se laissa tirer à elle, capturant ses lèvres sans réussir à relancer et faire vivre ce contact plus qu'elle ne l'autorisait. Il ne comprendrait plus. « Excuse-moi. » fut sa seule parole, se perdant dans un écho sibyllin tremblant. Sa voix était à peine plus élevée qu'un murmure, pourtant l'on pouvait entendre distinctement chacune de ses plaintes. Il était désolé. Tellement que son regard autrefois assuré se baissa, honteux d'un tel comportement vis à vis de la brune. La crainte d'avoir bouleversé leur relation l'empêchait de soutenir son regard. On lui reprochait souvent de passer plus de temps à cogiter plutôt qu'à agir mais, ne venait-il pas d'avoir la preuve qu'agir sans prendre la peine de réfléchir n’apportait que des ennuis ? « Je suis désolé. Je ne voulais pas... Pardonne-moi. J'ai été con. » Volontairement, il reprenait ses mots pour la conforter dans l'idée qu'elle avait vu juste. Parce que c'était ce qu'il avait été, un abruti. Depuis quand jouer sur la mort était une idée brillante ? Depuis quand était-ce devenu un sujet aussi léger pour Luke ? Ses mains hésitantes se posèrent sur ses hanches, glissant dans le bas de son dos pour l'entourer et la ramener à lui. « Je ne recommencerai plus. Je te le promets... Excuse-moi. » Déposant sa tête contre l'une de ses clavicules, Luke resta ainsi immobile, les yeux clos, s'accrochant à elle tel un parasite. Totalement terrifié à l'idée qu'elle puisse le repousser pour une erreur aussi grossière.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


Can you feel my heart? I'm scared to get close, And I hate being alone. I long for that feeling, To not feel at all. The higher I get, The lower I'll sink. I can't drown my demons, They know how to swim.


LUXEN:
 


è_é:
 

× A propos du vaccin : :
En route pour le faire même si elle ne croit pas en ce vaccin.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1159

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Dim 9 Oct - 22:34

Tendre nuitée, jamais à tes côtésLuke & Alixen

Alixen était à bout de souffle. Toute cette colère qu'elle venait de décharger sur Luke, pour finalement finir par l'embrasser… Elle-même elle s'y perdait. Toutes ces émotions contraires qui l'assaillaient en ce moment-même… Et elle le montrait clairement de par ses paroles et ses agissements. Pauvre Luke qui devait être perdu lui aussi. Cependant, Alixen savait ce qu'elle détestait le plus dans tout ça. Elle détestait le fait qu'il ait ce pouvoir de la mettre dans un tel état. L'adolescente avait beau lui en vouloir pour ce qu'il venait de lui faire, elle ne pouvait cesser de l'aimer. Et avec tout ça, elle se rendait compte qu'elle aimait le brun plus qu'elle ne devrait. Trop pour son propre bien. Alors qu'elle se rendait compte de tout cela, elle ne savait quoi répondre aux excuses de Luke. Qu'est ce qu'elle était censée dire ? Qu'elle lui pardonnait ? Elle n'y arrivait pas, pas pour le moment du moins. Une nouvelle fois, Alix se contenta de rester silencieuse même si elle savait que ses excuses étaient sincères et qu'il s'en voulait. Le voir ainsi, lui faisait un pincement au coeur. Elle se laissa blottir contre lui alors qu'il la ramenait à lui, la brune ne pouvait résister à son contact. Alors, qu'il déposa sa tête contre elle, elle l'entoura de ses bras et caressa les cheveux du brun.

**

Luke avait finit par s’endormir, Alix aussi sauf qu’elle se réveilla au beau milieu de la nuit ayant déjà pas mal dormi avant. Tout était calme, sans doute était-elle la seule debout. Elle reporta son attention sur Luke qui était toujours dans ses bras. La nuit lui avait porté conseil. Elle ne pouvait pas continuer comme ça… Ce qu’elle ressentait pour ce garçon, c’était trop fort, c’était trop dangereux. Quelque chose de mauvais allait finir par lui arriver si elle continuait comme ça. Le comportement qu’elle avait eu hier, cette crise qu’elle lui avait faite n’était qu’un aperçu de tout ce qu’elle pourrait ressentir si elle en venait à le perdre. Autant dire, que c’était une chose qu’elle ne pourra pas supporter. Elle ne pouvait pas prendre le risque d’assister à une telle chose, si cela arrivait. Ça lui brisait le coeur de le penser, mais le mieux pour elle était de partir. Pour son propre bien.

Doucement, elle se détacha de l’emprise de Luke faisant attention à ne pas le réveiller. Il ne devait pas se réveiller. Alix savait que si il se rendait compte de ce qu’elle comptait faire, il allait facilement arriver à la faire changer d’avis. À la convaincre de rester. Elle ne pouvait pas prendre ce risque. Après avoir retenu sa respiration pendant plusieurs secondes, elle réussit enfin à s’écarter de Luke qui semblait toujours endormit. Si d’abord elle avait pensé partir comme ça sans rien dire, quelque chose attira son attention. Un cahier et des crayons. Des affaires qui appartenaient à une fille trop bizarre qui ne parlait jamais et qui dessinait tout le temps. Le plus discrètement possible Alixen, arracha quelques pages du cahier de la fille et pris son crayon noir. Alix ne pouvait définitivement pas partir comme ça comme une voleuse. Mais que écrire ? Elle n’avait jamais fait ça de sa vie. La première chose qu’elle ait tenté d’écrire fut un « Désolé » écrit en gros sur toute la page. Un seul mot, six lettres sur une feuille pour conclure tout ce qu’ils avaient vécu. Luke méritait-il qu’un seul mot à six lettres ? Non. Leur relation en méritait pas ça. La brune roula en boule la page et en pris une autre. L’adolescente commença à écrire tout ce qu’elle avait sur le coeur.



Luke,

Je ne sais pas comment t'annoncer ça... Par où commencer... Mais je suppose que par la seule présence de cette lettre et mon absence, peu à peu tu commences à anticiper ce qui va suivre. Je ne suis pas fière de procéder ainsi et ne pas te dire tout cela en face, mais je ne pouvais pas. C'est au-dessus de mes moyens. Il faut croire que je ne suis pas aussi courageuse que tu ne le pensais…

Je ne peux et on ne peut pas continuer comme ça Luke... C'est mal.

Je ne cesse de penser à toi, tout le temps et toutes ces sensations qui me chatouillent le coeur. Ton prénom qui résonne dans ma tête et dans mon coeur. Le souvenir de tes mains sur ma peau qui me fait frissonner. Ce désir de vouloir sentir tes mains sur mon corps et tes lèvres sur mon cou. Cette simple sensation que me procure tes yeux lorsqu'ils se plongent dans les miens. Je ne sais pas comment m'en sortir avec tout ça...

Parce que, j'ai trop besoin de toi. Je t'aime tellement... Mon premier amour, mon premier baiser... Tu m'as tellement apportée... Tu m'as trop apporté. À un point que je suis mieux dans tes bras que  n'importe où ailleurs. Tu as pris trop d'importance à mes yeux. Une place si importante dans mon coeur. J'ai tellement peur de te perdre, que tu te retrouves blessé ou pire que tu crèves. Je ne pourrais tellement pas le supporter qu'il t'arrive quelque chose, Luke… Je ne pourrais pas vivre avec ça. Tu as bien vu comment je me suis comportée quand j'ai cru que tu t'étais fait mordre puis ensuite comment j'ai réagi quand tu m'as montré que tu allais bien. Je ne te déteste pas, je suis désolée de t'avoir dit ça.

Il y a des choses que l'on enferme dans une boîte ou que l'on range dans un tiroir… mais qu'on ne peut jeter à la poubelle, s'en débarrasser. Moi c'est la peur de perdre un être cher qui ne cesse de me hanter. Pendant des années, je m'étais débarrassée de cette peur car je n'avais plus personne à perdre. Puis tu as fait apparition dans ma vie. D'abord, en tant qu'ami, puis des sentiments plus qu'amicaux se sont ajoutées à la partie et se sont révélées comme une évidence dans cette cabane. J'étais tellement heureuse de te retrouver dans ces cages… Même si les circonstances, elles, ne l'étaient pas. Même si je n'ai fait que ma rabat joie. Une illusion. Une partie de mon personnage. Mais ce qui s'est passé dans cette cabane, entre nous, tout était réel. Je t'ai sans doute paru différente et pourtant c'était mon vrai visage. Mon vrai moi, sans ce masque que je me trimballe depuis le début de cette apocalypse. Tu es la seule personne qui connaît cette Alix-là désormais. Cependant, la Alix de maintenant est toujours là pour tout gâcher… Je suis obligée de partir, de tirer ce trait sur notre histoire. La logique des choses voudrait que je fasse tout cela car je me suis rendu compte que je ne t'aimais pas ou que je ne t'aime plus mais ce n'est pas le cas. C'est le contraire  même, je t'aime trop Luke. Je ne regrette rien de notre amour passé, détrompe-toi. Je ne souhaite pas te briser le coeur, je voudrais que tu parviennes à comprendre mon choix. Ce choix que je suis contrainte de faire et qui me fait souffrir moi aussi. Je ne sais pas si tu trouveras la force de me pardonner un jour… Sans doute, tu mérites mieux que moi. Tu mérites quelqu'un qui te prouvera son amour sans compter, quelqu'un qui ne verra pas l'amour comme un point faible. Tu mérites tellement, Luke… Et peut-être qu'une autre te le donnera plus que moi, t'apporteras plus que je ne t'ai apporté. Pour le peu que je t'ai apporté… Sans aucun doute, une autre te mériteras plus que moi.

Je t'aime et je t'aimerais toujours.

Alix.




En écrivant tout cela Alixen, avait commencé à pleurer, quelques larmes tombant même sur le papier, faisant baver légèrement quelques mots. Alors qu’elle était sur le point de rayer la phrase concernant le fait qu’il trouvera une autre fille qu’elle, car à vrai dire elle ne voulait pas qu’il se trouve quelqu’un d’autre qu’elle. Imaginer une seule seconde avec une autre, la rendait malade. La brune l’assumait, elle était égoïste. Cependant, elle ne put modifier ce qu’elle avait écrit car elle entendit du mouvement. Un survivant qui venait de se retourner dans son sommeil. Elle devait se dépêcher, quiconque pouvait se réveiller à n’importe quel moment. Tanpis, elle laissait le mot tel qu’il était sans rien modifier. Alixen déposa le mot à côté du corps endormis de Luke et ne pu s’empêcher de déposer un dernier baiser sur les lèvres de Luke. Le tout dernier. Après elle ne le reverra plus, elle ne le touchera plus. Elle ne pourra plus sentir ses mains contre elles, elle ne pourra plus rien ressentir du tout. Jamais, elle ne connaitra à nouveau ces sensations qu’il faisait naitre en elle. L’adolescente sentit un sanglot remonter le long de sa gorge. Elle devait partir d’ici et vite. Vite avant que ces pleurs ne se fassent plus bruyants. Alixen prit la licorne qu’il lui avait offert et la glissa dans son sac avant de partir de la cabane discrètement, silencieusement, son sac sur le dos. Échappant à la vigilance des deux survivants qui montait la garde devant, elle contourna la cabane prit sa faucille qu’elle avait caché et s’en alla en courant. Ses lourds sanglots pouvant enfin éclater à l’abri de tous. À cause de ses yeux larmoyants, elle ne voyait plus rien, ajouter à cela qu’elle venait tout juste de se remettre de sa maladie. Ses jambes manquaient de flancher d’un moment à l’autre. Une fois assez loin Alixen s’arrêta et se laissa glisser le long d’un arbre. Elle sortit de son sac à dos le porte-clé licorne que Luke lui avait offert et le serra très fort contre elle, en pleurant de plus belle.

- Je suis désolée, je suis désolée… Je suis tellement désolée Luke…

   

and if you're still breathing, you're the lucky ones. 'cause most of us are heaving through corrupted lungs.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. WHAT'S FUCKED UP AND EVERYTHING'S ALRIGHT. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé] Mer 26 Oct - 17:47



TENDRE NUITÉE
JAMAIS À TES CÔTÉS
NEVADA. Fevrier 2016. 04:00 am

Une fois la tornade d'émotions contradictoires et l'exaspération liée à sa petite comédie passées, un silence encore plus pesant que les précédents l'engloba de son voile de culpabilité. Les doigts d'Alixen qui se faufilaient tendrement entre les mèches de ses cheveux amoindrissaient ses craintes et pourtant les doutes eux, persistaient toujours. Luke ne s'attendait pas à une réaction aussi excessive de la part de la brune. La dernière de ses envies était de la blesser et pourtant son immaturité venait tout juste de provoquer des larmes qu'il n'aurait jamais pensé voir un jour couler aussi sincèrement le long de ses joues rosées par la maladie. Pourquoi avait-il été une fois de plus aussi aveugle... ? Cela en devenait une vilaine habitude. De ces simples caresses attendrissantes contre son cuir chevelu, Luke en tirait la même signification qu'un pardon informulé qu'elle lui accordait. « Je ne suis qu'un con. Je recommencerai plus. Je te le promets... » se sentait-il obligé pour la énième fois de répéter faiblement, de peur de ne jamais parvenir à se faire pardonner totalement, ou même de lui faire comprendre qu'il regrettait amèrement son comportement enfantin. « Je te le promets Lix. Je t'aime, tellement... Excuse-moi. » d'un murmure étranglé, il colla sa tempe contre sa clavicule, irradiant la peau à nue d'Alixen de son souffle tiède et agité. Attiré vers elle comme un aimant, il laissa ses bras se refermer autour de sa taille délicate pour la garder contre lui, conscient de l'écart qu'il avait pu créer par ce simple conflit. Et bien vite, il sombra dans les bras de Morphée, ensorcelé par les effleurements affectueux d'Alixen. Sans se douter un seul instant de la réflexion dans laquelle la principale concernée se bousculait durant son sommeil.


***


A la suite d'un profond soupire débordant de bienséance, il laissa ses paupières s'éveiller en douceur au reste du monde. Ce n'était qu'en la plaisante compagnie d'Alixen qu'il avait retrouvé ce goût du lourd sommeil réparateur et aux bienfaits qu'il pouvait en tirer. Rester quelques minutes de plus à ses côtés, enroulé au chaud dans cette montagne de couettes qui leur servaient précairement de lit... C'était tout ce qu'il demandait : juste un minute de plus avec elle. Un sourire aux lèvres, il se frotta les yeux d'un geste engourdi, manquant de peu de se décrocher la mâchoire dans un bâillement abusif. De son autre main, il chercha machinalement la présence d'Alixen à l'endroit où il l'avait laissé la veille, se surprenant à ne toucher qu'un emplacement vide et froid. Seul un froissement de papier se fit entendre, éveillant de moitié sa curiosité assommée à la suite de ce long repos. Sans doute la brune s'était-elle absentée quelques instants et se sentant obligée de le prévenir, s'était retrouvée à devoir gratter du papier et jouer les apprenties écrivaines par peur qu'il ne se ronge les ongles jusqu'à la chair en attendant impatiemment son retour... Elle le connaissait si bien. Puis après tout, Luke avait agit de la même manière en participant à une expédition pour lui ramener un présent... D'un nouveau petit sourire en coin, il attrapa entre ses doigts la dite lettre pour la porter au niveau de ses yeux étant toujours allongé sur le flan, les paupières à moitiés endormies.


L'envergure de la lettre ne lui avait pas mis la puce à l'oreille. Pas plus que les premiers mots qu'il survolait d'un regard évasé. Comment aurait-il pu imaginer une seule seconde ce qui allait suivre tant cela frôlait l’irréel ? Fronçant peu à peu les sourcils après avoir constaté que le ton emprunté dans la lettre n'était en rien comparable à l'idée qu'il se faisait de celle-ci, il se retrouva bien vite obligé de se redresser totalement, reprenant une seconde fois sa lecture depuis le début. Quelque chose clochait. Cette fois-ci, aucun mot n'échappa à sa vigilance. Luke était bel et bien réveillé, car ce qu'il lisait était semblable à un seau d'eau glacée qu'on lui retournerait sur le haut du crâne. A mesure où il progressait dans ce qui semblait être une lettre d'adieu, sa main libre venue automatiquement se plaquer contre ses lèvres pincées. Son cœur se resserra, tout comme sa gorge qui tentait de contenir un premier sanglot. Ses yeux, piqués à vif par l’émotion, glissaient de plus en plus rapidement le long de ces lignes maladroites écrites d'un noir ébène. Sautant des mots pour arriver plus rapidement à la conclusion, perdu, incompréhensif de ce qu'il engloutissait, Luke était désemparé. Les questions se chamboulaient les unes aux autres dans son esprit cisaillé, provoquant une cacophonie assourdissante si bien qu'il dû remonter plusieurs fois dans la lettre pour en retrouver le sens.


C'est la colère qui s'exprima en premier lieu, avant même qu'il ne puisse trouver la force de terminer complètement de lire ces plates excuses toutes plus stupides et illogiques à mesure de l'avancée de la lettre. Était-ce ça, ce qu'elle pensait réellement de leur relation ? Était-ce ce qu'elle avait trouvé de mieux à lui sortir pour s'écarter de la culpabilité ? Lui dire qu'elle l'aimait tellement, qu'elle devait s'en aller ? Sans lui donner le choix ? Ou même la chance de pouvoir la retenir ? Où était la logique dans cette simple manœuvre ? « Tu t'fous d'ma gueule. » cracha-t-il sèchement d'une voix défaillante, sans prendre garde au volume de sa plainte et aux regards qu'il avait pu accroché sur lui par ce simple juron. Luke n'avait que faire de lire ces fausses justifications transpirants la dérision et la malhonnêteté. A quoi jouait-elle ? Sans doute voulait-elle se venger pour ce qu'il avait fait hier... Mais Luke ne tomberait pas dans le panneau. Il n'était pas stupide. Chiffonnant de plus bel la lettre pour la lancer de toutes ses forces contre le mur en face de lui, il se releva immédiatement pour enfiler son sweat. Les yeux rougies par des larmes naissantes qu'il s'empressa d'écarter du revers de la manche, il s'élança à la recherche d'Alixen. Il demanda alors aux personnes réveillées des indications, leur mendiant de lui dire s'ils avaient vu la brune un peu plus tôt dans la matinée. Tous semblaient être atteint de la même surprise et tous semblaient découvrir qu'une Alixen vivait sous le même toit qu'eux. Pourquoi, tout le monde se foutaient-ils de sa gueule... ? Quel était, ce putain, de complot ? D'autant plus furieux et sentant l'angoisse lui perforer les intestins, il tenta un dernière fois, désespérément, de questionner les deux survivants chargés de monter la garde. La réponse, aussi prévisible soit-elle ne le satisfaisait pas, car indéniablement, personne ne l'avait vu. La blague devenait réellement trop longue...


Si Luke n'arrivait toujours pas à se faire une raison sur sa soudaine disparition, ce n'est qu'à la suite de toutes ces réponses négatives que la crainte de l'abandon l’oppressa pour de bon. Et si... Si elle était réellement partie... ? Son sac. Son sac était-il encore là ? Accourant jusqu'à l'emplacement de leur lit de fortune, Luke se stoppa devant l'absence totale de ses maigres affaires. Chose qu'il n'avait même pas remarqué un peu plus tôt sous l'effet de la colère. Il n'y avait plus rien. Plus rien, à part ces deux morceaux de papier au sol... Deux ? Son cœur rata un battement et pour la seconde fois, Luke sentit sa gorge se resserrer. D'un élan maladroit, il s'approcha avec précipitation de ce nouveau papier préalablement froissé, une flamme d'espoir renaissant peu à peu dans son cœur. Un espoir peut-être vain, qu'était celui d'obtenir une indication aussi infime soit-elle sur la destination qu'elle comptait emprunter. Ou même... D'un point de rendez-vous. D'un moyen de la rejoindre... Qu'importe. Il ne pouvait concevoir un seul instant qu'elle ne serait plus là à ses côtés. Luke lui avait pourtant promis de partir avec elle quand le moment arriverait. Lui ayant confié qu'il ne resterait pas avec ce groupe, pour être avec elle... Il ne pourrait jamais passer par dessus cette absence, pas après ce qui s'était passé entre eux. Pas après la place qu'elle s'était faite dans son cœur. Les yeux exorbités et le souffle saccadé, il ouvrit finalement cette seconde boule de papier froissée de ses doigts tremblants d'anxiété. « D-désolée... » A voix haute, d'un murmure éteint semblable à celui d'un mort, il lu le seul mot qui habillait la page blanche qu'il tenait entre ses doigts. Désolée. Une finalité perforante qui réduisait à néant toutes les autres possibilités qui s'offrait à lui. Alixen, ne reviendrait pas. Alixen, l'avait abandonné. C'était terminé.


Par ce simple mot, tous ses espoirs de pouvoir se racheter auprès d'elle s’effondrèrent et l'accablement dont il fut épris se révéla bien trop lourd pour ses jambes flagellantes qui cédèrent à leur tour sous le poids accablant du chagrin. Dans cette histoire, Luke avait été navrant de stupidité. S'enticher de la sorte d'une personne n'avait jamais été conseillé et pourtant il ne cessait de le faire. Encore et encore... Ce n'est qu'à cet instant précis qu'il réalisa à quel point il avait pu être chanceux, de se faire rejeter. Par Abbygail, par Maebh... Luke les avait toujours pensé égoïstes, mais il se méprenait lourdement sur leur compte. Elles étaient la définition même de la sagesse. Car elles, ne l'avaient pas empoisonné comme Alixen l'avait fait en quelques jours à peine. Avait-elle au moins été sincère, ou ses paroles et ses caresses n'avaient été que du vent ? Un jeu... ? Un rôle comme elle aimait le dire ? Repenser aux contacts voluptueux et maladroits de leurs premiers baisers lui donnait l'impression qu'une main se resserrait autour de son cœur tel un étau glacial, plantant ses ongles anguleux dans ses ventricules sanguinolent. Pourquoi... Pourquoi cela était-il si douloureux... ? La tête penchée en avant et le dos partiellement voûté, Luke voulait hurler de tristesse, mais aucun son ne parvenait à s'extirper de ses lèvres pourtant légèrement entrouvertes et tremblantes. Seuls de violents sursauts incontrôlés témoignaient d'un semblant de vie l'habitant encore. Les larmes qui s'étaient jusqu'alors tant faites désirées finirent par faire leur entrée. Brouillant sa vision déjà incertaine et noyant le papier présent sur le sol de nombreuses gouttes cristallines. En quelques secondes, ce simple mot d'excuse se retrouva totalement illisible et pourtant, gravé à jamais dans sa mémoire morcelée. « Alix... J'ai compris. J-je t'en supplie... Reviens.... Reviens maintenant... Tu peux pas.T-tu p... » La voix tremblante et secouée de nombreux gémissements plaintifs rendaient ses supplications désespérées incompréhensives malgré ses efforts démesurés d'articulation. Ses lèvres tordues comme jamais par un chagrin incommensurable ne faisaient qu'accentuer un peu plus ses difficultés à extérioriser oralement ce coup de poignard qu'il s'efforçait de surmonter. Mais Luke en était tout bonnement incapable, car Alixen représentait la toute dernière chose qui le rattachait à la vie. « Je ne recommencerai plus. Plus jamais. Reviens... T-tu peux pas. Tu peux pas m'abandonner ici... » D'une profonde inspiration bruyante, il tenta de reprendre haleine, redressant la tête pour observer autour de lui. S'attendant à ce que le visage d'Alixen se découpe à l'angle d'une porte. Reportant ses deux mains sur son propre visage déformé par la déception, il resta un long moment immobile avant de s'approcher doucement de la première lettre qu'il avait lu. Progressant un genou après l'autre, de peur de fléchir, sachant pertinemment qu'il ne pourrait se relever en cas de chute. Cette foutue lettre était la dernière chose qu'il garderait d'elle... Et même s'il aurait aimé la déchirer en mille morceaux, Luke se contenta de l'englober de sa main moite. Pour la rapprocher de son cœur saigné à blanc par la personne qui comptait autrefois le plus pour lui. Mais qu'il détestait de tout son être à présent.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

[Flashback] Tendre nuitée, jamais à tes côtés Δ [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-