Aux portes de l'enfer [Myra E. O'Malley]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Aux portes de l'enfer [Myra E. O'Malley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Aux portes de l'enfer [Myra E. O'Malley] Ven 25 Sep - 16:51


 
Aux portes de l'enfer Ft. Gareth & Myra
 
Notre vie ne nous appartiens plus, pour survivre il faut se prêter au jeu.


Difficile de survivre dans de telles conditions ? Vivre avec des cauchemars et des hallucinations se faisant de plus en plus récurrent, ce n'est pas la survie idéale et pourtant elle était tout aussi réelle que le reste. Il y avait les morts, les vivants et les hallucinations, nous en sommes tous victimes d'une manière ou d'une autre. Je n'irai pas parler de mes propres hallucinations, ce n'est pas un sujet que j'aime aborder, mais ça me pèse sur la conscience et la question que je me pose à chaque fois est: Quand est-ce que tout cela s’arrêtera ? Dois-je mourir pour mettre fin à cette souffrance intérieure ? Où devais-je entreprendre de finaliser une action ou ma quête de vengeance pour pouvoir trouver un minimum de paix ? Pour venger ma femme et ma fille qui désormais prennent possession de mon âme en la torturant ? Impossible de le dire pour le moment, il me fallait trouver des réponses, mais pour ça il faudrait que je connaisse l'endroit où les trouver. C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin, les chances étaient proches de zéro. Marcher, encore marcher, je ne faisais que ça depuis plusieurs jours pour finir par tomber sur quoi ? Des boutiques dévalisées, des cadavres sans vies jonchant les routes. Je voulais vraiment retrouver ces cannibales, mais rien à faire, ils arrivaient à m'échapper et ça a tendance à me mettre en rogne.

Mais il y a maintenant quelques heures à peine, je suis tombé sur une voiture abandonnée au beau milieu de la route, les portières étaient ouvertes et il n'y avait personne à l'horizon, aucun piège, rien. Est-ce que c'était prudent d'y aller ? Probablement pas, mais c'était une chance pour moi d'approcher de mon but et pour ça, il fallait que j'approche du véhicule. Prudent comme jamais, j'ai d'abord observé avant de m'y diriger à pas de loup. L'arme de poing en main, plus j'approchai, plus je me sentais proche, proche des tueurs. Pourquoi ? Parce que cette voiture ou plus précisément cette plaque d'immatriculation, je me rappelai l'avoir déjà vu, ces chiffres, le sang séché sur les lettres, c'était bien eux, j'en étais certain. Tel un enragé, j'ai fouillé la voiture, l'arrière et même le coffre, mais rien, il n'y avait rien plus rien. Une fois le coffre bien refermé, j'ai repris la route, mais cette fois-ci en prenant l'initiative d'entrer dans la foret entourant les alentours. S'ils se sont enfuis, c'est surement par la foret, ce n'était pas le moment de faire demi-tour.

L'arme bien ancrée dans la paume de la main, je prenais bien soin de ne pas trébucher à cause des quelques bosses et trouve au sol. Rien de tel pour alerter les alentours, la nature. Prudemment, je m'enfonçai de plus en plus à travers la foret. C'est lorsque j'ai entendu un bruit que je me suis stoppé net, braquant l'arme devant moi tout en oubliant pas le couteau que j'avais à ma hanche, dans son étui. Une odeur de viande cramée se faisait de plus en plus insistante au fur et à mesure que j'approchai et c'est au bout de quelques secondes que je pouvais voir la source de cet odeur. Un feu de camp au beau milieu des bois, une grille et....nom de dieu, un bras ? Qu'est-ce que ça foutait ici ? Ça confortait ce que je pensai, ils étaient dans les parages. Soit je rebroussai chemin, soit je fonçai dans la gueule du loup dans l'espoir d'enfin les retrouver ? Je ne pouvais cependant pas me résoudre à laisser filer cette chance. Je me baissa à la recherche de la moindre trace de pas que je pourrai suivre pour qu'ils me mènent à leur cachette.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21102

× Points de vie : :
171

× Copyright : :
© shiya (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aux portes de l'enfer [Myra E. O'Malley] Jeu 10 Déc - 11:06

RP archivé suite à la suppression de Gareth. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

Aux portes de l'enfer [Myra E. O'Malley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-