we can't pretend | ft Noah
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

we can't pretend | ft Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
10

× Copyright : :
© Schizo' (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: we can't pretend | ft Noah Dim 27 Sep - 20:30

 
Noah & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Le temps ne lui a jamais semblé plus maussade que ce soir. Auregan est habituée à la mauvaise humeur au sein du petit groupe, aux personnes déprimées et au désespoir prégnant dans chacune des voix, chacun des regards. Il suffit de regarder un visage pour comprendre que rien n'est positif, dans leur vie actuelle. Voilà des mois qu'ils parcourent de nouveau - ou pas pour certains - les routes, à la recherche d'un endroit où trouver un peu de sécurité ... Cela ne dure jamais plus de quelques jours, parce que leur accord tacite les incite à continuer de courir. Dans quelle direction, ils ne savent pas. Mais vers un endroit meilleur, un espoir qu'ils ont peu à peu perdu. La flemme de la survie est toujours là : ils veulent s'en sortir, tous autant qu'ils sont. Et c'est ça, le plus important. C'est ce qui leur permet de continuer à avancer, ce qui leur permet de ne pas couler une bonne fois pour toutes. A l'image de leurs mentalités attristées, le ciel est sombre ce soir. Aucune étoile n'est visible. En revanche, il pleut des cordes. Les températures restent douces, mais plus fraîches que lorsqu'ils étaient dans la zone, en plein désert du Nevada. Comme souvent, Auregan part à la recherche de Noah. Ils ont passé la journée à "aménager" l'espace de cette maison, pendant que d'autres sont partis cherché des vivres et de l'essence. La rousse a fait partie du premier groupe - elle est toujours plus utile dans leur "base" qu'à l'extérieur - et Noah, bien sûr, du second. C'est sa façon à lui de se rendre, et de se sentir, utile, elle ne peut pas lui reprocher cela bien qu'elle soit très souvent préoccupée, du coup.

Mais il va bien, elle le sait. Elle le sent, surtout. Elle vient de terminer d'installer une femme malade - un gros rhume qui va en s'arrangeant - dans une chambre à l'étage, et descend les escaliers pour le retrouver. Il n'est pas loin, elle en est sûre. Et, avant tout, elle les a entendus arrivés. Et vus par la fenêtre, là-haut. Elle a besoin de parler à Noah, après avoir ruminé toute la journée. Elle a repensé à ce qu'ils ont vécu, peu avant de quitter le bâtiment de la zone dans lequel ils étaient bloqués depuis des semaines. Ils sont partis en excursion, avec Lenny et Peter aussi. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que ça a dégénéré. Noah a ... perdu le contrôle. Et ils n'en ont jamais reparlé. Sans en avoir discuté, sans avoir abordé le sujet une seule fois, ils ont convenu de ne rien dire à ce propos. A quoi bon ? Ce qui est fait est fait. Et Noah a surtout fait le nécessaire pour qu'ils puissent tous s'en tirer vivants. Mais ... Auregan reste persuadée qu'ils doivent en parler. C'est le moment ou jamais, puisqu'ils viennent de s'installer dans cette petite maison de campagne et qu'il y a des chances pour qu'ils y restent quelques jours supplémentaires. C'est sans surprise qu'elle comprend que Noah est de garde, ce soir encore. Si cela pourrait être agaçant de le voir aussi impliqué au point de s'oublier la plupart du temps, il n'en est rien. Pas ce soir, en tout cas. Parce que, ce soir, elle en est soulagée : ils vont avoir le temps de discuter et il n'aura aucun échappatoire possible. Sans aucun problème, Auregan retrouve Noah juste devant la maison, sur la terrasse abritée. Deux chaises sont posées là, la rousse en profite pour s'installer sur celle à côté du jeune homme. « Hey. » Elle lui sourit, mieux vaut la jouer finement plutôt que de foncer directement dans le tas. Noah n'est pas le genre de personne à se laisser berner non plus, cela dit et il ne tardera sans doute pas à comprendre qu'elle n'est pas là uniquement pour ses beaux yeux.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we can't pretend | ft Noah Lun 28 Sep - 15:53


 WE CAN'T PRETEND - Ft Auregan
Des jours à vagabonder et à chercher une issue de secours. N’importe quoi … Noah est obsédé, obsédé par la fuite. Par la sécurité de ses proches. Encore et toujours, protéger Auregan, Peter, Lucy … Tout le monde. Tout le groupe. Il n’est pas seul pourtant. Même si malgré tout les autres voient en lui un leader, Noah sait que Leandro endosse tout aussi bien le rôle. Il l'assume même sûrement mieux que lui. Conrad est tout aussi bon à ce petit jeu-là. Auregan est parfaite avec les autres, l’infirmière guérit et parle aux autres. Elle les rassure plus que lui. Les gens se fient trop aux apparences, et certains individus sont impressionnés bien trop à tord par sa carrure. La rousse sait prêter attention aux demandes et aux besoins des survivants. Le groupe est plus petit que jamais pourtant, Clarice est toujours quelque part ils ne savent où. Morte ou vive ? Mais il a appris à vivre avec toutes ces merdes.  Nerveusement, le grand blond nettoie son arme, tandis que son silencieux repose sur ses genoux. Il n’en utilisera aucun si ce n’est pas nécessaire. Ses munitions s’amenuisent de jour en jour. C’est mauvais. Il ne le dit pas aux autres, du moins pas à ceux qui restent à l’intérieur. Ce n’est pas qu’ils n’ont pas le droit de savoir, mais instaurer une panique inutile dans les veines de chacun serait idiot. Un craquement l’arrache à sa manœuvre, et Noah dépose l’arme à côté de lui avant de glisser d’agripper son silencieux. Seul le feu lui permet d'y voir dans ce bourbier obscur.

A quelques mètres une ombre progresse. Traînante et lente. Un râle de gorge morbide lui confirme l’identité de la chose qui avance. Noah prend son arme à sa ceinture, avançant d’un air las avant d’arriver à hauteur du mort. Ce dernier n’a plus un poil sur le caillou, mais deux globes oculaires presque hors de leurs orbites. Blancs et vitreux. Il ne le voit pas, il le devine. L’ancien militaire lève alors son bras sans entrain, plantant la lame dans la cervelle molle du macchabée. Le machin puant s’étale à ses pieds, souillant ses chaussures d’un sang coagulé et pratiquement noir. Noah renifle, dégageant la bestiole crevée d’un coup de savate avant de retourner à sa place. Saloperie de parasite. Un nouveau bruissement parvient jusqu’à ses esgourde. Un bruit de tissu froissé. Une porte claque légèrement, et Noah devine alors la présence d’Auregan. Il n’a pas besoin de la voir. Son parfum hante l’espace. Même sans avoir pris de douche, la rouquine garde la même présence olfactive.

« - Hey … répond le blond tandis que cette dernière vient à ses côtés.

Noah reprend son arme démontée pour reprendre là où il en était, avant de demander d’une voix rauque.

- Ca va à l’intérieur ? Lucy dort ? Elle fait des cauchemars depuis qu’on est sortis, comme avant qu’on arrive à la zone  … Si je suis pas là, elle a du mal à s’endormir … »

Oui, définitivement, il s’en fait trop pour tout le monde.

D’un geste mécanique, Noah continue son de remonter son arme sans même avoir osé un coup d’œil vers Auregan. Il sait pourquoi elle est là, il sait qu’elle cherche à lui parler en privé depuis des jours. Noah ne sera pas celui qui alimentera cette conversation. Auregan veut en parler, pas lui. Pourtant, il la laissera faire et tentera de répondre. Même sans avoir de réponses concrètes. Lui-même ne comprend pas ce qui lui arrive.

FICHE PAR SWAN.

_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Dim 3 Jan - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
10

× Copyright : :
© Schizo' (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we can't pretend | ft Noah Mer 7 Oct - 22:59

 
Noah & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Pas le temps d'y réfléchir plus longtemps. Pas le temps de chercher à savoir comment elle va aborder le sujet. Il ne s'agit que de Noah, de toute façon, hein ? Elle ne va pas chercher à attraper la lune, ni à trouver un remède miracle à toute cette merde. Elle va juste parler avec Noah. Ça ne peut pas être si difficile que ça, peu importe à quel point le sujet est délicat et, par la même, tabou. L'accueil n'est pas des plus chaleureux mais elle ne lui en tient pas rigueur ; ils n'ont plus le temps ni le moral d'être plus chaleureux. Elle n'en demande pas tant. Et puis, de toute façon, ce n'est pas comme s'ils avaient jamais été très démonstratifs, tous les deux. Dans les faits, ce sont deux putains de coincés qui ont mis des années avant de se décider à s'exprimer un tant soit peu sur leurs sentiments. Leur situation ne fait qu'empirer ce côté de leurs personnalités ... Elle ne lui en tient pas rigueur et, par dessus le marché, elle aurait sans doute agit de la même manière que lui. Ils sont comme ça, c'est tout. Mais, pour le coup, elle est quand même un peu mal à l'aise. Ne va-t-il pas s'agacer, voire s'énerver si elle parle de tout ça ? Enfin, ce n'est pas "si", elle va le faire... Et, dans un sens, tant pis s'il le prend mal. Il faut crever l'abcès avant qu'il ne s'infecte ou ne prenne des proportions inattendues. « Tout va bien à l'intérieur ... » Aussi bien qu'ils puissent tous aller quoi. Mais Auregan hausse les épaules, consciente qu'il ne sert à rien d'être trop à cheval sur la réalité des faits. Noah s'en doute.

« ... Et, oui, je crois qu'elle dort. Ou qu'elle a trouvé une autre activité quelconque pour s'occuper. » Lucy sait se gérer toute seule, à défaut de réussir à dormir autant qu'elle le voudrait et aussi bien qu'elle le voudrait. C'est difficile pour tout le monde mais quand une personne n'ayant pas eu droit à une vraie nuit depuis des lustres à l'occasion de se poser, ce n'est généralement pas bien long avant que Morphée ne vienne les chercher. Quand le besoin est là, forcément, l'urgence prend le pas sur le moral au plus bas. Avec Lucy - et ce n'est certainement pas la seule dans ce cas-là -, c'est un peu différent. Elle a, en effet, du mal à se laisser plonger dans le sommeil. Mais elle a aussi, et surtout, du mal à rester endormie. Les cauchemars la réveillent souvent et il est très difficile de la calmer. Noah y parvient très bien, cela dit. Auregan en serait sans doute jalouse dans d'autres circonstances mais rien, dans cette relation platonique et leur situation, ne s'y prête. Ils n'ont pas de temps pour ces conneries. Et elle n'est pas venue là pour parler de Lucy, d'ailleurs. « Mais je ne suis pas là pour discuter de ça et tu le sais ... » Ils se connaissent assez, tous les deux, pour anticiper ce genre de choses. D'un côté comme de l'autre. « Il faut qu'on en discute, tu ne crois pas ? » Bizarrement, la réponse de Noah, elle la devine d'ores et déjà. Discuter, ce n'est pas son point fort. Ce n'est d'ailleurs pas celui d'Auregan non plus. Mais on ne parle pas d'une simple discussion de couple, ni même d'un petit sujet sans importance que l'on peut mettre dans un coin de notre tête et oublier. C'est plus grave que ça. Beaucoup plus grave.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we can't pretend | ft Noah Sam 17 Oct - 14:17


 WE CAN'T PRETEND - Ft Auregan
Qu’est-elle en train de lui dire ? Noah fixe Auregan, qui lui rend elle aussi ses aveux. Ce n’était un secret pour personne, même pas pour les autres survivants.  Quiconque pose un regard sur eux le devine. Leur silence a toujours été criant de vérité. L’entendre est pourtant un putain de soulagement et de déchirement. Ils ne survivront jamais séparément dans ce merdier, maintenant. C’est une vérité qui lui éclate en pleine figure. Mais ce que Noah entend est tout autre. Les mots d’Auregan le percutent. Le perdre ? Revenir ? S’est-il perdu à ce point-là ? Est-il si aveugle ?

« - Je … Jai …

Mais ses lèvres ne parviennent pas cracher ces mots impossibles. Comment lui faire une telle promesse ? Ils ont besoin de survivre. Mais elle a raison, ils ne sont pas seuls ici. Pourtant, Noah a de plus en plus de mal à discerner le bon du mauvais. A-t-il commis des actes immoraux ? Ses yeux s’agitent légèrement, tressautant tout en fouillant dans celui d’Auregan. Opales contre Opales. Est-ce qu’il peut y arriver ? Il n’en sait foutrement rien … La vérité, c’est que ce qu’elle lui demande semble impossible. Pour survivre, il faut se salir les mains. Et ses mains commencent à être sacrément souillées. Ce groupe fonctionne très bien, ils survivent. Même en ayant été éjectés de la zone, en ayant perdu des proches, ils survivent. Mais mentir à Auregan ? Ca, c’est sa limite. Le mensonge n’amène jamais rien de bon. Il l’a vu toute sa vie en observant ses parents. Dont la situation était, il peut le voir maintenant, bien moins catastrophique que la leur.

- Je suis toujours là, Auregan … C’est juste que … Je dors plus très bien depuis … Ce jour-là.

Oui, il se revoit. Il voit ces gestes. L’hémoglobine sur ses mains, les cris de leurs agresseurs. Il devait le faire. Il n’avait pas le choix.

- Mais j’ai compris, lâche-t-il  sans quitter les prunelles de sa compagne. Je te demande pardon, j’avais pas réalisé que je m’étais laissé bouffer à ce point-là.

Ses narines recrachent de l’air, naissance d'un soupire las. Dépliant ses longues guibolles pour s’installer aux côtés de la rouquine, l'ancien militaire agrippe la jeune femme pour la ramener contre lui, posant son menton sur le sommet de sa tête flamboyante.

- Tu vois, sans toi j’y arriverai pas. Je me rends même pas compte moi-même que je commence à déconner, tant que t’es là pour le rappeler … Tout ira bien, Aurie. Je te le promets …

Jolie pirouette. Car il ne mentait pas. Le connard qui s’approche d’eux, et surtout d’elle, crèvera comme les autres. Un nouveau râle surgit de nulle part, brisant leur quiétude retrouvée. Perdue depuis des semaines. Noah lève les yeux, soupirant tout en observant le silencieux à côté de lui. Il ne peut pas se permettre de perdre une balle.

- Y en a de plus en plus, soupire le survivant en agrippant sa lame pour se relever, on va devoir partir dès demain. »


FICHE PAR SWAN.

_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Dim 3 Jan - 13:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
10

× Copyright : :
© Schizo' (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we can't pretend | ft Noah Ven 23 Oct - 13:12

 
Noah & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Non, Auregan n'est pas là pour parler de cela. Elle apprécie Lucy, là n'est pas le problème. Mais, justement, le problème n'est pas là. Il est ailleurs. Il concerne un tout autre sujet. Un sujet qu'ils ont enterré ces dernières semaines parce que ... parce que c'était le plus simple à faire. Il s'est passé trop de choses, ils ont eu trop de trucs en tête pour s'arrêter là-dessus. Ils n'en ont pas eu le temps. Mais du temps, maintenant, ils en ont. Beaucoup trop. Auregan connaît suffisamment Noah pour savoir que cette conversation ne lui plaira pas, qu'il aurait bien essayé de la repousser encore. Mais c'est sans compter la volonté de fer d'Auregan. Elle ne eut pas ne pas en parler. C'est plus fort qu'elle. Ces dernières années, elle s'est renfermée sur elle-même, elle ne parlait plus à grand monde. Mais ça, c'était avant le retour de Noah. Noah, à qui elle sait qu'elle peut tout dire. Et à qui elle espère pouvoir tout demander aussi. C'est le cas. Il tourne encore un peu autour du pot, mais il accepte d'en parler. Il accepte d'aborder un sujet plus que délicat.

C'est dans le silence qu'Auregan écoute ce qu'il a à lui dire. Loin d'elle l'envie de l'interrompre et de tout gâcher. Loin d'elle l'envie de lui poser une autre question, de le forcer à aller dans un sens ou dans un autre. C'est à lui et à lui seul de mener cette discussion ... pour l'instant en tout cas. Bien qu'un peu ébranlée par les mots de Noah, Auregan garde la bouche fermée. Elle regarde dans sa direction, elle note chaque détail de son expression. Et elle voit, par la même occasion, à quel point il pense ce qu'il dit. Il recommencerait s'il le fallait. Il ne regrette rien. Et, en effet, lui a vu beaucoup plus longtemps ce que c'était ... d'être dehors. De courir pour sa vie. Auregan, elle, a carrément été protégée par la zone. Et il ne sait pas à quel point il est dans le vrai, en disant cela. Alors qu'il se lève et se met à faire les cent pas devant elle, la jeune femme ne trouve toujours rien à redire. En même temps, c'est sans doute mieux comme ça : il n'a pas besoin d'être interrompu. Sans doute est-il en train de réfléchir à ce qui va suivre. Elle doit lui laisser du temps, de l'espace aussi.

Mais il n'attend pas longtemps avant de reprendre, désormais agenouillé devant elle et l'air plus sombre que jamais. A-t-il conscience de la folie qui se cache derrière sa déclaration ? A vrai dire, Auregan non plus. « Et il est hors de question que je te perde. » Lâche-t-elle à son tour, la voix transformée par l'émotion. Ces mots, ils ne les ont jamais dits. Ils ont toujours été là, implicites mais confinés au plus profond de chacun d'entre eux. Ils ne sont pas ce genre de personnes-là, ils préfèrent garder les choses pour eux, s'exprimer d'une toute autre manière. Il n'y a rien de mal à cela, au contraire c'est plus que bénéfique dans certaines situations. Mais là, sans doute fallait-il que ça sorte. « Je t'aime Campbell et il est grand temps que tu reviennes parmi nous. Ne laisse pas le monde te pourrir. Tu en crèverais et je n'y survivrai pas. » Le regard planté dans celui de Noah, Auregan hausse les sourcils, attendant sans doute qu'il assimile ce qu'elle vient de lui dire. Il va comprendre, hein ? Elle ne peut pas le perdre, c'est une certaine. Et si elle pourrait le perdre physiquement si quelque chose lui arrivait, elle peut aussi le perdre psychiquement. Et c'est tout autant hors de question. « Compris ? » Ne pas le laisser la distraire alors qu'elle a besoin d'entendre de sa bouche qu'il fera gaffe. Qu'il ne se laissera pas atteindre par la vie moisie qui est désormais la leur.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we can't pretend | ft Noah Dim 3 Jan - 13:55


 WE CAN'T PRETEND - Ft Auregan
Compris ? Un simple mot qui ricoche dans son crâne. Une fois encore, il sait qu’il ne pourra totalement accéder à sa requête. Il n’a d’ailleurs rien dit, si ce n’est qu’elle sera toujours là pour le réveiller à temps lorsqu’il sombrera un peu trop. Dans ce monde, la conception de normalité est complètement décalée. Plus rien de ce qu’ils connaissaient autrefois n’est présent. Comment ne se pas perdre dans un monde qui coule de plus en plus vers la décadence, un monde de cadavres ambulants et de mesures drastiques ? Doit-il lui faire une promesse en l’air ou se montrer, comme il l’a toujours fait, totalement honnête avec elle ? Doit-il affronter son regard désemparé, ou voir un éclat de soulagement dans ses beaux iris opales ? A-t-il le droit de lui faire une telle chose ? Ce serait injuste, elle a trop traversé d’épreuves. Qui sait si elle lui a tout raconté ? Parfois, il sent le creux entre eux. Il reste des choses non avouées et il s’en rend bien compte. Mais Noah n’ira jamais brusquer Auregan. Peut-être qu’il ne se perd pas totalement, tout compte fait. Il n’est pas devenu un singe totalement rustre du jour au lendemain, si ?

Il a simplement arraché la chair de ce connard à mains nues pour la lui faire bouffer, à ce putain de cannibale.
Il a eu ce qu’il voulait, il l’a voulait, sa putain de bidoche humaine. Il a tué des hommes qui ne l’étaient plus depuis bien longtemps. Mais puisqu’Auregan semble prête à le supplier – ce qui est loin de lui ressembler – d’en finir avec toute cette folie, Noah hoche faiblement du chef tout en s’humectant les lèvres.

« - Compris m'dame.

C’est tout ce qu’elle demande, et il sait ce qu’elle veut, il ne garantit pas de pouvoir s’y tenir. Le prochain connard qui la touche subira un sort tout aussi atroce que les autres, faire dans la modération lorsqu’il entre dans un tel état de rage est loin d’être aisé pour l’ancien militaire traumatisé. Traumatisé par un monde ravagé. Pas une vie saccagée et détruite pour toujours. En supposant que cette horreur cesse, il faudrait des années, voir plus d’un siècle pour que la civilisation se reforme. Beaucoup trop de survivants ont pris goût à cette vie sauvage. L’homme est revenu à la source, à son état naturel. Et plus Noah y pense, plus l’angoisse le ronge. Dire qu’il voulait arrêter l’armée après ‘cette dernière mission’. Dans un soupire, le blond se penche pour embrasser sa compagne, avant de ranger son arme.

- Je vais me reposer un peu, le jour va pas tarder à se lever et je veux qu'on parte à l'aube. S’il y a un problème, viens tout de suite me réveiller», demande-t-il avec un léger sourire. »

Il a beau détester l’idée de la laisser là, c’était la meilleure chose à faire pour qu’elle soit certaine qu’il est compris la leçon.  



FICHE PAR SWAN.


RP TERMINÉ

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: we can't pretend | ft Noah

Revenir en haut Aller en bas

we can't pretend | ft Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-