[FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2613

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Dim 27 Sep - 22:16

Sorry about that
Noah & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

Comme un bleu, il s'était fait prendre lamentablement la main dans le sac. En creusant ce foutu trou sous le grillage de la zone, il avait vraiment prié de toutes ses forces pour que cela ne se sache pas ou du moins que cela ne s'ébruite pas de trop. Il faisait juste ce qu'il avait à faire et il le rebouchait, c'était aussi simple que ça et il en avait pour moins de dix minutes. Dix putin de minutes et c'était bouclé, on en parlait plus ja-mais. Ni vu, ni connu. Mais dans cette zone, tout finissait par se savoir, il aurait dû le comprendre bien plus tôt et même s'il ne regrette pas une seule seconde son acte, il ne peut s'empêcher d'éprouver une certaine pointe d’anxiété accompagnée d'une lourde pression sur ses frêles épaules. La dernière fois qu'on l'avait envoyé ici, dans ce qui était en quelque sorte le placard à sermons des têtes de la zone, c'était pour lui dire de se calmer avec les autres adolescents de la zone. Autant dire que leurs instructions étaient rentrées par une oreille pour en ressortir par la deuxième, à peine était-il sortit du bureau qu'il était immédiatement tombé sur Zachary un sourire moqueur et provocateur sur les lèvres. Luke comprenait vite les choses, encore fallait-il les lui répéter longtemps. S'il s'agissait d'une tête de mule ? Complètement et c'était pour cette raison qu'une fois de plus, il était assit sur cette chaise, à attendre sagement que quelqu'un entre pour essayer de lui enseigner les choses élémentaires de la vie. Très sincèrement, ça le faisait déjà chier. Luke n'irait pas jusqu’à tirer de la fierté de son acte délibéré, mais il ne le considérait pas non plus comme une énormité qui méritait d'être sévèrement sanctionnée. Non. Car sans lui, sans son intervention, Maebh ne serait plus de ce monde.

C'est les mains moites qu'il se mit à jouer nerveusement avec ses doigts, comme s'il se mettait à compter le nombre d'arguments béton dont il disposait contre ces accusations injustifiés qu'on allait lui porter. Il avait de quoi répliquer, Luke n'était pas venu les mains vides. Tout était très clair dans sa tête, tous les éléments étaient classés et prêts à l'usage. Luke ne se laisserait pas intimider aussi facilement que cela. Des adultes, il en avait affronté des dizaines ! Alors un de plus ou un de moins, cela ne faisait plus grande différence à ses yeux. « Tu peux le faire Luke, tu l'as déjà fait. Et t'as rien fait de mal, t'as rien à te reprocher. C'était nécessaire... Sans toi, elle serait morte. Morte... » Un long soupire puis un petit mouvement de tête vers le bas avant qu'il ne ferme les yeux quelques instants, continuant de jouer nerveusement avec ses mains. Quand la porte grinça dans son dos, tout son sang-froid disparut et son torse pourtant si droit et fier se dégonfla peu à peu. Ne laissant alors paraître qu'un enfant au dos rond assit sur une chaise le visage tiraillé entre la terreur et le remord. Il déglutit bruyamment avant de poser ses mains sur les rebords de sa chaise, resserrant alors son emprise sur celle-ci. Peut-être avait-il peur de s'envoler, quoi qu'il en soit, il ne bougeait plus, en fait il avait peur de respirer trop fort et d’attirer l'attention sur lui. Sur l'instant, il aurait voulu disparaître, se cacher sous le bureau et y rester jusqu'à la fin de ses jours. Dire qu'il y avait de ça quelques secondes, Luke était prêt à affronter n'importe lequel de ses ennemis... Le voilà bien mal parti.



© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Sam 17 Oct - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Mar 29 Sep - 16:23

       
Stop, i'm already dead

       A spirit climbs my spine to the brain.


« - Campbell. J’ai besoin de toi.
Encore ? Noah retient la réplique cinglante qui pend au bout de ses lèvres. Un coup d’œil envers Fawks, et ce dernier jette son vieux journal. Il date de 2013, mais regorge d’anecdotes croustillantes.
-Hm ?
- Le gamin, celui qui porte tout le temps un chapeau de shérif … cherche Fawkes en se grattant le menton.
- Luke, il s’appelle Luke, rectifie Noah en haussant un sourcil.
Lui au moins, il retient les noms et les individus. Chacun à son importance. Même les trous du cul. Le blond soupire en se redressant, jouant avec ses boucles blondes d’un coup d’index.
- Il a fait quoi encore ?
- Un trou près des grillages. Impossible de savoir pourquoi, on l’engueule un bon coup et il repart. Tout le temps. J’en ai ras le bol. Y va se pisser dessus rien qu’en te voyant, règle ça comme tu le faisais quand t’étais chez les Marins.
- J’étais à l’armée de terre.
- Ouais ouais. Règle ça, Campbell !
… Parfois, ce vieux croûton l’emmerde. Noah renifle à nouveau avant de brailler :
- Il est où ?!
- Dans ton cul !
Connard.
- Mon bureau, ajoute-t-il par-dessus son épaule.
- Tu vois quand tu veux.
L’ancien militaire bondit sur ses rangers, se dirigeant sans grand enthousiasme vers la petite pièce. Pourquoi faut que ça lui tombe dessus ? Qu’est-ce qu’il va dire à ce gosse ? Et comment ça, lui, il va lui foutre la trouille ? Ca veut dire quoi ça ? Noah fronce les sourcils, s’arrêtant devant une fenêtre. Il voit presque son reflet à l’intérieur des cristaux, juste un type blond un peu pâle. C’est ses yeux ? Trop bleus ? Sa taille ?
- Mais merde, qu’il grogne en se détournant vers la porte.
A travers les murs, on entend le son étouffé d’une voix d’adolescent. Ce gosse parle tout seul, en plus ? Un trou dans le sol … Putain d’inconscient. Sans prévenir, Noah se précipite sur la porte pour l’ouvrir à la volée. Prunelles polaires figées sur le gamin, le blond pince les lèvres avant de fermer lentement derrière lui.
- Salut, Luke.
Les semelles de ses chaussures frappent le sol. Clac. Clac. Clac. En quelques pas, il se retrouve assis sur le bord du bureau. Bras croisés, ses yeux ne lâchant pas le gosse.
- Ca va ? demande-t-il d’un ton neutre. Tu veux un truc à boire ? Fawkes a une réserve de chocolat chaud planquée dans le tiroir gauche du bureau … Mais ça reste entre nous, ok ? »
Si ça c’est pas de l’improvisation …
Mais, malheureusement pour le gosse, Noah a une idée derrière la tête.
Une idée horrible.



code par SWAN - gif tumblr

Je dois filer au boulot, je me relirai plus tard et je corrigerai !

_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Mar 29 Sep - 23:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2613

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Mar 29 Sep - 17:55

Sorry about that
Noah & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

Finalement, c'était Noah qui s'était présenté à lui. Il l'avait reconnu au moment même où sa voix s'était élevée dans cette petite pièce qui puait le renfermé. S'il le redoutait plus que les autres? Non... Pas exactement. Il s'agissait d'un des piliers de la zone et faisait donc partie de ce « lot de types » à ne pas faire chier plus que nécessaire. Malheureusement pour eux, depuis que Luke était entré dans cette zone autant dire qu'il en avait récolté des calottes de leur part, la main rouge et endolorie de Fwakes pouvant le témoigner. Luke et la connerie, ça ne faisait qu'un. Mais les claques psychologique qu'on lui donnait ne devaient pas être assez sévères car cela ne le calmait pas, bien au contraire. On l’engueulait et il repartait aussi vite, à croire qu'il n'avait que cela à faire de ses journées... Oh mais. Il n'avait que ça à faire de ses journées ! Vu que les mineurs n'avaient pas le droit de faire si, ou ça, sans avoir papa ou maman à proximité. Le seul soucis, c'était que Luke n'avait ni l'un ni l'autre. Alors quoi ? Il aménageait juste son emploi du temps pour ne jamais s'ennuyer, voilà tout. Sauf que cette fois-ci il était allé trop loin, il le savait. Mon dieu qu'il en était conscient... Cette erreur était beaucoup plus grosse que les autres, bien plus grave que celles qui n'étaient pas suffisantes pour le foutre dehors une bonne fois pour toute. Sa place était en jeu et même s'il était persuadé qu'ils n'allaient pas le virer de la zone, il ne pouvait s'empêcher d'éprouver quelques doutes. Bien agrippé sur sa chaise, bras tendus et visage fermé, il regardait du coin de l’œil Noah prendre place sur le bureau en face de lui. Luke était prêt, physiquement, psychologiquement ou du moins il se pensait l'être. Il ne devait rien laisser paraître, il ne pouvait pas craquer aussi facilement, il avait traversé bien pire qu'une simple conversation avec un adulte, aussi impressionnant soit-il. Alors pourquoi tremblait-il...?

Quand Noah lui demanda comment il se portait, Luke ne répondit pas. En fait c'était assez surprenant comme question. Il s'attendait plus à des « pourquoi tu as creusé » ou encore « Tu te rends compte que c'était dangereux ?! ». Non... Au lieu de ça, on lui demandait comment il allait. Comme s'il voulait éviter le sujet ? Ou pas... Perdu, il resta un moment immobile à lancer des petits regards aux alentours, totalement dans l'incompréhension du moment. Ses lèvres commencèrent doucement à s’entrouvrir pour répondre à cette question quand soudainement, Luke se ressaisit. Il ne voulait pas parler, pas donner l’impression à Noah qu'il était faible. Quand Luke prendra la parole, ça sera pour se justifier et pas pour parler météo et tricot. Noah le tentait, lui proposait du chocolat chaud et pourquoi pas des bonbons pendant qu'on y était ? Ressemblait-il autant à un gosse immature que cela ? L'envie de répliquer était forte, grandissante et pourtant rien ne s'échappa de ses lèvres pincées. Comme simple réponse, il le gratifia d'un petit regard interrogateur surmonté par un froncement de sourcils. Car oui, Luke était perdu et ça l'énervait. On avait vraiment envoyé Noah pour qu'il lui propose de la bouffe gratuitement, illégalement ? Ou peut-être était-ce une approche subtile pour lui faire comprendre qu'ils étaient au courant pour la petite bouteille de whisky qu'il avait volé dans la réserve ? Non, c'était impossible... Luke ne s'était pas fait prendre et à part Ezekiel personne n'était au courant... Alors quoi ? A quoi jouait-il ?

C'était perdu dans ses pensées qu'il ne remarqua pas immédiatement qu'il observait Noah depuis plusieurs secondes, silencieux et le regard plus vide que jamais. Cela avait dû être redoutant, ou pas. Noah devait sans doute avoir l'habitude de ce genre de comportement. Quoi qu'il en soit, Luke n'avait pas répondu à ses questions et n'y répondrait pas. Il était temps de bouger, autant gagner du temps et couper court à cette pseudo mise en scène pathétique qui commençait réellement à le mettre mal à l'aise. Lâchant sa chaise d'une main mal assurée, il venu se la passer sous le nez avant de se redresser un peu plus, prêt à bondir de sa chaise pour sortir d'ici à la moindre occasion. Luke n'avait pas soif, pas faim... Il voulait juste se casser de là rapidement et définitivement. Il avait fait une connerie, il l'avait compris de lui-même et n'allait pas recommencer. Inutile de lui gueuler dessus comme ce Fawkes qui postillonnait tout ce qu'il pouvait. Luke n'avait pas non plus besoin d'une douche gratuite, merci. Même s'il était encore à moitié recouvert de terre. Un nouveau pincement de lèvre, puis un petit soupire : « C'est bon ? Je peux y aller ? ». Il ne s'agissait pas de provocation, tout du moins il ne voulait pas mettre Noah en colère car malgré tout il l'aimait bien. Ce type avait une certaine prestance et il serait se mentir de dire que Luke ne s'en était pas inspiré une ou deux fois déjà. Noah aurait été le gars auquel Luke aurait aimé ressembler une fois grand et c'est peut-être pour cette raison qu'il le respectait un plus que les autres...



© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Mar 29 Sep - 23:24

       
Stop, i'm already dead

       A spirit climbs my spine to the brain.



Le gosse a le regard vide. Tellement vide. On dirait une vitrine. Il n’est plus que le reflet de lui-même. Il ne montre rien, mais Noah renifle sa nervosité.  Elle flotte dans l’air comme le parfum poisseux et moite du bureau de Fawkes. Luke ne répond rien, il semble même ailleurs. Le gamin le jauge longuement, jusqu’à ce que l’ancien militaire disparaisse de la vision du petit brun.
« - Non, t’as raison … souffle Noah en l’observant, sourcils froncés. T’es trop grand pour ces conneries.
Un faible sourire, et il opine du chef en silence. Bras toujours croisés, Noah se redresse. Son pull bleu bouffé aux mites fait ressortir ses prunelles opales. Et voilà que le gosse demande à filer. Un sourire étire ses babines fines, et Noah lâche avec un petit rire :
- Bien-sûr, je t’accompagne.
Oui, vraiment, ce gosse ne se doute absolument pas de ce qui l’attend. C’est certain. Il est déjà debout, filant pour ouvrir la porte.
- Suis-moi.
Sur le chemin, Noah demande :
- T’as quoi sur toi ?
Le blond regarde attentivement Luke. Il n’a pas grand-chose. Sûrement une petite lame, au cas où. La plupart des armes ne sont pas autorisés ici. Seuls quelques petites protections sont autorisées. Pour rassurer. De pas larges et modérés, le blond se dirige vers la sortie du bâtiment. Mais pas vers les dortoirs. L’ancien militaire jette un regard vers Luke, avant de rompre le silence.
- Tu sais, j’ai déjà eu ton âge. Mais à une époque différente. J’étais un gamin, toi tu ne l’es pas. C’est ce que tu veux entendre, non ? T’en as marre qu’on te courre après comme un gosse. Je vais le faire, Luke. Je ne vais pas te hurler dessus comme un gosse … commence-t-il en arrivant devant les portes de la zone.
La sortie.
- Mais comme un adulte responsable. T’as joué au con, beaucoup de fois. Mettre en danger la vie de toute une zone pour passer le temps, avec moi ça passe pas. Je me fous des autres. T’as merdé Luke. Je te laisse ton cure dent, tu vas en avoir besoin.
Espérons juste que le gosse ne lui claque pas entre les doigts. Devant les grandes portes, des types armés les regardent sans avoir loupé une miette du monologue de Noah. Certains se taisent sans rien laisser paraitre tandis que d’autres semblent horrifiés parce qu’il est en train de se passer. Et sans lâcher Luke du regard, Noah crache d’un ton autoritaire aux hommes.
- Ouvrez les portes.
- … Mais Noah …
- Ouvre la porte, insiste-t-il en fusillant l’importun du regard. Puis de se tourner à nouveau vers Luke. Une vie contre un groupe entier. Sors d’ici, Luke. »
Noah ne laisse rien paraitre. Il est dur, froid et implacable. Mais ce gosse doit recevoir la douche froide. Celle qui le motivera définitivement. Il ne le laissera jamais crever ici. Les autres le savent, et c’est uniquement pour cette raison qu’ils finissent par capituler, tandis que Noah approche de Luke pour l’obliger à sortir de la zone.




code par SWAN - gif tumblr

Je dois filer au boulot, je me relirai plus tard et je corrigerai !

_________________


Dernière édition par Noah G. Campbell le Sam 10 Oct - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2613

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Mar 29 Sep - 23:25

Sorry about that
Noah & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

Peut-être était-il naïf, sûrement l'était-il même... Car quand Noah l'autorisa à sortir, il se sentit comme soulagé débarrassé d'un lourd fardeau, même si toujours animé d'une légère confusion dans le cœur. C'était tout, vraiment ? Il n'avait décidément plus à s'en faire pour si peu... La chose qu'il n'avait pas prévu était que Noah " l'accompagne " dans sa balade. Il n'avait pas tout de suite compris le sens même de cette phrase, mais quand Noah pris les rênes en mains, les chemins qu'ils empruntèrent n'avaient rien d’anodin à ses yeux. Luke n'était là que depuis quelques semaines et pourtant il savait déjà où ceux là menaient : vers le portail, la sortie, la mort... Noah était-il réellement en train de le foutre dehors...? Quand il lui demanda ce qu'il avait sur lui, il ne daigna même pas lui adresser un regard, bien trop profondément blessé et horrifié par la tournure qu'avaient pris soudainement les choses. Luke avait peur, il aurait aimé se tromper mais lorsque que le portail de la zone se profila à l'horizon, tous ses espoirs s'envolèrent en un claquement de doigt. « Rien. » tranchât-il froidement, ne trouvant que l'insolence et l'agressivité gratuite pour se protéger des événements qui étaient en train de se dérouler. Devait-il rappeler à Noah que les armes blanches, aussi petites soient telles, étaient interdites aux mineurs ? Non... Il devait sans doute le savoir, vu que c'était lui et sa petite bande de potes qui avaient écris ces règles à la con que Luke détestait tant. Plus ils avançaient, moins Luke éprouvait du respect pour Noah. En fait, il se rendait compte à quel point il s'était mépris sur son compte. A quel point il avait été aveuglé par sa carrure. Il s’attendait à ce qu'ils en parlent en adulte et au lieu de ça ? Il le foutait dehors, sans même chercher à comprendre ce qui s'était réellement passé. N'agissait-il pas en enfant ? Luke pouvait aussi bien être le victime dans cette histoire qu'il le laisserait quand même crever la gueule ouverte à l'extérieur de la zone... Quel... Connard.

Il l'écoutait, toujours en silence et la tête légèrement baissé pour cacher des larmes naissantes. Il est vrai que ça faisait beaucoup à encaisser d'un coup, tout semblait si injuste, si extrême... Luke ne s'attendait pas à ça, ou alors il avait espéré de tout son cœur que ça n'arrive pas. Il ne parvenait pas à comprendre le raisonnement de Noah. Luke s'en foutait de savoir qu'un beau jour il avait eu son âge, il s'en foutait de savoir qu'il le comprenait faussement, il s'en foutait de tout ce qu'il déblatérait à ce moment précis. Ça n'avait plus aucune importance, parce qu'ils étaient là, debout devant les grilles. Il ne voulait plus l'entendre parler, le son de sa voix était devenu agressant et désagréable à souhait pour ses oreilles. Luke ne le regardait pas, il se contentait de lancer quelques regards de détresses vers les survivants qui s'occupaient de monter la garde. Les avis sur la scène semblaient partagés. Certains voulaient s'y opposer sans pour autant intervenir, quant aux autres... De vulgaires moutons, prêt à écouter les ordres d'un tyran pour ne pas se retrouver à la place de Luke. Une bien triste vision de la zone qu'il n'avait pas su voir en y pénétrant. Il récupéra un couteau qu'il glissa agilement entre sa ceinture de cuir et son jean. Et dire qu'il avait fallut attendre son exil pour qu'il puisse de nouveau remettre la main sur une arme... Rien qu'à cette pensée, il ne pouvait s'empêcher de lâcher un petit rire mauvais. Durant tout son beau discours il avait soigneusement évité le regard du militaire, sachant très bien que s'il levait le regard dans sa direction, il fondrait en larme. Et Luke ne pouvait pas se le permettre, il ne pouvait définitivement pas... Pas maintenant.

Comme il se l'était si durement convaincu en creusant ce putin de trou, mieux fallait-il que ce soit lui qui se fasse éjecter que elle. La seule chose qui le rendit triste sur le moment était de réaliser qu'il n'allait même pas pouvoir lui dire adieu. Puis arriva alors les remords, est-ce que son acte avait-il été utile au point d'en payer le prix fort? Maebh valait-elle toutes les personnes de la zone ? Non...Sûrement que non. Mais cela avait tout de même été utile. Une vie contre un groupe entier, cette remarque claqua d'une violence inouïe aux oreilles du garçon. Partir la tête baisse aurait été humiliant, surtout qu'il n'avait pas pu se justifier... Ça lui faisait mal, très mal. Sa fierté en prenait encore un coup, comme cette fois où il avait perdu ses doigts à cause de Fredricksen. Il avait pourtant mis sa fierté de côté pour le supplier de l'aider, mais cela n'avait absolument rien changé, il avait perdu ses doigts et en plus de cela sa dignité. Cette fois-ci, Luke n'allait pas refaire la même erreur. Noah s'attendait à se qu'il s'excuse ? Qu'il lui dise qu'il était désolé ? Il ne l'était pas et Luke en avait juste plein de cul de devoir encaisser pour la connerie des autres. De toute manière, il était déjà condamné alors pourquoi devrait-il se la fermer? Pour espérer que Noah change d'avis ? Non, hors de question, Luke ne voulait pas être comme tous ces moutons... Pour une seule fois, Luke allait faire preuve de fierté, même si cela voulait dire réduire à néant ses chances de repasser le portail de la zone un jour.

Noah le poussa à sortir mais Luke se stoppa. Trouvant finalement la force nécessaire de porter son regard accusateur sur le militaire derrière lui. Ce type bien plus grand que lui, plus fort, plus autoritaire, plus impressionnant. Mais il en avait plus rien à foutre, il avait strictement plus rien à perdre... «  Ici... »  commençât-il faiblement en tendant une main maladroite en direction de la zone: « … Vous dites que vous protégez les gens. Vous dites même que vous êtes plus " Humains " que ces choses là, dehors... »  Un suspend, une respiration bruyante pour Luke qui tentait de retenir ses larmes, en vain. « Désolé, mais c'est des conneries. T'as peut-être réussi à t'en convaincre, à les convaincre... Mais C'est faux. »  Un sourire dégoûté se dessina sur ses lèvres, les larmes quant à elles perlaient le long de ses joues rosées, ne pouvant plus être contenues plus longtemps. « TU dis qu'il vaut mieux que je crève? Pour mieux préserver la vie de ces gens, dans cette zone ? Dans ce... Cette.. Prison ? »  Il bégayait, ses lèvres n'arrivent même plus à suivre son raisonnement. Tout dans sa tête était pourtant clair, concis. Mais ça ne sortait pas de la même façon. Les émotions qui l'envahissaient l'empêchait d'être aussi clair qu'il le voudrait. « Ce qui craint vraiment ici et qui va tous vous faire crever, c'est vos règles à la con. Tu me vires sans même chercher à comprendre. Tu me vires juste parce que c'est plus simple pour toi. Le lâche de nous deux, c'est pas moi... Et c'est pas ce putin de petit trou de merde qui allait changer quoique ce soit ici... Ci ce n'était que sauver une vie. Je m'en branle que tu me crois ou pas. J'ai rien à prouver et surtout pas à toi. T...Tu peux te vanter d'avoir... D'avoir monté cette zone avec l'aide d'autres survivants, pour... Garder en vie ceux qui sont trop faibles pour réussir à l'extérieur... Comme MOI je peux me vanter d'avoir sauver quelqu'un de TA zone, que TU étais censé protéger, mais que TU N'AS PAS RÉUSSI A PROTÉGER. » Il passa une main devant ses yeux pour essuyer quelques unes de ses larmes pour y voir un peu plus clair. Il n'en avait pas finit, pas encore. Même à bout de souffle et la parole saccadée à souhait, il allait tout balancer, quitte à en crever : « Reste bien planqué derrière tes murs, à faire régner tes petites lois. Parce que tu sais quoi ? Je t'emmerde. Toi, Fawkes... Vos règles, vôtre logique. Et vous ! » Hurlât-il à l'égard de toutes les personnes qui assistaient silencieusement à la scène. Parce que de toute manière c'était ça qui les intéressait non ? Voir des gens souffrir, avoir des potins croustillants à raconter ce soir autour d'un bon petit plat chaud. « Je préfère être dehors et seul, qu'être entouré de trous du cul comme vous, qui passent leurs journées à obéir aux ordres de connards comme LUI. »  C'était définitif, Luke craquait... Tout simplement. C'était frustrant tout était trop grand ou alors était-ce lui qui était trop petit ? Dans les deux cas, quelque chose clochait chez lui, chez les autres. Ces gens qui ne parvenaient jamais à le comprendre. Il n'était pourtant pas si compliqué à décrypter... Il n'en pouvait plus, Luke ne voulait pas se retrouver seul à nouveau... Si l'envie de s'excuser lui brûlait les lèvres, il se retint une nouvelle fois de supplier Noah de changer d'avis. C'était trop tard. « C'es... C'est facile de s'en prendre à plus faible que soi.... C'est sûr. J'a... J'ai survécu là...D..Dehors tout seul, alors je vois pas pourquoi... Pourquoi, j'y arriverai pas une nouvelle fois... ! Je suis arrivé avec des affaires, alors je veux repartir avec. Rends-moi... Mes affaires. Maintenant.» Il était pathétique et pourtant, il essayait désespérément de garder une posture fière, une main tendue en direction de Noah. Luke ne partirait pas sans ses armes et son sac, c'était hors de question... Hors de question, car il savait que sans ça... Ses chances de survies étaient minces, pour ne pas dire inexistantes. Il regardait Noah, non sans une certaine lueur de désespoir dans son regard. Regard qui avait fini par se baisser tant le malaise grandissait en lui secondes après secondes.



© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Mer 30 Sep - 0:37

       
Stop, i'm already dead

       A spirit climbs my spine to the brain.



A chaque fois que Noah fait ça, il se dégoûte. Faire craquer les gens, les obliger à parler, à relâcher la pression et jurer, accuser … Si Noah doit se faire détester par Luke, alors qu’il en soit ainsi. On ne l’a pas envoyé pour faire une énième erreur. Ne pas écouter le gamin en lui hurlant dessus, et ne rien faire pour qu’il cesse ses conneries. Comment, pourquoi, Noah ne le sait pas encore. Mais ça viendra, il a confiance en Luke, il se ressaisira. Après tout, il a géré des cas bien plus compliqués que lui. Ce dernier commence doucement à craquer devant lui, comme sa conscience. Il n’aime pas faire ça, il le fait uniquement parce qu’il le peut et qu'il sait. Parce que les autres n'osent jamais. Noah est doué pour ça. Les types armés près des portes sont mal à l’aise, il le sent sans même les regarder. Son regard à l’apparence polaire ne lâche pas le gosse. Finalement, alors que Luke pointe un doigt accusateur et un regard suppliant vers lui, Noah soupire longuement. Il a réussi la première étape, c’est la seconde qui s’avérera plus compliquée. D’une voix plus douce, mais lasse, l’ancien militaire tourne le menton vers deux des gardes de l’entrée principale.

« - C’est bon, vous pouvez fermer.

Soupir de soulagement général. Ces cons là doutaient encore de lui ? Pour un peu, il se vexerait. Les paroles de Luke auraient pu le blesser, mais il n’en est rien. Le gosse a tort sur tous les points parce qu’il ne connaît pas encore le survivant. Ils n’ont pas pris le temps de se rapprocher, parce que Noah ne peut pas être partout et qu'il en ras le bol d'être sollicité en permanence.

- Putain, vous avez vraiment tous cru que j'allais foutre ce gosse dehors ? s'énerve soudainement Noah en se tournant vers les types armés. Vous avez quoi dans le crâne, bordel !

Le blond lève les yeux au ciel mais se détendant légèrement. Il n'en est pas moins touché par les mots de Luke.

- Laissez-nous, vous en faites pas, je monte la garde avec Luke, ajoute-t-il ensuite en allant prendre un M-16. Puis d'en tendre un au gosse. Il est peut-être énervé, mais Noah veut lui prouver qu'il n'est pas comme les autres. Loin de là. Prends-le, tu sais tirer avec ? C'est pas compliqué.

Au chiotte les règles.

Il n’aime pas le voir dans cet état. Mais si Fawkes lui a demandé d’intervenir, c’est qu’il y avait de bonnes raisons. Tout ce qu’il fait, c’est que le gosse refusait de parler. Ses méthodes sont extrêmes, pas faites pour les cœurs sensibles. Peut-être était-il trop exagéré de faire appel à lui. Luke semble visiblement en avoir bien plus gros sur le cœur qu’il ne veut bien l’admettre.

- Viens-là et écoute moi, attentivement, demande Noah en approchant de Luke. Il n’est pas à sa hauteur, le dialogue n’est pas équilibré et ça le dérange. Tant qu’il le dominera de la sorte, Luke continuera de le jauger comme le pire des connards qui soit.  

Ce dernier prend place sur une chaise, pour se retrouver même légèrement plus petit que Luke, tant qu'il ne prendra pas place à côté de lui.

- Je sais que pour toi, j'suis actuellement qu'un sale con autoritaire et tyrannique, et j’en serai bien désolé, mais on m’appel rarement pour faire ami-ami dans ce genre de situation. Juste pour régler les problèmes. Je suis un militaire, Luke. Pas un putain de fondateur. Mélange pas les paniers. J’ai erré pendant un an hors de cette foutue zone en croyant qu’Auregan était dehors, alors qu’elle était là. Mais tu sais quoi ? Ce que j’ai fait, je le regrette pas. J’en ressens aucune fierté, juste du soulagement. Sans ça, mes amis ne seraient pas ici, avec nous.

Il soupire un bon coup en se frottant énergiquement les paupières. Il est tellement crevé par toutes ces conneries. Noah jette un coup d’œil hors de la zone, au cas ou un connard de rôdeurs tenteraient une approche.

- Tout ce que j’avais quand j’étais dehors, c’était une photographie de ma compagne et un peu d’espoir. Tu sais pourquoi ? Parce que je savais que la zone était là, qu’elle attendait mon retour. Cet endroit a des règles, que tu les aimes ou non, elles sont importantes et pensées par des gens à qui on doit beaucoup. Sans eux, on serait dehors à en chier, peut-être même morts. J’ai vu des gars plus solides que moi crever … Des enfants plus faibles que toi s’en sortir bien mieux. J’ai vu des rôdeurs gratter un petit trou pour en faire un tunnel. Perdre un bras ou deux, ça les dérange pas trop, tu l’auras remarqué …

Noah pince les lèvres, avant de chercher dans sa poche pour dégotter quelque chose, n’importe quoi à tendre à Luke pour qu’il puisse sécher ses larmes.

- Alors merde,  la prochaine fois que t’as un problème, viens m’en parler. Je sais pas pourquoi t’as fait ce trou, ou tes autres conneries … Mais je suis sûr que t’as tes raisons. Parle avant d’agir, même Lenny demande la permission avant de faire une connerie.

Un petit sourire faible étire ses lèvres, tandis que ses prunelles s’arrêtent sur les onyx de Luke.

- Regarde-moi droit dans les yeux, et dis-moi que tu préfères être dehors plutôt qu’ici malgré leurs règles si merdiques …

Il secoue le menton, avant de lâcher un rire nerveux.

- Je sais que Fawkes est une tête de lard, mais bordel, ce mec a su gérer ce taudis, et ça a l’air d’un putain de paradis à côté de ce que j’ai pu voir pendant toutes ses foutues guerres que j’ai dû affronter, ou ce bourbier dehors. Ou alors je suis trop optimise … qu’il ajoute en fronçant les sourcils.

Ce serait pas impossible. Il est définitivement trop optimiste.

- Désolé pour l’électrochoc, Luky, se désole-t-il en lui assénant une tape sur l’épaule. J’espère que tu comprendras et que tu viendras me voir la prochaine fois. Je te parle sérieusement ... Si tu recommences, je t’enferme dans un placard pendant trois jours avec un album de Justin Bieber qui tourne en boucle. J'en ai trouvé un dans la réserve, j'mens pas.  

Un grattement au coin de ses esgourdes l'alerte, et le géant aux prunelles froides tourne la tête vers les grilles. Rôdeur.

- Montre-moi comment tu butes ces saloperies ? »

Ca le défoulera sûrement.

Et le voilà qui recommence avec son autodérision merdique.



code par SWAN - gif tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2613

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Mer 30 Sep - 20:57

Sorry about that
Noah & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

L'incompréhension était clairement lisible dans son regard encore humide. Mais bien vite cette fragilité fut remplacée par de la colère, comme si... Comme si Luke se rendait soudainement compte qu'il avait fait exactement ce que Noah attendait de lui. Que tout ça, tout ce qu'il venait de subir intérieurement ne représentait absolument rien à ses yeux. Que tout cela le blasait et l'ennuyait au plus haut point. Comme s'il avait l'habitude de ce genre de chose. Luke se jurait de ne pas retomber dans ce schéma qu'il répétait inconsciemment. Après l'avoir humilié de la sorte c'était quoi la prochaine manœuvre faire copain-copain avec lui ? Pour finalement en venir au fait ? Que Luke lui déballe absolument tout ce qu'il voulait entendre ? Pour que Fwakes se foute de sa gueule par la suite ? Hors de question. Malgré le fait que les gens semblaient suspicieux sur la démarche du militaire, ils obéissaient encore et toujours à ses ordres. Certains en venaient même à soupirer de soulagement ou lâcher de petits sourires de compassion à son égard. Compassion mon cul. Ils pouvaient bien se la mettre profondément là où Luke le pensait. C'est la tête basse qu'il rentrait dans la zone passant à côté de Noah, le frôlant presque sans rien ajouter de plus, les dents tout aussi serrées que ses poings après cette scène absolument inutile qu'il venait de faire. Si encore Luke avait dû partir, il n'en aurait plus jamais entendu parler. Mais maintenant... Maintenant ça allait se savoir. Les gens allaient entendre que Luke avait craqué, pleuré. Devant tout une tripoté d'enfoirés et ça allait être dur à supporter, vraiment très dur. Sa réputation c'était tout ce qui lui restait. S'il se montrait faible, il savait que les gens allaient en profiter pour l'écraser un peu plus. En commençant par cet enfoiré de Zachary avec qui il passait le plus clair de son temps à se cogner dessus. Rien qu'à cette pensée, il ne pouvait s'empêcher de se maudire intérieurement. Il se sentait si... Stupide, si faible... Faible... S'il s’apprêtait à s'enfuir et se cacher dans un coin sombre de la zone pour brouiller du noir, Noah ne le laissa pas en paix. Non, cela aurait été bien trop beau, bien trop facile. Ils se retrouvèrent là, en tête à tête, un M-16 à présent dans ses mains. Il serait mentir de dire que Luke n'avait pas eu l'idée de l'utiliser contre Noah, tant la fureur qui l'animait à ce moment précis était brûlante. Mais il n'en fit rien, au contraire. Il restait silencieux, immobile, son regard assassin toujours à l'opposé de celui de Noah. Avait-il réellement le choix de l'écouter ? Pas vraiment... Sinon il ne serait plus là depuis bien longtemps. Il disait qu'on ne l’appelait pas pour faire ami-ami avec les gens et pourtant qu'était-il en train de faire justement ? Un petit sourire mauvais et agacé étira ses lèvres gercées alors qu'il se détournait une nouvelle fois de Noah qui tentait d'attirer son attention. Sur un point, il avait raison, Luke le voyait vraiment comme un sale con autoritaire, aussi ne se privât-il pas de confirmer ses dires d'un petit « C'est pas faux », le coupant presque dans son speech.

« J'échange ma place contre la tienne quand tu veux. » Il le pensait tellement... Noah se pensait peut-être trop optimiste pour son propre bien et pourtant, il ne parvenait pas à voir le bon côté de sa situation actuelle. Il n'était pas seul et même quand il l'était, il avait cette photo pour se remémorer le visage d'Auregan. Lui avait les outils pour faire avancer les choses, lui avait la stature pour ne pas se prendre des remarques désobligeantes à longueur de journée. Luke n'avait plus personne et ce depuis le début de l'épidémie. Pas une photo, pas un dessin, pas un objet. Il n'avait pas compris à l'époque que le bracelet moche qu'Enzo lui avait fait pour ses 10ans aurait valu de l'or aujourd'hui. Mais il avait été con et égoïste, à tous les niveaux... Il ne faisait que récolter sa propre connerie, voilà tout. Il le méritait tellement. Cette fois-ci, Luke n'allait pas retomber dans le panneau, Noah avait presque réussi à l'amadouer en lui racontant ses malheurs pour finalement en venir aux faits. Ses conneries, le trou, les raisons de tout cela. Il ne se ferait pas baiser deux fois de suite, pas aussi rapidement. Il n'en parlerait pas, car s'il le faisait, Noah creusera et arrivera très certainement à remonter jusqu'à Maebh. Et ça, c'était la dernière chose que Luke souhaitait. « Ça sert à rien que je vienne. On m'écoute pas. Lenny est plus vieux. C'est pas pareil. On prend pas en considération les remarques d'un gamin de 14ans. Mais ça, je vais pas te l'apprendre. » Il voulait réellement que Luke le regarde dans les yeux pour lui répondre ? C'était dur, peut-être même trop... Car il lui fallut quelques secondes de préparation pour lui décrocher son plus beau regard noir d'insolence et de mépris. Il n'avait pas pour habitude d'être rancunier, mais il se trouvait tellement dans une situation de faiblesse, qu'il ne voyait pas vraiment comment il pouvait faire pour espérer s'en sortir indemne. Même s'il avait déjà été un peu amoché par le jeu psychologique de Noah. « En ce moment même. Je préférerais être crevé. Mais c'était bien joué... C'est comme ça que vous faites pour regagner l'estime des gens de la zone ? " Noah, l'Homme qui a épargné la vie d'un enfant sans défense, qui était prêt à se faire croquer dehors." Ouaah. Mais comment pourrait-on le détester après ça ? Je me le demande bien. » La blessure se rouvrait tandis qu'il détournait le regard, une nouvelle fois, plus sèchement. Les larmes guettant le moindre signe de faiblesse, le moindre relâchement pour venir se joindre une nouvelle fois à la discussion sans son accord. L'entendre s'excuser n'était que plus désolant pour l'adolescent qui commençait réellement à se sentir coupable de tout ce qui était en train de se passer. Lorsque Noah s'approcha pour lui asséner une tape mole sur l'épaule, Luke eu un léger mouvement de recul, inconscient et pourtant très parlant. Toute fois et après voir identifié rapidement la frappe qui se révélait être inoffensive, Luke se laissa repousser tout aussi mollement que le coup que Noah lui porta. Il ne lui pardonnerait pas, tout autant qu'il ne se pardonnait pas pour les multitudes de conneries qu'il avait pu faire depuis sa naissance.

Bien heureusement, un zombie venu rafraîchir cette conversation bien trop formelle à son goût. « Je sais pas m'en servir, j'avais qu'une arme de poing, avant... Mais ça doit pas être trop différent... Ouais. » Se murmurât-il plus à lui même qu'à Noah en jaugeant avec précaution l'arme qu'il tenait dans ses mains, retirant la sécurité une fois l'avoir identifié. « C'est pas con d'utiliser des munitions juste pour ça ? Y a pas des gens qui savent utiliser des arcs ? Suffirait de sortir pour récupérer les flèches par la suite. Ça ferait moins de bruit... » maugréa-t-il faiblement et sans grande conviction, mettant toute sa concentration pour viser l'invité surprise qui s'était joint à la fête. Si Noah l'avait vraiment foutu dehors, ce zombie aurait peut-être été celui qui l'aurait tué. Et d'un sens c'était assez triste à admettre... Raison de plus pour Luke de le refroidir une bonne fois pour toute. Vu l'état de décomposition dans lequel il se trouvait, il rôdait depuis bien trop longtemps sur cette terre... L'heure était venue pour lui de se reposer. A part le zombie qu'il avait tué pour sauver Maebh, cela faisait une éternité qu'il n'en avait pas vu. Cela lui faisait un drôle d'effet, comme si... Comme si la zone l'avait rendu plus faible, moins apte à réagir face à ce genre de chose. Ça lui faisait peur. Une balle partie au quart de tour, manquant sa cible avec brio pour venir se nicher dans le genou du zombie qui, malgré tout, continuait sa course avec un déséquilibre pour le moins... Navrant. « La cervelle c'est nickel, les rotules c'est pas nul ? C'est pas ça qu'on dit ? » Un sourire, déprimé et fatigué à souhait. L'arme avait un recul bien plus important qu'il ne l'avait imaginé... Et il avait dû mal positionner la crosse contre son épaule car une légère sensation de pincement survenait déjà sous sa clavicule. Malheureusement pour Luke, il ne pourrait pas briller davantage devant Noah, aucune autre balle ne pointant le bout de son nez après une nouvelle pression de son index droit sur la détente. Il remit la sécurité avant de dégager le magazine vide et se retourner vers Noah, sans vraiment savoir ce qu'il devait faire maintenant. Il avait eu une chance de lui montrer qu'il n'était pas inutile et il avait échoué. Encore. Un long et sifflant soupire s'extirpa de ses lèvres, ses épaules tombantes ne faisant qu’accentuer cette mine désemparée qu'il arborait aujourd’hui avec tellement de naturel. S'essuyant une nouvelle fois les yeux du revers de l'avant-bras, il finit par se convaincre intérieurement que ne pas réussir à jouer les gros durs devant Noah n'était pas si problématique que cela... Après tout, Luke avait l'habitude de se taper la honte. Que ce soit avec les adultes qu'avec les jeunes de son âge, prenez l’exemple de Maebh... Et ce n'était pas non plus comme s'il se pensait réellement plus fort ou plus intelligent que Noah. Non, loin de là... « Et... qui t'as dit que j'aimais pas Justin Bieber ? » par là, il essayait subtilement de lui faire comprendre qu'il en faudrait bien plus qu'un malheureux CD pour l'empêcher de refaire une connerie. Si la solution miracle pour calmer les enfants turbulents était une simple musique pourrie, le monde aurait été beaucoup plus simple...



© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Sam 10 Oct - 22:01

       
Stop, i'm already dead

       A spirit climbs my spine to the brain.



Noah hausse les épaules à la question du gamin.
« - En vérité on les utilise tellement rarement que j’ai peur qu’elles rouillent. C’est comme tout, si t’entretiens rien … Ca prend la poussière. Les armes blanches font pas de bruits mais te sauveront pas toujours.
Tout en regardant Luke prendre position, le blond avise le mort qui claudique jusqu'aux barrières. Ses prunelles vont du cadavre au petit brun, tandis qu’il relève le coude du gosse.
- Ouvre la bouche et retiens ta respiration, ferme un œil, voilà … Comme ça. Attention à ta prise sur la crosse.
Ses instructions s’arrêtent là, sans quoi il est certain que Luke trouvera le moyen de lui reprocher la moindre défaite.  Un coup de détonateur explose, arrachant une grimace à Noah. Les M-16 sont loin d’être discrets, mais aussi l’une des dernières ressources en armement qu’ils possèdent. Le gosse n’a fait que briser les rotules d’un genou et le morbac s’écroule lamentablement à terre. Un râle s'échappant de ses babines décharnés. Ca n'arrête pourtant pas ses ambitions, le macchabée se traîne à terre tout en tendant un bras décharné. Pour un premier tir pourtant, c’est plutôt pas mal. Noah sourit même légèrement sans le montrer, approuvant le tir d’un mouvement de menton. La petite vanne que Luke lance achève de lui arracher un léger rire.
- La rotule, c’est pas si nul !
On dirait un slogan morbide. Le blond ignore sa dernière tirade. Pas possible qu’il aime ce machin, si ? Froncement de sourcils. On sait jamais avec les ado, ils peuvent être … Imprévisibles.
Noah lui reprend l’arme, la mettant en joue pour viser la cadavre. Trois mètres. Ce dernier repose l’engin de mort à ses pieds sans même le toucher, avant de plonger dans sa poche pour filer son propre flingue à Luke.
- Tiens, c’est plus léger et plus silencieux. Tu devrais t’y faire. De toute façon faut qu’on te trouve une arme adaptée …
Il passe ses doigts dans ses boucles claires, plantant son regard polaire sur le gamin.
- Je donne des cours de tirs.
En réalité, non. Mais l’idée lui vient soudainement, la scène se déroulant sous ses yeux faisant fi d’inspiration soudaine.
- C’est pas forcément … Officiel, si tu vois ce que je veux dire, précise Campbell. Et il est sérieux, il ne compte même pas en parler, ni à Fawkes ni à Morisson. Jeudi, 20 heures. Silencieux. Si ça t’intéresse, viens nous rejoindre et fait passer le mot aux autres jeunes, pas les moins âgés que toi. Et par messages codés. »
Haussement de sourcils. Il attend qu’il tire, et qu’il lui donne une réponse. Peut-être qu’il n’en aura pas. Peut-être qu’il s’amusera à le faire tourner en bourrique. Pourtant, Noah se promet de prendre ce gosse perdu sous son aile.




code par SWAN - gif tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2613

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Lun 12 Oct - 22:39

Sorry about that
Noah & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

C'était plutôt triste de savoir que les arcs de la zone, aussi rares soient-ils étaient à prendre la poussière dans la réserve alors qu'ils pourraient vraiment s’avérer utile pour défendre les remparts. « J'ai voyagé avec une fille, pendant... Je sais pas. Peut-être un six mois ou huit... ? Qui m'a remis un arc dans les mains. Le sien en fait, avant qu'on soit séparé. Et qu'elle meurt. Sans doute. J'en avais fait plusieurs années avant tout ce bordel. C'était pour essayer de " canaliser mon énergie et me forcer à me concentrer sur quelque chose " qu'ils disaient. Autant dire que c'était pas tellement une réussite, mais j'étais plutôt bon. Même si toujours aussi super agité. » Un petit rire de remord s'échappa de ses lèvres tandis il revoyait son prof de tir à l'arc lui dire de se calmer avant d'aller prendre sa pause clope en plein milieu de la séance. «  Mais... C'était clairement pas avec le peu que j'avais appris en salle que j'aurais pu m'en sortir contre des zombards. C'était pas tellement du tir instinctif. Elle, elle m'a appris à le faire. Tu crois qu'y aurait moyen que j'en utilise un ? Juste pour voir si j'ai pas perdu la main. »

Plus les minutes passaient et plus les choses prenaient une tournure intrigante, troublante. En fait, Luke se sentirait presque mal à l'aise en présence du militaire. Il n'arrivait plus à comprendre ce qu'il foutait là, ni même ce que Noah voulait de lui à la base. C'était pour faire de lui un guerrier ou bien l’engueuler pour jouer au guerrier ? Telle était la question qui lui brûlait les lèvres, mais qu'il ne laissa pas sortir. S'il hésita à prendre la nouvelle arme que Noah lui tendait, il ne se laissa pas non plus prier. D'une bonne poigne il venu s'en emparer avant de l'inspecter rapidement et surtout silencieusement. Il tourna dos au militaire pour venir se replacer devant le zombie, tout du moins ce qu'il en restait. L'arme était un peu plus lourde que son ancien beretta, mais la prise en main était beaucoup plus facile qu'avec le M-16 de tout à l'heure. Il retrouva même ses marques bien plus rapidement qu'il ne l'aurait imaginé. Le tir, c'était comme le vélo, ça s'oubliait pas. Luke n'avait pas relevé ses conseils, mais comptait bien les appliquer, discrètement. Car même s'il n'en faisait qu'à sa tête, le fait qu'il le reprenne de la sorte lui avait fait comprendre que sa posture était dégueulasse et mauvaise à souhait. Et ça, ce n'était pas possible. Ses pieds s'alignèrent sur une ligne imaginaire, son dos se redressa et directement son bras venu se tendre pour se retrouver à l'horizontal du sol. Les armes de poing, on lui avait enseigné les bases et avec la distance qui le séparait du zombie, il n'y avait que très peu de chance qu'il le rate. Celui-ci n'était même plus en mouvement si ce n'était les quelques gesticulations qu'il entamait, le ventre sur le sol, pour continuer de progresser. Il ne pouvait que réussir ou alors c'était qu'il était carrément nul et qu'il n'y avait plus aucun espoir d'en faire quelque chose, de ce gosse. Luke ne voulait pas donner une nouvelle fois une mauvaise image de lui à Noah, aussi mit-il toutes les chances de son côté pour toucher et achever sa cible.  Colt pointé sur sa cible, il venu faire les derniers ajustements avant de se lancer. Aligner son œil directeur au viseur, relâcher légèrement sa poigne sur la crosse, détendre ses épaules, prendre une ultime inspiration, tirer et tuer. C'était très académique et cela n'avait pas lieu d'être en situation réelle, il le savait, mais la situation actuelle lui permettait de prendre son temps, adopter une posture parfaite, alors pourquoi se priver ?

La balle venue se loger dans la boite crânienne du zombie, qui explosa littéralement sous l'impact en emportant avec elle le dernier râlement disgracieux de son hôte. Luke expira, la tension se relâcha totalement dans ses omoplates et un léger sourire venu étirer ses lèvres. Sourire qu'il s'empressa d'effacer, se rendant compte qu'il venait de se satisfaire de la mort d'un... Ancien être humain. Luke avait beau ne pas ressentir de compassion à leur égard, il s'était toujours juré de ne jamais trouver de la satisfaction dans le dégommage de cervelles. C'était beaucoup trop... Facile. Et s'il commençait, il était persuadé qu'il en prendrait goût, comme les nombreux survivants qu'il avait pu rencontrer durant son périple. Survivants auxquels il ne voulait absolument pas ressembler. Mais plus les semaines passaient... Et moins il parvenait à tenir cette promesse. Ces choses perdaient tellement de valeur à ses yeux... Était-ce si mal que ça d'être fier de leur avoir dégommer la tête... ? D'avoir soulager leur peine ? Oui, sans doute...

Quand Noah lui annonça qu'il donnait des cours de tir, secrètement dans un coin de la zone, Luke cru d'abord à une bonne blague. C'était si inattendu de sa part. S'il commençait a en rire, l'air toujours aussi fermé et sérieux qu'arborait le militaire lui fit arquer un sourcil si haut sur son front que celui-ci donnait l'impression de vouloir s'échapper de son visage. « Sérieux ? » se contenta-t-il de lâcher dans un petit pouffement. Si sa question sonnait plus comme un reproche qu'une vraie question, il finit par secouer doucement de la tête de droite à gauche. « J'sais pas si c'est une bonne idée ton truc là... C'est contre les règles de la zone. Et vu comment les choses tournent vite ici... Je sais même pas comment ça se fait que je sois pas au courant. Ce genre de truc devrait mettre quoi... Deux jours ? Grand max, pour que tout le monde soit au courant et que tu prennes cher. » par le tout le monde, il sous-entendait très clairement Fwakes. « On est pas... Les jeunes... Les jeunes, sont pas réputés pour être les meilleurs gardiens de secrets du monde. Surtout quand ils ont encore de la famille, je pense pas être capable de les convaincre de mentir à leurs parents à ce sujet là. Surtout vu le nombre d'amis que j'ai dans cette zone. Je peux les compter sur les doigts d'une main. Et pas n'importe laquelle de main... » Levant sa main gauche, il présenta ses trois derniers doigts à Noah pour bien lui montrer que c'était clairement la merde dans ses relations sociales, comme dans sa vie de tous les jours. C'était glauque, mais depuis le temps, ses doigts il avait fini par les "accepter", voire même en rire. Et puis il lui restait toujours son majeur, c'était pas le plus important de tous les doigts d'une main ? Bien sûr que si ! « Même si... Je suis clairement d'accord qu'il faudrait que tout le monde sache se défendre... Ça aurait été tellement plus simple... Pour tout... » A cela, il pensait à Maebh. Putin... Si elle savait se défendre, si elle acceptait de tuer des rôdeurs... « Mais bon, faut croire qu'y en a encore qui n'ont pas "accepté" la chose. Mais ça aurait été sacrément cool des cours de tir... » lâcha-t-il dans un léger soupire de déception, rebaissant son regard sur l'arme à feu de Noah avant de la retendre vers le militaire. « "Cet endroit a des règles, que tu les aimes ou non, elles sont importantes et pensées par des gens à qui on doit beaucoup". Je pense que j'ai retenu la leçon, pas la peine de poursuivre ton petit jeu... » Dire ça le faisait bouillonner à l'intérieur et pourtant, il savait bien que c'était tout ce que Noah attendait de lui, car à la base il était venu lui foutre une raclé pour ça. Pour le punir. Du moins c'était comme ça qu'il voyait la chose. Aussi ne tomba-t-il pas dans le piège du " tu viens faire un truc illégal, t'inquiète ça restera entre nous ". Luke sentait le revers de sa main arriver en cas de réponse positive, aussi préféra-t-il jouer la carte de la sûreté et donc, du refus. Même si... D'un sens, il aurait carrément été partant pour des cours de tir. Ou des cours de n'importe quoi d'autre en fait... Quelque chose pour se défouler et apprendre à se défendre. Car pour Luke c'était clair et net : un jour viendra où il faudra affronter de nouveau le monde extérieur. Le vrai monde et il voulait être prêt à ça. Mais pour l'heure, il fallait se faire petit et gagner la confiance des plus grands. Plus vite il lui fera comprendre qu'il avait retenu la leçon, plus vite il pourra se casser loin d'ici pour aller se planquer dans un coin sombre de la zone, loin de tous ces gens et de leurs règles à la con.


© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6260

× Points de vie : :
45

× Copyright : :
SWAN ( Avatar + Signature + gifs )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Sam 17 Oct - 15:01

       
Stop, i'm already dead

       A spirit climbs my spine to the brain.



C’est presque religieusement que Noah écoute ce que le gosse a à lui dire. Hochant le menton lorsqu’il faut, sans jamais l’interrompre. Il a aussi compris que ce dont ce Luke avait besoin, c’était une oreille attentive. Ce que visiblement, trop peu de personnes parvenaient à lui offrir. Noah inspire longuement en prenant l’air compatissant. Et empathique, il l’est sincèrement. Perdre quelqu’un n’a rien de facile, surtout à cet âge-là. Le sentiment d’injustice est toujours bien plus puissant lorsqu’on est adolescent. Il est surpuissant. Ce qui suit avec le temps n’est rien de plus qu’une énorme lassitude, une tristesse profonde qui nous laisse démuni à vie. La carapace commence alors à se construire et à se solidifier. Et c’est exactement ce que fait Luke. La percer n’est pas son but, il espère juste pouvoir y entrer un peu, pour l’aider. Et ainsi aider tout le monde en l’empêchant de n’en faire qu’à sa tête. Finalement, il semble aimer l’idée autant qu’il la déteste et la craint. Noah affiche un petit sourire, secouant le menton tandis que le gosse lui remet en pleine figure ce qu’il venait de dire plus tôt. Les règles.

« - Savoir se défendre et l’une des premières règles, ce qui compte est de ne jamais mettre personne en danger, Luke. Mieux tu sauras te défendre, mieux ce sera. C'est notre vérité, à présent. Ca fait partie du jeu ...

Il se redresse, posant l’arme à ses pieds avant de récupérer celle qu'il a passé à Luke pour la glisser dans son carquois de cuir.

- Mais t’as pas tort sur un truc, les rumeurs vont vites.

Il opine du chef, se tournant pour aviser l’espace pourri de ses yeux clairs.

- Et c’est exactement ce que je veux.

Lorsqu’il a une idée dans le crâne, Noah ne lâche pas l’affaire.

- Vous apprendre à vous défendre est essentiel. Si la rumeur laisse penser que des cours de tires sont donnés à plus d’un tiers de la zone, les fondateurs eux-mêmes ne pourront pas nous forcer à arrêter. J’ai le droit de prendre des initiatives. Celle-ci est bonne, j’ai un stock de balles à blanc récupéré d’un ancien wagon de Police.  Et t’as pas besoin de connaître tous les gamins de la zone. Un seul peut suffire ... Comme un seul zombie peut dévaster tout une zone. Les rumeurs sont comme les maladies.

Noah n’attend pas sa réponse pour descendre du poste de surveillance. Le blond a aussi pris conscience d’une chose en discutant avec Luke. Trop préoccupé, il n’avait pas vu que les gosses pouvaient eux aussi être en détresse. C’est plus fort que lui, il faut qu’il vienne en aide au plus d’individus possible. Même les têtes de Piaf comme Luke.

- Un arc te sauvera pas toujours, lance Noah par-dessus son épaule en progressant vers l’intérieur de la zone. Réfléchis à mon idée, tu veux ? demande-t-il en lui lançant un dernier coup d’œil pour s’assurer que le message est bien passé.

- Et arrête de faire le con ! » qu'il ajoute d'un air revêche. Rien que pour la forme.




code par SWAN - gif tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2613

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo] Sam 17 Oct - 20:38

Sorry about that
Noah & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

Noah avait beau défendre son idée et l'expliquer un peu plus en détails, Luke n'était toujours pas convaincu qu'il s'agisse d'une bonne initiative. Ça paraissait un peu bancal comme plan. En fait, c'est en lui laissant "le choix", d'intégrer ou non, son petit plan qui le faisait réfléchir sur les conséquences que cela pourrait engendrer. C'était assez étrange car cela devait bien être la première fois que Luke pensait aux conséquences avant d'agir ou de parler. Totalement dérouté par le conflit interne qui se déroulait dans sa petite tête, il ne remarqua même pas Noah qui était déjà en train de quitter le poste de surveillance. Comme ça, aussi rapidement. Cela aussi, le rendait perplexe... Il aurait aimé pouvoir parler avec lui un peu plus longtemps. Parce qu'il venait également de réaliser que Noah était la première personne qui avait accepté de l'écouter aussi longtemps, sans broncher, malgré toutes les méchancetés gratuites qu'il lui avait balancé au visage. Oui, pour le coup Luke était vraiment sur le cul, tout allait bien trop vite pour lui. Instinctivement, il s'avança vers Noah pour finalement se stopper dans sa course. Il n'allait quand même pas lui demander de rester, alors qu'il n'y avait même pas dix minutes de ça, Luke ne pensait qu'à une seule chose : se barrer d'ici le plus vite possible. Non... Bien sûr que non. Il se contenta de lever légèrement une de ses mains avant de lui répondre d'une voix peu assurée : « Euh... Ok. Je vais y.. Réfléchir ? ». Il ne savait pas vraiment quoi ajouter d'autre... Que pouvait-il dire d'autre ? Comme Noah lui avait dit, il était surchargé et n'avait clairement pas le temps de s'occuper de chaque individu de la zone et pourtant... Pourtant il venait de perdre près de dix minutes à écouter un gamin pleurnichard parler de ses malheurs et des injustices dont il était victime. Merde... Etait-il réellement en train de s'attacher à ce type ? Ce même mec qui l'avait clairement humilié dès les premières minutes de leur échange ? Même si ça lui faisait mal de l'admettre, Luke ne pouvait pas se mentir à ce niveau là. Peut-être le respectait-il à cause de sa force d'esprit ou encore cette noblesse qui se dégageait naturellement de lui...? Dans tous les cas, quand Noah lui ajouta par dessus son épaule d’arrêter de faire le con, Luke ne pu s'empêcher de laisser un petit rire s'échapper de ses lèvres. Sérieusement, c'était ça la conclusion de leur échange ? « J'vais essayer... Mais j'te promets rien. Et Noah... » Il hésitait, le mot lui brûlait les lèvres et pourtant ça ne sortait pas... Vraiment pas et ne voulant pas le retenir davantage, il se contenta d'un petit mouvement de bras comme pour balayer cette mauvaise idée qui venait de lui traverser l'esprit : « Non rien, laisse. » Finalement, il était plus sage de ne rien dire, pour le moment...


© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo]

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] Sorry about that | feat. Noah [finitooo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-