Cohen ► Hey brother | Ft. Damian
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Cohen ► Hey brother | Ft. Damian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Cohen ► Hey brother | Ft. Damian Mer 30 Sep - 16:41



Cause I don't need this life
I just need….
Somebody to die for, somebody to cry for when I'm lonely. Because no matter where they take me, death I will survive.
NEVADA.
Endormi du côté conducteur dans la voiture qu'il avait trouvé quelques jours plus tôt depuis maintenant une bonne heure, peut-être deux.. Peu importe, l'heure faisait partie des choses qu'on ne se souciait plus désormais. Il entourait son sac à dos de ses bras, serrant ce dernier contre lui, on pourrait croire qu'il avait peur que quelqu'un lui vole et ça pourrait être le cas s'il n'était pas complètement seul. Pas un seul vivant ni un seul « mort vivant » ce qui était assez rare, c'était désert depuis pas mal de temps mais plus pour très longtemps... Alors qu'il était plongé dans un sommeil plus ou moins profond, un bruit le fit sursauter.

Il ouvrit rapidement les yeux et regarda par la fenêtre pour apercevoir une femme qui hurlait, une de ces saloperies avait réussi à l'attraper. Le sang de Thomas ne fit qu'un tour avant que ce dernier ouvrit la portière, il passa la sangle de son sac à dos autour de son épaule et se mit à courir dans sa direction tout en sortant un de ses deux couteaux. Il se dirigea rapidement vers eux « Eh, l'ordure ! » cria t-il tandis que cette chose tourna sa tête dans sa direction mais, malheureusement pour elle, elle n'eût pas le temps de réagir puisque Thomas lui envoya son couteau entre les deux yeux ce qui la fit tomber en arrière. Il s'empressa de s'avancer vers cette femme qui hurlait il y a encore quelques secondes de cela et qui n'avait pas l'air de vouloir se relever... Pas étonnant, elle était morte. Il l'avait tué et Thomas était arrivé bien trop tard. Il y a encore quelques années de cela, le jeune homme se serait certainement senti très mal à cette idée, c'était triste à dire mais il avait l'habitude désormais. Ce genre de scène ne le choquait plus, il avait vu des tas de personnes mourir devant ses propres yeux... Question d'habitude.

Il jeta un rapide coup d'oeil sur le « rôdeur » qu'il venait de tuer tout en se dirigeant vers lui, il récupéra son couteau et repartit vers cette jeune femme sans lui prêter aucune attention. Il s'accroupit à côté tout en posant son regard sur elle pendant de longues secondes, il n'avait pas le choix, il serra le couteau dans sa paume de main avant d'aller planter celui-ci dans le crâne de cette dernière. Thomas n'avait aucune envie de la croiser une nouvelle fois ré-incarné en l'une de ses choses. Une fois choses faite, un autre bruit retint son attention: « Arrggghhhhhhh ! »  « Rwwwwaaaaa ». Évidemment, les cris de cette femme n'avait pas passé inaperçu et encore moins auprès d'eux ! Thomas avait intérêt à ne pas rester là et partir vite fait d'ici. Il saisit le sac à dos de la femme sans regarder ce qu'il pouvait y avoir à l'intérieur et se mit à courir vers sa voiture, il ouvrit la portière et jeta rapidement le sac sur la banquette arrière avant de démarrer.

Dix minutes plus tard, Thomas s'arrêta à quelques mètres d'une rue où se trouvait quelques maisons et peut-être qu'avec un peu de chance, il y aurait de quoi manger et quelques autres affaires qu'il pourrait embarquer. Il ne tarda pas à récupérer le sac qu'il avait jeté sur la banquette arrière, il n'avait pas pris le temps de voir ce qu'il avait récupéré avec ces rôdeurs qui avaient débarqués ! Sans perdre de temps, il ouvrit ce sac pour y jeter un oeil, il y trouva un briquet ainsi que des pansements et une gourde d'eau (vide, bien évidemment). Thomas prit le briquet qu'il plaça dans sa poche et remit le reste ses affaires à l'intérieur du sac qu'il rangea une nouvelle fois sur la banquette arrière. Il sortit de sa voiture et enfila son sac sur une de ses épaules pour finalement partir dans la direction de cette dernière.

Le couteau en main, Thomas entra doucement dans la pièce en tentant de faire un minimum de bruit possible. Il n'avait l'air d'y avoir personne mais ce n'était pas impossible qu'un de ces morts vivants se cache dans une pièce et qu'il surgisse de nulle part... Ce n'était pas comme si cela lui était arrivé plus d'une fois ! Il se dirigea vers la salle à manger même si, à vrai dire, c'était plus la cuisine qu'il l'intéressait. Mais lorsqu'il se dirigea vers cette dernière, Thomas entendit quelques bruits provenant de cette pièce... Ça n'avait pas l'air d'être une de ces choses, il n'y avait aucun gémissement mais après tout, il n'était plus sûr de rien. Thomas s'avança doucement vers la pièce, relevant son couteau devant lui comme prêt à agir si l'une de ces choses lui sautaient dessus, une fois devant la porte de la cuisine, il poussa celle-ci délicatement afin de ne pas se faire repérer et c'est à ce moment là qu'il aperçut un jeune garçon de dos. Un énorme frisson lui parcourût le corps, au premier regard, il aurait pu croire que c'était Damian... Comme chaque garçon de cet âge qu'il apercevait, mais s'il avait bien appris une chose durant ces dernières années c'était de ne faire confiance à personne et encore moins aux petits gars qu'on croit vulnérables et innocents au premier abord ! Comme s'ils n'étaient pas tous dans la merde comme ça... Il fallait que les survivants se fassent des coups bas entre eux.  Rangeant doucement son couteau, Thomas alla chercher son arme qui se trouvait dans la poche ouverte de son sac à dos tandis que la porte continuait de s'ouvrir doucement, mais cette dernière se claqua subitement contre le mur juste à côté -sans doute à cause de la fenêtre ouverte- le bruit fit faire tourner la tête au gamin et sans réfléchir une seconde, Thomas pointa son arme dans sa direction... Ce fût la douche froide. Le visage du jeune homme se décomposa pour faire place à une mine plus que surprise. Il baissa son arme. « ... Damian ? »

Damian était toujours en vie, après avoir passé une longue année à essayer de retrouver son petit frère, Thomas avait fini par abandonner l'idée qu'il puisse encore être en vie et pourtant... Il était là, devant ses yeux. Il fouillait dans les placards sans doute à la recherche de nourriture lui aussi avec.. un furet sur les épaules ? il avait réussi à survivre seul ? Pendant tout ce temps ? Thomas ne prit pas le temps de réfléchir une seule seconde et tout en allant ranger son arme dans la poche de son sac, il s'avança rapidement vers lui afin de le prendre dans ses bras pendant quelques secondes comme pour pouvoir le sentir près de lui, il était bien réel, il n'hallucinait pas. Il se détacha de lui et le fixa longuement, sur le moment, le jeune homme ne savait même pas quoi dire... Il avait TROP de choses à dire. Pour lui, il n'avait plus de famille depuis longtemps, il était seul désormais et voilà qu'il retrouvait son petit frère, envers qu'il a toujours été très protecteur. Il finit par décrocher un léger sourire, chose qui n'était pas arrivé depuis une très très long moment, il avait retrouvé son petit frère, il était bel et bien en vie. « Je t'ai cherché partout.... Comment tu... » Il tentait de trouver ses mots mais la surprise était bien trop énorme. Il laissa un léger silence s'installer avant de continuer « Et c'est quoi ça ? Un furet ? » Comme si c'était le plus important... Thomas, bordel !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Cohen ► Hey brother | Ft. Damian Dim 4 Oct - 17:35

Hey brother

ft. Thomas Cohen


« Hey brother, there’s an endless road to re-discover. »
Le bruit d'un paquet de chips qu'on tente d'ouvrir sort Damian de sa sieste. Doucement ses yeux s'ouvrent sur le plafond blanc de la pièce où il s'est assoupit. En effet, Damian s'est enfermé quelques heures plus tôt dans la chambre d'une maison abandonnée en prenant le soin de bien regardé autour de lui et vérifier qu'il était bien seul. Il n'avait pas vraiment envie de se faire dévorer par un de ces bouffeurs de cervelle qui avait envahit le pays. Encore moins durant son sommeil. Perdu, son furet monte sur son ventre en traînant un paquet de chips, le fameux bruit qui a réveillé Dami. Ce dernier se redresse légèrement pour prendre appuie sur le mur derrière lui. L'animal tente une nouvelle fois d'ouvrir le paquet à l'aide de ses dents. « Hey gros sac, c'est le dernier paquet de chips qu'on a. C'est trop précieux pour qu'on le mange maintenant. » s'adressa-t-il à l'animal qui s'arrêta net dans son action pour tourner la tête d'un côté. « Pas la peine de faire les yeux doux, on déconne pas avec les chips sauce barbecue. » Le furet poussa délicatement le paquet avec le bout de son museau pour faire comprendre à Damian qu'il en voulait maintenant. Le garçon l'attrapa d'une main et le souleva à la hauteur de ses yeux. « Perdu ! T'es assez gros comme ça. En plus, on a mangé un peu tout à l'heure. » Il posa son furet sur ses épaules, il était temps de quitter les lieux pour aller fouiller les autres résidences à côté. Damian manquait de nourriture et s'il voulait survivre encore tout seul, il lui fallait absolument trouver de quoi manger. Et des choses consistantes.

Il se leva du lit en prenant soin de ranger le paquet de chips dans son sac et de remettre sa Winchester à sa ceinture. Il entoura ensuite son épaule de son sac à dos avant de prendre la batte de baseball en fer que son frère lui avait offert. Il sortit ensuite de la chambre avec précautions, il savait que parfois les bouffeurs de cervelle pouvaient surgir de n'importe où sans qu'on s'y attende. Toujours à pas feutrés, il descendit les escaliers pour ensuite sortir de la maison. La rue qui se trouvait au milieu de toutes ces maisons était vide. C'était assez étrange, il était assez rare de ne pas croiser de rampants dans ce genre de zone. En courant jusqu'à la maison d'en face, Damian traversa la rue avant de s'arrêter net devant la porte d'entrée. Il posa lentement sa main sur la poignée de la porte pour l'ouvrir tout aussi lentement et en faisant le moins de bruit possible. En se glissant dans la demeure, Damian frappa fort contre le mur pour attiré les potentiels morts-vivants qui pourraient se trouver là.

Après quelques secondes de silence, un rôdeur fit son apparition dans l'embrasure de la porte en face de Damian, il s'avança de sa démarche particulière vers l'adolescent. « Accroche-toi Perdu, celui-ci va se prendre un beau coup de batte dans la tronche. » Le brun sourit en s'approchant vers sa prochaine victime, les mains bien accrochées au manche de l'objet. Cet horreur allait prendre la haine que ressent Dami pour les êtres de son espèce dans la face et cela risquait d'être mortel. Grâce à un geste d'une grande précision, la batte en fer lui arriva rapidement en plein visage laissant échapper un jet de sang qui atterrit contre le mur. Le monstre tomba net au sol, il était mort et cet fois pour de bon. Le jeune garçon garda les mains bien serrées sur son arme au cas où une autre de ces choses se ramènent par surprise. Il entra dans la cuisine et regarda autour de lui, rien ni personne dans la pièce, il poussa légèrement la porte avant de poser son sac sur le comptoir et chercher dans les différents placards un peu de nourriture.

Les placards étaient vide, il n'y avait rien mais Damian continuait de cherché dans l'espoir de trouver de serais-ce qu'une petite boite de conserve. Il ne s'était pas rendu compte qu'il faisait énormément de bruit au point qu'il n'entendit pas une personne entré dans la pièce. C'est quand la porte claqua qu'il tourna la tête pour apercevoir... « Thomas ? » chuchota-t-il. Est-ce que son frère était bien devant lui ? Dans la même pièce ? Il le vit s'approcher de lui rapidement pour le prendre dans ses bras mais Damian ne réalisait pas, il était même complètement figé. C'était comme s'il revoyait le rôdeur qui a tuer ses parents. En tout cas, l'effet est le même, il est pétrifié. Pourtant il peut le toucher, c'est son frère, Thomas qu'il n'a pas vu depuis le début de l'invasion. Après quelques secondes, il se détacha de lui et le regarda. Damian ne réalisait vraiment pas, ce n'était pas lui, c'était qu'un mauvais rêve, son imagination lui jouait des tours. Et voilà que Thomas ou son fantôme se mettait à lui parler. Le garçon finit par levé doucement la main vers le visage de son frère et le doigt tendu il lui toucha la joue. Non, ce n'était pas un fantôme, ni un mauvais rêve, c'était bien réel. Il était là devant lui, son frère était vivant. Il ne pensait jamais le revoir après tout ce temps, il s'était fait à l'idée d'avoir perdu toute sa famille. Hors son frère était là en face de lui en chair et en os. Damian le prit dans ses bras et le serra pour être certain qu'il soit vivant. Une larme coula le long de sa joue. Il se détacha de lui et lui sourit avant d'essuyer avec sa manche sa joue mouillée. « T'es vivant... Je pensais que ces saloperies t'avaient dévorées... »

code by ORICYA.



Dernière édition par Damian Cohen le Ven 9 Oct - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Cohen ► Hey brother | Ft. Damian Mar 6 Oct - 2:57



Cause I don't need this life
I just need….
Somebody to die for, somebody to cry for when I'm lonely. Because no matter where they take me, death I will survive.
Thomas continuait de fixer son frère, il analysa chaque parcelle de sa peau... Non, jamais il n'aurait crû le revoir un jour et même s'il ne l'avait pas vu s'être fait dévorer par un de ces rôdeurs, il était persuadé qu'il était mort. Comment Damian pouvait survivre seul avec toutes ces saloperies, hein ? Ce n'était plus un enfant, il avait l'air de savoir se défendre sans quoi, il serait déjà mort à l'heure qu'il était... Mais Thomas le voyait toujours comme un enfant, il ne lui parlait pas comme tel, bien-sûr que non, mais il ressentait le besoin de le protéger. C'était ce que faisaient les grands frères après tout. Thomas ne pût s'empêcher de sourire lorsque Damian déposa l'un de ses doigts sur sa joue afin de vérifier s'il était réel, il avait eût envie d'en faire de même lorsqu'il l'avait trouvé ici... Après tout, ce n'était pas impossible qu'il rêve ou qu'il ait une hallucination. Ce n'était pas la première fois.

|| FLASHBACK ||_________ UN AN APRES L'INVASION.

Il s'était endormi dans cet forêt, quelques jours plus tôt, Thomas avait fait la rencontre d'une autre survivante... Jusqu'ici tout va bien. Elle n'avait pas tenté de le tuer ni de le voler en douce une fois qu'il aurait le dos tourné. Elle était plus jeune que lui, d'un ou peut-être deux ans et elle était accompagné de son petit frère. Thomas avait appris à ne plus faire confiance aux autres survivants et il ne leur faisait pas plus confiance que ça, mais s'ils pouvaient s'aider à survivre, c'était toujours ça. Il avait toujours détesté la solitude et avoir du mal à accorder sa confiance ne lui plaisait pas mais il savait très bien que les survivants étaient prêts à tout et n'importe quoi pour arriver à leurs fins, les temps étaient durs. Ces survivants... Thomas avait bien eût du mal à accepter le fait qu'ils soient aussi fourbes. Certes il faut qu'ils survivent mais ils étaient tous dans la même galère, non ? Comme si des zombies ne suffisaient pas, il fallait que certains humains se fassent la guerre entre eux, mais c'était ainsi et Thomas commençait à l'accepter.

Un bruit de craquement de branche le réveilla, il déposa son regard sur cette jeune fille et son frère qui dormaient encore profondément... Un rôdeur traînait dans le coin, ou alors, un survivant qui tenterait de les voler ou pire, de les tuer. Thomas se redressa lentement et saisit l'un de ses couteaux, il regarda rapidement autour de lui sans pour autant voir quoi que ce soit.. Avait-il rêvé ? Ce n'était pas impossible mais dans un monde comme ça, cela était très peu probable. Il se leva et commença à s'avancer dans la forêt qui semblait déserte, il serra son couteau dans le creux de sa main et continua de regarder autour de lui jusqu'à retomber sur un rôdeur. « Thomas. » le visage de ce dernier se décomposa, c'était un rôdeur ou du moins, il en avait tout l'air... Même démarche, même odeur, même expression sur le visage hors un rôdeur ne parlait pas. «... Maman ? » et qui en plus de tout ça ressemblait à sa mère... Sa mère était morte, elle avait été dévoré par l'une de ses choses, mais ce n'était pas possible, elle ne pouvait pas se trouver ici et encore moins le rôdeur qu'elle était devenue. Sa mère, ou plutôt, ce rôdeur, s'approcha doucement de lui tandis que Thomas resta figé sur place et en lâcha son couteau des mains, il n'en croyait pas ses yeux. « Comment oses-tu m'appeler comme ça alors que tu nous as laissé mourir ton père et moi, hein ? » « Je.. Je n'ai pas.. » Il se recula légèrement malgré que ce rôdeur continuait de s'avancer droit sur lui « Tu as abandonné ton frère, tu l'as laissé seul... Pourquoi ? Parce que tu voulais jouer les héros ! »  « Je n'ai pas... Je n'ai pas joué les héros. » les larmes commencèrent à couler le long de ses joues, non il ne les avait pas abandonné, sa mère ne pensait pas ça, c'était une hallucination et il fallait qu'il s'en débarrasse avant de mourir lui aussi. Ce rôdeur lui sauta dessus et Thomas tomba en arrière, il retient ce dernier à l'aide de ses deux mains afin de le garder le plus loin possible de lui « Et pour couronner le tout, tu as tué Kate ! C'était toi qui méritait de mourir, Thomas, PAS NOUS ! » Plus cette chose, cette hallucination, parlait et plus il perdait ses moyens. Il tourna rapidement la tête vers la gauche où il aperçut une énorme pierre, il la saisit et fracassa le crâne du rôdeur qui tomba sur lui. Du sang gicla sur sa veste et le jeune homme s'empressa de le laisser tomber sur le côté, il se recula quelques peu tout en restant au sol et en fixant ce rôdeur. Un homme, la quarantaine d'année. Il ne voyait plus sa mère désormais mais bel et bien ce rôdeur qui avait tenté de le dévorer... Comme si c'était son subconscient qui lui avait dit en face les choses qu'il pensait. Thomas était en train de devenir fou.


|| FIN DU FLASHBACK ||_____________________

Damian ne tarda pas à le reprendre dans ses bras, Thomas serra son frère contre lui. Il était bien là cette fois il ne rêvait pas, un sentiment de soulagement l'envahit aussitôt, chose qu'il n'avait plus ressenti depuis plusieurs années maintenant. Il ferma doucement les yeux laissant échapper une larme avant de se détacher de lui, il essuya à son tour sa larme avant d'apporter sa main vers la joue de son frère qu'il essuya également. Il ne pût s'empêcher de sourire une nouvelle fois, la joie de le revoir, de le retrouver en vie. « Damian... J'ai toujours été un dur à cuir, il faut bien plus qu'une armée de zombies pour me tuer. » Bien-sûr, ce n'était pas le cas et on pouvait voir dans le sourire qu'il avait toujours sur les lèvres qu'il n'était pas sérieux. Thomas était bien loin d'être un dur à cuir et il se demandait souvent comment il avait fait pour survivre jusqu'ici. Il ne prenait pas de risques, il avait de quoi se défendre et sans doute.. de la chance, aussi. Il continua d'un air plus sérieux « Et toi.. Je t'ai cherché partout. Comment tu... » Comment arrives-tu à te défendre ? Comment as-tu fait pour t'en sortir jusqu'ici ? Où est-ce que tu étais passé ? Un tas de questions lui traversèrent l'esprit à ce moment précis. « Comment tu t'en ais sorti ? » il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui même s'il savait d'avance qu'il n'y trouverait rien, il reposa son regard sur son frère et continua « Tu es seul ? » Peut-être qu'il avait trouvé un groupe de survivants et qu'ils s'entraidaient, Damian ne pouvait pas être resté seul tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Cohen ► Hey brother | Ft. Damian Ven 9 Oct - 1:07

Hey brother

ft. Thomas Cohen


« Hey brother, there’s an endless road to re-discover. »
Damian n'en revenait toujours pas. Son frère, son big brother était en vie. Les bouffeurs de cervelles ne lui avaient pas fait la peau. A croire que la chair des frères Cohen ne les intéressent pas. Dommage que ces saloperies aient manger leurs parents. D'ailleurs, Damian eut comme un flash, un retour en arrière qui le ramena au jour où il pensait avoir tout perdu. Le jour de la mort de ses parents. Quelques années se sont écoulées depuis leur mort mais le jeune garçon n'a jamais cessé de s'en vouloir. Chaque jours il se réveille en revoyant sa mère se faire manger dans le salon de sa maison. Chaque jours il revoit ce rôdeur foncé droit sur lui. Chaque jour il revoit sa mère claquer la porte devant lui, « Fuis Damian, on te retrouvera ! ». Bordel ! Si seulement cela se serait passé ainsi. Mais non ! Damian a vécu cette invasion sans sa famille parce qu'elle s'est sacrifiée pour qu'il vive. A quoi bon ? C'est vrai quoi, il a beau s'être endurcit, avoir cette carapace qui le protège, au fond de lui il ressent un manque, un vide. Ses parents lui manque, ils auraient besoin d'eux maintenant, il se sentirait parfois un peu plus en sécurité s'ils étaient toujours présents. C'est stupide de se dire ça alors qu'il aime la personne qu'il est devenu. Pourtant en face de lui, à cet instant précis, se trouve la seule famille qui n'ait pas été tuée par ces abominations. La seule personne qui lui rappelle qu'avant cette invasion il avait une vie, une famille, et qu'il n'était qu'un adolescent naïf. Il réalise maintenant qu'il n'est plus cette personne et qu'il serait peut-être resté cet enfant naïf s'il n'avait pas vécu la mort de ses parents devant ses yeux. S'il n'avait pas tout simplement tout perdu -ou presque- ce jour-là.

Le pelage de Perdu vint lui chatouiller le cou ce qui eut l'effet de le ramener à la réalité. Il secoua la tête tentant de remettre ses idées aux claires. Un sourire s'affiche sur son visage quand il entend la réponse de son frère. Thomas un dur à cuire ? Dans un univers parallèle, peut-être mais pas sur cette planète. Et visiblement même lui n'y croyait pas. Non, être des durs à cuir c'était pas vraiment la spécialité de la famille Cohen, bon c'était pas non plus des gens qui se laissaient faire facilement. Mais de la à se décrire comme des gens badass... Un souvenir revint à l'esprit de Damian. Cette fois où Thomas était rentré à la maison avec des coups au visage et qu'il avait tenter de les lui cacher. Et comme à son habitude, Damian avait insister pour tout savoir et lui faire cracher le morceau chose qu'il avait réussit à faire. Ce soir-là il s'était battu pour défendre sa meilleure amie et il était tombé sur un os ou une armoire à glace comme vous voulez. Ce qui expliquait la raison de ses marques au visage. Alors voilà comme on peut décrire la famille Cohen, comme des gens qui sont prêts à défendre leurs amis ou peu importe ce qu'ils l'auraient cher et ça qu'importe si l'adversaire.

Thomas l'avait donc cherché partout ? Il n'en revenait pas. Comment pouvait-il ne pas lui en vouloir pour la mort de ses parents ? C'était pour que Damian vive qu'ils avaient donnés leurs vies alors qu'il ne méritait pas plus le droit de vivre qu'eux. Même après ces années d'invasion, le jeune garçon ressentait toujours cette culpabilité, ce regret de ne pas être mort avec eux et d'être resté qu'un spectateur face à leur sacrifice. Thomas n'avait aucune idée de tout cela. Il n'avait pas vécu cela, il n'était pas là à ce moment-là, et ce n'était peut-être pas plus mal pour lui. Damian haussa légèrement les épaules. « J'ai survécu comme j'ai pu. Je suis un dur à cuire moi aussi, eh ! » dit-il en levant les bras comme pour contracter le peu de biceps qu'il avait. Lui non plus ne se considérait pas comme tel mais il aimait croire qu'il avait survécu grâce à sa force physique et mentale. Hors c'était loin d'être le cas. D'ailleurs aujourd'hui encore il se demandait par quel miracle aucunes de ces saloperies de créatures ne l'avaient pas encore dévorés tout cru.

Perdu sortit de sa capuche pour pointer le bout de son museau quand Thomas lui demanda s'il était seul. L'animal voulait se montrer comme pour lui dire que Damian n'était pas seul, il ne l'avait jamais vraiment été puisqu'il était là. Ouais, cette petite boule de poil était la seule et unique compagnie qu'il avait eu et cela depuis le début de cette invasion. C'était le seul compagnon qui ne l'avait pas trahit. Et d'une certaine manière, il avait été d'une aide précieuse durant les coups dur que Damian avait pu vivre. « Y'a que c'truc poilu avec moi. » plaisanta-t-il en montrant du doigt le furet. « Et toi, t'es tout seul ? T'as survécu seul durant tout ce temps ? » L'adolescent observa le jean de son frère et prit le pistolet qui se trouvait dans la poche. « Wooooaaaaah t'as un flingue ? » lâcha-t-il émerveillé devant l'arme. Il était comme ça, il esquivait les sujets pour ne pas craquer ou pour, tout simplement, ne pas parler de ce qui lui faisait du mal. Et puis, il fallait l'avouer avoir un flingue comme ça, c'était plutôt cool.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Cohen ► Hey brother | Ft. Damian Sam 10 Oct - 16:43



Cause I don't need this life
I just need….
Somebody to die for, somebody to cry for when I'm lonely. Because no matter where they take me, death I will survive.
Jamais il n'aurait cru revoir un visage qui lui était aussi familier. Ses parents, son frère, Kate... Ils étaient tous morts. Après tout, il avait vu le corps de ses parents avant de quitter définitivement son domicile, il avait lui-même tué Kate, du moins, le rôdeur qu'elle était devenue... Mais jamais il n'avait retrouvé le corps de son frère ni aucune trace de ce dernier, c'est pour cela que Thomas avait passé de longs mois à le chercher. Il ne pouvait pas être mort, Damian était la seule famille qui lui restait et il ne voulait tout simplement pas accepter d'être le dernier Cohen en vie... Pourtant, il fût bien obligé de se soumettre à cette idée, si son petit frère était en vie cela voulait dire qu'il était seul et Damian ne pouvait pas survivre étant livré à lui-même entouré par toutes ces saletés qui avaient littéralement ruiné leur vie. Thomas avait frôlé la mort plusieurs fois et se demandait encore comment il s'en sortait pour ne pas se faire attraper par ces choses. Il continuait de fixer son frère, les yeux brillants comme s'il voyait un fantôme, une personne qu'il pensait avoir définitivement perdu mais pourtant, il était là, devant lui.

Un sourire en coin vint se dessiner sur son visage face à la réflexion de son frère, Thomas blaguait en lui avouant qu'il était un dur un cuir, oui on pouvait encore avoir un certain « sens de l'humour » même en vivant cette vie merdique et en fuyant tous les jours, chaque heure, chaque minute, ces saletés de rôdeurs qui veulent juste dévorer tout ce qui bouge. Damian n'était pas plus un dur à cuir que l'était Thomas, son petit frère accompagna sa phrase d'un geste du bras comme s'il lui montrait ces biceps inexistants. Thomas haussa rapidement les sourcils en hochant doucement la tête, laissant échapper d'entre ses lèvres un léger ricanement. « C'est vrai, je t'ai sous-estimé Popeye. » lui répondit-il en le taquinant, bien qu'il n'avait aucune encre tatoué sur ses avants-bras ni le besoin d'avaler une tonne d'épinards pour développer sa force... De toute façon, il fallait pouvoir les trouver, ces épinards ! Il accompagne ses paroles par un geste de la main, il posa cette dernière sur les biceps de son frère qu'il tâta légèrement, là-dessus, il avait tout les droits d'en rire... Après tout, Thomas n'était pas bien musclé lui non plus, c'était certain de famille.

Ce furet, cette « boule de poil » sortit de la capuche de Damian pour pointer le bout de son nez lorsque Thomas lui demanda s'il était seul, il venait clairement d'avoir la réponse à sa question : Damian était avec cet animal. Ce dernier confirma ce qu'il pensait en lui avouant qu'il y avait « ce truc poilu avec lui ». Sans effacer son sourire, il apporta une de ses mains sur le visage de Damian, il caressa délicatement sa joue à l'aide de son pouce sans pour autant s'arrêter de sourire. Ré-entendre sa voix et revoir le visage de son petit frère lui faisait un bien fou, cette façon qu'il avait de dire les choses, il était assez unique en son genre, c'était son petit frère et tout ce qu'il lui restait. Oh, il avait rencontré d'autres personnes durant cette dernières années, bien évidemment... Des personnes qui l'avaient trahis, des personnes dont il a été forcé de se séparé à cause de ces rôdeurs ou parfois même, à cause des survivants. Comme quoi, dans le genre saletés, il n'y avait pas que des rôdeurs dans le lot. La réponse à la question de Damian était oui, il était seul. Il avait vécu la plupart du temps seul et s'était habitué ainsi. « Je ne suis plus seul. » ajouta t-il de façon à lui faire comprendre qu'il ne comptait plus le lâcher d'une semelle maintenant qu'ils étaient enfin réunis, et que, même Damian, ne serait plus seul. Enfin... Damian et « ce truc poilu » auront Thomas désormais.

Mais sans qu'il ait le temps de continuer, l'attention de Damian semblait être absorbé par tout autre chose. Ce dernier saisit le baretta que Thomas avait rangé dans son étui à sa ceinture et dont il avait complètement oublié l'existence, un peu comme tout le reste. Ces dernières minutes, la seule chose qui comptait c'était les retrouvailles avec son frère. Damian semblait être émerveillé par ce qu'il avait dans les mains mais Thomas ne pût s'empêcher d'approcher immédiatement sa main vers l'arme, main qu'il retira la seconde d'après. Cela n'était rien d'autre qu'un réflexe, son instinct protecteur avait resurgi en voyant son frère s'emparer de l'arme... Réaction purement idiote en sachant qu'il en avait sans doute déjà utilisé, d'ailleurs, il avait remarqué sa Winchester et il fallait avouer que ce n'était pas mal non plus. « Je l'ai trouvé sur le corps d'un flic. Clint Martin, paix à ton âme. » expliqua t-il avec un léger sourire sur le visage bien que, si on parlait de ce flic, la situation était tout sauf amusante. Et oui, Thomas avait pris le temps de lire son nom sur le badge qu'il avait... Après tout, cet arme ne lui était plus d'aucune utilisé désormais. « Content qu'elle soit utile. » ajouta t-il en désignant la batte de baseball en fer qu'il se souvient très bien lui avoir acheté.

Le regard de Thomas se posa sur le placard que Damian fouillait il y a encore quelques minutes de cela ainsi que sur son sac qui se trouvait sur la table. Thomas retira les bretelle de son sac à dos et posa le sien sur le comptoir, tout près d'eux. « J'ai des choses à grignoter, si tu as faim. » lorsqu'il était entré ici, il avait trouvé Damian fouillant dans ces placards... Il cherchait certainement de la nourriture et Thomas ne savait pas à quand remontait son dernier repas, ou du moins, la dernière chose qu'il avait avalé et peu importe la nourriture qu'il gardait précieusement, il se passerait très bien de cela pour nourrir son frère qui était désormais une priorité. L'invasion de rôdeurs n'avait pas changé cela, au moins. Il fit glisser son sac vers Damian avant de se tourner vers l'un des placards qui étaient encore fermé, oubliant totalement le fait que son petit frère avait son arme qui n'aurait jamais confié à personne habituellement. Bordel, comme cela faisait du bien d'enfin refaire confiance à quelqu'un et de savoir que cette personne ne nous trahira jamais, il avait totalement oublié la sensation qu'on éprouvait. Il ouvrit ce placard dans l'espoir d'y voir quelque chose à prendre... Rien, nada. Ils allaient bien finir par trouver quelque chose, non ? En tout cas, il avait retrouvé son frère et cela valait bien tous les plats du monde.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22590

× Points de vie : :
172

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cohen ► Hey brother | Ft. Damian Mer 28 Oct - 16:45

RP archivé suite au départ de Thomas & Damian. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Cohen ► Hey brother | Ft. Damian

Revenir en haut Aller en bas

Cohen ► Hey brother | Ft. Damian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-