Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison Lun 5 Oct - 19:08

Okay, I need help.
Thomas & Nikolaï

Il avait retrouvé Damian, son petit frère était là, avec lui. Après tout ce temps à croire qu'il n'avait plus de famille et qu'il devait aller de l'avant -seul- désormais, il avait eu la chance d'avoir retrouvé Damian. Il était en vie, avec lui. Les deux avaient trouvés une maison abandonnée où ils avaient passés la nuit, le soleil était levé depuis trois ou peut-être quatre heures. Thomas tourna vers sa tête dans la direction du lit où son frère était, ce dernier et Perdu -le nom qu'il avait donné à son furet- dormaient encore profondément. Après de longues minutes, Thomas décida de se lever, il pouvait certainement en profiter pour aller chercher de quoi manger en attendant que son frère se réveille, il n'y avait aucun danger à ce qu'il le laisse seul s'il fermait la porte, non ? Thomas s'était toujours montré protecteur envers son frère et cette invasion de rôdeurs n'allait certainement pas changer ça, bien au contraire.

Une fois sortie de la chambre où ils avaient passés la nuit, le jeune Cohen la ferma délicatement pour ne pas réveiller son frère, il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui et saisit une des chaises non loin de lui avant de la bloquer contre la poignet de porte. Damian et Perdu seront en sécurité et puis de toute façon, Thomas sera de retour bientôt. Il passa une bretelle de son sac à dos sur l'une de ses épaules et commença à sortir de la maison, la rue était déserte, pas l'ombre d'un seul rôdeur dans les parages... Mais encore une fois, il n'était sûr de rien. Il pouvait très bien retomber sur une armée de ces saletés qui campait dans le coin sans qu'il le sache !

Après plusieurs minutes de marche et quelques maisons qu'il avait fouillé sans rien trouvé, Thomas continua sa route jusqu'à un magasin. C'était bien trop risqué certes mais avec un peu chance, il y avait certainement des choses qu'il pouvait récupérer. Il entra dans ce dernier en tenant fermement son couteau dans le creux de la main, son regard se posa un peu partout autour de lui : rien, pas un bruit, pas un rôdeur. Il continua tout de même d'avancer très prudemment vers un rayon où il trouva un paquet de chips sur une étagère, il prit ce paquet et le rangea rapidement dans son sac, c'est à ce moment précis qu'un bruit lui fit faire relever la tête : un rôdeur se dirigeait droit sur lui, ce dernier grognait et avançait lentement en boitant d'une jambe. Cela le ne fit pas paniquer non, ce rôdeur ne pouvait pas courir... Il avait plus que le temps de s'échapper, il continua de fouiller l'étagère tout en jetant quelques rapides coup d'oeil vers le zombie qui se rapprochait de lui. Il ne trouvait plus rien, il avait trouvé qu'un seul foutu paquet de chips ! Thomas soupira légèrement et s'avança vers le rôdeur, il lui planta son couteau dans le crâne ce qui le fit s'écrouler au sol mais une fois chose faite et lorsqu'il releva la tête, il aperçut trois autres zombies arrivaient droit sur lui... C'était bien trop risqué pour les affronter, il fallait qu'il quitte les lieux avant que d'autres rôdeurs arrivent mais lorsqu'il se retourna dans le but de faire demi-tour, Thomas en aperçut deux autres arrivaient droit sur lui. Il était entouré par ces saletés et il ne pouvait pas s'échapper, il pouvait peut-être grimper sur l'étagère et passer au dessus.. Non, elle était bien trop fragile pour ça. Utiliser son arme ? Non plus, il risquait d'en attirer encore plus. « Merde... Merde ! » il s'avança rapidement vers les deux zombies sur sa droite, il donna un coup de pied dans le ventre -ou plutôt ce qu'il lui restait de son ventre- d'un des deux dans le but de le faire reculer pour pouvoir s'attaquer au deuxième, il lui planta à nouveau son couteau dans le crâne et le poussa jusqu'à ce qu'il s'écroule, le deuxième s'avança rapidement vers lui et lui attrapa sa veste, Thomas eût le temps d'en faire de même avec celui-ci, il était à deux doigts de se faire attraper. Une fois les deux zombies au sol, le jeune homme se tourna rapidement vers les trois autres qui étaient désormais à quelques centimètres de lui . Thomas prit ses jambes à son cou et courût vers la sortie du magasin, une fois dehors, il aperçut une bonne vingtaine de rôdeurs arrivaient droit sur lui. Lui qui pensait être plus ou moins sorti d'affaire... Il apporta sa main vers la bretelle de son sac à dos qu'il serra et reprit sa course dans le but de leur échapper.

Au bout de quelques minutes et après s'être enfoncé dans une foret qui se trouvait non loin de lui, Thomas ralentit et jeta un regard derrière lui, ces rôdeurs l'avaient certainement suivi jusqu'ici mais il les avait plus ou moins semer pour le moment. Le jeune homme continua d'avancer en gardant son regard derrière lui, son pied se prit dans un énorme tas de lianes qui se trouvait au sol. Thomas eût le temps de se rattraper au sol à l'aide de ses mains, il avait évité les dégâts mais son sac tomba un peu plus loin, il essaya de dégager son pied qui était bel et bien coincé. « Bordel ! » Un bruit de branche, un gémissement, il tourna la tête vers sa droite où un rôdeur arrivait droit sur lui.. Merde ! Il était coincé, bordel ! Le rôdeur s'approcha rapidement de lui et se pencha dans sa direction, à l'aide de son autre pied, Thomas le repoussa à plusieurs reprises jusqu'à chercher son couteau du regard. Il tendit sa main dans sa direction, il ne manquait que quelques centimètres pour que Thomas puisse l'attraper, quelques foutus centimètres ! Il n'y avait même pas de pierre ou d'autre choses qui pouvaient éventuellement le défendre, rien du tout ! Il continua de repousser le rôdeur avec son pied bien que ce dernier soit désormais trop proche, il pencha sa tête en direction de son cou, il allait le dévorer s'il ne trouvait pas une solution ! Thomas tenta de le repousser et le tenir le plus loin de lui possible à l'aide de ses deux mains, son pied était toujours coincé et il n'avait aucune main libre pour attraper son couteau. Cette fois, il ne savait pas comment il pouvait s'en sortir.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Pasadena, Californie avec Luke et Tommy

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
803

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison Lun 5 Oct - 23:01

J’avais trouvé cette foutue zone, et après avoir galéré à m’y rendre je m’étais finalement rendu compte que cet endroit n’existait plus. J’avais tellement espéré revoir mon père et Enzo que quand j’ai trouvé la zone détruite, je l’ai encore plus mal vécu que si j’y avais habité. J’avais perdu tous mes objectifs et ma motivation et pourtant j’étais là, à me battre car je ne voulais pas abandonner, car j’avais des gens qui comptait sur moi-même si je ne me sentais plus à ma place dans leur groupe car au final je ne voulais pas abandonner, quitte à mourir autant que ce soit face à une de ces saletés et pas en me suicidant, au moins j’aide d’autre survivants en réduisant un peu le nombre de rôdeurs ? Ces choses dégueulasses qui ont juste totalement détruit ma vie… Je devais me ressaisir et ne pas me laisser gagner par des idées noires mais cette nuit encore j’avais mal dormi et je m’étais retrouvé à être réveillé dès le lever du soleil. Moi qui était un adepte des grasses matinées à l’époque où le confort nous était encore permis, j’avais bien changé. C’est sûr et certain même, je n’étais plus le même qu’autrefois… Il faut dire que je n’avais plus treize ans mais seize, j’ai grandi, j’ai muri et j’ai subi mais je suis sûr qu’aujourd’hui, je m’entendrais bien mieux avec Aidan et Luke aussi, même si je suis sûr que l’un comme l’autre parviendrait encore à m’exaspérer car changement ou pas, j’avais toujours mon caractère de cochon et je n’aimais toujours pas recevoir d’ordre ou prit de haut. Et bon sang que ces disputes sans importance me manquaient. Il ne faisait pas super chaud ce matin et je devais bien avouer qu’une seconde veste ou un duvet n’aurait pas été de refus mais inutile de rêver, déjà que j’avais une veste je n’allais pas me plaindre. Je finissais par me lever en direction de mon sac pour grignoter un reste de viande sèche du repas d’hier. Il allait falloir que nous partions en ravitaillement car le lapin sec, ce n’est pas du tout ce que je préfère enfin à ce stade du monde, autant ne pas faire la fine bouche. Mes camarades dormaient mais je savais qu’avec les précautions que nous avions mises en place autour de notre mini-campement ils ne risquaient rien, ou du moins ils seraient réveillés si un rôdeur venait à s’en approcher. J’allais donc « faire les courses » car je doutais que nous restions dans la forêt encore bien longtemps. J’attrapais mon couteau que j’accrochais à ma ceinture et mon arme à feu que je mettais dans son étui même si j’espérais ne pas avoir à m’en servir. Eliminer un ou deux rôdeurs c’était facilement faisable avec le temps mais si j’utilisais mon Beretta c’est à une horde que j’aurais rapidement à faire et… Non merci, j’avais confiance en moi mais je n’étais pas un surhomme. Après être sûr que j’étais bien équipé, je franchissais la barrière en fil de fer et conserve pour m’enfoncer un peu plus dans la forêt. Tout semblait calme, je ne rencontrais qu’un seul rôdeur errant en solitaire que j’éliminais sans trop de mal en lui transperçant la boite crânienne avec ma lame. Je la retirais en voyant le corps s’écrouler devant moi, berk les cadavres de rôdeur me dégoutaient vraiment… Je ne m’attardais cependant pas en reprenant ma marche au sein des bois en direction de la ville quand je fus interrompu par un bruit étrange. Par curiosité et par inquiétude aussi car le bruit était un peu plus fort que les pas d’un rodeur et je préférais éviter d’être poursuivi par un groupe de zombie. Je fus alors surpris en apercevant la scène qui se déroulait sous mes yeux, un homme était au sol et semblait bloqué alors qu’un rôdeur se jetait presque littéralement sur lui. Si certain aurait hésité pas moi, je ne voulais pas avoir la mort d’un inconnu sur la conscience alors que j’aurais pu l’aider c’est pourquoi je me mis à courir vers eux arrivant derrière le rôdeur et en l’attrapant par le col de son vêtement pourri avant de lui enfoncer ma lame dans l’arrière du crâne touchant son cerveau et le laissant tomber sur le côté. J’observais alors l’homme au sol et je remarquais alors que son pieds semblait coincé dans un tas de liane ce qui me fit soupirer. Il a failli mourir pour un détail tellement con et pourtant, cela peu arrivé à tout le monde. « Ça va aller? » Tout en lui demandant ça, je m’agenouillais vers son pied pour couper les lianes dans lesquelles il s’était d’avantage emmêlé lors de son combat. J’espérais juste avoir été le seul attiré par le bruit de la lutte… Je lui tendais ensuite la main pour l’aider à se relever tout en gardant une expression impassible, après tout je ne le connaissais pas et même s’il devrait se montrer reconnaissant, on ne sait jamais.

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison Mar 6 Oct - 21:42

Okay, I need help.
Thomas & Nikolaï

Thomas tentait toujours de retenir ce rôdeur le plus loin de lui possible même s'il savait qu'il ne pourrait pas faire ça très longtemps. Comme d'habitude, il n'avait aucune idée de comment il allait se sortir de cette situation et il fallait avouer que cela serait complètement idiot de mourir de cette façon, enfin, il s'était retrouvé dans des situations bien pire que cela, il n'allait certainement pas mourir à cause de son pied qui était toujours accroché dans ces foutues lianes ! Le zombie semblait plus persistant et Thomas commençait à être à bout de forces, le rôdeur gagnait du terrain et se rapprochait de plus en plus de lui, il était impossible pour lui de le lâcher pour essayer d'attraper son couteau, s'il faisait ça, le rôdeur l'attraperait avant même qu'il ait le temps de tourner la tête.

Alors qu'il tentait toujours de trouver une solution sous la panique, le rôdeur se recula brutalement de lui. Il aperçut alors un jeune garçon, une quinzaine d'année peut-être. Si Thomas avait appris quelques choses au cours de ces dernières années c'était de ne plus faire confiance à personne, aux survivants mais également aux jeunes qu'on pensent innocents au premier coup d'oeil. Il était déjà retombé sur un jeune garçon du même âge avec qu'il avait passé plusieurs semaines, ce dernier lui avait même avoué qu'il le considérait un peu comme son grand frère... Tout ça pour quoi ? Pour qu'il se retrouve un matin, seul et sans aucune munition. Tout, il lui avait tout pris et avait fui il ne sait où. Depuis ce jour, Thomas était bien plus méfiant des jeunes dans son genre bien que cette fois, ce garçon lui avait comme qui dirait sauvé la vie.

Ce garçon planta sa lame dans l'arrière du crâne de ce rôdeur et le laissa tomber sur le côté, Thomas assista à la scènes les sourcils froncés. On pouvait dire qu'il était intervenu au bon moment et heureusement qu'il était dans le coin. Ce même garçon lui demanda comment il allait en s'abaissant vers son pied et en le dégageant enfin de ses lianes qui avait failli lui coûter la vie, Thomas l'aida à retirer les dernières avant de lui saisir la main qu'il lui tendait et de se remettre sur ses jambes. Il secoua légèrement ses vêtements tout en regardant autour de lui dans l'espoir de ne pas y voir d'autres rôdeurs. « Oui.. ça va aller. » Il avait juste failli mourir après tout, lui qui se méfiait des jeunes dans son genre, il n'avait pas l'air d'être comme ceux qu'il avait rencontré... Du moins, les apparences sont parfois trompeuses, il pouvait très bien lui sauver la vie, sympathiser et lui aussi repartir avec tous ses vivres. Il reposa son regard sur lui et ajouta « Merci. » Le remercier était tout de même la moindre des choses, peu de survivants risquerait leur peau pour le sauver bien que Thomas n'hésiterait pas une seule seconde si, bien-sûr, il savait qu'il pouvait contrôler la situation.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Pasadena, Californie avec Luke et Tommy

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
803

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison Ven 9 Oct - 20:52

Dans ce genre de situation, il fallait agir vite. Très vite, deux choix s’offrait à moi, laisser un sombre inconnu se faire bouffer et devenir un rôdeur que j’aurais sans doute à exterminer un jour, ou bien tuer un rôdeur, éviter d’en avoir prochainement un autre sur les bras et faire d’une pierre deux coups. Le choix était fait assez rapidement et puis, j’avais une âme de héros ou du moins j’essayais d’avoir toujours plus ou moins la classe donc je n’hésitais pas. Bonne action de l’année et puis au fond, si j’étais à la place de ce garçon qui se débattait de toutes ses forces au sol, j’aurais envie qu’on vienne m’aider… C’est pourquoi j’avais foncé sans hésiter vers la bataille qui avait lieu vers moi attrapant ce foutu rôdeur par le col pour lui enfoncer sans la moindre once de pitié la lame de mon couteau dans le crâne. Sans aucun scrupule je débarrassais à jamais la terre de cette horrible créature de toute façon déjà morte. Avant j’aurais sans doute eu peur, je n’aurais pas osé intervenir mais maintenant, j’en voulais sans doute à tous les zombies de la terre et chaque occasion était bonne pour en affronter. J’avais changé, j’avais muri, j’étais plus endurci mais surtout plus courageux et heureusement, du courage il en fallait pour survivre dans cette apocalypse perpétuelle. Je jetais par la suite mon regard sur l’homme encore au sol les pieds totalement prit dans des lianes, l’un des plus gros piège des forêts et qui avait sans doute déjà fait trébucher plus d’un. Je les coupais assez difficilement vu l’épaisseur de celle-ci mais finalement je parvenais à libérer le pied du jeune homme de son étreinte végétal avant de lui tendre la main pour l’aider à se relever. Il avait vraiment de la chance d’être tombé sur moi, je ne dis pas cela pour me vanter mais disons que je n’étais pas de nature fourbe. Je n’étais pas sain non plus, j’avais déjà pris des vies et du matériel à d’autre mais jamais je n’avais laissé un innocent se faire tuer et encore moins livrer à lui-même en lui prenant tout son matériel. J’aurais trop mauvaise conscience, j’étais plutôt quelqu’un de direct et puis, cet homme devant avoir environ la vingtaine, il devait être comme moi, peut-être avoir quelque chose ou quelqu’un à protéger, il n’était peut-être pas le lâche que j’ai été vis-à-vis d’Enzo et puis, trahir ce n’est pas moi. Au contre je le remettais sur pieds, fin du monde ou pas, je ne tenais pas à devenir quelqu’un d’autre que ce que je suis. Celui-ci me répondait ensuite, m’informant qu’il allait bien, enfin je me doutais que ce « ça va aller » ne devait rester que dans la limite qu’une telle situation pouvait offrir, il avait tout de même frôlé la mort.  Celui-ci me remercia ensuite et j’en fus embarrassé, on n’allait pas rentrer dans ce genre de niaiserie, je me disais plutôt qu’il me le revaudrait peut-être un jour. On a beau savoir se battre, on peut à tout moment devenir l’homme au sol et rapidement. « De rien c’est normal je trouve » Je n’étais pas compliqué et je n’avais pas fait cela pour de quelconques remerciements. « Par contre.. » J’observais le corps du rôdeur avant de le reposer sur lui. « C’était le seul ou t’en fuyais d’autre ? » Je ne voulais pas commencer à me reposer sur mes lauriers et être surpris, je ne pense pas qu’il courait pour fuir un seul d’entre eux d’autant plus que j’avais remarqué son couteau planté dans le sol que je ramassais pour lui tendre. Je prévoyais d’aller vers la ville alors si elle était infesté j’allais sans doute éviter. « J’suppose que je devrais éviter d’aller en ville du coup ? » Je souriais prenant cela assez bien, les aléas de la vie comme on dirait même s’il m’emmerdait vachement ces zombies. Je lui tendais une nouvelle fois la main avant d’annoncer. « Je m’appelle Kaï » Je ne disais pas mon véritable prénom, pas que je m’en cache mais je préférais être appelé ainsi car j’avais horreur du surnom Niko et tout le monde l’employait. Même en pleine apocalypse je pouvais encore faire des petits caprices et alors ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison Dim 11 Oct - 15:02

Okay, I need help.
Thomas & Nikolaï

Qu'est-ce qu'il se serait passé si ce jeune garçon n'avait pas été là ? Il n'y avait pas plusieurs solutions, soit il aurait réussi à se détacher des lianes et à tuer ce zombie par n'importe quel miracle, soit, il se serait fait mordre ou complètement dévoré par cette saleté. La deuxième option était la plus probable, en réalité, il n'avait pas d'arme pour se défendre et les lianes étaient vraiment coincés, il ne pouvait en aucun cas dégager son pied de ces dernières sans utiliser ses mains et encore... Oui, ce jeune garçon venait de lui sauver la vie. Thomas analysa ce dernier longuement, « De rien c’est normal je trouve » normal ? Non. Il devrait certainement lui expliquer qu'il était l'un des seuls survivants à agir ainsi, peut-être que ce garçon n'avait pas encore rencontré ce genre de personnes... Qu'est-ce qu'il racontait, il avait s'en doute rencontrer des personnes, disons, moins aimable que lui et prêts à tout pour sauver leur peau. En même temps, voir ce jeune homme agir de la sorte pourrait redonner foi en l'humanité.. Enfin, pour le peu qu'il en restait. Thomas était comme ça maintenant, il ne pouvait plus accorder sa confiance à n'importe qui, il devait vivre seul, livré à lui même... Et pourtant, il n'hésitait pas à affronter le danger si cela pouvait sauver quelqu'un. Pourquoi ? Parce qu'il aimerait qu'on en fasse autant pour lui, exactement comme ce jeune garçon qui était venu le sortir de ce merdier.

Le garçon observa rapidement le corps du rôdeur qu'il venait de tuer avant de demander à Thomas s'il y en avait d'autres... Hm, c'était le cas, oui. Il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui et plus précisément dans la direction d'où il venait. Thomas avait certainement réussi à semer les autres oui, ils ne courraient pas aussi vite que lui mais cela ne les avait pas empêcher de le suivre donc, à un moment ou un autre, ils passerait forcément par là. Thomas reposa son regard sur ce dernier qui lui tendit le couteau qu'il avait fait tomber lors de sa chute, il observa longuement son couteau... Tiens, il ne s'était pas sauvé avec et n'avait pas essayé de le tuer. Décidément, il pouvait croire qu'il devenait complètement parano parce qu’apparemment, ce garçon n'avait aucune mauvaise intention envers lui mais Thomas ne pût s'empêcher de se demander la fail. Après s'être fait avoir plus d'une fois par les survivants qu'il avait rencontré sur la route, Thomas ne pouvait tout simplement plus accorder sa confiance aussi facilement et il était comme ça, il restait méfiant. Après de longues secondes, Thomas approcha sa main afin de récupérer son couteau. « Disons... Qu'il vaut mieux que tu évites la ville. » En tout cas, vu tous les rôdeurs qui traînaient dans ce coin, il n'avait aucune envie qu'il se fasse dévorer... Dire que Thomas avait réussi à échapper à toutes ces saletés et qu'il avait failli se faire avoir à cause d'une simple foutue liane ! C'est limite drôle, quand on y pense.

Kaï, c'est le prénom de ce garçon et il lui devait une fière chandelle. Autre chose qui l'étonna également, ce garçon n'avait pas hésité à lui dire son prénom... Bizarre, qu'est-ce que cela pouvait faire maintenant ? Mais pourtant, certains survivants préféraient mentir ou ne pas le dire, peut-être pour éviter de se lier ou de s'attacher, en tout cas, il en avait aucune idée. Il hocha doucement la tête avant de lui répondre « … Thomas. ». Ce dernier n'avait pas décroché un sourire, pourquoi ? Parce qu'il ne pouvait pas s'empêcher de rester méfiant... Il lui avait sauvé la vie, il n'avait pas l'air bien méchant et il lui avait même dit son prénom mais cela pouvait tout simplement être un rôle pour mieux avoir Thomas ensuite. Oui, il devenait certainement parano mais jamais il n'oublierait ce que ce gamin lui avait fait, ce Luke. Une fois les présentations faites, Thomas s'éloigna quelque peu pour aller récupérer son sac qui se trouvait encore au sol, il enfila une bretelle sur l'une de ses épaules avant de se retourner vers Kaï. « Il ne faut pas rester là, je suis peut-être plus rapide mais ils m'ont certainement suivi. » dit-il avant de reprendre sa route de manière moins rapide désormais. Il espérait réellement qu'il n'avait rien d'important à faire en ville ou quoi que ce soit puisque ce garçon allait bien avoir du mal à s'y rendre sans croiser une armée de rôdeurs. « Pourquoi tu voulais aller en ville ? » Cela n'empêchait pas Thomas de rester curieux mais il voulait simplement être sûr que ce n'était rien d'important, s'il devait rejoindre sa famille ou des amis, il y avait de fortes chances pour que ces personnes soient devenus l'uns d'entre eux.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21086

× Points de vie : :
158

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison Mer 28 Oct - 16:45

RP archivé suite au départ de Thomas. coeurrose

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison

Revenir en haut Aller en bas

Okay, I need help || Ft. Nikolaï L. Harrison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-