[FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Sam 17 Oct - 17:46

Take a break
Auregan & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

C'est d'un pas las et traînant que Luke s'approchait de la pièce qui avait été désignée par les têtes de la zone pour y aménager l'infirmerie, ou tout du moins l'endroit où les gens venaient tout cabossés pour se faire remettre sur pied. Quand ils avaient encore deux pieds et que cela ne demandait pas trop de ressources bien évidemment. C'était, aux yeux de l'adolescent, l'endroit le plus calme et le plus reposant de la zone. Ce n'était d'ailleurs pas par hasard que celui-ci venait toujours ici pour trouver du repos ou fuir certaines personnes... A quelques détails près, on pourrait très bien dire qu'il s'agissait de son refuge.

De sa main gauche il poussa doucement la porte, s'attendant à tomber nez à nez avec une ou deux personnes, mais rien, le silence. Même pas Auregan et sa chevelure de feu pour l'accueillir, à sa plus grande déception. « Salut... ? » Murmura-t-il légèrement en poussant un peu plus la porte. Seule sa tête dépassait de celle-ci ce qui lui permettait de jeter un coup d'œil global et rapide sur la pièce définitivement vide. Il ne s'agissait que d'une simple politesse lancée à la volée pour éviter de passer le dernier des mal élevés, mais Luke respectait tellement Auregan qu'il lui devait au moins ça avant de venir la déranger dans son travail. Voyant très clairement qu'elle n'était pas ici, cette pseudo bonne tenue disparut tout aussi vite qu'elle était apparue. S'engouffrant franchement dans la pièce pour venir claquer la porte derrière lui à l'aide de son pied, il dégaina la BD qu'il tenait sous son bras avant de se laisser tomber lourdement sur un des sièges. C'est confortablement affalé sur ce fauteuil qu'il se mit à feuilleter mollement les pages de sa bd Batman, qu'il avait emprunté légalement (cette fois-ci) dans la réserve. BD qu'il avait déjà du lire une bonne dizaine fois, mais qu'il ne se lasserait jamais de parcourir. Et puis de toute manière, il n'avait pas grand chose d'autre à foutre. Luke avait fait toutes ses corvées journalières et à part traîner sa carcasse dans la zone, faire des exercices de mathématique et se faire mal regarder par certains milliaires, c'était un peu le nuant dans son emploi du temps.  La grosse déprime dira-t-on. Alors oui, quand il n'avait plus rien à faire et que le moral n'était pas là, il venait se planquer dans l'infirmerie. Car ici au moins, il était sûr de ne pas croiser ces faux sourires étirés qu'il croisait à la pelle dans la cour principale. Voir tous ces gens se comporter comme si tout allait bien l'exaspérait au plus haut point. Il était d'accord que la zone était un endroit formidable pour la sécurité qu'elle apportait, même s'il refusait de l'admettre tout haut, mais cela ne devait pas en rendre ses habitants complètement aveugle à ce qui se passait réellement dehors...

Plus les minutes passaient et moins Luke arrivait à rester en place. Il n'arrêtait pas de changer de position si bien qu'il finit par lire sa BD tête à l'envers, une jambe sur l'accoudoir et ses cheveux bruns traînant quasiment sur le sol. Si le balais n'avait pas été passé depuis longtemps, il s'en chargeait. Il avait toujours aimé ces petits moments de solitude et pourtant... Pourtant là, il n'arrivait pas à s'en satisfaire. Il repensait à sa conversation avec Noah et cela le rendait perplexe, triste même. Fallait-il vraiment le croire ? Je veux dire, Luke n'était pas bien difficile à berner et lui-même en avait conscience. Surtout quand il passait le plus clair de son temps à gueuler dans toute la zone qu'il voulait une arme. Plus prévisible comme gamin, ça n’existait pas. Non... Mais même s'il sentait l'arnaque à plein nez derrière cette proposition, il ne pouvait s'empêcher d'y croire et se dire... Que peut-être... Peut-être quelqu'un l'avait finalement écouté. Que quelqu'un avait enfin pris en compte ce qu'il avait a dire sans se foutre de sa gueule. Un long soupire et il venu étendre ses bras sur le sol, laissant reposer la BD à côté de sa tête. Il n'avait même plus la force, ni l'envie de regarder les dessins, pour dire à quel point la motivation était partie bien loin de son corps.

Il ferma donc les yeux pour quelques secondes qui se transformèrent en minutes sans qu'il n'y fasse attention. Sa nuit avait été courte, car il avait laissé son lit à de nouveaux arrivants de la zone qui avaient clairement plus besoin de sommeil que lui. Passer une nuit entière dans un couloir froid avec pour seul réconfort une couette polaire n'était pas franchement des plus agréables... Aussi s''accorda-t-il un petit moment de répit qui se transforma en véritable sieste improvisée dans une posture improbable pour s'endormir. Sa chemise s'était retournée laissant son nombril pendre l'air tandis que sa bouche, à moitié ouverte, laissait s'échapper de légers ronflements. Et pour les plus experts et observateurs d'entre vous, il n'était pas impossible de discerner sur un coin de ses lèvres un délicieux filet de bave qui faisait tranquillement sa route vers sa joue.


© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Ven 23 Oct - 15:05

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Si Auregan passait le plus clair de son temps dans l'infirmerie improvisée de la zone, les choses ont considérablement changé depuis que Noah est arrivé. Lorsqu'il n'est pas dehors, à faire ce qu'il se sent obligé de faire alors qu'il revient de trop nombreux mois de cavale. Mais elle n'en oublie pas pour autant ses obligations. Et, souvent, elle traîne dans l'infirmerie, s'occupe de blessures plus ou moins graves. S'occupe de consulter les nouveaux arrivants, aussi. Et, parfois, d'ausculter ceux qui en ont besoin, sans pour autant avoir de blessures apparentes. Elle ne prétend pas être psychologue, et ne s'aventure d'ailleurs jamais sur ce terrain-là. Elle ne s'estime elle-même pas assez stable, et de toute façon pas compétente, pour faire ça. Ce qui relève de la science et du médical, elle le prend en compte. Mais pas le reste. Malgré cela, certains membres de la zone persistent et voient en elle une potentielle confidente, à qui raconter ses déboires et les pires horreurs. Certains la voient comme une épaule sur laquelle pleurer. Heureusement, ces gens-là ne sont pas bien nombreux. Et elle a appris à les éviter, à présent. Ou elle leur a clairement fait comprendre que c'est loin, très loin d'être son rôle. Néanmoins, elle s'imagine mal en faire de même avec Luke. Il n'est pas du genre à vouloir se confier à elle ou à se lamenter sur sa vie, mais il traîne souvent dans l'infirmerie. Sans doute apprécie-t-il autant qu'elle le calme qui y règne. Là-bas, pas de bavardages intempestifs ou de lourds incapables de se la fermer quand il le faut. Juste quelques médecins, parfois juste elle d'ailleurs, et un calme olympien qui fait du bien à toutes les oreilles les plus fragilisées en ces temps de guerre.

Puisque Noah vient de quitter la zone, pour une mission de ravitaillement qu'elle refusait de voir se produire mais qu'elle n'a eu d'autre choix que d'accepter, Auregan se tourne vers son refuge. Elle pourrait rester avec Lucy mais elles ne se connaissent pas encore assez toutes les deux, pour en arriver là. Et Auregan doit surtout oublier son stress en allant plonger le nez dans des bouquins de science. Ou en accueillant dans l'infirmerie des personnes qui se sentent malades, sans forcément l'être cela va de soit. Tout plutôt que de rester dans un coin, à se morfondre. Tout plutôt que de bavarder pendant des heures avec Lucy de Noah, qu'elle doit précisément mettre dans un coin de sa tête si elle ne veut pas devenir folle. Lorsqu'elle ouvre la porte du bâtiment aménagé, Auregan s'attend à n'y trouver personne. A cette heure-là, généralement, c'est désert. Mais elle n'est pas pour autant étonnée, lorsque ses yeux se posent sur la forme installée sur un fauteuil, dans une position plus qu'improbable. Luke. Il n'y a que lui pour se mettre dans des situations pareilles. Auregan regrette d'avoir à le faire, mais elle n'a pas le choix : elle doit le réveiller. Ce n'est ni le lieu, ni la bonne position pour dormir. Le pauvre risque de se bousiller le dos et, c'est bien connu, c'est à son âge que cela peut avoir le plus de mauvaises répercussions. « Luke ? » Sa voix est douce, mais suffisamment forte pour être entendue. En tout cas, elle l'espère. Ce serait inquiétant qu'il ne soit pas réveillé.

Auregan avance à pas de loup jusqu'à l'endroit où est prostré le petit corps de Luke, peu désireuse de lui offrir un réveil désagréable. Déjà qu'il est dans une position inconfortable, autant éviter d'en rajouter si cela est possible. Quelques craquements se font entendre lorsqu'elle s'accroupit, à quelques pas seulement de la tête de Luke. Il avait l'air de bien dormir, le pauvre. Mais ce n'est pas sûr qu'il soit du même avis qu'elle, en se réveillant, et en ayant mal de partout. Le dos, la nuque, tout y passera. Croyez-la, elle n'est pas médecin pour rien. « Si tu veux dormir, je pense que les dortoirs sont vides à cette heure-là. Ou alors, je peux t'installer sur un lit, dans une pièce voisine. » Dans les deux cas, ce sera mieux que l'endroit où il est là, tout de suite. Difficile de faire pire, en même temps. Curieuse, Auregan jette un rapide coup d'oeil à ce qu'il tient dans sa main. Une BD, sans doute empruntée à la réserve. S'est-il endormi en la lisant ? Fort peu probable. Quoi qu'il en soit, il n'y a pas trente-six mille solutions pour résoudre ce problème. Pour sa conscience, Auregan ne peut pas laisser Luke dans cette position. Parce qu'il risque de se faire mal, donc, mais aussi parce que quelqu'un finira bien par franchir cette porte et par faire du bruit. L'infirmerie est calme la plupart du temps, mais il est rare qu'une journée complète s’écoule sans que qui que ce soit ne vienne perturber cette ambiance.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Jeu 29 Oct - 23:38

Take a break
Auregan & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

« M'ma.. ?» Son esprit s'éveilla doucement, ses pupilles se rétractèrent doucement au fur et à mesure que ses paupières s'ouvraient, laissant alors la lumière inonder son regard bleu glacial encore à moitié endormi. Non ce n'était pas sa mère, bien sûr que non... Heureusement il avait pu étouffer ses premiers mots dans un long soupire avant qu'elle le puisse les identifier. Il ne manquerait plus qu'elle ne soit au courant de "ça"... Plus important encore, pourquoi sa tête lui faisait-elle aussi mal et son cou semblait-il aussi engourdi ? Tout lui revenait alors petit à petit, l'infirmerie, la BD, la mini sieste improvisée... Il n'avait pas eu le temps de tout comprendre, mais Auregan semblait vouloir le pousser à... Partir de l'infirmerie ? A trouver un meilleur endroit pour se reposer ? Mais Luke n'était pas fatigué, il avait juste eu... Un moment d'égarement. Il allait parfaitement bien, même si les craquements secs qui s’échappent de chacune de ses articulations voulaient en démontrer le contraire. Plus jamais il ne prendra place dans ce fauteuil. « Non ça va. C'est bon. Je dors pas... C'est bon... Je dors plus. Merci. » Tout en murmurant ces mots, il tentait avec tant de bien que de mal de se redresser, ses fesses glissant malencontreusement jusque sur le sol dans un mouvement absolument disgracieux et lourd de maladresse. Luke n'avait tout simplement pas la force de soulever son corps, encore engourdi, par la force de ses deux petits bras qui tremblaient déjà de tout leur long pour tenter de garder un certain équilibre, paumes sur le sol. Retirant alors une à une ses jambes du fauteuil à une lenteur qui en disait long sur l'état dans lequel il se trouvait, il finit tout de même par se libérer totalement de l'emprise de ce fauteuil démoniaque. Son dos lui faisait un mal de chien et il fut bien obligé d'admettre qu'un bon lit n'aurait pas été une mauvaise idée. Luke n'avait pas prévu de s'endormir là et surtout pas dans cette position, en fait à la base il était ici pour la voir elle. Lui parler de quelqu'un qui malheureusement devait sans doute souvent revenir dans les sujets de conversation de la rousse : Noah. « Non c'est cool. Je voulais te parler. En fait... Si t'as deux secondes...? » D'un léger balayage du regard, il pu constater avec joie que l'infirmerie était toujours aussi vide que lorsqu'il était arrivé et que personne ne semblait vouloir y entrer, pour l'heure. Le moment était donc parfait pour engager cette houleuse discussion.

Luke se frotta légèrement les mains avant de les claquer doucement : « Bon. T'as peut-être... Entendu parler de, tu sais... Ce qu'il y a eu au portail... Les règles de la zone. Tu sais... Mes conneries à répétition... Y a genre deux jours... ? » Tourner autour du pot n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Surtout que lorsque Luke s'y mettait avec ses pseudo-devinettes dignes du père fourras, il était aisé de se perdre. Après un long soupire, il s'approcha un peu plus d'Auregan pour lui murmurer calmement : « Quand Noah à voulu me foutre dehors.» Ok c'était dit. Vu la scène mémorable que Luke avait piqué devant le portail, il ne tenait pas plus que ça à ce que les gens sachent qui était ce fameux gamin pleurnichard. S'il avait honte de son comportement ? Totalement. Mais maintenant qu'Auregan était mise au courant, il pouvait poursuivre en toute tranquillité :  « Enfin je sais pas ce qu'il a voulu faire. Je le comprends pas. ET LE PIRE AHAH... » continuât-t-il sur un petit rire «  C'EST QUE MEME PAS DIX MINUTES APRES, IL ME SORT QU'IL DONNE D... » Luke s'emballait, encore une fois et plus il avançait dans ses explications et plus sa voix portait à travers la pièce. S'approchant d'un nouveau " secret " qu'il était censé gardé pour lui, il se repencha un peu plus vers Auregan pour lui chuchoter doucement « Qu'il donne des cours de tir. » De nouveau, il se recula pour se mettre à faire les cents pas. « SERIEUX quoi. Des cours de... Dans la zone ? Je comprends pas. C'est pour me ridiculiser encore plus tu crois ? Comment on peut lui faire confiance ? Est-ce qu'au moins on peut lui faire confiance... ? Il s'est quand même bien foutu de ma gue...De moi. Devant tous ces gens et ça a pas eu l'air de lui déplaire. Je sais... Je sais que j'ai fait le con... Plusieurs fois. Mais là... C'était justifié. Il a même pas cherché à comprendre. Je te jure. Il m'a juste dit de dégager. Comme ça. "Une vie contre un groupe entier. Sors d’ici, Luke. buh uh uh" » se lançant dans une piètre imitation de Noah l'homme viril de la zone, il lâcha une profonde grimace avant de reprendre d'un naturel déconcertant « … Alors que déjà, beh la zone était pas en danger et ok je peux comprendre le principe du plutôt un que tout le monde. Mais de là à... à...à » Il ne savait pas quoi ajouter d'autre. Luke était tellement encore sous le choc du coup de Noah qu'il restait immobile face à Auregan, la bouche légèrement tombante à faire de léger mouvements de bras comme pour montrer son incompréhension. Il était bien au courant que venir se plaindre de Noah à Auregan était la dernière des choses à faire. Tout le monde savait qu'ils étaient extrêmement proches, mais Luke s'en foutait. Peut-être parce que d'un sens, il voulait entendre qu'on pouvait lui faire confiance. Peut-être qu'intérieurement Luke avait juste besoin qu'on le conforte dans la nouvelle connerie qu'il allait faire. Rejoindre ce fameux cours de tir... Après tout, il n'arrêtait pas de gueuler sur tous les toits qu'on ne lui donnait pas d'armes pour se défendre. N'était-ce pas la chose qu'il attendait avec impatience ? Bien sur que si.. Et malgré tout, Luke hésitait. Parce que ce qu'il ne voulait pas que ça se reproduise, le coup de Noah. Il ne voulait pas... « Voilà. » Se pinçant les lèvres, il fléchit légèrement les genoux avant de revenir reclaquer ses mains, comme pour faire comprendre à Auregan qu'il en avait terminé de... Ses explications ? Et qu'il attendait son avis sur la question. En fait, il n'était même pas sûr d'en avoir posé une de question... Portant l'une de ses mains jusqu'à son visage, il venu s'ébouriffer les cheveux. Il aurait aimé s’asseoir quelques instants, mais le seul siège qui se présenta à lui fut le fauteuil maudit, aussi préféra-t-il passer son chemin pour se remettre à faire les cents pas. « Ça me gave. »


© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Ven 20 Nov - 18:29

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Auregan n'est pas surprise de trouver Luke ici. C'est un habitué de l'infirmerie, qu'il ait besoin de soin ou pas. En l'occurrence, il a surtout besoin de ses conseils ... parce que s'endormir dans cette position est loin d'être une bonne idée. C'est la fin du monde et on peut crever à tout instant mais ... ce n'est pas une raison pour négliger sa santé. Surtout pour un gosse de cet âge-là, qui risque bel et bien toujours de gros problèmes de dos. C'est ce qui arrivera s'il ne fait pas un peu plus attention. Mais tout bien réfléchit, Auregan parvient rapidement à la conclusion que ce n'est en rien volontaire. Il devait attendre quelqu'un ... L'attendre elle, peut-être. Et c'est ainsi qu'il s'est retrouvé comme ça, avachi sur un fauteuil qui a perdu toute son utilité au vu de la position prise par le jeune garçon. Ce n'était plus confortable du tout pour lui, c'est certain. Attendrie, Auregan ne peut s'empêcher de sourire en le voyant émerger de son profond sommeil. Elle aurait voulu le laisser tranquille, mais cela n'aurait pas été l'aider que d'agir ainsi. Et de le laisser dans cette position improbable, surtout. Enfin bref, Luke semble avoir du mal à se remettre de sa sieste - dont elle ne connaît pas la durée, d'ailleurs -. Ses traits sont tirés, signe que ce n'est pas seulement d'une sieste dont il a besoin, mais d'une bonne nuit de sommeil. Ce n'est pas pour autant qu'elle va aller en parler avec lui ; elle comprend très bien qu'il puisse avoir du mal à dormir sur ses deux oreilles. « Bien sûr que j'ai deux secondes. J'ai même ... tout le temps que tu veux. » Bon peut-être pas tout le temps mais presque. Comme il l'a sans doute déjà remarqué, il n'y a personne ici. Auregan n'est donc pas pressée, même si une urgence pourrait arriver à tout moment. Elles ne préviennent pas, les urgences. Et Luke le sait, avec tout le temps qu'il passe ici.

Auregan n'a pas à se faire prier pour que Luke se lance. Très vite, il prend la parole. Et très vite, elle est ... perdue. Enfin, presque. Elle reprend le fil instantanément, lorsqu'elle comprend ce dont il lui parle. Plutôt que de prendre l'air grave d'un adulte sur le point de le réprimander, elle se contente de hocher la tête à plusieurs reprises, au bon moment. L'air neutre. Elle n'est pas là pour jouer les tyrans. Surtout pas avec Luke, qui semble avoir placé une certaine confiance en elle. Suffisamment, visiblement, pour lui raconter tout cela. Alors qu'il sait très bien à quel point elle est proche de Noah. Mais peu importe sa relation avec le militaire, lorsqu'elle est dans l'infirmerie, Auregan n'est plus qu'elle-même, le médecin. Quoi qu'elle n'est jamais totalement objective. Elle est très impliquée, dans cette histoire, et ce, qu'elle le veuille ou non. De toute façon, elle n'a aucune envie de changer cela, elle veut croire que c'est positif uniquement. Auregan doit serrer les dents pour ne pas ouvrir la bouche. Elle attend patiemment que Luke ait terminé son petit récit avant de poser la question qui lui brûle les lèvres. « Il t'a parlé des cours qu'il donne pour ... te proposer d'y aller ? » Elle hausse les sourcils, un peu éberluée. Comment est-ce qu'il peut avoir eu l'idée de proposer ça à un gosse ? Mais elle n'en est pas encore tout à fait sûre. Peut-être qu'elle s'est elle-même faite cette idée. Peut-être que Luke porte un intérêt à ces cours uniquement parce qu'il en a entendu parler. De Noah lui-même. Oh, il l'entendra à propos de ça. Elle n'est pas contre qu'il donne des cours de tirs, mais pas à n'importe qui non plus. Luke n'a pas besoin de savoir tirer ... si ? Enfin, encore une fois, elle n'est pas là pour le réprimander. Et elle part du principe que Luke est assez mature pour faire ses propres choix. Avec tout ce qui lui est arrivé depuis le début de tout ça, il a forcément mûrit d'un coup. Il est presque aussi âgé qu'elle, à présent.

« Donc si j'ai tout compris ... tu veux participer à ces cours ? » Lui demande-t-elle, tout à fait sérieusement. Elle tâche de ne pas paraître sur le point de l'engueuler ou de lui faire la moral. Ce n'est pas son but, et certainement pas non plus son intention. Et si elle se montre - malgré elle ou de manière consciente - qu'elle n'est pas vraiment pour cette idée, elle risque de le braquer. Et braquer Luke une fois est assurément suffisant pour le braquer définitivement. Autant éviter les dégâts tant qu'elle le peut encore. Brusquement, Auregan fait quelques pas sur le côté pour attraper la chaise coincée derrière son bureau. Puisqu'elle est sur roulettes, elle la pousse jusqu'à Luke, ou presque. « Assieds-toi s'il te plaît, tu me donnes le tournis. » Il a l'air d'un lion en cage, là. Alors que, bon sang, il est très bien dans cette zone. Il n'a aucune raison de se sentir ... emprisonné. Ce n'est pas le but. Le but, c'est qu'il soit en sécurité. Et c'est parfaitement réussit, il n'y a pas de raison de se faire du soucis. Tout va très bien se passer, du moment qu'il n'essaye pas de sortir de là ... « En tout cas, si je suis bien sûre d'une chose, c'est que tu peux faire confiance à Noah, Luke. Il n'est pas méchant, il essaye juste de faire au mieux pour tout le monde. Mais il a ses petits défauts ... et, entre autres choses, il est vrai qu'il s'emporte un peu vite ... » Un peu ? C'est un euphémisme. Mais pour les causes qui lui tiennent à cœur - et celle-là en est définitivement une -, il peut très vite s'enflammer. Cela ne fait pas pour autant de lui une mauvaise personne. Au contraire, cela montre à quel point il est dévoué. Ses principes, il ne les abandonnera jamais et cela en est une preuve incontestable. Il faut que Luke le réalise.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Sam 2 Jan - 17:41

Take a break
Auregan & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

Luke était certes égoïste, mais pas au point de monopoliser et polluer tout le temps libre d'Auregan avec ses petits soucis personnels. Il adorait ces moments reposant en sa présence, mais une fois encore la respectait bien trop pour l'empêcher de se reposer quand elle le pouvait. Être médecin par les temps qui courent n'avait sans doute jamais été aussi éprouvant. Luke n'en était pas un et pourtant, il avait vu comment les gens se comportaient avec eux, comme s'ils détenaient la plupart des réponses, que cela soit en lien avec la médecine ou non d'ailleurs. Et inconsciemment, Luke agissait comme tous les autres membres de la zone, la preuve : il aurait pu parler de ses inquiétudes à un autre adulte de la zone, mais non. Il avait choisi Auregan, l'un des médecins de la zone. Tant de tensions sur leurs épaules, même pour une personne forte comme elle l'était, n'était tout simplement pas bon. Pour l'heure et par chance, l'infirmerie était déserte, une urgence pouvait très bien arriver d'un moment à l'autre, aussi fallait-il régler le soucis "Luke Harrison" le plus rapidement possible. Ce que le plus jeune avait besoin, il ne tarda pas à l'entendre de la bouche d'Auregan : il pouvait avoir confiance en Noah et même si au plus profond de lui, le doute persistait, l'entendre de la bouche de la rousse et pas d'une autre avait quelque chose de réconfortant, de vrai. Elle connaissait sans doute Noah mieux que quiconque dans cette zone, elle savait de quoi elle parlait et ne pouvait en aucun cas se tromper. Luke s'était fait que trop souvent embarqué et manipulé par des adultes dont les intentions n'étaient pas toujours les plus nobles. C'était triste à dire, mais ré-expérimenter cela avec Noah ne l’enchantait guère, vraiment... Mais si elle lui disait que c'était quelqu'un de fiable, alors il n'avait plus aucune raison de craindre quoi que ce soit...

« Un peu vite... » se contenta-t-il de répéter dans un murmure l'air pensif quand elle lui confirma que Noah avait la fâcheuse tendance à s'emporter un peu vite. Il était clair qu'il s'agissait d'un euphémisme. Luke avait faillit faire une crise cardiaque devant le portail, alors que c'était la première fois qu'il avait eu réellement affaire à lui. Mais étaient-ils si différents... ? Luke passaient sont temps à hurler dès que les choses s'envenimaient, à reprocher aux autres des tas de choses sans jamais se remettre en question avant que ça n'explose totalement... « J'ai du mal à comprendre comment il pense. D'un côté je me dis que ça sera vraiment cool. De l'autre, je me dis que si j'ai pas réussi à me faire expulser à cause du trou sous la barrière, cette histoire de cours de tir dans la zone pourrait régler le soucis une bonne fois pour toute... Tu crois que Noah veut me dégager de la zone ? Parce que Fwakes je sais qu'il attend que ça... » A Fwakes... L'être humain le plus détestable de la zone aux yeux de Luke. Même Zachary n'arrivait pas à le répugner à ce point, c'était pour dire.

« Désolé » Dit-il plus mécaniquement que par pure politesse. Attrapant le dossier de la chaise, il venu prendre place dessus à califourchon avant de se remettre remuer nerveusement avec, une chance que la dite chaise soit sur roulettes. « Bien sûr que je veux participer à ces cours, s'ils existent vraiment ! Savoir tirer... C'est la base de la survie. Je sais déjà m'en servir, mais s'il y a moyen de se perfectionner alors je le fais sans hésiter. Ça serait carrément cool... Indispensable même... ! Tu penses pas ? Tu penses que c'est une mauvaise idée ? » Contrairement à Luke, Auregan en semblait pas partager son excitation à l'idée que de tels cours puissent exister au sein de la zone 51. « ...Tu... N'étais pas au courant ?» Étrange, Luke pensait que vu la relation que la rousse entretenait avec le militaire, elle aurait été au courant de tout cela. Mais il se trompait et petit à petit, Luke se redressa, plus tendu et mal à l'aise que jamais. Il se rendait soudainement compte qu'il venait de parler du secret de Noah. N'était-il pas censé le garder secret justement ? Venait-il de briser l'accord qu'il avait passé avec Noah ? Et pire que tout, avec Auregan ? Il était évident que les deux adultes allaient avoir une discussion à ce sujet là et si Noah apprenait que Luke avait déjà craché le morceau aussi facilement, accepterait-il toujours de lui apprendre à se perfectionner au tir ? Bordel, avait-il déjà tout foiré avant même de commencer. «...Tu vas pas lui dire que je t'en ai parlé hein ? » Demanda-t-il sur un ton légèrement froid et austère, le regard bien ancré dans celui d'Auregan. La confiance qu'il avait placé en elle était bien supérieure à toutes celles des autres adultes de la zone. En fait, à part Ezeckiel, Maebh et elle, personne d'autre n'avait su s'attirer sa sympathie, pas même Noah. Le respect, le militaire l'avait mais la confiance, pas le moins du monde. Ce genre de chose se méritait.


© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Ven 8 Jan - 16:30

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Luke semble en avoir sur le cœur. Et le fait de pouvoir en parler ne pourra que lui faire du bien. Alors c'est avec autant de patience que possible qu'Auregan écoute ce qu'il a à lui dire. Tout ce qu'il a à lui dire. Même ce qui concerne Noah, à qui il semble vouer une certaine aversion. Enfin, peut-être pas de l'aversion, ce serait aller loin. Mais ce n'est définitivement pas de la confiance qu'il semble ressentir pour lui. Loin de là. « Noah ne veut pas, et ne te dérangera pas de la zone, Luke, tu n'as pas à t’inquiéter sur cela. » Et, de toute façon, qu'importe ce qu'ait bien pu faire Luke pour s'attirer les foudres de Noah, Auregan n'autorisera jamais qu'on le foute dehors. Il a beau avoir indéniablement mûri en un temps record avec tout ce qui lui est arrivé, il reste un gamin. Un gamin apeuré et faible. Qui, effectivement, aurait toutes les raisons de vouloir prendre ces cours de tir. Bien qu'Auregan reste encore quelque peu sceptique sur ce que cela pourrait lui apporter, hormis une technique qui, elle l'espère, ne lui servira jamais. Après tout, ils sont en sécurité dans la zone, n'est-ce pas ? Luke plus qu'un autre parce qu'il n'a tout bonnement pas le droit d'en sortir. En toute logique. Le jeune homme semble changer d'attitude, lorsqu'il se rend compte de la surprise d'Auregan. Et elle se maudit pour n'avoir pas été plus neutre. C'est son rôle, d'être neutre et d'écouter sans jugement aucun. Enfin, c'est le rôle qu'elle s'est vue attribuée. A la base, elle est chirurgienne, elle.

Mais il faut qu'elle rattrape sa gaffe. Tout de suite. « J'étais au courant, si. » Elle lui sourit, espérant ainsi apaiser la tension qui vient de s'accumuler en un temps record et sans même qu'elle s'y soit préparée. « Rien de ce que tu me dis ici ne sortira de cette pièce. Je sais que ... la situation ne s'y prête plus vraiment mais j'estime être toujours soumise au secret professionnel et tout ça. » C'est, après tout, une des conditions pour que la petite société qu'ils essayent désespérément de recréer dans la zone fonctionne. C'est encore un peu bancal sur certains sujets et il se peut qu'elle possède des failles encore insoupçonnées mais, dans l'infirmerie au moins, Auregan veille à ce que tout se passe bien. Elle n'est pas là pour écouter les commérages et tout rapporter ensuite à ceux qui lui tombent sous la main. Non, certains droits fondamentales doivent résider et celui-là en fait partie. Luke lui raconte des choses qui n'ont peut-être aucun rapport avec sa santé mais il n'empêche qu'Auregan n'ira pas le répéter s'il ne le souhaite pas et n'en fait pas la demande expresse. « Tu peux me parler de tous les sujets que tu veux, cela restera entre nous. » A moins qu'il ne projette une évasion, ou une connerie du genre. Mais ils n'en sont pas encore là et Auregan, elle aussi, lui accorde une confiance aveugle. Elle veut croire que Luke est une personne bien qui ne cherchera jamais, absolument jamais, à nuir au bon fonctionnement de la zone. Maintenant, il faut qu'il accepte l'idée que c'est aussi le projet de Noah : faire en sorte que cela marche, ici.

« Et pour en revenir à cette histoire de cours, je ne dis pas que c'est une mauvaise idée. Je ne suis juste pas certaine de sa ... Nécessité. » A son tour, Auregan va s'asseoir. Elle, se contente néanmoins de poser ses fesses sur le bureau, pas très loin de Luke. Elle est toujours face à lui et peut continuer à l'observer, espérant que ses mots aient fait effet et qu'il ne se soit pas définitivement braqué. Il ne manquerait plus que cela ... La jeune femme passe une main lasse sur son front, avant de les reposer sagement sur ses genoux. Ce n'est pas le moment de se laisser aller devant Luke, ou de montrer un quelconque signe de faiblesse. S'il est là, c'est pour entendre ses conseils et lui faire part de quelques informations qu'il a jugées utiles de lui partager, pour une raison ou pour une autre. « Mais si tu juges que tu veux le faire et que cela pourrait t'être nécessaire, alors fais-le. » Après tout, encore une fois, elle n'est pas là pour le juger. Et elle ne peut en rien contrôler ce qu'il fait ou ce qu'il ne fait pas, comment et pourquoi. Et, en attendant, elle se rappelle d'un détail qui l'a interloquée, un peu plus tôt ... « Pourquoi est-ce que tu dis que Fawkes veut te dégager ? » C'est ... étrange, comme affirmation, non ? Et Auregan est on ne peut plus intriguée. Elle veut savoir ce dont il retourne. Enfin, si Luke veut bien lui en parler bien sûr. Parce qu'elle ne peut pas le forcer non plus.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Lun 11 Jan - 1:25

Take a break
Auregan & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ


Auregan semblait porter une confiance aveugle en Noah et d'un sens, Luke l'enviait, car lui aussi aurait aimé partager ce sentiment avec le militaire. Mais pour l'heure ce n'était pas le cas, réellement pas. « Si tu le dis » . Se montrer insolent avait toujours été l'un de ses plus gros défauts, surtout quand il se sentait en tord comme ça. Non pas qu'il voyait en Auregan une menace, loin de là, disons que cela restait inconfortable comme situation pour le garçon, qui semblait avoir rompu l'accord de complicité dans lequel Noah l'avait plongé. Il avait confiance en Auregan, pourtant ces nombreuses affirmations ne réussirent pas à le sortir totalement de cette méfiance dans laquelle il venait tout juste de se retrancher. A partir de maintenant, il allait devoir réfléchir à deux fois avant de parler. Impulsif, il l'avait toujours été tout comme son côté têtu qui lui avait souvent joué des tours. Il fallait que sa change, il n'allait pas pouvoir continuer en étant aussi... Prévisible et faible. Il se contenta donc d'acquiescer silencieusement tout en jouant nerveusement de ses mains, le regard fuyant et à l’affût de la moindre personne qui rentrerait dans l'infirmerie. Partager ça avec une personne oui, mais deux c'était hors de question. « Ok merci. »  Furent ces simples mots pour la remercier du temps qu'elle lui accordait. C'est vrai que cela n'était pas la première fois que Luke venait lui parler de ses petits embarras, il ne savait même plus à quant remontait la première fois qu'il était venu lui en parler. Cela semblait si... Naturel, comme s'il avait toujours pris appuie sur l'épaule de la rousse quand les choses allaient mal.

Plus les minutes passaient et plus Luke regrettait d'avoir dérangé Auregan avec ces soucis personnels. Devant sa fatigue, le plus jeune venait de réaliser une chose essentielle : Auregan aussi, pouvait avoir des soucis. Car oui aujourd’hui plus qu'un autre jour, elle semblait être préoccupée par quelque chose ou du moins épuisée par quelque chose. Le garçon se sentait un peu coupable dans tout cela. Il espérait juste que ce n'était pas lui qui la fatiguait. Il était souvent dans l'infirmerie, à traîner, parler, pleurer, dormir... Et au vu du peu de gens qui arrivaient à l'apprécier dans cette zone, il se disait qu'Auregan aussi devait se faire violence pour le supporter à longueur de journée. La tête légèrement baissé, il regardait Auregan du coin de l’œil sans vraiment savoir quoi ajouter de plus au risque d'en dire trop. Il en avait déjà beaucoup dit et ne voulait pas ressortir une connerie qui risquerait de la désespérer pour de bon. Mais ces cours étaient une opportunité si rare... On lui avait toujours dit de ne jamais faire quelque chose qu'il regretterait par la suite et ne pas participer à ces cours... Il se savait, il le regretterait. « Je pense que je vais le faire. Oui. »  Une conclusion qu'il ne pensait pas prendre aussi vite et qui pourtant venait de quitter ses lèvres de façon totalement monotone.

Fawkes semblait avoir piqué sa curiosité, il ne savait pas réellement pourquoi, mais se contenta de relever un peu la tête quant elle lui posa cette fameuse question. Pourquoi Fawkes voulait-il le virer. Il y avait tant à dire sur le sujet que Luke ne savait même pas par où commencer. Réfléchissant quelques secondes, il finit par s'avachir de tout son poids sur la chaise : « Parce que j'ai fait pas mal de conneries et que je crois que je lui sors par les yeux. En fait non... Je le crois pas. Il me l'a dit. Plusieurs fois. Mais façon c'est un con, je l'aime pas et c'est réciproque. S'il venait à se faire bouffer je le pleurerais pas. » Des paroles crues et pourtant, pas un remords ne fit tressaillir sa voix. Luke ne le détestait pas au point de souhaiter sa mort, non, mais ne serait en rien affecté par celle-ci. Bien au contraire, cela serait comme un soulagement. La zone avait bien d'autres piliers pour que sa vie ne soit qu'insignifiante quant au bon déroulement des choses ici. C'était malheureux, mais les gens mourraient, c'était ainsi et Luke ne l'avait que trop appris durant ces dernières années. Comme toujours, c'était les meilleurs qui partaient en premier, laissant leur place aux plus crevards des survivants : comme par exemple Fawkes. « Et je sais déjà ce que tu vas me dire : qu'il n'est pas vraiment comme ça, qu'il fait juste ce qu'il a à faire pour assurer la sécurité des habitants de la zone. Pour que tout fonctionne correctement. Mais je m'en branle. C'est un con. Je vois pas en quoi me donner des coups de pieds au cul et toujours prendre parti contre moi va changer quelque chose au bon fonctionnement de la zone. Il a une dent contre moi c'est tout. Et tout ça pour qu'au final, ce soit Noah qui me chope dans un coin pour faire genre, il va me virer de la zone. Si Fawkes n'est même pas capable de gérer un gosse comme moi, je me demande bien pourquoi on lui donne autant de responsabilité dans c'te zone. »

Le méthode de Fwakes pour essayer de se faire respecter l'avait toujours laissé de marbre. Même les surveillants dans son ancienne école se faisaient plus respecter que ça... Mais il fallait bien avouer que Fwakes ne savait clairement pas si prendre. « Ça serait pas plus simple de me demander direct pourquoi je fais telle ou telle connerie ? Parce que oui elles sont justifiées »  commença-t-il en haussant légèrement le ton. « La plupart du temps »  Ajouta-t-il bien plus doucement entre ses lèvres pour ne pas que cela soit le plus important de sa phrase. « Et souvent... C'est pas moi qui commence ! »  Renchérit-il en laissant échapper un petit rire de sa gorge serrée par le mensonge. « Non je m'étale pas volontairement dans le potager de la zone pour niquer cinq plants de tomate entier. Je sais ce que sa représente comme nourriture, je suis pas con. Non, je vo... prend pas des trucs dans la réserve égoïstement. Ça a toujours une utilité derrière et pas forcément pour moi. Non, creuser des trous sous la barrière n'est pas mon occupation n°1 et ce n'est pas non plus parce que leurs règles débiles m'empêchent de sortir... Ça j'ai su l'accepter depuis le temps que je me suis coincé ici comme un con. »  C'était indéniable, Luke avait des remords. Il était conscient qu'il avait fait le con, mais pouvait-on réellement lui en vouloir ? Ce n'était pas de sa faute s'il s'entendait mal avec les autres jeunes au point de se battre constamment si ? Peut-être que si... Peut-être ne se remettait-il plus suffisamment en question et que cela l'avait rendu insolent... Exaspérant. D'un soupire, il venu à son tour passer une main lasse dans sa chevelure brune pour l'ébouriffer doucement  : « Parfois je me dis juste que j'aurais dû écouter les gens qui me disaient que c'était une mauvaise idée cette zone... A part emmerder tout le monde, être un boulet et ne rien faire de mes journées... Je vois pas l’intérêt d'être ici... Si ce n'est que pour devenir faible et crever dès que je remettrai un pied dehors, seul. »  Fatalité quant tu nous tiens. A côté d'Auregan ou de Noah, quel rôle avait-il jouer ici, si ce n'était que celui du gamin chiant ? Apportait-il au moins quelque chose à la zone ? Quedal. Il ne servait absolument à rien. Il était tout bonnement inutile. Auregan aidait, soignait et sauvait des gens. Noah aussi, à sa façon. Que Luke pouvait les envier...



© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Mer 13 Jan - 22:35

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Quoi qu'il se soit passé depuis le début de l'épidémie, et quoi que l'on puisse en dire, Luke reste un adolescent avant toute chose. Il ne peut, certes, qu'avoir mûri. Il a vu beaucoup trop de choses pour rester celui qu'il était autrefois, pour avoir garder toute son innocence et sa capacité à relativiser, à voir le bon dans le mauvais. Mais Luke reste un adolescent. Le fait d'avoir mûri ne change pas tout, et cela ne change presque rien à cet aspect là de sa personne. Il a toujours un peu tendance à imaginer que les gens lui en veulent - et il n'a peut-être pas tort parfois -, à croire que les gens sont contre lui. Il paraît évident qu'Auregan ne pourra rien dire pour lui faire changer d'avis sur Noah. Ni sur Fawkes si elle en croit ce qu'il lui dit ensuite. En même temps, en ce qui concerne Fawkes, elle n'est pas sûre elle-même de pouvoir expliquer en quoi il n'est pas un con. Certes, depuis qu'elle est là, elle a bien vu qu'il est loin d'être inutile. Qu'il est même primordial au bon fonctionnement de la zone. Mais il n'en reste pas moins un con : sur ce point, elle est d'accord avec Luke. Elle ne va pas pour autant aller lui dire, au risque d'empirer sa vision de cet homme. Ce n'est pas son but, et ce serait bête de sa part d'en arriver là. Pour gagner la confiance de Luke, elle ne veut pas avoir à en arriver là. Surtout pas. « Tu ne peux pas savoir ce que j'allais dire. » Pour adoucir la portée de ses propos, Auregan les accompagne d'un sourire. Ce n'est pas un reproche, juste une constatation. Non, il ne peut pas deviner. Et il est plutôt à côté de la plaque ; elle ne lui aurait pas dit ça. Bon, elle n'aurait pas non plus dit l'inverse mais quand bien même, il ne peut pas prétendre pouvoir lire dans les pensées des autres.

C'est peut-être, finalement, sur cela qu'il doit travailler, et à cela qu'il doit réfléchir : il n'est pas dans la tête des gens. Jamais. « Je ne sais pas quoi te dire de plus, tu n'apprécies ni Noah, ni Fawkes et c'est ton droit le plus strict. Ils sont peut-être remontés contre toi, ils ont peut-être envie de te faire dégager de la zone. Mais crois-moi : tu ne partiras pas d'ici tant que je serai là pour l'en empêcher. » Il est hors de question qu'elle laisse un truc pareil se produire. Même si elle doit s'engueuler avec Noah pour cela, même si elle doit se mettre tous les habitants de la zone à dos - mais ça n'ira bien sûr jamais jusque-là -, elle ne les laissera pas virer Luke. Quitte à se barrer avec lui si ça tourne vraiment mal. Mais, encore une fois, jamais ça n'ira jusque-là. Personne n'en est à ce point. Et Luke a beau être persuadé du contraire, Noah n'est pas le genre d'homme à laisser un gosse se balader seul dans la nature avec pour seule compagnie les zombies qui lui veulent la peau. Littéralement. « Je sais que tu n'es pas con, Luke. Et s'il y a bien autre chose que je sais c'est que tu ne sers pas à rien. » Elle donne surtout l'impression, là, de trouver réponse à tout et de jouer les lourdes incapables de lâcher prise. Mais elle doit trouver un moyen de le rassurer, de lui faire ouvrir les yeux sur la personne qu'il est vraiment. Elle n'est pas psychologue, elle n'est pas douée du tout pour parler de ses émotions, de ses sentiments. Alors partager ceux d'autrui, pire devoir s'identifier à eux et essayer d'être psychologiquement aidante, c'est une frontière qu'elle n'a jamais franchie. Elle n'a jamais réussi, mais n'a jamais vraiment essayé non plus. Cette fonction de quasi psychologue, elle est toute nouvelle pour elle. Elle ne remonte qu'à son arrivée dans la zone. Peut-être même à plus tard que cela encore, au retour de Noah.

Consciente de marcher sur une corde raide et d'être au bord d'un précipice vis-à-vis de Luke, Auregan essaye de rattraper le coup. De faire mieux. D'être mieux. Elle se penche légèrement en avant, posant ses coudes sur ses cuisses et liant ses mains devant elle, le tout dirigé vers le sol. « Tu ne vas pas devenir faible puisque tu vas t'entraîner à tirer. Et tu n'as pas besoin de remettre un seul pied dehors ... pour l'instant. » Et pour longtemps, elle l'espère. « Tu sais, je ne citerai pas de noms, mais il y a des gens, ici, qui en font beaucoup moins que toi ... » Piètre tentative de plaisanterie qui ne marchera peut-être même pas avec Luke. Lui qui a l'air si remonté, à cet instant précis. Elle ne sait plus quoi dire pour le rassurer. En fait, elle ne sait même plus si c'est de ça dont il a besoin. Ou s'il voulait juste qu'elle l'écoute silencieusement se défouler. Avant de repartir tel qu'il est venu : discrètement. « C'est toujours comme ça l'était avant : tu dois prendre le temps de réfléchir à ce que tu veux vraiment faire. C'est quoi, ton but ? Qu'est-ce que tu aimes faire ? Jardiner ? Chasser ? Courir ? Soigner des blessures ? Ecouter ceux qui ont besoin de te parler ? » C'est peut-être de ça, finalement, dont il a besoin : trouver son but. Trouver ce à quoi il peut vraiment servir. Quelque chose qui lui plaise et pas quelque chose qu'on lui oppose comme ça, sans lui demander son avis et sans même chercher à savoir si cela l'intéresse un minimum. C'est un peu le fonctionnement de la zone, mais Auregan espère sincèrement que les choses changeront avec le temps. Deviendront mieux et plus fonctionnelles.

Pour l'heure, c'est un autre problème qu'elle a entre les bras. Une petite brindille parmi les branches. Un Luke complètement perdu qui pourrait bien faire une connerie - une vraie, cette fois - s'il n'est pas un tant soit peu aidé. L'écouter parler ne suffira pas. Mais elle ne sait pas non plus si ce qu'elle fait et dit est juste. Que peut-elle faire de plus ? Au final, c'est à Luke de lui faire savoir ce dont il a besoin. Réellement besoin. « Dis-moi ce que je peux faire pour toi, je suis toute ouïe. » Mais avant cela, elle continue sur sa lancée. « Si tu veux qu'on discute de ce que tu peux faire dans la zone ... je pense pouvoir te faire une liste complète. Ça va de la maintenance ménagère à la maintenance technique au garage. En passant, bien sûr, par bien d'autres choses : la cuisine, le jardinage, le listing de tout ce qui entre et sort, ... et je pourrais presque continuer des heures comme ça. » Bon, ce n'est peut-être pas du tout ce qu'il lui fallait mais elle y aura mis du coeur. Et elle n'est pas certaine de pouvoir faire plus. Ou, en tout cas, de pouvoir faire mieux. A présent, c'est à Luke de le guider. Rien qu'un peu. Elle s'en voudrait de le laisser dans un tel état, perdu et persuadé de n'être d'aucune utilité. Parce que ce n'est pas vrai, ils ont tous leur place ici. Chacun a sa place, sa fonction. Il ne manque plus qu'à Luke de la trouver. Auregan veut y croire. Elle y croit.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Sam 30 Jan - 17:50

Take a break
Auregan & Luke
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. Δ

Le moins que l'on puisse dire, c'était que Luke n'était plus tout à fait à l'aise devant la rousse. Chose étrange, quand on savait que l'infirmerie était habituellement l'endroit où il se sentait comme chez lui. Il fallait croire que même le calme qui régnait sur les lieux n'arrivait pas à faire retomber cette nervosité grandissante qui lui faisait sautiller vigoureusement les jambes. C'est vrai, il ne pouvait pas savoir ce qu'elle allait dire et pourtant l'entendre lui sortir cette phrase le conforta dans l'idée qu’elle comptait bel et bien lui dire la même chose. Peut-être pas en utilisant les mêmes mots, mais le sens aurait été sensiblement le même. Les adultes avaient tendances à faire ça, penser quelque chose mais en affirmer le contraire. Peut-être pour ne pas admettre le fait que les enfants avaient des prédispositions épatantes pour interpréter les choses, simplement mais efficacement ? En parallèle des adultes qui eux, avec leurs expériences et leur maturité, avaient toujours tendance à  vouloir tout compliquer. Comme si la vie n'était déjà pas suffisaient compliquée... Luke n'était pas psychologue, ça non. Mais depuis toujours, il vivait avec cette empathie sur-développée qui lui pourrissait clairement la vie. Sans trop de difficulté, il arrivait à se mettre à la place des gens et à défaut de ne pas savoir ce qui leur passait par la tête, Luke n'avait aucun mal à ressentir ce qui leur cœur traversait. Luke était trop émotif. Luke avait la fâcheuse tendance à tout prendre au pied de la lettre, surtout quand il s'agissait de reproches à son égard. Où qu'il aille, le brun ne passait généralement pas inaperçu, d'une part car il parlait fort, mais également car il n'hésitait jamais à hurler son mécontentement. Il avait besoin de s'exprimer pour avancer, tout comme il avait besoin d'être écouté pour subsister. Grâce à la patience d'Auregan, Luke avait pu soulager une partie de son esprit torturé qui l’empêchait de dormir sur ses deux oreilles et pour cela, il ne la remercierait jamais assez. « Je compte pas t'entraîner là dedans. Je peux le gérer. T'as assez de soucis comme ça. On en a tous suffisamment pour, en plus, vouloir se préoccuper de ceux des autres. Tu crois pas ? » Étrangement, Auregan semblait approuver le choix de Luke, celui de participer aux cours de tir dispensés par Noah. Partagé entre le soulagement et l'inquiétude, Luke ne parvenait plus à se situer par rapport à tout cela. Pensait-elle réellement que c'était une bonne idée, ou bien le disait-elle uniquement pour lui faire plaisir ? Sans doute un peu des deux...

« Je sais qu'il y en a qui font rien... Mais je supporterais pas d'attendre comme eux. » A vrai dire, Luke ne voyait même pas pourquoi ce type de survivants étaient encore autorisés à vivre ici. A ses yeux il ne s'agissait que de parasites. Ils gâchaient des ressources, occupaient des lits et tout ça pour quoi ? Pour qu'ils aident à la lessive une fois dans la semaine ? Quelle douce connerie... Luke lui, avait les dents longues, jamais il ne se contenterait comme eux du peu de connaissance qu'il possédait déjà. Il ne manquerait plus qu'il stagne mentalement pour faire partie de la nouvelle génération d'adultes complètement stupides et incompétents. Il ne l'accepterait pas. Luke voulait apprendre. « Pourquoi est-ce qu'on devrait se contenter d'un seul rôle ? Pourquoi on pourrait pas être utile sur plusieurs fronts en même temps ? Pourquoi le mec qui sait cuisiner devrait se contenter de faire la bouffe pour tous les habitants de la zone ? C'est vrai quoi, on a rien à foutre de la journée... Nous, on a rien à foutre...» Précisa-t-il en se désignant de la main, généralisant son cas avec tous ceux des adolescents présents dans la zone. « Je m'en fous de faire des choses que j'aime pas, tant que ces choses là sont vraiment utiles... Pas comme les cours à deux balles qu'on nous impose pour notre soi-disant éducation. J'en ai rien à battre moi, de savoir que le sinus d'un angle est le rapport de la longueur du côté opposé à cet angle par la longueur de l'hypoténuse. » D'une moue faussement amusé, Luke venu secouer nerveusement la tête. « Sérieux... En quoi ça va me servir pour ouvrir un crâne en deux ou me sortir d'une galère infernale ? A part sortir ça et espérer faire rire les zombies pour pouvoir filer en douce, j'vois pas bien... » Comme à son habitude Luke s'était emballé, une fois de plus. Qu'il pouvait désapprouver la logique de certains habitants de la zone, ceux qui s'obstinaient à vouloir rétablir la vie comme elle avait pu exister un jour. Ce qu'ils ne semblaient pas vouloir comprendre, c'était que ce temps là était révolu. Toutes ces choses que Luke avait commencé à apprendre à l'école, peut-être que cela lui aurait servi, mais dans le cadre d'études supérieures. Malheureusement, le brun ne pensait pas survivre jusque là. « Tout ce que je veux dire... » Repris-t-il après avoir soupiré profondément : « C'est que je veux apprendre suffisamment de choses pour ne pas à avoir à dépendre des autres. J'aimerais tout connaître, pouvoir être capable de... Retaper une bagnole en ruine, apprendre à me nourrir avec de la verdure, me rattacher les deux doigts, j'en sais rien...! Survivre sans forcément devoir passer ma journée à courir après un lapin tout aussi maigre et malade que moi alors qu'y a des tas d'herbes à la con, là dehors, qui servent même de médocs et qui n'attendent que qu'on les utilise ! J'le sais qu'y en a, mais je serais incapable de les utiliser correctement... Et ça me gave. » Si cela ne tenait qu'à Luke, il deviendrait à la fois médecin, militaire, cuisinier ou encore mécano. Bien évidement, cela étaient impossible et il le savait très bien, mais l'un des plus gros défaut du garçon étaient sans doute de se surestimer, ou peut-être d'avoir les yeux plus gros que le ventre, à toujours en vouloir plus et ne jamais réussir à se contenter de ce qu'il avait déjà à sa disposition. Luke voulait tellement être plus que le simple adolescent râleur qu'il était...

« Tu peux m'apprendre à faire des points de suture plutôt ? » Non pas que toutes les propositions que lui avait balancé Auregan ne lui plaisaient pas... Disons juste que là, il n'avait vraiment pas envie de se taper le listing complet des réserves de la zone. Mais vraiment pas. D'autant plus que la tentation de voler quelques biens serait bien présente. C'était plutôt cash, Luke en avait conscience, mais depuis le temps qu'il traînait dans l'infirmerie à essayer de gratter des astuces par-ci par-là, l'occasion de lui demander se présentait enfin à lui. Aussi avait-il sauté sur l'occasion. Luke voulait en apprendre plus sur la médecine et l'art de soigner les gens et cela, malgré sa phobie du sang. Avec tous les événements récents, Luke avait du s'y accoutumer et même si par moment cela restait insupportable, il réussissait à ne plus tourner de l’œil aussi rapidement. Comme il le disait si bien : il combattait le mal par le mal. A force de patauger dedans, Luke finirait bien par s'y habituer, c'était évident. « Ou... Encore m'apprendre un peu tous les instruments que tu utilises pour soigner, opérer ? Je sais qu'on peut les plonger dans l'eau bouillante pour les stériliser ? Ou un truc du genre ? Une fois... J'étais dans un groupe et un type avait perdu masse de sang... » Il déglutit, se remémorant douloureusement cette scène pour le moins cauchemardesque. Même s'il aurait voulu l'oublier, Luke revoyait tout dans les moindres détails...

Il faisait un froid de canard, le ciel était d'un gris menaçant mais qui s'accordait parfaitement à l'ambiance chaotique des événements. Luke était en compagnie d'une demi-douzaine de survivants, tous raides comme des poteaux, les regards à la fois horrifiés et fascinés sur cet homme qui agonisait lentement, allongé sur le sol une jambe en moins. Cela était la première fois que le brun avait vu quelqu'un se faire amputer devant lui... Sans aucun matériel adapté. Tout s'était passé rapidement et pourtant, cela lui avait semblé durer une éternité. Entre les hurlements de douleur de cet homme et ceux de désespoir de sa femme, Luke n'avait pas trouvé le courage nécessaire en lui pour s'obliger à regarder la boucherie jusqu'au bout. Il s'était forcé de porter son attention sur la fenêtre, s'assurant qu'aucun zombie ne viendrait se joindre à la fête. Une chance pour eux, il pleuvait des cordes ce jour là et cette pluie diluvienne semblaient étouffer comme il le fallait ces cris d’agonie qui ne semblaient pas vouloir cesser.


Tout était intact dans sa tête, les images, le son, cette odeur particulière du sang, semblable à une odeur de fer ou quelque chose de métallique et âpre dans sa gorge. Reprenant peu à peu conscience que cela devait bien faire un bon moment qu'il regardait dans le vide, il se redressa sur sa chaise. « Ils... Avaient fait une espèce de perfusion faite maison... Sur le coup j'avais pas bien compris ce qu'ils voulaient... Avant qu'on me demande mon groupe sanguin. Pas de bol pour moi... Je suis O+... Je le sais, j'ai passé un long séjour à l’hôpital avec mon père. Avant... Avant tout ça. J'avais juste pas compris... » C'est un petit rire angoissé qui s'échappa de sa gorge serrée. Luke ne savait même plus pourquoi il parlait de son passé à la rousse. Passé qu'il s'était pourtant évertué d’enterrer bien profondément dans son cœur. Il fallait croire qu'Auregan avait ce don sur lui, réussir à le faire s'ouvrir un peu plus aux gens... « J'ai... J'ai eu trop peur d'être contaminé en même temps que lui... Je voulais pas le faire. Il avait été mordu et même s'ils avaient coupé directement sa jambe, qu'est-ce qu'y pouvait m'assurer que je craignais rien... ? » On l'avait forcé. Dans le désespoir, les gens avaient tendance à réagir bizarrement. Il était évident que l'homme ne survivrait pas et pourtant sa femme présente sur les lieux avait été celle qui l'avait empoigné fermement au bras, pour lui expliquer les enjeux de la situation. Sauf qu'elle semblait oublier quelque chose de primordial : cela ne le concernait en rien. Qu'il pouvait s'en battre lui, de ce type ou de l'état de sa femme. Seulement, être un enfant sans protection parental était sans doute la pire chose qui puisse exister par temps d'apocalypse. Luke avait dû se contraindre de donner son bras, lui donner son sang.

Inconsciemment, Luke venu reporter sa main droite à l'intérieur de son coude coude gauche, où on avait planté la fameuse aiguille. Même s'ils l'avaient fait avec douceur, Luke en avait gardé une importante boursouflure, un hématome pour le moins imposant qu'il n'avait pu regarder sans pleurer les jours suivants. « Mais... Il est mort au bout de quelques heures... » Un long soupire de soulagement s'échappa de ses poumons tandis que le garçon remontait doucement son regard dans celui d'Auregan. « Il en est mort... Mais pas moi. »


© Gasmask

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Mar 2 Fév - 17:17

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Si Auregan prend sa casquette de presque-psychologue avec Luke, cela ne veut pas pour autant dire qu'elle en est une. Ou qu'elle en a les compétences, la patience et les caractéristiques. Elle fait comme elle peut, avec ce qu'elle a. Comme la plupart des opérations et diverses autres expérimentations à mettre en place ici. Ils n'ont pas grand chose, plus du tout le matériel ultra perfectionné d'autrefois. C'est, en quelque sorte, comme s'ils étaient retournés à une autre époque, à un autre temps. Quand tout cela n'avait même pas encore existé. Sauf qu'au lieu d'aller en avançant, ils continuent à reculons. Leur situation ne s'améliore pas vraiment, il n'est pas difficile de l'admettre même si on essaye de fermer les yeux sur cet état de fait. Quoi qu'il en soit, Auregan n'a aucun référentiel théorique sur lequel se reposer. En tant que fausse psychologue, elle ne sait pas où elle va. Elle ne sait pas ce qu'elle est censée dire ou ne pas dire. Bien sûr, quelques règles de bon sens s'imposent à elle de manière évident. Elle est capable d'agir de manière éthique sans pour autant avoir lu quoi que ce soit à ce sujet. Elle a bien feuilleté des magasines, des articles, à une époque. Mais c'est un temps révolu. Et cela remonte à il y a si longtemps qu'elle est bien incapable d'en redire quoi que ce soit de pertinent. Avec Luke, c'est compliqué. Parce que c'est un adolescent en pleine rébellion, mais qu'il est bien plus mature que cela en réalité. Du coup, il est compliqué de se positionner de manière claire et nette face à lui. Quelle attitude adopter ? Laquelle éviter à tout prix ? Auregan est incapable de le dire. Mais au fil des minutes qui s'écoulent, elle constate certaines choses, relèvent certains détails qui pourraient l'aider par la suite. Avec lui tout particulièrement. « C'est un peu ce à quoi je sers, moi. » Elle sourit, plus amusée qu'offensée. En même temps, elle n'a pas de quoi l'être ; Luke a fait une simple constatation. Et elle aussi, à vrai dire. Être médecin, ce n'est pas seulement avoir des connaissances purement scientifiques et être plus ou moins capables de réparer les blessures des uns ou des autres. C'est aussi de l'écoute. Du soutien. De l'empathie. Pas autant que certains autres métiers qui requièrent beaucoup plus ces caractéristiques, mais tout de même. Il est vrai que, ces derniers mois, son rôle s'est étendu. Elle a plus de poids sur ses épaules, mais elle ne s'en plaint pas. Ce serait hypocrite de sa part de le faire, alors que c'est ce qui la fait tenir avant toute chose. L'idée et le sentiment d'être utile. Ce besoin, ils l'ont tous. A un certain niveau, à une certaine échelle. Mais ils le possèdent tous.

Et Luke également puisqu'il vient de lui en faire part. De son envie d'être utile, et pas de rester les bras croisés à attendre que les choses se fassent d'elles-mêmes. Il n'est pas comme ça. Et elle peut tout à fait comprendre ce qu'il lui dit. Pour autant, elle ne lui en fait pas part tout de suite. Pour l'instant, elle préfère l'écouter sans rien dire. L'écouter et le laisser s'épancher sur ce qui le tracasse tant. A savoir son rôle dans la zone, parmi d'autres choses cela va de soit. Si elle n'est pas encore sûre d'être totalement fixée sur ce que Luke veut, Auregan a au moins le mérite, maintenant, de savoir l'une des choses qu'il ne veut pas. Il ne veut pas qu'elle cherche des explication à tout, et qu'elle défendre les uns et les autres lorsqu'il les accuse, ou leur attribue un peu de responsabilité à propos d'un sujet. Alors, elle se tait. Pour l'instant, elle se tait. Et, dans le silence, elle l'écoute. C'est peut-être de cela, dont il a besoin. Mais elle le découvrira qu'en tentant le coup. Avec un peu de chance, cela fonctionnera, et il réalisera qu'il y a toujours un moyen, pour lui, de se sentir utile sans pour autant mettre sa vie, ou celle des autres, en danger. Mais ce n'est pas en lui disant tout cela de manière aussi cash qu'elle arrivera à quoi que ce soit, elle le sait. Alors que Luke continue sur sa lancée - il faut dire qu'il est parti sur les chapeaux de roue - Auregan croise les jambes et continue de l'écouter. Ni plus, ni moins. Elle garde la bouche fermée, prête attention à chaque chose qu'il dit. Tout a son importance, dans ce cas. Et Dieu seul sait à quel point Luke avait besoin de se libérer de tout ça, de ce flot de paroles incessant. De toute façon, Auregan elle non plus n'a rien de mieux à faire. Si elle n'avait pas retrouvé Luke sur ce fauteuil, elle serait probablement en train de lire un livre, rien d'autre. Parce qu'il n'y a aucune urgence, aucune demande à traiter. Pour l'instant. Cela finira par arriver mais, pour l'heure, ils ont la paix tous les deux. Et il semble que ce soit une très bonne chose ; Luke avait besoin de s'exprimer et de faire entendre sa voix. Auregan ne peut s'empêcher de se sentir flattée à l'idée que ce soit ici, qu'il soit venu chercher tout cela. Dans l'infirmerie, auprès d'elle. Mais pour se sentir pleinement satisfaite, encore faudrait-il qu'elle réussisse à cerner les réels désirs de Luke, à les comprendre et à l'aider à les mettre en oeuvre. Il en a besoin. Et il l'a bien mérité.

« Alors tu dois essayer de trouver quelque chose que tu pourrais faire et qui te plairait vraiment. Quelque chose qui serait positif pour la zone et surtout positif pour toi. Tu finiras pas trouver ce qui est bon pour toi, j'en suis sûre. » Mais encore faut-il qu'il sache où trouver. Ici, dans l'infirmerie ? Ce serait assez délicat, de le laisser être au contact de ceux qui peuvent être psychologiquement très fragiles. Mais alors, où ? Aux cuisines ? Aux lessives ? Cela ne semble pas du tout être sa tasse de thé. Avec Noah, aux cours de tirs ? Pourquoi pas, après tout ? Si c'est ce qui lui plaît vraiment et si cela peut lui permettre de se sentir utile, cela ne peut pas être une si mauvaise idée. Il peut toujours fouiner, s'intéresser à divers sujets. Et il trouvera son bonheur, à un moment ou un autre. Mais en essayant trente secondes de se mettre à sa place, il n'est pas difficile d'imaginer les difficultés qu'il peut rencontrer. A son âge, on ne le prend peut-être pas au sérieux. A son âge, on a plutôt tendance à lui dire d'aller potasser ses cours de mathématiques plutôt que de s'essayer au tir, ou autre connerie du genre. Ce n'est pas simple, pas du tout. Elle doit bien l'avouer, Auregan est prise par surprise lorsque Luke parle d'apprendre à faire des points de suture et à utiliser les divers instruments qu'elle a en sa possession. Tant et si bien qu'elle reste silencieuse quelques secondes supplémentaires. Quelques secondes de trop, peut-être, mais il est compliqué d'agir différemment lorsque la surprise est le premier élément de réaction. Toujours est-il qu'elle comprend qu'elle ne peut, de toute façon, pas se permettre de lui dire non de but en blanc. Elle aurait l'air plus que jamais d'une belle hypocrite, avec ses promesses en l'air et ses propositions désormais tombées aux oubliettes. « Si c'est ce que tu veux ... pourquoi pas. » Il serait malvenu de sa part de refuser. Et puis, ce n'est pas une mauvaise idée ; Luke pourra toujours lui être utile en plus d'apprendre des choses vraiment utiles dans leurs conditions actuelles de vie. Si quelque chose devait arriver, elle s'en voudrait vraiment de ne pas avoir partagé un peu de son savoir avec lui. Il est le premier à lui faire une telle requête mais il est hors de question, de son côté, qu'elle s'arrêter à son âge. Peu importe l'âge qu'il a, il a tout autant le droit qu'elle d'avoir de telles notions. Alors, elle lui apprendra. Quelques trucs. Bien sûr, elle ne s'imagine pas un seul instant le laisser - pour le moment en tout cas - participer à une opération à risque ou à un entretien d'entrée d'un nouveau survivant. Mais elle peut déjà lui apprendre les bases, c'est le plus important, et c'est ce qui lui sera le plus utile.

« C'était risqué pour toi aussi ... en effet. » Après elle n'a peut-être pas assez de détails et d'informations pour peaufiner son argumentaire et pour confirmer cette hypothèse. L'aiguille utilisée était-elle stérilisée ? Difficile de trancher sur la question. Mais puisque Luke lui a demandé qu'elle lui enseigne quelques trucs, elle le fera. Et lui permettra d'en savoir plus sur toutes ces histoires, sur les risques qu'il peut rencontrer et qu'il faut à tout prix éviter. Elle s'imagine déjà le faire s'entraîner, dans un premier temps, aux points de suture sur du tissu ou quelque chose dans ce genre-là. Nul doute que cela l'ennuiera au début, mais ce sera pour la bonne cause et c'est ce qu'il faudra lui rappeler sans arrêt, à Luke. Pour qu'il ne se décourage pas et ne baisse pas les bras. « Mais tu devras me promettre de faire exactement ce que je te dis et de ne pas le répéter à tous tes petits copains ... j'aimerais éviter de voir débarquer tout le monde ici pour que je leur apprenne "deux ou trois trucs". » Pas parce qu'elle ne le veut pas mais, soyons réalistes deux secondes, elle ne peut pas s'occuper de tout le monde en même temps. Il va déjà être assez compliqué comme ça de trouver suffisamment de temps pour Luke, elle ne peut pas en rajouter une couche. Autant limiter les dégâts tout de suite. « Cela restera entre nous et ça se passera ici uniquement, d'accord ? » Au moins, les bases sont posées. Et ils pourront, par la suite, commencer sur de bonnes bases. Il faut juste que Luke soit prêt à garder ça pour lui, ce qui devrait leur permettre de travailler tout ça dans de bonnes conditions. Sans être sans cesse interrompu par les uns et par les autres. Et quand elle aura à faire ailleurs, elle pourra toujours lui prêter un de ses bouquins de médecine, qu'il lira et qui lui permettra d'acquérir certaines connaissances. Ouais, ça y est, elle se sent prête à mettre tout cela en oeuvre. Cela prendra du temps - plus qu'elle n'ose l'imaginer - mais personne ne s'inquiétera de voir Luke débarquer sans arrêt dans l'infirmerie ; il le fait déjà depuis des lustres.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Mer 24 Fév - 18:29



Take a break
Zone 51 - infirmary - 15:12 pm, MAI 2015, Hall of Fame

Luke n'avait pas voulu la critiquer en soulignant les rôles des survivants de la zone. Ou peut-être l'avait-il fait s'en rendre compte, la mettant dans le même panier que tous les autres habitants de la zone. Si tel était le cas il en était désolé, mais il trouvait juste dommage le fait qu'elle soit bloquée à l'infirmerie toute la journée, même si c'était 'son rôle' et qu'elle appréciait peut-être sa condition. Luke n'y connaissait rien, mais restait persuadé que changer sa routine journalière permettait de relativiser plus facilement sur tout le reste. Pouvoir s'aérer un peu l'esprit, voir d'autre chose et de se vider la tête. Tout cela lui semblait essentiel pour ne pas finir complètement frappa-dingue, mais encore une fois Luke se contentait de raisonner avec le peu d'information qu'il avait sur le sujet. Comme lui ressentait et voyait les choses.

Contrairement à lui, la rousse ne semblait rien laisser passer au hasard. Tout en elle donnait une impression de béton armé qui ne croulerait jamais sous la pression. Elle semblait tout savoir, tout contrôler et ne jamais laisser ses émotions parler à la place de sa tête. Ce qui ne faisait qu’impressionner un peu plus Luke et son immaturité flagrante. Ils étaient si différents. Auregan était forte, elle. A ses côtés, Luke se sentait infiniment petit, stupide, comme écrasé par le caractère imposant et impassible dont elle faisait preuve depuis le début malgré ses nombreuses tentatives pour la faire réagir. Elle restait calme, trop calme et cela le mettait mal à l'aise, comme si ses paroles étaient aspirées pour finalement disparaître à jamais. Se sentait-elle au moins concernée par ce qu'il disait ? Prenait-elle le temps d'essayer de le comprendre ? Au vu des questions qu'elle lui posait oui, mais n'était-ce pas simplement pour éviter de le vexer ? Il ne savait pas, il n'arrivait pas à la comprendre. Comment le pourrait-il si elle se contentait de rester silencieuse et à l'écoute ? En un sens, il ne pouvait pas lui reprocher d'être aussi attentionnée à son égard, car c'était ce qu'il voulait en premier lieu, une oreille attentive. Mais maintenant qu'il avait dit tout ce qu'il avait sur le cœur - notamment sa demande concernant les cours de médecine - il voulait la voir réagir.

Une fois de plus, une barrière s'était dressée entre eux et jamais un silence n'avait été aussi pesant sur ses frêles épaules. Si Luke était convaincu qu'elle accepterait avant de lui demander, plus les secondes s'écoulaient et plus il en doutait. Serrant très légèrement les poings en laissant son regard abattu tomber vers le sol, il se retenu de ne pas tourner les talons pour sortir de la pièce. Ce n'était rien. Ce n'était qu'un refus. Ce n'était ni le premier, ni le dernier qu'il recevrait et même si cela était douloureux, même si cela était honteux, il fallait faire avec et continuer. « Si c'est ce que tu veux ... pourquoi pas. » Ses prunelles toujours fixées sur le sol s'écarquillèrent avec lenteur. Comme s'il avait perdu tout espoir qu'elle accepte et pourtant ces mots résonnèrent dans sa tête comme une douce mélodie, une mélopée victorieuse. Relevant doucement la tête pour plonger son regard humide dans celui d'Auregan, Luke restait silencieux. Voulant s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une mauvaise blague avant de laisser sa joie inonder l'infirmerie. Mais elle ne se moquait pas de lui, elle avait accepté. S'approchant rapidement de la rousse pour la prendre maladroitement dans ses bras, Luke se serra un peu plus contre elle, heureux comme jamais : « Merci.. ! Merci ! Je te le promet. » Une promesse bien articulée s'échappa de ses lèvres étirées d'un long et fin sourire. Chose à ne jamais faire tant il était difficile de s'y tenir par les temps qui courent, mais Luke prenait le risque. Ce n'était pas comme si devoir supporter un secret de plus allait changer quoi que ce soit. Avec tout ce qu'il venait de se passer, Luke avait tellement de chose à garder pour lui qu'il avait arrêté de les compter. Il devait juste se contenter de faire attention à ses propos. Ne pas lâcher des informations dans un élan d'excitation ou de colère. La voilà sa seule crainte, briser cette confiance qu'on lui confiait. Relâchant tout aussi maladroitement Auregan pour se remettre à une distance raisonnable, il manquait de faire une syncope tant l'excitation était à son paroxysme. « Ok. J'ai pas d'amis façon ! » Avouer une telle chose était peut-être poussé, mais à qui pourrait-il réellement en parler ? A Lenny ? A Abby ? Pire, à Maebh ? Qu'il évitait comme la peste depuis l'incident de la barrière ? Non, Auregan n'avait vraiment aucun soucis à se faire à ce niveau là, ces petits cours perso resteront entre eux. D'autant plus que Luke n'était pas du genre partageur, surtout quand il s'agissait des 'fleurs' qu'on lui faisait. Il ne comptait pas gâcher sa chance d'apprendre des choses utiles en rameutant tous les petits curieux du coin. C'était SA chance à lui et ça devait rester ainsi. « Ce qui se passera dans l'infirmerie.. Restera dans l'infirmerie. J'ai compris, pas de soucis. On commence quand, du coup ? T'as besoin de quelque chose peut-être ? Je peux te le chercher. Tu me dis quoi faire, je le fais.» Tout ce qui avait pu se passer avant avait disparu de son esprit. D'un claquement de doigt, les mauvais souvenirs comme les angoisses passées avaient été rayés de son subconscient. Il voulait juste s'y mettre le plus rapidement possible, se plonger la tête dans quelque chose pour ne penser à rien d'autre que s'instruire.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Sam 5 Mar - 18:34

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Le visage de Luke, qu'il relève vers elle alors qu'elle vient d'accepter sa requête, est empreint de soulagement. Sans doute avait-il peur d'essuyer un refus, qu'elle n'aurait de toute façon pas eu le courage de lui lancer au visage. Bien sûr qu'elle accepte cela, ces cours à venir. Bien sûr qu'elle ne refuse pas de but en blanc d'accéder à sa demande. Ce serait franchement égoïste de sa part. Et puis, elle l'aime bien, Luke. C'est agréable de le voir aussi engagé et avide de savoirs. Comment pourrait-elle lui refuser quoi que ce soit ? Quelques mois en arrière, avant le retour de Noah, il n'aurait sans doute pas été du même avis. Elle était plus renfermée encore, plus solitaire. Moins encline à ce genre de rencontre. Mais les choses sont différentes, désormais, et cela lui fera plaisir de lui apporter quelque chose. Ainsi, elle aura l'impression de ne pas perdre en permanence - ou presque - son temps. C'est vrai qu'il n'y a pas toujours quelque chose à faire, dans l'infirmerie. Alors qu'elle y passe tout son temps. C'est lassant, à la longue. Auregan apprécie à sa juste valeur la réaction émue et enthousiaste de Luke, mais reste complètement sur le cul quand il s'approche d'elle et la serre brièvement, et maladroitement, dans ses bras. D'abord parce que c'est surprenant venant de Luke - quoi qu'elle ne le connaît peut-être pas assez bien pour affirmer cela avec certitude -. Et ensuite parce qu'elle-même n'est pas très ... Tactile dans son genre. Même avec Noah, elle est sur la réserve. Et c'est peu dire. Il recule et elle lui sourit, un peu déstabilisée il faut bien l'avouer. « Je t'en prie, Luke. » Lâche-t-elle dans un souffle, partagée entre plusieurs émotions contradictoires. Non, elle ne regrette pas. Au contraire, elle n'a jamais été aussi sûre de sa réponse.

D'ailleurs, elle est sûre qu'elle ne le regrettera pas, ce choix. Luke est un gamin intelligent, il saura vite faire ses preuves tout en restant assez discret pour ne pas mettre en péril tout son travail. Ils peuvent aller loin, tous les deux. Et lui en particulier parce qu'il a toute sa vie devant lui. Auregan ne peut s'empêcher de rire légèrement face au franc-parler de Luke. Nul doute que cela ait dû à l'excitation qui vient de le submerger. Il est très heureux de pouvoir apprendre quelques notions de médecine, et cela se voit. Et cela se voit aussi dans le fait qu'il a envie de se lancer maintenant. Il ne veut, ni ne peut, attendre. Il le faudra bien, pourtant ... « Je dois t'avouer que je n'avais moi-même pas grand chose à faire ... Mais je peux te donner quelque chose à faire pour patienter en attendant. » Elle se lève de sa chaise et s'approche d'une étagère où sont alignés plusieurs livres. Elle touche du bout des doigts la reliure de certains d'entre eux avant de tomber sur ce qu'elle cherchait. Un album plus qu'un livre, mais très bien écrit et contenant l'essentiel. « Je te propose de lire ça d'abord, pour avoir les bases. » Parce qu'ils ne peuvent quand même pas se lancer tout de suite au cœur des choses. Luke n'a visiblement aucune connaissance de la médecine - ce qui est on ne peut plus logique - et cela ne viendra malheureusement pas de nul part. Cela dit, elle a conscience que ce n'est pas ce qui lui sera le plus utile. Il faut qu'elle réfléchisse à autre chose, qu'elle lui donne quelque chose à se mettre sous la dent. Il a visiblement besoin d'être occupé, et elle a de quoi y parvenir ici. Il faut juste qu'elle sache s'y prendre, alors que cela n'a jamais vraiment été son truc.

Elle pose à côté de Luke le livre, avant de retourner près de l'étagère. Cette fois, elle attrape un fascicule explicatif de quelques pages. Sur celui-ci, il y a peu de texte mais est décrit en plusieurs étapes la méthode pour réaliser des points de suture de qualité. Elle lui apporte donc, sachant parfaitement que cela l'intéressera plus que l'album sur la science pure. « Avant de te lancer dans la lecture du livre même, tu peux t'entraîner sur les points de suture avec ça, si tu veux. Je te passerai aussi du fil, une aiguille et il te suffira de prendre un tee-shirt, à toi ou dans la réserve c'est comme tu veux. Après il faudra trouver un coussinet dehors pour que l'entraînement soit plus efficace ... » Ce n'est pas ce que les survivants ont pris en premier dans les hôpitaux, non ? Pour cette raison, cela devrait être encore trouvable. Auregan se chargera d'en demander à ceux qui participeront à la prochaine sortie, on ne devrait pas lui refuser. D'autant qu'ils manquent cruellement de médecin dans la zone, il paraît normal qu'elle veuille enseigne quelques techniques à des personnes qui exerçaient un métier tout autre. Inutile de préciser que c'est Luke, le principal intéressé. « Je te proposer de revenir quand tu auras lu tout ça ? Ou tu peux rester là pour le lire, ça me va aussi. » Elle lui sourit, bienveillante. Mieux vaut éviter de lui faire imaginer qu'elle veut le virer de là au plus vite, c'est loin d'être le cas. « La prochaine fois qu'il y aura des examens d'entrée à faire sur des nouveaux, tu pourras participer. Je te présenterai comme ... Mon stagiaire. » C'est plutôt de circonstance, non ? Et très représentatif de la situation réelle.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Mar 12 Avr - 22:09



Take a break
Zone 51 - infirmary - 15:12 pm, MAI 2015, Hall of Fame

Il avait bien vu que son étreinte l'avait dérangé ou du moins grandement surprise. En bien ou en mal, telle était la question qu'il se posait inlassablement. Mais Luke n'en reparlerait pas, car il avait agit une fois de plus soudainement, sans réfléchir aux conséquences de son acte. Même lui, n'aurait pas su expliquer d'où lui venait ce besoin de l'enlacer. Tout comme il ne savait pas d'où lui était venu l'idée d'embrasser Maebh... Il avait juste eu besoin de le faire. Une chance, Auregan ne l'avait pas repoussé, elle. Essuyer un rejet comme celui de Maebh, avec Auregan, l'aurait sans doute fait fuir à jamais. Car c'était différent cette fois-ci. Luke appréciait réellement la rousse pour la sagesse qui s'en dégageait, mais également pour son calme. Elle semblait si sereine malgré tout ce qui se passait autour d'eux... Sur de nombreux points, elle lui rappelait sa mère. Mais elle ne l'était pas et ne le serait sans doute jamais. Luke en avait bien conscience. Comme beaucoup de survivants, il avait perdu des proches et n'était pas prêt de vouloir les remplacer sous prétexte qu'ils lui manquaient terriblement. Luke n'était pas faible à ce point là et n’infligerait pas un tel sentiment de malaise à Auregan, qui lui avait déjà gracieusement ouvert les portes de son infirmerie. « Tout ce que tu veux ! » Répondit-il toujours avec autant d'excitation dans la voix. Il ne pouvait pas s'attendre à rentrer dans le vif du sujet dès le premier jour, c'était évident et jamais Luke ne lui reprocherait cela. Elle avait déjà été bien clémente d'accepter sa requête impromptue, alors il n'allait pas tout gâcher en lui parlant pratique plutôt que théorie. Ces choses là devaient se préparer et il le comprenait parfaitement. Tout ce qu'il souhaitait c'était d'éviter de surcharger Auregan de travail au vu du nombres de tâches dont elle devait déjà s'occuper. Mais elle était grande et surtout bien plus mature que lui. Si elle voyait que lui dispenser des cours de médecine pompait trop de son énergie, il était persuadé qu'elle n'hésiterait pas à lui en faire part. Et encore une fois, Luke l'accepterait sans broncher.

Debout, bien droit sur ses deux pieds, il laissait son regard couler d'Auregan jusqu'à l'étagère vers laquelle elle se rapprochait. A l’intérieur de lui, Luke bouillonnait d'impatience, il ne tenait plus en place. Qu'il avait hâte de pouvoir commencer, même par de la lecture, il s'en fichait royalement ! Il avait toujours aimer lire de toute manière. Enfin des BD... Et parce qu'il y avait 90% de dessins et 10% de texte... Mais il s'adapterait. Il en était convaincu. Il finissait toujours par s'habituer. Hochant légèrement la tête sous cette triste constatation, il ne tarda pas à prendre en main le fameux livre qu'elle avait sélectionné, pour lui, par ses soins. C'est d'ailleurs dans un élan de motivation qu'il ouvra le livre pour tomber sur une page au hasard, histoire se donner une idée de ce qui l'attendait un peu. En moins de quelques secondes, sa motivation retomba à zéro. Pire, dans les négatifs quand ses yeux se posèrent à leur tour sur une phrase au pif. De celle-ci, il n'en comprenait qu'un mot sur deux... « Ok... » Murmura-t-il faiblement en plissant doucement les yeux, comme si cela allait l'aider à y voir plus clair. Il devait être tombé sur la mauvaise page. C'était évident. Refermant rapidement le livre quand Auregan se tourna à nouveau vers lui, il se remit à sourire de façon totalement forcée et surtout de façon bien mal assuré. Une légère perle de sueur naissant au creux de sa tempe. Finalement, peut-être n'était-il pas si prêt que ça... Avec le temps, il avait dû se faire une mauvaise idée de ce qu'était réellement la médecine. Lui se voyait plus écraser des plantes, étaler de la mixture magique un peu n'importe où pour tout faire guérir... Que nenni. « Avant de te lancer dans la lecture du livre même, tu peux t'entraîner sur les points de suture avec ça, si tu veux. Je te passerai aussi du fil, une aiguille et il te suffira de prendre un tee-shirt, à toi ou dans la réserve c'est comme tu veux. Après il faudra trouver un coussinet dehors pour que l'entraînement soit plus efficace ... » Il saisit alors le deuxième livre silencieusement, plaçant le premier au creux de son coude. « Un coussinet... » s'était-il contenté de soulever de toute sa phrase. Il ne savait pas réellement ce que c'était, car cela devait être différent de l'image qu'il se faisait d'un 'coussinet'. Un bon truc bien moelleux pour s'taper une bonne grosse sieste quoi. Ne sachant pas réellement où il pourrait s'isoler pour potasser tout ça, Luke pencha légèrement la tête. Sans doute allait-il rester ici, mais se ferait petit. Comme il avait pris l'habitude de le faire maintenant.

Si sa motivation avait été légèrement ébranlée face au poids de toute cette charge de travail, Luke se forçait de se montrer toujours aussi enthousiaste à l'idée de commencer. Il ne manquerait plus qu'Auregan ait l'impression qu'il regrette de lui avoir demandé d'être son 'stagiaire', comme elle venait si bien de le surnommer. Et à cela, son sourire s'agrandit. Plus sincère, plus rassuré peut-être... Posant les deux livres sur un coin du bureau, Luke venu faire quelques pas en arrière pour tirer la chaise sur laquelle il était mal assit un peu plus tôt, reposant alors à nouveau tout son poids dessus. De façon plus scolaire, plus sérieuse. D'une inspiration, il venu mettre de côté le fascicule explicatif concernant les points de sutures. Autant commencer par le plus dur. C'était du moins sa vision des choses. Il était encore frais comme un gardon alors autant profiter de cet état d'esprit pour attaquer le bouquin qui lui donnait déjà une énorme migraine. Viendra le temps où il pourra s'accorder une petite pause et là, s'attaquerait à la réalisation des points de sutures. Plongé dans un lourd silence, Luke ne relevait plus les yeux du livre. Absorbé, concentré. Il tentait de comprendre le plus de choses possible, mais il fallait bien admettre qu'il ne pipait pas grands mots de toutes ces lignes. En plus c'était quand même écrit en vachement petit... Malgré tout, il s'obstinait à lire, revenant quelques lignes en arrière par moment. Quand cela était trop confus dans son esprit. Car plus il lisait, plus il avait l'impression d'oublier ce qu'on avait voulu lui transmettre un peu plus tôt. C'était frustrant. Agaçant même. Alors il relisait, encore et encore et de cette façon, n'avait pas l'impression d'avancer. C'était pour dire, Luke devait maintenant y être depuis une bonne dizaine de minutes alors que ses doigts n'avaient tourné que trois pages tout au plus. « Tu aurais... Un stylo ? Et du papier ? » Demanda-t-il à Auregan en relevant enfin la tête de son livre sans même savoir si elle était encore présente sur les lieux.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Jeu 14 Avr - 18:24

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Très franchement, Auregan ne voit aucune raison qui aurait pu la pousser à refuser cette requête. Elle sent que Luke est réellement motivé, et elle s'en serait voulu de refuser net de lui apporter cela. Il s'ennuie, il a le sentiment de ne pas être utile, dans la zone. Alors si elle peut l'aider à remédier à cela, si elle peut l'aider à voir le monde de manière un peu plus positive, elle n'y voit pas d'inconvénient. Et puis, en soit, cela ne lui demandera pas énormément de travail. Un entretien par jour d'une heure par exemple, devrait faire l'affaire ... Mais le plus gros bémol, dans cette histoire, c'est qu'elle n'a jamais été une grande pédagogue. Elle n'a jamais eu d'enfant, jamais eu de frère ou de sœur. Autant dire que ... tout ça, lui est étranger. Elle a pourtant bel et bien eu des stagiaires, à l'époque de son travail à l'hôpital. Mais elle essayait tant que possible de ne pas avoir à s'occuper d'eux. Pour sûr qu'elle voulait avoir la possibilité de transmettre son savoir - il aurait bien fallu, à un moment ou un autre que les vieux laissent la place aux jeunes -. Mais cette idée, seule, n'a jamais suffit à lui insuffler la motivation et les outils nécessaires à l'éducation. Seulement, les choses sont différentes maintenant. Elle passe tout son temps dans la zone, n'en sort plus si cela lui a permis - et c'est le cas jusqu'à aujourd'hui -. Elle a du temps à revendre - sauf quand les choses se précipitent à l'entrée mais ce sont des situations plutôt rares ces temps-ci -. Et il ne lui a jamais paru plus urgent de transmettre son savoir et les notions qu'elle possède qu'à l'heure actuelle. Elle a une entière et aveugle confiance en la zone. En la sécurité qu'elle leur permet d'avoir, sans parler du confort et de tout le reste. Mais il n'empêche que les médecins se font rares. Luke ne pourra pas suivre les mêmes cours et études qu'elle a elle-même suivis à une époque, mais elle lui donnera tout ce qu'elle pourra. Tout cela sans savoir que le temps qui leur est imparti ne cesse de diminuer ... Toujours est-il qu'elle n'a toujours rien d'un bon professeur.

Alors, plus elle y réfléchit, et plus elle se demande si elle s'y prend de la bonne façon. Si elle n'aurait pas dû commencer par quelque chose de plus simple, de plus accessible. Mais hors de question de poser la question à Luke ... Il pourrait bien se vexer. Il a l'air de vouloir être indépendant, il a l'air de vouloir n'avoir personne sur qui se reposer. Autant dire qu'elle ne peut, pour l'instant, rien faire de mieux que lui tendre ce livre et lui proposer ce petit exercice technique. Les points de suture. C'est primordial qu'il en sache plus là-dessus. C'est une méthode à suivre et à acquérir mais elle est sûre qu'il en est capable ... Et elle est aussi sûre qu'il pourrait en avoir besoin plus tard, téméraire comme il est. « Oui, un coussinet. Je demanderai à ceux qui sortent d'en chercher un. Je crois qu'ils prévoient d'aller dans un hôpital bientôt ... » C'est là-bas qu'ils pourraient en trouver un. Sinon, elle ne voit pas trop où dénicher cela. Ce n'est pas le premier objet sur lequel on tombe en sortant, par les temps qui courent ... Comme Luke semble décidé à commencer son "travail" de son côté, Auregan décide qu'il est temps pour elle de lui foutre un peu la paix et de retourner de son côté. Il se rassoit sur sa chaise, et elle retourne derrière son bureau. Elle n'a rien de particulier à faire, si ce n'est ... Lire. Cela l'occupe et lui permet de ne rien perdre, voire même d'enrichir ses connaissances. De toute façon, Luke n'a pas tort lorsqu'il dit s'ennuyer et ne rien trouver à faire dans la zone ... Auregan n'irait pas jusque-là de son côté, mais il est vrai qu'elle a souvent le temps de plonger son nez dans divers bouquins. Ce qui n'est pas un tort en soit hein, c'est évident. C'est au contraire bénéfique, à la fois pour elle et pour les autres. Quand elle travaillait dans l'armée, elle n'avait pas de livres à sa portée. Et quand elle a travaillé à l'hôpital ensuite, elle n'avait pas de temps pour tout ça ... Alors elle en profite aujourd'hui. Et elle découvre bien des choses.

Et il faut dire que la bibliothèque de l'infirmerie est plutôt bien garnie. Les classiques de la littérature sont plutôt dans la réserve - quoi qu'Auregan en a chipé un ou deux dernièrement -, mais tout le reste est ici. Beaucoup d'écrits sur le somatique, sur des techniques de médecin, sur des cas particuliers ... C'est enrichissant. Très enrichissant même. Plongée dans sa lecture - pas très passionnante celle-là, elle doit bien l'avouer - Auregan ne remarque pas tout de suite que Luke a, de son côté, arrêté là ce qu'il faisait. Elle se tourne pourtant tout de suite vers lui quand il lui pose une question. Avant de lui répondre, elle fouine un peu sur et dans son bureau, jusqu'à dénicher les précieux. Puis elle se lève de sa chaise et le rejoint. « Un stylo et un papier. » Elle lui tend le tout, en lui souriant gentiment. Elle n'est pas très douée pour cela donc pas tout à fait capable de discerner les émotions qui passent sur le visage du jeune homme, aussi envisage-t-elle sérieusement de lui demander carrément. Mais ne le prendra-t-il pas mal ? Elle ne sait pas toujours sur quel pied danser, avec Luke. Pas parce qu'il est chiant ou trop susceptible mais parce que ses réactions ont généralement tendance à la surprendre. Et que, accessoirement, elle n'est pas douée avec les jeunes, c'est aussi simple que cela. « N'hésite pas à me demander si tu veux voir un point en particulier. Ou même si tu veux discuter de tout ça au lieu de lire des livres parfois ennuyants à mourir ... » Celui que Luke lit, elle l'a elle-même déjà terminée. Mais c'était il y a bien un an déjà alors elle ne s'en souvient plus trop. Elle sait de quoi il traite, mais elle ne sait plus s'il est vraiment adapté à son âge. Il faut dire qu'elle n'a pas fait attention à ces points-là, au cours de sa première lecture. Et, en même temps, elle imagine mal Luke lui dire que c'est trop compliqué pour lui ... Il lui semble bien qu'il est plutôt têtu, non ? Enfin ... Il est possible qu'elle se trompe totalement sur son compte. Parce que, encore une fois, Luke reste un mystère pour elle. Un mystère qu'elle espère bien un jour éclaircir complètement.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Ven 15 Avr - 15:36



Take a break
Zone 51 - infirmary - 15:12 pm, MAI 2015, Hall of Fame

Luke avait beau écouter Auregan lui parler de ce qu'était censé être un coussinet, autant la notion restait toujours aussi obscure à ses yeux. Quand il en aura un sous les yeux, nul doute qu'il trouvera cela totalement évident, mais pour l'heure le coussinet restait un grand mystère. Armé de son livre, Luke continuait sa lecture silencieuse jusqu'à ce que la rousse lui donne ce qu'il avait demandé. Un stylo et du papier. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à se faire violence pour ne pas craquer. Se connaissant, Luke serait plus tenté par dessiner un morceau de batman dans un coin de la page que rester le nez penché au dessus pour travailler. Mais après tout, c'est lui qui avait voulu en apprendre davantage sur la médecine, alors il allait le faire. Sans se forcer, car il voulait réellement s'enrichir dans ce domaine. Et il y arriverait. Il ne s'attendait juste pas à 'ça'. « Euhm... » Commença-t-il dans un petit soupire, ne sachant même pas par où attaquer tant les points qu'il aimerait éclaircir avec elle étaient déjà nombreux et divers. « Ça va... » Mentit-il dans une nouvelle expiration. « Mais y aurait pas un espèce de … Dictionnaire ? Avec tous les mots techniques répertoriés dedans ? Que j'puisse chercher en parallèle ? Parce qu'y a des trucs un peu chelou quand même... Genre euh... » continua-t-il tout simplement, sans vraiment savoir si ce genre de registre pouvait exister. Mais bon, il y avait bien des bouquins type Bescherelle et compagnie, sa requête n'était donc peut-être pas si stupide que ça. Tout du moins il l'espérait. « Agro... Agranulo...Cytose. Agranulocytose. » avait-il eu du mal à prononcer, se rapprochant un peu plus de la ligne qu'il pointait du doigt pour mieux y voir. « J'suis censé savoir ce que c'est...? Parce que là... A part le nom d'une vilaine maladie qu'on a pas envie d'avoir... Ça m'parle pas trop. » Un petit sourire gêné venu se dessiner sur ses lèvres. C'est en potassant ce livre, qu'il se rendait peu à peu compte de la complexité du métier d'Auregan. Il est vrai qu'on pouvait toujours s'improviser médecin, jouant par-ci par-là avec des médicaments en tout genre, mais Luke se rendait maintenant bien compte de l'absurdité de la chose. Soigner les gens, c'était plus complexe que ça. Ça ne s'improvisait pas, ça se travaillait, ça se réfléchissait et surtout ça s'apprenait...

Agrippant doucement les coins du livre à l'aide de ses huit doigts, Luke reporta son attention sur les petites lignes imprimées qui lui faisaient pourtant si mal aux yeux. « Mais, sinon ça va. Je viens de commencer alors... J'vais... Prendre des notes pi si y a un truc qui je comprends vraiment pas. J'te demanderai. J'aurai tout lu d'ici deux jours... J'pense ? » Lâcha-t-il en observant l'épaisseur du livre pour en donner un temps de lecture approximatif. Ça allait être long, mais... « C'pas comme si j'avais d'autre chose à faire façon. Ça va bien m'occuper. » Les cours de tirs allaient lui prendre du temps, mais pas autant que ces fameuses heures de lectures. Cela était clair et net. Car oui, Luke allait accepter l'offre de Noah, au risque que cela ne se passe pas comme prévu. Parce qu'il voulait du changement. Depuis son arrivée à la zone, Luke n'avait fait que beugler son mécontentement. Sans chercher à améliorer sa situation. Il n'avait fait que se plaindre, constamment... Que les règles étaient injustes sans dire en quoi elles l'étaient réellement, à ne pas comprendre pourquoi lui spécialement ne serait pas autorisé à porter une arme blanche. Aujourd'hui, Luke voulait changer et faire changer les choses autour de lui. « Et... C'est pas ennuyant Auregan. Ça m'aide, vraiment. J'sais à quoi m'attendre grâce à ça. Encore merci. » Insista-t-il d'un ton sincère avant de reporter son regard fatigué sur le livre, bien décidé à se lancer dans sa lecture de façon bien plus productive. Il voulait lui faire comprendre que tout allait bien. Car il avait pu ressentir l'inquiétude d'Auregan. A travers ses gestes, sa façon de lui adresser la parole. Ou bien était-elle encore gênée par l'étreinte de toute à l'heure ? Il n'espérait pas... Luke lui, l'avait déjà oublié, tout comme ce que cela avait pu signifier. Car Luke oubliait facilement ce genre de chose. Tout ça pour dire, qu'elle ne se débrouillait pas si mal que ça comme professeur, elle ne devait pas s'en faire. « Tu sais, quand ça va pas ou qu'on m'force à faire un truc bien chia- ennuyant... J'reste pas en place. La, ça fait plusieurs minutes que j'ai l'cul collé à la chaise. Donc j'pense que c'est plutôt bon signe. » Un petit rire s'échappa de ses lèvres, détachant une nouvelle fois son regard de celui de la rousse. A mesure où son doigt glissait le long du fascicule, Luke marquait des pauses. Plus ou moins longues suivant la difficulté du terme rencontré. S'arrêtant quelques minutes pour gratter des mots sur la feuille à côté de lui. Mots ou phrases qu'il ne comprenait pas forcément. Il prenait tout simplement des notes pour Auregan. Pour lui poser toutes ses questions d'un coup. En se forçant à passer outre certaines de ses interrogations, Luke se surprenait à trouver lui-même la réponse à ses questions. Haussant alors les sourcils de surprise avant de rayer les premières lignes d'écritures qu'il avait pu poser. C'était assez... Drôle. De réussir à trouver tout seul les réponses. Ça prenait certes plus de temps et Luke ne se sociabilisait pas le moins du monde mais, c'était dans sa nature depuis toujours. Même avant l'épidémie, il préférait rester seul dans sa chambre plutôt que sortir pour prendre l'air. Il fallait juste lui donner les outils et Luke apprenaient à les utiliser de lui-même, à sa façon certes, mais il apprenait tout de même.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Jeu 28 Juil - 4:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Sam 16 Avr - 13:01

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

C'est vrai qu'Auregan n'a pas commencé par le plus simple. Luke n'a probablement jamais tenu un seul livre de médecine entre ses mains, et voilà qu'elle lui propose de débuter avec un bouquin qui utilise des termes techniques sans les expliquer à tous les coups ... Mouais, elle n'a pas trop assuré sur ce coup-là. Mais il faut bien commencer quelque part, non ? Et apprendre à faire des points de suture lui semble être plus que primordial. Il semble évident, de toute façon, qu'elle ne pourra jamais tout enseigner à Luke. Il finira peut-être par se lasser, ou bien il arrivera un malheur et ses cours devront s'arrêter aussi vite qu'ils ont débutés. Autant dire que les possibilités sont infinies et que le temps, lui, leur est compter. Il vaut donc mieux commencer par le plus important, et cela en fait définitivement parti. « Je vais regarder si je peux trouver ça ... » En même temps, elle connaît par cœur - ou presque - les livres qui trônent sur ce meuble. Elle n'a pas souvenir d'y avoir vu un dictionnaire spécial médecine, mais elle devrait bien trouver quelque chose s'en approchant. Alors qu'elle s'éclipse de nouveau de son côté pour faire le tour de tous les bouquins qui traînent dans la pièce, elle écoute aussi d'une oreille attentive ce que Luke a à lui dire. C'est sans aucun doute sa formation et son expérience dans la médecine qui lui permet, aujourd'hui, d'être à ce point capable de se dédoubler. Elle ne peut pas faire deux choses à la fois, elle peut en faire autant que ses caractéristiques physiques lui permettent. « Rassure-toi en tout cas, l'agranulocytose, ce n'est pas ce qu'on utilise le plus ... » Elle sourit, amusée. Et, surtout, à moins d'avoir de quoi faire une prise de sang et de quoi l'étudier ensuite, elle doute de pouvoir reposer un tel diagnostic un jour. Enfin, elle ne sait pas de quoi l'avenir est fait ; elle pourrait être surprise.

Auregan continue de fouiller entre les étagères, de regarder attentivement chacune des reliures qui se présentent sous ses yeux. En fait, il y a même trop de livres ici. Elle ne sait plus où donner de la tête ; et elle est bien incapable de dire où se trouve quoi précisément. Alors elle fait avec les moyens du bord et elle continue de rester attentive à chacun des titres. Pourtant, à un moment, il lui faut abandonner sa tâche. Elle reprendra ses recherches après de toute façon, là n'est pas la question. Mais Luke continue de lui parler et elle veut lui montrer qu'elle est vraiment en train de l'écouter, pas de faire semblant. Elle se tourne donc vers lui, leur regard se rencontrant de nouveau et elle lui sourit. « Tu me poseras toutes les questions que tu veux quand tu auras fini. Et prends le temps qu'il te faut pour tout lire. » Parce que, quand même, elle comprend que ce ne soit pas des plus simples pour lui. Quoi qu'en effet, il l'impressionne beaucoup. En acceptant sa requête, elle ne l'imaginait pas si impliqué dans sa cause. Et pourtant, il a l'air prêt à tout pour parvenir à son but, qui est d'acquérir quelques - ou beaucoup de - notions en médecine. Elle va l'y aider. Parce que tant de motivation, c'est rare. Et qu'il est bel et bien le premier à lui porter un tel intérêt, à vouloir en savoir plus sur tout cela. Certains, dans la zone, se laissent peut-être un peu trop vivre ... Ce n'est pas le cas de Luke. Il veut se rendre utile et il n'arrête pas de le montrer, de le prouver et de mettre ce grand atout en avant. Alors c'est sans se poser de question et sans hésiter qu'Auregan lui enseignera tout ce qu'elle peut. Principalement avec l'aide de livres, il est vrai.

« C'est bon signe, en effet. Et quelque chose me dit que ça continuera ainsi ... » Preuve que sa motivation n'est pas passé inaperçu et qu'Auregan n'a pas dans l'intention d'arrêter avant l'heure leurs "cours". Bien au contraire. Si elle peut lui être d'une quelconque utilisé, si elle peut lui apporter concrètement quelque chose - et pas juste un diagnostic ou une prescription pour un rhume quelconque - elle s'en satisfaira. Surtout que, tout ça, ce n'était pas son métier de base. Ces derniers temps, elle se voit plus comme un médecin généraliste que comme un médecin travaillant toujours dans l'urgence, la précipitation et avec les moyens du bord. Il lui arrive encore, quand des personnes salement blessées reviennent de l'extérieur, de retrouver ces vieux aspects de son métier - comme avec Lucy il y a de cela quelques mois - ... Mais c'est relativement rare. Trop rare pour la contenter et lui redonner cette impression de servir à quelque chose. Elle n'est pas la seule médecin de la zone, après tout. Et nombreuses sont les personnes à pouvoir conseiller de prendre tel ou tel médicament, ou de faire telle ou telle chose, pour une grippe, ou tout autre maladie de ce genre. Enfin bref, Auregan chasse toutes ces idées de sa tête et reprend son exploration. Il lui faut quelques minutes supplémentaires pour trouver ce qu'elle cherchait. Un livre pouvant aisément servir d'introduction aux études de médecine (un truc appelé Les 15 grands notions de médecine, ça ne pourra que faire l'affaire) et un dictionnaire général datant de l'année 2010. Ils n'ont pas pu trouver mieux ... mais ça ira. Et s'il le faut, elle pourra servir d'encyclopédie sur pattes à Luke, quand bien même certaines notions lui échappent parfois encore, ou sont trop difficiles à expliquer de manière synthétique. Elle fera comme elle pourra, il ne s'agit pas, après tout, de freiner les ardeurs de Luke mais de les encourager vivement. « Désolée de t'interrompre ... » Elle s'est approchée de lui et le voit, non sans satisfaction, à gratter le papier et à sauter de sa feuille jusqu'au livre ouvert devant lui. Mais elle doit l'interrompre, pour le coup. « J'ai trouvé ça. » Elle lui tend le livre "d'introduction". « Et ça ... » Cette fois, c'est le dictionnaire qu'elle lui tend, l'ajoutant à sa pile de livres à lire. Le pauvre, elle le surcharge déjà de travail. Quand elle dit qu'elle n'est pas pédagogue, c'est pas une blague ... « Ce n'est pas un dictionnaire spécialisé en médecine mais tu devrais y trouver l'essentiel. Je doute qu'ils parlent d'agranulocytose par contre ... » Elle rigole légèrement avant de tout laisser là et de s'éclipser de nouveau pour le laisser travailler en paix. Avoir une prof comme elle, c'est quand même la mort.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Mer 26 Oct - 20:46



Take a break
Zone 51 - infirmary - 15:12 pm, MAI 2015, Hall of Fame

« Rassure-toi en tout cas, l'agranulocytose, ce n'est pas ce qu'on utilise le plus ... » Il releva la tête et d'un sourire crispé débordant de malaise, accompagna ses propos d'un petit rire nerveux. Luke n'avait jamais craint à proprement parler les mots, seuls les actes parvenaient réellement à l'atteindre et pourtant... Tous ces termes médicaux qu'il découvrait en profondeur à mesure des pages qu'il tournait le laissait sans voix, perplexe. Car tous semblaient si graves, si incurables, si fatals... Même la plus bénigne des maladies lui procurait aujourd'hui de lécher frisson de terreur : le rhume. Pouvait-on mourir d'un simple rhume ? Peut-être que oui, qui sait.... ? « Je crois que je vais devenir parano... Encore plus du moins. Les médecins deviennent-ils tous paranos durant leurs études, en apprenant tous ces trucs ? » Demanda-t-il à la fois inquiet et excité par la réponse qu'elle lui donnerait, partagé entre une soif d'apprendre et une réelle crainte de la vérité. Ce n'est qu'après avoir lancé sa réplique qu'il se rendit compte de la maladresse de ses paroles. En généralisant le cas de tous les praticiens comme il venait de le faire, Luke insultait indirectement la rousse, chose qu'il ne pouvait concevoir tant le respect qu'il lui portait était incommensurable : « Enfin... Je ne dis pas que tu es parano... Excuse-moi. » murmura-t-il plus faiblement, baissant son regard couvert de gêne et d'un regret à en crever les yeux. Auregan prenait de son temps libre pour lui enseigner une partie son savoir et voilà que Luke se mettait à tenir des propos déplacés à son égard, gratuitement qui plus est... Depuis quand manquait-il autant de tact ? Les mains encadrant le livre qu'il tenait entre ses huit doigts, il l'observa du coin de l’œil s'éloigner quelques instants à la recherche d'un nouveau livre pour agrandir sa lourde collection. Et bien vite, son intérêt glissa pour la seconde fois sur le livre face à lui. Il devait étudier, pour la rendre fière.

Luke devra lui poser ses questions quand il aura finit de tout lire. Cette indication, il la nota dans un coin de son esprit, plus motivé que jamais à décortiquer chacun des paragraphes qui se dresseraient à lui. S'il n'avait aucun but précis en arrivant dans la zone 51, Auregan venait tout juste de lui en donner un. Avec toute cette charge de travail, nul doute que son comportement pseudo violent et rebelle allait rapidement se dissiper. Un changement radical qui ne risquait pas de déplaire à la majorité, cela ne faisait aucun doute. De sa voix douce, l'adulte le coupa dans l'une de ses pensées sur un nouveau mot pour le moins étrange. Le nez retroussé jusqu'au front et les yeux plissés, il releva la tête vers elle tout en continuant de chercher des réponses à toutes ses interrogations, jusqu'au moment où ses yeux tombèrent sur la couverture du livre qu'elle lui tendait : « Trop... Cool. » Fut sa seule réaction. Un livre sur les 15 grandes notions de médecines ? Ça lui filait l'eau à la bouche ! Et avec ça, un dictionnaire ? Luke avait l'impression de vivre un Noël avant l'heure ! Les étoiles plein les yeux, il s'empressa de saisir les livres, plus agité que jamais. « Merci ! » Une seconde d'hésitation, c'est ce qu'il traversa ne sachant plus où donner de la tête devant tous ces manuels qui reposaient sur la table. Fallait-il arrêter sa lecture actuelle pour s'attaquer aux notions les plus élémentaires ? Sans doute... Alors il déchira un morceau du papier sur lequel il prenait des notes et le cala à la page de son livre avant de le refermer doucement pour le pousser un peu plus loin sur le bureau.

A nouveau, il rouvrit le fameux livre qu'elle venait de lui confier, plus motivé que jamais. « J'espère. Ce mot me met mal à l'aise... » rigola-t-il à son tour quand elle mentionna de nouveau l'agranulocytose. D'un sourire bienveillant, il l'observa s'écarter encore et encore. Ce n'est qu'à cet instant précis que Luke se rendit compte d'une chose assez étrange... De la distance qu'elle ne cessait de mettre entre eux. Était-ce dû à l'étreinte qu'il lui avait infligé un peu plus tôt ? Face à cette prise de conscience soudaine, son sourire timide disparut peu à peu. Depuis le début, il ne faisait que se plaindre, se mettre en avant égoïstement. Pourtant, il ne savait rien d'Auregan. Pour une raison qu'il ignorait, Luke lui faisait confiance. Il retrouvait en elle certains traits de caractère de... Sa mère. Mais Luke ne devait pas prendre autant de liberté, se comporter de la sorte avec elle, aussi familièrement en sa présence. Car elle ne l'était pas, sa mère. Et Sans doute ne voulait-elle pas endosser ce rôle. Les orphelins était nombreux de nos jours, Luke devait se faire à cette idée qu'il n'était pas seul dans son cas... Baissant un instant les yeux sur le manuel qu'elle venait de lui confier, il réfléchit quelques secondes supplémentaires. « Auregan... » Commença-t-il d'un souffle court, comme pour attirer son attention avant de reposer son intérêt sur elle. « Tu avais des enfants avant... ? » La question était directe, peut-être même un peu trop... Luke avait conscience qu'en la posant, il piétinait l'intimité de la rousse et même si une certaine crainte de se faire rejeter demeurait dans son cœur, il voulait juste... Apprendre à la connaître.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Ven 28 Oct - 23:28

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

Les questions de Luke ne dérangent pas Auregan le moins du monde. Elle a juste, il est vrai, du mal à trouver des réponses qui soient à la fois concises et compréhensibles. Comment lui expliquer un terme tel que l'agranulocytose ? Impossible. Tout bonnement impossible. Ce n'est pas ce qu'elle a le plus utilisé au cours de sa carrière - bien au contraire - et ce n'est pas un mot que devrait rencontrer Luke de nouveau. Avec un peu de chance, en tout cas. Du coup, Auregan se retrouve face à dilemme dont elle réussit plus ou moins à s'extirper dans la minute. Luke n'insiste pas, et elle s'en sent infiniment soulagée. En revanche, il lui pose une autre question ... qui la fait sourire. Avant qu'elle ait pu trouver une réponse suffisante à lui fournir, Luke réalise le double sens - à peine entendable - de ce qu'il vient de dire, et se confond en excuses. « Et ne t'excuse pas, je ne l'ai pas pris pour moi. » Quoi qu'elle est sans doute légèrement paranoïaque sur les bords. Il faut dire que, en effet, avec tout ce qu'ils apprennent au cours de leurs études, il y a de quoi devenir à moitié fou. Mais Luke n'aurait jamais cherché à la juger de cette façon, et elle le sait. « En tout cas, je peux te dire que chaque étudiant en médecine est obligé de passer par là à un moment ou un autre. Je ne sais pas si ça persiste pour beaucoup de personnes, mais c'est bien là pendant un temps. » Comment pourrait-il en être autrement ? Certaines habitudes se prennent pendant cette période-là, d'ailleurs. Lavage régulier - voire très régulier - des mains, pour n'en citer qu'une.

Quoi qu'il en soit, Luke reprend sa lecture, et Auregan en profite pour aller fouiner dans la bibliothèque. Assez rapidement, elle trouve de quoi satisfaire la curiosité du jeune homme sans non plus lui mettre dans la gueule des termes scientifiques, donc trop compliqués. Il faut bien commencer par quelque part ... Auregan n'a jamais eu la fibre éducatrice. Quand on lui filait un petit stagiaire, à l'hôpital, c'était un véritable calvaire pour elle. Elle ne savait pas comment s'occuper de ces personnes ... elle avait peur de mal faire, en en faisant trop, ou même pas assez. Avec Luke, cela lui semble quand même plus naturel. Elle a envie d'aller vers lui, de l'aider et de l'occuper comme elle peut. Ça lui évitera de faire plus de conneries. Et elle est vraiment contente d'être celle qui l'aura aidé à y parvenir. Ce n'est pas encore trop ça bien sûr, mais c'est un bon début. Pour lui, comme pour elle. Elle lui rapporte tout ça, et il a l'air vraiment content. Elle tente de le rassurer comme elle peut, avec ses moyens. Avant toute chose, elle lui précise qu'il ne sera pas question d'agranulocytose, dans ce bouquin. Enfin, en théorie. Elle doit avouer ne l'avoir que très rapidement feuilleté quand elle l'a eu pour la première fois entre les mains. Cette fois, elle s'écarte de lui et se décide à le laisser tranquille. Elle l'a quand même suffisamment dérangé comme ça, même s'il semble avoir trouvé pour de bon son bonheur avec le bouquin des plus grandes notions de médecine. C'est à son bureau que retourne Auregan, un demi-sourire toujours plaqué au coin des lèvres.

Elle prend quelques papiers, décidant de délaisser pour l'instant son livre à elle, et se penche dessus. Elle a à peine le temps d'en lire quelques lignes, que le silence est de nouveau mis à mal. La voix de Luke, plutôt timide et hésitante, vient de s'élever. D'instinct souriante, Auregan se tourne dans sa direction. Ce n'est pas une chose à laquelle elle fait particulièrement attention d'habitude, mais elle se sent particulièrement indulgente et patiente avec lui. Alors, bien sûr, elle l'est par nature, et par déformation professionnelle aussi. Mais elle n'a jamais été réputée pour l'être à l'excès et l'épidémie n'a en rien arrangé cet aspect de sa personnalité. Rares sont les personnes à encore pouvoir profiter de ça, et Luke en fait indéniablement parti. Et puis la question fuse. Probablement irréfléchie. Probablement, aussi, involontairement violente. Elle ne s'y était pas attendue à celle-là. Malgré elle, son sourire se fane un peu et ses mains se crispent sur les accoudoirs de sa chaise. Mais elle essaye de rester maîtresse d'elle-même ; Luke ne pensait pas à mal. « Et bien non ... pas vraiment. » Là, ça va sembler carrément louche. Comment peut-on ne pas vraiment avoir d'enfants ? Mais elle ne se sent pas de lui parler de grossesse inattendue, de fausse couche post-épidémie, et d'autres joyeusetés. Elle n'en a jamais parlé à personne. Noah lui-même n'est pas au courant. Elle-même n'y pensait plus, par pur besoin défensif personnel. « Enfin, je veux dire ... je n'ai pas vraiment eu le temps. Tu vois ? » C'est peut-être mieux dis comme ça. Mais elle ne sait plus où elle en est, Auregan. Doit-elle lui en parler, ou éviter ce sujet ? Elle ne sait pas. Ce n'est pas un manque de confiance, c'est juste ... que c'est compliqué. Et Noah lui-même n'en sait rien du tout. Et elle n'a pas non plus envie de se lamenter sur son sort, ou de voir le regard de Luke changer du tout au tout. « Parce que tu trouves que je m'y prends mal ? » Plaisante-t-elle, son sourire recouvré, dans l'espoir de détendre l'atmosphère. Ne pas braquer Luke.

 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Sam 29 Oct - 16:59



Take a break
Zone 51 - infirmary - 15:12 pm, MAI 2015, Hall of Fame

Rassuré, il esquissa un petit sourire gêné. Il ne l'avait pas vexé par ses propos généralistes et c'était tout ce qui comptait à ses yeux : conserver cette bride d'amour aussi infime soit-elle qu'elle lui portait. Pour n'avoir côtoyé que très peu de survivants avant d'atterrir dans cette fameuse zone 51 que beaucoup considéraient comme une bénédiction, Luke rencontrait toujours autant de difficultés à faire preuve de tact. Si la plupart du temps, cela ne le dérangeait en rien de blesser gratuitement les gens qui tentaient de lui adresser la parole, avec Auregan les circonstances étaient sensiblement différentes. Il voulait à tout prix éviter de créer une si situation de conflit comme il avait pu en engendrer avec Maebh. Mais sans bousculer un minimum les gens, les informations ne fusaient jamais. Alors oui, la manière de raisonner de Luke était brute, mais il était impossible de faire des ronds de jambe pour apprendre à connaître les gens dans les règles de l'art, ils n'en avaient plus le temps. Raison pour laquelle sa deuxième interrogation fut encore plus indélicate que la première. Sourcils froncés et interrogatif, il l'observait silencieusement trouver les mots pour lui répondre. Comment pouvait-on ne pas vraiment avoir d'enfants ? Avant même qu'il n'hausse la voix pour lui demander plus ample information, elle s’expliqua et Luke comprit. Le temps, toujours la faute du temps. « Je vois... Et tu as quel âge ? » Demanda-t-il ensuite, ensevelissant la rousse de ses questions pour le moins indiscrètes, et sans doute épuisante. « Ma mère nous avait eu quand elle avait dans les... Ving-six ans. Je crois... » indiqua-t-il à la fois pensif et nostalgique, après avoir cité aussi légèrement sa génitrice. Luke s'était toujours juré de ne plus reparler de sa famille et voilà qu'il en mentionnait un membre le plus naturellement possible. Finalement, peut-être qu'il avait su l'accepter, ce deuil qu'il pensait devoir porter sur ses frêles épaules jusqu'à sa propre chute. En parler restait douloureux, mais lui permettait aussi de rendre le tout un peu plus réel. Dans le sens où sa mère avait bel et bien existé. Tous en avaient bien conscience et même s'il était logique qu'elle ait un jour existé, en parler faisait revivre sa mémoire le temps d'une fraction de seconde durant laquelle Luke sourit tendrement, triste.

« Non. » Répondit-il presque trop personnellement quand elle lui demanda s'il trouvait qu'elle s'y prenait mal. « Je ne pense pas qu'on puisse dire à quelqu'un qu'il s'y prend mal, si la personne n'a jamais essayé avant. C'est comme la médecine, ça s'apprend au fil du temps. Je suppose... ? » Il l'avait vu, ce malaise qui l'habitait et qu'elle s'évertuait de masquer derrière une plaisanterie bien plus adroite que toutes ses propres et précédentes interventions immatures. Malheureusement, le sujet était lancé et Luke ne lâcherait rien, car sa curiosité maladive avait besoin d'être comblée. « Pourquoi ? Quelqu'un t'as déjà fait cette remarque ? » Surprit, il l'était. Mais colérique il allait bien vite le devenir si elle confirmait ses dires. Plissant doucement les yeux, il creusait dans sa mémoire pour découvrir qui aurait pu lui sortir une telle absurdité et une seule personne lui vint directement à l'esprit. Un prénom qu'il murmura d'un ritcus mauvais agrippé sur le visage : « Je suis sûr que c'est Fwakes... ! » Spéculation, encore et encore. Il n'avait peut-être rien à voir avec toute cette histoire, mais l'animosité que Luke lui portait le poussait constamment à le mettre dans tous les mauvais rôles. Celui qui l'empêchait de se resservir à la cantine, celui qui l'obligeait à rester à la place d'enfant qui était la sienne et même celui qui venait lui prendre une couverture la nuit pour la donner à son voisin malade... ! Luke ne l'aimait pas, quoi que les autres en disent.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


every moment now, you don't have a choice. the only thing you can choose is what you're risking it for.

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...

× Avant, j'étais : :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.

× Messages : :
1686

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
© Swanette le chou (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Jessica Chastain.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan Ven 4 Nov - 10:36

 
Luke & Auregan
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.

La question a d'abord laissé un grand blanc entre eux. Auregan a dû prendre quelques secondes pour se remettre de ses émotions et trouver une réponse naturelle à lui offrir. Que dire à cela ? Elle n'est pas la pro du tact, elle non plus. Et pourtant, elle finit par trouver quelque chose d'assez intelligent - du moins se le dit-elle pour se rassurer - à dire avant que la situation ne s'envenime. Qu'elle se laisse emportée par les sombres souvenirs qu'une simple question a ramenés sur elle, que Luke se braque à son tour et ait l'impression de mal s'être comporté. « J'ai ... trente-sept ans. » Déjà. Pour elle, les enfants c'est terminé. Elle le savait déjà bien avant, mais pensé de manière aussi intelligible, elle le réalise d'autant plus. Bizarrement, elle ne parvient même pas à être déçue. Parce que le deuil de ce bébé, qui n'est jamais né, elle s'est efforcé de le mettre dans un coin de sa tête plutôt que de le faire concrètement. Elle s'est faite une raison ; très franchement, elle ne veut pas d'un bébé dans un monde tel que celui-là. C'est inimaginable pour elle, impensable. « J'imagine que ça dépend de chaque personne ... J'étais dans l'Armée, tu vois, alors faire un enfant dans ces conditions ... » Finalement, elle n'a pratiquement toujours connu que cela : les champs de bataille, la mort à tous les coins de rue et la pression quotidienne. Elle n'était juste pas faite pour avoir d'enfant, sans doute. D'ailleurs, c'est à se demander si elle s'y prend mal, pour que Luke lui pose une telle question. Elle n'hésite pas à lui demander, comme si tout cela était parfaitement normal.

Il ne s'en offusque pas et Auregan est heureuse de constater qu'ils peuvent discuter calmement sans que les choses tournent mal. On ne sait jamais à quoi s'attendre face à une telle discussion, après tout. « Tu rigoles ?! Fawkes ne m'aurait pas dit ça. A la limite il pourrait, éventuellement, m'avoir déjà fait remarquer que je passe trop de temps dans le bureau et que je fais mal mon métier mais sinon ... » Elle s'en est presque perdue dans ses pensées. Elle songe trop à Fawkes tout à coup, à son caractère antipathique et à sa façon de se comporter avec tout le monde. Elle est encore assez mitigée vis-à-vis de lui, partagée entre l'admiration pour la personne qu'il est et l'animosité face à tout ce qu'il dégage. « Non ... Non, personne ne m'a jamais dit ça. » Et heureusement, elle ne sait pas comment elle l'aurait pris. Mal, sans doute. Pas très bien en tout cas. « Bon, en tout cas tu me rassures, je suis contente de savoir que je ne suis pas si mauvaise que ça avec les enfants. » C'est vrai, ça a un côté rassurant non ? Même si, bien sûr, ce ne sera jamais comme si elle avait des enfants à elle. Puisqu'elle n'en aura jamais. « Mais oui, tu as raison, ça s'apprend au fil du temps. En pratiquant. » En réalisant ce qu'elle vient de dire, Auregan décide de nuancer ses propos. Il ne faudrait quand même pas que Luke ait l'idée d'aller tester ses talents fraîchement acquis sur le premier malade qui lui tombera sous la main ... « Enfin, avant la pratique il faut quand même de la théorie. Beaucoup de théorie. » Mieux vaut lui dire tout de suite avant qu'il ne se fasse des idées et s'imagine pouvoir déjà se lancer sur le terrain. Non, il n'en est pas encore là. Mais il finira bien par y arriver à un moment ou un autre.
 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] Take a break Ft. Auregan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-