On the road -- Faith
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

On the road -- Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: On the road -- Faith Dim 27 Déc - 20:22

    Le front plaqué contre la vitre arrière de la voiture, je me contentais de mater le décor dévasté de la Californie. Sur le bord de la route, parfois, quelques rôdeurs en train de se faire un festin. Nous, on se contentait de rouler. Rouler pour ne pas finir par se faire bouffer. Sans vraiment de but. Je me contentais de suivre de toute manière. Soupirant, je me laissais tomber sur la banquette arrière pour pouvoir être allongée, les mains sous la nuque, je matais le plafond de la bagnole qu'on avait réussi à choper et qui nous servait de logis pour les semaines à suivre. Un peu plus si on avait de la chance. Mon regard se posa sur une tâche jaunâtre que je ne parvenais pas à identifier. Est-ce que les gosses qui avaient pris place dans cette voiture des années auparavant avaient joué avec de la bouffe ou tout autre produit ? Aucune idée. J'en savais que dalle mais ca me faisait toujours un bien fou de me lancer dans des scenarii farfelus. Ca compensait le fait que je n'avais plus la télévision. Est-ce qu'ils avaient prévu de tuer l'héroine de ma série préférée ? Je ne le saurais jamais à moins de rencontrer les scénaristes de la série. Un sourire se dessina sur mes lèvres. „On fait une descente au premier coin tranquille qu'on croise.“ Essayer de mettre un peu de bonne humeur et de banalité dans la voiture était la mission de Nael. Je le remercierai jamais pour cela, mais cela me faisait toujours un bien fou. Je tiquais doucement avant de me redresser pour caler mon visage entre les deux de devant. „ Tu peux le dire plus clairement si t'as envie d'aller pisser. Ce genre de chose, on comprend.“ dis-je d'une voix amusée avant d'adresser un sourire à Faith. Puis, je reprenais ma place habituelle pendant les minutes qui suivirent. On the road again. Je ne parvenais même plus à me souvenir de la mélodie de cette musique et pourtant, quelques paroles revenaient dans mon esprit au fur et à mesure que nous faisions des kilomètres.

    Soudain, la voiture s'arrêta. Je me redressais doucement, juste la tête, pour voir Nael sortir de la voiture en nous demandant gentiment mais fermement de rester là, en sécurité. J'acquiescai. Faith se contenta d'une réplique habituelle cinglante. Il claqua la portière et soudain, le silence remplit la voiture empruntée. Je me redressais aussitôt, à l'affût. Je détestais être à l'arrêt. Ca me mettait en panique. A l'arrêt, nous sommes étions davantage faibles. Je le savais. On en avait eu la preuve à de nombreuses fois. Faith remarqua aussitôt mon émotion puisque je la vis jeter un coup d'oeil dans le rétro intérieur. „C'est dans ce genre de moment que je regrette de ne pas pouvoir te demander de mettre la radio ...“ dis-je en concluant par un rire jaune. Ouais, le silence me mettait mal à l'aise. Il était effrayant … parce que je ne lui faisais plus confiance. Il me trahissait. A chaque fois. Je lui faisais confiance, j'en profitais et peu après surgissait des fous, des rôdeurs, tout … le chaos surtout. Je laissais tomber ma tête sur le rebord de la vitre et marmonna un juron. „Est-ce que tu sais où est ce qu'on va ?“ demandais-je sans savoir si elle connaissait la réponse, si elle avait envie de la connaître. Je demandais parce que je ne voulais pas rester plongée dans ce silence. „Est-ce qu'il t'a dit s'il avait un plan …?“ poursuivis-je en posant mon regard sur Faith, attentive á la moindre de ses réactions. Il me fallait savoir si on allait sans savoir ou si, comme toujours ou plutôt comme souvent Nael avait une idée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: On the road -- Faith Mer 30 Déc - 0:23

On the road
“Well, I'm so tired of crying but I'm out on the road again”
Je fixe le paysage dénaturé, d'un air maussade et sans dire un mot. Ça vaut mieux comme ça, histoire de ne pas rajouter de l'huile sur le feu qu'est cet automobile depuis que nous y cohabitons, Naël et moi. Cela fait un moment que le silence pèse dans la voiture, d'ailleurs. Un semblant de paix, mais qui n'augure rien de bon pour ma part. J'en peux plus, en fait. De cette vie, de toujours devoir fuir. Et pour quoi ? Pas grand chose. On échappe de justesse aus rôdeurs, et les rencontres avec les autres survivants ne sont franchement pas des parties de plaisir. Non ... j'en finis par ne plus comprendre la raison de notre acharnement à la survie.

Je lève les yeux au ciel quand il prend la parole, mais est finalement surprise d'entendre la voix de Clarke qui lui rétorque « Tu peux le dire plus clairement si t'as envie d'aller pisser. Ce genre de chose, on comprend. » Pour le coup, cela a le mérite de me faire rire. Et de retirer le semblant de crédibilité qu'il aurait pu avoir. Je les regarde tous les deux, un peu plus détendue qu'avant. À croire qu'à force d'être ici je suis plus...réceptive. Un peu. Clarke me sourit et je rétribue son sourire, sentant la pression qui me tiraillait se retirer un peu. C'est pour ça, qu'on tâche de survivre. Pour ce semblant d’humanité...de rires.

Sans crier gare, il s'arrête. Aussitôt, je me crispe, prête à sortir de la voiture pour prendre l'air et, surtout, m'assurer qu'on ne va pas se faire attaquer tout en restant piégées dans ce simulacre d'aquarium. « Parce que tu penses qu'en est en sécurité à l'arrêt, assises dans une boîte de ferraille ?! » Mais Naël ne m'entend même pas (ou bien il fait semblant) et il referme la porte...nous enfermant ainsi dans la bagnole. J'espère que le juron qui s'échappe de mes lèvres reste indistinct, je détesterais me mettre Clarke à dos. C'est le dernier bruit qui vient interrompre le silence, et je me mets à triturer nerveusement mon couteau de chasse, le poignard Buck que je garde toujours sur moi, fomentant un plan au cas où l'on se ferait attaquer de surprise par des rôdeurs. Encore, là ce serait gérable, s'ils ne parviennent pas à casser les vitres. Tomber sur des survivants ne me réjouirait pas non plus des masses, on ne sait jamais quelles sont leurs intentions. Par précaution, je décide que toute visite fortuite de quelqu'un d'autre que Naël ou Clarke est considérée comme une menace. Je jette un coup d'oeil dans le rétroviseur. Je veux m'assurer d'une part que l'adolescente est bien là (mine de rien, je me suis attachée à cette petite... je nierai juste tout en bloc s'il venait à me le demander !), mais aussi qu'il n'y a pas d'attaquants qui nous guettent. „C'est dans ce genre de moment que je regrette de ne pas pouvoir te demander de mettre la radio ...“ « De toute façon de la musique, en ce moment, ce serait signer notre arrêt de mort. » Trop bruyant ; pas assez sécuritaire ... selon moi on ne devrait pas brise certains principes de sécurité, tels que de garder le silence quand on est à l'arrêt dans une bagnole, enfermées par le propriétaire. S'il se fait bouffer, je me ferait une joie de lui balancer un coup de flingue dans le crâne pas pure vengeance.

Le regard que me jette la blonde à travers le rétro ne me rassure pas des masses, car je réalise que je n'ai en rien aidé à son anxiété, c'est plutôt le contraire. Je mords ma lèvre. Merde... « Enfin... excuse...» Maintenant je vais devoir rattraper le coup. „Est-ce que tu sais où est ce qu'on va ?“ De mal en pis. Je secoue la tête, frustrée au possible. Je pense même pas que Naël soit au courant, et c'est lui qui tient le volant. „Est-ce qu'il t'a dit s'il avait un plan …?“ Un plan ? Naël ? C'est l'idée la plus absurde qui n'ait jamais été verbalisée. Je pince mes lèvres pour ne pas le dire à haute voix, histoire qu'elle ne me déteste pas totalement, et la fixe d'un regard neutre. J'ai envie de la rassurer, mais que faire quand la situation est désespérée et que l'on a réponse à rien ? Y'a pas mille solutions. « Il ne m'a rien dit. » Je sais que la réponse n'est pas satisfaisante, loin de là. Et je commence à trouver que sa pause pipi s'éternise, ce que je déteste. Ça me rend nerveuse, tout ça. À force d'être 24/24 sur le qui-vive. Je ne voudrais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit à ce gars, malgré tout l'agacement qu'il provoque en moi. « Mais en même temps tu nous connais. Tu sais que si on commence à se parler trop longtemps, les tours montent ... ça doit pas être agréable de devoir assister à cela. » Je la regarde, la compassion voilant mon regard. Assister à toutes ces engueulades, depuis l'arrière, ça ne doit pas être une partie de plaisir. Loin de là... Mais en même temps s'il était moins ... lui... ce serait plus facile. S'il était moins lui et que j'étais moins moi.

« Il a rien dit mais ça ne veut pas dire qu'il n'ait rien en tête. Ça veut juste dire qu'il ne l'a pas encore partagé avec nous. » J'ai un vague sourire, complice, et me mets à prier intérieurement pour que oui, il ait effectivement un plan. Parce que moi je sais pas ce qu'on va faire s'il n'en a pas. « Si tu l'avais toujours, cette radio, tu voudrais entendre quoi comme genre de musique ?» Je meuble le silence. J'essaie, du moins. Parce qu'il devient oppressant. Parce qu'il est oppressant. Et je n'ai pas le don de Naël pour sortir des imbécilités à haute voix à longueur de journée ou sur commande...
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22392

× Points de vie : :
75

× Copyright : :
© Swanette la malicette (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: On the road -- Faith Ven 29 Jan - 20:58

RP archivé suite à la suppression de Clarke. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: On the road -- Faith

Revenir en haut Aller en bas

On the road -- Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-