End of all days. (pv Lola)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

End of all days. (pv Lola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: End of all days. (pv Lola) Ven 8 Jan - 12:12


END OF ALL DAYS
ft. Lola & Tybalt



« I'm tired of the waiting, for the end of all days. The prophets are preaching, that the gods are needing praise the headlights are coming, showing me the way. The serpents are singing, a song that's meant to say.»
Cela faisait maintenant des mois que j'avais la sensation de tourner en rond. Parfois je m'éloignais grandement de la zone, parfois je m'en approchais un peu dangereusement. Le fait est que je ne savais plus du tout où aller. J'étais totalement perdu et tout à fait certain de ne jamais plus pouvoir retrouver un endroit où je serais vraiment en sécurité. L'endroit en question n'existait plus et il s'agissait de la zone 51. J'ignorais même s'il y avait des survivants encore dans le coin. Dans le fond, j'espérais surtout retrouver Lola et son fils, en vie et en parfaite santé. Enfin aussi bonne puisse-t-elle avec le manque de nourriture, d'eau et de confort. J'étais peut-être naïf d'espérer qu'ils étaient en vie. Un enfant c'était difficile à gérer en pleine apocalypse.  Même quand on était un battant. Et j'ignorais à quel point Lola était une battante. Je ne l'avais jamais vu en dehors de la zone. Je savais seulement qu'elle était prête à tout pour son enfant. Ce qui était logique. J'aurais aimé parvenir à les retrouver dans la fuite éperdue hors de la salle principale de la zone où se tenait la soirée. Mais je n'avais pas eus le temps pour ça. C'était tout juste si j'avais eus celui d'aller récupérer quelques affaires que j'avais balancé dans mon sac. Dans l'ensemble, tout avait toujours été près pour un départ précipité. Je n'avais pas toujours su qu'un truc pareil arriverait. Mais j'étais sur mes gardes tout le temps. Et je craignais que ce moment finisse par arriver.

A l'époque, je me disais que si ça devait arriver, je reprendrais simplement ma route sans me poser trop de question. Que, peut-être, je m'intégrerais à un nouveau groupe de survivants et je me laisserais porter par la vague. Mais ce n'était pas du tout ce qui était arrivé. En réalisant que Lola et son fils n'étaient plus visibles dans la horde de personnes qui couraient en tous sens, et après avoir récupéré mes affaires, j'avais quitté la zone en espérant les retrouver dehors. Mais il y avait trop de gens qui couraient dans tous les sens et trop de zombies qui arrivaient dans notre direction. Alors j'avais couru et couru encore, pour quitter cette zone de turbulence. Quand tout avait été un peu plus calme, je m'étais arrêté de courir pour regarder autour de moi. Mais il n'y avait absolument personne. J'étais le seul à avoir pris cette direction.  J'étais le seul encore, des mois plus tard, à faire des allés et retour entre un petit campement de fortune que je m'étais installé en pleine forêt, et les alentours de la zone.  Puis il y eut le jour où les choses prirent une tournure différente. C'était très tôt le matin quand je fus tiré de mon sommeil par des voix.  Deux, plus précisément. Dont une féminine. Planqué sous un rocher près d'un point d'eau, je restai parfaitement immobile pendant un petit moment. Je m'attendais à ce que d'autres voix se fassent entendre. Mais ce ne fut pas le cas. Arme à feu en main, je finis par sortir de ma cachette. Mais mon bras armé retomba bien vite le long de mon corps quand je reconnu les deux personnes. Lola ... ? Joshua ... ? Parvins-je tout juste à lâcher, le souffle coupé par le choc.

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola) Ven 8 Jan - 18:36



▲ END OF ALL DAYS Tybalt & Lola

Il était parfois très difficile de ne pas se laisser décourager par ce qui était en train de se passer. J’avais bêtement cru il y a presque huit mois maintenant que j’avais trouvé un certain équilibre dans un monde de chaos. Une sorte de havre de paix où je pourrais garder mon fils hors de danger et tenter de l’élever dans cet environnement qui partait en vrille. J’avais pris une jolie claque en plein visage quand la zone 51 avait été envahie, cela nous était tombé dessus sans qu’on le voit venir, au moment où l’on s’y attendait le moins. Cela se passe toujours comme ça : c’est au moment où l’on baisse sa garde, que l’on cesse de se méfier que la terreur vient s’immiscer dans nos vies pour nous rappeler qu’elle n’est jamais loin, prête à bondir tel un prédateur affamé sur sa proie. Et nous étions les proies, les pauvres agneaux qui tentaient de fuir comme elles le pouvaient des millions de lions affamés.

Depuis plusieurs moi je errais avec quelques personnes, jamais de façon fixe mais toujours avec Joshua. Il était encore bien trop jeune pour vivre de telles horreurs mais il s’était endurci, ce qui tout en me rassurant me terrifiait énormément ! Il était bien trop jeune pour devenir si dur, pour perdre son innocence et pourtant le monde ne lui laissait pas vraiment le choix. Je refusais encore qu’il tienne une arme, c’était un peu trop pour moi, mais il avait toujours son couteau sur lui pour se protéger, au cas où je ne pourrais pas le faire un jour. On ne savait jamais, j’avais déjà perdue deux de mes filles et il était hors de question de perdre le dernier fruit de mes entrailles. Durant l’invasion de la zone 51 nous avions également perdu une personne de grande valeur à nos yeux : Tybalt, cet homme que je regardais de travers au début mais que j’avais appris à apprécier au fil du temps. Nous étions devenus très proches et évidemment, alors que je courrais pour tenter de m’échapper de la zone infestée, j’avais jeté plusieurs regards autour de Joshua et moi pour voir s’il était en train de nous suivre, mais en vain. Je l’avais perdu de vue en peu de temps et cela m’attristait énormément. Moi, mais également Joshua qui avait perdu une sorte de « grand frère », la première personne avec qui il avait réussi à créer un lien puissant depuis le début de l’apocalypse.


Désormais nous n’avions plus le choix, il nous fallait survivre à tout prix. Je n’avais pas d’autre but car au final… Il n’y en avait plus ! La zone avait été mon but premier et maintenant qu’elle était détruite, je n’avais aucune idée ou information sur une quelconque « autre zone » sécurisée. Rien. Nous dormions parfois à la belle étoile et quand la chance nous souriait, on trouvait une maison abandonnée et délabrée pour nous loger l’espace d’une nuit. Tout en marchant dans les bois, je poussais un long soupir. Aujourd’hui était une rude journée, même si elle avait à peine commencé et que les rayons du soleil ne nous réchauffaient que depuis une heure. Nos vivres étaient très minces et bien sûr, tout ce que je trouvais je le donnais à mon fils. Impossible pour moi de manger tandis que lui n’était pas totalement rassasié, même si pour cela, mon estomac me le faisait bien payer ! « Ne t’éloigne pas trop Josh’, c’est dangereux par ici. » Soufflais-je à mon fils alors que je le voyais devenir un peu trop aventureux. La vérité, c’était que c’était dangereux partout, tout simplement ! Des bruissements de feuilles me firent tendre l’oreille, mais juste avant de pouvoir réagir, je me retrouvais face à un homme pointant son arme devant moi, chose que je fis à mon tour à toute vitesse. Puis, brusquement le choc en pleine poitrine : je connaissais ce visage ! Mon bras retomba le long de mon corps comme une poupée de chiffon, le choc était si fort que je me demandais même si je n’allais pas m’évanouir. « Ty… Tybalt ! » M’exclamais-je avec stupéfaction tandis que Joshua lui, semblait réagir beaucoup plus vite. Ce dernier alla carrément se jeter dans les bras de Tybalt, visiblement heureux de le revoir. « Je…je t’ai cru mort ! » Soufflais je en me rapprochant à mon tour fébrilement, pourtant réellement heureuse de le voir. Oh que oui j’étais heureuse ! Mon coeur battait à tout rompre !
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola) Dim 10 Jan - 12:56


END OF ALL DAYS
ft. Lola & Tybalt



« I'm tired of the waiting, for the end of all days. The prophets are preaching, that the gods are needing praise the headlights are coming, showing me the way. The serpents are singing, a song that's meant to say.»
Ne pas penser au confort perdu et moins encore, à tous les gens également perdus en cours de route, c'était la meilleure façon d'avancer. Enfin d'une certaine façon en tout cas. Ainsi, on ne perdait pas de temps à pleurer inutilement et à s'étouffer dans le regret. Ce n'était définitivement pas une bonne chose à faire ça. Mais c'était évidemment plus facile à dire. Je passais beaucoup de temps à penser à Lola et à son fils encore tellement jeune. J'avais beau ne pas la connaître tant que ça, puisqu'elle n'était pas du genre à beaucoup parler d'elle, je m'étais quand même beaucoup attacher aux deux. Et je m'étais senti le devoir de les protéger de tout et tout le monde. Au lieu de ça, je les avais tout simplement perdu dans la cohue puis avais été tout bonnement incapable de les retrouver ensuite. Tout était allé beaucoup trop vite bon sang. D'un seul coup, les zombies et les survivants s'étaient mélangés les uns aux autres et dans ce bordel, impossible de retrouver qui que ce soit. Autant chercher une aiguille dans une botte de foins sérieusement ! Et une fois que je m'étais éloigné, c'était la même guerre. Je n'avais rencontré quasiment que des rôdeurs par la suite. J'étais sans doute trop près de la zone pour pouvoir apercevoir le moindre survivant. Alors je m'étais un peu éloigné, puis j'étais revenu, éloigné à nouveau ... Et ainsi de suite. Je ne savais pas trop que faire d'autre. J'étais totalement seul. Difficile de survivre dans ces conditions, malheureusement ...

Déjà avant d'atteindre la zone, j'étais plus ou moins seul. Dans un petit groupe de survivants, ouais. Mais seul quand même. Je craignais de m'attacher à qui que ce soit. Soit, j'étais plutôt proche de tous les gens de mon groupe. J'avais bon caractère, on m'appréciait facilement. Sans parler du fait que mon passé de chanteur n'était pas totalement oublié par la plupart des survivants. Mais de mon côté, je m'assurais de ne jamais trop m'attacher à qui que ce soit. Lola et Joshua étaient entrés dans ma vie au moment où je commençais tout juste à baisser ma garde. Juste quand je commençais à croire que la zone pourrait vraiment tenir la route et être un excellent refuge dans le temps. J'avais été stupide. Dire qu'à mon arrivée j'avais tout fait pour me persuader du contraire et garder en tête que ce n'était qu'une question de temps avant que ça ne parte en vrille. J'aurais bien fait de continuer sur cette lancée. Parce que maintenant, je m'en voulais sévèrement et en plus de ça, je m'inquiétais pour deux autres personnes qui n'avaient que trop temporairement fait partis de ma vie. Mais je perdis toute sombre pensée de ce genre, quand je réalisai que la personne que je menaçais de mon arme, était Lola elle même. Je ne m'attendais plus vraiment à les croiser de nouveau. Et certainement pas de façon aussi ... Simple ... A la rigueur, je pensais les croiser dans un groupe, les apercevoir de loin ou carrément les trouver dans une très mauvaise situation. Mais je ne m'attendais pas à ... Ca ! C'était tellement soudain.

Sa voix eut à peine le temps de se faire entendre alors qu'elle échappait mon prénom, que son fils me courait droit dessus. Je laissai échapper un petit rire. Le premier depuis une éternité ! Et me baissai pour l'intercepter et le porter en me relevant. Salut bonhomme ! Non seulement j'étais profondément soulagé de les retrouver. Mais aussi et surtout, je ressentais une certaine forme de bonheur. Ce que je ne pensais pas du tout pouvoir ressentir un jour. Ouais, j'étais vraiment heureux de ne plus être tout à fait seul. Ca faisait un bien fou et c'était très réconfortant. Moi, mort ? Répétai-je avec un petit sourire amusé en reportant mon attention sur elle qui se rapprochait. C'est plutôt mal me connaître. Je suis increvable ! Je jouais la carte de l'humour pour ne pas trop montrer à quel point j'étais, en réalité, soulagé de les retrouver vivants. Et elle était parvenue à s'en tirer en sauvant son fils. C'était plutôt impressionnant ça, je devais bien le dire. Après une courte hésitation, je me risquai à poser une main sur son épaule, puis à carrément entourer ses épaules de mon bras pour l'attirer à moi. Je soupirai enfin de soulagement en la serrant brièvement mais fortement contre moi. Je suis vraiment soulagé de vous retrouver ... Puis je me reculai de nouveau pour l'étudier du regard. Aucun de vous deux n'est blessé ?

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola) Dim 10 Jan - 15:11



▲ END OF ALL DAYS Tybalt & Lola

J’ignorais comment je ne m’étais pas laissée aller au désespoir et à l’envie d’en finir de tout ça. Nombreuses étaient les personnes qui avaient préféré se tirer une balle dans la tête plutôt que de rester dans ce monde de mort et de tristesse. A la différence d’eux je n’avais pas encore tout perdu sans doute, étant donné que mon fils était encore en vie. Bien sûr, quand j’avais perdu d’abord mes deux premiers enfants, pour le coup j’avais eut très envie de mettre fin à ma vie pour mettre tout simplement un frein à la peine immense que j’avais ressentie. Sauf que ce n’était pas possible, je ne pourrais jamais faire ça à Joshua, jamais, je l’aimais beaucoup trop pour me montrer égoïste au point de l’abandonner dans un monde comme ça. Lorsqu’il avait rencontré Tybalt, j’avais été rassurée de voir que quelqu’un d’autre semblait être capable de le protéger, c’était une sorte de gros soulagement, comme si je pouvais me permettre de penser que si un jour il m’arrivait malheur, je pouvais être sûre que quelqu’un prendrait soin de lui.

Depuis l’invasion de la zone  51 pourtant nous avions perdu celui qui était devenu « l’ange gardien » de mon fils. Ils avaient été très proches tous les deux et je savais que pour Joshua, cela avait été un coup très dur de perdre celui qu’il considérait comme un grand frère. De nombreuses fois il m’avait supplié pour que l’on aille chercher Tybalt, ce que j’avais fait bien entendu car moi aussi je voulais le retrouver ! Il était le seul en qui j’avais réussi à placer ma confiance depuis des lustres, et je ne pouvais pas l’oublier en un claquement de doigt ! Avec le temps et les nombreuses déceptions que nous avions ressenti en voyant nos petites expéditions vaines, j’avais commencé à faire rentrer dans la tête de Joshua que peut-être nous ne parviendrions jamais à retrouver notre ami. Je n’allais pas jusqu’à lui dire que peut-être il était mort car c’était une chose terrible à dire et que Joshua ne serait pas prêt à surmonter ça, mais je lui faisais peu à peu comprendre qu’il faudrait pas vivre encore bien longtemps avec l’espoir de le revoir, pour le protéger.

C’était au moment où Joshua avait commencé à l’accepter et à beaucoup moins parler de Tybalt que je me retrouvais tout à coup avec une arme pointée devant mes yeux. Une arme que je connaissais, tout comme je connaissais la personne qui la tenait. Mon dieu, au moment même où nous avions presque fait le deuil, voilà qu’un fantôme surgissait devant nos yeux. C’était bien sûr pour notre plus grand bonheur, car Joshua lui n’avait pas mis longtemps à lui sauter dans les bras, fou de bonheur. J’étais moi-même également très heureuse, bien qu’encore trop sous le choc pour réussir à me laisser aller. J’étais presque clouée sur place, incapable de parler tant la surprise était forte. « Oh oui, j’avais oublié ce détail ! » Soufflais je en levant les yeux au ciel à ses mots. C’était vrai que plusieurs fois il m’avait démontré qu’il était parfaitement capable de s’en sortir tout seul, même contre de nombreux rôdeurs. Quoiqu’il en soit, je m’étais tout de même inquiétée pour lui, quitte à imaginer le pire. La scène de mon fils dans ses bras m’arracha un mince sourire, le premier depuis très longtemps. C’était une scène heureuse qui me faisait chaud au coeur. Dans l’euphorie de se moment je me laissais aller à me fondre dans ses bras, tout autant heureuse de le retrouver. « Mon dieu, je suis tellement contente… » murmurais je en fermant quelques secondes les yeux avant de les rouvrir à sa nouvelle question. « Non nous n’avions rien du tout, par chance. Et toi ? Comment as-tu fait pour survivre tout ce temps ? Bon sang, j’ai l’impression que cela fait des années ! »
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola) Lun 11 Jan - 18:00


END OF ALL DAYS
ft. Lola & Tybalt



« I'm tired of the waiting, for the end of all days. The prophets are preaching, that the gods are needing praise the headlights are coming, showing me the way. The serpents are singing, a song that's meant to say.»
J'avais des tas de certitudes en tête depuis toujours et de plus en plus au fil du temps. Mais s'il y en avait bien une qui n'avait jamais su s'installer correctement dans ma tête, c'était bien celle qui concernait la mort possible de Lola et de son fils. Parce que dans le fond, j'étais persuadé qu'ils étaient toujours en vie. Et contre toute attente, j'avais eus raison de penser ainsi, vu que je venais de les retrouver. Ca semblait presque trop beau pour être vrai et pourtant, ça l'était bel et bien ! Ils étaient là, devant moi. Et même s'ils semblaient épuisés et peut-être même affamés, ils avaient l'air en assez bonne santé. Ils ne pouvaient que l'être, pour avoir été en mesure de survivre pendant tous ces mois, juste tous les deux. C'était plutôt impressionnant, il fallait bien le dire ! En tout cas, moi j'étais bien impressionné et je ne pouvais m'empêcher de me demander comment ils avaient bien pu s'en sortir rien que tous les deux, depuis tout ce temps. Même si en un sens, je me doutais qu'il ne fallait pas sous estimer l'instinct de survie d'une mère qui avait encore au moins un enfant qui dépendait d'elle.

Je réalisais que j'étais déjà en train de sourire grâce à elle. Ca faisait des mois que je n'avais pas eus l'ombre d'un sourire sur le visage. Mais il fallait bien dire que je n'avais trouvé absolument aucune raison de me réjouir. Mais maintenant je pouvais tout à fait me lâcher. Lola et son fils étaient en vie et on s'était tous les trois retrouvés. Il y avait -enfin- une bonne raison d'être tout simplement content ! Je souris encore en faisant remarquer à la jeune femme, que je n'étais vraiment pas du genre à me laisser tuer par qui que ce soit. Moins encore par un foutu rôdeur ! Elle leva les yeux au ciel, ce que je trouvai tout à fait adorable. Je me contentai finalement d'un sourire amusé à ses mots, serrant plus fort encore son fils dans mes bras. Même si lui et moi nous étions pas mal rapprochés dans la zone, je ne m'attendais pas à ce qu'il puisse m'être à ce point attaché. Mais je ne m'en plaignais pas du tout. J'adorais ce gamin ! Et il me le rendait bien. Ce fut également plus fort que moi quand j'attirai Lola à moi pour qu'elle se joigne à l'étreinte. Le soulagement de les avoir retrouvés, parlait pour lui !

Je souris quand elle assura être "trop contente". Ca faisait évidemment plaisir à entendre. Au moins, si je venais à crever, je manquerais à quelqu'un ! Ce qui était devenu un luxe ces quelques dernières années. Je voulus quand même m'assurer qu'aucun des deux n'était blessé, avant de me faire de faux espoirs pour les voir s'anéantir dans la foulée. Non, rien non plus. Je vais bien ! Assurai-je tout de suite. J'ai pas fait grand chose à vrai dire. Je me suis assuré de rester assez loin de la zone vu que les rôdeurs y sont toujours très nombreux. Mais je ne m'en suis pas trop éloigné non plus, au cas où vous étiez vous aussi dans les parages. Et j'ai bien fait apparemment. Je finis par reposer Joshua à terre. Ce n'était pas qu'il était lourd -pas du tout !-. Mais je manquais quand même de force. Du moins, comme tout le monde, je préférais les économiser autant que posssible. Si vous avez faim, j'ai réussi à avoir quelques réserves en faisant des expé' dans les villages voisins. Je suppose que ça a du être compliqué de faire ce genre de truc avec Joshua à tes côtés.

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola) Lun 11 Jan - 18:48



▲ END OF ALL DAYS Tybalt & Lola

Les moments de bonheur étaient bien trop rares de nos jours pour que nous ne puissions pas en profiter au maximum quand ils se présentaient à nous. A cet instant précis, je savourais chaque seconde qu’on pouvait m’accorder avec Tybalt que nous venions à peine de retrouver. De nos temps, c’était un véritable miracle que l’on soit restés tous les trois en vie assez longtemps pour se recroiser un jour par le plus grand des hasards. J’avais également appris qu’à chaque bonne nouvelle une catastrophe se déclenchait par la suite mais je ne préférais pas penser à ça pour le moment, peut-être que pour une fois le destin décidait de nous faire un cadeau gratuit sans aucune conséquence ? « En effet tu as bien fait, même si depuis quelques jours maintenant Joshua et moi pensions à nous éloigner de la zone. Il n’y a plus rien à faire ici désormais… Tout est foutu… » Répondis je en reculant à peine ma tête de quelques centimètres de son torse pour pouvoir lui parler alors que Joshua lui était redescendu au sol. Oh j’avais bien le droit à quelques secondes de câlin en plus quand même ! La fin de ma phrase était quelque peu teintée de tristesse et de résignation. Il était bête de penser que l’on pouvait sauver la zone et retenter quoique ce soit pour elle, cette belle période était tout simplement terminée.


On pouvait quand même se vanter d’y avoir passé de bons moments et surtout d’avoir eut des semaines de répit avant de retourner dans un monde impitoyable ! D’ailleurs, durant ces bons moments il y avait même eut un baiser échangé entre Tybalt et moi et ça ce n’était pas quelque chose qui pouvait arriver souvent durant la fin du monde ! A ce souvenir je jetais un bref coup d’oeil à ses lèvres avant de finalement relever le regard vers ses yeux. C’était bien de se concentrer un peu sur la conversation ! « Je dois t’avouer que l’on meurt de faim. Ces derniers jours la chasse n’a pas été bonne. C’est comme s’il ne restait pratiquement plus rien de vivant sur cette maudite planète… » Soupirais-je. Il ne serait pas étonnant qu’au bout d’un moment tous les petits animaux soient tués et dévorés et que bientôt il ne resterait plus qu’à planter sa propre nourriture pour survivre. Le problème était que pour ça, il fallait pouvoir rester assez longtemps à un endroit pour s’installer. « En effet, je ne peux pas le laisser très longtemps seul. » Je passais une main tendre sur le crâne de mon fils, à chaque fois que je le cachais quelque part pour aller chercher de quoi manger, je ne pouvais pas m’empêcher d’être morte de peur à l’idée de le retrouver mort à mon retour. Je faisais au plus vite, quitte parfois à revenir les mains vides. « Mais ça va aller maintenant. » Ajoutais je en regardant de nouveau Tybalt. Je ne pensais pas qu’on allait se séparer maintenant qu’on s’était retrouvés, quoique peut-être que j’allais un peu vite en besogne quand même. « Enfin si… Tu voyages peut-être accompagné ? » D’un groupe, bien sûr, ou peut-être d’une femme ? Non, d’un groupe plutôt !
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


× A propos du vaccin : :
.

× Âge du perso : :
.

× Localisation (+ avec qui) :
.

× Avant, j'étais : :
.

× Messages : :
7096

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Minako

× Avatar : :
Jared Leto

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Morphine

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola) Dim 17 Jan - 17:05


END OF ALL DAYS
ft. Lola & Tybalt



« I'm tired of the waiting, for the end of all days. The prophets are preaching, that the gods are needing praise the headlights are coming, showing me the way. The serpents are singing, a song that's meant to say.»
C'était un drôle de coup de chance que nous avions là quand même, de nous croiser à nouveau après tous ces mois loin de la zone qui avait littéralement explosé. J'en étais arrivé à un point où je ne pensais vraiment pas que la chance pouvait encore frapper à notre porte. J'étais ravi d'être détrompé d'une telle façon ! Je ne pouvais qu'approuver le fait que tout était foutu pourtant. Il n'y avait plus rien à voir du côté de la zone. Les seuls trucs qui bougeaient encore dans le coin, semblaient être les zombies eux mêmes. Plus grand chose de vivant par ici. A part de temps en temps, peut-être. Comme aujourd'hui où la roue semblait avoir un tant soit peu tourné en notre faveur. Je libérai Joshua qui semblait vouloir retrouver Terre -et je ne pouvais qu'approuver ce choix. C'est que je commençais à manquer de force-. Mais Lola resta contre moi. Ce qui n'était pas pour me déplaire. Le contact humain était une chose qui avait cruellement tendance à manquer également, il fallait bien le dire. Soit, ce n'était pas aussi terrible que le fait de manquer d'eau ou de nourriture. Mais c'était presque autant vital ! Maintenant qu'on s'est retrouvés, on peut s'en éloigner tous les trois ... Parce qu'il me semblait évident que désormais, nous n'allions plus nous séparer ! En tout cas, nous allions tout faire pour rester ensemble. C'était plus de sécurité et c'était, tant qu'à faire, plus plaisant également. Avoir quelqu'un à qui parler, quelqu'un à protéger, une raison de vivre et de se battre chaque jour un peu plus quoi. Après un court instant de silence, je lui demandai s'ils n'avaient pas faim. Je ne considérais pas du tout son fils comme étant un boulet à son pied ou quelque chose dans ce genre. Mais je me doutais que ce devait être très compliqué de faire des expéditions dans de quelconques villages, avec un enfant. L'emmener avec soi pouvait s'avérer être une très mauvaise idée : difficile de courir bien vite avec un enfant pour s'échapper par exemple. Et le laisser seul était un très gros risque également.

Oh pour attraper des bestioles faut être vraiment patient maintenant. Y'en a peu et elles semblent être beaucoup plus prudentes qu'avant. Va savoir pourquoi ... Et en plus des êtres humains, elles avaient maintenant les zombies pour ennemis. Parce que ceux là, ils bouffaient tout ce qui bougeait, tant que ça se laissait attraper. Oui ça va aller ! Assurai-je sur un ton confiant. Quand bien même c'était plus pour la rassurer elle, qu'autre chose. Non je voyage seul ! Répondis-je tout de suite, presque outré par la question. C'est trop dangereux de faire confiance à qui que ce soit. Ajoutai-je pour toute explication. Elle, c'était différent. On s'était rencontrés à un moment où tout était calme et dans un lieu presque paradisiaque vu le contexte actuel des choses. Et puis ça faisait longtemps que je n'avais pas croisé la route de quelqu'un de vivant. Vous avez eus à faire à beaucoup de gens vous ? L'interrogeai-je en m'éloignant enfin d'elle. Mais c'était uniquement pour me rapprocher de mes affaires. Plus précisément, d'un sac duquel je sortis une boîte de conserve et une barre de céréales. Je la leur tendis tout de suite. Partagez-la, c'est la dernière qu'il me reste. Soit, je mentais. En vérité, c'était la seule que j'avais trouvé. Et je la gardais pour un moment particulier. Parce que c'était le genre de chose rare qu'on devait prendre le temps d'apprécier ... Mais je préférais la leur donner. Après l'avoir mise entre les mains de Joshua avec un sourire bienveillant, je m'approchai du foyer où le feu était éteint, pour le relancer. Ce serait juste le temps de faire un peu cuir le contenu de la boîte de conserve. Tant qu'à faire, autant manger chaud. Ca ne pouvait pas faire grand mal.

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21943

× Points de vie : :
408

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola) Jeu 18 Fév - 19:23

RP archivé suite à la suppression de Lola. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: End of all days. (pv Lola)

Revenir en haut Aller en bas

End of all days. (pv Lola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-