Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Dim 10 Jan - 21:45

Je tournais le manche de mon couteau dans ma main tout en observant la lame de celui-ci d’un regard insistant. Je passais ensuite mon doigt dessus pour vérifier que celui-ci soit suffisamment aiguisée et qu’il ne me fasse pas défaut. Ce n’était pas vitale mais c’était plus facile de neutraliser les rôdeurs lorsque l’arme est tranchante. J’inspirais profondément tout en me levant pour enfiler aller enfiler un pull. Je ne supportais pas de rester à l’intérieur à ne rien faire, simplement en vivant une petite vie on ne peut plus banale. Je n’en étais plus capable du moins et j’avais besoin de sortir du camp. Je ne saurais en expliquer les raisons, mais je me sentais plus à l’aise lorsque je me retrouvais à l’extérieur de ces murs plutôt qu’à l’intérieur là où j’étais normalement en sécurité. Je ne devais pas régir normalement mais la réalité était simplement que je n’avais pas le moindre espoir en cet endroit. La plus grande majorité des habitants ne savaient pas tenir une arme et pourtant la seule présence d’un mur semblait leur assurer une vie paisible. Je savais que c’était faux, je savais que c’était provisoire et qu’il y aurait bien ce moment où les rôdeurs arriveront aux portes pour les renverser et se faire un festin des habitants. C’était malheureux mais ça finissait toujours ainsi, c’est une vérité. Et je ne voulais pas devenir faible comme tous ces survivants, perdre tous mes réflexes. La vérité était légèrement différente, j’avais surtout peur de redevenir celui que j’avais été auparavant. Ce faiblard préférant fuir les situations dangereuses plutôt que de les affronter. C’est pourquoi je m’étais réalisé depuis quelques semaines un petit rituel que je comptais encore réaliser aujourd’hui. Ce qui allait être un peu plus compliqué en revanche, serait de quitter la maison sans vraiment éveillé les soupçons, notamment de mon grand-frère qui allait sans doute me demander où j’allais. Je ne voulais pas l’inquiéter et je savais très bien que s’il savait ce que je faisais vraiment lors de mes sorties, il me taperait sur les doigts. Je pouvais le comprendre dans un sens mais je n’étais pas sûr que lui, puisse comprendre ce comportement et ce besoin précis que je ressentais… Celui de continuer à vouloir faire face aux rôdeurs.

Je rejoignais mon frère occupé à faire je ne sais quoi à l’intérieur. Je n’entrais pas totalement dans la pièce me contentant de rester devant l’entrée de la porte tout en l’observant avant de prendre la parole. « Je sors, je vais voir si quelqu’un a besoin de moi » Je n’attendais pas vraiment de réponse en me dirigeant vers la sortie de nos maisons que nous partagions en collocation avec d’autre jeune d’environ notre âge. « A toute » J’avais préféré écourté la conversation au maximum pour éviter d’avoir à vraiment lui mentir ou encore à l’intrigué. Au moins avec cette excuse j’avais la sensation que je pourrais partir une bonne partie de l’après-midi sans avoir à l’alarmer. Si le groupe d’expéditeur sortait plus souvent, je n’aurais pas à inventer des prétextes. Je courais à travers le camp le long d’un pâté de maison avant de pénétrer dans le jardin d’un jeune couple vivant au camp situé juste au bord du mur. J’avais notamment repérer un accès pour grimper le long du mur tout en étant dissimulé des yeux des habitants ce qui me facilitait grandement la tâche. J’aurais pu assez aisément en sortir par la porte principal, le problème étant que Luke aurait fini par être mit au courant et m’aurait questionné jusqu’à savoir la vérité. Il me connaissait assez bien pour n’avoir aucun mal à me tirer les vers du nez si vraiment il le désirait.  Je grimpais donc jusqu’en haut du mur avant de prendre soin de descendre convenablement de l’autre côté. J’aurais pu sauter directement mais je n’avais pas envie d’y risquer ma cheville. J’en avais encore besoin et le mur restait tout de même assez haut pour que je ne m’y risque pas.

Une fois en bas, je me mettais en route pour aller explorer un peu plus loin à la recherche de quelque rôdeur. C’était peut-être idiot de chercher les ennuis, mais moi je me défoulais et je canalisais toute ces craintes que je refoulais en moi tout en protégeant le camp, empêchant les quelques rôdeurs environnant de s’approcher du camp parfois bruyant. Je croisais alors une silhouette féminine et extrêmement fine juste devant moi qui ne m’avait pas encore repéré. J’aurais pu rapidement l’abattre de dos mais ça aurait été bien trop simple. C’est pourquoi tout en dégainant mon couteau de son étui, je tapais contre une porte en bois attirant ainsi la demoiselle zombifiée à se retourner dans ma direction. Lorsque celle-ci m’aperçut, il ne fallut pas longtemps à ses instincts meurtriers pour se mettre en action et que celle-ci se précipite vers moi. Un sourire apparut sur mon visage, un rôdeur c’était trop facile et mon inconscience totale faisait presque que j’espère en voir arrivé quelques-uns en plus. Je ne pensais aucunement au danger tant que je pouvais me défouler. Lorsque le rôdeur fut assez proche de moi j’empoignais d’une main ferme son cou avant de lui enfoncer mon couteau dans le crâne par la tempe et de le retirer, observant ainsi le corps sans vie s’écrouler au sol.


Dernière édition par Nikolaï L. Harrison le Ven 1 Avr - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Dim 17 Jan - 20:58

Hey brother, Do you still believe in one another?
feat. Nikolaï & Luke


   grande icone  grande icone
 
Une journée de plus à rester dans le camp pour ne rien faire de précis si ce n'était que vieillir. Le voilà le programme très chargé de Luke par ce beau mardi après-midi. D'un côté, cela ne lui ferait pas de mal car malgré l'endroit sécurisé dans lequel ils vivaient tous depuis maintenant plusieurs semaines, Luke avait toujours cette tête de déterré qu'il arborait autrefois quand il survivait encore en dehors de ces murs. Ses cernes parlaient d’elles-mêmes : ses nuits étaient courtes et peu reposantes. Somnolant dangereusement au dessus d'un livre de médecine, Luke manqua à plusieurs reprises de finir le nez écrasé sur la table et pourtant, à chaque fois et au dernier moment il se reprenait de justesse. Quand Nikolaï entra dans la pièce sa voix fut comme une douche froide pour l'adolescent, réveillant alors en lui les instincts de grand-frère protecteur qu'il avait développé à leur retrouvaille. Il voulait sortir pour se rendre utile ? Avant même que Luke n'eut le temps de dire mot, il était déjà reparti à toute vitesse, pourquoi un tel empressement ? Nikolaï n'avait pourtant jamais montré un tel dévouement pour apporter son aide (hors sorties d'expéditions bien sûr), surtout envers ces habitants qu'il considérait comme faibles. Cela n'avait de secret pour personne, car même Luke ne les voyaient pas autrement. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas tord et cela ferait également du bien de sortir un peu. Rester ici à lutter contre le sommeil n'allait pas le faire avancer dans son livre, ni même l'aider à récupérer du sommeil.  « Ok... Passe devant, je te rejoins... » dit-il faiblement dans un long soupire, en sachant pertinemment que son frère était déjà bien loin pour l'entendre. Difficilement, Luke se leva de sa chaise, attrapa le pull sur le lit et doucement, se dirigea vers la sortie pour rejoindre Nikolaï. Filer à son tour un coup de main allait l'occuper et ainsi l’obliger à rester éveillé, de plus il voulait parler un peu avec Nikolaï. Depuis qu'ils étaient arrivés dans le camp, Luke l'avait un peu mis de côté, il en était conscient. Il passait le plus clair de ses journées à aider les habitants et à squatter l'infirmerie... Mais cela, il le faisait pour lui. Pour assurer ses arrières, seulement Luke n'était pas certain qu'il soit au courant. Aussi voulait-il lui en parler de vive voix. Lui dire qu'il était toujours là, pour lui. S'éloigner de son frère étant la dernière chose qu'il souhaitait. Il ne lui restait plus que lui, Luke ne le laisserai jamais tomber, quoi qu'il arrive.

A peine fut-il descendu sur les premières marches de leur maison que le garçon se rendit compte qu'il avait oublié son couteau à l'étage. Mais en avait-il réellement besoin ? Si sa conscience lui hurlait d'aller le chercher la flemme qu'il portait sur ses épaules pris bien vite le dessus, se disant que de toute manière pour aider à faire du jardinage ou déplacer des stocks, il n'en aurait pas besoin. Du moins, c'est ce qu'il pensait avant qu'il aperçoive Nikolaï s’engouffrer au bout de la rue en courant, comme s'il cherchait à fuir quelque chose, ou quelqu'un. De plus, il ne semblait pas emprunter pas le chemin conventionnel pour rejoindre les autres... Sa curiosité piqué à vif, Luke fronça le sourcils avant de partir sur ses traces en trottinant. Qu'est-ce qu'il manigançait encore ? Voyait-il quelqu'un en secret ? Non c'était stupide... Nikolaï ne lui aurait jamais caché un truc du genre. Après tout, pourquoi son frère lui aurait-il caché quoi que ce soit ? Luke avait toujours été franc avec lui, sur tous les sujets. Cela était donc impensable pour lui que Nikolaï puisse vouloir lui cacher quelque chose et pourtant... Pourtant, c'était le cas. Alors que Luke passait à son tour furtivement dans le jardin d'un couple qui habitait à quelques pâtés de maison de leur logis, il pu voir Nikolaï... Disparaître. L'horreur le saisit si violemment qu'il resta immobile, quelques secondes. Il n'arrivait tout simplement pas à se faire une raison, Nikolaï lui avait caché des choses, sous son nez ? Pensait-il vraiment que cela allait marcher ? Longtemps ? Comment pouvait-il seulement venir le voir pour lui inventer une excuse à la con, sans avoir de remords ? Oh que oui, Luke allait lui casser la gueule. Pour ça il n'y avait aucun doute ! Plus réveillé que jamais et déjà animé par de la colère pure et dure, il piqua un nouveau sprint jusqu'à leur maison pour s'emparer de son couteau qu'il enfourna violemment dans son étui avant de le sangler autour de sa taille.  « Fait chier. Fait chier ! » hurla-t-il à moitié en ressortant précipitamment de la maison, ne faisant même pas attention aux personnes qu'il avait pu croiser dans le salon et qui devaient à ce moment précis se poser mille et une question sur le comportement plus qu'étrange du plus grand des Harrison. Mais pour l'heure Luke s'en foutait royalement, tout ce qu'il voulait c'était retrouver Nikolaï. Le retrouver et le ramener, vivant. Pourquoi lui faisait-il ça ? Luke était parfois con et souvent pas le meilleur frère que l'on pourrait rêver d'avoir, il en avait conscience, mais de là à...fuguer ? Putin, mais c'était quoi son soucis là ? Il avait quel âge ? Dix ans ?!

Grimpant avec rapidité jusqu'en haut du mur, il ne réfléchit pas plus longtemps avant de se laisser tomber de l'autre côté amortissant sa chute par une roulade. Jamais ses singeries à l'école ne lui avait autant servit que depuis le début de cette foutue épidémie... Mais il avait déjà perdu assez de temps comme ça, à aller chercher son arme qu'il ne quitterait à présent plus jamais. Il ne pouvait pas se permettre de jouer la grand-mère, surtout quand son frère se baladait seul dans une nature plus qu'hostile. Nerveusement, il se mit à observer tout autour de lui comme pour espérer trouver un signe ou quelque chose qui lui indiquerait dans quel direction son frère était parti. Mais rien, tout était silencieux, vide, mort. Les scénarios plus catastrophiques s'enchaînèrent dans son esprit, s'imaginant retrouver Nikolaï mordu, pire, allongé sur le sol entrain de se faire ouvrir par des rôdeurs. A moins que ce soit des cannibales qui s'en chargent... Parano ? Il l'avait toujours été et cela ne changerait pas. Les larmes commençaient à lui monter aux yeux à mesure où il avançait à l’aveuglette dans les bois qui entourait le camp, sans savoir si Niko était bien parti dans cette direction. C'est toujours en trottinant au hasard qu'un râlement attira son attention et sans chercher plus longtemps à savoir de quoi il s'agissait, Luke piqua un nouveau sprint vers cette fameuse menace et c'est là qu'il l’aperçu, de dos, tuer le rôdeur avant même que Luke n'eut le temps d'atteindre sa position, couteau déjà dégainé et prêt à l'usage.  « Niko ! » Hurla-t-il à moitié en oubliant presque que des rôdeurs pouvaient être dans le coin.  « C'est quoi ton PUTIN de soucis ? TU FOUS QUOI LA ? BORDEL ? TU TE FOUTRAIS PAS UN PEU DE MA GUEULE ?!! Mais qu'est-ce que tu fous putin ?!! » De sa main libre, il venu attraper fermement le bras de Nikolaï avant de le tirer en direction du camp. Pas question qu'ils aient cette discussion ici, c'était beaucoup trop dangereux.  « ON RENTRE, MAINTENANT ! » Ordonna-t-il sans laisser la possibilité à Nikolaï de s'expliquer. Son ton était sec, peut-être un peu trop, mais il ne voulait vraiment pas se disputer avec lui ici, même si... C'était déjà le cas, il le savait, Nikolaï ne se laisserait pas mater aussi facilement. Mais putin pourquoi ne comprenait-il pas que c'était dangereux, que c'était stupide et complètement inconscient de sa part ?! Luke en avait encore les yeux humides, mais son frère était en vie, putin... Et ça, c'était le plus important... Il s'en foutait qu'il le déteste sur le coup, Luke voulait juste... Le ramener à la zone. Cette scène lui donnait le sentiment de déjà vu et pourtant, il ne voulait pas s'en souvenir... Avec Aidan, ça avait commencé un peu de la même façon et comparer le conflit qui allait éclater entre eux avec celui qui avait jadis coûté la vie du plus grand de la fratrie lui provoqua un léger frisson. Ils ne pouvaient pas rester ici, les choses allaient mal tourner c'était évident. Pourtant Luke ne pouvait pas laisser tout déraper, pas encore une fois ou alors... Faites que ce soit lui qui meurt. Car continuer de survivre en portant la mort de Nikolaï sur sa conscience, c'était trop lui en demander. Il n'y arriverait tout simplement pas, pas cette fois.

made by guerlain for bazzart

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Lun 18 Jan - 22:46

Je n’avais pas attendu la réponse de Luke, je pensais qu’une fois mis au courant de mon programme, il ne se poserait pas plus de question et qu’il continuerait sa propre activité ou qu’il ferait ce qu’il a envie. Mais pas qu’il compterait me suivre pour venir avec moi. J’avais tort, le plus simple aurait encore été que je quitte la maison sans prévenir personne. Mais je savais qu’à mon retour, j’aurais le droit à mille et une questions car évidemment, il se demanderait où je serais passé. C’est pourquoi bêtement, je n’avais pas remarqué que Luke était sorti de la maison à son tour pour suivre mes traces tandis que j’étais déjà bien avancé dans la rue avant de pénétré dans la jardin du jeune couple sans me poser de question ni même regardé derrière moi. Ce n’était pas la première fois que j’empruntais ce chemin mais c’était la première fois que je mentais à mon frère juste avant de sortir. Je n’y pensais cependant pas, me disant que ce petit mensonge n’aurait pas la moindre répercussion. Je me trompais lourdement. Le pire était sans doute que je n’ai même pas remarqué être suivi, moi qui était pourtant extrêmement vigilent sur le sujet lorsque j’étais à l’extérieur, je ne surveillais même pas mes arrières à l’intérieur du camp. Une preuve supplémentaire que cet endroit trop confortable me rendait bêtement faible. Rester constamment sur ses gardes étaient la base. J’avais en quelque sorte de la chance que ce soit Luke qui m’ait suivi et pas un autre habitant qui aurait pu m’attirer des ennuis. J’avais grimper sur le mur et avant de descendre de façon plus discrète et moins dangereuse de l’autre côté plutôt que de sauté.

Et comme je ne pensais pas que Luke m’aurait suivi, je ne m’attendais pas à le voir débarqué soudainement derrière moi, alors que je venais d’enfoncer ma lame sans la moindre hésitation dans le crâne de cette femme, morte et transformée avant de retirer mon arme observant le corps s’écrouler au sol pour un repos, cette fois-ci éternel. J’avais sursauté en entendant Luke hurler, simplement car j’étais sur mes gardes et qu’en temps normal, un rôdeur ça ne crie pas.  J’écarquillais les yeux en observant le visage de mon frère furieux se diriger vers moi. « Luke… Que… Qu’est-ce qu-… » Je n’eux pas le temps d’en placer une que celui-ci continua dans sa lancée en m’engueulant presque sans même me laisser dire quoi que ce soit.  Je pouvais comprendre son inquiétude mais il n’y avait pas mort d’homme, personne n’était blessé et moi, je me sentais mieux. Et puis, pourquoi m’avait-il suivi ? Je tentais de retenir mon bras lorsqu’il me l’agrippa fermement avant de m’ordonner de rentrer. « MAIS LÂCHE MOI ! » criais-je à mon tour lasser de ne même pas ouvrir la bouche avant de me libéré d’un mouvement sec de son emprise. Je n’aimais pas son emportement et je ne le comprenais même pas et j’appréciais encore moins que l’on me donne des ordres. Mes quelques soucis avec l’autorité n’avait pas changé d’avant l’épidémie et avait même empiré depuis que j’étais presque devenu l’esclave de l’autre ordure qui me donnait des ordres à tout bout de champ. « C’est quoi ton problème à toi ? » A mes yeux, je ne faisais rien de mal que de continuer à m’entrainer à survivre, pour pouvoir mieux nous protéger si la zone devait un jour être envahi et en repoussant justement cette invasion en exterminant les rôdeurs s’en approchant trop. « Pourquoi tu me suis ?! » C’était aussi ce détail qui me turlupinait. On aurait un peu dit une scène de couple, mais le problème était tout autre. J’étais sans doute en tort mais mes nerfs étaient tout simplement monté et je n’étais plus apte à discuter. Luke m’avait abordé de la mauvaise façon et m’avait braqué. Je tournais la tête en entendant un nouveau râle en approche, un rôdeur seul et errant qui avait dû être attiré par les cris de mon frangin. Je quittais Luke des yeux pour m’approcher de la créature avant de l’éliminer de la même façon que j’avais fait avec la première. « Rentres, toi si tu veux, je te rejoindrais après » disais-je sans revenir vers lui. Nos disputes étaient rares voire inexistantes depuis nos retrouvailles mais nous étions deux caractères fort et cela n’aurait su tarder. Je savais aussi cependant que Luke n’abandonnerait pas aussi facilement. Il était nettement aussi buté voir plus buté que moi et dans le fond, je pouvais le comprendre puisqu’à sa place j’aurais réagi pareil. Mais j’étais le coupable et je n’étais pas prêt à admettre mes torts. Pas encore du moins.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Mar 19 Jan - 0:03

Hey brother, Do you still believe in one another?
feat. Nikolaï & Luke


   grande icone  grande icone
 
Même si la réaction de Nikolaï fut des plus prévisibles, elle n'en restait pas pour le moins blessante. Quand il se dégagea de son emprise, Luke eu la sensation de le perdre, une impression qu'il se serait bien passé de ressentir. Comme si en quelques secondes à peine, ce qu'ils avaient reconstruit lors de leurs retrouvailles venait de se briser. Cette complicité qu'ils partageaient depuis ce jour partait en lambeaux et tout ça à cause de Luke et de son caractère de con. Mais comment pouvait-il réagir autrement devant les faits présents, Luke n'inventait rien, tout était là sous ses yeux. Il lui avait mentit, il avait trahit sa confiance juste pour sortir en cachette. Alors que Luke n'aurait jamais refusé de l'accompagner s'il lui en avait parlé, bien au contraire. Il voulait juste le faire avec lui, toujours avec lui. Jamais seul, car la solitude et mort rimait aux oreilles du brun. Au lieu de reprendre son calme pour tenter d'arranger les choses, Luke s'emporta de plus belle devant l'insolence irritante de Nikolaï :  « C'est quoi MON problème ? Ah parce que tu trouves que dans l'histoire c'est MOI qui aie un problème ? Mais par pitié quoi... ! »  cracha-t-il toujours sur le même ton de reproche en terminant sa remarque sur un léger rire qui était loin d'être de l'ordre de la plaisanterie. Quand Nikolaï lui demanda pourquoi il l'avait suivi, Luke se contenta de remuer frénétiquement la tête, peut-être n'avait-il pas le droit d'épier les moindres faits et gestes de son frère, c'est vrai, mais pour le coup, Luke était content de l'avoir fait, sans quoi qui sait ce qui aurait pu lui arriver.  « Et toi, pourquoi est-ce que tu me caches des choses ? Pourquoi est-ce que tu me mens ? Hein ? Je pourrais continuer longtemps encore comme ça ! Je continue ? Ok ! Pourquoi tu sors seul ? Pourquoi tu peux pas te contenter des missions de ravitaillements ? Pourquoi tu ne veux pas que je sois au courant ? SÉRIEUSEMENT ! Et tout ça pour quoi ?! »  Continua-t-il en désignant de la main le rôdeur à présent mort au pied de son frère.  « Pour sortir en cachette buter des rôdeurs ?! Vraiment !? »  Si Luke ne s'était pas autant emporté, il l'aurait compris, bien sûr qu'il le comprenait. Lui aussi était passé par là, dans la zone 51, à vouloir sortir pour s'assurer qu'il n'avait pas perdu la main. A se dire que rester enfermé derrière un mur, il allait se ramollir. En fait, la seule chose qu'il ne comprenait pas ici était : "pourquoi son frère lui avait caché ça" ? Peut-être pour éviter d'avoir cette conversation en fin de compte non ? Cela était le plus logique... Et pourtant, ils en étaient arrivés là, à s'engueuler comme du poisson pourri. Du moins Luke ne mâchait pas ses mots pour balancer à son frère tout ce qui lui passait dans la tête. Mais avait-il un jour su retenir ses paroles ? Non... C'était ainsi, il dégueulait tout ce qu'il avait sur le cœur avant de passer aux excuses. Mais la plupart du temps, il en disait trop et surtout de façon trop violente pour que de simples excuses fonctionnes.

Un nouveau râlement se fit entendre, coupant Luke dans ses propos pour le moins cinglants. Dégainant son couteau aussi vite que possible, Luke n'eut pas besoin d'agir, son frère ayant réglé le soucis en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Si cela avait le mérite de le rassurer, il n'en resta pas pour le moins silencieux. Une trêve courte, mais qui lui avait permis de réorganiser ses idées et prendre, selon-lui, la meilleure décision.  « Bien sûr que je vais rentrer ouais. Puis après je vais même te préparer un joli gâteau avec marqué : "meilleur petit frère sincère" dessus ? Ça sera chouette. »  Sarcastique ? C'était un euphémisme. Enjambant le premier rôdeur, puis le second, Luke passa à côté de son frère sans même lui adresser un nouveau regard. Luke ne voulait pas non plus le toucher de peur de se faire rejeter une nouvelle fois. Pourtant l'envie de lui en coller une bien sévère dans la gueule ne manquait pas, cela lui titillait à proprement parler le poing. Il était toutefois hors de question qu'il le laisse ici tout seul, même s'il ne doutait pas de ses capacités à éliminer les menaces qui se dresseraient contre lui. Entre eux deux, Nikolaï était de loin le plus costaud des Harrison, Luke ne se faisait aucune illusion par rapport à ça. Cela avait d'ailleurs toujours été le cas, même avant le début de l'épidémie. Malgré tout, il comptait bien lui tenir la jambe et cela, au risque de lui pourrir sa petite session de fracassage de crânes. Pas de chance pour lui, Nikolaï avait un grand frère pire que parano, en plus d'être un sacré con qui n'hésitait pas à lui en mettre plein la gueule sous prétexte qu'il se faisait du soucis.

Non, la seule chose que Luke redoutait serait de constater que son frère se penserait invincible au point de sortir délibérément du camp pour se balader dans la nature à la recherche des ennuis. Ce qu'il était en train de faire, en soit. L'assurance était une bonne chose tant que celle-ci restait dans l'ordre du raisonnable. Luke avait voyagé avec des nombreux survivants se prenant pour Dieu, ceux-là, n'avait pas fait long feu et Luke refusait de voir son frère finir ainsi.  « Profitons-en pour rapporter des trucs. »  Se contenta-t-il d'ajouter d'une voix tranchante, n'arrivant pas à se retenir de lui lancer des ordres à tue-tête.

made by guerlain for bazzart

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Mer 20 Jan - 21:43

Ma réaction était prévisible lorsque l’on connaissait mon tempérament impulsif et mon mauvais caractère mais c’était bien la première fois que je m’étais montré aussi agressif envers Luke. Comme si soudainement sa main serrant mon poignet était devenue trop lourde et son autorité trop pesante. Je ne me souciais même plus de blesser ou non mon grand frère qui était pourtant devenu ma raison principale de vivre, mon plus grand allié et mon meilleur ami. Il le restait mais je savais déjà qu’au vu de son caractère et du mien, la conversation n’allait pas se poursuivre sur une base plate bien au contraire. C’est moi qui lançait en premier les hostilité en lui demandant quel était son problème. Je ne le comprenais pas ou plutôt je ne voulais pas le comprendre. Son autorité et son envie de protection à mon égard était soudainement devenu trop oppressante suite à son comportement. J’étais quelqu’un de buté et je ne ferais pas demi-tour mais ce trait de caractère semblait typique de la famille Harrison, qui aurait le dernier mot ?  La réponse de Luke ne tarda pas à se faire entendre et sur le même ton que ce début de conversation, sur ce ton de reproche et d’énervement. Evidemment, c’était moi le problème, je l’avais bien compris mais je n’étais pas prêt à l’admettre ça ni aucune autre faute quoi qu’il dise. A mes yeux Luke était en cause de plus d’un tort, le suivant était le fait qu’il me suive. Cela me restait même en travers de la gorge. Ne me faisait-il pas assez confiance pour ressentir le besoin de me suivre et d’inspecter le moindre de mes faits et gestes. Il me devait des explications. Même s’il avait eu raison de se méfier vu que je lui mentais, je ne tolérais pas d’être ainsi traquer… Par mon propre frère qui plus est. Evidemment dans ce dialogue de sourd, la balle ne faisait que d’être envoyé dans le camp de l’autre et visiblement, des reproches Luke en avait à revendre. Pourquoi lui cacher des choses ? Pourquoi lui mentir ? Pourquoi sortir seul. Je riais jaune en levant les yeux au ciel. Il n’avait pas tort et en sens inverse je lui aurais sans doute fait la même scène quoi que non, car j’avais confiance en lui. « Et alors ? Je dois te demander l’autorisation avant de bouger maintenant ? » rétorquais-je sur un ton provocateur sans décroiser mes bras dans un air de défi. « Tu veux pas non plus me foutre une laisse autour du cou pour être sûr de bien toujours m’avoir à l’œil ? » Je détestais ce rôle de frère autorité qu’il montrait à mon égard mais dans un sens, c’est aussi car cela me rappelait Aidan. A l’époque, c’était lui qui se montrait toujours autoritaire de cette façon à épier mes aller et venu en dehors de la maison. Mais Luke n’était pas Aidan et actuellement j’avais le sentiment de ne pas avoir à me justifier quand à mes actions. Je faisais ce que je voulais et ceux quand je le voulais même si mon envie était de sortir exterminer des rôdeurs. D’autant plus que Luke ne savait rien des motivations ni de ce qui me poussait agir ainsi. Il ne savait rien du mal qui me rongeait depuis que nous avions gagné ce camp et il ne savait rien… Tout simplement.

Par chance ou peut-être pas, un nouveau râlement se fit entendre. Un rôdeur probablement attiré par tout le bouquant que nous faisions. Tant mieux, j’allais pouvoir un peu me défouler car mes nerfs étaient trop montés. Je m’étais précipité rapidement vers le mort-vivant avant de l’abattre d’un coup plus fort que nécessaire dans son crâne.  Je lui proposais alors bien gentiment de rentrer au camp. J’aurais espéré qu’il le fasse, qu’il me laisse réfléchir avant de pouvoir lui parler plus calmement. Après réflexion ma conscience prendrait surement le dessus mais actuellement elle était absente. « Tu fais ce que tu veux tant que tu m’prend pas la tête. » J’avais bien noté l’ironie. Il aurait fallu être tout simplement con pour ne pas le comprendre mais j’étais sincère quand je disais que je préférais qu’il parte. Evidemment, c’était mal le connaitre, lui et son caractère sans doute pire que le mien. Je n’avais pas conscience que cette conversation prenait une tournure de déjà vu pour lui. Je ne savais rien de comment c’était déroulé sa première altercation avec Aidan et je n’y pensais même pas. Je suivais alors Luke du regard alors qu’il enjambait les corps des rôdeurs pour passer à côté de moi sans même m’adresser un regard ce qui me fit réaliser qu’il m’en voulait vraiment. Je trouvais tout simplement cela démesuré tandis qu’il continuait d’avancé encore quelque pas sans que je ne bouge. J’arquais un sourcil lorsque Luke ajoutait que nous allions en profiter pour faire du ravitaillement. Je n’y répondais rien remettant mon couteau dans son fourreau avant de reprendre ma marche assez rapidement passant devant lui non sans le bousculer au passage. Provocateur ? C’était l’un de mes plus gros défauts et à ce moment même je voulais pousser Luke à bout comme il le faisait pour moi. Déjà à l’époque il était doué pour ça, pour m’atteindre avec les mots et par ses comportements.

Cependant alors que j’étais prêt à partir en ravitaillement avec lui , je m’arrêtais subitement en me retournant face à lui. «  Tu vois ?! Tu recommence encore ! » lui criais-je en pleine figure sans qu’il ne doive vraiment comprendre. « J’ai pas besoin qu’on me donne des ordres ! J’ai pas besoin qu’on me dise quoi faire et j’ai surtout pas besoin qu’on me surveille ! » continuais-je en le regardant droit dans les yeux. « Si je veux sortir je sors, avec ou sans toi et si je veux chasser les rôdeurs je le fais. J’ai pas besoin de ton autorisation ! » J'attrapais mon couteau que je sortais à nouveau. « Même si c’est risqué, je sais ce que je fais mais si tu veux je vais te donner une vraie raison de t’inquiéter. » Je jetais mon arme à ses pieds bêtement et par pur provocation en sachant que cela me mettrait en danger. Je serrais les poings en baissant le regard avant de le redresser pour fixer à nouveau ses yeux bleus mais sur un ton plus bas. « Je suis plus le Nikolaï d’avant Luke… j’ai pas besoin de ta protection, j’ai toujours survécu seul… »
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Dim 24 Jan - 21:41

Hey brother, Do you still believe in one another?
feat. Nikolaï & Luke


   grande icone  grande icone
 
Cette conversation était vide, Luke aurait pu parler à un mur que cela n'aurait pas été différent. A part se défouler l'un comme l'autre, cette dispute n'allait pas faire avancer les choses, bien au contraire. Luke n'en tirerait absolument rien d'enrichissant et il le savait, c'était pour cette raison qu'il avait essayé de s'en extraire avant que cela ne dégénère vraiment. Tout ce qu'ils risquaient de faire en continuant de s'engueuler ainsi était de creuser un peu plus le fossé qui s'était déjà formé entre eux. Mais dans le fond, peut-être que cette confrontation était nécessaire... Tout deux avaient des choses sur le cœur, c'était indéniable. Choses qu'ils n'avaient pas forcément eu l'occasion de partager jusqu'à présent. Il était triste d'en arriver à de telles extrémités juste pour exprimer  son inquiétude. Car pour Luke, ce n'était que de ça : de l'inquiétude. Les secrets ne menaient qu'au danger et qui pouvait lui assurer que cela était la première fois qu'il lui mentait ? ¨Pire qui pouvait lui assurer que cela serait la dernière fois ? Personne... Pas même Nikolaï, car Luke ne le croirait plus. Plus comme il aurait gobé n’importe laquelle de ses excuses jusqu'à maintenant sans se poser de questions. Luke était le plus grand, celui qui devait se montrer le plus responsable des deux, le plus sage mais également le plus patient. C'était du moins ce qu'il se répétait en boucle, les poings serrés pour ne pas se retourner et en coller une sévère à Nikolaï qui commençait réellement à le mettre hors de lui. Ce coup que Luke s'imaginait lui offrir, il le méritait très clairement de part son insolence plus qu'agaçante. Mais une fois de plus, le brun essayait de prendre sur lui. Essayant également de se remettre en cause, car c'est vrai, il n'aurait sans doute pas du intervenir de la sorte.

Tout aurait pu bien se passer si Nikolaï ne l'avait pas bousculé en le doublant, car à la seconde même ou le choc venu faire basculer en avant son épaule, Luke savait qu'il était à deux doigts de faire quelque chose que personne n'allait apprécier ici. S'arrêtant quasi instantanément dans sa marche, il ferma les yeux pour rester immobile, les muscles de ses avants-bras tremblants légèrement sous la colère qui bouillait en lui. Luke tentait de rester calme, raisonnable, mais putin qu'il n'y arrivait pas... Il avait beau se forcer à inspirer profondément pour expirer doucement tout l'air de ses poumons, cela n'y changeait rien, la pression, la colère et la frustration étaient toujours bien présentes. Et voilà qu'à présent, il lui gueulait dessus pour une raison totalement obscure qu'il ne chercha même pas à comprendre, ayant déjà caler son frère dans la catégorie des gros maboules susceptibles. Rouvrant les yeux pour poser avec lenteur son regard assassin sur Nikolaï, il ne se fit pas prier pour lui couper la parole. « Ok. »   fut sa seule réponse, faisant tout son possible pour que ce simple mot ne sorte pas de sa bouche sous forme de provocation. Même dans le fond, cela en était très clairement. « Fais ce que tu veux. Je fais ce que je veux aussi. »   Il ne le lâchait pas du regard, car détourner les yeux ne serait-ce qu'une seconde pourrait être perçu par son frère comme un signe de faiblesse, d'abandon et Luke voulait à tout prix rester fort, de marbre. Soutenir son regard n'était pas chose aisée et pourtant, il n'en démordait pas. La tête légèrement baissé, il observait toujours son frère du coin de l’œil, d'un regard furieux et glacial. Pourquoi fallait-il que tous les Harrison soient aussi caractériels ? Telle était la question qu'il se posait devant les paroles crues de son frère. Dans l'histoire, Luke avait l'impression de passer pour le méchant, celui qui l’empêchait de s'épanouir ou une connerie du genre. L'autorité parental lui manquait également, mais pas au point de la ressentir à travers les comportements protecteurs que certaines personnes pouvaient avoir à son égard. La réaction excessive de son frère ne faisait que le conforter dans l'idée que celui-ci n'était pas aussi mature qu'il le pensait. Son frère était tellement aveuglé par cette sensation d’emprisonnement qu'il en perdait tout son sens logique. C'était assez, Luke en avait suffisamment entendu et tout cela ne l'amusait plus le moins du monde.

Quand Nikolaï dégaina son arme, son cœur fit un bon dans sa poitrine. Sans même pouvoir se contenir, Luke immobile jusque là, eu un léger mouvement de recul. C'était peut-être stupide, mais avant qu'il ne le laisse tomber à ses pieds, Luke aurait vraiment cru... Qu'il allait s'en prendre à lui. Chose totalement improbable et pourtant, l'idée lui avait traversé l'esprit, même ci cela était totalement inconcevable pour le brun. Peut-être s'était-il rendu compte à cet instant précis qu'il ne connaissait plus aussi bien son frère, plus suffisamment pour savoir ce qu'il était capable de faire dans cette situation. Ça lui faisait peur, Nikolaï lui faisait peur. Certes ils étaient tous les deux sur la défensive, mais cela ne justifierait en rien qu'ils se confrontent l'un à l'autre. Et surtout pas avec leur couteau. Toujours aussi silencieux et attentif à ce que son frère lui disait, il venu relever un peu plus sa tête, relâchant doucement le manche de son propre poignard qu'il avait saisi inconsciemment en voyant Niko péter une durite en face de lui. Luke sentait bien que le frère qu'il avait toujours connu refaisait surface peu à peu, une fois la frustration et la colère passées. Ce Nikolaï qui en avait lourd sur le cœur, mais qui tentait d'étouffer tout cela sous une bonne couche de caractère bien trempé. Cela aurait presque pu l’attendrir, le faire culpabiliser. Ils auraient pu passer autre chose oui... Si Luke n'était pas aussi rancunier. Car Dieu seul savait à quel point il était facile de lui faire avaler la pilule, mais la lui faire recracher ça... C'était une toute autre affaire... Luke acceptait, comprenait, mais ne pardonnait pas. Jamais. « Ne t'inquiète pas, nouveau Nikolaï, ton horrible frère va bientôt te laisser tranquille. Mais si tu veux qu'il te lâche la grappe encore plus vite, arrête donc de faire de la merde et commence par ramasser ton arme. Prouve lui qu'il n'a vraiment aucune raison de s'inquiéter. Parce que là, entre nous, bah c'est plutôt mal barré. »   D'un hochement nerveux de la tête, Luke venu lui lâcher un petit sourire forcé aux lèvres pincées avant de passer à côté de lui, le bousculant à son tour avec force. Sur le coup, il ne trouva rien de plus à ajouter. Nikolaï voulait jouer au plus con ? Très bien, ils allaient jouer et pas de chance pour lui, mais Luke était devenu un maître dans cet art de l'insolence.

En fait, il avait l'impression que cette querelle s'était peu à peu transformée en une véritable compétition fraternel pour savoir lequel des deux craquerait en premier et intérieurement, Luke se jurait de ne pas être le perdant. « Moi aussi j'ai survécu seul Nikolaï. »   Lâcha-t-il par dessus son épaule sur un ton toujours aussi froid et fermé à toute discussion. Relevant alors un point que son frère ne semblait pourtant pas avoir remarqué. Oui, Luke aussi avait du se démerder seul et ce avant Nikolaï. « Et c'est justement pour ça que je suis là. Parce que je sais à quel point ça craint, d'être seul ou mal accompagné. Et je sais aussi qu'on peut pas se protéger tout seul face à cette merde. Alors arrête avec tes conneries. J'en ai rien à battre que tu m'aimes pas ou que mon comportement te casse les couilles. Parce qu'il changera pas, donc t'as intérêt à t'y habituer. Je compte pas te laisser retourner à l'état sauvage tout seul comme un con. C'est tout. »   Ça lui était complètement égal que Nikolaï le déteste, ce n'était qu'en option l'amour fraternel... Tant que celui-ci était en vie et en bonne santé, ça lui suffisait amplement. Sur le coup, Luke avait l'impression de raisonner comme Noah... Ce genre de raisonnement qu'il n'avait fait que critiquer lors de son séjour dans la zone 51. Finalement... Luke l'avait vraiment pris comme modèle depuis la disparition de leur père. Qui l'aurait cru... Luke avait beau trouver en lui tous les défauts du monde, il n'en restait pas moins l'image forte d'un père qu'il se faisait. Noah lui manquait... S'il était ici, avec Auregan dans ce foutu camp, tout serait différent... Absolument tout.

made by guerlain for bazzart

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Mar 26 Jan - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Dim 24 Jan - 23:22

Cette conversation avait t’elle un sens ? Je n’en étais même pas sûr. Je ne voulais même pas l’avoir mais j’étais lancé. Quelles en seraient les conséquences mise à part un règlement de compte peut-être blessant pour l’un comme pour l’autre ? Nous étions deux blocs de pierre qui allions nous entrechoquer dans ce duel de reproche. Mais je pense que c’était nécessaire, que j’avais besoin d’extérioriser et malheureusement pour lui, c’est Luke qui allait recevoir mes foudres. J’étais cependant bien parti pour en avoir le contre coupe mais je m’en contrefoutait totalement. Au fond, je n’avais sans doute pas tellement changer, je mettais les pieds dans le plat directement et quand je commenceais, je ne m’arrêtais pas.Je me rendais compte qu’au fur et à mesure de mes mots que j’avais de nombreuse chose sur le cœur mais aussi de nombreuses choses  à dire que je ne lâchais sans doute pas de la bonne façon. Dans quel but ? Je voulais simplement faire réagir Luke, qu’il me comprenne mais aussi le provoquer et le pousser à bout. Pourtant au fond de moi, je ne voulais surtout pas en venir aux mains avec mon frère mais j’agissais pourtant en sorte que cela se produise. Orgeuil de merde.

Pourtant tout semblait se calmer notamment lorsqu’il proposa d’en profiter pour nous ravitailler au passage. Nous aurions fait la gueule en réfléchissant puis nous nous serions expliqué plus calmement plus tard. Oui, j’aurais pu faire ça mais ce n’était pas dans mon naturel, non j’avais préféré le doubler en le bousculant en le doublant. Je l’avais  volontairement dans un seul but, l’énerver et j’attendais qu’il réplique. En fait je m’en foutais, je ne pensais même plus à ce que lui pouvais ressentir. J’étais lancé et j’étais une véritable bombe à retardement. La seule chose qui me retenait encore était que je n’oubliais pas qu’il était mon frère et que malgré tout, je ressentais pour lui un amour débordant. Mais bordel, que j’avais besoin de me libérer de toute cette pression. Tout n’était même pas sa faute, c’est ce foutu camp trop confortable qui me rendait ainsi, à la fois heureux et inquiet. C’est pour cela que je reprenais mes discours et surtout l’engueulade même si Luke me coupa d’un simple ok. Ce foutu mot avait le don de m’énerver surtout sorti ainsi. J’avais la sensation de parler dans le vide alors que même si je m’exprimais de la mauvaise façon, je lui parlais sérieusement.  J’en fus d’autant plus vexé, chose qui n’arrangeait rien la situation. « Parfait. » répondis-je lorsqu’il annonça que je faisais ce que je voulais et qu’il en ferait de même. Qu’est ce que je m’en foutais à ce moment là. Nos regards ne se lâchait pas et se lançait dans un duel ou même le moindre clignement serait un signe de faiblesse. Cela me faisait tout de même étrange, je n’avais pas conscience de mon attitude mais je remarquais que jamais depuis nos retrouvailles Luke ne m’avait observé ainsi.

J’avais cependant recommencer une nouvelle fois à parler mais je ne me lançais pas dans de grandes explications, je lui disais simplement que je n’avais pas besoin de son autorité, de sa protection et de sa surveillance. J’étais libre et je n’avais de compte à rendre à personne. Dans un sens, je n’avais encore que quinze ans, mon âge était peut-être proche de celui de Luke mais notre mentalité devait ne pas être au même stade dans nos façon de réagir. Je n’étais encore qu’un adolescent quoi qu’on en dise et que je fasse. La preuve étant que dans la provocation, j’agissais bêtement notamment en dégaina mon arme. Je n’avais pas conscience que ce mouvement que je venais d’avoir allait effrayé Luke avant de voir son mouvement de recule. Je le remarquais et je fus d’autant plus énervé qu’il pense que je puisse un jour m’en prendre ainsi à lui. C’est sur que j’avais envie de lui botter le cul mais pas de le tuer. Jamais ce couteau ne sera utilisé contre lui, c’était sur. Je le jetais alors à ses pieds continuant dans mon discours d’indépendance.  J’avais finalement fini, attendant une réaction ou non. J’avais dit ce que j’avais à dire et maintenant, libre à lui de faire ce que bon lui semble. J’écoutais chacun de ses mots attentivement. J’arquais un sourcil lorsqu’il m’appelait nouveau Nikolaï, en plus il se foutait de ma gueule non mais sérieusement ? Je ne savais pas ce que je devais comprendre lorsqu’il disait qu’il me laisserait bientôt tranquille. Parlait-il de ne plus me surprotégé ou bien de me laisser tomber, simplement. Je ne voulais pas qu’il m’abandonne non plus, paradoxalement j’avais besoin de lui mais aussi d’un peu plus de liberté. Puis le brun me fit comprendre que mon geste venait d’être stupide avant de venir me bousculer en reprenant sa route. Jeter son arme au sol pouvait être fatal et pourtant, je voulais qu’il réagisse. Je n’étais cependant pas suicidaire et je ne voulais pas me balader sans arme. Il me restait toujours mon arme à feu mais cela ferait bien trop de bruit et en attirerait d’autre. Je serrais les poings pour ne pas plus m’énerver, pour ne pas lui bondir dessus et lui coller mon poing en pleine figure. Il avait simplement le privilège d’être mon frère. J’allais juste ramasser mon arme, sans un mot pensant que cette fois-ci tout serait fini. J’avais dit ce que j’avais à dire et étonnamment, je me calmais. Sans doute à cause du doute qu’il m’avait mit. M’abandonnerait-il ?

Je reposais mon regard sur lui m’extirpant de mes pensées lorsqu’il reprit la parole. Je savais qu’il avait survécu seul et bien avant moi. Cela ne changeait rien, je savais justement qu’il était apte, voir même plus que moi, à se défendre et je ne le surprotégeais pas trop. « Je sais. » Il n’y avait presque plus d’hostilité dans ma voix mais j’étais toujours sur la défensive. Je l’écoutais blablater attentivement, avant de me mettre à sourire d’exaspération. On touchait le fond côté dialogue de sourd. Mais surtout pour qui se prenait-il ? Il avait su me refroidir juste avant et voilà qu’il m’aidait à nouveau à m’enflammer. Si j’avais su qu’en quittant Nael et les filles je me retrouverais encore plus surveillé… «  Tu crois que j’le sais pas ? En fait tu me prend mais vraiment pour un con qui n’a rien compris. » Je passais ma main sur ma machoire toujours crispé. « J’sais qu’on peut pas survivre seul et tu crois vraiment que je veux être seul ? Tu crois que j’sais pas qu’en solo je survivrais pas ? Tu crois que c’est en étant sur mon dos que je tiendrais plus longtemps ? Tu pourras pas toujours me protéger Luke, faudra bien que je sache me protéger seul. »  Je lui parlais sérieusement en fait, et ce qu’il pensait qu’il soit d’accord ou pas, je m’en contrefoutait. «  T’en as rien à foutre de ce que j’en pense ? Ca tombe bien moi non plus. Si tu voulais le gentil frère obéissant, désolé t’es pas tombé sur le bon, j’serais pas obéissant. J’ai besoin de savoir me défendre et j’ai pas envie de devenir faible comme ces gens, et que tu sois d’accord ou pas mais j’en ai rien à battre. Et qu’est ce que tu vas faire ? M’attacher et me garder enfermé ? J’voudrais bien voir ça»
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Mer 3 Fév - 0:47

Hey brother, Do you still believe in one another?
feat. Nikolaï & Luke


   grande icone  grande icone
 
Peut-être était-ce la façon dont il l'avait exprimé, ou peut-être son frère faisait-il exprès de tout comprendre de travers. Luke n'avait en aucun cas voulu le rabaisser, le traiter d'abruti, jamais au sens propre. Pourtant et contre toute attente, le niveau sonore se mettait de nouveau à monter crescendo. Lui qui pensait qu'ils avaient finalement trouvé un terrain d'entente... Luke se trompait lourdement, les choses sérieuses ne faisaient que commencer. « C'est pas c'que j'ai voulu dire Niko... » se retourna-t-il lentement vers lui, un air partagé entre le désespoir et la culpabilité sur le visage. Ses bras s'écartèrent légèrement de son corps et nerveusement, l'une de ses mains venue masser ses paupières lourdes de fatigue. Cette conversation l'épuisait réellement... Pourquoi fallait-il que les choses soient toujours aussi compliqué entre eux, comme à l'époque ? Pourquoi ne pouvaient-ils pas tout simplement retrouver cette complicité qu'ils avaient partagé lors de leurs retrouvailles ? Nikolaï n’était pas stupide, loin de là. Luke ne se permettrait même pas de penser une telle chose, il était son frère à point c'est tout. Que ce soit ses qualités comme ses défauts, Luke l'acceptait comme il était, dans son intégrité. Car c'était toutes ses petites choses qui faisait que Nikolaï était Nikolaï. Ce frère qu'il chérissait tant... Même si pour le coup, il fallait bien avouer que ces défauts là commençaient réellement à lui faire péter une durite. Ça n'avait aucun sens, tout ce que Nikolaï lui sortait, n'avait aucun putin de sens à ses oreilles. Il avait l'impression que son frère s'embourbait dans ses explications, ou peut-être était-ce Luke qui était complètement à côté de la plaque ? Dans les deux cas, cela le frustrait. Il disait tout savoir, mais agissait dans le sens contraire de ses propos, alors quoi ? Le faisait-il exprès pour rendre Luke complètement parano, le mettre hors de lui ? C'était ça qu'il voulait ? Le rendre violent à son égard ? Si leur dispute devait passer par les mains pour en finir, autant lui donner directement ce qu'il voulait, car Luke n'en pouvait plus d'attendre et de subir tout ce charabia incessant.

calme quelques minutes auparavant, Luke s’avança soudainement nerveusement vers son frère, comme s'il était prêt à en découdre une bonne fois pour toute. Pourtant, il s'arrêta à quelques centimètres de lui pour venir pointer de son doigt accusateur vers son torse : « ALORS SI TU LE SAIS, POURQUOI TU SORS SEUL SANS MÊME PRÉVENIR QUELQU'UN ?! EXPLIQUE MOI BORDEL ! SI T'AS PAS CONFIANCE EN MOI, TRÈS BIEN ! MAIS EST-CE QUE ABBY ÉTAIT AU COURANT ?! PARCE QUE JE COMPRENDS PAS MOI ! JE SUIS PAS UN PUTIN DE VOYANT ! J'AI PAS... DE SIXIÈME SENS NI MÊME DE SUPER POUVOIR QUI ME PERMETTRAIT DE SAVOIR SE QUI CE PASSE LA-DEDANS !» Dans sa phrase, il avait remonté son index au niveau de son visage pour venir pousser vulgairement le front de Nikolaï par pur provocation. Savoir se protéger seul ou non n'était pas la question. Luke ne voyait clairement pas en quoi s'aventurer hors du camp seul allait le rendre plus fort. Tout ce que cela lui apporterait serait de l'assurance contre les rôdeurs. Et l'assurance, contrairement à ce que l'on pourrait penser aux premiers abords, ça ne sauvait pas. Bien au contraire, plus on était en confiance, plus on baissait sa garde et donc on devenait vulnérable... Plus Nikolaï agira de la sorte et plus il se mettrait en danger, Luke en était convaincu et ne bougerait pas de ses positions. Ce dont son frère avait réellement besoin, c'était peut-être qu'on lui apprenne des choses. Comme Noah lui avait appris à se défendre contre des gens mal-attentionnés sans forcément en venir aux armes. Malheureusement, Luke ne pouvait pas lui enseigner ce genre de choses, même s'il l'aurait voulu. Il pourrait tenter de lui faire partager ce que Noah lui a montré... Mais Nikolaï devait déjà le maîtrise, luke n'étant clairement pas le seul à avoir sympathisé avec un ancien militaire depuis le début de l'épidémie, c'était chose impossible. « BIEN SUR QUE JE POURRAIS PAS TOUJOURS TE PROTÉGER ! ET TU SAIS POURQUOI ? HEIN ?! TOI QUI SAIS TOUT SUR TOUT ! PARCE QUE JE VAIS CREVER NIKOLAI. ON VA TOUS CREVER UN JOUR ! ET A SORTIR COMME CA, SEUL COMME UN CON, T'Y PASSERAS LE PREMIER ! ». Luke aurait pu le rassurer, lui dire qu'il ne finirait pas comme tous ces légumes qui rôdaient paisiblement dans le camp. Luke aurait également pu lui faire partager sa vision de la chose, comme quoi lui non plus ne voulait pas se ramollir, devenir faible ou pire ressembler aux habitants bien trop "parfaits" du camp. En fait, il aurait pu faire n'importe quoi d'autre que s'énerver contre lui. Mais il savait aussi que lui parler posément maintenant, n'aurait aucun impact sur lui. Il ne l’écouterait pas, la preuve, il venait très clairement de lui dire qu'il n'en avait rien à battre de ce qu'il pensait. A quoi bon ouvrir son cœur dans un moment comme celui-là ? A rien... Luke aurait perdu du temps et de l’énergie et il ne pouvait pas se le permettre. Luke était déjà suffisamment fatigué et surchargé. Entre les nuits courtes qu'il passait entre les diverses chambres de la maison, le canapé du salon qui lui pétait littéralement le dos et toutes les tâches - ingrates - qu'il devait se coltiner à longueur de journée pour gagner un peu plus la confiance des têtes du camp... Luke ne pouvait pas exceller sur tous les fronts à la fois, c'était trop lui en demander... Il ne pouvait plus... C'était trop. Pourquoi Nikolaï n'arrivait-il pas à comprendre que Luke était de son côté ? Que tout ce mal qu'il se donnait jour après jour n'était là que dans le but d'assurer leur arrière, à lui, Abbygail, Maebh. Passer sa journée à sourire faussement aux gens n'était pas une partie de plaisir, bien au contraire. Luke n'y prenait aucun plaisir et si cela ne tenait qu'à lui, il resterait éloigné de toute cette foule. Mais pour les personnes qu'il aimait, il se devait de le faire car eux ne le feraient pas. Il devait prendre sur lui et se mêler aux autres, créer des liens pour avoir plusieurs cartes en main pour toujours être en position de force. Pourquoi Nikolaï ne le voyait-il pas...?

Par dessus tout, arriva l'ultime provocation, celle qui faisait ressentir à luke tout l'impuissance dont il était victime : qu'allait-il bien pouvoir faire contre Nikolaï ? Lui-même se posait cette question. Celui-ci ne le croyait-il pas capable de l'enfermer, de l'attacher ? Non... Bien sûr que non et il avait totalement raison, Luke n'y parviendrait sans doute pas, même si l'idée n'était pas négligeable. Des deux, Nikolaï était celui qui avait le plus de force, c'était indéniable, ça avait toujours été le cas... Mais lui en coller une sournoisement entre les deux yeux, ça, il pouvait le faire et ne comptait d'ailleurs pas se faire prier plus longtemps pour laisser sa frustration s'extérioriser. Faisant mine de se retourner lasse de tout cela - malgré un sourire d’exaspération bien présent sur son visage - Luke se retourna soudainement pour laisser son poing s'abattre violemment au niveau du visage de Nikolaï. C’était partit tout seul, en une fraction de seconde et dans un élan de colère plus intense que les précédents. Ce coup se révéla être si foudroyant qu'il n'avait pas pu le retenir tant les événements le dépassaient. Luke ne savait plus quoi faire pour que ça cesse, pour qu'ils repartent à zéro. Il fallait croire que l'insolence était réellement un trait de caractère chez tous les Harrison. Cet acte, il allait le regretter et à vrai dire, il le regrettait déjà amèrement. Il n’aimait pas lever la main sur Nikolaï, même si cela le soulageait d'un certain poids, d'une certaine peine. Il était tellement en colère contre lui... Contre son comportement... Que pouvait-il faire d'autre ? Luke n'était pas en mesure de l'arrêter et cela le rendait encore plus fou. Sans même vérifier si des rôdeurs étaient dans le coin, Luke avait agit exactement comme Aidan à l'époque. Il s'était pourtant juré de ne jamais réitérer cette erreur et pourtant, le voilà dans le rôle du méchant. Mais il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Tout était de la faute de Nikolaï ! S'il l'avait écouté dès le début, s'ils étaient rentrés ensemble dans le camp, rien de tout cela ne se serait jamais produit. « T'ME CASSES LES COUILLES NIKOLAI ! GRANDIS ! » Ses mots lui avaient échappé en même temps que sa colère, qui s'était déversée brutalement sur son petit frère. Agir ainsi n'avait rien de glorieux, il en était bien conscient mais sur l'instant Luke s'en foutait royalement... Tout ce que Luke voulait, c'était se faire respecter.

made by guerlain for bazzart

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Mer 17 Fév - 22:25

Luke n’était pas au bout de ses peines, il avait beau avoir globalement dans cette histoire, je m’étais braqué et je faisais exprès de toute prendre de travers. En fait non, je ne faisais même pas exprès mais je l’interprétais de la mauvaise façon prenant mal tout ce qui ne me plaisait pas dans son discours et oubliant le reste. Ni l’un ni l’autre n’étions finalement décidé à laisser cette histoire passé même si je n’étais plus aussi assuré qu’avant. « A peine ! » répondis-je séchement lorsqu’il se justifiait disant que ce n’était pas ce qu’il avait voulu dire. Je voyais bien que mon ainé était agacé de cette situation, notamment grâce à ses gestes et ses mimiques comme lorsqu’il massait ses paupières ou qu’il se montrait agacé. Et bien tant pis pour lui. J’avais beau craindre d’aller trop loin, je ne pouvais me retenir dans mes paroles. Mon impulsivité mais surtout ma fierté me portait préjudice, Luke avait beau être mon frère je n’étais pas prêt à m’écraser alors que je savais clairement qu’en retour j’aurais réagi pareil. J’étais juste tendu et vexé d’avoir été espionné. Mais était-ce le plus important de cette histoire ? Je disais des mots qui dépassait ma pensée sans que je ne m’en rende moi-même compte mais représentaient-ils ma pensée ? Une partie de moi avait envie de dire oui, clairement mais l’autre non car tout était exacerbé. Je m’en foutais tant que je pouvais lui cracher tout mon venin en pleine figure aussi méchant et débile soit-il. J’en étais à ce point là.

Je fus cependant surpris de voir Luke s’avancer soudainement vers moi me faisant reculer d’un pas avant qu’il ne s’arrête devant moi me pointant du doigt d’un air accusateur sous ma mine toujours aussi surprise. Pour le coup, j’en prenais littéralement plein la figure et je ne pouvais rien répondre à la sentence qu’il me faisait. Pourquoi sortir seul, quelles étaient mes raisons ? j’en avais plein comme l’envie de rester fort pour le protéger mais je pouvais toujours m’entrainer avec lui dans ce but diminuant les risques. Pour être libre aussi comme avant ? Sans doute mais même avec Faith et Nael, je me faisais taper sur les doigts et tirer les oreilles lorsque je faisais ce genre de chose alors quoi ? Je savais que j’y risquais ma vie et que je n’étais pas immortel mais c’est cette adrénaline que je recherchais… Je ne répondais rien, l’observant toujours avec des yeux ronds même lorsque son doigt poussa mon front provoquant en moi un mouvement de recul. Je crois bien que depuis tout petit, Luke n’avait jamais été dans un tel état d’énervement contre moi et pourtant nous nous étions déjà disputé de nombreuses fois voir battus. Il en devenait presque agressif voir violent dans son attitude. Je continuais de l’écouter sans ouvrir la bouche lorsqu’il reprit. En quelque mot, il avait su me la boucler mais il ne semblait pas prêt à s’arrêter. Il continuait de me cracher le fond de sa pensée en pleine figure sans réserve et peut-être que ça le soulageait ou lui faisait du bien, je n’en savais rien mais je ne cherchais même pas. Je ne m’attendais pas à ce que Luke m’annonce que je serais le premier à mourir avec mon attitude. Etait-ce vrai ? Je baissais quelques seconde le regard avant d’observer à nouveau Luke plein de fureur. Il avait su me touché et ce n’était plus la même colère que j’avais en moi. Je lui en voulais mais je ne voulais même plus m’en prendre à lui. A cet instant précis je voulais être loin de lui, loin de celui qui n’était à ce moment-là qu’un con pour moi. Je voulais être loin de lui et je lui annonçais simplement que je ne l’écouterais pas, que je n’en avais rien à battre. Je restais campé sur mes positions tout en ayant les yeux ouverts. Etais-je prêt à admettre mes torts ? Jamais… Je ne le ferais alors que c’était ce qui clôturerait cette conversation. Paradoxe, je savais que j’avais tort mais je continuais de dire que non.  A ce moment-là, je me foutais de son avis après tout si mes parents n’étaient plus de ce monde et si j’avais abandonné ceux que je considérais comme tel, ce n’était pas pour être à nouveau couvé et restreint. La question ultime sorti de ma bouche, qu’allait-il faire ? Mon grand frère… J’attendais bien de voir cela, Luke m’attachant ou en s’en prenait physiquement à moi. Luke avait toujours eu le cerveau et moi plus le physique, c’était comme un équilibre parfait lorsque nous agissions ensemble. J’arquais un sourcil en le voyant se retourner en pensant que la conversation touchait à sa fin ce qui ne serait pas trop tôt. On avait dû ameuter tous les rôdeurs du coin avec nos histoires. Je fus une nouvelle fois surpris par l’imprévisibilité de Luke qui se retourna face à moi abattant son poing violemment sur mon visage me faisait reculer encore une fois pendant que je me tenais la joue, une expression stupéfaite sur le visage. « Qu-… » En plus il me hurlait dessus. Trop c’était trop. "Tu t'prend pour qui ? " Je serrais les poings, fronçant mes sourcils furieusement je franchissais la distance nous séparant en quelque pas poussant Luke d’abord avant de lui rendre son coup. Je prenais ma respiration ne me sentant pas calmé, j’usais de mon deuxième poing pour lui en remettre un qui le fit trébuché  en arrière. Sans attendre et dans un élan de fureur, j’allais au dessus de lui bloquant ses bras avec mes cheveux brandissant à nouveau mon poing que je lui assénais sur le visage avant de brandir le second et de le frapper à cinq reprise avant de me bloquer soudainement libérant ma prise. J’avais vu ses yeux, ses yeux croisé les miens alors que je venais de le frapper et que je m’apprétais à le faire encore et encore. Je venais de réaliser que c’était à mon frère que je m’en prenais ce que j’avais presque oublié. « Luke … » Sans attendre je me reculais sans prononcer un mot de plus reculant bêtement sans rien dire de plus restant choqué de ce que je voulais lui faire, de ce que je venais de faire. Je me retournais alors pour retourner au camp sans le surveiller, sans voir s’il allait contre attaquer, faire de même que moi et rentrer ou partir. J’avais presque peur de moi et de ce que mon impulsivité allait me pousser à faire… A Luke… Mon frère.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2612

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Jeu 18 Fév - 2:06

Hey brother, Do you still believe in one another?
feat. Nikolaï & Luke


   grande icone  grande icone
 
Ses paroles semblaient enfin avoir un impact sur son petit frère qui ne cessait de l'observer de ses yeux ronds. Luke aurait presque été satisfait de lui si tout n'avait pas soudainement dérapé. Sans doute l'avait-il cherché, mérité même. En réalité, Luke s'attendait à en recevoir une en retour, cela aurait été bon jeu et ils auraient pu en rester là. Cela aurait été du donnant-donnant comme on dit. Pourtant, quand Nikolaï lui posa cette fameuse question, à savoir « pour qui il se prenait », l'incompréhension le saisit de façon foudroyante. La réponse était pourtant évidente non ? Tout du moins aux yeux de Luke elle l'était. Il se prenait pour la seule chose qu'il était réellement : son grand frère, celui qui était censé veiller sur lui coûte que coûte. Nikolaï l'aurait-il oublié ? Il fallait bien croire que oui car devant ce regard assassin qu'il lui lança, Luke ressenti une certaine forme de peur. La même crainte que celle qu'il avait éprouvé lorsque Nikolaï avait dégainé son couteau quelques minutes plus tôt. Fronçant à son tour les sourcils, Luke se recula d'un pas légèrement inquiet quant à la réaction qu'allait avoir Nikolaï à son égard. Il était clair que son frère avait toujours été plus imposant que lui, plus menaçant physiquement parlant. Et actuellement, Luke pouvait clairement sentir cette caractéristique qui les différenciait bien l'un de l'autre. Luke n'irait pas non plus jusqu'à dire que lui en avait plus dans la tête, car en soit cela était cruellement faux. Il pouvait peut-être le faire croire en prenant son temps avant d'agir, cela ne voulait pas pour autant dire que derrière ses yeux bleus se cachait une flèche. Luke faisait juste de son mieux, dans les situations qui se dressaient face à lui, n'ayant que trop souvent appris que foncer dans le tas n'était pas la meilleure façon de faire. Quoi qu'il en soit, Luke allait en prendre pour son grade de grand frère, cela ne faisait aucun doute. Une chance qu'avec toutes ses années de survies, l'amour propre du brun avait était réduit à néant, écrasé petit à petit par les autres survivants plus immoraux les uns que les autres. Aujourd'hui, s'en prendre à sa fierté personnelle n'avait aucune conséquence, aucun intérêt, tant cela lui passait bien au dessus de la tête. Ce qui était réellement important à ses yeux n'était pas de savoir qui avait la plus grosse, ou qui avait raison, c'était de garder les gens qu'il aimait près de lui. Mais ce lien qu'il avait avec son frère semblait se déchirer un peu plus à mesure des secondes. La voilà donc sa réelle crainte resurgir de nouveau, lui lacérant le cœur sans ménagement... Cette peur d'aller si loin qu'il lui serait par la suite impossible de recoller les morceaux... Luke ne pouvait pas laisser une telle chose arriver, mais que pouvait-il faire pour l'en empêcher ?

Quand Nikolaï s'approcha nerveusement de lui, la peur était bien visible dans son regard affolé. Pourtant il ne bougea pas, préférant faire face à son frère même s'il était conscient qu'il n'avait clairement aucune chance de s'en sortir indemne. Luke misait tout sur l'idée qu'il s'en prendrait une bonne et que cela suffirait à faire retomber toute sa rage. Mais une fois de plus Luke s'était fourvoyé : les choses ne se passaient jamais comme on le prévoyait, les gens étaient imprévisibles. Pourquoi n'arrivait-il pas à se le rentrer dans le crâne ? Peut-être car il pensait Nikolaï différent des autres. Peut-être car il pensait le connaître mieux que personne, car il s'agissait de son frère et pas d'un survivant lambda qu'il venait de rencontrer. Il connaissait Nikolaï, mais ce nouveau Nikolaï là, il fallait croire que non... Reculant maladroitement de quelques pas après s'être fait brusquement repoussé par Nikolaï, Luke n'eut même pas le réflexe de se protéger le visage que le premier coup de poing venu s'abattre violemment contre sa mâchoire. Sonné mais toujours sur ses deux pieds, Luke s'apprêtait à reprendre ses esprits quand un second coup venu s'écraser à l'opposé du premier, le faisant perdre totalement pied ne s'attendant pas à ce que Nikolaï enchaîne aussi vite. Ses paroles avaient pu être blessantes, il en avait conscience. Ses paroles étaient toujours vexantes, mais de là a s'acharner de la sorte sur lui ? Cela était excessif. Fermant rapidement les yeux sous le second impact avant de chuter lourdement sur le sol, son instinct de survit pris soudainement le dessus sur sa raison. Cela ne se passerait pas bien, il devait dégager de là. Même s'il s'agissait de son frère, Luke devait agir, malgré la douleur qui commençait à lui monter à la tête. Il ne pouvait pas rester dans cette position de faiblesse plus longtemps. Trop de fois, Luke s'était retrouvé mis à terre, par un trop grand nombre de survivants et même si cette fois-ci était censée être différente - car il ne s'agissait que d'un conflit fraternel - elle n'en restait pas pour le moins sensiblement identique aux autres. Luke allait une fois de plus de voir encaisser, subir.

Voulant se protéger le visage à l'aide de ses avants-bras, Luke se retrouva bien vite immobilisé par les genoux de son frère profondément ancrés dans ses coudes. Alors forcé de rester ainsi à découvert et d’accueillir les coups qui ne semblaient pas vouloir s'arrêter à contre cœur, Luke tentait tout de même de se dégager de là, usant pour cela de ses dernière forces. « Laisse-mo..! Niko-..Sto-- ! » suffoqua-t-il à moitié, bien trop interrompu par la hargne de Nikolaï. Ces mêmes mots, qu'il avait autrefois prononcé contre la fureur d'Aidan, mais qui n'avaient servit à rien, absolument à rien. Pas même à le sauver lui. Allait-il réellement laisser la même chose arriver à Nikolaï ? Allait-il réellement devoir revivre ça ? Exactement de la même façon mais avec cette fois-ci un frère différent ? Luke était maintenant conscient qu'on ne pouvait pas fuir son passé. Toutes ses choses qu'il avait pourtant pris soin d'enterrer profondément dans sa mémoire. Il ne voulait plus y repenser, plus les revivre et pourtant le voilà replongé en plein dedans. Revivant ce cauchemar encore une fois. Traversant de nouveau les mêmes sensations, la même peine. Plus les coups s'abattaient contre son visage, plus leur poids semblaient prendre de l'envergure et bien vite, la douleur disparue. Luke n'avait plus mal. Luke avait juste peur. Terriblement peur de ce qui était en train de se passer et de comment tout cela allait se finir. La scène tournait au ralentit et Luke gardait ses yeux rivé sur son frère, déviant doucement sur l'épaule de Nikolaï. Comme s'il s'attendait voir surgir une masse qui s'emparerait de son frère. Mais rien. Il n'y avait rien... Juste lui, Nikolaï et ses coups. Même s'il en avait eu la force, Luke ne voulait plus se battre contre lui, étant venu à la conclusion que plus vite il se rendrait, plus vite Nikolaï aurait envie de s'arrêter. Plongeant son regard abattu et déçu dans celui de son frère, Luke finit par lâcher prise, refermant les yeux en attendant que ça se termine et après ce qui lui avait semblé être une éternité, tout cessa enfin.

A peine fut-il libéré de l'emprise de Nikolaï que Luke se recoquilla quasi instantanément sur lui-même, roulant légèrement sur un côté le temps de reprendre ses esprits, plus flous et embrouillés qu'auparavant. En plus de se sentir stupide, impuissant et ridicule, Luke se sentait inutile. Ses oreilles sifflaient comme jamais, l'empêchant d'entendre quoi que ce soit, pas même son frère qui avait prononcé son nom. Les sons, les odeurs, la vue, tout cela s’entrechoquait dans sa tête totalement déboussolée qui essayait avec tant de bien que de mal de comprendre ce qui venait de se produire et surtout de donner du sens à toute cette scène. En vain. Luke ne comprenait pas pourquoi les choses avaient terminé ainsi... Le souffle court, Luke se mit difficilement à quatre pattes. Première étape, mais non des moindres, avant d'espérer réussir à se relever totalement. Le moindre de ses mouvements se révélaient être une nouvelle épreuve en soit. Luke avait du mal à respirer, comme s'il venait de réaliser que durant toute cette lutte, ses poumons n’avaient plus voulu fonctionner. La remise en marche était pénible, fastidieuse et pourtant, Luke finit par se redresser, s’appuyant sur son genou pour reprendre de la hauteur. Le plus dur étant à présent fait, il ne lui restait plus qu'à rester debout et ne plus chuter. Au vu de sa démarche légèrement chancelante cela n'allait pas être d'une grande facilité, mais les nombreux arbres qui rencontraient sa route se révélèrent très rapidement être de précieux piliers sur lesquels Luke pouvait se stabiliser quelques secondes avant de repartir.

C'est de son pas mal assuré, que Luke se contentait de suivre Nikolaï en silence, sans savoir qu'il était en train de revenir sur ses pas pour se rendre dans le camp, comme il lui avait demandé un peu plus tôt. Il ne faisait qu'observer son dos, la tête légèrement baissée et l'une ses mains toujours entourée sur le manche de son couteau bien rangé dans son étui. Malgré l'altercation qui venait de se produire, Luke n'arrivait pas à démordre de sa mission principale ; il continuerait de protéger Nikolaï, même si celui-ci venait clairement de lui prouver qu'il n'avait pas besoin de lui pour y arriver. Luke n'était pas aveugle au point de l'ignorer. Il avait bien compris qu'il ne voulait pas que sa présence soit trop empoisonnante et c'est pour cette raison qu'il restait à distance, se contentant bêtement de surveiller ses arrières. Remontant doucement l'une de ses mains jusqu'à son front pour venir se masser nerveusement l'une de ses arcades sourcilières de ses doigts tremblants, Luke se mis à répéter le mouvement, une fois, deux fois, trois fois... La confusion qui l'habitait le rendait anxieux, parano et à la suite d'un léger frisson, les larmes se mirent à lui monter aux yeux, brouillant un peu plus sa vue déjà incertaine et altérée. *reprends toi.. Putin reprends toi.* Malgré toute sa bonne volonté pour ne pas craquer, les larmes finirent par couleur le long de ses joues, brûlant sur son passage les quelques contusions qui ornaient disgracieusement son visage et lui laissant de léger picotements lorsque celles-ci s'aventurèrent sur des égratignures un peu plus conséquentes. Quand Luke réalisa finalement qu'ils étaient de nouveau près des barrières du camp, un sentiment de culpabilité le poussa à baisser un peu plus la tête. C'est avec lenteur qu'il finit par passer à côté de Nikolaï, prenant soin de ne pas le toucher, ou se faire toucher. S'il aurait pu faire un détour de plusieurs mètres, Luke l'aurait sans doute fait de peur d'énerver de nouveau son frère. Sans ajouter mot, il passa son chemin pour se rendre au portail du camp qui se trouvait à quelques minutes de là où ils étaient sortis précédemment. Ne se sentant clairement pas de grimper par dessus le mur dans son état actuel. Il ne manquerait plus qu'il fasse une mauvaise chute pour lui faire pousser des envies de suicide. Fixant ses pieds avec toujours autant d’intérêt, il se laissa donc porter maladroitement par ses jambes faiblardes jusqu'au portail, à présent persuadé que son frère le détestait.

made by guerlain for bazzart

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE] Jeu 31 Mar - 22:17

Les paroles de Luke avaient finalement eu un impact sur moi, un réel plus que personne ne l’aurait jamais fait. Pourquoi ne se rendait-il pas compte que malgré mes comportements, il représentait exactement tout pour moi. Pourquoi malgré cette importance il avait cette capacité à me faire sortir de mes gons. Pourquoi ? Le coup qu’il me mit fut celui de trop. Je ne pouvais pas dire que j’avais eu énormément mal parce que même si mon grand frère avait une sacrée poigne, c’est plus la surprise et les nerfs qui avait pris le dessus atténuant même la douleur. J’étais d’abord réellement resté con, lui demandant calmement pour qui il se prenait.  Je ne comprenais pas comment il avait pu oser en venir aux mains et j’avais finalement l’impression de n’être qu’une chose hors de contrôle aux yeux de Luke qu’il voulait contrôler. Je ne le supportais pas et je ne parvenais pas à maitriser la rage qui montait en moi. Je savais que j’allais m’emporter et je lui lançais un regard assassin. Luke l’avait sans doute bien compris étant donné qu’il se recula d’un pas inquiet.  Je ne pensais même plus au fait que j’irais trop loin ou bien que je le regretterais. Je voulais me défouler et je ne regardais même plus qui j’avais en face. Je n’avais pas conscience à ce moment-là que j’avais d’énorme problème pour gérer ma colère. Je le poussais d’abord d’un air menaçant, cela représentait comme une entrée dans l’arène de ma part. Sauf que la personne en face de moi représentait mon propre sang, ma raison de vivre que j’allais détruire. Je l’avais immédiatement enchainé d’un coup de poing sans prévenir, seulement plutôt que de faire comme lui juste avant, j’avais décidé d’enchainer d’un second coup de poing profitant de son déséquilibre.

Mon regard était vide et assassin, mes sourcils toujours froncés et mes poings serrés réclamant encore de frapper.  Il était tombé au sol, je l’avais constaté alors que je m’étais précipité sur lui l’écrasant mais surtout lui bloquant les bras. Luke n’avait plus la moindre chance de m’esquiver et c’était exactement ce que je cherchais n’ayant pas la moindre conscience des risques que je prenais en le frappant ainsi au visage. Je n’avais même pas prêté attention aux supplications de mon frère, il me laissait encore une chance d’arrêter et je l’avais ignoré agissant tout simplement comme un monstre, comme ce connard que j’avais tout mis en œuvre pour fuir. Je n’avais jusque-là jamais agi de la sorte mais il fallait croire que même après trois ans, cette foutue apocalypse pouvait encore nous faire changer. C’était le cas pour moi et si un jour on m’avait dit que j’en viendrais à ce point, je ne l’aurais jamais cru. Je continuais de faire abattre mes coups sur son visage à cinq reprises avant que ma colère ne redescende et que mes yeux embués de haine ne revoient parfaitement clair. La première chose que j’avais revu était le visage meurtri de mon grand-frère me regardant d’un regard… Que je ne pouvais expliquer. J’y voyais de la déception, de la peine même… Mon cœur se serrait quand je réalisais, quand je ressentais ma propre douleur dans les poings dû au choc. Immédiatement, je m’étais redressé et écarté de lui, choquer de ma réaction mais surtout de l’était dans lequel je l’avais mis. Luke était resté recroquevillé sur lui un petit moment tandis que je ne le quittais pas du regard inquiet. C’était tellement con, de m’inquiéter pour lui alors que j’étais la cause de ses blessures.

Il avait heureusement réussi à se relever ce qui était un bon point malgré les nombreuses difficultés. Sa démarche restait cependant chancelante mais je n’osais même pas m’approcher pour le soutenir. Qui étais-je maintenant pour le faire que sa plus grosse déception. Je préférais le laisser s’aider des arbres sans oser croiser son regard. J’avais donc décidé d’ouvrir la marche en direction du camp sans un mot. C’était lâche mais je n’arrivais même plus à regarder Luke dans cet état. Cela me tordait le cœur.  Je ne savais que Luke me suivait que par le bruit léger que faisait ses chaussures sur la terre, les branches et les feuilles et cela m’était suffisant. Au moins il restait avec moi, tout n’était pas brisé même si je savais que j’aurais du mal à réparer tous les pots cassés. Si encore j’en aurais l’occasion. Ma seule envie, la plus lâche, était de fuir pour laisser Luke loin de moi si je devenais un danger pour lui. Ce n’est qu’après quelque minute que les barrières du camp. Luke finalement accéléra le pas pour passer à côté de moi gardant une distance de sécurité comme si je représentais un danger. Comment lui en vouloir après tout ? Celui-ci se dirigeait vers les portes du camp, je ne voulais pas le suivre… « Désolé… » murmurais-je tandis que Luke se rapprochait des portes du camp. « Je me ferais pardonner, je te le promet… » lui promettais-je sans qu’il ne m’entende avant de franchir les portes du mur en prenant soin de rester loin de lui n’osant plus réellement l’approcher.


FIN
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE]

Revenir en haut Aller en bas

Hey brother, Do you still believe in one another? feat Luke ❤ [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-