Give me a chance | Bekah [terminé]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Give me a chance | Bekah [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Give me a chance | Bekah [terminé] Mar 26 Jan - 23:12

Give me a chanceSon sac était tellement lourd et imposant que le porter à longueur de journée lui avait foutu un mal de dos terrible. S'il continuait sur cette lancée la seule chose qu'il allait récolter, hormis les ennuis, était une sacré bonne scoliose et pour son âge ça craignait grave... Cela devait bien faire un peu plus d'une semaine que Luke faisait route en solitaire et plus les journées passaient et plus celles-ci lui semblaient interminables. Son état physique comme psychologique ne faisait qu'empirer et pourtant, il continuait de subsister. Silencieusement, courageusement, désespérément... Oh oui... Qu'il regrettait d'avoir ainsi déserté son ancien groupe de bons et vaillants survivants. Il aurait du profiter de leur gentillesse innocente et de leur protection encore quelques jours avant de se casser avec l'intégralité de leurs vivres. Luke avait commis une erreur en voulant partir trop vite, il en était conscient... Mais il ne leur faisait pas confiance, après tout en qui pouvait-il réellement avoir confiance ? Les adultes pensaient avoir la science infuse, tout connaître et surtout se pensaient être les seuls à pouvoir prendre des décisions et cela n'était pas possible pour le garçon. Jamais plus il ne dépendrait d'un adulte. Plutôt galérer dans un coin tout seul et traîner un sac qui faisait trois fois son poids plutôt que de devoir rester sous les ordres d’inconnus qui n'hésiteront pas à l'abandonner au moindre soucis. "Ils ne sont pas ta famille. Ils ne le seront jamais". Voilà ce que Luke se répétait en boucle, pour ne pas s’attacher. Pour ne pas rester faible. Personne n'était là pour s'occuper de lui, pour le protéger. Et même si certains adultes lui affirmaient le contraire, Luke n'était plus dupe. Personne ne voulait avoir un gamin sur les bras, de nos jours, c'était chacun pour soi et que les plus faibles crèves en silence. Luke lui, ne crèverait pas. Il s'en était fait la promesse... Puis au moins maintenant, il ne manquait plus de rien niveau vivre. A lui tout seul, il aurait pu nourrir tout un petit groupe de survivants pendant quoi ? Au moins trois ou quatre jour ? M'enfin, faudrait-il encore que Luke soit du genre partageur... Or, ce qu'il avait volé lui appartenait : à lui et uniquement lui. Il fallait donc voir les choses du bon côté, ce soir Luke se ferait sauter la panse comme jamais et rien qu'à cette idée, un maigre sourire illumina son visage fatigué.

Timidement, la nuit commençait à pointer le bout de son nez. Dans les conditions actuels, Luke se devait à tout prix de trouver un endroit où crécher. La nuit n'était pas un sujet à prendre à la légère. La visibilité rendait la survie plus délicate que jamais, sans parler des zombies qui eux, ne semblaient pas vouloir s'arrêter dans leur quête infernale de chair fraîche à se mettre sous la dent. Descendant agilement de son skate après avoir roulé près d'une bonne heure à travers champs, il arriva vers ce qui semblait être une station service abandonnée qui avait, de tout évidence, été victime de nombreux pillages. Par acquis de conscience, le garçon ira y jeter un œil au petit matin mais ne se faisait pas de fausses joies sur ce qui devait encore traîner là-dedans. Mais ne sait-on jamais, peut-être qu'une BD de Batman avait survécu au cataclysme... ? L'espoir faisait vivre.

Inspectant minutieusement l'une voiture abandonnée qui se trouvait aux abords de la route, il lança son énorme sac à dos à l'intérieur avant de s'y enfermer à son tour, s'assurant une dernière fois de ne pas avoir été suivi. Ce n'était pas un hôtel cinq étoiles, mais cela ferait bien l'affaire pour une nuit. Tant qu'il se faisait petit et discret, tout se passerait bien. Depuis le temps, il l'avait bien compris : la discrétion et la comédie étaient les clés de la survie. Jusqu'à présent, cela avait bien fonctionné. Armé de son couteau de survie, il se mit à déchirer violemment le tissu de tous les sièges arrières pour s'en servir comme pare soleil, ou devrait-on appeler ça des "pares zombie" ? Coinçant les malheureux bouts de tissus à l'aide des vitres de la voiture, il ne lui fallut pas plus d'une bonne dizaine de minutes pour sécuriser globalement le véhicule. L'endroit n'était toujours pas sûr à 100%, mais si Luke avait également appris autre chose durant son périple, c'était qu'il était beaucoup mieux dans un endroit merdique comme celui-ci plutôt qu'à déambuler dehors de nuit. Cela était bien trop éprouvant et surtout trop... Terrifiant. Derrière ses airs de gros dur, Luke était terrifié.

Recroquevillé derrière le siège conducteur, il se mit à déguster silencieusement une boite de conserve tout droit sortie de sa réserve personnelle. Ça n'avait rien d'exceptionnel comme repas, mais cela lui suffisait amplement. Pour tout vous dire, il n'avait jamais autant apprécié les raviolis froids de toute sa vie... Demain allait être un nouveau jour, une nouvelle journée de solitude extrême... D'un profond soupire, il venu basculer lourdement sa tête contre le dossier conducteur derrière lui, sentant une nouvelle fois les larmes lui monter aux yeux. Tous les soirs, le même schéma se répétait inlassablement. Luke mangeait un truc froid et dégueulasse, seul, dans un endroit glauque, puis repensait à tout ce qu'il avait perdu... Sans doute pour se forcer à ne pas oublier. Les souvenirs étaient si importants... Oublier Aidan, Nikolaï, Enzo, ses parents... Cela l’effrayait encore plus que la mort. Luke ne voulait pas les oublier, pourtant c'était déjà un peu le cas... Les visages n'étaient pas encore flous dans son esprit, mais les voix... Les voix avaient disparu. Luke ne parvenait plus à se remémorer le timbre d'Aidan lui donnant des ordres et cela lui manquait, horriblement. Rabattant maladroitement ses genoux contre son torse, il venu se recroquevillé un peu plus sur lui même, laissant les larmes noyer une nouvelle fois son sweater usé.

A l'affût du moindre bruit suspect, Luke luttait difficilement contre le sommeil. Bien vite, l'épuisement surpassa sa volonté de rester éveillé pour guetter d'éventuels dangers et il s'effondra comme une masse, la tête directement sur son sac à dos. Tirant inconsciemment sur sa couverture pour s'en recouvrir totalement, il sombra paisiblement dans un lourd et profond sommeil réparateur bien mérité.

***
C'est un léger sourire aux lèvres que son esprit s'éveilla doucement au reste du monde, accueillit par une douce voix féminine et chaleureuse. Le ronronnement de la voiture lui apportait un sentiment de sécurité qu'il n'aurait su expliquer. Le ronronnement de la voiture ? Une voix ? Ouvrant soudainement les yeux sans pour autant avoir le courage de bouger le moindre petit doigt, il resta un long moment pétrifié. Comment avait-il pu se faire avoir si facilement ? Le premier réflexe du brun fut de s'assurer que son sac était toujours avec lui et bien heureusement, c'était le cas. Alors quoi... ? Elle ne l'avait pas vu ? Il fallait croire que ses talents de camouflage s’améliorait de jour en jour ! Reprenant peu à peu son sang-froid, il se dégagea maladroitement de sa couverture avant de saisir son couteau, les mains légèrement tremblantes. Il risqua un bref coup d’œil entre les deux sièges avant pour y entrevoir une silhouette qui lui était totalement inconnue. Ses nerfs semblaient une fois de plus le lâcher quand il sentit les larmes lui monter aux yeux. Que devait-il faire ? Ou plutôt comment devait-il le faire ? Plaqué derrière le siège conducteur, empoignant fermement son couteau avec ses deux mains, il se mit à réfléchir à une solution miracle, mais rien ne lui venait à l'esprit hormis son propre échec. Il ne pouvait pas crever ici, pas maintenant. Luke détestait la voiture et ce, depuis l'accident qu'il avait fait avec son père. Alors il était hors de question d'en refaire un... Pas ici. Pas maintenant. * Putin..pitié..* Une pensée, plus violente que les autres et les larmes coulèrent à nouveau doucement le long de ses joues. Peut-être devait-il tout simplement attendre qu'elle s'arrête et profiter de l'occasion pour s'échapper...? Mais si jamais elle le repérait avant lui ? Il n'aurait plus aucune chance de s'en sortir. Non...Il devait agir maintenant, pendant qu'il avait l'avantage sur elle. Cette personne avait les deux mains sur le volant, Luke avait un avantage... Oui, il avait un avantage considérable...Sortant rapidement de sa pseudo-cachette, il plaqua violemment la lame légèrement émoussée de son couteau contre la gorge de la conductrice avant de la fixer avec férocité par le rétroviseur intérieur : « A-Arrête la voiture immédiatement ! Et bouge pas ! Bouge pas ! Et file moi tout ce que tu as ! » hurla t-il à pleins poumons sur la jeune femme sans se soucier de ce qu'elle pouvait bien ressentir à ce moment précis. Se mordant les lèvres à sang, il ne pouvait s'empêcher de porter successivement son regard sur la femme et la route, de peur que quelque chose ne se produise d'un seul coup sans doute. S'il devait lui trancher la gorge, alors il le ferait. Il n'en avait rien à foutre, il l'avait déjà fait et n'allait pas se priver de recommencer. Mais si une telle chose devait arriver, ça serait entièrement de sa faute à ELLE. De SA faute, oui... C'était ce qu'il essayait de se rentrer profondément dans le crâne. Luke était le gentil dans l'histoire. Les méchants, c'était tous les autres. C'était elle. Donc elle le mériterait forcément... Lui voulait juste survivre, c'est tout... Quelque soit le prix.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Mer 11 Jan - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 30 Jan - 23:33

Give me a chance× ft. Luke & Rebekah
"Tu me fait honte ! Tu n'es pas digne d'être ma fille !"  Lui cracha son père alors qu'elle était assise par terre, pitoyablement au milieux de nul part.  En faite elle avait fait une sale chute a cause d'un rôdeur et s'était tordue la cheville. Si elle pouvait encore marcher après le choc, là elle n'en pouvait plus. Le soleil lui taper sur la tête, et face a elle, se tenait droit comme un i comme toujours, son père. Comme toujours le grand brun était dans un costume fait sur mesure, tiré au quatre épingles. Toujours bien coiffé, toujours rasé  de prés avec juste un bouc très bien entretenue. Ces grand yeux vert sévère regardait Rebekah qui devait être pathétique pour l'heure. " Tu t'arrête pour une malheureuse cheville tordue! Tu a connue tellement pire. Non mais regarde toi, tu es tellement minable, pathétique ! Et tu ose prétendre être une Fitzgerald ?" L'homme explosa de rire " Tu me fait honte ! Tu fait honte a ta  mère, tu fait honte a toute la famille !"  La brune qui regardait avec admiration son père, comme quand elle était petite fille et même ado, resta bouche bée a ses paroles. Il était dur, il l'avait toujours était de toute façon, il était brusque aussi dans ses mouvement et ses paroles. Il s'en fichait de lui faire mal, de la blesser, il s'en fichait et de toute façon il avait raison. Dans un état aussi pitoyable que le sien a l'heure actuel elle n'avait pas le droit de prétendre être une Fitzgerald.  Mais bon, a l'heure actuel un nom de famille ne voulait plus dire grand chose. Et puis c'était ridicule, elle était la dernière de sa ligné et n'aurait pas d'enfant.  Donc quand elle rendrait son dernier souffle, la lignée des Fitzgerald partirait avec elle.  " Je... Je suis désolée père !" Dit elle en baissant les yeux d'une voix éteinte. L'homme face a elle la regarda avec beaucoup de méprit et explosa de rire " Tu es désolée ? Tu t'excuse comme les faible ! Tu es donc une faible Rebekah ? Tu ne mérite donc pas de porter ce prénom, ni ce nom ! Tu ne mérite rien  si tu es une faible ! Les faibles ne mérite que de mourir !" Elle secoua la tête "Je... Je ne suis pas faible père ! " Il la regarda toujours avec autant de mépris et croisa les bras "Alors lève toi et bat toi ! Fait ce que je t'ai toujours appris a faire ! DEBOUT ! TOUT DE SUITE ! " La brune avala sa salive et se releva dans un effort surhumain. Et elle se remit a marcher. Bizarrement quand elle marchait, quand elle était concentrer pour mettre un pied devant l'autre, elle ne voyait pas son père.  Enfin après avoir beaucoup  marché, elle s'arrêta net, se laissa tomber a quatre patte pour vomir le peu qu'elle avait dans l'estomac...En fait rien du tout, elle n'avait rien mangée depuis deux jours. Elle était vraiment en sale état.   Elle se releva tant bien que mal après s'être essuyée la bouche avec le dos de sa main et se remis a marcher.  Elle devait trouver un endroit en hauteur, pour pouvoir dormir un peu, elle en avait sérieusement besoin.  Par chance elle tomba sur un vieux poste d'observation percher dans un arbre pas trop haut. Surement un poste pour les chasseurs ou les gens qui observait la nature, en faite elle en avait vraiment rien a foutre de ce a quoi cela avait servie avant, tant qu'elle pouvait y dormir un peu tranquillement pour se remettre de son insolation. Elle regarda les planche cloué a l'arbre qui servait d'échelle pour monter au poste d'observation, ce n'était pas très haut en soit, mais elle eu le vertige. Elle soupira fortement et entreprit de grimper.  Après avoir manqué de tomber au moins trois ou quatre fois, la brune fini par réussir a se hisser sur la plateforme et  se laissa tomber sur le dos après avoir laisser choir de ses épaules. Elle resta quelques minutes a reprendre son souffle puis pris une de ses bouteille d'eau et la but d'une traite. Avant de se laisser a nouveau tomber et s'endormir comme une masse.

Quand elle ouvrit a nouveau les yeux, elle avait surement pour une fois fait le tour du cadrant.  Elle avait faim et soif. Elle but un peu d'eau et mangea une boite de haricot. Froid c'était surement encore plus mauvais que chaud, elle était loin de la nourriture quatre étoile dont elle avait eu l'habitude dans son passé. Mais bon, c'était dans une autre vie. Une vie qui lui semblait vraiment très lointaine, comme si en réalité elle n'avait fait que rêver sa vie d'avant.  Elle soupira quand elle fini son repas de fortune et se releva. Elle eu peur un instant de ne pas s'en être remis, mais finalement elle semblait aller mieux, beaucoup mieux. Enfin elle tenait debout, avait beaucoup moins mal a la tête et surtout pas de vertige ni envie de vomir.  Elle repris son sac sur son dos et descendit de son perchoirs. Elle abattit le rôdeur qui l'attendait en bas et se remit en route. Vers ou ? Peut importe, en route n'importe où tant qu'il n'y avait pas de rôdeur.  Elle souri quand après une très longue marche elle tomba sur une station essence. C'était l'aube et il ne semblait déjà plus rien y avoir dans cette station. Plus rien mis a part des voitures. Enfin, c'était quand même bizarre autant de voiture encore là, alors que le petit magasin avait surement était pillé a de très nombreuse reprise. Pour preuve toute les vitrine était explosée, il y avait même des flaque de sang au sol et le corps de quelque rôdeurs a la tête explosée.  C'était certain cette endroit était passé au peigne fin. Alors pourquoi avoir laisser toute ces voiture ? Elles n'avaient peut-être plus d’essence, ou peut-être qu'elles ne marchaient plus... Enfin elle allait quand même vérifier, après tout Reb ne croyait que ce qu'elle voyait. Elle força la porte d'une première voiture et essaya de la démarrer en vain.  Elle essaya comme cela trois voiture. Puis elle entra dans une voiture déjà ouverte et avec les fenêtres caché avec le tissu des sièges. C'était assez bizarre, mais elle ne se posa pas trop de questions, après tout peut-être que les propriétaire de la voiture avait fait cela pour se cacher au début de l'épidémie. Mais ils devait être mort vue que la voiture était là et semblait vide.  Elle soupira et lâcha un  "Aller démarre s'il te plait !" en essayant de démarrer. Elle souri contente quand la voiture démarra. En plus il y avait le plein, si c'était pas beau ça.  Elle avait déjà pas mal roulé quand elle sentie quelque chose se coller a sa gorge. Un couteau vue la froideur de l'objet. Elle leva les yeux de la route pour regarder dans son rétroviseur intérieur et vit un gamin, qui semblait avoir a peut prés treize ou quatorze ans et surtout qui semblait terroriser. Elle eu envie de rire quand il lui dit de s’arrêter et de lui donner tout ce qu'elle avait. Elle ne put s'empêcher de sourire, surtout quand elle vit son regard affoler ce porter d'abord sur elle et ensuite sur la route.  Elle prit une grande inspiration et mit un grand coup de frein tout en tournant le volant, pour que la voiture fasse un demi-tour sur elle même en dérapant. Histoire de lui faire peur bien sur, elle était attaché donc elle ne risquer pas grand chose, mis a part qu'elle hérita d'une coupure légère a la gorge a cause de la lame qui glissa sur sa peau en même temps que le gamin pas attacher suivait le mouvement de la voiture sur la banquette arrière.  Une fois fait, elle lâcha le volant d'une main pour la porter a sa gorge pour essuyer le sang qui coulait de sa coupure. Elle hésita un instant a arrêter la voiture, mais s'il avait peur de la voiture c'était un avantage de taille sur lui. Elle posa son regard sur lui grâce au rétro et sur ses lèvres se dessina un sourire narquois. "En général quand on veux braquer quelqu'un, déjà on bégaie pas et ensuite on ne montre pas sa peur ! Tu as encore beaucoup a apprendre gamin. " Elle remis sa deuxième main sur le volant et soupira "Oh et pour info je vais faire ni l'un ni l'autre. Je vais continuer a rouler et toi tu va rester sagement derrière sans bouger ou j'te laisse descendre de la voiture en marche. Et évidement je ne te donnerais rien de ce qui est a moi" Dit elle en jetant un rapide coup d’œil a son sac a dos qui était tomber du siège d'a côté lors du demi-tour brusque de la brune.  Bon ce n'était peut-être pas une bonne idée car cette action lui avait redonner la nausée et elle recommençait a avoir mal a la tête. Mais ce n'était pas le moment d'être malade.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 6 Fév - 23:34

Give me a chance Tout s'était passé très vite, un coup de volant plus violent que les autres et la voiture freina soudainement pour faire un dérapage fulgurant que Luke ne pensait possible que dans les "fast and furious" qu'il regardait avant l'épidémie. S'il n'avait pas failli crever par cette folie, Luke lui aurait sans doute avoué que c'était cool, mais pour l'heure... Luke ne trouvait pas du tout ça "cool"... Il n'avait d'ailleurs pas eu le temps de réagir tant la réaction de la brune avait été imprévisible. Avant même qu'il ne puisse donc s'accrocher aux sièges-avants, tout son corps bascula brusquement en arrière pour venir s'écraser lourdement au fond de la voiture. L'arrière de sa tête cogna brutalement contre la portière dans un bruit sourd et en voulant se protéger instinctivement le visage, Luke en oublia le couteau qu'il tenait fermement dans les mains. Sa joue fut la victime de cet oubli malheureux, se faisant allègrement rappée par la lame bien heureusement légèrement émoussée. C'est le souffle court que Luke tentait désespérément de reprendre ses esprits, totalement affolé et à moitié dans les vapes après ce retournement de situation totalement inattendu. Il ne lui fallut que quelques secondes avant que sa joue ne se mette à lui envoyer des signaux de douleur, le sortant alors soudainement de sa torpeur. Ça le piquait, ça le grattait, ça le brûlait... Portant nerveusement sa main tremblante jusqu'à sa joue endolorie, il pu constater avec horreur qu'elle saignait. Devant une telle vision, Luke lâcha instantanément son couteau avant de fermer les yeux, totalement paniqué. Dans l'incapacité totale de pouvoir parler ou même de réfléchir, Luke resta ainsi, silencieux, dans la position de sa chute pendant de nombreuses secondes, essayant par dessus tout de ne pas penser au sang qui s'écoulait lentement entre ses doigts crispés. Jamais il n'avait supporté la vue du sang, surtout quand il s'agissait de son propre sang.... Luke se sentait mal, vraiment mal...

« Va te faire foutre. » lâcha-t-il sur un ton cinglant avant de s'agripper à la banquette arrière pour s'aider à se relever. Par son élocution, il voulait bien lui faire comprendre qu'il n'attendait aucune réponse de sa part à ce niveau là. Une fois la peur passée, une puissante colère se mettait à l'animer. Sans doute dû à la frustration de son échec, ou encore de son incapacité à se faire écouter, respecter. - Salope – Ce mot avait été quasi inaudible, Luke n'aimait pas prononcer ce genre d'insulte à haute voix, mais n'en pensait pas moins. Il n'osait pas le hurler peut-être parce qu'on lui avait répété sans cesse que ce n'était pas des choses qui devaient sortir de sa bouche. Aujourd’hui, c'était devenu comme un automatisme, les vulgarités de ce genre s'échappaient toujours sous forme de soupire fantôme, le regard toujours bien pointé vers ses pieds.

« J'ai pas besoin de tes conseils pourris pour voler les gens. » Attrapant son sac à dos qui s'était éventré sur le sol à côté de lui, il entreprit fébrilement de tout remettre à sa place, y compris son couteau après avoir préalablement essuyé la lame contre son jean. Malgré son envie brûlante de sortir son berreta pour la menacer beaucoup plus agressivement, Luke se rétracta au dernier moment. S'il agissait encore comme un con, il risquait vraiment de mettre sa vie en danger, car malgré le fait qu'elle ait essayé de le foutre en l'air dans un coup de volant, elle ne semblait pas pour autant décidée à l'abandonner au bord de la route. Et ça... C'était peut-être sa chance. « Puis c'pas comme si j'avais besoin de ton autorisation t'façon. T'as pas à me les donner, sinon ça serait plus du vol. Donc ça me va. » Luke n'avait plus peur, car il se disait que si elle avait vraiment voulu le tuer, elle l'aurait déjà fait, d'autant plus qu'elle ne semblait pas vouloir ralentir... Donc quitte à devoir voyager avec la brune... Autant prendre ses aises. Doucement, il lança son gros sac entre les deux sièges avant pour le faire atterrir bruyamment aux pieds du siège passager. Écrasant par la même occasion de sac de la conductrice également sur le sol. C'est les jambes légèrement tremblantes que Luke passa à son tour maladroitement entre les deux sièges ; prenant bien soin de bousculer l'épaule de la brune volontairement sur son passage ; avant de se laisser tomber avec force dans le fameux siège passager à présent libre. En moins d'une fraction de seconde, sa ceinture était déjà bouclée et là... Luke se sentait enfin en sécurité, un sentiment bien éphémère par les temps qui courent. « Ok... » Un soupire de soulagement s’échappa de ses lèvres à mesure où sa tête basculait en arrière, ébouriffant un peu plus sa chevelure brune déjà en pagaille. Attrapant de ses deux mains sont énorme sac pour le hisser jusque sur ses genoux, Luke venu en sortir son paquet de Skittles. « On va où alors ? ...T'en veux un ? ». Montrant le paquet un peu plus à la brune, il attendait sa réponse avant même de la laisser s'en approcher. Car quand Luke en proposait "un", c'était vraisemblablement un, pas deux, pas trois. Ces petits bonbons étaient bien trop précieux à ses yeux pour qu'il les partage aussi gratuitement avec tous les survivants qui croiseraient sa route.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 13 Fév - 13:11

Give me a chance× ft. Luke & Rebekah
Ce dérrapage a la fois contrôler et pas contrôler lui avait valu une coupure a la gorge par la lame émoussé que le gamin avait plaqué contre sa gorge. Une coupure qui était superficiel mais pas agréable pour autant. Ca la brulait et la piquait, rien de génial, mais rien de comparé a la nausée et le mal de tête qu'elle avait du a son insolation. Elle n'en avait jamais eu auparavant, mais elle savait comment combattre cela. Elle savait qu'elle devait boire beaucoup d'eau, mais l'eau était devenue très précieuse pas question d'en gaspiller trop, et en plus comme une idiote elle avait laisser ses bouteilles dans son sac. Sac qui était maintenant au pied du siège passagé. Mais cette petite cascade en voiture avait eu l'effet qu'elle voulait sur le jeune homme. Elle semblait lui avoir fait peur, et il s'était lui aussi coupé. Ce qui la fit sourire. Elle rit légérement quand il lui dit d'aller se faire foutre.  "J'y penserais. Mais plus tard si tu veux bien, pour le moment je conduis. " Provocatrice vous dite ? Non pas du tout le genre de la brune.  Elle entendit un soupire sortir d'entre les lèvres du petit brun sans comprendre que c'était une insulte qui lui était destiné. Enfin elle aurait surement rit si elle avait entendue. Les insulte ne la touchait pas, elle en entendait tellement souvent que c'était presque devenue un plaisir de se faire insulter. Surtout de "salope" c'était surement l'insulte qu'elle entendait le plus.  Mais elle assumait totalement, elle avait était élever pour cela, être la pire des salopes.  Elle leva les yeux aux ciel quand il dit ne pas avoir besoin de ses conseils qualifié de "pourri" pour voler les gens. Visiblement si, car il n'était vraiment pas crédible pour l'heure.  "Ca te servira plus tard gamin. D'ailleurs un gosse devrait pas faire ce genre de chose. Ou alors essaye de mieux choisir tes cibles." Elle était en faite amusée par le brun. Elle voyait dans ses yeux que c'était ce qu'elle avait l'habitude de qualifier de "petite teigne" le genre de gamin qui lache rien, insolent au possible, imprévisible et caractèriel. Tout a fait le genre de gosse qu'elle aimait bien, et dont elle se méfiait aussi. C'était en partie pour cela qu'elle ne l'avait pas déposer sur le bord de la route, ca, et aussi car c'était un gamin, et qu'elle ne ferait jamais de mal ou n'abbandonnerais jamais un gosse. Surtout pas dans ce monde là.  Elle lui permait donc de rester, ils allaient faire un bout de route ensemble, et quand la voiture tomberait en panne d'essence, ils se séparerait. Elle ne faisait pas de mal aux gosses, mais c'est pas pour autant qu'elle voulait s'encombré d'un. Un enfant, même ado c'était plus un boulet qu'autre chose. Et elle n'avait pas envie de se trainer un boulet, elle tennait encore a la vie. Elle souri amuser par les paroles du brun, il avait du répondant, elle aimait cela. En faite, elle commencait a déjà bien l'aimer ce môme.   "T'avise pas d'essayer de me voler. Si je m'appercoit que tu m'a pris quelque chose. Je te traquerais pour reprendre ce qui est a moi...Avec les interets évidement. Et crois moi, tu préféra être traquer par une horde de rôdeurs que par moi." Si traquer des gens faisait partie de son ancien travail et qu'elle avait toujours était plutôt douée pour cela, l'appocalypse lui avait permit de perfectionner ses qualité de traqueuse. Visiblement, le jeune homme était satisfait qu'elle ne l'abbandonne pas sur le bord de la route comme un chien qu'on abandonne sur l'autoroute pour partir en vacances.  Car il prit vite ses aise. Sans aucune honte il se permit de jeter son sac sur celui de Reb et s'installa sur le siege a côté d'elle  en prenant bien sur la peine de la bousculer au passage. "Quel petit con" pensea la grande brune en le regardant pas très gentillement du coin de l'oeil une fois qu'il fut installer sur le siége. Et qu'il eu bouclé sa ceinture de sécurité. C'était tellement inutil au yeux de la brune, qui d'ailleur ne l'avait même pas attacher elle. Elle ne comptait pas avoir d'accident de toute façon. Enfin elle se désintéressa vite a lui, reposant ses yeux sur la route. Elle se maudit de ne pas avoir non plus penser a prendre ses lunette de soleil. Les rayons qui se refletait sur la route lui faisait parfois mal aux yeux et donc elle était forcé de les plisser et de se concentrer un peu plus sur la route.  Ce qui n'était pas très facile, elle avait un mal de crane pas possible, et en plus mal aux yeux, sans parler qu'elle se méfier du gamin a ses côté, donc elle était  prête a se défendre en cas de besoin.  Elle relacha un peu sa concentration quand il lui parla. Elle posa rapidement les yeux sur ce qu'il lui proposait et secoua la tête en reposant les yeux sur la route. "Non merci, je suis en plein régime post-apocalyptique" Dit elle sur le ton de la plaisanterie. Enfin en soit ce n'était pas faux, elle avait a cause de se regime forcé déjà perdu du poids. Elle qui n'était pas forcément très grosse a la base. Elle n'était pas encore un sac d'os mais savait qu'un jour elle en serait un si cela continuait.  Elle soupira en voyant quelques rôdeurs trainer sur la route. Elle attacha sa ceinture, pour le coup vue ce qu'elle prévoyait. Puis appuya sur l'accélérateur, faisant hurler le moteur et s'affoler le compte tour. La voiture fonca droit dans la file de trois rôdeurs qui s'était tourner pour leurs faire face en entendant le bruit du moteur.  Ils vollérent vite par dessus le capot et le toit, laissant du sang sur le pare brise.  Elle activa les essuie glace en soupirant "On va où la route nous conduira. Quand la voiture sera en rade d'essence tu va où tu veux et  si tu ma volé, prie pour ne plus jamais me croiser. "  Elle soupira en voyant que les essuie glace empirait plus qu'il n'amélioré sa visibilité. Elle freina d'un coup et lâcha un "Fait chier putain !" en se détachant. Elle regard le garçon assez méchament "Tu reste là bien sagement. T'avise même pas de bouger où fouiller dans mon sac." Elle sortie en soupirant et passa devant la voiture. Elle n'avait pas coupé le moteur pour détaller plus vite si une horde arrivait, attirée par le bruit de la voiture. Avec la tranche de sa main elle se mit a essuyer tant bien que mal le sang du parre brise.  Et même si cela marchait assez bien, elle s'arrêta vite a cause de son mal de tête. Elle avait maintenant le tournie. Elle posa une main sur le capot pour s'appuyer dessus. Et son autre main alla vite sur ses yeux, tant pis si elle se metait du sang sur le visage. Elle avait l'impression que le monde autour d'elle tournait au ralentie. Elle entendait des rôdeurs arriver, mais elle avait l'impression que c'était loin, alors qu'ils s'approchait de plus en plus. Elle secoua la tête en marmonnant encore un "putain" et  repris ses esprits. Elle tira son couteau de chasse pour le planter dans la tête du rôdeurs le plus proche, avant de monter sur le capot de la voiture, pour que les autres ne l'atteigne pas.  Elle sorti son magnum et tira dans la tête des trois mort qui tendait les bras pour essayer de l'attraper.  Une fois fait, elle descendit de sur la voiture, et soupira en voyant tout les autres qui arrivait. Elle rentra rapidement dans la voiture et soupira en démarrant en trompe alors qu'elle avait a peine claqué sa portière. "On peu vraiment jamais être tranquille dans cette putain d'appocalyspe a la con" Une main sur le volant, l'autre sur le levier de vitesse, pendant un instant elle était tellement concentré a aller de plus en plus vite, prennant parfois des virages un peu trop rapidement, se faisant peur elle même, qu'elle en oublia un instant la présence de l'ado sur le siège passager. Elle  tourna les yeux vers lui quand elle se rappela de sa présence "Ca va ? Y'en a pas un qui ta fait peur ou quelque chose du genre ?" Pas qu'elle s'en inquiétait vraiment, elle voulait juste savoir s'il n'était pas traumatisé, histoire de ne pas avoir cela a gérer en plus de devoir conduire.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 13 Fév - 17:53

Give me a chance Comme à chaque fois qu'il s'adressait à un adulte, la barrière de l'âge se dressait entre eux. Ses propos n'étaient pas pris au sérieux - pire elle en rigolait - et Luke lui, roulait des yeux plus que jamais sous ses propos cinglants. A force d'être rabaissé de la sorte, Luke ne s'y attardait plus. Ce genre de chose était devenu son quotidien et même si cela pouvait être vexant au début, Luke avait pu y trouver un certain lot consolation. Plus ces adultes se moquaient de lui, de son âge et de ses actes, plus ils se sentaient supérieurs et plus baissaient leur garde. Ce qui signifiait donc qu'ils devenaient faciles à voler, mais il fallait dire que Luke ne payait pas de mine du haut de son mètre cinquante... Alors oui, un enfant ne représentait sans doute pas une menace aussi grande qu'un rôdeur ou qu'un homme armé. Mais au yeux du brun, tout cela n'était qu'une question de point de vue. Lui était bien placé pour le savoir. Quoi qu'il en soit, il leva une nouvelle fois les yeux au ciel quand elle se mit à lui faire une pseudo leçon de vie, comme quoi les enfants ne devraient pas avoir à voler. Peut-être que cela était vrai avant, mais les choses avaient changé : « Ah ouais ? Et je devrais faire comment alors ? Toi qui semble avoir toutes les réponses. Désolé mais, je vais pas attendre sagement qu'on le fasse à ma place, parce que si je le fais pas, beh personne le fera pour moi. C'est chacun pour sa gueule. » Il aurait pu ajouter qu'il savait bien choisir ses cibles, mais cela aurait pu lui mettre la puce à l'oreille, aussi s'était-il abstenu de toutes autres remarques. Luke devait juste prendre sur lui et continuer. Le moment où elle baissera totalement sa garde arrivera bien à un moment donné, il en était convaincu. Ce relâchement arrive toujours, d'autant plus que cette fille semblait déjà bien fatiguée. Malheureusement pour elle, Luke s'en foutait de sa santé. Tout se qui était important se trouvait dans son sac à dos, à présent à ses pieds et a porté de main. Il prendra ce dont il a besoin et se cassera, ainsi marchaient les choses.

Elle avait beau le mettre en garde, le menacer de tout un tas de choses pas très alléchantes, cela ne le refroidissait pas le moins du monde. L'intimidation ne faisait absolument pas partie des choses qu'il craignait, bien au contraire. « ouais ouais... Je crois surtout que t'aurais mieux à foutre que pourchasser un gamin de 13ans qui t'as piqué ton vernis à ongle. » Encore une fois, question de point de vue, car ce n'était pas non plus comme si les gens avaient beaucoup d'occupations par les temps qui courent, si ce n'était que survivre. Attrapant un petit bonbon coloré qu'il glissa agilement entre ses lèvres, il arqua en sourcil quand elle prononça le mot régime. « C'est pas un peu con de faire ça ? » Il ne connaissait pas forcément bien le principe - pour n'en avoir jamais fait- , mais sa mère avait de nombreuses fois eu droit à cette question. Sans doute à cause du poids qu'elle avait soudainement perdue à la suite de l'accident que Luke avait eu avec son père. Se remémorer ainsi sa famille, sa vie d’antan, eu pour effet de l’attrister au plus haut point. Cela devait bien faire une bonne année maintenant que tout avait commencé, mais cela restait toujours aussi douloureux, lourd sur sa conscience. Quoi qu'il en soit, cette histoire de régime devait faire référence à une perte de poids et donc, sans doute, faire attention à sa ligne ? Une conclusion qui lui était totalement obscur, n'arrivant même pas à prendre cela sur le ton de la plaisanterie. Luke y croyait vraiment lui... Pourquoi refuser un bonbon sinon ? C'est légèrement déçu et dans un soupire, qu'il vu refermer soigneusement son paquet de Skittles pour le ranger dans son sac à dos. Se recroquevillant alors doucement sur lui-même avec une maladresse légendaire, il plaça ses pieds sur le siège où il était assit avant de renifler fortement. Luke n'avait plus envie de parler, de s’intéresser à elle ou à quoi que ce soit d'autre. Avoir repensé ainsi à ses parents l'avait déprimé, lui faisant presque monter les larmes aux yeux. Avec lenteur, il venu déposer son menton sur ses genoux avant de reporter son attention sur le paysage qui défilait à une vitesse inquiétante. La partie la plus ennuyeuse du vole pouvait maintenant débuter : celle d'attendre patiemment le bon moment pour agir. La partie que Luke appréciait le moins.

L'enclenchement soudain de la ceinture de la brune le fit sortir de ses pensées tourmentées et si cela aurait pu lui faire plaisir, un sentiment d’angoisse l'envahit au moment même où ses yeux se braquèrent de nouveau sur le route. Il les avait vu ces fameux rôdeurs, mais en aucun cas l'idée de les renverser de plein fouet avec la voiture ne lui aurait traversé l'esprit. Quel aurait pu être l’intérêt d'un tel acte si ce n'était qu’abîmer leur propre véhicule et se mettre inutilement en danger ? Aucun, pourtant le coup d’accélérateur que donna la brune lui fit bien comprendre que l'inévitable allait se produire. Se recroquevillant un peu plus sur lui-même pour se protéger instinctivement la tête, il n'eut pas le temps de se préparer psychologiquement que le choc fit trembler brutalement la voiture. Subissant l'impact en silence tout en faisant son possible pour ne pas observer le massacre ni même se focaliser sur les bruits qui s'en échappaient, Luke fut bien forcé de rouvrir les yeux pour constater les dégâts de cette boucherie gratuite. Depuis sa plus tendre enfance, le brun avait toujours eu du mal à la vue du sang et avec l'arrivée de l'épidémie les choses n'étaient pas allées en s'arrangeant. Devant cela, des nausées violentes le saisissaient accompagnées le plus souvent de bouffées de chaleur plus insupportables les unes que les autres. Tous ces malheurs revenaient constamment le torturer et cette fois-ci ne fut pas exception à la règle. Le sang pourpre qui s'écoulait à flot le long de la vitre le paralysait et comme pour remuer un peu plus le couteau dans la plaie, la femme activa les essuie-glaces, sans doute dans l'espoir de pouvoir retirer certains morceaux d'humain encore présents sur le par-brise qui lui obstruait la vue. Les mains crispées, Luke observait la scène sans pouvoir dire quoi que ce soit, malgré ses lèvres tremblantes et entre-ouvertes qui semblaient elles, vouloir s'exprimer. La voiture ne tarda pas une fois de plus à s'arrêter brutalement, pourtant Luke resta dans l'incapacité totale de se mouvoir, le regard exorbité et toujours fixé droit devant lui. Comment pouvait-elle prendre tout aussi légèrement, aussi facilement ? Était-ce un jeu pour elle, de réduire ces gens en bouillie, même s'ils n'avaient plus rien d'humain à proprement parler ? Luke devait se barrer de cette folie... Attrapant soudainement son sac pour le plaquer contre la portière, Luke venu dégurgiter bruyamment le maigre contenu de son estomac sur le sol côté passager, oubliant totalement la présence du sac de la brune. En fait, c'est une fois son estomac complètement vide qu'il pu admirer son œuvre involontaire. Si elle voyait ça en remontant... Luke subirait sans doute le même sort que ces pauvres rôdeurs qu'il se surprenait à prendre en pitié.

Finalement le moment qu'il avait attendu était arrivé beaucoup plus vite qu'il ne l'aurait prévu. S’essuyant rapidement la bouche du revers de la main avant de s'emparer nerveusement du sac de la femme, il l'ouvrit sans ménagement pour se mettre à épier le moindre objet qu'il contenait. A son plus grand désespoirs, rien dans ce sac ne lui serait utile. Il s'agissait principalement des vêtements, pour femme, des balles au mauvais calibre, de vivres ou d'eau. Tout cela,  Luke en avait déjà à foison, cette fille n'avait absolument rien et le brun perdait son temps en plus de se mettre en danger pour des babioles inutiles. La seule chose qui attira son attention fut une plaquette de petits médicaments bien alignés. Il n'y avait ni boite ni indication, mais cela serait au moins un récompense pour ce qu'il venait de traverser. Luke ne repartirait pas les mains vide. C'était hors de question. Refermant le sac pour mettre les médicaments dans son propre sac à dos, Luke resta un moment immobile une main sur une partie de son visage, toujours aussi mal et nauséeux. Il aurait pu prendre le volant pour s'enfuir avec la voiture, mais il ne savait pas conduire ce qui ne fit que renforcer son sentiment de frustration... « Fait.... Chier... ». Quand les détonations d'une arme à feu retentirent à l'avant du véhicule, tous ses sens se mirent en éveil. Pris de panique, il releva vivement la tête pour plaquer fébrilement ses mains moites contre la vitre côté passager, observant vivement tout autour de lui à la recherche d'explications. Pourquoi utilisait-elle son arme à feu ? Était-elle au moins consciente de ce que cela signifiait ? Si l'idée de l'abandonner maintenant et de déserter sur le champ lui avait effleuré l'esprit, Luke se rétracta bien vite en sachant qu'avec le boucan monstre qu'elle venait de faire, tous les zombies du coin allaient plus que jamais se mettre en quête de viande fraîche.

Mais si Luke restait plus longtemps avec cette furie, il allait finir par y rester, cela ne faisait aucun doute. Devait-il donc prendre le risque de partir maintenant et d'affronter des rôdeurs affamés ou bien, de rester ici avec elle à affronter sa propre folie ? Elle ne survivait pas comme lui savait si bien le faire. En silence, seul, subtilement. Ils étaient leur opposé, mais pour l'heure Luke était bloqué dans cette foutue voiture... Ses chances étaient bien plus élevées ici que dehors, il ne pouvait pas se mentir... « Putin...! » lâcha-t-il dans un semi soupire de désespoir. A défaut de ne pas pouvoir dégager de là, il pourrait au moins lui donner un coup de main en éliminant quelques rôdeurs qui semblaient se mettre sur leur route, car ça, il en était capable. Attrapant de nouveau son sac à dos pour en sortir son silencieux, il manqua de faire un arrêt cardiaque en voyant une masse rentrer à une vitesse affolante dans la voiture. Son cœur fit un bon prodigieux dans sa poitrine et Luke se retenu de justesse de lâcher un cri de terreur. Planquant tout aussi rapidement son silencieux dans son sac, il tenta de reprendre son calme. Cela aurait été mal joué de sa part de lui montrer ce qui se trouvait dans son sac à dos, car contrairement à elle, Luke lui avait tout un tas de choses que les survivants se feraient une joie de s'approprier. A la vue de la brune complètement recouverte de sang, Luke se contenta de fermer les yeux avant de détourner la tête, ne voulant pas se confronter plus longtemps à la vue de tout ce rouge dégageant une forte odeur nauséabonde qui ne tarda pas à venir lui piquer le nez.

Aussi vite remontée dans la voiture, aussitôt elle remit les pleins gaz. A croire qu'elle ne voulait pas laisser une seule seconde de repos à Luke, pour le laisser respirer et se remettre des chocs émotionnels qu'il venait de traverser. S'enfonçant un peu plus dans son siège à mesure où les secondes s'écoulaient, Luke se mit à regretter amèrement de ne pas être descendu quand l'occasion s'était présenté à lui. Préférant de loin survivre de ses propres moyens dehors contre ces zombies plutôt que laisser plus longtemps sa vie entre les mains de cette femme qui n'en avait strictement rien à foutre de lui, voir même de sa propre vie au vu des risques inutiles qu'elle prenait. Était-elle au moins saine d'esprit ? Si quelque chose lui faisait peur, ce n'était pas tous ces rôdeurs qui leur courraient au cul, ni même le sang qui coulait encore lentement contre le par-brise de la voiture, c'était elle. Et cela devait se voir dans son regard légèrement humide et assassin qu'il s'évertuait de cacher. Regard qu'il avait mis du temps à reposer sur elle, mais qu'il ne parvenait plus à décrocher de ses yeux une fois fait. Luke la détestait.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Dim 14 Fév - 11:59

Give me a chance× ft. Luke & Rebekah
Elle ne répondit même pas aux paroles du brun a côté d'elle. Il était assez stupide de croire qu'elle faisait vraiment un régime, ou même de croire qu'elle avait toutes les réponses. Si seulement cela pouvait être le cas. Si seulement elle pouvait avoir la clé pour arrêter toute cette merde. Même si en y regardant de plus prés, on pouvait se dire que l'apocalypse était une suite logique a la vie de Rebekah. Et puis comme il fallait voir un avantage dans toute cette merde, au moins plus personne ne la faisait chier...Enfin presque vue qu'actuellement elle avait un passager clandestin dans sa caisse. Passager clandestin qu'elle avait fini par accepter même si elle était méfiante a son égar.  Enfin elle n'avait rien a voler de toute façon, a part de l'eau et de la nouriture. A moins qu'il voulait lui voler ses fringues ou ses munition... Enfin elle était prête a parier qu'il ne trouverais rien d'interessant dans son sac. C'est en partie pour cela qu'elle le laisser a ses pieds sans le surveiller. Et sans vraiment qu'elle ne s'en rendent compte, tout s'enchaina très vite. Elle commenca par renverser trois rôdeurs qui marchait au milieux de la route, elle aurait put les évité, mais elle aurait risquer de sortir de la route et avait préféré les renversait. Ca ferais une menace de moins sur terre. Sauf qu'elle n'y voyait plus rien. Du coup elle s'était arrêter pour essuyer le parre brise, et d'autre rôdeurs c'était invité a la fête. Si elle avait commencer par les tuer au couteau pour être silencieuse, très vite ils s'était imposer en sur nombre, elle avait du y aller a l'arme a feu, tant pis pour le bruit.  Elle fini par se frayer un passage pour retourner dans la voiture et mit les voiles plein gaz. Pendans tout cela, elle s'était totalement désinteresser au garçons, elle avait penser a sa vie avant tout. Quoi de plus logique ? Surtout pour une femme  égoïste comme Rebekah. Jamais elle n'avait roulée aussi vite, si bien qu'elle se faisait peur parfois elle même. Mais elle n'était pas décider a ralentir. Elle avait eu une trop grosse frayeurs pour ralentir. Elle voulait s'éloigner le plus vite et le plus loins possible de la hordes qui trainait sur la route.  C'est quand elle cru voire Tony sur le bord de la route qu'elle commenca a lever le pied. Ce rendant compte que son état était de pire en pire. Elle avait l'impression que le sang lui montait a la tête, elle avait chaud et la nausée. Elle ralenti si bien qu'elle fini par s'arrêter. Elle  soupira doucement après s'être arrêter sur le bord de la route et ouvrit sa portiere pour avoir de l'air. C'est après avoir fait cela qu'elle regarda le petit brun a côté d'elle, qui lui lancer un regard plein de haine.  Elle leva les yeux au ciel et  le regarda  a nouveau  "Ca va ?" Oui, bon les regard haineux elle s'en fichait pas mal, après tout ce n'était pas le premier et surement pas le dernier a lui lancer de tel regard. Elle se pencha pour prendre son sac et le mit sur ses genoux. C'est quand il fut sur ses genoux qu'elle senti une drôle d'odeur. Une odeur nauséabonde. Elle sentie le vomis lui monter a la gorge. Elle se penchea d'un coup et vida le maigre contenue de son estomac sur le goudron. Elle s'essuya la bouche du dos de la main et se redressa. Elle lance un regard noir au garçon et essaya de garder son calme"Serieusement ? Ta gerbé sur mon sac petit con ?! Ta de la chance que j'leve pas la main sur les enfants sinon t'en aurais pris une ! "Elle ouvrit son sac en soupirant, elle était vraiment enerver pour le coup. Elle fouilla dans son sac, sortie une bouteille d'eau qu'elle mit a côté d'elle, puis se mit a chercher son foulard pour essuyer son sac. Histoire de le nettoyer un minimum. Elle volerais un sac a dos quand elle en aurait l'occasion, ou lavera celui ci a la prochaine riviére qu'elle trouverait. En fouillant elle fronca les sourcils se rendant compte qu'il lui manquer quelque chose. Sa plaquette de pilules. Elle releva les yeux vers le petit brun et ne put s'empêcher de rire. Un rire sincére, doux et cristalin. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rit comme cela. Ce n'était même pas un rire moqueur. C'était un rire, comme celui qu'on a quand on rit a une blague.   C'était rare qu'elle rigole comme cela, vraiment très rare, mais pour le coup c'était vraiment très drôle. Elle tendit doucement la main vers lui.  "Tu pourrais me rendre ma plaquette de pilules s'il te plait? Je pense pas que cela te servira. A moins que tu ais prévue de te trouver une copine. "  Quand elle posa les yeux sur sa main, elle soupira doucement en constatant qu'elle était pleine de sang.  Elle se regarda dans le rétro interieur et eu une sursaut. Mon dieu ce qu'elle était horrible a voir. Elle était couverte de sang et de morceau de zombie. Elle se leva, attrapa son foulard et sa bouteil d'eau et sortie de la voiture. Elle mouilla son foulard et se le passa sur le visage, pui pencha la tête en avant et vida le reste de sa bouteil sur ses cheveux, pour les rincé un minimum. L'eau qui goutait de ses cheveux était rouge sang, rien de très ragoutant. Elle essuya ses mains sur son foulard et passa une main dans ses cheveux pour les rabatre vers l'arrière en se redressant.  Elle regarda son débardeur marron, soupira et fit hésita un instant a le changer. Non elle allait quand même pas se changer devant un gosse de treize ans, un peu de pudeur quand même. Elle remonta dans la voiture après avoir essoré son foulard et fermer sa bouteil maintenant vide. Elle étendit le foulard au soleil sur la portière encore ouverte pour qu'il séche, rangea sa bouteil vide dans son sac et soupira. Elle mit les pieds sur le tableau de bord en soupirant a nouveau, puis elle posa les yeux sur le brun a côté d'elle."J'fait une pause. Si tu veux partir vas y !"  Elle ne le regardait même plus, elle posa les yeux sur la route. Pour au cas où une horde arriverait, ou si elle avait une autre halucination. Ce qu'elle ne savait pas, et Luke non plus d'ailleurs, c'était que ce n'était pas une horde ou une hallucination qui arrivait..
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 20 Fév - 20:12



GIVE ME A CHANCE
somewhere in Nevada, 11:00 MARS 2013. Hit the road Jack

Quand la jeune femme arrêta enfin la voiture, Luke ressentit un grand soulagement dans sa poitrine. Peut-être allait-il finalement pouvoir se casser de ce cauchemar avant qu'il ne soit trop tard. On lui avait déjà offert l'occasion de le faire et il l'avait raté... Donc si cela se représentait à lui, nul doute qu'il ne referai pas la même erreur. Se rabattant encore plus contre la portière pour se mettre en boule, Luke cessa de respirer quand elle s’empara de son sac à dos toujours à ses pieds. Elle n'allait pas tarder à voir la connerie qu'il avait fait et même si cela ne le rendait pas désolé pour autant, car après tout ce qu'elle avait fait c'était bien mérité, il n'en restait pas pour le moins gêné... Déverser ainsi ses tripes sur les affaires des gens étant assez... Ridicule, en soit. L’observant silencieusement et discrètement ouvrir son sac, Luke ne pu s'empêcher d'avoir un petit sourire en coin tant la brune ne semblait pas se rendre compte que celui-ci était recouvert suc gastrique. Mais bien vite ce sourire moqueur fut rattrapé par la crainte qu'elle s’aperçoive qu'il lui manque quelque chose dans son sac. Ouvrant doucement le loquet de la porte à côté de lui pour commencer à s'éclipser, Luke se bloqua instantanément quand il l'entendit dégurgiter à son tour le maigre contenu de son estomac sur le sol. Si assister à une telle scène aurait réellement pu le faire rire dans d'autres circonstances, cela avait plus eu plus le don de lui redonner l'envie de vomir. Fermant doucement les yeux pour au moins s’épargner les images, il dû se faire violence pour ne pas s'attarder sur les bruits peu alléchants qui se faisaient entendre à quelques mères de lui. Le pire dans toute cette histoire c'était qu'elle semblait l'accuser de tout ce qui venait de se passer. Était-elle sérieuse ? Si elle n'avait pas conduit comme la dernière des tarées, à écraser tout ce qui bougeait devant elle, rien de tout cela ne se serait produit. Alors le fautif des deux, ce n'était clairement pas lui ! « T'as surtout de la chance que j'ai pas pissé dessus en prime... Estime toi heureuse. »

Si Luke s’apprêtait à nier en bloc toutes ces choses dont elle l'accusait, notamment la disparition de.. Sa plaquette de pilule ? Le brun se ravisa bien vite à la suite de sa phrase. Soi-disant il l'aurait fait pour sa copine ? Et puis quoi encore... Luke avait-il une gueule à être amoureux ? Plutôt crever. « J'ai pas de copine et j'en veux pas. » C'était bon que pour les faibles d'avoir une chérie, Luke ne tomberait jamais dans ce panneau là. Hors de question. S’apprêtant à ouvrir la portière pour se casser une bonne fois pour toute, plus vexé que jamais, il fut une nouvelle fois stoppé dans sa démarche par un rire. Rire qu'il n'aurait jamais cru entendre de nouveau. Il était doux, chaleureux, familier... Il lui remémorait des souvenirs, douloureux pour la plupart. Souvenirs qu'il aurait aimé oublier, pour que la peine qui leur était liée disparaisse à son tour. Mais cela était impossible... Il le savait bien. Cela faisait d'ailleurs bien longtemps qu'il n'avait pas entendu rire quelqu'un de la sorte et sans qu'il ne comprenne réellement pourquoi, ses doigts se décrochèrent progressivement de la poignée. Avec lenteur il retourna sa tête dans sa direction pour laisser son regard accablé de tristesse plonger à contre cœur dans celui de cette femme dont il ignorait toujours le nom. Baissant honteusement les yeux sentant les larmes monter, il se contenta de lui rendre sa plaquette avant de sortir de la voiture sans ajouter mots. Luke ne pleurerait pas devant elle.

Prendre l'air allait lui faire le plus grand bien, il n'en pouvait plus d'être ainsi recroquevillé dans cette voiture à subir ces coups d’accélérateurs plus violents les uns que les autres. Les jambes encore tremblantes de ce qu'il venait de traverser, il passa silencieusement devant le capot de la voiture – en prenant soin d'ignorer les morceaux encore présents de zombies accrochés dessus- pour laisser retomber lourdement son sac sur le goudron encore chaud. Sortant ensuite maladroitement de la route en manquant de s'étaler à plusieurs reprises de tout son long après avoir glissé sur de l'herbe humide, il ramassa quatre pierres qu'il laissa alors tomber à leur tour à côté de son sac. Vu de l'extérieur, la scène ne devait pas ressembler à grand chose et pour les non-aguerris, cela pouvait même laisser penser que Luke était complètement barge. Mais lui, savait bien ce qu'il était en train de faire. Venant finalement s'accroupir à côté de tout ce petit matériel pour en sortir la carte routière de son sac, Luke se mit à la déplier soigneusement. Voulant à tout prix éviter de l’abîmer plus qu'elle ne l'était déjà. Une fois bien aplati sur le sol, il venu coincer les quatre coins de sa carte à l'aide des cailloux qu'il avait récupéré un peu plus tôt. « Ok... Là, c'était la station où j'étais. » Murmura-t-il doucement avant de laisser ses fesses tomber lourdement sur le sol, croisant les jambes avant de sortir un feutre de son sac qu'il déboucha à l'aide de ses dents. Levant quelques secondes la tête vers le ciel comme à la recherche quelque chose, il baissa de nouveau rapidement la tête sur la carte pour gribouiller des écritures dessus. « ...Là où elle m'a pris la voiture.... Ma, voiture. » se précisa-t-il subtilement au cas où elle l'aurait peut-être oublié. Car depuis son réveil il était clair que cette fille s'était bel et bien appropriée le véhicule qu'il s'était dégoté pour passer la nuit. Luke ne savait certes pas conduire, mais s'il avait su, il se serait déjà barré avec et qui sait, peut-être qu'elle se serait fait bouffer sur le chemin. Un peu de reconnaissance ne ferait donc de mal à personne. Relevant une nouvelle fois la tête après s’être essuyé ses larmes naissantes et le dessous du nez avec l'aide de son avant bras, il monta d'un ton comme pour espérer attirer son attention « J'ai pas... Regardé les panneaux, mais je pense qu'on doit être sur la 229... Donc par là... ? » Dit-il en indiquant un point sur sa carte qu'elle n'avait sans doute pas pu voir vu la distance qui les séparait, sauf si elle se décidait enfin à le rejoindre. «... Si on continue sur la route McIntyre - qu'on devrait pas tarder à croiser maintenant - on devrait passer à côté d'une rivière... Et même d'un lac, un peu plus loin. Je pense que ça pourrait être une bonne idée. » Reposant son regard sur la brune, il l’observa de haut en bas, comme pour faire le lien entre la rivière et le sang qui recouvrait la grande majorité de sa peau pâle. Mais pour ne pas lui donner l'impression de décider pour elle, même s'il c'était clairement ce qu'il était en train de faire, il ajouta un peu plus doucement « J'ai besoin de remplir ma bouteille. » Luke n'avait besoin de personne pour s'en sortir et ça, il voulait bien lui faire comprendre. Même si c'était faux, même s'il avait peur, même s'il était perdu. Il se forçait de ne rien laisser paraître. Depuis qu'il avait perdu sa famille, il n'avait plus aucun but précis dans la vie si ce n'était celui de survivre. Il ne savait même pas par où commencer ses recherches et avait même perdu tout espoir de les retrouver en vie... Alors il se laissait bêtement porter par le courant de ses envies. Répondant à ses besoins les plus primaires : recherche d'eau, de nourriture, d'un toit pour passer quelques nuits au calme... C'était triste, déprimant. Surtout quand il se retrouvait seul, mais Luke survivait. Il survivait toujours.

Retirant un à un les cailloux qu'il avait préalablement placé aux quatre coins de sa carte dépliée sur le sol, il réfléchissait silencieusement à la possibilité de voyager avec elle. Après tout, Luke détestait se retrouver seul trop longtemps... Et même si elle semblait chelou sur pas mal de points, peut-être pourrait-elle au moins se charger de tuer des zombies pendant quelques jours à sa place ? Lâchant un soupire avant de replier soigneusement sa carte, il finit par s'adresser de nouveau à elle : « Pourquoi est-ce que t'as tiré tout à l'heure ? Y avait que quatre zombies... » Demanda-t-il tout simplement, relevant à nouveau la tête vers elle pour l'observer sans montrer une once de méchanceté dans son regard. Il ne la jugeait pas, ils voulait juste essayer de la comprendre. Voir a qui il avait affaire, après tout, s'il décidait de rester quelques jours avec elle, autant qu'il sache un peu à quoi s'attendre. « T'as eu peur, ou bien t'es juste folle ? » Ok cela n'était peut-être pas la meilleure des façons d'aborder un tel sujet, surtout avec quelqu'un que l'on ne connaissait pas. Mais bon, Luke n'en avait rien a faire de la vexer, puis s'il devait être celui qui devait lui ouvrir les yeux sur sa propre folie, qu'il en soit ainsi. Cela ne serait pas lui rendre service de la laisser croire que tout tournait bien rond dans sa tête de toute manière. Plissant légèrement les yeux à cause du soleil qui lui tapait droit dans les rétines il resta accroupi à la regarder, attendant sagement une réponse.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Mar 10 Mai - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Dim 28 Fév - 11:19

Give me a chance× ft. Luke & Rebekah
Le garçon avait vomis sur son sac, et en plus il était insolent. Heuresement pour lui, Rebekah avait beaucoup de défaut mais pas celui de cogner sur les enfants.  Les enfants était l'avenir, peut  importe le monde dans lequel ils évoluaient, ils restait l'avenir de l'humanité, et a défaut d'en mettre un au monde, Reb protégerais toujours les enfants. Elle avait toujours eu du mal a faire du mal aux mineurs. Elle avait tendance a ne pas les pillé d'ailleurs.Et donc là, ce gamin avait beaucoup de chance d'être justement un gamin, sinon elle lui en aurait surement collé une pour avoir vomi sur son sac et lui avoir en plus dit d'être chanceuse car il aurait put pisser dessus. Elle leva les yeux aux ciel après avoir vidé son estomac, déjà vide en faite, sur le goudron.   "Oh oui, merci gamin d'avoir était aussi gentil !"Dit elle avec plein de sarcasme dans la voix.  Elle se fichait qu'il essaye de jouer au dur avec elle, de l'impressionner ou elle ne savait quoi.  Elle ne comptait pas s'attacher a ce môme de toute façon. Toute les personnes autour d'elle finissait le plus souvent par mourir de toute façon. Par sa faute ou non d'ailleurs.  C'était la loi de la jungle maintenant, le plus fort vie, le plus faible meurt. Même si dans le fond, elle commencait a bien l'aimait ce petit gars.  Il était insolent et il jouait au dur, alors que vue comment il se tenait, il devait être terrorisait. Et elle savait que son attitude a elle, n'aiderait surement pas a  le  rassuré. Elle savait qu'elle était un peu...Ravagé dans sa tête, la faute a de vieille blessure surement jamais vraiment cicatrisé, mais bon, elle devait surement essayer de faire des efforts. Elle lui laissait le choix de partir, mais même si elle ne le connaissait pas, elle serait plus rassuré si elle le laisser partir dans un endroit sur. Si un tel endroit existait encore bien sur.
Quand elle fouilla dans son sac, elle remarqua vite ce qu'il lui manquait. Bon en soit okai c'était ridicule d'avoir encore une plaquette de pilule alors que c'était l'apocalypse, mais que voulait vous, elle avait de vieille habitude qui ne s'oublie jamais. Et puis même c'était de la prévention, un "on ne sais jamais" comme toute les fille avait.  Et quand le garçon lui répondit après qu'elle est sous entendu qu'il se trouverait une copine, elle ne put s'empêcher de rire. Ce n'était pas un rire moqueur, loin de là, c'était un rire sincère, vraiment, comme elle n'en avait pas eu depuis bien longtemps.  A ce moment là, elle n'avait pas put s'empêcher de le trouver adorable. Il avait une réponse typique d'un garçon de son âge. Comme quoi, même avec l'apocalypse certaine choses ne change pas. Il s'était âpreté a partir alors qu'elle était en train de rire. Et sans qu'elle sache pourquoi, il s'était arrêter et lui avait rendu ce qu'il lui avait volé.  Il avait l'air troublé  d’ailleurs. Quoi c'était elle qui lui avait fait quelque chose ? Il avait mal pris son rire ? Non pourtant elle ne s'était pas moquée. Enfin elle n'allait pas lui montré qu'elle se mit a un peu s'en inquiéter. Elle lui souri en reprenant ses pilule avant de lancer  "Tu dis ça maintenant. Mais dans quelque années, tu croisera un jolie minois qui te fera changer d'avis, crois moi. "Puis elle l'avait laisser sortir de la voiture. Après tout, il était libre de partir. Maintenant tout le monde était libre de faire ce qu'il voulait, même les enfants.  Surtout qu'elle n'avait  aucun droit sur ce gosse, elle ne le connaissait pas, elle n'était pas sa mère, elle n'était même pas de sa famille ou une de ses amies. Elle était juste la nana qui avait volé la voiture dans laquelle il avait élu domicile surement juste pour la nuit. Et avec qui il avait était obligé de rester un instant. Alors qu'elle le regardait partir, elle fut surprise de le voir agir assez... Bizarrement. Elle se releva et sorti a moitié de la voiture pour le regarder. Comme si elle veillait sur lui. Les bras posé sur la portière ouverte de la voiture, elle l'observait sans comprendre ce qu'il faisait. Du moins jusqu’à ce qu'il sorte une carte de son sac. Finalement lui avait peut-être bien des choses intéressante dans son sac.  Elle restait donc là vers la voiture pour le regarder. Ce n'était surement pas malin de rester trop au soleil dans son état, mais bon. Elle eu un petit sourire en l'entendant parler. Oui se faire accuser de vol l'amusait. Après tout, cette voiture n'appartenait plus a personne maintenant. Et puis, le vol faisait partie d'une longue liste de mauvaise chose qu'elle avait fait. Si un jour elle devait être condamné a la prison, son procès serait surement très long et elle prendrait perpette. Enfin elle n'avait jamais eu de problème avec la justice, jamais personne n'avait put rien prouvé sur ses "crimes" et vue l'état actuelle du monde, elle n'irait jamais en prison. Elle hocha la tête quand il suggéra d'aller vers le lac, qu'ils n'allaient pas tarder a croise s'ils continuaient sur cette route. Donc il voulait rester avec elle ? Tant mieux, cela lui ferai un peu de compagnie et puis de quoi couvrir ses arrière. S'il savait tiré bien sur. Elle ne lui avait encore vue aucune arme mis a part son couteau a la lame un peu émoussé. Sûrement qu'il la cachait au cas où.   Elle compris parfaitement quand il la regarda de la tête aux pieds en disant qu'il y avait un lac pas loin. Oui elle avait sérieusement besoin de se nettoyer un peu. Elle avait eu beau se rincer les cheveux et le visage, elle devait surement faire peur a voir. Et même, elle sentait sale et elle n'aimait vraiment pas cela. "Allons y alors." Dit elle quand il eu fini de parler. Oui, ils n'allaient pas débattre la dessus alors que c'était une très bonne idée. Il fallait juste espéré que la voiture est assez d'essence pour cela.  Elle fut surprise cependant de la question du brun sur le pourquoi elle avait tiré. Il n'y avait que quatre rôdeur ? Elle aurait juré en avoir vue plus. Enfin, surement son insolation qui faisait des siennes. Elle fut encore plus surprise quand il lui demanda si elle avait eu peur, ou si elle était folle. Peur non? Folle ? Oui elle n'était surement pas très net dans sa tête, mais elle le vivait plutôt bien. Elle secoua la tête en soupirant doucement"Peur ? Non. Folle ? J'en sais rien. Je pense que j'ai une insolation... J'ai cru voir bien plus de quatre rôdeurs tout a l'heure... Désoler de t'avoir fait peur. "Elle commença  a remonter dans la voiture "Aller viens on décolle avant que quelque chose de pas cool nous tombe dessus. Promis je conduis pas vite." Elle avait conscience que tout a l'heure, elle avait conduit trop vite. Elle avait du lui faire autant peur qu'elle ne se l'était fait a elle même. Pauvre petit finalement il n'était peut-être pas bien tombé avec elle. Elle démarra la voiture quand il l'eu rejoint. Un silence s'installa entre eux. Ce n'était pas super, elle n'aimait pas trop cela. Elle jeta un rapide coup d’œil au petit brun avant de reposer les yeux sur la route. Elle conduisait calmement cette fois et surtout pas trop vite. "T'es tout seul depuis longtemps ?" Elle  ne savait pas trop quoi dire au jeune homme en faite. Elle n'avait vraiment pas l'habitude de faire la conversation aux ado, ou au enfants, c'était une compagnie qu'elle avait en faite tendance a éviter le plus possible. Car elle ne savait pas vraiment s'y prendre avec eux. Elle ne connaissait même pas le nom de ce garçon. Elle aurait peut-être du commencer par là en faite. N'importe qui dans un contexte normal aurait commencé par là. Mais, Reb n'était pas n'importe qui, et ils n'étaient pas du tout dans un contexte normal.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 2 Avr - 17:40



GIVE ME A CHANCE
somewhere in Nevada, 11:00 MARS 2013. Hit the road Jack

Il n'y croyait pas trop, à cette histoire de joli minois qu'il croiserait d'ici quelques années. On fait, il ne pouvait même pas se projeter aussi loin dans l'avenir, parce que lui, comparé à elle semblait être bien plus lucide. Du jour au lendemain, il pouvait y rester c'était évident. Peut-être même beaucoup plus facilement qu'un adulte à vrai dire. Et si elle, restait persuadée qu'elle s'en sortirait indemne, Luke lui, était conscient qu'il allait mourir dans un futur proche. Il ignorait comment, mais savait bien qu'il finirait par rejoindre les siens tôt ou tard. Tout ça pour dire que penser à une fille n'était clairement pas dans son top trois des priorités, surtout que cela ne serait qu'un poids de plus à porter sur ses frêles épaules. Il avait déjà du mal à se protéger et se maintenir en vie, alors s'il devait en plus protéger une autre personne... Impossible. Il n'en avait ni la force, ni l'envie. Luke n'avait déjà pas réussi à protéger ses frères, ni Abbygail, alors une personne complètement extérieure à sa famille ? C'était peine perdue. Rapidement, il rangea toutes ses affaires dans son sac à dos, gardant uniquement sa carte défraîchie des états-Unis en main. Histoire de pouvoir se référer à quelque chose de fiable durant le trajet. Quant la brune s'excusa de sa folie passagère de tout à l'heure, Luke resta silencieux. Bien sûr qu'il avait eu peur et il serait mentir de dire le contraire, mais il était tout de même rassuré de la voir aussi franche avec lui. Peut-être n'était-elle pas si dangereuse que ça finalement... Peut-être même que le garçon pourrait voyager un peu avec elle, d'autant plus qu'elle faisait des efforts sans qu'il n'ait eu besoin de le demander. Rouler était agréable, surtout à cette vitesse. Tout son corps se détendit à mesure où les minutes en sa présence s'écoulaient. Rester avait été la bonne décision à prendre. S'appuyant mollement sur le rebord de la portière pour laisser courir son regard vide sur le paysage qui défilait, Luke resta un moment pensif suite à sa question. Depuis combien de temps voyageait-il seul... A cette question il voyait plusieurs niveau de réponse. « Je suis seul depuis le début. » Sa famille n'avait pas durée bien longtemps fasse à l'apocalypse. Quelques mois tout au plus ? Il n'en savait rien... Il était juste seul depuis ce jour. Que pouvait-il ajouter d'autres là-dessus ? « Sinon, y a quelques semaines j'étais avec des gens. Un petit groupe de trois personnes. Mais je suis pas resté. Ça sert à rien de rester. » Lâchant un soupire avant de reporter son attention sur la carte dans ses mains, Luke resta un moment immobile avant de regarder de nouveau la route, les yeux légèrement plissés sous le soleil battant.

Peut-être aurait-il pu lui demander d'où elle venait et avec qui elle avait voyagé. Mais dans sa tête, ce n'était pas important, rien ne l'était. Moins il en savait et mieux il se portait. Au vu de ce que lui avait du faire pour survivre, il se doutait bien que la brune avait également du faire des choses peu correctes pour survivre. Aussi, préférait-il ne pas ternir complètement l'image qu'il avait d'elle en lui demandant le nombre de zombies ou de survivants qu'elle avait tué pour un simple morceau de poulet. D'autant plus que garder une part de mystère était bon pour lui, ainsi, si les choses venaient à tourner vinaigre, il aurait toujours l'effet de surprise de son côté. « Tu pourrais m'apprendre à conduire ? » demanda-t-il d'une voix neutre. Quitte à voyager en présence d'une seule et unique personne autant profiter de cet avantage pour s'enrichir comme il le pouvait. « Faut tourner là. » Ajouta-t-il rapidement en pointant un petit croisement du bout de son index, qui faisait sortir de la route principale pour emprunter un petit chemin en gravier. « J'pense que d'ici quelques minutes on y sera. »

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Mar 10 Mai - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 16 Avr - 9:25

Give me a chance

Ils aivaient maintenant une destination. Il avait visiblement décidé de rester avec elle. Pourquoi pas après tout, il faisait bien ce qu'il voulait ce gosse, et puis Rebekah n'allait pas le jetter de la voiture. Elle n'aimait pas les gosses certes, mais quand même elle avait un coeur, profondement caché dans sa poitrine.  Il était remonter en voiture, et depuis ils roulaient a une vitesse raisonnable et en silence. Silence qui aggaca vite la brune, elle le brisa donc en pausant un simple question au garçon. Il y répondit simplement, mais avec une réponse très lourde de sens. Il n'avait pas tord. Ca ne servait a rien de rester avec un groupe, mis a part creer des liens et donc se mettre en danger. Heuresement il ne lui retourna pas la question. Qu'es ce qu'elle aurait put lui répondre sinon? Qu'elle avait tuer toute les personnes avec qui elle avait voyager depuis le début ? Toujours en les laissant se faire manger pour sauver sa peau ? Non, il aurait prit peur. Quelqu'un de sain d'esprit aurait peur de Rebekah de toute facon. Alors il vallait mieux que le gosse ne pause pas trop de questions, moins il en savait a son sujet, mieux c'était. Elle n'ajouta rien, mis a part un petit sourire qui trahis le fait qu'elle commencait a bien l'aimer ce gamin. Elle ne lui posa pas plus de question. En faite elle avait un peu mal a la tête alors faire la conversation n'était pas vraiment ce dont elle avait le plus envie. Elle fut néanmoins surprise de la demande du jeune homme. Apprendre a conduire ? Elle n'était pas vraiment qualifié pour ce genre de chose. Elle n'était même pas sur de très bien conduire elle même. Elle était en faite une conductrice assez quelconque. Elle savait conduir mais ce n'était pas sa passion dans la vie. Et es-ce qu'elle serais capable d'apprendre a un gosse de douze ans ? Elle en doutait.   Elle haussa les épaules"Quand on sera au lac si tu veux. J'suis pas sur d'être la meilleure pour t'apprendre cela mais bon. J'pense pas qu'il y est beaucoup de moniteur d'auto-ecole dans le coin..."  Elle tourna comme le lui indiqua le garçon et continua sur la route. Et en effet, ils débouchère sur une grande étendu d'herbe qui entouré un jolie lac.  Elle chercha rapidement du regard un endroit où garré la voiture et pouvoir la cacher, on est jamais trop prudent. Elle gara donc la voiture derrière des arbres, pas très loin du lac. Elle tira le frein a mains et regarda le brun"On y est. Tu sais faire un feu ?" Dit ele en sortant de la voiture. Elle tira tout de même son arme, au cas où on ne sait jamais ce qui ppouvait leurs tomber dessus. Elle inspecta les alentours des yeux rapidement, avant d'aller chercher son sac. Elle soupira en se souvenant que le gamin avait vomis dessus et alla vers le lac. Elle s'installa au bord, vida son sac et trempa son bandanna dans l'eau pour essuyer ensuite un peu mieux son sac. Une fois fait, elle remis ses affaires dedans et passa les mains dans l'eau pour ensuite ce les passer sur le visage. C'était frais, cela lui fit beaucoup de bien. Elle avait très, trop chaud et très mal a la tête aussi. Alors un peu de frais était le bienvenue.  Une fois fait, elle passa les mains dans ses cheveux pour les humidifier et les rabbatre vers l'arrière, puis elle se redressa et regarda le jeune homme. "Bon... Maintenant qu'on y est. On fait quoi ? On passe la nuit ici ?" Ils pourraient toujours dormir dans la voiture, c'était un abris comme un autre pour dormir. Même si la brune le savait, elle ne dormirait pas beaucoup, comme toujours.  Elle s'aprêter a faire quelque pas, quand elle vit une silouhette se dessiner au loin. Humain, vue comme il marchait, cela ne pouvait pas être un rôdeurs. Avec le temps, comme beaucoup de survivant, elle avait appris a distingué silouhette humaine et silouhette de rodeur. Et la différence était vraiment enorme.  Elle regarda le brun en froncant un peu les sourcils "On est visiblement pas seuls ici.." Elle ne savait pas qui c'était mais, dans le doute elle porta une main sur la crosse de son arme.
Quand la silouhette fut assez proche d'eux, il s'avéra que c'était un homme, de taille plutot moyenne, avec une grosse barbe et des cheveux en bataille. Il ressemblait plus a un clochard qu'a autre chose, mais bon, Rebekah s'abstin de faire la remarque. Il s'approcha d'eux, un grand sourire au lèvres et les salua de la main " Bonjour ! " Il s'avancait doucement, comme si de rien était. La brune s'en mefiait, elle se méfiait de tous le monde de toute facon.  " Vous semblez perdut""On ne l'ai pas." L'homme s'arrêta a leurs hauteur, les mains en l'air comme pour montrer qu'il n'était pas armé. Ce qui semblait être le cas d'ailleurs. En voyant cela la brune se détendit légérement, finalement ce n'était peut-être qu'un survivant comme les autres. "Détendez vous, je m'apelle Joe, je ne vous veux aucun mal." L'homme s'approcha du jeune homme. Ce qui remit tout de suite la brune sur le qui vive. "Salut jeune homme, t'es un grand gaillard toi. Elle est pas un peu jeune ta mère?" L'homme regarda la brune "Accident de parcourt ?" La brune roula des yeux "C'est pas mon fils." L'homme parut un instant surpris " Ton petit frère alors ?" La brune soupira car il l'aggacait a poser des question celui la. Une balle dans la tête et ca lui réglerais vite l'envie de poser des questions. Mais ce serais gâcher une balle pour rien. Donc même si elle était pas confiante et qu'elle avait de vite réglé le compte de l'homme, elle lui laissa le bénéfice du doute et secoua la tête. " Dans ce cas..." Il s'approcha du jeune homme et d'un coup, rapidement pris le couteau de celui ci et le posa sous la gorge du garçon " Tu ne vois pas d'objection a ce que j'le saigne comme un porc ?" Le premier réflexe de la brune fut de sortir son armes. Mais elle le posa vite a terre quand l'homme le lui ordonna. Là, c'était la merde total. Même si en soit, elle se fichait que le brun vive ou meurt. S'il n'avait pas était qu'un  gamin elle n'en aurait rien eu a faire.



_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 7 Mai - 0:51



GIVE ME A CHANCE
somewhere in Nevada, 11:00 MARS 2013. Hit the road Jack

Il ne s'attendait pas à ce qu'elle accepte, de lui apprendre à conduire. Pourtant sa demande fut bien acceptée, à sa plus grande surprise. Un sourire étira ses lèvres, une fraction de seconde, sans doute pas assez pour que la brune puisse le remarquer. Ses yeux étaient braqués sur la route, alors Luke pouvait bien se permettre un tel écart de conduite à savoir, lui montrer qu'il était heureux. Car il l'était, alors qu'il se forçait d'arborer cet air de dur à cuir qui lui collait mal à la peau. Luke n'avait jamais été fort. Dans la famille, c'était Nikolaï le costaud de service. A part pousser la chansonnette, faire de jolis dessins, gratter quelques notes de musiques et faire le singe dans les arbres, Luke ne savait pas faire grand chose d'autres de ses dix. M'enfin, ce temps là était bien résolu... Reportant son attention sur la route, Luke observait en silence le véhicule s'approcher du fameux lac. Sans qu'il ne soit obligé de le dire, elle eut la même idée que lui, planquer la caisse avant de sortir. Personne n'était à l'abri d'une mauvaise surprise, d'un événement inattendu, aussi acquiesça-t-il cette idée d'un mouvement de tête. « On y est. Tu sais faire un feu ? » Il porta son gros sac jusqu'à ses genoux, l'ouvrant rapidement pour en sortir un zippo : « Moi non. Mais lui, oui. » dit-il en agitant l'instrument du bout de ses doigts, un nouveau sourire bien plus franc sur les lèvres. « Pourquoi tu veux faire un feu ? Y fais pas trop moche, j'pense qu'on pourra faire sécher les trucs sans avoir besoin de ça. Puis ça risquerait d'attirer l'attention sur nous... Non ? » Il demandait, car il ne comprenait pas bien où elle venait en venir avec son histoire de feu. Ou bien comptait-elle lui annoncer qu'elle possédait un don certain pour attraper des animaux sauvage à l'aide de deux brindilles et d'un zippo ? Parce qu'un petit lapin grillé, Luke ne refuserait jamais tant son estomac grognait. Les boites de conserves c'était cool deux minutes, mais la viande lui manquait cruellement...

Sortant à son tour de la voiture, Luke enfila en silence les bretelles de son sac à dos avant de claquer doucement la portière derrière lui, laissant son skate ainsi que sa batte de base-ball sur les sièges arrières. Ils utiliseront bien la voiture pour repartir, alors il était inutile de se charger inutilement juste pour aller se rafraîchir près du lac. Luke marchait donc sur ses talons, le regard bas, se relevant en de quelques occasions pour observer les lieux. Il n'y avait pas à dire, c'était vraiment... Beau. Et dire que Luke détestait les randonnées avant tout ce bordel... « Bon... Maintenant qu'on y est. On fait quoi ? On passe la nuit ici ? » « Pourquoi pas. » s'était-il contenté d'ajouter, les deux mains sur les hanches et le regard légèrement plissé, parcourant les lieux comme pour en jauger la sécurité. C'était grand, vastement dégagé, ils pouvaient voir les zombies arriver de loin... Alors ouais, ça pouvait faire l'affaire le temps d'une nuit, puis ce n'était pas comme s'il existait vraiment un lieu où ils seraient totalement en sécurité. Le danger était présent dans tous les recoins, croire le contraire serait se berner d'illusions. Tandis que la brune se nettoyait le visage, Luke lui, déposait son sac sur le sol, glissant le zippo dans la poche de son jean. Qui dit feu, dit bois. Autant qu'il profite du fait d'être en forme pour s'en charger, la seule chose qu'il avait à faire ici était de remplir sa bouteille et il pourra très bien s'en charger une fois le campement monté. Venir ici était une bonne idée, jusqu'à ce que la voix de la femme s’élève à nouveau : ils n'étaient pas seul. Cette phrase, il la craignait. Car il détestait les gens et tout particulièrement les hommes. Priant pour qu'il s'agisse d'une femme, Luke releva la tête pour chercher cet individu du regard, il lui fallu plusieurs secondes pour mettre la main dessus. Un homme. Qui ne ressemblait plus à grand chose physiquement qui plus est, rongé par la survie qui lui donnait cet air d'homme des cavernes que Luke haïssait tant. Reculant d'un pas pour se rapprocher de la brune, Luke posa à son tour sa main sur le manche de son poignard, le dégainant avant même d'avoir pu entamer la conversation avec le type. Les souvenirs remontaient, plus douloureux les uns que les autres à mesure où Luke fronçait davantage les sourcils.

Le type les salua comme si tout était normal, pourtant rien ne l'était et plus il avançait plus Luke reculait, laissant son sac légèrement en retrait. Il ne portait pas d'armes et c'était sans doute ça qui le fit paniquer. Car personne ne se baladait sans arme, pas même le dernier des gros cons. C'était bien trop risqué avec les saloperies qui rôdaient dans les bois. Alors à moins que ce clochard savait murmurer aux oreilles des zombies pour qu'ils passent leur chemin, Luke ne baisserait pas sa garde. Il était louche, moche et en plus de ça, terriblement lourd avec ses questions à la con. « Le seul connard qu'à l'air perdu ici, il porte une barbe dégueulasse. » maugréa Luke les dents serrées, bien trop sur la défensive. Pourtant la brune elle, ne semblait pas menacée par l'individu qui venait de faire son entrée. Sans doute car elle n'était pas aussi faible que Luke. Lui qui était facilement gérable d'une seule main pour un type aussi imposant. Il suffisait de se faire choper, pour que ce soit terminé pour lui. Il s'approchait d'ailleurs de lui, beaucoup trop rapidement à son goût, mais il n'allait quand même pas le planter pour si peu si ? Et pourquoi pas... C'est qu'il commençait vraiment à l'agacer avec ses questions, pour qui se prenait-il à leur parler comme s'il ne s'agissait que d'une vieille connaissance. Quand il parla de sa mère, qui ne l'était pas réellement, Luke fronça un peu plus les sourcils. « Et la tienne de mère, on en parle ou pas ? Non. Alors occupe toi de ton cul. » Autant dire que la diplomatie n'était pas son fort, tout comme la capacité à garder son calme. La brune y parvenait, ne répondant que par de simples phrases concises. Luke lui, n'y parvenait pas. Il ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi ils parlaient encore avec ce débile profond qui continuait avec ses hypothèses toutes plus agaçantes les unes que les autres, fils, oncle, cousin. Qu'est-ce qu'on en avait à battre dans le fond ? Luke tourna quelques secondes la tête vers la brune, peut-être pour lui faire comprendre qu'il en avait plein le dos de ce type et qu'ils feraient bien de se casser de là avant que ça dégénère. Mais a peine eut-il tourné la tête, que Joe en profita. Saisissant l'arme qu'il tenait dans ses mains pour la plaquer contre son cou. Une chance, que son couteau soit légèrement émoussé car le type n'y allait pas de main morte et bien vite les menaces franchirent la barrière de ses lèvres. Le saigner, comme un porc. Poésie quand tu nous tiens. Portant instinctivement ses deux mains le long du bras de Joe qui le retenait prisonnier, Luke observait la brune une pointe de désespoir dans les yeux. Mais après tout, pourquoi risquerait-elle sa vie pour un gamin qu'elle venait tout juste de croiser. Gamin dont elle ne connaissait même pas le nom et qui avait vomi sur son sac. Pourtant, elle baissa son arme à la stupeur total de Luke qui se détendit légèrement sous la surprise. « Mais baisse p- » avait-il commencé avec rage avant que Joe ne lui appuie fortement sur la trachée pour lui déclencher une violente toux. L'air lui manquait tandis la panique remontait. Finir comme ça ? Alors que venir ici était son idée ? Non... Cette fille n'allait pas mourir par sa faute... Bien trop vite Joe fut rejoint par deux autres survivants, sortit très certainement de son cul tant Luke ne les avait pas vu débarquer. Une femme et un homme dont leur gueule de skinhead ne lui revenait pas du tout. Armée cette fois-ci, ils ne tardèrent pas à s'emparer de l'arme de la brune avant de braquer leur arme sur l'amie de Luke à présent désarmée. « C'ton sac cowboy ? Il est plutôt gros. Allons voir c'qu'on y trouve ! » Proposa Joe d'une voix enjouée comme si on venait d'annoncer à un gamin que Noël avait été avancé avant l'heure. Nul doute qu'avec cette trouvaille, Joe et ses deux compagnons venaient de se faire leur journée. Suivant le mouvement de l'homme pour marcher jusqu'à son sac, Luke avait arrêté de se débattre, préférant de loin réfléchir à une solution pour se sortir de se guêpier sans trop de dégâts.

D'un coup de pied, Joe venu éventrer le sac de Luke qui dégueula très vite la moitié de son contenu sur le sol. Son beretta quant à lui, termina très rapidement à briller au soleil sous le sourire satisfait de l'homme qui se pencha pour s'emparer de l'arme. « Joli ! Et chargé en plus... T'as d'autres choses dans ce genre là ?J'te l'confisque, t'as pas vraiment l'âge requis pour ce genre de chose. » Rajouta-t-il dans un petit rire avant de passer l'arme à l'arrière son jean. Luke n'avait rien pour lui ouvrir le bide, faisait la moitié de la taille de l'homme qui le tenait et ne connaissait même pas le prénom de la fille avec qui il avait voyagé... Comment pouvait-il arranger les choses dans ces conditions ? Avait-il seulement les moyens d'y parvenir ? Plus les moqueries à son égards se multipliaient et moins Luke y croyait à cette possibilité de survivre... Crever comme ça était stupide, surtout après tout ce qu'il avait déjà traversé. Luke n’abandonnerait pas... Il ne pouvait pas. « On a... Une voiture. Planquée un peu plus loin, avec de l’essence » Dit-il d'une voix hésitante, montant son regard vers Joe qui fut satisfait d’apprendre une telle nouvelle. Quelques échanges entre lui et ses deux amis et le voilà parti vers la voiture guidé par Luke toujours une lame sous le coup. Après avoir balancé cette information, Luke n'avait pas osé regarder la brune. Elle n'aurait sans doute pas compris, ou peut-être que si... Après tout, il ne pouvait rien faire d'autre qu'espérer les séparer. Et c'est ce qu'il avait fait, car a présent il était seul avec Joe en direction de la voiture, laissant la brune à la merci des deux autres survivants armés.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Dim 5 Juin - 15:50

Give me a chance

Elle avait garer la voiture a l'abris des regards, au cas où on ne sais jamais. Le brun avait sortie son zippo pour le feu. Elle avait faim, donc envie de se faire chauffé une boite pour manger un peu. Cela ne lui ferais pas de mal de reprendre des forces. Elle le regarda quand il lui demanda pourquoi un feu et elle haussa les épaules "J'ai faim, et les conserves froides c'est encore plus dégueulasse que quand elles sont chaudes. " Dit elle tout simplement, pas besoin d'épilogué la dessus. Elle sortie ensuite de la voiture, le gamin sur les talons. Elle eu le temps de nettoyer ses affaires et même son visage, mais aussi de lui demander s'il voulait passer la nuit ici, avant qu'un homme débarque et ne les mettent dans une position des plus...Désagréable. Le retournement de situation fut tellement rapide, que Rebekah n'eu même pas le temps de le voir arriver. Chose qu'elle avait horreur d'ailleurs.  Deux personne était venue rejoindre ce cher Joe. Et leurs tronche de skinhead ne disait vraiment rien de bon a Rebekah. Et elle eu raison, Joe entraina le garçon plus loin, la laissant seule et desarmé face aux deux nouveau. Elle serra un peu les dents quand l'homme vint ramasser le magnum de son père. Il la regarda et siffla " Bah putain, ca c'est d'l'arme de gangster " Elle eu le fusilla des yeux. Et se figea net en entendant le gamin dire qu'ils avaient une voiture. L'enfoiré, il venait de vendre leurs seul moyen de se sortir de là.  Elle n'eu meme pas le temps de digéré cela, que le skinhead pointa le magnum sur elle. Ce n'était pas la première fois que cette arme était tourner contre elle. D'ailleus une de ses balles lui avait déjà transpercer la peau et la chair, ce qui lui avait laisser une cicatrice sur la cuisse. Elle défia l'homme du regard. " A genoux !" lui cracha t il. Elle ne se fit pas prié, elle posa les genoux sur le sol, imaginant tellement de façon de tuer cet homme qui avait poser ses sales pattes sur son arme chérie. Personne n'était autoriser a toucher l'arme de son père, ni de l'utiliser ou la tourné contre elle. La femme s'approcha de Rebekah après avoir sortie une corde de son sac et vint lui lié les poignets. Une fois fait, l'homme rangea le magnum a l'arrière de son jean et la femme se mit face a lui pour lui parler a voix basse.  Ils avaient donc commis trois erreurs. La premier c'est d'avoir enerver la brune en touchant a son arme, la deuxieme était d'avoir attacher ses mains devant elle, et non dans son dos, donc elle se libérerais plus facilement même si les liens était bien sérré. Et la troisiémes qui serais surement la plus fatal fut de lui tourner le dos et ne plus faire attention a elle. La femme avait a peine fini de lui attacher les poignets que la brune aux yeux vert était déjà en train de réfléchir a comment se sortir de là.  Il était hors de question qu'elle meurt a cause d'une bande de rigolo. Ou même a cause d'un gamin qu'elle ne connaissait pas. Mais il était aussi hors de question que le gamin meurt a cause d'eux aussi. Elle avait déjà un plan. Elle avait pris quelques secondes pour étudier le terrain. Elle était dos au lac, juste au bord de celui ci, donc c'était un avantage. Elle s'était mise a activement bouger ses poignets dans le but de désérré un peu ses liens. La corde était rugeuse, de ce fait elle sentait le frottement peu agréable de celle ci lui déchiré un peu la peau. Bien, le sang aiderais surement a faire glisser les cordes. Elle avait maintenant un peu d'espace entre ses mains. Pile assez pour etrangler quelqu'un avec. Elle prit une grande inspiration et d'un bond ce leva pour essayer de chopper la femme par derrière dans le but de l'étrangler.

Rebekah arrive- t-elle a mettre son plan a exécution ? Et t elle blesser pendant son action ?

Mais elle avait était beaucoup trop lente dans ses actions. Surement du a son mal de tête et sa faiblesse. Son insolation n'arranger vraiment rien a la situation. Elle fut un peine lever que l'homme la vie et d'un signe prévint la femme. Femme qui ne tarda pas a pousser Rebekah qui tomba dans le lac.




_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise


Dernière édition par Rebekah B. Fitzgerald le Dim 5 Juin - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
936

× Points de vie : :
4

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Dim 5 Juin - 15:50

Le membre 'Rebekah B. Fitzgerald' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'COME IN, HAZARD' :


--------------------------------

#2 'COME IN, HAZARD' :
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Mer 15 Juin - 1:28



GIVE ME A CHANCE
somewhere in Nevada, 11:00 MARS 2013. Hit the road Jack

Les choses partaient en vrille, voilà que Luke était à présent seul avec cet homme du nom de Joe. En plus de posséder son couteau, celui-ci était également armée de son beretta... Jamais cela ne serait arrivé si Luke avait décidé de voyager seul, tout comme à son habitude. S'il était tout simplement descendu de cette voiture quand elle lui en avait donné l'occasion, il aurait pu éviter d'en arriver là... Ou alors... Tout ça n'était que de sa faute, car c'était lui qui avait eu la merveilleuse idée d'aller se ressourcer à ce foutu lac. Oui... Encore une fois, sa naïveté leur avait joué des tours. D'un pas vif, Luke se faisait pousser par Joe, toujours la lame de son couteau sous la gorge. Leur direction était simple : leur voiture que la brune avait camouflé un peu plus tôt. C'était selon Luke, le seul moyen d'avoir l'avantage sur eux, de les séparer. D'autant plus que dans ce fameux voiture, Luke y avait laissé sa batte, la seule arme qu'il lui restait... « C'est encore loin ? » demanda Joe une pointe d'impatience clairement audible dans la voix. « Non... Non c'est là. Faut juste que tu dégages ces branches. On l'a caché. » Intérieurement, Luke priait pour qu'il le laisse de côté le temps de s'en occuper mais au lieu de ça, Joe dégaina le beretta pour le pointer droit sur lui. « Ok, alors fais le gamin. » s'était-il contenté d'ajouter. Bien contraint d’obtempérer, Luke s'exécuta en silence, lançant un regard derrière lui comme pour tenter de voir ce que les deux autres survivants réservaient à la brune. Malheureusement, la distance qui les séparait était trop importante, Luke ne voyait rien et cela ne faisait que l'angoisser davantage. Luke ne comptait pas sur elle pour venir le sauver... Des deux, il était celui qui avait le plus de chance de se sortir de ce pétrin en un seul morceau, car contrairement à elle, lui n'était accompagné que d'un seul homme... Certes armé d'une arme blanche et d'une arme à feu, mais au moins Luke voyait ça comme un 1vs1 plus ou moins... Déséquilibré.

Une fois le véhicule totalement découvert des diverses branches qui le découvrait, Luke se recula légèrement, les mains toujours levées en signe de rédemption. « T'as les clés ? » Continua Joe, suspicieux qu'un gamin s’exécute aussi facilement sans opposer la moindre résistance. Sans ajouter mot, Luke se décala doucement vers la portière avant pour l’ouvrir d'un simple cliquetis dans des mouvements lents et amples. Ce n'était pas la première fois que Luke se faisait tenir en joue par des survivants et cela se voyait très clairement dans son comportement. Une fois la portière ouverte, Luke recula de quelques pas, laissant comprendre à Joe qu'il pouvait se servir comme bon lui semblait. Seulement, Joe restait stoïque, fixant le garçon sans bouger d'un cil ce qui commençait réellement à inquiéter Luke. « Y aurait... » Commença-t-il avec hésitation baissant légèrement les yeux, honteux de se qu'il allait dire. « ...Y aurait pas moyen que je vienne avec vous ? ». La surprise était clairement visible sur le visage de Joe qui ne manqua pas de lâcher un petit rire moqueur. « J'vois pas en quoi tu pourrais nous être utile, désolé. D'autant plus que la loyauté ne semble pas être l'une de tes plus grandes qualités ». Un point pour lui. Merde. Pourquoi... A chaque fois que Luke croisait des survivants, il fallait que ceux-ci soit malins, m'enfin... S'ils étaient encore en vie aujourd'hui, cela n'avait aucun doute que ces trois types savaient parfaitement ce que signifiait le mot 'survie'. « Je pense... Que si. Je pourrais servir d'appât ? » Tenta-t-il doucement, laissant une légère moue voiler son visage anxieux. «...Appât pour les survivants j'entends... » S'empressa-t-il d'ajouter avant que Joe ne se fasse une joie d'approuver l'idée de le balancer à un groupe de rôdeurs dès qu'ils en auraient l'occasion. « Les gens... Ont tendance à venir en aide aux enfants. Je pourrais les amadouer pour vous... ? En échange d'une sécurité et de quoi manger ? » « Tu commences à m’intéresser petit. J'apprécie ton caractère, finalement. Et pour ton amie, qu'est-ce que tu veux en faire ? » D'un sourire, Luke baissant doucement les mains, bien vite accompagné de Joe qui rengaina le beretta pour s'attarder au contenu de la voiture, un œil toujours rivé sur Luke au cas où celui-ci tenterait quoi que ce soit contre lui. « J'ai déjà fouillé son sac quand on était ensemble. Rien d’intéressant dedans à part son arme et une plaquette de médicament. Dont... J'ignore totalement la nature ou l'utilité. » Continua-t-il en haussant les épaules pour montrer son désintérêt total concernant son inventaire. « C'est bon à savoir. Mais c'est pas ce que je t'ai demandé. Qu'est-ce qu'on fait d'elle ? On devrait la tuer ? » « J'viens de la rencontrer, j'me fiche pas mal de son sort. Après tout, je serais avec vous juste pour servir d'appât non ? J'vois pas en quoi mon envie de tuer ou non tel ou tel survivant serait intéressant pour vous ? » « Tu marques un nouveau point. On se fout pas mal de se que tu as à dire. » Avoua Joe, à présent penché dans la voiture pour ouvrir la boite à gant, baissant sa garde une fraction de seconde à la suite du pseudo-accord qu'ils étaient en train de passer.

Deux lancés :
Luke se fait-il repérer par Joe en tentant de prendre une arme ?
Si "NON" : Luke parvient-il à défoncey lagole de Joe avec ?

Spoiler:
 

Un coup d’œil sur la droite, un autre sur la gauche. Et... Le champ était libre ! Trois possibilités s'offraient à lui : tenter de s'emparer du beretta de nouveau à la ceinture de l'homme et être assez rapide pour lui décocher une balle avant qu'il ne comprenne ce qui se passe, tenter sa chance avec sa batte de base-ball toujours présente sur les sièges arrières ou alors... Se rallier à la cause de Joe&cie. Dernière option, que Luke ne choisirait jamais pour la simple et bonne raison qu'il se retrouverait alors coincé avec trois survivants potentiellement dangereux. Voyager avec la brune, et donc une seule personne, le mettait bien plus en confiance. Et Luke savait qu'en cas de problème, il pourrait toujours s'en sortir... Ne perdant pas plus de temps à se décider, Luke se contenta d'agir. Furtivement, le garçon venu ouvrir le plus silencieusement possible la portière arrière, serrant les dents pour que le bruit n'attire pas l'attention de Joe qui était en train de lui expliquer les règles de son groupe. Attrapant rapidement le manche de sa batte de base-ball pour se reculer et se mettre en position, Luke eu à peine le temps de se préparer psychologiquement à ce qu'il allait faire que Joe se redressa pour sortir de la voiture. A cela, Luke ne lui laissa pas le temps. Usant du peu de force qu'il possédait pour son jeune âge, Luke venu abattre sa batte de base-ball le plus violemment possible contre le visage de l'homme qui avait tenté de s'en prendre à sa sécurité. Le tout premier impact fut si brutal qu'à l'instant même où l'arme entra en contact avec la chair de sa victime, Luke savait que les dégâts seraient irréparables. La mâchoire instantanément déboîté, une bonne partie de ses dents giclèrent alors du visage de Joe comme arrachées par le fil barbelé qui entourait soigneusement l'arme de l'enfant. Emportant sur son passage joue, lèvres et paupières... Enfonçant dans la fureur de ce même coup son œil droit qui fut immédiatement inondé d'une couleur pourpre inquiétante, Joe chutait peu à peu.

Malgré l'état déjà déplorable de son adversaire, Luke n'eut aucun scrupule et enchaîna un second coup, puis un troisième, puis un quatrième... Profitant que l'homme soit désorienté et déjà endommagé par les coups qu'il s’efforçait d'encaisser contre son gré, Luke rendait ses attaques plus dévastatrices les unes après les autres. Plus Joe perdait en hauteur et en force, plus Luke lui, gagnait en puissance... L'acharnement et la violence n'était pas la solution pour beaucoup de survivants, mais pour Luke, il s'agissait de la clé de la survie. Ce ne fut qu'une fois le crâne béant de Joe, ravagé et réduit en bouille contre la portière, que Luke cessa d'abattre sa fureur sur le cadavre de cet homme. Il était mort et ne reviendrait jamais à la vie. De ses mains tremblantes, Luke venu s'essuyer nerveusement le visage, remarquant que celui-ci était souillé de sang tout comme ses propres vêtements. Inspirant profondément comme pour tenter de se calmer à la suite de ce massacre dont il était auteur, Luke resta quelques secondes immobile à fixer le ciel d'un regard vide. Il était vivant, c'était tout ce qui était important. « Tu devais... Le faire. Tu as bien fait. Personne ne le pleurera. Personne... Ne pleurera un connard comme lui. » murmura-t-il faiblement, les bras ballants et l'une de ses mains toujours crispée autour du manche de son arme. Un nouvelle seconde de silence et Luke se pencha à nouveau au dessus de Joe, fouillant sa dépouille sans ajouter mot. Récupérant son couteau ainsi que son arme à feu, Luke lança sa batte à l'intérieur du véhicule ; à présent couvert de sang et de morceaux de chair humaine ; avant de refermer doucement la portière. A présent... Il n'en restait plus que deux...
***
Luke continuait de se rapprocher du lac à une allure soutenue. Toujours accroupi mais, prenant garde à où il plaçait ses pieds pour progresser, il ne tenait pas à tomber dans le cliché de la brindille qui craque. Ils n'avaient pas besoin de ça pour l'heure... Se faufilant jusqu'à la lisière de la forêt pour avoir une vue d'ensemble de la scène, Luke venu se placer contre un arbre, risquant un coup d’œil par-delà le végétal pour observer ces fameux survivants. Contre tout attente, la brune avait disparue. Pris de panique, Luke lâcha un juron inaudible avant d'observer la scène de son regard angoissé, jaugeant la distance qui le séparait des affaires ainsi que des deux survivants encore présents. Il ne pouvait pas partir sans son sac... Il y avait trop de choses précieuses à ses yeux dedans... Mais était-il prêt à risquer sa vie pour ça... ? Bordel de merde... Ils avaient vraiment descendu cette pauvre fille... ? Luke n'avait pourtant entendu aucun coup de feu. De là où il se trouvait, il ne parvenait pas à saisir dans les moindres détails ce que les survivants disaient mais les deux, semblaient être préoccupés par ce qui se passait dans le lac. Retirant la sécurité de son beretta, Luke s'accorda encore une minute d'espionnage avant de rebrousser chemin. Des affaires... Il en trouvera d'autres un jour ou l'autre, il en était persuadé. Dans tous les cas, il ne pourra pas faire face à deux survivants armées. C'était impossible. Fallait-il encore essayer de les séparer ? Peut-être devait-il simuler des bruits de zombies pour en attirer un par ici ? Bordel... Le problème restait le même : ils étaient deux, lui était seul. Si seulement la brune était encore là pour se charger d'un de ces types... Luke pourrait alors en prendre un par derrière avec grande facilité à l'aide de son silencieux.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Mer 15 Juin - 3:00, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
936

× Points de vie : :
4

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Mer 15 Juin - 1:28

Le membre 'Luke Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'COME IN, HAZARD' :
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Dim 26 Juin - 15:35

Give me a chance


Rebekah arrive- t-elle a attraper le pieds d'un de ses ravisseurs ?
Elle avait fermer les yeux quand elle se senti tomber en arrière et avait prit une dernière inspiration avant de tomber a l’eau. Et maintenant ? Qu’es ce qu’elle allait faire ? Elle ne réfléchit pas très longtemps car une idée lui traversa très vite l’esprit. Elle en rester a son plan initial, mais avec une légère modification a celui-ci.  Elle resta un moment dans l’eau, retenant sa respiration, elle les attendait, qu’ils soient prêt du bord. Mais ils se faisaient désiré visiblement, peut-être qu’ils étaient plus malin qu’elle ne l’avait crut. Après tout elle avait tendance a  ce croire souvent plus maline que les autres. Dans de nombreux cas elle l’avait était, mais pas là….Elle était en train de manquer d’air, elle était en train de se noyer. Elle était sur le point de remonter, elle refuser de mourir et surtout de mourir noyer. Elle avait toujours était a l’aise dans l’eau, son père lui avait très tôt appris a nager, elle avait fait de la natation et même un peu de natation synchroniser, elle ne voulait donc pas mourir noyée. Quand elle vit le reflet de l’homme dans l’eau, elle souri, et d’un mouvement vif, elle remonta vers la surface et lui attrapa la cheville avant de tirer violement dessus. Ses ravisseurs n’avaient surement pas eu le temps de voir autre chose que la main de la fille de mafieux sortir de l’eau et attraper le skinhead avant de retourner dans l’eau.  Dans la chute, l’homme se cogna la tête sur le sol avant d’être entrainer sous l’eau. Finalement ils étaient aussi bêtes qu’elle l’avait pensé. Malgré qu’il soit un peu sonner, l’homme essayer de se débattre quand il fut face à  la brune sous l’eau.  Il lui mit même une droite en plein dans le visage. La brune encaissa le coup et passa comme elle l’avait prévue ses liens autour du coup du chauve. Elle dut forcer un moment pour qu’il arrête de se débattre. Maintenant qu’il était mort, plus qu’a attendre qu’il revienne, et bien sur elle rester dans son dos. Elle ne voulait pas risquer de se faire mordre.  Elle allait vraiment finir par se noyer, elle commencer à sentir l’effet du manque d’air. Ses poumons la brûlait, elle commencer a avoir envie de s’endormir, elle s’empêchait pourtant de remonter a la surface, elle lutait contre cet instinct qui la poussait à le faire. Quand le corps se remis à bouger, elle passa la corde dans la bouche du rôdeur et d’un mouvement le fit remonter a la surface toujours en le tenant. Elle prit une grande bouffer d’air quand sa tête sortie de l’eau. Elle se senti revivre, comme un enfant qui prend sa première inspiration dans ce monde.  Elle souri légèrement quand elle entendit le rodeur grogner et se mettre à gesticuler en voyant son amie d’avant. Et comme cette dernière était déjà au bort de l’eau, elle eu à peine le temps   d’hurler et de reculer que la brune et sa nouvelle armes furent sur terre. La femme se mit à vider son chargeur, enfin celui de Rebekah plutôt sur le rôdeurs qui servait de bouclier a la brune.  Quand ils furent devant la femme, d’un mouvement remplis d’adrénaline elle tira fortement en arrière, afin que la corde qui passait dans la bouche du rodeur, qui était vraiment très tendu lui arrache le dessus de la tête. Le sang lui gicla dessus et sur la femme face a elle qui n’avait plus de balle et hurla.     Une fois débarrassé du rodeur, elle voulait s’attaquer a la femme, mais celle-ci fut plus rapide que notre belle brune, et lui mit un violent coup de crosse dans la figure. Rebekah tomba en arrière et essaya de se défendre comme elle pouvait contre la femme qui s’était jeté sur elle pour la frapper.   Dans la bagarre la brune réussi a se défaire de ses liens et mit a son tour une droite a la femme avant de se tourner et essayer d’atteindre le couteau du corps sans vie et criblé de balle qui était étendu  a coté d’elles.
Elle réussi a attraper le couteau du cadavre, en même temps qu’elle sentie la main de la femme se refermer sur sa longue chevelure brune.  Si seulement elle avait pensé à s’attacher les cheveux. Il faut dire que les cheveux long n’était pas vraiment un avantage pour la survis. Elle avait bien souvent du  faire en sorte que les rodeurs ne l’attrape pas par les cheveux. Mais elle avait toujours refusé de les couper, elle les aimait bien trop. Mais cette fois elle n’avait pas le choix. Alors que la femme lui tirer les cheveux assez fortement, Rebekah  ne réfléchit pas un instant et d’un geste vif elle les coupa a quelques centimètre au dessus de la prise de la femme derrière elle.  Et prise dans le feu de l’action, elle se tourna d’un coup pour planté le couté dans la gorge de la femme. Le sang lui coula dessus alors que le couteau traverser le coup de la femme et ressortie de  l’autre coté.  Pendant quelque minutes la brune se relâcha, elle était exténuer et avait besoin de reprendre son souffle. Elle resta donc dos a terre à reprendre son souffle après avoir poussé le cadavre sur le coté. Puis elle se releva  doucement et regarda ses cheveux. Elle soupira tristement et pris le couteau qu’elle sortie de la gorge de la femme. Elle la regarda avec beaucoup de colère. Elle était en colère contre ces gens qui avait menacé sa vie, et celle d’un enfant, il était d’ailleurs probablement mort. Enfin elle n’avait pas entendu de coup de feu…Peut-être que Joe l’avait tué à coup de couteau.  Une chose était sur, elle avait encore La voiture car elle ne l’avait pas entendu démarrer.  Elle planta son couteau dans la tête de la femme pour ne pas qu’elle se réveille et soupira.    Elle reprit son magnum le regarda en souriant avant de ranger ses armes et se laisser tomber assise dans l’herbe. Elle était    exténuer et pleine de sang.  Elle puait la mort, mais bon, au moins elle était vivante. Elle ferma les yeux quelques secondes puis les ouvrit a nouveau et passe ses mains sur son visage. Puis elle regarda autour d’elle  "Gamin ?   " Lanca t elle tout haut, espérant qu’il lui réponde s’il était vivant. Elle l’aurait bien appelé autrement mais elle ne connaissait même pas le nom du garçon. Donc pour le moment ce serais gamin.





_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise


Dernière édition par Rebekah B. Fitzgerald le Dim 26 Juin - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
936

× Points de vie : :
4

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Dim 26 Juin - 15:35

Le membre 'Rebekah B. Fitzgerald' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'COME IN, HAZARD' :
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 9 Juil - 19:00



GIVE ME A CHANCE
somewhere in Nevada, 11:00 MARS 2013. Hit the road Jack

De son poste d'observation de fortune, Luke se contentait d'être le spectateur de la scène déjà bien avancée qui se déroulait encore sous ses yeux couvert d'un voile sanguinaire. Détournant un moment le regard, considérant qu'elle se débrouillerait très bien sans lui au vu de la tournure des choses, Luke rangea son beretta à l'arrière de son jean pour ne tenir dans sa main que son couteau. Finalement, les deux qui étaient restés en retrait avec sa compagne de route étaient sujet à des crises de panique. Vider un chargeur sur un zombie ? Même le dernier des abrutis sur terre n'aurait pas fait une telle erreur, mais parfois la précipitation prenait le dessus sur la logique. Rendant alors les actions désespérées totalement inefficaces en situation de crise. Il ne fallait pas s'en plaindre car de la faiblesse des autres, les plus malins survivaient. Quoi qu'il en soit, Luke surveillait ses arrières pour ne pas se faire prendre à revers par un zombie ou même un autre survivant un peu en retard pour l'heure de la fête. Mais rien de tout cela ne se produit malgré le bruit monstrueux provoqué par le coup de fusil. Pour le moment du moins, il ne fallait pas traîner dans le coin plus longtemps, ce n'était pas prudent et après ce qu'ils venaient de traverser, nul doute qu'affronter une horde serait au de là de leur force. Tant pis pour le point d'eau et la petite baignade, Luke se nettoiera un peu plus tard... Tout ce qu'il souhaitait pour l'heure, c'était récupérer son sac, marquer ces connards et se barrer loin d'ici en espérant ne plus croiser la route d'autres vivants.

Sortant de la lisère de la forêt où il était posté un peu plus tôt, le plus jeune se rapprocha d'un pas rapide et rempli de conviction vers la brune aux cheveux à présent courts. Quand elle s'adressa à lui d'un simple 'gamin', ses sourcils se froncèrent instantanément sous la colère et l'incompréhension. Après ce qui s'était passé, elle s'évertuait encore à le considérer comme tel ? Peut-être était-ce dû à l’énervement qui tapait encore fortement dans ses veines à la suite du massacre de Joe mais, Luke était du genre susceptible là pour l'heure. Lâchant un petit regard mauvais en direction de la brune, il n'haussa pas la voix et se contenta même de l'ignorer royalement, s'approchant de son sac pour récupérer ses affaires dans des mouvements brusques et secs. En fait, dans son comportement enfantin, il était clairement visible qu'il lui en voulait. Car dans ce genre d'histoire, il fallait toujours trouver un fautif et là, Luke jugeait que c'était à cause d'elle que tout ceci était arrivé. Sortant le marqueur de l'une des poches de son sac à dos, Luke venu s'accroupir à côté des deux corps à la fois lourds mais également allégés de leur essence vitale pour venir tatouer leur peau maculée de sang d'un message, : YDI. Une fois cette opération rondement menée sur les deux agresseurs au sol, il se redressa, satisfait, soulagé, fier et d'un mouvement toujours aussi vif, venu reboucher son marqueur dans un petit claquement brusque. C'est là qu'il pu constater que ses mains tremblaient encore. S'agissait-il d'un résidu de peur ? Ou peut-être d'excitation ? Luke n'en savait rien... Mais son sang était encore chaud, la monté d'adrénaline qu'il avait eu un peu plus tôt n'était pas encore retombée et ne retomberait sans doute pas avant qu'il soit en sécurité. Loin d'ici, très loin d'ici.

Prenant soin de ne porter aucun regard à la brune, Luke enfila son sac, resserra ses bretelles et passa l'une de ses mains tremblantes sur son visage pour nettoyer -ou devrait-on plutôt dire étaler- le sang qui se mettait déjà à sécher contre ses pores. Sans plus attendre, il se mit à marcher en direction de la voiture, le regard baissé, les yeux ronds et exorbités...

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Sam 13 Aoû - 19:52

Give me a chance

Elle se mit a genoux et regarda le vestige de ses long cheveux en soupirant. Elle allait se relever quand le garçon s’approcha et lui lança un regard méchant.  Il prit son sac d’un geste  vif et sec, il avait un comportement très enfantin, après tout s’en était un. Mais  il n’était pas compliquer de voir qu’il était en colère. Quoi contre elle ? Pourquoi qu’avait-elle fait mis a part sauver sa vie ? Elle se releva et tenta d’essuyer ses mains sur son tee-shirt mouillé  et déjà tacher de sang. Pendant la bagarre elle en avait oublié qu’elle était tremper et sale. Pleine de boue, de poussière de vase, de la tête aux pieds.  Elle soupira, alla attraper son sac et fouilla dedans. Elle profita que le jeune homme lui tourne le dos pour rapidement se changer. Une fois fait, elle passa une main dans ses cheveux courts et soupira. Elle remit son holster sur sa jambe, et bloqua a nouveau chargeur et couteau dans sa ceinture avant de ramasser ses vêtements mouillé et surtout la photo de son père et elle, mouillé aussi. Elle devait absolument sécher, hors de question que cette photo se déchire ou qu’elle ne la perde. C’était le dernier moyen qu’elle avait de voir une expression douce sur le visage de son père. Elle pouvait le voir dans ses cauchemars mais a ce moment là ce n’était plus le père qu’elle avait aimer. Il se transformer en son pire cauchemar, son bourreau, son plus grand traumatisme.  Elle empoigna son sac, et retourna vers la voiture.  Elle fut surprise de voir le cadavre du mec qui les avait attaqués. Le jeune homme  lui avait littéralement réduit le crane en bouilli.  Si la brune n’avait pas déjà vue d’horreur pareille avant, elle aurait surement vomi. Enfin même en ayant le cœur bien accrocher elle senti la nausée l’envahir.  Elle contempla un instant le corps avant de contourner la voiture et ouvrir la porte arrière. Elle y jeta son sac et ses fringues mouiller, elle les ferait sécher plus tard, ce n’était pas le plus important. Puis elle sorti une bouteille d’eau de son sac. Elle but une gorgée puis la tendit au jeune homme.  " Tu en veux ? " Elle soupira en le voyant l’ignorer totalement. Décidément il faisait vraiment la tête. Ou alors il était peut-être traumatiser. Non, elle penchait plus pour la première option. Pour une raison qui lui échapper encore il faisait la tête. Il ne pouvait pas être traumatisé, non il devait déjà avoir vécut des situations pire que celle là pour avoir survécut  jusqu'à là. Enfin elle finirait bien par savoir ce qu’il avait. Elle remit sa bouteille dans son sac et claqua la porte doucement pour évité de faire trop de bruit. Les rôdeurs étaient surement déjà en route avec tout le vacarme qu’ils avaient fait.  Elle ouvrit ensuite la portière côté passager et  s’installa sur le siège. Elle posa  sa photographie sur le tableau de bord, juste devant l’horloge qui indiquer une heure surement erroné et surtout qui ne voulait plus rien dire maintenant, qui n’avait plus d’importance comparé a avant.  Elle resta silencieuse un moment et posa les yeux sur la photo un peu jauni par le temps. Cette photo était vraiment vieille, elle daté de l’époque où la brune avait 15 ans…L’eau avait coulé sous les ponts et pourtant le brune ne pouvait se défaire de ce souvenir.  Elle avait peut changer de physique. Même si elle avait vieillit et que maintenant elle avait les cheveux court, elle avait toujours gardé ces grand yeux vert clair, des yeux qui juré un peu avec son caractère tant ils faisaient penser a des yeux de gentille petite fille. Sur cette photo surtout, elle avait l’air d’une gentille fille, douce et obéissante.  Elle avait toujours joué de cela, elle savait que ses yeux étaient son atout le plus puissant. Et  maintenant encore plus qu’avant, car elle ne pouvait plus se maquiller. Ainsi  sa belle gueule angélique ne pouvait plus être cachée pour lui donner l’air de ce qu’elle était. Une garce, une femme à qui il ne fallait pas faire confiance.  Elle ferma les yeux doucement avant de les rouvrir. Elle regarda à nouveau cette photo où elle était assise sur les genoux de son père, regardant l’objectif alors que son père, lui, la regardait elle, une main sur sa hanche et l’autre sur sa cuisse.  Elle n’avait jamais vraiment fait attention à cela, elle n’avait jamais essayé de décrypter le regard que son paternel lui lancer ou même cet air très possessif que donner la position dans laquelle il était.

Elle détourna les yeux de cette photo et ferma la portière de la voiture. Elle voulait se tiré d’ici en vitesse avant que d’autre ennuis ne débarque.  Elle tourna la tête vers le jeune homme  et soupira légèrement  "Monte, on s’en va. Oh et arrête de faire la tête tu seras gentil " Dit elle d’un ton neutre. Elle mit le contacte et tourna à nouveau les yeux vers le brun. " On s’éloigne d’ici et quand on sera sur une ligne droite je te ferais conduire si tu veux" Dit elle en esquissant un léger sourire. Elle lui avait en quelque sorte promis et elle voulait lui montrer qu’elle n’avait pas oublié et surtout qu’elle tenait ses promesses…Enfin certaines de ses promesse, les vrai. Celle a qui elle croyait en les disant. Chose qui était d’ailleurs très rare venant d’elle. En générale ses promesse était des paroles en l’air, du vent, rien que pour donner a l’autre ce qu’il voulait et pouvoir se sauver ou le détruire facilement. Elle était comme cela après tout, et l’avait toujours était. Mais sans savoir pourquoi elle voulait tenir sa parole cette fois. Surement qu’inconsciemment elle voulait que le brun survive et qu’elle pensait que savoir conduire était utile a sa survit. Après tout, même si une voiture était un luxe en ces temps, c’était toujours utiles quand on avait la chance de pouvoir faire un bout de chemin avec. Elle le regarda a nouveau, puis regarda sa photo et soupira.  " Oh fait…Mon nom c’est Rebekah…Mais mes amis m’appelle Reb ou Bekah."Elle pouffa légèrement  " L’ennuie c’est que je n’ai pas d’amis" Elle esquissa un léger sourire narquois a la suite de cette phrase, ou plutôt de cette vérité. Elle n’en avait jamais vraiment eu.   Bien sur elle avait eu une meilleure amie, mais elle avait toujours était très loin d’elle, une amitié a distance assez douloureuse. Et puis elle n’avait aucune idée de ce qu’était devenue  sa meilleure amie. Elle préfère se dire qu’elle était surement morte, elle avait fait son deuil très vite, pour ne pas s’embarrasser avec un espoir vain. Un espoir qui pourrait la tuer si cela n’avait était qu’un faux espoir.     Et si d’aventure elle venait a retrouver sa meilleure amie, en vie, saine et sauve, enfin autant qu’on pouvait l’être dans ce monde, elle ne la quitterait plus et essayerai de la protéger de toute ses forces.  " Et toi ? Comment tu t’appelle ?" Pas qu’elle voulait le forcer à lui dire, s’il ne le voulait pas il n’avait qu’a pas lui répondre, elle n’insisterait pas.  "Si tu veux pas me le dire c’est pas grave, mais ce serais plus pratique comme ca j’aurait pas a t’appeler Gamin comme tout a l’heure…Surtout si on continue a faire du chemin ensemble. " Elle n’y tenait pas particulièrement, surement qu’elle aller s’enfuir d’ici peu, rattraper par son instinct qui lui répéter sans cesse de fuir. Mais bon elle savait que pour l’instant elle était avec lui et essayerai de le protéger un peu le temps qu’elle rester avec ce gamin.  Bien sur en faisant en sorte de ne pas s’y attacher, comme elle avait put s’attacher  a Bonnie qui lui avait échappé. Enfin elle ne savait pas trop en faite, peut-être que Bonnie était morte, ou pire devenue un rodeur. Elle avait du mal a faire son deuil, elle était a sa recherche d’ailleurs. C’était très contradictoire avec ce qu’elle pensait de l’espoir, mais elle ne pouvait s’en empêcher, elle ressentait le besoin de la chercher, de trouver la cause qui les avait séparé. Si elle la croisait en rodeur elle n’hésiterait pas a la tuer et pourrait ainsi faire son deuil, mais pour l’instant la brune s’était simplement évaporée. Elle n’était plus là où elle lui avait dit de ce caché et était introuvable.  Une chose était sur, elle refuser de s’attacher à ce garçon. Et d’après ce qu’il lui avait dit lui non plus ne voudrait surement pas rester très longtemps avec elle.  Au moins s’il était du genre a culpabilisé il ne le ferait pas comme il l’avait prévenue. Oh ce n’était pas elle qui culpabiliserait, non elle n’était pas comme cela, loin de là même.  En plus elle ne savait pas vraiment de quoi on parlait avec un ado, même si de nos jours les conversations d’usage avant n’était surement plus d’actualité. Elle hésita avant de lancer "Tu lui a bien régler son compte au chauve…  C’était la première fois que tu tuer quelqu’un  " Dit elle d’un ton qui se voulait assez compatissant. Elle se souvenait que la première fois qu’elle avait tué elle avait était mal pendant un moment. Enfin cela lui était passé maintenant, tout cela était il y a bien longtemps.






_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Ven 21 Oct - 21:21

give me a chance

That survival instinct, that will to live, that need to get back to life again, is more powerful than any consideration of taste, decency, politeness, manners, civility. Anything. It's such a powerful force.

Luke n'avait pas soif. Raison pour laquelle il ignora tout simplement la proposition pourtant si généreuse de la brune quand celle-ci lui tendit la bouteille d'eau. Il voulait juste se barrer loin d'ici, qu'y avait-il de compliqué à comprendre là-dedans ? Ses maigres affaires déjà dans la voiture, Luke ne se fit pas prier pour grimper côté passager et refermer la portière aussi sèchement que ses petits biceps le lui permettaient. Du bruit ? Qu'est-ce qu'il pouvait s'en foutre. Avec le vacarme qu'ils avaient déjà fait un peu plus tôt, ce n'était pas un vulgaire claquement de portière de voiture qui allait changer quoi que ce soit, si ? Bien sûr que non. Alors il continuerait d'exprimer son mécontentement par la plus immature des réactions. Enfoncé dans le fond du siège, il n'attrapa pas la ceinture, pas cette fois-ci. Car il était trop concentré à ignorer royalement les faits et gestes de la brune à côté de lui, ou peut-être était-il trop obnubilé par ce besoin irrésistible d'observer de son regard fermé le paysage qui défilait depuis leur départ. Un coude contre la portière, son poing contre sa joue boudeuse, il n'adressait pas un seul intérêt à la brune, surtout quand elle lui demanda d'arrêter de faire la gueule. Simple phrase qui le concerta dans son envie de continuer, mais en pire. Ce n'est que lorsqu'elle reparla de la possibilité de lui apprendre à conduire que ses yeux se posèrent une fraction de seconde sur elle. Sans pour autant tourner la tête, ou décrocher son coude de la fenêtre. Sa phrase avait eu le mérite de le titiller... Il voulait apprendre à conduire et s'imaginer commencer là, tout de suite... Un sourire aurait pu illuminer ses lèvres gercées, mais il n'en fut rien. Cette sensation de joie nouvelle ne bouleversa pas sa tête d'enfant agaçant à souhait qu'il arborait depuis de nombreuses minutes.

Rebekah... Tel était son nom. Et à nouveau, ses yeux se déplacèrent sur son visage, comme s'il ressentait le désir de l'observer un peu plus longuement pour permettre à sa mémoire de coller à ce fameux prénom un visage. Chose stupide, sachant qu'ils ne voyageraient sans doute pas bien longtemps ensemble, séparés par des circonstances regrettables ou même, par la mort... Rebekah. Associer un prénom à une personne la rendait un peu plus humaine aux yeux du garçon qui jusque là, n'avait pas une très haute estime d'elle. Cela devait d'ailleurs être totalement partagé. Mais maintenant qu'il connaissait son prénom... Luke sentit l'une de ses barrières s'écrouler. En plus de ça, elle enchaîna ensuite sur ses surnoms. Précisant qu'il n'étaient réservés qu'à ses amis, sauf... Qu'elle n'en avait pas. Pourquoi donc avoir des surnoms dans ce cas là ? Roulant des yeux, faussement désespéré devant cette tentative d'humour qui au final n'en était peut-être même pas une, il fallait bien admettre que cette petite dérision d'elle-même avait manqué de le faire sourire une seconde fois. Lui non plus, n'avait plus d'amis et ce, depuis maintenant fort longtemps. La tête toujours reposée sur son poing, il ne réagit pas lorsqu'elle lui demanda son prénom, réfléchissant quelques instants à la façon dont il allait se présenter. Elle ne pouvait pas continuer de l’appeler 'Gamin'. Car il n'en était plus un. Les gamins ne portaient pas d'armes, les gamins ne tuaient pas des gens. Il n'en était plus un, contrairement à ce que son physique menaçant pour deux sours pouvait laisser croire et ça, il en était convaincu. « Mes amis m’appellent Luke. » finit-il par dire. Haussant enfin la voix après plus de quinze bonnes minutes de silence morbide « Tu peux donc m’appeler Luke... Si tu veux. » Le visage de marbre, il reporta son regard vitreux sur le paysage. Se forçant pour la troisième fois de ne pas accompagner ses propos d'un sourire.

Partagé entre l'envie de passer à autre chose ou de rester encore quelques minutes à faire le tri dans ses idées noires, la dernière remarque de Reb lui fit décoller le visage du poing. « Il s'appelait Joe. » la coupa-t-il sèchement, presque instantanément dans sa phrase alors qu'elle mentionnait le chef de la bande sous le pseudonyme du 'chauve'. Ce type était une ordure, mais il restait humain avant tout, il ne s'agissait pas d'un zombie, il avait un nom. Il avait un nom... Alors, il fallait l'appeler par son nom. Se sentant soudainement stupide d'avoir réagi aussi excessivement face à un aussi insignifiant détail, il baissa rapidement la tête pour laisser ses sourcils vibrer nerveusement. Fermant les yeux pour tenter d'oublier ce qui s'était passé un peu plus tôt, les flashs revinrent peu à peu dans son esprit torturé. «... Mais il le méritait. Tout comme les deux autres. » Une évidence qu'il ne cessait de se répéter pour se rassurer. « Je devais le faire. » Ses mots étaient détachés, tout comme ses gestes et tout comme ses ongles qui venaient gratter anxieusement l'épiderme de sa joue dans des mouvements lents et répétitifs, symbole de son errance psychologique.
© GASMASK

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5899

× Points de vie : :
27

× Copyright : :
Swan(avatar) & WIISE (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Ven 11 Nov - 16:44

Give me a chance

"> Elle avait essayer de décrocher un ou deux mots au garçon a côté d’elle, elle avait essayer d’être sympa. Elle avait essayé d’être généreuse, et elle s’était même présenter, mais visiblement il n’avait aucunement envie de lui décrocher le moindre mot. Elle avait donc désespérait. Et puis après tout, un voyage en silence ce n’était pas plus mal, au moins elle n’avait pas a se creuser la tête pour trouver quelque chose à dire. Et puis le silence c’était reposant. Elle fut donc étonner qu’il lui parle. Elle tourna la tête vers lui a l’annonce de son prénom et souri très légèrement. Elle savait donc qu’il se prénommé Luke. Un prénom qui lui allait bien en faite, aller savoir pourquoi elle trouvait que sa sonner bien pour ce jeune homme. Et savoir le prénom du brun donné a Reb l’impression qu’il n’était plus un simple gamin. Il était Luke,  une personne vivante qui a visiblement envie de survivre, de se battre.   Elle hocha doucement la tête et reposa les yeux sur la route. "Okai Luke. "  Elle lui parla ensuite de ce type, le chauve que Luke avait tuer, ce type qui avait essayer de les embobiner. Il l’avait surement vite regretté, Rebekah avait vue le résultat, le crane de ce chauve était devenue de la bouillie, le petit brun a ses côté était mine de rien sacrément costaud.  Elle fut cependant vraiment surprise de sa réaction pour le moins… Excessive.  Enfin elle ne voulait pas le contrarier alors qu’elle arrivait petit a petit a le dompter. Un peu certes mais c’était vraiment un bon début pour Rebekah. Personne mis a part elle n’avait conscience de l’effort quasi surhumain qu’elle faisait avec Luke. Elle avait toujours clamé haut et fort détesté les enfants, en faite elle donner l’impression de détester le monde entier. Mais ce n’était qu’a moitié vrai, en faite la brune aux yeux vert avait juste peur du monde, peur de s’attacher, peur qu’on lui fasse du mal. Elle mettait des remparts entre elle et le reste du monde tout simplement…Elle faisait en sorte que personne ne la voit vraiment.  Elle jouait constamment un rôle, afin de se protéger le plus possible. Et là, avec lui elle essayait de faire un peu tomber les remparts, elle s’essayait a la « sociabilité » en quelque sorte.  Elle le regarda a nouveau  et lui fit un petit sourire assez compatissant. " Oui…C’était eux ou nous. On a fait ce que tout le monde feraient, on a choisi notre vie. Tu n’as pas à te sentir coupable Luke.  Tu as très bien agis." Elle espérait que ces quelques paroles le réconforteraient. Elle  aperçut une maison qui semblait abandonner et calme sur le bord de la route. Elle se gara donc  pas bien loin, mais tout de même assez pour démarrer vite en cas de danger. On ne sait jamais, peut-être qu’il y avait déjà des gens dans cette maison et qu’en les voyant ils les canarderaient. Elle tira le frein à main de la voiture laissant tourner le moteur, puis elle regarda le brun. Elle voulait qu’il voie qu’elle lui demander son avis, que sa parole avait de l’importance. Elle le traiter comme son égale. "J’te propose qu’on aille fouiller cette maison, si elle est vide on cache la voiture et on s’y installe pour la nuit voir quelques jours. Et demain je peux t’apprendre a conduire, ou d’autre chose si c’est dans mes cordes tu n’as qu’a demander je te dirais si je peux te l’enseigner… Enfin du moins essayer de te l’enseigner. " Elle lui parlait comme on parlait a un adulte, voila elle avait arrêter de l’infantilisé.






_________________
When you feel my heat Look into my eyes It’s where my demons hide It’s where my demons hide Don’t get too close It’s dark inside It’s where my demons hide It’s where my demons hide ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé] Mer 11 Jan - 10:11

give me a chance

That survival instinct, that will to live, that need to get back to life again, is more powerful than any consideration of taste, decency, politeness, manners, civility. Anything. It's such a powerful force.

"Okai Luke. " Une phrase pour le moins singulière qui vibra dans un écho sibyllin entre les deux passagers de la voiture. Depuis combien de temps n'avait-il plus entendu quelqu'un prononcer son prénom de la sorte ? Un brin de sympathie dans le fond de sa voix et une touche de compassion... Devait-il compter ce temps en semaines, ou plutôt en mois ? Totalement focalisé sur sa propre survie, il avait peu à peu oublié le principe autrefois élémentaire qu'était la sociabilité. Faire preuve de courtoisie, pire, de bonté. En voilà un soudain flot de nostalgie qui étira tristement ses lèvres alors qu'il décrochait son regard de la brune. Leur échange n'avait pas été des plus élaborés et pourtant, Luke se sentait... Bien. Il était même étrangement rassuré à l'idée de pouvoir parler librement à quelqu'un sans craindre de finir avec un poignard sous la gorge. Malheureusement, il brisa ce semblant de paix par une réaction incontrôlée et passablement excessive quand elle remit en avant ce qui s'était passé un peu plus tôt, avec Joe et ses compagnons. Un groupe de survivants en plus qui ne tentaient que de survivre, à leur manière... Le tout maîtrisé par une femme et un enfant. S'il y avait bien une chose que Luke avait très rapidement appris, c'était que les apparences étaient souvent trompeuses et que l’inattention était synonyme de mort dans ce nouveau monde dénuée de toute utopie. Les doigts crispés sur ses genoux et après avoir laissé parlé ce qui semblait être sa conscience ébranlée, il garda les lèvres scellés à l'image de son visage fermé de toute expression. Bien sur, il écoutait les paroles de Rebekah et contre toute attention, elle comprit. Il ne lui avait donné aucun indice, aucune piste sur ce qu'il souhaitait faussement entendre et pourtant les mots tombaient un à un. Tout comme les larmes qui se mirent à perler le long de ses joues. Perles cristallines et silencieuses, renfermant d'avantage de dégoût et de colère que de tristesse. Ils avaient fait ce qu'il y avait à faire, tout deux. Et à l'entendre parler d'eux comme s'il s'agissait d'un groupe, avec ses « nous » et ses « on », cela lui donna peu à peu l'impression que le fardeau qu'il s'évertuait à porter sur ses maigres épaules était également le sien, à elle. Une sensation de partage et de soulagement qui lui permit de clore les paupières pour regagner une illusion de contrôle sur ses émotions qui ne cessaient de lui jouer des tours ces derniers temps. Instable. Imprévisible. Immature... « Heureusement que tu étais là. » Un remerciement timide, à la fois étouffé et contenu, qu'il s’efforça de murmurer à mi-voix tout en évitant son regard.

Au final, c'est aux abords d'une petite maison abandonnée que Rebekah stoppa la voiture, continuant de le surprendre en débutant un débrief, le moteur toujours ronronnant, comme si elle attendait son approbation avant de faire quoi que ce soit. L'herbe coupée sous le pied, il resta quelques instants stupéfaits à la regarder, reportant bien vite son intérêt sur la maison en question. « Ça-ça me va... Ça nous permettra de faire le point sur ce qu'on a... ? Et.. Surtout sur ce qui nous manque ? » hasarda-t-il, sans savoir si c'est ce qu'elle voulait entendre ? Depuis quand cherchait-il à faire ce que les gens attendait de lui... ? « En plus y a un garage... Je peux passer par la petite fenêtre qui y mène. Avec un peu de chance y aura une voiture dedans, avec de l'essence ! Je t'ouvrirai une fois à l'intérieur. » D'un inattendu regain de motivation, il semblait alors éprit d'une envie soudaine de partir à la conquête de cette maison et mieux encore, de prouver à Rebekah qu'il pouvait se montrer utile en toutes circonstances et qu'elle ne regrettait jamais sa décision de lui enseigner à conduire... Si elle tenait sa parole. Une chose dont il ne doutait absolument plus à présent. Attrapant tout sac pour remettre son couteau à sa ceinture et son beretta 92 dans son holster, il enfila son sac sur son dos, avant de sortir de la voiture un sourire satisfait aux lèvres.
© GASMASK

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Give me a chance | Bekah [terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Give me a chance | Bekah [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-