Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Mer 27 Jan - 4:29

Tu te prends pour Spike ?

Les liens familiaux. Des liens obligés, où on ne savait pas trop si ce qu'on éprouvait envers les membres étaient vraiment de l'amour ou bien de l'obligation. Je m'étais parfois posée ces questions par le passé, surtout avec celle autour de ma famille. Est-ce que je devais aimer des cousins que je ne voyais que quelques fois par années ? Devoir à tout prix défendre leur honneur, être là, pour eux ? Non. Je ne m'étais donc pas rendue coupable de ne pas avoir été à toutes les fêtes de famille qu'il pouvait y avoir. Avec mes parents, mon frère et ma sœur, c'était autre chose. Je m'étais aussi posée la question pour en conclure que je ne me sentais pas obligée. Je faisais donc des pieds et des mains pour retrouver les derniers puisque les premiers étaient morts. Pas de véritables indices que ce soit à propos de leur vie ou de leur mort. Véritables attaches de mon passé, je ne pouvais pas les laissés tomber. Je parcourais assez régulièrement différents endroits aux alentours du dernier campement qu'on avait eu ensemble, au cas où. Je me doutais bien qu'ils devaient être morts, ou zombifiés (pire), mais je ne pouvais pas arrêter. Ils étaient plus qu'une sœur et un frère, ils étaient mes meilleurs amis.

Me dirigeant vers un nouvel endroit, je vis un cimetière. Certains les trouvaient lugubres et n'y mettaient pas les pieds à cause de ça. Ce qui n'avait jamais été mon cas. C'était même parfait comme endroit pour être tranquille. Une étendue assez grande généralement du temps, vide, sans personne sauf quand il y avait des enterrements ou des recueillements. Pour s'aérer, c'était très bien. Sans oublier les pierres tombales qui pouvaient être bien jolies, la présence d'arbres assez souvent, et toutes ses bonnes personnes d'enterrées. Que des saints à lire ces épitaphes. Avant, j'y allais de temps à autre, à présent, ça dépendait de s'ils croisaient ou non ma route. Je passais à côté de celui-ci, n'ayant aucune raison de le traverser. Peut-être plus tard, en revenant, pour ne pas refaire exactement la même route deux fois de suite. Ma quête était peut-être veine, je le savais parfaitement, mais je n'avais pas non plus grand-chose d'autres à faire. Mon horaire était très libre, je n'avais aucune obligation... autant utiliser le tout à bon escient. Peut-être que je pourrais faire des découvertes intéressantes ou que je pourrais me servir de ce que j'avais vu plus tard.

Je devais être à peu près à mi chemin du retour que je me rendis compte que je ne serais jamais à temps  de retour à Yosemite avant la nuit. Si avant j'adorais sortir la nuit, à présent, c'était autre chose. C'était toujours plus prudent de se terrer, on ne voyait pas aussi bien que de jour sans le soleil, peu importe les étoiles, très présentes puisque les lumières des villes ne leur faisait plus obstructions, et la lune ; à demi pleine. La recherche d'un endroit pour passer quelques heures afin de me reposer devint ma nouvelle tâche. Ce ne serait pas la première fois que je le faisais, et probablement pas la dernière. J'étais assez bien à Yosemite, mais je préférais ne pas trop m'attacher à l'emplacement. Tout pouvait changer bien vite. Le cimetière que j'avais croisé un peu plus tôt me fit de l'œil. Les morts enterrés ne me feraient rien et il pouvait y avoir de bons endroits. J'y avais déjà été de temps à autre par le passé. C'était, la plupart du temps, assez solide, et c'était tout ce que je voulais. Peu peuplé aussi, comme si ce qu'on pensait avant avait continué malgré ce qui était arrivé. Je me mis à l'abri dans la première structure qui m’apparut être assez coriace pour éviter toutes intrusions de rôdeurs ; ces derniers n'avaient toujours pas appris à ouvrir une porte sauf en fonçant dedans, dieu merci. Mon choix se porta sur un caveau, ou un mausolée, extérieurement c'était assez difficile à dire et peu m'importait en réalité. Ce qui l'était plus était que je sois en sécurité et qu'il n'y ait rien dans mon abri de la nuit.

Lentement, j'ouvris la porte, ma matraque à la main, espérant que rien ne surgirait du noir. Je cognais mon arme contre la porte afin de faire du bruit pour attirer l'attention des rôdeurs ou encore de quelqu'un. Le premier était souvent préférable au deuxième. Le premier était répétitif, pas original, je savais à quoi m'attendre avec lui. L'humain, lui, il y en avait de toutes les sortes, et il ne voulait pas toujours le mieux pour les autres.


Dernière édition par Iseul King le Mar 17 Mai - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Sam 30 Jan - 16:54

Je passais de l’eau sur mon visage et encourageais Parker à en faire de même. C’était un véritable bonheur, une sensation simple mais quasiment indescriptible. J’attrapais à nouveau mon t-shirt et celui de ma fille pour continuer à frotter. Je ne m’attendais pas à un résultat impeccable mais faire disparaître la poussière ne serait pas un luxe. Elle tentait d’attraper des poissons, assise sur le bord du minuscule cours d’eau, me jurant qu’elle allait nous rapporter quelque chose à manger pour ce soir. Je souriais et l’encourageais. Elle était ma merveille, ma raison de me lever chaque matin. Lorsque le monde s’effondre et que les pires cauchemars deviennent réalité, il n’y avait d’autres choix que de s’accrocher coûte que coûte à ce que l’on avait, de profiter de chaque moments de bonheur, aussi simple soit-il pour ne pas devenir fou, pour ne pas perdre son humanité. Ma fille était la seule personne qui me restait. Ma femme et mon fils avaient disparu au début de l’épidémie. C’était ma faute, j’en avais conscience. Jamais je n’aurai dû les abandonner. Léanne avait pourtant réussi à me convaincre en m’assurant que la famille n’attendait pas, que je devais rendre visite à mes parents. J’avais au moins eu la consolation de les prendre dans mes bras, d’embrasser une dernière fois mon fils et de lui dire à quel point je l’aimais. Etaient-ils toujours en vie ? Qu’en était-il de mes parents ? Autant de questions. Pas une seule réponse.

Je relevais la tête et remarquais que l’après-midi touchait à sa fin. Parker n’avait pas réussi l’exploit d’attraper quoi que ce soit, mais elle semblait s’être amusé. Son sourire me réchauffait le cœur. Je l’invitais à reprendre le chemin du cimetière, notre petite base secrète pour la nuit. Nous avions entendu quelques grognements les nuits dernières. Je ne voulais pas prendre de risque. Nous serions à nouveau enfermés à temps. Quoi qu’il arrive. On ne savait jamais quelles menaces pouvaient nous tomber dessus une fois dans l’obscurité. Hors de question de prendre le moindre risque. Je serrais sa petite main dans la mienne et m’enfonçais dans le petit bois, adjacent à la rivière et au cimetière. Une heure allait nous suffire pour rentrer. Je pressais tout de même le pas. La vue n’était pas aussi dégagée que je l’aurais souhaité. Mes sens étaient en éveille, j’étais prêt à réagir si quelque chose se dressait sur notre chemin. Parker était beaucoup plus insouciante. Du haut de ses huit ans, elle ramassait quelques fleurs pour égayer notre maison… En plus il y avait des vases. Je n’osais pas la contredire. Effectivement il y avait un pot de fleur à l’intérieur. Elle m’avait empêché de le briser. C’était sa préoccupation première. Un peu d’innocence dans ce monde sans foi ni loi.

Je faisais signe à ma fille de se taire. Une forme humaine se déplaçait dans le cimetière. Mort ou vivante ? Je n’avais pas pu réellement le distinguer. Je posais le sac de linge ‘’propre’’ sur le sol et sortais mon 9mm. Je n’utilisais jamais les armes à feu. Jamais sur les rôdeurs. Les humains, s’ils représentaient un danger, il valait mieux que ce soit rapide. Parker se cachait derrière moi et nous avancions silencieusement. Notre mausolée. Je pestais et lui demandais de se cacher derrière une tombe, que je pourrais toujours garder à l’œil. Je levais mon arme et mettais la personne en joue. « Pas un pas de plus. » lançais je d’un ton ferme. La personne réagissait. Vivante. Je sentais mon corps se détendre. Une femme. Age indéterminé. Une batte à la main. « Qui êtes vous ? Que faites-vous là ? » Je m’approchais de la bâtisse en pierre. « Reculez. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Lun 1 Fév - 18:50

Pas de son suspect, il ne me restait plus qu'à entrer et à bien fermer le tout pour passer quelques heures en sécurité. Simple comme bonjour. En allemand supposais-je, lorsqu'une voix me dit de ne pas faire un pas de plus. Je ne fis donc pas un pas de plus, restant là où j'étais tout en me disant que je devrais essayer d'avoir l'air très collaborative question de rester vivante, par exemple. Je laissais tomber la matraque que j'avais trouvé en chemin. Je l'essaierais une autre fois. Je mis ensuite  mes mains dans les airs tout en me demandant comment je pourrais m'échapper de là. Je tournais légèrement la tête, il avait une arme. Était-elle chargée ? Je ne voulais pas le savoir en recevant une balle quelque part. Je tenais à mon corps et à ma vie. Je ne bougeais pas plus, continuant de réfléchir. À part m'enfermer dans la bâtisse, je ne pouvais pas faire grand-chose d'autre. La contourner prendrait trop de temps et peu importe à quel point je savais manier le couteau, je ne pensais pas l'atteindre en le lui lançant dessus assez vite. Je ne m'étais pas vraiment pratiquée à faire ça et il devait y avoir une différence entre le lancer et couper un aliment super vite. J'avais essayé, mais ce n'était jamais précis... sur un arbre. Alors sur une personne qui pouvait bouger... et il n'avait encore rien fait sauf défendre son chez lui. De tous les endroits dans le cimetière, j'avais réussi à choisir celui qui était déjà choisi. Je ne savais pas trop si c'était la chance ou bien une conclusion logique d'avec ce qu'il y avait autour. Il devait s'être installé là pour une bonne raison. À moins qu'il ne cherche un abri temporaire et qu'il ne voulait pas chercher plus longtemps.

— Je cherchais un abri pour la nuit, mais j'vais aller voir ailleurs. dis-je, tout en reculant comme il venait de me le demander. Je n'avais aucune raison de mentir, ni de faire autre chose, pour l'instant. Me sentir comme un cerf qui essayait d'échapper à un chasseur ne m'était pas des plus agréables. — Vous connaissez des hôtels dans le coin ? Essayer de faire de l'humour n'était peut-être pas la meilleure des solutions, mais j'essayais de détendre l'atmosphère. J'étais pas une humaine méchante qui tuait tout sur son passage. J'étais restée tout de même assez moi-même. Plus prudente, moins confiante envers les autres, mais je ne m'étais pas transformée en machine à tuer, j'avais encore des sentiments dont une assez grande peur et une nervosité assez présente en ce moment. Qu'on me pointe une arme dessus me faisait souvent cet effet. Je ne m'étais pas encore habituée à servir de cible pour humain. Les rôdeurs ça allait, je gérais plus au moins ma popularité (assez malchanceuse puisqu'ils étaient loin d'être beaux à regarder), mais sinon, ça me rendait pas très à l'aise. Je ne savais pas trop ce que je pouvais faire d'autre à part lever les mains et faire ce qu'il disait. M'évanouir ? Je savais comment tomber, alors... mais ça me tentait pas non plus. Je ne pensais pas que ça marcherait comme feinte. Il pourrait me prendre pour un futur rôdeur et je pourrais dire au revoir à ma tête. Je n'en n'avais pas du tout envie.

— J'veux pas faire d'histoire. Assez simple à comprendre : je comptais partir sans ne rien dire s'il ne faisait rien de plus. Je ne ferais rien de plus non plus. Une petite collaboration entre survivants ça ne coûtait rien, si ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Dim 7 Fév - 23:34

Je n’avais pas hésité une seule à menacer la jeune femme d’une arme. Il fallait se méfier de tout le monde, c’était le seul moyen de survivre, de rester en vie. La plupart des humains étaient devenus de véritables bêtes sans âme, qui n’hésitaient à tuer pour prolonger leur propre vie de quelques heures, voir quelques jours. Je ne voulais faire courir aucun risque à ma fille. Elle était ma priorité et tant pis si je devais avoir du sang sur les mains. J’en avais déjà eu par le passé, dans un autre temps. Ca n’avait jamais été volontaire. Je jugeais rapidement le niveau de dangerosité de la personne que j’avais en face de moi. Elle ne semblait pas menaçante. Les apparences sont cependant de plus trompeuses. Je voulais savoir ce qu’elle fichait ici. Elle laissait tomber sa matraque en signe de bonne foi. Je ne me détendais pas pour autant. La jeune femme obéissait à mes ordres en reculant. J’en profitais pour regarder du coin de l’œil l’endroit où était caché ma fille. Elle cherchait un abri pour la nuit. Effectivement la lumière commençait déjà à baisser. Bientôt nous allions être à nouveau plongés dans les ténèbres. Un frisson me parcourait l’échine. Il ne faisait pas bon de trainer dehors en pleine nuit. Je haussais les épaules à sa remarque concernant les hôtels. « C’est la crise vous savez. Les petits commerces ferment les uns après les autres. La clientèle n’a plus vraiment sommeil. » Je n’étais pas quelqu’un de méchant et refusait de tuer froidement sous prétexte que nos conditions de vie étaient déjà bien assez dur comme ça. Je la sentais nerveuse. Je tentais de rester le plus froid possible. Si j’avais été seul et Parker en sécurité les choses se seraient certainement passé différemment. Comment s’était-elle retrouvée ici ? Je n’avais pas croisé de vivant depuis longtemps. Et autant dire qu’à chaque fois ca ne présageait jamais rien de bon, souvent des aventures avec les rodeurs qui finissaient toujours à nos fesses. La jeune femme ne voulait pas faire d’histoire. Je prenais une grande inspiration, faisant fasse à un choix cornélien. Le cimetière était quand même un endroit idéal et si elle était avec un groupe,  avide de tranquillité, les choses pourraient vite dégénérer. « Où est ton camps ? Un groupe ? Il te reste moins d’une heure avant la tombée de la nuit.» Ma montre ne fonctionnait plus depuis bien longtemps alors difficile de connaître leur exact. Les Smartphones ne fonctionnaient plus depuis bien longtemps. « Papa ! » Parker venait de surgir de sa cachette. Mon cœur bondissait dans ma poitrine. Elle était complètement folle. Et si elle avait été dangereuse ? Je n’aurai pas pu prendre le dessus et la protéger. Ma fille se blottissait contre moi, me murmurant en regardant l’autre personne qu’il fallait vite rentrer, qu’il y avait quelque chose dans les arbres. Du bruit. Je n’y avais pas vraiment prêté attention. Sans lâcher notre invité du regard, je m’abaissais en lui disant que nous n’avions rien à craindre, ravalant mes peurs d’adultes conscient de la situation. J’étais à l’affût du moindre bruit. Je me relevais et me plaçais devant Parker. « Je ne veux pas d’histoire non plus. Je n’hésiterais pas pour autant. » Je guettais les réactions de l’autre survivante. Mes motivations étaient claires. Mais qu’en était-il des siennes ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Dim 14 Fév - 2:23

Malheureusement, il n'y avait rien dans le coin. Foutue crise ! Je m'en doutais, j'avais juste essayé de détendre l'atmosphère un peu, de montrer pattes blanches. Au moins il avait répondu dans le même sens plutôt que de dire que j'avais perdu l'esprit. Il me questionna ensuite. Je pourrais tout inventer, mais je n'éprouvais pas le besoin de le faire. Je ne faisais rien de mal, peu importe ce qu'il en pensait. — À plus d'une heure de route. En même temps, plus près je n'aurais pas tenté d'entrer dans ce mausolée. Peut-être que oui en fait pour voir ce qu'il y avait dedans. Bon, j'aurais été coupable dans tous les cas, mais au moins là j'avais une meilleure excuse que la curiosité. Je n'avais pas de voiture, pas de cheval, pas de roller, pas de bicyclette... à pied je n'étais pas rapide et je ne comptais pas me mettre à courir partout, ça serait épuisant. Il était vrai que tout le monde devait le comprendre. La grande majorité des personnes que j'avais rencontré dépendait du même mode de transport que moi : nos pieds. Pas chers, présents, mais pouvant être facile blessés il fallait les traiter aux petits oignons. — J'cherche mon frère et ma sœur. J'suis seule. Et une autre personne de plus au courant, une ! Je radotais à leur propos. Ce n'était pas la première fois que j'en parlais. En même temps, ne pas faire savoir que je les cherchais ne m'aiderait pas à les trouver s'ils étaient partis dans une autre direction par exemple.

Je n'avais pas vraiment de stratégie là, tout de suite, maintenant. Ce qui était plutôt mal parti pour moi. Un petit geste et je ne pourrais plus être là s'il décidait de presser la gâchette. Ce que je n'aimais pas du tout. Sans grande surprise, je préférais rester en vie malgré que tout soit très différent d'avant, je voulais voir comment le tout allait évoluer. Est-ce qu'on allait reprendre le dessus ? Retrouver les conforts de la vie moderne ? Réussir à communiquer avec les rôdeurs ? Je me posais sûrement trop de questions. L'effet avoir une arme pointée sur moi. Au lieu de revoir ma vie, j'essayais de voir le futur. Un ''papa'' ce fit entendre. Il n'était pas seul et elle n'était pas très vieille. Autre très bonne raison pour qu'il soit sur ses gardes comme ça. Il n'avait pas juste lui à s'occuper. — Okay... dis-je. Pas d'histoire, pas d'hésitation. Je n'avais rien à redire là-dessus. — J'vais aller voir dans le coin si j'trouve pas un endroit rapidement. Question de les laisser tranquilles et de ne plus me retrouver comme cible. Plan comme un autre, mais je ne comptais pas m'incruster alors qu'il ne voulait pas de moi. Ce qui était compréhensible. Je ne partagerais pas ma tente avec n'importe qui. — J'peux y aller ? lui demandais-je, ensuite. Parce qu'il y avait des gémissements qui commençaient à se faire entendre que l'on avait un peu trop commencé à connaître au fil des années. Je préférais pouvoir bouger avant de servir doublement de cible. J'aurais l'impression d'avoir un X rouge dans le dos à ce rythme. Un troisième volontaire ? Non ? Parce que, un de plus ou de moins... Au final, ce cimetière était encore plus fréquenté que le tarmac d'un aéroport. J'aurais dû l'éviter. À moins que je sois tombée dans l'heure de pointe du coin.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Dim 21 Fév - 17:29


Je me méfiais de la jeune femme. J’avais vu assez de choses dans ce monde de fou pour savoir qu’il ne fallait pas se fier aux apparences. Si elle avait l’air peu dangereuse et de bonne fois, elle pouvait très facilement mettre fin à mon existence. Mon erreur était de toujours chercher à voir le meilleur chez les autres. J’avais bon cœur et je ne pouvais me résoudre à laisser quelqu’un dans une situation pas possible. Je ne pouvais pas tuer froidement quelqu’un, même si c’était ce que l’on avait attendu de moi par le passé. Je cherchais des informations et lui demandais à combien de temps son camps se trouvait-il de nous. Plus d’une heure de route, elle ne serait jamais rentrée à temps. Je devais également savoir si elle était seule ou non. Je ne voulais pas tomber sur un groupe, ou m’attirer des ennuies. Je devais penser d’abord à la sécurité de ma fille. Elle était la personne la plus importante au monde. Je plissais les yeux lorsqu’elle m’avouait qu’elle cherchait ses frères et sœurs. Je commençais à baisser mon arme, lorsqu’une voix connue m’interpellait.

Parker se glissait dans mes bras après avoir quitté sa cachette. Je me mettais à sa hauteur, et la serrais contre moi. Elle était complètement folle, mais je n’avais pas le cœur à la disputer. Il y avait du bruit aux alentours. Je n’y avais pas prêté attention auparavant. Je  lançais à l’intention de la jeune femme que je ne voulais pas d’histoires, mais que je n’en restais pas moins dangereux. Elle semblait obtempérer. Je hochais la tête lorsqu’elle proposait de partir, voir si elle trouvait quelque chose pour s’abriter. Je hochais la tête. « il y a des cabanes à un kilomètre ou deux en direction de la forêt. » Il y avait du bruit qui était de plus en plus fort. Je relevais la tête et guettais au loin. Je connaissais trop bien ce bruit. Je faisais signe à la jeune femme de se taire alors qu’elle me demandait si elle pouvait y aller. « Parker, rentre s’il te plait. Maintenant. » Je ne la regardais plus, et lâchais sa main pour la pousser un peu. Je craignais que ce soit la horde que j’avais croisé quelques semaines auparavant. Je pensais que nous serions tranquille ici. Voilà des jours que nous n’avions rien croisé. Des grognements se firent entendre ainsi que des bruits inquiétants. Il me fallait agir et prendre une décision rapidement.

Je me retournais vers la jeune femme. Qu’est ce que j’étais censé faire ? Je soupirais. « Tu peux rester. » Je plongeais mon regard dans le sien. « Quoi que ce soit, c’est proche. Il vaut mieux être plusieurs si la situation tourne mal. Je n’ai pas non plus envie de les voir s’installer ici parce qu’ils auraient réussi à t’avoir. » Je reculais vers la porte du mausolée. « Tu as le choix. Mais prends le bon et vite. » Je rentrais à l’intérieur de mon nouveau chez moi, lui laissant quelques secondes pour réfléchir. Ma proposition n’était pas indéfinie. Je lui proposais d’attendre le passage des choses qui faisaient le bruit, passé à la nuit à l’abri.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Mer 2 Mar - 4:26

Il y avait des cabanes à deux kilomètres environ. J'avais déjà parcouru pire niveau marche, il ne fallait plus qu'espérer que les cabanes soient libres. Je hochais la tête, contente de l'apprendre. Je n'avais pas été dans cette direction, alors j'allais les découvrir, il pouvait toujours me dire n'importe quoi, mais je pouvais toujours revenir et essayer de trouver un coin plus au moins correct ici. Au moment où je comptais le remercier et ensuite filer sans demander mon reste, des sons ce firent entendre. Grognements, gémissement, râles, rien pour pouvoir rassurer. La petite fille rentra se mettre à l'abri et je comptais faire de même espérant que le un ou deux kilomètres se passent sans encombre, lorsqu'il me dit que je pouvais rester. Je souris, contente et rassurée. — J'vais rester. lui répondis-je, lorsqu'il eut terminé de parler. À deux, comme il disait, on risquait un peu mieux de s'en sortir s'ils étaient encore plus qu'on pouvait le penser. Je ne voyais pas trop le choix là-dedans, puisqu'à la base, je comptais déjà entrer. Mais je n'allais pas discuter sur ce détail. Je le suivis ensuite, fermant la porte derrière moi, lui laissant de l'espace pour rajouter des objets devant ou je ne savais pas quoi qu'il faisait pour être encore plus à l'abri. Je n'allais pas très loin, ne voulant pas m'imposer encore plus que je le faisais. Il m'avait invité, mais si je n'avais pas été face à son mausolée, il ne l'aurait pas fait. S'il n'y avait pas eu les gémissements, je ne pensais pas qu'il m'aurait laissé entrer. C'était son chez lui et il pouvait bien inviter n'importe qui. Au pire, si je n'avais pas atteint à temps les cabanes, j'aurais grimpé dans un arbre et je me serais attachée à ce dernier. Pas confortable, mais j'aurais été un peu à l'abri pour passer la nuit. Très à l'abri même, mais il y avait toujours le doute du : ais-je bien assez attaché ma corde ? Ou encore : et si quelqu'un voulait se la jouer bûcheron ? Ce qui ne m'était jamais encore arrivé, et qui n'arriverait pas ce soir car je ne pensais pas tomber de bien haut dans la demeure du jeune homme.

— Iseul. me présentais-je tout de même. Pour éviter de me faire appeler ''hey toi''. Ce n'était pas très chouette à entendre plusieurs fois de suite. Quoique, c'était déjà mieux que ''chinoise'', ''geisha'', ''Chintok'', ou ''Jackie Chan''. Oui, j'avais eu le droit à bien des mots de ce genre. Alors que j'étais coréenne de naissance (mais américaine de cœur, je ne me rappelais pas la Corée ayant été adoptée bien trop jeune), m'enfin, Iseul serait l'idéal. Je fis un signe à Parker, c'était comme ça qu'il l'avait appelé, espérant qu'elle ne me prenne pas pour un monstre. J'avais oublié comment faire avec les enfants. Bien que je ne me souvenais pas avoir déjà su comment faire. Je n'avais jamais fait de babysitting, n'ayant jamais eu besoin d'argent à faire moi-même mes parents en ayant assez fourni. Je m'étais donc concentrée sur la cuisine et sur le cheerleading. Rien qui amenait en fréquentation d'enfant. Elle avait l'air assez vieille pour ne pas avoir besoin de couche, alors je devrais m'en tirer pour les prochaines heures. — J'peux vous cuisiner quelque chose comme remerciement. c'était à peu près la seule chose que je pouvais faire, alors, je le mettais à profit autant que possible. Et ça ne me dérangeait pas, j'adorais cuisiner.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Dim 13 Mar - 20:50

J’avais un cœur et une conscience, il était hors de question de laisser la jeune femme dehors alors que la menace se faisait de plus en plus présente. Les grognements ne laissaient aucun doute : ils allaient bientôt être à nos côtés et je doutais qu’ils veuillent participer à la conversation. Je rentrais Parker à l’abri. J’étais capable de sacrifier le monde entier et moi y compris pour la sauver. Je proposais à la jeune femme de rester, en précisant les conditions. Je la sentais rassurée de cette proposition. A deux nous allions pouvoir rassurer Parker et si les choses tournaient mal… De l’aide pour se défendre n’allait pas être de trop. Je rentrais le premier, elle me suivait et fermait la porte derrière elle. Je ne pouvais m’empêcher de vérifier et hésitais à poser mes cadenas. Je décidais de ne pas le faire, si nous avions besoin de sortir… Je bloquais simplement comme je le pouvais avec le pied de biche. Je regardais notre petit groupe. Parker était blottie dans un coin. Je faisais signe à la jeune femme de se mettre à l’aise. Nous allions être obligés de nous côtoyer, autant faire comme chez elle.

Je faisais un peu de place parmi le bric à brac. L’endroit était frais et au moins nous étions à l’abri. Les grognements se firent de plus en plus présents. Je déglutissais. Je n’allumais pas nos maigres torches pour le moment afin de ne pas attirer l’attention. La jeune femme se présentait. Elle s’appelait donc Iseul, je hochais la tête. « Jayden et ma fille Parker. » J’avais déjà appelé l’enfant tout à l’heure mais cette fois c’était officiel. Cette dernière semblait d’ailleurs à l’aise. Elle n’avait pas peur de l’inconnue. Ca lui semblait tellement naturel. Il faut dire que nous en avions croisé des gens sur la route et j’avais pour habitude de passer quelques nuits par-ci par-là en échange de quelques actes médicaux de mon ressort. Elle ne voyait pas le mal. Elle ne se méfiait que des morts. J’étais inquiet à ce sujet. Les humains sont beaucoup plus dangereux.

Iseul proposait de nous cuisiner quelque chose. Je plissais les yeux, scellant mes lèvres pour ne pas blaguer… J’avais un humour que tout le monde ne pouvait pas apprécier et je voulais éviter de froisser notre invité. Parker sautait sur l’occasion, en lui racontant que j’étais nulle pour faire la cuisine et très doué pour brûler la viande. Je levais les yeux au ciel. « Hé ! Je ne te permets pas. » Je poussais ma fille qui lâchait un éclat de rire avant de mettre ses mains sur sa bouche. Elle avait été assez discrète pour ne pas attirer l’attention. Je soupirais de soulagement. « J’ai pas grand-chose alors si tu sais faire des miracles ne te gêne pas. Quelques boites de conserve et un poisson, rescapé d’hier. » Je lui faisais un petit sourire. C’était de maigres provisions mais suffisantes pour ne pas mourir de faim et de ne pas nous coucher l’estomac vide. Je passais ma main dans les cheveux de Parker. « Je ne suis pas contre un bon hamburger et des frites ! » Je ne voulais pas d’un plat de chef quatre étoiles mais manger jusqu’à m’en faire exploser l’estomac.

L’atmosphère devenait pesante lorsque quelqu’un ou plutôt quelque chose passait devant notre cachette en faisant un bruit rauque. Ils étaient plus près que je ne le pensais. Parker se blottissait contre moi. Je sentais son cœur battre très fort. Je tentais de la calmer en silence. Je me détachais d’elle et m’approchais de notre petite source de lumière. Je faisais signe à Iseul qu’ils étaient environ 5. Inutile de prendre des risques.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Sam 2 Avr - 3:19

Ils se présentèrent à leur tour, — Enchantée. rajoutais-je donc. Pas très original, mais je n'avais pas des phrases impressionnantes en poche pour ce genre de situation. Et en même temps, je n'avais jamais compris l'intérêt d'en mettre des tonnes et des tonnes. Parker lui apprit qu'il n'était pas très doué pour cuisiner. Ce soir, la petite allait avoir de la chance. J'étais là. — J'étais cuisinière, j'devrais y arriver. Puis bon, faire des miracles depuis le début tout ça, j'y étais parvenue. Je m'étais débrouillée avec beaucoup moins que quelques conserves et un poisson. Déjà, juste un poisson, je croyais rêver. Oui, aujourd'hui, il ne me fallait plus grand-chose. Il en fallait peu pour être heureux comme le disait Baloo. Je l'avais jamais aussi bien compris. Je ne pensais pas être née avec une cuillère en or dans la bouche, mais j'avais été élevée de cette manière, ou presque. Je n'avais jamais eu à me plaindre niveau argent. J'étais plus au moins tombée d'assez haut lorsque le tout avait commencé. Je n'avais jamais fait de camping, me retrouver au milieu de la nature ça n'avait jamais été mon dada. J'avais appris sur le tas, et je pensais plutôt bien m'en sortir à présent. Mais, j'échangerais ma tente n'importe quand contre un hôtel encore acceptable. Même ma tante en fait, mais je n'en connaissais aucune vivante. Bah quoi ? Elles étaient mortes, alors je pouvais bien dire n'importe quoi sur elles. Elles pouvaient toujours revenir me hanter, certes, mais un coup dans la tête suffirait à les exorciser. Je n'y connaissais pas grand-chose en surnaturel, je mélangeais tout, l'important était que je me comprenne. Et que je fasse à manger. — J'vais voir si je trouve pas ça dans vos conserves. Hamburger, frites, de doux mots même pour moi qui n'en mangeait presque pas (un corps comme le mien ça c'était toujours entretenu, et puis bon, je préférais manger autre chose avec tout ce que j'avais pu goûter).

Les gémissements se rapprochèrent encore plus, indiquant que nous n'étions plus seuls. Ce qui arrivait un peu trop souvent. Je pris ma machette, la matraque étant toujours dehors à ce que je supposais, dans mon dos, prête à agir si cela devait en arriver là. Comprendre, que je ne comptais pas aller les voir de moi-même, ils allaient devoir arriver ici pour voir cette lame. Les problèmes, j'essayais de les garder loin de moi le plus possible. — C'est solide à quel point ? Comprendre, est-ce que avait déjà résisté à quelques rôdeurs venant se frotter contre le mausolée ? Ou bien nous allions le découvrir ? Je préférerais qu'il le sache, un peu moins de risque. Mais bon, il ne réagirait pas non plus comme ça si c'était très sécuritaire. À moins qu'il ne soit que très prudent. Je verrais bien selon sa réponse. Certes, je n'avais rien d'autres à faire, mais je pourrais très bien me passer d'affronter des rôdeurs. Cela pouvait toujours très vite dégénérer et que le soleil soit couché n'aide pas. Pas que je préférais les voir à la lueur du jour (eux et leur beauté bien absente), mais je n'avais toujours pas appris à voir de nuit comme de jour.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22376

× Points de vie : :
67

× Copyright : :
© Swanette la malicette (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci Lun 4 Juil - 12:49

RP archivé suite à la suppression de Jayden. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci

Revenir en haut Aller en bas

Tu te prends pour Spike ? ♠ Jayden ♠ à archiver, merci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-