You'll meet an army of me ♣ Gabriel
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

You'll meet an army of me ♣ Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: You'll meet an army of me ♣ Gabriel Lun 1 Fév - 21:00

You'll meet an army of me.
You're allright, There's nothing wrong, Self-sufficience please, And get to work, You're on your own now, We won't save you, Your rescue-squad, Is too exhausted


Il y avait eu de longs silences, de longues inspirations, des périodes de bavardages futiles sans que rien ne puisse les interrompre, poursuivies, grignotées par les abysses de leur situation. Ils avaient essayé de faire « comme si », au début, « comme si », tout allait bien, « comme si » tout finirait par s’arranger. Ils avaient laissé leur famille derrière eux, et jamais ils n’en avaient reparlé. Ils avaient ri, un peu, pleuré, beaucoup. Enfin, Gabriel s’arrangeait toujours pour ne pas que Lexie le voit, mais parfois, elle la sentait, cette tristesse poisseuse et collante qui les suivait comme un toutou docile. Ils étaient amis depuis si longtemps, qu’un matin au Angel’s Camp, elle s’était fait une réflexion assez intéressante : de toutes les personnes sur Terre, Gabriel était celle qu’elle connaissait depuis le plus longtemps. C’était la seule personne encore vivante de « l’avant », la seule qui la connaissait encore un tant soit peu, avant qu’elle ne prenne les armes. Il l’avait connue aux cheveux longs et châtains, alors que sa couleur naturelle blonde était revenue au grand galop quand les coiffeurs avaient fermé leurs devantures. Il lui avait coupé les cheveux, avec un couteau si peu aiguisé qu’il avait dû découper plutôt que trancher, ça lui avait fait mal, mais beaucoup de choses faisait mal de leurs jours. Il l’avait vu si sale et si dégoûtante, si piteuse et miséreuse. Il l’avait vue déchantée, se relever, combattre, hurler, hurler à la mort comme un loup qui aurait perdu sa meute. Il l’avait cajolée, et elle s’était empressée de faire de son mieux pour le garder en vie, pour le garder heureux, pour le garder comme le Gabriel d’avant. Mais tout comme une Lexie 2.0 était apparue, Gabriel était devenu beaucoup plus sombre, tempétueux, comme un ouragan qu’on aurait essayé de contenir. Elle priait tous les soirs que l’Angel’s Camp lui redonne espoir, qu’il soigne et panse ses blessures, mais au fond, elle savait que ce n’était pas possible, qu’on en revenait pas de cette saloperie, qu’elle vous tuait ou vous la dépassiez, à jamais changé. Elle regardait les étoiles de sa fenêtre, la couette courant jusque son menton alors qu’il faisait si chaud dehors. Elle avait peur du froid, elle avait peur d’avoir froid de nouveau jour, alors elle s’emmitouflait dans les couvertures, cherchant du réconfort, de la chaleur, alors qu’elle se sentait démunie. Elle avait beau se tourner et se retourner dans son lit, elle ne pouvait réfuter l’inévitable : elle ne dormirait pas cette nuit. Pas toute seule. Elle se releva sur la pointe des pieds, vêtue d’un débardeur et d’un legging, ce qui s’apparentait depuis longtemps à un pyjama, et grimpa à l’étage de la maison. De leur maison ? Elle ne savait pas trop. Ils étaient arrivés peu de temps auparavant, et on leur avait donné une maison aux abords des murs, des si haut murs responsables de leur protection. « Tu viendrais vivre avec moi ? Enfin, juste pour le début, que je me réhabitue à la normalité ? » Il avait dit oui, bien sûr qu’il avait dit oui, comme toujours. Mais elle savait qu’un jour elle devrait le lâcher, qu’elle n’avait pas le droit de le garder auprès d’elle comme gardien de ses nuits, alors qu’il avait tant à vivre et tant à découvrir ailleurs que dans son giron. Grimpant les escaliers le plus silencieusement possible, elle ouvrit lentement la porte de la chambre. La première fois qu’elle s’était rendue dans sa chambre en pleine nuit, il s’était jetée sur elle armé d’un couteau. Et puis ses visites nocturnes s’étaient faites plus fréquentes, et il s’était habitué à la voir débarquer au beau milieu de la nuit. Elle voulait lui faire la promesse que ce serait la dernière nuit, qu’elle n’avait pas le droit de le garder prisonnier ainsi, sans pour autant se résoudre à être seule, dans le noir. Ses cauchemars continuaient de la hanter, et elle ne pouvait finalement fermer les yeux que lorsque l’aube pointait le bout de son nez.

Elle s’approcha du lit, se coucha derrière lui et passa son bras autour de sa taille. Elle n’était pas toujours la petite cuillère. Elle aimait le savoir dans ses bras, entendre son souffle régulier dans la nuit. Passer des heures à écouter les propos incohérents qu’il tenait parfois, soliloquant sans donner de sens à ses propos au rythme de ses chuchotis. Ce soir-là, il ne dormait pas. Elle avait appris à reconnaître son rythme cardiaque quand il dormait. « Si un jour tu n’as plus envie que je vienne te voir dans la nuit… Je ne me vexerai pas, tu sais. Tu me le diras ? » lui chuchote-t-elle si bas, car elle n’a pas envie de le dire, elle n’a pas envie de le libérer de ses obligations. Lexie a appris à aimer l’odeur de sa transpiration, de son haleine matinale, de ses ronchonnements quand elle glissait ses pieds froids contre les siens.


(c) sweet.lips


Dernière édition par Lexie Littlewolf le Mer 3 Fév - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: You'll meet an army of me ♣ Gabriel Mer 3 Fév - 7:45

∞ You'll meet an army of me

Lexie Littlewolf & Gabriel Rune

Comment avaient-ils réussi à survivre ? Gabriel se le demandait chaque jour en se levant et en se couchant. Sains et saufs, les deux acolytes se trouvaient actuellement sur l'Angel's Camp. Il aurait dû avoir un peu d'espoir, ressentir une toute petite parcelle. Mais en vain. Pourtant, il se forçait. Gabriel aidait, travaillait, il tentait d'entrer en contact avec les autres personnes histoire de paraitre un peu plus sociable. Il se disait qu'en agissant ainsi, il se considérait comme chez lui, il n'aurait plus à combattre cette noirceur qu'il ne cessait de fusion avec son âme et son coeur. Gabriel avait tout pour redevenir l'homme qu'il était avant. Il était accompagné de Lexie, son amie d'enfance qu'il aimait par dessus tout, les gens étaient accueillants, ils avaient un toit où dormir, de quoi manger et plus réellement de zombies à tuer. Mais il manquait quelque chose. Gaby ne savait pas quoi mais il le sentait. Son espoir n'arrivait pas à refaire surface. Peut être avait-il été trop déçu, peut être devait-il attendre un peu plus longtemps que les autres ? Il le ferait. Sans aucune hésitation pour les beaux yeux de sa jolie. Il ne pourrait l'abandonner ici. Jamais. Elle était sa vie à présent, elle était tout ce qui lui restait. C'était son diamant rare, son soleil durant ses journées assombries. Sans Lexie, Gabriel serait perdu, prêt à se jeter dans la gueule du loup ou se tirer une balle dans la tête afin d'éviter de devenir comme ces montres. C'était elle son espoir. Et il se battrait corps et âme pour voir son sourire en perpétuelle continuité sur son visage. D'ailleurs, les deux amis avaient dû se serrer les coudes. Cette expérience les avait rapproché, ne laissant plus aucune distance entre eux. Mais bizarrement, le jeune homme se disait qu'un jour, ils allaient devoir se séparer. Lexie avait le droit au bonheur, de vivre pleinement sa vie. Sans lui. Sans cet espèce d'abrutis qui n'arrivait pas à y croire. Parce qu'il avait peur. Gabriel angoissait de faire chuter Lexie dans ses profondeurs chaotiques. Il ne désirait pas la mener plus bas que terre. Elle méritait tellement mieux...Elle méritait de l'espoir. Chose que le jeune Rune ne pouvait lui donner.
Allongé dans le lit à l'étage, Gabriel se perdait dans ses pensées, fixant le plafond. Il n'arrivait toujours pas à s'y faire. Il était "chez lui", enfin en tout cas, Lexie et lui possédaient une maison. Il se m'y à se souvenir de leur arrivée ici. La jeune femme lui avait demandé de venir vivre avec elle. Bien entendu, Gaby n'avait pas hésité une seule seconde. Être à ses cotés lui permettait de la protéger, de continuer à veiller sur elle. Lexie était sa petite étoile brillante et il ferait tout pour la voir encore étincelante, jusqu'à sa mort. Mais au fur et à mesure que les nuits passaient, le jeune survivant se demandait si son acceptation n'avait pas été sa plus grande erreur. Peut être aurait-il dû la pousser à l'indépendance. Qu'elle fasse son petit bout de chemin, seule. Sans se trimballer un poids presque mort, Gabriel. Et pourtant...Dès qu'il commençait à se dire qu'il devait partir, son corps entier s'y refusait. Son coeur se mettait à saigner, déchiqueté par la douleur de ne plus la voir chaque matin. Son âme se brisait, se disant qu'il venait de la perdre à jamais...Des sentiments entremêlés qui ne prouvaient qu'une seule chose : sa possessivité auprès d'elle. Gabriel ne trouvait pas la force, ou du moins, n'essayait pas réellement de la trouver pour la quitter. Lexie était devenue rapidement sa seule raison de vivre...Se tournant sur le coté, le jeune Rune croisa ses bras sur son torse nu, tentant désespérément de trouver le sommeil. Sa peau était brûlante. Il mourait de chaud. C'était bien la première qu'il ressentait cette sensation. D'habitude, il se combattait contre le froid. Une chose qui ne lui manquait pas. Doucement, il se mit à fermer les yeux, espérant que cette action lui permette de s'endormir. Mais quelques minutes après, Gabriel sentit une petite main frêle venir entourer sa taille. Il ne l'avait pas entendu monter. Lexie pouvait vite devenir silencieuse. C'était l'un de ses points forts. Mais c'était une capacité qui effrayait le jeune homme. Il se devait d'être plus vigilent, dans n'importe quelle situation. Se voulant rassurant, il attrapa de sa main chaude celle de son amie, déposant un tendre baiser dessus. Elle était à présent collée à lui. « Si un jour tu n’as plus envie que je vienne te voir dans la nuit… Je ne me vexerai pas, tu sais. Tu me le diras ? » Gabriel avait cru tout d'abord rêver. Lexie avait parlé si doucement, qu'il pensait que c'était faux. Elle n'avait pas pu oser lui demander ça. Ses paroles résonnaient dans sa tête comme des échos douloureux. Sa poitrine se resserra et il remarqua une gêne pour respirer. Gabriel se sentait oppresser, comme s'il était sur le point de manquer d'air. Désirait-elle son indépendance ? Qu'il s'en aille pour la laisser vivre sa propre vie ? Se tournant vers elle, Gaby ne put retenir un mince sourire venant animer son visage. Le clair de lune reflétait sur Lexie lui accentuant sa beauté naturelle. Sans demander l'autorisation, il approcha tendrement sa main libre pour venir caresser avec douceur la joue de la jeune femme. « Je m'y suis trop habitué pour commencer à y renoncer. Et puis qui collera ses petits pieds froids contre les miens ? » Gabriel avait haussé ses sourcils amusé par ce qu'il venait de dire. Certes, il n'arrêtait pas de ronchonner quand elle faisait ça, mais au final, c'était un rituel qu'il aimait bien. Laissant ses lèvres se déposer contre son front, le jeune homme entoura de ses bras chauds la jolie blonde. « Non clairement non. Cette envie n'arrivera pas de sitôt.» Gabriel le pensait réellement. Une fois de plus, il se rendit compte qu'un énorme manque se ferait ressentir si Lexie n'était pas là. Une fois de plus, il comprit qu'il désirait la garder à ses cotés autant que possible.



camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: You'll meet an army of me ♣ Gabriel Mer 3 Fév - 19:18

You'll meet an army of me.
You're allright, There's nothing wrong, Self-sufficience please, And get to work, You're on your own now, We won't save you, Your rescue-squad, Is too exhausted



Il se retourna vers elle, et si elle avait été un chaton, elle aurait certainement ronronné. Se blottissant entre ses bras, elle respira sa bonne odeur, bien éloignée des parfums de marque qu’il pouvait mettre lorsqu’ils étaient encore au lycée. Jamais elle ne se serait doutée qu’un jour, ils seraient si proches. Ils étaient certes très bons amis, mais leur relation s’était échaudée au fil des ans, surtout lorsqu’ils poursuivirent, chacun de leur côté, leur rêve respectif. Lui voulait devenir un criminologue, et elle docteur. Quoi de plus incompatible ? Pourtant, ils avaient entretenu une relation, presque à distance, jusqu’à ce que l’épidémie ne dévore tout. Ils étaient ensemble ce jour-là, putain, comme c’était possible ? C’était peut-être la seule chose qu’elle trouvait magnifique, dans tout ce qu’ils avaient vécu. Elle eut une pensée pour Alicia, ce qui lui retourna le cœur. Dans une autre vie, ç’aurait peut-être été Alicia à sa place, ou peut-être même à la place de Gabriel. Dans une autre vie, ç’aurait pu être Sal : quoi que Sal n’aurait jamais accepté de se lover dans les bras de Gabriel de cette manière, quelle qu’en soit la raison. Elle ne put s’empêcher de sourire à cette image, surtout parce qu’elle en avait marre d’être constamment triste. Elle préférait garder de bons souvenirs, pour continuer à avancer.

Lorsque Gabriel caressa sa joue, elle ne put s’empêcher de frissonner. Elle ne ressentait pas de désir sexuel à proprement parler – même si on ne pouvait nier le capital beauté du garçon – mais comme une grande chaleur, comme une vague flamboyante d’amitié, d’amour aussi, de reconnaissance surtout. Elle aimait être là, elle aimait être regardée ainsi, elle aimait regarder Gabriel ainsi. C’était rassurant, surtout, de voir que même au milieu d’une apocalypse, son cœur ne s’était pas fané de désespoir. « Je m’y suis trop habitué pour commencer à y renoncer. Et puis, qui collera ses petits pieds froids contre les miens ? » « Mes pieds ne sont pas petits, d’abord, » dit-elle d’un ton boudeur. Le garçon se moquait souvent de sa petite (ça dépendait pour qui hein) taille, ce qu’elle lui faisait regretter très souvent à coup de mains gelées dans le dos. Lexie avait hérité un super pouvoir depuis la fin du monde : elle avait toujours froid, même  en plein hiver. Elle le suspectait d’apprécier quand elle posait ses mains ou ses pieds frigorifiés sur lui, mais qu’il ronchonnait juste pour la forme. Il déposa un baiser sur son front et la différence de chaleur même par une nuit d’été la fit rire. Il l’entoura de ses bras, comme une couverture humaine, avant de lui répondre. « Non, clairement non. Cette envie n’arrivera pas de sitôt. – C’est sûr que c’est plus sympa maintenant que je sens bon. » Ils s’étaient souvent amusé de leur crasse respecte, car de toute façon ils ne pouvaient pas faire grand-chose d’autre. Se laver était relayé au deuxième plan, ne devenant plus une priorité quand des zombies essayaient de vous bouffer tout cru (ou quand c’était les humains qui vous pourchassait : fallait pas croire que la fraternité était revenue au goût du jour à cause de l’invasion des zombies). Lexie en avait eu très honte au début, et puis avait finalement laissé tomber. Depuis qu’elle retrouvait le système des douches à Angel’s Camp, tout reprenait un sens pour elle. Comme quoi, il suffisait d’un rien… Elle veillait à ne jamais utiliser trop d’eau, à ne jamais prendre de douche pour rien, appréciant toujours avec parcimonie ces moments de détente. « Non, mais peut-être qu’une jolie fille du camp te fait les beaux yeux… Maintenant tu as plus de choix, tu peux changer un peu ! » le taquina-t-elle. Et pourtant, dans ces propos, un fond de vérité qui la terrifiait beaucoup plus qu’elle ne le voulait. Il y avait beaucoup de filles, de tous les âges et de tous les aspects, et elle savait bien que leur petit jeu à dormir dans le lit de l’autre finirait un jour par s’arrêter. Pour le moment, elle n’en avait pas envie, mais si Angel’s Camp durait, ce en quoi Lexie voulait croire dur comme faire… La vie « comme avant » reprendrait forcément son cours, et alors les vieilles traditions, les anciens mœurs reprendraient le dessus. Et on ne vivait pas pour toujours avec sa meilleure amie, aussi belle et intelligente soit-elle, aussi agréable que soient ses petits pieds froids. Pour le moment elle en profitait, riant de cette future éventualité ; alors qu’elle savait qu’un jour elle en pleurerait.
Elle en avait marre d’être constamment triste. Elle préférait garder de bons souvenirs pour continuer à avancer.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: You'll meet an army of me ♣ Gabriel Ven 5 Fév - 0:20

∞ You'll meet an army of me

Lexie Littlewolf & Gabriel Rune

S'il avait su...Gabriel n'aurait jamais pensé que sa vie prendrait un tournent pareil. A vrai dire, qui aurait pu penser qu'une invasion de zombie allait pointer son nez ? Il se disait qu'au fond sans cette épidémie, les deux jeunes amis ne seraient peut être pas aussi proche. Peut être qu'au final, leurs routes se seraient réellement séparées. Lui, étudiant en criminologie et elle docteur. Tout était pré-destiné pour qu'ils s'éloignent, qu'une certaine distance s'installe entre eux. Ils avaient réussi à tenir, mais cela ne faisait pas longtemps qu'ils étaient partis l'un de l'autre. Et quand bien même. Leur relation n'aurait pu connaitre ce rapprochement sans cette invasion. Alors, quelque part dans un coin de sa tête et de son coeur, Gabriel était heureux. Oui, il arrivait à trouver une petite parcelle de positif dans ce monde si sinistre et chaotique. Elle. Lexie. Jamais il ne donnerait sa place, jamais il ne pourrait faire marche arrière et perdre cette amitié si pure et enivrante de joie. Grâce à elle, Gabriel se devait de rester en vie. Son coeur avait réussi à continuer de battre, son esprit avait réussi à trouver un élément lui permettant de ne pas vouloir mourir. Lexie l'avait sauvé à sa manière. Et elle ne cessait de le faire tous les jours.
La gardant dans ses bras, le jeune homme profita du moment pour se laisser aller. Il était bien. Plus que bien même. Toute la pression, le poids qu'il portait sur les épaules s'évaporait comme par magie. Un simple contact, une simple parole de sa part et Gaby se sentait plus léger. Comme si la jeune femme lui permettait d'approcher à petit pas vers une liberté sans prix. « Mes pieds ne sont pas petits d'abord. » Le jeune Rune ne put s'empêcher de lâcher un rire franc. Son attitude de petite fille, son ton boudeur, Gabriel adorait ça. Il aimait sa présence à ses cotés. Lui étant une vraie bouillotte, sentir de la fraicheur ne lui faisait pas de mal. Surtout quand cela provenait de la jeune femme. Bien entendu, il se devait de jouer au garçon pas content en ronchonnant. Mais au fond, ses mains glacées, ses pieds frois, c'était une chose dont il s'était habitué. Il ne pourrait y renoncer. « Disons que comparé aux miens, ils sont même minuscules ! » Gabriel et Lexie pouvaient avoir un comportement assez ambigu. Il ne serait pas spécialement étonné si certaines personnes les prenaient pour un couple. Chose qui n'était pas le cas, bien entendu. Mais les doutes pouvaient exister. Lui même par moment ne comprenait pas réellement ce qui les liait. « C’est sûr que c’est plus sympa maintenant que je sens bon. » Elle aurait pu marquer un point, mais Gabriel devait l'avouer, il s'en fichait royalement. Lorsqu'ils avaient du survivre tous les deux, leur hygiène avait diminué au strict minimum. Ils ne pouvaient se permettre de se faire une petite beauté quand des zombies rodaient pas loin. Mais depuis leur arrivée sur le camp, ils avaient retrouvé les joies de prendre une douche. Et surtout, une douche chaude avec du savon ! Au début, le jeune homme avait continué à faire attention, se limitant énormément pour ne pas gaspiller l'eau. Puis il comprit. Il comprit qu'il pouvait retrouver un semblant de sa vie d'avant...« Ha, je savais pas que tu devais sentir bon là...» La taquinant comme il aimait souvent faire, le jeune homme lui lança un petit clin d'oeil. Ces échanges lui redonnaient du baume au coeur. Gabriel connaissait souvent des phases particulière, le plongeant sans cesse dans une noirceur extrême. Puis, Lexie arrivait, sourire aux lèvres, tel un petit rayon de soleil. Il se le répétait constamment mais sans elle, Gaby ne saurait pas ce qu'il aurait pu advenir de lui. « Non, mais peut-être qu’une jolie fille du camp te fait les beaux yeux… Maintenant tu as plus de choix, tu peux changer un peu ! » Fronçant rapidement les sourcils, le jeune Rune se mit à réfléchir. Il n'avait absolument pas pensé à cette éventualité. Il fallait l'avouer, il s'en fichait royalement des autres filles. La seule qui comptait se trouvait dans ses bras, au chaud. Se mouillant les lèvres avec sa langue, Gabriel haussa les épaules, son expression traduisait un manque d'intérêt à ce sujet. « Je m'en contre fiche totalement. C'est pas vraiment mon sujet d'actualité. Et quand bien même, si cela arrive, la première chose qu'elle se devra d'accepter, c'est notre amitié sans aucun changement ! » La stricte vérité. Gabriel ne se voyait pas changer du tout au tout avec Lexie juste parce qu'une autre fille venait de faire son apparition. La jolie blonde était la numéro 1. Celle qui depuis le début était présente à ses cotés, sans jamais le laisser tomber. Il ne pouvait pas, il ne désirait pas changer une toute petite parcelle de ce qu'il vivait avec son amie. « Et puis peut être que ce sera toi. Tu trouveras certainement quelqu'un, bien avant moi ! » Cette phrase donna un coup dans le coeur du jeune homme. Il fallait pourtant qu'il commence à y penser. Lexie ne pourra pas rester éternellement à ses cotés, dormant dans le même lit.


camo©015
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: You'll meet an army of me ♣ Gabriel Ven 5 Fév - 15:53

You'll meet an army of me.
You're allright, There's nothing wrong, Self-sufficience please, And get to work, You're on your own now, We won't save you, Your rescue-squad, Is too exhausted


« Disons que comparé aux miens, ils sont même minuscules ! » Elle grogna, ne pouvait se retenir d’être piquée dans son estime. La taille n’avait jamais sauvé quelqu’un de l’apocalypse, alors elle ne voyait pas en quoi ils étaient minuscules ou quoi que ce soit… et c’était plutôt lui, avec ces grands panards, qui avait l’air idiot. « Ma grand-mère disait que la bonne longueur des pieds, c’était quand ils touchaient le sol. Tu ferais bien de retenir ça, hein. Mes pieds sont tout ce qu’il y a de plus correct, et je ne pourrais souffrir plus d’outrecuidance à ce propos, jeune homme. » Elle aimait utiliser un langage soutenu lorsqu’elle s’énervait, comme ça si ça donnait plus de poids à sa colère, mais ça lui inspirait aussi un côté ironique qui lui plaisait bien ; la dispute ne pouvait que tourner cours face à ce genre de propos. « Ha, je savais pas que tu devais sentir bon là... » La jeune femme leva les yeux au ciel, ne sachant plus quoi lui répondre après tant de sarcasme. Elle savait bien qu’il aimait constamment la taquiner, comme si ça avait quelque chose d’intéressant, comme si ça les faisait avancer dans une quelconque discussion… Lexie avait souvent remarqué qu’on aimait la taquiner, ce qui l’irritait au plus haut point ; mais elle savait aussi que ce n’était pas du tout méchant, et que ça avait plus vocation à faire rire qu’à faire pleurer. « J’ai pas assez forcé sur le savon faut croire ! » Elle décida de répondre par une blague elle aussi, car elle n’avait pas envie de s’enfoncer dans un débat stérile. Frottant son nez contre le poignet de Gabriel, alors qu’il avouait un désintérêt total pour les filles du camp. « Je m'en contre fiche totalement. C'est pas vraiment mon sujet d'actualité. Et quand bien même, si cela arrive, la première chose qu'elle se devra d'accepter, c'est notre amitié sans aucun changement ! » Eh bien il était mal barré le petit. Jamais une fille n’accepterait qu’ils entretiennent une relation si intime… Enfin, Lexie savait que si elle était en couple avec un garçon, jamais elle ne supporterait qu’il soit proche de quelqu’un au point de dormir régulièrement dans ses bras. Certes, l’apocalypse avait tout changé, et c’était peut-être pour cela qu’elle ne retrouvait jamais chaussure à son pied, mais elle était trop jalouse et possessive pour supporter une relation de ce type. « Je ne suis pas sûre que tu trouveras quelqu’un avec la force de supporter… nous. Mais si une fille fait ton bonheur, ou un garçon d’ailleurs, je suis pas regardante, je m’éclipserai. Vous devez avoir votre intimité, et je ne pourrais pas me regarder dans le miroir en sachant que je l’empêche. J’aimerais bien te garder tout entier pour moi, mais tu as assez d’amour là-dedans pour tout le monde, » lui dit-elle en tapotant sa cage thoracique où son cœur est théoriquement censé se trouver. « Et puis peut être que ce sera toi. Tu trouveras certainement quelqu'un, bien avant moi ! » « Bin non, apparemment je sens pas très bon, ça doit pas être très attirant ! De toute façon, je ne suis pas trop dans l’optique de me chercher un copain pour tout de suite… On a bien mérité une petite pause dans la plénitude avant de revenir à nos anciennes mauvaises habitudes... J’ai aussi un peu l’impression de faire partie d’un jeu de téléréalité stupide, style « L’amour entre zombies », on nous aurait mis là, et on nous regarderait… » Elle frissonna, toujours secouée par des idées étranges le soir.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21395

× Points de vie : :
388

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You'll meet an army of me ♣ Gabriel Sam 12 Mar - 12:14

RP archivé suite à la suppression de Gabriel. coeurrose

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: You'll meet an army of me ♣ Gabriel

Revenir en haut Aller en bas

You'll meet an army of me ♣ Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-