Leanne Wayne
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Leanne Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 12:29

Leanne Wayne
PRÉNOM(S) † Leanne. NOM † Wayne, née Owens. ÂGE † 33 ans. DATE DE NAISSANCE † 21 février 1983. LIEU DE NAISSANCE † Rutland, Vermont. ANCIEN LIEU D'HABITATION † Los Angeles, Californie. ANCIEN MÉTIER † Avocate. STATUT FAMILIAL † Mariée à Jayden Wayne, mère de 2 enfants : Ethan et Parker. ORIENTATION SEXUELLE † Hétérosexuelle. CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR † Natalie Dormer. GROUPE QUE TU SOUHAITES REJOINDRE † Ethan et moi sommes deux âmes en peine. Nous avons bien vite remarqué que rester nombreux ne faisait que rajouter des problèmes. Nous préférons donc errer seuls et nous débrouiller par nous même sans avoir de comptes à rendre. CRÉDIT AVATAR † Swan.



Bonjour ! Moi, c’est Ariane, plus connue dans le monde du RPG et sur les jeux videos sous le pseudo d’Enaira (Ariane à l’envers, c’est d’une originalité…). J’ai 23 ans et je suis originaire du Nord de la France, même si je fais mes études d’orthophonie dans le Sud. J’ai connu ce forum en espérant venir demander un partenariat et, non seulement je compte toujours le faire, mais en plus, je suis tombée sur ce scénario qui m’a tapé dans l’œil. Le RP a une grande place dans ma vie, ça fait 12 ans que je le pratique de manière assez intense, ayant balayé de nombreux forum avec des sujets divers et variés, donc ma présence n’est jamais un problème, à mois d’un problème IRL et que je ne sois en exam (ce qui arrive 2 à 3 fois par ans). Bref, je suis ravie d’arriver ici et espère respecter au mieux ce personnage merveilleux. Ah, j’ai failli oublier ! le code du règlement, c’est validé par Fredou.

Décris ton caractère d'avant l'épidémie puis de maintenant.
Avant que tout cela ne commence, j’étais quelqu’un qui avait la tête sur les épaules. J’étais joyeuse et aimante envers mes proches, douce et tendre envers mon époux et surtout, j’étais sûre de moi. Mon métier nécessite des gens solides, qui n’ont pas froid aux yeux et surtout, à la détermination aussi grande que l’ambition. Intelligente et studieuse, j'avais eu toutes les cartes en main pour devenir la meilleur et me surpasser. Il m’était impossible de ne pas me faire entendre et j’avais bien souvent le dernier mot avec tout le monde. Il fallait que les gens me suivent car jamais je ne les aurais suivi, jamais je ne les aurais laissé me convaincre que je prenais une mauvaise direction. Il n’y avait pas d’échec, seulement des victoires ou un apprentissage à retenir de ce que je faisais.
J’étais également une mère attentionnée et aimante. Ma famille, c’est tout ce qui compte pour moi et qu’importe ce qui peut nous arriver tant que nous sommes ensemble. Ensemble, nous sommes indestructibles.

Et puis, il y a eu cette épidémie. Les gens se sont transformés en créatures assoiffées de chair et de sang. Nos amis pouvaient se retourner contre nous. J’ai bien vite compris que désormais, c’était chacun pour soi, même si certains demeurent des gens avec un cœur profond. J’ai mon fils avec moi et il est la seule chose qui mérite que je protège et que je me batte pour, il est la raison pour laquelle je ne me suis pas laisser couler avec tout ceci et également celle pour laquelle j’essaie de toujours positiver en souriant. La vie est une belle merde depuis quelques années, mais elle mérite qu’on lui sourie. Je suis devenue une véritable maman-poule qui ne supporte plus de voir son fils s’éloigner et échapper à mon champ de vision. Peut-être est-ce la culpabilité que j’éprouve d’être moi-même responsable de la séparation de notre famille ? Si je n’avais pas incité Jayden à aller voir ses parents, j’aurais la certitude de le savoir près de moi.
Je suis devenue méfiante avec la terre entière. Autrefois, j’appliquais la loi en parlant et en défendant des gens. Aujourd’hui, la loi n’est plus et je sais plus que quiconque de quoi est capable un homme. J’ai de la chance : mes connaissances théoriques m’aident grandement à déceler les mensonges.
Que ressens-tu quand tu vois un zombie ? Est-ce que tu les tues ? Si oui, que ressens-tu ?
Il est difficile de ne pas se rappeler que ces choses qui nous chassent et nous poursuivent sa scrupules furent des êtres humains. Et pourtant, c’est bien souvent cette pensée qui refait surface lorsque l’on voit cet ensemble de rôdeurs qui cherchent une proie sans réellement la chercher, errant sans but certain. Mais cela n’arrive que lorsque mon fils et moi ne sommes pas en danger. Le cas échéant, c’est la lutte pour la vie qui se joue et plus aucun scrupule ou remords à achever ces monstres n’entre dans nos esprits.
Tuer pour le plaisir n’avance à rien et ne fait que gaspiller de l’énergie, alors, nous ne tuons que ceux qui se dressent sur notre route et fuyons lorsque la situation le requiert. Combien de fois ai-je pu enfoncer un couteau dans une boîte crânienne, couvrant mes mains d’un sang noirâtre et faisant taire les râles ignobles de ces créatures ? Qu’importe le nombre tant que les sentiments restent les mêmes : ceux d’avoir agi pour le mieux et d’être en vie.

As-tu perdu beaucoup de proches et les pleures-tu encore ?
Je crois que le pire n’est pas de savoir ses proches morts ou d’avoir pu enterrer leur dépouille. Le pire est de ne pas savoir.
J’ai vu des amis tomber sous les mains avides de chair des rôdeurs. J’ai entendu leurs cris et j’ai pleuré leur mort. Mais ce qui m’empêche de dormir, ce n’est guère cela. C’est de douter et d’attendre en gardant l’espoir de revoir celui que l’on aime, sa moitié. Je ne sais ni si il est en vie, ni si notre fille l’est tout autant. Je ne demande qu’à savoir, à voir leurs dépouilles s’ils sont morts ou à les serrer dans mes bras s’ils sont en vie. Mais je crois que le pire, c’est de me rendre compte que cette situation, c’est moi qui l’ai créée.
Penses-tu avoir évolué depuis le début de l'invasion ?
La question serait plutôt « comment les gens ont-ils choisi de changer », non ? Je ne suis plus la même. Il n’est plus question d’argent, de savoir si les enfants ont bien fait leur devoirs ou bien si l’affaire que je venais d’accepter allait être rude ou non. Chaque jour est un défi qu’il faut être prêt à relever car aucun d’entre nous ne sait quand il mourra et si il mourra.
Je fais partie de ceux qui étaient droit et juste, mon métier aidant à cela. Je suis maintenant de ceux qui n’hésitent plus à tout faire pour rester en vie. Tuer, chasser, courir, se cacher. Je pense qu’il n’y a pas une seule chose que nous n’avons pas fait, Ethan et moi, en ce bas monde. Mon fils grandit dans ce monde. Moi, j’apprends à y survivre.



Dernière édition par Leanne Wayne* le Ven 12 Fév - 11:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 12:29


Leanne Wayne

Il y a deux choses faciles dans la vie : naître, et mourir. La naissance est le chemin obligatoire qui vous emmène vers cette vie. A ce moment là, il n’y a plus qu’à espérer que de nombreuses fées ne se penchent sur votre berceau afin de finir chanceux, beau ou même plus intelligent que les autres, sans quoi vous en viendrez vite à reprocher à mère nature cet élan de haine qu’elle vous jette en pleine figure. Mais une chose est sûre : Pour tous ceux qui étaient nés après 1960, les fées étaient déjà bien loin, laissant tous les habitants de ce monde dans une galère sans nom et les forçant à réaliser des choses absolument invraisemblables.

Leanne Owens est née à Rutland, petite ville fort sympathique du Vermont, en 1983. Dernière née d’une famille déjà bien fournie, elle eut la chance d’avoir deux frères protecteurs et une sœur à son écoute durant toute son enfance. Ses parents se démenaient pour espérer offrir à leur portée une chance de réussir dans la vie et la ligne de conduite de la famille Owens était « Travaille dur, la vie te le rendra ». Dès le plus jeune âge, Leanne participait donc à la vie active de la famille, que ce soit en se salissant les mains dans le potager de sa mère, ou bien à aider son père dans divers travaux. Une famille unie, qui savait ce que le mot entraide signifiait. Ils n’avaient guère une vie aisée et les fins de mois étaient plus que difficiles, mais ils étaient heureux. N’est-ce pas tout ce qu’une famille peut demander, le bonheur ? La joie de vivre de ses membres et le plaisir de ces soirées à se raconter des histoires en riant ?

Son aîné, John, avait 6 ans de plus qu’elle. Casse-cou et borné, il ne manquait pas d’apporter à la maisonnée une vague d’humour renversante qui inspira sa jeune sœur. Ensemble, ils s’amusaient à réaliser des gags en tout genre et à réaliser de véritables mises en scène comiques qui faisaient rire toute la famille. John était passionné par une chose : le théâtre et le cinéma. Et c’est d’ailleurs en travaillant comme un forcené qu’il finit par intégrer une troupe de théâtre, peu connue au niveau national, mais qui commençait à se faire un nom dans le Vermont.
Puis, venait sa sœur, Sonia. Née en 1979, elle veillait constamment sur Leanne, prenant soin d’elle comme une seconde mère. Évidemment, il arrivait que les deux sœurs entrent en désaccord, mais dans ces cas là, c’étaient les deux frères de la famille qui venait leur faire comprendre qu’elles pouvaient être idiotes dans pareille situation. Si Leanne pouvait parfois être un garçon manqué, Sonia passait parfois pour une jeune enfant superficielle. Elle s’est lancée dans une école de coiffure et a fini, après plusieurs années, à ouvrir son propre salon.
Et enfin, dernier frère de Leanne, Caleb. Certainement le plus proche de Leanne, de part leurs âge – ils n’ont que deux ans d’écart – mais aussi dans la manière de voir les choses. Aussi étonnant que cela pouvait paraître, c’était bien les deux benjamins de la famille qui dirigeaient à la baguette leurs aînés. Cependant, celle qui en profita le plus à l’avenir, ce fut Leanne. Caleb finit par entrer à l’université et devint professeur de littérature.

Les activités se faisaient toujours en famille et, à l’âge de 7 ans, Leanne partait à la chasse avec ses frères et son père. Ce fut ce dernier qui lui apprit à manier un fusil et à viser juste sur sa proie, abattant le jour même son premier chevreuil. C’était une chose normale que de passer par là dans le Vermont et Leanne devint une jeune fille appréciée du voisinage et de Rutland où elle vivait. Son intelligence et son travail acharné faisait d’elle une bonne élève en classe. Les professeurs soulignaient tous son acharnement et sa volonté de s’élever afin de toujours mieux faire et devenir meilleure qu’elle ne l’était déjà. La jeune blonde grandit, obtenant des diplômes avec un succès non négligeable et s’embellissait un peu plus chaque jour.

Comme ses aînés avant elle, elle finit par décrocher son ticket pour la faculté de Boston. Modeste mais renommée, elle demeurait abordable pour sa famille qui ne roulait guère sur l’or. Son choix d’entrer dans le droit marchait sur les traces de Caleb, déjà bien lancé à l’époque pour réussir ses propres études. L’étudiante qu’elle devint restait collée à ses bouquins, ne sortant que très rarement avec ses amis afin d’éviter les mauvaises notes ce qui aurait impliqué la fin de sa bourses et donc de ses études. Elle devint alors la major de sa promo. Une jeune fille intelligente et belle qui faisait tourner bien des têtes et qui semblait n’avoir que peu de temps à accorder à tous ces jeunes hommes qui l’entouraient. Jusqu’à l’arrivée dans sa vie d’un jeune infirmier en devenir.

Il s’appelait Jayden Wayne. Leanne ne comprit pas immédiatement pourquoi il s’était tourné vers elle, mais plus tard, il lui expliqua ce coup de foudre qu’il eut pour cette jeune blonde aux yeux clairs qui étudiait sans relâche, à l’assurance débordant et à la joie de vivre profonde. De son côté, elle le trouva d’abord bien étrange, mais ne pouvait s’empêcher d’essayer de le faire rire. Ce grand brun tatoué n’avait rien à voir avec les garçons qu’elle avait pu côtoyer auparavant et c’est peut-être cela qui la poussa doucement à tomber dans ses bras. Réticente, peu encline à se laisser marcher sur les pieds par un garçon, elle fit d’abord parler le fauve qui pouvait reposer en elle avant de devenir douce et gentille. L’amour empli son cœur et ils ne tardèrent pas à devenir un couple sérieux. Afin de limiter les dépenses, elle emménagea très rapidement chez lui et ils continuèrent cette vie, entre études et amour. Ils se soutenaient l’un et l’autre et ce fut à lui qu’elle dédia sa thèse en droit. Leur vie ensemble était devenue une évidence.

La famille de Leanne eut plus de mal avec ce jeune homme aux allures de mauvais garçon et au passé douteux. Mais, malgré leurs avertissements, ils réalisèrent que ces airs ne rendaient pas moins Jayden fantastiques au regard de la jeune blonde et finirent par approuver leur vie commune. Après tout, leur fille était tellement déterminée, sur d’elle et prête à tout qu’ils étaient tous certains qu’elle ne pourrait que le pousser dans la direction qu’elle voulait prendre et s’éloigner plus encore des démons qui le poursuivait. Leanne, elle, connaissait les grandes lignes de l’histoire de Jayden. Il avait été poussé par ses parents à entrer dans un gang où le légal n’avait pas sa place et où il avait fini par tuer un homme, détruisant une part de lui-même à la même occasion. Ensemble, ils enterrèrent ces instants et décidèrent de regarder vers l’avenir. La jeune femme ne souhaitait nullement rencontrer la famille de Jayden et lui ne souhaitait guère l’exposer à tout cela. Leurs études s’achevèrent avec brillo et ils se marièrent dès l’obtention de leur diplôme. Ce fut un mariage sobre, loin des grandes pompes que certaines exigent. A l’image de leur couple, ils ne souhaitaient pas faire parler d’eux mais préféraient rester concentrés sur eux-mêmes. Ce fut l’un des plus beaux jours de la vie de Leanne. Et ce fut d’ailleurs la seule fois où elle vit les parents de son mari. Elle abandonna alors son nom de jeune fille et devin Madame Leanne Wayne.

Ils se déracinèrent alors complètement de leur environnement et se lancèrent à l’aventure sur la côte ouest des États-Unis. Los Angeles. La jeune avocate qu’elle était se fit rapidement une place sur le barreau de la ville et son emploi du temps ne tarda pas à être bousculé tant elle pouvait être demandé. Les défaites devenaient un apprentissage et les victoires étaient plus belles encore. De son côté, Jayden avait intégré une équipe de pompiers. Les fins de mois n’étaient plus difficiles, au contraire, et Leanne découvrit le plaisir de ne pas avoir à s’inquiéter de l’argent et de leurs dépenses, prenant toujours soin de garder de l’argent de côté, en écureuil bien avisé. Ils ne tardèrent pas à souhaiter fonder leur propre monde et cela arriva le jour où Leanne tomba enceinte de son premier enfant. Passer du temps en couple à bricoler la chambre d’enfant était devenu une partie de plaisir, un véritable bonheur. Et la naissance de ce petit garçon eut lieu. Ethan. Jamais parents ne purent être comblés d’autant de bonheur qu’avec cette frimousse rose.

Mais la détermination de Leanne fit qu’elle ne lâcha pas pour autant son travail. Certes, elle profitait beaucoup moins de son enfant que ce qu’elle aurait pu imaginer, mais elle se refusait de se laisser porter par son mari qui serait seul à travailler. L’éducation de leur fils se fit dans les valeurs qu’ils avaient décidées à deux et la petite famille semblait parfaitement équilibrée. Mais cet équilibre ne fit que s’ajuster d’avantage le jour où Parker est née. Agée de 3 ans de moins qu’Ethan, la petite fille prit merveilleusement place dans sa famille et tout semblait parfait. Qu’aurait-il pu leur arriver ?

Doit-on accorder du crédit aux Mayas pour la suite de cette histoire ? Nul ne le sait. Mais d’un jour à l’autre, tout peu basculer. Personne ne sait comment ni quand les choses ont réellement commencées, mais peu à peu, l’apocalypse est venue sur terre. Tout est parti d’images diffusées sur le net ou à la télévision. Des cas à part et pourtant répétitifs et qui ne faisait que plonger le monde un peu plus dans la panique. Travailler devint compliqué à impossible et pourtant, les gens continuaient de vivre, se protégeant au mieux de ce qui s’annonçait être le virus le plus meurtrier jamais affronté auparavant. Toute la planète semblait être touchée par l’épidémie. Il n’y avait aucun remède et les informations ne cessaient de faire comprendre à tous qu’il fallait se protéger au mieux et rester chez soi. Et pourtant, c’est Leanne qui a convaincu Jayden d’emmener Parker voir ses parents. Ethan était souffrant et elle préférait le garder auprès d’elle et veiller sur lui. En riant, ce jour là, elle lui fit promettre de lui ramener leur fille plutôt que de la laisser dans les mains douteuses de sa famille. Elle n’aurait pu imaginer que c’était la dernière fois qu’elle le voyait.

Tout s’est accéléré en l’espace d’une journée. Le quartier résidentiel où ils vivaient n’était pas encore touché et personne ne semblait venir les embêter, les protéger. L’armée fut pourtant déployée et il devint impossible pour eux de partir ou même d’entrer dans un périmètre. De son côté, Jayden fut également coincé. Ce qui semblait n’être qu’un virus prenait des proportions incroyablement grandes. Les jours passèrent et les communications téléphoniques furent tout ce qui restait au couple et ils se rassuraient ensemble. Et puis, un jour, Jayden ordonna à son épouse de ne plus sortir, de l’attendre. Il allait venir la récupérer, elle et son fils. Il serait là pour les secourir. Elle ne comprit pas immédiatement à quoi il faisait référence.

Des cris. Ce furent les cris qui firent se précipiter Leanne à la fenêtre de sa cuisine pour voir l’une de ses voisines et amies se faire agresser par un homme. Il s’était jeté sur elle et la jeune femme poussait des cris désespérés. D’instinct, Leanne se précipita au dehors pour lui venir en aide au même moment que des soldats. Ils tirèrent, hurlant de viser la tête. Le corps sans vie de l’homme reposait aux côtés de celui de sa victime agonisante à qui il avait froidement arraché la gorge à coup de dents. La main sur la bouche, retenant un cri, les soldats abrégèrent les souffrances de cette amie d’une balle dans la tête et ordonnèrent à la jeune femme de rentrer chez elle. Tremblante, le cœur au bord des lèvres, elle s’exécuta et pleura un long moment, appelant son époux, cherchant des réponses. Les morts revenaient à la vie pour dévorer les vivants. Elle le supplia de venir la chercher, elle et Ethan et finit par lui promettre de l’attendre.

Déplaçant les meubles, fermant les rideaux, elle condamna sa propre maison où elle resta avec son fils, dormant à ses côtés. Lui n’était plus malade et ne comprenait pas tout ce qu’il se passait, là, dehors. Mais elle était incapable de trouver les mots pour lui dire les choses, ne sachant pas elle-même de quoi cette menace était réellement faite. Puis, les ondes cessèrent d’émettre. Il n’y avait plus d’électricité, plus de télévision. Et surtout, plus de téléphone. Le désespoir aurait pu l’envahir mais l’envie de survivre la rendit plus forte. De la cave, elle resortit son couteau et son fusil de chasse, ainsi qu’une arme de petit calibre. Ses pensées allèrent vers les siens, sa famille. Étaient-ils encore en vie ? La jeune femme ne vivait plus que dans le doute et dans la peur.

Et la situation changea de nouveau. Les militaires partirent précipitamment et, dans leur sillage, les morts entrèrent dans le quartier. Peu nombreux mais dangereux et surtout, capable de contaminer les autres. Leanne avait promis d’attendre mais, rapidement, elle constata qu’elle ne pourrait rester ici sans se mettre en danger. Alors, elle fit ses bagages, récupérant un sac à dos et le reste de nourriture qu’elle avait. L’eau fut la chose qu’elle prit en plus grande quantité. Seule avec son fils, elle prit sa voiture et ils quittèrent Los Angeles, croisant la mort sur leur passage. Ils n’étaient malheureusement pas les seuls à avoir eu cette idée et ils se retrouvèrent coincés sur la voie rapide. La nuit tomba et la ville fut bombardée sous les yeux de tous leurs anciens habitants. Contre quoi se battaient-ils ?

Peu désireuse de se retrouver seule dans ce monde étrange, elle suivit un groupe de gens et ensemble, ils montèrent un campement, se battant pour récupérer des vivres et fuyant la mort comme la peste. Il était impossible pour eux tous de savoir combien de temps s’écoulait et combien de jours ou de semaines passaient. Ils finirent d’ailleurs par arrêter de compter. Mais le temps passa et leur petit campement survivait du mieux qu’il le pouvait. Aux côtés de ces gens, Leanne apprit alors certaines choses, comme le fait que les morts revenaient tous à la vie, qu’une morsure de ces monstres vous condamnait ou bien encore qu’il fallait leur détruire le cerveau pour les tuer une bonne fois pour toute. Elle ne cessait de croire qu’ils pourraient passer outre cette histoire et positivait sur un retour à la normal jusqu’au jour où les morts sont arrivés. Une dizaine de ces monstres, ces rôdeurs, firent leur entrée et ce fut la dévastation. Leanne vit ceux qui étaient devenus ses amis se faire éventrer et dévorer encore vivant par ces terribles créatures. Ethan manqua de mourir ce jour là, si sa mère ne s’était pas jetée sur ce qui fut une jeune adolescente. D’instinct, elle se saisit de son couteau de chasse et le planta avec violence dans son crâne. Mais le nombre était trop important pour qu’elle puisse sauver tous ceux qui étaient en train de se défendre et entraînant Ethan a sa suite, prenant ses affaires ainsi que d’autres qui se trouvaient sur sa route, elle entraîna son fils dans la forêt et prit la fuite.

Ils coururent un long moment avant qu’Ethan ne puisse plus continuer. Alors elle le prit dans ses bras et pleura silencieusement en vérifiant qu’il n’avait rien. Ils restèrent ainsi un long moment avant que des rôdeurs ne se fassent de nouveau entendre. Alors, cherchant à être invulnérables, ils montèrent se réfugier dans un arbre et restèrent silencieux. Cette nuit là, Leanne ne dormit pas, tenant fermement son jeune fils contre elle et écoutant les râles des morts aller et venir. Ils ne pourraient les trouver là où ils étaient et c’était en sécurité qu’ils se sentaient. Les semaines qui suivirent, ils marchèrent vers le Nord, poursuivant leur route dans la forêt, tuant les monstres qui se dressaient sur leur route ou les fuyant comme la peste. La forêt s’arrêta et ils rejoignirent une route. Leurs vivres n’étaient pas inépuisables et il n’était pas rare que la mère offrait sa part à son fils.

Leur route les mena à travers des villes fantômes, et ils apprirent à vivre au jour le jour, se réjouissant de quelques victuailles trouvées çà et là. Jamais la jeune mère ne s’était attendue à tendre un jour un couteau à son fils pour lui apprendre à se défendre, ou bien à manier son fusil de chasse. Mais c’était ainsi qu’allait le monde. Leanne découvrit également que les autres survivants se divisaient en deux catégories. Ceux qui partagent sans se soucier de leur propre futur, et ceux qui vous pille en ne vous laissant que vos larmes pour pleurer. Quoi qu’il puisse arriver, une chose est sûre : personne ne touchera à un cheveu de son fils. Elle fit de nombreuses rencontres, essayant de se souvenir des noms et des visages de ceux qu’elle croisait, apprenant de nouvelles choses pour améliorer leurs chances de survie à elle et son fils.

Le temps écoulé ne se comptait plus en semaines, ni en mois, mais bien en années. Comment vivait-elle autrefois ? C’est à peine si elle s’en souvient. Son fils a grandit et est capable de l’épauler quand cela se fait sentir. Ensemble, ils luttent dans l’espoir de survivre. Mais surtout, ils luttent pour retrouver ceux qui leur sont chers, sans jamais perdre espoir de les revoir. La dernière fois qu'ils ont été aperçus, ils vivaient dans une cabane de fortune dans un chêne, dans la forêt nationale de Sierra.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



Dernière édition par Leanne Wayne* le Ven 12 Fév - 14:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 13:15

OH MON EPOUSE chocked bril bril I love you pompom pompom viens ange coeur coeur coeur1 coeurrose love you hearteye cateyes sucette sxbd ilu ballon leche
Merci d'avoir choisi mon scénario !
N'hésite pas à m'envoyer un mp pour des questions éventuelles !
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar


You are my only exception...
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad, Anna et Desmond

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5641

× Points de vie : :
214

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & ASTRA (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 14:11

Bienvenue Officiellement yerk

Desoler pour tout a l'heure sur la cb, je rentrait en cours et beuguait yerk On reparlera de notre lien par MP si tu veux  !
J'pense que tu va pas beaucoup m'aimer coquin yerk

_________________
❝ All of me love all of you❞ ‘Cause all of me Loves all of you Loves your curves and all your edges All your perfect imperfections Give your all to me I’ll give my all to you You’re my end and my beginning Even when I lose I’m winning ‘Cause I give you all... of me And you give me all... of you
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 14:33

Dormer yeux Bienvenue parmi nous string


Dernière édition par Lucy Williams le Jeu 11 Fév - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 14:35

Mon tendre aimé que je n'ai jamais pu oublier après toutes ces années ! bril coeur hearteye hug sxbd mouton
Un jour, nous nous retrouverons !xD

Rebekah : Aucun problème pour tout à l'heure, je comprends très bien les aléas de la technologie xD
Oh, j'ai hâte d'en savoir plus ! ^^

Lucy : Merciiii !
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2619

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 14:45

Mah qué kewkew toé !  lele
Bonne chance pour ta fichette !
Et j'ai qu'un truc à ajouter, t'es BONNE yerk
Tou ne regretteras po d'être venue ici. diego diego ...

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 18:40

Bienvenue parmi nous et merci de nous rejoindre I love you

bon courage avec ta fiche court
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 20:25

Une bouille sympathique ça cuty
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


# W I L L H O O D
Either you get good fast
or you get dead faster

♥ ♥ ♥ :
 

× A propos du vaccin : :
Un vaccin... T'es drôle ! C'est que des conneries.

× Âge du perso : :
Trente-quatre ans, et toujours aussi sexey.

× Localisation (+ avec qui) :
Je me promène sur les routes de la Californie avec Desmond, Rebekah et Anna.

× Avant, j'étais : :
Sportif professionnel ; quarterback des San Francisco 49ers, équipe de la NFL (national football league).

× Messages : :
3905

× Points de vie : :
130

× Copyright : :
MYERS. (signature), EXORDIUM. (avatar), Skairipa (crackship profil)

× Avatar : :
Jensen Ackles.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 21:19

Bienvenuuuuue! yeux
Courage avec ta fichette, si tu as des questions hésite pas. lele
Natalie Dormer, elle est sexey. diego
+ j'ai validé le code du règlement. coeur2

_________________

- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -
Honestly, I think the world
is gonna end b l o o d y
But it doesn't mean we shouldn't fight.
We do have choices. I choose to go
s  w  i  n  g  i  n
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21943

× Points de vie : :
408

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Leanne Wayne Jeu 11 Fév - 22:16

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue bril
Je suis contente que tu nous ais rejointe, en plus avec un scénario qwé hinhin cuty

Bon courage avec ta fifiche coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Ven 12 Fév - 9:37

Un grand merci à vous tous ! J'essaie de faire vite pour la rédaction de mon histoire, mais, me connaissant, ça ne sera pas publié avant d'être parfait xD
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne Ven 12 Fév - 15:49

Je sais que Léanne a terminé sa fiche et moi je n'ai rien à redire I love you C'est juste parfait Smile Comme ca pas besoin d'attendre mon avis
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21943

× Points de vie : :
408

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Leanne Wayne Ven 12 Fév - 17:37

J'aime vraiment beaucoup ce personnage et j'ai hâte d'assister aux retrouvailles avec Jayden, ça promet tout ça coquin Et puis avec son fils elle est trop mignonne cara
Ton style d'écriture est fluide aussi, du coup ta fiche était agréable à lire puppy
oh et je t'enlève ton étoile tout de suite lele
Te voilà validée !


Aileen L. Blackhood, fonda'

Félicitations, tu rejoins le groupe des marginaux !

Tu peux dès maintenant te lancer dans l'aventure Bornienne :

→ Lance-toi dans le RP en t'amusant ici ou cherche des partenaires de jeu par !
→ Recense ton avatar en postant dans ce sujet.
→  Prends connaisse du système de points et ce qu'il implique par ici.
→ Viens poster tes fiches de liens et de RPs.
→ Crée tes propres scénarios ou de simples liens qui pourraient t'être utiles.
Vote régulièrement pour gagner des points et nous faire connaître ! De même en postant sur Bazzart et PRD
→ Et surtout amuse-toi !



_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Leanne Wayne

Revenir en haut Aller en bas

Leanne Wayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: DON'T BE SCARED :: WHO ARE YOU ? :: CLOSED-