Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Mer 17 Fév - 23:41

Jump in the car, We're going in Wonderland


Leanne & Luke & Lori

« Maman !!! » Leanne se retourna, son couteau de chasse toujours planté dans le crâne de l’un de ses monstres, pour voir d’où venait le cri de détresse de son fils. Il tentait, tant bien que mal, de se défendre face à deux rôdeurs avides de chair fraiche et de sang, à l’aide du fusil de chasse de sa mère, frappant ses assaillants à l’aide de la crosse de celui-ci. La jeune mère vit rouge et arracha son couteau de chasse de la tête du rôdeur, s’occupant d’un autre zombie qui menaçait de se jeter sur elle en le repoussant d’un coup de pied dans ce qui fut son abdomen. Un nouveau cri de son fils ne fit qu’augmenter l’adrénaline qui circulait déjà dans son corps et elle fit face au problème. Ethan venait de trébucher, tombant de tout son long sur le sol, essayant de retourner le fusil pour tenter de venir à bout de ces créature de manière radicale autant que bruyante. La blonde lâcha alors un cri rageur et s’élança en avant essayant de jeter au sol les deux créatures.

***

Le jour s’était levé timidement et Leanne Wayne avait regardé le soleil se lever depuis la branche de l’arbre où elle surveillait son fils qui dormait encore sur le lit de fortune qu’ils avaient fait la veille. Après avoir récupéré une palette en bois, ils avaient réussi à la hisser dans ce chêne d’apparence solide et l’avait fixée entre deux branches et à l’aide de la corde que Leanne se trimballait depuis le début de tout ceci, ou presque. L’escalade n’avait jamais été son fort, mais elle avait toujours gardé de bons restes de son enfance dans le Vermont. Avec Ethan, ils avaient passé la nuit dans cet arbre et le jeune garçon profitait encore de quelques heures de sommeil tandis que sa mère mâchonnait un reste de lapin de la veille, prenant soin de laisser toujours plus de nourriture à son fils. Puis, elle posa ce qui leur avait servi de plat – une boîte de conserve vide – aux côtés d’Ethan et vérifia qu’elle portait bien son attirail sur elle. La jeune femme vida quelques affaires de son sac pour les déposer dans celui de son fils, allégeant son fardeau afin d’être plus réactive. Puis, elle descendit les branches une à une avant d’atterrir avec souplesse sur le sol terreux de la forêt. Et l’aventure matinale commença.

Il n’était pas rare pour la mère de laisser son fils seul. Elle savait que, dans une telle position, il ne risquait rien, d’autant plus qu’elle savait qu’il ne prendrait pas le risque de fuir s’il remarquait son absence, et se contenterait de l’attendre durant au moins une journée. Ethan était, de toutes manières, devenu débrouillard. Il ne pouvait pas s’autogérer, mais à grandir dans un monde tel que celui-ci, il ne pouvait que faire de son mieux pour survivre. Mieux que de ne faire que le protéger, Leanne cherchait également à lui apprendre à se gérer seul. Elle pensait toujours qu’à un moment ou un autre, il pourrait survivre et pas elle. Et à ce moment là, il devrait poursuivre seul cette quête de sa famille. Alors elle lui avait appris à pister des animaux et à tendre des pièges. La vie dans la forêt semblait durer pour eux et ce n’était pas les quelques arrêts qu’ils réalisaient dans des petites villes voisines qui leur permettaient de se rationner, d’où la nécessité d’essayer de survivre par d’autres moyens.

Leanne marcha vers le Sud, d’où ils venaient. Elle n’avair jamais perdu l’espoir de croiser la route de Jayden et Parker, seule ou avec Ethan et était persuadée que le fait de rester en mouvement ne pouvait que l’aider à les retrouver ou à retrouver d’autres survivants à qui ces noms ne seraient pas inconnus. Elle vérifia un à un les pièges qu’ils avaient posé la veille avec Ethan et pu ainsi retrouver un autre lapin qu’elle glissa dans son sac à dos. Puis, elle s’avança vers une petite ville qui se trouvait non loin de là, elle le savait. Son pas était à la fois pressé et pourtant relativement silencieux, prenant garde à chaque endroit où elle posait son pied afin de ne pas se faire mal bêtement ou tomber dans un autre piège qui aurait été tendu par d’autres. Les rôdeurs se faisaient rares en cette partie sud de la forêt. A dire vrai, la forêt semblait être un lieu qu’ils évitaient pour l’heure se faisant sans cesse attirer de nouveau dans les villes par quelques survivants qui tenteraient une sortie.

Elle s’arrêta en lisière de la forêt et observa les bâtiments de loin, cherchant à repérer les mouvements. Rien. Pas un chat ne semblait encore vivre dans cet endroit et Leanne s’y avança prudemment, se montrant alors à découvert. Mais son pas empressé se stoppa net quand elle vit un premier rôdeur sortir de derrière un bâtiment. Elle s’immobilisa, cherchant à ne pas attirer son attention. Puis, un autre sortit de là. Et un autre. Une horde. Les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent tandis qu’elle prenait conscience du danger dans lequel elle s’était placée. Elle les observa, immobile, le cœur frappant sa poitrine avec une force terrible. Et d’autres râles attirèrent son attention, venant de la forêt cette fois-ci. Elle se retourna pour constater avec horreur qu’une autre partie de la horde, plus petite cependant, avançait à travers la forêt et menaçait grandement de la prendre au piège si elle restait plantée là. Alors elle courut. Prenant son courage à deux mains, ses jambes à son cou et espérant se montrer assez rapide et endurante pour pouvoir regagner la forêt et reprendre la route de son campement sans se faire intercepter.

Elle passa devant les rôdeurs qui ne purent que la repérer et se lancer sur ses traces. Elle ne pouvait plus s’arrêter. Elle devait courir, encore, sans perdre la cadence, sans reprendre son souffle et surtout, en essayant de mettre le plus de distance entre elle et eux. Bientôt, elle revint à son point de départ et Ethan était réveillé. D’un simple regard, il comprit et aida sa mère à se réfugier à ses côtés. Et ils attendirent en silence. Le souffle court, Leanne tint son fils dans ses bras avec une ardeur rare tandis que le passage du groupe de cadavres animés se fit à leurs pieds. Ils les observèrent, sans mot dire, attendant simplement qu’ils ne s’éloignent en priant silencieusement pour ne pas se faire repérer. Et cela marcha, une fois de plus. Grimper dans les arbres, jouer aux chimpanzés, cela avait du bon et ils l’avaient découvert bien assez tôt. Les heures passèrent tandis que le petit groupe s’éloignait doucement. Et ce ne fut que lorsque le silence revint que Leanne fit comprendre à Ethan qu’ils devaient partir. Alors ils répartirent les poids dans les sacs et descendirent l’un après l’autre de leur perchoir avant de s’élancer de nouveau dans la forêt. Tout aurait pu se passer pour le mieux… Si une partie de la horde n’avait pas déviée dans la direction qu’ils venaient d’emprunter.

***

« Finis celui-là ! » A moitié sur un rôdeur, Leanne désigna à son fils l’autre monstre qu’elle avait repoussé et qui tentait de se relever pour revenir à la charge. Elle planta son couteau dans l’œil de celui qui se trouvait sous elle tandis qu’Ethan plantait rageusement le bâton de sa mère dans la tête de l’autre. Mais ils ne pouvaient pas prendre de répit car les râles s’intensifiaient. D’autres arrivaient. Leanne se releva et empoigna son fils par le bras, le poussant devant elle avant de ramasser le fusil qu’Ethan avait laissé choir sur le sol. « Cours ! Surtout, ne t’arrête pas, quoi qu’il arrive, tu le sais ! » Quoi qu’il arrive. Autrement dit, si elle venait à se faire attraper par ses monstres et leur servir de déjeuner. Ethan s’élança alors, respirant du mieux qu’il le pouvait et essayant de se mettre dans un rythme qu’il pourrait tenir sur plusieurs centaines de mètres. Ils s’étaient entraînés à cela mais l’adrénaline changeait les données à chaque fois et la panique les forçait toujours à prendre un rythme plus forcé que celui qui aurait été parfait. De temps à autres, Leanne regardait par-dessus son épaule afin de voir si la distance entre eux et les morts serait jamais suffisant. Mais jamais elle ne le serait.

Leur course était parfois ponctuée d’écart afin d’éviter un rôdeur isolé qui voyait la moitié de la famille Wayne se diriger droit sur lui, ou alors d’un coup de bâton bien dirigé uniquement dans le seul but de mettre KO cet adversaire supplémentaire dans leur lutte pour la survie. Mais l’étau avait toujours tendance à se resserrer et leur course avait beau les éloigner de leurs principaux ennemis, elle ne faisait que les rapprocher d’autres qui ralentirent leur progression. Leanne repassa en première ligne dégainant son couteau et cherchant à en tuer le plus possible afin de leur permettre d’avancer. Mais la lutte devenait de plus en plus compliquée. « Ethan, continue. COURS ! » Le jeune garçon adressa un regard désolé à sa mère et reprit sa course tandis qu’elle en tua encore un avant de se lancer à sa poursuite. Quelques mètres les séparaient, ce qui expliqua l’arrivée solitaire du jeune garçon sur la route et les cris désespérés de sa mère quand elle entendit un crissement de frein, cherchant à rejoindre son enfant aussi vite que possible.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2609

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Ven 19 Fév - 17:36



Jump in the car, We're going in Wonderland ♪
NEAR ANGELS CAMP, CALIFORNIA. JUILLET 2016. Stayin' Alive

Claquant d'un coup sec le coffre bien remplit du nouveau 4x4 qu'ils tentaient de remettre en fonction avec l'aide d'autres habitants d'Angels Camp, qui étaient venus avec eux pour cette mission de ravitaillement, Luke passa rapidement à côté de l'homme se chargeant de remplir le réservoir. Si tout se passait bien, le brun allait enfin pouvoir conduire de nouveau et cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas posé les mains sur un volant qu'une certaine crainte de l'échec le faisait angoisser. Ou peut-être était-il là question d'excitation ? Oh que oui... Celle-ci était d'ailleurs bien palpable dans ses nombreuses mimiques nerveuses qu'il ne semblait plus pouvoir contenir depuis une dizaine de minutes. Luke avait vraiment hâte d'entendre rugir le moteur de cette voiture. Agilement, il prit place sur le siège conducteur et c'est faussement calme qu'il se mit à attendre - un pied dehors - qu'on lui fasse signe d’enclencher le contact. Ça faisait un bail qu'une sortie ne s'était pas aussi bien déroulée, par là il sous entendait que d'habitude, les missions n'étaient pas aussi 'fructueuses'. Quand Nikolaï n'était pas là, il fallait croire que tout se passait bien... En plus d'avoir trouvé des vivres, des matériaux pour agrandir le camp et même, pour Luke, des vêtements pour Bonnie, voilà qu'ils allaient même rentrer chez eux avec une nouvelle voiture. Que demander de plus ? S'il ne faisait pas aussi beau et chaud, Luke aurait juré qu'il s'agissait de Noël ! Quoi qu'il en soit, s'ils parvenaient réellement à faire redémarrer ce vieux 4x4, aucun doute que tous ici présents, seraient de nouveau remontés à bloc.

Un signe à son égard et Luke repassa rapidement les deux pieds dans le véhicule pour tourner la clé d'une main tremblante, priant intérieurement pour que ces bruits incessants de la batterie vide se remplace rapidement par un ronflement réconfortant. « Aller... » Murmura-t-il doucement, suppliant presque la voiture pour qu'elle cesse d'en faire qu'à sa tête, comme si celle-ci était dotée d'une quelconque conscience et qu'elle pouvait l'entendre. « Fais pas ta pute.. » Rajouta-t-il encore plus doucement en sentant qu'elle ne viendrait pas, se revoyant déjà retourner au camp à l’arrière de leur seul et unique véhicule, bien serré aux autres. Très sincèrement, Luke en avait marre d'être constamment accolé aux gens. Depuis sa captivé autant dire que tout ce qui relevait de l'ordre du physique le faisait toujours grincer des dents. Malgré tout, avec certaines personnes, Luke y arrivait, le supportait et arrivait même l'apprécier cette fameuse proximité. Mais là, il ne s'agissait ni d'Abbygail, ni de son frère, ni de Maebh et encore moins de Bonnie. Non, là il était question de se coller à Roger, ancien camionneur de 45ans, donc Luke préférait passer son tour s'il était possible de le faire. Soudainement la voiture se mit à trembler, bien vite bercée par un doux ronronnement du moteur. Si Luke n'avait pas réagit sur le coup, encore sous le choc, il pouvait très clairement entendre les autres survivants dehors se féliciter pour cette grande réussite, claquant à leur tour le capot du 4x4. Mordant sa lèvre intérieure comme pour cacher ce sourire niais qui voulait se nicher sur son visage, Luke ne  pu s'empêcher de donner un petit coup de paume sur le dessus volant, s'enfonçant un peu plus dans le siège conducteur. Cette journée était définitivement merveilleuse.

***

Malgré le fait qu'il aurait préféré être seul dans la voiture pour pouvoir réfléchir calmement à tous les événements récents, Luke n'était pas mécontent que ce soit Lori qui se soit proposée volontaire pour l'accompagner. Même s'il ne comprenait toujours pas pourquoi les gens s'obstinaient à vouloir le chaperonner. Luke était un grand garçon maintenant, il pouvait très bien se démerder tout seul, comme il l'avait toujours fait d'ailleurs. Mais Rober avait parlé, alors plutôt que de devoir rester avec lui en tête à tête, Luke n'avait rien dit quand Lori avait pris place à ses côtés. D'une part car il l'appréciait - malgré le fait qu'elle lui foutait un peu les boules -, mais également car il savait que s'il ne voulait pas parler, il ne parlera pas plus que nécessaire. Seulement ce silence qui planait entre eux le mettait mal à l'aise, aussi décida-t-il d'entamer une conversation, avant que ce soit Lori qui s'en charge. Il ne manquerait plus qu'ils en viennent à parler de Bonnie pour que Luke ait des envies de suicide. «... Y a pas un CD qui traîne dans la boite à gants...? Ça marche peut-être encore...» lâcha-t-il dans un souffle qui se voulait pourtant optimiste, inspectant rapidement le lecteur tout en gardant un œil plus ou moins distrait sur la route. Luke n'y croyait pas vraiment, mais personne n'était à l'abri d'une bonne surprise. Pour le moment, tout s'était bien passé, pour ne pas dire 'trop bien passé', peut-être que la chance allait encore leur sourire un petit peu ? Pouvoir écouter de la musique ne serait pas de refus. Si une chose lui manquait cruellement après les burgers, c'était bien ça. A peine avait-il appuyé sans grand espoir sur le bouton ON du lecteur qu'une musique pour le moins entraînante écrasa l’ambiance maussade de la voiture. Stayin' Alive, des Bee Gees n'était clairement pas la chanson que Luke s'attendait à entendre en temps d'apocalypse zombie et cela devait bien se lire sur son visage deux fois plus accablé qu'avant. Ironie du sort ? Sans doute. Mais cela ne le fit clairement pas sourire. Tournant doucement sa tête en direction de Lori, il resta un moment silencieux sans vraiment savoir quoi ajouter de plus. «... Ça marche. » Se contenta-t-il de constater, reportant ses deux yeux sur la route. L'un de ses coudes venu lentement se poser contre la portière à côté de lui, pour laisser sa tête endolorie prendre appuie sur son poing, comme fatigué par le voyage du retour. Luke appréhendait déjà le fait de devoir remettre les pieds dans leur maison à Angels Camp. L'ambiance était si mauvaise depuis son conflit avec Nikolaï qu'il ne se sentait plus comme chez lui. Si on rajoutait par dessus ça, la dispute avec Bonnie et les multiples piques que lui lançait Abbygail à chaque fois qu'il la croisait, on obtenait un Luke démoralisé et grognon à souhait.

En fait, il ne s'était pas encore remis de la bagarre qui avait explosé entre lui et son frère. Les nombreuses blessures sur son visage pouvant bien le montrer. Pour le coup, Nikolaï ne l'avait pas raté. Baissant le pare soleil pour pouvoir s'observer dans le petit miroir recouvert d'une épaisse couche de poussière, Luke laissa un puissant soupire s'échapper de ses lèvres. Il avait tellement de pansements et de bandages sur la gueule qu'il ressemblait plus à une momie tout droit sortie d'une bonne grosse série Z qu'autre chose... Mais la douleur que ces blessures lui apportaient n'était rien comparé à la peine qu'il ressentait à l'intérieur de lui. Y repenser ne faisait d'ailleurs qu'appuyer un peu plus sur cette plaie encore bien ouverte. Pourquoi les choses étaient-elles toujours si compliquées ? Pourquoi Nikolaï ne pouvait-il pas juste comprendre que tout ce que faisait Luke, n'avait qu'un seul but ? Le protéger ? Parce que Nikolaï était un gros con. *Pas maintenant Luke... Putin.* Remontant doucement l'une de ses mains jusqu'à son front pour venir se masser nerveusement l'une de ses arcades sourcilières de ses doigts tremblants, Luke se mis à répéter le mouvement, une fois, deux fois, trois fois... Et comme à chaque fois, les larmes se mirent à lui monter aux yeux, brouillant un peu plus sa vue ce qui l'empêcha d'anticiper ce qui allait se produire.

Freinant soudainement pour éviter de renverser cette petite silhouette qui avait déboulé de nulle part, Luke resta un moment immobile les yeux braqués sur Lori s'assurant qu'elle n'avait rien. « Ça va ?!...  Bord.. » Sans même attendre sa réponse, Luke fit rapidement des appels de phares à la voiture qui se trouvait à plusieurs mètres devant eux avant d'observer la scène qui se déroulait sous ses yeux affolés. Un enfant, qui devait sans doute tourner dans les 10 ans, était apparu comme ça au milieu de la route. Il semblait essoufflé et surtout apeuré par quelque chose. Si le premier réflexe de Luke fut de dégainer son Berreta, il ne tarda pas à ouvrir sa portière les sourcils bien froncés. « C'est peut-être un piège » Lâcha-t-il à Lori d'un ton qui trahissait son inquiétude. Grimpant rapidement les deux pieds sur le siège conducteur, pour ne laisser que son buste dépasser du toit du 4x4, Luke tourna le dos à la scène des plus anodines qui se passait en face d'eux. Car oui, un enfant pourchassé par des zombies, c'était aussi courant qu'un oiseau qui se faisait bouffer par un chat. Ce n'était jamais agréable à voir certes, mais c'était comme ça. Braquant son arme dans la direction opposé, il se mit à observer les environs avec crainte, comme s'il s'attendait à voir surgir des survivants de l'autre côté de la route, prêt à s'emparer leurs biens. Utiliser un gamin apeuré pour faire baisser la garde des survivants étant à ses yeux le plus gros cliché du monde. Ou peut-être le pensait-il si fortement car Luke lui-même n'avait fait qu'user de cette technique de lâche pour s'en prendre aux autres survivants ? Sans doute... Quoi qu'il en soit, ce n'était pas un enfant en larme qui allait lui faire quoi que ce soit et encore moins le laisser tomber dans une embuscade.

Baissant légèrement son arme après avoir inspecté les environs à une vitesse éclair, Luke se retourna vers le petit blond qui avait surgit devant la voiture pour apercevoir une femme surgir à son tour de la lisière de la forêt. Blonde également, sûrement sa mère ? Ou du moins, sa figure parentale. « Putin... » Commença-t-il à râler sérieusement. « Mais il va en débouler combien des comme ça encore ?! » Braquant de nouveau son fusil sur elle avant de voir qu'elle était poursuivie à son tour par bons nombres de rôdeurs, Luke se décida enfin d'agir. Se disant que pour une simple mise en scène d'embuscade, cela était un peu trop dangereux. Ces gens étaient peut-être juste en difficulté... Même s'il avait du mal à le concevoir. Retirant la sécurité de son arme, Luke reposa quelques instants son regard sur le garçon avant de lui hurler à moitié dessus : « Monte ! ». Un tir retentit, puis un second. Espacé, précis. Et comme des mouches, les zombies qui pourchassaient cette femme s'écrasèrent lourdement sur le sol, réduisant ainsi la menace qui planait sur elle sans pour autant la sortir de là totalement. Luke ne savait pas combien il y en avait, ou même ce que ces cons avaient foutu pour en attirer autant et sur le coup il ne voulait pas le savoir. Ils devaient juste se casser de là rapidement. Il était hors de question pour Luke de quitter la voiture et la laisser ainsi sans surveillance. Il était à la place du conducteur et comptait bien y rester, Lori allait devoir se démerder pour la ramener jusque là. Tout ce que Luke pouvait faire, c'était en tuer quelques uns à distance pour leur facilité la chose. C'était d'ailleurs ce qu'il continuait de faire, se disant que de toute manière, les détonations de son arme à feu ne pouvaient pas en attirer plus qu'il n'y en avait déjà sur place. D'autant plus qu'il comptait bien démarrer en trombe une fois tout le monde dans la voiture.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Lun 22 Fév - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar





× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie à l'Angels Camp avec Caïn

× Avant, j'étais : :
Employée dans un orphelinat

× Messages : :
866

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi (vava)/Solosand (Sign)

× Avatar : :
Kate Beckinsale

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Ju' ou Much ou le mix des deux

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Lun 22 Fév - 17:58

Jump in the car, We're going in Wonderland

Préférer Luke au routier, ça n'a pas de prix.... Enfin...

L'exaspération que Lori ressentait pour cette expédition la prenait quand elle se retrouva serrer comme une sardine dans cette voiture. Il était vraiment temps d'en trouver des spacieuses. Bah quoi ? L'apocalypse était peut être là, mais rien ne nous empêchait d'être exigeant. Elle posa son regard sur Luke et se disait qu'elle pourrait être claustro' comme son frère. Peut-être pas avec la même intensité. La distance qui la séparait des autres individus la rendait bien mal à l'aise.

Les prières furent entendues, alors qu'ils tombaient sur un véhicule. Impeccable. Lori arquait un sourcil quand elle aperçut l'engin alors qu'elle pensait justement à ça. Le mieux serait qu'il démarre.

Décidément, la chance leur souriait pour une fois. L'expédition avait été fructueuse, cela en était même surprenant. Il y avait des jours avec et des jours sans. C'était comme ça. La fierté de cette trouvaille gagnait tout le monde, mais Lori pu lire une certaine excitation dans le regard de Luke. Un petit rire très léger et très court s'échappait. C'était une tête brûlée, mais une bonne. Il était très mature pour son âge, parfois pas assez sur certains sujets.

Hauptman surveillait les alentours pendant qu'ils se battaient avec le 4x4. Elle préférait les laisser se débrouiller. Elle n'était pas vraiment partante pour recevoir des préjugés sortant de la bouche de leur ancien routier. Il était pas méchant, mais il semblait encore coincé dans un monde qui n'était plus.

Elle tendait l'oreille vers le 4x4. Tentative de démarrage. Un juron de Luke.


- J'espère que tu n'es pas comme ça avec les filles. ça craint sinon... Elles ne s'allument pas toutes à coup d'insultes.

Un grand sourire taquin se dressa sur les lèvres de la femme. Elle espérait peut-être trop de lui, mais elle ne voulait tellement pas qu'il termine comme ces gros pervers qui n'avaient qu'un but en cette période... Elle n'était pas sa mère, elle ne l'avait jamais été. Mère. Enfin... Elle en avait été une en quelque sorte à l'orphelinat.

Le ronronnement de la voiture soulageait tout le monde. Ils étaient tous prêts à retourner au camps, Luke le premier. Quand Lori le vit aussi à l'aise au volant comme un chat sur son oreiller, elle se porta volontaire pour chaperonner Luke. En vérité, elle ne le chaperonnerait pas. Il n'y avait plus d'auto-école et elle avait assez confiance en lui pour conduire sur des routes complètement désertes. Elle préférait se retrouver en compagnie de Luke plutôt que les autres compagnons d'expédition avec qui elle n'avait pas autant d'attaches. Luke c'était Luke. Roger c'était autre chose.

L'ambiance n'était pas à son comble. Lori n'était pas très bavarde si elle sentait que ce n'était pas nécessaire... Alors quand l'adolescent demanda s'il y avait encore des CD, elle chercha et en trouvait deux. De la country. Typique cliché du 4x4. Elle soupirait. Quand elle entendit la musique de stayin' alive, elle eut un rire amer


- La belle ironie...

La brune posait son regard à l'extérieur et vit quelques rôdeurs se trainer péniblement. Son regard revint sur Luke qui se touchait le visage en se regardant dans la petite glace du pare-soleil. Elle se permit de lui faire une taquinerie avec un ton qui se voulait réconfortant, en ayant bien conscience qu'il souffrait moralement.

- Une vrai gonzesse... T'inquiète... Il est encore là ton maquillage.

Si elle souriait beaucoup aujourd'hui, ce rictus s'effaça subitement quand elle vit ce qui leur arrivait dessus


- Put... Merde... LUKE FREINE !!!

Il sortait de ses pensées et freinait. Lori ne pensait pas qu'il l'avait entendu, mais il avait vu. Ses yeux grands ouverts, écarquillés comme jamais, elle acquiesçait quand Luke s'inquiéta pour elle.

La Brune prit son arme et vit l'enfant. Elle tiqua... Elle crut revoir Lucian pendant un instant. Secouant la tête, elle sortait pendant que Luke tirait sur les zombies. Ce petit garçon était effrayé, apeuré, scotché. Luke brailla littéralement sur le gamin, ce qui créa chez Lori une réaction assez forte


- Il est effrayé, Luke ! Lui brailler dessus ne va pas l'aider. Couvre moi deux secondes. Ils n'avaient pas non plus tout le temps du monde à consacrer à ce garçon. Il montrait la femme qui déboulait du doigt... Ok. Lori prendra le risque.- Vas dans la voiture à l'abri, je vais chercher ta maman Cette forêt lui inspirait un classique qu'elle trouva bon de modifier. Pourquoi maintenant ? Parce que ça lui arrivait.

- Hey Luke ! On refera l'histoire et ça commencera par ça

Le gamin s'approchait au moins de la voiture pendant que Lori se dirigeait vers la blonde en tirant sur quelques rôdeurs au passage. - Promenons nous dans les bois, pendant qu'le zombie n'y est pas Elle rangea son arme en bandoulière et prenait sa machette, s'occupant des autres - Si les zombies y étaient, ils nous mangeraient. Mais comme on les tue. Ils nous mangeront plus. Elle atteignait la maman du petit garçon à la fin de sa tirade. Elle semblait perdue, en bug. Réticente. Elle semblait bouffée par l'adrénaline. - On a pas l'temps, il faut qu'on y aille. Votre fils a besoin de vous, ne faites pas de lui un orphelin... Allez !!!

Lori avait conscience de la brusquer, mais les zombies étaient trop nombreux pour qu'ils puissent s'attarder une minute de plus. La brune tranchait quelques têtes en attendant ne serait ce qu'un pas décidé de la blonde.
acidbrain

_________________
In a lust for life,
« in a lust for life,
Keeps us alive, keeps us alive » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Mar 23 Fév - 11:05

Jump in the car, We're going in Wonderland


Leanne & Luke & Lori

La scène sembla se passer au ralenti sous les yeux de Leanne. Ethan était parti quelques mètres en avant, poursuivant la course folle dans laquelle ils s’étaient tous deux engagés. Mais un élément perturbateur était venu surprendre le tout. Un événement aussi salutaire qu’il pouvait être dangereux. Le crissement des freins résonna dans ses oreilles, venant faire écho à son cri alarmé durant lequel elle hurla le prénom de son fils à plein poumon. Non. Pas ça. Sa rage redoubla et ses efforts suivirent. La horde qui les suivait était sur ses talons et certains rôdeurs cherchaient à refermer le piège sur elle en l’encerclant. Mais jouant de coups de bâtons, elle sut se frayer un chemin jusqu’à la route, parvenant alors à établir de nouveau le contact visuel sur son fils. Il était tombé à genoux sur le macadam mais semblait encore vivant. Le soulagement envahit la jeune femme qui ne constata que dans un second temps que la voiture s’était arrêtée.

Elle se rua vers son fils sans chercher à prendre garde à la situation. Il n’y avait que lui qui comptait, rien ni personne d’autre. « ETHAN ! » Elle se pencha vers lui. Il semblait choqué, incapable de bouger, d’entendre, de voir sa mère qui était devant lui. Elle chercha à le secouer par les épaules, le suppliant de se relever et d’avancer de continuer à courir. Mais ce fut peine perdue. Il s’agrippait à son fusil, les yeux posés sur la voiture sans plus la quitter des yeux. Leanne suivit son regard un instant, attirée par le bruit d’une portière qui s’ouvre. Un jeune adolescent se tenait assis à la place du conducteur, son arme dégainée orientée sur elle. Une femme sortait de la voiture et dégaina à son tour mais dans une direction toute autre. Le temps se figea tandis qu’elle les observait l’un, puis l’autre. Un temps durant lequel elle non plus ne semblait plus entendre ce qu’il se passait. Ce furent les grognements dans son dos qui lui dressa les cheveux sur la tête, se retournant d’un coup d’un seul. « Lève-toi, Ethan ! » La horde était sur eux.

Leanne frappa alors de toutes ses forces avec son bâton, dégainant son couteau pour commencer à repousser ceux qu’elle pourrait. Ils ne devaient pas atteindre son fils. Quoi qu’il arrive. Ils ne devaient pas le dévorer. Pas lui. Elle se rua alors dans la mêlée, essayant d’en tuer le plus possible en poussant un cri rageur. Elle serait la première ligne qui empêcherait que l’on atteigne le petit blond derrière elle. Un ordre fut donné et les détonations commencèrent à se faire entendre. Mais si cela l’inquiéta en premier lieu, elle vit quelques rôdeurs s’effondrer autour d’elle. Ils étaient en train de les aider. Des inconnus en aidant d’autres. Jamais leur aide n’avait pu être autant espérée. « Maman ?! » Le petit garçon semblait être sorti de son état de léthargie et la regardait, l’air inquiet, le fusil de chasse de nouveau dans ses mains. Leanne se retourna un instant. Elle observa alors les deux étrangers qui tiraient sur les rôdeurs qui s’approchaient maintenant autant d’eux qu’ile ne l’avaient fait avec la moitié de la famille Wayne. « Vas-y ! Maintenant ! » Il serait sauvé. C’était tout ce qui comptait.

Un poids tira alors sur son dos. Dans un réflexe presque inespéré, elle laissa les bretelles du sac à dos glisser le long de ses bras et fit volte face. Le petit laps de temps durant lequel elle s’était attardée sur Ethan lui avait couté cher. Elle se retrouvait débordée. Les coups de couteaux se multiplièrent pour essayer de toujours plus repousser ces monstres, mais elle eu ce sentiment étrange de se retrouver à manquer d’air, comme quelqu’un qui serait en train de se noyer. Elle devait garder le contrôle. Elle devait les repousser. Elle devait les tuer. Promenons nous dans les bois, pendant qu'le zombie n'y est pas Les détonations s’étaient arrêtées et Leanne ne s’arrêtait plus, essayant de se décaler vers la voiture, espérant intimement qu’elle serait toujours là. Son sac à dos était sur le sol. Le sac dans lequel il y avait plus de bien précieux qu’elle n’en trouverait sur terre. Elle devait le reprendre. Si les zombies y étaient, ils nous mangeraient. Elle se pencha, saisissant une bretelle et tirant de toutes ses forces pour le remettre sur une épaule, poursuivant sa lutte pour la survie en enfonçant encore et encore son couteau de chasse dans le crâne des zombies. Mais comme on les tue. Un rapide coup d’œil vers la route lui indiqua que la voiture était toujours là, le jeune garçon toujours armé et tirant de temps à autres comme pour essayer de l’aider. Ils nous mangeront plus. La comptine qui semblait s’être jouée dans sa tête avait, en réalité, été chantonnée par une autre qui se retrouva à ses côtés.

Leanne la dévisagea. Grande brune, elle frappait les monstres à l’aide de sa machette. L’une et l’autre avaient réussi à se rejoindre et maintenant, comme à chaque rencontre avec les vivants, elles s’observaient avec méfiance. Leanne s’arrêta de frapper les autres un court instant, s’attardant quelques peu sur cette inconnue qui lui venait en aide. Comment savoir si c’était la solution ? Mais elle n’avait plus vraiment le choix. Ethan était déjà dans la voiture. Si elle voulait rester avec lui et le protéger, elle devrait le suivre. Devant l’ordre lancé par l’autre, elle hocha la tête en signe d’acquiescement tandis qu’une nouvelle détonation se fit entendre. « Je vous suis ! » Et elles tournèrent les talons ensemble, regagnant la voiture au pas de course. Leanne se rua sur la plage arrière, jetant avant sa montée le sac à dos à l’intérieur, aux pieds d’Ethan. Elle claqua la portière et prit son fils dans ses bras. « Tu n’as rien ?!?! Démarrez, vite ! »

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2609

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Jeu 7 Avr - 21:43



Jump in the car, We're going in Wonderland ♪
NEAR ANGELS CAMP, CALIFORNIA. JUILLET 2016. Stayin' Alive

Quel merdier. Sur le coup il fallait bien avouer que Luke s'en foutait royalement des propos que Lori lui crachait au visage. L'enfant était apeuré ? Lui crier dessus n'arrangerait rien ? Et alors, tout le monde ici avait peur. Ou peut-être que Lori n'était pas atteinte par ce qui se passait, mais Luke lui, avait été pris au dépourvu et se devait d'agir dans la précipitation, chose qu'il détestait faire. Sans prendre le temps de pouvoir bien observer la scène, comprendre ce qui se passait, savoir où se trouvait réellement les ennemis, aider les gens dans le besoin, tuer des zombies, protéger la voiture, surveiller Lori et s'assurer qu'il ne lui arrive rien à cause de ces inconnus... Cela faisait énormément de choses à gérer en un temps très restreint, donc s'il devait en plus surveiller son langage, c'était trop lui demander. Luke voulait bien faire des efforts, mais s'il ne pouvait même plus s'exprimer librement dans une situation de crise... Alors quoi ? Il aurait dû aller le chercher par la main pour lui dire des petits mots d'réconfort ? Non, il était grand et pouvait se débrouiller tout seul. A son âge, Luke s'était très bien démerdé tout seul et si lui avait réussi, alors tout le monde le pouvait. Sous l'ordre de sa mère, le petit blond finit par s'exécuter, grimpant alors dans la voiture avant que Luke ne referme la portière derrière lui sans plus de courtoisie. Couvrant à nouveau Lori à sa demande, Luke restait concentré sur ses cibles en regardant les deux femmes s'approcher du véhicule.

En moins de deux, tous ce beau petit monde se retrouva l'cul dans la voiture et autant dire que les ennuis n'étaient pas prêt de se finir... « Tu n’as rien ?!?! Démarrez, vite ! » Fronçant les sourcils avant de rengainer son beretta, Luke repris place sur le siège conducteur avec précipitation. « T'es gentille, mais tu vas pas commencer à nous donner des ordres, ok ? » Dit-il à la blonde qui venait de prendre place à côté de son fils, la voix légèrement sèche avant d'enfoncer son pied sur l'accélérateur. Les premiers zombies qui étaient sur leurs talons ne tardèrent pas à se cogner sur la carrosserie tandis que les pneus crissaient bruyamment sur le goudron encore tiède pour s'élancer rapidement sur la route. Avec grande nervosité, Luke laissa ses doigts s'agiter de nouveau sur les appels de phares, donnant l'indication à la voiture arrêtée un peu plus loin devant eux de rependre la route le plus rapidement possible. Du moins il espérait que son code soit clair et au vu des appels frénétiques qu'il exécutait, Luke n'en doutait pas une seule seconde. D'autant plus qu'il ne comptait pas freiner, donc autant qu'ils se sortent les doigts du cul l'plus rapidement possible. Ils étaient encore loin du camp, mais ne devaient pas prendre le risque de les conduire jusqu'à leur portail. En répondant de la sorte à leurs nouveaux passagers, Luke n'avait pas voulu l'agresser ou lui manquer de respect, même si cela pouvait très clairement donner cette impression, il ne fallait juste pas oublier qui était venu en aide à qui ici. Ceux qui donnaient les ordres, ce n'était pas eux "les rescapés". Jetant un rapide coup d’œil dans le rétroviseur intérieur, son regard fut immédiatement attiré par le fusil de chasse qu'ils avaient toujours en leur possession. « Ok. Filez-nous vos armes maintenant. On vous les rendra plus tard. » Il est vrai qu'il aurait pu commencer par leur demander si tout allait bien, si tout le monde était là. Mais il fallait avant tout penser à leur propre sécurité, à Lori et lui. Viendra bien le moment des questions plus civilisées. Luke ne voulait pas finir avec un fusil sur la tempe et comptait bien sur Lori pour leur foutre un petit coup de pression s'ils refusaient de leur donner leurs armes. La coopération était la clé de toute bonne entente. Les yeux à nouveau fixés sur la route, Luke venu rapidement éteindre la musique qui tournait encore et qui lui donnait plus l'envie de tout casser qu'autre chose. Laissant ses doigts tremblants remuer doucement sur le volant, Luke finit par soupirer, faire retomber la pression qui l'avait vraiment pris au dépourvu. Un peu plus... Et il aurait écrasé un gamin... Putin, qu'il pouvait détester la voiture.

« Est-ce que ça va... ? Il y avait d'autres personnes avec vous ? » Dans sa question il était possible de comprendre qu'il était prêt à arrêter le véhicule pour aller les chercher si besoin. Ces deux survivants, ils n'avaient pas l'air menaçants, pas après les avoir un peu mieux observé. Mais les apparences étaient parfois trompeuses, souvent même. En fait, voir la femme étreindre son fils de la sorte le rendait triste et nostalgique. Mais il ne fallait pas non plus lui accorder n'importe quoi sous prétexte qu'elle défendait juste son enfant. Luke était bien placé pour savoir que les mères feraient n'importe quoi pour assurer la survie de leur progéniture... Comme se sacrifier, bêtement et inutilement.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 


Dernière édition par Luke Harrison le Lun 13 Juin - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar





× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie à l'Angels Camp avec Caïn

× Avant, j'étais : :
Employée dans un orphelinat

× Messages : :
866

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi (vava)/Solosand (Sign)

× Avatar : :
Kate Beckinsale

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Ju' ou Much ou le mix des deux

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Jeu 14 Avr - 19:35

Jump in the car, We're going in Wonderland

Préférer Luke au routier, ça n'a pas de prix.... Enfin...
La blonde ne tarda pas à coopérer… C’était pas plus mal. Même si Lori s’était amusée à pousser la chansonnette, il ne fallait pas perdre pour autant du temps. Elle tenait à ne pas se faire croquer les fesses aujourd’hui…

Elles entrèrent dans la voiture, Lori reprenait sa place à l’avant et la blonde se mit à brailler. Sa réaction était certes appropriée, mais ça ne sonnait pas très bien à l’oreille de la brune. Cela n’avait apparemment pas plu à Luke lorsque celui –ci grogna à son tour. Lori posa une main sur son épaule, non pas pour le contredire, mais pour lui montrer à la fois son appui et le calmer.

Son regard se posa dans celui de l’adolescent, elle murmura un « désolée » accompagné d’un « merci ». Luke ronchonnera peut-être pour ça, c’est un ado’, mais elle tenait à le lui dire et s’entretiendrait surement avec lui une fois l’expédition terminée. Il avait beau avoir 16 ans, il avait atteint une maturité exemplaire et Lori tenait à ce morveux. Elle ne voulait pas d’une engueulade qui pourrait vite dégénérée dans un compartiment aussi petit, elle prit le relais, quand Luke reprit la route.


- Ne me le brusquez pas s’il vous plaît, il a pas mal donné jusque-là, je pense qu’il serait préférable de ne pas lui hurler des ordres. [color=#666666]dit-elle avec un sourire rassurant à l’intention de leurs invités. - Non pas que je ne comprends pas ce que vous ressentez, mais on sait ce qu’on fait.

Lori ne voulait en aucun cas apeurer les nouveaux réfugiés ni les mécontenter. Ce dont elle avait besoin c’est d’un peu de calme, assez pour présenter les choses de manières posées et plus calmes. Par contre, si la maman blonde se montrait plus de réticence et de folie soudaine…. Lori risquait de s’énerver. Elle détestait ça, car Luke montrerait sans doute moins de pitié qu’elle au vue de son histoire… Elle pouvait se tromper, il se montrait souvent imprévisible. Là dans sa colère, elle avait décelé un instinct protecteur qu’elle avait apprécié, touché.

Luke parla des armes et consciente qu’il devait se concentrer sur la route ainsi que sur le convoi, elle prit la main, laissant un dernier regard aux rôdeurs affamés insatisfaits de leur chasse.


- Nous sommes un groupe d’expédition d’un camp. Mais nous avons quelques règles et si vous souhaitez faire un peu de route avec nous, il nous faudrait vos armes. Vous êtes secoués, je comprends, réticents pourquoi pas. Mais pendant ce trajet jusqu’à notre arrivée dans les murs, nous allons vous protéger. Pour votre sécurité et la nôtre, on préfère vous les enlever. Cela vous soulagera surement de vous poser…

Lori parlait d’un ton calme et compatissant. Le petit avait un air de glaçon endeuillé, ou bien d’un glaçon tout court. Elle prit une barre chocolatée dans son sac et une petite bouteille d’eau qu’elle donnait au jeune garçon.

- Vous allez pouvoir vous reposer. J’ai besoin, nous avons besoin que vous nous aidiez pour que ce soit le cas. Laissez-vous porter pour une fois. On ne vous demande pas de baisser la garde, mais juste nous laisser vous protéger le temps du trajet. Vous ferez ce que vous voulez par la suite. Une fois que tout le monde sera en sécurité

Lori ne laissait pas transparaître le doute sur la sécurité du camp. Il l’était sécurisé, en béton, mais elle ne croyait pas à l’éternité de l’endroit. Elle tendit une seconde barre au fruit cette fois à la mère en souriant. Elle en proposa ensuite une à Luke par politesse, à lui d’accepter ou non.

- Si vous souhaitez rester, il faudra juste s’entretenir avec la personne en charge et vous installer par la suite. Vous n’êtes en aucun cas obligés de rester, certains font étapes chez nous le temps de se ressourcer et de repartir en quête d’un quelconque but ou d’un proche.

La brune n’avait pas de but précis, peut être juste une étape comme la zone 51… Attendre qu’elle tombe et recommencer… seule… retrouver quelques proches, connaissances, les perdre à nouveaux. Un cycle, une roue, un éternel recommencement

acidbrain


_________________
In a lust for life,
« in a lust for life,
Keeps us alive, keeps us alive » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Mar 19 Avr - 11:11

Jump in the car, We're going in Wonderland


Leanne & Luke & Lori

Elle tenait fermement Ethan dans ses bras. Le jeune garçon avait instinctivement blottit sa tête contre sa mère qui, elle, regardait par la fenêtre de la voiture le danger menacer encore et encore. Les portières avaient toutes claquées, il n’y avait plus qu’à démarrer, mais visiblement, le conseiller sur un ton pressé ne plaisait pas au conducteur du véhicule qui prit soin, avant toute chose, de lui répliquer qu’il n’avait pas d’ordre à recevoir et surtout pas d’elle. Et pourtant, il pressa violemment son pied sur l’accélérateur. Leanne resserra un peu plus son emprise sur son fils et leur embarcation reprit la route avec violence, les projetant solidement contre la banquette arrière. Ils s’éloignèrent de ceux qui aurait pu être le lieu de leur mort et Leanne jeta un coup d’œil rapide par la vitre arrière tandis que la femme qui se trouvait avec le jeune garçon reprenait également la parole, conseillant à la jeune mère encore paniquée de ne pas chercher à donner des ordres et de ne pas chercher à énervé ce jeune homme. Ils savaient ce qu’ils faisaient. La blonde lui jeta un regard de biais avant de reprendre sa respiration, se rendant compte qu’elle s’était mise en apnée depuis sa montée dans la voiture.

Elle reporta alors son attention sur son fils. Son regard dans le vague ne promettait rien de bon. Et Jayden qui n’était jamais là quand il le fallait… «  Ethan ? Ethan, chéri, regarde moi… » Celui qui aurait pu être un jeune adolescent dans une vie normale regarda sa mère avec des yeux ronds. Elle se mit alors à le regarder avec un léger sourire, reprenant sa respiration. « Nous sommes en… Sécurité. Tout va bien… » Il cilla plusieurs fois des yeux avant de hocher la tête et de lâcher un grand soupir de soulagement. Il était épuisé, Leanne n’avait pas besoin de l’entendre pour le comprendre. Ils avaient passé un bon temps de la journée à courir et se battre et maintenant, il avait manqué de mourir par deux fois en l’espace de très peu de temps. Elle lui sourit avec douceur avant de l’aider à enlever son sac à dos. « Attache ta ceinture. » Non pas qu’elle n’avait pas confiance en son conducteur, mais on ne savait jamais trop ce qui pouvait arriver et une sécurité de ce type était toujours un bonus supplémentaire dans la survie.

Le jeune garçon qui se trouvait au volant reprit alors la parole sur le même ton un peu sec que précédemment et abordant un sujet un peu délicat. Les armes. Il voulait qu’ils leur donnent leurs armes. Leanne braqua la tête, les yeux plissés. L’avocate d’autrefois n’aimait pas beaucoup cela, d’autant plus que la dernière fois que des hommes avaient agi de la sorte avec eux, cela ne s’était pas forcément bien terminé. Sa respiration se fit plus forte, plus profonde, essayant d’analyser la situation. A ses côtés, elle avait sentit le petit blond se raidir également, refermant sa prise sur le fusil. La jeune femme présente avec lui prit alors le relai, se tournant clairement vers les passagers qui se trouvaient à l’arrière. Et elle prit le temps d’expliquer quelques choses. Ils étaient un groupe en expédition. Ce fut à cet instant que Leanne remarqua la voiture qui se trouvait un peu plus loin devant. Visiblement, elle ne mentait pas. Elle leur expliqua alors le fonctionnement de la chose. Ils prenaient les armes mais leur rendraient plus tard. Pour le moment, ils devraient simplement se laisser aller, se poser doucement. Les sourcils de la blonde se froncèrent et elle commença à s’interroger.

La brune eut alors un geste que Leanne n’aurait pu soupçonner. Elle avait observé Ethan et venait de lui tendre ce qui devait être une barre de céréales. Le garçon regarda l’objet, la jeune femme, puis tourna un regard inquisiteur vers sa mère qui hocha la tête. Visiblement, tous les hommes de ce monde n’étaient pas mauvais. Ethan essaya de déballer son précieux sésame avant de grimacer. D’un coup d’œil, Leanne put constater que les mains de son fils étaient éraflées. Certainement sa chute sur le macadam. Puis, baissant les yeux, elle constata que le jean du blondinet était aussi déchiré. C’était de la petite casse, mais c’était de la casse quand même, et ce n’était pas recommandé dans leur monde et leur situation. Elle aida son fils à déballer son petit bonheur du moment et elle fit de même avec la bouteille d’eau. Ethan retrouva alors le sourire, écoutant pourtant ce que la jeune femme avait également à leur dire.

Visiblement, ce n’était pas la première fois qu’ils faisaient ça et ils avaient besoin d’avoir confiance en ces étrangers. Mais il était toujours plus dur pour ceux que l’on privait d’un atout de céder et d’accorder également cette confiance. Même s’il s’agissait de se faire porter par d’autres qui le leur proposer. Le choix restait cornélien. En même temps, si elle n’acceptait pas leurs conditions, la probabilité qu’ils les laissent sur le bord de la route était assez grande et, vu l’état dans lequel ils étaient tous les deux, il n’y avait pas à dire, ils n’iraient pas loin. A contrario, lorsqu’elle observa plus attentivement les deux inconnus qui leur avaient sauvé la vie, elle constata qu’ils semblaient bien portant et même… Propres ? La chose la dérouta, elle qui devait ressembler à une véritable sauvageonne, tel Victor l’enfant sauvage.

La brune lui tendit également une barre de céréales et la jeune mère s’en saisit avec un certain soulagement. Elle la posa à ses côtés, écoutant avec attention la fin du discours de l’autre femme. C’était la première fois que l’on pouvait leur proposer de ne faire qu’étape chez eux, dans leur refuge. D’ordinaire, c’était soit vous vous intégrez chez nous et vous vivez en harmonie avec nous, soit vous ne venez pas. Rares étaient les lieux de ce genre. Elle baissa le regard vers le fusil, écoutant la fin du discours de la brune. La recherche d’un proche. Même Ethan réagit à cette phrase et Leanne déglutit avec difficulté. Elle commençait à se faire une raison sur la disparition de son époux et de sa fille. Elle commençait à penser qu’ils étaient morts et qu’il n’y aurait, de la famille Wayne, qu’elle et son fils. Et pourtant, d’un autre côté, elle ne pouvait s’empêcher de croire que c’était certainement la même chose que devait ressentir Jayden en ce moment, où qu’il soit. Elle poussa un soupir, avant d’ouvrir le fusil de chasse et d’ôter les deux cartouches qui se trouvaient dedans, le tendant ensuite à la brune. Tendant une main vers son fils, elle dégaina son propre couteau et récupéra celui du jeune garçon avant de les donner à la brune. Puis, elle sortit le Revolver de sa ceinture et retira le chargeur d’un geste précis, le glissant également dans son sac et tendant l’arme à la brune. Cependant, au lieu de simplement lui donner, elle retint sa prise quelques instants et s’approcha d’elle. « Si quelque chose arrive à mon fils… » Plus un avertissement qu’une menace, elle montrait cependant la détermination de la lionne protectrice qui vivait en elle et qui était prête à bondir pour protéger sa progéniture.

Elle relâcha l’arme et se laissa aller contre la banquette, se saisissant de la barre de céréales. Elle croqua une fois dedans et avala sa bouchée avant de simplement dire. « Merci. » La reconnaissance était une chose rare en ce monde qui partait en vrille et pourtant, c’était une valeur que Leanne avait apprise dès son plus jeune âge et l’une de celle qui lui tenait toujours à cœur. Elle soupira de nouveau avant de faire passer son regard du conducteur à sa passagère. « Vraiment, merci… Nous n’aurions pas pu aller beaucoup plus loin je pense… » Le jeune conducteur eut alors une question pour ses deux passagers. Leanne y répondit en hochant la tête par signe de dénégation. « Non. Il n’y a que nous. Il n’y a toujours eu que nous. » Elle adressa un sourire complice à son fils qui lui tendit la bouteille d’eau avec laquelle Leanne put se désaltérer. « Je m’appelle Ethan. Et c’est ma maman, Leanne. On cherche mon père et ma sœur depuis le début, même si on ne sait pas où ils sont. » La jeune mère sourit différemment et ébouriffa les cheveux de son fils avec affection. Elle reprit la parole à son tour. « Nous étions à LA quand tout a commencé. Mon mari était parti avec notre petite fille sur San Fransisco. » Voilà, en bref, l’histoire de Leanne et Ethan Wayne. Elle n’aimait pas en dire trop sur elle-même dans un premier contact mais s’en était remis au ressenti de son fils qui avait souhaité le faire. Généralement, le petit garçon ne se trompait pas dans les relations humaines et la confiance qu’il semblait avoir en eux réconforta la mère. Il toussota légèrement avant de questionner davantage la brune que le conducteur. « Euh… Madame ? Je pourrais me laver les mains quand on sera là bas ? Ca pique un peu pour l’instant… » Leanne sourit légèrement en coin devant l’éducation de son fils qui se faisait malgré tout ressentir. Il en était presque charmant. Pour l’heure, elle regarda par la fenêtre, les arbres qui passaient à vivre allure. Le danger semblait passé, mais pour combien de temps ?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2609

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Lun 13 Juin - 18:44



Jump in the car, We're going in Wonderland ♪
NEAR ANGELS CAMP, CALIFORNIA. JUILLET 2016. Stayin' Alive

Lorsque la main de Lori se posa sur son épaule, Luke se crispa légèrement pour reporter son regard inquiet sur sa coéquipière et le simple fait d'échanger avec elle un court contact visuel eu le mérite de le détendre. Elle s'excusait, puis le remerciait. Luke ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais se contenta de lui lancer un dernier regard complice avant de laisser filer toute son attention sur la route. Il était hors de question de se faire prendre par surprise une seconde fois. Il laissa donc Lori gérer leurs nouveaux invités et si le fait de l'entendre parler de leur camp avec une aussi grande facilité lui fit légèrement froncer les sourcils, Luke préféra garder le silence. A dire vrai, il n'aimait pas informer des inconnus de leurs situations, mais Lori savait sans doute ce qu'elle faisait. Après la zone 51, beaucoup de choses avaient changé pour le brun. Accepter des survivants au sien de leur communauté était à double tranchant et nul doute qu'à force d'accepter des gens de "passages", les choses allaient un jour ou l'autre finir par leur échapper. Plus ils étaient nombreux à savoir l'emplacement exact d'Angels Camp, plus il sera facile pour des gens jaloux et malintentionnés de se l’approprier par la force. Il fallait donc rester sur ses gardes et surtout la jouer fine. Préférant donc baisser très légèrement les yeux qu'adresser un regard peu confiant à Lori, Luke se contenta de se gratter nerveusement l'une de ses joues avant de reposer ses deux mains sur le volant. Il n'approuvait pas de balancer ces informations à des inconnus sans même avoir pris le temps d'en apprendre plus sur leur cas. Qui ils étaient, comment avaient-ils survécu jusque là ? Combien de personne avaient-ils tué et dans quel situation ?

Extirpé de ses réflexions silencieuses par Lori qui lui tendait de la nourriture, Luke hésita un court instant voyant bien que les maigres ressources qu'ils avaient emmené avec eux se faisaient dévorer par leurs deux rescapés assit sur la banquette arrière. « Ouvre la. On partage. » lui murmura-t-il faiblement accompagnant ses dires d'un petit mouvement de main pour montrer son désintérêt complet à consommer à lui seul toute une barre de céréale. « Vraiment, merci… Nous n’aurions pas pu aller beaucoup plus loin je pense… » « Y a pas de quoi. On passait par là de toute manière. Faut croire que c'était pas encore votre jour... Vous aurez le temps de nous rendre la pareille, j'en suis sûr. Après tout, le nombre fait la force... » Avoua-t-il à demi-voix comme une fatalité qu'il n'acceptait pas réellement. Entendre le plus jeune parler de sa famille portée disparue le laissa de marbre et au vu du sourire significatif que sa mère arbora à cette phrase, Luke n'en fut que plus désolé pour eux. Parce qu'il savait bien ce que cela sous-entendait... « Ils sont peut-être au camp... Pas mal de survivants sont arrivés ces derniers temps. Ça reste un des meilleurs moyens pour retrouver quelqu'un. De s'arrêter dans un camp sécurisé j'entends. C'est pas en courant au hasard de la forêt qu'on a des chances de recroiser un être cher. » Même si ça avait été le cas pour lui et Nikolaï... Ce genre de choses n'arrivaient généralement pas. « Y plus de chance de tomber sur un groupe de cannibales qu'autre chose en ce moment... Mais je suppose que vous êtes au courant... ? » Demanda-t-il d'un air à la fois grave et intéressé, observant la femme dans le rétroviseur intérieur comme pour pouvoir analyser sa réaction. Des cannibales, il y en avait de toute sorte, des femmes, des hommes, des enfants... Leurs têtes ne lui disaient rien donc Luke en conclut rapidement qu'ils ne faisaient pas partie de ceux qui avaient enfermé les survivants dans ces cages. Malheureusement, il ne s'agissait pas des seuls cannibales du coin... « Nous ne sommes pas comme ça. » Finit-il par ajouter, ne souhaitant pas la laisser supposer qu'eux mêmes recouraient à ce genre de méthode pour survivre. « Et... Comment ils s’appellent vos proches, peut-être qu'on les connaît ? » Demanda-t-il tout simplement pour revenir sur un thème un peu plus joyeux que le précédent, tournant la tête vers Lori d'un petit haussement d'épaule sans même laisser transparaître une seule seconde la possibilité qu'ils pourraient être morts. Personne n'avait besoin de ça et encore moins que des étrangers se mêlent de la mort tragique d'un mari et d'un père. L'espoir, c'était tout ce qu'il leur restait aujourd'hui et Luke ne serait pas celui qui leur arracherait ça. Peut-être ne s'était-il pas montré sous son meilleur jour lors des premières minutes, mais la tension qui l'habitait retombait peu à peu et lui permettait d'être un peu moins à cran. « Luke. Je viens de Redmond, j'avais également de la famille en Californie. Et la gentille personne qui vous a sauvé c'est Lori, qui vient de...» Laissant sa phrase en suspend, Luke se rendait compte qu'il l'ignorait un tas de choses sur Lori. Ou peut-être l'avait-il entendu une fois à la zone 51... ? Oui. Ils s'étaient indéniablement rapprochés depuis leurs retrouvailles à Angels Camp, mais cela n'avait pas suffit à se qu'ils se confient l'un à l'autre dans les moindres détails de leur vie. Retournant sa tête vers Lori, Luke resta une petite seconde silencieux avant de reporter son attention sur la route «...L'Utah. » finit-il par lâcher un sourire satisfait aux lèvres, étant quasiment sûr de ce qu'il avançait. Faire travailler sa mémoire était bon et lui apportait une certaine joie qu'il s'empressa de récompenser en portant son morceau de barre aux céréales à ses dents. « Vous pourrez vous laver tout court. Puis on a une pseudo-infirmerie. Va falloir y passer obligatoirement en arrivant, pour... Vérifier que tout va bien. » Se permit-il de répondre plus de façon globale qu'à l'enfant même, qui devait sans doute parler de ses petites blessures. Le protocole habituel. Luke n'en revenait pas de parler ainsi et d'être aussi enclin à respecter les règles du camp. Lui qui avait toujours été le premier à vouloir les transgresser... Voilà qu'il était à peine âgé de 16ans qu'il se comportait déjà comme un vieux aigri... Quelle tristesse. D'un soupire, Luke tenta de se détendre, se forcer à baisser cette garde qui l'empêchait de s'ouvrir totalement à la discussion. « Y aura sûrement de quoi vous soigner là-bas. On vous passera aussi quelques nouveaux vêtements, y a pas à s'en faire pour ça... »

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar





× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie à l'Angels Camp avec Caïn

× Avant, j'étais : :
Employée dans un orphelinat

× Messages : :
866

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi (vava)/Solosand (Sign)

× Avatar : :
Kate Beckinsale

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Ju' ou Much ou le mix des deux

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Jeu 16 Juin - 14:21

Jump in the car, We're going in Wonderland

Préférer Luke au routier, ça n'a pas de prix.... Enfin...
Après un regard complice avec Luke, Lori s'accordait du temps pour leurs invités. Elle leur déballait un peu beaucoup, c'est vrai... Mais que pouvaient ils faire pour l'instant ? Ils étaient à présent vulnérables sans leurs armes. Luke et elle avaient donc un certain avantage. La brune s'accordait un moment de détente et de discussion. Cela changeait des gens habituels.

Elle attrapait les armes et les mettait de côté.


- On ne fera rien à votre fils je vous le garantis... dit-elle avec un sourire faiblard. Son échec à elle lui apparaissait devant les yeux un instant sous les traits de l'enfant assis sur la banquette arrière du 4x4... Lucian... Puis reprenant du peps elle reprit - Enchantée Ethan, et bien j'espère qu'on pourra vous aider à les retrouver. Si vous avez les prénoms... on pourrait commencer par ça

Lori regarda la route et coupait la barre de céréale en deux pour la partager avec Luke. Elle prit son morceau et tendait l'autre à l'ado'. Ils parlaient de villes et d'états d'origines. Elle sourit à son jeune coéquipier. Il est vrai qu'ils n'avaient pas réellement parlé de leur passé. Ils avaient parlé... Pas assez. Il y avait encore un peu de barrière encore fallait il encore oser les franchir. Elle ajoutait


- Salt Lake City. Je bossais dans un orphelinat

Le passé... Le passé. Il y avait maintenant un lot d'orphelin, de veufs, veuves, de morts... Si peu de vivant et pourtant ils trouvaient encore le moyen de se taper dessus, de se faire du mal, de se manger.... Le monde s'était clairement cassé la gueule. Car en plus, de toute cette merde, il y avait ces morts qui ne meurent pas... Le bouton c'est de viser la tête. Qui l'aurait cru.

- Vous trouverez ce qu'il faut pour vous nettoyer, vous changer, manger. Soigner les bobos dit la brune en souriant gaiement

- D'autres enfants sont là également.

Les enfants avaient toujours été une pièce maîtresse de sa vie. Bien qu'elle n'en aie pas eu à elle... Elle a toujours tout donné pour ceux qui n'avaient pas de maman. Cela changera peut être. Mais les gamins... Toujours les plus vulnérables, les plus touchés par les horreurs du monde.

acidbrain


_________________
In a lust for life,
« in a lust for life,
Keeps us alive, keeps us alive » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke Ven 23 Sep - 10:34

Jump in the car, We're going in Wonderland


Leanne & Luke & Lori

L’autre femme lui promit sans tarder que rien ne serait fait à Ethan et, sans qu’elle ne puisse réellement expliquer pourquoi, Leanne la crut. Il y eut d’ailleurs un léger instant de trouble où la brune posa son regard sur le jeune garçonnet encore terrifié par ce qu’il venait de se passer et qui l’observait à son tour avec des yeux ronds. La jeune mère se recala à l’arrière de la voiture, saisissant son fils par les épaules et posant un doux baiser sur son front. Ce fut le jeune garçon qui conduisait qui répondit lorsque qu’elle finit par les remercier, apercevant enfin la chance qu’ils avaient eut de tomber sur de tels survivants qui étaient venus à leur secours alors qu’ils aurait tout simplement pu écraser Ethan et laisser la jeune femme là, sur le bord de la route, à se faire dévorer par ces monstres affamés. Une phrase lui resta en mémoire. Le nombre fait la force. Mais aussi la faiblesse. Elle ne pouvait s’empêcher de raisonner de la sorte, surtout lorsqu’elle avait vécu divers massacres dans les camps où elle pensait qu’ils avaient trouvé leur place. Non, la mort arrive toujours et en emporte toujours le plus possible. C’était ainsi.

Le fils de Leanne reprit la parole, prenant alors soin de les présenter tous deux de cet air candide qu’il avait encore, malgré ses onze ans et toute cette vie de cavale et d’horreur. La blonde sourit doucement devant la confiance que semblait accorder le garçonnet à ces deux inconnus. Et alors, l’espoir. Le regard d’Ethan s’agrandit quand les deux membres du véhicule envisagèrent la possibilité qu’ils se trouvaient tous deux au camp où on les emmenait. Il regarda sa mère avec plein d’espoir, de désir, mais Leanne coupa court à la chose, répondant d’abord à la phrase du jeune homme. « Oui, on connait ce cas de figure. On s’est déjà fait attraper par ce genre d’individus avant de réussir grâce à je ne sais quel miracle à nous en tirer, ainsi que l’aide d’une autre jeune femme que nous avons perdu de vue, entre temps… » Elle frissonna en repensant à cela, avant de prendre la main de son fils dans la sienne.

Les présentations s’effectuèrent alors dans l’autre sens. Le jeune homme s’appelait Luke. Leanne était incapable de lui donner un âge et pourtant, elle le savait très jeune, peut-êter même ayant tout juste le doit légal de conduire cette voiture. Mais à quoi pouvaient bien servir les droits dans un monde tel que celui-là ? Il venait de Redmond. Leanne ne connaissait pas du tout ce coin des États-Unis, mais il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que ce jeune homme avait parcouru des milliers de kilomètres pour finir ici. Elle sourit avec la douceur maternelle qui lui était propre, couvant presque du regard ce survivant qui s’était battu pour en arriver là et elle n’osa même pas demander ce qu’il pouvait être arrivé à sa famille. L’idée de simplement réveiller un deuil n’était pas une chose qu’elle aurait pu se pardonner aisément. Puis, il présenta la jeune femme brune qui se tenait sur le siège passager. Lori, de l’Utah. Ils venaient de coins diamétralement opposés et c’était presque amusant de les voir tous deux, ici, en Californie. La jeune femme compléta les dires de Luke, soulignant qu’elle venait de Salt Lake City où elle travaillait dans un orphelinat. Peut-être était-ce pour cela que Leanne avait rapidement finit par comprendre qu’aucun mal ne serait fait à son précieux fils. « Encore merci à vous deux. Et enchantée de vous rencontrer. »

Luke finit par répondre à la demande précédente d’Ethan concernant le lavage de mains. Lori compléta ce qu’il disait. De quoi se laver, se soigner. La jeune mère poussa un soupir de soulagement. C’était plus qu’elle n’avait pu espérer depuis le début de cette galère mondiale. Elle observa rapidement les mains d’Ethan mais su d’entrée de jeu qu’il ne s’agissait que de quelques écorchures qu’il faudrait simplement nettoyer pour éviter qu’elles ne s’infectent. « Vous êtes adorables, vraiment. Peu de gens feraient cela… Je trouverais le moyen de vous remercier, je vous l’assure. Autrefois, j’étais avocate et je sais bien que dans un monde tel que celui-là, cela n’a que peu d’importance, mais je sais toujours me servir de mes dix doigts et je vous rendrais cela du mieux que je le pourrais. » Elle eut un sourire sincère et espérait réellement pouvoir mettre la main à la pâte pour aider à son tour ceux qui avaient su lui tendre la main, espérant toujours ne pas se tromper en étant emmenée de la sorte.

C’est alors qu’Ethan s’époumona presque, lui qui trépignait d’impatience sur son siège depuis un bon moment maintenant. « Mon papa, c’est Jayden. Jayden Wayne. Et ma sœur, c’est Parker. Vous les avez vu ? Hein ? Dites ? Ils sont chez vous ??? » Leanne ne dit rien, mais sa gorge se serra. Voilà plus de trois ans qu’ils sillonnaient les routes en espérant avoir un signe de vie de leurs proches, sans que cela ne soit concluant. Elle avait le sentiment qu’ils approchaient de ce but et pourtant, elle avait toujours autant peur de cette réponse. Qui sait, on pourrait autant lui apprendre qu’ils se trouvaient en sécurité tout comme ils pouvaient avoir été tués devant d’autres survivants. La main qui détenait celle de son fils resserra doucement son emprise, comme pour se donner un peu plus de force.
crackle bones


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke

Revenir en haut Aller en bas

Jump in the car, we're going in Wonderland ◘ Lori & Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-