We are a family [Faith]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

We are a family [Faith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Pasadena, Californie avec Luke et Tommy

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
803

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: We are a family [Faith] Mer 9 Mar - 20:03

C’est le sac chargé plein de provisions que je revenais vers la petite maison que nous logions momentanément. J’avais eu énormément de chance, le quartier ne devait pas avoir été énormément pillé car j’ai pu y trouver de nombreuses conserves et autres objets utiles. J’avais simplement dû m’éloigner un peu mais du coup, j’étais partie seul une bonne partie de l’après-midi. J’étais maintenant heureux de pouvoir rentrer montrer mes trouvailles à mon groupe. Nous allions avoir un bon repas pour le soir. C’était vachement cool. Cela me faisait vraiment plaisir de pouvoir rentrer le sourire au lèvre, content de retrouver des personnes que j’aime et avec qui je me sens en sécurité. Non pas car ce sont des surhommes, non pas car ce sont les meilleurs survivants, non pas car ils me protégeaient mais simplement car j’avais confiance en eux. Après Ellie, j’avais eu du mal à pouvoir refaire confiance à quelqu’un au point de me reposer sur mes deux oreilles. Ce con m’avait brisé mentalement, me faisant presque perdre foi aux autres mais heureusement ma route avait croisé celle de Nael même si nous avions failli mourir. Chacun de ses gens avaient rapidement prit une place importante dans mon cœur et comptait pour moi. Je savais que pour les protéger, je serais prêt à tout, je savais que pour eux je n’aurais pas peur et que pour eux je pourrais tuer. Nael était devenu un ami et un modèle pour moi, Faith comme une seconde maman et Clarke une confidente dont j’avais besoin depuis temps de temps. Enfin je me sentais revivre, enfin je me sentais humain, enfin je parvenais à tisser des liens solides avec d’autres survivants. Nous étions un peu devenus comme une famille, nous nous battions les uns pour les autres et peu à peu, ils arrivaient à faire disparaitre la peine de ma véritable famille, de la mort d’Aidan et de celle de Luke, ne sachant pas qu’il était encore en vie. D’avoir fui pour sauver ma peau et laissé mon père et mon petit frère que je rêvais de revoir. Mais là encore, je ne savais pas qu’Enzo était décédé.
C’était donc tout sourire que j’avais rejoint notre petite maison d’infortune que nous quitterions sans doute d’ici quelques jours. Elle me rappelait un peu celle que j’avais avant que cette foutue apocalypse ne démarre, lorsque je pouvais encore passer des journées entières dans ma chambre à jouer aux jeux-vidéos ou encore trainer dans la rue pour malmener des plus faibles que moi avec ma bande. J’étais clairement un crétin d’adolescent. Au moins j’avais changé, j’avais muri. Je n’avais plus treize ans et je n’étais plus un petit faiblard. Je ne craignais maintenant plus les rôdeurs, au contraire maintenant j’avais même tendance à ne jamais les éviter pour achever leur misérable vie de revenant avant qu’ils ne mangent quelqu’un. Je les détestais et je ne réfléchissais pas, lorsque j’avais la possibilité de leur enfoncé mon couteau dans le crâne, je le faisais. Eux n’hésiteraient pas à essayer de se nourrir de ma chair. C’est pour cela que je me faisais souvent blâmer par Nael mais surtout par Faith qui avait tendance à me reprocher mon attitude irresponsable. Elle me disait souvent que maintenant je n’étais plus seul et que je devais être prudent pour ne pas mettre tout le groupe en danger. Je savais très bien que la pauvre se faisait régulièrement des sangs d’encre pour moi. Je crois même que je n’avais prévenu personne avant de partir en exploration mais au fond, tant que je rentrais c’était l’essentiel. Je ne croisais ni Nael, ni Clarke mais Faith qui trainait au sein de la maison. « Coucou ! » la saluais-je pour débuter la conversation un grand sourire aux lèvres. Je posais mon sac sur l’un des plans de travail de la cuisine abandonné qui aurait pourtant fait rêver plus d’une personne aimant cuisiner avant de sortir mes trouvailles. « J’ai trouvé pas mal de truc aujourd’hui ! Et y’en avait encore je pense que j’y retournais demain ! » Je lui montrais un peu mes trucs sans vraiment lui laisser en placer une avant d’ajouter. « En plus j’ai pas croisé trop de rôdeurs ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: We are a family [Faith] Dim 17 Avr - 17:19

We are a family
Nikolaï & Faith
Depuis la dissolution de la zone, j'évolue au sein de ce groupe étrange et étonnamment soudé malgré toutes nos divergences. Quelqu'un disait une fois qu'il suffit d'être deux pour former un groupe. Et malgré tout ce que nous avons traversé, nous sommes parvenus à cohabiter à quatre, dans cette voiture parfois trop petite pour nos egos. Je ne le dirai pas à haute voix (je suis bien trop orgueilleuse pour l'avouer !), mais ces trois-là incarnent désormais ceux pour qui je serais prête à me battre ; ceux que je suis prête à protéger. L'inverse absolu du prototype de la famille américaine modèle....voilà ce que nous sommes.

Je fais les cent pas dans la petite baraque, tendue au possible. Nikolaï est aux abonnés absents, et je suis seule, avec pour simple compagnie celle de ma Sig Sauer. Cela me fout en rogne, mais je reste sur place, en sécurité. Si je pars, on pourrait en perdre notre planque ; ne pas se retrouver les uns les autres ou bêtement se faire avoir pas des rôdeurs. Je me promets intérieurement de recadrer sévère Naël, parce que si Niko’ est parti seul à l’aventure, c’est clairement la faute du seul mec qu’il a pour modèle. Et quel mec... Je rage. Et si c’était humainement possible, je pense que l’on verrait de la fumée noire sortir de ma tête. Au bout d’un moment, je le vois qui rentre dans la maison. « Coucou ! » Coucou ?! Il se fout de ma gueule ? Je serre les poings, sans trop savoir ce qui m’énerve le plus. Que je me sois autant inquiétée pour lui ou bien qu’il soit là, comme une fleur, comme s’il était allé s’acheter des chewing-gums à la station service du coin. Je le fixe avec de grands yeux sans pouvoir me mettre à lui hurler dessus parce qu’il enchaîne directement (et aussi parce que mes plus grandes crises sont strictement réservées à Naël). « J’ai trouvé pas mal de truc aujourd’hui ! Et y’en avait encore je pense que j’y retournais demain ! ... En plus j’ai pas croisé trop de rôdeurs ! » « T’es pas sérieux ?! » Je mords ma lèvre. Incapable de rester calme mais d’un autre côté incapable de lui sauter aussi fort à la gorge qu’avec notre cher coéquipier. Ce n’est qu’un ado, après tout. C’est ce que j’essaie de me dire, pour me calmer. Qu’il ne réalise pas. Que c’est nous qui sommes responsables d’eux ; pas l’inverse. Même si c’est pas ce à quoi je pensais que ma vie ressemblerait à même pas trente ans. « Putain mais Nikolaï tu as idée à quel point c’est dangereux ce que tu viens de faire là ??? Imagine que tu étais tombé sur des rôdeurs qui t’encerclent ? Ou des survivants mal intentionnés ? Ou bien encore tu aurais pu te blesser ! Et seul, dans la nature, comme ça ... on t’aurait pas retrouvé !!! C’est déjà suffisant d’avoir un irresponsable suicidaire dans la clique tu trouves pas ? » Je fais une petite pause pour regarder ce qu’il a ramené, mais reprends rapidement, ne désirant pas qu’il s’en tire comme ça. « ‘Faut pas que tu sortes seul comme ça ! Je veux dire .... il faut apprendre à compter sur les autres mais aussi penser un peu à eux !! » Oui ... venant de moi c’est clairement gonflé. Mais je me suis inquiétée, que voulez-vous que je vous dise ??



electric bird.

 
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Pasadena, Californie avec Luke et Tommy

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
803

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are a family [Faith] Mer 1 Juin - 18:38

Je ne pensais pas un jour que je me retrouverais avec des gens pour qui je pourrais compter vraiment, dans un groupe qui se soucierait vraiment de moi.  Je n’étais plus habitué à la bonté humaine, pas après tout ce temps en compagnie de cet homme qui ne me prenait que comme son petit objet. J’avais perdu l’estime de moi et ne croyait plus en la possibilité qu’un jour je pourrais m’attacher à des gens et pouvoir leur faire confiance. La vérité c’est que je les aimais, Nael était devenu mon modèle, Faith comme une maman et Clarke la confidente dont j’avais besoin depuis longtemps. Chacun à leur façon comblait un vide en moi, diminuant ces peines que je gardais en moi. C’est pourquoi je me battais constamment pour chercher des ressources, piller des maisons et faire de petites expéditions pour ramener de la nourriture. Je me foutais du danger, des risques que je prenais, j’étais de toute façon quelqu’un qui ne craignait pas le danger et qui avait tout perdu alors à quoi bon. Je savais aussi que cela ne plaisait pas forcément à tout le monde que parte dans des aventures folles mais je n’en faisais qu’à ma tête. J’agissais à l’instinct. Je le faisais pour eux.

Je ne m’attendais cependant pas à ce que Faith ce soit fait un tel sang d’encre, je n’en avais aucune conscience. Je n’avais pas la sensation d’être partie depuis si longtemps et je ne pensais pas avoir pris de risque aujourd’hui. A mes yeux, tuer un ou deux rôdeurs ne représentait aucun danger, ce n’était pas comme si j’allais directement m’en prendre à une horde. Je n’étais pas assez idiot pour faire quelque chose d’aussi dangereux. J’étais donc rentrer dans notre abri de fortune les sacs chargés de ressources avant de l’apercevoir et de la saluer. J’étais content de la voir et tellement fier de mes trouvailles que je me sentais impatient de lui dire et de lui montrer car cela nous donnerait plusieurs repas. J’enchainais alors immédiatement avec impatient que j’avais trouvé pas mal de truc et que je pensais y retourner le lendemain. Je n’avais pas croisé tellement de rôdeur ce qui n’était pas mal et qui était pour la rassurer mais sa réponse m’étonna. Pourquoi me demandait-elle si je n’étais pas sérieux ? Je ne comprenais pas, levant les sourcils sous l’étonnement… « Bah… Pourquoi ? » demandais-je totalement incrédule face à sa réaction. Elle semblait totalement énervé contre moi sans que je n’en comprenne les raisons. J’étais certes parti seul mais ce n’était pas la première fois que je le faisais et je n’avais rien fait de dangereux à mes yeux. Elle déballait alors tous ce qu’elle avait sur le cœur, que je venais de faire quelque chose de dangereux, que j’aurais pu tomber sur des rôdeurs ou des survivants mal intentionnés, que j’aurais pu me blessé, qu’on ne m’aurait pas retrouvé et qu’on avait assez d’un irresponsable dans la clique. « Mais… » Celle-ci semblait enfin ce calmer avant d’ajouter que je ne devais pas sortir seul et apprendre à compter sur les autres. « Je… Euh… Je vous fais confiance… Je voulais pas que tu t’inquiètes… » répondis-je assez décontenancé, mon enthousiasme totalement disparut. « Je pensais bien faire, j’ai pas l’impression d’avoir tellement prit de risque tu sais… Je sais m’en sortir face à des rôdeurs, je me suis déjà sorti de situation pire dans le passé… Je sais m’en sortir… » Je passais ma main dans ma nuque. Faith avait cette capacité à pouvoir me remonter les bretelles sans que je ne m’énerve. Elle me rappelait plus ou moins ma mère… « Je n’ai pas l’impression d’avoir été irresponsable et Nael ne l’est pas non plus. Il faut juste savoir prendre des risques si on veut pouvoir manger… On ne sait même pas si Nael et Clarke reviendront de leur expédition aujourd’hui, je voulais pas qu’on passe une journée sans manger… »
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21067

× Points de vie : :
153

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are a family [Faith] Lun 6 Juin - 14:30

RP archivé suite à la suppression de Faith. coeurrose

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: We are a family [Faith]

Revenir en haut Aller en bas

We are a family [Faith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-