I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 02/04/2017, sa version vingt-deux est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
37 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...
►Avant, j'étais :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.
►Messages :
1479
►Points de vie :
41
►Copyright :
© wild life (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Jessica Chastain.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Mar 29 Mar - 20:06

I've been praying hard

Le feu s'est arrêté. Auregan n'a pas encore pleinement réalisé - ou compris - ce qui s'est passé mais une chose est sûre : elle est infiniment soulagée. Cet endroit, elle veut le préserver. Cet endroit, elle veut le voir durer. Noah n'a pas besoin d'une nouvelle déception, elle non plus et elle est persuadée que cela vaut aussi pour tous les autres survivants qui traînent à Yosemite. Le fait est que le feu a finalement été maîtrisé et elle peut maintenant s'autoriser à souffler. Sa spécialité, c'est le corps humain et son fonctionnement ainsi que ses dysfonctionnements. Agir dans l'urgence ne la dérange pas le moins du monde ... quand il s'agit du corps humain. Pour le reste, elle est loin d'être une spécialiste. D'ailleurs, elle est toujours aussi peu douée lorsqu'il s'agit de faire face à des rôdeurs. Elle le fait lorsqu'elle n'a pas le choix et, généralement, c'est une question d'instinct de survie, aucune question ne s'impose dans son esprit. Mais si elle peut l'éviter, elle évite. Elle est restée pratiquement deux ans dans la zone, loin des zombies, loin des gestes qu'ils imposent chez chacun, les réflexes qui se mettent en place au fil du temps. Elle avait perdu l'habitude. Elle était restée à l'intérieur, bien au sécurité. Alors, ses réflexes, elle les a perdus. Elle essaye de les retrouver depuis qu'ils en sont sortis mais ce n'est pas aussi simple qu'elle l'aurait espéré. Et ce qu'elle veut, surtout, c'est éviter d'avoir à en arriver là. Elle se complaît dans sa petite vie tranquille. Aussi tranquille puisse-t-il être ... elle vient d'avoir la preuve que rien ne l'est jamais pleinement. Quand ce ne sont pas les rôdeurs qui perturbent leur vie, ce sont les éléments naturels. Ce que la survie leur demande de faire / d'être capable de faire. Alors, ouais, elle est soulagée. Et pas qu'un peu. Et la première idée qui lui vient, une fois son cœur plus ou moins calmée, c'est de remercier ceux qui sont à l'origine de cette réussite.

Ce n'est définitivement pas elle qui a eu la solution miracle pour calmer, puis arrêter, le feu. Ce n'est certainement pas elle qui aurait eu l'idée de lancer une telle initiative. Le feu, elle n'y connaît pas grand chose ... hormis ce qu'il est capable de faire au corps humain et ce qu'il est possible de faire pour en diminuer les effets. Mais dans une situation pareille, alors que tous les arbres dans les alentours menaçaient de s'embraser, elle ne savait pas comment réagir. Heureusement elle a pu, comme tous les autres dans son cas, compter sur la réactivité de ceux qui en savent un peu plus. Et la première personne à laquelle elle songe, c'est la jeune femme brune qui, la première, a fait preuve d'ingéniosité. Elle ne la connaissait que de vue, elle peut maintenant dire qu'elle lui est reconnaissante. Sans elle, sans certaines autres personne aussi bien sûr, ils ne seraient plus là pour discuter calmement. Ils seraient dans l'urgence. Et, d'ailleurs, Auregan regarde rapidement autour d'elle. Noah n'est plus là ; sans doute a-t-il été arrêter ceux à qui il avait recommandé de rassembler leurs affaires. Iseul, elle, est bien là. Les pieds d'Auregan la mènent presque malgré elle jusqu'à sa hauteur. De toute façon, elle avait déjà l'intention de le faire. Puisqu'elles sont encore là toutes les deux, Auregan veut la remercier. Et en apprendre un peu plus sur elle, ne serait-ce que son prénom. L'occasion est trop belle. La rousse s'arrête à quelques pas d'elle, un léger sourire flottant sur ses lèvres. « Merci beaucoup à toi, je dois avouer que j'aurais été complètement paumée si tu n'avais pas lancé le mouvement. » Auregan trouve normal, et même important, de la remercier. Et elle s'en veut presque de ne jamais avoir cherché à en apprendre un peu plus sur elle. « Je suis Auregan. » Et c'est comme ça qu'elle lui tend la main. C'est aussi simple que ça, elle l'avait presque oublié.



_________________
You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. And nowaydays you breathe, and risk your life. Every moment now, you don't have a choice. The only thing you can choose is what you're risking it for.
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Jeu 21 Avr - 4:18

À bout de souffle, à bout de nerf, je frottais mes yeux avec la paume de mes mains, frottant ensuite ses dernières les sentant à vif. Si je ne m'en occupais pas, elles allaient devenir rugueuses, ce que je préférais éviter. Oui, je sais, il y avait pire, surtout aujourd'hui. C'était plutôt compliqué d'être encore superficielle dans le monde dans lequel nous vivions. M'enfin, je n'avais pas terminé. Mon chandail Chanel était bien sale aussi, je ne savais pas si je serais capable de le récupérer et je vous avais pas parlé de mes souliers plein de boue ; des Adidas tout de même. Quoi ? Tant qu'à voler tout et n'importe quoi, j'allais dans les boutiques où je ne faisais que me rendre une fois de temps en temps. Mes parents m'avaient toujours payé bien des choses, mais pour certaines catégories (les vêtements de marque par exemple), ils me laissaient me débrouiller avec mon salaire de cuisinière qui ne pouvait pas se le permettre bien souvent (bien qu'elle habitait dans un bel appartement payé par papa et maman hein; mais je payais l'électricité, le chauffage et le reste (gâtée ? Complètement). L'épidémie m'avait appris à me débrouiller comme je l'avais à peine fait par le passé.

Je comptais retourner vers ma tente, comptant me nettoyer un peu. J'avais de la suie un peu partout, je n'aimais pas être sale comme ça. Aller chercher de l'eau, oui, encore une fois, mais cette fois ci cela allait être pour moi, revenir et me nettoyer comme je le pouvais avec le savon fait main que je faisais régulièrement. Je ne bougeais toujours pas, regardant la forêt, espérant que le feu soit vraiment éteint. Comment en être sûre ? J'espérais aussi que les rôdeurs n'aient pas été attirées par la fumée et les flammes, j'étais trop épuisée pour les combattre. Si je me fiais à moi, ça devait être le cas de la grande majorité des personnes ici. Qu'ils arrivent, ce serait du sadisme. Je savais très bien que les rôdeurs n'en n'ont que cure, mais demander quelques heures de congé ça ne devait pas être de trop. Ce serait trop facile si le tout fonctionnerait comme ça. Je divaguais un peu, j'étais fatiguée. Au moment où je voulais vraiment y aller, je vis la rousse se diriger vers moi, me remerciant. — J'ai aucune expérience en incendie... j'me suis juste dit qu'il fallait que ça s'arrête. Que je ne pouvais juste pas regarder le tout ou brûler ou bien faire rapidement mes bagages et fuir. Je l'aurais fait si personne n'avait bougé après mes ordres, mais j'aurais au moins essayé. — Et que l'eau stoppait le feu. rajoutais-je. C'était une remarque stupide, c'était normal que l'eau arrête le feu. Ou ralentissait. Dans tous les cas, je ne me rappelais pas du tout du cheminement que cela avait fait dans ma tête. — J'ai pas vraiment pensé, je l'ai juste fait. Certains paniquaient, mois j'agissais. Penser ça n'avait jamais trop été mon truc. Être impulsive, c'était tout moi. Ce n'était pas très bon de temps à autre, mais cette fois-ci, j'avais sauvé la mise de Yosemite. Enfin, je l'espérais. Juste en agissant alors que tous les autres étaient bouche bées. Je les comprenais, je l'avais aussi été. Moins longtemps. Ce n'était pas les quelques feux en cuisines rapidement maîtrisés qui m'avait dit de faire ça. Je ne savais pas du tout pourquoi, mais cela avait été pour le mieux. Chercher la raison au final n'est pas si capital que ça. Elle n'en voyait pas l'intérêt tout du moins.

Quelque instant plus tard, elle se présenta. — Iseul. dis-je, serrant la main tendue que venait de lui tendre la rousse, soit Auregan. — J'espère que ça va pas arriver trop souvent. fis-je, soupirant, tentant de me recoiffer.
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
37 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...
►Avant, j'étais :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.
►Messages :
1479
►Points de vie :
41
►Copyright :
© wild life (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Jessica Chastain.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Sam 23 Avr - 20:38

I've been praying hard

Auregan n'a pas pu s'en empêcher, il fallait qu'elle aille la voir, qu'elle lui dise quelque chose. Qu'elle la remercie, aussi. Parce que, quoi qu'il arrive, la rousse reste persuadée que sans la réactivité de cette jeune femme, l'incendie ne serait pas encore arrêté. Se serait peut-être même encore plus propagé. Enfin, ce ne sont que des hypothèses. Auregan n'a absolument aucune notion dans ce domaine et elle ne sait pas jusqu'où tout cela aurait pu aller. Loin, sans doute. « Et bien c'était bien joué. » Elle sourit, satisfaite et soulagée que tout cela soit bel et bien terminé. C'est l'essentiel, en fait, que tout se soit bien fini. Qui sait ce qui aurait pu se passer d'autre / de pire. Quoi qu'il en soit, l'instinct de la brune face à elle a été le bon, et Auregan n'a pas hésité à le suivre quasi immédiatement. Parce qu'elle-même n'y connaissant rien, elle a préféré jouer les moutons et suivre la manœuvre plutôt que de s'improviser sapeur pompier là, comme ça, sur un coup de tête. Bon, visiblement, elle n'en connaissait pas plus qu'elle mais les résultats sont là et c'est absolument tout ce qui compte. Auregan s'étant présentée, elle serre brièvement la main de la brune qui se présente à son tour. Iseul. « Enchantée. » Il n'est pas trop tard pour rencontrer d'autres survivants du camp ... N'est-ce pas ? Elle l'a, bien sûr, déjà croisée dans le coin. Mais elles ne se sont jamais véritablement adressées la parole. C'est l'occasion ou jamais, d'autant que, maintenant, Auregan sait que c'est une battante. Bon, elle n'en sait pas assez sur elle pour aller plus loin dans sa description mais c'est déjà un très bon début. Et puis, elles ont un peu de temps devant elles - à moins qu'Iseul n'ait mieux à faire, ce qu'elle comprendrait très bien -, puisque, de son côté, Auregan n'est attendue nul part. Noah est dieu seul sait où. Mais elle sait qu'il va bien, c'est le plus important.

Observant Iseul toujours en face d'elle, Auregan la voit bien tenter de remettre de l'ordre dans son allure, mais elle ne s'arrête pas plus que cela sur ce point. Il y a tant de choses plus importantes à voir et à comprendre en compte. Et notamment, en effet, ce feu qui vient de prendre fin, et qui avait débuté on ne sait pas trop comment. « J'espère que ça n'arrivera plus du tout, personnellement. » Une petite plaisanterie qui n'en est finalement pas tellement une ; Auregan le pense. Qui, en même temps, serait assez fou pour espérer que cela se reproduise, ne serait-ce qu'une fois ? Pas Auregan. Pas Iseul, sans aucun doute possible. « On ne sait même pas ce qui l'a causé ... » Tout à coup, la rousse perd tout son flegme. Son sourire disparaît au profit d'une mince soucieux, et elle se met à regarder autour d'elle. Ses yeux se posent un peu plus longtemps que sur le reste sur les quelques arbres brûlés et encore un peu fumants si on y regarde de plus près. C'est vrai, personne ne sait ce qui s'est passé ... C'est assez éloigné de toute "habitation", alors tous sont arrivés une fois le feu bien entamé. D'autant qu'ils étaient tous en train de vaquer à leurs occupations à droite et à gauche, personne n'avait la tête à surveiller chaque branche, dans le cas où un incendie pourrait se déclencher. Ils risquent, en revanche, d'être encore plus - si seulement c'est possible - sur leurs gardes à l'avenir. Et plus seulement sur les survivants ou les rôdeurs. Comme quoi, le danger peut vraiment venir de partout. « A ton avis, c'était un feu accidentel ou volontaire ? » Bon elle n'en saura sans doute pas plus qu'elle mais comme elle avait l'air d'être une première sur les lieux, elle se dit que, peut-être, elle aura au moins une information supplémentaire ... On peut encore espérer.



_________________
You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. And nowaydays you breathe, and risk your life. Every moment now, you don't have a choice. The only thing you can choose is what you're risking it for.
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Mar 17 Mai - 4:54

Plus j'y pensais, plus je me demandais comment j'avais eu cette idée. Je me rappelais plus mon cheminement de pensée ni même si j'en avais eu un. Peu importait au final. C'était arrêté, il ne ventait pas et je ne pensais donc pas que cela allait recommencer. Mais je n'y connaissais pas grand-chose. — Merci. dis-je, lui souriant. Je n'avais pas fait ça seule, mais j'avais parti le mouvement. Je savais très que sans la collaboration qu'il y avait eu, il n'y aurait sûrement plus de camp Yosemite en ce moment. Cette dernière pouvait être importante de temps à autre, je le savais. Quand il le fallait, j'en étais capable. Mais, la plupart du temps, j'étais solitaire. Penser à moi-même étant ce que je faisais le mieux, toujours dépendre des autres étaient loin d'être idéal. Il fallait leur faire attention, s'assurer qu'ils aillent bien, s'intéresser à eux... pas trop souvent pour moi. J'avais rien contre leur parler et passer du temps avec eux. Me mettre à les materner ce n'était pas vraiment moi. Mon nombril était très beau, tout comme ce qui l'entourait, alors, il m'apparaissait être normal que je m'en occupe plus que celui d'un autre.

J'opinais de la tête. C'était aussi ce que je voulais dire, mais avec des mots différents. Pas trop souvent qui voulait dire jamais. — Accidentel... aux infos, avant, quand ils parlaient des incendies en Californie c'était souvent comme ça qu'il débutait. Quelqu'un qui n'a pas bien éteint sa cigarette ou encore une bouteille de verre non ramassée, un feu de camping mal entretenu... répondis-je. Ce n'était que des suppositions après tout. J'étais loin d'être experte en incendie. La forêt n'avait pas dû aider, cela avait dû se propager plus vite, avec des plaines, le tout aurait peut-être été moins vite. Des criminels ça devait arriver, mais pourquoi y penser ? Allumer un feu volontairement c'était dangereux. Le vent changeait de côté et il pouvait cramer (avec raison) ceux l'ayant parti. Ce n'était pas comme s'il y avait un observatoire pour constater où le tout avait commencé. À moins que quelqu'un aille faire un tour plus loin dans la forêt, à crapahuter entre les restants d'arbres et les cendres, je ne pensais pas qu'on puisse savoir ce qui était arrivé. Ce n'était pas moi qui allait m'aventurer à faire ceci. Déjà que je trouve que j'étais sale, me rendre dans un endroit où les risques de me salir encore plus était bien présent, très peu pour moi. Quand je pouvais l'éviter, je le faisais autant que possible.

— Y'a des peut-être des campeurs qui ont été agressés par des rôdeurs qui ont marché dans le feu... et... je montrais du doigt le résultat, les volutes de fumée qu'il y avait. Moi, la première, je n'aurais jamais pensé être capable d'aider à arrêter un feu avant. Élevée dans un environnement relativement bourgeois, se servir de mes mains (et les salir), ce n'était pas du tout ce à quoi j'avais été habituée. Dilapider mon argent (et celui de mes parents) était ce dont j'avais eu plus l'habitude. Je haussais les épaules, puisque je ne pouvais pas y changer quoi que ce soit au final. — J'espère surtout que ça va pas trop attirer les rôdeurs... ça se voit de loin le feu et la fumée aussi. et n'importe quoi pouvait attirer leur attention. Ils étaient facilement déconcentrés. Ce qui était tout aussi pratique que pas du tout. Je jouais peut-être les prophètes de malheur, mais il fallait aussi penser à cette éventualité. Bien que je les détestais, penser aux marcheurs étaient plus au moins un automatisme pour moi. Les éviter, les tuer, ne pas les regarder de trop près ; niveau sensualité et attirance en général ils égalaient des niveaux plus que bas. Certes, il y avait les barrières, mais je ne savais pas à quel point elles étaient solides.
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
37 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...
►Avant, j'étais :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.
►Messages :
1479
►Points de vie :
41
►Copyright :
© wild life (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Jessica Chastain.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Ven 20 Mai - 11:19

I've been praying hard

Y a pas à dire : Iseul a été d'une rapidité extraordinaire. Alors qu'Auregan ne savait pas bien quoi faire - pour ne pas dire pas du tout -, la brune, elle, a fait preuve de dextérité et de réactivité. Elle s'est tout de suite démenée pour éteindre le feu à sa manière, et les autres - Auregan y compris - ont suivi. Le médecin aurait, de toute façon, été bien incapable de trouver autre chose. De réfléchir de son côté et de partir avec une autre idée. Noah, de son côté, est visiblement parti avec d'autres pour récupérer des affaires et plier bagage. Elle comprend qu'il ait pu avoir une telle réaction, elle-même aurait pu si elle n'avait pas suivit le mouvement, et espéré voir les choses s'arranger de cette façon. Elle reste optimiste quoi qu'il arrive. Un peu trop, peut-être. Parce qu'elle l'était avec la zone, elle ne songeait même pas à une autre alternative que de voir le lieu sécurisé durer encore et encore. Donc, forcément, cela a été un énorme choc de la voir s'effondrer un beau jour. Juste comme ça. Boum. Cela aurait pu se reproduire aujourd'hui, avec tout leur campement de Yosemite. Il y a tant d'arbres, dans le coin, que l'incendie aurait pu se propager à vitesse grand V. Autrefois, ils avaient des camions pour stopper de tels feux ... aujourd'hui, ils n'avaient plus que des petits seaux et de malheureux bras affaiblis par des mois de combat et de vie à la dure. « Je préfère rester sur l'idée que c'était un feu accidentel. » Quitte à se montrer naïve, tant pis. Si Auregan sait très bien de quoi sont capables les survivants - soit, du pire -, elle veut tout de même croire qu'il y a du bon chez tout le monde. Que personne n'aurait eu la désastreuse idée de foutre en l'air tout leur camp en lançant un incendie pareil. Comment quelqu'un pourrait avoir une telle pensée, franchement ? Non, elle ne veut pas y croire. C'est pourquoi elle reste sur l'hypothèse du feu accidentel, qui ne serait pas surprenant compte tenu de la météo actuelle.

L'idée qu'Iseul vient d'émettre ne la surprend pas. Mais ne la soulage pas non plus. Elle ne sait même plus si elle est crédible ou pas, si elle veut y croire ou si cela pourrait être tout à fait autre chose. Plutôt que de répondre ou de proposer autre chose, Auregan hoche la tête, suivant le point montré par Iseul. Pas l'origine de l'incendie, mais là où les ravages causés par celui-cit son encore visibles. Auregan risque d'avoir du mal à partir de là, comme si elle avait peur que le feu reprenne de l'ampleur, à cause de petites braises restantes. Pour l'instant, rien de tout cela ne semble sur le point de se produire : mais on n'est jamais trop prudents. Alors, elle restera un peu. Jusqu'à, sans doute, que Noah vienne la chercher et l'oblige à venir se coucher. Comment pourrait-elle se détacher de cela ? La peur que cela recommence est bien là. Et Yosemite n'est pas assez protégé pour leur permettre d'éviter d'en arriver là. Bordel, voilà qu'elle se met à douter. « Ah oui, c'est vrai ... je n'avais même pas pensé à ça. » Trop occupé qu'elle était à essayer de déterminer si ce feu était accidentel ou volontaire. L'un ou l'autre, les conséquences sont là. Et c'est peut-être, finalement, ce qu'il est le plus important de se concentrer sur. « J'espère aussi, en tout cas ... » Elle jette un regard vague autour d'elle, comme si elle pouvait d'ores et déjà trouver une réponse à ses espérances. Mais non. Bien sûr. « J'imagine qu'il faudra redoubler les tours de garde pour s'en assurer. » Enfin, rien n'est instauré ici, à Yosemite. Chacun fait comme il veut. Mais Auregan a la soudaine envie de faire tout le tour du grillage pour vérifier qu'aucun n'est sur le point de s'effondrer, leur livrant une nouvelle catastrophe non sans conséquences. Et, en même temps, elle a envie de rester là, à surveiller un potentiel nouveau démarrage de feu. Elle est tiraillée.



_________________
You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. And nowaydays you breathe, and risk your life. Every moment now, you don't have a choice. The only thing you can choose is what you're risking it for.
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Ven 27 Mai - 3:52

Tellement d'options, si peu de réponse. Il n'y avait plus d'équipe d'experts de nos jours qui allaient pouvoir enquêter. On ne pouvait que supposer, vérifier, ou pas. Ne pas vérifier m'allait. J'étais juste bien contente que le feu se soit éteint, comment il avait commencé était sûrement très important, mais ça ne changerait rien, dans l'immédiat, à ce que je comptais faire ou pas. J'opinais de la tête, d'accord avec la jeune femme. Penser que c'était volontaire faisait plutôt peur. Il fallait le garder à l'esprit, mais tant qu'un groupe ne débarquait pas, tout irait bien. J'avais bien le droit de penser comme ça. J'avais bien assez de raison pour ne pas dormir sur mes deux oreilles comme ça. Comme, est-ce que la fumée avait attirée nos chers amis ? — J'les aime tellement pas que j'préfère éviter de les voir dans le coin. En même temps, je ne connaissais personne qui les aimait. Je ne voyais pas trop comment ils pouvaient se faire aimer. Ils voulaient nous manger, nous manger, et oh, nous manger. Ils ne voulaient même pas nous parler avant. Bon, pas qu'ils seraient plus gentils comme ça, mais on aurait plus de temps pour partir. Je ne savais pas trop. Ils allaient plutôt vite en affaire. Le seul côté positif chez eux, c'était qu'ils ne jugeaient personne et trouvaient que tout le monde était appétissant. J'étais bien loin d'être aussi ouverte d'esprit que ça.

Les tours de garde c'était bien, je supposais, mais cela allait remarquer les marcheurs et ils seraient presque sur nous. Autant éviter. Essayer de les prendre de court serait mieux. Les amener dans une autre direction peut-être, ils n'étaient pas très difficile. — J'vais aller me nettoyer un peu. annonçais-je. Toujours important de le faire. Pour moi. La fin du monde n'était pas une raison pour être sale. — Et j'vais aller voir si y'a des rôdeurs. Juste au cas. Je n'avais pas les nerfs qui se croisaient sur l'estomac lorsqu'il était question des rôdeurs. Enfin, pas tout le temps. La plupart du temps, à présent, je ne faisais que les trouver horrible à regarder. Un dégoût plus qu'une peur. En voir le moins possible, esthétiquement parlant, m'arrangerait. Bah oui, qui aimait les regarder ? Chez moi, ça devait être pire que les autres peut-être. Bien qu'il soit vrai que je n'avais jamais demandé. Ce n'était pas très important en général. Et comme la plupart du temps, je ne pensais pas aux rôdeurs, sauf quand j'en avais devant moi, cette question ne traînait pas non plus dans ma tête. Ce qui était assez contradictoire avec le fait que j'avais pensé à eux qui seraient attirés par la fumée, mais comme je l'avais dit, c'était pour éviter de les voir de plus près, là où j'étais dans une relative sécurité. Je préférais éviter qu'ils s'approchent trop.

Je fis un sourire à Auregan, me dirigeant ensuite vers l'eau la plus près de moi. Si je m'écoutais, j'irais chercher aussi un de mes savons, mais j'étais un peu trop pressée pour ça. Je voulais vraiment qu'ils s'approchent, s'ils le faisaient. Puis bon, je me disais que si j'en rencontrais, tout nettoyage serait inutile. Il était plutôt rare que je sois capable de tuer un rôdeur sans recevoir quelques bouts de lui quelque part. Du sang ou bien de la matière grise, tant qu'aux autres liquides, je préférais ne pas penser ce qui pouvait sortir d'eux.
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
37 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...
►Avant, j'étais :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.
►Messages :
1479
►Points de vie :
41
►Copyright :
© wild life (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Jessica Chastain.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Mar 31 Mai - 10:49

I've been praying hard

L'essentiel est, en effet, que tout se soit bien terminé. Le feu est éteint et personne n'a été blessé. Mais la curiosité d'Auregan, en plus de sa prudence, l'intiment à chercher un coupable. Sauf qu'elle n'a aucun moyen pour y parvenir. Relever des indices ? Ce n'est non seulement pas dans ses compétences mais c'est, en plus de cela, tout bonnement impossible à faire. Ils n'ont plus les moyens d'autrefois, ceux qui auraient été nécessaires dans une situation pareille. Tout ce qu'ils peuvent faire, c'est essayer de deviner. En vain pour Auregan, qui se sent complètement perdue. Est-il possible que ce soit ne soit en rien un accident mais plutôt un acte meurtrier ? Elle n'en sait rien. Et elle ne le saura probablement jamais. A tous les coups, cela va lui causer des sueurs froides dans les jours en venir, en plus d'avoir plus de mal encore à dormir. Elle est comme ça, Auregan, du genre à s'inquiéter rapidement et beaucoup trop. C'est ainsi. Elle a pourtant été habituée à ce genre de sensations, tant par le métier de son père que par celui qui était son meilleur ami avant de devenir son compagnon : Noah. Cela ne l'empêche pourtant en rien, aujourd'hui, de se sentir en permanence tendue et sur le qui-vive. Elle ne parvient pas à se reposer, ni même à se poser tout court en fait. Reprenant le fil de la réalité, Auregan sourit à Iseul qui vient de parler. Heureusement que, contrairement à tout le reste, elle est tout à fait à même de faire plusieurs choses à la fois ; en l'occurrence de se perdre dans ses pensées et d'écouter ce qu'on lui dit. C'est elle qui s'est approchée d'elle dans le but de discuter, ce serait bête qu'elle n'écoute rien.

Mais non, ce n'est pas son genre ça non plus. « D'accord. » Bon, certes ce n'est pas génial et elle aurait de toute évidence pu faire mieux. Mais elle est assez ... interloquée. Parce qu'elle ne voit pas trop en quoi Iseul est sale. A première vue, elle n'a pas l'air de l'être. Mais Auregan ne juge jamais, oh grand jamais, les gens, alors elle se tait. Et accepte l'idée sans broncher. Comme elle vient de lui dire autre chose, une chose à propos de laquelle Auregan n'a pas eu le temps de répliquer, elle avance de quelques pas elle aussi pour pouvoir lui répondre. Au moins ça. « Je peux aller vérifier s'il y a des rôdeurs et te laisser aller te reposer si tu veux. » Elle ne sait pas ce qu'il en est pour Iseul, mais Auregan, elle, serait tout à fait incapable de fermer les yeux. Pas pour l'instant, tout du moins. Bon, elle devrait peut-être plutôt aller rassurer Noah et en discuter un peu avec lui, mais elle a le besoin urgent d'aller vérifier que les clôtures sont toujours intactes. Comme si son sixième sens, son instinct, était sur le qui-vive après ce qui vient de se passer. Rien de plus logique, en somme. « Quoi que tu préfères peut-être aller voir tout ça de tes propres yeux ... » Ce qui est logique, Auregan ne pourra certainement pas la critiquer si c'est son choix, elle serait trop mal placée pour le faire. Et, il est vrai, à Yosemite, c'est plutôt "chacun pour sa gueule". Auregan ne doit pas oublier qu'elle n'est plus dans la zone où la solidarité entre les survivants était tenace ...



_________________
You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. And nowaydays you breathe, and risk your life. Every moment now, you don't have a choice. The only thing you can choose is what you're risking it for.
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Mar 14 Juin - 4:15

Sans grande surprise, Auregan n'avait pas dit grand-chose suite à mon point que je devais aller me nettoyer. J'étais habituée. Quand j'abordais le sujet, c'était un rappel d'à quel point le dernier bain datait bien souvent ou encore rappeler que le dernier masque exfoliant l'était encore plus. Je n'avais pas oublié, je n'y arrivais pas. Je n'avais pas toujours les priorités à la bonne place. — J'ai pas besoin de me reposer. fis-je, secouant la tête. En fait, je me sentais pleine d'énergie. Ça devait être l'adrénaline qui faisait encore son effet. Je me disais que j'allais bien dormir ce soir après l'incendie puis la recherche des rôdeurs. À moins de devoir fuir car ils allaient être vraiment trop près et trop nombreux. Je ne le voulais pas, je ne le souhaitais pas, mais il fallait s'y attendre, malheureusement. Espérer le meilleur, se préparer pour le pire disait-ton. — Tu peux venir avec moi. dis-je, haussant les épaules. Je ne comptais pas la forcer à me suivre, peut-être qu'elle préférait être seule ou bien à ne pas avoir y aller avec une inconnue. Dans tous les cas, peu importe sa décision, je comptais y aller. Comme elle l'avait dit, je préférais voir ça de mes propres yeux.

Certes, je pourrais croire à ce qu'elle dirait, mais c'était mon idée alors je comptais la faire jusqu'au bout. Sans oublier que c'était toujours plus sécuritaire d'être à deux, surtout si on tombait sur plusieurs rôdeurs. Je ne voulais pas en rencontrer, mais je devais penser à cette éventualité tout de même. À moins que les rôdeurs ne tombent tous de la même manière qu'ils s'étaient relevés (soit je ne savais pas du tout comment), ils allaient sûrement continué de parcourir le sol encore et encore. À moins qu'on ne les élimine tous. C'était une option, mais plutôt compliquée puisqu'il fallait savoir combien il y en avait. Je ne m'étais jamais amusé à calculer tous ceux que je rencontrais ou encore à le faire avec ceux que j'avais tué. Puis bon, ça n'aurait pas amené grand-chose. Je ne savais même pas nous étions combien en Amérique, et encore moins combien il y avait de survivants. À voir les marcheurs, ils devaient être plus nombreux. Ce qui n'indiquait rien de bon pour nous. Ils ne se reproduisaient pas, c'était déjà ça. Ils se contaminaient. On devenait rôdeur, on ne naissait pas comme ça. Je l'espérais. J'avais jamais entendu parler de ça, pas même en vague rumeur. Ça devait être vrai. Puis bon, je ne voulais pas vraiment imaginer comment cela pourrait se produire. Je n'avais pas vraiment envie de me mettre à vomir.

— À moins que tu veuilles partir tout de suite ? Je voulais me nettoyer, mais si elle comptait en profiter pour piquer mon idée, c'était une autre histoire. Je ne comptais pas me défiler ou encore que tout le crédit lui soit accordée. Plus rapide ce serait mieux, c'était peut-être ça qu'elle voulait faire, je le savais, mais je me sentais pas du tout propre. Après toutes ses années je ne m'étais toujours pas fait à l'idée que ce n'était pas si grave que ça.
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
37 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Yosemite avec Noah, Lucy, etc ...
►Avant, j'étais :
Médecin dans l'Armée de Terre, reconvertie dans des hôpitaux.
►Messages :
1479
►Points de vie :
41
►Copyright :
© wild life (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Jessica Chastain.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Ven 17 Juin - 16:20

I've been praying hard

C'est sans surprise aucune qu'Auregan entend Iseul lui dire qu'elle n'a pas besoin de se reposer. Bien sûr qu'elle n'en a pas besoin. Tous, ici, se sont habitués à ne plus beaucoup dormir. C'est devenu une routine certaine, et leurs corps ont appris à jongler avec peu d'heures de sommeil. Et puis, c'est très certainement qu'elle a envie de voir tout cela de ses propres yeux. Ce n'est même plus une question de confiance à ce niveau-là. Peut-être bien qu'Iseul ne lui fait pas confiance - et ce serait tout à fait légitime - ... Mais c'est surtout une question de logique. C'est logique de vouloir faire confiance à ses yeux et uniquement à ses yeux. Iseul veut survivre. Et si elle en est là aujourd'hui, c'est qu'elle s'en sort plutôt bien. C'est parfaitement normal, qu'elle veuille elle aussi vérifier que tout est OK. S'il faut courir, mieux vaut être aux premières loges pour partir dans les temps. « Ça marche, alors allons-y ensemble. » Fut un temps - à l'époque de la zone, quand Noah n'y était pas encore - où elle n'aurait même pas songé à dire un truc pareil. Mais c'est différent, maintenant. Et l'idée d'être avec quelqu'un - qu'elle ne connaît finalement pas - ne la dérange pas. Elle en est presque à se dire que ce n'est pas une mauvaise chose. Au plus elle connaît les personnes de Yosemite, au mieux elle se présente. Il y a, bien sûr, quelques exceptions, des gens qu'elle n'a même pas envie d'apprendre à connaître ... Mais ce sont des exceptions rares, et Iseul n'en fait pas partie. Elle est maligne et déterminée à s'en sortir, rien que pour ça, il semblait légitime qu'elles se parlent un jour ou l'autre, toutes les deux.

Quoi qu'il en soit, c'est donc toutes les deux qu'elles vont faire une rapide inspection du coin, pour s'assurer qu'aucun rôdeur n'a profité de la cohue pour venir semer la merde parmi eux. Et pour cela, Auregan doit attendre qu'Iseul ait fini de se nettoyer. Pour sa part, la rousse le fera plus tard, une fois qu'elle sera prête à retourner près de son campement. Pour l'instant, elle n'en trouve pas l'utilité ; peut-être s'est-elle tout simplement habituée à la crasse. En même temps, à l'époque où elle suivait les militaires au cours de leurs missions, il n'y avait pas de douche accessible à tout instant de la journée. Alors, c'était déjà habituel chez elle, même si ses mains, elles, étaient toujours propres. Déformation professionnelle. « Oh non, ne t'en fais pas, je peux t'attendre. » Ce ne sera, elle en est sûre, que l'affaire de quelques minutes. Et en attendant, Auregan vient s'assurer qu'aucune braise restante ne risque de redémarrer au quart de tour. Il ne manquerait plus que cela ; que l'incendie reprenne. Ils ont fait tant d'efforts pour que cela ne se produise pas, ce serait bête de tout gâcher. Comme elle ne voit rien qui puisse les mener sur cette voie-là, le médecin baisse rapidement les bras, et décide plutôt de s'asseoir. Sur une racine particulièrement épaisse d'un arbre voisin. Puis elle observe son couteau, attendant patiemment qu'Iseul en ait fini de son nettoyage. Elle a bien raison, ils peuvent être plus ou moins propres ici, à Yosemite, autant en profiter. Qui sait combien de temps cela durera ?



_________________
You step outside, you risk your life. You take a drink of water, you risk your life. And nowaydays you breathe, and risk your life. Every moment now, you don't have a choice. The only thing you can choose is what you're risking it for.
There is only light when you think there's shadow.
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
33 ans.
►Où je me situe et avec qui :
En Californie, chez les sauveurs.
►Avant, j'étais :
Guitariste à temps partiel.
►Messages :
2292
►Points de vie :
136
►Copyright :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).
►Avatar :
James Franco le beau gosse.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic

MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul Lun 22 Aoû - 18:47

RP archivé suite à la suppression d'Iseul. coeurrose

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul

Revenir en haut Aller en bas

I'VE BEEN PRAYING HARD ft. Iseul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: Cemetery :: Vieux rps-