it's happening so fast; ft Daemon {hot}
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

it's happening so fast; ft Daemon {hot}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Dim 16 Déc - 16:29







    Encore une nuit difficile pour la belle, ayant dormis dans un ancien commissariat de police. Elle avait pu néanmoins trouver quelques recharges de balles dans l’armurerie ainsi que quelques médicaments. Elle ne savait même pas quel jour il était ou même l'heure ! Mais à en juger par le soleil haut dans le ciel, il devait bien être midi un peu près. Elle avait vraiment besoin de trouver de l'eau et de la nourriture, arrivant presque à court de vivres. Aujourd'hui elle avait décidée de se rendre au centre commercial, ayant l'espoir de trouver de quoi tenir quelques jours. Elle poussa un soupir en se roulant une cigarette, un air dépité tellement le tabac à rouler était sec et dégueulasse. Elle inhala une bouffée tout en remettant ses bottes, les yeux figés sur la porte barricadée devant elle. Toujours la même peur, la crainte de quitter un endroit sûr sans savoir si elle allait en retrouver un autre pour la nuit prochaine. Haley se déplaçait constamment, ne voulant jamais rester trop longtemps au même endroit de peur d'y attirer des zombies ou même des survivants. Elle écrasa sa cigarette à moitié afin de la garder pour plus tard; elle économisait tout et il y avait certains luxes qu'elle ne pouvait plus se permettre. Elle enfila son veston en cuir rouge sans manche, hissant son sac à bandoulière sur l'épaule, armée d'une machette. Doucement, elle se dirigea vers la fenêtre afin d'y observer la rue déserte et rongés par l'épidémie. Il fallait s'attendre à tout désormais, ne faire confiance à personne d'autre qu'à sois-même. Fouillant une dernière fois les pièces du rez-de-chaussé, elle monta ensuite à l'étage sécurisé la veille, afin de sortir pas l'un des escaliers d'incendie. Originaire de Los Angeles, elle connaissait parfaitement la ville. Le centre commercial se trouvant à un ou deux kilomètres, elle allait devoir se dépêcher et surtout se déplacer discrètement ... Elle poussa un juron à peine audible et quitta le commissariat pour rejoindre les rues désertes mais infestées ...

    Voila des mois qu'elle errait dans la citée des anges, se préparant à prendre la route vers d'autres villes voisines. Tous ses sens étaient à l'affût aux moindres bruits, machette en main, l'autre sur son berreta. Intérieurement elle priait pour ne pas croiser la route de morts-vivants. Elle avait chaud, soif et faim, remontant son débardeur blanc délavé au niveau de la poitrine. C'était désert et elle voyait déjà le centre commercial au loin. Un sourire se dessina sur ses lèvres, accélérant la cadence lorsqu'elle entendit ce râle affreux ... Ces gémissements pas humains derrière elle. Rapide et agile, elle se retourna en pointant son arme sur un mort-vivant en train de ramper sur le bitume. Elle se mit à rigoler en voyant la pauvre créature sans jambes, le visage déchiqueté. Elle lui montra son majeur afin de narguer la pauvre bête dépourvue d'intelligence, rampant comme une larve vers une proie totalement inaccessible pour lui. Elle s'approcha alors, pas trop près sourire aux lèvres. « Bah alors on a faim enfoiré ? » Elle laissa glisser ses lunettes de soleil sur ses yeux afin de n'avoir aucun contact avec la décapitation qu'elle s'apprêtait à faire. D'un coup de machette elle coupa la tête du zombie, l'envoyant valser d'un coup de pied plusieurs mètres plus loin. Certes c'était un peu sadique et gore, mais comment pouvait-on éprouver de la pitié face à cela ?

    Enfin arrivée à destination, elle s'engouffra dans les locaux avec crainte. L'endroit semblait vide en apparence ... La galerie marchande avait déjà était visité selon elle, les magasins étant pillés. Elle se dirigea directement vers l'alimentaire. L'odeur étant infecte avec tous les produits périmés et cette odeur de mort et de renfermé. Au rayon boisson la déception fut grande, rien du tout ... Ignorant les traces de sang sur le sol elle s'arrêta net lorsqu'elle entendit du bruit. Elle n'était pas seule ... Humains ou zombies ? Peut-être les deux. Elle se retourna alors pour rebrousser chemin quand un mort vivant se jeta violemment sur elle. Apparemment une ancienne caissière. En tombant sa machette glissa un peu plus loin. Trop occupée à repousser la créature, elle n'arrivait pas à atteindre sa cuisse pour attraper son flingue. « Barre toi salope » Calant son pied sur le ventre de l'assoiffée, elle l'envoya valser au dessus d'elle. Laquelle des deux sera la plus rapide ?



Dernière édition par Haley R. Stackhouse le Ven 21 Déc - 0:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Dim 16 Déc - 17:02



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


J’ouvrais les yeux, doucement, soupirant alors que je posais rapidement ma main sur la machette, regardant autour de moi sans trop bouger pour être sûr que je sois seul. Revenant sur Los Angeles, j’avais dans l’espoir d’essayer de trouver quelques survivants et si possible quelques connaissances pour continuer la route. J’étais arrivé la veille et la seule idée que j’eu, c’est de me diriger dans le centre commercial qui était assez grand pour pouvoir abriter quelques survivants. Cependant, étant déjà bien tard, je m’étais arrêté dans un petit magasin de literie où les nombreux matelas présent m’avaient fait de l’œil. J’avais alors barricadé l’entrée solidement avant de chercher quelques corps dans l’enceinte de la petite boutique pour n’avoir aucune mauvaise surprise. N’ayant rien trouvé, j’avais fini de faire le tour de la literie avant de me coucher dans un coin avec une vue assez dégagé sur le lieu et de me reposer sur un matelas exceptionnellement confortable. Je savais que dans le centre, il devait y avoir des rôdeurs. Cependant, je me sentais quelque peu en sécurité dans cette boutique que j’avais solidement barricadée. Personne ne pouvait me voir ou m’entendre ici. J’étais tranquille pour la nuit. Puis avec un matelas dépassant les 2000$, il était évident que j’allais passer une bonne nuit comme c’était rare en ce moment.

Je m’étais donc réveillé dans cet endroit, tranquillement, sans aucun problème et m’étais rapidement redressé pour me rhabiller en quelque sorte et reprendre mes affaires. Je ne savais pas trop quelle heure il était mais je m’en fichais. Je me devais pour la journée de faire le tour du centre, même si celui-ci était immense, au moins une partie pour essayer de trouver soit des survivants, soit des vivres. Replaçant mes beretta sur mes cuisses, je rangeais ma machette dans son étui en bas de mon dos et agrippais fermement de mes doigts sur la barre de fer tressé que j’avais, suffisante pour fendre des crânes et embrocher des corps. Dégageant l’entrée très légèrement, je sortais de la boutique en refermant la porte doucement et commençais à marcher dans les allées du centre commercial. Etant au premier étage, je décidais rapidement de descendre pour faire le tour du rez-de-chaussée. Autant commencer tranquillement étage par étage. Arrivant donc en bas, je regardais autour de moi, avançant silencieusement mais assez rapidement pour entrer dans les premiers magasins que je trouvais. La plupart d’entre eux étant pour débuter que de petits snack et bars, que je me mis à visiter dans l’espoir de trouver un petit quelque chose. Mais rien. Il n’y avait aucune nourriture potable à part quelques trucs avariés que je laissais sur place, ne voulant pas être malade pour rien.

Je ressortais de ce genre de magasin tout en soufflant et en regardant où je pouvais aller pour trouver quelque chose. Debout en plein milieu, j’entendis alors un bruit survenir à quelques mètres de moi, dans l’enceinte d’un établissement. Des rugissements de mort vivant et des verres se brisant, je décidais d’aller voir alors en brandissant ma barre de fer que j’utilisais presque comme une lance et entrais dans la boutique où je fis alors un rôdeur voler dans les airs et s’écraser lourdement sur le sol. Ne comprenant pas de suite, je vis alors bouger et le corps d’une personne ramper sur le coté pour aller chercher quelque chose. Un survivant ? Souriant alors, je resserrais l’emprise de mes mains sur la barre et venait rapidement en sautant par-dessus un obstacle, planter ma barre dans le torse du mort vivant avant de la retirer pour la rabattre sur son crâne, se dernier explosant complètement suite à la force que j’avais mis dans le coup. Relevant la tête et les yeux je vis alors la jeune femme, la survivante se redresser à son tour, une machette dans les mains. La stupeur m’envahit lorsque je découvris qu’il s’agissait de Haley, mon amie de toujours, et tellement plus… « Haley !? »


Dernière édition par Daemon S. Kennedy le Lun 17 Déc - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Dim 16 Déc - 18:28






    Cette zombie devait être fraîchement infectée à en juger par sa rapidité et l'état de décomposition de son corps. Elle en avait vraiment marre d'affronter ces créatures, se demandant si un jour tout cela allait prendre fin ... Quand ces rôdeurs n'auront plus rien à se mettre sous la dent, ils crèveront certainement de faim ! Du moins Haley l'espérait ... Mais elle souhaitait aussi que des scientifiques encore vivant trouvent un antidote ou un vaccin à ce mal qui avait décimé totalement le monde. Elle était persuadée qu'il y avait une élite, bien au chaud à manquer de rien, se moquant des quelques survivants restant. Enfin ce n'était pas l'heure aux théories farfelues ! Là pour l'instant elle était en plein combat avec cette conne qui était apparemment décidée à faire de la jolie rousse son repas. Désarmée et au sol, elle trouva assez de force pour envoyer balader le zombie un peu plus loin, rampant à toute vitesse vers sa machette, ne voulant pas prendre le risque de ramener toute la meute avec le bruit de son beretta. Puis elle fut secourue par un homme dont la scène se déroula très vite. Elle vit le survivant défoncer la bestiole à l'aide d'une barre de fer, apparemment courageux pour s'approcher aussi près et risquer sa vie pour une inconnue. Haley aurait sans doute fait pareil pour une personne en danger mais aujourd'hui même les survivants étaient corrompues et mauvais ... Elle attrapa alors sa machette et se releva, prête à mettre son égo démesuré de côté pour remercier cet homme quand elle resta figée sur place en entendant cette voix familière prononcer son prénom.

    « Haley !? » Complètement ébahie elle laissa tomber sa machette au sol en apportant ses mains à son visage. Pleurer ou rire ? Elle ne savait pas. Elle n'avait pas revue Daemon depuis très longtemps. Elle se jeta alors dans ses bras, le serrant très fort pour s'assurer que cette vision soit bien réel ! Elle n'arrivait pas à croire qu'un de ses proches soit en vie. Après une longue étreinte, sachant qu'il ne fallait pas trop s'éterniser dans un endroit hostile, elle se recula, sourire aux lèvres en ramassant sa machette. « J'arrive pas y croire ! Comment tu vas ?! » Elle ne savait pas trop quoi dire, se contentant surtout de le regarder trouvant que le look survivant lui allait plutôt bien. Haley avait toujours eu des sentiments fort pour lui, passant de l'amitié d'enfance à l'amour. Le revoir semblait réveiller tout ça. Ses parents et amis décédés, elle croyait être seule mais désormais ce n'était plus le cas. Elle ne fit même plus attention à ce qui pouvait se passer autour, même si elle gardait dans sa main une machette bien affûtée et prête à l'emploie !

    Elle connaissait Daemon depuis l'enfance, ses parents étant amis avec les siens, ils s'étaient toujours côtoyer. Tantôt meilleurs amis puis ensuite amoureux, la belle avait toujours gardé des sentiments fort et très ambiguë pour lui. Leurs chemins s'étant séparer quand elle intégra l'armée et le SWAT et lui les Marines. Ils étaient pas si différent l'un de l'autre, des métiers similaire, un tempérament plutôt fort et un sens des valeurs morales. Au fond d'elle, Haley n'avait jamais douté qu'il s'en soit sortit. Il était fort, entraîné et surtout très courageux. Elle avait pleins de questions à poser, comment il survivait, avait-il encore de la famille en vie ? Une question assez délicate à poser car peu avait survécus à l'épidémie ... Seulement les plus fort et les plus chanceux. « On fait notre shopping ensemble ? » dit-elle légèrement amusée en lui emboîtant le pas. Des retrouvailles surprenantes, cependant il fallait tout de même rester vigilent, les deux soldats pouvaient se faire surprendre et attaquer à tout moment. Quand un zombie rôdait, vous pouviez être certain que les autres n'étaient pas très loin !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Lun 17 Déc - 18:25



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


La barre de fer planté dans le corps du rôdeur, je l’avais retirée pour l’abattre avec violence sur son crâne qui explosa totalement en envoyant des morceaux d’os, de cerveau et de chair sur le sol, tâchant ce dernier d’une flaque plus marron que rouge. Même son sang en était périmé. Un léger sourire sur le visage, je ne prenais absolument pas le temps de contempler le massacre et d’imaginer ce que la personne avait pu être avant de devenir ce genre de monstre. Aujourd’hui, j’en avais fini avec ce genre de question, de peur et de doute. Ce genre d’empathie qui parfois, au début, me faisait hésiter à frapper et à tuer. Je savais maintenant qu’ils étaient bel et bien morts. Et que le fait qu’ils se relèvent n’avait rien de normal. Je me rappelais au début, le mal que j’avais à abattre ma machette sur eux, surtout les femmes ou les enfants. Des personnes qui avaient l’air d’être si innocent et qui finissaient ainsi… Je n’arrivais pas à le comprendre. Aujourd’hui, je les détruisais. Simplement. C’était eu ou moi et comme tous le monde, je préférais garder mon humanité plutôt que de leur ressembler et d’être totalement asservi à la chair fraiche. Je les abattais désormais sans aucune pitié, sans aucune peur, sans aucune empathie. Ils avaient été humains mais désormais, leurs corps n’étaient animés que par une volonté démoniaque qui nous surpassait. Il n’y avait plus d’homme, seulement des monstres. Et je me devais de faire en sorte que leurs corps, aussi bien que leurs âmes, se reposent pour de bon.

Redressant le visage, je regardais la jeune femme que je venais d’aider et mon corps en entier se figea avant que mes yeux ne s’écarquille en voyant de qui il s’agissait. Sans attendre, je l’appelais par son prénom, le ton de ma voix marquant ma stupeur. La belle écarquilla les yeux à son tour avant de lâcher sa machette qui s’écrasa sur le sol et de relever ses mains sur son visage, stupéfiée aussi de me voir là, en chair et en os, devant elle, bien vivant et bien portant. Je la vis se mouvoir et se jeter complètement dans mes bras. Mon corps ne bougea pas sous son poids qui était toujours aussi minime et après quelques secondes, je reprenais « conscience » dirons nous et venais enserrer mes bras autour de son corps, la serrant précieusement tout contre moi. Mon visage se nicha dans son cou alors que j’humais son odeur tout en fermant les yeux et en la serrant bien fort contre moi. Je ne rêvais pas, elle était bel et bien là devant moi. Je la relâchais alors, la regardant dans les yeux avant de la contempler totalement. Je souriais en l’entendant me questionner « C’est réciproque ma belle… j’ai l’impression que c’est un rêve. Dis-moi que c’est vrai que tu es bien là… » Lui dis-je alors en relevant une main que je posais sur sa joue, douce, tiède, envoutante. Je souriais doucement en la regardant dans les yeux. « Beaucoup mieux maintenant que je te vois, que je t’ai retrouvé. Et toi ? » Lui demandais-je à mon tour tout en la regardant.

Nous nous connaissions depuis toujours et avions toujours eu une relation assez compliqué, assez ambigüe. Entre amitié et amour. Nous avions longtemps jonglé entre l’un et l’autre avant de nous séparer pour prendre des voies différentes et en même temps similaires. Je la regardais, en m’avançant vers elle avant de regarder derrière elle, croyant avoir entendu quelque chose. Retrouvant son visage, je souris en l’entendant me demander si nous allions faire les courses ensemble. « Si tu es prête à me suivre je veux bien t’avoir avec moi. » Lui répondis-je alors en lui tendant le bras, prêt à continuer l’aventure avec elle, désormais content de ne plus être totalement seul. Surtout heureux de la retrouver. « Tu m’as manqué… t’imagines même pas. » Lui avouais-je alors en sortant de la boutique tout en faisant attention aux alentours, voulant éviter qu’on ne se fasse attaquer rapidement après nos retrouvailles. Même si cela allait être dur. Si un rôdeur était dans les parages, il était évident et clair que d’autres allaient suivre…

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Lun 17 Déc - 23:44






    Haley serait bien resté encore quelques heures dans les bras de Daemon. Son coeur battait beaucoup plus fort, heureuse de retrouver une des personnes qui comptait le plus dans sa vie. Ses parents, familles et amis étant mort, il ne restait que Daemon pour elle. Son plus fidèle amis de toujours, mais aussi sa première relation d'amour à qui elle avait offert sa virginité. Il y avait ce genre de personne comme Daemon, unique, qui une fois rentré dans vos vies, c'était quasiment impossible de les oublier. Elle qui était si forte, dans ses bras la belle s'était sentis si petite, si vulnérable ... Il n'avait pas trop changé, toujours aussi séduisant, encore plus avec cette apparence limite baroudeur, trouvant que ça le rendait encore plus sexy que dans ses souvenirs. « C’est réciproque ma belle… j’ai l’impression que c’est un rêve. Dis-moi que c’est vrai que tu es bien là… » Elle lui adressa un sourire, fermant un instant ses yeux aux contactes de sa main sur sa joue. C'est vrai qu'on pourrait croire que c'était un rêve ... Les probabilités de retrouver des proches en vies étant très faible, voir quasi nul ... Instinctivement la première question qu'elle voulait lui poser c'était de savoir comment il allait, s'étant inquiétée pour lui pendant des mois, sans perdre espoir de le revoir. « Beaucoup mieux maintenant que je te vois, que je t’ai retrouvé. Et toi ? » Elle passa une main dans sa chevelure de feu sans perdre une miette de son regard. Répondant d'une voix douce et enjouée. « Je suis bien réelle ne t'inquiètes pas ! Sinon ça peut aller, me sens plus vivante depuis que je t'ai retrouvé ...»

    Quand on pense que plusieurs mois en arrière, ils s'étaient déjà promenés tout les deux, mains dans la mains dans ce centre commercial ! Tout cela semblait si loin, comme un rêve lointain, une utopie. Ils avaient toujours partagé des bons moments, comme des mauvais aussi ! Après tout ils avaient des caractères fort. Mais aujourd'hui ils se retrouvaient dans un tout autre contexte ... Dans un centre commercial désert et délabré ! Infesté de rôdeurs et saloperies en tout genre ... Tout était différent, Haley aussi avait changée depuis l'épidémie. Etant devenue plus rigide, renfermée et solitaire. C'était tout ce merdier qui voulait ça. ils étaient peut-être vivant mais rien d'autre que des morts en sursis amoureux de la vie. La militaire ne pouvait s'empêcher de le regarder, ayant l'impression de voir un miracle, une image si belle qui semblait lui rendre l'espoir et l'optimisme qu'elle avait perdu. Elle lui proposa alors de continuer l'exploration ensemble, ayant envie de tout savoir de la survis de Daemon. « Si tu es prête à me suivre je veux bien t’avoir avec moi. » Son sourire illumina son visage tendit qu'elle prit le bras tendu de son ami avec plaisir, se collant à lui tout en embrassant son épaule.

    « Tu m’as manqué… t’imagines même pas. » rajouta-il alors que les deux militaires quittaient l'endroit, toujours dans le centre commercial. Elle tenait son bras de peur qu'il s'en aille et de le perdre à nouveau ! Il était une sorte de nouveau départ dans ce monde de merde, lui donnant un nouveau souffle et de la force pour continuer à survivre. « Toi aussi, j'ai même essayé de te chercher, demandant aux quelques survivants que j'ai croisé, même aux zombies mais ils ne sont pas très causant. » dit-elle en laissant échapper un léger rire jaune, humour noir et décalé comme à son habitude. Elle ne craignait plus ces saloperies avec le temps, éprouvant même pas moment un plaisir immense à les abattre ! « Tu as rejoins un groupe de survivants ? T'es seul ou tu as des gens avec toi ? » rajouta-elle tandis qu'ils continuaient l'exploration des lieux. Haley sursauta lorsqu'elle entendis un bruit suspect, attrapant instinctivement la main de Daemon. Fausse alerte ! Enfin pour l'instant, l'odeur alléchante que les deux survivants devaient laisser derrière eux ne devrait pas passer inaperçus très longtemps ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Mar 18 Déc - 15:36



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Un long frisson avait envahit mon corps alors que je sentais l’étreinte chaude et réconfortante d’Haley, me serrant fortement contre elle, comme si elle avait peur de me voir disparaître de nouveau. J’accueillais cette étreinte avec une joie que je ne pouvais cacher, un sourire gigantesque se dessinant sur mon visage. Je sentais son odeur, sentais sa poitrine se soulever et s’écraser d’avantage sur mon torse, à allure rapide, sentais son cœur battre fortement. Toutes ces petites choses qui se passaient aussi en moi. Un véritable bonheur que de la retrouver, de la voir en forme, aussi belle que dans mes souvenirs. Inconsciemment, je savais, j’étais même sûr, qu’elle s’en était sortit. Après tout, elle était forte et avait fait partie des meilleures unités du SWAT, ce qui n’est pas rien. Elle avait les ressources et le mental pour. Mais dans ce climat infernal, la peur de la voir succomber au mal qui régnait sur Terre était quand même présente et mes certitudes s’en étaient retrouvées ébranlés. Plus maintenant alors que je la voyais sous mes yeux. Je desserré l’étreinte et la regarda une nouvelle fois, passant une main sur sa joue chaude et douce, comme pour ressentir encore sa présence et me prouver qu’elle était bien là. Que tout ceci n’était pas un rêve ou un délire de ma conscience. La questionnant sur son état, je me mis à sourire d’avantage en l’entendant me dire qu’elle était beaucoup plus vivante maintenant qu’elle m’avait retrouvée. Me rapprochant d’elle, je la prenais de nouveau dans mes bras et déposais un tendre baiser sur son front, marquant ainsi ma joie mais aussi le fait qu’elle m’avait terriblement manqués.

Je n’osais imaginer l’horreur qu’elle avait dû affronter, seule, dans ce monde emprunt de chaos. J’avais envie de le savoir pourtant et de le lui demander, mais je du me retenir, me disant qu’il était encore beaucoup trop tôt pour gâcher ses merveilleuses retrouvailles avec des histoires tristes et horribles. Car je savais que si je la lançais dans ce sujet, elle allait vouloir savoir pour moi et je devrais alors lui révéler pas mal de chose depuis mon retour au pays suite à l’incident. Etais-je vraiment capable de me replonger dans ce genre de souvenir ? Pour elle… oui, je le pouvais. Même si cela risquait de déteindre sur mon humeur et mes états d’âmes. Je le pouvais. Me proposant de continuer notre shopping ensemble, et me tirant en même temps de mes petites rêveries, je lui proposais de se joindre à moi si elle le voulait et de continuer. Elle n’eut pas besoin de répondre, son sourire était suffisant. S’accrochant à mon bras, elle se cola tout contre moi en embrassant mon épaule, ce qui me fit frissonner de nouveau. Cela faisait longtemps que je n’avais plus étais aussi proche d’une personne et ressentir la douceur d’un lien avec un être aimé était réellement bon. Cela regonflait le moral et donner l’envie de continuer, d’avancer.
Sortant de la boutique, j’avouais à ma compagne qu’elle m’avait manquée. Qu’elle ne pouvait certainement pas imaginer à quel point. Après la mort de mes parents et la transformation de ma sœur que j’avais dû moi-même exterminer, pour lui permettre le repos éternel, je n’avais plus personne à qui me raccrocher dans la vie et Haley était la seule qui restait dans mon monde. N’ayant pas de nouvelle de sa part et ne pouvant la trouver, j’avais eu peur de l’avoir perdue complètement mais ce n’était pas le cas. Nous étions désormais ensemble et il était évident que je n’allais pas la laisser me filer entre les doigts.

Tout en souriant et riant, accrochée encore à mon bras, mon amie m’annonça que je lui avais manqué aussi et qu’elle avait même essayée de me chercher, demandant à certains survivants et même aux rôdeurs. J’en riais alors, la regardant. « C’est clair qu’ils ont un vocabulaire quelque peu limité. » Lui répondis-je alors, rentrant dans son humour. Cela faisait du bien. Nous n’étions pas dans un endroit sûr et protéger mais être avec elle me permettait de décompresser en quelque sorte. Même si je faisais toujours attention à ce qu’il se passait autour de nous. Alors qu’elle me demandait si j’avais rencontré des survivants ou si j’étais seul, j’entendis un bruit sourd non loin de nous et sentis la main de la jeune femme se refermer sur la mienne, enlaçant nos doigts ensemble. La serrant doucement, je serrais la machette dans ma main de libre et regardais aux alentours, sans pouvoir dire d’où provenait le bruit. Le centre commercial étant assez grand, n’importe quel bruit produit dans ce dernier résonnait et se perdait dans son immensité, ne nous permettant pas de nous repérer. Attirant la belle vers moi, je repris la route avant de chuchoter « Non, je suis tout seul. Depuis des semaines et des semaines. J’ai croisé des gens mais je les ai perdus en cours de route à cause de certaines attaques. J’ignore s’ils sont toujours en vie ou non. Je l’espère en tout cas. » Lui révélais-je alors avant de regarder derrière nous après avoir entendu quelque chose glisser et de voir, rampant, le cadavre de ce qui ressemblait à un vieil homme, avancer vers nous. « Putains… » lançais-je alors dans un souffle avant de m’avancer vers lui, Haley toujours à mes cotés, ne voulant pas la perdre. J’enfonçais ma lame dans son crâne et, en relevant la tête, vis une horde impressionnante de rôdeur nous regarder. Un moment de silence, mon cœur s’affolant, je les entendis alors tous grogner avant de se diriger vers nous. « Cassons nous de là vite !!! » Je serrais sa main et partais avec elle en courant dans le centre…


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Mar 18 Déc - 17:27






    Haley oublia un peu ses problèmes, ses deuils et la situation catastrophique dans laquelle ils étaient. D'habitude elle n'était pas si enjouée à la vue d'un survivant, se méfiant d'eux autant que les rôdeurs. Le jour de l'épidémie à Los Angeles, elle avait assistée avec horreur à des meurtres, des viols et des bagarres ... Tout ce merdier ayant ressortis l'instinct animal des gens, les rendant agressifs et égoïstes ! Les premiers jours furent horrible pour Haley, se retrouvant seule à survivre, endeuillée et en colère. Elle se sentait fautive de ne pas avoir réussis à rejoindre ses parents plus tôt, mais aussi en colère contre eux de s'être suicidé lâchement et de l'avoir abandonnée, alors qu'elle était persuadé au fond d'elle qu'elle aurait pu les mettre en sécurité ... Aujourd'hui le fait de retrouver Daemon lui faisait également peur, et si lui aussi il partait ? Si il se faisait contaminer, aurait-elle la force de l'achever ? Elle préféra chasser ses idées lugubres, profitant des retrouvailles et du contact humain qui lui avait cruellement manqués ces derniers mois. Il semblait aller bien à le regarder, bien portant physiquement, souriant. Mais fallait-il faire confiance aux apparences ? Il avait certainement lui aussi du vivre des évènements traumatisant ... Ses parents et sa soeur ? Était-ils encore en vie ? Haley n'osait pas lui demander, c'était trop tôt et elle préférait que se soit lui qui se confie. Ils étaient les seuls survivants de leurs familles certainement ... Elle resta alors près de lui, tenant son bras avec douceur mais fermement, de peur de le perdre dans ce cauchemar.

    Ils sortirent alors de du magasin alimentaire pour continuer leur route dans la galerie marchande du centre commercial apparemment désert en apparence. Ils étaient tous les deux heureux de se revoir et soulagés, rigolant même alors que la situation était apocalyptique. « C’est clair qu’ils ont un vocabulaire quelque peu limité. » Elle souriait, amusée. Mais rien que de penser de se retrouver encore un fois en face d'un rôdeur affamé lui glaça le sang ! Heureusement elle était avec Daemon, se sentait en sécurité et beaucoup plus forte à ses côtés. Haley lui demanda alors si il était accompagné dans sa survis, espérant qu'il réponde que oui, avec sa famille mais sa réponse fut celle qu'elle ne souhaita pas entendre, il était dans le même merdier qu'elle apparemment. « Non, je suis tout seul. Depuis des semaines et des semaines. J’ai croisé des gens mais je les ai perdus en cours de route à cause de certaines attaques. J’ignore s’ils sont toujours en vie ou non. Je l’espère en tout cas. » Elle hocha la tête, ne sachant pas quoi répondre. Il avait du survivre seul, affronter ces saloperies unes par unes comme Haley. La survivante n'avait pas rencontré énormément de monde, rebroussant chemin à chaque fois qu'elle croisait des congénères. Une femme lui avait proposé de rejoindre un groupe qui vivait dans les hauteurs de la ville, dans les quartier riches de maisons de célébrités. Elle avait refusée, pas vraiment prête et assez en confiance pour reprendre une vie en communauté. C'était le risque de s'attacher à nouveau à des personnes et de risquer de les perdre la nuit suivante. « Putains… » Haley se retourna en même temps que Daemon, le regardant s'approcher avec elle vers ce rôdeur qu'il acheva sans pitié, regardant le zombie avec dégoût ...

    Ne jamais se croire en sécurité, jamais. Les problèmes pouvant arriver à tout moment, ce fut le cas là tout de suite ! « Cassons nous de là vite !!! » Elle regarda alors le groupe de rôdeurs grogner et s'avancer vers eux, l'air menaçant ! Décelant de sa place leurs odeurs de morts en décomposition. « Fait chier ! » C'est mains dans la mains que les deux survivants partirent en courant afin de fuir ces démons assoiffés de chairs fraîches ! C'était pas vraiment le moment de jouer aux héros, ils étaient bien trop nombreux. Il fallait sortir d'ici ! Tirer dans le tas ? Ça ne ferait que gaspiller des munitions et attirer leurs autres copains. Connaissant l'endroit comme sa poche, elle se dirigea vers la sortie de secours la plus proche, ouvrant la porte d'un coup de pied pour atterrir dans une petite ruelle elle aussi infesté de quelques rôdeurs. Elle lâcha alors la main de Daemon, machette en main, poignard dans l'autre qu'elle sortit de sa botte. Sans réfléchir elle fonça dans le tas pour nettoyer la ruelle et se frayer un chemin jusqu'au rues principaux. Elle en décapita un premier, balayant ensuite les jambes d'un autre rôdeurs pour lui faire perdre l'équilibre et lui planter son couteau entre les deux yeux. Ils devaient être une dizaine ! Sans parler de l'autre groupe dans le centre commercial ... Elle regarda alors Daemon lui criant alors qu'elle récupérait son couteau du crane du zombie pour en défoncer un autre avec agilité et dextérité. « On fait quoi ??! » Puis voyant venir un zombie menaçant courir vers son ami, elle envoya sa machette pile dans la tête du rôdeur, qui s'écroula. Ils étaient quitte là !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Mar 18 Déc - 20:16



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Cela me faisait cruellement du bien que de la revoir, de la savoir en vie et surtout, la savoir en forme et prête à me suivre maintenant. Faire la route ensemble et plus se quitter. J’avais longuement vécu seul depuis la tragédie, suivant parfois quelques personnes pendant quelques jours avant de les perdre et de me retrouver de nouveau seul face au monde. J’avais eu de la chance d’avoir suivit un entraînement de professionnel, ce qui me permettait de survivre dans n’importe quel situation. Manger des choses infectes alors qu’en tant normal je ne l’aurais pas fait. J’étais conscient que peu de gens avaient la même chance que moi et étaient préparés aussi bien que je l’étais pour survivre. Ce n’était pas facile tous les jours mais j’étais toujours là, et Haley aussi. Avec moi dorénavant. A nous deux, nous pouvions facilement survivre dans cette galère. Certes, cela signifiait trouver plus de nourriture et plus d’eau mais j’étais prêt à le faire pour elle. Réellement. Et je savais que c’était réciproque. Même si cela faisait très longtemps qu’on ne s’était pas vu, et que la situation avait dû la changer quelque peu, je connaissais suffisamment la jeune femme pour savoir qu’elle ne me laisserait pas tomber. Et sa main qui s’était enroulée autour de mon bras, me serrant contre elle le démontrait assez bien. Je souriais alors en la regardant du coin de l’œil et en pensant au fait que tout allait être différent maintenant, suite à nos retrouvailles.

Sortant dans les allées du centre commercial, je pensais à tout cela alors qu’un bruit se fit entendre derrière moi. Fermant les yeux en levant le visage vers le ciel, comme pour demander pourquoi dieu me mettait encore à l’épreuve, je me tournais pour voir un zombie ramper sur le sol en notre direction, grognant ignoblement. Le tuant, je me relevais, Haley à mes cotés, et vis alors un groupe de rôdeur se diriger vers nous. Attrapant mon amie par la main, nous nous mîmes à courir pour leur échapper tout en prononçant des jurons à leur encontre. C’était dingue tout de même, nous ne pouvions être seul et tranquille ne serait-ce qu’une petite heure pour nous retrouver complètement. Non il fallait que cette bande de rôdeur, qui avait certainement entendu l’altercation entre Haley et le zombie de la boutique, se joigne à la fête et vienne nous faire chier. Suivant Haley, nous prîmes une sortie de secours qui mena à une petite ruelle sans issue derrière le centre … remplie de rôdeur aussi. « Putain mais c’est pas vrai… » Lâchais-je alors que j’essayais de bloquer la sortie de secours qu’on venait d’emprunter, et que je vis Haley partir en avant, main levée avec la machette qu’elle abattit sur les premiers rôdeurs. Je la regardais, bouche bée, tout en forçant pour garder la porte fermée, avant de venir tirer une immense poubelle et la placer devant la porte, empêchant ainsi les rôdeurs de sortir.

Avançant vers Haley qui se débrouillait magnifiquement bien, je la vis se tourner vers moi et me lancer sa machette. Cette dernière se planta dans le crâne d’un zombie se trouvant juste derrière moi, ce qui me surprit. « Merci ma belle. » Lui dis-je avant de réfléchir à sa question. Que pouvions-nous faire ? Il n’y avait pas beaucoup de solution. Il nous fallait sortir de cette ruelle crasseuse et pleine de mort et trouver rapidement un endroit où nous cacher et nous reposer. Il y avait certainement des appartements de libre dans le groupe d’immeuble situé une rue à coté de nous. Regardant ses derniers qui s’élevaient majestueusement dans les airs, je reposais mon regard sur Haley avant de prendre sa main « Il faudrait qu’on arrive à sortir de là et prendre un appartement là-haut pour quelques temps. » Sans attendre son avis, je l’entraînais alors vers la sortie de cette ruelle, récupérant sa machette que je lui tendis avant de sortir dans la rue en longeant les coins d’ombre. Des rôdeurs étaient présents, en nombre. Ils avaient du sentir notre odeur. Je faisais signe à la belle de faire le moins de bruit possible, même si ce n’était pas nécessaire puisqu’elle devait déjà le savoir. Pressant le pas, je voyais le hall d’entrée de l’immeuble à quelques mètres de nous cependant, il était infesté de rôdeur. Nous cachant derrière un buisson pour regarder les alentours, je cherchais une solution. « Putain. Ils sont de partout ces cons… Bon, à première vue, ils n’ont pas l’air très très nombreux. Tu penses qu’on fonce dans le tas, on les extermine et on se loge dans un apparte ? » Lui demandais-je alors, voulant avoir son avis pour ne pas l’entraîner dans un suicide si jamais ils étaient plus nombreux que prévus. Je ne voyais pas d’autres solutions et escalader la façade était totalement impossible.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Mar 18 Déc - 21:30






    L'adrénaline montait a fur et à mesure qu'elle défonçait ces rôdeurs. Haley ayant eu un enseignement militaire mais aussi au sein du SWAT, elle avait appris à survivre dans des conditions proche de celle-ci, enfin façon de parler, sans les zombies évidemment. En milieu hostile dira-t'on. Elle avait appris à manier toutes sortes d'armes mais aussi des sports de combat ! D'où cette dextérité à anticiper les gestes des rôdeurs. Tandis qu'elle retirait son poignard de la tête d'un zombie, elle regarda Daemon condamner la sortie de secours avec une grosse poubelle. C'est pas aujourd'hui qu'elle allait crever, non non ! Elle venait tout juste de le retrouver, elle était pas prête de le laisser. Haley avait de l'assurance et du courage mais au fond d'elle, la belle craignait pour sa vie et pour celle de son ami. Certes l'habitude d'exterminer les rôdeurs l'avait rendu moins peureuse face à eux, mais au fond d'elle la crainte était toujours là. Tandis qu'elle s’acharnait à les tuer, elle vit un zombie essayer d'attaquer Daemon, sans réfléchir elle balança sa machette sur le rôdeur en visant la tête, extrêmement habile dans ce domaine là, bon tireur d'élite au sein du SWAT. « Merci ma belle. » Elle lui adressa un sourire et un clin d'oeil en réponse, lui demandant ensuite ce qu'il fallait faire, où aller pour échapper à ces cadavres ambulants apparemment coriace et très affamés. Récupérant rapidement un de ces poignards, elle mit un coup de pied dans la tête d'un petit-garçon zombie afin de le faire reculer, lui plantant ensuite sa lame dans l'oeil. « Il faudrait qu’on arrive à sortir de là et prendre un appartement là-haut pour quelques temps.» Il s'approcha alors d'elle pour lui prendre la main et sortir de ce merdier, discrètement et sans faire de bruit. Elle essuya sa machette pleine de sang sur un coin d'herbe, haletante et fatiguée par tout cela, souhaitant juste trouver un endroit pour être tranquille.

    Cachée derrière un buisson avec Daemon, elle regarda la rue un peu plus clair que celle qu'ils venaient de traverser. Soupirant en regardant les rôdeurs ... « Putain. Ils sont de partout ces cons… Bon, à première vue, ils n’ont pas l’air très très nombreux. Tu penses qu’on fonce dans le tas, on les extermine et on se loge dans un apparte ? » Haley baissa un peu le feuillage pour analyser la situation. Elle connaissait assez bien le quartier, une collègue ayant vécue dans l'un de ces immeubles, ne se souvenant plus très bien lequel. Le pire choix ce n'était de pas en faire, la meilleure des options étant celle de Daemon car à deux ils pouvaient facilement se les faire mais qu'allaient-ils trouver à l'intérieur de l'immeuble ? Selon Haley les zombies avaient déjà du faire le ménage, elle poussa un juron à peine audible en prenant la parole. « On peut toujours se séparer, je peux les attirer un peu plus loin pendant que toi tu sécurises l'immeuble mais j'ai pas envie de prendre le risque qu'on ne se retrouve pas après ... » dit-elle en prenant sa main, un léger sourire sur ses lèvres. Femme d'action, elle n'allait pas reculer, s'enfuir ou céder à la panique. « Allons-z'y, on a qu'à longer les voitures sur le trottoir discrètement et les surprendre ces fils de putes. Mais d'abord. » Elle approcha son visage du sien pour l'embrasser passionnément, appréciant le contact de sa langue à la sienne, un contact qu'elle n'avait pas eu depuis des mois. « Sait-on jamais. »Elle mis fin au baiser avec un sourire en coin en prenant ensuite les devants vers l'immeuble, se baissant pour marcher accroupis derrière les voitures pour ne pas se faire remarquer.

    Quand il fallait y aller, ne surtout pas réfléchir. Ils n'étaient que cinq, totalement faisable à deux. Elle fit signe à Daemon de ne pas utiliser les flingues, lui montrant sa machette. Enfin il devait savoir mieux qu'elle ce qu'il ne fallait pas faire pour attirer la meute entière. Elle se leva alors rapidement, tuant un premier rôdeur avec sa machette, puis un deuxième afin de libérer l'entrée du bâtiment et si engouffrer, laissant à son ami la tâche de tuer les trois autres. A l'intérieur elle tomba sur un rôdeur au sol, qu'elle décapita puis planta la tête pour prendre aucuns risques. Attendant que Daemon ait finis avec les derniers rôdeurs pour verrouiller la porte principal de l'immeuble une fois rentré. La porte ayant l'air solide, il faudrait tout de même revenir la barricader. « J'espère que les colocataires sont sympa ici. » dit-elle amusée tandis qu'elle montait les escaliers doucement sans faire de bruit. Une fois arrivée au dernier étage, elle s’immobilisa devant un appartement et ouvrit la porte. Il était assez petit, cuisine américaine sur un petit salon et deux autres pièces. Elle se dirigea vers l'unes d'elles, ouvrant la porte en faisant attention de pas tomber sur une bestiole. Salle de bain vide, rien à signaler. Elle se retourna pour regarder Daemon, lui faisant signe de verrouiller la porte d'entrée puis se dirigea vers la chambre pour l'inspecter. « Rien à signaler, mais le lit à l'air confortable ! » Elle se laissa tomber lourdement dessus, relâchant enfin la pression.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Mar 18 Déc - 22:35



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Même si je connaissais son parcours professionnel, je n’avais jamais vu Haley se battre et cela me surpris. Agréablement d’ailleurs. Un sourire sur le coin des lèvres, je la regardais donc se battre avec les zombis qui infestaient la ruelle et les exterminer un à un, avec une dextérité et une facilité déconcertante. Un véritable plaisir pour les yeux de la voir dans cette chorégraphie destructrice et triompher sans besoin d’aucune aide. Tellement déconcerté par cette facilité qu’elle avait et cette force que j’en perdis mon attention et ne vis absolument pas le rôdeur qui se dirigeait vers moi, dans mon dos. C’est seulement lorsque sa machette vola dans les airs dans ma direction et se planta dans la tête de se rôdeur que je compris le danger et repris possession de mes moyens, en la remerciant. Elle venait de me sauver la vie et je ne pouvais l’oublier. Un petit clin d’œil et un sourire enjôleurs sur le visage de la belle, je lui souriais alors et lui rendis son clin d’œil avant de l’attraper par la main lorsqu’elle me demanda quoi faire et de l’entraîner dans les rues de la ville en direction du groupe d’immeuble qu’on pouvait voir. Sans faire de bruit, nous avancions en rang serré comme s’il s’agissait d’une mission commando, rapidement et discrètement. Nous passions dans les coins d’ombre que pouvaient offrir la rue principale, nous cachant derrière quelques voitures stationnées lorsque nous croisions un rôdeur avant de reprendre la route et de nous arrêter finalement derrière un imposant buisson en coin de la rue, ce dernier ayant une vue parfaite sur l’entrée ouverte d’un immeuble où le hall d’entrée était infesté de zombie.

Analysant la situation, je demandais à Haley ce qu’elle pensait de mon idée de rentrer dans le tas et de tous les détruire et attendis sa réponse, cette dernière arrivant rapidement. Lorsqu’elle me parla de se séparer pour en attirer certains et en tuer d’autres, ma tête fit rapidement un non avant de sourire en l’entendant me dire qu’elle avait peur qu’on ne se retrouve plus. Mauvaise idée, je venais juste de la retrouver, je ne voulais pas la perdre en nous séparant pour quelques rôdeurs. Même s’ils étaient une centaine, je ne prendrais pas le risque de me séparer d’elle. « Je préfère éviter cette solution. Je viens juste de te retrouver, je ne veux pas te perdre… » Lui dis-je alors en serrant sa main qu’elle avait glissé dans la mienne et en la regardant dans les yeux. Posant mon regard sur le hall une nouvelle fois, j’entendis mon amie me dire qu’on devait y aller en logeant les voitures jusqu’au bout, histoire de les surprendre et donc de prendre l’avantage de la surprise. Je souriais en l’entendant les insulter avant d’être surpris de sentir ses lèvres sur les miennes. Un contact que je n’avais pas eu depuis longtemps. Fermant les yeux, je lui rendis ce baiser, doux, sauvage, tendre, avec la même passion qu’elle, nos langues se liant dans une valse merveilleuse et somptueuse. Bien trop court, je la laissais rompre le baiser sans vraiment le vouloir et reposais mon regard dans le siens, m’y perdant totalement alors qu’elle souriait faiblement et prenait la direction des choses. Elle était entrain de me retourner complètement. Je la regardais et la laissais prendre les devant avant de la suivre, me baissant à mon tour derrière les voitures en me faisant le plus discret possible.

Arrivant près de la dernière voiture, je sortais ma machette de son étui et me mis à courir derrière Haley, la laissant dézinguer les premiers zombis sur son passage avant d’esquiver les autres pour se diriger dans le hall et faire le ménage, alors que je m’occupais de sécurisé le devant de l’entrée. Sans rien dire, j’abattais férocement ma machette sur le sommet du crâne du premier rôdeur que je croisais, l’ouvrant en deux avant de me retourner et de couper, dans un moment circulaire, le haut du crâne d’un second, au niveau des yeux. Ce fut rapide et sanglant. Le dernier rôdeur présent bien trop près de l’entrée, je sortais mon couteau tantô de ma ceinture et l’envoyais avec force se planter dans son cerveau, ce dernier tombant lourdement sur le sol, son genoux cédant et sa jambe se séparant en deux. Je grimaçais alors en venant reprendre mon couteau de survie et en sentant cette odeur putride avant de rentrer dans le hall et de fermer rapidement les portes, les consolidant avec tout ce qu’on avait sous la main. Ce n’était pas très solide mais suffisant pour empêcher les zombis de rentrer facilement. De plus, avec les nombreux appartements présents dans cet immeuble, il se passerait du temps avant qu’on nous retrouve. « Je pense qu’on va être tranquille ils n’ont pas l’air très bruyant » Lui répondis-je en souriant, lui lançant un petit clin d’œil, concernant les colocataires de l’immeuble. La suivant, je grimpais avec elle les escaliers, tout en faisant attention à nos arrières, en faisant le moins de bruit possible pour être sûr d’arriver indemne et surtout tranquillement à l’étage souhaité.

Finalement, après plusieurs minutes de grimpette, nous arrivions au dernier étage et nous immobilisions devant la porte d’entrée d’un appartement avant d’y pénétrer. Haley fit rapidement le tour des pièces sans rien trouver alors que je m’occupais de fermer la porte et de la barricader avec les meubles présent dans l’appartement. Ils ne serviront plus à rien de toute manière. Me tournant vers mon amie, je l’entendis me dire qu’il n’y avait aucun danger avant de l’entendre parler d’un lit et de la voir tomber dessus. Je souriais donc, faisant à mon tour le tour des lieux, appréciant la petitesse de l’endroit et la vue qu’il donnait sur les rues et la ville. De plus, il était équipé d’une petite terrasse assez sympathique. Un petit coin de paradis dans cet enfer ? Cela y ressemblait fortement. Rejoignant Haley dans la chambre, je me posais alors sur le lit à ses cotés et la regarda tendrement. « Enfin dans un coin tranquille et sécurisé… tu t’es battue comme une pro. » Lui dis-je alors en souriant avant de me plonger dans son regard et de venir poser mes lèvres sur les siennes, l’embrassant tendrement. Je soupirais entre deux baisers, mêlant ma langue à la sienne avec délice, appuyant un peu plus le baiser. La regardant de nouveau en passant une main sur sa joue, je souriais doucement. « Là, rien ne pourras nous arriver mais j’en avais envie… » soufflais-je contre ses douces lèvres que je caressais du bout de ma langue avant de l’embrasser de nouveau, plus passionnément, me laissant aller dans cette étreinte sans aucun risque de nous faire surprendre, la porte étant barricadé au mieux…


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Mer 19 Déc - 0:16






    Enfin ils étaient sortis des ennuis, du moins pour aujourd'hui ! De là où ils étaient, ils avaient une vue dégagée sur l'extérieur, l'immeuble et l'appartement barricadé, ils pouvaient dormir tranquillement. Ce sentiment de sécurité était surtout renforcé par la présence de Daemon. Vu son physique et ses compétences, elle n'avait rien à craindre en sa compagnie. Tandis qu'ils visitaient tout les deux l'appartement, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser ce que leur relation aurait pu donner si l'épidémie n'avait pas existé. Seraient-ils juste des amis ? Ou un peu plus comme autrefois. Elle pensa aussi à sa mère, qui aurait rêver d'avoir un gendre comme Daemon, sans parler de son père qui était militaire, il aurait été aux anges d'avoir un Marines comme gendre. Daemon faisait partit de sa famille tout comme Haley faisait partit de la sienne. Ils avaient grandis ensemble, traversé l'adolescence et connu leurs premiers émois sexuelle et amoureux ensemble. Peut-être que si le contexte aurait été différent, cette appartement aurait pu elle le leur ... Haley n'ayant connu que lui et quelques aventures sans lendemains, Daemon a toujours été et restera son premier et seul unique amour. Ils s'étaient pourtant quittés pour leurs carrières, mais la rouquine avait toujours pensée qu'ils se retrouveraient après. Peut-être que Daemon non, mais elle l'aimait assez pour lui avoir souhait de rencontrer une autre femme qu'elle, une qui le comprendrait, l'épaulerait et le rendrait heureux. Elle se sentait étrangement bien, la peur laissant place à l'excitation de se retrouver seule avec lui, comme avant. Depuis l'épidémie, elle n'avait jamais rencontrée d'hommes, ni envisager une quelconque relation ... Le sexe elle n'y pensait presque pas.

    Ils pouvaient alors relâcher tout les deux la pression, la belle se laissa même tomber sur le lit en poussant un soupir. Le matelas était confortable, mieux que le béton sur lequel elle avait couchée la nuit dernière. Elle retira ses flingues de ses cuisses, ainsi que ses couteaux et sa machette qu'elle posa au pied du lit avec son sac en bandoulière, se sentant plus légère et à son aise. Elle fut vite rejointe par Daemon qui se coucha à ses côté. « Enfin dans un coin tranquille et sécurisé… tu t’es battue comme une pro. » Elle répondit alors à son sourire, amusée. « Merci toi aussi, un vrai guerrier ... » Ses yeux clairs plongés dans ceux du bellâtre, il s'approcha alors pour l'embrasser. Ses yeux se fermèrent automatiquement tandis qu'elle faisait danser sa langue contre la sienne. Profitant de cet instant comme-ci c'était le dernier. C'était si agréable qu'elle en voulait plus et toujours plus. Il souriait tout en caressant la joue de la survivante, elle aussi apparemment ravie, beaucoup moins sauvageonne qu'à l'accoutumée.

    « Là, rien ne pourras nous arriver mais j’en avais envie… » Dieu sait que le monde pouvait péter une seconde fois, la rouquine en aurait absolument rien à foutre en ce moment. Nan tout ce qui comptait c'était de passer du temps avec Daemon, qui plus est des moments agréables ... Il recolla alors ses lèvres sur les siennes, répondant au baiser avec beaucoup plus de fougue, prolongeant passionnément cette étreinte avec envie. Elle bascula alors sur Daemon, se retrouvant à califourchon sur lui, un sourire sensuel dessiné sur sur ses belles lèvres. « Moi aussi j'ai envie ... En tant que survivants on se doit de perpétuer la race. »dit-elle amusée en retirant son veston de cuir rouge, très vite suivis par son débardeur blanc qui dévoila une jolie poitrine maintenu dans un soutien gorge en dentelle rouge. Balayé du superflus, elle abaissa de nouveau son visage vers ses lèvres pour les honorer comme il se devait, passant aussi sa bouche dans le creux de son cou pour y faire danser sa langue avec douceur. Le reste de la journée leur appartenaient, la belle étant pas contre un peu de chaleur humaine dans ce monde de mort. Elle retrouva sa bouche avec fougue, passant une de ses mains sous le haut du marines afin d'y caresser son torse délicieusement bien sculpté.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Jeu 20 Déc - 15:07



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Une fois la porte d’entrée de l’appartement solidement fermée et barricadée, je m’étais mis à souffler en relâchant la pression, venant lentement faire le tour de l’appartement qui allait être notre pendant quelque temps. Assez sympa, il n’était pas trop grand mais nous permettait d’y vivre tous les deux tranquillement. Une cuisine américaine ouverte sur un salon doté de grandes baies vitrées, parfait pour pouvoir avoir une vue d’ensemble de la ville et des rues autour de nous. Deux chambres et une salle de bain assez spacieuse. Je regardais cet appartement en souriant, ce dernier devant certainement, à une époque désormais révolue, coutait un max d’argent. M’avançant vers les baies vitrées, je regardais l’extérieur et apercevais de ma place quelques rôdeurs déambuler dans les rues. « Si seulement j’avais un sniper là… » Commençais-je, me parlant à moi-même. « Je ferais un véritable carange. » Finissais-je tout en souriant, imaginant les têtes des zombies dans mon viseur, exploser lorsque j’appuyais sur la détente du fusil. En pensant à ça, je me disais qu’il nous fallait aussi trouver une armurerie non loin d’ici pour faire le plein de munitions et d’armes. Fin… seulement si cette dernière n’avait pas été complètement vidée depuis le temps. Ou alors un commissariat. Il y avait toujours une plaque d’arme dans un bureau de police. Revenant dans le salon et dans la cuisine, je regardais rapidement dans les placards, alors que Haley s’était allongée sur le lit, et aperçus avec soulagement qu’il y avait pas mal de conserves et quelques bouteilles d’eau, parfait pour nous faire tenir quelques petits jours ici.

Je rejoignais rapidement mon amie sur le lit, retirant mes Beretta de mes cuisses, posant les holsters sur le sol et le reste de mes armes, puis m’allongeais à mon tour près d’elle en soupirant, laissant la magie du matelas m’envelopper et contribuer à me soulager de toute la tension accumulée jusqu’à présent. Je regardais la jeune femme, la complimentant sur son professionnalisme et son combat mené avant de sourire en l’entendant me complimenter à son tour. « L’appartement est parfait. En plus, il y a quelques provisions pour nous faire tenir quelques petits jours ici… » Lui dis-je alors avant de sourire doucement, mes yeux plongés dans les siens, et de trouver ses lèvres dans un long et tendre baiser, où nos langues se rencontrèrent dans une valse endiablée et passionnée. Une main sur sa joue, je la caressais tendrement tout en goutant ses lèvres avec délice, profitant de se petit moment de tendresse.
Prenant les devant, la belle me poussa sur le coté avant de me grimper dessus, un sourire joueur et coquin sur les lèvres en m’annonçant qu’elle avait envie et que nous devions, en tant que survivant, perpétuer la race. Je souriais et riais doucement sous ses paroles, le regard pleins d’envie dans le sien, la voyant se redresser pour retirer lentement sa veste en cuir et son débardeur blanc, se retrouvant en soutien gorge devant mes yeux. Je ne pus m’empêcher de la regarder alors, de la détailler, comme si c’était la première fois.

Revenant vers mon visage, j’accueillis ses lèvres avec plaisir et soupira une fois ses dernières glissant dans mon cou pour le taquiner, ses mains prenant possession de mon torse et le caressant sans retenue aucune. Le sourire sur les lèvres je l’embrassais de nouveau, marquant en se baiser l’envie et le plaisir, et surtout, le désir de l’avoir alors que mes mains, baladeuses, glissaient sans retenues et sans gênes sur son corps, passant de la croupe sensuelle de son dos à ses fesses bien rebondies que je caressais et palpais quelque peu, glissant dans son jean pour venir les toucher à même la peau et réveiller un peu plus le désir qui nous consumait tous les deux. L’envie se faisait plus grande, plus présente et pressante et je n’étais absolument pas contre un peu de tendresse et de passion avec elle. Surtout avec elle. Je voulais la retrouver complètement et c’était ce qui était sur le point de se passer. Rapidement mes mains agrippèrent les boutons de son jean que je défis avant de tirer dessus pour le lui retirer, m’abandonnant complètement à ses lèvres, à sa langue, à son corps parfait…


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Ven 21 Déc - 1:14







    Une journée très intéressante pour Haley. Pas une seule seconde elle s'était doutée qu'elle retrouverait une des personnes les plus importantes de sa vie, ni qu'elle affronterait une meute de rôdeur ou qu'elle serait sur le point de faire l'amour. C'était la fin du monde et pourtant elle avait réussis à être surprise aujourd'hui. Tous les jours se ressemblaient. Se lever, sécuriser, chercher de quoi survivre, fuir et tuer. Un quotidien devenu tellement lourd qu'elle en avait perdu son sourire et sa sociabilité. Autrefois elle vivait ... Certes son travail comptait énormément pour elle mais la belle trouvait le temps de voir ses amis, d'aller manger chez ses parents le dimanche, d'écrire ou de correspondre avec Daemon quand elle pouvait. Tout ça lui manquait terriblement. Les perspectives d'avenir n'existaient plus ... Ils devaient tous faire en sorte de survivre, espérer qu'un jour ce mal inconnu cesse de ronger la Terre et que tout redevienne comme avant. Elle n'était pas croyante mais il lui arrivait de penser au châtiment divin. Après tout l'histoire avait prouvé que les hommes étaient les pires créatures de cette Terre. Guerres, violences, manipulations ... Elle savait que beaucoup de monde se posait cette question : '' et si on méritait tout ça ? " Elle espérait qu'un coin du monde ait été épargné par l'épidémie et que des chanceux pouvaient construire un vrai avenir. Il était impossible de fonder une famille maintenant, qui voudrait voir des enfants naître et grandir dans un monde comme ça ? Où l'ennemis de l'homme était désormais eux-même, ce qu'ils appelaient tous rôdeurs, marcheurs, morts-vivants, zombies ou enculés ? Profiter des derniers bons moments que la vie pouvait offrir, c'était ce qu'elle s'apprêtait à faire en compagnie de Daemon.

    Cette appartement fût une chance pour le jeune couple. Provisions et quelques bouteilles d'eaux. Un appartement à l'abris de l'extérieur, une vue dégagé afin de pouvoir monter la garde correctement. Elle s'était toujours dit que rencontrer Daemon fut une bénédiction dans sa vie. Le jeune homme l'avait toujours épaulé, écouté et guider. Haley avait déçue énormément de monde dans sa vie d'avant, mais jamais Daemon. Le revoir fit déferler en elle des vagues d'espoir et de sécurités. Beaucoup avaient rejoins des groupes ou des convois pour survivre mais la belle rouquine avait décidée de faire cavalière seule, et si ça pouvait changer ? Elle ne savait pas si elle continuerait la route avec lui, ne connaissant pas ses plans pour la suite. Il valait donc mieux pour l'instant ce concentrer sur le présent, le futur étant comme toujours très flou et compromis.

    Les retrouvailles se firent donc dans ce lit, s'embrassant comme ci ils n'allaient plus se revoir après, comme-ci chaque secondes étaient précieuses. De la passion, de la fougue ... C'est rapidement qu'elle décida de retirer son haut afin de se mettre un peu plus dans l'ambiance qui commençait à chauffer. Haley avait gardé des jolies formes, ayant évidemment perdu du poids à cause de la malnutrition. Mais elle gardait un corps athlétique et profondément bien entretenu. Dominant Daemon à califourchon sur lui, elle répondait et prolongeait ses baisers avec autant de hardeur qu'ils étaient donnés. Frissonnant agréablement aux caresses du bellâtre sur son corps. Ces derniers temps elle n'avait pas spécialement eut de libido, dégoûtée par le monde et par les gens. Mais avec lui ... Tout était différent. Elle bascula alors sur le dos, envoyant valser son jean déjà à moitié enlever sur le sol. Attirant ensuite Daemon pour qu'il se mette sur elle. Elle l'aida à retirer son haut, caressant le dos musclé de son partenaire tout en continuant de l'embrasser. Une de ses mains alla ensuite retirer la ceinture du marines avec dextérité, s'attaquant ensuite au pantalon, glissant sa main à l'intérieur du bout de tissus qui gardait précieusement son intimité. Elle sentit immédiatement le désir de Daemon se manifester entre ses doigts, jouant avec, tout en le regardant dans les yeux ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Dim 23 Déc - 20:02



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Jamais je n’avais cru pouvoir avoir la chance de retrouver quelqu’un que je connaissais et surtout, quelqu’un qui était et est encore aujourd’hui très important pour moi. Quelles étaient les chances pour que mon chemin croise par pur hasard celui d’Haley dans un centre commercial d’une grande ville comme Los Angeles ? Infimes. Voir inexistantes même. Et pourtant, nous nous étions retrouvés. En bonne forme tous les deux, en bonne santé et prêt à en découdre avec ces morts vivants et à survivre. Ma survie avait désormais un sens. Je n’allais plus errer sans aucun but, sans savoir pourquoi ou pour qui. J’avais maintenant une raison que de rester en vie, que de me battre et tout faire pour avoir un petit espoir d’avenir. Chose que j’avais fait brillamment pour nous permettre de trouver cet appartement sublime et nous y réfugier. Mais la belle n’en était pas rester sans rien faire, bien au contraire. Elle m’avait d’ailleurs subjugué par sa force, sa rapidité et son sang froid à toute épreuve, enchainant les décapitations et autres. Une force que je n’aurais jamais réellement soupçonnée, même si je connaissais son parcours et avais pleinement confiance en elle. La voir à l’œuvre m’avait étonné. Dans le bon sens du terme bien sûr.
L’appartement que nous venions donc de trouver, au sommet de l’immeuble, était parfait pour nous permettre de vivre quelques jours tranquillement avant de changer d’endroit et d’essayer de trouver autre chose. De plus, nous avions de quoi vivre, eau et nourriture, et surtout, un superbe lit bien confortable. Quelques jours ici allaient nous faire du bien c’était évident. Nous allions pouvoir nous reposer sans trop de crainte. Le hall de l’immeuble étant fermé et la porte d’entrée de l’appartement solidement barricadé, nous pouvions aisément nous reposer sans les peurs habituelles. Même si je pensais cela un peu dur. Après tout, elle devait tout comme moi avoir pris l’habitude de dormir sur un œil, toujours aux aguets de n’importe quel bruit.

Quoi qu’il en soit, à ce moment précis nous nous retrouvions, Haley et moi, dans ce merveilleux lit, sans se soucier du reste. Des retrouvailles quelques peu magique en ce monde infernal, nous embrassant tendrement et passionnément sans nous lâcher. Je souriais contre ses lèvres douces et délicieuses que je n’avais pas goûté depuis des années, les mordillant avant de l’embrasser de nouveau, laissant ma langue joueuse venir caresser la sienne. Rapidement, la belle retira son haut, me dévoilant ses courbes que j’apprenais une nouvelle fois à connaître avant de venir m’embrasser de nouveau avec plus de fougue et de passion. Mes mains se baladaient sur son corps, dans son dos, le caressant tendrement, sentant ses frissons qui me firent aussi frissonner. Lâchant mes lèvres, elle se mit sur le côté pour retirer son jean avant de me faire venir entre ses cuisses qu’elle avait ouvertes et me retirer mon t-shirt, caressant mon dos pour glisser rapidement et sensuellement une main vers ma ceinture et mon pantalon qu’elle défit habillement, retirant le tout avant d’attraper mon intimité et la caresser. Je souriais et soupirais en la regardant dans les yeux, soutenant se regard coquin et joueur qu’elle me lançait. Je me mordais la lèvre alors qu’elle sentait facilement mon désir et mon plaisir gonflé entre ses doigts habilles, et venais alors attraper une nouvelle fois ses lèvres avant de glisser le long de sa mâchoire et descendre dans son cou que je parsemais de baiser, soupirant toujours en sentant sa caresse délicate et peu catholique sur l’objet de ses désirs. « huumm… »



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Lun 7 Jan - 20:35







    Voila des mois que Haley n'avait pas ressentis la chaleur d'un homme sur elle. Une sensation plus qu'agréable il fallait être honnête, surtout quand l'homme en question était sexy et son ancien petit-copain. Après des retrouvailles assez glauques, la militaire se laissait aller à des choses un peu plus agréable. Elle ne pensait plus aux rôdeurs ni à la faim, non elle était accaparée par Daemon qui s'était emparé de ses lèvres avec hardeur, prolongeant et répondant à ses baisers avec envie et passion. Elle ne se souvenait pas vraiment la dernière fois qu'elle avait fait l'amour, c'était bien avant l'épidémie donc très longtemps ! Mais c'était instinctif et comme le vélo, impossible d'oublier comment faire. Les deux militaires avaient toujours eu une relation fusionnel voir passionnel lorsqu'ils étaient en couple. Leurs ébats étaient toujours intense et dans un respect mutuel. Haley ne se sentait pas comme un vulgaire plan cul pour Daemon, elle était beaucoup plus et elle le savait, il lui avait déjà prouvé maintes et maintes fois. Mais apparemment le destin s'amusait à les séparer, tantôt pour le travail, la distance professionnel ayant été un frein à leur relation, l'épidémie fut le coup de grâce. Sa famille fut décimé, du moins ses proches parents à Los Angeles. Elle avait des tantes et des cousins un peu éparpillés partout dans les Etats-Unis, mais elle n'avait aucun moyen de les contacter, ayant perdu tout espoir de toute façon ... La présence de Daemon l'a rendait plus optimiste pour l'avenir ! Une épaule sur laquelle elle allait pouvoir se reposer un peu, avoir de la compagnie et surtout quelqu'un à qui parler ... Voila pourquoi leurs ébats étaient fougueux, comme-ci elle avait peur de le reperdre à nouveau, elle voulait profiter de sa compagnie comme-ci c'était la dernière fois qu'elle le verrait ...

    Couchée sur le lit sur le dos, Daemon sur elle, Haley caressait le sexe de son partenaire avec envie à la fois tendrement et fougueusement. Poussant un râle de plaisir lorsqu'il embrassa son cou, une zone extrêmement érogène chez elle. Elle était très excitée, redécouvrant le corps de son ancien amant avec plaisir, même si ce n'était pas leur première fois à tout les deux. Elle n'avait pas envie de préliminaire, non elle voulait que se soit sauvage et pas doux, ils auraient tout le temps ensuite pour les petits plaisir coquin. Elle fit sauter son soutien-gorge, libérant alors une poitrine généreuse et harmonieuse avec le reste de sa silhouette fine. Elle termina par son shorty en dentelle rouge, attirant Daemon entre ses cuisses tout en continuant de l'embrasser. Son intimité alors révélée, Daemon pouvait alors venir l'honorer comme il se devait, griffant légèrement le dos du bellâtre sous l'excitation ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Mer 9 Jan - 21:29



It's happening so fast
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Cela faisait des semaines et des mois que je voulais retrouver Haley. Bien avant la contamination du pays – et certainement du monde entier – j’avais l’envie de la revoir et l’idée même d’arrêter mon travail pour me rapprocher d’elle. Trouver un travail dans la sécurité rapproché ou autre en restant dans une zone géographique près d’elle n’était pas difficile je le savais. Surtout avec mon expérience chez les Marines. Cependant, je n’avais pu mettre en route se projet que la contamination avait frappé et que le monde s’était totalement retournée. Mais malgré cela, malgré toutes ces galères, nous nous étions retrouvés. Comme si notre destin était d’être ensemble. Toujours. Cette pensée me plaisait et je ne voulais plus perdre la jeune femme. Elle était la seule personne qu’il me restait et qui comptait dans ma vie. La seule et unique et je savais que mon existence n’aurait plus de sens s’il m’arrivait de la perdre une nouvelle fois. Nos retrouvailles ce scellèrent alors dans une chambre, en haut d’un immeuble que nous avions nettoyé et dans lequel nous nous étions installés et barricadés. Un petit appartement parfait pour nous permettre de nous reposer un peu dans un endroit confortable. Une chambre spacieuse et coquette où un lit immense trônait au milieu de la pièce. Un lit sur lequel nous étions tous les deux et sur lequel nous étions entrain de sceller nos retrouvailles. Son corps tout contre le mien, je soupirais contre ses lèvres douces et délicieuses tout en souriant avant de les attraper de nouveau et de l’embrasser avec plus d’envie et de passion.

Couché tout contre elle, je laissais mes mains passés sur son corps avec envie et douceur à la fois, la caressant, la chatouillant, éveillant ses sens alors que je sentais cette dernière faire de même tout en venant rapidement caresser mon sexe, réveillant l’objet de ses désirs qui palpitait entre ses doigts pour prendre plus d’ampleur. Elle connaissait ce dernier, tout comme je connaissais sa fleur intimes et ses monts de plaisir. Cette poitrine magnifique qu’elle libéra de sa prison de tissu pour l’offrir à ma vue, me faisant admirer de nouveau la beauté harmonieuse de son corps parfait, malgré la faim qui devait la frapper depuis des jours. Haley restait aussi belle qu’avant et n’avait pas à rougir de la mal nutrition, son corps étant fabuleux. Un sourire sur les lèvres, je plongeais dans son cou pour le dévorer tout en glissant une main entre ses cuisses pour caresser ses lèvres intimes et passer un doigt en elle, puis deux, de manière joueuse et taquine. Mes dents se refermer légèrement sur la peau de son cou, la marquant quelque peu, avant que mes lèvres ne descendent sur cette peau délicieuse pour venir arrêter leur route sur sa poitrine, de manière rapide, sauvage, fougueuse. Je sentais son envie bestiale. Son corps tremblait contre le mien et les réactions de se dernier que je connaissais assez bien – pour ne pas dire par cœur – me démontrait qu’elle avait envie de quelque chose de puissant, de sauvage, de dur. Sans rien dire, souriant alors que je la regardais dans les yeux, je plaçais mon sexe devant l’entrée de son jardin secret et d’un coup de rein sec et puissant, honorais son corps et la faisais mienne…

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot} Jeu 10 Jan - 1:33






    Si vous enleviez tout ce sang, toute cette mort, on pourrait presque croire à des retrouvailles romantique. Peut-être que ça l'était dans un sens malgré le contexte morbide et glauque. Il valait mieux faire abstraction de tout ce merdier quelques heures ... Ils étaient dans un appartement somptueux, du moins il l'était pour Haley, son ancien appartement n'ayant rien à voir avec celui-ci. La décoration faisant penser à une chambre d'hôtel classe, les lieux avaient du appartenir à quelqu'un d'assez riche. Situé dans un quartier plutôt aisé de la Citée des Anges, la belle n'avait désormais plus aucun scrupules à se servir chez les autres. Après tout, tout était laissé à l'abandon. Par moment lorsqu'elle visitait des appartements abandonnés et infestés, elle s'arrêtait un moment pour regarder les photos de familles dans les beaux cadres en bronzes, n'oubliant pas que ces appartements avait été le foyer de familles heureuses et de couples aux nombreuses perspectives d'avenir. Haley et Daemon n'en avaient plus des projets. A part survivre, c'était peu probable qu'un jour ils remplissent des cadres avec leurs photos ... Ni qu'ils achètent une maison pour y fonder une famille d'ailleurs. Ils n'avaient plus rien - survivre c'était tout ce qu'ils avaient à faire. C'était bien ça le plus triste dans cette histoire, d'autres avaient vécues tandis que le couple de squatteur avait un avenir très nébuleux ... Haley aimait Daemon, cela serait toujours ainsi puisqu'il était son premier et unique amour. Pendant les nuits où elle avait été seule à survivre, elle s'était surprise à toujours penser à lui et à fantasmer sur un avenir qu'elle n'aurait jamais. La belle maison, les haies blanches entourant les bégonias, le labrador et la ribambelle de gosses. Daemon ... Elle avait au moins réussis à retrouver le garçon.

    ( ... )
    Les lieux étant juste agréable par la simple présence de Daemon dans ce lit à l'embrasser. La belle ne pensait plus à rien d'autre hormis à se faire du bien en compagnie de l'ancien Marines. Totalement excitée, elle gémissait de plaisir sous ses baisers passionnés et ses caresses brûlantes. Il avait finis par réveiller une libido bien trop longtemps endormis ! Cédant donc à ses envies, la belle avait finis par entre-lassé ses doigts autour de l'objet de ses désirs, jouant avec le sexe de son partenaire tout en prolongeant langoureusement les longues embrassades qu'il lui prodiguait. Il était parfait. Il savait ce qu'elle aimait, où il devait la caresser pour qu'elle prenne du plaisir et où aller pour la satisfaire. Ils auraient très bien pu prendre leurs temps, mais il était toujours compté selon la militaire. Si ils survivaient jusqu'à demain, ils auraient le temps de faire l'amour et de se redécouvrir avec douceur. La rouquine retira alors les derniers bouts de tissus qui recouvraient sa peau. Fermant les yeux lorsque Daemon pénétra doucement son intimité avec ses doigts. Elle gémissait, un mélange à la fois douloureux et terriblement agréable. Elle enfonça alors un peu plus ses ongles dans le dos musclé du beau brun, répondant à son sourire, réclamant encore une fois ses lèvres expertes ! C'était si agréable de se laisser aller, oubliant alors toute cette merde dans laquelle ils se trouvaient, lui étant limite reconnaissante de lui faire partager un si bon moment qu'elle avait pas eu depuis genre des siècles ! Elle poussa alors un gémissement un peu plus fort lorsqu'il la pénétra assez brutalement. « Hum putain ... » laissa-elle échapper d'entre ses lèvres, s'abandonnant totalement à Daemon pour lui laisser mener la danse ...

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: it's happening so fast; ft Daemon {hot}

Revenir en haut Aller en bas

it's happening so fast; ft Daemon {hot}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-