An infernal exit [Lori S. Hauptman]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

An infernal exit [Lori S. Hauptman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: An infernal exit [Lori S. Hauptman] Ven 8 Avr - 16:00


 
An infernal exit Ft. Caïn & Lori
 
When the fate holds you between hands, you are only a marionette without possible excuse.


La survie ne tient que sur un fil et c'est à eux de savoir le maintenir. Des râles plaintifs et grotesques brisèrent vulgairement le silence presque paisible qui règne au sein de cet hôpital dont les murs sont repeints avec du sang ou encore des morceaux d'organes. Il aurait vraiment tout donné pour pouvoir voir cet endroit prospérer comme à l'époque où les infirmiers et infirmières étaient encore debout à soigner les malades jusqu'au moment de la remise de la médaille d'honneur pour un boulot correctement fait, maintenant tout ce qu'ils méritent c'est une balle dans le cerveau ou un couteau entre les deux yeux. Dire qu'il s'y fera serait un peu trop prétentieux, personne n'est préparé à ce qui peut arriver à tout moment, le seul moyen de pouvoir survivre à un tel événement est de se battre contre son destin, contre la mort et la vaincre de mille et une façon.

L'endroit ressemble étrangement à un labyrinthe, un dédale de couloirs à profusion qui ne peut que mettre mal à l'aise un esprit trop fragile, heureusement ce n'est pas le cas de Caïn qui malgré son expertise de la survie s'étant développée depuis un moment maintenant ne peut s’empêcher de courir tout en enjambant les quelques cadavres et instruments au sol. Un véritable ouragan est passé par ici et seul les rôdeurs ont prit l'habitude de se fondre dans la masse comme se de rien n'était, ces cadavres pourris et répugnants. En parlant d'eux, une ombre apparut subitement à l'embranchement droit du couloir provenant de l'aile destinée à la cardiologie. Les bras tendus dont les doigts décharnés gesticulaient dans divers craquements tentèrent d'agripper le tee-shirt de Caïn qui se recula de justesse avant de faire face au rôdeur assis sur un fauteuil roulant électrique qui grâce à une télécommande probablement en-dessous de ses fesses pourries avançait vers lui. La nouvelle technologie, il n'y a que ça de vrai. Sortant son couteau de son étui, il vint planter la lame en plein milieu de la tempe gauche du cadavre avant de finalement continuer sa course. Ils ne le lâcheront jamais. Tout en continuant sa course, il fit face à un rôdeur rampant au sol, la moitié du corps arraché et laissant une traînée d'un rouge vif derrière lui où des organes baignées. Grace à l'élan il lui envoya un coup de pied en pleine face qui le fit basculer sur le dos et à partir de ce moment précis, Caïn lui écrasa sa botte pour faire de sa face une bouillie conséquente de morceaux de cervelles et de giclées de sang. La force du "mastodonte" comme certains le surnomment est un atout majeur et il le prouve encore une fois.

Le rythme effréné qu'il a prit depuis sa séparation avec Lori pour échapper aux rôdeurs qui les encerclaient se fit petit à petit ressentir. Prit au piège dans au beau milieu de l’hôpital, ce n'est pas faute d'avoir essayé de monter sur le toit, mais il est inaccessible pour le moment, les rôdeurs gardent la cage d'escalier et l'ascenseur n'est pas en état de marche sans compter la petit horde qu'il a au cul depuis tout à l'heure. Tirer une conclusion de cette situation est assez simple. L’hôpital étant un endroit clé de la survie depuis le début de la catastrophe, de nombreux survivants ont tentés de se cacher ici et d'y instaurer un sorte de QG, mais ils n'ont pas tenus et le résultat est là, les survivants sont morts, les possibles patients d'avant l'épidémie et quelques civils, ça fait un paquet de personne qui peuvent au final ressembler à une horde dans toutes les ailes, les étages et qui sait,  surement dans les réserves aussi comme ça a été le cas dans la cage d'escalier.

" Oh bordel....!!!

S'exclama t'il avec une certaine colère en faisant face à deux embranchement, un allant sur sa gauche et l'autre à sa droite. Bien sur, jouer à pile ou face aurait été plus simple s'il n'y avait pas des putains de rôdeurs dans celui de droite. Pas le choix. Foncer dans le tas et tous les dégommer est une solution envisageable, mais vaut mieux qu'il économise ses forces. Second problème allant avec le premier, le couloir de de gauche formé un cul-de-sac. Grognant intérieurement face à cette situation plus que décevante, il se jura d'en faire baver à ces morts avant de sortir de l'hospice. Empruntant sa seule issue possible qu'est une porte à sa gauche dans le couloir, il l'ouvrit à la volée, balayant rapidement du regard ce qui ressemblait à une grande salle d'opération avant de se plaquer dos à la porte. Il était encore loin de pouvoir sortir et le moins que l'on puisse dire est qu'il s'inquiétait de savoir si Lori allait bien ou si elle était en vie.

Ils sont partis tout les deux pour un réapprovisionnement, tout allait bien jusqu'au moment où ils se sont fait encerclés par des rôdeurs sans compter la panne d'essence. Vous savez quoi ? Ce destin de merde a décidé de les faire chier aujourd'hui et il réussit bien son coup. Il y croit, à sa survie et celle de Lori, mais sa priorité sur le moment est de la retrouver quoiqu'il en coûte.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: An infernal exit [Lori S. Hauptman] Dim 10 Avr - 23:30


 
An infernal exit Ft. Caïn & Lori
 
When the fate holds you between hands, you are only a marionette without possible excuse.


Il y avait des jours avec et des jours sans. Les jours sans étaient mortels en cette sombre période. C’est ce que tentait d’éviter Lori en ce moment même. Bien contente de sortir du camp en compagnie de Cain, leur coordination et organisation bien rôdées leur permettaient de faire de bonnes expéditions. Sauf aujourd’hui.

Aujourd’hui, elle se serait bien passée des râles menaçants, des organes pendants et dégoulinants au sol d’une bonne grosse vingtaine de rôdeurs. L’hôpital avait été pour eux une aubaine, comme le bon plan servie sur un plateau d’argent. Pourtant entrés en silence, d’un regard les deux coéquipiers se sont séparés soudainement poursuivis par des corps décharnés et affamés.

Comme assurés qu’ils survivraient quoi qu’il arrive, Lori allait alors dans le sens contraire de Cain. En grande foulée, elle parcourait le couloir, ramassait un scalpel et s’arrangeait pour le lancer droit dans la tête d’un rôdeur qui errait devant elle. Ralentissant l’allure, la brune se débrouillait pour se frayer un chemin en esquivant les zombies bloqués. Voyant deux grands lits d’hospitalisation, elle prit l’initiative de les renverser en travers. Cela les retiendrait le temps qu’elle réfléchisse. Il fallait qu’elle réfléchisse rapidement.

Un panneau attirait son attention. « Cuisine, self », « Lingerie ». Parfait. Hauptman devrait s’arranger pour trouver les deux en peu de temps si elle voulait attirer les zombies où elle voulait qu’ils soient. C’était risqué, elle en était consciente, mais il fallait le faire. Quitte à ce que Cain soit le seul à survivre à ce coup foireux. Rien que leur idée de base ne sentait pas bon et pourtant, ils s’y étaient lancés tous les deux. A deux ils s’en sortaient toujours mieux. En fait, ils avaient confiance l’un en l’autre et c’est ce qui était important. Parfois embarrassant.

Lori laissa ses pensées de côté pour se reconcentrer sur le moment présent qui était d’autant plus mortel que ce qu’elle pouvait bien ressentir pour son partenaire d’excursion.

Après une tentative naïve et inefficace pour emprunter l’escalier principale menant à la cuisine, la brune se résignait à prendre un accès annexe laissant la mort s’écraser, comme une vague, contre les marches.

Au détour d’un couloir, Lori tombait sur trois possibilités dont une porte de sortie. L’une des portes indiquaient les WC et vu les grognements qu’elle entendait, Hauptman n’essaya même pas de l’ouvrir. Les râles et ces mains désirant la chair se rapprochaient dangereusement. Elle opta alors pour la pièce vitrée masquée d’un rideau.

Tournant la poignée avec acharnement, sous l’adrénaline et de toutes ses forces, elle défonça la porte qui rencontra violemment un zombie sur sa trajectoire. Ils étaient deux et semblaient s’être cachés ici, mais n’en étaient jamais ressortis pensa t’elle en apercevant un rôdeur, une lame maladroitement plantée dans le cou. Inutile. Elle referma la porte après avoir tué le zombie le plus proche et donc le plus dangereux. Quelques éclats de crânes volèrent lorsqu’elle mit fin à la non vie du zombie. Ainsi, la personne qu’elle était pouvait reposer définitivement en paix… Enfin c’était une toute autre histoire.

La pièce qui s’offrait à l’habitante de l’Angels était dédiée aux expéditions : sacs, bombes de peintures, serviettes de bains, linge de maison, lampes, piles… Une caverne d’Ali baba même si les armes ne s’y trouvaient pas. Signaler sa position à Cain était un objectif assez important, il fallait qu’il sache qu’elle allait bien. Elle attrapa les bombes de peinture.

Elle allait ressortir de la pièce lorsqu’elle vit qu’un corps dans un coin portait un gilet très intéressant.
"- Bingo." L’odeur et un éclair de dégoût lui fit porter la main sur son nez, elle enfilait le gilet. Trois grenades, des cartouches et autres bricoles.

Tirant le rideau, elle se retrouva nez à nez avec un déchet sur pattes qui croquait la vitre. Il était seul. Un bruit les avait surement détournés d’elle. Quand elle se risqua à l’extérieur et tua le rôdeur, un tout autre râle se fit entendre, plaintif, gémissant de douleur, couinant sous les crocs. Un rat ? Un chien ? Ils avaient attiré leur attention.  Elle en profita alors pour marquer la porte, tracer une flèche. Elle prit le temps de reconnaître certains rôdeurs de l’escalier. Impeccable. Ils étaient là dans un autre couloir, la brune lança une grenade sur le groupe. Elle rentra dans la pièce le temps que la détonation se fasse et guetta l’arrivée d’autres rôdeurs pour se frayer un passage vers les pièces communes.

D’une pierre, deux coups… Du moins espérait-elle dégager le chemin et continuer l’expédition avec Caïn ou du moins déjà essayer de se retrouver, car ignorant où il se trouvait, en vie de préférence.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

En ligne

look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21941

× Points de vie : :
404

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: An infernal exit [Lori S. Hauptman] Lun 6 Juin - 14:27

RP archivé suite à la suppression de Cain. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: An infernal exit [Lori S. Hauptman]

Revenir en haut Aller en bas

An infernal exit [Lori S. Hauptman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-