[TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mar 12 Avr - 14:31

STUPID GETS YOU KILLED

Il a recommencé. Une fois de plus, il a trahit sa promesse. Une fois de plus, il est parti sans la prévenir. Pas un seul message laissé ; ce ne sont pourtant pas les papiers et les stylos qui leur manquent. Il est parti très tôt ce matin. Le jour venait tout juste de se lever quand il a ouvert les yeux. Depuis la veille, déjà, il ne se sentait pas très bien. Plus anxieux que jamais - si tant est que cela soit possible -, nerveux comme pas permis. Et en se réveillant, il a compris qu'il lui fallait partir. Qu'il n'était rien de plus qu'une bombe à retardement sur le point d'exploser. Alors il a pris sa hache, et il est parti. Il a pris sa hache et, sans un regard pour Zippora endormie à quelques pas de lui seulement, il a quitté leur abri de fortune. Il n'a pas repensé une seule fois au fait qu'il ne l'avait pas prévenu, tout l'inverse de ce qu'il lui avait promis de faire. Enfin, si, une fois qu'un certain nombre de rôdeurs se trouvait au sol, autour de lui. Là, la pression est redescendue. Là, il s'est presque détendu. Et il s'est souvenu. De la promesse faite, désormais brisée. Du fait que cela faisait bien deux heures qu'il était là, dehors, aveuglé par la rage et le besoin de tuer pour se sentir vivant. Et Zippora devait être réveillée. Elle devait s'inquiéter. Comme la dernière fois où, pire que tout, il est sorti au milieu de la nuit. Il doit rentrer. Tout de suite. Son accès de colère est passé mais c'est maintenant la culpabilité qui le submerge. Sentiment néfaste, qu'il avait pourtant oublié. Faut croire qu'avec Zippora, les choses sont différentes. Et qu'elle pourrait bien avoir envie de le tuer pour ce qu'il vient de faire. Qu'importe, il doit rentrer. S'assurer qu'elle va bien et qu'elle n'a pas fait une connerie en l'imaginant définitivement parti. Il ne manquerait plus que ça ; que Leandro se retrouve seul.

Si cela venait à arriver, il sait que ce ne serait en rien positif ... Le mec est trop instable pour survivre seul. Certes, ce n'était pas ce qu'il prétendait à tout bout de champ, à l'époque de la zone. Mais les temps, et les gens, changent. Leandro doit bien admettre que c'est son cas, prétendre le contraire relèverait de l'idiotie pure et dure. Il doit rentrer, et arrêter tout de suite de se blâmer de tous les côtés. Il en fait rien d'autre que perdre du temps. A l'aide de son pieds et ses deux mains, Leandro extirpe la hache du crâne de celui qu'il vient d'achever. Depuis combien de temps est-il là ? Il est bien incapable de le dire. Quand il se met dans des états pareils, c'est généralement dans le noir le plus complet qu'il continue sa route. Comme s'il n'était rien d'autre qu'un somnambule brûlant de désir de tuer le plus de rôdeurs possible. Ses pas le mènent dieu seul sait où, quand bien même il est capable de faire le trajet du retour sans trop de problème. Il allait vite, ce matin, sur son premier trajet, mais il est encore plus rapide pour le retour. Il sait qu'à l'heure qu'il est - quelle qu'elle soit -, Zippora doit déjà se faire un sang d'encre. Et il va être obligé de s'excuser auprès d'elle pour ne pas avoir eu la décence de respecter sa promesse. C'est Zippora, alors il s'exécutera sans problème. C'était la dernière fois. Oui, la dernière fois. Mais peut-être celle de trop ? Lorsqu'il arrive à quelques mètres de la maison, Leandro voit tout de suite que quelque chose cloche. Il y a une voiture garée là, sur le côté. Un peu à la va-vite, les portières fermées mais personne à l'intérieur. C'est quoi ce bordel ? Le cœur battant à tout rompre, l'ancien flic fait un détour pour ne pas passer par la porte principale. C'est quoi ce bordel ? Putain, il va les buter. Qui que ce soit, il va les buter. Et s'ils ont touché à un seul cheveu de Zippora ... Il les butera après les avoir fait souffrir. Dans d'atroces souffrances. De sa position, Leandro peut voir à travers la fenêtre ... et le spectacle qui se joue sous ses yeux est loin, très loin, de lui plaire.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mer 20 Avr - 3:03

STUPID GETS YOU KILLED.
Ce fut un crissement brutal de pneus qui réveillèrent Zippora. N'apercevant pas Leandro dans la pièce, elle crut dans un premier instant que c'était lui. Qu'il avait réussi à trouver une voiture fonctionnelle et surtout de l'essence. Et dans un tel cas, elle ne lui aurait sûrement pas vraiment voulue d'être sorti une nouvelle fois sans prévenir, alors qu'il lui avait promis de ne pas recommencer, ou du moins pas elle ne lui en aurait pas voulut très longtemps. Cependant, ce ne fut pas une portière qu'elle entendit claquer mais trois. Ce n'était pas Leandro… Rapidement, elle se leva, récupérant les sacs afin de passer par la porte de derrière. Seulement, la brune ne fut pas assez rapide. Alors qu'elle s'apprêtait à attraper la poignée, la porte principale s'ouvrit de manière brusque.

- Oh oh oh ! Le jackpot ! Pose tes affaires sur le sol ! Tout de suite. Et si j'étais toi, je n'essaierais rien de stupide. Ou sinon on se fera un plaisir de te corriger, de t'amadouer.

Quelques rires résonnèrent dans la pièce tandis que la jeune femme commença à trembler quelque peu. Cette voix lui était étrangement familière… Ce fut sur le dernier mot, qu'elle eut la certitude de qui ils étaient… Non, pas lui… Pas une nouvelle fois. Lentement, elle posa les deux sacs à terre sans se retourner. Zippora se forçait à croire que si elle obéissait ils la laisseraient partir. Que l'autre fois, cela c'était mal terminé car elle leur avait tenu tête.

- Retourne-toi. Aller fais pas ta timide. Montre-nous ton joli visage pour voir si il est à la hauteur de ton beau petit cul.

Zippora serra des dents. Ils étaient toujours les mêmes êtres ignobles qui lui donnait envie de vomir. Ce qui la mettait dans un sacré merdier. Elle ne pouvait pas se retourner… Il ne fallait pas qu'ils la reconnaissent. Au fur et à mesure que des bruits de pas s'approchant lui parvinrent à ses oreilles, ses battements de coeur augmentèrent, rapidement, fortement. Non, elle ne voulait pas qu'ils s'approchent d'elle… La brune se retourna alors subitement dégainant son couteau papillon, le braquant vers eux.

- Ne m'approchez pas !

Elle aurait voulue se montrer plus assurée mais à l'instant même où son regard a rencontré celui qui l'avait séquestré par le passé et tué Sebastian, ses forces l'ont en quelques sortes quittées. À la révélation du visage de la jeune femme, un air de surprise traversa la figure de l'homme mais qui fut aussitôt remplacé par un sourire carnassier qui lui fit froid dans le dos.

- Oh, tiens qui voilà ! Notre petite fugueuse ! Tu sais que je n'ai pas été très content de ta petite escapade ? Deux de mes hommes se sont fait attaquer par des rôdeurs en partant à ta recherche. Et crois-moi, je vais te le faire payer. Très cher.

Il continuait de s'avancer dangereusement d'elle tandis qu'elle reculait. Cependant, une large main se plaqua soudain sur sa bouche. Ses yeux s'agrandirent démesurément sous l'effet de la surprise. Elle n'avait pas remarqué que l'un des trois s'était glissé derrière elle. Zippora sentait le souffle brûlant de l'homme contre son oreille. Elle resserra la mâchoire de dégoût. Mais encore ça, ce n'était rien par rapport à ce qui l'attendait. Par précaution, la brune chercha du regard le troisième afin qu'elle ne se fasse pas avoir une nouvelle fois. Il se trouvait contre le mur, à côté de la porte principale prêt à abattre quiconque passerait cette porte.

- Oh mais attend, il y a deux sacs à dos… Vous êtes donc deux. Mais où est l'autre personne qui t'accompagne ? Et si on lui faisait endurer le même sort que ton ami ? Comment il s'appelait déjà ? Ça commençait par un s… Scott ? Samuel ? Sullivan ? Sebastien ? Ah non Sebastian, c'est vrai !

Le timbre grave de sa voix fit courir un frisson de terreur le long de son dos. Cependant, la colère l'envahit. Il n'avait pas le droit de parler de Sebastian ni même évoquer son nom ! S'apercevant de son agitation soudain, l'homme qui la tenait la serra davantage contre lui et posa la lame froide d'un couteau sur sa joue. Zippora eut l'impression que le sol se dérobait sous ses pieds. Impossible de respirer avec la main de l'homme plaquée contre sa bouche et son autre bras qui lui emprisonnait la taille. Elle entreprit néanmoins de se débattre avec l'énergie du désespoir. Il fallait qu'elle échappe à son agresseur. C'était une question de vie ou de mort que ce soit pour elle ou pour Leandro. Elle ne voulait pas qu'il lui arrive la même chose que son meilleur ami. Elle ne le supporterait pas.

- Enfin un peu de dynamisme ! J'ai cru pendant un moment que tu avais perdu tout ton punch d'avant. J'aime quand elles se débattent. Ça m'excite, surtout lorsqu'elles ont été très très vilaine.

Il était très prêt. Ils étaient trop prêts. La brune se débattrait de plus en plus, à tel point que la lame finit par laisser un tracé rougeoyant sur sa joue. Mais elle s'en foutait, elle continua dans son élan en assenant un coup de tête en arrière vers l'homme qui la retenait. Zippora profita de l'effet de surprise de ce dernier pour se retirer de son emprise et tenta d'enfoncer son couteau dans la jambe de celui qui se trouvait devant elle. Manque de chance il fut plus rapide qu'elle, elle ne put que l'érafler légèrement avant qu'il la jette brutalement contre le mur. Elle cria sous la douleur, des larmes humidifiant ses yeux, qu'elle refusait de laisser couler. Elle fut trop sonnée par le coup et la douleur pour se relever d'elle-même.

- Sale p*te tu vas voir, je vais te donner à bouffer aux rôdeurs !

Il l'empoigna la forçant à se relever. Un de ses gars commença à lui bander les yeux et lui ligoter les mains tandis qu'elle était trop sonnée pour se débattre une nouvelle fois.© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mer 20 Avr - 15:40

STUPID GETS YOU KILLED

Son cœur bat à tout rompre, Leandro se sent perdre patience. Il ne va pas rester planté à alors que Zippora est en si mauvaise posture. Il doit faire quelque chose. Et vite. Mais il a peur qu'en se précipitant trop, il ne cause leur perte à tous les deux. C'est en rusant un peu qu'il saura les sortir de cette mauvaise situation. Du moins, il l'espère. Putain, s'il avait été les choses auraient forcément été différentes ... S'il n'était pas, une nouvelle fois, parti, Zippora n'en sait pas. Ils n'en seraient pas là. A trop bouillir dans son coin, tout en observant la scène de loin, Leandro sent sa mâchoire devenir douloureuse tant il la serre trop, idem pour ses doigts qui tiennent le manche de sa hache ensanglantée. Quand, en jetant un petit coup d’œil par la fenêtre juste au-dessus de lui, il voit Zippora être poussée contre le mur avec une violence inouïe, il sait, il sent, que c'est le moment pour lui d'agir. De tenter le tout pour le tout. De toute façon, il refuse de rester là plus longtemps. Alors il se lève, avance à pas de loups pour ne pas être entendu ou vu par la fenêtre, et fait le tour de la maison. Au vue de la position de chaque homme dans la maison, il ne passera pas par la porte arrière. Le plus intéressant pour lui, c'est de franchir la porte principale. Et de se débarrasser immédiatement de celui qui est juste à côté de celle-ci. Il balaye du regard le sol, tout le long du trajet qu'il a à franchir pour accéder à l'entrée. Pas de branches ou de feuilles sur lesquelles marcher et qui pourraient le faire repérer. C'est donc dans le plus grand des silences qu'il avance. Ils font trop de bruit à l'intérieur de toute façon. Et la voix du type, en même temps que ce qu'il dit, le glace. Bordel, il va les défoncer. C'est généralement contre les rôdeurs que sa colère se tourne mais, pour le coup, il ne pense pas pouvoir se contenir. Et il va d'autant plus avoir l'air d'un fou ; entre son tee-shirt et son visage couverts de quelques traces de sang, et sa hache elle aussi en piteux état. sans parler de sa barbe qui commence à faire sa réapparition ... Qu'importe ce qu'ils pensent de lui. Lui ne les voit que comme ses futures proies. Il va les buter et s'il peut les faire souffrir en passant, c'est préférable. On ne touche pas à Zippora, point. Sa colère est telle qu'il aurait presque pu agir sur un coup de tête. Mais ce n'est pas le cas. Et le premier type, celui qui était vers l'entrée, ne fait pas long feu. La hache de Leandro s'enfonce dans son crâne au niveau de son front, à l'instant même où il arrive à sa hauteur.

Il n'aura pas eu le temps de crier, ou d'essayer de se défendre. Tu parles, il n'avait même pas repéré sa présence, tant il était occupé à regarder le spectacle qui se jouait devant lui, un sourire carnassier aux lèvres. Enfoiré de merde. Leandro récupère sa hache, se tourne vers les deux autres mecs qui doivent compris ce qui est en train de se passer. Ou peut-être pas, ils n'ont pas l'air très futé. Quoi que l'air de Leandro ne trompera aucun d'eux : il est vraiment en rogne. Seulement armé d'une hache, mais il ne voit pas en quoi cela devrait le desservir. Bordel il va les tuer et ce, même s'il doit y laisser sa peau. Il jette un rapide coup d'oeil à Zippora pour s'assurer qu'elle va bien, qu'elle n'est pas blessée. Cela a l'air d'aller pour elle alors il se rassure un peu même si tout cela n'est pas encore gagné. « Tiens tiens, le voilà son chien de garde ... » Chien de garde ? Ça lui va, à Leandro. Et on peut dire que, dans ce cas précis, cela lui correspond bien ; il ne fera d'eux qu'une bouchée. Enfin, il espère que ce sera aussi facile, tout en ne pouvant pas s'en empêcher d'en douter un peu ... Celui qu'il a en face de lui n'a pas l'air d'être le plus gros des crétins. Pas comme son pote qui gît désormais à côté de lui. « Par contre, c'était mon meilleur tireur, t'as intérêt de t'excuser ou j'te fais la peau à toi aussi. Après m'être occupé de ta copine bien sûr. » Le sang de Leandro ne fait qu'un tour ; il ne lui en fallait pas plus pour le lancer. Et c'est en courant à moitié qu'il s'approche de lui. Qu'il se prenne un coup de couteau ou un coup de pied, ou même un coup de poing tiens, sa trajectoire ne changera pas. Et son objectif restera le même. Il va les tuer. Tous les deux. Avec autant de violence que lorsqu'il s'en prend aux rôdeurs. Cela ne le dérange pas, ces deux-là sont sacrément perturbés et inhumains, ce n'est pas comme s'il s'en prenait au premier venu. La première tentative n'est pourtant pas la bonne ; la hache ne lui échappe pas des mains mais manque sa cible. Et l'enfoiré en profite pour se glisser sur le côté et lui foutre un coup de pied dans le ventre. Il a une force de mouche ou l'adrénaline empêche Leandro de ressentir la douleur ? De même, le coup de poing qui suit ne l'atteint que partiellement. La petite pique de douleur est vite re-remplacé par une rage sans nom. Une rage qui fera des dégâts. Faut juste s'assurer que Zippora lui apporte un peu d'aide ou, au moins, reste dans un coin et n'accepte pas de se faire prendre en otage ou un truc dans le genre. Il ne manquerait plus que ça.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mar 3 Mai - 22:22

STUPID GETS YOU KILLED.
Leandro… Zippora ne savait pas si elle devait être rassurée ou s'inquiéter de son arrivée… Elle ne voulait pas que ces types lui fassent du mal par sa faute. Elle ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose. Surtout que ces gars-là, ne faisaient pas le boulot à moitié. Pour se venger de la brune, ils pourraient très bien faire pire à Leandro que ce qu'ils avaient fait à Sebastian. Et à elle aussi, évidemment… C'est certain, qu'ils ne referont plus l'erreur de la laisser sans surveillance, en attendant que le boulot se fasse tout seul de lui-même. Mais, c'était surtout vers le brun que toutes ses craintes étaient dirigées. Il savait très bien se débrouiller, se défendre, certes mais faisait-il vraiment le poids face à trois hommes sans vergogne ? Enfin, deux, désormais. Si elle devait se fier aux paroles du chef de la bande. Une bagarre sembla commencer selon les sons qui lui parvenaient aux oreilles. Zippora détestait ne pas pouvoir voir, ne pas savoir précisément ce qu'il se passait. Par chance, le fait que Leandro soit arrivé sans prévenir fait que l'un de ses ravisseurs n'a pas complètement attaché le bandeau qui se trouvait au niveau de ses yeux. De quelques mouvements de tête, elle réussit à le faire tomber jusqu'à son cou. Bon, elle avait toujours les mains liées, mais au moins elle voyait. Et elle devait aider Leandro.

Soudainement, Zippora sentit un métal glacé sur sa tempe, suivit d'un espèce de cliquetis, annonçant que la sécurité de l'arme qui était pointée sur elle venait d'être enlevée.

- Surprise.

Son geste la pétrifia sur place. La brune cessa de bouger, de cligner des yeux et ses épaules s'arrêtèrent net. Elle n'osait plus bouger. Il l'a fit avancer vers Leandro et l'autre avec qui ce dernier était en train de se bagarrer.

- Vas-y dis à ton copain de lâcher sa putain de hache sinon j'explose ta jolie petite tête.
- Ne fais pas ça.

Zippora s'adressait à Leandro. Elle espérait sincèrement qu'il l'écoute, elle le suppliait du regard. S'il se rendait, c'était la fin pour tous les deux. Le mec n'allait pas tirer, elle en était certaine. Face à ses paroles, son assaillant appuya un peu plus le canon du pistolet contre sa tempe. La brune ne put s'empêcher de fermer les yeux, par réflexe, des gouttes de sueurs perlant sur son front. Il lui fallut beaucoup de courage pour garder son sang froid. Pour garder à l'esprit, qu'ils voulaient se venger et sûrement lui faire subir les pires atrocités. Une balle dans la tête, ce serait trop facile, trop rapide. Donc logiquement, il ne tirerait pas. Du moins pas tout de suite… Il voulait juste lui mettre la pression et contrôler un peu plus la situation. Faites, qu'elle ne se trompe pas… Son coeur cognait fortement dans sa poitrine. Il ne fallait pas qu'elle craque, il fallait qu'elle reste courageuse comme elle l'a toujours été. Elle ne voulait pas laisser Leandro dans une situation plus inconfortable qu'elle ne l'était déjà. Les deux hommes semblaient désormais guetter la réaction du brun plutôt que de s'attarder sur elle. Zippora en profita donc, pour récupérer discrètement, de ses mains liées, le petit couteau qui se trouvait dans sa poche arrière. Sans mouvement brusques, elle entreprit de couper ses liens jusqu'à ce qu'elle puisse libérer ses mains.

Ce qu'elle comptait faire était risqué, trop risqué. Mais avait-elle vraiment le choix ? Elle ne pouvait pas laisser reposer leur sort uniquement sur les épaules de Leandro et attendre simplement que ça se passe. Le simple fait de s'être fait prendre en otage et par conséquent avoir mis le brun dans une si mauvaise situation, elle détestait cela, même elle s'en voulait quelque part. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Sans crier gare, rapidement Zippora s'empara du bras de son ravisseur dans l'ultime but de récupérer l'arme à feu. Elle ne sait pas comment elle s'y est prit, mais elle réussit. Non, sans en payer le prix, cependant… La brune n'avait pas réalisé sur le coup, la tâche rouge qui était apparu sur son tee-shirt au niveau de sa hanche, à la suite du coup de feu. Du sang se répandant concentriquement sur le tissu, comme une pointe de stylo plume sur un buvard. Mais maintenant, elle la sentait cette douleur. Elle en tremblait. Heureusement, la balle n'avait pas touché un endroit trop important. La jeune femme s'en sortira. Cette dernière ne se démonta pas devant la douleur et continua de pointer l'arme désormais en sa possession vers l'homme qui lui avait tiré dessus. Cependant, Zippora était bien incapable de tirer, elle les détestait, elle les haïssait de tout son être, pourtant elle n'arrivait pas à appuyer sur la gâchette. La brune était incapable de tirer sur un humain. Sur des rôdeurs, elle savait y faire mais des survivants…

- Cap ou pas cap ? Je te préviens que si je la récupère de nouveau, j'achèverais ce que j'ai commencé.

Un sourire carnassier illumina le visage du type, pourtant il ne bougeait pas. Il attendait seulement qu'elle défaillisse, d'elle-même. Comme si tout cela s'agissait d'un jeu. Elle était bien blême, la mâchoire serrée par la douleur, pour pouvoir le tenir en joue très longtemps. Les blessures de Zippora allaient à un moment ou à un autre, avoir raison d'elle. Mais elle tenait pour Leandro. Pour lui faire gagner du temps. Assez de temps, elle espérait pour qu'il s'en sorte contre le chef de la bande. Elle espérait être assez forte. © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Ven 13 Mai - 18:25

STUPID GETS YOU KILLED

La situation n'est pas vraiment à leur avantage. Certes, Leandro est arrivé par surprise et a pu en éliminer un d'emblée. Mais cela ne sera, de toute évidence, pas suffisant. Parce qu'ils sont, eux aussi, survoltés. Et ils ont l'avantage, ce qui les aide à se sentir plus à l'aise. Leandro, lui, se sent d'ores et déjà hors de contrôle. En rogne après eux. En rogne après lui-même d'être, une fois de plus, partie comme un enfoiré de première. A cause de lui, Zippora est en danger ; et lui aussi, à vrai dire. Soudain, la voix de Zippora le fait sortir de ses pensées. Il est bien obligé, à ce moment-là, d'arrêter tout mouvement et de se retourner vers elle. Son corps est couvert du sang des rôdeurs qu'il a tués sur le trajet, autant aller que retour ; et, à présent, son propre sang - en plus de celui qu'il a tué dès le départ - couvre partiellement son visage. Décidément, ces deux-là feraient mieux de partir en courant avant qu'il n'ait une chance de les tuer. Une seule suffira, une seconde d'inattention, une minute de trop à parler. Et il ne leur fera pas de cadeau, plus maintenant. Sauf que l'avantage est de plus en plus de leur côté ; à présent, le "chef" tient Zippora en otage. Le canon de son arme posé sur sa tempe, et un sourire carnassier au visage. Putain. Il va le buter. Il va le buter. Le faire signer comme un porc et lui arracher les yeux. Alors qu'il croit percevoir un mouvement du côté de Zippora, Leandro sait ce qu'il a à faire. En fait, il n'a même pas besoin de se poser de question ; il ne veut pas que Zippora meure, que ce mec appuie sur la gâchette. Alors il laisse sa hache glisser de sa main, jusqu'à ce qu'elle touche le sol dans un bruit sourd. Elle n'est pas complètement à terre, seule l'une de ses extrémités touche le bois. Quant à la manche, Leandro en tient encore un bout. Juste assez pour qu'il la récupère si jamais ... et bien, c'est précisément ce qui l'attendait. Ses yeux braqués en direction de Zippora et du type qui la menace toujours ne l'empêchent pas de voir la scène qui se joue. Elle a réussi à libérer ses mains. Et, maintenant, elle se bat pour récupérer l'arme. Leandro n'a pas le temps de s'attarder là-dessus, ni même d'encourager Zippora ; quand bien même il le voudrait. Il lui faut réagir de son côté aussi.

Alors, d'un mouvement brusque mais habile, il fait sauter la hache et attrape le manche plus haut. Peu de temps après, il la lève et le bout de la crosse vient s'écraser dans le nez du mec qui, juste à côté de lui, s'était fait discret jusque-là. Un sacré petit mouton, ou un larbin appelez-le comme vous voudrez. Sous la surprise - il était trop occupé à regarder avec horreur son "boss" se faire menacer par la fille qu'il menaçait depuis un moment -, il ne l'avait pas vu venir. Et son nez fait un craquement atroce avant qu'il y pose les mains, désormais couvertes de sang. Enfoiré. Leandro profite de ce bref moment de flottement pour mettre un chassé dans son ventre, juste assez fort pour qu'il tombe à la renverse et aille s'écrouler sur le sol, tordu de douleur. Mais pas pour autant abattu. Cela lui laisse juste le temps de s'assurer que tout se passe bien - enfin aussi bien que cela puisse se passer - du côté de Zippora. D'autant qu'il y a eu un coup de feu, tout à l'heure. Tant dans le feu de l'action qu'il ne sait pas trop d'où il est parti et dans quelle direction. Heureusement, Zippora tient toujours sur ses peids. Elle est en piteux état, mais elle tient bon. Et elle compte sur lui, il en est sûr. « Tire, Zippora. » Elle doit tirer. Il en va de sa survie, de leur survie à tous les deux. Elle n'est peut-être pas prête à le faire, mais il le faut. A ce niveau-là, ce n'est plus une question de choix. Un mouvement sur le côté attire l'attention de Leandro qui se voit vite contraint de quitter la scène des yeux. Le mec est en train de se relever. Enfin, non : il est déjà debout. Il se tient là, à côté de lui, planté sur ses pieds et l'air furibard. N'a-t-il donc pas aimer se faire casser le nez ? Faut croire que, quoi qu'il en soit, ça ne lui a pas suffit. Il sort un couteau, essaye de toucher Leandro avec. Celui-ci voit juste une petite coupure apparaître sur son bras. Rien qui n'arrête son dernier coup de hache ; celle-ci vient s'écraser au niveau de sa tempe droite, le faisant taire à jamais. Quoi qu'il se réveillera peut-être d'ici quelques secondes/minutes ; la hache n'est pas allée assez loin pour l'en empêcher. Il faut qu'il aide Zippora. Il faut qu'il l'aide, qu'il bute le dernier et, enfin, c'en sera fini de toutes ces conneries. Et il ne partira plus jamais sans la prévenir, plus jamais sans elle. Récupérant sa hache pour la presque dernière fois, Leandro est prêt à faire ce qu'il faut ... Si cela est nécessaire, bien sûr.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Dim 22 Mai - 3:30

STUPID GETS YOU KILLED.
Leandro était blessé. Elle était obligée de faire quelque chose, elle ne pouvait pas le laisser à la merci des ravisseurs démuni de sa hache et tout ça par sa faute. Parce qu’évidemment, il ne l’avait pas écouté. Il avait posé son arme contre le sol. Mais comment pouvait-elle lui en vouloir ? Elle ne pouvait tout simplement pas. Elle aurait fait la même chose à sa place. Plutôt mourir que de prendre le risque que Leandro se fasse tuer. Ça ne tenait plus qu’à elle qu’ils s’en sortent. Il fallait qu’elle fasse quelque chose. Elle devait faire quelque chose. Zippora les connaissait ces hommes, elle avait déjà eue à faire à eux. Elle savait comment ils étaient. Et elle savait que même si Leandro faisait ce qu’ils lui disaient, même si elle en faisait de même, ils n’auraient aucune vergogne à les buter quand même. Alors en étant conscience de cela, elle était obligée d’agir, quittes à risquer sa vie. Et la jeune femme, la risqua, au point de se recevoir une balle perdue. Chose qu’elle n’avait pas réalisée tout de suite mais qui finit évidemment par se ressentir.

L’arme désormais en main, elle tenait en joue l’homme qui ne cessait de la menacer depuis le début. Un doigt sur la détente sans qu’elle ne puisse pour autant se résoudre à appuyer sur la gâchette. Ôter la vie d’un humain, n’était pas du tout la même chose que d’enfoncer un couteau dans le crâne d’un rôdeur. Elle acceptait de tuer ces derniers car selon elle le virus ne faisait que profaner les corps et chaque être humain méritait de reposer en paix. « Tire, Zippora. ». Leandro comptait sur elle. Avait-il tort de penser qu'elle en était capable ? En était-elle réellement capable, de tirer ? Elle voulait lui dire qu'elle n'en était pas capable, qu'il lui était impossible de faire une telle chose. Mais Zippora avait peur de le décevoir. Elle ne voulait pas le décevoir. Cependant, elle n'eut pas le temps de lui répondre quoi que ce soit qu'il fut contraint de s'occuper de l'autre gars. Son attention se reporta à nouveau complètement sur l'homme qu'elle tenait en joue. Tu peux le faire Zippora… Leandro compte sur toi. Pense à quel point tu as souffert à cause de cet homme… Pense à Sebastian que tu as dû achever suite à la balle qu'il lui avait assené. Sebastian, ton meilleur ami, ton frère. Sebastian qui s'est prit la balle en essayant de te sauver. Sebastian que tu dois venger. Puis maintenant Leandro qui se retrouve blessé par ces mêmes hommes et qui risque beaucoup plus si tu ne fais pas quelque chose… Face à toutes ces pensées, elle finit par appuyer sur la détente. Cependant, sa vision était totalement floue à présent, la pièce tournoyait autour d'elle. La brune finit par s'écrouler après avoir tiré sans qu'elle ne sache si elle avait réussi ou pas à atteindre sa cible. Elle avait fini par tenir assez longtemps, finalement. De justesse. Mais finit par perdre connaissance. La jeune femme avait perdu trop de sang, s'était trop démené à rester debout, à laisser paraître que tout allait bien alors que ce n'était absolument pas le cas. Elle n'avait pas osé dire à Leandro qu'elle s'était fait tirer dessus car elle ne voulait pas le distraire, l'inquiéter alors qu'ils se trouvaient dans une situation périlleuse. © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mer 25 Mai - 23:19

STUPID GETS YOU KILLED

Leandro ne sait plus vraiment comment ils ont pu en arriver là. Ce qu'il sait, en revanche, c'est qu'ils ont réussi par on ne sait trop quel miracle à reprendre le dessus. Tout est entre les mains de Zippora, à présent. Si elle ne parvient pas à appuyer sur la gâchette pour achever celui qui est visiblement leur chef, Leandro ne donne pas cher de leur peau. Il en a tué deux, c'est à elle de faire le reste. Alors que le second, justement, vient d'être anéanti, Leandro se tourne en direction de la scène toujours en cours à ses côtés. Ou pas. Le coup de feu a retenti et les deux protagonistes s'effondrent sur le sol. Si l'ancien flic jette bel et bien un rapide coup d’œil en direction du leader, ce n'est pas ce qui l'intéresse le plus. Il est bel et bien mort. La balle a traversé sa joue, et a probablement terminé sa course quelque part dans son cerveau ; impossible, en revanche, qu'elle soit passée de l'autre côté. Non, ce qui intéresse le plus Leandro c'est l'état de Zippora. Déjà, c'est certain qu'elle doit être choquée, tant par la scène que par ce qu'on l'a obligé à faire. Leandro s'en voudrait presque de n'avoir pas su tout gérer seul mais il sait que cela aurait été impossible de toute façon ; il n'avait pas de meilleure option. Et Zippora n'est pas en sucre, il le sait maintenant. Sauf qu'elle n'a pas l'air au meilleur de sa forme. Comme il n'a pas récupéré sa hache toujours quelque peu enfoncé dans le crâne d'un des types, Leandro ne met pas plus de quelques secondes avant de s'agenouiller aux côtés de Zippora.

Celle-ci repose étendue sur le sol et a l'air très mal en point. Il l'observe de la tête aux pieds, note très vite qu'elle saigne. Il écarte le tissu juste assez pour voir ce dont il s'agit et constate rapidement les dégâts. Bordel. S'ils n'étaient pas tous déjà morts - à moins que l'un d'entre eux se cache encore mais c'est peu probable -, il ferait bien un - autre - carnage. « Zippora ! » Il crie, il est désespéré. Des rôdeurs seront probablement attirés sur les lieux, et il le sait. Mais il ne peut pas ne pas hurler alors que la vie de Zippora est très clairement en danger. Il ne parvient pas encore à déterminer si la balle n'a fait que l'effleurer ou si elle est bel et bien entrée dans sa chair - la faute au sang -. Et si la balle ne s'est pas contentée de l'effleurer, Leandro ne sait pas si elle est toujours à l'intérieur. Bref, la situation est très compliquée. Et il n'est pas médecin. Il a, bien sûr, quelques notions. En tant que flic, il n'avait pas trop le choix. Mais n'a-t-il pas tout oublié ? Il n'en sait rien. Dans la zone, tout était beaucoup trop simple ... « Zippora, réponds-moi ! » Il pose ses doigts sur son poignet : son cœur bat toujours. Il passe ensuite sa main devant sa bouche entrouverte : elle respire toujours. Alors il commence à la secouer un peu. Parce que s'il y a bien une chose qu'il sait et dont il se souvient, c'est que perdre connaissance n'est pas une bonne chose. Oh non, loin de là. Et en attendant qu'elle se réveille - et elle finira par le faire, il ne lui laisse pas le choix -, il ôte son tee-shirt pour le presser contre la plaie de la jeune femme. Il faut arrêter tout hémorragie, ils verront plus tard pour nettoyer tout ça et éviter une infection.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Lun 30 Mai - 22:19

STUPID GETS YOU KILLED.
Elle s’enfonçait dans les tréfonds de son esprit, s’enfonçant toujours plus profondément. Son prénom se répercutant en écho contre les remparts de son cerveau, sans vraiment l’atteindre. La voix se faisant de plus en plus lointaine. Une doucereuse tranquillité finit par s’éprendre d’elle mais très vite cette paisibilité s’estompa alors qu’elle sentait qu’on la secouait. Qu’on l’arrachait à cette torpeur. Zippora remontait peu à peu et difficilement à la surface. Quelques-uns de ses doigts esquissèrent un léger mouvement, signe qu’elle commençait à reprendre conscience. Peu à peu ses paupières se mirent à cligner, mais tout ce qu’elle put distinguer, ce fut un visage flou. Un visage dont la bouche remuait et dont la voix lui faisait penser à celle de Leandro, comme-ci celui-ci se trouvait à l’autre bout d’un très, très long tunnel.

- Leandro…

Sa voix était faible. Les pupilles dilatées, les membres endoloris, l’esprit embrouillé, elle tenta de se rappeler de ce qui se passait, de ce qui s’était passé. Son esprit encore embrumé, tout finit par lui revenir rapidement en mémoire. Son premier réflexe fut de se redresser rapidement, les sens en alerte. Trop rapidement… La pièce se remit à tournoyer autour d’elle tandis qu’un gémissement de douleur s’échappa d’entre ses lèvres qu’elle ne pouvait contenir plus longtemps à cet instant. Ce profond tiraillement qui la cloua au sol presque instantanément. De même que le seul fait que Leandro doive en plus presser le tissu contre la plaie pour arrêter l’hémorragie, n’arrangeait en rien la douleur étourdissante qu’elle ressentait au moment présent. Telle qu’elle ne pouvait s’empêcher de grimacer légèrement, son corps tiraillé, ankylosé, sa souffrance étant violente, véhémente. Une impression, qu’elle n’allait jamais s’atténuer. La brune était éprise d’une envie de crier pour exprimer sa douleur mais elle se retenait. Elle y faisait front, elle ne se démontait pas. La jeune femme n’avait aucune envie que Leandro la voie comme une petite chose faible.

- Tu… Tu vas bien ?

Bien que ce soit Zippora qui était allongée au sol, en train souffrir et de perdre de son sang, sa priorité était de s’assurer que Leandro aille bien. Elle voulut le vérifier par elle-même, cependant le seul fait de réaliser que le brun était torse-nu la fit détourner son regard. Ce dernier s’orientant tout autour d’elle fixant la pièce en long, en large et de travers, essayant de deviner ce qu’il s’était passé durant le petit moment durant lequel elle était inconsciente. La jeune femme avait du mal à garder un point fixe, ses yeux étaient obligés de s’activer quelque peu, au risque de se refermer instinctivement. Elle venait de reprendre conscience, cependant ses paupières restaient légèrement lourdes. Son regard finit par tomber sur le cadavre de l’homme qu’elle avait tenu en joue. Finalement, Zippora l’avait bel et bien touché… Elle n’arrivait pas à s’en réjouir… Elle avait tué quelqu’un… Pas un rôdeur, non, quelqu’un de bien vivant. Il avait beau avoir été le pire des salauds, il en restait qu’elle avait tué un être humain. La brune n’arrivait même pas non plus à soulager son esprit en se disant que la mort de Sebastian avait été vengé. Que tout était désormais fini… Son regard n’arrivait pas à se détacher de ce qu’elle avait fait. © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Ven 3 Juin - 22:29

STUPID GETS YOU KILLED

Leandro vient de frôler la crise cardiaque, c'est sûr. Zippora a failli y passer. Et c'est à cause de lui. S'il n'était pas encore une fois parti, il aurait été à ses côtés. Ils auraient pu affronter ces types avant qu'ils n'entrent dans la maison, ou alors ils auraient pu les fuir. Au lieu de cela, elle s'est retrouvée seule face à eux et il a trop tardé ... S'il était arrivé quelques minutes plus tard, il aurait peut-être déjà été trop tard. Pourtant, elle a fini par se débrouiller comme une chef. Elle a appuyé sur la détente, mettant fin à la misérable vie de ce connard de première catégorie. Leandro n'est pas peu fier, mais tout ce à quoi il peut penser, c'est à l'angoisse qui le saisit, quand il réalise qu'elle a été touchée, elle aussi. Bordel. Il doit s'assurer qu'elle va bien, qu'elle va s'en sortir. Mais pour cela encore faudrait-il qu'elle se réveille ... il la secoue, il prononce son prénom encore et encore. Jusqu'à ce que, enfin, elle ouvre les yeux. Sous le coup de l'émotion et du soulagement, il ne trouve rien à redire. Il lui semble même que sa pression sur la plaie de Zippora - qui aura au moins eu pour effet d'arrêter le saignement - s'est considérablement atténuée. « Tu me demandes si je vais bien ? Putain t'es incroyable ! » Ce doit bien être la première fois que Leandro est capable d'autant d'humour. C'est léger, il est vrai mais tout de même ; on ne peut pas lui ôter qu'il n'est pas aussi grave qu'à l'accoutumée. Peut-être parce qu'il est sincèrement et infiniment heureux de la voir respirer, parler. Elle a l'air de souffrir, mais au moins elle vit.

Pour l'instant, c'est tout ce qui compte aux yeux de Leandro. D'ailleurs, il en est à un point où il profite que Zippora se soit redressé pour la serrer dans ses bras. Oui, vraiment. En prenant garde à ne pas toucher sa blessure - il ne manquerait plus que ça, tiens -, il enroule ses bras autour d'elle et la serre contre lui. Il enfouit même son nez quelque part dans la chevelure de Zippora. Comme ça, comme si c'était tout naturel. Cela pourrait l'être, mais pas avec lui, pas avec eux. Ça n'a rien de ... normal. Ou d'habituel. Pourtant, il le fait, et il en profite. Pendant deux bonnes minutes entières. Puis il s'écarte, tout penaud, l'air de rien et lui jette un regard sévère. « Maintenant tu restes là et tu ne bouges plus. Je récupère nos affaires et on part avec leur voiture. » Finalement, il se soustrait à son regard et la force, du plat d'une main posée sur son épaule, à se rallonger. Tant pis si cela n'a rien de confortable, ils trouveront mieux plus tard. Un peu inquiet, il prend tout de même le temps de regarder plus attentivement la blessure. Là, comme ça, la balle a l'air d'être ressortie. En fait, non, il en est sûr : elle n'a fait "que" la traverser. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour qu'il n'y ait ni infection ni dommage interne trop grave. Vu son emplacement, ça devrait aller. Ça doit aller. « Tiens le tee-shirt, je reviens tout de suite. » Et c'est le cas : il ne met pas plus de quelques minutes pour ramasser toutes leurs affaires. Dans le même temps, il récupère un tee-shirt - crade mais pas imbibé de sang, lui - et l'enfile. « Faut qu'on y aille avant qu'ils se réveillent. » Il y en a au moins deux d'entre eux qui ne devraient pas tarder à revenir d'entre les morts. Et, très franchement, Leandro n'a aucune envie de leur accorder le privilège de les achever. Alors il glisse ses bras sous Zippora - oui, il la porte comme une gosse -. « Je t'amène d'abord dans la voiture et ensuite je viens tout récupérer. » C'est mieux de procéder ainsi ; il est hors de question qu'il la laisse seule avec ces types qui ne devraient plus tarder à se réveiller.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Lun 6 Juin - 21:57

STUPID GETS YOU KILLED.
Un léger sourire traversa les lèvres de Zippora face à la réplique de Leandro. Oui, elle n’avait pas pu s’en empêcher… Ce qui était certain, c’est qu’elle ne s’attendait pas du tout d’une telle réaction du brun. Elle n’avait vraiment pas l’habitude et son sourire s’élargissait face à cette constatation. Leandro devait sans doute la prendre pour une folle à sourire ainsi vu son état, mais elle était vraiment heureuse de voir que Leandro allait bien et d’autant plus qu’il soit capable d’un tel humour. Ce soulagement avait le don de la distraire de sa douleur pendant un court instant.

Cependant, il fallait croire qu’elle allait de surprise en surprise avec lui car à peine fut-elle relevée qu’elle sentit ses bras s’entourer autour d’elle. Sous la surprise, son coeur manqua un battement. ZIppora ne se fit pas prier pour se serrer contre lui malgré la douleur. Son coeur se mit à battre à cent à l’heure alors qu’elle profitait de cette douce étreinte réconfortante, passant à son tour ses bras autour de lui et reposant son front contre son épaule. Elle pouvait bien rester des heures ainsi dans ses bras. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et celle-ci ne fit pas exception. Leandro finit par s’écarter d’elle à son grand désespoir. N’opposant aucune résistance, elle s’allongea sur le sol. Certes, ce n’était pas très confortable mais elle n’allait pas se plaindre. Non seulement, elle ne comptait pas bouger, mais en plus elle n’était pas certaine d’être tellement en mesure de pouvoir le faire. Serrant légèrement le tee-shirt contre sa blessure, elle regarda Leandro s’affairer pas très loin d’elle. Il fallait avoir, elle détestait ça… Rester là à rien faire pendant qu’il s’affairait à rassembler leurs affaires. Histoire de se sentir ne serait-ce qu’un peu utile, elle tourna la tête vers les cadavres pour s’assurer qu’ils n’allaient pas se réveiller pendant que Leandro avait le dos tourné. Il manquerait plus que ça, qu’ils se fassent une nouvelle fois, prendre par surprise.

Soudain, Zippora se retrouva dans les air ou plutôt à nouveau dans les bras de Leandro qui l'a portait. Elle ne put s'empêcher d'esquisser une légère grimace face au pic de douleur que cela avait engendré en elle. Mais bon il y avait été bien obligé, ils devaient absolument se tirer de là. Cela restait tout de même étrange de se retrouver dans cette position avec Leandro. La jeune femme n'avait pas été portée ainsi depuis qu'elle avait été gamine. Bien qu'elle souffrait, cela ne lui déplaisait pas de se retrouver dans les bras de Leandro. Elle passa sa main sur l'épaule du brun afin de se soutenir quelque peu et laissa sa tête reposer contre son torse.

- Merci…

Comme il lui avait indiqué, Leandro la déposa dans la voiture et elle le remercia pour cette aide qu'il lui apportait, c'était normal. Elle posa tête contre la vitre pendant qu'il s'occupait d'aller chercher leurs affaires. Pour tenter de faire abstraction de la douleur qui continuait de la posséder, elle laissa son regard parcourir l'habitacle. Sans pour autant que ça ne l'étonne, des déchets par-ci, par là entrèrent dans son champ de vision. Zippora pourrait mettre sa main à couper, que ces cadavres de nourritures, n'étaient que des butins qu'ils avait acquéris « grâce » aux dépouillements d'autres survivants qui ont eu le malheur de croiser leurs routes. Cette rapide constatation eut le mérite de faire naître en elle l'espoir qu'il y aurait certainement quelque chose qui pourrait être utile pour elle et Leandro dans le coffre, que ce soit nourriture ou autre. Au moins la trousse à pharmacie qu'elle avait trouvé l'autre fois lors d'une des expéditions avec le brun, allait grandement lui servir, dans son cas présent.  © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Jeu 9 Juin - 14:18

STUPID GETS YOU KILLED

Leandro ne sait pas vraiment ce qui l'a poussé à la prendre dans ses bras. Le soulagement de la voir bien vivante, à n'en pas douter. Cela pourrait être autre chose mais, très franchement, il en doute. Parce que ce qu'il a ressenti, lorsqu'il a vu ses yeux s'ouvrir et se poser sur lui, ce n'était que du positif. De la joie, du réconfort, du bonheur. C'est la première fois qu'il la sent aussi proche de lui, et c'est de son initiative. Autant dire que Zippora a toutes les raisons du monde d'en être étonnée. Mais eu lieu de le repousser ou de ne pas réagir, elle le sert à son tour contre elle, malgré la douleur que cela doit engendrer. Leandro ferme les yeux quelques secondes, le temps d'en profiter et de reprendre toute la vitalité nécessaire à ce qui les attend encore. Parce que rien n'est encore gagné, bien que ce soit en très bonne voie pour. Il doit bien, à un moment, se séparer d'elle et cela ne se fait pas sans regrets, croyez-le bien. Il s'éloigne, et s'affaire dans la petite maison et ce, rien qu'au rez-de-chaussée. Heureusement qu'ils ne se sont pas trop éparpillés ces derniers jours. Leurs affaires rassemblées en un seul et même endroit, Leandro doit faire un choix : qu'amener jusqu'à la voiture en premier ? La réponse est évidente, et il n'a pas besoin d'y réfléchir quinze ans. C'est Zippora qu'il va emmener jusque là-bas en première. Sans vraiment y réfléchir, il glisse un bras sous ses genoux, l'autre derrière son dos et il la soulève. Elle est légère comme une plume, alors il ne rencontre aucune difficulté à la transporter. Et, une fois de plus, ils se retrouvent plus proches que jamais. C'est la journée des miracles, faut croire. Cette fois, il n'a pas le temps d'en profiter : ce n'est pas de son crû, mais il lui faut bientôt la lâcher. Ou, plus précisément, la déposer sur le siège passager.

Il essaye de le faire tout en délicatesse mais 1) ce n'est pas son fort et 2) c'est plus facile à dire qu'à faire. « Et je t'en prie. » Il lui accorde un petit sourire, avant de s'éclipser aussi vite qu'il n'était arrivé. Au moins, maintenant, elle saura qu'il n'a pas sciemment ignoré son remerciement. Il ne l'a, certes, pas jugé utile, mais puisqu'elle l'a dit ... c'était la moindre des choses de lui répondre. Jugeant ne plus vraiment avoir le temps de faire les choses doucement et calmement, Leandro accélère le pas. Il entre dans la maison rapidement, balaye l'espace du regard. Le tout premier type qu'il a tué est bel et bien mort ... quant aux autres, ils ne se sont pas encore réveillés. Mais il sait que, pour certains d'entres eux, cette issue sera inévitable. Les mouvements de Leandro sont fluides mais précis. Il n'a pas de temps à perdre, mais il ne peut pas non plus se permettre de faire un autre aller-retour après celui-là. Il se débrouille donc pour tout porter d'un coup : les sacs sur son dos et ses épaules autant que possible, puis sa hache dans sa main. Pour le reste, tout est OK. Il n'a rien oublié, il en est sûr. C'est quand il se relève pour la dernière fois - une fois sa hache récupérée sur le sol, en fait - qu'il voit du moment, du coin de l'oeil. Un des mecs - celui sur lequel Zippora a tiré, visiblement pas dans le crâne il ne s'en est pas assuré dans le feu de l'action - est en train de se relever. Enfin ... ce n'est plus vraiment lui. Plutôt que de perdre du temps et de l'énergie, Leandro se dépêche de sortir de la maison. Et il ferme la porte derrière lui. Là. Il ne lui accordera pas la chance de l'achever, il rôdera comme tous les autres enfoirés de son espèce. Leandro rejoint la voiture, ouvre la porte arrière et jette sur la banquette toutes leurs affaires. Il prendra le temps plus tard de tout trier et mieux ranger. Il va jeter un coup d’œil dans le coffre, avant d'aller s'asseoir derrière le volant. « Y a une grande trousse de secours dans le coffre. En plus de celle qu'on a déjà, ce ne sera pas de refus. » Pas avec la blessure qu'on lui a infligée. Les clés étant restées sur le compteur - ils ont dû quitté la voiture dans la précipitation -, Leandro peut démarrer. Maintenant, ils sont en sécurité ... mais il leur faut encore trouvé une maison "habitable" et ce ne sera pas de tout repos.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mer 15 Juin - 23:51

STUPID GETS YOU KILLED.
Zippora ne put que répondre au sourire de Leandro. C'était tellement rare que brune en profitait, bien qu'il s'éclipsa trop vite au goût de la jeune femme. Elle aurait voulu avoir le privilège de profiter de ce sourire, un peu plus longtemps. Cependant, le temps leur manquait. Il était devenu un luxe en ce nouveau monde. Toujours à devoir courir à droite et à gauche pour être certain de survivre. Mais à l'instant, c'était quelque chose qui lui était devenu impossible dans son état. C'est pour cela que Leandro était obligé de s'activer pour deux. Pendant, qu'elle était désormais livrée à elle-même dans cette voiture. Devant s'occupant du mieux qu'elle pouvait pour pas céder aux bras de Morphée qui lui tendait grandement les bras.

C'était vraiment difficile pour Zippora de garder les paupières grandes ouvertes. Elle n'avait qu'une envie, c'était de s'assoupir et laisser sa douleur s'envoler. C'était tellement plus facile ainsi. Dormir pour ne plus rien ressentir. Cependant, c'était risqué aussi dans son état. Et elle en avait conscience mais malheureusement en avoir conscience ne suffisait pas. Aux dernières paroles de Leandro, la brune se contenta de hocher faiblement la tête. Ce sang qu'elle avait perdu, l'avait considérablement affaiblie, en plus du coup qu'elle s'était prise lorsqu'ils l'avaient balancé violemment contre le mur. Autrement dit, elle était actuellement plus en train de comater qu'autre chose.

La voiture venait tout juste de démarrer et pourtant Zippora avait déjà du mal à supporter le trajet. Le chemin était rugueux et les mouvements de l'habitacle le faisait sentir aux passagers. En tout cas, la jeune femme, le sentait bien elle. Ça bougeait trop… Sa blessure, elle avait réussi à la supporter un minimum lorsqu'elle étendue au sol et qu'elle restait par conséquent immobile mais là… C'était un vrai enfer. De nouvelles gouttes de sueur se formèrent sur son front. Elle ne savait pas si elle aurait vraiment la force nécessaire pour supporter un tel trajet. De plus, aucun des deux ne savait quand ils tomberaient sur un endroit sécurisé. Cela pouvait prendre des heures et des heures… Même des heures si la malchance était parmi-eux. Était-ce trop en demandée d'avoir un peu de chance après tout ce qu'ils avaient vécu ? Ses paupières s'étaient fermées, voulant laisser son esprit vagabonder pour oublier un peu de cette douleur. Tomber dans l'inconscience pour rendre tout cela supportable. Son doux visage était crispée par la douleur, tandis que son poing se refermait toujours sur le tee-shirt que Leandro lui avait donné.

 © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Ven 17 Juin - 20:43

STUPID GETS YOU KILLED

La voiture vient à peine de démarrer et, déjà, Leandro sent la tension redescendre, l'adrénaline disparaître, son souffle redevenir régulier. Il est rassuré, il se sent mieux. Il y a pourtant toujours un sentiment de peur qui rôde. Parce que Zippora est blessée, et qu'il ne l'oublie certainement pas. Il a fait quelques mètres seulement et, déjà, ses yeux pivotent en direction de la jeune femme, affalée sur le siège passager. Elle semble aller plutôt bien, compte tenu de la gravité de sa blessure. Quelques minutes plus tard, alors qu'il regarde de nouveau dans sa direction, il constate qu'elle est sur le point de s'endormir. Ses paupières se ferment de plus en plus lentement, restent closes plus longtemps aussi. Il ne faut pas. Il n'est pas expert en médecine, n'a que peu de notions - même s'il avait un diplôme de sauveteur, flic oblige - mais il sait au moins ça : elle ne doit pas s'endormir. Elle a perdu trop de sang, c'est trop risqué. Alors, de sa main droite, il lâche le volant et la pose sur l'épaule de Zippora. « Je suis désolé, mais il ne faut vraiment pas que tu t'endormes. » Mais alors vraiment pas. Et il est hors de question que Leandro lui accorde une petite sieste, elle n'en aura pas. Pas avant qu'ils soient arrivés en lieu sûr en tout cas. Réfléchissant à toute vitesse, Leandro finit par se dire que le trajet ne devrait pas être trop long. Il a regardé une carte de la région pas plus tard qu'hier, alors il en a mémorisé une certaine partie. Si ses souvenirs sont bons - et ils le sont -, il y a une maison de campagne à quelques kilomètres d'ici. Elle est assez isolée pour leur offrir un peu de sécurité pour quelques nuits, et assez grande pour leur permettre d'y être bien installés.

C'est donc là qu'il ira. Mais en attendant, il faut effectuer ce trajet sans déconvenue. Et pour y parvenir, Zippora ne doit pas s'endormir. C'est plus facile à dire qu'à faire, et il le sait. Lui n'est pas blessé. Mais il sait, cela dit, qu'il ne parviendra pas à dormir tant qu'il ne saura pas la jeune femme hors de danger. Il a déjà du mal à dormir en temps normal ... mais en sachant qu'elle risque le pire ? Oh, il n'ose pas imaginer ce que cela donnera ... S'allonger dans un lit, sur un matelas plus ou moins confortable ne lui suffira pas. Il aurait trop peur de se réveiller et de découvrir son corps sans vie ... Ou de se réveiller et de la voir de nouveau cernée par des survivants peu scrupuleux. Les jours à venir risquent de se faire sans beaucoup de sommeil pour lui. « Je t'ai déjà dit que j'étais flic à Los Angeles avant tout ça ? » Non, en fait, s'il est sûr d'une chose, c'est bien qu'il ne lui a jamais fait part de cette information. Mais il y a des signes qui ne trompent pas. Et Zippora ayant passé pas mal de temps à ses côtés, elle aura peut-être su relever certains détails qui l'auront mené sur cette voie-là. C'est tout à fait différent, cela dit, que de l'entendre le dire de vive voix. Lui-même n'en croit pas ses oreilles, et pourtant il ne se sent pas particulièrement mal à l'aise à l'idée de lui avoir livrer une telle information. Il doit être maso.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Jeu 23 Juin - 0:29

STUPID GETS YOU KILLED.
Les yeux mi-clos, Zippora comatait dans un état second. Ses paupières se fermaient d'elles-mêmes et elle s'apprêtait à sombrer dans l'inconscience lorsqu'elle sentit la main de Leandro sur son épaule. Cela eut l'effet d'une décharge électrice sur la brune. Elle ouvrit instantanément les yeux. Enfin ça ne dura que le temps de quelques minutes, malheureusement. Elle avait presque envie de lui demander de lui accorder au moins quelques minutes de sommeil, juste un petit peu… Histoire de ne plus ressentir cette intense douleur, le temps de quelques instants. Alors que ses yeux recommençaient à se fermer Leandro pris la parole, se confiant sur un élément de son passé. Ce qui faisait un truc de plus à ajouter à la liste des choses surprenantes qui s'étaient déroulées aujourd'hui.

- N… Non…

À vrai dire, il n'y avait pas grand chose qu'elle savait de Leandro et encore moins de son passé. Pourtant, apprendre le métier qu'exerçait Leandro autrefois, ne l'étonna pas tant que ça. À force d'avoir passée autant de temps avec lui, elle avait remarqué quelques trucs qui l'avaient amenée sur cette piste. Mais au moins maintenant, elle en avait la confirmation et lui donnait une raison de plus pour le respecter. Enfin, si il était encore possible de le respecter encore plus que ce qu'elle faisait déjà. Beaucoup de survivants en faisaient de même, ils le craignaient mais il n'empêchait qu'ils éprouvaient un certain respect envers Leandro.

- J'étais scientifique… Enfin, je débutais tout juste…

C'était bien la première fois depuis l'épidémie qu'elle le confiait d'elle-même à quelqu'un. Leandro était bien la seule personne en qui elle avait entièrement confiance, au point de le lui dire. Zippora savait que jamais il ne lui ferait du mal, que jamais il n'agirait comme ces hommes et l'enfermer dans une quelconque pièce jusqu'à ce qu'elle trouve quelque chose. Elle ne savait pas pourquoi, elle le lui disait. Sans doute parce que lui avait commencé. Il n'attendait peut-être pas en retour qu'elle en fasse de même, mais pourtant elle l'avait fait. Cependant étonnamment, la brune ne s'arrêtait pas à là dans ses confidences.

- Ces… hommes… Ce n'est pas la première fois que je les vois… Je suis déjà tombée sur eux… au début de l'épidémie.. Ils étaient persuadés que je pouvais trouver un remède contre le virus. Ils m'ont enfermés dans l'espoir que je finisse par le leur livrer. Vu que je ne coopérais pas, ils ont tué mon meilleur ami… et m'ont laissé enfermer avec le cadavre pour que lorsqu'il se serait relevé en tant que rôdeur, il se serait « occupé » de moi. J'ai réussi à m'enfuir, jusqu'à la pharmacie… Où tu m'as trouvée… la première fois…

Sa voix était faible, ses yeux clos. Non seulement pour avoir un semblant de repos mais aussi pour affronter les souvenirs qui resurgissaient au fur et à mesure qu'elle s'était confiée à Leandro. Après toutes ces années Leandro, allait enfin pouvoir comprendre le comment du pourquoi, elle s'était retrouvée là-bas, complètement mal en point. C'était comme si les choses se répétaient une nouvelle fois… Le brun qui tentait de la tirer de là alors que Zippora était complètement affaiblie et à cause des mêmes hommes. Mais au moins cette fois-ci, elle ne leur refera plus jamais face… La jeune femme trouva la force de rouvrir difficilement les yeux, pour observer Leandro malgré la vision quelque peu flou qu'elle avait.

 © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Jeu 23 Juin - 16:59

STUPID GETS YOU KILLED

La voiture démarre et, à ses côtés, Leandro voit Zippora sombrer. Ses yeux se ferment, sa respiration se fait à chaque seconde un peu plus lente. Il ne peut pas la laisser dormir, pas maintenant. Alors il fait la première chose qui lui passe par la tête : il évoque un élément de son passé. Une petite brèche s'ouvre, une ridicule petite brèche. Mais c'est un miracle, pour Leandro, d'avoir réussit à dire cela à voix haute. Presque autant que c'est étonnant d'entendre Zippora, à son tour, évoquer son passé. Scientifique ? Il a toujours su, deviné qu'elle était intelligente et qu'elle aspirait à un grand futur avant que tout ne soit chamboulé, mais il n'aurait jamais pu avoir l'idée de ce métier-là. Pourtant, maintenant qu'il le sait et qu'il y réfléchit, il doit avouer que cela lui va plutôt bien. Voire même très bien. « Scientifique ... » Répète-t-il doucement, comme si cela lui permettait de mieux le visualiser. Et c'est le cas ; il imagine désormais sans problème Zippora évoluer dans ce milieu. Mais la suite, qui ne tarde pas à arriver, est loin d'être aussi plaisante. Elle parle de ces types, que Leandro et elle viennent de tuer pour de bon. Il se tend et sent un long frisson lui parcourir l'échine. Il lui semble même que son souffle se fait plus erratique. Une seule mention suffit à le mettre dans un état pas possible ... et ce n'est pas étonnant, après ce qu'il vient d'entendre - et, accessoirement, de vivre. « Ils ne te feront plus rien maintenant ... » Ça, c'est une évidence. Mais, par là, Leandro sous-entend quelque chose de plus profond que, peut-être, Zippora parviendra à déceler ... Plus rien ni personne ne lui fera quoi que ce soit. Il s'en assurera personnellement.

Comme Leandro ne peut vraiment pas se permettre de laisser Zippora s'endormir, il faut qu'il maintienne la conversation bien vivante. Et pour cela, quoi de mieux que de parler de lui ? Avant de lui poser des questions à elle, bien sûr. Dans ces conditions, cela lui paraît presque trop simple. « A Los Angeles, je vivais avec ma femme. Ma femme et nos deux enfants. Deux adorables petites filles. » C'est quasi imperceptible, mais ses doigts serrent un peu plus fermement encore le volant. Lui qui pensait ne jamais plus pouvoir parler d'elles ... Et il ne l'avait jamais fait jusque-là. Mais c'était avant Zippora. Avant Zippora et cet instant précis. Il ne se sent pas plus faible pour autant ; il sait que, quoi qu'il fasse et quoi qu'il dise, il se repose déjà trop sur Zippora. Qu'est-ce que cela peut y changer, hein ? Rien, absolument rien. Il sait que c'est dangereux, de tenir à quelqu'un d'autre que soi-même. Mais il n'y peut déjà plus grand chose ... A l'instant même où il a trouvé la jeune femme dans cette pharmacie, il aurait dû le deviner. Leandro décide de ne pas en dire plus ; il ne s'en sent pas la force et sait qu'elle saura trouver d'elle-même l'issue de cette sordide histoire. C'est ce qui arrive plus ou moins toujours, après tout. « Tu avais une famille ? » La question est surtout de savoir si quelqu'un partageait sa vie. Elle est peut-être d'ailleurs déjà trop directe comme ça ... Mais l'atmosphère de la voiture semble s'y prêter, alors il en profite. Non content de la maintenir éveillée, il en apprend aussi sur elle. Et c'est bien plus plaisant qu'il ne le faudrait.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Sam 25 Juin - 23:25

STUPID GETS YOU KILLED.
Un léger sourire reconnaissant s'étira sur les lèvres de Zippora lorsque Leandro lui promis que ces gars-là ne lui feront plus de mal. Oui, elle était désormais en sécurité grâce à lui. Elle s'était toujours senti en sécurité avec lui. À partir du moment même où son regard s'était posé sur lui. C'était bien pour cela qu'au retour à la zone, elle n'avait fait que le suivre la plupart du temps. Elle s'était toujours senti mieux à ses côtés. Encore là, Zippora était au plus mal, pourtant vu que Leandro était à ses côtés, cela aidait grandement à rendre tout cela supportable. Sa simple présence l'aidait à la rendre plus forte. Et de plus en apprendre davantage sur le brun, la tenait éveillée. En quelques minutes, elle en apprenait plus sur lui, que toutes les années réunies passées à ses côtés. Et cela Zippora, n'allait sûrement pas s'en plaindre. Il y avait bien des choses que la jeune femme avait deviné sur le passé de Leandro à force d'observation et de rester avec lui. Comme le fait qu'il avait une femme. Sa bague de fiançailles autour de son cou, c'était bien une des premières choses qu'elle avait remarqué. Par contre, pour ses deux petites filles, elle en avait aucune idée.

- Elles s'appelaient comment ?

Zippora n'avait pas pu s'empêcher de le lui demander. Même si elle ne savait pas vraiment si elle pouvait se permettre de la le lui poser. Elle se doutait bien que ce devait être un sujet difficile à aborder vu comment cela semblait s'être terminé. Vu comment il en parlait et qu'elle n'avait jamais aperçu aucune de ces trois personnes durant tout ce temps où elle était avec Leandro, la jeune femme devinait la fin de l'histoire. Pourtant, cela ne l'avait pas empêchée de lui demander les noms de ses deux petites filles. Sûrement parce que Zippora avait toujours été attendrie par les enfants. Elle avait toujours voulu en avoir. Ce qui l'amenait à la prochaine question de Leandro.

- Non…

Elle était encore jeune avant le début de l'épidémie. Vingt-trois ans… À ce moment-là, ce n'était pas tout de suite dans ses projets, de se poser. Elle était plus du genre à profiter de sa jeunesse. Faire la fête, sortir avec ses amis, rencontrer des garçons, puis à côté se donner à fond dans son job. Sérieuse dans son travail et extravertie en-dehors. Elle n'était pas encore prête pour se poser. Une chose normale à cet âge-là. Mais maintenant qu'elle l'était, peut-être était-ce trop tard ? Fonder une famille dans un monde tel qu'il était devenu maintenant était en quelque sorte plus compliqué qu'avant. Avant tout était beaucoup plus facile… Avait-elle rater sa chance ?

- Je n'étais pas du genre à me poser… Puis… Je n'avais pas trouvée la bonne personne encore…

Encore… Ce dernier mot s'était échappée de ses lèvres par inadvertance. Un mot qui pouvait en dire long sur la nature de ses pensées. En deux phrases, elle avait lâché trop d'informations. Comme une confession cachée. Elle n'était pas du genre à se poser, une phrase employée au passé. Puis ce mot qui s'était échappée de ses lèvres voulait tout dire. Restait à savoir si Leandro comprendrait le réel sens de ses paroles… Au moins, cela avait le mérite de garder Zippora bien éveillée. Sauf que maintenant c'était autant le foutoir mentalement que physiquement.

 © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mar 28 Juin - 13:29

STUPID GETS YOU KILLED

C'est étrange de parler de sa femme, de ses filles. Étrange mais pas déplaisant pour autant. L'espace de quelques minutes, il a presque l'impression qu'elles sont encore là, à ses côtés. Parler d'elles les rend presque vivantes. Presque, parce que ce n'est pas assez pour le faire oublier tout ce qu'il s'est passé. Il n'y arrivera jamais. Cela a laissé une marque indélébile, et il le sait. Mais il est toujours là aujourd'hui et, d'une certaine façon, c'est tout ce qui compte. Il aurait bien sûr aimé que ses filles soient là, mais il est impossible de retourner en arrière, d'effacer ces dernières années et les événements qui ont presque eu sa peau, à lui aussi. « Rita et Sara. » C'est la première fois depuis des lustres qu'il prononce leurs prénoms. Et ce n'est pas aussi désagréable qu'il avait imaginé que ce le serait. Il n'aurait de toute façon pas même pu deviner qu'il se laisserait un jour aller à de telles confidences. Après tout, pourquoi pas ? Tant que cela remplit sa fonction et maintient Zippora éveillée, il n'a pas de quoi s'en faire. Et puis, c'est assez libérateur aussi. « Des prénoms italiens. » Tout comme le sien. Son nom de famille n'en a pas l'air comme ça, et pourtant toutes leurs origines sont basées dans ce pays d'Europe. Enfin, étaient. Cela n'a plus guère d'importance aujourd'hui ... Mais maintenant, il n'est plus le seul à le savoir ; Zippora en est tout autant au courant que lui. C'est une bonne chose, à n'en pas douter. Il n'aurait cependant pas osé en arriver jusque-là quelques jours en arrière.

Faut croire que le fait qu'ils aient tous les deux vu la mort de près ait eu un effet libérateur sur lui. Il ne veut pas, pour l'instant, penser au fait que c'est peut-être une mauvaise chose. Il aura tout le temps de le faire ce soir, ou dans les jours à venir. Là, il en profite juste pour poser, aussi, des questions à Zippora. Sa réponse le surprend assez, et l'intrigue plus que de raison. Il n'est pas sûr de savoir ce qu'elle veut dire par là, et une petite voix intérieure lui souffle qu'il vaut mieux pour lui ne pas savoir. Alors, il écoute cette petite voix et se tait. Enfin, jusqu'à ce qu'une autre question lui vienne. « Tu habitais où d'ailleurs ? » Il est quasi certain de ne jamais lui avoir demandé cela. En même temps, certain, il peut l'être. Il ne lui a, en fait, jamais posé de questions. Et il ne s'était jamais confié à elle non plus. La roue est en train de tourner. De toute évidence. L'oreille tendue et son attention focalisée sur Zippora, mais Leandro n'oublie pas non plus de regarder la route. Elle est large, vide de toute autre voiture - rien d'étonnant là-dedans -. Plutôt que de continuer sur la route principale, l'ancien flic tourne soudain le volant vers la droite. Sur une petite route de campagne qui, il veut y croire, les mènera tout droit en direction d'une maison sûre pour y passer la nuit. Peut-être même une ferme, pourquoi pas. Comme ça, ils pourront y rester quelques jours et laisser du temps au corps de Zippora pour se remettre de ses blessures.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Ven 1 Juil - 2:46

STUPID GETS YOU KILLED.
Si parler de son passé était devenu quelque chose de tabou en les temps qui courait, Zippora éprouvait aucune lacune à en parler avec Leandro et encore moins à l’écouter parler du sien. Cela paraissait tellement improbable. Cela faisait des années maintenant qu’ils voyageaient ensemble, qu’elle ne l’avait jamais lâché et pourtant ils en savaient si peu sur l’un et sur l’autre… Cependant, en cet instant même, les masques tombaient peu à peu. Chacun se dévoilait à l’autre. D’abord Leandro, puis ensuite Zippora. Et la discussion était presque naturelle. Aucune gêne. Aucun mur. Il n’y avait qu’avec le brun que la jeune femme pouvait se livrer ainsi. Le seul en qui elle avait entièrement confiance. Peut-être bien que c’était parce que hormis que ce soit la personne qui l’ait sauvé, c’était aussi le seul qui ne lui avait jamais posé de questions. Peut-être que certains verraient ça pour un manque d’intérêt mais la brune elle, lui en était reconnaissante. Et maintenant qu’il le faisait, elle était tout à fait prête à lui répondre. Surtout après que lui dévoile des éléments de son propre passé.

- C'est très joli… Et je suis certaine… qu'elles étaient aussi magnifiques que leurs prénoms.

Elle lui adressa un faible sourire. Zippora pensait vraiment ses paroles et ne disait pas cela juste pour faire plaisir à Leandro. Ce dernier lui confia l'origine des prénoms de ses filles. Italiens… Le brun était donc italien… Elle s'était toujours dit que son prénom ne sonnait pas très américain mais sans pour autant être certaine à cent pour-cent d'où cela venait. Espagne ? Italie ? Argentine ? Maintenant, elle le savait. Par contre, il y avait bien une chose qu'elle ne savait pas… Si Leandro avait compris le sous-entendu qui s'était échappé de ses lèvres. Apparemment, non. Du moins, il ne l'avait pas relevé. Et cela eut le don de la soulager quelque peu. Juste un peu, parce que à vrai dire, peut-être qu'au fond d'elle, elle aurait voulu qu'il dise quelque chose. En fait, elle n'en savait rien du tout et ce n'était pas comme si c'était le bon moment pour se préoccuper d'une telle chose.

- L'autre bout de l'Amérique. Washington.

Ils vivaient tout à fait à l'opposé et si il n'y aurait pas eu l'épidémie, sûrement qu'ils ne se seraient jamais croisés, jamais rencontrés. Il faut dire aussi que Zippora en avait fait un petit bout de chemin quand tout a commencé. Elle a plus voyagé pendant l'apocalypse que dans sa vie normale. Autrefois son seul voyage était lorsqu'elle a déménagé avec Sebastian, donc du Texas jusqu'à Washington. Puis Washington, Poconos durant leur cours séjour au chalet avec toute la bande. Est-ce que l'un d'entre-eux était toujours vivant ? Hormis elle ? La jeune femme ne put plus longtemps sombrer dans ses sombres pensées que le soudain virement à droite de la voiture, lui arracha un léger gémissement plaintif, plantant ses ongles dans son siège. Sa vision tanguait, sa tête recommençait à tourner, elle était clairement pas bien… Zippora supportait de moins en moins ce trajet en voiture. Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'il se termine rapidement. Elle ne maintenait même plus le tee-shirt de Leandro sur sa blessure. Le pire c'était qu'elle ne s'était même pas rendu compte qu'elle avait relâché la pression et donc depuis quand elle l'avait fait. Elle n'avait juste plus de force. Si discuter lui avait permis de lui changer les idées, de la maintenir éveillée… Son corps lui la rappelait à l'ordre.

 © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mar 5 Juil - 15:03

STUPID GETS YOU KILLED

Parler de ses filles n'est pas aussi douloureux que ce qu'il aurait pu imaginer. Leandro le fait même avec une facilité déconcertante. Est-ce parce que le temps est passé ? Ou bien parce que son auditrice est Zippora ? Peut-être bien les deux. Peut-être bien qu'il y a autre chose. Pour l'instant, il n'est pas sûr de vouloir en savoir plus. Il veut plutôt continuer sur sa lancée et, en passant, en profiter pour en apprendre plus sur la jeune femme. Toutes ces années et il ne savait même pas d'où elle venait ... Et de pourquoi il l'avait retrouvé dans une situation si critique, la toute première fois. « Elles l'étaient. » Plutôt que de la mélancolie pure et dure, c'est un sentiment de nostalgie tout ce qu'il y a de plus pur qui s'abat sur lui. Il revoit encore leurs petites frimousses. Heureusement qu'il a une photo sur lui en permanence, sans quoi leurs visages auraient peut-être bien fini par disparaître derrière ses yeux ... Le souvenir est toujours bien vivace, et il tient à ce qu'il le reste. Peu importe la douleur qui l'accompagne quand il y pense un peu trop. « En effet, ce n'est pas la porte à côté. » Loin de là, même. Leandro est toujours plus ou moins là où il vivait autrefois, alors que Zippora, elle, se retrouve vraiment de l'autre côté du pays ... Il ne sait pas si c'est dépaysant ou si elle s'y est très rapidement fait mais ça ne doit quand même pas être drôle tous les jours. Enfin, ce n'est drôle pour personne en même temps ...

Le coup de volant de Leandro est peut-être un peu trop violent pour Zippora. Il grimace en entendant son gémissement de douleur ; il n'avait pourtant pas oublié qu'elle souffrait. Il a juste ... oublié qu'agir ainsi pouvait engendrer de la souffrance. Quoi qu'il en soit, il fera ce qu'il pourra pour la soigner. Pour cela encore faut-il qu'ils trouvent un endroit où crécher ... « Courage, je suis sûr qu'on est presque arrivé. » Enfin, il l'espère surtout. Mais il n'y a pas de raison. Jusque-là, la chance leur sourit plutôt pas mal ; alors pourquoi faudrait-il que cela s'arrêter dans un moment si critique ? Il n'en est pas question. Soudain, Leandro croit apercevoir, devant eux, les contours d'une maison. Elle se distingue à peine entre les quelques arbres qui l'entourent, mais lui ne passe pas à côté. Il se gare à quelques mètres de là, et sort de la voiture. « Je reviens tout de suite. » Il laisse la portière de son côté grande ouverte, dans le cas où il ait besoin de revenir en toute vitesse. Son tour du propriétaire est assez rapide. La maison n'est pas très grande, mais elle fera l'affaire. A l'étage, il y a deux chambres et il n'a pas vu la moindre trace de squattage. Les tables n'ont pas été débarrassées, signe que tout a été laissé en plan avec précipitation. De retour dans la voiture, il redémarre et va se garer plus loin. Plus précisément, dans le garage grand ouvert accolé à la maison. « Allez, viens. » Il fait le tour de la maison, et prends de nouveau Zippora dans ses bras. Il essaye de la soutenir sans trop lui faire de mal, tout en sachant parfaitement que c'est impossible. Là, il la guidera jusqu'à la première chambre à l'étage, la laissera choir sur le lit principal avant de venir chercher tout ce qu'il faut pour prendre soin d'elle. Ce n'est pas si compliqué.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mar 12 Juil - 1:53

STUPID GETS YOU KILLED.
Oui, elle en avait fait du chemin, Zippora. Dire qu'autrefois, quand elle était plus jeune, elle se plaignait de ne pas vivre assez « d'aventures », que sa vie n'était pas assez palpitante… On peut dire que désormais, elle était bien servie même trop. Au moins la brune avait bien profité de sa vie d'autrefois. Elle qui était plutôt du genre à vivre au jour, le jour. La jeune femme ne faisait donc pas partit de ceux qui regrettent de ne pas l'avoir vécue à fond, de ne pas avoir été capable d'apprécier les moments simples. En même temps, cela faisait partit de son éducation. Au Texas, ses parents ne roulaient pas sur l'or et donc par conséquent lui avaient appris la grande valeur que pouvait avoir les choses les plus simples. Elle leur en était vraiment reconnaissante, elle les aimait de tout son coeur… Et pourtant, la jeune Neason n'avait pas osé retourner dans sa ville natal après la mort de Sebastian. Si ses parents étaient encore en vie, elle craignait leur réaction face à cette affreuse nouvelle, la mort de ce garçon qu'ils considéraient comme leur propre fils. Elle avait failli à son devoir, le protéger. Chacun devait protéger l'autre, c'était le deal quand ils étaient partit tous deux pour Washington. Si Sebastian l'avait accompli haut la main, ayant perdu la vie en essayant de la protéger, Zippora n'avait pas été capable d'être à la hauteur. Mais désormais sa mort avait été vengée. Sebastian pouvait reposer en paix.

Zippora se raccrochait à l'optimisme de Leandro. Pour une fois que c'était lui qui en avait le plus des deux. Elle espérait qu'il ait raison. C'était vraiment difficile de faire bonne figure avec toute cette souffrance qu'elle ressentait. Soudain, il s'arrêta en lui indiquant qu'il revenait. Avait-il trouver un endroit sécurisé ? La jeune femme ne pouvait pas se permettre de se relever pour vérifier. Alors, elle attendit sagement que Leandro revienne. Fermant les yeux quelques instants, cependant, elle n'eut pas le loisir de s'assoupir que le brun revenait déjà, la prenant à nouveau dans ses bras. Certes, c'était douloureux et ça la faisait légèrement grimacer mais d'un autre côté c'était plaisant aussi, elle ne pouvait qu'en profiter une nouvelle fois. Zippora finit par se retrouver sur un lit. Un endroit stable. Ça ne pouvait que lui faire du bien. Par contre ce qui allait venir, sûrement moins. Les soins. C'était pour son bien mais elle savait déjà que ça n'allait pas être une partie de plaisir. Mais elle allait être forte. C'était un cap à passer pour pouvoir guérir ensuite. Il fallait qu'elle guérisse le plus rapidement possible car elle ne voulait pas être un poids pour Leandro. Déjà qu'elle s'en voulait de le laisser courir à droite et à gauche comme ça. Être quelqu'un d'inutile. Elle détestait ça. Ne plus être d'aucune utilité pouvait s'avérer fatal en ces temps qui courent. La loi de la jungle. Celui qui est blessé ne survit pas, il est délaissé de tous ses camarades et finit par mourir, se faisant attaquer par un plus gros prédateur.

 © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Jeu 14 Juil - 12:03

STUPID GETS YOU KILLED

Un dernier aller-retour, et Leandro revient dans la chambre où il a laissé Zippora avec une trousse de secours. Celle qui était déjà dans le coffre, quand ils sont montés dans la voiture. Il n'avait aucune envie de laisser la jeune femme seule trop longtemps, alors il s'est pressé, courant même à moitié. Plus tard, une fois qu'elle semblera au moins un peu soignée, il sortira quelques trucs de la voiture, avant de la garer de manière à être moins visible. Peut-être même qu'il fera en sorte que l'on imagine qu'elle est inutilisable. La dernière chose qu'il veut, c'est que quelqu'un vienne leur subtiliser. Ou, pire, que quelqu'un n'entre dans la maison en devinant qu'il y a des survivants dedans. Il ne peut pas l'accepter, alors il mettra toutes les chances de leur côté pour éviter cela. Il découvre Zippora sagement allongée sur le lit, bien que les traits fatigués et déformés par la douleur. Il ne peut imaginer à quel point ce doit être douloureux. Il a eu de la chance toute sa vie, bien qu'ayant été flic, il n'a jamais pris de balle. Jamais. Du coup, il ne sait pas du tout ce que ressent Zippora, il ne peut qu'essayer de le deviner. Il s'assoit à ses côtés, et pose la trousse devant lui. « Ça va ? » Question qui peut paraître - très - stupide, mais elle se trouve être nécessaire. S'il y a quelque chose en particulier qui lui semble anormal ou vraiment très mal, c'est le moment de lui en faire part. Il ne pourra pas y faire grand chose, mais ce n'est pas peine perdue ; il peut toujours essayer. Et puis, cela lui fait gagner du temps pendant qu'il ouvre la trousse et fouille dedans.

Il ne s'y connaît pas, en médecine. Mais il a été père, alors il sait l'essentiel. Comme le fait qu'il faut, au plus vite, nettoyer la plaie. Enfin, avant cela il faut vérifier si la balle est dedans ou non. Ça, en revanche, il le tient de ses compétences de flic. Ils avaient quand même des formations sur le sujet. « Ça risque de ne pas être très agréable, j'en suis désolé. » Mais il n'a pas le choix, et Zippora doit s'en douter, elle n'est pas bête. Une fois ses mains lavés à l'aide d'un produit qui se trouvait dans la trousse, il se penche sur elle, écarte une nouvelle fois les pans de son tee-shirt déchiré. Ce n'est pas très beau à voir. Ce n'est donc pas une plaie superficiel ... sans être quelque chose qui pourrait la tuer. Du moins, il l'espère. Et pour l'espérer réellement, il lui faut tout de même s'assurer qu'aucune infection ne fera son apparition. « Tu as de la chance, la balle n'a pas l'air d'être dedans. » N'en a pas l'air, alors qu'il en est sûr en réalité. Il a déjà été confronté à ce genre de situations - enfin plus ou moins - avec des collègues et des personnes qu'il devait aider. Dans la trousse, Leandro a trouvé une petite fiole de désinfectant. Il en applique sur une compresse stérilisée qu'il a préalablement trouvée, et la passe délicatement sur la blessure. Non, en fait, il arrive parfaitement à deviner à quel point c'est douloureux. Il suffit de mettre sa main dessus pour le visualiser, et l'imaginer.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Dim 17 Juil - 0:22

STUPID GETS YOU KILLED.
Finalement, ils l'avaient trouvé leur endroit sécurisé. Enfin Leandro l'avait trouvé. Zippora était pour rien là-dedans. Leur temps leur avait été sûrement compté et pourtant il avait réussi. Et Zippora quant à elle avait réussi à tenir jusque-là. Se raccrochant à l'optimisme du brun, car les rares fois où il l'avait été, cela ne lui avait jamais fait défaut. Ou en tout cas pas à sa connaissance. En est-il que la jeune scientifique livrait en Leandro une totale confiance. N'éprouvant jamais aucun doute faces à ses dires. Lorsque ce dernier voulut savoir si elle allait bien, son premier réflexe a faillit être celui de lui dire, qu'elle allait bien. Pur mensonge dans le but de le rassurer. Mais elle avait conscience, qu'il n'y croirait pas pour un sou. Qui irait bien après s'être pris une balle ? Personne. Alors, autant dire la vérité, de toute manière il devait déjà se douter de sa réponse.

- Pas vraiment, mais j'y survivrais.

Zippora n'avait aucune idée si tout ce qu'elle ressentait, toutes ces douleurs et tous ces troubles étaient normal. Elle supposait que oui. Cela ne pouvait être que normal de se sentir aussi mal après avoir reçu une balle. La jeune femme ne se sentait pas de se plaindre et surtout elle en avait aucunement envie. Elle préférait souffrir en silence. Un léger sourire se dessina tout de même sur ses lèvres afin de rassurer Leandro. Oui, elle y survivrait. Ce n'était pas si grave et surtout elle n'était pas prête à laisser son compagnon. Peut-être qu'elle n'en avait pas le physique mais c'était une battante.

Allongée sur le matelas, elle le laissait regarder sa blessure. La jeune femme l'observait faire alors qu'il semblait concentré dans sa tâche, ses gestes se faisant doux, la rassurant sur son état. La balle n'était pas restée à l'intérieur. Une chance. Zippora n'osait même pas imaginer à quel point cela aurait été plus compliqué si cela avait été le cas. Mais les choses allaient commencer à se gâter alors que Leandro lui expliquait qu'il allait devoir s'occuper de sa blessure et que ça n'allait sûrement pas être une partie de plaisir. Elle acquiesçait de la tête comme pour lui montrer qu'elle était prête. Elle n'avait pas trop le choix de toute façon puis elle avait déjà commencée à se préparer mentalement. Si on pouvait vraiment le faire…

Ne préférant pas regarder l'étendue des dégâts, elle détournait la tête pour se concentrer sur autre chose, surtout avec la compresse imbibée de désinfectant qui se rapprochait dangereusement d’elle. Zippora tournait de l’œil, fermant les yeux quelques secondes. Une vague de douleur s'emparait d’elle alors qu’elle sentait la compresse entrer en contact avec la blessure. C'était comme si sa peau était en train de brûler vive. Son teint devint livide si il n'était pas déjà assez avant... Sa bouche s'ouvra et se referma aussitôt avec une sorte de grimace. Les murs tanguaient, menaçant de s'effondrer, sa vue se brouillant davantage. Un gémissement de douleur ne demandait qu’à s'échapper de ses lèvres, mais elle arriva à le contenir, en serrant les dents. Cependant, instinctivement elle attrapait le poignet de Leandro.

 © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Mer 20 Juil - 21:11

STUPID GETS YOU KILLED

Leandro n'est pas étonné d'entendre Zippora lui dire que ça ne va pas vraiment bien. Il devine même qu'elle ne va pas bien du tout, mais qu'elle s'empêche de lui dire pour ne pas l'inquiéter plus que de raison. De toute façon, le mal est déjà fait : il est très inquiet. Et il n'y a rien qu'elle puisse dire pour le rassurer. Tout ce qu'il peut -essayer de- faire, c'est se concentrer sur sa tâche et ne pas penser à la souffrance qu'il cause, à l'instant même où il pose la compresse imbibée de désinfectant sur la plaie de Zippora. Il sent et devine qu'elle se tend et contracte. Fort probablement qu'elle montre de la douleur, aussi. Mais il ne la regarde pas. Il fixe sa main et ce qu'il est en train de faire avec celle-ci, et ne bronche pas. Jouer les gentils et croire la préserver en lui évitant cette souffrance n'est pas ce qu'il y a de mieux à faire. Tout simplement parce qu'il faut désinfecter cette plaie, sans quoi elle s'infectera. Autant dire qu'il vaut mieux pour tout le monde passer par là. Difficile de faire abstraction de la douleur évidente de Zippora, quand celle-ci s'agrippe à son poignet comme si sa survie en dépendait. Elle le serre de toutes ses forces, et il sert les dents pour ne pas se laisser amadouer. Ce ne serait pas lui rendre service, et il le sait. Alors qu'il continue, et il essaye de la rassurer à son tour. « Courage, c'est pratiquement terminé. » L'est-ce vraiment ? Il n'en sait rien. Ce qu'il sait, en revanche, c'est qu'il préfère en faire trop que pas assez.

Aussi, il décide de repasser plusieurs fois au même endroit, et il rajoute même un peu de désinfectant sur la compresse avant de décider qu'il en a fait assez - et peut-être même trop du coup -. Voilà. Il n'y a rien qu'il puisse faire de plus pour l'instant. Et elle, tout ce qu'elle peut faire, c'est se reposer. En espérant que son corps s'adapte, et fasse en sorte de la remettre sur pieds en un rien de temps. Il est permis de rêver après tout, non ? Et puis, elle est jeune. Alors pourquoi pas ? Son système immunitaire saura éviter une infection, et sa blessure se soignera rapidement d'elle-même. Sans chirurgie, sans aucune intervention supplémentaire - si ce n'est un peu plus de désinfectant le lendemain peut-être -. « C'est bon, tu peux respirer. Je te mets le pansement, et ce sera terminé. » Là. Il s'applique, il se montre consciencieux et il prend son temps. Il ne voit absolument pas l'intérêt de se presser ; alors que la vie de Zippora ne lui a jamais autant semblé entre ses mains. Enfin, façon de parler. Et heureusement. Leandro met dans un coin - loin de Zippora - la compresse qu'il vient d'utiliser, puis fouille de nouveau dans la trousse de secours. Il en sort vite une autre compresse, ainsi que du scotch. Il accroche donc cela par-dessus la plaie de Zippora, avant d'en ajouter une seconde. Mieux vaut être plus prudent que nécessaire, c'est le nouveau crédo de Leandro. Enfin, quand cela concerne Zippora ... Uniquement quand ça la concerne, elle, en fait.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
772

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
Avatar : lux aeterna ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora Lun 25 Juil - 23:01

STUPID GETS YOU KILLED.
La douleur était presque intenable. Zippora dû faire un effort surhumain pour ne laisser aucun son s'échapper de ses lèvres. Elle sait que la plaie devait être désinfectée. Si Leandro ne le faisait pas, elle risquait fortement de s'infecter et lui apporter beaucoup plus de problèmes. La brune préférait éviter que cela n'arrive. Ils avaient déjà eu leur lot d'ennuis. Puis surtout, ce serait complètement idiot de s'exposer à toute infections qui pourraient aggraver son état plus qu'il ne l'était déjà, juste parce qu'elle avait du mal à supporter l'étape désinfection. C'était un mal pour un bien. Il lui fallait juste rassembler son courage, tout comme venait de lui indiquer le brun. À ses paroles, elle détacha lentement ses doigts du poignet de ce dernier, pour ensuite reposer son bras sur le matelas.

- Merci.

Elle le remerciait une nouvelle fois. Comment pouvait-elle ne pas le faire ? Il prenait le temps de prendre soin d'elle. Il lui semble même que c'est la toute première fois que Zippora le voit ainsi, le voit s'occuper ainsi de quelqu'un. Au fond cette constatation la fait sourire, même si elle aurait préféré que tout cela se passe dans d'autres circonstances avec une blessure superficielle tout au plus. Une chose qui inquièterais moins Leandro. Qui l'inquiéterais pas du tout même. C'était drôle de constater à quel point leur relation avait changé, évolué. Comment Leandro avait fait de même. C'était comme si ce qu‘ils venaient de tout deux vivre, le simple fait que leur vie à chacun ait été mis en danger a fait que leur relation a prit un tout autre tournant. Ils avaient beau avoir voyagé ensemble pendant des années, c'est en l'espace de ces quelques heures qu'ils en ont le plus appris sur l'un et sur l'autre. On peut dire que cette journée a été riche en émotion. La jeune femme avait bien cru qu'elle allait crever dans cette cabane. Se faire tuer par ces hommes qu'elle avait fui quelques années en arrière, aurait été horrible. Et cela aurait été pire encore s'ils s'en seraient pris à Leandro. Zippora préférait de loin que ce soit elle qui avait été touchée par la balle perdue plutôt que le brun. Elle avait prit un énorme risque qui les avaient grandement aidé à se tirer du merdier dans lequel ils s'étaient trouvés. La brune avait été obligée. Elle avait été incapable de voir Leandro comme ça risquer sa vie, pour elle. Elle n'avait pas pu prendre le risque d'attendre de voir ce que leur réservait leur malfaiteurs, une fois que Leandro avait lâché son arme. Alors, sans avoir été éprise d'une quelconque couardise, elle avait tenté le tout pour le tout avant qu'ils aient le malheur de le découvrir. La conséquence de cet acte ? Elle l'assumait complètement. La jeune scientifique préférait de loin être sur ce lit, en train de souffrir le martyre mais que tous les deux soient bel et bien en vie. Surtout Leandro.

Peu après que le brun ait fini de s'occuper d'elle, elle tombait peu à peu dans une lente léthargie. Ses yeux se fermant au fur et à mesure avant de se fermer complètement. Zippora était trop exténuée par les récents événements pour pouvoir tenir plus. Puis le fait qu'elle se sente complètement en sécurité avec Leandro à ses côtés aidait beaucoup. Elle sait qu'elle pouvait désormais s'endormir sans aucune crainte.

 © 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora

Revenir en haut Aller en bas

[TERMINE] STUPID GETS YOU KILLED ft Zippora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-