Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
809

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Jeu 12 Mai - 22:29



       
       Nikolaï & Malaury & Lori &

Bonnie & Abbygail & Maebh

       When youve been fighting for it all your life, You've been struggling to make things right, That's how a superhero learns to fly

   
L
a vie n’allait-elle donc jamais me laisser de répits ? Nous laisser de répits plutôt. Ces derniers temps, j’avais la totale impression que tout me tombait en coin de figure, ma dispute avec mon frère, notre bagarre, la mort atroce de Danny, la prise d’otage, le suicide de Dylan et maintenant Luke qui se faisait enlever. Ça faisait vraiment beaucoup et même mes épaules que je tentais de garder larges et fortes commençaient à faiblir, j’étais à deux doigts de craquer et de tout abandonner définitivement. Cette foutue apocalypse avait-elle une autre issue que le malheur, car c’est dernier temps, elle me faisait bien payer le peu de bonheur que j’avais entrevue en retrouvant mon grand frère. Pire encore on me le retirait. Comment pouvais-je alors continuer paisiblement ma vie ne sachant même pas où Luke se situait, ni même s’il était encore en vie. C’est alors la rage au ventre et des envies de meurtres que j’avais pris la décision de m’équiper de toutes mes armes et de partir de l’Angel Camp avec la ferme intention de ne pas y revenir tant que je n’aurais pas retrouvé Luke, vivant ou mort, mais vivant de préférence. Je n’étais cependant pas inconscient, du moins je m’efforçais de l’être moins, je ne partais donc pas seul du camp mais bien accompagné de cinq amis de confiance.

L’équipe se retrouvait ainsi composé en plus de moi de Lori, celle qui a finalement accepté de nous prendre sous son aile, une très bonne tireuse et survivante de talent mais surtout substitut maternelle à nos yeux. Il y avait aussi Abby, même si cette dernière n’était pas vraiment très enchantée de nous suivre dans cette expédition dont rien ne semblait rassurant. Je crois qu’elle était simplement venue parce que j’y étais, parce qu’elle ne voulait pas me perdre aussi même si elle était bien décidée à me faire payer le moindre risque que je prendrais. Maebh aussi était de la partie, amie depuis la zone 51 de mon frère, elle avait rejoint notre colocation et notre cercle d’amis proche. Même si elle ne savait pas combattre, sa présence parmi nous me faisait plaisir bien que je culpabilise d’ainsi la mettre en danger. Quoi que je croie qu’il aurait sans doute été impossible de la laisser seule au camp. Nous pouvions aussi compter Bonnie dans nos rangs, même si elle et moi n’étions pas vraiment les meilleurs amis du monde, notre cause était commune et malgré son épaule tout juste guérie bien qu’affaiblit, elle s’était proposé. La dernière personne à nous avoir suivi était Malaury, un ami depuis peu que j’entrainais à la survie. Il ne semblait pas totalement disposé pour le combat mais j’avais une entière confiance en lui et je ne m’étais pas trompé puisqu’il avait accepté de venir. Cette équipe n’était sans doute pas la plus puissante de tous les groupes de survivants et pourtant notre objectif était commun, ramener Luke à tout prix, au péril de nos propres vies.

Voilà maintenant quelques jours que nous étions partie. Nous avions d’abord pris un véhicule pour nous y rendre mais celui était rapidement tombé en panne et nous avions dû continuer à pieds. Certaines rumeurs circulaient sur l’existence d’un autre camp et j’aurais sans doute mit ma main à couper que Luke se trouverait sans doute là-bas, je ne savais en revanche pas vraiment où celui-ci se trouvaient et mes compagnons d’infortune n’était pas plus informés que moi. Nous avancions alors d’un pas assez hésitant en tentant de suivre les traces récentes de mouvement humain bien que nous ne fussions pas des traqueurs. La nuit était tombée et nous avions finalement décidés de nous crée un petit camp ou du moins ce qui y ressemblait. Nous avions installé du fil barbelé accroché autour des arbres dans les environs de notre campement sur lequel nous y avions disposé des conserves en guise d’alarme si des rôdeurs venait à s’approcher. En plus de cela, nous organisions des tours de gardes deux par deux afin que le reste de l’équipe puisse un tant soit peu se reposer. C’était donc à mon tour de surveiller le campement avec Malaury à qui je tentais d’inculquer les réflexes de survivant. La garde serait un bon début. Je tournais alors autour d’eux pour surveiller chaque environs, mon fusil d’assaut à la main et mon couteau fidèlement accroché à ma ceinture. J’étais le parfait stéréotype du survivant en herbe, mais au fond je ne sais pas si mes méthodes de survies étaient les meilleures. J’entendais alors du bruit de conserves provenant des buissons un peu plus loin, je m’y approchais alors dégainant mon couteau pour tuer le rôdeur égaré ne m’attendant pas à tomber sur ce que j’allais voir. Il n’y avait certes qu’un rôdeur aux frontières du barbelé mais j’en voyais une trentaine voire une quarantaine d’autres à l’arrière allant dans notre direction, attirés par le bruit du premier. Fuck! « REVEILLEZ VOUS !!! » hurlais-je en me reculant pointant mon fusil dans leur direction avant d’abattre le premier dans un léger sifflement atténué par mon silencieux. Je  tirais une seconde balle dans le second plus proche mais je ne pourrais définitivement pas m’en charger seul et je crois bien qu’a six ou plutôt quatre et demi, cela serait difficile. Je continuais de tirer sur les plus proches en boostant mes camarades. « Horde en approche, on se barre et vite ! »
WILDBIRD
     
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


LIKE A QUEEN WEARS A CROWN

we'll take the world to its feet
& m o v e m o u n t a i n s
- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -

× A propos du vaccin : :
Je suivrais Ophelia, peu importe sa décision.

× Âge du perso : :
20 ans & toutes mes dents !

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, à Yosemite avec Ophelia.

× Avant, j'étais : :
Reine, bitches.

× Messages : :
1387

× Points de vie : :
133

× Copyright : :
MYERS. (signature) & wicked game (avatar)

× Avatar : :
Nicola Peltz.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Ven 13 Mai - 3:45





RESCUE OF A SMALL AND (STUPID) LOST LUCKY

#TEAMANGEL | Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.




C’est installé contre un arbre que je tente de vaincre le sommeil qui tente inlassablement de me faire sombrer. Ma tête tombe de temps en temps d’un côté ou d’un autre, et je secoue sans cesse celle-ci pour essayer de me réveiller. Ce n’était même pas mon tour de garde mais il était hors de question que je m’endorme alors qu’on était à l’extérieur, que Nikolaï était à l’extérieur, encore plus important. Quel con celui-là, c’était de famille hein ! Ça ne venait pas du voisin en tout cas. J’aurais bien pu l’attacher à une chaise et d’ailleurs, sans vous mentir, j’y est penser, mais tout le monde était contre moi, même Lori ! C’était des conneries. C’était la seule qui savait se battre ici, Niko aimerait bien être général de l’armée mais il ne l’était pas, peut-être qu’il le deviendrait un jour mais pour l’instant ce n'était pas le cas. On n’aurait pas dû sortir comme ça, on allait arriver à rien, on allait se faire tuer et c’est tout.

Je n’étais pas sortie depuis que j’étais arrivé au camp et depuis que je n’y étais plus je sentais mon cœur battre dans ma poitrine à un rythme irrégulier, il menaçait d’en sortir et j’avoue que je ne sais pas si je pourrais lui en vouloir. Il battait tellement fort que ça m’en faisait mal. Les bras croisés contre mes genoux, jambes repliées vers moi-même et pistolet en main, je le surveille, le suit des yeux comme s’il était une biche et que j’étais un loup affamé. J’étais d’une humeur massacrante depuis qu’on était dehors, et je ne le lâchais pas d’un pouce. Hors de question que je le perde lui aussi, Luke était déjà je-ne-sais-où ! Lui aussi, je lui botterais bien le cul. Ils seraient un jour la cause de ma mort, ces Harrison. J’avais bien choisis mes frères de cœur en tout cas, ils me rendaient dingue comme des vrais frères l’auraient fait. Moi qui pleurais avant, puisque j’étais seule et que je voulais tant avoir une famille comme celle de Luke et Nikolaï… Est-ce que c’était vraiment mieux qu’être seule? Luke n’avait jamais compris pourquoi j’aimais me rendre chez lui et m’incruster, puisqu’il se disputait souvent avec ces frères, et maintenant que j’étais dans la même maison qu’eux je comprenais de quoi il parlait, mais il était trop tard, je tenais trop à eux, plus qu’à ma propre vie. C’était ça le pire, j’avais tellement envie de les taper parfois, mais je ne pouvais pas m’empêcher de les aimer pareil.

Comme si ce n’était pas assez, Niko avait décidé d’embarquer toute la petite maisonnée dans son plan de dingue, dont Maebh et Bonnie. Bon je n’étais pas la fan numéro un de Bonnie, mais je savais que Luke tenait à elle, et que si elle venait à mourir à cause de cette sortie suicidaire et stupide il serait triste. Maebh c’était pareil, et je tenais à elle moi aussi maintenant. C’était un ange cette fille, ça ne m’étonnait pas qu’elle soit d’accord pour sortir retrouver Luke, mais j’aurais préféré qu’elle soit moins courageuse, ou plus sensée, et sois en sécurité au camp. Au moins, si Luke revenait, il ne serait pas totalement seul, et j’avais confiance en Maebh.

« REVEILLEZ VOUS !!! » Je sursaute et serre le manche de mon arme, me relevant et regardant autour de moi, en panique. Peut-être que j’aurais dut dormir finalement, d’ailleurs j’allais tout juste sombrer lorsque Nikolaï se mis à gueuler, puisque c’est comme si je n’arrivais pas à penser clairement, sur le coup. « Horde en approche, on se barre et vite ! » Quoi ? Je serre les dents, aidant Malaury et Niko à réveiller les autres en vitesse. S’il n’y avait pas autant de zombies à nos trousses j’aurais surement pris le temps de crier par la tête du plus jeune Harrison que je pensais responsable de tout ça. Il était pleins de bonnes intentions mais il était stupide et ça causerait sa perte un de ces jours, et ça, le perdre, je savais que je ne pourrais jamais m’en remettre, j’avais déjà trop perdu… Mais je savais que crier ne ferrais qu’en attirer un peu plus, et nous faire perdre du temps par-dessus tout. Je rejoins rapidement Nikolaï et troque mon arme à feu qui, au contraire de celle de Niko, n’avait pas de silencieux, pour mon piolet. C’était beaucoup moins rapide mais c’était silencieux. « Crétin ! » Je trouve le temps pour lui lancer cela, entre deux cervelles éclatés. Si mon cœur battait vite plus tôt, là c’était encore plus pire. Je transpirais la peur et j’avais perdu la main durant ces derniers mois au camp. D'ailleurs, je rate minablement mon coup sur le troisième rôdeur auquel j’essaye de m’attaquer, ma main serre son cou et ses dents s’approchent dangereusement de mon visage alors que je recule en tentant de le repousser, mais il était grand et c’était un homme, il était lourd et massif… Même si j’étais à deux doigts de me faire bouffer le visage, que je suais de peur, je lance un regard inquiet dans la direction de Nikolaï pour m’assurer qu’il est toujours debout et en vie.


CODE PAR MYERS

_________________

 
Y O U S H O W E D  M E
THAT I WAS WORTH IT
_ - _ - _ - _ - _ - _ - _ - _
She was t o o q u i e t, or she was t o o l o u d
She was too sensitive, or too cold-hearted
She HATED with every fiber of her being
or she L O V E D  with all her heart ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Dim 15 Mai - 20:32

Say goodbye to angel dust
Toutes ces promesses qui s’évaporent

Vers d’autres ciels, vers d’autres ports



Pour Niko. Rien que pour Niko. Bon, pour Maebh aussi et pour Bonnie. C’était pour chacun d’eux que Malaury avait accepté de se jeter dans cette bouse géante. Luke ne l’appréciait pas énormément, entre eux, c’était méfiance et regards en coin à gogo. Quand son colocataire de chambre était entré dans la pièce et lui avait proposé de les accompagner, Malo avait senti ses tripes se retourner. Le refus lui avait titillé l’esprit, il n’était pas prêt pour ce genre de périple et encore moins apte à se rendre utile pour qui que ce soit. Il n’était qu’un gamin, un gosse immature et incapable de faire quelque chose de ses dix doigts. Et pourtant, Malaury avait cligné des yeux. Durant une seconde, ses paupières s’étaient fermées et alors, il les avait vus. Maebh et sa longue chevelure dégoulinant de sang, les yeux grand ouvert, le regard voilé et vide. Bonnie et ses grands yeux de biche toujours si pétillants, désormais ils ne brillaient plus mais hurlaient la mort. Et puis Niko. Son premier véritable ami à Angels Camp, son mentor et le point d’ancrage de Malo. Lui aussi, dégoulinait de sang, allongé dans l’herbe, cadavérique.

Cette vision pessimiste de l’avenir, Malaury savait qu’il ne pourrait l’éviter. Comme si lui, il allait pouvoir sauver quelqu’un. Pourtant, le simple fait de les imaginer morts, lui donnait envie de partir avec eux. Qu’importe s’il finissait par y laisser la vie, au moins Malo aurait tout donné pour aider et sauver ses amis. Ils étaient bien plus proches les uns des autres que lui ne l’était d’eux, la faute à son adhésion au groupe encore toute fraîche. Qu’à cela ne tienne, Malaury se sentait lié à eux et l’idée de les perdre, de ne plus jamais revoir le sourire de Maebh ou le regard lourd de tristesse de Niko, ça le déglinguait carrément.

Alors il avait vissé sa casquette noire sur sa tête, attrapé ce poignard que Niko lui avait appris à utiliser et avait sauté dans le véhicule. Tout le long du trajet, son ventre avait été secoué par la peur. Quand ils étaient tombé en panne, Malaury avait peiné à garder son calme mais il avait suivi, silencieusement, pâle comme un mort mais digne dans la souffrance. Et puis le soleil s’en était allé. Foutu lâcheur qui les abandonnait aux bras mortels de la nuit. Le silence nocturne s’était fait chant funeste lorsque Malo avait senti l’obscurité l’enlacer. L’horreur l’avait gagné, il vivait son pire cauchemar : retourner à cette vie immonde faite de course interminables, de rôdeurs empuantissant les lieux et de cadavres encore et toujours.

Heureusement cette fois, il n’était pas seul. Niko montait la garde avec lui, ils pouvaient discuter à voix basse tandis que les filles dormaient un peu avant de prendre leur tour de garde. Quand du bruit retentit, les deux garçons se redressèrent et ce fut Nikolaï qui s’avança pour nettoyer la zone et découvrir la mauvaise surprise. Une horde, une putain de horde. Malaury sentit tout d’abord tous ses muscles se liquéfier, son estomac fit un bond retourné comme dans les manèges d’attraction les plus forts. Les hordes, il en avait entendu parler mais il n’en avait jamais réellement croisé. Tout du moins, jamais d’aussi près. Le blond s’était alors rué sur les filles, les secouant sans ménagement pour les réveiller.


- Debout !


Très vite, les rôdeurs s’approchèrent. Le barbelé les cisaillait et les ralentissait mais la douleur avait quitté leur corps trépassé. Ils ne ressentaient rien lorsqu’une partie d’eux restait accrochée au fil pointu. Malo vit Niko tirer et Abby jouer du piolet. Malaury entendit alors ce son désagréable, révélateur de la présence d’un rôdeur non loin de lui. Cette fois, hors de question de fuir ! Et si ce truc allait attaquer Maebh ? Ou Niko par derrière ? Ou bien Abby qui lutte déjà contre un autre. Le blond retint sa respiration et serra le poing sur son poignard. Ne pas réfléchir, frapper et respirer ensuite. Malo serra les dents et planta de toutes ses forces l’arme en plein front de la créature. Il sentit la lame s’enfoncer tel un couteau à beurre dans de la pâte à tartiner. Quand il ouvrit les yeux, le mort-vivant ne l’était plus. Son corps inanimé pendouillait au bout du poignard, son crâne glissant peu à peu vers l’avant. Malaury voulut ôter son arme de la dépouille mais ne parvint qu’à l’enfoncer encore un peu plus, enfonçant involontairement son poing dans le trou béant entre l’oreille et l’orbite du zombie.

S’aidant de son pied, Malo repoussa la chose et retint son envie de vomir en voyant son bras couvert de sang et de morceaux de méninge. Il se retourna, tremblant et livide. Abby n’en avait pas fini avec le sien mais un autre s’approchait déjà d’elle par le côté.

- Je te couvre Abby !

Malaury n’aurait jamais cru dire ça un jour. Lui, couvrir quelqu’un ? Et pourtant, il fonça. Ne pas réfléchir, exécuter bêtement les ordres de Nikolaï et mettre en pratique ce qu’il lui avait dit de par le passé. Malo se baissa, ramassa une grosse pierre et la jeta violemment sur le crâne d’un zombie au passage, tentant de le ralentir avant de s’approcher de sa cible, celui venant droit sur Abbygail. Malo ferma les yeux et lui planta sa dague au sommet du crâne, à l’arrière. Il recula d’un pas, bouche entrouverte et yeux écarquillés. Il en avait tué deux ... miracle de Noël en été !
Code by AMIANTE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar





× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie à l'Angels Camp avec Caïn

× Avant, j'étais : :
Employée dans un orphelinat

× Messages : :
869

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi (vava)/Solosand (Sign)

× Avatar : :
Kate Beckinsale

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Ju' ou Much ou le mix des deux

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Mer 18 Mai - 22:15

Rescue of a small lost Lucky!

[#TeamAngel]

Quelle idée, mais QUELLE IDEE ! V’là que Nikolaï se mettait en tête de partir avec toute la baraque des ado’ en quête de Luke… Je ne lui en voulais pas, mais il pensait pouvoir se démerder avec deux-trois novices. L’attention était surement bonne, mais la réalité était toute autre. J’avais déjà du mal à gérer et protéger tout ce petit monde dans le camp alors à l’extérieur cela promettait d’être foklo’. V’là la collaboration insolite….

Ne voulant pas les perdre, je me devais de les accompagner. C’était un plan foireux et si nous nous faisions dilapider pendant l’opération, cela ne m’étonnerait même pas. Nous avions déjà perdu notre véhicule… C’est pour dire…  Nous nous étions perdues au niveau d’étendues verdoyantes, les plaines où devaient paître autrefois quelques troupeaux…
Nous voilà plusieurs jours après et toujours sans succès, je conduisais toute la troupe, un silence quelque peu pesant, nous tentions de suivre une piste, autant dire que vivants ou morts, nous n’étions pas les seuls à faire des traces. Les neurones étaient en fusion, ça cogitait et ce n’était pas plus mal. Je n’en menais pas large, j’avais pris une grosse responsabilité, et s’il arrivait quelques choses à l’un d’entre eux, j’allais en avoir lourd sur les épaules. Je ne m’en remettrais pas non plus… Ayant les nerfs qui se croisent sur l’estomac, alors que nous nous arrêtâmes pour effectuer l’implantation du camps pour cette nuit.

Je n’avais pas sommeil… Non… l’enlèvement de Luke me courrait sur la conscience. Quand on me parlait de cet enlèvement ou qu’on me regardait quand le sujet était abordé, j’avais cet air d’être assise sur ma casquette. Je m’en sentais fautive. J’avais dormi 15 minutes à tout casser. Sieste régénératrice comme on dit. Si cette opération ne nous mène pas à Luke alors je retournerais là où nous nous serons arrêtés.

M’assurant de la certaine sécurité du camp, le barbelé tendu, les conserves attachées, les filles endormies et les deux jeunes en poste de garde, je choisissais un arbre comme observatoire afin de surveiller les alentours grâce aux jumelles à vision nocturne empruntées au camp. J’apercevais un filet de fumée au loin, intriguée, je descendais de l’arbre pour aller l’annoncer à mes petits comparses d’infortune. Une piste peut-être, mais les cris de Niko me fit ravaler ma nouvelle. Je me mis alors à courir d’une manière effrénée , sautant par-dessus des buissons. Je me retrouvais face à un mini-camps et une horde qui tentait de perser les micro défenses misent en place précédemment.
  « Put… de merde » Je courrais, estimant qu’une des grenades dans le sac était bien utiles à l’instant présent. Je criais à plein poumon.   « LES FILLES… LE SAC ! »

Je prenais la hache coincée dans l’arbre et passais de l’autre côté du barbelé percutant des têtes déconfites avec la lame rouillée de mon arme. J’atteignais Abby et fit une fente nette dans le crâne du rôdeur qui s’en prenait à elle. L’aidant ensuite à se relever.   « Il faut qu’on bouge. On prend les armes et on se casse aussi vite qu’on peut. On a quelques grenades, c’est mince, mais si on peut se débarrasser de quelques rôdeurs… Avec le bruit que ça va causer… faudra choisir le moment. Courrez autant que vous pouvez, j’ai vu une sorte de bâtiment vers là bas » je montrais une direction et repris   « On y sera en sécurité, du moins j’espère. » Je m’activais et tuais quelques rôdeurs d’avance avant que le groupe ne se fasse trop grand.

acidbrain

_________________
In a lust for life,
« in a lust for life,
Keeps us alive, keeps us alive » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Jeu 19 Mai - 1:48

The time has come, let us be brave.



Voilà plusieurs jours que vous étiez partie, que vous avez franchi les murs presque rassurants du campement dont tu t’étais finalement accoutumé. C’était quelque chose d’étrange, du moins c’était ton ressenti, de refaire face ainsi à la précarité et aux dangers. Mais c’était pour la bonne cause. Toi qui n’avais jamais été une grande expressive tu avais montré des signes de faiblesse à la seconde ou ils étaient revenus sans lui. Comme s’il était incapable de ne pas être confronté à des situations dangereuses. À peine remis sur pied de sa blessure qui lui avait pris un œil, il avait voulu sortir et finalement était tombé encore une fois sur un os. Luke, c’était comme s’il attirait les situations dangereuses, c’était parfois à se demander si son instinct n’était pas quelque peu défectueux. Attirant, tel un chat noir, les mauvaises surprises. Mais cela t’avais affecté, tu avais senti la crainte emparée ton être. Si bien que lorsque tu entendis Niko parler d’une mission sauvetage, tu t’étais proposé. Imposée même, car tu te savais bel et bien peu populaire au sein de quelques membres de cette mission. Mais tu n'avais pas pu, rester alors qu'ils tentaient de le chercher, de le trouver. Finalement, tu avais pris tes affaires et tu les avais suivis. Quelques jours, c’était comme une éternité, tu te laissais petit à petit sombrer dans de vieilles habitudes que tu avais presque oublié. Le silence, le corps à l’affut, se préparant chaque seconde à la fuite. Le cœur prêt à bondir dans ton être pour simplement te donner le coup de fouet nécessaire pour réagir dans l'urgence. Mais cela avait du bon, d’une certaine manière de ne pas être seule. Tu trouvais même le moyen d’esquisser quelques sourires en la compagnie de certains de tes compagnons de fortune.
Tu t’étais gardé de le dire, mais l’idée de dormir en plein milieu de la forêt ne te rassurait guère, te rappelant de mauvais souvenirs. Cette précarité et cette exposition n'avaient rien’ de rassurant. Même quand tu étais seule, tu faisais ton maximum pour trouver un refuge avec un toit. La forêt réservait souvent quelques cabanes isolées, voire même des postes de chasses perchés haut dans les arbres. Au moins, c’était des abris faciles à défendre. Mais tu n'avais pas cherché à exprimer le moindre avis sur les décisions collectives. Tu avais simplement accepté sans piper mot et t’étais installé contre un arbre sont l’écorce avait été arrachée par des griffes. Probablement celle d'un ours qui était passé dans le coin pour vivre sa vie. Tu t’étais assoupi, entre deux eaux. Tu ne dormais pas réellement, plutôt perdue dans une somnolence qui se voulait nouvelle. Tu aurais été incapable de dire ce qui se passait autour de toi, même si chaque mouvement ou bruit te faisait ouvrir les yeux. Ton corps voulait simplement récupérer le peu de force qu’il pouvait.
On aurait pu dire que l’inévitable se produisit, mais cela aurait plutôt été de l’ordre de l’attendu. Vous auriez pu avoir de la chance et passer une nuit tranquille, cependant vous ne sembliez pas avoir les faveurs de la chance ses derniers temps. Un contre coup peut être d’une situation bien trop stable et agréable dans le camp des Angels. Un retour de pierre qui ne vous apporte rien de bon. Un cri te fit sursauter, essayant d’un vif coup de tête de te sortir rapidement de ton état de somnolence. Te redressant maladroitement sur tes avant-bras pour finalement te mettre le plus rapidement possible sur tes pieds. Dans un souffle tu saisis ton sac qui te servait d’oreiller de fortune pour rapidement le mettre sur ton dos et sortit de ta poche ta matraque télescopique que tu laissas se déployer dans ta main gauche. Cette arme n’avait jamais été très utile contre les rôdeurs, mais te permettait généralement de les garder à distance. Chose utile quand on voulait fuir. De toute manière, tu n’étais toujours pas en état d’utiliser une arme à feu, ton épaule droite bien que guérir, souffrait tout simplement de séquelle qui laissait ton bras incapable d’effectué beaucoup de mouvement.  Malgré l’agitation et les grognements plutôt agaçants des rôdeurs, tu avais clairement entendu Lori réclamer un sac. Et tu t’empressas de te diriger vers lui pour finalement le mettre sur ton dos. Telle une mule surchargée, tu fis ton possible pour tenir sur tes pieds. Donnant un violent coup de matraque dans la tête d’un zombie qui semblait désireux de goûter ta chair. Un craquement se fit entendre, la chose tomba au sol, mais continuait de gesticuler, si bien que tu t’acharnas dessus, lui brisant le semblant de nez qui trônait au milieu de son visage, jusqu’à ce qu’il ne bouge plus. Reprenant ton souffle, tu te dirigeas vers la première silhouette humaine que tu pus apercevoir et te retrouva à proximité de Nikolaï.  «  Tu as vu la direction qu’elle a indiqué ? » finalement dans la précipitation tu n’avais pas pu faire attention au geste de Lori, ton regard était incapable de se figer plus de trois secondes, tant les grognements te rendaient nerveuse – chose logique, qui serait calme lorsque des bestioles cherchent à vous bouffer — Mais avant même que tu puisses avoir une réponse un rodeur surgit entre deux arbres, derrière toi en tendant les bras pour te saisir.

Le rôdeur arrive-t-il à agripper l’un des sacs de Bonnie ?
Spoiler:
 

Ton cœur manque de s’arrêter définitivement de battre dans ta poitrine, lorsque tu te sentis tiré en arrière.  Des grognements bien trop proches de ta tête te firent paniquer, retenant un cri de frayeur, tu te retrouvas tout simplement propulsé sur le sol. Le dos meurtrit par cette chute, tu n’as même pas le temps de te reposer alors que la chose se laisse tomber au sol pour essayer de te mordre. Ton seul réflexe est de mettre ta matraque entre sa tête et la tienne. Comme si tu essayais de placer un mors dans la bouche d’un cheval. La bloquant ainsi dans ses dents et usant te toutes tes forces pour le repousser. À cet instant précis, tu le savais, si on ne t'aidait pas ce serait probablement la fin.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Bonnie Dawkins le Jeu 19 Mai - 2:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
906

× Points de vie : :
26

× Copyright : :
©Morphine.

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Jeu 19 Mai - 1:48

Le membre 'Bonnie Dawkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'COME IN, HAZARD' :
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1485

× Points de vie : :
242

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Sam 21 Mai - 2:43

#TeamAngelRescue of a small lost Lucky!Maebh le savait, la majorité des membres de l’expédition n’étaient pas très fan de idée que la brune en fasse partie. Tout comme Bonnie, elle s’était imposée, elle avait fait sa tête de mule. Ils la surprotégeaient, elle en avait conscience. Tout le monde savait qu’elle n’était pas capable de se battre, qu’elle préférait user de sa tête plutôt que de ses mains. Certains en avaient été témoins lors de la prise d’otage dans le réfectoire. Le type avait pointé un pistolet sur tout le monde et pourtant elle avait voulu le raisonner plutôt que de chercher à lui faire le moindre mal.

Encore aujourd'hui, le fait qu'elle se refuse de faire un quelconque acte de violence, ne pouvait que lui desservir. Un rôdeur ça ne se raisonnait pas, le problème ne pouvait être résolu que d'un coup dans la tête. Mais Maebh voulait croire qu'il était possible de faire cette expédition avec ses amis, qu'elle en était tout à fait capable. Sauf que voilà, à l'instant même où ils ont dû quitter leur véhicule, l'angoisse avait déjà commencé à monter en elle. Se retrouver de nouveau dehors, ne lui rappelait pas forcement de bons souvenirs. Si à l'intérieur de l'Angels Camp, elle pouvait se montrer utile, à l'extérieur c'était une toute autre histoire. La nuit venue, cela lui était impossible de dormir à poings fermés. Déjà qu'il lui arrivait d'avoir des soucis de sommeil dans son lit alors dehors ce n'était même pas la peine de penser à passer une nuit endormie comme un bébé. Elle ne dormait que d'un oeil et c'est bien pour cela qu'elle se releva rapidement lorsqu'elle sentit quelqu'un la secouer soudainement. De leur observatoire, Nikolaï et Malaury avaient aperçu une horde en approche. Rien qu'à entendre cela, le coeur de Maebh commença à tambouriner fortement contre sa poitrine. C'est en étant face à une situation comme celle-ci qu'elle commença à réaliser qu'elle aurait peut-être du réfléchir à deux fois avant d'accompagner les autres dans leur expédition et de ne pas s'y jeter tête baissée. Mais avait-elle vraiment eue le choix ? Rester au camp alors qu'ils allaient chercher Luke ? C'était tout bonnement inimaginable ! Elle tenait trop à Luke pour pouvoir rester sans rien faire et attendre que ça se passe.

Cependant, elle n'en menait pas large face à la situation actuelle. Chacun se démenait à dilapider les rôdeurs qui s'approchaient. Sauf elle… La brune, elle, reculait. Incapable de savoir quoi faire, comment aider… Elle n'arrivait pas à faire comme eux, elle ne pouvait pas. Tout se passait si vite… Ses nerfs se croisaient sur l'estomac. Maebh était comme pétrifiée et entendre les paroles de Lori ne fit qu'agrandir son angoisse. Elle n'aurait pas été si terrifiée qu'elle aurait ri d'angoisse… Courir autant qu'elle le pouvait… Instinctivement, elle jeta un oeil dans la direction d'Abby, seule elle savait pour son léger handicap. La brune espérait seulement que le bâtiment dont parlait Lori n'était pas trop loin. La jeune anglaise pouvait courir mais pas sur de longues distances. Mais elle n'avait pas le temps de se questionner sur tout ça. Quelque chose la tira de sa stupeur. Bonnie… Elle avait besoin d'elle. Maebh était celle qui se trouvait la plus proche de la jeune fille. Il fallait qu'elle agisse sinon son amie allait se faire bouffer devant ses yeux et par sa faute, car elle n'aurait rien fait. Sans savoir comment, ni quoi faire, elle se hâta vers Bonnie et fit la seule chose qui lui vint à la tête, c'est-à-dire tirer le rôdeur vers sa propre personne. Ça fonctionnait, la créature fut immédiatement attirer par la jeune anglaise. Objectif réussit… Cependant, c'était bien beau de penser à sauver les autres, amis sauver sas propre peau, c'était une autre histoire…

- Oh mon dieu.. Je suis censée faire quoi maintenant ?!!!

Elle paniquait et cela s'entendait rien qu'à sa voix. Maebh savait bien ce qu'elle était censée faire. Le tuer. C'était évident oui. Mais ce n'était pas quelque chose qu'elle assimilait aussi facilement. Au point, que son couteau qui lui servait d'arme de défense n'était même pas dans sa main. Et là elle ne pouvait même pas se permettre de le sortir, ses deux mains étaient déjà occupées à repousser le rôdeur mais à force de reculer sans regarder où elle allait, elle finit par trébucher sur un cadavre de rôdeur, elle tomba juste à côté et par pure réflexe et par moment de désespoir passa le cadavre du rôdeur juste au-dessus d'elle afin de se protéger du rôdeur qui fondait sur elle. C'était morbide, elle avait envie de vomir ses tripes sur le sol, surtout que l'accumulation des deux poids, appuyait d'autant plus sur son ventre, ce qui n'atténuait pas du tout son envie de tout dégueuler. Mais surtout, pour sa fine silhouette, la charge commença à lui couper sa respiration, particulièrement avec le rôdeur qui ne cessait de gigoter pour tenter de l'atteindre.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
809

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Lun 23 Mai - 22:10



       
       Nikolaï & Malaury & Lori &

Bonnie & Abbygail & Maebh

       When youve been fighting for it all your life, You've been struggling to make things right, That's how a superhero learns to fly

   
L
es rôdeurs nous attaquaient. Ce que je doutais arriver et je craignais soudainement toutes les craintes que j’avais eu en partant arrivait. Comment allais-je faire pour protéger tous ce petit monde, Maebh ne savait pas se battre, Bonnie était blessé et Malaury débutait seulement dans le rôle du parfait survivant donc je ne savais pas comment il gérerait la situation. Autrement dit, nous n’étions que Lori, Abbygail et moi à pouvoir défendre le groupe convenablement. J’avais leur vie sur les mains et cela me faisait stresser. Je ne craignais pas les rôdeurs, j’étais même trop casse-cou et j’avais tendance à les sous-estimer, mais je craignais de ce qu’il pourrait faire aux gens que j’aime. Je ne voulais en perdre aucun car chacun à leur façon il représentait une partie de moi. Je me sentais responsable de leur présence ici alors qu’au final je n’avais forcé personne à venir. Je devais m’y rendre avec Bonnie seulement au départ, oui, nous deux biens que peu amis avions pris la décision de partir ensemble à la recherche de la personne comptant le plus pour nous. Et chacun d’eux c’était ajouté jusqu’à forcer cette petite team à présent en danger. J’avais directement commencé à tirer en éliminant les plus proche mais mon fusil n’avait pas de recharges illimitées et je comptais les utiliser plus tard mais je n’avais plus le choix et je ne risquerais pas la vie de mes camarades pour une simple question d’économie. Je devais avoir environ dix balles dans le chargeur et j’en avais utilisé quatre en quelques secondes. Mais ils étaient tellement et je m’étais rapidement retrouvé submergé, ne me retrouvant simplement plus à les garder éloigner mais bien à protégé ma propre vie tandis que nous étions encerclés.

Abby fut la première à prendre part au combat même si cela ne me rassurait pas forcément. J’aurais préféré qu’elle fasse comme je leur avais dit et qu’elle se barre pendant que j’en butais un maximum. C’était rêvé, Abby ne me laisserait jamais seul ici et viendrait forcément prendre part au combat à l’aide d’un piolet. Je la voyais d’un œil fendre son arme dans le crâne d’un rôdeur puis d’un autre avant d’en retourner à mes propres mort-vivant attitré se dirigeant vers moi d’un air affamé. Les coups fusaient et quelques corps s’écroulaient au fil de mes tirs. Mais ils étaient beaucoup. Je remarquais d’un coup d’œil qu’Abby était en difficulté mais alors que je braquais mon fusil sur le crâne du monstre la mencant, je me rendais compte qu’ils bougeaient trop pour que je ne risque pas la vie de mon amie d’enfance. Je me décidais alors d’aller la secourir au couteau lorsque je fus agrippé par une main ennemie. Bordel ! Je dégainais mon couteau en me retournant paisiblement après avoir fait perdre l’équilibre aux rôdeurs en le frappant avant de lui asséner un coup de couteau. Je n’avais en revanche pas de temps à perdre, je plantais mon couteau dans le crâne d’un énième rôdeur me séparant de la blonde quand j’apercevais Malaury tué un rôdeur. Son premier rôdeur. J’étais fier de lui-même si sur l’instant présent, je me fichais royalement des félicitations mais j’étais plus content de savoir qu’il parviendrait à se tenir en vie. La voix de Lori me fit sortir de ma torpeur lorsqu’elle demanda le sac que je cherchais du regard, sans pouvoir bouger, car à nouveau attaqué par un revenant. " Ah !" Une femme en réalité, celle-ci manqua de parvenir à me mordre en me prenant par surprise, me faisant perdre mon couteau au passage. Ni une ni deux, je tournais la sangle de mon fusil d’assaut pour lui mettre deux coups de crosse en plein visage la faisant reculer de force et lui déboitant ce qu’il lui restait de mâchoire avant de pointer mon silencieux sur elle et de lui exploser la cervelle en faisant gicler partout sur moi. Essouffler, j’allais ramasser mon couteau. Il ne me restait presque plus de munition et encore trop de rôdeur. J’avais encore mon beretta bien rangé dans mon holster mais il ferait trop de bruit et attirerait le reste de rôdeur n’ayant pas remarqué la bataille. Lorsque je repartais en direction d’Abby, je remarquais qu’elle était saine et sauve, aux côtés de Lori et de Malaury. Je me sentais rassurer que Lori soit avec eux, même si j’avais un peu les allures de chef de troupe, c’était réellement Lori la meilleure survivante et la plus expérimentée de nous tous. La preuve étant que j’avais déjà manquer de mourir deux fois depuis le début de ce combat. C’est alors que Bonnie arrivait à côté de moi. Je fus soulagé de voir qu’elle n’avait rien mais un peu moins qu’elle soit là avec moi alors qu’un grand nombre de rôdeur venait à nouveau vers nous. Nous avions éliminé la première petite vague mais nous n’étions pas sortis de l’auberge. « Non, je ne sais pas, mais il faut les rejoindre… » Avant même que je n’eux fini ma phrase Bonnie fut tiré en arrière par un rôdeur qui se jeta sur elle. Mais il en sortait définitivement de tous les côtés, d’autre venait sur la droite. « Tiens bon Bon’ !!» Je tirais les dernières balles restantes sur les autres rôdeurs s’approchant sur le premier aux prises avec la petite amie de mon frère. Je comptais en tiré une autre quand je constatais que mon fusil était vide. Je le lâchais le laissant tomber dans mon dos, ressortant mon couteau pour aller en tuer un pendant que Maebh avait attiré l’attention d’un autre rôdeur. Une fois ma cible vaincue péniblement, je me retournais essoufflé vers ma camarade en danger avant de constater qu’elle était en vie mais que Maebh avait disparu. Je remarquais du mouvement en suivant le regard de Bonnie épuisée, et sans attendre malgré ma fatigue débutante, je me dirigeais vers les corps au sol pour tuer celui bougeant trop avant de le retourner et de soulever le deuxième sans me rendre compte que d’autre rôdeur venait encore vers nous et me faisais à mon tour basculer en arrière juste à côté de Maebh encore recouverte d’un corps inertes tandis qu’un second tentait de me dévorer moi, rapidement suivi par d’autre. A ce moment-là, je sentais la fin pour nous deux.



WILDBIRD
     

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


LIKE A QUEEN WEARS A CROWN

we'll take the world to its feet
& m o v e m o u n t a i n s
- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -

× A propos du vaccin : :
Je suivrais Ophelia, peu importe sa décision.

× Âge du perso : :
20 ans & toutes mes dents !

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, à Yosemite avec Ophelia.

× Avant, j'étais : :
Reine, bitches.

× Messages : :
1387

× Points de vie : :
133

× Copyright : :
MYERS. (signature) & wicked game (avatar)

× Avatar : :
Nicola Peltz.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Ven 27 Mai - 6:52





RESCUE OF A SMALL AND (STUPID) LOST LUCKY

#TEAMANGEL | Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.




J’avais reculé pas à pas, sans arriver à retenir le rôdeur qui désirait tant goûter à la peau de mon visage, alors j’étais de retour contre mon arbre, celui que j’avais quitté pour rejoindre Nikolaï à quelques pieds de là, mais je n’avais pas été d’une grande aide, et même si j’avais mes propres problèmes, une partie de moi-même ne s’y concentrait pas totalement et ça ne pouvait qu’être très mauvais en ce moment, vu la situation, vu ma vie qui ne tenait plus qu’à un fil et une mâchoire qui claquait qu’à quelques pouces de ma joue. J’avais presque sentit ces dents contre ma peau de porcelaine, déjà légèrement tâché de sang des rôdeurs que j’avais réussis par miracle à abattre avant de me rater sur le troisième. Mon piolet était encore bien enfoncé dans son crâne et bizarrement je ne semblais pas avoir réussis à atteindre son cerveau, ayant visé trop à gauche dans ma panique. Je n’avais rien d’une guerrière, je ne sais pas pourquoi j’ai cru qu’accompagné Nikolaï servirait à quelque chose d’autre qu’à me faire tuer.

Malaury est le premier à réagir, tuant un deuxième rôdeur qui s’approchait de moi à ma gauche. Je n’aurais pas pu le retenir celui-ci, pas sans lâché ma prise sur le premier, pas sans mourir. Il m’avait donc sauvé la vie, mais je n’avais pas le temps de le remercier pour l’instant. J’avais tourné la tête, mes doigts perdirent légèrement de leur force pendant une fraction de seconde où je cru que c’était vraiment la fin, assez pour que le rôdeur gagne quelques millimètres de plus, attrapant une mèche blonde entre ces dents noircies, souillés de chair humaine et de sang. Je n’avais encore jamais été aussi proche d’une de ces choses avant et j’aurais préféré ne jamais l’expérimenté. Je glisse de l’arbre, essayant de m’éloigner de lui, mais ma cheville rencontre une roche et me fait tomber sur le sol. Son poids m’étouffe et j’ai l’impression de manquer d’air. Je tourne la tête sur le côté, ne pouvant plus empêcher les larmes de coulés. Mes doigts s’enfonçaient dans la chair morte de son cou, se salissant de sang, une odeur immonde en découlait et mon haut rose poudre tournait au rouge. Je ferme les yeux, n’attendant plus qu’une atroce souffrance, mais en vain, le rôdeur s’éteint et sa tête tombe contre le sol. J’ouvre les yeux et rencontre ceux de Lori. J’aurais bien voulu lui répondre quelque chose, lui sourire pour la remercier, mais je n’arrivais plus à penser correctement, mes yeux étaient grands ouverts et je n’entendais plus que le son de mon cœur affolé. Je pousse le cadavre et la brune m’aide à me relever. Je récupère mon arme tout en essayant de me focalisé sur les paroles de Lori, même si les grognements de rôdeurs tout autours me faisaient complètement paniquer.

J’échange un regard lourd de sens avec Maebh et capte que l’idée de courir lui faisait peur. Je passe une main sur mes joues, voulant essuyer mes larmes mais me salissant seulement d’avantage, couvrant mes joues de sang. J’allais tout juste la rejoindre et lui prendre la main puisqu’on n’avait pas le temps pour discuter, mais un rôdeur couvre rapidement son image, approchant sa figure de la mienne en grognant. Je fais un bond en arrière, me donnant un élan et l’éliminant, heureusement je ne rate pas mon coup cette fois, mais Maebh avait déjà eu le temps de disparaître, c’est Nikolaï que j’aperçois, mystérieusement penché au-dessus d’une pile de cadavre, un rôdeur arrivant derrière-lui. Je sens mon cœur manquer un battement alors que mes yeux s’ouvrent en grand et que des larmes menacent à nouveau de couler. « NIKO ! » cris-je alors qu’il tombe sous le poids d’un grogneur. Je ne perds pas de temps et m’élance, planquant comme une joueuse de football la petite femme frêle qui s’apprêtait à s’ajouter à la pile. En colère et ayant plus que peur pour la vie du garçon que je considère depuis si longtemps comme un petit frère, je plante ma lame dans toute sa longueur contre la tempe de celui qui tentait de faire de Niko son goûter, aspergeant le visage du brun de sang, j’avais même crié à pleins poumons, sans même m’en rendre compte, comme si cela augmenterait la force de mon coup. L’adrénaline pouvait parfois être bien utile. Les rôdeurs commençaient à être beaucoup trop pour être contrôlé, si seulement cette pénible contre-attaque était qualifiée comme contrôlé ; surement pas. On devait bouger, tout de suite, et vite.

Je me rend finalement compte de la présence de Maebh à ces côtés, comprenant pourquoi cette pile de rôdeurs morts l’intéressaient tant. Je les aide à se relever en vitesse avant que d’autres ne m’obligent à les rejoindre au sol. La femme grognait encore au sol, mais les deux bras en bouillit, elle n'arrivait pas à se remettre sur pied. Je fixe Nikolaï dans les yeux quelques secondes et sans même échanger un seul mot je sais qu’il comprend à quel point je suis en colère contre lui, à quel point j’ai eu peur de le perdre, à quel point ça me briserait en mille morceaux qu’il ne disparaisse comme son crétin de frère, mais aussi à quel point tout cela n’était que le fruit d’un amour profond et fraternel, d’une place bien spéciale dans mon cœur qu’il occupe depuis si longtemps. Je tourne la tête vers la troupe, les cheveux dans les yeux, alors que les rôdeurs nous encerclaient dangereusement. « COURREZ ! » C’est seulement à ce moment que je peux enfin attraper la main de Maebh, lui démontrant mon soutient, lui disant silencieusement qu’elle était capable de nous suivre. Je savais pour son problème et j’espérais donc moi aussi que la planque dont parlait Lori n’était pas trop loin, mais la brune n’avait vraiment pas besoin de s’inquiéter pour l’instant, je devais avoir confiance pour qu’elle ait confiance elle aussi. Dans tous les cas, je ne l’abandonnerais jamais. Je l’entraîne avec moi dans la direction qu’avait pointé un peu plus tôt la trentenaire du groupe, espérant que tout le monde nous suive, surveillant d’ailleurs le plus jeune des Harrison pour m’assurer que c’était bien son cas.


CODE PAR MYERS

_________________

 
Y O U S H O W E D  M E
THAT I WAS WORTH IT
_ - _ - _ - _ - _ - _ - _ - _
She was t o o q u i e t, or she was t o o l o u d
She was too sensitive, or too cold-hearted
She HATED with every fiber of her being
or she L O V E D  with all her heart ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Mer 1 Juin - 21:11

Say goodbye to angel dust
Toutes ces promesses qui s’évaporent

Vers d’autres ciels, vers d’autres ports



Un craquement avait retenti lorsque la lame de sa dague avait rencontré le cerveau du zombie. Malaury encaissa alors le contrecoup. Il venait de tuer deux de ces monstres, lui, il avait tué quelque chose. Ce fut si soudain que le blond eut à peine le temps de réaliser, son corps maigre se tordit vers l’avant et son estomac jaillit de ses entrailles. Malo éclaboussa allègrement l’herbe souillée par le sang putride des morts-vivants. C’en était trop pour lui, son seuil de tolérance venait de se faire piétiner et déchiqueter. Dans un geste purement instinctif, le jeune garçon se frotta la bouche avec l’avant-bras. Il ne réalisa le sang et les bouts d’entrailles sur cette partie de son corps que quand il fut trop tard. Malaury fut secoué par un violent spasme et à nouveau, un geyser explosa de son for intérieur.

Autour de lui, c’était le chaos. Bonnie avait été attrapée par un zombie et Maebh avait tenté de l’aider mais s’était du coup attiré l’attention du mort en sursis. Lori et Niko se la jouaient G.I. Joe. Ça tirait de partout, ça criait, ça s’échappait. C’était l’apocalypse, la vraie, la pure, la laide, celle dont on leur parlait mais que les murs protecteurs d’Angels Camp occultaient. Foutue fin du monde. Malaury essuya sa bouche à l’aide de ses doigts propres puis se recula lentement. Un nouveau rôdeur approchait, c’était un cercle vicieux, un carrousel qui n’arrêterait jamais sa saloperie de course. Le blond était désarmé, chancelant, à bout de force.

Malaury eut juste le temps d’apercevoir à quel point c’était le merdier là-bas, il n’apercevait plus Maebh ni Niko. Un hurlement déchirant de la part d’Abby lui fit tourner la tête, la blonde semblait être propulsée, elle fonçait droit vers un endroit qu’il ne pouvait voir. Elle avait hurlé le prénom de Nikolaï, hurlé comme un cri de désespoir, un cri de détresse. Malo baissa les yeux une seconde, s’arrêta de marcher. Ils allaient tous y rester, pas vrai ? C’était foutu. Sans Niko, ils allaient tous y passer. Lori ne pouvait pas les maintenir en vie à sa seule ingéniosité, Abby serait trop dévastée pour continuer à avancer. Et puis lui, il n’était pas sûr de vouloir continuer. Pas sans Niko, pas sans Abby. Pas sans sa nouvelle famille.

Brusquement, le rôdeur qui s’avançait vers lui s’arrêta de marcher. Malaury n’avait jamais vu ça, il fronça les sourcils, cherchant à comprendre ce qu’il se passait. La réponse fut presqu’immédiate quand le monstre se baissa pour aller goûter au déjeuner rendu par le blond. À nouveau, Malo sentit son estomac qui voulait faire le grand saut mais heureusement il était vide à présent. Ses yeux se levèrent sur le reste du groupe et tout à coup, ils étaient tous là. Aucun ne manquait à l’appel, ils s’avançaient tous dans sa direction et Abby hurla de courir. Le blond ne perdit pas de temps à réfléchir, il se contenta de courir dans la direction qu’ils semblaient tous prendre.

- On fait quoi ? On va où ?

À ce stade, Malaury était totalement perdu. Il tournait la tête, cherchant du regard chacun de ses amis pour s’assurer qu’ils étaient en vie. Maebh, check. Niko, check. Abby, check. Bonnie, check. Lori, check. Son visage s’illumina d’un large sourire tandis qu’il continuait à avancer. Les savoir en vie lui faisait tant de bien.

- On a survécu à ça ...

Il se parlait plus à lui-même qu’au groupe. Ils avaient croisé une horde et s’en était tiré. Eux, les ados du Angels Camp accompagné d’une seule adulte. Si ça ce n’était pas la preuve que l’espoir subsiste ...

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar





× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie à l'Angels Camp avec Caïn

× Avant, j'étais : :
Employée dans un orphelinat

× Messages : :
869

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi (vava)/Solosand (Sign)

× Avatar : :
Kate Beckinsale

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Ju' ou Much ou le mix des deux

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel] Jeu 2 Juin - 15:14

Rescue of a small lost Lucky!

[#TeamAngel]
La merde, on était dans la merde.

J’étais prête à m’élancer vers la direction que je leur avais indiquée… Je voyais la horde s’arracher littéralement la peau contre les barbelés, les organes pour certains jaillirent. Je posais mon regard inquiet sur Malaury qui ne pu retenir son estomac plus longtemps. Je me décourageais un instant alors que je ramassais un sac. Je me précipitais pour trouver ce que je voulais prendre… La forme ronde/ovale de la grenade se cala sous ma prise, je soufflais, refermais le sac. Abby hurla de courir. Je m’assurais pour que ce soit le cas pour tout le monde.

Je me faufilais hors du carré de barbelés, dégoupillais et lançais la grenade dans le tas qui s’accumulait devant le campement. Reprenant ma course, je rejoignais la troupe et la dépassais. C’était nécessaire de garder le rythme… Malaury commença à s’exprimer… Ne voulant pas être garce avec lui mais réaliste, je me retourne face à lui et dis alors que la détonation se fit entendre…
  « Malaury… » je repris   « et ça vaut pour les autres… »  Je soufflais, ralentissais.  
« On a pas survécu à ça…. Tant qu’on n’est pas hors de vue de la horde, on est dans la merde… Ok ? On avance… Elle ne nous lâchera pas comme ça… »
Vérifiant que tout le monde avait bien compris dans quelle affaire on s’était foutu. Proprement faut dire… Je reprenais ma course. Bien déterminée à gérer la panique et la crise actuelle… On s’était fourré dans un sacré pétrin. J’aurais dû tous les attacher à l’Angels pour m’assurer qu’ils n’allaient pas avoir des idées pareilles.

Des zombies étaient intrigués par le bruit et se mettaient en travers de notre route. J’entreprenais d’en tuer… d’éclaircir la route un maximum… C’était chaud… C’était très chaud... A chaque fois alors… Quand c’était la panique comme ça … qui pourrait en décourager plus d’un même moi… Je pensais à Luke… Sa captivité… La possibilité qu’il soit mort… Alors ma hargne revenait et j’explosais des crânes sans pression aucune avec une rage.

Je changeais de chemin, le bâtiment en vue….
  « On y est presque… Un petit effort on se reposera là-bas en priant que les rôdeurs ne nous accueillent pas ou qu’ils viennent de ce bâtiment et qu’ils l’ont donc vidés… »
acidbrain

_________________
In a lust for life,
« in a lust for life,
Keeps us alive, keeps us alive » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel]

Revenir en haut Aller en bas

Rescue of a small lost Lucky! [#TeamAngel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-