DUST IN THE WIND (ft Léanor)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 02/04/2017, sa version vingt-deux est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

DUST IN THE WIND (ft Léanor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
45 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).
►Avant, j'étais :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).
►Messages :
724
►Points de vie :
22
►Copyright :
© shiya (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Brad Pitt.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: DUST IN THE WIND (ft Léanor) Lun 16 Mai - 13:13

Dust in the wind

Son Beretta dans une main, un couteau dans l'autre, Iwan s'avance à pas de loup. Se faire discret, il sait faire. Et observer un endroit sans se faire repérer, il sait faire aussi. Il a des années de pratique derrière lui après. Le fait est qu'il en a besoin aujourd'hui, tout particulièrement s'il veut sortir indemne de cette excursion. C'est indéniable, Iwan possède certaines facilités dans la survie. Mais cela ne fait pas pour autant de lui un type invincible et il le sait. L'idée de pouvoir se faire attraper à tout moment, il la garde bien en tête. Il ne l'oublie surtout pas. Et il ne fonce jamais tête baissée dans les ennuis. Il avance toujours à pas mesuré, les oreilles aux aguets et les yeux de partout. Il place aussi toute sa concentration sur l'instant présent, sur la scène qui se joue autour de lui, sur les rôdeurs qui peuvent l'attaquer, les survivants qui, peut-être, se terrent dans l'ombre. Tyler n'est pas avec lui aujourd'hui, et il ne sait pas si c'est un atout ou un désavantage. Tous les deux, ils forment une sacrée équipe. Forcément, le fait qu'elle ne soit pas là lui ôte un peu de sa superbe. Il ne redouble pas de vigilance pour autant puisqu'il est toujours constant à ce niveau-là - au maximum, donc, de ses capacités d'attention et de concentration -. En revanche, il sait qu'il a deux fois plus de boulot. Si une horde de rôdeurs venait maintenant près de lui, il serait seul à s'en occuper. Cela ne le dérange pas outre-mesure mais il sait qu'avoir un second survivant à ses côtés est un sacré avantage. Et tout particulièrement un survivant tel que Tyler.

Elle est ... indescriptible. Sur bien des points, ils se ressemblent tous les deux. Elle est forte, intelligente, impitoyable. Elle possède aussi des défauts - bien sûr - mais ses qualités sont ce qui la caractérisent le mieux. Et, d'ailleurs, pas une seule seconde Iwan ne s'inquiète pour elle. Elle sait très bien se défendre toute seule, elle n'a jamais eu besoin de lui pour survivre, et il sait que cela n'a en rien changé. Elle peut parfois rencontrer quelques difficultés mais elle trouve toujours un moyen de s'en sortir indemne. Et, dans le même temps, elle sait se reposer sur lui pour certaines situations, tout comme il sait le faire lui aussi. Aujourd'hui, c'est lui qui part en mission de reconnaissance pour le compte de leur duo. Elle, est restée dans leur planque. Elle se repose, tout en surveillant que rien ne vienne déranger leur quiétude, et voler leurs victuailles trouvées à droite et à gauche. Seule, elle va y arriver : il en est sûr. Tout comme lui va y arriver de son côté. Il suffit qu'il reste bien éveillé, bien concentré sur tout ce qui se passe autour de lui. Pas le moindre mouvement n'est à déclarer pour l'heure, pas le moindre bruit suspect non plus. Mais il y a du vent, Iwan sait donc que c'est trompeur. Qu'il peut louper certaines choses. Alors il décide de rapidement se mettre à couvert. De loin, il repère une clinique vétérinaire. La devanture est en piteux état, mais la grande grille de fer est toujours plus ou moins intacte. Un peu cabossée, très sale, mais intacte. Il va la lever et entrer là-dedans. Son flair lui dit qu'il devrait trouver de quoi ne pas rentrer bredouille, là-dedans.

Ce n'est pas tant de la bouffe qu'il cherche - il a finit par se dire qu'il fallait trouver d'autres moyens pour se sustenter -, ce sont surtout des médicaments, bandages et autres trucs de ce genre qui leur manquent. De l'alcool, aussi. Pour désinfecter de potentielles plaies. Etant tous les deux de grands casse-cou, cela peut s'avérer très utile. Iwan jette un dernier regard autour de lui avant de s'arrêter à proximité de la devanture de la clinique. D'ici, il voit l'angle droit de la grille, et a tôt fait de constater que celle-ci n'est pas aussi intacte que le reste. Elle est un peu surélevée, comme si elle avait été ... Forcée. Oui, ce doit être ça. Et, d'ailleurs, Iwan sent ses sens se mettre en alerte. A présent, il doute un peu plus : il y a peut-être bien quelqu'un qui est déjà rentré là-dedans. Il ne sait pas si c'est récent, ne peut donc qu'essayer de deviner s'il s'agit d'un survivant ou d'un rôdeur. Histoire de se faire encore un peu plus discret, Iwan décide de se faufiler par la petite entrée. Avant cela, il s'empare d'une lampe torche dans son sac à dos - qu'il referme et replace ensuite correctement sur ses épaules -. Voilà. Il est paré. Il lui faut se plier en deux pour passer mais quand il y parvient, il se redresse, et laisse sa lampe parcourir toute la pièce principale de la clinique. C'est l'accueil. Et il ne voit personne ... Pour l'instant. Il sait que cela peut n'être qu'un leurre.



_________________
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: DUST IN THE WIND (ft Léanor) Mar 17 Mai - 1:07


DUST IN THE WIND
Iwan Graber & Léanor Davis




Cinq semaines. Ça faisait cinq semaines que son groupe s'était fait descendre. Même pas deux mois pleins, et déjà Léanor était dans un sale état. La nuit dernière, elle avait trouvé une petite cabane en bois abandonnée en pleine nature. Trois zombies avaient fait irruption au moment où elle commençait à glisser dans le sommeil. Elle avait détalé dans le noir, sans regarder où elle mettait les pieds ou bien dans quelle direction elle allait. Les branches lui avaient méchamment fouetté le visage et les avant-bras tandis que de grosses racines la faisaient trébucher. Elle était à présent couverte de griffures, et la chair était à vif au niveau de ses coudes et de ses genoux. À cela s'ajoutait les courbatures de longues journées de marche, les lanières de son sac à dos qui lui labouraient les épaules et la faim qui lui tenaillait le ventre.

Elle espérait croiser d'autres survivants autant qu'elle le redoutait. Le moindre craquement de branches la faisait sursauter, le moindre éclat de voix se jeter derrière le buisson le plus proche. Et si elle tombait sur ceux qui avaient massacré les siens ? Ou d'autres types du même acabit qui la détrousseraient avant de l'abattre froidement ?

Pourtant, elle savait qu'elle ne pourrait pas continuer seule indéfiniment. Elle n'avait jamais été une solitaire. Elle avait besoin de compagnie, de gens auprès de qui râler quand les choses se passaient mal. Et puis quand on était seule, on ne pouvait compter sur personne pour monter la garde. Elle était en permanence aux aguets et les quelques heures de sommeil qu'elle s'accordait ici et là n'étaient pas suffisantes pour la remettre d'aplomb. En témoignaient les larges cernes qui s'étendaient sous ses yeux, marquées un peu plus chaque jour.

En plus elle n'était pas spécialement douée pour survivre. Sa vie à la capitale ne l'avait pas préparée à une telle situation. Elle ne savait pas chasser ou pêcher, ni tirer avec une arme, encore moins se battre au corps à corps. Elle s'était rendue compte de ses lacunes une fois livrée à elle-même. Le plus dur était de trouver de la nourriture. Les crampes d'estomac étaient devenues si fréquentes qu'elle commençait à s'y habituer.

Même retrouver son chemin ou savoir dans quel État elle se trouvait lui posait de sacrés problèmes. Elle avait un sens de l'orientation équivalent à celui d'un bigorneau. Ce qui n'était pas gênant avant puisque quelques clics sur son Iphone et le GPS se mettait en route. Et encore, quand ce n'était pas un chauffeur personnel qui l'amenait directement à destination... Maintenant en revanche, c'était une autre affaire. Elle avait trouvé des cartes de la région dans un vieux motel abandonné quelques jours plus tôt. D'après ses calculs, elle devait se trouver dans le Nevada, ou peut-être en Californie. Quelque part dans l'ouest en tout cas.

Léanor méditait sur son sort en avançant péniblement quand elle aperçut une bâtisse. Une clinique vétérinaire. Elle accéléra aussitôt. Peut-être pourrait-elle y trouver de quoi désinfecter ses blessures ? Ce serait rageant d'avoir survécu aux zombies, aux survivants et à la fin du monde pour mourir d'une bête septicémie.

La clinique était protégée par une grande grille de fer à peu près intacte. Léanor en fit le tour. Elle choisit un endroit qui avait l'air plus fragile. Elle réussit à suffisamment tordre le fer pour surélever la grille et lui permettre de se faufiler dans l'enceinte de la clinique. Elle inspecta rapidement les lieux. Aucun rôdeur n'avait pénétré le bâtiment. Parfait. L'endroit lui offrirait un bon abri pour la nuit. Elle posa son sac à dos, sa machette et le reste de ses affaires dans un coin avant d'entreprendre l'exploration. Elle n'y trouva aucune nourriture, mis à part des croquettes pour chien. Prévisible mais quand même décevant. Il lui faudrait se contenter du demi-sachet de mangues déshydratées restant. Génial.

Elle fouilla les tiroirs jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait. De l'alcool à 90 degrés et des compresses. Elle imbiba généreusement une compresse avant de l'appliquer sur ses différentes écorchures.
- Ahhh ça pique cette saleté ! Gémit-elle en sautillant sur place.
En plus elle puait l'alcool maintenant. Elle en avait peut-être un peu trop mis à la réflexion. Léanor s'apprêtait à continuer de fouiller les placards quand ses cheveux se hérissèrent sur sa nuque. Elle avait le sentiment d'être observée. Se retournant aussitôt, elle se retrouva face à un type fichtrement plus grand et costaud qu'elle. Et armé en plus. Son regard glissa vers le coin où elle avait posé sa machette, puis à nouveau vers l'inconnu. Et merde. Qu'est-ce qu'il lui voulait ? La tuer ? Il l'aurait déjà fait non ? Lui prendre ce qu'elle avait ? Ça par contre, c'était très probable. Elle avait déjà peu de choses, elle ne se laisserait pas détrousser gentiment sans rien dire.
- J'te filerai rien, prévint-elle en relevant le menton. Si tu veux me dépouiller, faudra d'abord me tuer.
Elle venait de finir sa phrase quand une autre idée s'insinua dans son esprit. Ce n'était peut-être pas après ses vivres qu'il en avait après tout...  À cette pensée, son estomac se tordit et sa gorge s'assécha. Elle serra les poings, s'obligeant à ne pas montrer sa peur.
- Et t'approche pas de moi. Tu m'touches, j'te casse les côtes. Pigé ?
Elle espérait ne pas avoir à en arriver là parce que vu son état, elle ne se faisait aucun illusion sur l'issue d'un combat avec ce type. Mais lui n'en savait rien et elle pourrait peut-être le faire douter assez pour le convaincre de passer son chemin.



Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
45 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).
►Avant, j'étais :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).
►Messages :
724
►Points de vie :
22
►Copyright :
© shiya (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Brad Pitt.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: DUST IN THE WIND (ft Léanor) Ven 20 Mai - 10:13

Dust in the wind

Avant même d'être passé sous la grille, Iwan devine que quelqu'un est déjà passé par là. Et, pire que cela, qu'il y a des chances pour qu'une personne s'y trouve encore. Quoi qu'il en soit, il doit y aller. Un endroit comme celui-là, on n'en croise pas à tous les coins de rue, et Iwan sait saisir sa chance lorsqu'elle se présente à lui. Alors, c'est armé et paré à toute éventualité qu'il entre dans la clinique, sa lampe torche également braquée devant lui. Il balaye la pièce principe avec celle-ci, jusqu'à tomber sur une silhouette. Une silhouette qui, très vite, se tourne vers lui. Grâce à la lumière produite par sa lampe torche, Iwan voit les yeux de la jeune fille - parce qu'elle n'a pas l'air bien âgée -, partir sur la droite. Il décale un peu le faisceau de lumière pour suivre son regard, juste assez, en effet, pour apercevoir une machette posée contre un mur. La sienne, de toute évidence. Il n'a pas le temps de dire quoi que ce soit, qu'elle s'est déjà lancée. Il comprend sa méfiance - qui est on ne peut plus légitime - mais pourquoi tant de haine ? « Calme-toi chaton, tu risquerais de me faire peur. » Ironique à souhait, du Iwan. Enfin il se rend bien compte que dire une chose pareille ne risque pas d'atténuer l'appréhension visiblement ressentie par cette jeune fille. Il aurait bien aimé se moquer un peu d'elle ou, au moins, se montrer un peu plus percutant mais il sent que ce n'est ni le lieu ni le moment. « Je te déconseille la machette, hein. » Voilà, ça c'est dit. Maintenant, il peut peut-être passer aux choses sérieuses et arrêter de se faire passer pour le grand méchant loup.

Une chance pour lui : il sait à peu près y faire, maintenant. A peu près, parce que ce n'est pas encore trop ça. Mais, promis, il fait des efforts pour que cela chance. « Maintenant, tu devrais te calmer un peu, je n'ai pas l'intention de te voler quoi que ce soit. » Il a vraiment l'allure d'un voleur ? Non mais franchement ! Il se sent presque bafoué là, frappé dans son amour propre. Il se montre un peu trop théâtrale, il est vrai. La tension dans tout le corps d'Iwan ne diminue en rien parce que si elle se méfie, c'est également son cas à lui. Après tout, ce n'est pas parce que c'est une fille en face de lui, qu'elle n'est pas capable de se défendre. Ce n'est pas parce qu'elle a l'air toute jeune et toute fragile qu'elle n'est pas une grande psychopathe avérée. Très sincèrement, maintenant, Iwan s'attend à tout. Il est paré à toute éventualité, et c'est peut-être, finalement, ce qui lui a permis de rester en vie jusque-là. Alors il ne la juge pas sur son physique, sur le premier aperçu qu'il en a. Elle pourrait très bien être une tueuse hors pair, et lui la petite souris face au chat. « T'es toute seule ? » Tant pis si elle le prend comme une envie d'en savoir plus sur sa situation pour l'attaquer plus aisément, c'est surtout une question nécessaire. Il n'a pas envie de se retrouver pris au piège, ce serait une sacrée perte de temps. Et, surtout, une fin fort peu glorieuse pour lui.

En attendant, lui n'est là que pour chercher des médicaments, et autres petits trucs nécessaires aux soins. Il n'a d'ailleurs pas de temps à perdre alors si les banalités d'usage pouvaient très vite s'effriter et lui permettre de fouiller le coin avant de se barrer de là, ce serait pas mal. Mais quelque chose lui dit qu'elle ne sera pas facile à convaincre, elle a l'air au moins aussi tendu que lui - et ça c'est un exploit -. Alors il ne sait plus trop ce qu'il convient de faire. Baisser son arme ? Trop risqué. Lui en filer une ? Encore plus, cela frôle même le suicide. Non, franchement, il ne sait pas ce qu'il peut faire de plus pour la convaincre qu'il n'est pas là pour lui faire de mal ou lui voler quoi que ce soi. Ah, si, peut-être. « Je suis Iwan, en passant. » Et pour le reste, impossible de faire quoi que ce soit d'autre. Il ne peut pas changer sa carrure naturellement imposante. Il ne peut pas changer l'expression de son visage, légèrement figée depuis quelques mois. Il ne peut pas non plus se montrer moins vigilant alors qu'il est, tout autant qu'elle, en danger. Tous ses sens sont en alerte, mais son instinct lui dit qu'il ne craint absolument rien. Qu'il s'agit là d'un chaton dépourvu de griffes. D'une petite fille un peu trop paumée pur son propre bien ... et, oh, bordel, il ne sait pas à quel point il a raison. Et à quel point il aurait dû se tirer dès qu'il l'a aperçue, plutôt que de rester planté là, déterminé à trouver deux ou trois trucs utiles ici.



_________________
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: DUST IN THE WIND (ft Léanor) Mar 24 Mai - 17:59


DUST IN THE WIND
Iwan Graber & Léanor Davis




Visiblement, sa tentative d'intimidation était un échec total. Vexée dans son amour propre, Léanor se contenta de lancer un regard noir au nouveau venu et s'enferma dans un silence digne. Elle lui en fouterait des chatons, tiens. D'accord, elle se doutait qu'elle n'avait rien de terrifiant, mais elle avait espéré être au moins assez crédible pour semer le doute. En plus la lumière de sa lampe torche la faisait cligner des yeux, ce qui l'agaçait. Elle s'était habituée à l'obscurité avant qu'il n'arrive. Elle se renfrogna quand il lui déconseilla de se servir de sa machette.
- J'en avais pas l'intention, mentit-t-elle en croisant les bras.
Ce qui était vrai tant que son interlocuteur restait où il était. La jeune fille se détendit un peu quand il lui assura qu'il ne lui volerait rien. Elle n'avait pas grand chose susceptible d'être volé mais quand même...
- Trop aimable, marmonna-t-elle en guise de remerciement.
Il essayait peut-être juste de la mettre en confiance pour la dépouiller plus facilement mais s'il lui avait vraiment voulu du mal elle était persuadée que ce serait déjà fait. Il lui avait clairement fait comprendre qu'elle n'était pas une menace pour lui. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire pour se défendre contre un type trois fois plus baraqué qu'elle, mieux armé et visiblement plus expérimenté de toute façon ? Il lui aurait sûrement déjà collé une balle entre les deux yeux et serait occupé à inspecter le contenu de son sac si c'est ce qu'il avait voulu.

Léanor s'apprêtait à lui demander ce qu'il venait faire là mais il la prit de vitesse en lui demandant si elle était seule. Elle hésita quelques secondes en se mordillant la lèvre. Est-ce qu'il essayait de s'assurer que personne ne pouvait venir à son secours ? À cette idée elle sentit une grosse boule se former dans sa gorge. Quelques semaines plus tôt, la situation aurait été différente. Elle n'aurait jamais eu besoin de partir en quête de compresses et de désinfectant, à moitié morte de faim et de fatigue. Elle aurait eu des gens pour s'occuper d'elle et la protéger. À présent, tous ces gens étaient morts et elle était plus seule que jamais. Ce n'était vraiment pas le moment de se laisser accabler par les mauvais souvenirs, songea-t-elle les yeux posés sur l'arme toujours pointée dans sa direction.
- Oui, depuis un moment déjà, finit-elle par répondre d'une voix qu'elle espérait dégagée.

Léanor hocha vaguement la tête en apprenant son nom. S'il se présentait, c'est qu'il n'était pas hostile, hein ? Les gens qui avaient tué son groupe ne s'étaient pas donnés cette peine. Léanor décida finalement qu'elle pouvait lui faire confiance, au moins dans une certaine mesure. Par contre, elle se serait sentie plus en sécurité s'il avait bien voulu tourner son flingue vers autre chose que sa tête. Une balle perdue était vite arrivée, et Léanor n'avait pas survécu à tant de choses pour mourir d'une manière aussi stupide.
- Moi c'est Léanor. Tu vas me braquer avec ton arme encore longtemps ? Si t'es pas un voleur et que j'te fais pas peur du tout, j'en vois pas l'intérêt.
Oui, parfaitement, ça lui était resté en travers de la gorge de voir à quel point il se fichait de ses menaces. En plus, elle était toujours particulièrement irritable quand elle avait faim. Et mais d'ailleurs peut-être qu'il avait de quoi manger avec lui. Pour une fois qu'elle rencontrait quelqu'un, elle n'allait pas laisser passer sa chance.
- Si t'es venu pour des médocs, j'ai déjà raflé ce qui restait. Je veux bien t'en échanger quelques uns contre de la nourriture.
Ça n'était pas vraiment la vérité, elle avait laissé pas mal de boîtes dans les tiroirs. Mais ça, Iwan  n'était pas censé le savoir. Léanor espérait juste qu'il n'allait pas avoir la mauvaise idée de vérifier par lui-même parce qu'elle avait vraiment, vraiment besoin de se mettre quelque chose dans le ventre. Il ne lui restait même pas assez de quoi faire une repas convenable et elle était incapable de chasser. Si elle ne trouvait pas très vite de quoi se réapprovisionner, elle ne tiendrait pas très longtemps. Si la négociation ne donnait rien, Léanor envisagea d'essayer de jouer la carte de la pitié : se mettre à pleurer ou quelque chose dans le genre pour l'attendrir. Ça marchait très bien avec ses parents, alors pourquoi pas avec Iwan ? Elle n'avait plus rien à perdre de toute façon.



Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.

►Âge du perso :
45 ans.
►Où je me situe et avec qui :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).
►Avant, j'étais :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).
►Messages :
724
►Points de vie :
22
►Copyright :
© shiya (avatar), © schizo' (code signature).
►Avatar :
Brad Pitt.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: DUST IN THE WIND (ft Léanor) Dim 29 Mai - 14:10

Dust in the wind

La situation est délicate et Iwan ne veut surtout rien laisser au hasard. Bien sûr qu'il est en position de supériorité et qu'il le sait. Bien sûr qu'il ne criant pas grand chose. Mais cela ne l'empêche pas de rester méfiant. Après tout, ce n'est pas parce qu'elle a des allures de chaton que c'en est un. Et, après tout, ce n'est pas parce qu'elle a l'air seule qu'elle l'est vraiment. Il faut s'attendre à tout, Iwan le sait. Et il n'est pas assez prétentieux pour se juger capable de faire face à tout un groupe de survivants acharnés et bien préparés. Après tout, ils pourraient très bien l'observer depuis le début. Après tout, il pourrait bien, lui, être la brebis sur le point de se faire attraper par le troupeaux de loups enragés. Alors il reste méfiant, il lui pose des questions. Et ses réponses, jusque-là, réussissent à le satisfaire. Pour autant, il ne perd pas de sa haute stature et de son air observateur. Il ne sait pas à quoi s'attendre, c'est simple. Sauf qu'elle n'a pas tort, il faudra bien qu'il arrête de la menacer avec son arme à un moment ou un autre. « Vieille habitude. » Plus vieille, encore, qu'elle ne peut l'imaginer. Mais quoi qu'il en soit, il baisse son arme en haussant les épaules. C'est vrai que c'est une mauvaise habitude que voilà. Mais on n'est jamais trop prudents. En l'occurrence, celle qui vient de se présenter comme Léanor est en encore plus mauvaise posture que lui. « Oh c'est comme ça que ça marche maintenant ? On fait du marchandage ? » Faudrait peut-être qu'il se renseigne un peu sur les nouvelles pratiques, il n'est visiblement pas à la page. Oh, peut-être parce que ça ne l'intéresse pas le moins du monde. Sa proposition est pourtant bien gentille - et part, il en est sûr, d'une très bonne intention - sauf que non, ça ne l'intéresse pas. Il préfère trouver ce dont il a besoin par ses propres besoins. Nul utilité à utiliser ceux qui l'entourent et à prendre un peu de ce qu'ils ont. En même temps, si elle fait pareille proposition c'est sans doute qu'elle manque cruellement de bouffe.

De ce qu'il peut en voir, elle n'a pas l'air bien épaisse. « Si ça ne te dérange pas, je vais quand même faire un rapide tour, j'ai besoin de certains trucs bien spécifiques. » Cela va sans dire : que cela la dérange ou pas, il est dans son droit le plus complet de faire des fouilles. Il ne lui fait pas assez confiance pour estimer qu'elle a fait un véritable tour et qu'elle a récupéré tout, absolument tout, ce qui peut encore être utile. Comme il n'est pas méchant le Iwan, et qu'elle n'a pas l'air de s'en sortir si bien que ça toute seule - quoi que -, il s'accroupit sur le sol. Dans cette position, il fait glisse son sac à dos devant lui et fouille dedans quelques instants. Il en sort un petit sachet de fruits secs puis une petite tablette de chocolat. Il s'approche d'elle à pas lents - ce serait bête de l'effrayer maintenant - et lui tend. « C'est tout ce que j'ai sur moi. On va dire que c'est pour te remercier de ton hospitalité. » Ironique à souhait, du Iwan tout craché. C'est surtout, en fait, qu'il s'en voudrait de la laisser crever de faim là, toute seule, dans sa clinique vétérinaire. Il n'est pas sensible, mais il a ses points faibles. Comme tout le monde, non ? Cela finira par avoir sa perte, il en est sûr. En attendant, il pose le tout sur le sol, lui laissant pleine accessibilité sur ces quelques denrées, avant de commencer sa fouille. Il compte bien regarder dans le plus de placard possible mais comme c'est quelqu'un de méthodique, cela ne devrait pas lui prendre une éternité. Léanor n'aura donc pas à supporter sa présence trop longtemps. Enfin, en théorie. La pratique n'est jamais telle qu'on l'avait attendue. Et d'ailleurs il constate vite qu'il reste bel et bien deux ou trois trucs dans les tiroirs, que Léanor a sans doute jugés inutiles. Quoi qu'il en soit, Iwan coince sa lampe torche entre ses dents, et observe attentivement les étiquettes. Il n'est pas le plus doué à ce petit jeu-là mais il sait différencier ce qui est utilisable de ce qui ne l'est pas. En théorie.



_________________
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Non

►Âge du perso :
31 ans, bientôt 32.
►Où je me situe et avec qui :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.
►Avant, j'étais :
serveuse dans un bar.
►Messages :
20194
►Points de vie :
303
►Copyright :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)
►Avatar :
Kristen Bell.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: DUST IN THE WIND (ft Léanor) Sam 23 Juil - 13:37

RP archivé suite à la suppression de Léanor. coeurrose

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: DUST IN THE WIND (ft Léanor)

Revenir en haut Aller en bas

DUST IN THE WIND (ft Léanor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: Cemetery :: Vieux rps-