In my place || Leanne
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

In my place || Leanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: In my place || Leanne Mar 17 Mai - 22:21

In my place
I was lost

I was lost, crossed lines I shouldn’t have crossed



Sa peau picotait, résultat d’une longue journée passée dehors au soleil. Ses longs bras maigrelets, pourtant toujours très pâles, paraissaient un peu plus halés qu’au début de la journée. Dans son vieux short en jean usé, son t-shirt blanc trop large et ses vieilles vans, Malaury aurait pu ressembler à un clochard. Sauf qu’à vrai dire, tous les survivants ressemblaient à des sacs à patate bipèdes. Cela ne voulait pas dire qu’ils étaient laids. Ils manquaient simplement d’élégance, de raffinement. Mais qui s’en soucie ? Tant qu’ils n’avaient aucune trace de morsure, tout allait bien.

Le blond marchait en plein milieu de la route goudronnée, l’époque où les voitures défilaient et risquaient d’écraser les piétons trop imprudents était bel et bien révolue. Aujourd’hui, on marchait sur le bitume et on s’en foutait littéralement. L’essence étant devenue trop rare, les véhicules ne sortaient que pour les expéditions et donc, à l’intérieur d’Angels Camp, les seules roues qu’on pouvait croiser étaient celles des vélos ou des skates. Malo tourna la tête vers le petit qui l’accompagnait. Il s’appelait Ethan, il avait onze ans et c’était quelqu’un de bien. Ce gosse filait des complexes à Malaury. À son âge, Ethan savait manier une arme et plus ou moins se défendre s’il lui arrivait malheur. La seule ligne de défense de Malo était ses suppliques et éventuellement son sourire angélique.

Ils marchaient silencieusement, se poussant et se chamaillant tout en rigolant comme l’auraient fait deux gamins. Parce que c’était précisément ce qu’ils étaient. Des gosses qui jouaient aux adultes. Qui voulaient prendre les armes mais qui chialeraient s’ils se coupaient avec. Malaury avait beau être plus vieux, il ne se sentait pas responsable d’Ethan. Son incapacité à s’occuper de lui-même lui avait fait comprendre depuis bien longtemps que veiller sur quelqu’un d’autre dépassait ses capacités. Son rôle se résumait à veiller à ce que le gamin ne fasse pas de bêtises trop idiotes. À onze ans, quand on a tout à prouver et des zombies pour seul public, on pète vite les plombs.

Le duo arriva sur les marches d’une maison qu’ils gravirent rapidement, d’un bon pas énergique. Malo poussa Ethan qui faillit se ramasser le mur de la façade dans la tronche. Cela les fit rire tous les deux et le gamin rendit la pareille à son ami. Ils passèrent la porte en riant et en se poussant encore, le blond tourna alors la tête et vit une silhouette qui les fixait. Cette longue chevelure blonde lui rappelait un peu celle de sa propre mère, mère que Malaury espérait encore en vie mais dont il n’avait plus eu de signes depuis des années.

- Bonjour Leanne !

Plus besoin de formalité comme Madame ou un vouvoiement. Malo adressa un grand sourire à la femme qui lui faisait face. Il l’aimait bien. Elle était une maman qui donnerait tout pour son fils, qui le surprotégeait. Ça, ça lui rappelait forcément sa propre mère. Cette femme qui l’avait pratiquement étouffé étant gamin, à force de lui éviter toute rencontre avec le danger. Parfois, Malaury se disait qu’elle devait en avoir des crampes à l’estomac quand elle pensait à lui. Lui qu’elle avait perdu de vue depuis si longtemps et qui se retrouvait seul face à un monde trop rude, trop violent pour des gamins.

- Ça va bien ?

Il appréciait les moments partagés avec Leanne, c’était un peu comme si elle se souciait de lui. Malo n’était pas assez idiot pour croire sincèrement que la blonde s’inquiétait pour lui ! Cependant, elle paraissait ne pas être totalement insensible à son sort. Et franchement, ça faisait plaisir. Pour une fois qu’un adulte posait le regard sur lui pour voir autre chose chez lui qu’un mort en sursis. Malaury ne cherchait pas à combler un manque d’amour maternel, un peu de soutien moral lui suffirait amplement.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: In my place || Leanne Dim 22 Mai - 14:52

In my place

Angels Camp était un lieu fort étrange. Un de ces endroits qui semblait avoir été épargné par les malheurs de la vie et cette fin que le monde avait vécu. Un paradis sur terre, l’éden perdu, voilà ce que pouvait être cette ville. Les petites maisons étaient belles et rangées, comme si les jours s’étaient succédé sans pour autant les dégrader de centaines d’horreurs à la fois que le reste du monde semblait avoir subi. L’ordre continuait d’y régner sans avoir été bouleversé et les voix enjouées des habitants pouvaient paraître suspectes tant elles semblaient bien jouées. Et pourtant, ce petit coin de paradis n’avait rien d’artificiel et était devenu une réalité pour Leanne et son fils. Depuis plusieurs semaines maintenant, ils avaient trouvé leur place dans les rangs du groupe, essayant malgré tout de ne pas trop s’impliquer afin de garder cette idée de pouvoir partir dès qu’ils le souhaitaient. La blonde refusait de végéter et de rester immobile dans ce lieu sécurisé quand, dehors, son mari et sa fille pouvait toujours être en danger et qu’ils finiraient peut-être par croiser la route de l’un des survivants du coin. Mais pour le moment, elle avait besoin de repos. La native du Vermont n’avait jamais trouvé une sécurité telle que celle-ci et, enfin, elle pouvait se laisser aller en toute confiance dans un repos salvateur et reconstruire un corps fatigué tout en travaillant sur son esprit.

Les débuts avaient été compliqués pourtant. Faire confiance, se laisser porter par d’autres, c’était des choses qu’elle n’avait pas eu l’occasion ni l’envie de faire depuis que la mort avait frappé le monde. La vie de son fils était la seule chose qui importait et elle se tuerait à le protéger si elle le devait. Mais certains habitants du camp avaient fini par trouver les bons mots, à la détendre, lui laissant une certaine marge de manœuvre, une certaine liberté tout en l’incluant dans la vie du camp. Elle avait rencontré la personne en charge de tous et ensemble, elles avaient convenues que Leanne et Ethan pouvait rester aussi longtemps qu’ils le souhaitaient, à condition qu’ils participent activement à la vie d’Angels Camp, chose qui n’était guère une formalité pour la jeune mère. Ils avaient eu, en échange, une petite maison qu’ils occupaient tous les deux, pour le moment, bien que de la place était encore disponible. Chaque jour, la blonde se forçait à se souvenir du pourquoi elle avait choisi de s’installer temporairement ici. Et chaque jour, elle redoutait le jour où ils devraient repartir et vivre de nouveau dans une crainte perpétuelle.

L’organisation de la communauté était des plus simples et le jeune fils de la blonde avait fini par intégrer une bande de jeune qui vivaient ici. Parmi eux, il y avait celui qui avait manqué de tuer Ethan le jour de leur rencontre, l’esquivant de peu en voiture, Luke. Le jeune homme avait vécu certaines choses et Leanne avait continué à l’observer de loin, surveillant surtout son approche avec son fils. Ethan était bien plus jeune qu’eux tous et essayait pourtant de faire tout comme eux. Et chaque jour, l’inquiétude rongeait Leanne qui n’avait plus qu’à espérer que son fils rentrerait entier à l’abri.

Elle était dans la cuisine, occupée à préparer quelques gâteaux quand du bruit à l’extérieur attira son attention. D’un regard par la fenêtre, elle reconnut son précieux enfant, accompagné par un autre jeune de la bande qu’elle avait apprécié dès le premier regard. Malaury. Elle ne savait presque rien de lui et il n’avait guère pris le temps de lui parler réellement, mais la jeune femme savait qu’il vivait seul depuis que tout s’était écroulé et, d’après les dires d’Ethan, c’était bien le moins téméraire de la bande… Et donc le plus responsable aux yeux de la jeune mère. Mieux encore, elle le maternait sans réellement s’en rendre compte, certainement par empathie car elle ne cessait d’espérer que quelqu’un d’autre aurait agi de la sorte avec son fils si elle n’avait pas pu survivre. Elle s’essuya les mains dans un torchon tandis que la porte d’entrée s’ouvrait sur les deux jeunes gens, hilares. Devant cette situation, elle essaya de prendre un ai un peu sévère, croisant les bras contre sa poitrine, les lèvres dissimulant avec peine un sourire amusé et soulagé. Ethan la remarqua le premier. « Coucou m’man ! » Puis, Malaury la salua poliment, chose que l’ex-avocate ne pouvait qu’apprécier. Il eut même la courtoisie de lui demander comment elle allait, certes, sans réellement tenir compte de son âge et s’adressant à elle comme à une amide de son âge, mais ce genre de formalités étaient dépassées. Ethan s’avança vers sa mère et l’embrassa sur la joue avant qu’elle n’ait le temps de répondre, jetant un rapide coup d’œil à ce qu’elle faisait. « Oh ! Du brownies ? Trop cool ! « Tut tut… Vu l’état de tes mains, tu ne toucheras pas les brownies avant un moment, jeune homme… Va prendre ta douche, nous ne mangeons pas ici ce soir, nous sommes invités… » Il ne demanda même pas chez qui et quitta la pièce non pas sans avoir dit au revoir à son ami.

Leanne pu alors accorder toute son attention au jeune adolescent qui se tenait en face d’elle et lui sourit avec tendresse. « Je vais toujours mieux quand Ethan rentre à la maison, je pense que tu le sais… Donc oui, tout va bien pour moi, Malaury. Et toi ? Qu’avez-vous fait aujourd’hui ? D’ailleurs, je te remercie d’avoir raccompagné mon fils jusqu’ici… Tous n’auraient pas agi de la sorte… » Peut-être était-ce le fait d’avoir vécu seuls durant tout ce temps qui rendait Leanne toujours un peu sur la défensive et observatrice des comportements de ceux qui l’entouraient. Mais qui aurait pu la blâmer ?
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22392

× Points de vie : :
75

× Copyright : :
© Swanette la malicette (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In my place || Leanne Sam 23 Juil - 13:16

RP archivé suite à la suppression de Malaury. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: In my place || Leanne

Revenir en haut Aller en bas

In my place || Leanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-