[FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 22/01/2017, sa version vingt et un an est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité


MessageSujet: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Dim 22 Mai - 22:23


 Help-me bitch !


Harmony s'éveilla. Elle se redressa, se massant le dos avec ses bras, observant les alentours. La veille, elle avait trouvé comme gîte pour la nuit une petite grotte, cachée derrière de nombreux rochers. Harmony s'était enfoncée dans la forêt, espérant trouver une petite cabane forestière, mais s'était perdue dans cet espèce de labyrinthe rocheux. Harmony était montée en haut d'un immense rocher, lui servant d'observatoire, et avait pu observer les plaines verdoyantes et sans fin qui se se mêlaient aux sombres forêts. De là-haut, elle avait pu voir un cours d'eau, qui scintillait sous les rayons du soleil couchant. Harmony s'y était rendue et s'était abreuvée avant d'aller dormir, profitant de ne pas à avoir à filtrer l'eau, ce qui demandait du temps. Elle s'était néanmoins dépêchée de rentrer dans sa grotte lorsqu'elle avait entendu des bruits de pas non loin de la rivière. Des pas rapides, ce qui signifiait qu'il ne s'agissait pas de zombies, mais plutôt d'un humain. Harmony essayait de les éviter le plus possible. Elle avait peur d'eux, sachant bien qu'ils étaient sa plus grande menace.

La jeune femme s'étira et bailla à s'en décrocher la mâchoire. La fin du monde lui avait donc bien fait perdre ses bonnes manières qu'elle avait apprit dans le milieu bourgeois où elle avait grandit. En y pensant, Harmony baissa la tête et réprima un soupir. Melody lui manquait terriblement. Elle n'aurait jamais dû fuir par la cave de la maison où elle avait logé durant une seule et unique nuit avec sa jumelle et trois autres compagnes de route. Harmony s'était condamnée elle-même en fuyant. Elle se redressa d'un bond et passa ses mains dans ses cheveux emmêlés. La jeune femme chercha du regard sa brosse et la trouva soigneusement rangée dans sa trousse de beauté. Elle l'empoigna de sa main droite, tenant de sa main gauche un petit miroir de poche, et commença à se démêler les cheveux. Harmony restait impassible bien qu'elle devait tirer fort pour enlever ces noeuds. Son cuir chevelu était presque en pierre. Une fois sa tignasse brune peignée, elle rangea sa brosse et son miroir de poche dans sa pochette Gucci et se leva. Elle bu une gorgée d'eau, savourant sa fraîcheur bien qu'elle ai été la cherchée la veille.

Le sol frémit lorsqu'un grand boum se fit entendre. Harmony sursauta, faisant tomber sa gourde au sol dans un bruit métallique. Elle se pencha en vitesse pour redresser sa bouteille, râlant en voyant qu'elle l'avait presque vidée en la laissant tomber au sol. Harmony la rangea dans son sac, empoigna son pistolet, et sortit de sa grotte. Elle se pétrifia lorsqu'elle vit un morceau de viande ensanglantée posée juste à l'entrée de son gîte. Harmony l'enjamba et vit qu'une longue traînée de sang serpentait entre les rochers. Empoignant fermement son arme, elle suivit les traces pourpres pour arriver à la sortie de ce labyrinthe. Harmony lâcha un juron lorsqu'elle vit cinq rôdeurs penchés au dessus d'un cadavre d'un petit animal, tellement brouillé que la jeune femme n'arrivait pas à savoir de quoi il s'agissait. Les zombies abandonnèrent leur nourriture et avancèrent lentement vers Harmony, poussant des gémissements à faire cauchemarder des enfants. Cette dernière décida de retourner prendre ses affaires et fuir loin d'ici. En voulant faire demi-tour, elle entendit quelqu'un pouffer, non loin d'elle. Harmony redressa le tête, et vit quelqu'un, perché sur un roc, qui se cacha immédiatement. C'est lui qui m'a mise dans la merde ! pesta intérieurement Harmony, bien décidée à lui faire regretter son acte. Néanmoins, elle retourna d'abord dans la grotte et rangea ses affaires, tout logeant limite dans son gros sac à dos de randonnée. Harmony rangea son arme à feu dans son étuis, accroché à sa ceinture, et retira son katana de son fourreau. Elle préférait tuer ces rôdeurs avec une arme de corps à corps plutôt qu'avec une arme à feu, attirant d'avantage les zombies. Harmony bondit hors de sa cachette, et décapita le premier rôdeur qui avait commencé à rentrer dans sa grotte. Elle planta son katana entre les deux yeux d'un autre, retirant son arme d'un coup sec, et fit volte-face, tranchant les jambes d'un troisième zombie, l'achevant d'un coup brutal sur le crâne. Harmony se redressa, et vit avec horreur qu'une quinzaine de rôdeurs arrivaient dans sa direction. Le bruit de tout à l'heure, sûrement provoqué par la personne perchée sur le rocher, avait attiré tout les zombies des alentours. La jeune femme tua un dernier marcheur avant de battre en retraite, essayant de trouver une autre sortie.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Mer 25 Mai - 1:07


  HELP-ME BITCH !


J'aime bien les Flashbacks, non pas que cela raconte toujours les épisodes les plus glorieux de mes aventures mes surtout qu'ils garantissent au moins ma survie sinon où serais-je pour vous les raconter ? Bon celui-ci, il parle de ma "première rencontre" avec Miss Harrington, oui la vraie de vraie ! La diva de la presse people dont la fortune représente un siècle ou deux de travail au Diner ou je bossais, en comptant les pourboires.  J'ai mis des guillemets autour de cette première rencontre car si la belle ne me connait sans doute pas, moi je sais tout d'elle ! J'en ai pour preuve les dizaines de mails et courriers que je lui ai envoyé à l'époque de mes premiers pas à Hollywood. Moi l'actrice débutante et naïve, je rêvais que la journaliste la plus en vue du milieu écrive quelques lignes, voir un article ou une couverture à mon sujet histoire de booster ma carrière naissante. A l'époque j'étais sur un film ou je pouvais jouer la fille de Chuck Norris, vous imaginez ? Elle mourrais au bout de deux minutes et pendant tout le film il devait la venger, la classe non ? Et ce putain d'article aurait à coup sur fais pencher le casting en ma faveur ! A la place, ils ont pris une pouffe du genre Emily Browning pour jouer le rôle et me renvoyer à la vaisselles crasseuse de mon job. Et madame la grande Harmony Harrington n'a même pas daigné répondre d'un smiley à mes nombreux mails. Même pas sûre qu'elle les ai ouvert...

Alors vous n'imaginez pas ma surprise quand au détour d'une petite rivière, en pleine fin du monde, je suis tombée sur elle, en chair et en os et même pas encore zombifiée ! D'accord, je me suis un peu planquée sans trop savoir comment réagir sur le moment, puis sans photoshop, le maquillage et les gardes du corps, je n'étais pas sure à 100% qu'il s'agissait bien de la diva, ce ne serait pas ma première hallucination en faisant cuir des champignons soi-disant comestible mais il y a des signes qui ne trompent pas, sa pochette Gucci. Mon premier réflexe était de lui courir après pour avoir un autographe. Seulement voilà, elle détala en m'entendant arriver, c'est vexant. C'est là que tous ces mails et courriers me revenaient en tête. Harmony m'avait déjà ignorer bien des fois et là, elle recommence ! Merde, déjà que c'est sa faute si j'ai loupé Chuck et maintenant ça ! Je n'ai plus qu'un mot en tête : Vengeance !

Et comme toute vengeance est un plat qui se mange froid, je devais établir un plan machiavélique digne des plus grand génies du mal. Le but n'était pas de la tuer, non non, il n'y aurait aucun bénéfice à en tirer. Je vais plutôt lui démontrer mes talents d'actrice et lui sauver la vie. Redevable, elle me ferait la promesse qu'une fois le monde sur de bon rail, j'aurais le droit à la couverture de son magazine et son soutien sans faille dans ma carrière people. Hep, je vais la mettre dans ma poche cette petite fille à papa. Et si en plus je filme le tout, c'est l'oscar assuré ! Bon, en cas d'échec et de mort probable de la victime, cela fera une chouette apparition d'une célébrité dans mon futur film, c'est pas si mal quand une situation ne présente que des avantages. Mais revenons-en au plan. Sur la route quand je pistais discrètement la belle vers sa planque, j'ai trouvé un reste en décomposition de ce qui semble être un mignon petit... Aucune idée, sincèrement cette bestiole s'est déjà bien faites boulotter par un rôdeur qui à du lâcher son repas en voyant Harrington passer. Cela fera un magnifique appât. On attend juste la nuit, une belle piste ensanglantée vers un terrain dégagé et rocheux, on place la caméra en hauteur pour filmer mes exploits et... Et merde bordel de zombie !

BAAAAAAAAAAAAAAM !!!!!

La classe, sérieux. J'ai buter un de ces enfoiré de mort vivant qui est apparue comme-ça, sans crier gare devant ma caméra. Du premier coup, c'est bien la première fois que j'y arrive et j'en suis soulagée car bn, je suis à sec niveau munition maintenant. Enfin ce n'étais pas prévue et cela risque de rameuter tout les bouffeurs de la colline. Et bien sur, cela ne tarda pas, déjà quelques rôdeurs se jettent sur mon appât... Et la diva ! Je ne pu m'empêcher de pouffer un peu de rire en voyant que mon plan fonctionne finalement, j'ai failli me faire grillé mais je me suis planquée juste à temps pour qu'elle ne se rende compte de rien. Je profitais donc de ma position en hauteur pour continue rà filmer la scène, d'abord une retraite stratégique pour finalement ressortir avec un katana... Sous mon regard incrédule. Ce n'étais pas ce qui était prévue de voir la People se défendre ! Merde quoi, une victime consentante ça ne décapite pas à tout va ! Ce n'est pas fair play ! Et si elle me met la main dessus, cela risque de trancher sérieusement dans l'avenir de ma carrière. Non, c'est bon, plus de peur que de mal pour moi, nos fidèles amis les zombies débarquent en masse, l'obligeant à reculer. Bhaaaaa comment elle est dans la merde maintenant ! Par contre restons réaliste, l'option de sauver la diva en détresse n'est plus vraiment dans mes cordes, à l'heure actuelle, nous penchons plutôt vers une mort sanglante dans une teinte de mélo-dramatique. Mais pour ça, il faudrait un peu qu'Harmony coopère ! Je peux bien me trahir, de toute façon, elle va se faire manger.

" Ho HOoo Hoooooo ! Cours pas trop vite ! J'ai du mal à te suivre avec la caméra ! Déjà niveau éclairage c'est pas top, mais j'espère que la bande-son va rattraper le coup ! Allez Harmony, fight les zombies version kill bill ! "

Je lui fais un petit coucou de la main, l'appelant par son prénom comme-ci s'était ma meilleure amie alors qu'elle ne doit même pas se souvenir de moi, ce n'est pas force de lui avoir envoyé des photos en pièce-jointe de mes mails. Certains rôdeurs me regarde alors comme une cuisse de poulet mais bien en surplombant la situation, ils ne me menacent pas immédiatement. J'ai toujours mon caméscope en main, de l'autre je tiens aussi mon flingue, inutile car déchargé mais intimidant pour qui l'ignore.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Mer 25 Mai - 12:29


 Help-me bitch !

Harmony reculait en hâte, le katana pointé en direction de la masse de rôdeurs qui s'avançaient dangereusement vers elle. La jeune femme sursauta lorsqu'un grognement provint de derrière elle. Elle perdu tout espoir de survit lorsqu'elle vit qu'il y avait une autre ouverture où des zombies se faufilaient. Harmony décapita le premier qui lui arrivait sous la lame et, faisant un faux mouvement, tomba au sol. Elle tenta de se relever précipitamment, mais le sol, qui était du sable, lui donnait l'impression d'être un tapis roulant. A quatre pattes, n'arrivant plus à respirer, Harmony se dépêchait de serpenter entre les rochers, les rôdeurs toujours derrière elle.

La jeune réussit à se mettre sur pieds, et vit enfin la fautive. Petite, la peau blanche comme un vampire, les cheveux sombres, elle pointait une caméra en direction d'Harmony. Cette dernière n'eut pas le temps d'insulter cette abrutie qui, perchée sur son observatoire rocheux, semblait bien rigoler de la dangereuse situation dans laquelle Harmony était. Cette dernière poussa un cri de guerrière et éventra le rôdeur le plus proche. Elle le fit tomber au sol, et s'attaqua aux suivants avant de se rendre compte qu'ils étaient trop nombreux. Harmony se pétrifia lorsque la jeune femme, perchée sur le rocher, l'appela par son prénom. Elle releva la tête en direction de l'inconnue, et se rappela enfin de qui il s'agissait. Colleen Carmichael, une jeune américaine qui l'avait, avant l'épidémie, harcelée de mails pour qu'Harmony lui accorde une interview. Elle n'avait ouvert que le premier mail, et lorsqu'une dizaine d'autres arriva les jours suivants, la journaliste bloqua Colleen pour ne plus recevoir aucunes de ses stupides demandes d'interview. " Espèce de connasse ! Aide-moi au lieu de me filmer ! " cria Harmony à l'adresse de Colleen, en lui lançant un regard venimeux. La jeune femme continuait de se battre avec courage, mais décida de se replier en voyant la meute qui se frayait un passage entre les rochers. Harmony commença à escalader un immense roc. Dix secondes après avoir commencé l'ascension, en regardant en bas, elle vit que les zombies s'étaient déjà tous regroupés sous elle, attendant qu'elle chute. Harmony ferma les paupières, et continua de grimper dangereusement. Si tu regardes en bas, tu mourras. Si tu regardes en bas, tu mourras, se répéta intérieurement Harmony, qui, fébrilement, peinait à trouver des appuis fiables pour ses pieds. Elle mit tout son poids sur un petit arbuste, qui céda directement. Harmony poussa un cri d'horreur, et s'agrippa aux rochers avec les ongles, sentant une horrible douleur. Ses pieds pendaient dans le vide. Elle entendait les cris des rôdeurs, qui espéraient qu'elle tombe pour se remplir le ventre.

Harmony finit par se hisser avec difficulté au sommet du rocher. Elle se remit sur pieds, tremblante de partout, les ongles ensanglantés. Elle lança un regard horrifié en contre-bas et vit une bonne vingtaine de zombies. C'était de la faute de Colleen. Harmony saisit son katana, et se dirigea vers elle avec fureur. N'ayant pas le temps d'esquiver, Harmony mit Colleen au sol d'une balayette digne d'un film d'action. La jeune femme dégaina son sabre, et posa la lame sur la gorge de la jeune femme. Les yeux d'Harmony étaient sombres de fureur et de soifs de vengeance. Tremblante, la brune finit par lâcher son sabre et fonda en larme. Elle n'était pas capable de faire du mal physiquement aux humains.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Jeu 26 Mai - 21:01


  HELP-ME BITCH !


C'est du suspens à la Hitchcock, du grand spectacle à la Michael Bay, un casting digne de Romero et une actrice Dorceleuuhhhh oublions cette dernière référence. N'empêche pour une première en tant que réalisatrice, cette scène à elle seule mérite l'Oscar ! Il faut dire que je ne voyais pas Lady Harmony comme-ça. En mode décapitation de zombie, c'est crade mais ça rend bien, en mode survivante aussi, quand elle est tombée, je ne misais plus un dollar sur elle, pourtant elle s'en est sortie les doigts dans le nez et escalade les rochers comme qui rigole. Et son ascension ! Rien que pour cette prise de vue suggestive de son décolleté, le film sera interdit en salle au moins de 12 ans et les ados de 14 ans vont exploser leur budget argent de poche pour voir et revoir la séquence.

Mais c'est toujours pareil quand on est bordé par l'enthousiasme, zoomer et dézoomer lentement au fur et à mesure que la belle se rapproche. Je lui fait juste un petit coucou de la main quand elle m'insulte. L'aider au lieu de la filmer ? Elle me prend pour qui, j'ai pas de katana moi et je bosse non mais. Voilà, après l'épisode couru d'avance de l'arbuste non fiable, Harmony vient à bout des rochers, la voici saine et sauve ! Je devrais peut-être commencer à m'en inquiéter non ? Non, comme je le disais, j'étais toujours dans mon trip jusqu'à ce qu'elle se rapproche de trop prés de l'objectif et ni une, ni deux, je me retrouvais sur mes fesses, ça me fera un bleu, et une lame sous la gorge. De la peur ? Non, de l'admiration ! Ce regard de haine et de fureur, c'est génial ! Tant d'émotions et de colère, j'en ai des sueurs et des frissons en même temps. La lame perlant encore de sang zombie s'enfonçant légèrement sur ma gorge haletante avec comme fond sonore le râle des spectateurs attendant en contre-bas le dénouement final.

Et coupé ! La lame tombe un peu plus loin, j'ai encore la tête sur les épaules au sens premier du terme, ma folie est intacte aussi. Harmony par contre fond en larme, contrastant totalement avec sa fureur précédente. Cette bimbo doit être un rien bipolaire sur les bords si vous voulez mon avis. Bon, le fait d'être en vie me convient bien aussi, je me redresse, stoppe la caméra, non parce que des gens qui chialent on s'en fout un peu dans les films, puis Harmony est trop badass, on ne va pas gâcher son image de marque. Et enfin, je me frotte les fesses, c'est que je me suis fait mal en tombant, je suis pas incassable moi !

" Hé bééééé, tu es sacrément balaise pour une bimbo journaliste dis-donc ! La scène va être d'enfer au montage ! Je pensais que tu allais te faire manger en moins de cinq secondes, pas que je souhaitais ta mort non, détrompe-toi ! Le plan s'était de te sauver mais toi et ton katana ! Ziouuu ! Ziouuuuu ! Et Zaaaaaaam ! "

Je mime devant elle sa manière de découper des rôdeurs, frappant dans l'air avec un katana imaginaire, prenant même des poses  la Mortal Kombat pour achever mes ennemis fictifs. Les vrais, eux, sont toujours en bas entrain de lever les bras au ciel comme pour nous acclamer. Je les adore quand ils sont comme-ça, comme une foule hystérique de fans en quête d'un selfie avec leur idole. Eux aussi je leur fait un petit signe de main avant de les décompter en les pointant du doigt. Hoooo ils son vraiment nombreux les cadavres ! Et je n'ai qu'une maigre batte de baseball et un flingue dont la dernière cartouche a servie à rameuter toute la colline sur notre position. Mmh on n'est pas dans la merde à tout bien réfléchir, et bloquer avec cette pimbêche vulgaire et qui a ignorer mes mails ça ne m'enchante guère, elle a survécut en plus, de là à ce qu'elle me prenne pour la responsable de ce fiasco ! Heureusement chez les Carmichael, tout problème à sa solution ! Je me retourne donc vers mon acolyte, le plan est simple.

" Bon, Miss Harrington, tu as fini de chialer car bon, je vais nous sortir de la maintenant mais je vais avoir besoin de ton aide. Ton truc ninja avec ton katana, tu ne pourrais pas encore le faire disons une vingtaine de fois ?  "

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Ven 27 Mai - 12:20


 Help-me bitch !

Harmony était à genoux, son visage caché dans ses mains ensanglantées, son corps secouer de violents sanglots. Elle en avait marre de se mode de vie. La survie était un ascenseur émotionnel en permanence. Plusieurs fois par jour, elle craignait de mourir. Maintenant, elle s'en fichait de son image, d'être la reine d'Instagram, d'être invitée aux plus grandes soirées ... Elle voulait juste vivre et montrer à tous que même les bimbos étaient aptes à survivre contre les rôdeurs. Ses cheveux, qu'elle avait peigné il y a moins de dix minutes, étaient maintenant emmêlés et recouvert de poussières. Son t-shirt était couvert de sang, et son beau visage était écarlate.

La fois surexcitée de Colleen fit cesser les larmes d'Harmony, qui lui lança un regard haineux. Tout était de sa faute. Bien que la petite femme lui faisait des compliments sur ses talents avec son katana, Harmony s'en fichait. Elle se serait bien passé de jouer aux héros juste pour une journée. Mais dans ce monde, les journées de repos n'existent pas. Colleen fit des mouvements plutôt comiques, imaginant qu'elle avait un katana entre ses doigts frêles. Harmony se redressa, et s'avança à pas lents. Colleen lui tournait le dos, et avait les orteils dans le vide. Elle observait la masse de zombies qui s'était entassée dans le labyrinthe rocheux. Les yeux d'Harmony trahissait la folle envie de pousser Colleen dans les rôdeurs. Mais la bimbo se ravisa lorsque cette dernière se retourna. Harmony détourna le regard, sachant que Colleen ne se douterait nullement de ses ambitions. La femme à la caméra lui ordonna d'arrêter de chialer, ce qui lui valut un nouveau regard de braise de la part d'Harmony. Elle continua en disant qu'elle allait les sortir d'ici, mais qu'elle avait besoin de l'aide de la bimbo et de son katana. Harmony acquiesça en silence. Si elle souhaitait sortir de cette merde, elle aurait besoin de l'aide de Colleen, bien qu'elle ait plutôt l'air inutile.

Harmony décida d'oublier pendant quelques minutes leur rancœur et se plaça aux côtés de Colleen. Jugées en haut de l'observatoire rochers, elles pouvaient voir les grandes plaines qui s'étendaient à perte de vue, au loin. Mais avant de pouvoir les rejoindre, il fallait qu'elle passe cette muraille de rôdeurs, mais comment ? " Eh la minimoys, j'espère que tu as une idée pour nous sortir de ce cauchemar, " murmura Harmony d'un ton glacial, lançant un regard provocateur à Colleen.
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Dim 29 Mai - 13:37


  HELP-ME BITCH !

Un plan, un plan, c'est un bien grand mot d'avoir un plan. Le mien était qu'elle leur plante son katana dans le crâne autant de fois que cela sera nécessaire pour me permettre de prendre la poudre d'escampette et d'être bien loin loin quand Harmony remarquera mon absence. Et c'est plutôt un bon plan un brin individualiste et égoïste mais qui garantie au moins 50% de la survie de notre groupe de fortune. A l'heure actuelle, c'est un bon pourcentage non ? Et puis, elle n'est pas spécialement fort sympathique pour une people. Non mais Minimoy ? C'est petit de s'attaquer à la taille, espèce de grande pimbêche à talons !

Mais gardons nos sarcasmes et nos plans foireux pour soi. C'est un rôle comme un autre, je vais me montrer sympathique, faire un beau sourire de façade et la rassurer un peu. Si elle veut que j'endosse toute la responsabilité des événements, d'accord ! Ce n'est pas de la mauvaise foi, c'est la réalité que je suis un peu responsable de ce fiasco ! Alors je vais me tirer... Nous tirer de là. Peut-être.

" Oui, oui, j'ai un plan ne t'en fais pas. On attends ici trois jours et tu m'expliques pourquoi tu as refusé de faire un article sur moi ! Naaaaan je rigole, je ne suis pas carrément rancunière à ce sujet. Ceux ne sont que des rôdeurs après tout, la négociation n'est pas leur fort par contre ils ne sont pas très malins, une petite diversion pourrait suffire... "

Je porte un doigt sur mon menton et je contemple le ciel pour réfléchir longuement. Très longuement. La plupart de mes idées impliquent presque entièrement le sacrifice d'Harmony et vue que nous ne sommes pas spécialement en de très bons termes toute les deux, je pense que je peux exclure cette solution. Du moins temporairement. Il est également tout à fait exclu de tenter un corps à corps avec cette horde de macchabées affamés. Je galère déjà à me débarrasser d'un seul rôdeur alors la vingtaine ici présente ce n'est même pas envisageable. Notre seul avantage c'est le terrain rocheux de la colline et leur incapacité à grimper, la honte quand on sait que même une fille à papa millionnaire en est capable ! Et moi ? Non, là n'est pas la question voyons. Quoique...

" Bon, résumons. On est en haut, ils sont en bas. La situation ne risque pas d'évoluer si on ne fait rien d'accord ? Si l'une de nous pouvait atteindre les rochers en face, on pourrait les attirer et permettre à l'autre de descendre et faire de même ensuite non ? Le problème c''est un peu loin pour sauter, une idée pour traverser m'dame katana ? "

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Lun 30 Mai - 22:44


 Help-me bitch !

Harmony voyait bien que Colleen n'avait pas du tout de plan, mais par fierté, la jeune femme ne le disait pas. Elles n'étaient pas en bon terme à cause de cette histoire d'interview, la star d'Hollywood pas encore révélée ne voulait pas se montrer inférieure à celle qui avait une vie de star plutôt réussie. Lorsque Colleen lui dit qu'elle n'était pas rancunière à propos de cette interview, Harmony pouffa en regardant de travers la rivale. Si Colleen n'était pas rancunière, elle n'aurait pas essayé de tuer la bimbo. Et sans ça, ses ongles ne seraient pas dans un état aussi lamentable et répugnant.

Harmony attendait en silence que Colleen décide enfin de se creuser les méninges car la bimbo en avait déjà assez donné pour la journée. Elle voulait bien encore découper quelques rôdeurs en deux, mais réfléchir à comment sortir d'ici était bien trop compliqué. Elles étaient plantées sur cet observatoire rocheux, avec comme seule option de sauter entre les mâchoires des rôdeurs, qui claquaient dans le vide. Puis, Colleen eut une brillante idée. Il fallait qu'une d'entre elles saute sur le rocher d'en face. Il était plutôt éloigné du leur, mais avec un bon coup de saut et un bon élan, c'était réalisable. Pendant qu'une d'entre elles serait sur l'autre rocher, elle attirerait les rôdeurs dans sa direction pour permettre à l'autre de descendre du rocher, et d'ensuite les attirer dans la direction opposée pour permettre à la deuxième de descendre à son tour. Harmony regarda de haut en bas Colleen, et sut qu'il fallait qu'elle saute, vu le petit gabarit de la femme à la caméra. " Prends-en de la graine, ma belle ! " s'exclama Harmony avec un pâle sourire ironique lorsqu'elle prononça un compliment à l'adresse de Colleen. " Eeeeeet ... Action ! " Harmony prit son élan, courut, et bondit.

lancé de dés:
 

A croire qu'elle était maudite, Harmony se prit la paroi au niveau de la poitrine. La bimbo s'agrippa avec ses ongles qui, déjà bien amochés à cause de son ascension de tout à l'heure, la fit hurler de douleur. Ses doigts lâchèrent et Harmony tomba au sol dans un bruit sourd. Elle n'eut pas le temps de se redresser qu'on rôdeur était déjà sur elle. Elle brandit son katana, se mit sur pied, et le décapita. Elle se dirigea en courant vers la sortie de ce labyrinthe rocheux et cria à l'adresse de Colleen, qui filmait toujours : " Descends, je les attire ! "
FICHE PAR SWAN.


Dernière édition par Harmony Harrington le Lun 30 Mai - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


ZOMBIE

►Âge du perso :
Je n'ai point d'âge.
►Où je me situe et avec qui :
De partout.
►Avant, j'étais :
Un être humain.
►Messages :
832
►Points de vie :
5
►Copyright :
©Swan.
►Avatar :
Zombie.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Lun 30 Mai - 22:44

Le membre 'Harmony Harrington' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'COME IN, HAZARD' :
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Mer 1 Juin - 20:10


  HELP-ME BITCH !


Quand je disais que les rochers étaient peut-être un peu trop éloignés l'un de l'autre pour tenter un saut, je le pensais vraiment. Mais rien d'impossible à bimbo siliconée, c'est le pire dicton de la fin du monde qui me vient en tête. Enfin, si Harmony veut me prouver le contraire et faire le grand saut, je ne peux qu'approuver des deux mains et l'encourager en reprenant mon caméscope en main histoire d'immortaliser ce mouvement de bravoure et d'héroïsme pur. Du moins c'était le scénario avant que les événements ne nous force à modifier le script. Petit secret du tournage, que je passerai surement en slow motion histoire de mettre du suspens à l'action, je n'ai pas réussis à fredonner un petit air bien connu lors de son saut à la Michael Jordan sans les Air Max.

" I Believe I Can Fly... "

J'en prends de la graine et pour le coup j'en suis servie ! Bimborington ne m'avais pas mentis sur le coup et j'en ai pour mon argent. Règle numéro un, toujours engager une doublure pour les cascades dangereuses. Honnêtement j'y ai cru en voyant Harmony sauter, j'ai même eu une petite grimace de douleur en la voyant manquer sa prise et finir à terre. Et même un frisson d'horreur en voyant les zombies accourir vers leur casse-croûte célèbre. " Mange une star ", la nouvelle émission de télé-réalité produite par Stardust Production. Oui, je pourrais éventuellement l'aider mais je ne suis qu'un témoin de cette époque de folie, du coup je ne peux quitter ma caméra, se serait un crime envers l'histoire et la postérité ! La meilleure façon de témoigner ce moment aussi gore qu'épique, c'est en le filmant de la meilleure façon possible, m'appuyant sur un rocher surélevé pour avoir le point de vue idéale alors que deux rôdeurs s'élancent déjà sur la demoiselle encore sonnée. Et là, patatra ! Je manque de glisser alors que le rocher se dérobe sous mes bras, dégringolant mon poste d'observation pour venir s'écraser contre le second zombie, lui explosant le crâne au passage dans une jolie teinte de rouge. Une jolie petite décapitation dans le même temps me fait signe qu'Harmony est de nouveau en mode Warrior. Coup de génie ? Coup de chance ? La frontière est parfois nébuleuse entre les deux mais je ne peux que m'en accaparer les mérites en disparaissant derrière les rochers tout en sortant le bras et en levant mon pouce en direction de la bimbo. Celle-ci, s'enfuit en attirant la masse... Ça marche !

Bon, le plan est suivi et il est efficace donc par définition c'est un bon plan et c'est le mien ! Hélas comme tout bon plan, il n'est pas exempt de modifications de dernières minutes. Improviser, c'est pas si mal que ça non ? Car entre le fait de suivre le plan et de les attirer à mon tour vers moi ou tout simplement prendre la poudre d'escampette, mon cœur balance. Oui, j'ai hésité deux minutes quand même ! Le temps de descendre des rochers, c'est pas si facile l'escalade sans se fouler un ongle, un truc à se rompre le cou ! Voilà, terre ! Plus qu'a me barrer et on se revoit en enfer Harrington ! Juste le temps de sortir mon polaroid et me faire une selfie avec mon pote le zombie que j'ai dézingué à coup de pierre.

" Cheese tronche de cake ! "

Mon meilleur profil, une tête de winneuse et FLASH ! Encore un cliché qui décorera ma limousine ce soir ! Où peut-être pas, la lumière vive du flash vient d'interpeller les retardataires qui se retournent vers moi avec autant d’appétit qu'un éthiopien devant le menu de King Burger.

" Hooo bordel non ! Continuez à poursuivre Harmony bande de crétins ! Dégagez ! "

Mais au plus je tente de négocier et de les dissuader de venir vers moi, au plus ils se retournent et s'avancent dans ma direction. Ho bordel de plan pourri qui veut quand même fonctionner même quand je le modifie. Il va falloir filer fissa ! Je ne suis pas une tortue ninja moi ! Ni une, ni deux, je me relève, leur fais un bras d'honneur et trace vers un petit passage encore libre, attirant tout les zombie dans ma direction cette fois.
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR

Oh I'm sorry, your tone
implies that I actually
supposed to care ?


Fredou knows best :
 

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Non

►Âge du perso :
Vingt-neuf ans, un peu vieux le petit.
►Où je me situe et avec qui :
À Bodie.
►Avant, j'étais :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.
►Messages :
1918
►Points de vie :
190
►Copyright :
MYERS. (signature) & endlesslove (avatar)
►Avatar :
Paul Wesley.
►Et ton p'tit pseudo ? :
MYERS.

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael Dim 24 Juil - 1:00

Rp archivé suite à la suppression de Colleen. coeurrose

_________________

_- -_
S O F T  P L A C E  T O  F A L L
I was running far away, I felt alive & I can't complain, but now take me home. Take me home where I belong. I can't take it anymore. All this time I've been lying, lying in secret to myself. I've been putting sorrow on the farest place on my shelf. ~
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] Help-me bitch ! ▲ Colleen Carmichael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: Cemetery :: Vieux rps-