[FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Dim 22 Mai - 22:56


 KEEP QUIET, OR DIE


L'astre lumineux commençait à disparaître doucement à l'horizon, et Harmony n'avait toujours pas mangé. Son dernier repas datait d'il y a 24 heures. En pensant à la magnifique truite qu'elle avait réussit à pêcher, la jeune femme saliva, faisant gargouiller son ventre. Elle mangeait habituellement une fois par jour, mais aujourd'hui était une exception. Elle n'avait rien trouvé dans les bois, ni même des fraises des bois, ni des racines comestibles ... Rien. Le gibier s'était fait rare et invisible. Harmony avait vagabondé entre les sapins, oubliant même de se chercher à manger. Avec son katana, elle avait ouvert un tronc d'arbre couché au sol à l'écorce pourrissante, et avait trouvé de nombreuses larves dodues. Avec dégoût, elle en avait prise une du bout des doigts, l'avait approchée de ses lèvres, puis l'avait lancée dans les fougères, ayant envie de vomir. Harmony était peut-être affamée, mais par fierté, jamais elle ne s'abaisserait à manger des insectes aussi répugnants que ces larves.

Lorsqu'Harmony sortit de la forêt, il faisait déjà sombre. Le soleil avait totalement disparu, lançant place à la déesse lunaire ainsi qu'à ses camarades les étoiles. Elle s'arrêta pendant quelques minutes, reprenant son souffle, et émerveillée par la beauté de la voie lactée. Depuis le début de l'épidémie, le ciel était bien plus visible étant donné que toute les villes étaient sombres et silencieuses. Harmony abaissa son regard vers la surface terrestre, et balaya les alentours du regard. A environ un kilomètre, la jeune femme vit la forme d'une grange illuminée de l'intérieur. Harmony plissa ses paupières, hésitante. Elle décida tout de même de s'y rendre, bien qu'elle savait qu'elle se mettait en danger s'il s'agissait d'une bande de personnes avec de mauvaises intentions. Elle rejoignit une route en bitume, et continua son chemin en direction de la grange, katana en main. Un rôdeur sortit d'un faussé, faisant sursauter Harmony. Elle lui trancha la tête d'un simple coup sec et vif de katana, et continua sa route en silence, sans rencontrer la moindre encombre.

Harmony était arrivée à l'entrée l'ancienne ferme, qui avait désormais des airs de ferme fantôme. La jeune femme enjamba le portail en bois qui s'était sûrement affaissé sous le poids de plusieurs rôdeurs. Pliant ses jambes, Harmony se dépêcha de rejoindre la grange, tentant d'être la plus discrète possible. Elle chercha un trou dans un des murs en bois pour pouvoir observer l'intérieur. Harmony se mit sur la pointe des pieds pour pouvoir atteindre une trouée dans une planche, et regarda l'intérieur. Un petit feu illuminait la grange toute entière. Une jeune femme à la chevelure enflammée était assise en tailleur, le regard perdu dans le vide. Harmony se baissa lorsque l'inconnue redressa sa tête. Elle réfléchit quelques instants : la fuite ou le vol ? Cette étrangère n'avait pas l'air dangereuse, et visiblement, elle était seule. Harmony décida alors d'aller l'enquiquiner. Elle fit néanmoins le tour de la grange pour s'assurer que l'inconnue était bien seule puis, après s'être salit le visage de boue, toqua fébrilement à la porte. « J'ai besoin d'aide ! Ouvrez-moi, par pitié ... » murmura Harmony, prenant un air à la fois paniqué et épuisé. Elle espérait que la rouquine allait lui ouvrir innocemment la porte. Un sourire démoniaque apparut sur les lèvres sombres d'Harmony. De toute façon, si l'inconnue n'ouvrait pas la porte, la jeune femme pourrait trouver un moyen de la faire sortir comme en mettant le feu à la grange.

FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Lun 23 Mai - 17:47



Quiet or  die

“Ballotté, manipulé, automatisé, l'homme perd peu à peu la notion de son être.”

Enfin elle s'était posée. Elle n'en pouvait plus, elle ne voulait plus. Elle n'avait croisé personne depuis des jours et n'avait plus beaucoup d'eau non plus. Elle avait voulu s'éloigner de la ville pour en chercher un peu, peut-être même trouver un ou deux petits animaux à se mettre sous la dent. Les pauvres... Chaque fois qu'elle en était réduite à ce genre d'actes elle se sentait mal. Trop mal. Comme une aiguille dans sa poitrine désormais bien vide. Alors, souvent, elle faisait comme si elle ne les voyait pas et continuait sa route, se persuadant qu'elle n'avait pas vraiment faim, qu'elle pouvait continuer un peu. Mais cette fois ci, elle n'en pouvait plus. Rien dans le ventre depuis près de trois jours, elle tenait à peine sur ses pieds et avait donc dû faire demi-tour, rejoindre cette vieille ferme qu'elle avait vu au loin.

C'est essoufflée et complètement à bout  qu'elle arriva sur le perron de la bâtisse qui lui semblait abandonnée depuis un bon moment. Elle n'avait pas grand espoir quand à trouver quoi que ce soit d'utile ici mais elle n'avait pas le choix. Alors elle posa sa main sur la poignée et entra. Elle fouilla chaque pièce minutieusement, ne trouvant rien de mieux qu'une bouteille de sauce chocolat déjà ouverte avec son propre écosystème au dessus.  Elle avait raison, cette maison était aussi vide qu'elle... Elle emprunta ensuite l'escalier pour se rendre à l'étage. L'odeur de putréfaction se fît plus présente que d'habitude mais toujours aucun bruit. Son couteau à la main, elle ouvrit les portes une à une, se couvrant le nez à l'aide de son pullover miteux. Dans la seconde chambre se trouvait un cadavre. Sans toute un adolescent ou jeune adulte à en juger par la chambre qu'il occupait. Elle voulu vomir mais sans succès. C'est donc la nausée collée à l'estomac que Meredith reprit sa fouille. Elle Rien dans la chambre. Elle se souvînt alors du petit frère de Maïl... Il avait l'habitude de cacher de la nourriture sous son matelas pour grignoter le soir sans que personne ne le sache. Elle s'accroupit alors, ferma les yeux et passa ses mains sous l'épaisseur de mousse. Bingo! Elle n'avait jamais autant apprit de la vie qu'avec sa belle famille. Elle se hâta de sortir d'ici pour respirer un peu d'air... disons moins nauséabond.

Voyant le soleil se coucher et ne pouvant se résoudre à passer la nuit avec le corps de ce garçon, elle se dirigea vers la grange avec son maigre butin de quelques paquets de bonbons et barres de céréales. Tout était calme ce soir et le foin autour d'elle lui permit d'allumer un feu dans ce qui fût jadis une mangeoire à bétails. Un feu. Rien qu'un tout petit feu pour l'aider à se réchauffer... Elle le contempla en silence, essayant de se souvenir la dernière fois qu'elle avait eu chaud car malgré les flammes à ses côtés, le rousse était toujours gelée et elle avait l'impression qu'elle le serait toujours. Comme ce garçon dans la maison. Comme ceux qui marchent sans s'arrêter...
Une voix vînt alors la sortir de ses pensées et, sans même se méfier de l'inconnue, elle se leva et ouvrit la porte en hâte. Elle avait toujours été comme ca Meredith, trop gentille et surtout bien naïve quand il s'agit des gens... "Mon Dieu! Que vous est-il arrivé? Entrez!" Elle referma la porte, la baricada un peu plus avant de revenir vers l'étrangère. "Vous êtes blessée? Qu'est ce qu'il vous arrive? Vous n'êtes pas poursuivi au moins?" Elle la regarda, inquiète. Pas pour le fait qu'une femme ai pu mener d'autres gens peut-être mal intentionnés vers elle, mais plutôt pour la santé de la brune qui avait l'air paniquée.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Lun 23 Mai - 19:20


 KEEP QUIET, OR DIE

L'attente ne fut pas longue. Environ dix secondes après avoir appelé à l'aide, la porte s'ouvrit. Les traits d'Harmony se crispèrent directement. Telle une comédienne au devant le scène, la jeune femme leva ses sourcils et prit un air de chien battu. Comme aperçus quelques instants plus tôt, une femme à la chevelure rousse ouvrit la porte d'un coup sec, ce qui étonna Harmony. Si elle était à la place de l'inconnue, elle n'aurait même pas ouvert la porte avant de s'être assurée qu'il s'agissait d'une personne fiable psychologiquement. La pitié s'empara de la rouquine, faisant sourire intérieurement Harmony. Elle fut invitée à entrer dans la grange. L'inconnue semblait inquiète pour l'état de santé d'Harmony. La jeune femme était fière d'elle, sans l'épidémie, elle n'aurait jamais pensé avoir un tel don pour la comédie. A moins que l'inconnue était naïve ...

La rouquine mit le bras droit d'Harmony sur son épaule, et l'approcha du feu. La jeune femme s'installa sur une meule de foin, sans cesser de prendre son air choqué. Les yeux dans le vague, tremblant de toute part comme une petite fille ayant fait un cauchemar, Harmony se retenait de rire aux éclats tellement tout cela était facile. L'inconnue prit la pouls d'Harmony, qui était totalement normal. Elle se mordit la lèvre inférieure et déclara en vitesse, d'une voix faussement fébrile.  « Si mon pouls est normal, c'est parce que je n'ai pas courus, je suis bien trop épuisée ... » Elle retira doucement sa main de celles de la belle inconnue, et se cacha le visage dans ses mains, faisant comme si elle fondait en larmes. Au départ, Harmony se forçait, mais au final, ce fut de véritables larmes de tristesse et de désespoir qui perlèrent les joues poussiéreuses de la bimbo. Harmony pensait à sa jumelle, Melody, qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps, trop longtemps à son goût. L'épidémie les avait toutes deux plus rapprochées. Avant tout ça, Harmony et Melody se disputaient régulièrement, car le duo n'avait pas du tout le même comportement ni les mêmes centres d'intérêts. Lorsqu'on leur disait qu'elles étaient fusionnelles, les deux se dévisageaient avant de dire qu'elles n'avaient rien en commun. Mais ce n'est qu'une fois confrontées toutes deux face aux rôdeurs qu'elles comprirent à quel point elles comptaient l'une pour l'autre.

Harmony se redressa et sécha ses larmes de ses fébriles mains. Un timide sourire apparut sur son visage. « Désolée de craquer ainsi ... Mais l'extérieur est tellement dangereux, et je suis si faible ... Tuer des rôdeurs ne me plaît pas du tout. C'est comme si je tuais une véritable personne ! » s'exclama-t-elle d'un ton aussi tragique qu'un personnage d'une pièce de Racine. Harmony savait qu'en disant qu'elle avait peur de tuer des zombies, cette inconnue ne penserait pas une seule seconde qu'elle était capable de faire du mal à des humains. Cette fille est totalement stupide, et elle va vite fait regretter sa naïveté ! pensa intérieurement la jeune femme, d'un air mauvais. La confiance ne se donnait pas si facilement, il fallait la mériter. Pourtant, l'étrangère avait tout de suite fait confiance à Harmony en lui ouvrant la porte. Triste pour elle ...

FICHE PAR SWAN.


Dernière édition par Harmony Harrington le Mar 24 Mai - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Lun 23 Mai - 23:40



Quiet or  die

“Ballotté, manipulé, automatisé, l'homme perd peu à peu la notion de son être.”

Il est vrai que la prudence n'était sans doute pas sa plus grande qualité et l'instinct de survit n'était pas très développé chez Meredith. Encore moins depuis que Maïl n'était plus. Sa seule bouée de sauvetage était encore d'aider les autres survivants quand ceux-ci en avait besoin et ce qu'importe le prix. Alors, pour se sentir encore un peu vivante, elle acceptait de souffrir souvent. Après tout, que risquait-elle? De se faire dépouiller une énième fois? Un jour elle n'aura plus rien, elle ne trouvera plus rien et finira par mourir! La veine! A moins qu'elle ne soit déjà morte... Alors en ouvrant la porte elle avait à peu près cinquante pourcents de chance que ca tourne mal pour elle. Mais elle n'était plus sûre de ce que l'on pouvait caractériser de mal...

Elle fît entrer la jeune femme, l'installa auprès de sa cheminée de fortune avant de barricader la porte
pour plus de sécurité. Lorsqu'elle revînt vers l'étrangère ce fût pour s'assurer de sa santé, elle rechercha de la fièvre, une quelconque tension et alors que celle ci parla elle se rendit compte que ce qui la soulageait par sa normalité ne l'était pas tant que ca. Si elle avait été ne serait-ce que stressée, son pouls aurait décollé et si elle était aussi épuisée qu'elle le disait celui-ci aurait été plus lent. C'était étrange mais elle s'en foutait. Elle voulait l'aider et ne craignait pas de partager ce qu'elle avait même si elle, en revanche, n'avait rien avalé depuis trois jours et n'était pas vraiment en forme olympique.

Lorsque la brune fondit en larme Meredith ne su trop où se mettre. Elle passa sa main dans le dos de la demoiselle pour le frotter délicatement et avec plein d'attention. Elle savait ce que c'était, elle savait le bien que ca faisait de pleurer. Elle le faisait d'ailleurs souvent et n'allait certainement pas l'empêcher d'évacuer toutes ces émotions. Lorsque la brune sécha ses larmes elle prit ses mains dans les siennes, la regardant en mettant autant de tendresse dans son regard que dans ses gestes. "Ce n'est rien, je comprend mais vous n'êtes plus seule. Il y a un bon feu et quatre murs autour de vous pour vous protéger. Vous ne risquez rien ce soir..." La rousse lui sourit d'un sourire sincère se voulant rassurant et encourageant. "Si on doit passer la nuit ensemble, autant faire ca bien, non? Moi c'est Meredith." En faisant ca la rouquine voulait la rassurer, la détendre en se sentant plus à l'aise et pour cela, quoi de mieux que de commencer par de simples présentations?


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Mar 24 Mai - 13:49


 KEEP QUIET, OR DIE

Harmony avait le visage caché dans ses mains, pendant que la rouquine lui passant sa main dans le dos, d'un geste lent et affectueux. Mais ce petit geste ne faisait aucun effet à la belle brune qui, entre ses doigts, observaient la grange dans les moindres recoins, sans cesser de pleurnicher. Elle vit un sac entrouvert, posé dans de la paille, non loin du feu de camp. Dedans, Harmony pouvait voir quelques confiseries qui firent gargouiller son ventre vide depuis bien trop longtemps. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas mangé des gourmandises comme des barres chocolatées ou des bonbons. Elle se rappelait à quel point elle avait eu du mal à se trouver à manger durant les premières semaines de l'épidémie. Aux côtés de sa jumelle, Harmony avait fouillé de nombreux magasins, qui étaient tous dévalisés depuis longtemps. Avec Melody, elles comprirent qu'il fallait aller chercher dans les super marchés de campagne pour trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Harmony continua d'observer la grange et trouva une corde, enroulant une meule de foin. En un instant, le plan de la jeune femme était fixé. Elle ferma les paupières et arrêta de sangloter pour respirer avant de se redresser.

L'étrangère, nommée Meredith, essayait de rassurer Harmony en lui disant qu'ici, elle n'avait rien à craindre. Chauffée par un petit feu et sécurisée par les murs. La comédienne en action savait que ces frêles murs ne tiendraient pas sous le poids d'une meute de zombies. Elle n'avait plus qu'à espéré que les rôdeurs n'allaient pas s'inviter au coin du feu. Harmony dévoila enfin son vrai visage. Elle se leva lentement, et se positionna face à Meredith, la dévisageant de bas en haut, puis déclara, d'une voix glaciale et tranchante : « Je m'appelle Harmony. Tu te répéteras sans cesse mon prénom lorsque tu te rendras compte qu'on ouvre pas la porte à n'importe qui. » Un sourire démoniaque fit grimacer le beau visage d'Harmony. Elle dégaina son katana et donna un violent coup avec le manche de son sabre sur la tête de Meredith qui, assommée, s'écroula au sol. Harmony se pencha au dessus de la femme rousse, et lui prit son pouls qui battait normalement. La jeune femme était peut-être une voleuse, mais elle n'était pas du genre à tuer des humains. Harmony alla prendre la corde et attacha fermement les poignets de Meredith. Elle trouva deux autres cordes, enroula les chevilles de sa victime avec, et passa la deuxième corde sur la ventre de Meredith, et fit un noeud serré pour l'accrocher à un poteau de la grange.

Harmony recula de quelques pas et regarda son oeuvre avec fierté. Elle se tourna vers le sac de Meredith, et prit tout ce qui lui serait utile, tout en mangeant une barre chocolatée. Elle jeta le papier dans le feu, qui s'intensifia pendant quelque secondes avant de redevenir faible. Harmony s'assit face à la rouquine, attendant son réveil.
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Sam 28 Mai - 19:03



Quiet or  die

“Ballotté, manipulé, automatisé, l'homme perd peu à peu la notion de son être.”

La rousse tentait tout ce qui était en son pouvoir pour réconforter la jeune femme en vain. Elle avait l'impression de ne servir à rien et, impuissante face à son malheur, elle décida de changer rapidement de sujet pour l'empêcher de penser à tout ce qui pouvait lui faire du mal. Elle aurait aimé, elle aussi, avoir quelqu'un à contre qui pleurer, une épaule sur laquelle se laissait aller. Mais depuis qu'elle s'était échappée elle ne pleurait bien souvent que seule. Jamais elle ne pleurait face à un étranger qu'elle venait de rencontrer, qu'elle face ou non un bout de chemin avec lui. Parce que son malheur n'est que passé tandis que les autres tentent vraiment de survivre.

En la voyant se relever Meredith sourit à l'inconnue. Sourire qui disparu bien vite en voyant le regard de la brune mais étrangement, elle n'avait pas peur. Elle n'avait plus peur. Tout du moins pas comme ca. Depuis le temps qu'elle espérait que ses souffrances cessent, que quelqu'un mette fin à sa vie... Que quelqu'un face ce qu'elle était incapable de faire. Parce qu'elle l'avait promis à Maïl, parce qu'il y avait toujours quelqu'un à aider, elle n'avait jamais réussit. Oh elle avait bien essayé! Elle trainait même souvent bien trop prêt des rôdeurs. Mais elle devait déjà être morte. Elle était déjà comme eux et rien n'était jamais suffisant pour mettre fin à cette misérable existence. Alors elle ne tenta pas d'esquiver le coup. De toute façon, elle n'en aurait pas eu la force. Elle tomba à terre, inconsciente et presque soulagée.

Ce n'est qu'un bon moment après qu'elle rouvrit les yeux. Elle avait mal à la tête, voulu se la frotter pour faire passer la douleur mais en était incapable. Elle regarda doucement autour d'elle. Ses jambes, la grange, son sac, Harmony... Elle n'était donc pas morte. Toujours pas... Désespérée, elle soupira un coup puis tenta de prendre une position un peu plus confortable. Un léger grognement de douleur s'échappa malgré elle. "Vous savez... Ce n'était pas utile de faire tout ca... Pour le peu que j'ai, je vous l'aurais proposé de toute façon." Oui parce qu'hormis son livre et sa bague, elle avait déjà tout cédé à d'autres. Récupérant des objets sur la route pour les laisser à ceux dans le besoin. Elle n'avait besoin de rien, juste de lui, de ses souvenirs...



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Dim 29 Mai - 10:33


 KEEP QUIET, OR DIE

L'attente ne fut pas très longue, car à vrai dire, Harmony n'avait pas tapé de toute ses forces la rouquine, ne voulant pas non plus qu'elle meurt. Elle n'était pas du genre à tuer les gens. Certes, les piller n'était pas folichon, mais au moins, ils étaient toujours en vie. Harmony n'aurait jamais imaginé, au début de l'épidémie, être obligée de voler les rares survivants qui passaient sur son chemin. Elle était débrouillarde et pouvait se trouver à manger, mais parfois, ça n'était pas le cas, comme ce jour-ci. Voler la pauvre Meredith et lui manger ses réserves sous son nez était bien plus amusant qu'aller chasser des écureuils dans l'obscurité nocturne. Harmony avait toujours été du genre à essayer de faire péter les plombs aux gens, même avant l'épidémie. Au lycée, elle se rappelait d'avoir faire des crasses horribles à certaines jeunes filles qui montaient trop vite en popularité à son goût. La belle brune ne les poussait pas au suicide, il ne faut pas exagérer, mais elle leur faisait clairement comprendre qu'on ne rigolait pas avec la reine du lycée le plus branché de San Diego.

Les yeux d'Harmony pétillèrent d'excitation lorsque les paupières de Meredith papillonnèrent. Elle allait enfin pour s'amuser avec cette naïve jeunette. Cela faisait quelques semaines qu'Harmony ne s'était pas trouvée un pantin à faire tourner en bourrique. Meredith regarda autour d'elle avec un air de junkie défoncé, et tenta de se redresser, avant de se rendre compte qu'elle était ligotée. Ses yeux se posèrent sur Harmony qui, sourire aux lèvres, lui fit un signe de la main tout en fermant les paupières, savourant une deuxième barre chocolatée. La jolie rousse lui dit, d'une voix lente, qu'Harmony aurait de toute façon eut à manger, car Meredith comptait lui en donner. La belle brune haussa les épaules, continuant de manger. Elle sentait enfin que son ventre n'était plus vide. « Je m'en fiche. C'est plus amusant de se servir soit-même ! » ricana Harmony, lançant un sourire diabolique à la naïve Meredith. Elle envoya le deuxième papier de confiserie dans les flammes, et le regarda se décomposer en silence.

Harmony s'étira de tout son long, sentant que si elle ne bougeait pas, la fatigue la prendrait, et elle n'avait pas assez confiance en Meredith pour s'endormir à ses côtés. La rousse n'avait pas l'air d'être du genre à poignarder les gens, mais il ne faut pas se fier aux apparences. « Personne ne t'as jamais appris à ne pas ouvrir la porte aux inconnus ? En soit, je ne suis pas la pire des survivantes. Imagine que tu serais tombée sur un groupe de cannibale qui t'aurais rôtie comme une vulgaire dinde. Essaye d'être plus prudente désormais, car crois-moi, j'ai réussie à m'échapper des cannibales une fois, mais seulement par chance. » Harmony frissonna en pensant à cette mauvaise aventure. Si Ophelia n'avait pas fait partie de ce groupe, la belle brune serait sûrement morte et digérée depuis longtemps. Parfois, elle se disait qu'enfin, sa popularité aux Etats-Unis payait. Qui aurait cru que les gens la reconnaîtraient et l'aideraient pendant la fin du monde ?
FICHE PAR SWAN.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Mar 7 Juin - 2:21



Quiet or  die

“Ballotté, manipulé, automatisé, l'homme perd peu à peu la notion de son être.”

Le réveil de Meredith fût assez dur bien que rapide. Il faut dire qu'un coup sur la tête, peu importe qui le donnait ou avec quoi, ne faisait jamais vraiment de bien. Mais elle n'en était pas non plus à son premier et savait très bien qu'en général, ce n'était pas bon signe. Surtout de nos jours. Combien de fois s'était-elle fait débouillée et laissée pour morte? Ou encore enfermée ou attachée? Ici, il se trouve qu'on l'avait ligoter pour mieux la dépouiller. Super... Si seulement les gens savaient qu'il n'y avait pas besoin de tout ca pour qu'elle laisse à quiconque le demande son matériel. Une fois elle avait été jusqu'à laisser sa seule arme à une jeune femme seule et terrifiée, juste pour l'aider, pour qu'elle se sente moins vulnérable, un peu. Et franchement, se retrouver dehors sans arme, vous vous doutez bien que c'est pas vraiment très fun. C'est un peu comme donner son parachute à quelqu'un d'autre dans un avion en plein crash quoi. Personne de normal et de censé ne le ferait à moins d'avoir quelques envies de suicide.

Alors elle avait essayé de le lui dire, qu'elle n'avait pas besoin de toute cette mise en scène pour avoir ce qu'elle voulait. Qu'elle n'avait pas besoin de jouer cette comédie, qu'elle ne se défendrait pas. Mais détacher la rouquine n'avait pas l'air d'être dans les plans d'Harmony. Non, elle avait même l'air d'être plus d'humeur moralisatrice. Si elle savait que c'était inconscient d'agir comme ca? Oui. Et que tout le monde n'était pas aussi bien intentionné qu'elle? Certainement. Et elle la croyait quand elle disait que s'échapper d'un groupe de cannibales n'était pas chose facile. En fait, elle faisait plus que la croire... Elle aussi elle l'avait fait. Mais elle n'avait pas pu compter sur la chance pour l'aider dans son sauvetage, non. Il lui avait fallut trois longs mois de préméditations, fausses tentatives et autres, supporter ce fou qui se penchait sur elle chaque nuit, lui rappelant qu'elle était avec lui maintenant, ses murmures au creux de sa nuque et ses mots doux mortifiants... Elle s'en était sortie. Physiquement tout du moins, mais son âme y était déjà restée depuis bien longtemps. Alors qu'importe si on la pillait? Les morts n'ont besoin de rien, autant que ses biens profitent à quelqu'un d'autre! Alors elle baisse la tête, se cache derrière ses cheveux en bataille et se mord la lèvre pour ne pas pleurer. Non pas qu'elle ne veuille pas pleurer, en général elle laissait venir ses crises de larmes quotidiennes et attendait que ca passe, mais jamais devant des inconnus. Tout du moins elle essayait. Parce qu'après tout, qui ca intéresse ses souvenirs à elle? Véritable engin à créer des dépressions, elle évitait bien souvent de parler de sa vie d'avant. De sa vie tout court.

A nouveau elle commence à repenser à tout ca, un peu malgré elle. Et elle tremble; elle a froid, elle a peur. Elle le revoit, elle le sent, là, tout contre elle. Elle sent son souffle contre son oreille, l'entend lui murmurer ces mots obscènes qui résonnent encore et encore dans sa tête, font le tour de son corps jusqu'à lui glacer les os. Elle l'entend et commence à devenir folle. A moins que ce ne soit son côté encore humain qui ne tente de ressortir parmi toutes ces horreurs. Lui, Harmony, tout... Elle voudrait que sa s'arrête, que tout s'arrête. Ou peut être juste elle. "Tais toi..." lâcha-t-elle , plutôt pour la voix dans sa tête que pour Harmony. Ceci dit, si la brune se taisait en même temps, elle n'allait pas s'en plaindre. Elle ne se sentait vraiment pas bien. Ces voix, ces souvenirs et visions lui donnaient la nausée, lui faisait tourner la tête. Et bien que Meredith soit d'un naturel très pâle, là elle avait dépassé ce stade depuis un moment pour devenir plus proche de la teinte cadavérique que Blanche Neige. Dans un effort de concentration immense elle parvînt à nouveau à se focaliser sur la demoiselle face à elle et releva la tête doucement pour ne pas tenter de vomir. De toute façon, que pouvait-elle bien vomir avec un estomac vide de trois jours? De la bile sans doute... Elle fixa donc Harmony faiblement. "Prends ce que tu veux et pars s'il te plait. Tu peux tout prendre, mais pars. " Elle espérait tout de même qu'elle ne partirait pas avec le sac au complet, elle n'aurait pas la force de lui courir après pour récupérer son livre. Mais à quoi bon lui servirait-il de toute façon? Elle n'allait sans doute pas s'encombrer de poids inutile. Elle ne craignait rien et ne voulait rien d'autre qu'être laissée seule à ses angoisses.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


can you even see what you're fighting for? bloodlust and a holy war.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2712

× Points de vie : :
10

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen Lun 22 Aoû - 18:56

RP archivé suite à la suppression de Harmony. coeurrose

_________________
If this is the only life, then why am I not just doing everything that I wanna do ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] Keep quiet, or die ▲ Meredith A. Larsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-